Page 41

La générativité

41

Si la compétence n’est pas à négliger (que penser d’un catéchiste qui n’aurait aucune formation ?), elle ne suffit pas. Selon le P. Rondet, si l’efficacité, « c’est ce qu’on peut attendre de nos efforts et de notre compétence, la fécondité, c’est plus intime et plus secret. C’est le fruit gratuit de l’action de l’Esprit en nous ». L’efficacité ne peut donc pas être la première préoccupation de notre action. Il s’agit plutôt de « rencontrer des hommes et des femmes (j'ajoute : des jeunes) et d’offrir à leur liberté un chemin d’évangile ». C’est pourquoi il faut nous demander avant tout à « quelle qualité de rencontre ouvrent nos initiatives les plus diverses »36. Cela signifie aussi que nous ne sommes pas chargés de tout (alors que l’homme d’action a tendance à s’épuiser dans la multitude de ses initiatives ou de ses entreprises). Autrement dit, la fécondité suppose une attitude de gratuité à l’égard des résultats de notre action et cela de deux manières : (1) alors que l'on peut programmer une action dans l'ordre de l'efficacité (ex : la construction d'un bâtiment), la fécondité est du côté des lentes germinations qui exercent parfois notre patience ; (2) le résultat d'une action féconde n'est pas un produit que nous pouvons définir à l'avance, il a sa part d'imprévisible.

Conclusion On le voit : la générativité est une réalité humaine très riche qui permet d'évoquer des aspects essentiels de la responsabilité éducative des adultes, cette responsabilité ne s'arrêtant d'ailleurs pas au registre personnel. Proposée par Erikson comme un lieu stratégique de la maturation des adultes, enrichie par ses disciples qui en ont déployé de nouvelles dimensions, elle peut aussi être reprise sur un registre philosophique (elle manifeste alors sa fécondité anthropologique). Enfin, on peut en déployer le sens au plan spirituel sans trahir ses origines, son promoteur étant lui-même ouvert à cette dimension de l'humain. En outre, en la prenant comme fil conducteur, on peut développer une réflexion intéressante au sujet de l'attitude éducative considérée à partir de son inscription dans la dynamique de l'humanisation des personnes et des générations. Parler de générativité nous conduit bien à la source de l'attitude éducative. Annexe

Des équivalents lasalliens de la générativité ? Évidemment, le mot ‘générativité’ n’existe pas dans le vocabulaire lasallien. Il est également inutile de chercher dans les écrits de Jean-Baptiste de la Salle des considérations sur le développement psychologique des adultes ou sur l'anthropologie équivalant aux développements précédents. Cependant, plusieurs thèmes-clés de la spiritualité lasallienne peuvent entrer en résonance avec l'idée de générativité. J’en relève quelques-uns à titre de suggestion, sans avoir la prétention de traiter un thème qui mériterait de plus amples développements :

36 Ces remarques sont tirées d'un document inédit.

Rivista lasalliana 1-2009  

Rivista lasalliana. Trimestrale di cultura e formazione pedagogica