Page 1

P

O

R

T

F

O

L

I

O

PEDRO MAIURANO SELECTED WORKS 2015 - 2018

1


A PROPOS DE MOI Mon nom est Pedro Maiurano et je suis né à Lausanne. Je suis étudiant en architecture, actuellement en troisième année de Bachelor. Après avoir fini ma maturité fédérale au Gymnase Intercantonal de Payerne, j’ai commencé mes études en architecture à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). J’ai effectué ma première année dans le studio ALICE du Prof. Dieter Dietz, avec Alexa Den Hartog comme assistante. J’ai passé ma seconde année au sein du laboratoire de l’architecture souterraine SUBlab du Prof. Dominique Perrault. Cela m’a permis de participer à la Biennale d’Architecture de Séoul en collaboration avec l’Université Féminine d’Ewha de Séoul. J’ai également suivi des cours sur l’architecture vernaculaire avec le Prof. Nicola Braghieri Je termine actuellement mon Bachelor, en effectuant ma troisième année en échange ERASMUS au Politecnico di Torino en Italie, où j’ai suivi les leçons du Prof. Costantino Patestos et Prof. Giovanni Durbiano.

2


CONTENU

ground roof I p.5

ground roof II p.15

house one p.25

elements p.33

3

room p.37

red brick p.43

autres projets p.51


4


GROUND ROOF

Laboratoire de l’architecture souterraine SUBlab Bachelor III - EPFL, Lausanne Prof : Dominique Perrault Groupe de travail : Gigandet Marine, Goehring Michael 2016/17

Ce projet intervient à travers un questionnement sur le souterrain dans le cadre de la reconversion de la galerie souterraine d’Euljiro de 2,7 kilomètres située au centre de Séoul en Corée du Sud. Chaque groupe se voit attribuer une portion de 100 m sur laquelle il doit expérimenter ses premières intuitions sur le souterrain. Ici, ces 100 m de galerie sont transformés en école d’art. Pour ce travail, le souterrain est vu comme un reflet de la ville. Un plan de ville est donc retranscrit à l’intérieur de la galerie. Ce nouveau morceau de ville peut à présent être habité de deux manières différentes ; en y habitant les volumes positifs générés par le plan ou en y habitant leurs négatifs. Le projet s’articule donc sur une superposition d’un premier étage « positif » et un deuxième « négatif ». Une pente est alors insérée à travers cette série de volumes. Cette opération géométrique permet à la fois de dévoiler ce jeu de positif-négatif et de créer une série d’espaces en pente qui deviennent alors des espaces de liaison entre les différentes plateformes ou de simples espaces informels. Ces volumes sont alors retranscrits de manière architectonique comme une couverture unique s’articulant en pentes, mur et surfaces planes tel un origami. Les parties sectionnées deviennent alors des surfaces de verre. Ce plan unique est perçu comme un toit, ce qui amène l’idée qu’il n’y a plus d’intérieur et d’extérieur, mais un dessus et un dessous. Pour supprimer toute ambiguïté, la structure métallique devient une partie intégrante et envahissante du dessous du toit.

5 5


6


7


8


9


10


11


12


13


14


GROUND ROOF II Laboratoire de l’architecture souterraine SUBlab Bachelor IV - EPFL, Lausanne - EWHA University, Séoul Prof : Dominique Perrault Groupe de travail : Marine Gigandet, Michael Goehring 2016/17

Ce projet est une deuxième proposition pour la reconversion de la galerie Euljiro à Séoul. Se trouvant dans un quartier d’affaire très dynamique de Séoul, il abrite un food court. La notion de toiture habitable reste fondamentale dans notre recherche. En effet, ce projet reprend de nombreux aspects étudiés lors du premier semestre (projet précédent) : on y retrouve un plan oblique et un jeu de volumes positifs et négatifs. Un troisième élément, une grille désaxée par rapport à la gallérie vient créer une perturbation dans la longue linéarité de la galerie. Le plan oblique, ici, répond au besoin de connecter celle-ci avec le niveau de la ville de manière rapide et efficace, créant ainsi dans la rue une éminence signalant une nouvelle entrée. Le projet redonne une dynamique à la galerie en l’ouvrant vers la ville. Concernant la volumétrie, dans un premier temps, le plan oblique général devient un volume divisé en une partie solide et une partie conceptuelle qui matérialise son négatif. Ces couches de positif et de négatif sont alors confrontées à une série de plans d’inversion horizontaux (qui vont créer les différents niveaux) et verticaux (qui créent les limites des nouveaux espaces) qui inverse les espaces positif-négatif. Cela a pour effet de créer une série d’espaces de matière et de vide, de pentes et de plan horizontaux en terrasse. La distribution des espaces servis et servants suit alors cette logique : les espaces positifs abritent les espaces servants (circulation et cuisines) alors que les espaces négatifs abritent les espaces servis (espace de repos ou tables). Ce projet a ensuite été présenté à la Seoul Biennale of Architecture and Urbanism de 2017 dans le cadre d’une collaboration entre le SUBlab et l’Université féminine EWHA de Séoul. Il a ensuite également été exposé à la galerie de l’Aedes Architekturforum à Berlin.

