Page 1

Boisseron • Lunel • Lunel-Viel • Marsillargues • Saint-Christol • Saint-Just • Saint-Nazaire De Pézan • Saint-Sériès • Saturargues • Saussines • Vérargues • Villetelle •

64

ÛT ET/AO L L I U J 2012

Un piano sous les

5ème edition

arbres

Lunel-Viel

24/25/26 août Parc de l’orangerie

Une nouvelle Prévention des déchets, compétence le Pays de Lunel intercommunale ! a besoin de vous !


François Berna

Entrevue avec le Président

L’intercommunalité,

toujours plus de services pour les habitants.

Le choix politique du Pays de Lunel est de soutenir son développement en 2012. « Pays de Lunel, le mag’ » : La Communauté de Communes du Pays de Lunel vient de mettre en ligne sur son site le rapport d’activité 2011. Quels sont pour vous les principaux éléments qui ont caractérisé l'année 2011 ? François Berna : Une croissance soutenue... Tous les indicateurs sont aujourd’hui au vert par rapport à nos prévisions. Le nombre de voyageurs fréquentant le réseau de bus est au-delà de nos espérances. On a déjà atteint les 100 000 passagers en décembre. On doit être aujourd’hui autour des 150 000. La médiathèque ne désemplit pas et le nombre d’ouvrages empruntés augmente. Je pourrais aussi parler d’Ambrussum qui connaît une fréquentation importante. Rien que pour le musée, 20 000 visiteurs en un an d’existence, auxquels il faut ajouter un nombre encore plus élevé de personnes allant directement sur l’oppidum. « Pays de Lunel, le mag’ » : Est-ce que ce développement des services a une incidence sur la fiscalité ? François Berna : Non. Concrètement, nous avons su gérer intelligemment notre croissance et

Ce journal est imprimé sur papier 100% recyclé, avec des encres à base d’huiles végétales par un imprimeur certifié ISO 14001.

Nous attendons vos remarques, questions et suggestions… n’hésitez pas à nous les adresser.

Courrier des lecteurs Communauté de Communes du Pays de Lunel 480, avenue des Abrivados CS 90229 34403 LUNEL cedex par fax au 04 67 83 55 23 par courriel, journal@paysdelunel.fr ou par l’intermédiaire du site www.paysdelunel.fr

anticiper la disparition de la taxe professionnelle tout en gardant des capacités d’autofinancement. Certaines intercommunalités voisines ont choisi d’augmenter les taux intercommunaux de la taxe d’habitation. Ce n’est pas notre volonté, puisque nos taux resteront stables en 2012. Par ailleurs, notre dette par habitant est très faible. Ce n’est pas pour rien que de nouvelles communes ont souhaité nous rejoindre. « Pays de Lunel, le mag’ » : Ces nouvelles communes (Campagne, Galargues et Garrigues) arrivent quand ? François Berna : : pour des raisons « comptables », leur arrivée se fera au 1er janvier 2013. Mais c’est dès aujourd’hui que nous travaillons les conditions techniques et financières de leur intégration pour être opérationnel au 1er janvier. Mon regret c’est que quatre communes souhaitaient venir mais le Préfet, pour des questions de continuité territoriale, a refusé le rattachement de Buzignargues au Pays de Lunel. « Pays de Lunel, le mag’ » : De nouveaux transferts de compétences sont attendus ? François Berna : Les communes nous ont confié la compétence centres de loisirs mais aussi le financement des centres de secours. Nous allons intégrer l’entretien des cours d’eau. Enfin, même s’il ne s’agit pas stricto sensu d’un transfert de compétences, nous allons mettre en place incessamment, une brigade de gardes champêtres.


N°64 Juillet/Août 2012

Le 1er janvier 2013, la gestion des centres de loisirs devient une compétence intercommunale.

Dès aujourd’hui, le Pays de Lunel travaille à ce changement pour offrir aux enfants un service de qualité. A la demande des communes du Pays de Lunel, la Communauté de Communes va désormais gérer les structures d’accueil de loisirs sans hébergement (les ALSH), de moins de 80 places. Les ALSH sont plus communément connues sous leur ancienne dénomination de centres de loisirs. Ces structures accueillent les enfants de 3 à 11 ans, le mercredi et pendant les périodes de vacances scolaires. Complémentaires à l’école, ces structures proposent un accueil privilégiant à la fois le divertissement sans pour autant négliger les objectifs éducatifs.

Proposant une palette importante d’activités, les ALSH permettent aux parents et enfants de choisir entre plusieurs formules d’accueil, de la journée à la demi-journée, avec ou sans repas. Les ALSH transférés à la Communauté de Communes sont ceux de Lunel-Viel, Marsillargues, Saint-Christol, Saint-Just et Villetelle. Ces structures, offrant plusieurs centaines de places, sont ouvertes à l’ensemble des familles habitant le Pays de Lunel. Pour les enfants et les parents, la volonté de la Communauté de Communes a été de maintenir les équipes pédagogiques actuelles comme interlocuteurs

des familles. Les lieux d’accueil, les horaires, resteront ceux que les parents connaissent aujourd’hui. Par contre, plusieurs évolutions seront apportées pour renforcer le niveau de service apporté aux enfants. D’ores et déjà, la Communauté de Communes va lancer, dès cet été, l’aménagement du site de la Bruyère à Saint-Christol. Dans un cadre bucolique et protégé, l’ensemble des enfants inscrits dans les ALSH du Pays de Lunel pourront bénéficier d’un site unique et rencontrer leurs camarades des autres centres de loisirs du Pays de Lunel. Au-delà d’un nouveau site, la Communauté de Communes souhaite apporter aux usagers de nouveaux services qui seront

mis en œuvre progressivement au cours de l’année 2013. Afin de mesurer les attentes, un questionnaire a été distribué par les communes dans les écoles. Si vous n’en avez pas été destinataire, il est disponible en mairie ou vous pouvez le remplir en ligne : www.paysdelunel.fr

3


Juillet/Août 2012

N°64

La sieste musicale une valeur en hausse ! Déjà la 5ème édition du Piano sous les arbres... et un succès qui ne se dément pas ! Au fil des ans, le festival ne cesse de croître en audience et en notoriété. En 4 ans, le festival a vu sa fréquentation doubler alors que l’on vient de plus en plus loin pour y participer.

