Page 1

N° 95 | Mai 2013

www.agglo-montbeliard.fr

P.06 Sport

L’émotion en série

PUISSANCE 29 L’ A C T UA L I T É

D U

P AY S

D E

M O NT B É L I ARD

Événement

Services

Rendez-vous

Un festival « vert » pour découvrir nature et culture p. 03

L’hôtel du Lion rouge à nouveau habité p. 12

Le Centre régional d’art contemporain réouvre ses portes p. 23


Édito Chère Madame, cher Monsieur,

04-05 Repères 06-11 DOSSIER L’émotion en série Entre janvier et décembre, 2013 est l’année des grandes rencontres et des grands matchs sportifs. Durant les quatre prochains mois, sont attendus deux équipes de France de hand et volley, un championnat de France de ski nautique sur la base de loisirs du Pays de Montbéliard et un Lion qui sera labellisé, pour ses 10 ans, championnat de France... Supporters, à vos banderoles !

12-13 Services 14-15 En images 16 Économie 17-18 Éco-agglo

Dans la basse-vallée de l’Allan, un espace protégé est ouvert à tous

19 Campus 20 Tribune 21 Portrait 22-23 Rendez-vous 24 Mi-temps

©©Cyril Ferrand

03 Événement

©©Lionel Vadam

sommaire

Notre éco-agglomération tient compte de l’agriculture, indispensable à une bonne gestion des équilibres humains, économiques et naturels. Une convention relative au développement d’une agriculture durable a ainsi été ratifiée, en 2010, avec la Chambre d’agriculture du Doubs. Elle vise à apporter des solutions à des enjeux importants : • demande d’une alimentation plus saine ; • structuration des filières courtes ; • rééquilibrage les rapports entre urbain et rural ; • limitation de l’expansion urbaine encline à consommer des espaces agricoles. Dans la foulée, nous avons mis en place des marchés paysans dans 8 communes du Pays de Montbéliard. Leur succès témoigne du besoin existant. Dès le mois de mai, nous étendons l’opération à seize communes, en débutant par Grand-Charmont, Bethoncourt et Hérimoncourt. L’opération « paniers fraîcheurs » se tient, quant à elle, tous les jeudis de 17 h à 19 h à la gare SNCF de Montbéliard. Concernant le projet de couveuse en maraîchage bio à Bavans, 2 à 3 jeunes maraîchers s’installeront sur place en liaison avec l’association Jardin d’idées. De plus en plus, les agriculteurs privilégient, en effet, ces circuits courts, qui réduisent les intermédiaires entre producteur et consommateur. En Franche-Comté, 17 % des exploitations vendent ainsi tout ou partie de leur production par ce biais. A ce titre, la cuisine centrale de l’ADAPEI et l’ouverture de la cafétéria, à Technoland, constitue un excellent débouché pour les agriculteurs locaux. L’ouverture prévue de la fromagerie à Montbéliard, en décembre prochain, complètera utilement cet ensemble déjà significatif. Huit producteurs laitiers fabriqueront et commercialiseront ainsi quatre fromages différents. Pays de Montbéliard Agglomération s’investit dans ce projet à hauteur de 800 000 €. Sur les terres de la « Montbéliarde », conçue au XVIIe siècle, les vaches sont, si j’ose dire, bien gardé. ❚

25 Commune 26 Ensemble 27 Reflets

Jacques Mattern ou l’art de savoir mettre en lumière les bâtiments Président de Pays de Montbéliard Agglomération Maire de Montbéliard Retrouvez-nous sur Facebook, iPhone et Android en scannant le code ci-contre.

PUISSANCE 29 Retrouvez Puissance 29 et toute l’actualité en ligne sur www.agglo-montbeliard.fr Directrice de la publication : Martine Voidey – Directeur de la communication : Christophe Devillers – Rédactrice en chef : Camille Pons – Rédaction : Aurore Delon – Hélène Foyer – Sarah Poinsenot – Conception et réalisation : Scoop Communication – Impression : Estimprim – Photos : John Darboux – Simon Daval – Claude Nardin Daniel Nowak – Régis Ravegnani - Florian Roy-Lorius – Lionel Vadam – Coordinateur photos : Philippe Michel – Puissance 29 : Pays de Montbéliard Agglomération, 8, avenue des Alliés – BP 98407 – 25208 Montbéliard Cedex – Téléphone : 03 81 31 88 88 – Courriel : puissance29@agglo-montbeliard.fr – N° ISSN : 1279-869X Puissance 29 est adhérent de l’Union des journaux et journalistes d’entreprises de France. Tirage : 50 000 exemplaires – Couverture : Stéphanie Durbic


I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I ensemble I reflets I

©©Bernard Benant

Événement

Green Days

Un festival en vert et pour tous Le 24 mai, le dîner s’annonce plus que presque parfait. Dans la cour de l’hôtel de Sponeck, à Montbéliard, six cuisiniers et quatre pâtissiers du Pays de Montbéliard réaliseront des recettes de leur cru, qu’ils donneront à goûter. Ce repas de fête constituera le temps fort de la soirée d’ouverture de la première édition du festival Green Days.

©©Sylvain Thomas

Performance culinaire suivie d’un buffet, garni de nombreux plats qui feront la part belle aux produits locaux, à partager dans une cour végétalisée et garnie de gazon pour l’occasion, à condition d’avoir réservé… Cette ambiance donne le la de cette toute première édition de Green Days, événement imaginé par MA Scène nationale. Ce festival, qui se déroulera du vendredi 24  mai au samedi 1er juin, fera le lien entre la nature, très présente dans le Pays de Montbéliard, et la performance artistique, sous toutes ses formes. Y compris celle du public qui sera sollicité aussi. La finalité est double  : créer une osmose entre les habitants du territoire et cette nature que beaucoup « goûtent  » déjà, mais aussi avec la culture, qui paraît souvent trop inaccessible. Artistes et artisans, issus d’univers différents, y compris de la gastronomie,

Green Days donnera l’occasion de vivre des expériences originales, dont des représentations en pleine forêt…

nous donneront à voir, écouter, savourer leur vision du lien avec la nature.

Jouons Shakespeare dans les bois Animations, expositions et spectacles jalonneront les jours suivants. Le parc des Miches à Montbéliard, le bois des Quatre Cantons à Audincourt mais aussi la Damassine, à Vandoncourt, se transformeront en vastes salles de spectacle à ciel couvert. Et donneront l’occasion de vivre des expériences étonnantes. Comme assister à une représentation de Macbeth, au fond d’un bois. « C’est la pièce la plus sombre de Shakespeare et cela va bien avec l’obscurité d’une forêt  », soulignent Jacques Livchine et Hervée de Lafond, metteurs en scène et directeurs de la compagnie du Théâtre de l’Unité qui ont imaginé cette représentation originale. Le festival s’achèvera en beauté, avec un concert gratuit du Suédois Peter von Poehl à la Damassine. Celui-ci s’était produit aux Eurockéennes en 2007. ❚ Programme : www.mascenenationale.com (rubrique « Temps forts »). Certains spectacles ou animations sont payants. Hôtel de Sponeck, 54, rue Clemenceau à Montbéliard 0 805 710 700 (n° Vert gratuit) www.theatredelunite.com

Green Days, le festival qui fait le lien entre nature et culture, deux richesses du territoire, à ne pas manquer du 24 mai au 1er juin

Tendez l’oreille avec le Conservatoire Comme les cuisiniers et pâtissiers, ils investiront la cour de l’hôtel de Sponeck : pas pour régaler nos papilles, mais nos oreilles ! Plusieurs formations, constituées de musiciens élèves du conservatoire du Pays de Montbéliard, nous offriront trois apérosconcerts. Des moments musicaux de trente à quarante minutes, dans des styles très différents : des standards de jazz signés Keith Jarrett ou encore Herbie Hancock, le mercredi 29 mai ; de la valse, du tango et d’autres rythmes le 30 mai, interprétés par un trio et un quatuor de bassons, ce qui n’est pas fréquent. Enfin, le 31 mai, cinq musiciens munis d’instruments à vent joueront une œuvre d’un compositeur italien, Giuseppe Maria Cambini, dont la musique a inspiré les belles pages de l’opéra transalpin. De 18h30 à 20h à l’hôtel de Sponeck. Entrée libre, apéro payant. www.agglo-montbeliard.fr (rubriques « Culture » puis « Arts de la scène »)

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 3


événement I

repères

I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I ensemble I reflets I

Fêtez les mères en découvrant les commerces locaux Une voiture, un séjour Relais & Châteaux ainsi que des chèques-cadeaux  : ces lots forts sympathiques proposés par la CAEM, l’association des commerçants du Pays de Montbéliard, à l’occasion du concours organisé pour la fête des Mères vont faire des heureux. Rendez-vous du 20  au 26  mai, dans l’un des 20  commerces partenaires du programme de fidélité Duo (liste consultable sur le site Internet de l’association), pour participer à l’opération  : il faut faire partie des porteurs de la carte de fidélité Duo (il y en a 8  000  actuellement) et remplir un bon de participation. Et si vous ne possédez pas encore cette carte, pas de problème  : elle est gratuite et vous pouvez la demander juste avant de participer au concours. Dans tous les cas, ce sera une bonne façon de découvrir des commerces locaux dont vous ne soupçonnez peut-être pas la richesse. ❚ www.uneenvieunbesoin.com/ association.php

Enquête publique

Caden’cité : jusqu’à fin mai pour s’exprimer Bethoncourt du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h. Exincourt du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 ; le samedi de 8h30  à 10h30. Grand-Charmont les lundi, jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h, et les mardi, mercredi et vendredi de 8h30  à 12h et de 13h30 à 17h. Valentigney du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h. • Au siège de Pays de Montbéliard Agglomération du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h. • À la sous-préfecture de Montbéliard du lundi au vendredi (sauf mardi) de 8h45 à 11h30 et de 13h45 à 16h30. ❚

DR

Jusqu’au 28  mai, les habitants, commerçants et entrepreneurs peuvent s’exprimer sur le projet de transport à haut niveau de service, Caden’cité, dans le cadre de l’enquête publique lancée le 22  avril. Au-delà des six communes qui seront traversées par les deux lignes de Caden’cité, l’enquête concerne tous ceux qui souhaitent prendre la parole à ce sujet. Il est possible de consulter le dossier complet de présentation du projet : • En mairies : Montbéliard du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Audincourt du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30.

4 / Puissance Puissance29 29–- N°95 Mai N°95 MAI 2013 2013

DR

©©Régis Ravegnani

commerce

Tourisme

Deux guides pour faire connaissance avec le Pays de Montbéliard Ce sont de véritables bibles pour qui souhaite découvrir le Pays de Montbéliard. Deux guides édités par l’office de tourisme sont disponibles depuis le mois d’avril. Le premier, intitulé Pays de Montbéliard, l’esprit de découverte, fourmille d’idées de sorties, de visites à faire, autour du patrimoine ou de l’histoire industrielle du territoire, sans oublier les événements festifs qui jalonnent l’année. Quant au guide de l’hébergement et de la restauration, il recense tous les endroits où dormir et se restaurer. Et il y a du choix ! Les deux brochures sont téléchargeables sur le site www.paysdemontbeliard.com et la présence d’un QR code permet de les ouvrir depuis un smartphone ou une tablette. ❚ Innovation sociale

Un rallye pour le bien-être de tous Valoriser les entreprises, collectivités ou encore associations qui se montrent innovantes en matière sociale, c’est tout l’objet de Rally’nov, mis en œuvre dans le cadre de la stratégie régionale d’innovation initiée par la Région Franche–Comté et l’État. Ces innovations concernent par exemple la sécurité de l’emploi et la prévention des risques professionnels. Toutes visent à améliorer la qualité de vie de l’individu, d’un territoire ou d’une entreprise. Rally’nov donnera lieu à 9  escales en Franche-Comté, d’avril à septembre 2013, dont l’une au siège de Pays de Montbéliard Agglomération, le 25  juin. Chacune de ces étapes sera ponctuée par le témoignage d’une structure qui a mis en place une innovation en la matière. Et des prix seront remis pour récompenser les meilleures initiatives lors d’une cérémonie, le 28 novembre à Besançon. ❚ www.fact.aract.fr


REPÈRES

Seniors

Circulez à prix doux

©©Arnaud Guay

DR

Vous avez plus de 60 ans ? Bienvenue à bord des bus du réseau de la CTPM  ! En effet, les seniors peuvent obtenir la carte Azur et avoir ainsi accès à des tarifs préférentiels, qu’ils soient des voyageurs occasionnels ou réguliers. L’abonnement mensuel Azur, par exemple, coûte 25  euros contre 34  euros à plein tarif. Actuellement, les détenteurs de la carte Azur représentent 8  % de la clientèle de la CTPM. Pour obtenir cette carte, il suffit de se présenter dans les agences de la CTPM, avec une pièce d’identité, une photo d’identité, un justificatif de domicile récent et 1,60 euro pour les frais de carte. Un guide à destination des 60 ans et plus, qui présente les tarifs et le réseau, vient par ailleurs d’être édité. Il sera disponible dans les agences CTPM, mais également auprès de tous les commerçants de Montbéliard et d’Audincourt. ❚

Environnement

Valoriser la place des eaux pluviales en ville

0 800 800 892 Numéro Vert gratuit depuis un poste fixe, du lundi au samedi de 7h à 19h.

