Pour l'école du peuple

Page 1

Freinet Célestin, Pour l’école du peuple, éditions Maspéro, Paris, 1969, 182 p. L’École Moderne française et Les invariants pédagogiques Notes de lecture Olivier Francomme septembre 2010 C et E Freinet et la recherche scientifique Chaque livre écrit par C Freinet, et comme celui-ci préfacé par E Freinet, peut être lu au travers d’une analyse sur les pratiques scientifiques. Une première caractéristique consiste à regarder quelles sont les références scientifiques (de l’époque) utilisées par les auteurs, et dans cet ouvrage, elles sont nombreuses : Les références externes au mouvement : -Le livre de Mme Mawel La lecture globale idéale. p 49 -Claparède p 51 -Claude Bernard, sur le processus scientifique, p 52 -Dr Viard, sur la psychologie générale de l’enfant. p 138 -Maria Montessori, sur les lois de la vie, in L’esprit absorbant de l’enfant. p 137 Les références internes au mouvement : -L’expérience de Bal (BEM n° 8) p 39 -L’essai de psychologie sensible ; p 57, p 156 -Les dits de Mathieu : p 151. -L’éducation du travail, p 155. Dans ses ouvrages, Freinet cite souvent des références littéraires : Alain (p 5), Giraudoux (p 141), Montaigne (p 157). Une autre caractéristique concerne les démarches scientifiques employées dans l’ouvrage : -méthode empirique : partir de la réalité constructive, pour aller vers la théorie, grâce à l’expérience tâtonnée. p 51, -méthode expérimentale : partir de la vie, des expériences, vers une organisation nouvelle (travaux de Claude Bernard) ; p 52 D’autres remarques plus générales peuvent être ajoutées : Sur l’innovation éducative (pédagogique !) : C Freinet a introduit une nouveauté qui a été de faire la conjonction entre l’ingénierie de la technique scolaire et la théorie pédagogique ; p 51 Autres remarques : C Freinet élargit le champ scientifique : derrière la science, il y a un projet de société ; p 58 Il ne fait pas de séparation entre l’intellect et le manuel, il ne veut pas par là arguer vers la spécialisation des 2 filières de l’éducation (filière généraliste et filière professionnelle) Sur l’ouvrage La préface a été rédigée par Elise Freinet, qui fait un certain nombre de rappels historiques. C’est dans les camps de concentration de Vichy que Freinet a écrit son œuvre pédagogique, notamment à travers « L’éducation du travail » et « L’essai de psychologie sensible ». Elle resitue dans leur contexte, la genèse de ses travaux. Dans cet ouvrage, 2 publications de C Freinet sont rassemblées : « L’École Moderne française » et « Les invariants pédagogiques ». E Freinet prononce une critique sans appel de l’école traditionnelle que C Freinet reprend dès l’introduction de la première partie. L’École Moderne française p17 I-Principes généraux de l’adaptation au milieu du nouveau comportement scolaire Une école centrée sur l’enfant, des adultes qui aident l’enfant à construire sa personnalité. L’école de demain sera l’école du travail. L’ouvrage est méticuleux et procède par étapes soigneusement planifiées,