André Manoukian lors de l'édition 2011

Les origines de ce succès sont plurielles. La première est la date choisie. Au moment de penser à la future rentrée des classes, quoi de mieux qu’une dernière pause culturelle pour achever définitivement la période festivalière, histoire de nous rappeler que nous sommes encore en vacances ? La deuxième est le lieu. Quoi de plus magique, en pleine torpeur estivale que de profiter de la fraîcheur du parc ? La troisième est, sans nul doute, la philosophie qui sous tend ce projet culturel. Et cette dernière est clairement affichée. Un piano sous les arbres cherche à casser les barrières culturelles. Et le festival l’assume complètement, qui plus est, autour d’un instrument, le piano, souvent associé à la musique classique et aux salles de concerts. Ecoutez comme aimez ! On peut rester traditionnel et venir écouter, sur une chaise un artiste. Mais pourquoi ne pas casser ce rituel et choisir d’autres modes d’écoute ? On peut se laisser tenter par un nouveau concept, la sieste musicale et même apporter son transat ! On peut aussi apprécier

4

les animations musicales apéritives. Enfin, casser les barrières c’est aussi construire une programmation qui allie à la fois ambition culturelle et variété musicale, têtes d’affiches et artistes moins connus, enfin des genres musicaux très variés, du classique au Slam en passant par le rock, le jazz ou tout simplement la variété . Pour cette édition, c’est Claude Debussy qui est à l’honneur. On notera ensuite la venue de Bojan Z, le pianiste du moment. Chacun pourra trouver son bonheur dans la programmation. « Un piano sous les arbres » n’est pas qu’un festival. C’est aussi un art de vivre. Entre deux morceaux, dégustations de vins du Pays de Lunel, déambulations dans le parc et restaurations festives permettront d’articuler plaisirs culturels et plaisirs des sens. A vos tongues, prêt ? Partez !


N°64 Juillet/Août 2012

LE PROGRAMME Vendredi 24 août 18h - Couleurs d’Espagne - classique De Granados à Liszt, un aperçu de la musique classique espagnole et de son influence en Europe. Stéphanie Elbaz, piano > 13€ - 7€ À partir de 19h30 - Restauration de plein air et animation musicale - pop acoustique Proposé par Libartcom. Avec le Mark Brenner Band 21h30 - Julien Brunetaud trio – jazz, rythm’n blues Pianiste, chanteur, Julien Brunetaud s’est fait connaître outre-Atlantique en accompagnant Chuck Berry et en assurant la1ère partie de BB King. Julien Brunetaud (chant, piano), Cédric Caillaud (contrebasse) et Matthieu Chazarenc (batterie). > Gratuit 23h30 - Musique à la belle étoile - classique Des œuvres de Scarlatti, et la sonate Clair de Lune de Beethoven, à écouter allongé sous les étoiles… Léonard Bonné, piano > Gratuit Samedi 25 août 10h30 - Master classe avec Julien Brunetaud Initiation à l’improvisation. > Gratuit sur inscription http://unpianosouslesarbres.com 11h - Les années 1900. Musique et modernité. Conférence Debussy 150 ans Paris vibrant de ses spectacles populaires, de ses Expositions Universelles offre à Debussy et à sa génération, un magnifique terrain d’inspiration. Avec Catherine Michaud, historienne de la musique > Gratuit 12h - Scène ouverte Le moment de vérité pour les pianistes amateurs gratuit, sur inscription http://unpianosouslesarbres. com À partir de 12h - restauration de plein air et animation musicale - pop acoustique Proposé par Libartcom. Avec le Mark Brenner Band 12h30 - A la découverte des saveurs du Pays de Lunel Initiation à la dégustation, avec Marie-Hélène Dal Cin, œnologue de l’Office de Tourisme du Pays de Lunel > 5€

14h - Sieste musicale - Rémi Toulon – jazz Portez votre transat… et laissez-vous bercer par ce pianiste sensible et mélodique. Rémi Toulon, piano & rhodes > Gratuit

12h30 - A la découverte des saveurs du Pays de Lunel : initiation à la dégustation Avec Marie-Hélène Dal Cin, œnologue de l’Office de Tourisme du Pays de Lunel > 5€

16h - Benjamin Faugloire Project – jazz, rock L’instrumentation est jazz. La musique, minimaliste et passionnée, évoque Radiohead ou E.S.T. Laissezvous surprendre, vous ne le regretterez pas ! Benjamin Faugloire (piano), Denis Frangulian (basse), Jérôme Mouriez, (batterie) > 13€ - 7€

14h - Les chansons de la rive gauche - chanson française C´est si bon De partir n´importe ou, Bras dessus, bras dessous, En chantant des chansons. Isabelle Carpentier (chant), Vincent Balse (piano) > Gratuit

