Page 1

Vente aux enchères caritative au profit de la

fondation architectes de l’urgence 16 octobre 2013

architectes de l’urgence

3 Catalogue des œuvres

Dessins mobiliers prototypes et photographies


Vente aux enchères caritative au profit de la fondation architectes de l’urgence

Vente animée par Maître Rémy Le Fur Auctionart Rémy Le Fur & associés Numéro d’agrément 2008-650


« L’autre » c’est nous aussi ! Le 8 février 2010, moins d’un mois après le séisme dévastateur d’Haïti, la Fondation Architectes de l’urgence, une des premières ONG mobilisée sur place, exposa au Pavillon de l’Arsenal l’ampleur de la catastrophe. D’une violence extrême, ce tremblement de terre fit plus de 220 000 morts, détruisit 60% des infrastructures administratives et économiques, 80% des écoles et transforma 1,5 million d’habitants en sans-abris. Deux ans plus tard, Patrick Coulombel dressait, à nouveau au Pavillon de l’Arsenal, un état des lieux alarmant et annonçait le premier bilan de ces actions et travaux, expertises et consolidations en réaffirmant l’ampleur des opérations à mener encore et la nécessité d’arrêter la stratégie du provisoire pour la nécessité de la construction pérenne. Aujourd’hui, la vie de plus d’’un million d’Haïtiennes et d’Haïtiens dépend toujours de l’aide humanitaire. Selon l’ONU, 358 000 personnes vivent dans des camps, 500 000 sont en situation d’insécurité alimentaire, 632 000 infectés par le choléra, plus de 73 500 enfants âgés de moins de 5 ans souffrent de malnutrition et l’insalubrité persiste. Si « la responsabilité de chacun implique deux actes : vouloir savoir et oser dire », selon les mots de l’Abbé Pierre, il convient sûrement aujourd’hui de se mobiliser plus encore pour permettre à ces architectes, ingénieurs, urbanistes... , qui modifient durablement le quotidien des plus démunis, d’agir en Haïti et partout où survient une catastrophe naturelle ou humaine. Aidez-les ! Aidons-les !

Alexandre Labasse, Directeur général du Pavillon de l’Arsenal


Architectes de l’urgence : être architecte autrement ! La nécessité d’un toit et de remettre en fonctionnement le plus rapidement possible les centres de soins, les écoles et les bâtiments publics sont d’une importance absolue après une catastrophe. À travers ses multiples interventions depuis 2001, partout dans le monde, la fondation Architectes de l’Urgence a su démontrer que le secours aux populations en détresse ne peut se limiter au seul apport de vivres et de soins : reconstruire des vies brisées, c’est aussi permettre aux plus démunis de retrouver des conditions de vie décentes dans les meilleurs délais. Mais cette reconstruction ne peut se faire sans ressources. C’est donc bien pour développer les moyens d’action de la fondation que la vente aux enchères du 16 octobre 2013 est organisée. Nous remercions chaleureusement nos confrères architectes parmi les plus primés, ainsi que ces grands photographes d’architecture et dessinateurs de presse reconnus qui, à travers des œuvres d’une qualité artistique et ludique exceptionnelle, ont bien voulu se mobiliser à nos côtés en contribuant à cet évènement. Cet élan de générosité est une vraie reconnaissance de notre action et du travail accompli sur le terrain par des centaines d’architectes, ingénieurs et autres professionnels dont nous saluons l’engagement. Nous souhaitons également saluer le soutien du Pavillon de l’Arsenal, sans qui cet évènement n’aurait pu avoir lieu, ainsi que Maître Rémy Le Fur qui animera la vente. Nous remercions enfin les partenaires de l’évènement, l’Agence VU’ (Groupe Abvent), Amiens Métropole, l’Architecture d’Aujourd’hui, Àvivre, Bouygues construction international, D’architectures, Fot impressions, la Gazette Drouot, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Moniteur.fr et OFI Asset Management. Le succès de cet évènement ne dépend plus que de vous ! Nous vous donnons donc rendez-vous au Pavillon de l’Arsenal du 11 au 13 octobre prochain pour admirer les œuvres et le 16 octobre à 19 h pour la vente aux enchères. Votre générosité peut nous aider à changer des vies !

Dominique Alet, Président Patrick Coulombel, Cofondateur des Architectes de l’Urgence


3 Localisation des actions Afghanistan Algérie Bangladesh Birmanie Chili Colombie Europe centrale France Haïti Île de la Grenade Île Salomon Indonésie Iran Liban Libye Madagascar Maroc Pakistan Pérou Sri Lanka Tchad


La Fondation architectes de l’urgence La Fondation Architectes de l’Urgence a été créée en 2001 pour venir en aide aux populations éprouvées par des catastrophes naturelles ou humaines partout dans le monde. Ses objectifs sont : • Soutenir et développer l’engagement humanitaire des architectes en France et dans le monde et contribuer ainsi au rayonnement de l’architecture et encourager la formation des acteurs locaux, du maçon à l’architecte ; • Apporter la compétence des architectes au secours des populations éprouvées par les catastrophes naturelles, technologiques ou humaines en fournissant un soutien adapté à chaque étape de crise : dans l’évaluation des dommages (mise en sécurité) et la première phase d’urgence ; • Aider à la reconstruction d’un habitat décent et durable mais aussi des infrastructures essentielles (écoles, hôpitaux, châteaux d’eau, routes) pour le retour à une situation normale ; • Assister le redémarrage de la vie économique en s’attachant à privilégier l’utilisation de matériaux locaux dans une logique de développement durable ; • Conserver et promouvoir le patrimoine architectural, historique et culturel mondial et respecter l’environnement en luttant contre l’utilisation massive des ressources primaires ; Cette fondation, reconnue d’utilité publique depuis 2007, a mené en plus de 10 ans des actions d’assistance d’urgence et de reconstruction dans plus de 25 pays dont la France. Ce sont plus de 1600 architectes, ingénieurs et administrateurs qui se sont mobilisés depuis 2001 pour prévenir, gérer les risques et apporter une aide adaptée et durable aux populations frappées par des désastres naturels ou technologiques. Ce sont ainsi des centaines de familles que nous avons pu accompagner et aider à reprendre en main leur avenir en leur apportant des conditions de vie dignes et en leur redonnant espoir.


Hervé Abbadie

Abstraction #008 « Les Portes Arcueil » Tirage numérique, T.A n°1, signé au dos 60 x 48 cm 2006

LOT N° 1


WILL Alsop

Somewhere in london Impression numérique 13 x 52 cm 2013

LOT N° 2


Olivier Amsellem

Villa Arson (Michel Marot Architecte, 1972) Tirage photographique 60 x 80 cm 2010

LOT N째 3


TADAO ANDO

Chapelle Mont Rokko, Japon, 1986 Sérigraphie, et dessin axonométrique au crayon signé par l’architecte 100 x 73 cm 2013

LOT N° 4


Daici Ano

Luce Tempo Luogo (Dorell Ghotmeh Tane architects) Impression jet d’encre sur papier Fine Art Hahnemühle, Baryta 45 x 56 cm 2011

LOT N° 5


Daici Ano

Oribe Tea House (Kengo Kuma, architecte) Impression jet d’encre sur papier Fine Art Hahnemühle, Baryta 45 x 56 cm 2005

LOT N° 6


PAUL ANDREU

Croquis de la cité municipale de Bordeaux Impression sur papier dessin Signée par l’architecte au crayon 24 x 30 cm 2012

LOT N° 7


RON ARAD / VITRA

Chaise Tom Vac Coque d’assise en polypropylène teinté, structure chromée Vitra, éditeur Exemplaire signé 1999

LOT N° 8


AUREL

Architectes de l’urgence ? Dessin au feutre sur papier rehaussé à la mine de plomb et crayon orange 65 x 50 cm 2013

LOT N° 9


marc barani

sans titre  Tirage photographique 30 x 40 cm 2013

LOT N° 10


Aldric Beckmann

Logement ZAC Masséna – Paris Rive Gauche 3 pochoirs, peinture acrylique sur papier millimétré 30 x 21 cm chaque

LOT N° 11


Patrick Berger

La Canopée des Halles, Paris Étude, feutre sur papier 46 x 38 cm 2007

LOT N° 12


Gaston F. Bergeret

La joyeuse bande des Robin des toits Prise de vue réalisée au printemps 1994, rue de la Roquette, à Paris. Tirage argentique sur papier baryté 50 x 70 cm 1994

LOT N° 13


Christian Biecher

Printemps de Strasbourg Diptyque : dessin au feutre et photographie Croquis : 50 x 70 cm / photographie : 50 x 70 cm 2013

LOT N° 14


LUC BOEGLY

Foire internationale de Tripoli, Liban Oscar Niemeyer, architecte, 1907-2012 Édition originale 6/10 Impression pigmentaire sur papier Hahnemühle, Rag Baryta Contrecollée sur aluminium Certificat d’authenticité au verso Signé par le photographe 50 x 63 cm 2010

LOT N° 15


Frédéric Borel

Immeuble de logements, Boucicaut Paris Esquisse Mine de plomb sur papier Signée et datée au verso 42 x 30 cm 2009

LOT N° 16


Frédéric Borel

Immeuble de logements Esquisse Mine de plomb sur papier Signée et datée au verso 42 x 30 cm 2013

LOT N° 17


Frédéric Borel

Immeuble de logements boulevard Davout, Paris Esquisse Mine de plomb sur papier Signée et datée au verso 30 x 42 cm 2011

LOT N° 18


Nicolas Borel

Musée du quai Branly (Ateliers Jean Nouvel architecte, 2006) Tirage photographique 2/10 36 x 56 cm 2006

LOT N° 19


Nicolas Borel

Musée du quai Branly (Ateliers Jean Nouvel architecte, 2006) Tirage photographique Ed. 1/10 56 x 36 cm 2006

LOT N° 20


Nicolas Borel

Musée Hergé (Christian de Portzamparc, architecte, 2009) Tirage photographique Ed. 2/10 56 x 36 cm 2009

LOT N° 21


Nicolas Borel

Chantier Fondation Louis Vuitton pour la création (Frank O. Gehry, architecte, 2014) Tirage photographique Ed. 2/10 36 x 56 cm 2010

LOT N° 22


MARIO BOTTA

Vase 8 MB Sérigraphie sur papier Fine Art Hahnemühle Signature au crayon Édition limitée 64 x 77 cm 2013

LOT N° 23


Andrea Branzi

Omaggio ad Antonin Artaud Maquette pour un panneau tridimensionnel à la mémoire d’Antonin Artaud. Bois, carton, carton plume 30 x 33 cm 2012

LOT N° 24


PAUL CHEMETOV

Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Encre de chine sur papier 20 x 30 cm Mai 2013

LOT N° 25


David de Rueda

Moonride Tirage photographique contrecollĂŠ sur aluminium 80 x 120 cm 2013

LOT N° 26


GAUTIER DEBLONDE

Danba city, Chine Tirage photographique 39 x 49 cm 2011

LOT N째 27


Odile Decq

Rolling Doors Impression sur papier glacé 44 x 59 cm 2013

LOT N° 28


Michel Denancé

Londres, le 20 juin 2012 Impression jet d’encre sur papier baryté 40 x 100 cm 2012

LOT N° 29


LAURENT DEQUICK

Flatiron Série NY - From the top Tirage photographique, signé au dos 50 x 50 cm 2013

LOT N° 30


Pierre-Olivier Deschamps

Vals, #17 (Peter Zumthor, architecte, 1986-1996) Série « Thermes de Vals » (Suisse) Tirage pigmentaire sur papier Matte FineArt Hahnemühle Signé au verso Exemplaire d’artiste 1/2 120 x 80 cm 2006

LOT N° 31


BERNARD DESMOULIN

Nécropole Nationale de Fréjus destinée aux soldats morts en Indochine Plan à l’encre de chine et collage sur papier 30 x 20 cm 1993

LOT N° 32


Antoine Espinasseau

Beaugrenelle, Paris Tirage photographique contrecollĂŠ sur aluminium 115 x 82 cm 2013

LOT N° 33


Georges Fessy

Soufflerie de l’ONERA, Meudon, 1932 -1934 Tirage photographique contrecollé sur aluminium, d’après ektachrome 6 x 9 cm 110 x 70 cm 1999

LOT N° 34


VINCENT FILLON

Entre-deux #03 Tirage photographique sur papier Fine Art, contrecollé sur aluminium 100 x 100 cm 2013

LOT N° 35


Édouard François

98% Chaise à monter soi-même, à partir d’un panneau prédécoupé Bois certifié Forest Stewarship Council 2004

LOT N° 36


Yona Friedman

Iconostase pour le parvis du musée d’Art moderne de la Ville de Paris Collage original et dessin au feutre Signé au verso 20 x 30 cm

LOT N° 37


Yona Friedman

Iconostase pour le parvis du musée d’Art moderne de la Ville de Paris Collage original et dessin au feutre Signé au verso 20 x 30 cm

LOT N° 38


Didier Faustino

Future Will Be a Remake Sérigraphie sur papier, 107 x 76 cm Édition AP (Artist’s Prouf) 1/3 Courtesy Galerie Michel Rein, Paris 2011

LOT N° 39


Sou Fujimoto

Serpentine Pavilion 2013 Croquis au stylo rouge 30 x 21 cm 30 septembre 2013

LOT N째 40


massimiliano fuksas

Il Maestro e Margherita Peinture acrylique sur acĂŠtate 30 x 42 cm Juillet 2013

LOT N° 41


Manuelle Gautrand

Centre de musique et de danse à Ashkelon (Israël) Esquisse de façade Encre noire sur Bristol 200g/m2 30 x 42 cm Novembre 2012

LOT N° 42


FINN GEIPEL

SANS TITRE Photographie contrecollée sur alufoam Signée au dos 42 x 42 cm 2013

LOT N° 43


Frank Gehry

musée Guggenheim, Abu Dhabi Lithographie 1/35 58 x 68 cm 2009

LOT N° 44


Michel Gomart

Mines de sel de Turda (Roumanie) Impression jet d’encre sur papier Hahnemühle (Matte Fine Art) N°4/10 - Signée 40 x 60 cm Janvier 2013

LOT N° 45


Sergio Grazia

Plongée culturelle à Marseille le Mucem - 01 (Rudy Ricciotti, architecte, 2013) Tirage photographique 90 x 60 cm 2013

LOT N° 46


Sergio Grazia

Plongée culturelle à Marseille le Mucem - 02 (Rudy Ricciotti, architecte, 2013) Tirage photographique 60 x 90 cm 2013

LOT N° 47


Benoît Grimbert

Tour Albert, Paris (Édouard Albert, Robert Boileau, Jacques-Henri Labourdette, architectes, 1961) Tirage photographique 1/10 45 x 30 cm 2008

LOT N° 48


Fernando Guerra

VitraHaus, 2009 Weil am Rhein, Allemagne (Herzog & de Meuron, architectes) Tirage photographique sur papier coton mat, contrecollĂŠ sur aluminium 69 x 90 cm 2012

LOT N° 49


Franck Hammoutène

Immeuble du 32 rue Blanche, Paris, 2012 Vue d’ensemble et détails du puits de lumière Photographie, coupes – élévations 135 x 59 cm 2013

LOT N° 50


Lucien Hervé

Le Corbusier le jour de l’inauguration de l’Unité d’habitation de Marseille, 1952 (« Cité radieuse », Marseille, Le Corbusier) Tirage photographique Légende au verso, tampon « Photo Lucien Hervé » Don de Madame Lucien Hervé 35 x 26 cm