Dans la droite ligne de son projet d’éco-agglomération, Pays de Montbéliard Agglomération mène, en matière de récupération des eaux pluviales, une politique originale qui fait de ses actions en la matière un véritable outil d’aménagement urbain. Cette démarche passe par la lutte contre les idées reçues. Par exemple, certains aménageurs de lotissements craignent de ne pas pouvoir gérer la question des espaces verts de la même manière qu’avec une évacuation classique des eaux de pluie (à l’aide de tuyaux). Après une première édition en 2011, Pays de Montbéliard Agglomération poursuit son entreprise de sensibilisation par un second forum dédié au sujet le 16 mai en son siège, devant un parterre de professionnels et d’acteurs locaux (aménageurs, bureaux d’études, élus, services publics). Parmi les intervenants, on comptera la présence de Bernard Chocat, professeur émérite à l’Insa de Lyon, spécialiste reconnu de la gestion de l’eau de pluie en milieu urbain. ❚

Un concert de soutien aux blessés de l’armée de Terre L’Association nationale pour le développement des œuvres d’entraide – Terre Fraternité a pour vocation d’accompagner la cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre, ainsi que leurs familles, en leur apportant un appui moral et matériel. Pour soutenir l’action de cette structure, un concert sera donné par l’orchestre de l’Arme blindée cavalerie à la Roselière, à Montbéliard, le vendredi 24 mai à 20h. L’intégralité des recettes du concert sera reversée à l’association. Entrée : 5 euros. 03 84 57 52 42 www.entraide-defense.fr

A 36

Le chèque cadeau, un succès dans l’agglomération

Élargissement : dernière ligne droite

Les chèques cadeaux, mis en place par la CAEM (Commerçants et acteurs économiques du Pays de Montbéliard) depuis le mois de décembre 2012, concernent potentiellement l’ensemble des magasins des 29 communes de l’Agglomération. En offrir à sa famille ou à ses amis, c’est leur permettre de faire des achats sur le territoire et de faire vivre le commerce local. À ce jour, le dispositif fonctionne chez plus de 100 commerçants et artisans et connaît un succès grandissant, grâce à une campagne de communication percutante orchestrée par Pays de Montbéliard Agglomération, avec la participation de la Chambre de commerce et d’industrie et la Chambre des métiers du Doubs. Plus de 1300  chèques ont été vendus entre le 30 octobre et le début du mois d’avril, soit par la CAEM, soit par l’Office du tourisme, pour un montant total de 17 000 euros environ. Les fêtes des mères et des pères constitue une autre belle occasion de faire vivre le dispositif  : pour acheter des chèques-cadeaux, rendez-vous à la CAEM, 1, rue du Château à Montbéliard, à l’Office du tourisme et sur internet, à www.boutique.uneenvieunbesoin.com.

C’est au mois de novembre que l’on pourra rouler sur les 2 x 3 voies de l’A 36, après quelques étapes qui pourront occasionner des perturbations du trafic. La fermeture complète de l’échangeur 7 dans le sens Beaune-Mulhouse, notamment, intervenue à la mi-avril, durera jusqu’à la fin du mois de juin. Un itinéraire de substitution a été mis en place. Par ailleurs, la circulation sera neutralisée jusqu’au 31  mai au niveau de la rue Jacques-Foillet, à Montbéliard, pour permettre la réalisation d’importants travaux : il faut en effet rehausser le pont dont la hauteur est devenue insuffisante à la suite de l’élargissement de l’autoroute. La pose de la dernière couche de bitume sera réalisée durant l’été, du 15  juillet à la fin du mois d’août. C’est en novembre que l’ouverture des trois voies dans les deux sens devrait être effective, après les contrôles d’usage effectués par les services de l’État. ❚ www.aprr.fr

DR

Achats locaux

Solidarité

Puissance 29 – N°95 Mai 2013 / 5


événement I Brèves I

clayton

dOSSIER

STANLEY usa – bartosz KurEK pol – Earvin n‘GapEtH fra – Murilo EndrEs bra – tsvEtan soKolov bul – facundo contE arG

fivb vollEyball World lEaGuE™ 2013 7 JUIN 2013 À 20H30

francE - bulGariE MONTBÉLIARD - AXONE INFORMATIONS ET RENSEIGNEMENTS 03 81 93 89 86 ET WWW.TICKETNET.FR

C 100 % - M 60% - J 0% - N 0% C 0 % - M 100% - J 100% - N 0

Cet été s’annonce riche en événements sportifs : après les rencontres de hand et de volley, le Pays de Montbéliard accueillera les championnats de France de ski nautique, suivis, en septembre, du traditionnel Lion estampillé lui aussi, cette année, championnat de France. ❚

©©Lionel Vadam

LIGUE de FRANCHE-COMTÉ de VOLLEY-BALL

I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I Assos I Patrimoine I

6 / Puissance 29 - N°95 MAI 2013


DOSSIER

©©Cyril Ferrand

à la une 06-07 Sport > L’émotion en série

08-09 Des événements fédérateurs et porteurs > La fête du vélo à Voujeaucourt De véritables atouts pour l’attractivité du territoire 09

> L’Axone aux couleurs tricolores en juin 2 questions à Éric Lançon, vice-président en charge des sports

©©Sophie Graehling

10 Du très haut niveau collectif…

11 … Et du très haut niveau individuel > Du Lion au meeting Boxberger, un souffle intense Tout schuss à la base de loisirs du Pays de Montbéliard

Sport

L’émotion en série Avec notamment pas moins de quatre grands rendez-vous d’ampleur nationale ou internationale programmés rien qu’à l’Axone, 2013 s’annonce d’un point de vue sportif encore comme une année exceptionnelle dans le Pays de Montbéliard.

11

tique, avant le semi-marathon du Lion, le 22 septembre, qui, pour sa 30e édition, hérite du label de championnat de France. Des événements d’envergure qui promettent des émotions en série aux habitants du territoire, mais qui ne sont pas pour autant une première dans le Pays de Montbéliard. À plusieurs reprises déjà, le territoire a eu l’occasion d’accueillir des équipes de France. On se souvient de 2006 et de la rencontre face aux îles Féroé, comptant pour la qualification à la phase finale de l’Euro de 2008, ou encore, lors de la tournée d’automne de rugby, de la rencontre France / Pacific Islanders organisée au stade Bonal, « temple  » du ballon rond mais qui sait s’adapter à d’autres disciplines. Comme l’Axone. Des équipements qui font du territoire un vaste terrain de sport.

Des équipements aux standards internationaux

L’Axone, avec sa capacité d’accueil de 5 000 spectateurs, est la principale infrastructure, en Franche-Comté, susceptibles d’accueillir des événements internationaux en salle. Cela constitue Après un début 2013 en fanfare avec les chamévidemment un atout de taille pour l’organisapionnats de France de cyclo-cross, l’événementiel tion de rencontres ou compétitions au sommet, sportif va crescendo dans le Pays de Montbéliard. comme celles de juin proCritérium de cyclisme chain. Le premier match organisé au printemps, qui s’y est disputé, en puis à l’Axone, au mois À plusieurs 2009, opposait la France au de juin, deux équipes de France : celle de hand- reprises, le territoire Luxembourg dans le cadre des qualifications aux ball féminin le 1er juin, a eu l’occasion championnats d’Europe qui affrontera l’équipe de handball. D’autres rende Croatie, et l’équipe d’accueillir des contres ont suivi : Francemasculine de volley-ball équipes de France” Cuba pour le compte qui défiera de son côté de la ligue mondiale de la Bulgarie (lire p. 10). volley-ball en 2011  ou un match amical de En juillet, la base de loisirs du Pays de Montbéliard hand entre la France et la Suisse en 2012. accueillera le championnat de France de ski nau-

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 7


événement I Brèves I

dOSSIER

I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I Assos I Patrimoine I

©©Cyril Ferrand

De grandes compétitions dans des sports individuels y sont également organisés : l’open national cadets d’escrime chaque année ou encore l’open national seniors de judo l’automne prochain. Du côté de Brognard, la base de loisirs du Pays de Montbéliard n’est pas en reste : le site est en effet doté d’un plan d’eau homologué au niveau international pour l’organisation de compétitions de ski nautique. C’est donc tout sauf un hasard si, au mois de juillet, s’y tiendront les championnats de France. La compétition, organisée par le Ski nautique montbéliardais, se déroulera les 19, 20 et 21 juillet puis les 26, 27 et 28 juillet. Sur la plage, la plate-forme de beach volley a de son côté accueilli à cinq reprises une épreuve du championnat de France, dont une finale en 2006. Le cyclisme a offert aussi son lot de rendez-vous exceptionnels  : passages du Tour de France et du Tour de Romandie en 2012, traditionnels critériums de printemps et Grand prix PMA dans lesquels le Club cycliste d’Étupes s’illustre chaque année, et qui attirent aussi les foules.

©©Lionel Vadam

La qualité des équipements, aux standards internationaux, à l’instar de la salle couverte de l’Axone, est un atout de poids pour le Pays de Montbéliard.

Thibaut Pinot, grand espoir du cyclisme, a été formé au club dans lequel il est toujours licencié. Il s’est illustré lors du Tour de France 2012 en terminant 10e du classement général. Toujours sur la base de loisirs, le cyclisme mais également la natation et la course à pied seront à l’honneur lors du Triathlon du Pays de Montbéliard. La 10e édition se déroulera le 12 mai prochain. Enfin, d’autres compétitions en direction des jeunes contribuent tout autant à rendre le territoire attractif. Notamment pour les jeunes « pousses  » qui seront peut-être les champions de demain. Ainsi, ils seront près de 1 000 jeunes, dont des Suisses, à prendre part au tournoi jeunes de handball sur herbe, le dimanche 9 juin à Bethoncourt. Il s’agit de l’un des plus importants tournois jeunes de l’Hexagone et il affichera cette année 41 éditions au compteur. Pas moins de 24 terrains seront aménagés sur le stade Pierre Maigret de Bethoncourt. ❚ Chaque année, qu’il pleuve ou qu’il vente, le Triathlon attire autant les sportifs que les spectateurs.