17h30 - Comme à la maison - Spectacle enfants L’univers poétique de Petrek : un concert pour les enfants, à partir de 4 ans > Gratuit 18h30 - Un âge d’or de la musique française – classique - Debussy 150 ans Fauré, Satie, Poulenc, et Debussy : un concert consacré aux années 1900, une période faste de la musique française. > 13€ - 7€ À partir de 19h30 – restauration de plein air et animation musicale - pop acoustique. Proposé par Libartcom. Avec le Mark Brenner Band 21h30 - Bojan Z - jazz Classique, électrique, lumineux… Le pianiste défendra seul sur scène son dernier disque, Soul Shelter. Un concert unique sous les arbres du parc de l’Orangerie. Bojan Zulfikarpasic, piano & rhodes > 18€ - 12€ Dimanche 26 août 10h30 - Comme à la maison - Spectacle enfants L’univers poétique de Petrek : un concert pour les enfants, à partir de 4 ans > Gratuit 11h - L’univers de Claude Debussy - classique Debussy 150 ans « La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art. » Claude Debussy Sylvie Sagot – Duvauroux, piano Proposé par l’association Prélude > Gratuit À partir de 12h - restauration de plein air et animation musicale - pop acoustique Proposé par Libartcom. Avec Magali Rodier (chant)

14h30 - Debussy et la couleur - atelier pour enfants. Sylvie Sagot-Duvauroux propose à vos enfants d’écouter Debussy… et de peindre ce qu’ils entendent. Un atelier musical et créatif. Proposé par l’association Prélude 16h - Alain Bernard - humour musical Alain Bernard a accompagné Smaïn au piano, revisité l’histoire de France sur Rires et Chansons… Il propose aujourd’hui un one man show iconoclaste, mis en scène par Pascal Légitimus. 18h - Motown & piano - Bruno Edjenguélé & the Mark Brenner Band - soul De Marvin Gaye à Stevie Wonder, les classiques de la Motown ré-arrangés autour du piano. Bruno Edjenguélé (chant), Mark Brenner (chant, basse, guitare), Thomas Drouart (piano, claviers), Léon Schelstraete (batterie), Thomas Lachaize (saxophones), Régis Lahontaa (trompette) À partir de 19h30 : restauration de plein air et animation musicale Proposé par Libartcom. Avec Alain Bernard, humoriste et pianiste. 21h - Des fourmis dans les mains - poésie, chanson Entre Grand Corps Malade et Léo Ferré, une aventure poétique, énergique et musicale. Laurent Fellot (composition, chant, basse, contrebasse, guitarcelle), Camille Durieux (piano, chœurs) Damien Sanlaville (batterie, percussions) Exposition - "Le piano, ce jouet" En collaboration avec l’Institut National de la Propriété Industrielle, une exposition surprenante de pianos-jouets.

5


Juillet/Août 2012

N°64

Le handicap ne doit pas empêcher la mobilité ! Une solution adaptée existe le GIHP (Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques) Une partie de la population ne pouvait pas, faute de solutions adaptées, bénéficier d’une offre de transports publics. L’association GIHP, avec l’appui de la Communauté de Communes du Pays de Lunel, a développé un service de transport spécifique pour les personnes souffrant de handicap. En effet, si les transports communaux proposent les outils nécessaires à une meilleure accessibilité, cette dernière ne peut pas, malgré tout, permettre à tous les publics en situation de handicap d'en profiter.

Le service de transport GIHP permet de combler cette lacune d’où la volonté du Pays de Lunel d’appuyer la démarche. Les non-voyants, les personnes en fauteuil roulant ou éprouvant de grandes difficultés de déplacement, peuvent bénéficier de ce service. Le GIHP permet de se déplacer sur l’ensemble du Pays de Lunel mais aussi vers les communes limitrophes. Pour cela, l’usager doit préalablement réserver sa place. Une fois la réservation effectuée, le minibus climatisé vient prendre l’usager à son domicile. Transports du lundi au samedi de 7h à 19h.

Tarif à la journée de 2€ (tarification spécifique weekends et jours fériés et pour les déplacements hors du périmètre du Pays de Lunel)

Pour votre réservation ou pour tout renseignement : Tél. 04 67 20 59 42 transport@gihp-paysdelunel.fr Site internet : www.gihplr.org

Pour en finir avec la voiture ! La « navette des plages » pour profiter en toute sérénité du littoral. Tout l’été, bénéficiez des transports en commun entre Lunel et la Grande-Motte. Chaque été, entre afflux touristique et rareté des places de stationnement gratuit, accéder aux plages du littoral devient de plus en plus problématique pour les habitants du Pays de Lunel. Bien évidemment, pour ceux qui ne possèdent pas le permis de conduire cette question est encore plus complexe. Pour la troisième année consécutive, convaincu de la nécessité d’offrir une solution à ses usagers et démocratiser l’accès au littoral, Hérault Transport met en place, durant tout l’été, la « navette des

6

plages » du 1er juillet au 31 août. Plusieurs milliers d’habitants du Pays de Lunel profitent déjà de ce système de transport plus respectueux de l’environnement et qui permet sans stress d’accéder aux plages de la Grande-Motte. Jetez vous aussi dans le bain !

jour, deux retours vers Lunel sont prévus à 17h et 18h15 du lundi au dimanche.