LOT N° 51


Steven Holl

Concept sketch for Nanjing, 2003 (Nanjing Contemporary Art & Architecture Museum, 2013) Impression numérique, aquarelle 26 x 31 cm 2003

LOT N° 52


Anne Holtrop

PU Spaces 1 Tirage photographique Papier Fine Art contrecollĂŠ sur aluminium 48 x 60 cm 2013

LOT N° 53


Anne Holtrop

PU Spaces 2 Tirage photographique Papier Fine Art contrecollĂŠ sur aluminium 48 x 60 cm 2013

LOT N° 54


Junya Ishigami

Big Flower Mine de plomb sur papier 30 x 76 cm 3 octobre 2013

LOT N째 55


Alain Issock

Groupe HLM Massalia, quartier du Canet (14e), Marseille Impression directe sur papier, contrecollĂŠe sur aluminium 60 x 120 cm Juin 2013

LOT N° 56


JR

28 Millimètres - Women Are Heroes Action in Phnom Penh, Peng Panh, Cambodge, 2009 Lithographie Ed. 403 /500 2011

LOT N° 57


Anne Lacaton & jean-philippe vassal

P么le universitaire des sciences de gestion, Bordeaux (Anne Lacaton & Jean Philippe Vassal, architectes, 2006) Tirage photographique 30 x 20 cm

LOT N掳 58


Julien Lanoo

Heaven rescued land Série « Invasion of emptiness » Tirage pigmentaire sur papier Awagami 498 gr Exemplaire artiste 1/2 34 x 43 cm 2011

LOT N° 59


Daniel Libeskind

Imperial War Museum North, Manchester, Angleterre. 1997-2001 Croquis, encre sur papier 21 x 30 cm 1998

LOT N째 60


Antti Lovag

MAISON BERNARD, port-la-galère Impression numérique sur papier Hahnemühle bambou 50 x 70 cm 2013

LOT N° 61


Manuel Aires Mateus

Casa na Lapa, Lisboa Esquisse, coupe Crayon noir et jaune sur calque Signée et datée 42 x 59 cm Septembre 2013

LOT N° 62


Stéphane Maupin

Burger aux trèfles « En portant sur soi un trèfle à quatre feuille, on s’attire espoir, foi, amour et chance. C’est bien le minimum à espérer quand on est un jeune travailleur. Matières : Carton, feuille aluminium, salive, suif, sperme, feuille d’or, trifolium repens, encre. Techniques : découpe au cutter par les pieds, et collage à la bouche. Taille : réduction au 1/66ème de l’originale – 1,385 pied du roi (en toise du chatelet d’après 1668) x 0,831 » SM 72 x 50 cm 27 septembre 2013

LOT N° 63


Thom Mayne

6th Street: Fragment H,Q : 10,19 Thom Mayne with Kim Groves and Nenad Bozek Sérigraphie sur papier Arches 88 37/48 36 x 36 cm 1992

LOT N° 64


Meffre & Marchand

Crainway, Ford Model T Plant, Detroit Tirage photographique 4/9 95 x 120 cm 2009

LOT N째 65


RICHARD MEIER

Rheinfahre Linz-Kripp Sérigraphie en douze couleurs sur papier réhaussée de pastel 46 x 47 cm 2013

LOT N° 66


Marc Mimram

Pont Hassan II entre Rabat et SalĂŠ au Maroc Photographie et croquis au feutre 40 x 50 cm 20 septembre 2013

LOT N° 67


Patrice Novarina

Croquis 4 croquis, feutre et crayon 30 x 21 cm 2006

LOT N째 68


Ryue Nishizawa

Teshima Museum, japon Impression d’agence 41 x 29 cm 2010

LOT N° 69


Hans-Walter Müller

transat 0017 Prototype dans la série d’étude des transats destinés au public du spectacle de trapézistes de la Compagnie des Arts Sauts.

LOT N° 70


Jean Nouvel

Chaise MIA Conçue pour le restaurant du Design Center RBC à Montpellier Éditeur EMU Acier Exemplaire signé

LOT N° 71


Office / bas princen

Garden Pavilion Tirage photographique original présenté lors de la 12e biennale d’architecture de Venise, contrecollé sur aluminium peint en blanc. 140 x 171 x 5 cm 2010

LOT N° 72


Pierre Parat

Paysage normand Dessin à l’encre traité directement sur papier 75 x 105 cm 1988

LOT N° 73


CLAUDE PARENT

Inextricable Encre de chine sur papier lisse 50 x 65 cm 2010

LOT N째 74


Claude Pauquet

Mers les Bains, Somme, 2006 Série : À l’Est de l’Océan et Au Bout des Certains, le littoral d’Hendaye à Bray Dunes. Prise de vue argentique, négatif couleur chambre 4x5” Tirage pigmenté sur papier jet d’encre mat rag 308 gr Signé 61 x 80 cm 2013

LOT N° 75


DOMINIQUE PERRAULT

Sanctuaire de Notre-Dame du Laus Esquisse, feutre noir sur calque 42 x 30 cm 2012

LOT N째 76


RENZO PIANO

Projet d’Hôpital en Ouganda Dessin au feutre sur calque 21 x 30 cm 2013

LOT N° 77


RENZO PIANO

Projet d’Hôpital en Ouganda Croquis rehaussé au feutre vert sur papier et collage 30 x 21 cm 2013

LOT N° 78


RENZO PIANO

Projet d’Hôpital en Ouganda Croquis au feutre vert rehaussé de pastel 30 x 21 cm 2013

LOT N° 79


Point Supreme

The Architect’s Brain Collage numérique imprimé sur papier coton 52 x 45 cm 11 novembre 2011

LOT N° 80


Christian de Portzamparc

Tour B3A, avenue de France, PariS Rendu 3D numérique Tirage 1/7 59 x 45 cm 31 juillet 2013

LOT N° 81


Christian de Portzamparc

Tour B3A, avenue de France, PariS Croquis numérique anthracite et bleu Tirage 1/7 59 x 45 cm 31 juillet 2013

LOT N° 82


Christian de Portzamparc

Tour B3A, avenue de France, PariS Croquis numérique rehaussé bleu Tirage 1/7 59 x 45 cm 31 juillet 2013

LOT N° 83


Christian de Portzamparc

Tour B3A, avenue de France, PariS Croquis numérique rehaussé rouge Tirage 1/7 59 x 45 cm 31 juillet 2013

LOT N° 84


Christian de Portzamparc

Tour B3A, avenue de France, PariS Croquis numérique anthracite Tirage 1/7 59 x 45 cm 31 juillet 2013

LOT N° 85


RCR arquitectes

Musée Soulages, Rodez Lavis 23 x 32,5 cm 19 septembre 2013

LOT N° 86


Rudy Ricciotti

Mucem, Marseille Fusain sur papier 57 x 77 cm Juin 2013

LOT N째 87


Rudy Ricciotti

Mucem, os de poulet, Marseille Os de poulet Fusain sur papier 57 x 77 cm Juin 2013

LOT N째 88


Christian Richters

Chandigarh, Inde Palais des Assemblées du Pendjab et de l’Haryana Le Corbusier, architecte Tirage photographique sur papier premium 60 x 80 cm 2009

LOT N° 89


Christian Richters

Chandigarh, Inde Palais des Assemblées du Pendjab et de l’Haryana Le Corbusier, architecte Tirage photographique sur papier premium 60 x 80 cm 2009

LOT N° 90


Christian Richters

Chandigarh, Inde Palais des Assemblées du Pendjab et de l’Haryana Le Corbusier, architecte Tirage photographique sur papier premium 60 x 80 cm 2009

LOT N° 91


Jacques Rougerie

SeaSpace Maison sous-marine et observatoire subaquatique Mine de plomb sur calque 59 x 91 cm 2008

LOT N째 92


Philippe Ruault

Shenzen at night Tirage photographique contrecollĂŠ sur aluminium 66 x 100 cm Mai 2013

LOT N° 93


Philippe Ruault

Beijing CCTV at dawn (CCTV tower, Rem Koolhaas, architecte, 2009) Tirage photographique contrecollé sur aluminium 66 x 100 cm 2012

LOT N° 94


PHILIPPE SAMYN

Conseil de l’Union européenne à Bruxelles Esquisse au feutre bleu sur papier 42 x 30 cm 2011

LOT N° 95


François Seigneur

Théâtre de Valenciennes Blamont & Caroso, architectes, 1998 Trois études pour le rideau de scène - mise en lumière scènes/salles 1. Monochrome rouge, 2. Lumière blanche RVB, 3. Complémentaire R/V Papier sur carton bulle – feutre, gouache, crayon, pastel gras. 20 x 28 cm chacun 1986

LOT N° 96


ALVARO SIzA

Bay of Cidade Velha - Cap Vert Dessin au feutre 30 x 21 cm Ao没t 1998

LOT N掳 97


Francis Soler

Les Bons Enfants / Fragments Réduction homothétique de l’un des sept panneaux constituant la résille réalisée pour la façade du Ministère de la Culture à Paris Plaque d’acier inox découpée au laser 75 x 95 cm Mars 2005

LOT N° 98


edmund sumNer

Japan after the storm Minamisanriku, Myagi Prefecture Japan Post tsunami memorial impromptu Tirage photographique sur papier Fine Art 37 x 59 cm Mars 2013

LOT N째 99


Luc Tesson

Conducteur d’opérations, 2011 32 x 42 cm 2013

LOT N° 100


Philippe Tastet

Construire des résidences à taille humaine Dessin au feutre aquarellé 30 x 21 cm 27 juillet 2013 Architectes de l’urgence, construisons ensemble une école … Dessin au feutre aquarellé 30 x 21 cm 27 juillet 2013

LOT N° 101

LOT N° 102


Patrick Tournebœuf

Next City #05 Construction de la ville nouvelle de Greater Noida, Grande banlieue de New Dehli, Inde Tirage photographique contrecollé sur aluminium Signé et daté au verso 100 x 133 cm Avril 2008

LOT N° 103


Bernard Tschumi

Tianjin – Pleins et vides Collage original et encre sur papier photo 46 x 61 cm 2013

LOT N° 104


joep van lieshout

AVL Ville Encre sur papier 60 x 84 cm 2000

LOT N째 105


Paolo Verzone

Le Bazar Saddar Peshawar, Pakistan années 1990 Tirage photographique noir et blanc depuis négatif sur papier baryté Signé 40 x 50 cm

LOT N° 106


ROBERT VENTURI

Mother’s house « Magic marker » sur papier 22 x 28 cm 15 janvier 2013

LOT N° 107


Yansong MA

Absolute Tower project, toronto Photographie Iwan Baan et Tom Arby 40 x 60 cm 2012

LOT N째 108


Cyrille Weiner

La Grange au Lac, Évian (Patrick Bouchain, architecte, 1993) Tirage photographique sur papier Canson Baryta d’après original négatif, couleur, numérisé, contrecollé sur aluminium 2/7 70 x 90 cm 2005

LOT N° 109


Riken Yamamoto

Processus de conception pour le projet d’hôtel de ville à Amakusa 6 croquis, mine de plomb sur papier réhaussé aux crayons Tirage photographique Signé et daté 83 x 62 cm 2013

LOT N° 110


AYMERIC ZUBLENA

Pont levant à Rouen Croquis au feutre noir 30 x 21 cm Mars 2004

LOT N° 111


AYMERIC ZUBLENA

Stade de France Croquis au feutre noir et bleu sur calque 21 x 30 cm Septembre 1997

LOT N째 112


AYMERIC ZUBLENA

Stade de France Croquis au feutre noir et bleu sur papier 21 x 30 cm 1997

LOT N째 113


11h45

La Défense Tirage photographique contrecollé sur aluminium 40 x 60 cm 2012

LOT N° 114


Guillaume Zuili

Métro Porte Dauphine Tirage argentique réalisé par l’auteur 50 x 40 cm 1997

LOT N° 115


Hervé Abbadie Photographe français. Hervé Abbadie développe une œuvre graphique et subtile sur le paysage urbain. Il s’exprime dans des lieux en mutation en nous donnant à découvrir, sans utiliser d’artifices, un ordre inhérent à l’équilibre de l’univers, et qui transparaît même au sein d’un chaos supposé. Il rénove notre regard sur le paysage urbain en faisant ressortir la pureté des lignes et le graphisme des enchevêtrements de surfaces et de matières. Son travail unique sur le chantier de l’opération Les Portes d’Arcueil est exemplaire de ces deux caractéristiques de son œuvre quand il puise son esthétique dans la répétition systématique des lignes et envoûte par la présentation d’un labyrinthe d’ombres et de couleurs. ——————————————————— Manuel Aires Mateus Manuel Aires Mateus est né à Lisbonne en 1963. Il est diplômé de la Faculdade de Arquitectura / U.T.L. en 1986. Il collabore avec l’architecte Gonçalo Byrne à partir de 1983 puis avec son frère Francisco à partir de 1988. Si dans les premiers temps ils exerce au sein même de l’agence de Gonçalo Byrne, le nombre croissant de projets les conduit à ouvrir leur propre atelier pour répondre à ces multiples sollicitations. Depuis lors, la dimension et la quantité de projets ne cesse de croître, donnant lieu à l’obtention de nombreux prix d’architecture nationaux et internationaux. Face à la notoriété de son travail, il est invité à présenter ses travaux dans d’importantes institutions internationales telles la Graduate School of Design à Harvard et l’Accademia de Arquitectura de Mendrisio, ainsi que dans plusieurs universités portugaises. Aujourd’hui, divisé en deux ateliers, tous deux à Lisbonne, il collabore avec de nombreux ateliers locaux et internationaux. ——————————————————— Will Alsop Will Alsop est un architecte designer de renommée internationale. Il se fait connaître en conseillant les pouvoirs locaux d’Hambourg sur la planification générale des docks dans les années 1980. Au cours de la décennie suivante, il réinvente Cardiff Bay en dessinant son barrage, construit le surprenant hôtel du département des Bouches-du-Rhône à Marseille, plusieurs fois récompensé, et remporte le Prix Stirling pour la Peckham Library, à Londres. Puis il dessine les projets – primés par L’Institut royal des architectes britanniques – de l’université Queen Mary à Londres et du Collège des arts et du design à Toronto. Il est aussi membre de l’Académie royale et a récemment conçu des bâtiments remarqués à Londres, Manchester, Toronto,

