__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

!!N’était!le!monde... Vers%une%catastrophe%globalisée%?

1


2


!N’était!le!monde... !Vers%une%catastrophe%globalisée%?

Pauline%LOISY Sous%la%tutelle%de% Emeline)CURIEN

Mémoire)de)4in)d’études Master)II)année)2013/2014 Ecole)Nationale)Supérieure)d’Architecture)de)Nancy

3


4


A%la%découverte%et%à%ceux%qui%l’exploitent…

5


6


Sommaire

%%%%Introduction% %

%

%

%

%

%

%%%%%9

I.%Faits%et%réalités%des%villes%traumatisées%

%

%

%%%19

%

1.)Budapest%en%devenir%%

%

%

%

%%%21

%

2.)Une%Afrique%bouleversée%

%

%

%%%%%%

%%%39

%

3.)Christchurch%en%chantier%

%

%

%

%%%57

II.%Le%traumatisme,%entre%mort%et%résilience%

%

%

%%%83%

%

1.)Destruction%et%perte%d’identité%

%

%

%%%87

%

2.)La%résilience%pour%surmonter%les%traumatismes%

%%%97

%

3.)La%catastrophe,%un%stimulateur%sensoriel%

%

%117

%%%%%%Conclusion% %

%

%

%

%

%

%133

Bibliographie%% %

%

%

%

%

%

%137

Remerciements%%

%

%

%

%

%

%143

7


8


Introduction

Le% XXème% siècle% marque% un% palier% certain% en% matière% de% destruction.% Quelles% époques% ont% vécu% des% faits% plus% traumatisants% que% celles% des% Grandes% Guerres% ?% Tournant% radical% de% l’homme% vers% un% acte% destructeur,% barbare% et% d’ampleur% mondiale% en% seulement% quelques% instants.% Une% simple% formule% peut% être% à% l’origine% de% millions%de% vies,% habitats%dévastés,%écosystèmes%anéantis%avec%une%technicité%surprenante% et%toujours%plus%radicale% ;%la% destruction%ne%fait%que%s’intensi[ier.%D’ordre% matériel%ou%moral,%traumatisant%ou%irréparable,%on%assiste%bien%souvent%à% une% apocalypse% humaine% et% architecturale% ;% l’édi[ication% humaine% et% urbaine,% superposant% des% siècles% et% générations,% peuvent% être% radicalement% transformées% ou% susceptibles% de% l’être% en% des% temps% records.%Ne%vous%est]il%jamais%arrivé%de%vous%interroger%sur%la%création%de% l’homme% et% de% ses% pensées% destructrices?% L’homme% est% toujours% plus% avide% de% ces% technologies% dévastatrices.% Nous% faisons% comme% si% les% dangers% imprévus% ne% suf[isaient% pas,% nous% contribuons% activement% à% l'instabilité% terrestre.%Le% changement%climatique%que%l’Homme% affaire% au% bouleversement%entraîne%des%perturbations%irréparables.%Notre% Terre% en% fait%les%frais.%Les%exemples%sont%multiples%;%les%technologies%toujours%plus% abouties% mais% moins% maîtrisées,% les% utilisations% en% masse% de% produits% miracles,% ces% consommations% toujours% plus% abondantes% permettant% d’augmenter% de% manière% notable% toutes% les% quantités% naturelles% que% produit% notre% Terre...% Nous% sommes% dans% de% la% production% de% masse%

9


pour% une% consommation% toujours% plus% importante% réservée% à% une% minorité.%A%quel%prix%faisons]nous%cela%?%Jusqu’où%allons]nous%précipiter% notre%planète%dans%le%gouffre%insurmontable,%exterminant%notre%société%?% En% grande% partie% responsable% des% traumatismes% actuels,% l’Homme% n’a% pas%conscience% de% ses%responsabilités.% Comment%allons]nous%réagir%face% à% toutes% ces% catastrophes% à% venir% ?% Ne% va% t]il% pas% précipiter% notre% humanité%de%blasphème%dans%un%monde%sans%espoir%? C’est%en%me% questionnant%sur%l’avenir%du% monde%que%je% prends%le%temps% de% le%regarder.% Je% m’intéresse% aux% maux,%à% la%destruction%que% l’homme% a% provoqué,% à% la% catastrophe% qu’il% a% subie,% au% traumatisme% qui% s’en% est% suivi.%Cet%écrit%tente%de%cerner%les%notions%chaotiques%de%notre%monde%en% mutation,% et% de% comprendre% le% processus% de% reconstruction% plus% ou% moins% favorable% à% la% ville% elle]même.% Je% pourrais% m’appuyer% sur% des% dizaines% de% villes,% raconter% des% histoires% singulières,% décrire% des% traumatismes% différents% ;% les% Philippines,% Kobé,% Détroit,% La% Aquila,% Pompéi,% Tchernobyl,% Hiroshima,% Fukushima% ou% des% inondations,% tempêtes,% tsunamis,% typhons,% crises% politiques,% con[lits% d’intérêts,%% politique%ségrégationniste%et%con[lit%racial,%guerres%religieuses%et%civiles,% explosions% atomiques,% dé[lagrations% nucléaires,% déforestations,% extinction% d’espèces,% destructions% d’écosystèmes% et% j’en% passe...% Notre% monde% est,% sans% cesse% victime% de% catastrophes% créant% d’irréparables% traumatismes% à% l’échelle% d’une% vie% humaine.% Je% me% limiterai% toutefois% à% trois% voyages,% trois% découvertes,% trois% perceptions,% trois% manières% de% décrire% les% choses.% C’est% grâce% à% trois% villes% identitaires% que% je% peux% effectuer%un%travail%de%description%a[in%de%retranscrire%des%points%de%vue% singuliers%d’une%ville%tourmentée.%A%travers%trois%récits%de%villes%choisies% pour% la% destruction% qu’elles% ont% subie,% je% souhaite% étudier% l’impact% du% traumatisme%sur%la%vie%des%habitants,%leur%réaction%face%à%la%catastrophe,%

10


leur% manière% de% reconsidérer%la% ville,%de%l’habiter%et%de% la% lire.% Je% relate% Budapest,%cette%capitale%victime% de%la%terreur%en%Europe,% de%l’occupation% de%ses%lieux%par%l'ennemi%et%de%la%destruction%massive%de%son%tissu%urbain% lors%de% la%Seconde% Guerre%mondiale.% Je% raconte% Le%Cap,%la% ville% d’Afrique% du%Sud%aux% deux% visages,%riche%et%pauvre,%blanche%et%noire,% anéantie%par% la% politique% de% l’apartheid,% par% la% ségrégation% raciale.% J’observe% Christchurch,%sa% population%néo]zélandaise% et%ses%rues%dévastées%par%le% tremblement% de% terre.% Je% parcours% chacune% de% ces% villes% singulières,% essayant%de%tirer,% d’expériences%multiples%une% certaine%analyse% sensible.% Je%me%pose%et%je%ne%parle%plus.%J’observe,%je%contemple%le%monde%qui%dé[ile% devant% moi,% je% guette% le% temps% qui% fuit,% je% constate% le% présent% qui% s’éloigne,% je% distingue,% je% raconte,% je% remarque,% je% regarde% et%j’apprends% du% monde,% j’assimile% l’ailleurs.% Dans% un% second% temps,% j’élaborerai% une% ré[lexion% sur% le% traumatisme% et% des% notions% qui% l’accompagnent.% Je% tâcherai% d’en% relater%les%faits,% d’en% expliquer% les% causes% me% permettant% ainsi% d’extraire% de% cette% étude,% de% nouveaux% champs% d’actions% et% exemples% de% bâtir% autrement,% constituant% ainsi% ma% future% éthique% professionnelle. A[in% de% comprendre% tous% les%enjeux% de% ces%lieux%méconnus,%je% fais%mon% sac.% Un% crayon,% un% carnet,% un% appareil% photo%et% je% pars%visiter%les%lieux,% me%questionnant%sur%le% voyage,%son%rôle,%ses%limites,%son%aboutissant.%J’ai% toujours%porté% un%grand% intérêt%aux%voyages%à%travers%le%monde,%ceux]ci% ont% toujours% attisé% ma% curiosité% en% stimulant% mes% sens.% Apprécier% le% voyage% est%avant%tout%vouloir%découvrir%un% univers% méconnu,% désirer%le% sentir,% l’utiliser% et% y% vivre.% Il% est% probable,% voire% certain% que% mon% exaltation% pour%l’architecture%vient%de% cette%passion%pour%la% découverte,% l’ouverture%de%soi%vers%le%monde%et%l’inconnu.

11


«%Le%voyage%est%une%suite%de%disparitions%irréparables%» Paul)NIZAN

Le%%caractère%essentiel%du%voyage%est%probablement%sa%diversité.%Prenons% le%temps.%Un%temps%pour%regarder,%photographier,%dessiner,%écrire%et%lire.% Arpentons,% cheminons,% pénétrons% dans% différentes% villes% aux% passés% uniques,% et% découvrons% des% choses% sensationnelles% et% inattendues.% Laissons% de% coté% le% grand,% l’incroyable,% le% connu% et% le% déjà% vu.%% Intéressons]nous% au% petit,% au% détail% et% à% l’inconnu.% Il% m’a% fallu% partir,% voyager%à% travers% les%terres,%arpenter%les%rues%de% villes%singulières%pour% me% faire% une% réelle% idée% de% certains% pays% souvent% contestés% par% les% stéréotypes.%Il%est%certain%que%je%ne% m’attendais%pas%à% de%tels%voyages,%de% telles% découvertes.% N'est]ce% pas% pour% être% désorienté% que% l'on% part% à% l'étranger%?%Mais%ce%que%recherche%le%voyageur%est%toujours%au]delà%de%ce% qu'il% avoue,% on% ne% se% contente% pas% d’être% étonné,% ravi% ou% comblé.% Que% peut]on% attendre% d’autre% que% d’un% voyage% ?%L’expérience% enfantine% des% pays%parcourus%ne% m’a%pas%laissé% indifférente.%Les%odeurs%chaudes%d’une% atmosphère% festive% par% un% beau% temps% d’été,% un% climat% tropical% où% les% cigales% chantent% à% tue]tête% sans% jamais% se% lasser% des% petites% gens% endormis%qui% les%critiquent.%Tant%d’expériences%pouvant%être%théorisées% a[in% d’articuler% une% pensée,% un% état.% Ou% inversement.% Comment% savoir% par% où%commencer% ?%Le% voyage% peut%aussi% être%l’occasion% de% con[irmer% les% théories%lues,% entendues,%soulevées.% On% se% trouve% ou% se%re?trouve% au% travers% d’une% expérience,% on%con[irme% la% règle%et%expérimente%l’ailleurs.% Les% voyages% se% font%depuis% tous% temps.% A%l’époque,% le% Grand% Tour% était% une% coutume% réservée% aux% jeunes% gens% des% plus% hautes% classes% de% la% société%et%permettait%de%parfaire%une%éducation.%C’est%dans%ce%sens%que%je% suis%partie,% parfaire%mon% éducation,% ma% critique,%ma% ré[lexion%sur%notre% monde% actuel% et% la% question% plus% centrale% de% la% catastrophe.% Il% est%

12


impératif% pour%moi%de% me%mettre%dans%la% peau% du%reporteur%orienté,% de% l’architecte%revendicateur.%Consciemment,%je% souhaite%que% ma% démarche% se% double% d’un% regard% critique% sur%notre% société% actuelle,% analytique% au% sens%d’habiter%des%choses.% «%Etonnement%et%déception%des%voyages.%Illusion%d’avoir%vaincu%la%distance,% d’avoir%effacé%le%temps.% Etre%loin.% (…)% Que%peut?on%connaître%du%monde%?%De%notre%naissance%à%notre%mort,%quelle% quantité% d’espace% notre% regard% peut?il% espérer% balayer% ?% Combien% de% centimètres%carrés%de%la%planète%Terre%nos%semelles%auront?elles%touché%? Parcourir% le% monde,% le% sillonner% en% tous% sens,% ce% ne% sera% jamais% qu’en% connaître% quelques% ares,% quelques% arpents% :% minuscules% incursions% dans% des% vestiges% désincarnés,% frissons% d’aventure,% quêtes% improbables% Tigées% dans% un% brouillard% doucereux% dont% quelques% détails% nous% resteront% en% mémoire.% (…)% Et% avec% eux,% irréductible,% immédiat% et% tangible,% le% sentiment% de% la% concrétude%du%monde%:%quelque%chose%de%clair,%de%plus%proche% de% nous%:%le% monde,%non%plus% comme%un%parcours%sans% cesse%à%refaire,%non%pas%comme% une% course% sans% Tin,% un%déTi% sans% cesse% à%relever,% non% pas% comme% le% seul% prétexte% d’une% accumulation% désespérante,% ni% comme% illusion% d’une% conquête,% mais% comme% retrouvaille% d’un% sens,% perception% d’une% écriture% terrestre,% d’une% géographie% dont%nous%avons% oublié%que% nous% sommes% les% auteurs.%» Georges)PEREC,)Espèces%d’espaces,%Edition%Galilée,%Le%Monde%p.103%à%105

