Issuu on Google+

Juin 2014


!"#$%&'(')*"+,-.


!"#"$%&$ODXUpDWHGHO·DFFpOpUDWHXU'()%*$+),-. $/0.1$2($2/$.3$.452/.&5%4"$(.6.7).38&524$(0$.3$./$/. 0$&1%575*"$/.952(.7).3$(:)0575*"$.3$.3$:)"%;

<$0(524$=.%52/.7$.>?.@2"%.AB>C.3D/.>B1./2(.7$./"0$.3$. 7).E()%3$.F520"G2$.'()%*$ UXHG·$OVDFH/RUUDLQH6.H52752/$.952(.9)(0"&"9$(.6. %50($.@52(%8$.3$.38:5%/0()0"5%/;

!"#"$%&$ '()*+,-*./,01*&/,+2/01*3-*405/1.-1*6+78-1)*9:20;-<2*=*> =''??*@/,A/,1BBBCD0E0-<7-C7/;* > 7/<2F72GD0E0-<7-C7/; H==*I?JK*L'*='*M(*NM


6 juin 2014


12 Juin 2014


CBS NEWS JUIN 2014

ACTUALITÉ Affichem, Sovinty et Urodelia sélectionnées pour le programme UBIStart

Sélection prestigieuse et expérience unique à New York en vue pour Affichem, Sovinty et Urodelia sélectionnées dans le cadre du très couru programme UBISTART 2014.

Sur 250 candidatures, 53 entreprises ont été sélectionnées pour participer à la mission UBISTART (UBI Synergistic Transfer for Advanced Research Technologies), qui aura lieu à New York les 10 et 11 juillet 2014. Dans le cadre du programme UBISTART (UBI Synergistic Transfer for Advanced Research Technologies), dont la finale aura lieu à New York les 10 et 11 juillet 2014, 53 entreprises ont été sélectionnées parmi près de 250 candidatures. Trois d’entre elles sont midi-pyrénéennes et adhérentes du pôle CBS  : AFFICHEM, SOVINTY, URODELIA et vont vivre une expérience enrichissante et prestigieuse. Ces entreprises françaises, qui portent un projet d’innovation de rupture et recherchent un partenaire américain, ont été sélectionnées sur des critères d’excellence scientifique, d’innovation, de réponse à des besoins non satisfaits, d’impact social, de créativité, de faisabilité et de viabilité économique notamment. Elles participeront à l’UBISTART Tour qui aura lieu à New York en juillet 2014 dans le cadre d’un événement de networking B-to-B prestigieux. Dans un second temps, les partenariats constitués pourront alors candidater au concours Fondation Galien – UBIFrance doté de 100 k$ et dont la remise des prix aura lieu en décembre 2014 à Monaco.

UBIStart est un programme en 4 phases : 1- UBISTART TOUR - 10/11 JUILLET 2014 Rencontres avec des partenaires potentiels et échanges sur vos projets respectifs en B2B à New York, en vue de conclure des partenariats francoaméricains 2- CONCOURS GALIEN-UBIFRANCE Sélection des 9 projets les plus innovants et prometteurs issus de l’UBISTART Tour. 3- PRIX «GALIEN FOUNDATION - UBIFRANCE AWARD» Remise des 3 prix aux meilleurs projets : • 1er : US$ 50 000 • 2nd : US$ 30 000 • 3ème : US$ 20 000 4- ACCOMPAGNEMENT PAR UBIFRANCE Suivi sur mesure du projet pendant 6 mois par UBIFRANCE pour les 3 lauréats du concours. En attendant ces finales, Affichem, Sovinty et Urodelia suivront à New York un programme intense constitué de networking sous forme de petitdéjeuner ou cocktail, de présentations de projets des candidats, de rendez-vous d’affaires avec les partenaires ou encore d’ateliers sur le financement des start-up de santé et les aspects réglementaires dans l’industrie de santé en Amérique du Nord Informations sur http://ubistart.galienfoundation.org