Shangai, Pékin et Singapour. Pour Alsop, la peinture fait partie intégrante du processus de conception ; elle l’aide à trouver des idées et à les explorer de façon à ce qu’elles deviennent ensuite des formes. Aujourd’hui, Alsop dirige l’agence multidisciplinaire ALL Design, à Battersea, Londres. ——————————————————— Olivier Amsellem Olivier Amsellem photographie des scènes apparemment anodines (paysages à l’urbanisme incertain, foules anonymes, bâtiments déserts…), avec un soin réservé d’habitude aux plus nobles sujets : le travail à la chambre. Ses images parfaitement composées, aux couleurs sourdes, distillent un charme étrange et nostalgique, qui a séduit les magazines les plus pointus (Dazed and Confused, Big, Purple…) et nombre de directeurs artistiques. Né à Marseille en 1971. Il vit et travaille à Marseille. Il est lauréat du Festival de la mode et de la photographie de Hyères en 1998. Son travail est exposé a la Villa Noailles à Hyères en 1998 et 2008, au musée des Arts décoratifs de la Ville de Paris en 1999, à L’atelier, au Centre national de la Photographie de Paris en 2001 et au Centre des Architectures d’Urbanisme et de l’Environnement des Hauts-de-Seine en 2003. Il travaille en collaboration avec le centre culturel de la Ville de Marseille et de Toulon pour la réalisation de projets d’éditions et commandes photographiques. Olivier Amsellem développe depuis plusieurs années un travail sur le paysage urbain. Il approfondit ici sa démarche en photographiant le littoral construit du département des Bouches-du-Rhône. ——————————————————— TADAO ANDO Tadao Ando est né à Osaka (Japon), en 1941. Après avoir parcouru le monde, il étudie l’architecture de façon autodidacte et fonde Tadao Ando Building Research Institute en 1969. Le Musée d’Art Moderne de New York lui consacre une exposition monographique en 1991et le Centre Pompidou à Paris en 1993. Il est professeur invité à l’Université de Yale, à Columbia University, Harvard University et nommé Professeur titulaire à l’Université de Tokyo en1991. Tadao Ando est Président du Comité exécutif du Grand tremblement de terre qui contribue à restaurer l’environnement naturel, après la destruction de la mer intérieure de Seto en 2000. En 2011, il est président par intérim du Japan Earthquake Reconstruction Design Council Grand Orient. Il est également directeur du projet pour la candidature olympique de Tokyo en 2016. Parmi les très nombreuses distinctions que

reçoit cet architecte de renommée internationale, il reçoit le Pritzker d’architecture en 1995. ——————————————————— PAUL ANDREU Paul Andreu est un architecte français, né en 1938 à Bordeaux. Il est ingénieur diplômé de l’École polytechnique et de l’École des Ponts et chaussées et architecte diplômé de l’École des Beaux-Arts.  Parmi ses nombreuses distinctions, il obtient  le Grand Prix national de l’Architecture en 1977, le Prix Aga Khan d’Architecture en 1995 et le Grand Prix du Globe de Cristal décerné par l’Académie Internationale d’Architecture en 2006. Il est également écrivain. ——————————————————— DAICI ANO Daici Ano, né au Japon en 1974, est un photographe d’architecture vivant à Tokyo, spécialisé dans l’architecture contemporaine. Il est titulaire d’un master d’architecture en 1999 à l’université d’Hokkaido. Ses photographies sont publiées dans la presse d’architecture et de design du monde entier. ——————————————————— RON ARAD / vitra Ron Arad, né en 1951 à Tel-Aviv (Israël), étudie à l’Académie des Beaux-Arts de Jérusalem, puis à l’Architectural Association de Londres. En 1981, il fonde son propre studio « One Off Ltd. » à Londres avec Caroline Thorman et se lance dans la production artisanale de ses meubles peu conventionnels, fabriqués pour la plupart en tôle d’acier soudée, qui se démarquent par un caractère fortement sculptural. En 1989, il crée avec Alison Brooks, une architecte canadienne, le cabinet « Ron Arad Associates Ltd. ». Depuis la fin des années 1980, il crée également des meubles et des objets destinés à la production en série. En 1994, il fonde le « Ron Arad Studio » à Côme et il est professeur invité en design de produit à l’Université technique de Vienne jusqu’en 1997. Depuis 1997, il est professeur de design industriel et de design mobilier au Royal College of Art de Londres. Éditeur et fabricant suisse, Vitra propose un subtil mélange de mobiliers contemporains et de rééditions pour le bureau, les espaces publics et la maison. Présent dans le monde entier, Vitra édite les classiques collections de Charles & Ray Eames, Jean Prouvé, George Nelson, Isamu Noguchi… et collabore avec les grands designers contemporains tels que Antonio Citterio, Ronan & Erwan Bouroullec, Jasper Morrison, Arik Levy, Barber&Osgerby, Ron Arad...


——————————————————— AUREL Aurel est né en Ardèche en 1980. Dessinateur de presse il travaille notamment pour le quotidien Le Monde, l’hebdomadaire Politis et le site Yahoo! actualité. Passionné de musique il dessine pour Jazzmagazine. Il est également graphiste pour les groupes Massilia Sound System et Oai Star. Dessinateur-reporter, il publie depuis 2007 un grand reportage par an dans Le Monde diplomatique, co-signé avec le journaliste Pierre Daum. Avec le journaliste Renaud Dély, il est l’auteur de deux enquêtes journalistiques en BD sur Nicolas Sarkozy (Sarkozy et les femmes et Sarkozy et les riches) aux éditions Drugstore / Glénat. Aurel a imaginé avec Pascal Gros (dessinateur de presse) la première application smartphone et internet française d’abonnement à du dessin de presse : « Ca Ira Mieux Demain ». En 2011, est sorti son premier court-métrage d’animation Octobre Noir traitant des manifestations du 17 Octobre 1961 à Paris. Aurel a co-réalisé le film avec la scénariste Florence Corre. ——————————————————— MARC BARANI Marc Barani est né à Menton, en 1957. Après avoir étudié l’architecture et la scénographie, il complète sa formation par des études d’anthropologie, qui le conduisent un an au Népal. Il fonde son agence en 1989 avec Birgitte Fryland, scénographe. L’équipe de son atelier est pluridisciplinaire et réunit selon les projets, architectes, scénographes, designers et paysagistes. Il a enseigné l’architecture de 1993 à 2003 et donne régulièrement des conférences en France et à l’étranger. En 2008, il reçoit le prix de l’Équerre d’argent du Moniteur pour la Gare des Tramways de Nice, il est avec ce même projet finaliste du prix Mies van der Rohe en 2009. En 2013, il est lauréat du Grand Prix National de l’Architecture. ——————————————————— Aldric Beckmann Architecte diplômé de Paris la Seine, Adric Beckmann a travaillé pour de grands architectes tels que François Seigneur ou Jean Nouvel. Il a également travaillé à Londres et Sydney avant de créer son cabinet avec Françoise N’Thépé en 2001. Un duo passionné par l’expérimentation, lauréat des Albums de la Jeune Architecture en 2001, sans cesse à la recherche de solutions innovantes, très impliqué en matière de développement durable, particulièrement sensible aux différentes manières d’habiter la ville et chacune de ses composantes. Leur pratique se déploie dans l’ensemble des territoires qui constituent

l’environnement : urbanisme, architecture, architecture intérieure, scénographie, design, signalétique, graphisme… Parmi les réalisations d’Aldric Beckmann figurent les logements iconiques de la ZAC Masséna à Paris, une bibliothèque à Marne la Vallée, un centre culturel au pied du Mont Blanc, la galerie Kamel Mennour. ——————————————————— Patrick Berger Né à Paris en 1947, Patrick Berger y crée l’atelier Patrick Berger architecte en 1974. En 2004, 30 ans plus tard, il reçoit le Grand Prix de l’Architecture. Parmi les principaux projets et réalisations de Patrick Berger se distinguent la Canopée pour le réaménagement des Halles, le Viaduc des Arts et le Parc André Citroën à Paris, l’École d’architecture de Bretagne à Rennes, le siège de l’Union Européenne de Football à Nyon en Suisse et le Monument de la Communication France-Japon au Japon. Patrick Berger se consacre également à l’enseignement et à la recherche, notamment à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne ou ses travaux récents sont consacrés en particulier à l’étude de la morphogénèse des métropoles contemporaines. ——————————————————— Gaston F. Bergeret « Je suis né le 27 avril 1950 dans les Pyrénées. Apprenti de la photographie à l’âge de 12 ans. Photographe indépendant à Paris depuis 1970. Titulaire de la carte de journaliste professionnel. Profession de foi : le Rugby et le Théâtre de la vie. Je réalise des reportages divers pour la presse, ainsi que des couvertures et des illustrations d’articles de magazines ou de quotidiens comme Le Monde, Sud-Ouest, Vogue Italie, le Nouvel Observateur, Architecture d’aujourd’hui, D’Architectures, AMC Le Moniteur, Architecture Crée, … Principales expositions : 1982 Vic-Fesensac le Kiosque à musique / 1983 Rome Villa Médicis / 1985 Paris Musée d’art moderne/ 1986 Toulouse galerie du Château d’eau / 1993 Paris Picto Bastille / 2011 Le cabinet d’amateur Paris. Pensionnaire de la Villa Médicis de 1981 à 1983. Prix du meilleur portait de cinéma à Cannes 1989 XV d’or de la photographie 1984-1985 ——————————————————— Christian Biecher Christian Biecher, diplômé en 1989 de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, appartient à une génération d’architectes sensibles au croisement de différentes disciplines : urbanisme, architecture, design.

Il dessine des bâtiments en France, parmi lesquels la bibliothèque départementale de Carcassonne, le centre de long séjour de l’hôpital de Hénin-Beaumont, un centre d’animation et une salle de spectacle Place des Fêtes à Paris 19e (2007), et à l’étranger : immeubles Tur à Tokyo (2004) et Sora à Shiki (2005), grand magasin Harvey Nichols à Hongkong (2004), immeuble Fauchon à Casablanca (2010) et récemment la rénovation de la Bourse de Budapest (2011). Actuellement, l’agence BiecherArchitectes est en charge de la conception d’un ensemble immobilier de bureaux à Prague, du nouvel immeuble Printemps à Strasbourg, de logements à Marseille, à Évry et à Strasbourg et d’un hôtel quatre étoiles à Paris. En juin 2012 l’agence est lauréate, avec MAD Architects, du concours pour la conception d’un îlot accueillant logements, crèche, commerces, et accès métro dans la ZAC Clichy-Batignolles à Paris. L’agence a participé au plan de renouvellement urbain du quartier du Bois-Sauvage à Évry et conduit le Schéma directeur de modernisation et d’extension de la ville de La Grande-Motte. Christian Biecher a dessiné des objets et des meubles pour de nombreuses marques dans le monde ainsi que pour les galeries Mouvements Modernes, CatBerro ou encore la Manufacture de Sèvres. Il est lauréat des Albums de la jeune architecture en 1993, élu Créateur de l’année en 2002 (Maison&Objet, Paris). Il est Chevalier dans l’Ordre national du Mérite en 2009 et dans l’Ordre des arts et lettres en 2011. ——————————————————— LUC BOEGLY Né en 1962, Luc Boegly vit et travaille à Paris. Après ses études à l’ENS Louis Lumière et un voyage au Japon qui l’initie à l’architecture, il décide de se consacrer à la photographie d’architecture contemporaine et patrimoniale. Se positionnant comme un « traducteur pour écrivain étranger », il s’emploie à poser un regard le plus juste possible sur l’œuvre architecturale, avec le souci permanent d’exprimer par le langage de la photographie l’intention de l’architecte. Il collabore régulièrement avec de nombreuses revues d’architecture, de design et de mode. Il est le photographe des scénographies du musée des Arts Décoratifs depuis une quinzaine d’années. Depuis 1989, il réalise l’ensemble des catalogues de mobilier de Christian Liaigre. Ses références sont : Lalique, Fauchon, Air France, Harvey Nichols... Il collabore depuis plus de 20 ans avec de nombreux architectes français, mais aussi étrangers (I.M Pei, Richard Meier...) En marge de cette pratique, il mène une recherche générique sur le paysage urbain, la nuit. Il poursuit ce travail, tout au long de ses déplacement en France et à l’étranger.


——————————————————— Frédéric Borel Né à Roanne (Loire) en 1959, Frédéric Borel est diplômé de l’École Spéciale d’Architecture en 1982, puis il est successivement lauréat du PAN XIII, des Albums de la Jeune Architecture et de la Villa Médicis Horsles-Murs. En 2010, il reçoit le Grand Prix national de l’Architecture pour l’ensemble de son œuvre. Établi à Paris depuis 1985, Frédéric Borel élabore une nouvelle approche de la question urbaine à travers quelques bâtiments emblématiques d’une grande expressivité architecturale. Ses constructions s’affirment comme des événements plastiques révélant la poésie de leur site d’inscription. ——————————————————— Nicolas Borel Nicolas Borel est un photographe français. Son domaine de prédilection : l’architecture, l’urbanisme et le paysage urbain. Après des études à l’École Nationale Louis Lumière (1983-1985), section photographie, il se lance en 1984 comme photographe indépendant. Il collabore avec de nombreux architectes tels que Frédéric Borel, Christian de Portzamparc, Francis Soler, Christian Hauvette, Henri Gaudin... Il a exposé au centre Georges Pompidou, au Guggenheim, au Pavillon de l’Arsenal ou encore à la Mostra d’Architecture de Venise. ——————————————————— MARIO BOTTA Mario Botta est né en 1943 à Mendrisio (Suisse). Après un apprentissage à Lugano, il fréquente le lycée artistique de Milan et poursuit ses études à l’institut Universitaire d’Architecture de Venise, où il obtient son diplôme en 1969 sous la direction de Carlo Scarpa et Giuseppe Mazzariol. Durant cette période il aura notamment l’occasion de rencontrer Le Corbusier et Louis I. Kahn ainsi que de travailler avec eux. En 1970, il ouvre sa propre agence à Lugano et devient, dès 1978, membre de la fédération suisse des architectes puis, de 1982 à 1987, membre de la Commission fédérale des Beaux-Arts. Il est l’architecte de nombreuses réalisations à travers le monde, en particulier les maisons familiales au Tessin, les musées, les églises. Il poursuit parallèlement sa réflexion didactique en animant conférences, séminaires et critiques dans différentes écoles d’architecture d’Europe, Asie, Amérique et Amérique Latine. Il est nommé professeur invité auprès de l’École Polytechnique Fédérale à Lausanne en 1976 et à la Yale School of Architecture à New Haven, USA, en 1987. Dès 1983, il est nommé Professeur titulaire des Écoles Polytechniques Fédérales. Depuis 1996 il s’est engagé en tant que créateur

et fondateur à la réalisation de la nouvelle Académie d’Architecture de Mendrisio. En tant que Professeur titulaire, il en occupe la charge de directeur en 2002-2003. D’importantes reconnaissances internationales lui ont été attribuées pour son travail, tel que le Merit Award for excellence in Design by the AIA pour le musée d’art moderne à San Francisco. De nombreuses expositions lui sont consacrées.

le Palais de Justice de Fort-de-France et la bibliothèque de Montpellier. Paul Chemetov reçoit le Grand Prix national de l’Architecture en 1980 et la Médaille de l’académie d’Architecture. Il est Officier de l’Ordre de la Légion d’Honneur, Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres, Officier de l’Ordre national du Mérite.

——————————————————— Andrea Branzi Andrea Branzi, architecte et designer, est né à Florence où il est diplômé en 1966. Depuis 1974, il vit et travaille à Milan. Jusqu’en 1966, il fait partie du mouvement d’avant-garde « Architettura Radicale ». Aujourd’hui, son travail porte sur le design industriel et expérimental, l’architecture, le projet urbain, l’enseignement et la promotion culturelle. Il est l’auteur de nombreux ouvrages d’histoire et théorie du projet architectural. Entre 1974 et 1979, il est responsable du premier centre de design pour une entreprise de matières premières (Montefibre) et il gagne, grâce à ses recherches, le premier « Compas d’or », dont un pour l’ensemble de sa carrière. Il a co-fondé et dirigé en 1982 « Domus Academy », première école post-universitaire consacrée au design. Il est directeur de la revue d’architecture Modo de 1982 à 1984. En tant qu’enseignant, il est responsable du cycle de cours sur le design à la faculté de Design du Polytechnique de Milan. En 2008, il reçoit le diplôme Honoris Causa de design de l’université « della Sapienza » de Rome et il est également nommé membre honoraire du Royal Design for Industry de Londres.