13


Après%avoir%ré[léchi%et%écrit%sur%la% question%exhaustive% de% l’architecture% dans%ces%villes%traumatisées,%sa%richesse%et%sa%complexité%m’apparaissent% de% manière% encore% plus% criante.% Au% travers% de% ces% récits,% j’engage% la% ré[lexion% sur% des% sujets% délicats% de% ces% villes,% leur% cohérence,% leurs% nécessités%et%faiblesses.%Face%à%ces%problématiques,%je%me%questionne%sur% le% devoir% de% l’architecte% et% quel% rôle% celui]ci% joue% au% sein% d’une% ville,% détruite,% traumatisée% ou% en% phase% d’être% reconstruite.% Comment% reconstruit]on%une%ville%?%Comment%repenser%la% ville,%dans%son%intégrité% a[in% d’offrir% davantage% de% services,% de% sécurité,% de% vie% ?% Comment% l’architecte% doit]il% reconsidérer% les% vestiges,% ce% qui% a% été% et% ce% qui% doit% être% préservé% ?% Plus% que% tout% autre% créateur%artistique,% l'architecte% est% solidaire%du%milieu% dans%lequel% il%travaille,% de% la% société% avec%laquelle% il% évolue.%L’expérience%de%l’ailleurs%est%une%notion%développée%au%travers%de% l’épanouissement% de% soi,% la% découverte% et% l’apprentissage.% L’expérience% est%nécessaire% en% architecture%et%largement%développée% dans%les%débats% actuels. «% Un%architecte% doit%s’obliger% à%s’arrêter% sur% une% œuvre%vue,% à%y%réTléchir% sans% réellement% en% tirer% des% conclusions.% S’efforcer% d’écrire% sur% un% bâtiment,%à%le%dessiner.%Une%telle%étude%force% la%réTlexion,%appuie%l’analyse% et%aboutie%à%l’expérimentation.%» Table)Ronde%«%La%Main%et%le%Chemin%»%des)40)ans)de)l’ENSAN

Ce% mémoire% est%une% partie%de%ma%mémoire.%Cette% analyse%correspond% à% des% morceaux% de% réel,% vécus% et% appréciés.% Elle% constitue% une% trace,% retranscrit%une%sensibilité,%un%ressenti%à%un%instant%précis.%C’est%à%travers% ces% récits,% ces% recueils% de% vision% de% villes% que% j’ai% l’envie% de% donner% l’envie% de% contempler,% d’examiner,% d’analyser% et% de% découvrir%les% villes% aux% passés%uniques,%le% monde%qui%nous%entoure,%un%univers%proche%mais%

14


dont%nous%n’avons%pas%forcément%conscience.% Je% me% lance% donc%dans%un% réel%travail%de%mémoire.%Je%relate%des%faits,%je%me%souviens%de%moments,%je% traduis% des% sentiments,% des% expériences% datées% au% travers% de% ces% voyages.% Je% renonce% néanmoins% aux% préliminaires% narratifs% qui% me% feraient% remonter%à% l’Antiquité.% L’histoire% est%un% enchaînement% illimité% de% dates% qui% se% succèdent% et% semblent% malencontreusement% se% répéter.% Des% conséquences,%plus%ou%moins%longues,%plus%ou%moins%violentes,%on%en%tire% une% leçon,% plus% ou% moins% ancrée% dans% le% subconscient% humain.% Commencer% par% raconter% les% récits% détaillés% des% périodes% d’avant% traumatisme% ne% serait% qu’un% enchaînement% de% tomes,% trop% ennuyeux% pour% être% classés% dans% la% forme% mémoire% des% écrits.% Je% me% concentre% donc%sur%un% travail% de%traduction%de% mon% espace% mental.% Au% travers% de% ces% relevés% d’instants,% ces% amorces% d’histoires% vécues,% j’aborde% une% approche% sensible% de% l’espace,% une% critique% relative% de% ces% volumes% côtoyés,% de% ces% architectures% existantes% et% meurtries.% Un% grand% travail% dans%ce%mémoire% est%de%traduire%de% manière%précise%mon%impression%de% la% découverte.% On%ne% parle% effectivement%pas%de%ressenti%mais%plutôt%de% perception,% cette% notion%active% qui% est%l’acte% de% percevoir%les%choses,% de% les% vivre% sensiblement.% Toute% la% dif[iculté% demeure% dans% le% fait% de% traduire% ces%sentiments%pour% que% vous% les% ressentiez,% de% transcrire% un% vécu% pour%que% vous% puissiez% le% vivre,% de% décrire% des% fragments% de% vie% comme% si%vous%visitiez% avec%moi.% Je% me%lance% dans% ce%travail% d’écriture,% cette% expérience% architecturale% qui% se% lit.% Je% suis% consciente% de% cette% écriture%singulièrement%narrative%m’aidant%ainsi%à%traduire%mes%pensées.% Le% travail% est% délicat.% Comment% parler% de% la% destruction,% décrire% un% traumatisme%?%L’enjeu%est%de%taille,%car%c’est%bien%là%mon%souhait%premier.% Je% m’embarque% bien% souvent% dans% une% description% lente% et% répétitive,%

15


alternée% de% synonymes% toujours% plus% cataclysmiques.% Finalement,% je% bafouille,%recherche%la% composition%de% lettre%qui% agencera% ma% phrase% au% mieux,%cherchant%toujours%plus%de%vérité% dans%l’enchaînement.% Les%mots% me% manquent.% Ne% serait]il% pas% plus% simple% d’utiliser% un% son,% une% musique,% une% image,% une% photographie,% laissant% l’information% se% transmettre% seule% grâce% aux% vécus,% à% la% sensibilité% de% chaque% lecteur% ?% Qui% des% mots% ou% de% l’image,% retracent% avec% le% plus% d’authenticité% la% découverte% d’un% fragment% de% vie% probable,% d’un% fait% marquant,% d’un% souvenir,%d’un%moment%supposé% ?%Tout%au% long%de% mes%récits,% je%ferai%de% ces%outils%descriptifs%des%compléments%d’informations%laissant%le%lecteur% se% faire% sa% propre% interprétation.% Ces% outils% complètent% ma% ré[lexion,% appuient% mon% propos,% multiplient% aussi% les% possibilités% in[inies% de% compréhensions% faisant% la% valeur% même% du% voyage.% Cet% écrit% est% loin% d’être% exhaustif,% il% ne% prétend% pas% l’être.% C’est% pourquoi% j’invite% dès% à% présent% à% la% ré[lexion% des% lecteurs% a[in% d’épuiser% toute% la% richesse% des% regards%sur%le%sujet%;%la%catastrophe.

16


17


18


I.!!Faits!et!réalités!des!villes!traumatisées

C’est% par% l’intermédiaire% de% trois%rencontres% avec% la% ville% que% je% relate% mes%expériences%personnelles.% Je% considère% en% effet%la% ville,%comme% lieu% d’émancipation% rassemblant% toutes% les% conditions%pour% le% déploiement% de%la%densité%morale%permettant%ainsi%à%l’individu%et%à%la%communauté%de% gagner% en% liberté% et% de% devenir% une% valeur% de% référence.% Yves% GRAFMEYER%propose% une% dé[inition%qui% soulève% toute%la% complexité% du% terme%étudié.%«%La%ville%est%à%la%fois%territoire%et%population,%cadre%matériel% et% unité% de% vie% collective,% conTiguration% d’objet% physique% et% nœud% de% relations%entre%sujets%sociaux.%»%C’est%dans%ce%sens%que%je%souhaite%étudier% la% catastrophe,% comme% phénomène% allant% à% l’encontre% de% la% dé[inition% même% de% la% ville.%Par%l’intermédiaire% de% faits,% de% réalités,% d’expériences% de% la%ville% préalablement%détruite% à%plus%ou% moins%long% terme,%j’élabore% un%travail%de% reconstitution%et%d’analyse.% C’est%dans%la% peau%du%voyageur% ou% de% l’architecte% autodidacte% que% je% vais,% dans% un% certain% ordre% chronologique,% vous% présenter% ces% villes% victimes% de% traumatismes% singulièrement% différents% ;% Budapest,% Le% Cap% puis% Christchurch.% Je% soulève%des%questions,%ne%tirant%toutefois%que%très%peu%de%conclusions.%Ce% travail% intime% avec%mes%sujets%va% me% permettre% d’élaborer%une% base% de% données,% selon% moi% indispensable% a[in% de% m’approprier% certaines% théories%de%la%catastrophe.

19


20


1.!%Budapest!en!devenir

Ma% voiture% s’engage% dans% ce% tunnel% vide% et% in[ini.% Doux% amalgame% de% cette% civilisation% endormie.% Lundi% matin% à% Budapest,% 04h16,% 18°C,% ciel% noir% et% or.% Face% au% pont,% inattendu% et% brutal,% je% me% retrouve% nez% à% nez% avec%ces%deux%immenses%lions,%gardiens%du%majestueux%Pont%des%Chaînes.% Tant%de%superlatifs%à%trouver,%les%mots%me%manquent%a[in%de%décrire%toute% la% monumentalité% du% lieu.% Je% suis%seule% dans%ces% larges%boulevards,% tout% est%calme,%ma% voiture%passe% de%l’ombre% à%la% lumière%sous%ces%réverbères% géants%n’attendant%que%mon%passage.%Les%Saules%pleureurs,%balayés%par%la% brise% matinale,% s’écroulent% sous% leur% poids% insensé.% Un% groupe% de% marcheurs% noctambules% se% retourne% vers% moi,% je% me% sens% comme% un% cafard%au%milieu%d’une%fourmilière.%C’est%après%m’être%totalement%perdue% dans%cette%ville%gigantesque%que%mon%exaltation%retombe.%Mes%paupières% sont% lourdes,% je% décide% de% m’arrêter% sur% un% parking% vacant% d’une% université% prestigieuse% pour% y% passer% les% quelques% heures% restantes% d’une%nuit%bien%longue. 07h49,% je% me% réveille% en% fracas,% alertée% par% des% bruits% préoccupants.% Cette%portion%de%ville% d’environ% trois%millions%de% pattes%courent%dans%les% rues,% dans% ces% espaces% où% amoureux% et% fumeurs% se% côtoient,% familles% soviets,%travailleurs%communistes,%[iancées,%résistants,% paysans%saouls%et% intellectuels%dépressifs.%Mais%après%quoi%courent]ils,%d’où%viennent]ils,%où% vont]ils%?%Que% cherchent]ils%?%A%cette% heure,%ils%vaquent,%ils%viennent,%ils% vont,% la% rue% est% à%eux,% la% rue% est% à%la% belle% Budapest.% C’est% en% plein% jour% que%j’aperçois%la%vue%extraordinaire%que%possède%ce%spacieux%parking.