1515


16


17


18


19


20


21


22


23


24


HOUSE ONE

Atelier de la Conception de l’Espace ALICE Bachelor II - EPFL, Lausanne Prof : Dieter Dietz Prix : Design Prize Switzerland

HOUSE 1 est un projet construit et développé par les 200 étudiants de première année durant tout le second semestre. Le projet prend forme sur une proto-structure de 11x11x11 mètres prenant comme base les principes du Balloon Frame. Le projet a pour but de créer une série d’expériences spatiales, chacunes développées par leur studio respectif, à l’intérieur de celleci. Ces expériences devront être en étroite relation avec leur environnement, créant ainsi un processus de dialogue entre les étudiants des différents ateliers. Le résultat final est une structure complexe où s’entremêlent des espaces de transition, de contemplation ou encore de repos. Ce projet permet d’approfondir les différentes expériences développées pendant toute la première année comme la construction avec le bois, la conception du projet, le dessin à la main et la collaboration à l’intérieur d’un studio. Ce projet est élu vainqueur 2017/2018 du Design Prize Switzerland dans la catégorie Research. La réalisation s’est divisée en quatre parties : - construction de la proto-structure durant un workshop de 1 semaine. - conceptualisation par petits groupes de deux où une ROOM est projetée. - redéfinition d’un projet par studio à partir d’idées exposées précédemment, en confrontant les projets des autres studios. - construction des différentes pièces dans la proto-structure en deux semaines de chantier. Notre studio s’est concentré sur le cœur de la proto-structure, en développant un projet de re-densification du premier étage. Le projet, « la forêt », reprend l’élément vertical de base du Balloon Frame et le démultiplie au centre de l’étage. Cela a pour effet de rompre le rythme régulier de la proto-structure et créer un espace de transition entre les différentes ROOM beaucoup plus libre. Le visiteur peut alors interpréter le chemin comme il l’entend et n’est plus dicté par la structure initiale. Une série d’expériences sensorielles différentes sont alors ressenties : des espaces plus resserrés, plus ouverts, d’autres complètements clos. Le projet à également un but de restructuration de l’étage, en y apportant un plancher et des poteaux porteurs traversant toute la structure jusqu’au sol.

25


26


27


28


Réinterprétation personnelle du projet - maquette en plâtre du négatif. L’écart entre les verticales crée des conditions spatiales variées dans House One. Pour cette réinterprétation personnelle, c’est l’espace créé par la verticale elle-même qui est défini. Chaque verticale laisse une empreinte de 70 cm de diamètre sur un plan. Les différentes zones, constituées de poteaux de hauteurs différentes, sont alors abaissées à leurs niveaux respectifs et créent ainsi le négatif habitable de notre projet.

29


30


31


32


DOUBLE ELEMENT Atelier de la Conception de l’Espace ALICE Bachelor I - EPFL, Lausanne Groupe de travail : Arno Bovard, Mustaf Nuri Prof : Dieter Dietz

L’idée de base du Double Element, est de conceptualiser et construire un objet fonctionnel regroupant deux fonctions ; celles-ci sont imposées et sont celle de la porte et du lit. Ce projet s’inscrit dans un site fictif superposant et entremêlant la rue Madeleine à Lausanne et la rue Faubourg Poissonnière à Paris. De cette superposition, le projet s’intéresse à la différence conséquente de niveau entre les deux seuils de porte des deux bâtiments choisis sur le site. La porte ici est considérée comme est un espace de transition entre deux espaces, et ses espaces étants sur deux altitudes différentes, la porte devient un escalier. Celui-ci devient alors une extrusion dans l’espace de la porte, qui prend une nouvelle dimension. Dans cet espace très restreint, l’idée est d’y intégrer un lit aux dimensions minimales. Après avoir étudié le corps humain, l’exercice devient alors celui d’expérimenter les limites de la fonctionnalité de l’objet. La construction de l’objet en taille réelle permet de se confronter à des premières bases d’assemblages et acquérir une certaine expérience dans la construction.