8 / Puissance 29 - N°95 MAI 2013


DOSSIER

La fête du vélo à Voujeaucourt

C’est en partenariat avec l’Agglomération que la Ville de Voujeaucourt conduit cette année la fête du vélo. De dimension nationale, ce rendez-vous vise à sensibiliser un large public au mode de transport alternatif que constituent les deux-roues. Après le centre-ville de Montbéliard et la base de loisirs du Pays de Montbéliard, le théâtre de cette opération est la toute nouvelle piste partagée de Voujeaucourt. Sa construction rentre dans le cadre de l’aménagement de la Grande Rue, pour lequel Pays de Montbéliard Agglomération a alloué une enveloppe budgétaire. Le 1er juin, les cyclistes (mais aussi les piétons, puisqu’il s’agit d’une piste partagée) pourront emprunter deux circuits. Le premier les emmènera du pont de la commune jusqu’à la promenade le long du Doubs et la piste d’apprentissage sécurité routière via le nouveau cheminement. L’autre parcours partira de l’autre côté du pont, pour rejoindre l’Eurovéloroute, en empruntant la passerelle, mise en place l’année dernière. Entre coups de pédale et foulées, chacun pourra faire une halte aux différents ateliers, stands et animations qui seront proposés sur la place des Fêtes, au stade de football, ou encore sur la promenade qui longe le Doubs. ❚

De véritables atouts pour l’attractivité du territoire En 2013, Pays de Montbéliard Agglomération alloue 230 000 euros aux événements sportifs. Il s’agit d’accompagner et de soutenir des manifestations qui participent directement à l’attractivité du territoire. Attractivité qui impacte aussi le commerce et l’hôtellerie-restauration. Éric Faivre, gérant de l’hôtel Ibis budget au Pied des Gouttes à Montbéliard, hôtel situé à quelques minutes à pied de l’Axone, ne dira pas le contraire : « Ces événements représentent de véritables bouffées d’oxygène », s’exclame-t-il. « Nous sommes amenés à héberger non seulement des sportifs, mais aussi des spectateurs, des bénévoles, des “personnes satellites”, comme les arbitres, des chronométreurs ou encore des personnes de la fédération concernée par le match ou la compétition. » Éric Faivre s’attend à un mois de juin particulièrement dense. Du côté d’Arbouans, la gérante du Charme hôtel, classé trois étoiles, se félicite tout autant lorsque se profile une manifestation sportive de premier plan. L’an passé, à l’occasion du passage du Tour de France, le cycliste australien Cadel Evans et les membres de son équipe Team BMC avaient ainsi logé dans l’établissement.

©©Florian Roy-Lorius

La concentration de vélos ne passera sans doute pas inaperçue à Voujeaucourt, le 1er juin prochain. C’est en même temps que l’inauguration de la toute nouvelle piste partagée vélos / piétons de la commune que s’y déroule la fête du vélo, en partenariat avec Pays de Montbéliard Agglomération.

La fête du vélo attire les adeptes du sport comme les familles. L’an passé, à Brognard, le soleil a contribué au succès de la manifestation.

Fête du vélo - Samedi 1er juin à Voujeaucourt de 14h à 18h Manifestation libre et gratuite 03 81 99 87 87

Plus d’infos Triathlon : club.quomodo.com/triathlon_ du_pays_de_montbeliard/accueil.html Ski nautique : www.snmontbeliardais.com Hand : www.beexvapm-handball.fr Judo : www.judofranchecomte.com Escrime : www.ascap25.com/ sport/escrime Lion : www.lelion.org

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 9


événement I Brèves I

dOSSIER

I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I Assos I Patrimoine I

L’Axone aux couleurs tricolores en juin

Premier acte le 1er juin avec l’équipe féminine de hand qui affronte les Croates dès 19h30. Acte II le 7 juin, date à laquelle l’équipe masculine de volley défiera la Bulgarie pour le compte de la ligue mondiale. Coup d’envoi à 20h30. Deux rencontres au sommet où régneront le suspens et l’émotion. Côté hand, le match devrait se vivre, sur le terrain comme dans les gradins, d’autant plus intensément qu’il s’agit d’un « match couperet ». L’équipe victorieuse sera en effet directement qualifiée pour

Plusieurs événements sportifs exceptionnels marqueront le mois de juin, dont la rencontre de hand féminin France-Croatie qui se déroulera le 1er juin prochain.

les championnats du monde qui se dérouleront cette année en Serbie. L’autre sera en revanche éliminée. Les Françaises jouent donc gros dans cette rencontre. Côté volley, on s’attend à du grand spectacle puisque les Bulgares figurent parmi les dix meilleures

équipes mondiales et ont été demifinalistes aux Jeux olympiques de Londres. Olympiades auxquelles l’équipe de France n’avait pas pu prendre part à la suite d’une défaite… face aux Bulgares lors d’un match de barrage ! La partie devrait être serrée car les Français ont plus

questions à

Éric Lançon,

Vice-président en charge des Sports ©©Daniel Nowak

3

©©Stéphane Pillaud

Le début du mois de juin fera la part belle au sport de très haut niveau, avec la présence de deux équipes de France en stage d’entraînement dans le Pays de Montbéliard avant de livrer leur match international à l’Axone. Des événements exceptionnels à ne pas rater.

de France de cyclo-cross, de motocross ou de ski nautique en juillet, nous pouvons véritablement parler d’une année exceptionnelle.

Justement, qu’apportent ces événements sportifs exceptionnels à l’agglomération ? En quoi l’année 2013 s’annonce-t-elle comme un très bon cru ? En plus des grandes manifestations annuelles comme le Lion, siège du championnat de France de semi-marathon, nous allons accueillir en ce début juin deux équipes de France, en hand et en volley. Si on ajoute les championnats

10 / Puissance 29 - N°95 MAI 2013

Les deux équipes vont par exemple séjourner en stage sur le territoire, dans le cadre de leur préparation des rencontres programmées à l’Axone. Cela donne l’image d’une dynamique sportive remarquable. Tout ceci représente une récompense pour le milieu sportif, qui par son expérience, son savoir-faire, la mobilisation de ses bénévoles, a su retenir l’attention des

fédérations. De plus, toutes ces manifestations de premier plan suscitent des vocations et constituent un véritable tremplin pour les clubs locaux qui attirent ainsi davantage de sportifs. Nous demandons d’ailleurs à chaque organisateur d’accompagner ces événements en mettant en place des actions en direction des jeunes.

Les retombées dépassentelles le cadre sportif ? Tout à fait. Tout événement sportif est une opportunité réelle pour l’économie locale, hôtellerie et commerce en tête. Il faut, par exemple, héberger non seulement les joueurs ou les arbitres mais aussi les spectateurs. ❚

d’un atout dans leur manche, dont Earvin N’Gapeth, vice-champion d’Europe cette année avec son club italien de Cuneo.

Hand + volley = FCSM En marge de ces rencontres, les deux équipes effectueront un stage dans le Pays de Montbéliard. « Pour les joueuses, c’est l’occasion de prendre leurs marques avec la salle, ce qui est un avantage non négligeable face à des Croates qui n’auront que deux séances d’entraînement sur place », souligne MarieAlbert Duffait, le président de la ligue de hand de Franche-Comté. Faire venir des joueurs de l’équipe de France contribue aussi à susciter des vocations chez les plus jeunes. Le président de la ligue de volley de Franche-Comté, Philippe Sovant, prévoit ainsi de mener des actions d’animations avec les scolaires et d’inviter des écoliers au match. ❚

En matière de sport 1+1 fait quelquefois 3, une entrée gratuite pour un match du début de saison du FCSM 1 sera offerte     à toute personne qui présentera à l’accueil de l’Agglomération une entrée payante de chacune des deux rencontres. À suivre sur Facebook… ❚

 

1 Offre limitée aux 1 000 premières personnes.


DOSSIER

Du meeting Boxberger au Lion, un souffle intense Pour cette édition anniversaire, ils devraient être encore plus nombreux que les années précédentes : 3  400  coureurs sont attendus. En plus du très « couru » semi-­marathon qui permet de rallier Montbéliard à Belfort sur 21 km, d’autres courses sont prévues tout au long de la journée  : notamment les 10  km, mais aussi la Féline, une course de 5 km exclusivement féminine. Quant à la Randonnée hérimoncourtoise, elle proposera, comme l’an passé, un rendez-vous pour les marcheurs sur la base de loisirs du Pays de Montbéliard. Les jeunes âgés de 10 à 13 ans se feront la course, quant à eux, au « Mini Lion », sur une distance de 1 ou 2 km à parcourir dans Montbéliard.

©©Lionel Vadam

C’est en courant qu’ils relient Montbéliard à Belfort. Au seuil de l’automne, les semi-marathoniens seront de retour à l’occasion de la 30e édition du Lion, le 22 septembre. Cerise sur le gâteau, la course arborera le label des championnats de France de semi-marathon. Mais avant cette manifestation d’envergure internationale, le mois de juin fait lui aussi dans la foulée. Le meeting international Boxberger réunira, le 6 juin sur le stade du même nom à Montbéliard, champions régionaux et nationaux qui s’affronteront sur 800 et 1 500 m, alors que des « pointures » internationales participeront à une épreuve supplémentaire, le 3 000 steeple. En 2012, pas moins de quinze nations étaient déjà représentées. Au-delà du «  spectacle  », le jeune public est aussi invité à se « dépasser  ». Pour la première fois cette année, les écoles de la Petite Hollande de Montbéliard sont associées à l’événement en participant à des olympiades durant la matinée.

Comme le semi-marathon de septembre, le meeting Boxberger, en juin, est un événement qui rassemble sportifs de haut niveau et public enthousiaste.

Leur succéderont sur la piste, l’aprèsmidi, les élèves des collèges et lycées de l’Aire urbaine et les étudiants de l’IUT Belfort-Montbéliard et de l’UTBM qui s’attaqueront au 1 000 m. ❚

Renseignements et inscriptions : www.lelion.org meeting-boxberger.webs.com

DR

La base comme écrin pour le Championnat de France de ski nautique

Les figures qui seront réalisées à l’occasion des championnats de France de ski nautique fin juillet seront à l’image des événements sportifs qui ont annoncé l’été dans le Pays de Montbéliard : renversants…

Quelque 130 skieurs investiront fin juillet le site dédié de la base de loisirs du Pays de Montbéliard, à l’occasion des championnats de France de ski nautique. Pour les spectateurs, ce sera une autre grande occasion de s’offrir quelques frissons en plein cœur de l’été ! La compétition, organisée par le Ski nautique montbéliardais, se déroulera en deux temps, les 19, 20 et 21 juillet puis les 26, 27 et 28 juillet, sur le plan d’eau de Dambenois. Plusieurs épreuves, figures, slalom et saut, seront au programme et les participants se mesureront sur le plan d’eau par catégories d’âge : benjamins, open, cadets, seniors et vétérans. Ce sont donc des rencontres importantes que s’apprête à accueillir le Pays de Montbéliard, qui nécessitent une vaste organisation, comme le souligne la présidente du club, Christine Lordier. Et bien en amont puisque « de nombreux bénévoles se mobilisent sur cette manifestation depuis déjà le mois d’octobre 2012 ». Sans la base, nul championnat non plus,

relève encore la présidente. Car c’est la qualité du site « qui permet de répondre aux exigences et aux critères inhérents à l’accueil d’un événement d’un tel niveau. Il faut ainsi, par exemple, disposer, pour le plan d’eau, d’une longueur suffisante pour autoriser les manœuvres des bateaux ». La base de loisirs avait déjà accueilli les championnats de France en 2005 : leur retour cette année illustre bel et bien le savoir-faire du Pays de Montbéliard en matière d’accueil d’événements sportifs de haut niveau. ❚

Ski nautique montbéliardais : www.snmontbeliardais.com Fédération française de ski nautique et de wakeboard : www.ffsnw.fr

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 11


événement I repères I dOSSIER I

services

I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I ensemble I reflets I

©©John Darboux

Une nouvelle vie pour l’hôtel du Lion rouge L’hôtel du Lion rouge reprend vie à Montbéliard. Une opération doublement bénéfique puisqu’elle contribue à valoriser le patrimoine tout en rendant plus attractif le centre-ville.

L’ancien hôtel du Lion rouge reprend forme et vie, en plein centre de Montbéliard, grâce, notamment, aux subventions de l’Agglomération qui ont permis de réhabiliter le bâtiment pour y créer 11 logements.

12 / Puissance 29 - N°95 MAI 2013

plafonds originaux, ils ont été conservés mais ne sont pas apparents dans les appartements.