21


22


Sans%le% Danube,%Budapest%n’aurait%pas%le%même%visage%et%perdrait%peut] être% la% moitié% de% son% charme.% De% toutes%les% cités%que% le% [leuve% traverse,% c’est% probablement% dans% la% capitale% hongroise% qu’il% y%prend% le% plus% de% majesté.%La%capitale%n’échappe%pas%à% la% motorisation% envahissante% liée% à% son%développement%et%sa%modernité.%Les%ponts%de%Budapest%n’offrent%pas% seulement% aux% poètes% le% motif% apparemment% inépuisable% des% rêveries.% Ils% représentent%une% [ierté% pour% les% hongrois% mais% de% plus% en% plus% un% objet% de% cauchemar.% Plus% d’un% tiers% des% automobilistes% enregistrés% en% Hongrie%empruntent%ces%ponts%quotidiennement%pour%avoir%tout%le%loisir% de%passer%de%la%rive%droite%à%la%rive%gauche.%Buda,%la%ville%haute%et%Pest,%la% ville% basse% ne% font%plus%qu’un.% Le% fameux% Pont% des% Chaînes% datant% des% années%1849%enjambe% les%quelques%300% mètres%d’eau%séparant%les%deux% villes.%A%cette%époque,%Budapest%a%le%luxe%de%voir%naître%l’un%des%premiers% métros% d’Europe.% Longue% de% 3,500% kilomètres,% la% ligne% rassemble% les% trois% villes% d’autrefois% ;% Obuda,% vieux% Buda% aux% vestiges% de% camps% romains,%Buda,%la%ville%royale%d’eau,%des%thermes%et%bains%turcs%d’antan%et% Pest,%ville%sombre,%des%marchands,%des%Juifs%et%des%déclassés. Habitante% étrangère% de% passage,% j’essaie% à% me% plonger% au% cœur% de% l’histoire.%Je%prends%du%recul,%je%constate%parmi%une%multitude%de%réalités,% je% découvre% un% fait% parmi% tant,% je% traduis% une% hypothèse% unique.% Le% travail% est% d’envergure.% On% pourrait% passer% une% vie% à% spéculer% sur% l’histoire% d’une%façade% ou%d’une% autre,%le% traumatisme%d’un%bâtiment%ou% d’un% autre.% Pourtant,% l’image% de% la% cité% est% propre% à% chacun.% Une% interprétation% personnelle% donne% droit% à% la% libre% compréhension% de% la% ville.% Son% histoire% laisse% le% champ% des%interprétations%indé[inies%et%sans% limite.

23


24


Les% joies%de% la% ville% s’ouvrent%à% nous.% La% ville% rit% et%pleure% de% se% voir%si% belle.%Budapest%connaît,%à% l’heure% actuelle% une% effervescence% incroyable% de%projets%d'architecture%et%d'urbanisme%plus%prestigieux%les%uns%que%les% autres.% De% nombreux% bâtiments% publics%ont% été% bâtis% ou% rénovés,% c’est% alors% que% le% verre% côtoie% la% pierre.% Le% passé% se% modernise,% le% futur% se% concrétise.% Dans% la% ville,% un% déploiement% de% fastes,% les% musiques,% les% sculptures% monumentales% ont% su% s’imposer% et% trouver% leur% place% au% milieu%de%cette%architecture%imposante.%C’est%la%douceur%de% la%pierre,%les% animations%quotidiennes,%les%quelques%touristes%exaltés,%le% son%incessant% des% fontaines% d’eau%et%l’interminable% course% du%Danube% qui%rendent%les% rues%si%joyeuses,% si%frivoles,% si%uniques.% Je% cherche%toujours%plus%loin%les% petits%secrets%que%Budapest%garde%pour%elle,%égoïste.%Mais%on%[init%par%se% perdre%à% trop%être%curieux.%Budapest%ne%dira%rien%aux%touristes,%elle%nous% force%à% y%rester.%Mais%ne%cherchons%surtout%pas%à%comprendre.%C’est%pour% cela% qu’on% aime% Budapest.% Je% reporte% sur% un% plan% de% Budapest% avec% soixante% crayons% de% couleur,% les% soixante% parcours% plus% ou% moins% excentrés,%plus%ou%moins%longs%que%j’ai%faits.% Quel%patchwork%!%Pourtant,% j’arpente%inlassablement%les%ruelles,%émerveillée%comme%au%premier%jour.% La% ville% nous% entoure,% elle% nous% côtoie% ou% nous% la% côtoyons.% Elle% nous% ancre%dans%un%univers%réaliste%ou%nous%projette% vers%l’ailleurs.% Elle%nous% apporte%con[iance%et%sécurité.% La%ville,% incontournable%à% notre%existence% et%pourtant%invisible%à%notre%conscience.%La%découverte%de%Budapest%peut% faire% chavirer,% de% l'extase% au% vertige.% Je% garde% pourtant% de% cette% ville% beaucoup% de% souvenirs% de% moments% indé[inissables,% de% kiosques% à% journaux% où% pas% le% moindre% livre% ne% m’intéresse,% d’un% thé% aux% fruits% rouges% atrocement% délicieux,% d’un% visage% heureux% d’une% femme% hongroise.%Par%ici% ou%par%là,% ces%instants%brefs%d’une%vie%ordinaire%m’ont% émue.% Pourquoi% garde% t]on% en% tête% tous% ces% instants% particulièrement% banals%?%Mon%regard%ne%sait%vers%quoi%se%tourner,%je%cherche%un

25


26


monument%emblématique,%une%statut%de%soldat%glori[ié,%je%tourne% autour% d’un% quartier% ancien,% j’aperçois% des% enfants% qui% sautillent% dans% une% [laque% d’eau% étincelante,% les%bruits%des%mobylettes%s’évaporent% de% mon% esprit,% je% ne% retiens%que% les% odeurs%chaudes% et% [leuries%de% cette% après] midi% d’automne.% Si% normale.% Est]ce% pour% cela% que% j’apprécie% tant% ce% souvenir,%constitué%d’indécision%et%d’hésitation,%de%sérénité%et%de%presque% rien% ?% J’ai% pu% remarquer% que% Budapest% comptait% comme% une% ville% littéraire.% Une% des% villes% que% l’on% aime% côtoyer% grâce% à% ses% pierres% imbibées% de% références% mémorisées.% Une% des% villes% qui% inspirent% les% écrivains.%On%peut%recenser%une%masse%impressionnante%de%livres%écrits%à% sa% gloire.% N’exigeons% pas% trop% de% cette% ville% ?% Car% cette% ville% n’est% rien% d’autre%que% des%rues,%des%places%avec%des%immeubles%et%des%monuments,% des% parcs,% jardins,% arrêts% de% bus,% stations% de% métro,% cafés%et%boutiques% fermées%avec%un%zest%d’odeurs,%de%bruits%et%de%fumée.%Qu’a%Budapest%que% les%autres%n’ont%donc%pas%?%La%ville%s’exalte%de%par%ses%formes%généreuses,% bourgeonne% dès%la% première% heure,%s’illumine% au%crépuscule.%Mais%alors,% qu’est% ce% que% je% cherche% ici% ?% Pensant% trouver% une% capitale% meurtrie,% altérée% de% maux,% troubles% et% points% noirs,% je% découvre% une% capitale% orgueilleuse% car%tout%lui%réussit.%Je% m’attarde%donc%en%sa%compagnie.% Elle% m’accueille,% m’invite% à%entrer.%Je% frôle% les%murs%épais,% je%m’enthousiasme% pour%un% graf[iti% revendicateur,% une% enseigne% jamais% vue,%un% nom%de% rue% imprononçable.% Je% m’étonne% de% la% forme% d’un% réverbère,% d’un% couple% atypique,% d’une% place% surdimensionnée,% d’une% odeur,% d’une% ambiance% familière.%Je%m’émeus%de%sa%singularité. Pourtant,%tant%d’images%surgissaient%en%moi%avant%que%j’y%mette%les%pieds.%% L’histoire% est%relatée% au% moyen% de% divers% outils% de% communication% ;%les% [ilms,% les%livres,%mon%institutrice%et%professeur%d’histoire%m’ont%narré%les% faits.

27


28


Tant% de% passé,% de% souffrance,% tant% de% honte% et% de% remords,% tant% de% brouillard%et%de%peur%qui%ne%s’oublient%pas.%Comment%aurait%été%Budapest% si% Hitler% n’avait% pas% existé% ?% Peut]être% que% Budapest% aurait% subi% une% mutation%urbaine%qui%aurait%pu%donner%naissance%à%un%autre% futur.%Si%elle% n’avait%pas%été% écrasée%par%le% nazisme,%si%elle% n’avait%pas%été%le% siège%des% terreurs,%Budapest%aurait%eu%probablement%un%autre%visage. Me% voilà% plongée%au%cœur%de% cette% ville%meurtrie% où%je% partage% avec%les% habitants% ces%sentiments%de% culpabilité.% Je% ne% sais%pas%où% me% mettre.%Je% parcours% les% rues% calmes% et%sereines%en% cette% froide% soirée% d’automne.% J’admire% le% jeu%illusionniste% que% joue% ma% mémoire.%Ce% retour%en% arrière% permanent% qui% me% fait% me% souvenir% de% moments% non% vécus.% Je% cerne% en[in% la% réalité% à% travers% ce% cadre,% je% prends% du% recul% par% rapport%aux% faits,%je% relate% le%silence%de%la%mort%qui%règne%dans%la%rue%déserte.%C'est%à% ce% moment% que% j’ai% pour%la% première% fois%ce% rapport% si% intime% avec% le% temps,% celui% du% souvenir,% de% la% signi[ication% chronologique% et% atmosphérique% de% ce% temps% impalpable) 1.% Je% m’imagine% ce% brouillard% épais%du%mois%de%novembre,%comme%souvent%j’aime%à%l’observer,%pénétrer% dans%les% basiliques,% caresser%les% maisons%et%se% faire% tourmenter%par%les% embruns%chauds%des%cheminées%familiales.%Je%me%fascine%pour%ces%détails% brefs% de% la% vie,% pour% des% fragments% de% vécus% brisés,% ces% restes% d’architecture%plus%ou%moins%datés.%Il%va%s’en%dire%que%Budapest%a%subi%de% graves%dommages% en% 1945% lors%de% sa% libération%par%l'Armée% Rouge,% qui% en% pro[ite% d’ailleurs% pour%installer%un% pouvoir% communiste.% C’est% ainsi% que% les%forces%soviétiques%et%roumaines%prirent%la%ville%de%Budapest%aux% soldats%SS%allemands%et%aux%forces%hongroises,%lors%de%la%Seconde%Guerre% mondiale.%D’après%les%écrits,%ce%fut%l'un%des%sièges%les%plus%sanglants%de%la 1%%Autobiographie%scientiTique,%ROSSI%Aldo,%Marseille:%Parenthèses%2010%p.%11

29


30


guerre,%étant%comparable,%en%termes%de%morts,%aux%sièges%de%Berlin%et%de% Stalingrad.%Le% vent%souf[le% fort,% les%fumées%des%derniers%tirs%me% rendent% les%narines%poussiéreuses.% Tout%est%calme,%un% silence%de% mort.% Je% ne%sais% plus% où% je% suis.% Les%snipers% sont% partout,% à% la% recherche% des%moindres% cheveux%qui%dépassent%des%gravats%entassés.%Nos%têtes%sont%mises%à%mort.% Les%façades%sont%anéanties,%on%discerne%la% structure%mère%de% l’immeuble% mutilé.% Les% tirs% des% mitrailleuses% retentissent% dans% toute% la% ville.% On% imagine% les% bâtiments% recevoir% ces% balles% à% jamais% gravées% pour% l’éternité,% ces% corps% déchiquetés% par% la% puissance% de% l’arme,% le% ciel% mitraillé% faisant% régner% la% terreur.% Entourée% d’arbres% calcinés,% de% jeux% d’enfants% rouillés,% de% cadavres% jonchant%le% sol,% je% pense% aux% [leurs% des% champs,% du% vent% qui% fait% soulever% les% jupes% des% [illes,% des% rires% des% enfants,% du% feu% de% cheminée,% d’un% bol% de% soupe.% Au% lieu% de% ça,% je% psychose,% la% tête% dans% les% gravats% en% songeant% au% massacre% qui% va% se% produire.% Je% regrette% tant% de% choses,% suis]je% seule% dans% ce% cas?% La% situation%me%paraît%sans%issue.%Comment%se%sortir%de%là%?%Reverrons]nous% un%jour%le%soleil%briller%sur%Budapest%?%C’est%alors%qu’une% fumée%blanche% apparaît%sur%les%images.%Le%souvenir%devient%[lou,%la%mémoire%s’efforce%de% reconstituer% la% scène,% l’imagination% est% perçue% comme% le% réel.% Ma% mémoire% est% tronquée.% J’y% suis,% comme% avant,% au% cœur% de% la% vie% hongroise,%du%soldat%meurtri%et%désespéré.%Les%façades%témoignent%et%se% souviennent.%Elles%me%racontent%ce% qu’elles%ont%vécu,%ce%qu’elles%ont%vu%à% travers%un%cadre,%un%objectif%où%l’impuissance%est%maîtresse. «% Ce% témoignage,% cette% réplique% du% passé,% dans% son% absolue% pureté% formelle,% m’est% toujours% apparue% comme% un% symbole% de% l’architecture% dévorée%par%la%vie%qui%l’entoure.%» %Aldo%ROSSI,%Autobiographie%scientiTique,%Ed.%Parenthèses,%Marseille,%2010%p.%20