Afin de profiter de ce service, la navette de la ligne 162 part de Lunel, de l’arrêt gare SNCF et de l’arrêt République, trois fois par jour du lundi au dimanche. Les départs vers le littoral ont lieu à 11h05, 13h et 14h10. Chaque

Soyez malins ! Pour rejoindre l’arrêt République, utilisez les lignes 1, 2 et 3 des transports intercommunaux. Pour plus de renseignements : www.paysdelunel.fr

Tarifs : 1,5 € le trajet à l’unité ou 1 € le trajet avec un carnet de 10 tickets Pour plus de renseignements : www.herault-transport.fr


N°64 Juillet/Août 2012

Tout savoir sur la filière

« textile, linge de maison et chaussures »…

Savez-vous qu’en déposant vêtements, linge de maison et chaussures dans la colonne à textile de votre commune, vous devenez un citoyen éco-solidaire ? La Communauté de Communes du Pays de Lunel vient de signer une convention avec la société Abi d’Occ, implantée à Vauvert. Cette entreprise d’insertion est chargée de la collecte, du tri et de la commercialisation du textile, linge de maison et chaussures. Une fois collectés, les vêtements sont triés selon leur qualité et leurs fibres : 10 % approvisionnent les 3 friperies de l’entreprise, dont une est située à Lunel, 50 % partent à l’exportation et plus particulièrement à Madagascar où chaque balle de friperie vendue peut faire vivre une famille de 10 personnes pendant un mois, 35 % sont destinés au recyclage pour l’industrie (tapis, isolation de bâtiment…), 5 % sont détruits car ni-ré employables, ni recyclables. L’objectif de la société Abi d’Occ est de permettre à des personnes en difficulté économique (bénéficiaires du RSA, chômeurs de longue durée, travailleurs handicapés….) d’acquérir sur une période de 24 mois l’expérience ou la qualification qui leur manque pour trouver un emploi durable.

Elle permet aussi à des personnes, dans le besoin notamment, de se vêtir à moindre coût, en revendant localement les plus belles pièces collectées. La Friperie, située 80 chemin de la Vidourlenque à Lunel, est ouverte du lundi au vendredi de 9h30-12h30 et de 14h à 18h (04 67 27 60 88). Alors, ne jetez plus vos vêtements, linge de maison et chaussures à la poubelle. Pensez à les déposer dans les colonnes à textile de votre commune !

La Friperie Abi d'Occ, située 80 chemin de la Vidourlenque à Lunel

7


Juillet/Août 2012

N°64

Prévention des déchets,

le Pays de Lunel a besoin de vous ! La Communauté de Communes du Pays de Lunel va obtenir une aide de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie) pour mettre en place un programme de prévention des déchets. Quel est l’objectif du programme de prévention des déchets ?

Pourquoi est-il important de faire baisser la quantité de déchets ?

Rendu obligatoire par le Grenelle de l’Environnement, il vise à développer des actions pour :

La quantité de déchets augmente et il est nécessaire de la maîtriser et de la faire baisser pour : des raisons environnementales : moins de déchets = moins de camions sur les routes, moins de ressources naturelles utilisées, moins de gaz à effet de serre, des raisons économiques : il est nécessaire de maîtriser les coûts liés à la gestion des déchets (collecte, incinération,

faire baisser la quantité de déchets de 7 % en 5 ans (ordures ménagères mais aussi emballages, papiers et déchets des déchèteries, des particuliers et des professionnels) : il s’agit de prévention quantitative, réduire la toxicité des produits utilisés : il s’agit de prévention qualitative.

stockage) d’autant que la collectivité va mettre en place une tarification incitative sur le principe du « pollueur-payeur ». De plus, au niveau national, le législateur a prévu de pénaliser financièrement les filières de déchets les plus polluantes. Concrètement, quelles actions pourront être mises en place ? La Communauté de Communes soutient depuis 1999 une campagne sur le compostage individuel. Dans le cadre du programme de prévention, les actions en

faveur du compostage vont être développées (compostage en pied d’immeuble, en cimetière pour les fleurs fanées…). Il s’agit aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire, le suremballage ; de promouvoir l’eau du robinet, les achats pauvres en emballages, les écorecharges, les produits avec un écolabel… Particuliers, professionnels, administrations, assciations, tout le monde est concerné par le programme de prévention des déchets !

lance un appel ! Nous recherchons des habitants du territoire pour mettre en place une opération « foyers-témoins » dès cet automne. Le but est de déterminer la quantité de déchets produite par le foyertémoin puis de lui faire adopter des gestes simples pour la faire baisser. La famille sera accompagnée par un agent de la collectivité. Tout le monde peut y participer. Vous faites partie d’une association ; vous êtes une entreprise, un commerçant, et vous souhaitez apporter votre contribution dans le cadre du programme de prévention des déchets ? Vous habitez dans un immeuble qui dispose d’un espace vert et vous souhaiteriez mettre en place un composteur collectif ? > Contacter-nous au 04 67 83 87 00 ou par mail à compostaget@paysdelunel.fr