33


34


35


36


ROOM

Atelier de la Conception de l’Espace ALICE Bachelor II - EPFL, Lausanne Prof : Dieter Dietz, Alexa Den Hartog Groupe de travail : Ileana Crim

Ce projet est une des propositions de chambres destinées à intégrer le projet House One (page 25). La chambre prend place à l’intérieur d’une proto-structure de 11x11x11m qui en devient le support et avec laquelle elle doit dialoguer. Une série de verticales de la proto-structure deviennent un mur et se dédoublent afin d’accueillir un espace subversif de contemplation. Celui-ci est alors perçu comme un implant. Le projet s’articule en trois espaces bien définis aux qualités diverses : le premier espace, le plus dynamique, dialogue avec le reste de House One. Le second est un lieu de passage étroit qui opère comme un filtre. Finalement, le visiteur arrive à l’intérieur de la chambre elle-même divisée : deux plateformes séparées par trois marches. Il pourra s’y retirer, réfléchir ou travailler sur la table créée par l’épaisseur de la fenêtre. Il pourra à travers celle-ci admirer le paysage montagneux surplombant le lac. La structure en treillis, imaginée sur le modèle de la proto-structure suit la largeur de la plateforme, créant ainsi un jeu de perspective avec des diagonales progressivement plus verticales.

37


38


39


40


41


42


RED BRICK

Atelier di Composizione architettonica e rappresentazione Bachelor V - Politecnico, Torino Prof : Costantino Patestos, Anna Marotta Groupe de travail : Alessia Castelli, Stephanie Coristo, Pietro Roberto Ce projet s’insère dans le programme de revalorisation de la Cittadella di Alessandria. Ce bien culturel historique construit à partir du 18e siècle est aujourd’hui menacé par le manque de moyens économiques mis à disposition pour sa restauration. Certaines partie sont inutilisables et sa détérioration nuit à un tourisme toujours faiblissant, devenant un poids pour la ville d’Alessandria. Le programme de revalorisation sur plusieurs années proposé par le groupe est de créer un festival à l’intérieur de l’enceinte. Celui-ci se fera premièrement à l’intérieur de divers pavillons (dont l’un fait l’objet d’étude du semestre) afin d’attirer des visiteurs. Ensuite, avec les fonds récoltés et le nouvel intérêt pour le bien, la Citadelle est petit à petit restructurée afin d’accueillir des nouvelles fonctions plus définitives. Cette deuxième phase reste dans le cadre du cours à l’étape d’esquisse. Le pavillon proposé est construit uniquement à partir de matériaux secs afin d’impacter au minimum le territoire protégé. Il comprend comme fonctions un théâtre (avec un amphithéâtre couvert et un à ciel ouvert), une salle d’exposition et une aire de restauration. La forme définie par la structure rationnelle en acier reprend une forme pure orthogonale afin d’intégrer au mieux le lieu. Deux couloirs de services sont ensuite intégrés. Finalement, une couverture en bois, qui permet de garder une certaine transparence vient recouvrir le tout. Les deux théâtres impriment de la manière la plus minimale possible cette couverture et lui donne sa forme particulière. Le projet dans son ensemble reprend métaphoriquement la forme et la couleur d’une brique, symbole fort de l’architecture piémontaise.

43


44


45


46


47


48


49


!"&7-&"';'!"-4&7<01'%+"8&..&'7=>?( !"#$%&'()*!+&,*-./0

!"#$%&'() *+,-.'/&"01'2-&"#'3$4+5+..-1'2&6"#'/+-$"+7#1'/-89+&.'!:9"-75

50


AUTRES PROJETS & WORKSHOPS Contenu : •

Relevé et représentation graphique d’un grenier à Grimentz

Relevé et représentation graphique de l’OGR à Turin

Minim_a

Workshop construction proto-structure House One

Workshop construction d’un rack à vélo

Workshop Biennale de Séoul

51


Projet de relevé du territoire et du construit dans les Alpes valaisannes. Le projet s’est développé à travers des cours théorique sur l’architecture vernaculaire et sa représentation graphique d’une part, et sur des sessions d’arpentage sur le terrain, à Grimentz, de l’autre. Le cours met l’accent sur les méthodes et principes du relevé architectural ainsi que sur la notion de patrimoine centrée sur le rapport entre architecture et construction du territoire.