31


Quel%rôle%a%ma%mémoire%à%l’heure%actuelle.%Une%illusion%que%tout%cela%n’ait% jamais% existé.% Je% ne% peux% pas% y% croire.% Tant% de% violence,% de% haine% et% pourtant% tant% de% regrets% et% de% peur.% Ces% réminiscences% du% passé,% surgissent% en% moi% comme% si% tout% cela% m’était% arrivé.% Un% traumatisme% physique% qui% hante% mon% esprit% et% qui% se% dissipe% avec% le% temps.% Je% m'interroge% sur% mon% identité.% Ma% mémoire% et% ses% réminiscences% assurent% la% continuité% de% mon% histoire,% lointain.% Cette% corrélation% et% interaction% entre% passé% et% présent,% ce% sentiment% de% déjà% vu,% cette% émotion%qui% revient%quand%on% ne%l’attend%pas.%Et%ces%traces%sensorielles% et%émotionnelles,%nous%plongeant%dans%un% mode%traumatique,%stimulent% notre%mémoire.%Je%me%pose%la%question%de%la%souffrance%peut]être%en%moi,% à%jamais%ancrée. Les%maîtres%de% l’incitation%à% la%guerre% ont%toujours%été% très%habiles%dans% l’accomplissement% de% leurs% fonctions.% Porteurs% des% savoir]faire% de% la% terreur,% on% ne% parle% plus% de% sémiologie% de% la% destruction% mais% de% sémiologie% destructive.% Car%bien%plus% que% de%tuer,% massacrer,% terroriser,% incendier,% ils% aident% bien% trop% souvent% à% le% faire.% Durant% les% bombardements% de% la% guerre% grâce% à% l’aviation,% les% habitants% ont% été% souvent%exposés%à% l’effet%démoralisateur%de%séries%sémiotiques%sonores,% dont% la% technique% était,% comme% on% le% prétend,% programmée.% Les% sif[lements% des%bombes%qui% s’abattent,% les% bruits%de% ronronnement%des% avions% au]dessus% des% têtes,% les% couleurs% volontaires% des% têtes% chercheuses% que% les% passants% voient% s’écraser% sur% eux.% Ces% signes% de% menaces% ne% laissent% pas% indifférent% et% des% traces% subsistent% laissant% parfois% des% marques% indélébiles.% Les% forces% agressives,% en% l’espace% de% quelques% instants,% donnent% de% l’abstraction% au% temps,% réduisant% les% événements% à% des% formes% signi[icatives.% Cette% irruption% d’images% nouvelles%et%de%sentiments%inconnus%isolent%la%réalité,% modi[iant%ainsi%le%

32


sens.% Mais% ces% destructions% sont% avant% tout% d’ordre% culturel.% Outre% les% dévastations% d’habitations% précaires% et% taudis% insalubres,% c’est% une% grande% partie% des% ensembles% de% logements% sociaux,% vitrines% décisives% des%grandes%idées%urbanistiques%du%Mouvement%Moderne%émergeant%des% années% 1920% qui% sont% parties% en% ruines% après% moins% de% dix% années% d’existence.% A% cette% époque,% Mies% VAN% DER% ROHE,% Philip% JOHNSON,% Walter% GROPIUS% se% préoccupent% des% nouvelles% réformes% du% logement% avec% la% création% du% «% neue% Wohnkultur% »% (une% nouvelle% culture% de% l’habitat)% en% Europe% de% l’Est% notamment.% Sept% années% de% recherches% aboutiront% à% des% chefs]d’œuvre% incontournables.% Il% ne% faudra% pourtant% que% quelques% minutes% pour% que% les% américains% suppriment% ces% ensembles%des%cartes%et%plans%militaires%européens.% D’immenses%projets% d’ingénierie% ont% permis% d’optimiser% les% techniques% de% destruction% immédiate.%Une%culture%de%la%destruction%est%née.% À% la% [in% de% la% guerre,% la% vieille% ville% fut% reconstruite% pierre% par% pierre.% Budapest% avait% été% presque% entièrement% détruite% par% les% bombardements,%avec%74%%%des%habitations%et%97%%%des%usines%ravagées.% Budapest% s’en%sort%avec% des% dettes%insolvables.% La% guerre% a% anéanti% les% capitaux.%L’économie% des%pays%de%l’Est%est%au% plus%bas.% Le%plan%Marshall% et% les% américains% reconstruisent% l’Europe.% Les%prix% subissent% une% forte% in[lation.%Pourtant%dans%les%années%qui%suivent,%en%1950,%l'agglomération% de% Budapest% connaît% une% expansion% signi[icative% ;% de% nouveaux% arrondissements% se% créent% à% partir% des% villes% voisines.% La% ville% se% reconstruit% mais% sous% quelle% identité% ?% Les% architectes% en% chef% de% la% reconstruction% de% Budapest% ont% voulu% donner% à% la% ville% un% nouveau% visage%devant%répondre% aux%nouveaux%besoins%de%la% société%moderne.%Le% schéma%directeur%de%Budapest%proposait%l’élargissement%de%trois%axes%de% circulation%en%centre%ville,%anticipant%le%développement%de%la%voiture.%Les%

33


hongrois% les% appellent% les% Rings,% ces% trois% axes% orientés% Est]Ouest% et% reliés% entre% eux% par% des% voies% dites% de% traverse.% La% destruction% quasi% totale% de% certaines% rues% a% permis% l’élargissement% de% celles]ci.% Les% bâtiments% endommagés% n’ont% pas% été% reconstruits.% Les% espaces% libres% ont% servi% à% la% création% de% parcs,% de% places% importantes% dégageant% les% bâtiments% administratifs% avoisinants.% Mais% les% quartiers% insalubres% résistent%à%ces%destructions%massives.%%%Certains%bâtiments%d’héritage%ont% été%abandonnés,%d’autres%créés,%la%reconstruction%a%été%lente%et%coûteuse,% un% plan% d’aménagement% idéal% pour% une% ville% rayonnante.% Les% trous% se% rebouchent,% l’architecture% se% reconstruit.% Les% maux% s’effacent% et% la% population% oublie% l’horreur% avec%le% temps.% Tout%est% de% pierre,% toujours% plus% gros,% toujours% plus% massif.% Des% sentiments% de% pérennité,% d’invisibilité% règnent%à% la% vision% éphémère% de% ces% façades.% Les% fenêtres% largement% ouvertes% sur% la% rue,% laissent% entrevoir% des%rideaux% toujours% plus% beaux% et% soyeux.% On% oublie% tout,% le% passé% s’efface.% Budapest% est% unique.% Son% identité% actuelle% est% due% à% son% passé% exceptionnel.% La% mentalité% des% habitants% diffère,% leurs% visions% de% vie% orientées.% Les% populations% étudiantes% s’entremêlent% dans% les% quartiers% enjoués% de% la% grande% ville.% Les% sous]sols% s’improvisent% discothèques,% les% techniques% commerciales% redoublent% d’ingéniosité.% Ils% inventent,% déconstruisent,% recréent%des%ambiances% autrefois%tant%aimées.% Les%objets,%détournés% de% leur%usage%premier,%décorent%les%bars%les%rendant%attractifs%et%originaux.% Les% populations,% habituées% aux% endroits%déjantés,% réinventent% l’espace,% en% l’aménageant% et% l’utilisant% différemment,% rendant% ainsi% ces% lieux% détachés% de% toutes% connotations.% Il% va% sans% dire,% Budapest% est% une% grande% ville% d’Europe% de% l’Est,% certainement%l’une% des%plus% attachantes% de%par%son%passé%et%par%le%charme%qu’elle%a%su%conserver.%Je%pense%tout%du% moins% que% Budapest% peut% devenir% un% exemple% remarquable% de% par%les% problèmes% posés%de% son%évolution% depuis%la% guerre% et% les%solutions%qui%

34


ont%été% adoptées.% Budapest,% il%faudrait%te% côtoyer%une%éternité% pour%que% tu%nous% livres%toute% ton%histoire.%Etrangère%à% ta% culture,%j’avais%d’autres% grilles,%d’autres%références.%Tes%usagers%m’ont%aidée%à%te%comprendre,%tes% attributs%à% te% vivre% et%à%t’apprécier%même.%Tu%imposes%et%proposes%pour% pouvoir%dialoguer%et% s’enrichir%de% toi.% Généreuse,% tu% partages% tes%lieux,% tes%expériences%de%chaos%et%de%destruction.%Budapest%est%magique.%Elle%a% cette%capacité%à%nous%faire%voyager%dans%son%passé%tout%en%nous%projetant% dans%son% futur.% La%nuit%Budapest%change% de% temps.%Illuminé% de% tous%ces% feux,% chaque% espace% de% la% ville% s’inonde% d’une% lumière% de% lanterne.% Les% bâtiments%se% drapent%d’une% enveloppe% de% lumière,%la% ville% rayonne.% Les% hongrois% sont% passionnément% attachés% à% leur% capitale.% Les% touristes% quant%à% eux,%aiment%ces%rues%grouillantes%d’animations,%l’atmosphère% de% bazar% qui% règne% dans% les% magasins% du% centre.% Comment% ne% pas% être% sensible%à%la%poignante%mélancolie%qui%se%dégage%dans%les%vieux%quartiers% de% Pest%où%la% suie% noire% recouvre% encore%les%façades%martelées%ajoutant% davantage% toujours% plus% de% mémoire% ?% Malgré% des% tentatives% d’assassinats% perpétrées% dans% ses% rues% à% ravir,% l’histoire% misérable% qu’elle%possède,%les%réverbères%de%la%place%de%Héros!aussi%hideux%que%des% projecteurs%de% dentiste,% malgré% les%façades%dé[igurées%et%les%immeubles% insalubres% des% squats% d’artistes% marginaux,% Budapest% reste% Budapest,% chacun% y%trouve%son% compte.%Après%y%avoir%mis%les%pieds,% on%a% tous%une% affection%pour%elle,%chacun%y%trouve%son%attache… Dans% cette% ville,% je% me% pose% immanquablement% la% question% de% la% mutation%de% Budapest.% Je% retrace%dans%ma%tête%l’évolution%insensée%qu’a% subi% Budapest,% des% malheurs% endurés%par%des%destructions%atroces%aux% heures%de%gloire%d’une%ville%rassemblée%en%marge%de%devenir%une%capitale% mondialisée.% Comment% Budapest% a% su% trouver% cette% faculté% pour% rebondir%sur%ce%malheur%en%s’adaptant%à% un%environnement%changeant%?%

35


36


Le% mémorial% a% probablement% activé% cette% rédemption.% Il% commémore% l’événement%marquant,%rendant%hommage%aux%victimes.%C’est%sur%ce% lieu% de% mémoire,% sur% le% quai% du% Danube% côté% Pest,% que% sont% rangées% des% dizaines%de%paires%de%chaussures%en%bronze.%Loin%du%monument%lourd%et% imposant,% ce% mémorial% tend% à% s’appuyer%sur%le% parcours% et%l’esthétique% du%lieu,%faisant%ainsi%appel%à% ses%émotions.%Les%gens%ne%se%doutent%pas%de% la% gravité% de% l’endroit.% Des% dizaines% de% milliers% de% juifs% furent% tués% et% jetés%dans%le%Danube%en%1945.%Ce% lieu%évoque%et%rappelle,% surprend%mais% apaise.% Budapest%a% su%faire% face% à% tous%les%chocs%dont%elle% a%été% victime,% faire%le% deuil%de%ses%architectures%anéanties%à% jamais.% Les%gens%semblent% avoir%pardonné,%s’être%reconstruits.%Comment%ont]ils%fait%face% à% tous%ces% changements%brutaux%et%imposés%?%Peut]on%dire%qu’ils%ont%oublié%et%qu’ils% refusent%dorénavant%des%événements%traumatisants%?