DAVID CHIPPERFIELD Sir David Alan Chipperfield, né en 1953 à Londres, est un architecte britannique de renommée internationale. Il fait ses études au Kingston Polytechnic puis à l’Architectural Association à Londres d’où il sort diplômé en 1977. Il collabore ensuite avec Douglas Stephen, Richard Rogers et Norman Foster avant d’ouvrir David Chipperfield Architects en 1984. Son agence – basée à Londres, Berlin, Milan et Shanghai – compte aujourd’hui 250 salariés venant de 15 pays différents, et travaillant sur divers projets en Europe, aux États-Unis et en Chine. En 1999, David Chipperfield reçoit la médaille d’or Tessenow, en 2003, il devient Membre d’Honneur de l’Académie d’Art et Design de Florence et en 2004, il est fait Commandant de l’Ordre de l’Empire Britannique (CBE). « Form Matters », exposition rétrospective sur la carrière de David Chipperfield est été présentée au London’s Design Museum en 2009. Il est anobli lors du nouvel an de l’année 2010 pour services rendus à l’architecture au Royaume-Uni et en Allemagne. Il reçoit le prix d’arts Wolf en 2010 et la Médaille d’or royale du Royal Institute of British Architects en 2011, tandis qu’il reçoit en 2013 le prix Praemium Imperiale dans la catégorie architecture.

———————————————————

———————————————————

PAUL CHEMETOV Paul Chemetov est architecte, diplômé de l’École nationale supérieure des BeauxArts en 1959. Il participe à la fondation de l’A.U.A. architectes, urbanistes associés (1960-1985). Membre du comité directeur du Plan Construction puis Vice Président (1982-1987), il enseigne à l’École nationale des Ponts et Chaussées (1978-1989), puis est professeur invité à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (1993-1994). Il préside le Comité scientifique du Grand Paris depuis 2009. Paul Chemetov intervient dans tous les domaines de l’architecture et de l’aménagement du territoire. Il réalise notamment avec Borja Huidobro, dans le cadre des grands travaux présidentiels, le Ministère des finances, la rénovation de la Grande galerie du Muséum national d’Histoire naturelle, l’ambassade de France à New-Delhi,

GAUTIER DEBLONDE Gautier Deblonde est un photographe français né à Rouen en 1969. Il s’ installe à Londres en 1991. En 1999, une série de ses portraits est exposée à la Tate Gallery. Il travaille avec le sculpteur Ron Mueck lors de la fabrication de son œuvre « Boy ». Cette série de photographies lui a valu le premier prix « Histoire section Art » au World Press 2001. Depuis, il est exposé dans les galeries les plus prestigieuses : National Portrait Gallery, Tate Britain, Tom Blau Gallery, La Chambre Claire, etc. Ses portraits sont régulièrement publiés dans la presse internationale. Il vit actuellement entre Londres et Lille. Son premier film documentaire Still life: Ron Mueck at Work est présenté à la Fondation Cartier à Paris en 2013.

———————————————————

———————————————————


Odile Decq Odile Decq ouvre son agence d’architecture juste après avoir été diplômée de l’École nationale supérieure de La Villette en 1978, tout en débutant des études à l’IEP de Paris au terme desquelles elle est diplômée en urbanisme en 1979. La reconnaissance internationale arrive très tôt, en1990, à l’occasion d’une première grande commande : la Banque Populaire de l’Ouest à Rennes, accompagnée de très nombreux prix et publications. En mettant en question la commande, l’usage, la matière, le corps, la technique, le goût, l’architecture d’Odile Decq propose un regard paradoxal, à la fois tendre et sévère sur notre monde. En 1996, le travail innovant de l’agence est couronné par le Lion d’Or à la 6e Mostra de Venise. Aujourd’hui Odile Decq reste fidèle à sa position de résistante, tout en diversifiant et radicalisant sa recherche. Elle a récemment livré le MACRO (Musée d’Art Contemporain de la Ville de Rome) en 2010, ainsi que le restaurant de l’Opéra Garnier en 2011 et le FRAC (Fond Régional d’Art Contemporain) de Bretagne à Rennes en 2012. ——————————————————— Michel Denancé Michel Denancé, spécialisé en architecture, photographie entre autres les réalisations de l’architecte Renzo Piano, et ses recherches personnelles portent généralement sur la ville et le paysage. Il est le co-auteur de différents ouvrages photos, notamment Mille milliard de milieux, qui interroge le département de Seine-Saint-Denis, ou encore Dogon : doumbo doumbo, qui sublime le pays Dogon, à l’est de Mopti au Mali.

Pierre-Olivier Deschamps Né en 1957, Pierre-Olivier Deschamps vit et travaille à Paris. Il collabore dès 1981 au quotidien Libération et participe à la création de l’agence VU’ en 1986. Il réalise alors de très nombreux portraits dans le monde des écrivains et du cinéma et participe à l’essor d’une nouvelle photographie de reportage. Depuis une dizaine d’années, Pierre-Olivier Deschamps se passionne pour l’architecture et le paysage urbain sous toutes ses formes. En 2007, il publie Architectures (Éditions du Chêne et Arte Éditions). En 2010, il reçoit un 1er prix du World Press Photo pour sa série Résidence. Cette même année sort son livre Maisons d’architectes à Paris (Éditions de La Martinière). Fin 2012, paraît un important ouvrage sur le patrimoine industriel en France Architectures et paysages industriels, l’invention d’un patrimoine (Éditions de La Martinière). Il vient d’achever une campagne photographique de presque deux ans pour la société du Grand Paris sur l’ensemble des 57 futurs sites. Ce travail sur les paysages urbains de la région Île-de-France fera l’objet d’une exposition prévue pour 2014. L’hiver dernier, il a pu dresser un état des lieux de la friche Samaritaine avant travaux de restauration. Il prépare actuellement un livre sur le château de Versailles à paraître aux éditions de la RMN. Photographe membre de l’Agence VU’. ———————————————————

LAURENT DEQUICK S’il est aujourd’hui photographe, Laurent Dequick est architecte de formation. Cet enseignement marque aujourd’hui son travail puisque celui-ci correspond en premier lieu à une réflexion sur la ville contemporaine. Son but est de transmettre l’impression de frénésie propre aux zones urbaines. Pour reproduire cette impression, il n’hésite pas à juxtaposer, à superposer ou incruster les prises de vue. Il peut par exemple imbriquer des images d’ensembles architecturaux avec des axes de circulation ou des personnes. Le rendu proche de l’abstraction dans sa représentation du mouvement n’est pas sans rappeler le cubisme. Expositions en 2013 : Salon d’Automne à Paris, BALT’ART à Nogent-sur-Marne, art3f à Lyon, Contraste à Roubaix, Galerie GAAB à Biarritz.

BERNARD DESMOULIN Bernard Desmoulin est né en 1953. Il étudie l’architecture sous la verrière du Grand Palais avant de travailler pour diverses agences à Paris et New York. En 1984, il est admis pour deux ans pensionnaire à la Villa Médicis à Rome. Lauréat des albums de la Jeune architecture à son retour, il gagne le concours d’architecture et de paysage pour la nécropole de Fréjus et crée son agence à Paris en 1990. Parmi ses références, on trouve de nombreux équipements, souvent à vocation culturelle témoignant d’une écriture contemporaine dans des sites remarquables. Son activité se partage entre architecture, paysage et muséographie et il participe à de nombreuses consultations. S’y ajoute des scénographies de conférences pour le Ministère des affaires étrangères. Lauréat du prix de l’Équerre d’Argent en 2009 pour le conservatoire Léo Delibes à Clichy (92) et médaille d’Argent de l’Académie d’Architecture en 2000, il est régulièrement invité à donner des conférences. L’ouvrage Mais qui vous a promis un sommeil éternel ? prolonge sa leçon inaugurale à l’École de Chaillot (2011) et un entretien à la Cité de l’Architecture (2010). Enseignant à l’ENSA Paris Val de Seine, il est aussi architecte conseil de l’État.

———————————————————

———————————————————

———————————————————

Antoine Espinasseau Antoine Espinasseau, né en 1986, vit et travaille à Paris. Architecte de formation, diplômé de L’École nationale supérieure d’Architecture de Versailles, il poursuit la pratique de l’architecture comme photographe et plasticien. Ses photographies, collages, sculptures ont été exposés à la fondation Ricard, au centre d’architecture Arc en Rêve de Bordeaux, et aux galeries Florence Léoni et Air de Paris. Antoine Espinasseau contribue régulièrement à Frog Magazine. ——————————————————— Didier Faustino Architecte et artiste, Didier Faustino travaille sur la relation entre le corps et l’espace. Son approche est multiforme, allant de l’installation à l’expérimentation, de la création d’œuvres plastiques subversives à celle d’espaces propices à l’exacerbation des sens. À ce titre, il reçoit le « Prix Dejean, Grande Médaille d’Argent » de l’Académie d’Architecture en 2010 pour l’ensemble de son œuvre. Ses projets se caractérisent par leur dimension fictionnelle, leur regard critique, leur affranchissement des codes et leur capacité à offrir des expériences inédites au corps individuel et collectif. Plusieurs de ses œuvres sont entrées dans les collections de grandes institutions : MoMA, Fondation Gulbenkian, Centre National des Arts Plastiques, Fonds National d’Art Contemporain, Musée National d’Art Moderne / Centre Georges Pompidou. Didier Faustino fonde son agence, le Bureau des Mésarchitectures, en 2002. Il enseigne à Londres depuis 2011 à la AA School et a été commissaire de la première édition d’Evento en 2009, nouveau rendez-vous artistique et urbain à Bordeaux. Il travaille actuellement sur des projets architecturaux prestigieux à la fois en France et à l’étranger, notamment la création d’une bibliothèque et d’un centre culturel à Mexico, ou à la création d’une maison expérimentale en Espagne pour l’éditeur de maison Solo House. ——————————————————— Georges Fessy Georges Fessy est né à Lyon en 1937, où il réside actuellement. Formation professionnelle à l’École des industries textiles. Sept années de pratique auprès des soieries lyonnaises. 1963 : formation de photograveur et cinq années salarié en studio photo. 1969 : à Paris deux années en agence de publicité. 1972 : Crée son propre studio. Prise de vue publicitaire et industrie. 1984 : « Carte blanche » de 14 mois sur la Saline d’Arc et Senans. Collabore avec de nombreuses agences d’architecture.


De 1984 à 2010 : il réalise une quarantaine d’ouvrages traitant de l’architecture contemporaine et patrimoniale. Durant la même période, il collabore avec les revues d’art et divers antiquaires. ——————————————————— VINCENT FILLON Vincent Fillon est né en 1977 à Saint-Étienne. Formé à l’ENS Louis Lumière, il se spécialise en photographie d’architecture en 2006. Il travaille principalement avec des agences d’architecture telles que Manuelle Gautrand Architecture, Hardel & Le Bihan ou encore Projectiles mais aussi avec des institutions comme le Pavillon de l’Arsenal, le Centre Pompidou et la DRAC Île-de-France. Il est lauréat du concours SFR – Jeunes Talents – Rencontres d’Arles 2013. ——————————————————— Édouard François Ancien élève de l’École nationale des Beaux-Arts de Paris et de l’École nationale des Ponts et Chaussées, Édouard François est architecte et urbaniste depuis 1986. Il crée sa propre agence d’architecture, d’urbanisme et de design en 1998. Sa carrière est lancée avec des opérations telles que « L’Immeuble qui Pousse » livrée en 2000 à Montpellier et « Tower Flower » livrée à Paris en 2004. Édouard François a enseigné dans de nombreuses écoles dans le monde (AA à Londres, ESA à Paris, Design Academy à Eindhoven…), une reconnaissance confirmée par l’entrée de ses pièces dans les collections permanentes du Centre Pompidou et du FRAC Centre. Son travail est régulièrement exposé internationalement, notamment au Centre Canadien d’Architecture à Montréal, au Guggenheim Museum de New York, au Victoria & Albert Museum de Londres, à la Biennale d’Architecture de Venise, mais aussi en Allemagne, en Belgique, au Liban, en Inde, au Brésil, en Chine… En 2011, Édouard François est élu créateur de l’année et le Royal Institute of British Architects le nomme membre honoraire international pour sa contribution à l’architecture (Int. Fellow RIBA). En 2012, le grade de Chevalier des Arts et des Lettres lui est décerné. ——————————————————— Yona Friedman Yona Friedman est né en 1923 à Budapest, où il grandit dans un milieu juif intellectuel. Pendant la guerre, il passe à la résistance puis s’exile en Israël, ou il finit ses études à Haïfa. Il s’intéresse dès le début de sa carrière d’architecte à une conception novatrice de l’habitat, en fonction d’une organisation sociale. C’est cela qu’il expérimente dans ses premières réalisations en Israël jusqu’en 1957. Cette année-là, il s’installe à Paris et devient français en 1966.

Yona Friedman est un architecte atypique dont le travail dépasse le cadre strict de l’architecture, puisqu’il est également philosophique et artistique. Il développe les concepts novateurs de villes spatiales, de villes continents ou de villes privées, étudiés internationalement. Yona Friedman a enseigné à Harvard, Princeton, Cambridge et au MIT. ——————————————————— Sou Fujimoto Sou Fujimoto est né à Hokkaido en 1971. Une fois diplômé de la faculté d’ingénierie de l’université de Tokyo, département Architecture, il fonde l’agence Sou Fujimoto Architects en 2000. Fujimoto dessine le pavillon 2013 de la Serpentine Gallery, à Londres, devenant ainsi le plus jeune architecte à avoir conçu une architecture temporaire pour la Serpentine Gallery. En 2012, il participe avec les architectes Toyo Ito, Kumiko Inui et Akihisa Hirata à la réalisation du pavillon japonais, à la Biennale internationale d’architecture de Venise ; le Japon y reçoit le Lion d’or. On peut citer, parmi ses principales réalisations, la Final Wooden House (2008), la maison N (2008), le musée-bibliothèque de l’université d’art de Musashino (2010) et la maison NA (2011). Sou Fujimoto a reçu de nombreuses distinctions, dont le Grand Prix de l’AR Awards pour son Centre de réhabilitation psychiatrique enfantine à Hokkaido en 2006, et a remporté en 2011 les compétitions internationales pour la tour Taiwan, à Taichung (Taiwan), et pour le Beton Hala Waterfront Center à Belgrade. ——————————————————— Massimiliano Fuksas Né en 1944 à Rome, Massimiliano Fuksas est un architecte italien qui fonde en 1967 son premier atelier et obtient son diplôme d’architecte auprès de la faculté d’architecture de l’université de Rome « La Sapienza » en 1969. Il a enseigné à Rome, Stuttgart, à l’université Columbia à New York, à Hanovre et à l’académie des arts plastiques à Vienne (jusqu’en 1997). En 1989, il ouvre sa deuxième agence à Paris et en 1996, le troisième atelier à Vienne. En juillet 1998, il est responsable de l’architecture de la ville de Venise, puis il est membre des conseils de réalisation architecturale de Berlin et Salzbourg. Massimiliano Fuksas est consultant pour l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle à Paris et pour un quartier de commerce à Shanghai. Il obtient le Grand Prix national de l’Architecture en 1999. Il a été le directeur de la Biennale internationale d’architecture de Venise en 2000 qui avait pour thème « Less Aesthetics, More Ethics ». ———————————————————