Pays de Montbéliard Agglomération s’investit pleinement pour améliorer l’offre de logement sur son territoire, qui participe de l’attractivité, en accompagnant en particulier la réhabilitation du parc privé ancien. Contribuer à la réhabilitation de ce parc, lutter contre l’habitat indigne et améliorer les performances énergétiques des logements constituent les priorités du second Programme local de l’habitat, adopté en 2007 par l’Agglomération. La collectivité est également délégataire des aides de l’Anah. Elle en assure donc la gestion. Un soutien financier peut, par ces deux biais, être accordé aux propriétaires bailleurs ou occupants. En 2012, 121 logements de l’agglomération ont bénéficié d’une aide, dont le montant total s’élève à 650 000 euros, pour des travaux dont le coût total a atteint 1,7 million d’euros. Les propriétaires intéressés peuvent se renseigner auprès de l’association HDL (Habitat et développement local), sur laquelle Pays de Montbéliard Agglomération s’appuie pour accompagner les porteurs de projet. ❚ HDL, rue du Château à Montbéliard 03 81 81 23 33

Une opération soutenue par Pays de Montbéliard Agglomération Les travaux de rénovation ont duré un an et demi. L’opération a été portée par l’organisme « Archipel de Pierre  ». Pays de Montbéliard Agglomération a accompagné la réhabilitation à hauteur de 280 000 euros, abondés au titre du Programme local de l’habitat et au titre des aides de l’Agence nationale de l’habitat, l’Anah, dont elle assure la gestion (lire encadré). La réhabilitation du bâtiment ne vise pas seulement l’amélioration du cadre de vie. L’autre objectif de ce projet est de favoriser la mixité sociale en centre-ville, à proximité de nombreux commerces ou de services administratifs. C’est à ce titre que les logements sont conventionnés, donc proposés à la location à des loyers modérés. ❚

 

1 Escalier en colimaçon situé dans une tourelle, typique du Pays de Montbéliard.

©©John Darboux

Ces appartements, de 30 m2 à 90 m2 et répartis sur trois niveaux, sont en location depuis le début du mois de mai. Ainsi, c’est un lieu emblématique de la ville, resté fermé durant vingt ans, que l’on fait revivre. La bâtisse est constituée de trois maisons construites entre le XVIe et le XVIIIe siècle sur l’ancien rempart de Montbéliard, en surplomb de la place Ferrer. Elle représente environ 700 m2 de surface habitable. Signe emblématique de la richesse 1 patrimoniale du site, la yorbe  a été préservée. Mais ce n’est pas la seule curiosité de l’édifice. En effet, une enquête archéologique, réalisée préalablement aux travaux de rénovation, a révélé la présence d’un splendide plafond constitué de panneaux en épicéa, sur lesquels sont représentées des scènes bibliques inspirées par la pensée calviniste. Un protocole de restauration a donc été mis en place par la Direction régionale des affaires culturelles. La DRAC a notamment réalisé un relevé numérique en haute définition, qui sera présenté dans le musée de Montbéliard et deviendra un support d’analyse privilégié pour les chercheurs. Quant aux

Les aides de l’Agglomération pour un habitat privé de qualité

Le 4 avril dernier, le président Jacques Hélias a visité la dernière tranche de rénovation de l’hôtel du Lion rouge, subventionnée en partie par l’Agglomération.


services

Après

C’est un service peu connu proposé par l’Agglo : les particuliers peuvent avoir une subvention et l’aide d’une coloriste pour faire ravaler leur façade.

DR

Avant

Des aides pour mettre de la couleur dans la ville Un conseil personnalisé, voilà ce qu’apporte la coloriste Brigitte Louvet aux propriétaires désireux de rénover et d’embellir les façades de leur maison. En organisant ces séances-conseils en son siège, l’Agglomération contribue à l’amélioration du cadre de vie. C’est un service méconnu du grand public : Pays de Montbéliard Agglomération finance une prestation de service, celle d’une conseillère, Brigitte Louvet, qui tient depuis juillet 2007 une permanence ouverte au public, sur rendez-vous, tous les mercredis au quatrième étage du siège de Pays de Montbéliard Agglomération. Si vous hésitez dans le choix de la couleur pour le ravalement de votre façade, elle vous prodiguera des conseils, nuancier de coloris en main. En 2012, la conseillère a reçu 135 personnes, parmi lesquelles David Mettey et Peggy Pheulpin, un couple qui réside à Valentigney. «  Notre maison date des années 1920. La façade avait donc besoin d’être

rafraîchie. Nous avons rencontré Brigitte Louvet durant le printemps 2012. Elle nous a aidés à mettre en œuvre notre projet. Le résultat est vraiment très satisfaisant. Comme nous habitons en bordure d’un axe qui peut donner lieu à une subvention de la part de l’Agglomération, nous avons bénéficié d’une aide de 1 400 euros environ. »

Une subvention à hauteur de 10 % du coût des travaux À l’image de David Mettey et de Peggy Pheulpin, les propriétaires qui souhaitent se lancer dans des travaux, après avoir rencontré la coloriste, peuvent bénéficier d’une subvention de l’Agglomération. Elle est attribuée aux propriétaires privés

de maisons situées en bordure de certains axes d’entrée et de sortie de communes, ou à proximité de certains monuments remarquables. En proposant cet accompagnement, Pays de Montbéliard Agglomération soutient les communes qui s’embellissent, tout en s’assurant que les façades ne « jurent  » pas avec les monuments emblématiques du territoire qu’elles côtoient. L’aide, qui correspond à 10  %

du coût TTC des travaux, est plafonnée à 2  000  euros. Elle est soumise en outre à d’autres conditions : la prise en compte des préconisations formulées par la conseillère en couleur ; les travaux doivent concerner l’ensemble des façades, y compris les menuiseries, et ils doivent être réalisés par des artisans ou entreprises inscrits au registre du commerce ou au répertoire des métiers. ❚

L’Agglomération accompagne aussi les communes Lorsqu’une commune aménage une place ou une rue, Pays de Montbéliard Agglomération finance une étude technique et de coloration des façades bordant cet espace. Les communes d’Audincourt et, tout récemment, de Voujeaucourt, Sainte-Suzanne et Seloncourt ont ainsi pu bénéficier d’une étude d’ensemble de façades. Pour prendre rendez-vous avec Brigitte Louvet : 03 81 31 89 42

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 13


événement I Brèves I dOSSIER I services I

en images

I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I Assos I Patrimoine I

MARCHE

©©Simon Daval

La base de loisirs à la lueur des flambeaux

©©Simon Daval

©©Simon Daval

©©Samuel Coulon

6 avril – À la nuit tombante, plusieurs centaines de petites touches lumineuses ont essaimé à la base de loisirs du Pays de Montbéliard. 350 personnes ont pris le départ de la 4e édition de Noctiluque. Les participants, venus en famille, entre amis, ont arpenté les cinq kilomètres qui longent les étangs de la base de loisirs. À l’arrivée, une boisson chaude ainsi qu’une petite collation attendaient les courageux marcheurs qui ont dû composer avec la bise et des températures basses.

14 / Puissance 29 - N°95 MAI 2013


©©Régis Ravegnani

EN IMAGES

CARNAVAL

Un dimanche haut en couleur !

©©Simon Daval

14 avril – Un gâteau d’anniversaire grandeur nature a été promené, juché sur un char, dans les rues de la cité des Princes, à l’occasion de la 10e édition du carnaval de Montbéliard. Une dizaine de chars a pris le départ à la Roselière avant de déambuler durant plusieurs heures, au rythme de la samba, du disco et de musique africaine. La musique était à l’honneur cette année : plusieurs fanfares ou groupes musicaux de plusieurs communes de l’agglomération animaient le cortège.

FESTIVAL

Le conte était bon 20 mars – Avec leurs instruments, leurs regards et leurs histoires bien sûr, ils ont captivé le public. Béno Sanvee, Anani Gbeteglo et Eustache Kamouna, trois grands conteurs venus du Togo, lors de la cérémonie d’ouverture de la Fête mondiale du conte, à l’Accent, dans la cité des Princes. Dans un décor aux couleurs chaudes, le dépaysement était garanti… Cette Fête, dont c’était la 7e édition, est organisée par la compagnie Gakokoé, avec le soutien de l’Agglomération. Jacques Hélias a rejoint sur scène les trois artistes juste avant la représentation, le temps d’un discours.

Patrimoine

Grandes manœuvres au fort du Mont-Bart 7 avril – Mieux que la machine à remonter le temps, une excursion du fort du Mont-Bart : garde à vous, les soldats du général Bourbaki – un officier français qui servit dans l’armée durant la guerre franco-prussienne de 1870 – sont dans la place ! Pour l’ouverture de la saison culturelle spéciale Mont-Bart, les Arquebusiers de l’Est proposaient des reconstitutions historiques, en costume d’époque bien sûr, en l’occurrence celle de Napoléon III. Prise d’armes, déplacements, manœuvres avec, ce qui n’était pas le moins attendu par les spectateurs venus nombreux, des tirs à blanc avec les arquebuses se sont succédé dans un timing millimétré.

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 15


événement I repères I dOSSIER I services I en images I

économie

I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I ensemble I reflets I

Concentré d’alternance Décrocher une formation en alternance et le poste en entreprise qui permettra de suivre cette formation, le tout en une seule journée : ce sera possible le mercredi 29 mai, à la Roselière à Montbéliard, lors du forum alternance. Rendez-vous le 29 mai à la Roselière pour trouver la formation en alternance qui vous correspond

Proposer sa candidature en direct En circulant dans les différents espaces, les candidats pourront soit postuler en direct auprès des recruteurs, soit se renseigner sur les formations et les structures qui les proposent. Enfin, les jeunes pourront être conseillés pour la rédaction de leur CV. Spécificité du forum cette année, il se déroulera à l’échelle de l’Aire urbaine, avec un second point de « rendez-vous  » le même jour à Belfort. Par souci d’équité, les offres émanant des entreprises seront rigoureusement les mêmes dans les deux villes de l’Aire urbaine. En 2012, à Montbéliard, une quarantaine de recruteurs étaient présents. En attendant le 29 mai, un guide sur l’alternance conçu par les Maisons de

DR

Vous recherchez un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation ? Le rendezvous du 29 mai est pour vous. Ce forum sera en effet l’occasion de rencontrer de nombreux acteurs sur une journée et de rendre possible cette perspective. Si apprentissage et professionnalisation fonctionnent tous deux sur le même principe, soit l’alternance de cours théoriques en établissement scolaire ou universitaire et de formation pratique au sein d’une entreprise, le contrat d’apprentissage s’adresse à un public entre 16  et 25  ans alors que le contrat de professionnalisation permet une mise en œuvre plus large. Ce type de contrat s’adresse en effet aussi aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, aux bénéficiaires du revenu de solidarité active, de l’allocation de solidarité spécifique et de l’allocation aux adultes handicapés.

l’emploi de Montbéliard et Belfort est téléchargeable sur leurs sites Internet respectifs. Véritable mine d’informations pour se préparer à l’alternance et décrocher un contrat, il sera également diffusé en 25 000 exemplaires sur l’ensemble de l’Aire urbaine. ❚

Forum alternance Mercredi 29 mai à la Roselière à Montbéliard et à la MIFE, place de l’Europe à Belfort. Entrée libre et gratuite. 03 81 71 04 00 www.mde-montbeliard.fr PMIE@agglo-montbeliard.fr

©©Lionel Vadam

Économia : du chiffre d’affaire en porte-à-porte

Les 22 et 23 mai à l’Axone, les PME locales rencontrent de grands donneurs d’ordre et décrochent de nouveaux marchés.