37


38


2.!!Une!Afrique!bouleversée

Je% quitte%Johannesburg%et%la%terrible%réalité%de%Soweto.%De%vastes%plaines% brûlées% par% le% soleil% se% dessinent% telles% un% patchwork% coloré% et% asymétrique.% L’alternance% de% formes% orthogonales,% étroites,% linéaires,% circulaires,%délimitées%ou%non%crée%un%véritable%tableau%à%la%Mondrian.%Je% survole%des%étendues%d’arbres%très%peu%denses%puis%atteins%une%véritable% forêt%luxuriante.%Quelque%chose%se%passe%sous%mes%pieds,%le% changement,% la% surabondance,% la% nature.% En% approchant% de% Cape% Town,% un% autre% modèle,% un% nouveau% damier% s’organise.% Des% chaînes% de% montagnes,% alignées%et%enneigées% sur%certains% sommets%délimitant%d’interminables% plaines%de%cultures%très%fertiles.%Tout%est%vert%!%Klein%serait%convaincu,%le% vert%est%dé[initivement%une% couleur%exceptionnelle% et%inépuisable.%Après% plusieurs% heures% à% parcourir% ces% rues% similaires% bordées% de% maisonnettes% colorées% à% frontons% coloniaux,% rien% n’empêche,% je% suis% perdue% !% Je% tente,% dif[icilement,% d’extraire% ma% carte% chiffonnée% de% mon% sac%à%dos%lourd%et%encombrant.%Un%certain%temps%m’est%nécessaire%avant% d’atteindre%ce%doux%précieux.%Je%n’arriverai%[inalement%pas%à%visualiser%ce% plan% de% ville% avant% de% faire% la% connaissance% de% Destin,% cet% agréable% taximan% aux% jantes% lumières.% Il% m’invite% pour% le% déjeuner.% Mé[iante,% j’accepte% et% le% suis.% Des% petites% cases% éphémères%se% dressent% au% milieu% des% parkings%ou% des%rues%pendant% la% journée.% Ils% y%vendent% de% tout.% De% vastes%étalages%proposent%de%la%viande%noire,%des%breuvages%et%de%la%

39


40


nourriture% encore%pour%moi% méconnus.%Les%basses%huttes%m’offrent%une% grande% diversité% de% choix.% Plus%intéressée% par%les% vendeurs%aux% allures% de% guerriers% que% ce% qu’ils% me% proposent,% j’arpente% les% étales% avec% un% large% sourire% se% dessinant% sur% le% visage.% Il% me% semble% en[in% côtoyer% de% vrais% africains,% ceux% de% la% terre,% ces% artisans%forçats% qui% connaissent% leur% environnement,% savent% y% vivre.% Le% long% d’une% allée% latérale,% je% pro[ite% d’un% [in% courant% d’air% pour%m’extraire% de% ce% condensé% humain.% Mes%yeux% se%posent%sur%un% bâtiment% exceptionnel.% La% façade%imposante% et% son% fronton% proéminent% me% laissent% penser% à% un% bâtiment% connu.% Destin%me%rejoint%et%m’explique.%Je%m’y%revois,%je%m’imagine%la% scène,% les% acclamations,%les%chants,%la%joie,%la%réminiscence%!%C’est%sur%ce%balcon%que% Nelson% Mandela%a%prononcé%ces%premiers%mots%en%tant%qu’homme% libre,% cet%homme%incarnant%le%combat%pour%l’émancipation%des%Noirs%d’Afrique% du%Sud,%ce%prophète%libérant%son%peuple%de%la%terreur,%de%l’injustice%et%de% l’impuissance.%J’y%suis,%le%début%d’un%long%chemin. Les% montagnes% paraissaient% dégagées.% Je% saute% sur% l’occasion% d’en% découvrir%davantage%en%prenant%de%la%hauteur.%La%Table%Mountain%donne%% son%cachet%à%la%ville.%Je%contourne%la%montagne%de%la%table%et%découvre%en% [in% d’après]midi% le% city% bowl%par%le% haut%;% des%gratte]ciels%dans%un% écrin% de% montagnes,%ouverts%sur%la% mer.%Au%loin% se%dessinent%le%Waterfront%et% ses% docks% historiques% qui% abritaient% à% l’époque% les%navires% de% passage% sur% la% route% des% Indes.% Le% Cap% et% son% ambiance% méditerranéenne% mâtinée% d’Empire% britannique% en% désuétude.% Car,% il% faut%dire% que% cette% péninsule% aux% allures% de% Croisette% est% très%blanche.% C’est% inattendu,% je% découvre% une% autre% Afrique% que% celle% que% j’avais%imaginée.% Encore% très% connotée,% cette% ville% d’Afrique% australe% révèle% un% petit% coin% de% bonne% entente.% L’épidémie% de% la% reconstruction% est]elle% en% marge% de% se% reprendre%dans%le%pays%?%C’est%ce%que%je%m’empresse%de%découvrir.

41


42


Des% averses% de% passage,% un% soleil% radieux% et% c’est% toute% la% côte% sud% africaine% qui% s’illumine.% Un% bleu% turquoise,% un% vert% pastel,% idyllique% couleur% de% printemps.% Mes%cinq% sens% en% éveil,% je% m’extasie% devant% une% [leur%inconnue,% respire%les%odeurs%de%fritures%africaines,%touche%le% sable% chaud.% J’écoute% ce% bel% accent% africain% tant% connoté% par% nos% habitudes% occidentales,% j’apprécie% la% vie% qui% se% déroule% devant% moi,% le% temps%qui% passe,% au% ralenti.% La% mer% est% plane,% les% montagnes% imposantes% trébuchent%et% tombent%subitement%dans%l’eau% calme.% Et%ici,% impassibles,% les% pingouins% de% Simon’s%town%se% donnent%en% spectacle.% Clopin]clopant,% bronzant%ou% batifolant% dans% l’eau,% on%ne% sait%plus% qui%des%manchots% ou% des%hommes%imitent%les%autres.%Ils%se%dandinent%en%liberté,%vaquent%ici%et% là% à% leurs%occupations%notables.% Dérisoires%situations%que% de% se%donner% en%spectacle%devant%une% blanche%attardée%qui%tente%tant%bien%que%mal%de% se% prendre% en% photo,% éphémère% instant% capturé% pour% l’éternité.% Mais% mon%voyage%au%cœur%de%l’Afrique%a%une%toute%autre%intention… Peu% loin% de% ces% sentiers% touristiques,% je% pousse% la% porte% des% banlieues,% éloignées% des% centres]villes,% loin% des% projecteurs% publicitaires% et% des% groupes%de%touristes,%pour%découvrir%l’autre%visage% de%l’Afrique%australe.% Celui% de% l’Afrique% de% l’apartheid,% du% racisme% et% de% la% ségrégation% des% races,% de% l’indifférence% et%des%inégalités.% Cette% Afrique% là% !% Ce% n’est%pas% des% villes% mais% un% dif[icile% conglomérat.% Une% cacophonie% permanente.% Tout% y% est% mélangé% et% pourtant% «% ensemble% »% tout% n’y% est% pas% plus% meilleur.% Ce% n’est%pas% une% population,% mais% un%«% impossible%métissage% »% comme%le% dit%Thierry%MALINIAK,% «%un%puzzle%humain%alambiqué%».% A%qui% appartient%l’Afrique% du%Sud%?%Aux%Hollandais,%blonds%et%arrogants,%venus% imposer%leur%civilisation% ?%Aux% Anglais,% arrivés%un% peu%après% la% bataille% sur%un%champ%de%ruines%déjà%bien%marquées%?%Aux%Allemands,%[iers%de%

43


44


posséder% une% des% portes% d’accès% vers% l’Océan% Indien% et% la% route% du% commerce%maritime%?% Aux% noirs,%qui% peuplent%les%villages%traditionnels% et% fournissent% une% main% d’œuvre% abondante% et% peu% chère% ?% Amalgame% hétéroclite,%l’Afrique%australe%ne%fait]elle%pas%qu’un%?%Et%pourtant%chacun% a% laissé% une% marque% inaliénable.% Huit% heures% du% matin,% l’enfer% déjà.% L’automobile% s’empare%de% la% ville,% envahit%les% voies%poussiéreuses,% frôle% les%passants%en%dégageant%des%odeurs%de%modernité.%Il%y%a%une%différence% ahurissante%entre% le%luxe%et%la% misère,%une% confrontation% extraordinaire% entre% la% richesse% des% villas% qui% surplombent% le% centre,% entourées% d’un% jardin% rigoureusement% taillé% dernière% d’imposantes% murailles% d’isolement%et%les% autoroutes,%surpeuplées% qui%tendent%vers%l’isolement% ces% périphéries% besogneuses% dues% aux% excroissances% sauvages% des% improvisations%de% ville.%Les%bidonvilles%ou%«%villes%bidons%»%tels%que%je% les% aperçois% pour% la% toute% première% fois.% Un% démenti% total% sur% l’aménagement% urbain% de% notre% bonne% vieille% Afrique.% Bien% qu’un% plan% ait% été% rigoureusement% tracé% a[in% d’organiser,% si% l’on% en% croit% les% urbanistes,% au% mieux% l’agencement% spatial% des% banlieues% et% de% ses% extensions,% l’aménagement% urbain,% public% ou% privé,% l’organisation% des% boulevards,% avenues,% rues% et% ruelles% semble% être% laissée% à% l’entier% discernement% des% occupants% provisoires.% D’un% premier% coup% d’œil,% ces% aménagements% semblent% avoir% été% positionnés% totalement% arbitrairement.% C’est% de% l’urbanisation% sauvage% à% l’état% pur.% En% parcourant% les% rues% encombrées% et% étonnement% peuplées,% ces% espaces% urbains% ne% sont% ni% plus% ni% moins% qu’un% immense% chaos% ordonné% et% circonscrit,% pour% un% pragmatisme% indéniable.% C’est% à% cela% que% l’on% différencie% ces% espaces% construits% arbitrairement% au% reste% de% la% ville% propre% et% bien% rangée.% Ici,% les%lotissements% s’entremêlent,% ces% amas%de% petites%maisons%en%tôles%qui%rayonnent%sous%le% soleil%brûlant%de%l’Afrique% australe.% Des% cabanes% d’acier% s’alignent% le% long% de% chemins% de% terre,%

45


logements% ou% shebeens,% la% population% entre% et% papote,% buvant% jusqu’à% oublier.% Ces% habitations% auto% construites,% où% chacun% se% pousse% pour% toujours% plus% d’espace,% où% l’on% occupe% le% moindre% interstice% pour% l’optimisation%maximale%de% ce%terrain% chaotique.%Il%faut%de% l’imagination% pour%installer%une% cuisine% dans% un% coin% de% la% cahute% à% même% le% sol% en% terre%meublée.%Pourtant,%les%baraques%ne% sont%pas%un%standard,% pas%une% maison%ne% se%ressemble.% Cette% architecture%faite% avec%les%moyens%locaux% varie% et%évolue% en%fonction%du%temps%et%de% la%recherche% de%fonds%a[in%de% compléter% les% espaces% nécessaires% à% la% famille.% A% l’heure% actuelle% cette% maison% ne% possède% que% deux% pièces% intérieures,% un% espace% commun,% genre% de% foyer%et%une% pièce% de% couchage.% Loin%d’environ%cinq%mètres%de% son%voisin,%la% maison%s’agrandira% jusqu’à%se%retrouver%nez%à%nez%avec%les% fenêtres% voisines.% Dehors% on% y% fait% sécher% le% linge,% entre% bambins% et% ordures,% marmites% et% poussières.% Les% ordures% ménagères% jonchent% les% sols%terreux% des%quartiers%abandonnés% par%le% bon% sens%et%le% respect%de% l’environnement.% Les% batteries% d’automobiles,% les% garages% de% mécaniques% improvisés,%les%bouteilles% en% verre% brisées,% les%conduits%de% béton,% les% tôles% trouées% abandonnées,% les% chômeurs% désespérés,% les% enfants%orphelins,%les%chiens%errants,%les%maladies,%les%femmes%battues,%la% violence% gratuite% sont% malheureusement% les%descriptions% courantes% de% ces% ghettos% du% Cap.% Mais% la% vie% continue% et% le% linge% y% sèche% toujours,% inlassablement.%Cet%étale%de%couleurs,%ce%patchwork%coloré,%à%l’image%des% habitations%évoluant%sans%cesse%en%fonction%de%la%course%du%soleil.%Il%nous% suf[it% de% détourner% l’œil% un% instant,% discuter% affaires% avec% un% passant,% négocier% quelques% objets% inutiles,% ce% qui% est% si% fréquent,% pour% s’apercevoir% que% le% lieu% a% changé,% il% se% métamorphose.% Le% matin,% le% marché%habite%les%lieux,%il%jouit%de%se%voir%si%peuplé.%Vers%midi,%les%rues%se% remplissent% de% passants% incertains,% cherchant% une% occupation% immanquable.% L’après]midi% tout% redevient% calme,% les% rues% se% vident%

