Page 168

véritable connaissance correspond à une croyance vraie et prouvée. Toutefois, une telle réponse au problème de Gettier ne suffit pas à en dissiper les conséquences. Car ce type de réponse présente l'inconvénient de s'avérer trop radicale. Son application conduit ainsi à ne pas considérer comme conduisant à une connaissance authentique, nombre de situations de la vie courante où l'on ne dispose pas d'une preuve aussi définitive et absolue. Plusieurs solutions proposées pour résoudre le problème de Gettier ont pour finalité d'empêcher l'émergence des cas décrits par Gettier, en ajoutant une condition supplémentaire. Une des solutions de ce type est basée sur le fait que la connaissance résulte d'une croyance vraie et justifiée, mais aussi que cette triple condition ne peut être obtenue de manière accidentelle. Cette dernière condition a pour but d'empêcher les cas décrits par Gettier de survenir. Mais une telle conception ne s'est pas avérée entièrement satisfaisante, car la définition même des conditions accidentelles est apparue problématique. En effet, dans certains cas, l'apparition accidentelle de la triple condition précitée ne conduit pas à une véritable connaissance, alors que dans d'autres circonstances, la survenue accidentelle de cette triple condition engendre un authentique savoir.

Introduction à la philosophie analytique

168

Introduction à la philosophie analytique  

Dans cet ouvrage, Paul Franceschi nous livre une introduction à la philosophie analytique. De manière concrète, il choisit de décrire quaran...

Introduction à la philosophie analytique  

Dans cet ouvrage, Paul Franceschi nous livre une introduction à la philosophie analytique. De manière concrète, il choisit de décrire quaran...

Advertisement