52

L’exercice a pour objectif d’apprendre à observer le territoire et ses bâtiments et d’en proposer des restitutions graphiques à travers l’outil du dessin 2D et 3D et de la maquette d’architecture. Afin de réaliser ces restitutions au mieux, une analyse et compréhension de l’espace et de la structure du bâtiment est nécessaire.


Relevé et représentation graphique d’un grenier à Grimentz Figuration Expressive FIRE

Bachelor IV - EPFL, Lausanne - Grimentz Prof : Nicola Braghieri Groupe de travail : Piero Fumagalli, Michael Goehring, Basil Merz

53


Relevé et représentation graphique de l’OGR à Turin Laboratorio di geomatica per la modellazione dell’architettura

POLITECNICO DI TORINO A.A. 2017-18 Bachelor V - Politecnico, Torino Corso di Laurea di Architettura : Torino LABORATORIO DI GEOMATICA PER LA MODELLAZIONE DELL’ARCHITETTURA - 01PRUPM Prof : Alessandro Massa Groupe de travail : Antonio Farina, Federcia Joe Gardella DOCENTI: MASSA Alessandro

COLLAB.: DONADIO Elisabetta

GRUPPO FARINA GARDEL MAIURA

ridisegno prospetto e sezioni - scala 1

Ce projet consiste en un relevé de la façade du bâtiment historique des OGR, une ancienne usine ferroviaire de Turin. Cet édifice est aujourd’hui transformé en université et fait parti du campus central du Politecnico di Torino. L’objectif du cours et l’utilisation et la compréhension des outils complexes de relevé utilisés aujourd’hui dans le domaine professionnel de la géomatique. Pour cela, le relevé de la façade se fait à travers 4 étapes : - le relevé à l’aide d’une station totale (tachéomètre et télémètre laser) permettant l’attache à des points de référence géolocalisés. Celui-ci demande une connaissance approfondi de l’instrument complexe de mesure. - redressement photographique à l’aide du logiciel RDF - redressement photogrammétrique permettant de créer un modèle 3D de l’objet à l’aide du logiciel Microsurvey Starnet - élaboration des dessins de la façade et des plans à partir des données mesurées

54


minim_a

Projet de catalogue photographique architectural commencé en octobre 2016 avec Basil Merz. Il a pour but de réunir nos deux passions, la photographie et l’architecture, et de fournir un catalogue d’éléments architecturaux variés relevés durant nos différents voyages. Les photos sont postées sur le compte Instagram : minim_a

55


Workshop : House 1 - proto-structure

Participation, sur base volontaire, au Workshop « Proto-structure » sur le campus de l’EPFL du 29.03 au 02.04.2016. Organisé par le laboratoire ALICE, ce workshop constitue la première partie de construction de House One. Il comprend le montage et la mise en place de la structure en bois à ossature Balloon Frame de 11x11x11m. Cette structure devient ensuite le support et à la construction des projets de House 1. Ce workshop a permis de développer une expérience pratique sur le chantier que ce soit au niveau constructif ou au niveau organisationnel. Un reportage photo à également été réalisé.

Workshop : Seconde main constructive

groupe de travail : Elena Labenets, Piero Fumagalli, Benjamin Laville, Valentin Perruchoud

Réalisation d’un rack à vélo dans le cadre de la semaine interdisciplinaire ENAC 2017 de l’EPFL à Fribourg. Le projet est le résultat de la collaboration d’étudiant d’architecture, génie civil et génie de l’environnement. Le but du projet et de créer un rack à vélo fonctionnel avec uniquement des matériaux récupérés et à moindre coût (prix du matériau, transport, etc). Les éléments modulables utilisés proviennent d’un centre de tri de la région. Le rack est encore utilisé aujourd’hui au BluFACTORY à Fribourg.