8


N°64 Juillet/Août 2012

Du CP au CAC 40 ! La première école d’entreprise et de l’innovation du Pays de Lunel prend ses quartiers dans l’ancienne école Jules Ferry de Lunel-Viel. Après l’ouverture de la nouvelle école de LunelViel, se posait la question, pour la mairie, du devenir de l’ancienne école primaire Jules Ferry située au cœur du village. Bâtiment emblématique de l’histoire du village, mais aussi de l’histoire de l’école républicaine de la 3ème République, l’ancienne école Jules Ferry va garder sa vocation éducative pour devenir une école d’entreprise et de l’innovation. Autant dire que les riverains vont être surpris par le nouveau public de l’école. A l’origine de ce projet, la nécessité d’apporter une réponse à un besoin. En effet, pour le service développement économique de la Communauté de Communes du Pays de Lunel, il apparaissait évident qu’il existait un chaînon manquant dans la phase de création de l’entreprise. Entre la création de zones d’activité pour accueillir des opérateurs économiques, la pépinière Via Innova conçue pour accueillir les entreprises en voie de développement, il manquait un palier fondamental, celui qui va de l’idée au concept économique. C’est dans cette perspective que le Pays de Lunel a souhaité porter son projet d’école d’entreprise. Concrètement, fini les tableaux noirs et les craies. Désormais,

le rôle de l’école est de jouer à la fois un rôle d’accélérateur et d’incubateur. En regroupant sur un même site plusieurs porteurs de projets, l’objectif est de créer une émulation pour des acteurs inventeurs d’un concept, d’un outil économique, qui ont besoin d’appui et d’accompagnement pour développer leur potentiel d’innovation. Rapprocher les acteurs, construire entre eux des dynamiques collaboratives, apporter l’expertise nécessaire à leur développement, voici, en quelques mots l’objectif du projet. Séduits par le concept, plusieurs candidats sont déjà intéressés par la démarche et leur installation à venir à LunelViel. L’attrait du projet pour les futurs opérateurs économiques est d’autant plus grand que le souhait initial du service développement économique est de rester à des échelles « humaines » pour potentialiser les relations entre les candidats et pouvoir apporter un appui au plus près des besoins. Au-delà, l’école d’entreprise et d’innovation s’inscrit dans la volonté politique du Pays de Lunel de construire un développement économique basé sur l’innovation et la haute valeur ajoutée des entreprises tout en pérennisant une qualité de vie et de territoire.

9


Juillet/Août 2012

N°64

Faites du sport à Lunel ! En ce début d’été, l’office du tourisme du Pays de Lunel met en valeur le potentiel de sports nature et de plein air sur notre territoire. Entretien avec Sylviane Truchetet, directrice de l'OTSI. Lors du travail sur le SCOT, le Pays de Lunel a été désigné comme un « espace de respiration » entre Nîmes et Montpellier, avec au menu, les plaines de la petite Camargue, les coteaux plantés de vigne et la garrigue du nord. L’Office de tourisme y a vu l’opportunité de communiquer aussi sur ce terrain de jeux grandeur nature qui attire de plus en plus d’adeptes d’activités de plein air, non seulement les résidents permanents, leurs familles et amis mais aussi les touristes amateurs de tranquillité, de bons crus et d’authenticité. Le Vidourle, ce méditerranéen impétueux… Connu pour ses débordements, ses « vidourlades » automnales, il se taille une meilleure réputation quand il s’agit de se transformer en un spot sportif, un coin de fraîcheur et de calme, l’été, alors que plus un pouce de plage n’est accessible. Ses berges ombragées, ses platanes centenaires sont autant d’occasions pour les familles et les enfants d’y amarrer un canoë ou un OFNI (objet flottant non identifié). Sans parler de la pêche qui, avec ses nombreux adeptes, reste une activité prisée voire une passion pour petits et grands.

10

Les Gorges du Tarn à Saint Sériès Il est aussi du côté de St Sériès un lieu étonnant et majestueux, dit « La Roque » jalousement dénommée « d’Aubais » par les gardois et « de St Sériès » par les Héraultais… Parfois, les entreprises sportives du territoire (Tyroliane, Sport Even’s, Cyrpeo) les mettent tous d’accord en reliant les 2 côtés grâce à une tyrolienne vertigineuse. On peut aussi s’accrocher aux parois de la falaise (côté Hérault) et tenter une via ferrata, assez « gaz » d’après les spécialistes : sensations fortes, léger stress et muscles fourbus assurés pour les tarzans qui vont s’y risquer (matériel obligatoire et encadrement possible). A pieds, à cheval, en VTT… Si vous aimez marcher, pas moins de 8 balades téléchargeables sur le site de l’OT sont référencées et accessibles par tous et pour tous les niveaux, (de 3 à 16 km). Trois d’entre elles vont d’ailleurs bientôt figurer parmi les must du département. Le Pays de Lunel, c’est aussi 200 km de pistes VTT balisées et comme pour les stations de ski, chacun peut choisir sa couleur et sa difficulté : bleu, rouge ou vert ; pas de noires, cependant…

La Fédération française de cyclisme vient de labelliser les 8 circuits alternant les paysages : bois de pins, garrigue odorante, plaines maraîchères, coteaux plantés de vignes, abords du canal de Lunel, chemins ou traces plus techniques… Mais aussi, pour les visiteurs plus tranquilles, les amateurs de marche et de vieilles pierres, l’OT a créé 4 circuits qui traversent les cœurs de village (Saussines, Boisseron, Lunel Viel et Marsillargues), sans oublier le fleuron, la visite du centre historique de Lunel. Et dans ces cas là, il faut plutôt apprendre à lever la tête, traquer le détail d’architecture caché, chercher le secret des pierres, repérer l’ancien château ou le mystère de la maison vigneronne. Le Pays de Lunel, un territoire que les sportifs méritent…

www.ot-paysdelunel.fr


Juillet/Août 2012

N°64

Dans cette nouvelle rubrique, nous partons à la rencontre de personnes du Pays de Lunel, qui par leur action, font briller notre territoire bien au-delà de nos frontières.