16 / Puissance 29 - N°95 MAI 2013

Il ne reste que quelques jours aux entreprises pour s’inscrire à la convention d’affaires Économia, qui se déroulera les 22 et 23 mai à l’Axone. Une occasion exceptionnelle pour les PME locales de décrocher de nouveaux marchés. Au programme, deux jours de rencontres organisées à la manière d’un speed-dating. Ces rendez-vous d’affaires, d’une demi-heure chacun, représentent une occasion unique pour les entreprises sous-traitantes locales de développer leur activité. D’abord parce que la manifestation leur offre le regroupement, en un lieu et temps uniques, d’importants donneurs d’ordre, à l’image de PSA Peugeot-Citroën, Alstom ou encore GE Energy. Ensuite, parce que ces mêmes donneurs d’ordre proposeront des contrats sur des secteurs d’activités très variés, comme l’aéronautique, l’énergie ou le

transport. Soit une réelle opportunité pour les fournisseurs de diversifier leur activité. Ces rendez-vous sont planifiés par l’antenne locale de la Chambre régionale de commerce et d’industrie, dès que l’entreprise s’inscrit. Depuis la tenue de la première édition de ce salon, en 1998, plus de 10 000 rencontres commerciales ont ainsi été rendues possibles. ❚ Inscriptions, infos et tarifs : CCI du Doubs, 03 81 31 25 21 ou 03 81 31 25 02 www.economia.org Lire aussi Puissance 29 n° 91


éco-agglo

Dans l’espace naturel sensible de l’Allan, 152 familles d’oiseaux côtoient de nombreuses autres espèces protégées

De l’Allan pour tous les publics

Le printemps est l’une des plus belles saisons pour admirer les espèces animales et végétales dans leur milieu naturel. Le Pays de Montbéliard offre un très bel écrin pour ce faire, l’espace naturel sensible de la basse vallée de l’Allan. Ses aménagements rendent le site accessible à tous, y compris aux publics souffrant de handicaps.

Depuis le belvédère qui surplombe l’Allan, discrètement postés dans l’observatoire, les promeneurs peuvent apercevoir de nombreux oiseaux et espèces végétales. Du faucon crécerelle au pic cendré, en passant par le martin-pêcheur, 152 espèces d’oiseaux profitent, toute l’année ou selon les saisons pour certaines, de cet espace naturel sensible, baigné par l’Allan, le canal de la Haute-Saône et celui

du Rhône au Rhin. Première spécificité, on y voit des espèces que l’on ne croise pas partout. C’est en effet parce que ce site est préservé et protégé, d’où sa classification ENS depuis 2007 1, qu’elles y ont élu domicile. De la même façon, on peut découvrir ici trois espèces végétales protégées : le butome en ombrelle, la limoselle aquatique et la lentille d’eau à trois lobes. Autre spécificité, ces découvertes

sont à portée de tous. D’importants aménagements, financés par Pays de Montbéliard Agglomération  , permettent l’accès au site à des publics souffrant de handicaps. Ils ont valu à l’ENS d’être labellisé « Tourisme et handicap ». Les personnes à mobilité réduite peuvent y circuler grâce à des rampes dont la pente est inférieure à 4 %, se garer sur des emplacements de parking spécifiques et profiter des

tables de pique-nique rallongées aux extrémités pour faciliter l’installation d’une personne en fauteuil roulant. En plus des panneaux qui permettent de mieux partir à la découverte de la faune et de la flore, une signalisation très claire et très colorée a également été mise en place pour accompagner la découverte des personnes atteintes de handicap mental. Autant d’invitations à la promenade… ❚ 1 C’est le seul dans l’agglomération.  Avec des aides du Conseil général du Doubs et de l’Agence de l’eau. www.agglo-montbeliard.fr

Devenons consomm’acteurs !

Découvrez, en vous amusant, les BD et vidéos, les gestes à faire pour être moins énergivores

Pays de Montbéliard Agglomération est partenaire d’un programme régional, Pactes Énergie. Un florilège de supports ludiques et pédagogiques invite chacun à adopter des comportements respectueux de l’environnement.

Une réunion de « dépendants anonymes aux énergies fossiles » pendant laquelle les participants se présentent comme de véritables accros aux sacs en plastique ou reconnaissent emprunter leur grosse voiture pour acheter à la boulangerie une baguette… bio ! Une jeune femme fermement décidée à prendre un bain avant de se raviser parce qu’«   un homme sur trois n’a pas accès à l’eau potable dans le monde ». Ou encore un 4 x 4 dépressif qui consulte un psy parce qu’il consomme 18 litres au 100… Ces exemples de saynètes sont tirés de bandes dessinées ou vidéos, réalisées dans le cadre du projet Pactes Énergie. Il s’agit d’un programme régional coordonné par l’association Ajena  1 auquel Pays de Montbéliard Agglomération apporte son soutien financier. Via des supports ludiques et pleins d’humour,

sont évoqués les petits gestes que tout le monde peut accomplir au quotidien. Car 20 % de la consommation d’énergie est directement liée aux comportements de chacun. Toutes les bandes dessinées, créées par des anciens salariés d’Ajena et le scénariste Céka, et les vidéos, réalisées de leur côté par le service audiovisuel du CRDP (Centre régional de documentation pédagogique), peuvent être consultées librement sur le Web, dans le cadre d’un usage privé. ❚ 1 Association de protection de l’environnement, qui mène en particulier des actions de sensibilisation.

www.pactes-energie.org (rubrique « Outils pédagogiques ») www.energivores.tv www.ajena.org

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 17


événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I

éco-Agglo

I tribune I Portrait I rendez-vous I loisirs I SPort I CommuneI ensemble I reflets I

Composter, ce n’est pas si compliqué ! En ce lundi de fin mars à la météo bien hivernale, une odeur d’herbe humide se fait sentir à l’approche de la compostière, à Vieux-Charmont. Tandis qu’un camion vient juste de faire peser sa cargaison de déchets verts, un peu plus loin, les granulés de compost sortent d’une machine.

©©Simon Daval

Le compostage est ainsi fabriqué de manière collective, grâce aux déchets verts déposés par les particuliers dans l’une des quatre déchèteries installées dans le Pays de Montbéliard. À ces quatre sites, s’ajoute une déchèterie mobile qui passe dans une partie des communes de l’agglomération. Les déchets verts peuvent également être récoltés chez les particuliers sur appel téléphonique (lire l’encadré). Le compost ainsi fabriqué est vendu en vrac sur le site de Vieux-Charmont ou en sacs de 20 litres le samedi matin dans les déchèteries de Seloncourt, de Vieux-­Charmont et de Voujeaucourt ainsi qu’aux Jardins d’Idées à Bavans. Ce compost bénéficie d’une certification biologique (Écocert). Toutes les déchèteries et la

Yves Personeni, qui habite l’agglomération, est un « adepte » du compost qu’il fabrique lui-même.

18 / Puissance 29 - N°95 MAI 2013

compostière sont exclusivement gérées par l’Agglomération dans le cadre de sa politique environnementale. Le site de Voujeaucourt a ouvert ses portes dès 1992.

Composter chez soi : un geste efficace pour réduire ses déchets Autre solution : faire du compostage chez soi. Une méthode adoptée par Yves Personeni. Cet habitant de l’agglomération fabrique en effet lui-même son propre compost depuis de nombreuses années déjà. Comme son jardin est plutôt grand, il a de quoi alimenter les composteurs en déchets verts. « Je me sers du compost comme terreau pour mes plantations et j’ai constaté que c’était bénéfique pour mes plantations au niveau de la floraison  », explique-t-il. Il est possible d’acheter un composteur que Pays de Montbéliard Agglomération met en vente, à un prix très raisonnable 1, à Voujeaucourt sur le site de La Charmotte et à la compostière de Vieux-Charmont. En compostant vos déchets de cuisine comme les épluchures, les restes de repas, les coquilles d’œufs, le marc de café, les sachets de thé et le papier essuie-tout, vous pouvez réduire d’un tiers la quantité d’ordures ménagères destinées à l’incinération. L’idéal est de remuer régulièrement. En se décomposant, ces déchets formeront un engrais naturel particulièrement riche et vos plantes apprécieront ! Enfin, pour valoriser de manière intelligente

Collecte des déchets verts, mode d’emploi La collecte en porte-à-porte des déchets verts s’opère désormais uniquement sur appel téléphonique, au numéro dédié 03 81 31 85 79. Les déchets doivent être rassemblés sous la forme d’un fagot d’une longueur maximale d’un mètre et inférieur à 1 m3 par passage et par foyer. Les déchets en vrac, en sac ou tout autre contenant ne sont pas collectés. Pour faire ramasser ses déchets, il suffit d’appeler le 03 81 31 85 79 (du lundi au vendredi et 8h à 12h et de 13h à 17h). Il faut préciser à la standardiste ses coordonnées et la quantité de déchets verts à enlever. Un créneau horaire sera indiqué. Enfin, le jour J, les branchages doivent être déposés sur la voie publique afin d’être collectés dès 5h du matin. ❚

les déchets verts, vous pouvez utiliser la technique du paillage. Par exemple, le gazon fraîchement coupé peut être mis au pied de votre haie pour que celle-ci ne soit pas envahie par les mauvaises herbes. L’astuce fonctionne également pour protéger un potager. ❚ 1 En plastique à 15 euros et en bois à 30 euros. Pour tout savoir sur le compostage : www.agglo-montbeliard.fr, rubrique « Déchets »

©© Simon Daval

La compostière de Vieux-Charmont, gérée par l’Agglomération, fabrique du compost certifié Ecocert


événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I

campus

I culture I loisirs I SPort I Commune I ensemble I reflets I

Projet total, de A (de Awards)

à Z (de rhiZome) Le 14 mai, le campus de Montbéliard accueille la 9e édition des Rhizome Awards. Cette cérémonie consacrera le travail de plusieurs mois des étudiants du master Produits et Services Multimédia, à partir d’un film d’animation en images de synthèse, dont ils auront également assuré la promotion. L’Agglomération est partie prenante de ces projets qui contribuent à dynamiser autant le campus que le territoire.

Le primaire au secours du supérieur Du serrurier aux enfants de CE1 de l’école primaire Jules Grosjean à Montbéliard, ils ont été plusieurs à entrer dans le jeu afin d’aider les étudiants de ce groupe KeyProd à réaliser leur court-métrage. Le talent des plus petits a été sollicité pour créer l’objet qu’ils imaginaient dans le fameux coffre. Collage, découpage et coloriage ont permis de construire dollars, avions ou autres poupées. Agnès Bazin, leur enseignante, est ravie de cette expérience, puisque durant « tout un après-midi, chacun s’est impliqué, selon ses capacités, pour un résultat parfois surprenant ». Les œuvres des artistes en herbe ont été exposées à la bibliothèque universitaire et soumises aux votes des internautes qui ont élu les trois plus belles

Les projets Rhizome, portés par les étudiants du master 1 PSM, contribuent à créer du lien sur le territoire. Ainsi, des enfants de l’école primaire Jules Grosjean ont fabriqué des objets qui apparaîtront dans le court-métrage final de l’un des groupes.

©©Samuel Coulon

Ce concours, qui se prépare tout au long de l’année et fait partie intégrante de la formation, est un puissant révélateur de l’imagination dont font preuve les étudiants de première année du master PSM  1. Les jeunes se constituent en groupes (6 cette année) qui déploient tous les moyens de communication, de l’écriture du story-board à la réalisation du court-métrage, en passant par tous les outils qui permettent de faire connaître la création aux professionnels et au grand public au-delà du monde universitaire. Transformé en véritable « chargé de comm’ », webmaster ou encore scénariste, chaque étudiant peut exploiter ses connaissances et compétences et se rendre compte des atouts et des contraintes du multimédia, comme des erreurs et des pièges à éviter sur de tels projets. Les objets sont à l’honneur cette année et les équipes ne manquent pas de créativité, à l’instar du groupe KeyProd qui raconte l’histoire d’un coffre secret découvert aux Portes du Jura. « Ce projet nous apprend à travailler en équipe car nous devons le monter de A à Z », explique Jennifer Baudin, chef de projet de cette équipe.

productions. Un autre projet d’étudiants (Translivre) fait appel à la Madeleine Proust et à tous les habitants. Ces derniers sont en effet invités à contribuer à raconter son histoire, celle de sa valise, restée en France et perdue, alors qu’elle est partie à New-York  ! Pour ceux qui veulent mettre une part de leur imaginaire dans ce projet, rendez-vous sur la page Facebook du groupe à www.alarecherchedelavaliseperdue.com. C’est le 14  mai que la Madeleine Proust retrouvera ses précieux objets lors de la cérémonie des Rhizome Awards. Pays de Montbéliard Agglomération soutient ces projets d’un point de vue logistique mais également financier avec le fonds d’initiative étudiants. Ces projets créent une dynamique de territoire en valorisant les compétences du campus. Remise des prix (meilleur scénario, meilleure bandeson, prix du jury, du public, de la meilleure affiche…) le 14 mai prochain. ❚ 1 Produits et Services Multimédia.