46


autant%que% le% soleil% brûle.% Passé% 16h,% le% tumulte% reprend% de% plus% belle,% dans%une%excitation%intelligible,%le%rue%est%redevenue%marchés%ambulants,% troquets% publics,% services% et%commerces% incontournables.% Les% coiffeurs% investissent%les%lieux,%les%marchands%de%glaces%à%l’eau%font%le%bonheur%des% bandes%de%potes%tout%droit%sorties%de%l’école.%Dans%cette%in[inie%évolution% urbaine,% je% me% perds,% une% fois% de% plus.% Impossible% de% m’orienter% à% l’architecture.% Tout% se% ressemble,% tout% est% identique.% Il% me% semble% tourner%en% rond,% dans% cette% interminable% fournaise% labyrinthique.% Les% bâtiments%prennent% un%malin% plaisir%à% me% voir%perdue.% Inlassablement,% ils%changent%de%vie.% J’aime% à% comparer% ce% maillage% urbain% avec% certaines% spéci[icités% de% la% ville% de% Johannesburg.% Symbole% de% la% prospérité% de% Johannesburg,% à% l’échelle% du% pays% au% temps% de% l’apartheid% et%de% la% domination% blanche,% puis% de% l’effondrement% du% système% et% de% ses% centres]villes% dans% les% années%1990,%la%tour%de%Ponte%City%est%un%parfait%exemple%des%aspirations% et% des% failles% de% la% société% sud]africaine% du% temps% de% l’apartheid.% Comparée% très% souvent% à% un% bidonville% concentré,% cette% tour,% en% plein% centre]ville% de% Johannesburg,% «% est% le% support% de% projections% contradictoires,%un%point%de%focalisation%des%rêves%et%des%cauchemars%de%la% ville,% vu% comme% un% refuge% ou% une% monstruosité,% un% lieu% idyllique% ou% dystopique.%Un%paratonnerre%captant%les% espoirs%et%les%peurs%de%toute%une% société.% »% 1% C’est% alors%que% je% m’intéresse% aux% moindre% faits% divers,% aux% multiples% visages% que% peut% offrir% ce% bâtiment% accueillant% tous% ces% habitants%à%la%déroute,%en%attente%d’une%situation%stable%et%d’une%nouvelle% vie.% 1)) Ivan)Vladislavic,)Ponte%City,%Le%paratonnerre%des% espoirs% et%des% peurs% d’une% société,)avril)

2014,)exposition)Le)Bal

47


48


Je% parcours% ces% couloirs% circulaires,% je% regarde% à% travers% une% porte,% je% pousse% les% fenêtres% et% tire% les% rideaux.% Je% veux% que% rien% ne% m’échappe.% J’observe% vivre% les% habitants,% me% remémore% autrefois% les% riches% entrepreneurs% habiter% les% lieux.% Quels% changements% !% Les% hommes% toujours%plus%haineux%des%autres%ont%inventé% de% nouveaux%moyens%pour% accueillir% la% vie.% Structures% interminables% ou% terres% hostiles,% les% populations% ont% été% classi[iées% au% temps% de% la% ségrégation% raciale.% Chacun%a% été% jugé% et%placé%dans%un% environnement%le% caractérisant.%Les% classes%sociales%se%sont%séparées,%les%ruptures%intensi[iées.% Le%pays%a% été% brisé,%les%habitants%oppressés%par%cette%vie%imposée%par%une%minorité.% C’est%en%parcourant%ces%endroits%que% je% prends%conscience%peu%à%peu%des% mécanismes% du% racisme% prenant% racine% au% plus% profond% de% l’être% humain,% de% ses%peurs%et% de% ses%complexes,% de% sa% fausse% représentation% d’une%stratégie% de%survie.%L’Holocauste%ne%suf[it%pas%à%expliquer%ce%qui%se% passe% aujourd’hui.% Tout% cela% aurait% pu% être% à% l’image% de% la% Seconde% Guerre% mondiale,% la% folie% des% nazies.% Car% l’Afrique% australe% a% été% traumatisée.%A%cause%des%instabilités%politiques,%des%con[lits%d’intérêts,%le% peuple%a%subi%d’atroces%inégalités,%souffrances%et%profanations.%Le% temps% du%pardon%est%en[in%arrivé.% Nelson%MANDELA%et%Frederik%DE%KLERK%ont% su% calmer% l’ardeur% de% certaines% personnes,% toujours% plus% avides% du% pouvoir%et%de%la%vengeance%en%présentant%des%excuses%publiques.% %Toutes% conditions% réunies% pour% juguler% les% peurs,% casser% le% cycle% infernal% des% rétorsions%et%miser% sur%la% construction% d’une% nouvelle% Afrique% du% Sud.%% Les%stigmates%de% la%population% sud]africaine% sont%visibles,% les%cicatrices% sont%distinctives.% La% mise% à% l'écart% de% la% population% considérée% comme% différente%aux%normes%de%la%société%n’a%jamais,%il%me%semble,%rendu%la%vie% plus% simple.% Pourtant,% ce% modèle% s’est% mis% en% place.% Il% a% existé,% existe% encore%vingt%longues%années% après%l’abolition%de% l’apartheid% et% existera%

49


tant%que% les%mentalités%ne% changeront%pas.%Ce% n’est%plus%de%l’inquiétude% mais%de%la%psychose.%L’enlèvement,%l’agression,%le%vol,%la%mort%sans%même%% les%avoir%imaginés.%Les%bidonvilles%ont%peur,% ils%me%font%peur.% Et%lorsque% la%nuit%tombent,%la%peur%n’est%que%redoublée.%J’accélère%le%pas,%j’angoisse,% j’imagine% et% me% projette.% Et% si…% L’agression% ne% semble% plus% avoir% des% mobiles% politiques,% comme% au% temps% de% l’apartheid.% A% tort% !% C’est% devenue% un% moyen%de% pression,%pour% dialoguer,% faire% ressentir%la% haine% de% l’autre.% Pourtant% la% guerre% est% [inie.% Alors% pourquoi% délire]t]on% encore% ?% Il% est% vrai% que% l’Afrique% du% Sud% est% trop% souvent% prise% en% exemple,%comme%toile%de%fond%pour%parler%de%gangsters%et%de%terreur.%On% donne% alors% une% vision% pessimiste% de% l’Afrique% du% Sud% de% l’après% apartheid.%Les%stéréotypes%rattrapent%très%souvent%la% réalité%:% inégalités% sociales,%racisme,%méprise% de%l’autre%causant%la%montée% de%la%violence%et% de% la% criminalité.% On% attribue% –% je% me% mets% du% coté% des%points% de% vues% limités% sur%l’histoire% africaine% et% de% leurs% intérêts%]% bien% souvent%à% ces% perceptions% erronées% une% double% cause% ;% l’une% objective% due% aux% turbulences% de% l’histoire% et% sa% répercussion% sur% les% populations,% une% autre% subjective% due% à% la% colonisation% de% ces% pays.% Mêlé% à% la% pauvreté% urbaine%et%aux%crises%du%logement,%c’est%tout%un%peuple%qui%subit%et%toute% une% nation% qui% encaisse.% En% complément% à% toute% cette% panoplie% d'événements,%on%assiste%à%l’extension%exponentielle%des%mégalopoles,%Le% Cap,% Johannesburg,% Pretoria,% Durban,% produits% d’un% exode% rural% mal% maîtrisé%transformant%les%bidonvilles%traditionnels%en% «%mégabidonvilles% »% tentaculaires%où% domine% le% travail%informel.% Les%paysans%quittent% leur% village,%à% la% recherche% d'une% vie%meilleure.% En% vain.%Comment%en%est]on% arrivé%là%?%A%ce%«%musée%vivant%de%l’exploitation%humaine%»%?%1 1% % DAVIS)Mike,%Le%Pire%des% mondes%possibles:%de%l’explosion%urbain%au%bidonville%global,)Ed.)

La)découverte,)2007,)quatrième)de)couverture.

50


% «% Taudis,% demi?taudis% et% super?taudis,% telles% est% la% cité% dans% la% perspective%du%progrès%») Patrick)GEDDES)cité)dans)Lewis)MUMFORD,)La%cité%à%travers%l’histoire,)Ed.)Seuil,)Paris,) 1964,)p.)545

Et% le% problème% est% de% taille% car% la% Banque% mondiale,% dans% les% années% 1990,%prédisait%que%la%pauvreté%urbaine%deviendrait%«%le%problème%le%plus% important%et%le%plus%politiquement%explosif%du%siècle%prochain.%»%2 Je% me% pose% la% question% des% cas% synoptiques% de% la% pauvreté,% des% conditions%de%vie%dans%les%bidonvilles%et%des%politiques%du%logement.%Il%va% sans% dire% que% la% pauvreté% urbaine% constitue% une% catastrophe% d’ordre% mondial.%Parler%de% bidonvilles%est%pour%moi% une% approche%relativement% sensible.%Les%questionnements%peuvent%être%dif[iciles%à%cerner.%Parce%que,% qu’est]ce% qu’un% bidonville?% A%partir% de% quelle% pathologie% parle% t]on% de% bidonville.% Les% dé[initions% sont% vastes.% Le% bidonville,% qui% vient% de% l’anglais% «% slum% »% dès% 1812,% signi[ie% taudis,% le% plus% souvent% en% centre] ville,%il%est%associé%à% l’époque% au%racket%et%au%commerce%criminel.%Mais%si% l’on% en% croit%l’anthropologue% René% MAUNIER,%ce% mot%vient%des%ouvriers% des% huileries%du% Maroc,% licenciés%lors%de% la% crise% économique% et%n’ayant% pas% d’autres% choix% que% de% vivre% sur%des% terrains% squattés,% recréant% des% habitats% avec% des% bidons% de% pétrole% aplatis.% Le% terme% a% eu% le% temps% d’évoluer.% De% nos% jours,% il% est% synonyme% de% conditions% de% logements% sordides,% de% surpeuplement,% de% maladie,% de% pauvreté% et%de% vice.% On% n’a% rien%à% envier%à% ces%quartiers.%Mais%les%bidonvilles%sont%bien% plus%qu’une% simple% maison,%c’est%devenu%un%quartier,%à% l’échelle% de%la% ville.%Ils%ont%su% s’imposer%sur%nos%conditions%humaines%et%nos%droits%formels. 2% %Anquing)SHI,)How%acces%to%Urban%Potable%Water%and%Sewerage%Connections%affects% Child%

Mortality,)Banque)mondiale,)janv.)2000,)p.14

51


52


Appartements,% logements% publics,% hôtels,% asiles.% Comment% les% différencier%de%l’informel%?%Un%squat,%un%camp%de%réfugiés,%la%rue... Alors%que% serait%la% vie% sans%les%banlieues,%sans%cette%catégorisation%de% la% société.%Imaginer%que% chacun%puisse%détenir%un%bout%de%terrain%en% plein% centre]ville% sans% réelle% distinction% de% rang% social% ou% d’origine.% Evidemment,%cette%idée%me%semble%largement%majoritaire%car%on%associe% bien% souvent% la% différenciation% des% villes% et% banlieues% à% des% idées% de% ségrégation.% Cela% ne% s’oppose% t’il% pas% au% concept% de% synergie,% l’exploitation%de%la%diversité,% indispensable% pour%le% développement%de%la% vie%en%communauté%?%On%retrouve%ici%une% réelle%opposition.%Hiérarchiser% les% choses,% leur% donner%du% sens% ou% davantage% de% valeurs%n’a% jamais%été% très% fédérateur.% Je% ne% comprends% pas% ce% qui% a% provoqué% la% dichotomie% entre% un% centre]ville% réservé% aux% Blancs,% propriétaires% et% investisseurs,% et%ses%périphéries%peuplées%de% Noirs,% de% mains%d’œuvre%ou%délinquants.% Il% me% paraît% fondamental% de% rassembler% les% têtes% et% les% mains,% permettant%d’offrir%de% nouvelles%possibilités%d’avenir.% Dans%cette%Afrique% séparée,% j’aimerais% pouvoir% voir% les% ghettos% s’installer% sur% tous% les% terrains% vierges%des% centres%ville,% j’aimerais%pouvoir%croire% que%le% Blanc% est% capable% d’accueillir% son% prochain,% je% souhaiterais% apercevoir% des% écoles% mixtes,% où% la% vie% en% communauté% prône% sur% les% notions% de% couleurs,% j’aimerais% voir% les% rues% commerçantes% se% remplir% d’artisanat% local,%d’artisans%et%d’apprentis,%où%la%rue%appartient%à%tout%le%monde%et%où% les%vieux%savoirs%de% voisins%se% transmettent.% J’aimerais% simplement%que% le%métissage%se%fasse%et%que%ce%pays%devienne%la%réelle%nation%arc]en]ciel.% Le% moindre% détail% est% à% considérer,% la% quiétude% est% à% retrouver.% Reconstruire% la% ville% ?% La% réinventer% ?% Tout% du% moins,% un% bouleversement.