Jean-Luc Cohen,

le théâtre dans tous ses états. Fondateur de Théâtre Plus, Jean-Luc Cohen monte sur scène tout cet été dans une nouvelle pièce de caféthéâtre au Grand Mélo près de Montpellier. « le Mag’ » : Jean-Luc Cohen, comment choisit-on de devenir acteur de théâtre ? Jean-Luc Cohen : J’étais directeur commercial. Je voulais changer de vie. Je courrais après le fric, le pouvoir… J’ai décidé de me poser. Je suis venu habiter à Saint-Sériès. C’est à ce momentlà que j’ai intégré une troupe de théâtre amateur, les Cigales du Gresas à Saint-Christol. J’y ai joué pendant plusieurs années. Ensuite, j’ai commencé à donner des cours de théâtre aux enfants le mercredi avec ma fille Charlotte à Saint-Sériès. Je voulais aussi faire de l’intergénérationnel. Nous sommes allés, avec les enfants dans plusieurs maisons de retraite, à Aigues-Vives, Boisseron, pour rencontrer et jouer avec les personnes âgées. Ce n’était pas facile au début pour les enfants, mais très vite, cela a pris une dimension extraordinaire… C’est durant cette période qu’avec Christine, ma femme, nous avons créé Théâtre Plus. On souhaitait développer nos actions sur l’ensemble du Pays de Lunel

12

au travers de cette association. On a ensuite créé le festival des différences avec des professionnels et des amateurs, des chanteurs mais aussi des rappeurs. On voulait à tout prix faire de l’interculturel, permettre aux gens d’horizons différents de se rencontrer. « le Mag’ » : Comment avezvous réussi à intéresser des acteurs professionnels à votre démarche ? Jean-Luc Cohen : Durant le festival, on a pu rencontrer Marc Galabru. Il a été intéressé par notre approche et nous avons rapidement sympathisé. C’est lui qui nous a mis en relation avec son frère Michel Galabru. Il nous a dit qu’il fallait qu’on joue ensemble. Il voulait à tout prix travailler avec des professionnels et des amateurs. On a donc monté Les Frustes, une pièce qu’il voulait jouer. Cela a été un succès. On a joué à Saint-Just et au théâtre de la Mer à Sète. Plus de 900 personnes ont vu la pièce. « le Mag’ » : Vous devenez un professionnel du théâtre ? Jean-Luc Cohen : Non, pas exactement. On reste attaché à l’idée première de Théâtre Plus, faire aimer le théâtre. On ne cesse

de développer de nouvelles activités théâtrales. On travaille à Montpellier avec des résidents d’une structure d’Adages, des cérébro-lésés. On cherche avec l’outil théâtre à leur faire accepter ce qu’ils sont et surtout qu’ils transcendent leurs handicaps. On travaille aussi à Lunel. Etant aussi formateur, j’utilise les deux registres. Enfin, on travaille aussi avec des municipalités, à Castelnau notamment pour le centre aéré mais aussi dans le cadre d’un atelier communication pour adultes. « le Mag’ » : Pour autant, vous jouez de plus en plus avec des professionnels ? Jean-Luc Cohen : Oui. On développe de plus en plus d’activités et heureusement que ma femme organise tout cela. On fait de nouveau une tournée avec Michel Galabru et nous rejouons Les Rustres. On sera notamment le 1er août à Saint-Just. Parallèlement, en 2011, j’ai fait la rencontre de Jacques Brière, un ancien du Collaro Show puis de la Cicrane. Il avait déjà joué AREU=MC2 qui avait connu un succès à Paris. Il voulait la rejouer au Grand Mélo au Crès et m’a proposé le rôle. On jouera la pièce du 8 au 28 juillet.


N°64 Juillet/Août 2012

JUILL ET/AOUT

Attention votre médiathèque est passée aux horaires d'été depuis le 12 juin ! Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi

10h-12h30 15h-19h 10h-12h30 15h-18h Fermeture 10h-12h30 15h-18h 10h-13h Fermeture

Le coup de

de la Médiathèque Peur Express

Jo Witek Actes Sud junior, 2012

Horaires valables jusqu'au samedi 1 septembre inclus er

Fermeture du mardi 7 au samedi 18 août

Du mardi 12 juin 2012 au samedi 1er septembre 2012 vous pouvez emprunter 15 documents au lieu de 10 en respectant le quota ci-contre :

Pôle Jeunesse

LIVRES REVUES LIVRES AUDIO DVD CD AUDIO

15 6 6 2 4

Création d’un journal par les enfants du centre de loisirs Léo Lagrange En juillet, les enfants vont s’initier à la création d’un journal mettant en valeur la vie du centre. Il s’agit pour eux d’apprendre les techniques journalistiques, s’approprier les nouvelles technologies et la mise en page, essentiellement par le biais d’activités ludiques. Les séances se dérouleront en alternance au pôle multimédia de la médiathèque et au centre de loisirs. > Vendredi 3 août à 18h30

Un 22 décembre, le TGV Paris-Perpignan tombe en panne sur un viaduc en pleine tempête de neige. Parmi les passagers, six adolescents sont alors sujets à des phénomènes étranges : hallucinations, voix harcelantes, prétendue apparition d’un vampire… Le contrôleur est agressé physiquement par l’un d’eux tandis qu’un autre menace des voyageurs avec un couteau. Actes de vandalisme perpétrés par une bande organisée, comme le prétendra la presse, ou faits bien réels mais inexplicables ? Pourquoi dans ce train, et cette nuit-là ? Que s’est-il passé pour que des jeunes gens aient été tous terrifiés à ce point ? Quel lien mystérieux les unit entre eux ? Suite à cette nuit de folie, une enquête de police sera menée mais sans succès. L’inspecteur chargé du dossier décide alors de prendre contact avec un psychologue-sociologue spécialiste des phénomènes étranges. Celui-ci tentera de trouver une explication à ce qui s’est passé et quel est le lien qui unit ces adolescents. Thriller mêlant le fantastique, Peur Express nous emporte dans une histoire très surprenante, glaçante et terrifiante vous clouent à votre siège tout au long de la lecture.