Cérémonie des Rhizome Awards Le 14 mai à l’amphithéâtre STGI sur le campus de Montbéliard, Portes du Jura. Entrée libre

Silence, ça tourne ! Le Festival du Film d’un Jour revient pour la 7e année consécutive dans l’Aire urbaine. En plus d’un apport logistique, Pays de Montbéliard Agglomération soutient cet événement à hauteur de 11 000 euros. Le festival, créé par les étudiants de l’UTBM, réunit des étudiants venus de toute la France. Il repose sur un concept unique en Europe : scénariser, tourner et monter un film en 50  heures, dont le thème est tiré au sort juste avant le top chrono. Outre valoriser le territoire et ses décors naturels, ce festival constitue également un temps fort pour les amateurs du 7e art qui peuvent assister à la cérémonie de remise de prix, le 11 mai à 20h30 au Mégarama d’Audincourt. ❚

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 19


événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I

tribune

I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I ensemble I reflets I

Puissance 29 ouvre ses colonnes aux groupes politiques du Conseil d’Agglomération. Les textes publiés sont sous la seule responsabilité des signataires. Paul Coizet

Yves Adami

Groupe Démocrate, Socialiste et Vert   Même si dans cette période difficile de crise économique et sociale que nous traversons, nos priorités restent l’économie et le travail, il ne faut surtout pas oublier l’importance des liens sociaux et familiaux. Notre territoire fourmille d’activités ouvertes pour tous  : découverte des sites remarquables, circuits thématiques, animations. Le Pays de Montbéliard est riche d’activités grâce au concours de nombreux acteurs et à l’implication de l’Agglomération. Le fort du Mont Bart, les ateliers archéos, les après midi gallo romaine, le banquet renaissance, la Damassine, les activités du Près-la-Rose… autant d’idées pour découvrir un patrimoine varié, découvrir, apprendre tout en s’amusant. Les activités sportives ne sont pas oubliées avec notamment la base de loisirs de Brognard. Ce lieu gratuit offre à chacun la possibilité de pratiquer un grand nombre d’activités : promenade, jogging, vtt, baignade, détente, beach-volley.

Élus Républicains et Communistes Front de Gauche Pour renforcer l’épanouissement de tous, le Conseil de Communauté a fait le choix ambitieux d’offrir à chacun des conditions de bien vivre en décidant la construction d’un grand complexe sportif intégrant un centre aquatique : Citédo. Ce complexe de loisir récréatif et distrayant comprendra : un bassin sportif de 25 m x 25 m avec 10 lignes d’eau, un bassin d’apprentissage de 130  m 2, un bassin ludique de 300 m2, 4 toboggans aquatiques de 25  m, 2  saunas et 2 hammams. Ce n’est pas le seul projet destiné au bien être et à l’épanouissement de chacun, l’île en mouvement et le renforcement du site du mont Bart viendront renforcer l’offre existante sans parler bien évidemment de tout ce qui est mis en place au niveau de l’éducation musicale et les activités proposées aux écoles. Pour quelques heures oubliez vos soucis, vos nombreuses préoccupations et profitez en famille des activités proposées pour vous ressourcer.

Charles DEMOUGE

Les échos du Conseil de Communauté

20 / Puissance 29 – N°95 Mai 2013

L’eau est comme l’air un bien commun qui doit être libéré des contraintes de rentabilité. VEOLIA a été débouté par le Tribunal administratif sur son opposition à la baisse du prix de l’eau et du retour en régie. Les élus qui se sont engagés sur cette mesure doivent aujourd’hui passer à la vitesse supérieure avant les municipales. En 2015, le contrat avec VEOLIA arrive à expiration. Notre ministre, notre sénateur, notre président de communauté, se sont engagés sur ce retour en régie. Rien ne doit plus empêcher cette décision de salubrité publique. Les élus Communistes Front de Gauche y veilleront avec vigueur.

Thierry GABLE

Groupe « Ensemble pour le Pays de Montbéliard »

Notre groupe • a voté contre l’augmentation à son taux maximum de la Contribution Foncière des Entreprises ; on ne peut pas vouloir aider les entreprises et les taxer au maximum ; • considère comme un manquement à la démocratie la décision de ne pas soumettre au vote des conseils municipaux deux propositions de nombre de délégués communaux qui siégeront dans le futur conseil de communauté ; l’objectif de la loi n’est pas d’augmenter le nombre, comme ce sera proposé, mais bien de le diminuer ; • a interpellé le président et le ministre sur le devenir de la maison de l’emploi : comment maintenir les emplois si l’État et PMA n’attribuent plus les moyens nécessaires ?

Libérer l’eau !

• considère que les 25 M€ de la Citédo ne permettent plus de financer le projet « Île en mouvement  » réduit désormais à un jardin d’agrément pour quand même… 3 M€ ; • a demandé qu’une action soit faite en direction des propriétaires occupant des logements indignes  ; une simple constatation ne suffit pas ; • a demandé que soit mise en place une liaison directe de transport en commun entre le réseau montbéliardais et le réseau belfortain au profit du bassin de vie du nordest de la communauté d’agglomération. 25 000 à 40 000 personnes pourraient ainsi se rendre à la gare TGV et au futur hôpital médian sans utiliser la voiture.

Groupe Solidarité Communautaire Il y a quelques semaines, nous fêtions la Journée de la femme, initiative ô combien utile, qui fait penser, même une fraction de seconde au non-convaincu, que dans bien des domaines les Femmes avec un grand F sont l’égale de l’homme, voire plus. Il est temps que, pour certaines, s’arrêtent leurs souffrances, leur vie difficile, et que le fruit de leur travail soit justement récompensé.


événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I

Portrait

I culture I loisirs I SPort I Commune I ensemble I reflets I

Jonathan Jouve Chef d’orchestre à la Citédo C’est un chef d’orchestre. Mais les « instruments » qu’il dirige, ce sont toutes les entreprises qui interviennent sur le chantier de la Citédo, à Sochaux. Jonathan Jouve est coordonnateur OPC : ordonnancement, pilotage et coordination. Trois mots qui cachent d’importantes responsabilités. Ce salarié du cabinet Setec, un bureau d’études de Montbéliard, est d’abord le « monsieur planning » du chantier de la Citédo : il garantit le respect des délais et, à ce titre, il doit faire face aux imprévus, notamment ceux liés à la météo, ce qui requiert une réactivité importante. Aujourd’hui, après avoir traversé un hiver rigoureux, Jonathan Jouve n’est d’ailleurs pas mécontent de constater que le chantier a pu se poursuivre normalement. C’est aussi le «  monsieur organisation ». Car ici, l’expression « c’est le chantier !  » tout comme l’improvisation sont totalement bannies. Jonathan Jouve est chargé de planifier l’intervention des entreprises sur le chantier, soit pas moins de 16 corps de métiers qu’il est amené à gérer durant les travaux.

Un casque, plusieurs casquettes Pas de doute, même si un seul et unique casque lui protège la tête lorsqu’il se trouve sur le terrain, il porte bel et bien plusieurs casquettes ! Pas de quoi l’effrayer pour autant. Malgré son jeune âge – il a seulement 28 ans –, il semble plutôt à l’aise dans le maniement de «  la baguette ». « Ce que j’adore dans mon métier, c’est avant tout la diversité puisque je suis amené à travailler pour des bâtiments très différents, d’un centre commercial à un musée, en passant par un centre aquatique, comme c’est le

©©Simon Daval

Le coordonnateur « ordonnancement, pilotage et coordination » de la Citédo, sur son chantier, à Sochaux.

cas ici  », souligne-t-il. Avec pour chaque chantier, des spécificités en fonction du public accueilli et de l’usage du bâtiment. « Pour la Citédo, la question soulevée est celle du traitement de l’eau avec le système de pompes et de filtres notamment », poursuit-il. Au-delà des problématiques techniques qu’il est amené à appréhender sur ce projet, Jonathan Jouve se dit également ravi de contribuer à la construction de ce bâtiment « attendu par tout le monde  ». Luimême s’est promis d’y effectuer quelques plongeons dès son ouverture. ❚

Du gros œuvre aux finitions : un tournant à l’arrivée de l’été Dans le déroulement du chantier, les mois de mai et juin marqueront un tournant. Les principales transformations se feront désormais à l’intérieur du futur espace aquatique. C’est à ce moment-là que seront posés les bassins en inox et d’importantes surfaces vitrées à l’entrée du bâtiment et sur la façade sud, du côté de l’autoroute. Les finitions seront également bien entamées, avec, par exemple, l’installation du carrelage dans les vestiaires.

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 21


rendez-vous

I ensemble I reflets I

Découvrir les chantiers pour mieux comprendre les projets

©©John Darboux

événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I

Cela commence par un rituel exceptionnel : les visiteurs s’équipent de casques et de gilets fluo. Aux pieds, de bonnes chaussures sont de rigueur. Un rituel exceptionnel pour un cadre exceptionnel : des visites sur de véritables chantiers. Pays de Montbéliard Agglomération propose en effet au grand public de découvrir les sites où d’importants travaux sont menés, qui contribuent à transformer le territoire. C’est le chantier de construction de l’Axone qui a inspiré, à la fin des années 2000, ces visites plutôt originales. La programmation 2013 prévoit trois grands rendez-vous : deux circuits sur l’un des principaux chantiers pilotés par l’Agglomération, celui de La Citédo à Sochaux, dont le premier s’est déroulé le 3 avril et le second se déroulera le 26 juin prochain, et une visite guidée, le 16 octobre, à la future fromagerie du Pied des Gouttes. Ces visites originales sont l’occasion, en plus de saisir la finalité du chantier, de découvrir les plans du futur

Rendez-vous en octobre prochain sur le chantier de fromagerie du Pied des Gouttes : un avant-goût des produits laitiers vous y sera proposé.

édifice, l’organisation et le déroulement des travaux ou encore les techniques et matériaux utilisés. Cela peut être aussi l’opportunité de rencontrer les acteurs de « terrain  », à l’image du chef de chantier. Témoin privilégié des grandes étapes de la construction d’un édifice qui marquera le territoire, on s’approprie déjà un équipement ou un service futurs. Ceux qui ont assisté à la première visite de chantier du futur espace aquatique du Pays de Montbéliard, ont ainsi pu découvrir en avant-première les toboggans qui venaient d’être livrés, et avec un peu d’imagination y ont certainement déjà projeté leurs premières glissades… Et qui sait ? En entrant de

plain-pied dans le chantier de réhabilitation de l’ancienne ferme Graber, où est née la première vache Montbéliarde, peut-être y subodorerez-vous, avant la fin des travaux programmés fin 2013, la saveur du « Montbéliard », l’une des créations fromagères qui sera fabriquée par la nouvelle fromagerie ! ❚ Visite du chantier de la Citédo Le mercredi 26 juin à 14 heures Visite de la fromagerie - Le mercredi 16 octobre à 14 heures - Gratuit. Réservation obligatoire au 03 81 31 87 80 ou au 03 81 34 45 60 www.patrimoine-pays-de-montbeliard.fr

En piste au musée ©©CCN

Poser un regard, forcément différent, sur des œuvres au travers d’une chorégraphie : c’est ce que propose le Centre chorégraphique national de Franche-Comté qui a répondu à l’invitation fort originale, mais non inédite, des musées de Montbéliard. Expérience à vivre le 18 mai prochain.

