Issuu on Google+

COCHON

ROALD DAHL


TOUT EN HAUT DES MONTAGNES BLEUES, À QUELQUES KILOMÈTRES DU VILLAGE LE PLUS PROCHE, VIVAIENT LE PETIT LEXINGTON ET SA TANTE GLOSSPAN.


ETANT VIGOUREUSEMENT VÉGÉTARIENNE, TANTE GLOSSPAN CONSIDÉRAIT LA CONSOMMATION DE VIANDE NON SEULEMENT COMME UNE CHOSE MALSAINE ET RÉPUGNANTE, MAIS AUSSI COMME CE QU’IL Y A DE PLUS CRUEL AU MONDE.


UN JOUR, LE PETIT LEXINGTON LUI DEMANDA : "TANTE GLOSSPAN, QUE MANGENT LES GENS ORDINAIRES ?" "DES ANIMAUX. DES VACHES ET DES COCHONS SURTOUT."’ "DES ANIMAUX VIVANTS ?" "NON, ILS LEUR TRANCHENT LA GORGE AVEC UN COUTEAU. ILS AVALENT DES LAMBEAUX DE CHAIR, TOUT EN SANG."’


TRÈS VITE, LEXINGTON FIT PREUVE D'UN REMARQUABLE TALENT DE CUISINIER. IL COMMENCA À ECRIRE UN LIVRE. EN MOINS D'UN AN, IL AVAIT DEJA RÉUNI PLUS DE NEUF MILLE RECETTES, PLUS ORIGINALES ET DÉLICIEUSES LES UNES QUE LES AUTRES. MAIS SOUDAIN, LA MORT TRAGIQUE DE SA TANTE VINT INTERROMPRE SON TRAVAIL...


DES LE LENDEMAIN, NOTRE HÉROS SE MIT EN ROUTE POUR LA CITÉ DE NEW YORK OU IL DEVAIT TROUVER L'AVOCAT CENSÉ S'OCCUPER DE SON HÉRITAGE.


"QUEL ENDROIT FABULEUX !" S'ÉCRIA-T-IL IL ENTRA DANS UN RESTAURANT ET COMMANDA UNE COTE DE BOEUF, SANS VRAIMENT SAVOIR CE QUE C'ÉTAIT. IL COUPA UN MORCEAU ET LE FOURRA DANS SA BOUCHE 'C'EST FANTASTIQUE' CRIA-T-IL. "QUELLE EST CETTE CHOSE DÉLICIEUSE À LAQUELLE JE VIENS DE GOUTER ?'" DEMANDA-IL AU SERVEUR. "JE PENSE QUE C'ÉTAIT DE LA VIANDE DE COCHON." "VOUS N'EN ETES PAS SUR ?" "ET BIEN, CA POURRAIT ETRE DE LA CHAIR HUMAINE. LE BOUCHER NOUS EN ENVOI EN LA FAISANT PASSER POUR DU PORC...L'ENNUI, C'EST QU''IL EST IMPOSSIBLE DE DISTINGUER LA DIFFERENCE...MAIS CETTE FOIS CI, JE PENSE QUE C'ÉTAIT DU COCHON ! " "POURRIEZ VOUS ME DONNER L'ADRESSE DU FOURNISSEUR ?"


"C'EST VRAIMENT FASCINANT", S'EXCLAMA LEXINGTON À L'ABATOIRE. AU MOMENT MEME OU IL REGARDAIT UN COCHON MONTER AU CIEL, UN HOMME LUI ATTACHA UN CROCHET À LA CHEVILLE GAUCHE. LEXINGTON FUT SOULEVÉ DANS LES AIRS. "AU SECOURS !" HURLA-T-IL. "LAISSEZ MOI DESCENDRE !"


ET LA, SUR LE SEUIL, VETU D'UN TABLIER DE CAOUTCHOUC, L"ATTENDAIT LE BOURREAU. "VITE, SAUVEZ MOI", CRIA NOTRE HÉROS. "AVEC PLAISIR", REPONDIT LE TUEUR. IL LEVA LA MAIN DROITE ET LUI TRANCHA LA VEINE JUGULAIRE AVEC SON COUTEAU. LE CABLE SE REMIT EN MARCHE, LE SANG RUISSELAIT DE SA GORGE ET LUI INONDA LES YEUX. IL ARRIVA DANS UNE GRANDE SALLE, ET VIT UN CHAUDRON FUMANT DANS LEQUEL DES COCHONS AVAIENT L'AIR DE TOMBER. SOUDAIN, NOTRE HÉROS SE MIT À AVOIR TERRIBLEMENT SOMMEIL. DANS SON DERNIER SOUPIR, IL CRUT VOIR UN COCHON EN COSTARD CRAVATE.



Cochon - Roald Dahl