13


Juillet/Août 2012

N°64

Des communes du Pays de Lunel

En Juillet/Août au Pays de Lunel « Le Muscat Rendez-vous dans vos dans tous ses états… » communes… L’Office de Tourisme du Pays de Lunel*** organise, dans le cadre de la promotion du vignoble - et suite à ses actions liées à l’oenotourisme - des ateliers de dégustation chez les vignerons producteurs de vins doux naturels en AOC Muscat de Lunel.

Autour de la thématique « Le Muscat dans tous ses états… », les participants pourront découvrir, grâce aux commentaires de MarieHélène Dal Cin, l’œnologue sommelière de l’OT, 4 vins en Vin de pays d’Oc et AOC Muscat de Lunel d’un même vigneron, élaborés à partir du cépage Muscat blanc à petits grains. Ces ateliers de dégustation seront organisés à raison d’une fois par semaine, le jeudi de 18h00 à 19H30, du 21 juillet jusqu’à début septembre. > Prix : 5 € Renseignements et inscriptions obligatoires 16 cours Gabriel Péri LUNEL 04 67 71 01 37 contact@ot-paysdelunel.fr

14

Retrouvez le programme estival des festivités de vos communes sur

www.paysdelunel.fr

Rubrique > Sortir, découvrir, se cultiver


N°64 Juillet/Août 2012

Boisseron Lunel Lunel-Viel Marsillargues Saint-Christol Saint-Just Saint-Nazaire De Pézan Saint-Sériès Saturargues Saussines Vérargues Villetelle

Lunel

Saussines

Saint-Just

La Pescalune, un événement riche & festif !

Les Folies de Saussines, animations estivales autour du Cirque et des étoiles…

Michel Galabru revient jouer l’une de ses pièces fétiches

Samedi 7 Juillet Place du village Du 7 au 15 juillet, la ville de Lunel va vivre et vibrer au rythme des traditions et de la convivialité ! La Fête de Lunel représente un moment intense à partager avec un programme qui célèbre la « Fé di Bioù » sous toutes ses formes : abrivados, bandidos, roussataïo, courses camarguaises, lâcher des 100 taureaux, lâcher des 100 chevaux... Des rendez-vous tous les jours ! Du 1er jour avec le superbe défilé d'ouverture, les Arlésiennes et la remise des clefs de la ville par Claude Arnaud, Maire de Lunel, aux courses du Trophée du Muscat en passant par les journées thématiques (à l'Ancienne, du Terroir et des Péquelets) et le

Village des Bodégas, jusqu'au dernier jour avec la Novillada et le spectacle camarguais, La Pescalune permet à tous de se retrouver et de partager en toute convivialité la culture et les traditions camarguaises. Tous les soirs, la Ville propose un spectacle aux arènes (taureaux-piscine, inter-bandes, soirée camarguaise) ou bien un spectacle en ville (bal, spectacles de variétés, séance de cinéma gratuite, théâtre avec Festi'Lune). Une belle surprise dans la programmation cette année : Julien Doré fait un retour aux sources et donne un concert dans les arènes de son enfance le 10 juillet !

20h - Lonely Circus « le Poids de la Peau » un spectacle époustouflant et poétique. 22h - les Matapeste « Johnny Berouette » augustes clowneries sur un air d’accordéon !

En partenariat avec France Bleu Hérault et Théâtre Plus, la municipalité de Saint-Just programme le 1er août 2012 la pièce « Les Rustres » de Carlo Goldini qui sera jouée dans la salle René Valette. Michel Galabru sera la tête d’affiche de ce spectacle joué par des acteurs professionnels et amateurs. Chacun pourra apprécier la gouaille de Galabru qui prend toujours un plaisir certain à venir jouer sur les terres du pays de Lunel. Entrée : 30e Pour les moins de 12 ans : 15e Réservation à la mairie de Saint-Just au 04 67 83 56 18

Dimanche 8 juillet Journée festive en famille sous les feuillages du parcours de santé : atelier de recyclage ludique animé par TERRA. Chasse au trésor, pique-nique géant, jeux loufoques… Vendredi 13 Juillet 20h - Repas sous les étoiles 23h - Feu d’artifice (offert par la municipalité) Animation musicale avec Charm Musette et Bal populaire