Manuelle Gautrand Manuelle Gautrand est née en France en 1961. Cette architecte de la nouvelle vague ouvre son agence en 1991 à Paris. Ses réalisations sont variées et déjà nombreuses : construction d’équipements culturels, d’immeubles de bureaux ou de logements, d’équipements commerciaux et de loisirs, majoritairement en France et aussi à l’étranger. Lauréate de nombreux prix français et internationaux (comme le prix AMO en 2000, Médaille d’argent de l’Académie d’Architecture en 2002, Contract World Award en 2009 (Allemagne), World Architecture News en 2009 (UK), Chicago Athenaeum en 2011 (Usa), …), elle est nommée Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres en 2007 et Chevalier de la Légion d’Honneur en 2010. Son travail a été exposé en France et à l’étranger (Biennale internationale d’Architecture de Venise…), ses œuvres sont rentrées dans les collections d’institutions comme le Centre Georges Pompidou et la Cité de l’Architecture, et des documentaires TV sur son travail ont été diffusés (Arte…). ——————————————————— Frank O. Gehry Frank Gehry est un architecte américain devenu une référence dans la profession. Né en 1929 à Toronto, il étudie l’architecture à l’University of Southern California. Il effectue un bref passage à Harvard en 1954 et en 1956-1957, il entame un grand voyage d’études, notamment à Paris chez André Remondet. Il forme ainsi son imaginaire marqué de l’influence d’artistes, plasticiens et écrivains, faisant ainsi de lui un architecte hors normes. Il crée son agence en 1962 : Frank O. Gehry and Associates, à Santa Monica aujourd’hui Gehry Partners LLP. En 2006, à la demande de Frank O. Gehry, Sydney Pollack réalise Esquisses de Frank Gehry, un documentaire sur l’architecte. L’œuvre de Frank Gehry est couronnée par une centaine de récompenses dont le prestigieux Prix Pritzker (1989) et la médaille d’or du Royal Institute of British Architects en 2000. ——————————————————— Finn GEIPEL Finn Geipel étude l’architecture à l’université de Stuttgart en Allemagne, de 1981 à 1987. En 1983, il fonde le cercle d’architectes et artistes LABFAC à Stuttgart, avec Bernd Hoge et Jochen Hunger. À partir de 1987 il s’associe avec Nicolas Michelin, avec lequel il poursuit l’activité de LABFAC, à Paris. En 2001, il fonde, avec Giulia Andi, l’agence LIN basée à Berlin et Paris. Un cercle international de consultants issus de différentes disciplines (structure, conception climatique, lumière, philosophie, art, design, programmation urbaine, design de communication, théorie de l’architecture,


écologie, économie urbaine) accompagne depuis sa création les projets de l’agence. Finn Geipel a été professeur invité à l’ESAParis, l’ESARQ-Barcelone, Columbia University-NYC et au MIT-Boston. Il est, depuis 2000, professeur à la Technische Universität de Berlin. Il y dirige le laboratoire LIA. LIA s’intéresse aux typologies construites, à leur potentiel de transformation, la résilience des systèmes urbains. LIA constitue un pôle de recherche permanent associé à l’agence LIN. Finn Geipel est membre du laboratoire d’excellence « Bild Wissen Gestaltung – ein interdisciplinäres Labor » de la Humboldt Universität Berlin depuis 2012 et, depuis 2010, il est membre du Conseil Scientifique de l’Atelier international du Grand Paris, fondé à la suite de la consultation internationale « le Grand Pari de l’agglomération parisienne », à laquelle LIN a participé en 2008-2009. En 2010, la Cité du Design à Saint-Étienne est l’un des bâtiments pour lequel il reçoit de nombreuses distinctions : le Prix Spécial de l’Équerre d’Argent, le Preis des Deutschen Stahlbaues (mention), le DAM Preis für Architektur in Deutschland, Deutscher Architektur Export (projet nommé), le Prix de la Construction Métallique, bâtiments à usage tertiaire (prix spécial). Finn Geipel est Chevalier de la Légion d’Honneur et Chevalier des Arts et des Lettres. ——————————————————— Michel Gomart Né en 1956, vit à Paris. S’il n’est encore que peu connu du monde de la photographie, lui le connaît, l’aime et le fréquente depuis de nombreuses années, discrètement, pudiquement. Un appareil reçu en cadeau et il découvre le plaisir de la prise de vues. Puis, son intuition, son sens aigu du cadrage, sa curiosité, sa sensibilité exacerbée ont fait le reste, avec cette discrétion et cette réserve qui le caractérisent et dont il ose sortir, tout doucement, sans faire de bruit. La première fois, pour une « petite » exposition en 2008, avec deux amis, photographe et sculpteur, pour qu’on ne le voit pas lui « tout seul ». Un parcours professionnel classique « exemplaire » ne l’a, à aucun moment, détourné de sa passion pour la photographie et il s’autorise enfin à « s’exposer » pour, à son tour, mettre en lumière des lieux oubliés ou enfouis, des usines désaffectées, des objets désuets... Alternant flous, images évanescentes ou frontales, jouant avec les perspectives, flirtant avec la nostalgie ou le devoir de mémoire, ses photographies révèlent une sensibilité à fleur de peau. ——————————————————— Sergio Grazia Sergio Grazia est photographe professionnel spécialisé dans l’image d’architecture.

Depuis 1995, il partage son activité entre la photographie et l’architecture. En 2003, il s’installe en France et travaille en tant qu’architecte au service de quelques agences parisiennes. En même temps, il poursuit la pratique de la photographie et se spécialise dans l’image d’architecture. Grâce à son double regard, il a l’occasion de documenter plusieurs opérations de construction en phase de chantier et en cours de livraison. Aujourd’hui, la photo a pris une place prédominante dans son activité ; ses images d’architecture et de chantier sont utilisées pour des publications privées et institutionnelles, des agences d’architecture et dans le cadre des éditions. ——————————————————— Benoît Grimbert Né en 1969 à Mantes-la-Jolie (78). Après une maîtrise de Philosophie consacrée à Nietzsche et Baudelaire, il inscrit sa pratique photographique dans le champ de l’espace urbain et périurbain, dont il interroge les mutations. En 2004, il réalise une vaste série sur les paysages de la reconstruction en Normandie (Normandie, Le Point du Jour, 2006). En 2008, ses photographies décrivant les abords du périphérique nord de Londres – A406, North Circular Road, sont exposées à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais dans le cadre du Mois de la photo à Paris. Fin 2011, Lips that would kiss, ensemble photographique inspiré de la vie de Ian Curtis, est édité sous forme de multiple chez Bartleby & Co., Bruxelles. Au printemps 2012, les Archives nationales à Paris exposent sa série Stains, réalisée dans le quartier du Clos Saint-Lazare et de la fameuse cité-jardin édifiée par Eugène Gonnot et Georges Albenque. ——————————————————— Fernando Guerra Fernando Guerra est un pionnier par sa façon de photographier l’architecture et de la faire connaître. En 1999, il fonde l’agence FG+SG avec son frère ; c’est principalement à eux que l’on doit la diffusion de l’architecture portugaise contemporaine depuis cette date. Fernando Guerra est photographe d’architecture. Sa formation, pourtant, est celle d’un architecte. Son regard se partage en deux façons distinctes de construire le monde. C’est la raison pour laquelle il représente parfaitement bien l’évolution de la pratique photographique, qui a conduit celle-ci s’identifier, en partie au moins, avec l’architecture elle-même. Les photographies de Fernando Guerra sont publiées dans de nombreuses revues portugaises et internationales comme Casabella, Wallpaper, Dwell, Icon, Domus, A+U. L’agence FG+SG travaille pour des

architectes portugais, parmi lesquels Álvaro Siza, Carlos Castanheira, Manuel Aires Mateus, Manuel Graça Dias, Gonçalo Byrne, ARX Portugal, João Luís Carrilho da Graça, Promontório Arquitectos, et pour des architectes étrangers, tels Márcio Kogan, Isay Weinfeld, Arthur Casas, Zaha Hadid, Pei Cobb Freed & Partners. ——————————————————— Franck Hammoutène Franck Hammoutène est né en 1954, il vit et travaille à Paris. Parmi ses principales réalisations : le Musée de la Musique à Paris, L’Institut européen de Chimie et de Biologie à Bordeaux, des ensembles de logements à Paris, Lyon et Bordeaux ; des ensembles universitaires à Pessac, Tours et Vélizy, l’église Notre-Dame de Pentecôte à la Défense, l’extension partiellement enfouie de l’Hôtel de ville de Marseille avec l’aménagement du Quartier Bargemon entre Vieux Port et Panier, et l’immeuble du 32 rue Blanche à Paris, Siège de Criteo, issu de la rénovation d’un immeuble industriel et de stockage construit en 1910. Architecture, urbanisme ou design : ses projets et réalisations publics ou privés sont très divers. Radicalité, innovation, projection dans le futur (pour mieux l’accueillir) et acceptation de l’héritage n’y sont pas antinomiques. Des projets avant tout contextuels issus d’un long travail de rationalisation. Attachement au détail de la construction et aux matières, goût du paradoxe et du secret, souci exceptionnel de privilégier l’hospitalité. ——————————————————— Lucien Hervé Né en 1910, d’origine hongroise, László Elkán arrive à Paris en 1929. Attiré d’abord par la peinture et la musique, il commence à photographier en 1938 pour Marianne Magazine. Militant à la CGT et au Parti Communiste, c’est en cohérence avec ses convictions qu’il rejoint, dés 1940, les rangs de la Résistance, sous le pseudonyme de Lucien Hervé. À ses débuts proche de l’école humaniste française, dont font également partie Brassai et Willy Ronis, la carrière de Lucien Hervé prend un tournant décisif après sa rencontre avec Le Corbusier en 1949. Photographe attitré de l’architecte jusqu’au décès de ce dernier en 1965, Lucien Hervé est reconnu comme l’un des plus grands photographes d’architecture. Il collabore également avec les architectes Alvar Aalto, Oscar Niemeyer, Kenzo Tange, Richard Neutra, Bernand Zehrfuss, Jean Balladur, Georges Candilis, Henri Pingusson, Jean Prouvé parmi d’autres. Lucien Hervé a disparu le 26 Juin 2007 dans sa 97e année. Lucien Hervé est Chevalier de la Légion d’honneur, Médaille des Arts Plastiques de l’Académie d’Architecture de la Ville


de Paris, Chevalier des Arts et des Lettres, Grand Prix de photographie de la Ville de Paris, Membre de l’Académie des Arts et des Lettres « Széchenyi » à Budapest. ——————————————————— Steven Holl Steven Holl est né en 1947 à Bremerton, Washington, USA. Il est diplômé de l’Université de Washington et poursuit ses études d’architecture à Rome en 1970. En 1976, il fonde l’agence Steven Holl Architects à New York. Considéré comme l’un des architectes les plus importants en Amérique, il a été récompensé par les prix les plus prestigieux de l’architecture. Récemment, Steven Holl a reçu la Médaille d’or 2012 AIA, le RIBA 2010 Jencks Award et le premier Prix de la Fondation BBVA des Prix du savoir (2009). En 2012, il reçoit les doctorats honorifiques de l’Université de Seattle et de l’Université Moholy-Nagy à Budapest. En 2003, il est nommé membre honoraire de l’Institut royal des architectes britanniques (RIBA). En 2002, le Musée Hewitt National Design Cooper lui a décerné son prestigieux Prix national de Design en Architecture. En 2001, la France accorde la Médaille d’Or de l’Académie d’Architecture, et, la même année, Time Magazine le déclare « Le meilleur architecte de l’Amérique » pour ses « bâtiments qui répondent à l’esprit aussi bien que l’œil ». Steven Holl est professeur titulaire à l’Université de Columbia. Il donne des conférences et son travail fait l’objet de nombreuses expositions et de nombreux livres.

Né en 1974 à Kanagawa au Japon, Junya Ishigami obtient son diplôme MFA (Master of Fine Arts) d’architecture en 2000 à l’Université nationale des Beaux-Arts et de musique de Tokyo. La même année, il est engagé chez Kazuyo Sejima & Associates. Il fonde sa propre agence en 2004 et, en 2010, commence à enseigner à l’université de Tohoku. Son agence a remporté de nombreux prix, parmi lesquels l’AR Award pour l’architecture émergente en 2008, le Bauwelt Prize pour son atelier de l’Institut technologique de Kanagawa en 2009, et le Lion d’or à la 12e Biennale internationale d’architecture de Venise pour son projet « Architecture as Air : Study for Chateau la Coste » en 2010. ——————————————————— Alain Issock Perfectionniste et provocateur, ce touche à tout de l’image se lance dans la photo dans les années 90. Après avoir signé quelques campagnes publicitaires, une successions de rencontres et d’émotions le conduit alors dans les studios : mode et beauté. L’Authenticité de ses images est une philosophie. Sa passion ? : Saisir l’instant. Ses compositions ? : La lumière et le souci du détail. Ses objectifs ? : Conter, « Imaginer ». Son plaisir ? L’Intemporalité du « Cliché ». ———————————————————

Anne Holtrop Anne Holtrop obtient son diplôme d’architecture avec mention à l’Académie d’architecture d’Amsterdam en 2005. Il ouvre son agence la même année, se voit attribuer plusieurs bourses du Fonds BKVB (Netherlands Foundation for Visual Arts, Design and Architecture) et reçoit le prix d’architecture Charlotte Köhler, décerné par la Fondation Prince Bernhard. Il poursuit son travail en résidence d’artistes à Tokyo en 2009, à Séoul en 2011 et à Copenhague en 2012. Il dirige également le master « Studio for Immediate Spaces » à l’Institut Sandberg, à Amsterdam, et est rédacteur en chef du journal indépendant d’architecture OASE. Son travail porte aussi bien sur des maquettes d’architecture que des bâtiments temporaires ou permanents, parfois réalisés en collaboration avec les artistes Krijn de Koning et Bas Princen.

JR Artiste français né en 1983, JR possède la plus grande galerie d’art au monde. Grâce à la technique du collage photographique il expose librement sur les murs du monde entier, attirant ainsi l’attention de ceux qui ne fréquentent pas les musées habituellement. Depuis 2001, JR parcourt le monde et crée un « art infiltrant » qui s’affiche sur les immeubles des banlieues parisiennes, sur les murs du Moyen-Orient, sur les ponts brisés d’Afrique ou dans les favelas, au Brésil. Lors des actions de collage, les communautés participent au processus artistique. Il mène notamment les  projets :  Portrait d’une génération, Face 2 Face,  Women are Heroes, The Wrinkles of the City.  En 2011, il reçoit le Ted Prize qui lui offre la possibilité de formuler « Un souhait pour changer le monde ». Il crée InsideOut, un projet d’art participatif international qui permet aux personnes du monde entier de recevoir leur portrait puis de le coller pour soutenir une idée, un projet, une action et de partager cette expérience.

———————————————————

———————————————————

Junya Ishigami Junya Ishigami, architecte japonais, est le fondateur et associé principal de l’agence japonaise junya.ishigami+associates.