Découvrez des œuvres au travers de la danse au musée du Château, le 18 mai prochain.

22 / Puissance 29 - N°95 MAI 2013

Depuis plusieurs années, l’Agglomération soutient financièrement le Centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort (CCNFCB) dans ses actions de sensibilisation et de découverte de la chorégraphie dans le Pays de Montbéliard. Dans le cadre de la convention 2013 et après le succès des « Correspondances dansées » en octobre 2011 lors de l’exposition « Notre vallée, un regard sur les collections contemporaines », la directrice des musées de Montbéliard, Aurélie Voltz, a souhaité renouveler l’expérience le 18 mai prochain. L’exposition «  Monsieur Surleau et le cyclope  », au musée du Château depuis le 5  avril et jusqu’au 15  septembre, se prêtera à ces correspondances. Un danseur du ­CCNFCB dialoguera, au cœur de l’exposition, avec peintures, gravures, sculptures et instal-

lations choisies, dans un face-à-face inédit, ouvrant une nouvelle lecture de ces œuvres, par un nouveau regard sur le mouvement dansé. La Nuit des musées est l’occasion d’accueillir ce projet sur mesure, déclinaison des « Modulables  », qui avaient été initiés en 2005 par la chorégraphe et directrice du CCNFCB Joanne Leigthon. Ces saynettes, adaptées à chaque musée selon une thématique propre, sont programmées dans des lieux aussi divers qu’insolites. Le fort du Mont-Bart avait été le théâtre de ces représentations lors des dernières Journées du patrimoine. ❚ Danse au musée du Château 18 mai – 20h30 / 21h30 / 22h30. Entrée libre 03 81 99 23 61, sbiron@montbeliard.com


événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I

rendez-vous

I ensemble I reflets I

Le 18, un 19 tout neuf C’est dans un CRAC tout neuf que les visiteurs sont attendus, à partir du 18 mai prochain, pour découvrir deux expositions. Fermé depuis le 30 décembre 2012, le 19 a été rénové partiellement, au niveau des bureaux, de la mezzanine et de l’artothèque. La Ville de Montbéliard est à l’origine de ces travaux. Le musée a également subi une réfection de sa façade et de son esplanade pour de meilleures visibilité et accessibilité, en même temps que l’hôtel Ibis, situé à côté, ouvrait ses portes. Les nouveaux murs appelant de nouvelles expositions, c’est dès le 18 mai qu’« Au plus près  » et « Mauvais genre  » investiront les lieux, jusqu’au 25 août. La première exposition réunira une sélection d’œuvres du Fonds régional d’art contemporain Franche-Comté. Sylvie Fajfrowska et Philippe Gronon ont choisi, au travers de photographies et de peintures, de montrer des objets sous une autre forme. La seconde exposition fera intervenir trois artistes, Ana Gallardo, Zanele Muholi et Lisa

Sartorio. À travers vidéos et photographies, elles « parleront  » de la condition des femmes issues de minorités sexuelles  1, des violences qu’elles subissent mais aussi du sentiment amoureux.

Des collégiens-artistes En attendant de pouvoir installer ces expositions, le CRAC a poursuivi son action de sensibilisation sur le territoire en transformant notamment des collégiens en artistes. Le collectif Encastrable, duo formé par Antoine Lejolivet et Paul Souviron, a ainsi pu exposer, avec une mise en scène originale à l’espace Gandhi d’Audincourt, le travail de création réalisé avec cinq collèges du département, pendant leur résidence dans le Doubs lors de l’année scolaire 2011-2012. À bord d’un véhicule aménagé, six classes avaient créé des sculptures avec des meubles et objets dénichés dans les quatre coins de leur établissement. Au final, les créations ont pris la forme d’une œuvre-blason

©©Simon Daval

À l’occasion de sa réouverture, le 19, Centre régional d’art contemporain de Montbéliard, accueille deux nouvelles expositions. Mais les travaux n’ont pas empêché le CRAC de créer : pendant sa fermeture, le 19 a exposé hors les murs, notamment au mois d’avril à l’espace Gandhi d’Audincourt.

Antoine Lejolivet et Paul Souviron, dépêchés par le CRAC pour une résidence d’artiste l’an dernier, ont présenté les œuvres réalisées avec les collégiens à l’espace Gandhi d’Audincourt en avril dernier.

représentant leur collège. Actuellement, l’initiative est renouvelée avec, comme artiste en résidence, Romain Trinquand. ❚ 1 Prostituées, transsexuelles et homosexuelles. 19 CRAC Réouverture le 18 mai mardi au samedi de 14h à 18h dimanche de 15h à 18h Vernissage de « Mauvais genre » le vendredi 17 mai à 17h30 Vernissage d’« Au plus près » le vendredi 17 mai à 18h30

©©Maxime Ballesteros

Festival Libres Regards

Un festival pour porter un autre regard sur les autres. Clôturé le 7 mai par un concert du groupe « Fenster » au Moloco.

Du 2 au 7 mai se déroule la 4e édition du festival Libres Regards. C’est une première pour le Pays de Montbéliard. Ce festival associe des structures culturelles très diverses, dont le Moloco et le Centre régional d’art contemporain, pour faire passer un message de tolérance.

Depuis 2010, cette manifestation culturelle aborde l’homosexualité via l’expression culturelle, sous toutes ses formes. Cette année, en plus d’être programmé à l’échelle de l’Aire urbaine, le festival introduit une autre nouveauté puisqu’il se dote d’une programmation spéciale jeunesse. En plus des diverses expositions ou projections, des collégiens et lycéens de Valentigney seront ainsi sensibilisés à la question de l’homophobie, au travers d’un spectacle et d’ateliers d’écriture (voir encadré). Ce sont donc les artistes, par le biais des disciplines où ils excellent et de leurs performances, qui iront au « combat  » contre les idées reçues. Une exposition intitulée « Mauvais genre » sera présentée à Montbéliard, au 19, le Centre régional d’art contemporain (voir ci-dessus). Le Colisée de Montbéliard, avec l’association « Le cinéma et rien d’autre », proposera de son côté la diffusion du film Keep the Lights On, qui relate l’histoire de deux homosexuels, dont l’un l’assume et l’autre non. Enfin, le festival sera clôturé en musique, par le groupe pop « Fenster » qui donnera un concert au Moloco. Le festival Libres Regards est encore unique en France. Dans un contexte politique marqué notamment par les débats sur la loi concernant le mariage pour tous, cette 4e édition devrait avoir une tonalité particulière. ❚

L’acceptation de l’autre « enseignée » aux élèves « Une programmation scolaire a été mise en place. Cela faisait depuis le début du festival que nous le souhaitions », confie l’organisatrice, Ophélie Thiébaut. David Dumortier, auteur de Medhi met du rouge à lèvres, qui fait le récit poétique d’un petit garçon qui porte du rouge à lèvres pour laisser une trace lorsqu’il dépose un baiser sur la joue de sa maman, animera des ateliers avec des jeunes. Dans les classes du collège des Bruyères et du lycée Armand Peugeot de Valentigney, l’écrivain évoquera, autour d’ateliers d’écriture, l’acceptation de l’autre. Programmation sur www.festivallibresregards.com

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 23


événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I

mi-temps

I loisirs I SPort I Commune I ensemble I reflets I

Toutes voiles dehors !

Adeptes des sports d’eau, vous pouvez d’ores et déjà profiter des bateaux et planches à voile que met à disposition l’école de voile depuis fin avril. Car l’école propose certes des cours aux scolaires et aux publics des centres de loisirs mais elle s’adresse aussi à tous. Sont ainsi proposées des séances de planche à voile dès 8 ans, de canoë-kayak dès 10 ans et d’aviron à partir de 12 ans. En 2012, 878 cours ont été dispensés aux particuliers. Les tarifs sont attractifs : pour une

©©JM Domon

La base de loisirs du Pays de Montbéliard peut se vivre de différentes manières. Mais n’attendez pas la réouverture des plages surveillées en juin prochain, pour la 20e saison, pour profiter des activités nautiques : l’école de voile a repris du service depuis le 29 avril.

séance de 2 heures encadrée par un moniteur, comptez 18 euros pour la voile et la planche à voile, et 7 euros pour l’aviron et le canoë-kayak. Ceux qui souhaitent parfaire leur technique pourront choisir des stages de 5 séances de 2 heures en voile et planche à voile, pour un coût de 70 euros. Lorsqu’on peut attester d’un peu d’expérience, il est aussi possible de louer des

embarcations sans être accompagné d’un moniteur, de 5 à 15 euros à l’heure en fonction de l’embarcation, de 8 à 23 euros pour 2 heures. ❚ Hors saison de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h En saison, du 8 juin au 1er septembre, de 10h à 18h 03 81 31 84 70

Les cours de voile reprennent pour tous à la base de loisirs du Pays de Montbéliard : une bonne entrée en matière avant de profiter de la baignade en juin.

En famille, entre amis : tous en mouvement !

©©Lionel Vadam

Ici, le chronomètre compte parfois un peu moins. 10 000 pattes, jet-ski, triathlon, dragon boat… Ces compétitions, amicales ou sportives, ont un point commun : elles créent du lien tout en valorisant les pratiques.

Le 10 000 pattes qui se court chaque année sur la base de loisirs du Pays de Montbéliard est un événement tout autant sportif que convivial.

24 / Puissance 29 – N°95 Mai 2013

Le 20 mai, 500 participants sont attendus au départ des 10 000 pattes. Au menu de ce rendezvous annuel, plusieurs courses, aux distances différentes en fonction des âges mais aussi selon… la situation familiale, puisque l’une des courses permettra de courir en couple. Ce lundi de Pentecôte sera donc résolument familial mais aussi solidaire : sur chaque droit d’inscription, 1 euro sera en effet reversé à l’association « Semons l’espoir  », qui vient en aide aux parents dont les enfants sont hospitalisés. Au-delà de ce traditionnel rendez-vous, la base de loisirs sera en mai le théâtre de bien d’autres événements terrestres ou aquatiques. Le 5 mai, l’association Jet Passion Pays de Montbéliard, une journée durant, multipliera les glissades sur l’eau. Le 12 mai, nage, course à pied et vélo seront au programme de la dixième édition du Triathlon du Pays de Montbéliard. Enfin, avant d’accueillir les championnats de France de ski nautique fin juillet, les étangs seront envahis les 25 et 26 mai par des bateaux à l’allure fantastique : avec 12 m de long et 1,20 m de large, ces derniers arboreront la tête et la queue de dragons. Au-delà de l’exotisme des embarcations, qui mérite le détour, les curieux

et amateurs pourront assister à l’une des deux épreuves sélectives aux championnats de France de dragon boat. Le spectacle offre un réel intérêt sportif même si ce sport, traditionnel en Asie, est pratiqué de manière plutôt confidentielle. Audincourt est l’un des trois clubs de Franche-Comté à former ces équipages composés de pagayeurs et d’un batteur qui donne la cadence, qui se mesurant ensuite sur des distances de 200, 500 et 2 000 m. ❚  ! 10 000 pattes – 20 mai 2013.

Droits d’inscription : 8 euros (10 euros le jour même), course enfant : 1 euro www.ascap25.com 03 81 95 27 68  ! Journée du jet-ski – 5 mai Entrée gratuite. 11h à 18h http://jet-passion-pays-montbeliard.fr  ! Dragon boat – 25 et 26 mai www.crck.org/franchecomte 03 81 51 72 55  ! Triathlon – 12 mai club.quomodo.com/ triathlon_du_pays_de_montbeliard/accueil.html


événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I

commune

I ensemble I reflets I

Lorsque l’on arrive dans l’agglomération, il « saute » aux yeux. Le site de production de PSA – Peugeot Citroën, qui occupe un tiers de la superficie de la commune, a fait incontestablement la réputation de Sochaux, qui s’étend bien au-delà de la Franche-Comté.