56


Workshop : Seoul Biennale 2017 - SubLab - a new groundscape story

천천히 숨 통과 추측은 열세에 다섯 큐이었다. 사형 집행, 그는 그들이 병적 인 단계에 넣을 것을 무시하는 듯 어조로 말했다. 뭐, 너무 잔인 것은, 그렇게했지만, 우리가 고백의 특수성을 무시, 다른 쪽의 인생은 도둑이다. 나는 소리 쳤다해서 죄송이 생각, 그들은 자신의 경로로 사상자 찾아 낼 것으로 예상됩니다. 영원의 좋은 자질과 부드러움의 영광에 의해 행복으로 가득 종종 내 기억으로 돌아갑니다. 많은 도랑 침몰 도로, 긴 자부심의 충만에 의해 계몽; 그는 그 전에 아마 영원. 그의 지속적인 젊음, 아름다움과 힘을 표현하기 위해있어. 자석은 당신이 수수료와 물을 수에서 그 물고기를받는 모든 선물의 운명에 미치는 것을이 매력에 항복. 그들을 괴롭 히고 그들을 놀라게하지만 그는 혼자가 다소 왜곡 될 때, 분노의 존재를 점차적으로 여자하고 완전히 철수하였습니다. 무례한 사람의 작업을 분석. 살인 공범은 오래 천천히 숨 통과 추측은 열세에 다섯 큐 Nam tam aus halarbe facerce rtimus con horis. Decivitam omne consumus eorum ala nu is, des? Pos caectastili, niquondit, nonsultorum in andam temus convolus publicastus cie nostrae noviliquem halicaed pes fue ad nunum iu Bi sus ine non te consi patodium. Gra in sciende cus et? P. Ahalabus renterfecii pervid atilicae perviste mil tarei se clabute claripic vivica permaxi mihicions retilis hacrum intem scii ina, nunu ensulab ultorum sa demnovi rmanum et iam occiem. Am publii iliam ducit. Sp. Ciam inum, pra, quis ina, nos vatus es vid sul hosta mant poentiamquas hos retilicit, potilla sedis. A NEW GROUNDSCAPE STORY : The 2.7km long underground euljiro gallery preservation and inventions A common story between EPFL school in Lausanne (CH) and EWHA school, Séoul

Préparation et montage de l’exposition du travail annuel du studio de Dominique Perrault à la Biennale d’architecture de Séoul. Située au Dongdaemun Design Plaza de Zaha Hadid, l’exposition est constituée d’une série d’affiches et d’une maquette au 1:100 de 27 m de la galerie d’Euljiro, objet d’étude de l’atelier.

A NEW GROUNDSCAPE STORY : The 2.7km long underground euljiro gallery preservation and inventions A common story between EPFL school in Lausanne (CH) and EWHA school, Séoul Nam tam aus halarbe facerce rtimus con horis. Decivitam omne consumus eorum ala nu is, des? Pos caectastili, niquondit, nonsultorum in andam temus convolus publicastus cie nostrae noviliquem halicaed pes fue ad nunum iu Bi sus ine non te consi patodium. Gra in sciende cus et? P. Ahalabus renterfecii pervid atilicae perviste mil tarei se clabute claripic vivica permaxi mihicions retilis hacrum intem scii ina, nunu ensulab ultorum sa demnovi rmanum et iam occiem. Am publii iliam ducit. Sp. Ciam inum, pra, quis ina, nos vatus es vid sul hosta mant poentiamquas hos retilicit, potilla sedis. 천천히 숨 통과 추측은 열세에 다섯 큐 천천히 숨 통과 추측은 열세에 다섯 큐이었다. 사형 집행, 그는 그들이 병적 인 단계에 넣을 것을 무시하는 듯 어조로 말했다. 뭐, 너무 잔인 것은, 그렇게했지만, 우리가 고백의 특수성을 무시, 다른 쪽의 인생은 도둑이다. 나는 소리 쳤다해서 죄송이 생각, 그들은 자신의 경로로 사상자 찾아 낼 것으로 예상됩니다. 영원의 좋은 자질과 부드러움의 영광에 의해 행복으로 가득 종종 내 기억으로 돌아갑니다. 많은 도랑 침몰 도로, 긴 자부심의 충만에 의해 계몽; 그는 그 전에 아마 영원. 그의 지속적인 젊음, 아름다움과 힘을 표현하기 위해있어. 자석은 당신이 수수료와 물을 수에서 그 물고기를받는 모든 선물의 운명에 미치는 것을이 매력에 항복. 그들을 괴롭 히고 그들을 놀라게하지만 그는 혼자가 다소 왜곡 될 때, 분노의 존재를 점차적으로 여자하고 완전히 철수하였습니다. 무례한 사람의 작업을 분석. 살인 공범은 오래

Celle-ci propose, à travers 28 expériences, de nouvelles alternatives pour la réutilisation de cette galerie. Étant construite en acier, elle offre également à la ville un banc pour les visiteurs de la Biennale ou les passants. Le Workshop s’est 57 déroulé sur 3 semaines, dont 2 à Séoul en collaboration avec l’Université féminine d’EWHA.


Pedro Maiurano Clos du Verger 6 1510 Moudon +41 78 811 89 69 pedro.maiurano@gmail.com

58

Architecture Portfolio 2015-2018 EPFL Pedro Maiurano  
Architecture Portfolio 2015-2018 EPFL Pedro Maiurano  
Advertisement