Anne Lacaton & Jean-Philippe Vassal Anne Lacaton est née en 1955 en Dordogne. Elle est diplômée en architecture en 1980

———————————————————

et en urbanisme en 1984, à Bordeaux. Jean Philippe Vassal est né en 1954 à Casablanca. Il étudie également à Bordeaux où il obtient son diplôme d’architecture en 1980. De 1980 à 1985, il travaille en tant qu’architecte et urbaniste au Niger. Ensemble, ils fondent l’agence Lacaton & Vassal en 1987. Ils débutent avec de nombreux projets autour de Bordeaux avant de s’internationaliser. Ils enchaînent alors les succès : lauréats des albums de la Jeune Architecture en 1991, Grand prix national de l’architecture Jeune talent en 1999. Puis ils sont lauréats du Grand prix national de l’Architecture en 2008. Ils remportent l’Équerre d’argent en 2011, pour la réhabilitation de la Tour Bois Le Prêtre à Paris, avec Frédéric Drouot. Anne Lacaton a été professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, à Harvard et à l’ETSA de Madrid. Jean-Philippe Vassal a également enseigné à l’École d’architecture de Versailles, à Bordeaux, à Düsseldorf, à la TU de Berlin et à l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Il est professeur à l’université d’arts de Berlin. ——————————————————— Julien Lanoo Né en 1985, Julien Lanoo vit et travaille à Comines, en Belgique. Il obtient en 2007 un master en Graphisme à l’École supérieure des Arts Saint Luc à Gand. Il y suit simultanément un master en photographie et se spécialise en art photographique. En 2007, il gagne le concours Vitra « 50 years Eames » avec une photo intitulée « 50 ans ensemble ». C’est là qu’il devient véritablement reconnu comme photographe. En 2009, il est diplômé d’un master en « Politique d’exposition et gestion d’art actuel » à l’École Supérieure de Gand. ——————————————————— Daniel Libeskind Daniel Libeskind est un architecte et designer de renommée internationale. Il travaille dans le monde entier et a réalisé musées, salles de concert, palais des congrès, universités, hôtels, centres commerciaux et bâtiments résidentiels. Né en 1946 à Lodz, en Pologne, Daniel Libeskind, enfant, est un musicien prodige, avant d’abandonner la musique pour devenir architecte. Il reçoit de nombreuses récompenses et conçoit des bâtiments majeurs parmi lesquels le Musée juif de Berlin, le musée d’Art de Denver, le musée royal d’Ontario à Toronto, le musée d’Histoire militaire à Dresde et le plan général pour Ground Zero à New York. Le combat de Daniel Libeskind pour accroître le rayonnement de l’architecture est le reflet de son profond intérêt pour la philosophie, l’art, la littérature et la musique. Pour lui, le principe selon lequel une


architecture est faite d’énergie humaine perceptible et dialogue avec le large contexte culturel dans lequel elle s’inscrit est fondamental. Daniel Libeskind enseigne et donne des conférences dans des universités du monde entier. Il vit à New York avec sa femme, Nina Libeskind, qui est aussi son associée. ——————————————————— Antti Lovag Né en 1920 en Hongrie, Antti Lovag étudie la construction navale et la construction mécanique en Suède, avant d’étudier l’architecture à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1947. Après des premières recherches dans les années 1950 aux côtés de Jean Prouvé ou Vladimir Bodiansky, il expérimente avec Jacques Couëlle coques et autres « bulles » selon différentes techniques. Il réalise en 1969 le premier prototype d’une « maison-bulle ». À la différence d’une maison traditionnelle, conçue comme un volume à diviser, celle-ci est constituée par la juxtaposition de sphères ouvertes les unes sur les autres. Elle peut s’agrandir, selon les besoins de ses habitants, par la simple adjonction de nouvelles bulles. C’est notamment à partir de voiles de béton projeté sur un certain type de ferraillage ou de ciment armé de fibres qu’Antti Lovag développe des espaces sphériques ou cylindriques. Au delà de leur attrait esthétique, ces recherches véhiculent une éthique de l’architecture, dans laquelle l’usager, créateur et constructeur, est maître de son environnement bâti. ——————————————————— Yansong MA Yansong Ma, né en 1975 à Pékin (Chine), est considéré comme un architecte pionnier dans le cadre de l’urbanisation massive en Chine. Il cherche des solutions d’avenir pour les villes à forte densité en recréant des liens d’affection entre l’être humain et la nature par le biais de l’architecture. Depuis la fondation de l’agence MAD en 2004, son travail est publié et exposé dans le monde entier. Yansong Ma est diplômé de l’Institut d’ingénierie civile et d’architecture de Pékin et titulaire d’un master en architecture obtenu à l’université de Yale. En 2001, l’Institut américain pour les recherches avancées en architecture lui octroie une bourse. Yansong Ma reçoit en 2006 le prix Jeune Architecte de l’Architecture League. En 2008, il fait partie des vingt architectes contemporains les plus influents selon le magazine Icon, et, en 2009, Fast Company le cite comme l’un des dix architectes les plus créatifs. En 2010, il est le premier architecte chinois à recevoir une bourse de la part de l’Institut royal des architectes britanniques (RIBA).

———————————————————

———————————————————

Stéphane Maupin Stéphane Maupin est architecte DPLG et enseignant à l’École nationale supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine. Il étudie à Marseille Luminy puis à Paris à l’Université Pierre et Marie Curie. Après son Master of Architecture obtenu au SCI-Arc à Los Angeles, il s’installe au Japon grâce au programme Villa Médicis Hors les murs. À son retour en France, il travaille 3 ans pour Philippe Starck. Une agence est fondée en 2003 avec Nicolas Hugon, architecte DPLG. Elle embrasse toutes les disciplines, design, scénographie, urbanisme mais elle œuvre surtout dans les projets insolites ou d’exception.

RICHARD MEIER Richard Meier, architecte américain, est né à Newark (New Jersey) en 1934. Il crée son agence dans son appartement de New York en 1953, sa première commande étant une maison pour ses parents dans le New Jersey. En parallèle à son activité d’architecte, il enseigne l’architecture dans de prestigieuses institutions comme Yale, la Cooper Union et Harvard. Il exerce dans le cadre de l’agence Richard Meier & Partners. Il a notamment construit en France en 1989, le siège de Canal+ à Paris, le musée d’Art moderne de Barcelone (Macba), le Getty Center à Los Angeles. Il obtient le prix Pritzker en 1984 et la médaille d’or de l’AIA en 1997.

———————————————————

———————————————————

Thom Mayne Thom Mayne fonde Morphosis en tant qu’agence interdisciplinaire et collective impliquée dans le design expérimental et la recherche en 1972. Il est le co-fondateur du Southern California Institute of Architecture et professeur distingué à l’UCLA (Université de Californie, Los Angeles) en Architecture et Projet Urbain. Parmi ses distinctions, il reçoit le Pritzker Price en 2005 et la médaille d’or du American Institute of Architects en 2013. Il est nommé au President’s Committee on the Arts and Humanities en 2009. Avec Morphosis, Thom Mayne reçoit 25 Progressive Architecture Awards, plus de 100 American Institute of Architecture Awards et de nombreuses autres récompenses en design. Les travaux de Morphosis ont été largement publiés et ont été le sujet de nombreuses expositions et de monographies.

Marc Mimram Né à Paris en 1955, Marc Mimram est Maître ès-Sciences Mathématiques, Ingénieur diplômé de l’École Nationale des Ponts et Chaussées, Architecte DPLG, titulaire d’un « Master in Civil Engineering » de l’Université de Berkeley (USA) et d’un DEA de Philosophie. Depuis 1981, il développe, au sein d’une même structure, une double activité de bureau d’études et d’architecte-ingénieur. Il est l’auteur de nombreux ouvrages d’art et de projets architecturaux en France et à l’étranger, notamment : la passerelle Solférino à Paris pour laquelle il a reçu en 1999 le prix de l’Équerre d’Argent, les ponts de Feng Hua et Beng Bu à Tianjin en Chine (2006-2007), la gare de péage des Éprunes pour laquelle il a reçu en 1995 la mention de l’Équerre d’Argent, le pont de Ningbo en Chine 2008, la passerelle sur le Rhin entre Strasbourg et Kehl pour laquelle il a reçu en 2005 le prix Renault Traffic Design Award et le pont Hassan II à Rabat au Maroc (2011), pour lequel il a reçu le prix d’Architecture Aga Khan 2013. Il a construit un grand nombre d’équipements sportifs tels la piscine-patinoire Pailleron à Paris (2007), le centre nautique des Ulis (2007) et travaille actuellement à la construction de l’extension du stade Roland Garros à Paris, de l’ensemble immobilier « Panorama », bâtiment-pont à Paris XIIIe.

——————————————————— Meffre & Marchand Yves Marchand est né en 1981, Romain Meffre, en 1987. Ils commencent en 2001 à photographier des ruines, chacun de leur côté, avant de se rencontrer en 2002 pour former un duo d’artistes. Ils grandissent dans la banlieue parisienne ; leurs premières ruines furent donc parisiennes. Elles devinrent par la suite belges, espagnoles, allemandes, et américaines. En 2005, le duo part à l’assaut des vestiges de Detroit ou « Motor City », l’ex-capitale de l’automobile. « La ruine n’apparaissait plus comme anecdotique mais comme élément principal et quelque peu naturel du paysage ». C’est au cours de ce périple qu’ils photographient leurs premiers « Movie Theater », les palaces de l’âge d’or d’Hollywood. Leur premier livre Les Ruines de Detroit est publié en 2010 et le deuxième Gunkanjima sort en 2013 et édités par Steidl.

——————————————————— Hans-Walter Müller Hans-Walter Müller, né en 1935, est ingénieur et architecte diplômé de l’École Polytechnique de Darmstadt. En 1961, il engage sa recherche architecturale sur les matériaux de son temps : l’énergie électrique, la lumière artificielle, l’image projetée, le son, la matière plastique, au service de l’architecture du mouvement. Il appartient au mouvement de l’art cinétique


dont il prolonge l’esprit en ouvrant de nouveaux champs d’expérience appliqués à l’architecture, devenue l’architecture de l’air (1961-2013). Il travaille et vit exclusivement, depuis 1971, dans l’un de ses volumes qui englobe un très vaste espace où l’œuvre et l’ouvrage intimement confrontés se réalisent. Il est l’auteur de nombreux  projets en France et à l’étranger. ——————————————————— Ryue Nishizawa Ryūe Nishizawa est un architecte japonais né en 1966 à Tōokyoō. Il est titulaire d’un master de l’Université nationale de Yokohama obtenu en 1990. En 1990, il commence à travailler pour l’agence de Kazuyo Sejima : Kazuya Sejima & Associates. En 1995, Sejima et Nishizawa décident de s’associer et créent SANAA . En 1997, Ryūe Nishizawa fonde sa propre agence : the Office of Ryue Nishizawa qui lui permet d’intervenir sur des projets plus petits que SANAA, tels que la Moriyama House, à Tokyo, en 2005.Il enseigne aujourd’hui comme professeur associé à l’Université nationale de Yokohama. En septembre 2005, il se voit confier avec Kazuyo Sejima la conception du musée du Louvre à Lens. En 2010, il obtient le prix Pritzker aux côtés de son associée Kazuyo Sejima. ——————————————————— Jean Nouvel Jean Nouvel, né en 1945 à Fumel, dans le Lot-et-Garonne, est un architecte français. Dans le sillage intellectuel de l’architecte Claude Parent et de l’urbaniste et essayiste Paul Virilio, Jean Nouvel ouvre sa première agence en 1970, aux côtés de François Seigneur. Ses prises de position militantes sur l’insertion de l’architecture contemporaine dans le contexte urbain, et l’originalité sans cesse renouvelée de ses projets dans le monde entier ont fait de lui une figure emblématique de la culture d’aujourd’hui et un architecte de renommée internationale. En 2008, il reçoit le prestigieux Pritzker Prize. Quelques chantiers et études en cours : Musée du Louvre (Abu Dhabi), Salle philharmonique (Paris), Musée national du Qatar (Doha), Tour Duo (Paris), Architecte en chef de l’aménagement de l’Île Seguin. ——————————————————— Patrice Novarina Patrice Novarina, né en 1949, a réalisé ses études à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts et est actuellement Architecte D.P.L.G. membre de l’Académie d’Architecture et Chevalier des Arts et Lettres. Il crée, en 1984, l’Atelier d’Architecture et d’Urbanisme Patrice et Catherine Novarina. Patrice Novarina est également plasticien, sculpteur, peintre

et dessinateur. Il réalise notamment une exposition personnelle à Châtillon avec Alain Pauzié en 2000, à Mantes-La-Jolie en 2002, et à Maya Porto, Portugal, en 2005. Il publie en 2007 un livre de dessins et nouvelles inspirées par la ville de Bellegarde sur Valserine (Ragage Éditions). Il participe en 2010 à l’exposition à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris « Archi & BD », la ville Dessinée. ——————————————————— Office Kersten Geers David Van Severen L’agence Office Kersten Geers David Van Severen est fondée en 2002 par Kersten Geers et David Van Severen, diplômés de l’université de Gand et de l’École technique supérieure d’architecture de Madrid. Geers et Van Severen entament leur collaboration tout en travaillant l’un chez NeutelingsRiedijk Architects, l’autre chez Xaveer De Geyter. À partir de 2005, ils se consacrent à leur agence. En dix ans d’exercice, l’Office acquiert une reconnaissance internationale. En 2008, ils représentent la Belgique à la 11e Biennale d’architecture de Venise. En mai 2009, leur première exposition personnelle est présentée au Campus des arts international de Singel, à Anvers. En 2010, à la Biennale de Venise, ils remportent le Lion d’argent, qui récompense la jeune agence la plus prometteuse. Aujourd’hui, l’Office Kersten Geers David Van Severen a plusieurs projets en cours en Europe et dans le monde. ——————————————————— Pierre Parat Né en 1928 à Versailles, diplômé en 1955 de l’École des Beaux-Arts de Paris, Pierre Parat s’associe à Michel Andrault en 1957. Andrault et Parat se font d’abord connaître par les études qu’ils mènent dans le domaine du logement social. Ses recherches portent sur la rationalisation de la cellule d’habitation et des processus de construction (logements HLM à Sainte-Genevièvedes-Bois, 1968-1970). Il élabore ensuite des solutions de groupement d’un logement collectif « intermédiaire », tentative de conciliation de la maison particulière et de l’immeuble d’habitation. À Villepinte (1971), Champs-sur-Marne (1973) et Évry-ville nouvelle (1972-1981), il expérimente dans de vastes ensembles urbains la conception globale de quartiers organisés autour de « pyramides » en « gradins-jardins », intégrant logements, bureaux, commerces et équipements collectifs. Le travail de Pierre Parat constitue l’une des plus importantes contributions au renouveau de la création architecturale française. Artiste sans équivalent dans son rapport à l’art et à l’architecture, Pierre Parat est aussi cinéaste, peintre et sculpteur.