©©Lionel Vadam

C’est une ville dans la ville. 12 000 personnes y travaillent, dont 7 000 ouvriers. Centenaire, cette usine constitue le plus important site industriel de France. Il y a deux ans, la 20 millionième Peugeot sortait des chaînes et, au-delà des modèles mythiques qui ont fait sa notoriété, telle la 205, Peugeot marque encore, en terme d’innovation, l’industrie automobile en développant désormais des modèles à motorisation électrique et hybride, à l’instar de la 3008 et de la DS5, première Citroën produite sur le site en 2011. Lié étroitement à l’histoire de la famille Peugeot, le club de Ligue 1, le Football-club Sochaux Montbéliard, a contribué lui aussi fortement à propager en France et en Europe le nom de cette petite ville d’un peu plus de 4 000 habitants qui dans les Trente Glorieuses (les trois décennies d’après-guerre) accueillait pour le travail dix fois sa population. Le FCSM, qui joue au stade Bonal, construit puis reconstruit dans l’enceinte de l’usine mais sur le ban montbéliardais, détient toujours, même en baisse de forme, le record de saisons jouées en Division 1, puis Ligue 1.

Le Football-club Sochaux Montbéliard détient toujours le record de saisons jouées en Division 1, puis Ligue 1.

©©JM Domon

Sochaux, une part de gloire pour le Pays de Montbéliard

12 000 personnes travaillent sur le site de production de Peugeot situé à Sochaux : c’est le plus important site industriel de France.

Des équipements de rayonnement intercommunal Riche de cette histoire industrielle et sportive, Sochaux porte de nouveaux projets de développement : certains d’entre eux sont d’ailleurs emblématiques de la coopération intercommunale dans le Pays de Montbéliard, dans laquelle la commune s’inscrit depuis la création du District, en 1959. C’est le cas de la Citédo, le futur espace aquatique du Pays de Montbéliard, dont la construction s’achèvera fin 2013, mais aussi de la Halle des sports municipale, objet d’une rénovation qui se termine cette année, avec un soutien financier de 800 000 euros de Pays de Montbéliard Agglomération. L’enjeu n’est pas mince, puisqu’il s’agit de « faire revivre l’un des équipements sportifs les plus importants de l’Agglomération et qui vient en appoint de l’Axone », souligne le maire de Sochaux, Albert Matocq-­ Grabot, ancien directeur de la MALS. Et la MALS, la Maison des Arts et Loisirs de Sochaux, fait corps avec l’histoire du Pays de Montbéliard. Scène majeure de l’agglomération, elle a vu passer les plus grands spectacles et les plus grands tours de chant durant ses quarante années. C’est pour garantir sa pérennité et parce qu’elle s’inscrit parfaitement dans le projet culturel d’agglomération que la MALS a rejoint, le 1er avril dernier, MA Scène nationale, une entité au sein de laquelle elle aura toute sa place. Vingt spectacles y sont d’ores et déjà programmés pour la saison prochaine. Tous ces équipements contribuent au dynamisme et à l’attractivité non seulement de la commune, mais aussi de l’agglomération.

Le tissu urbain est pour sa part en pleine mutation. La municipalité a fait l’acquisition, autour de la friche GEFCO, de plusieurs terrains, sur une surface de cinq hectares. L’objectif est d’y aménager un éco-quartier qui devrait accueillir 180 logements. En parallèle est menée une opération de réhabilitation du quartier des Évoironnes qui s’était développé au cours des années 1960 avec l’essor de l’industrie automobile. ❚

Une sacrée histoire L’histoire de Sochaux est directement liée au développement industriel, incarné dès 1912 avec la construction du site de production de Peugeot. C’est cette saga industrielle, marquée par l’histoire intimement liée d’une famille et d’une marque, et l’invention de modèles légendaires, que raconte le musée de l’Aventure Peugeot, l’un des cinq premiers sites touristiques de Franche-Comté. Un autre musée, dédié à la bière, s’intéresse par ailleurs à un pan moins connu de l’histoire de la commune : la brasserie, en activité jusqu’en 1979. ❚ Musée de l’Aventure Peugeot, 03 81 99 42 03 www.musee-peugeot.com Musée de la Brasserie de Sochaux, 03 81 95 36 03.

Puissance 29 – N°95 Mai 2013 / 25


événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I

Ensemble

I Reflets I

Passeurs d’images

Première séance au Mont-Bart

Une salle obscure au sommet du Pays de Montbéliard : le site du Mont-Bart inaugurera la saison 2013 de Passeurs d’images avec la diffusion sur grand écran, le 1er juin sur l’esplanade du fort, du célèbre Hugo Cabret de Martin Scorsese. C’est la première fois que Passeurs d’images, une manifestation organisée par la MJC Centre-Image de Montbéliard, investit ce site emblématique du territoire. Le film raconte l’histoire d’un jeune orphelin de 12 ans, Hugo, dans le Paris des années 1930. De son passé, on ne sait que peu de choses et un seul lien existe encore entre Hugo et son père : un automate. Reste à trouver la clé qui permettra de le faire fonctionner… À travers ce personnage, Scorsese évoque la vie de Georges Méliès, qui a largement contribué au développement du cinéma en France et de certaines techniques comme le trucage. La MJC Centre-Image développe diverses actions d’éducation à l’image et au cinéma, parmi lesquelles Passeurs d’images. À travers la programmation d’une dizaine de films, cette manifestation vise à favoriser l’accès du grand public aux œuvres du cinéma. Dans le cadre de sa politique de développement

des arts plastiques et visuels, Pays de Montbéliard Agglomération apporte son soutien, depuis plusieurs années déjà, à la MJC Centre-Image et aux actions qu’elle mène. Le fort accueille également deux expositions de l’artiste-plasticien doubiste François Gauthier : l’une sur le réalisateur tchèque Karel Zeman, dont la plupart des films sont destinés à un jeune public, et l’autre intitulée « Du plus petit au plus grand », qui évoque les décors de cinéma conçus pour accueillir des personnages à la taille hors norme, comme Gulliver, le héros du roman de Jonathan Swift. ❚

Hugo Cabret, de Martin Scorsese. Samedi 1er juin au Mont-Bart. Accueil à 21h45, début de la projection à 22h – Entrée libre et gratuite Prévoyez chaises de camping et couvertures. Ouverture exceptionnelle du fort du Mont-Bart jusqu’à 20h30. www.centre-image.org

Expositions de François Gauthier Du 8 mai au 2 juin, les week-ends et jours fériés de 14h à 18h. Fermé le 25 mai. Tarif d’entrée du fort : adulte 3 € ; 12-18 ans 1 €.

Le 1er juin, le Mont-Bart se transformera en cinéma de plein air avec la projection d’Hugo Cabret, dans le cadre de la programmation Passeurs d’images.

L’histoire en s’amusant

©©Stéphanie Durbic.

Plans ou photos en main, des centaines d’élèves partiront à l’assaut du Mont-Bart du 27 au 31 mai. L’Agglomération s’est associée à l’Union sportive de l’enseignement du premier degré pour faire découvrir, de manière ludique, ce site majeur du patrimoine local.

Les enfants partent à la découverte du Mont-Bart, fin mai : jeu de l’oie, épreuves sportives, énigmes et rébus pour dévoiler aux plus grands chambrées, casemates et poudrières et parcours sensoriels pour les plus petits

26 / Puissance 29 – N°95 mai 2013

« Profiter d’un jeu d’orientation pour faire découvrir le patrimoine militaire de façon attractive », tel est le mot d’ordre du service du Patrimoine qui s’associe chaque année à l’Usep dans le cadre de ses journées d’orientation. Jusque là organisées à la piscine de plein air de Montbéliard, ces journées d’orientation se dérouleront pour la première fois, cette année, dans l’enceinte du fort du Mont-Bart. Une quarantaine de classes de maternelle et de primaire, soit plus de 900 élèves, arpenteront donc, les 27, 28, 29, 30 et 31 mai ce haut lieu de l’histoire du Pays de Montbéliard. Les élèves navigueront au gré de parcours élaborés par plusieurs guides-conférenciers en fonction des âges. Plateaux de jeu et épreuves seront proposés aux plus grands, alors que les plus petits découvriront les secrets du fort en faisant travailler leurs sens. Avec une finalité commune, « leur donner envie de revenir ». ❚ usep.25.free.fr


événement I repères I dOSSIER I services I en images I économie I éco-Agglo I tribune I Portrait I culture I loisirs I SPort I Commune I ensemble I

reflets

I

Jacques Mattern, un architecte en lumière Si vous vous êtes baladé dans l’agglomération, vous avez sans doute déjà aperçu dans l’une ou l’autre commune une villa ou un bâtiment réalisé par Jacques Mattern. Le nom de cet architecte est associé à de nombreuses constructions dans le Pays de Montbéliard. Nous sommes partis sur ses traces en compagnie de sa fille, Laure. On y accède en montant jusqu’au quartier de la Petite Hollande, à Montbéliard. Le bâtiment de la piscine couverte, aux côtés des bassins en plein air, épouse la configuration géographique des lieux, en pente : il surplombe les bassins, installés en contrebas et accessibles par différents chemins, agrémentés d’une végétation abondante. Construit au début des années 1960, le bâtiment de la piscine, en béton brut, n’en impose pas, et présente des formes épurées. Entre cette piscine et l’ensemble de 19 villas rue de l’aérodrome à Courcelleslès-Montbéliard, ou encore le collège de la commune d’Hérimoncourt, il n’y a, à première vue, pas de lien, pour le passant pressé. Et pourtant : on doit chacune de ces constructions à un architecte unique, Jacques Mattern.

De grandes baies vitrées dans les maisons « Son architecture n’était pas courante, c’est dans ce sens-là que Jacques Mattern a marqué le patrimoine du Pays de Montbéliard », souligne sa fille Laure, elle-

même architecte, et qui a travaillé durant 25 ans aux côtés de son père. « Il utilisait beaucoup le béton brut et de grandes baies vitrées.  » C’est certainement la marque la plus distinctive de son travail : les maisons conçues par Jacques Mattern font la part belle à la lumière grâce à la présence de grandes ouvertures. « Ces

©©Florian Roy-Lorius

Le gymnase Boillat, à Montbéliard, est l’une des réalisations de l’architecte Jacques Mattern. Sa succession de baies vitrées fait de la lumière une « star » sur le terrain.

baies vitrées sont tellement grandes qu’on a l’impression que la nature pénètre jusqu’à l’intérieur de la maison », souligne encore Laure Vesin-Mattern. Autre « signature » de l’architecte : ses maisons sont de plain-pied et coiffées de toitures-terrasses, c’est-à-dire plates. Cette grande luminosité comme la présence de béton brut caractérisent d’autres bâtiments publics dessinés par Jacques Mattern. De larges fenêtres habillent ainsi les gymnases André Boillat (ex-Lizaine) ou Viette à Montbéliard. « Jadis, les architectes n’osaient équiper ainsi des gymnases, par peur de la casse à cause des ballons par exemple », commente sa fille. ❚

Plusieurs centaines de réalisations dans le Pays de Montbéliard Jacques Mattern, qui s’inscrit dans le courant architectural « le mouvement moderne », avait créé sa propre agence à Montbéliard, en 1953. Il avait débuté sa carrière au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Ses réalisations dans la cité des Princes et ses environs sont nombreuses : qu’il s’agisse de maisons individuelles ou de bâtiments publics, comme le groupe scolaire Jules Grosjean, l’école des Alouettes à Montbéliard et le collège d’Hérimoncourt. Né le 10 août 1923, il avait obtenu à Paris le diplôme d’architecte de l’école des Travaux publics avant d’intégrer l’école des Beaux-Arts, qu’il quitta avant la fin du cursus, puisqu’il était entré entre-temps dans la vie active. Il est décédé le 29 juin 2010. ❚

Puissance 29 - N°95 MAI 2013 / 27


Création : www.comquest.fr • Crédits photos : © Sportissimo / S.Pillaud


Puissance 29 N95 mai 2013  

Magazine Puissance 29, l'actualité du Pays de Montbéliard

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you