www.cancerbiosante.fr

5/8


CBS NEWS JUIN 2014

INTERVIEW

Top Pharm, des alpha-amylases reveloises à l’assaut du monde

Spécialisée sur les médicaments à base d’alpha-amylases, la société Top Pharm trace discrètement la voie de son succès et de son positionnement très spécifique. Entretien avec Murielle Bacabe, Directeur R&D, et Laurent Mialaret, Président des Laboratoires TOP PHARM. 1- Présentez-nous Top Pharm ? Top Pharm est loin d’être une start-up  ! C’est une société fondée dans les années 80 par Jean Chatillon avec l’objectif de commercialiser des médicaments à base d’alpha-amylase dans les pays du Maghreb. Aujourd’hui, nous avons développé l’activité et monté un laboratoire de R&D pour assurer le développement et le suivi de nos gammes de produits, toujours majoritairement à base d’alpha-amylases mais également à base d’autres actifs. La société a son siège à Revel, mais la partie R&D est à Toulouse : nous avons longtemps été hébergés dans le Hall Gilbert Durand de l’INSA de Toulouse, mais nous avons en 2006 agrandi nos laboratoires sur Canal Biotech. Top Pharm, qui a été reprise par le fils de son fondateur, Alain Chatillon, compte 9 salariés, avec un tiers des effectifs dédiés à la R&D. 2- Quel est votre positionnement dans un secteur pharmaceutique de plus en plus complexe et mondialisé ? Nous sommes un peu à part dans ce monde de l’industrie pharmaceutique. Nous sommes titulaires d’AMM mais nous ne fabriquons pas nous-mêmes et nous ne commercialisons pas nos produits en nom propre. Notre originalité tient aussi dans notre spécialisation sur les alphaamylases qui sont des produits complexes mais sur lesquels notre expertise est reconnue, grâce à de longues années de travail sur ces molécules. Les produits à base d’alphaamylases sont essentiellement dédiés aux pathologies de la sphère ORL, et connaissent un regain d’engouement car ils ont peu de contre-indications et sont bien tolérés. Ce sont des médicaments utilisés depuis longtemps sur lesquels la pharmacovigilance est rassurante et ce sont d’ailleurs

aujourd’hui un des rares médicaments encore autorisés en pédiatrie pour ces pathologies ORL souvent récurrentes. Mais nous avons également développé récemment un nouveau produit à base de ginkgo biloba dédié aux troubles circulatoires : ce produit est commercialisé en France depuis un an. Et le mois dernier, nous travaillions à la modification d’un dossier d’AMM. Pour une petite équipe comme la nôtre, c’est un travail constant d’assurer le développement et le suivi, notamment au niveau réglementaire, d’une gamme de produits car même si, à ce jour, nous ne fabriquons pas, nous sommes malgré tout soumis aux mêmes contraintes que les laboratoires pharmaceutiques ! 3- Vous venez d’adhérer au pôle CBS : quelle est votre vision du rôle d’un pole de compétitivité et quelles sont vos attentes et votre souhait de vous impliquer dans la dynamique et communauté CBS ? Pour nous, un pôle de compétitivité a une triple vocation : aider les entreprises à monter des projets collaboratifs innovants, informer les adhérents sur les différents projets et aides existants et faciliter les contacts entre membres, et enfin assurer un relais auprès des autorités (administratives, réglementaires,…) qui ont parfois tendance à brider l’innovation et la compétitivité et contribuer à améliorer le contexte global d’accompagnement de l’innovation en tenant compte des propositions du terrain. Nos activités étant centrées sur la pharmacie « classique », nous sommes tout spécialement sensibles à tout ce qui concerne le contexte réglementaire. Nous attendons donc notamment du pôle CBS une veille active sur ce sujet ainsi que les interventions correspondantes si nécessaire. Et nous serons donc intéressés pour participer à tout groupe de travail sur ces sujets.

www.cancerbiosante.fr

6/8


Revue de presse des pépinières de toulouse métropole 16 juin 2014