Pierre Parat est membre de la Société française des urbanistes, lauréat de l’Institut de France, Grand prix de l’Académie d’architecture, Chevalier de la Légion d’honneur, membre de la Commission départementale des Sites de Paris. ——————————————————— CLAUDE PARENT Claude Parent est né le 26 février 1923 à Neuilly-sur-Seine. S’il se lance dans des études de latin, de grec et de mathématiques, il opte finalement pour l’architecture, qu’il découvre aux Beaux-Arts de Toulouse et approfondit aux côtés du célèbre Le Corbusier. Son penchant pour les contours avant-gardistes le conduit auprès de Ionel Schein, artiste avec qui il monte son agence en 1953 et crée notamment la maison Gosselin à Ville d’Avray. Ses créations se nourrissent par ailleurs de multiples rencontres dont Nicolas Schöffer, qui lui inspire l’architecture « spaciodynamique », Lionel Mirabaud et surtout, le théoricien Paul Virilio. C’est avec ce dernier qu’il imagine le concept de « fonction oblique », mouvement qui traverse la majorité de son œuvre et qui consiste en l’élimination de l’orthogonalité au profit du plan incliné. Professeur à l’École des Beaux-Arts de Paris, où il enseigne, entre autres, à un certain Jean Nouvel, Claude Parent se rapproche également du peintre Yves Klein au début des années 1960, avec qui il met au point un urbanisme de l’air et de l’espace. En 1979, c’est la consécration pour l’artiste. Le Grand prix national d’Architecture lui est remis. ——————————————————— Claude Pauquet Né en 1954, vit en France. « Décor le plus souvent vide mais particulièrement explicite, dans ses apparences, de la vanité ou de la naïveté attendrissante qui ont généré ces décors de théâtre vide. Réalisées à la chambre et en couleurs, ces images jonglent avec les lumières et les jeux colorés qui vont des camaïeux aux stridences absolues. La couleur est ici essentielle pour exalter cette réalité que débusque Claude Pauquet au sein d’un chaos d’informations multiples pour la transformer en un discours sans dramatisation, ni artifices. Vision contemporaine du paysage sans doute, mais sans la froide banalité qui en imprègne la plus grande partie. Vision essentiellement paisible, teintée d’un léger humour, de cette fin de terre à l’activité souvent saisonnière. Un beau voyage coloré dans une sorte de no man’s land naturel ». (Jean-Claude Gautrand, dans Le Photographe N°1649). Photographe représenté par l’Agence VU’. ———————————————————


Dominique Perrault Dominique Perrault, né en 1953 à Clermont-Ferrand, est architecte et urbaniste. En 1981, il créé son agence à Paris. Figure de l’architecture française, il s’impose au niveau international après voir remporté le concours de la Bibliothèque nationale de France en 1989, à l’âge de 36 ans. Ce projet d’envergure marque le point de départ de nombreuses grandes commandes partout dans le monde. Dominique Perrault est membre du Conseil scientifique du Grand Paris (2008) et du Conseil scientifique de l’Atelier international du Grand Paris (2012). Il est professeur d’architecture à l’École Polytechnique fédérale de Lausanne en Suisse. L’ensemble de son travail a fait l’objet d’une exposition monographique au centre Pompidou en 2008. Parmi ses distinctions, il est Grand prix national d’architecture (France) en 1993, Prix Mies van der Rohe pour la Bibliothèque nationale de France en 1997, Grande médaille d’or de l’Académie d’Architecture en 2010 et Commissaire du Pavillon français de la Biennale d’architecture de Venise, en 2010. ——————————————————— RENZO PIANO Renzo Piano est né à Gênes en 1937 dans une famille de constructeurs. Après avoir obtenu son diplôme d’architecte à l’École polytechnique en 1964, il alterne de 1965 à 1970 ses premiers travaux expérimentaux avec son frère Ermanno à de nombreux voyages de recherche et de découverte en Grande-Bretagne et aux États-Unis. En 1971, il fonde « Piano & Rogers » avec Richard Rogers, avec qui il gagne le concours pour le centre Georges Pompidou à Paris, ville dans laquelle il s’installe. Du début des années 1970 aux années 1990, il travaille avec l’ingénieur Peter Rice. En 1981, il fonde le Renzo Piano Building Workshop, qui compte 150 employés et des bureaux à Paris, Gênes et New York. Son parcours est récompensé, parmi de nombreux autres prix, par la Royal Gold Medal pour l’architecture au RIBA en 1989, le Praemium Imperiale à Tokyo en 1995, le Pritzker Architecture Prize en 1998 et l’AIA Gold Medal de l’American Institute of Architect en 2008.  ——————————————————— Point Supreme Point Supreme Architects est créé à Rotterdam par Konstantinos Pantazis et Marianna Rentzou en 2007. L’agence est maintenant basée à Athènes. Ils gagnent le 1er prix d’un concours pour une jetée à Athènes en 2012 et l’Europan 10 en 2011 pour des logements sociaux et le masterplan à Trondheim, en Norvège. Leurs projets réalisés et en cours portent sur des magasins, des intérieurs, des maisons et des bâtiments en Grèce, en Italie

et en Norvège. Leurs recherches et projets pour la ville contemporaine sont exposés dans le Pavillon grec à la 13e Biennale d’Architecture de Venise en 2012, et leur travail sera présenté dans le prochain ouvrage Collage et Architecture sur l’histoire des méthodologies du « collage » dans l’Architecture. En 2012, ils sont distingués par le journal LIFO parmi les 20 personnalités les plus influentes en Grèce. Ils enseignent en Grèce, aux Pays-Bas et en Norvège. ——————————————————— Christian de Portzamparc Né à Casablanca en 1944, Christian de Portzamparc est architecte et urbaniste, diplômé de l’École des Beaux-Arts de Paris en 1969. Il crée son agence, l’Atelier Christian de Portzamparc, en 1980. Basé à Paris, en France, il construit dans le monde entier, entouré d’une équipe de plus de 100 personnes, organisée en plusieurs « studios », travaillant avec des partenaires sur une grande variété de projets ambitieux de dimension internationale. Autant qu’un bâtisseur, Christian de Portzamparc, est un architecte, urbaniste et peintre impliqué dans la recherche de formes et leurs significations. Les distinctions reçues par Christian de Portzamparc sont nombreuses : en 1994, Christian de Portzamparc est le premier architecte français à avoir obtenu la plus haute distinction en architecture, le Pritzker Prize, à l’âge de cinquante ans. Il est également Grand Prix national d’Architecture 1998 et Membre d’Honneur de l’American Institute of Architects (AIA). Le Grand Prix de l’urbanisme lui est décerné en 2004. ——————————————————— Bas Princen Bas Princen, artiste et photographe, vit et travaille à Rotterdam et, depuis peu, à Singapour. Il suit des études de dessin industriel à l’Académie du design, à Eindhoven, puis d’architecture à l’Institut Berlage de Rotterdam. Depuis, à travers la pratique de la photographie, son travail se concentre sur le paysage urbain en transformation, à la recherche des différentes formes, des conséquences et des imaginaires variés qu’il produit. Parmi ses expositions récentes : « Collaborations » (Arsenal, 13e Biennale d’architecture de Venise, 2012) ; « Reservoir » (deSingel, Anvers, 2011) ; « Five Cities » (Depo, Istanbul, 2010) ; « Refuge » (Magasin pour l’art et l’architecture, New York, 2010) ; « Invisible Frontier » (galerie AUT, Innsbruck, 2008) ; « Nature of Artifice », Kröller-Müller Museum, Otterlo, et Fondation Aperture, New York, 2009) ; « Spectacular City » (Institut néerlandais d’architecture, Rotterdam, 2006). Il participe également aux biennales d’architecture de Venise en 2004, 2006, 2010 et 2012.

En mai 2004, il publie son premier livre, Artificial Arcadia, chez 010 Publishers. Suivent plusieurs monographies dont Rotterdam (Witte de With, 2007), Galleria naturale, pour l’association Linea di Confine (Rubierra, 2008), Five Cities Portfolio (SUN, 2009) et Reservoir (Hatje Cantz, 2011). En 2004, il remporte le Prix Charlotte Köhler du jeune artiste ou architecte néerlandais le plus prometteur et, en 2010, reçoit le Lion d’argent à la Biennale d’architecture de Venise pour sa collaboration avec l’Office Kersten Geers David Van Severen. ——————————————————— RCR arquitectes Rafael Aranda, Carme Pigem et Ramon Vilalta sont architectes depuis 1987, ils travaillent ensemble sous le nom de RCR Arquitectes à Olot (Gerona), leur ville natale depuis 1988. Ils sont Premi Nacional de Cultura d’Arquitectura 2005 de la Generalitat de Catalunya, Chevalier de l’ordre des arts et des lettres 2008, membres honorifiques American Institute of Architecture 2010, prix internationale 2011 « Belgian Building Awards » et également membres honorifiques du Royal Institute of British Architects en 2012. ——————————————————— Rudy Ricciotti Rudy Ricciotti est né en 1952 en Algérie et vit en Provence. Il reçoit le Grand Prix national de l’Architecture en 2006 pour l’ensemble de son œuvre. Il est également Chevalier de la Légion d’Honneur, Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres, Officier de l’Ordre National du Mérite, Médaille d’Or de la Fondation de l’Académie d’Architecture. Il livre en 2013 le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM), à Marseille dont il est devenu une des identifications visuelles, et le Stade Jean-Bouin à Paris. Rudy Ricciotti est très engagé dans la recherche et le développement ainsi que dans le récit constructif. Il est l’auteur de différents pamphlets Blitzkierg, H.Q.E. et L’Architecture est un sport de combat. ——————————————————— Christian Richters Christian Richters est né en 1958 à Munster en Allemagne. Il vit à Berlin. De 1979 à 1985, il fait ses études à l’École d’art Folkwangschule à Essen en Allemagne. Depuis 1985, photographe d’architecture indépendant, il travaille avec des magazines d’architecture, des éditeurs et des architectes internationaux. Il est l’auteur de nombreuses publications dans l’art et l’architecture ainsi que dans les grands magazines d’architecture internationaux.


——————————————————— Jacques Rougerie Architecte visionnaire passionné par la mer né en 1945. Depuis plus de 30 ans, il fonde ses recherches et ses réalisations sur une architecture bionique tenant compte notamment des préceptes du développement durable. Sa vision prospective et son goût pour les nouvelles technologies lui permettent de proposer une meilleure intégration de l’habitat dans le milieu naturel, notamment marin, afin que les hommes qui y vivent puissent s’y inscrire. En ce sens il puise son inspiration à la fois dans l’héritage de Léonard de Vinci et dans sa foi dans le génie humain. Il a dans cet esprit construit des habitats et des laboratoires sous-marins, des centres de la mer, des vaisseaux à coques transparentes, des musées subaquatiques. Il mène ainsi de front ses deux passions, la mer et l’architecture. Expérimentant lui-même ses réalisations en véritable explorateur du monde sous-marin, il est allé jusqu’à habiter plusieurs fois dans des habitats subaquatiques participant notamment au record du monde de 71 jours sous la mer aux États-Unis. Ses projets phares, SeaOrbiter, SeaSpace et la Cité des Meriens, font la synthèse de ses recherches innovantes. ——————————————————— Philippe Ruault Photographe spécialisé dans la photographie d’architecture depuis plus de 30 ans, Philippe Ruault travaille sur tous les types de bâtiments : du plus modeste des projets aux théâtres ou musées des grands noms de l’architecture que sont Nouvel, Koolhaas, Lacaton, Vassal, Loos, Mies van der Rohe, etc. Pour Ruault, photographier un bâtiment, c’est d’abord le comprendre. Sans proposer une simple illustration d’un travail architectural, son travail consiste à retranscrire un ressenti et une vision du monde personnelle, sans trahir le travail de l’architecte qu’il faut alors appréhender dans sa complexité. ——————————————————— David de Rueda Photographe né en1987. « Passionné par l’image depuis mon enfance, je suis devenu explorateur urbain, adorant me plonger dans l’univers des lieux abandonnés, remplis de mystères. […] Depuis plus de sept ans, j’arpente des lieux oubliés par l’homme. […] Issu d’une famille d’artistes, mon parcours artistique a commencé très jeune, d’abord par la musique et le piano. Avant de me lancer dans la photographie, je me suis passionné quelques années pour la vidéo, qui m’a donné l’amour du cadre. Fin 2007 j’ai fondé le site Internet Urbex.fr.

Il regroupe une sélection de mes meilleures explorations. Au fil du temps, la page s’est imposée comme l’une des références francophones. Ainsi, mon travail a fait parler de lui dans Le Nouvel Observateur, Rue89 et Libération. J’ai réalisé mes premières expositions photos en 2011 et 2012, à Toulouse, Avignon et Paris. Mes images et ma démarche m’ont peu à peu fait connaître dans le milieu audiovisuel. […] » ——————————————————— PHILIPPE SAMYN Philippe Samyn commence ses études secondaires à Gand, sa ville natale, avant de s’installer à Bruxelles avec sa famille. Il s’intéresse dès le plus jeune âge à l’architecture, aux sciences et aux technologies. Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur civil des constructions de l’Université libre de Bruxelles (1971), d’un Master of Sciences in Civil Engineering du Massachusetts Institute of Technology (1973), d’un diplôme d’urbanisme de l’ULB (1973), d’un postgraduat en gestion de la Solvay Business School (1985). En 1985, il est diplômé architecte au Jury d’État et devient docteur en sciences appliquées, Université de Liège en 1999. Philippe Samyn est Commandeur de l’Ordre de Léopold et membre de l’Académie royale des sciences, des lettres et des Beaux-Arts de Belgique. ——————————————————— François Seigneur Parcours atypique : École Boulle, CAP d’ébéniste, École nationale des Arts décoratifs en architecture intérieure. En 1969, il rentre chez l’architecte Claude Parent pour le dessin d’une enseigne de supermarché. Il travaille avec Jean Nouvel avec qui il s’associe en 1971 pour monter une agence durant 4 ans. Puis, F. Goulet lui confie la conception de la chaîne de fast food Chicken Shop. Ils en réalise une dizaine à Paris, Lyon Bordeaux, Rennes... En 1989, l’agence Viguier-Jodry lui confie la conception du Pavillon de la France pour l’exposition Universelle de Séville. Après sa réalisation en 1993, l’État le nomme architecte. Avec sa compagne Sylvie de la Dure, il monte une agence à Paris puis à Arles en 1996. Ils réalisent de grandes expositions (« Design » au Grand Palais à Paris, « Le Sport » à la Grande Halle de la Villette,...), construit des musées, des aménagements urbains, participe à des concours internationaux. Il est actuellement professeur à l’École d’architecture de Rennes. ——————————————————— Wang Shu Né en 1963 à Ürümqi au Xinjiang (Nord-Ouest de la Chine), cet architecte et professeur vit à Hangzhou, où il crée avec

