Page 1

Compétitivité, flexibilité, pactes, contrats… Pendant que le gouvernement Ayrault n’a que ces mots à la bouche, le chômage n’en finit pas d’augmenter, le pouvoir d’achat de baisser et les plans de licenciements de se succéder. Il est temps de se réveiller, de changer de logiques. Les exonérations en tous genres n’ont jamais conduit le patronat à créer le moindre emploi. Elles n’encouragent surtout pas les entreprises à augmenter les salaires et à favoriser la formation des travailleurs. C’est une impasse. Payer des cotisations sociales, c’est assurer la pérennité de la sécurité sociale, c’est consolider notre système de retraites par répartition, c’est assurer la solidarité. Ce que certains appellent le « coût du travail » est extrêmement rentable socialement.

Ces charges-là, frais bancaires, taux d’intérêt et surtout dividendes perçus par les actionnaires  ; voilà des coûts dont on ne parle jamais et qui n’ont AUCUNE utilité sociale. Au contraire, ces charges-là pèsent sur l’activité économique. C’est donc le coût du capital qu’il faut attaquer, vite. À Bordeaux, depuis que le gouvernement Fillon a supprimé la taxe professionnelle, quel a été l’effet sur l’emploi ? Aucun sinon que notre commune et la CUB n’auront bientôt plus les moyens budgétaires d’assurer les services publics du quotidien. En allégeant les impôts des grands groupes, cette réforme a alourdi l’impôt des PME, artisans et commerçants et n’a encouragé que la précarité. La liste Bordeaux pour tous veut en finir avec cette logique.

Nous proposons : • Conditionner les aides publiques à la création d’emplois, au développement des salaires et au respect de l’environnement. • Soutenir les artisans et commerces de proximité par des politiques de loyers à prix modérés. • Éradiquer la précarité dans les collectivités locales, à commencer par la ville de Bordeaux. • Promouvoir la démocratie sous toutes ses formes dans les entreprises. • Lever les obstacles au développement de l’activité de réparation navale sur les Bassins à Flot.

bordeauxpourtous.org - élection municipale - 23 et 30 mars Pour nous contacter : fdgbordeaux@gmail.com - 70, cours de l’Yser, Bordeaux

Imprimerie Les Nouvelles. Ne pas jeter sur la voie publique. Vu, le candidat.

Emploi, salaires En finir avec les cadeaux au patronat !


Ce que promet l’UMP de Fillon-Sarkozy et Alain Juppé : • Obliger les bénéficiaires de minima sociaux de consacrer quelques heures par semaine de « travail gratuit » pour la collectivité • Pour toute nouvelle règle inscrite au Code du Travail, deux règles devront être supprimées • Négociation entreprise par entreprise des salaires et de la durée du temps de travail

• Radiation automatique des chômeurs à partir de deux refus d’offres d’emploi « valables »

Ce que fait le gouvernement Ayrault-Hollande : • 30 milliards d’euros offerts au patronat en supprimant les cotisations sociales de la branche famille • 20 milliards d’euros distribués à l’aveugle pour le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) • Possibilité pour les patrons de négocier dans l’entreprise l’augmentation ou la baisse du temps de travail, à salaire inchangé, pour «sauvegarder la compétitivité». Source : Etats généraux de l’UMP.

« Des élus combatifs pour l’emploi » Gilles Penel, Syndicaliste, ancien secrétaire du CE de Ford à Blanquefort Il est faux de dire que les collectivités locales, CUB ou mairies, ne peuvent rien pour l’emploi. Nous en avons eu l’exemple chez Ford : les élus communistes ont su mettre tout le monde autour de la table pour organiser la résistance. Et

c’est à partir de là que nous avons pu obtenir le maintien des 1000 emplois sur Blanquefort. Un combat qui est loin d’être fini mais qui nécessitera l’engagement d’élus combatif comme a su l’être Vincent Maurin à nos côtés.

Je soutiens Vincent MAURIN et la liste «Bordeaux pour tous» Je souhaite participer à la campagne municipale avec la liste «Bordeaux pour tous» Nom : ....................................... Prénom : ........................................... Téléphone : ....................................... E-mail : ........................................................ Adresse : ....................................................................................

Pour nous contacter : fdgbordeaux@gmail.com - 70, cours de l’Yser, Bordeaux

Imprimerie Les Nouvelles. Ne pas jeter sur la voie publique. Vu, le candidat.

• Retour aux 39 heures par semaine pour les Fonctions publiques, sans augmentation de salaire.


Emploi, salaires, Stop aux cadeaux au patronat !  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you