Page 1

VIVRE ICI Insolite TEXTE ET PHOTOS : ROBERT GUÉGAN (AGENCE YO)

Les frères Barclay ont investi 500 000 euros dans leur vigne. Si l’ensoleillement est bon, le vignoble insulaire a un sérieux ennemi : le vent.

SERCQ Guerre de succession A Sercq, deux milliardaires tentent d’abolir son régime féodal. Au nom de la démocratie et du progrès. Mais peut-être pas seulement pour cela.

La prison de l’île.

D

ernier régime féodal d’Europe, l’île de Sercq ne reconnaît que l’autorité de la reine d’Angleterre, duchesse de Normandie. Il n’y avait ici ni serfs, ni corvées, mais six cents habitants régis par des lois datant de 1565. Par exemple, aujourd’hui, Michael Beaumont, 70 ans, 22ème seigneur de Sercq, est le seul insulaire à pouvoir élever une chienne ou

des pigeons. En contrepartie de la perception du 1/13ème des transactions immobilières il a entre autres pour obligation de tenir quarante hommes en armes pour défendre ce caillou de sa Majesté. Ces quarante « tenants », les propriétaires historiques, forment les chefs plaids : les représentants au parlement local qui établissent les règlements et la fi scalité, avec douze députés élus pour 3 ans.

24 PAYS D E N O R MA N D I E

Insolite F.indd 24

25/05/10 12:59


Les lois datent ici de 1565.

Ce système archaïque a fini par être aboli sous la pression de la Cour européenne des Droits de l’Homme. D’autant qu’en 1993, deux sujets de Sa Majesté, les très fortunés frères Sir David et Sir Frederick Barclay propriétaires - excusez du peu - du Daily Telegraph et de l’hôtel Ritz rachètent Brecqhou, un ilôt de 65 hectares attenant à Sercq pour y construire pour 250 millions de francs un somptueux palais néo-gothique où leur hélicoptère (normalement interdit) se pose rarement. Seulement, en dehors du fait qu’à Sercq il n’y a pas d’impôt sur le revenu, la possession de Brecqhou leur attribue un siège à la cour des chef plaids. En 2006, après de longues tractations, le régime féodal de Sercq est aboli. Mais la loi sercquaise stipule que les propriétés doivent être transmises au fil des générations au fils aîné de la famille ce qui ne convient pas aux deux frères Barclay qui souhaitent pour leur part que Brecqhou revienne, à leur mort, à un trust familial regroupant leurs quatre enfants. Ils entreprennent alors de contester cette loi devant les tribunaux et de porter l’affaire devant la Cour européenne de justice. Les jumeaux milliardaires y dénoncent le système féodal, qu’ils jugent antidémocratique et contraire aux droits de l’homme et arrivent, fin 2008, à faire élire un parlement insulaire au suffrage universel. Une révolution ! D’autant que les frères Barclay, qui avaient mené campagne pour en arriver là, proposaient une liste de neuf candidats, animés par le souci de «  moderniser la vie locale  ». Moderniser ? Sur vingt-huit sièges, vingt-six ont été remportés par les «  traditionalistes  ». Comprenez les partisans de ce mode de vie tranquille, qui fait le charme unique de Sercq : pas de lampadaires, pas de voitures... A peine quelques tracteurs, circulant sur cette terre de 5 km2 préservée de la pollution.

Une révolution vinicole En représailles, David et Frederick Barclay, 150 ans à eux deux, ferment les hôtels, les bars, et les boutiques qu’ils contrôlent, histoire de montrer qu’ils possèdent aujourd’hui 20 % de Sercq.

Sercq

Le seigneur de l’île lors de la Cérémonie du 11 novembre.

Ils contestent maintenant les pouvoirs conservés par le Seigneur, dont son droit de véto. Déboutés fin 2009 par la Cour Suprême, ils ont formé un recours devant la chambre des Lords. Les « traditionalistes  », qui veulent évoluer à leur propre rythme, les accusent, sous couvert de démocratie de ne s’intéresser qu’à l’argent. C’est d’ailleurs pour vendre du vin blanc sur l’île, que les Barclay ont décidé de planter des vignes à Brecqhou : 5 hectares de Chardonnay et Pinot gris, pour lesquels ils ont fait appel au vigneron bordelais Alain Raynaud (château la Croix de Gay, Pomerol) ! La première vendange est prévue en 2013. Juste un petit verre pour se désaltérer après une bonne balade à pied ou à vélo sur les chemins de la «  grande île  ». Mais, même si la révolution est en marche, le vélo électrique n’est autorisé... que si vous avez une ordonnance de votre médecin !

Les premières vendanges sont prévues en 2013. Le « chateau Barclay » attend 17 000 bouteilles.

PAYS DE N ORMA N DIE 25

Insolite F.indd 25

25/05/10 12:59


Insolite 69  

Insolite du PDNorm 69

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you