Page 125

En effet, le bénévole apparaît comme un éducateur informel1 dont la posture consiste à mettre en avant la relation construite avec les enfants et la réciprocité de l’apprentissage. L’étudiant apprend de l’enfant comme l’enfant apprend de l’étudiant (…) (AFEV, 2007). Le bénévole se consacre à son rôle éducatif, ce en quoi il est éducateur, à l’inverse d’un frère ou une sœur, mais il ne développe aucune activité éducative formelle, par opposition à l’enseignant, l’éducateur ou le spécialiste du soutien scolaire (AFEV, 2009). En conséquence, cette position est parfois difficile à tenir tant les étudiants puisent dans le modèle scolaire (qu’ils connaissent fort bien) pour construire leur propre pratique. Son originalité est de déconstruire cette traditionnelle et impérieuse séparation existant entre celui qui enseigne et celui qui apprend, au profit d’un espace social dont les effets d’apprentissage peuvent aussi bien concerner les enfants que les accompagnateurs. Dès lors, les enfants apprennent quelque chose qui ne relève pas strictement d’un savoir scolaire, mais d’une culture par ailleurs indispensable pour l’accès à ce savoir. Quant aux accompagnateurs bénévoles, s’ils n’ont pas toujours conscience de leurs apprentissages (Schugurensky, 2007), leurs discours fourmillent, comme nous l’avons vu, d’indices de ce co-produit (Pain, 1990) de leur pratique. Conclusion Si ce que nous avons étudié est affaire de territoire, entre des universités et des quartiers, elle est plus encore une rencontre entre des individus, étudiant et enfant. Ce qui produit de l’apprentissage c’est bien cette rencontre, le fait de s’engager dans la situation familiale d’un enfant, et à travers elle, dans le quartier et au-delà dans la société qui le construit comme espace social et urbain. L’apprentissage renvoie à la possibilité de soutenir les découvertes que l’enfant peut faire du livre et au-delà du contexte culturel où il prend sens. Ces individus sont certes forgés par les communautés et les territoires où ils évoluent, notamment l’université et 1

Cette notion fut notamment évoquée par Gilles Brougère dans les actes d’un colloque organisé en 2007 par l’AFEV autour du projet d’Accompagnement Vers la Lecture.

125

125

L'éducation tout au long de la ville  

Troisième n° de la Revue SpécifiCITéS, la revue des terrains sensibles, du secteur Crise, département des Sciences de l'éducation de l'unive...

L'éducation tout au long de la ville  

Troisième n° de la Revue SpécifiCITéS, la revue des terrains sensibles, du secteur Crise, département des Sciences de l'éducation de l'unive...

Advertisement