53


«% Il% laissait% son% esprit% vagabonder,% le% regard% Tixé% sur% la% ville% moitié% bidonville,%moitié%paradis.%Comment%un%lieu%pouvait?il%être%si%laid,%si%violent% et%si%splendide%à%la%fois?%» Chris)ABANI,)Graceland,)New)York,)2004,)p.7

Quoi%qu’il%advienne,%cet%étalement%urbain% a%[ini%par%former%une%ceinture% continue% encerclant% une% bonne% partie% de% la% ville.% Le% tout% s’entremêle% créant% une% variété% in[inie% de% statuts% et% types% d’usages,% matrices% de% pauvreté% extrême% construites% sur% des% anciens% lacs% ou% carrières,% des% décharges%toxiques%ou%même% des%cimetières.%Rien%d’étonnant%à%cela% que% sur%ces%sites%dangereux,%les%catastrophes%sont%monnaie%courante.%Quelle% doit% être% la% limite% à% ce% développement% hostile% ?%Je% m’interroge% sur% les% gravures%d’un%numéro%sur%chacun%des%meubles%de%la%maison%de%Joseph%et% le% questionne.% Il% m’explique% que% les% résidents% ont% l’habitude% d’inscrire% leur%numéro%de%rue%sur%tous%les%meubles%de%leur%maison%parce%qu’à%tout% moment,% les% portes,% les% commodes% et% chaises% peuvent% être% comme% chaque% année% emportées% par% les% inondations.% La% pauvreté% urbaine% décuple% les% risques%naturels,% cette% circulation% automobile% intempestive% et%anarchique,% les%ruines%de% ces%infrastructures%sanitaires,%la% négligence% totale%de%notre%environnement%local...%ont%donné%naissance%à% des%risques% tout% à% fait% nouveaux% et% arti[iciels.% Cette% forme% chaotique% des% communautés% urbaines% de% ces% zones% polluées% alimente% sans% cesse% les% petites%catastrophes%qui%terrorisent%continuellement%les%métropoles.%Les% effets% de% la% ségrégation% sociale% et% spatiale% et% la% violence% qu’elles% engendrent%ne%peuvent%être%ignorés.%Modi[ier%la%ville%semble%être%tout%un% programme.%Tant%d’écrivains,%d’élus,%de%professionnels%racontent%sur%ces% villes% ghettos% et% ces% destructions% semblent% selon% eux% incontournables.% Mais%ne% peut]on%pas%travailler%avec% plutôt%que% de%les%ignorer%?%Dans%ces% quartiers%insalubres,% des%micros%sociétés% se% sont% créées,% organisant% un%

54


espace% a[in%que% chacun% y%vive%normalement,% et%au%mieux.% Les%habitants% ne% s’en% plaignent% pas% forcément.% Certes,% le% modèle% américain% fait% de% petits% pavillons% individuels% ferait% bien% le% bonheur% de% tous% mais% ces% modèles%urbains% sont]ils%à% envisager%?%En%intime% corrélation,% la% ville% et% ses% habitants% doivent% s’entretenir% a[in% de% créer% demain% un% avenir% commun% pour% que% les% lieux% vivent% grâce% à% leurs% utilisateurs.% Le% changement%n’est%possible%que%si%le%dialogue%existe.% L’Afrique% a% été% traumatisée% et%meurtrie.% Mais%elle% est% actuellement% à% la% recherche%d’une%identité%mondiale.%Je%ne%doute%pas%qu’elle%ait%de%l’avenir.% Après%avoir%affronté%l’esclavagisme,%les%dures%réalités%de% la%colonisation,% les% con[lits% de% la% guerre% froide% et% maintenant% l’oppression% de% la% mondialisation,% les% sud]africains% s’en% sortent% plutôt% bien.% Ils% ont% su% assimiler%tous%les%changements%imposés%par%les%différentes%dominations% et%restent%très%ouverts%sur%l’autre.%Ils%nous%apportent%beaucoup,%«%à%nous% les%usées%de%l’industrialisation.%»%1) ) Tout%va%trop%vite,%les%pays%font%la%course% à% la% production,% à% la% consommation,% les% habitants% en% oublieraient% presque% de% vivre.% L’Afrique% demeure% un% continent%de% vie,% l’identité% est% bien% plus% qu’une% couleur% de% peau.% C’est% une% question% de% valeur,% de% dignité,%d’attachement%social%mais%les%excès%du%monde%moderne%ne% vont] ils%pas%accélérer%la% décadence,% la% dégradation,%le% dégoût% ou%l’exode% des% populations% meurtries% ?% Où% est% la% limite% à% cet% urbanisme% encore% ségrégationniste%?

1% % VON)GARNIER) Christine,) L’Afrique% pour% passion,) Ed.)Saint) Augustin,)2010,) Un)regard)

dur)sur)l’Afrique,)et)souvent)injuste.)p.89

55


56


3.!!Christchurch!en!chantier

Loin% de% quatorze% mille% kilomètres% de% l’Afrique% australe,% je% tente% de% m’acclimater% à% ma% nouvelle% vie.% Fertilité% contre% pauvreté% des% sols,% irrigation%contre%sécheresse,%blanc%contre%noir,%j’arrive%sur%les%terres%néo] zélandaises.% Je% passe% d’un% extrême% à% un% autre,% de% l’Afrique% aride% au% croissant%fertile%de% l’hémisphère% sud,%de%là% où%il%faut%préserver%l’eau%à% là% où%l’eau% est%gratuite%et%ruisselle% toute% l’année% sur%les%[lancs%des%collines% vertes% émeraude.% Je% m’adapte% pourtant% aisément% à% cet% incroyable% contraste,% une%réalité.%Je%me% trouve% aux% antipodes%de% la%France,% envahie% par% les%moutons% qui% ne% cessent% de% brouter%l’herbe% grasse% des% prairies% in[inies.% Tout% y% est% différent.% La% nature% luxuriante% m’immerge% très% rapidement.%Pas%de%convention%entre% nous,%j’accepte%avec%plaisir%tout%ce% qu’elle%a% à%m’offrir.%Je%pro[ite% des%moments%de% solitude%avec%la% ville% pour% parcourir%ses%rues%à%la%tombée%de%la%nuit.%Mon%œil%indiscret%pénètre%dans% les% intérieurs% chaleureux% des% habitations% locales.% J’observe% les% silhouettes%évoluer.% Les% fenêtres% cadrent% la% scène% en% créant%des%écrans% lumineux%sur%des%mondes%que%mon%imagination%se%plait%à% explorer.%Voici% le% cœur% même% de% la% ville.% Je% m’habitue% à% partager% tous% ces% moments% intimes% avec% ces% gens,% inconnus,% à% vivre% des% fragments% de% vie,% des% instants% cours% de% chaleur%et%de% générosité.% Il% me% plairait% de% me% lancer% dans%la%reconstitution%d’une%œuvre% à%la% PEREC,%La%Vie%mode% d’emploi%se% déroulant% au% cœur% même% de% la% vie% néo]zélandaise,% évoquer% ses% habitants,%les%objets%qui%y%reposent%et%les%histoires%qui%directement%ou

57


58


indirectement%l’animent.%Je% comprendrais%ainsi% tous%les% mystères% de% ce% monde% encore% inconnu,% qui%depuis%tant%d’années,% me%laissent%sceptique% de% par% la% richesse% des% histoires% mystiques% qui% la% caractérisent.% Je% m’investis% toujours% davantage% dans% la% vie% de% cette% île.% Je% me% force% à% rencontrer%ses%gens,%écouter%des%histoires,%rechercher%le%plus%petit%détail% qui% fera%basculer%mon%cœur%pour%cette% île% si%merveilleuse.% Je%recherche% dans% les% villes% toujours% plus% d’indices,% d’éléments% constituant% mon% encyclopédie% de% la%terre% parfaite,% celle% où% l’on% ne% manque% de% rien,% dans% cette% vie% facile% qui% nous% apporte% tant.% Egoïste,% j’aime% passer% un% temps% démesurément% long% dans% les% quartiers% urbains% de% Wellington,% où% les% paysages% plus% beaux% que% jamais% dominent% la% ville% que% les% montagnes% entourent.% Les% centres%villes% avec%leurs% vieilles% maisons% coloniales,% ces% avenues% monumentales% baignées% de% soleil% et% de% joie% de% vivre.% Un% équilibre% parfait% entre% bâtis% et% végétation% procure% à% la% ville% son% incontournable%cachet.%Les%parcs%urbains%sont%bondés,%sur%les%pentes%des% collines,%ils%[leurissent%tout%au%long%de%l’année,%inlassablement%procurant% toujours%plus%de%[leurs%éclatantes.%Les%Jacarandas%croulent%sous%le%poids% des% ses% imposants% pétales% bleus.% Comme% leur% nom% l’indique,% ces% [lamboyants% dégagent% dans% les% rues% des% odeurs% de% parfums% naturels% embaumant%les% passants% amusés% à% la% vue% d’un% show%burlesque% donné% par%un%Kiwi%en%public.% Il% faut% se% rendre% à% l’évidence% que% les% villes% restent% un% aménagement% recréé% de% toutes%pièces%par%l’homme% et% que% les%sites%naturels% sont% bien% plus%époustou[lants%dans%ce%pays%encore%sauvage.%La%nature,%puissante%et% majestueuse%crée%à%elle%seule%bien%plus%de%détails%remarquables,%toujours% plus% ingénieux% et% innovants.% Des% empilements% de% pierres% si% [inement% taillées% que% même% l’homme% ne% pourrait% parvenir% à% les% réaliser.% Des% arbres%millénaires%si%imposants,%des%roches%d’une%parfaite%symétrie,%des%

59


60


vallées% polies% par% le% temps%qui%façonne% un% peu%chaque% jour%cette% terre% inespérée.% La% nature% règne% en% maître% sur% ces% terres% imaginées% et% dessinées%à% la% perfection.%A% force% de% dominer,%la% nature% oublie% quelque% peu% l’homme% qui% y% habite,% ces% gens% installés% sur% ces% terres,% cherchant% toujours%plus%loin% le%petit%coin%de%paradis.% A%croire%parfois%que% la%nature% souhaite% rester% seule.% Je% parcours% mon% chemin.% Je% passe% par%des%villes,% reste% immergée%plusieurs%jours%au% cœur%de% la%nature%sauvage,%revois%du% monde,% discute% avec% ces% habitants% heureux,% parcours% les% villes,% les% villages,% les% amas% de% maisons% sur%les% collines% toujours% plus% hautes.% Je% navigue% sur% un% lac% turquoise,% nage% avec% les% dauphins% de% la% côte% de% Monsieur% Nelson,% distingue% les% baleines% du% grand% large% du% Paci[ique,% m'émerveille%devant%un%glacier%intimidant,%piétine%un%volcan%en% activité,% solennels% moments% de% découvertes% inespérées.% Mon% guide% touristique% m'emmène% dans% des%endroits%toujours% plus%improbables.% Je% survole% les% quelques%lignes%de% descriptions%à%son%sujet,% m'enthousiasme%à% l’idée% de% voir%une% nouvelle%merveille,%lui%fait%con[iance% et%me%rends%à% destination.% Sans%vraiment%ré[léchir%à% ce% qui%m’attend,%je% me% laisse%guider%jusqu’aux% portes% de% cette% ville% méconnue.% Christchurch% s’impose% de% par% ses% montagnes%avoisinantes.%Soulignée% par%la% chaîne% montagneuse,%j’admire% sa%situation%si%propice.%Mer%et%montagnes,% montagnes%et%mer.%Chacun%se% fait% face,% ils% dialoguent% ensemble,% les% versants% enneigés% plongeant% lentement% dans% cette% mer% si% plane.% Parfaite% harmonie% où% chacun% a% sa% place,% ils% se% complètent% et% s'embellissent% mutuellement.% Impatiente% de% découvrir%cette%ville,%je%pénètre%dans%ces%rues.% Avant% même% de% parvenir% au% premier% croisement% de% rues,% je% retourne% mon% guide% touristique% et% cherche% désespérément% sa% date% de% création.% 2010,%j’y%suis!%Pourquoi%n’ai]je%pas%plus%de%détails,%je% lis%et%relis%les%pages% réservées% à% Christchurch,% admire% les% photos% présentées% mais% reste%