15


autrefois

Le nom de Saussines

Avec Saussines s'achève notre périple à travers les noms des villages du pays de Lunel... Saussines est mentionné pour la première fois dans les archives en l'an 844 sous le vocable villa Salsinas, avec son église Saint-Etienne, à l'emplacement même qu'il occupe aujourd'hui. Mais depuis quand le village existe-t'il ? Aucun manuscrit ne le dit. Le seul bâtiment médiéval conservé est l'église Saint-Etienne, bel édifice du second age roman attribuable à la fin du XIIe siècle, l'un des mieux conservé de la vallée du Vidourle. Un texte, daté de 1236 et rédigé à l'occasion d'un litige de seigneurie opposant l'abbé de Psalmodi au seigneur Bermond de Sommières, donne quelques indications sur l'organisation du village. On apprend que les maisons et le village tout entier sont implantés à l'intérieur du cimetière placé sous la sauvegarde de l'église. Un village dans un cimetière ? Cela étonne aujourd'hui mais c'était tout à fait banal à l'époque, les vivants acceptant le voisinage des morts. Les marchés se tenaient souvent dans les cimetières, les enfants y jouaient, les porcs et chèvres en broutaient l'herbe, les amoureux s'y donnaient de tendres rendez-vous... Détails amusants, pittoresques... mais je n'ai pas répondu à la question : d'où vient ce nom de Salsinas, devenu l'actuel Saussines ? Le meilleur spécialiste des étymologies, le regretté Frank Hamlin, donne trois hypothèses dans deux éditions successives de son dictionnaire des noms de lieux : c'et donc qu'aucune n'est tout à fait convaincante ! Selon la première édition, ce nom dériverait à l'époque romaine du latin salix, le saule, suivi du suffixe -ina, le tout désignant un lieu couvert de saules : des saules, il y en a le long du Ribansol et de la Bénovie, mais il y en a un peu partout dans les régions humides, alors le doute est permis. Plan B : le mot viendrait du nom de personne Sulcius qui désignerait l'ancien propriétaire des lieux (ne me demandez pas quand !). Plan C dans la seconde édition : ce serait un dérivé du mot sulcus, désignant en latin le sillon de labour, suivi du suffixe collectif -ina, désignant donc le lieu labouré ! Nous voilà bien avancés et plus sceptiques encore en considérant que ce nom figure dans des textes qui, à l'époque, transcrivaient la langue vulgaire en latin, une langue que personne ne parlait dans le pays : autrement dit, ne serions nous pas en train de chercher l'étymologie d'un nom dont la forme d'origine resterait inconnue ? Voilà une belle leçon de modestie que nous donne l'histoire : à trop s'éloigner de la réalité des choses, on passe à côté des vrais problèmes. La réalité, mais laquelle ? Celle d'une terre et de matériaux à l'aide desquels les premiers occupants façonnèrent le site à leur convenance. Ces vestiges gisent sous le sol du village et, seuls, pourraient nous dire de quand date ce village et quand a pu naître son nom. Sans ces repères archéologiques, l'étymologie pose des questions sans réponse ! Alors : lieu labouré, orné de saules ou propriété de Sulcius ? Qu'importe après-tout ce que fut ce premier nom : ce qu'il reste à découvrir c'est pourquoi une population s'établit sur cette colline, et comment elle fit naître un village où l'on a toujours plaisir à vivre ! Vous cherchez vous aussi une étymologie ? N'en perdez pas le sommeil... et bonnes vacances ! Claude Raynaud, archéologue vue aérienne du centre ancien du village de Saussines

on le dit comme ça ! PETASS :

pièce de tissu rapportée, destinées à prolonger la vie d’une pièce de vêtement. Peut être cousu par snobisme ou mit directement sur des pantalons neufs pour qu’ils paraissent vieux. Ce terme s’appliquait aussi à un mauvais cheval, ; un mauvais chien ou à un mauvais sportif. (Tiré de « Quand nos vieux parlaient leur patois » de Jean Daumas dit Lamatte)

Retrouvez «Pays de Lunel, le mag’» sur votre mobile en scannant ce QR code (mode d’emploi et application sur notre site internet)

Directeur de la publication : François Berna Rédacteur en chef : Robert Pistilli Rédaction & Maquette : Service Communication Crédits photos : Communauté de Communes, Istockphoto, Stéphane Masson, l'ADEME. OT du Pays de Lunel*** et les communes du territoire. Impression : Pure Impression, Distribution CCPL & Chirripo, Tirage 21 000 exemplaires - ISSN : 2116-8008 journal@paysdelunel.fr ou sur www.paysdelunel.fr Tél. 04 67 83 87 00

Retrouvez toutes les infos sur www.paysdelunel.fr

PROCHAIN

Conseil de Communauté en septembre Ces réunions sont publiques vous êtes les bienvenus !

Pour nous joindre Accueil : 04 67 83 87 00 Médiathèque intercommunale : 04 67 99 06 51 Gestion des déchets, déchèteries : 0 800 034 400 (n° vert gratuit) CIAS : 04 67 83 53 52 Accueil des gens du voyage : 04 67 83 98 12 Mission locale : 04 67 83 37 41 Pépinière Via Innova : 04 67 83 21 11 Maison de l’emploi : 04 67 83 55 15 Office de Tourisme : 04 67 71 01 37 Ambrussum : 04 67 02 22 33 MAIRIES Boisseron : 04 67 86 62 08 Lunel : 04 67 87 83 00 Lunel-Viel : 04 67 83 46 83 Marsillargues : 04 67 83 52 10 Saint-Christol : 04 67 86 01 09 Saint-Just : 04 67 83 56 00 Saint-Nazaire de Pézan : 04 67 71 05 80 Saint-Sériès : 04 67 86 00 92 Saturargues : 04 67 86 01 28 Saussines : 04 67 86 62 31 Vérargues : 04 67 86 00 50 Villetelle : 04 67 86 87 86

Permanence tous les seconds jeudis du mois, de 9h à 13h

L’Espace INFO➔éNERGIE au siège de la Communauté de Communes du Pays de Lunel 480, avenue des Abrivados à Lunel Uniquement sur rendez-vous : 04 67 13 80 90

Écoutez Poli-Sons, la webradio de la Petite Camargue sur votre ordinateur www.poli-sons.fr

Pays de Lunel le Mag' n°64  

Pays de Lunel le Mag', c'est le bulletin d'information de votre Communauté de Communes. Pour tout savoir sur ce qui s'est passé, se passe et...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you