sa femme Lu Wenyu (architecte) l’agence Amateur Architecture Studio en 1997. Après des études d’architecture à l’Université du Sud-Est (Nanjing), il fait un doctorat en urbanisme (city design). En 1997, Wang Shu et sa femme Lu Wenyu fondent leur bureau Amateur Architecture Studio et s’affranchissent des agences d’architecture publiques centralisées typiques du régime. Amateur Architecture Studio fait son apparition sur la scène architecturale européenne lors de la 10e Biennale d’Architecture de Venise. À côté du pavillon chinois, les deux associés Wang Shu et Lu Wenyu présentent l’installation « Tiles Garden », qui fait émerger Amateur Architecture Studio sur la scène européenne. Le travail d’Amateur Architecture Studio fait l’objet d’expositions collectives à Berlin, Paris ou encore Rotterdam. Il est récompensé par plusieurs prix, parmi lesquels le Global Award en 2007. Wang Shu est doyen du département d’Architecture au sein de la China Academy of Art. En février 2012, il est le premier Chinois à recevoir le prix Pritzker. ——————————————————— ALVARO SIzA Né en 1933 à Matosinhos, au nord de Porto au Portugal, Alvaro Siza est considéré comme le plus célèbre architecte portugais vivant. Il est diplômé de l’École supérieure des Beaux-Arts de Porto. Dès 1966, il enseigne à l’École d’architecture de Porto mais aussi à l’École polytechnique de Lausanne, ainsi qu’à Bogota et à Harvard. L’ensemble de son œuvre est récompensé en 1992 par le prix Pritzker et le Prix Wolf dans la catégorie Arts en 2001. ——————————————————— Francis Soler Francis Soler est né en 1949, à Alger. Il obtient le Grand Prix national de l’Architecture en 1990 et est nommé au grade de Commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres en 2005, au lendemain de la réalisation de l’immeuble des Bons Enfants, à Paris, qui devient le siège du Ministère de la Culture, puis au grade de chevalier de la Légion d’honneur. Plus récemment, en 2007, il remporte le concours international pour la réalisation du Palais de Justice d’Aix-en-Provence, livre, en 2010, un immeuble de bureaux et d’ateliers d’artistes à Paris et met en chantier, au même moment, en 2013, ses logements de la Porte d’Auteuil, à Paris et le Centre de Recherche et de Développement d’EDF sur le Plateau de Saclay. Son travail est une passerelle entre une économie nécessaire et un univers singulier couvrant, comme un artiste atypique, tous les spectres possibles de la


matière, se promenant entre l’abstraction et la figuration, au gré des contextes différents qu’il croise au moment des projets. ——————————————————— Edmund Sumner Edmund Sumner est un photographe d’architecture reconnu comme l’un des meilleurs dans ce domaine. Basé à Londres mais photographiant dans le monde entier avec une prédilection pour le Japon, l’Inde et l’Amérique du Sud. Edmund Sumner a publié de nombreux livres comme la Nouvelle Architecture au Japon (Merrell 2012) l’Architecture des Jeux olympiques (Wiley 2011). ——————————————————— Philippe Tastet Philippe Tastet s’attache à faire revivre le monde qui l’entoure en quelques traits de plume incisifs et amusés. Né le 5 juillet 1957, il réside au Pays Basque. Actuellement il dessine pour Le Courrier du Parlement, l’ensemble des journaux nationaux de la presse agricole, le magazine économique Objectif Aquitaine, La Semaine du Pays Basque. Il a été le dessinateur régulier du quotidien La Dépêche du Midi, et des Clés de l’Actualité. Nombres de journaux nationaux ont publié ses dessins : Le Monde Initiative, Le Point, Libération, Marianne, Fluide Glacial, Centre Presse, La Voix du Nord, Le Télégramme de Brest, Sciences et Vie junior, Le Soir (Belgique)… Il illustre des ouvrages pour des éditions françaises et étrangères et intervient également pour agrémenter de ses dessins divers congrès ou séminaires pour de grandes entreprises. ——————————————————— Luc Tesson Luc Tesson est un auteur et illustrateur français né en 1976. Son travail prend des formes multiples pour des publics très diversifiés. Il a en effet travaillé pour des revues dont Ombres et Lumières, des journaux interne ou syndicaux, mais il est également un partenaire de communication des entreprises (La Poste, SNCF). Depuis 2005, il anime également des congrès par du dessin en direct. Pour tous ces publics, le trait de Tesson doit s’adapter ; son vocabulaire aussi. Il a publié Le Bonheur  et Un ange passe aux éditions Le Cerf, ou encore Les Arts Plumitifs aux Éditions de la Brèche qu’il a fondées. ——————————————————— Patrick Tournebœuf Né en 1966 à Paris. Vit et travaille à Paris. Membre du collectif de photographes Tendance Floue, Patrick Tournebœuf

cherche à retracer la présence humaine dans des lieux qui en sont a priori privés. Dans les années 1990, il s’intéresse à l’espace urbain avec la série « Périphérique », vision silencieuse du boulevard parisien. « Nulle part » explore les stations balnéaires des côtes européennes libérées des estivants. À partir de 2003, il consacre une partie de son travail à la fixation des stigmates de l’Histoire : les traces du mur de Berlin, les plages du Débarquement ou les monuments aux morts de la Grande Guerre. Son travail sur les lieux patrimoniaux est rassemblé dans un ouvrage intitulé Monumental. Il est représenté par la Galerie Émotion Lydie Trigano à Paris et la Galerie Mélanie Rio à Nantes. ——————————————————— Bernard Tschumi Franco-suisse, vit et travaille à Paris et à New York. Parcours atypique d’architecte prenant sa source aussi bien dans l’enseignement que dans la recherche théorique. Études d’architecture à l’ETH Zurich, enseigne à l’AA à Londres puis dirige la Faculté d’Architecture, à la Columbia University, New York. Essais théoriques : The Manhattan Transcripts, Architecture and Disjunction, Event-Cities, et plus récemment Architecture Concepts : Red is Not a Color. Conçoit et réalise le Parc de la Villette à Paris, le Musée de l’Acropole d’Athènes, le MuséoParc d’Alésia, Le Fresnoy - à Tourcoing, les Zéniths de Rouen et de Limoges. En chantier, le zoo de Vincennes à Paris, et divers projets aux Pays-Bas, Suisse et Antilles. Expositions personnelles dont MoMA à New York (1994) et Biennale de Venise (2006). Grand Prix National d’Architecture (1996). ——————————————————— joep van lieshout En 2001, l’Atelier Van Lieshout a créé AVL-Ville, sorte d’état indépendant dans le port de Rotterdam, qui possédait sa propre constitution, sa propre monnaie et son drapeau. Il s’agissait d’un village utopique dont les habitants vivaient et travaillaient en autarcie et sur un modèle écologique. En plus d’un grand atelier où étaient réalisées des œuvres d’art, le Pioneer Set, une ferme mobile, fournissait la nourriture nécessaire. L’alcool et les médicaments étaient fabriqués dans un atelier spécialisé. Ayant mis en place une centrale électrique pour ses besoins en énergie ainsi qu’un système de purification de l’eau, cet état libre ne dépendait d’aucune ressource extérieure. Ce projet à grande échelle a beaucoup d’importance dans le travail d’AVL , il constituait l’apogée de tous les projets réalisés jusqu’à cette date. AVL-Ville représentait une forme d’art, que l’on pouvait non seulement observer, mais dans laquelle et avec laquelle on pouvait également vivre.

Après une année fructueuse autant que tumultueuse, AVL-Ville a fermé ses portes. ——————————————————— ROBERT VENTURI Robert Venturi, né en 1925 à Philadelphie (États-Unis) est un architecte américain. Il est considéré comme un des précurseurs du postmodernisme. Diplômé à l’université de Princeton en 1947, il y obtient un MFA en 1950. Il poursuit ses études de 1954 à 1956 à l’Académie américaine de Rome où il reçoit une bourse. Il collabore avec Eero Saarinen et Louis Kahn avant d’ouvrir sa propre agence en 1958. En 1964 il s’associe avec John Rauch et quelques années plus tard son épouse Denise Scott Brown, elle-même architecte, rejoint l’agence. Après le départ de John Rauch en 1989, l’agence a pris le nom de Venturi, Scott Brown and Associates. Sa réputation est à la fois due à son travail architectural et à ses écrits théoriques et critiques. En 1991, le prix Pritzker lui est décerné. ——————————————————— Paolo Verzone Né en Italie en 1967, parisien d’adoption. Paolo est plutôt inclassable, ce qui lui plaît bien. Venu du monde de la presse, avec laquelle il continue de collaborer, depuis qu’il a commencé à prendre des photos à l’âge de 18 ans, il a toujours partagé sa photographie entre le portrait et le reportage. Il sait depuis longtemps que les pages imprimées ne sont pas le lieu exclusif pour « porter » ses visions ou points de vue. Alors, seul ou avec son complice Alessandro Albert, il se lance dans des projets de grande envergure, pour des séries qui interrogent le monde actuel. Ses travaux ont reçu de nombreux prix prestigieux dont : World Press Photo, Sony World Photography Award American Photography, IPA International Photography Awards. Ses photographies font partie des collections du Victoria and Albert Museum de Londres et de la Bibliothèque nationale de France, Paris. Photographe membre de l’Agence VU’. ——————————————————— Cyrille Weiner Cyrille Weiner s’intéresse aux usages et à l’appropriation des lieux. Sa pratique artistique questionne le pouvoir fictionnel et poétique du document photographique. En 2005, à la demande de la villa Noailles, il pose son regard, pour l’exposition « Oui, avec plaisir », sur des lieux de spectacle conçus par l’architecte Patrick Bouchain, qu’il choisit de saisir occupés, habités, utilisés. La collaboration avec ce dernier se poursuit pour « Fait main », (Arc en rêve, CAPC de Bordeaux), et « Metavilla » (pavillon de la France à la 10e Biennale internationale


d’architecture de Venise 2006) et « L’Impensé » (Rencontres d’Arles 2011). Né en 1976 et diplômé de l’ENS Louis Lumière, Cyrille Weiner vit à Paris. Son travail a été exposé au Musée d’Art Contemporain de Lyon, aux Rencontres d’Arles, à la villa Noailles à Hyères... Il a reçu le Prix Rodolf Hervé et Lucien Hervé en 2012. ——————————————————— Riken Yamamoto Né en 1945, il obtient son master à l’université des arts de Tokyo en 1971 et fonde l’agence Riken Yamamoto & Field Shop en 1973. Il est professeur à l’Université nationale de Yokohama de 2007 à 2011. Parmi ses réalisations des quinze dernières années figurent l’université préfectorale de Saitama (1999), qui remporte le prix de l’Académie des arts du Japon, l’Université du futur à Hakodate (2000), Prix de l’Institut d’architecture du Japon, et le musée d’Art de Yokosuka (2007), Prix de la Société des entrepreneurs en bâtiment. Son premier projet à l’étranger, Jianwai Soho (Chine, 2003), est suivi de plusieurs réalisations remarquables, notamment l’ensemble d’habitations Pangyo (Corée, 2010) et la bibliothèque de Tianjin (Chine, 2012). La construction du « Cercle », à l’aéroport de Zurich (Suisse), doit s’achever en 2016. ——————————————————— AYMERIC ZUBLENA Aymeric Zublena est né en 1936 à Paris. Diplômé en architecture en 1963 après des études à l’École des Beaux-Arts, il complète sa formation en obtenant un diplôme d’urbaniste. Il débute alors une brillante carrière en étant, dés 1967, reçu second au Grand Prix de Rome. La même année, il devient architecte en chef de la Ville Nouvelle de Marne la Vallée, ou il travaillera 15 ans. Parallèlement, il participe à de nombreux concours nationaux et internationaux. On retrouve parmi ses principales réalisations des grandes écoles, des hôpitaux, des stades ainsi que des ouvrages d’art. Il a été président de l’Académie d’Architecture de 2002 à 2005 et est élu membre de l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France en 2008. ——————————————————— Guillaume Zuili Photographe français, né en 1965, il vit à Paris et en Californie. Son univers, c’est la ville, les villes. Et il les parcourt, les interroge, les questionne bien plus qu’il ne cherche à les représenter. À Paris, Berlin puis Moscou, il met au point une approche originale qui permet de confronter des « temps » de la ville que nous ne pouvons expérimenter dans la réalité. Pour cela, il réalise lors des prises de vue à la chambre des surimpressions qui font se superposer des espaces physiquement

éloignés l’un de l’autre. Utilisant un négatif Polaroïd – et il tire profit des fréquents accidents du procédé –, il fait se rencontrer bâtiments historiques et espaces contemporains pour rendre visible une mémoire historique des capitales. Une vision subjective qui impose la cité dans la temporalité, dans une histoire, dans des contradictions qui deviennent visibles uniquement parce que les éléments ont été rapprochés par la photographie. L’ensemble installe alors la représentation dans un temps impossible à dater et confère aux images un mystère et une poésie servis par des tirages chauds, savants et subtils, qui nous installent dans une étrange relation à la figuration. Photographe distribué par l’Agence VU’. ——————————————————— 11h45 11h45, agence de production audiovisuelle,  a pour vocation de montrer l’architecture,  en photographie et vidéo. Elle se consacre  à toutes les thématiques des territoires.  Construites avec rigueur et patience, ses images prennent aussi soin de donner  à l’usager toute sa place. Son travail de  commande est constamment nourri par les séries photographiques personnelles qu’elle produit. L’agence compte trois associés : Pierre-Yves Bronsart, Antoine Levi et Florent Michel.  Le choix des images  est fait à trois, et les photographies ne sont pas signées. Antoine et Florent sont les photographes de l’agence. C’est leur regard qui construit la réputation d’11H45. ———————————————————


La Fondation architectes de l’urgence

remercie tout particulièrement les architectes, designers, photographes et dessinateurs pour leur générosité, ainsi que tous ceux qui ont contribué à la mise en œuvre de cette vente : le Pavillon de l’Arsenal  et plus particulièrement Dominique Alba, Ann-José Arlot, Jean-Marc Besson, François-Xavier Bresnu, Sylvain Enguehard, Madame Lucien Hervé, Bruno Lambert, Rémy Le Fur, Luciana Ravanel, Bernadette Sabathier et Emmanuelle Souc.


DONATEURS ARCHITECTES

Manuel Aires Mateus Will Alsop Tadao Ando Paul Andreu Ron Arad Marc Barani Aldric Beckmann Patrick Berger Christian Biecher Frédéric Borel Mario Botta Andrea Branzi Paul Chemetov David Chipperfield Odile Decq Bernard Desmoulin Didier Fiuza Faustino Édouard François Yona Friedman Sou Fujimoto Massimiliano Fuksas

Manuelle Gautrand Frank O. Gehry Finn Geipel Franck Hammoutène Steven Holl Anne Holtrop Junya Ishigami Anne Lacaton & Jean-Philippe Vassal Daniel Libeskind Antti Lovag Yansong Ma Stéphane Maupin Thom Mayne Richard Meier Marc Mimram Hans-Walter Müller Ryūu- e Nishizawa Jean Nouvel Patrice Novarina Office

Pierre Parat Claude Parent Dominique Perrault Renzo Piano Point Supreme Christian de Portzamparc RCR arquitectes Rudy Ricciotti Jacques Rougerie Philippe Samyn François Seigneur Wang Shu Alvaro Siza Francis Soler Bernard Tschumi Joep Van Lieshout Robert Venturi Riken Yamamoto Aymeric Zublena

PHOTOGRAPHES Hervé Abbadie Olivier Amsellem Daici Ano Gaston F. Bergeret Luc Boegly Nicolas Borel Gautier Deblonde Michel Denancé Laurent Dequick Pierre-Olivier Deschamps Antoine Espinasseau Georges Fessy Vincent Fillon

Michel Gomart Sergio Grazia Benoît Grimbert Fernando Guerra Lucien Hervé Alain Issock JR Julien Lanoo Meffre & Marchand Claude Pauquet Bas Princen Christian Richters Philippe Ruault

David de Rueda Edmund Sumner Patrick Tournebœuf Paolo Verzone Cyrille Weiner Guillaume Zuili 11h45 DESSINATEURS Aurel Philippe Tastet Luc Tesson

Sylvain Enguehard - 2013

3

Vente aux enchères caritative  

Exposition des oeuvres du 11 au 13 Octobre 2013 et vente aux enchères le 16 Octobre à 19h au Pavillon de l’Arsenal 21 boulevard Morland - 75...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you