61


néanmoins% perplexe.% Christchurch% ou% ville% maudite% ?% Ca% ne% serait% pas% mentir% que% d’af[irmer%cela% !% Stupé[iée,% je% m’empresse% d'accoster%le% seul% homme% que% j'aperçois% et% me% con[ie.% «% Trente% secondes% d’apocalypse,% je% suis% vite% sorti% de% ma% maison.% Je% ne% pouvais% pas% rester% debout.% Je% me% suis% accroché%de%toutes%mes%forces%à%l’arbre%du%jardin%qui%tremblait%avec%le%sol.% Ce%fut%les%trente%secondes%les%plus%longues%de%ma%vie.%Puis%tout%est%redevenu% calme,% un% silence% pesant% sans% que%personne% n’ose% bouger.% Je% pensais% que% c’était%la%Tin%du%monde.%Mais%je%suis%encore%là,%que%Dieu%le%veuille,%%rétorque% Marcel.% Implantée% sur% la% faille% sismique% qui% scinde% la% Nouvelle]Zélande% en% deux% îles,%Christchurch%a%été% partiellement%détruite% lors%des%derniers% tremblements% de% terre.% Un% premier% en% septembre% 2010,% 6,5% de% magnitude.% Un% second% record,% le% 22% février% 2011% à% 12h50.% Pendant% la% pause% déjeuner,% soudain% trente% secondes% de% panique.% La% terre% tremble% comme% jamais% elle% n’a% tremblé% en% Nouvelle]Zélande,% de% mémoire% humaine.% L’épicentre% se% situe% à% quelques% kilomètres% du% centre% de% Christchurch.% La% plus% grosse% ville% de% l’île% du% Sud% de% Nouvelle]Zélande% tombe% en% ruine% après% quelques% secondes% de% secousses.% Les% habitants% sont% terri[iés.% Au% compteur% 7,2% sur% l’échelle% de% Richter.% Le% bilan% du% séisme% est% très% lourd.% Le% recensement% of[iciel% dénombre% sept% cent% cinquante% cinq% bâtiments%effondrés% et% les%deux% tiers% de% la% ville% sont% à% détruire.% Les%plus%hauts% buildings%n’ont% pas% résisté.% Il%ne% reste% que% des% ruines.% La% place% centrale,% la% cathédrale% n’est%que% gravats% et% poussières.% Deux% ans% après,% le% 11% février% 2013,% nous% entamons% une% minute% de% silence.% Je% me% plonge% dans% le% souvenir,% m’imagine% ces% scènes% de% destructions,% m’imprègne% de% cette% panique% incontrôlée,% pense% à% ces% hommes%accablés. Je% me% balade% dans%la% ville% et% ma% première% impression% est%relativement% terrible.% Est]ce% une% blague% ?% Mettez]vous% en% tête% le% dernier% [ilm%

62


cataclysmique% de% SPIELBERG% et% vous% voilà% au% plein% cœur% de% Christchurch.%Vrais%décors%de%cinémas%hollywoodiens%ou%bande%annonce% touristique%pour%promouvoir%Bagdad,% peut]être%[inalement%une%nouvelle% attraction%hantée% de% Disney%Land.% Je% conclurai%[inalement%en% assimilant% cette%ville%à% un%champ%de%paint]ball%géants%où%les%barricades%segmentent% la% ville% créant% un% terrain% de% jeu% macabre% et%lugubre.% Pleine% d’espoir,% je% parcours%la% ville% de%Christchurch,%je% côtoie%ses%rues%en% ruines,%désertées% par% ses% habitants,% à% la% recherche% de% vie,% d’animations,% d’une% chose% qui% change%du%chaos%et%du%désespoir.% Il%m’a%vite% fallu%accepter%que% cet%hyper% centre%ville%était%maintenant%devenu%fantôme.%Je%n’y%crois%toujours%pas.%Je% me% balade% et%marche% à% coté% d’interminables%barrières%de% sécurité% et%de% panneaux% d’entrées%interdites,% délimitant% une% zone% rouge,% épicentre% du% séisme% ou% cœur% du% centre% ville,% je% ne% saurais% dire% lequel% des% deux% domine% sur% l’autre.% Je% frôle% les% pans% de% murs% effondrés% et% des% routes% cisaillées,%un%trou%de%deux%mètres%entre%une%moitié%de%route%et%sa%jumelle% et%des%tas%de%gravats,%encore%et%toujours.%Je%n’ai%jamais%vu%un%tel%désordre.% A% l’heure% où% j’écris,% un% bâtiment% sur% deux% est% encore% présent,% aucun% d’entre% eux% n’est% occupé% et% aucun% d’eux% ne% le% sera% un% jour.% La% déconstruction%a%commencé.%Ce%que%le%tremblement%de%terre%a%oublié,%les% hommes% le% feront.% Instables,% les% fondations% ont% bougé% se% déviant% quelquefois%de%plusieurs%centimètres%de%leur%position%d’origine.% Ce% récit% va% me% permettre% de% relater% l’existant% a[in% de% [ixer% ce% qui% va% disparaître% ou% ce% qui% n’existe% pas% encore.% Cette% ville% en% mutation% doit% être% racontée.% Je% ne% quitte% pas% mon% carnet% de% croquis,% m’obligeant% à% écrire%sur%ce%que%je%vois,%ce%que%je%ressens.%Je%réalise%un%croquis,%bifurque% à% un% carrefour% et% tombe% sur% une% merveille% plus% imposante,% si% détruite% que% cela% en% deviendrait% presque% beau,% à% graver% dans% la% roche,% à% conserver%intacte.

63


64


Je% tente% de% la% dessiner% mais% [inis% par% renoncer,% au% pro[it% d’une% photographie.% Les% bâtiments% sont% trop% mal% en% point% pour% pouvoir% réinvestir% les%lieux,% s’exclame% Stanley.%Après%le%tremblement%de%terre,%il%n’y% a%eu%que% les% voyous% qui% sont% retournés%dans%les% bâtiments%pour%pillier% les% seules%choses%qui%nous% restaient,%reprend%Louis.%Après%la%catastrophe,%les% populations% ont% quitté% cette% ville% hantée% de% ruines,% les% entreprises%ont% cessé% d’investir%dans%cette% économie% effondrée.% Seuls%les%ouvriers% sont% venus%en% masse%pour%y%trouver%du%travail.% Je% contemple%les%camions%qui% traversent%les% rues%sans% cesse% depuis%maintenant%deux%années,%remplis% de% débris.% J’admire% la% délicatesse% des% pelleteuses% au% travail% et% ces% cinquante% mille% ouvriers%venus%de%tous%les%coins%du%monde% pour%prêter% mains%fortes%et%reconstruire% ensemble%l’avenir%de% Christchurch,% le%futur% de%l’île%du%Sud%de%la%Nouvelle]Zélande. Je%me%sens%enfermée%dans%des%stigmates%formels.%Un%nouveau%cul]de]sac.% J’en%ressors%toujours%plus%lancinante%à% l’idée%de%rebrousser%chemin%et%de% re]parcourir%encore%ces%décors%devenus%routiniers.%Il%n’y%a%rien%à%faire,%je% renonce% à% la% longue% et% triste% description% des% lieux.% Je% refuse% cet% apitoiement%sur%cette%ville%meurtrie%et%innocente.%Que%puis]je%apporter%à% ce% funeste% tableau% ?% L’urgence% de% bouger% les% choses,% à% ma% minable% échelle%du%touriste%spectateur%soumis%à%cette%effervescence.%Je%m'horri[ie% à% l’idée% de% décrire% cette% catastrophe% comme% une% œuvre% singulière% mais% spectaculaire.% Comment% obtenir%une% écriture% logique,% telle% un% chemin,% une% continuité% ordonnée% de% la% pensée% humaine% ?% Je% suis% entourée% de% gravats,%je% marche% sans%cesse% sur%des%débris%impromptus.% Ma%course%est% freinée,% mon% chemin% barré,% ma% destination% repoussée.% Et% le% modèle% se% répète,% inlassablement% les% barrières% m’octroient% le% passage,% les% failles% m’obligeant%à%changer%de%route.%

65


66


Que% puis]je% donc% faire% dans% ce% décor% inédit% ?% Il% a% au% moins% la% [ierté% d’aviver% en% moi% des% sentiments% de% désespoir% encore% jamais% vécus% jusqu’alors.%Je%ressens%une% profonde% solitude,%cette%silhouette%postée% au% milieu% de% la% rue% déserte,% cherchant% sans% espoir% une% occupation% suf[isamment%excitante%pour%me%redonner%goût%à% la%découverte.%Trop%de% choses%vues%pour%aujourd'hui.%Je%décide%[inalement%d’arrêter%mes%visites,% de% trouver% un% hôtel% et% reposer% mes% esprits% macabres,% hantés% par% les% victimes% de% cette% catastrophe.% Le% désir% semble% relativement% facile% à% réaliser.% Je% ne% me% doutais% pourtant% pas% que% je% m’engageais% dans% une% véritable% chasse% au%trésor.%Les%hôtels%fermés,%les%routes%condamnées,%les% rues%désertées.%Je%devrai%[inalement%accepter%que%la%banquette%arrière%de% la%voiture%n’est%que%trop%peu%souvent%utilisée.% Depuis% le% désastreux% tremblement%de% terre,% Christchurch% fait% face% aux% questions% cruciales% posées% par% son% implantation% territoriale.% La% conjonction%de%facteurs%géographiques,%sismiques%et%d’erreurs%commises% lors% de% la% construction% de% la% ville% ne% tenant% trop% peu% compte% de% la% prévention%des%risques%et%le%processus%de%son%urbanisation,%ont%fait%de%la% seconde%ville%de%Nouvelle]Zélande,%un%lieu%profondément%sinistré.%Qui%en% est%le% responsable%?%La% population% urbaine,% souhaitant%toujours%plus%de% vues% spectaculaires% et% d’endroits% impromptus,% a% construit% sur% des% versants%instables%des%montagnes,%débroussaillant%les%zones%interdites%et% s’isolant% toujours% plus% haut% sur% des% rives% alluviales% abruptes.% Cette% inconscience% provoquant% toujours% davantage% d’instabilités% croissantes% des% sols,% victimes%de% glissement%de% terrain% lors%des%activités%sismiques% courantes%du% pays.% Le% fait%est%là,%les%tremblements%de% terre% constituent% d’excellents% baromètres% de% la% crise% du% logement% urbain.% Car,% Christchurch% est% vulnérable.% Exposée% à% des% aléas,% elle% présente% une% certaine%fragilité%face%aux%sinistres.%On%pourrait%facilement%se%demander

67


68


les% raisons% qui% ont% poussé% les% habitants% à% s’installer% là.% Bien% que% la% situation% de% Christchurch% soit% quelque% peu% idyllique,% cette% ville% s’est% développée% à%proximité%de%volcans%et%de%la%mer,%sur%la%faille%sismique%du% Paci[ique.% Séismes,% inondations,% glissements% de% terrain% constituent% le% catalogue% des% catastrophes% naturelles% les% plus% fréquemment% destructrices%des%cités%néo]zélandaises%depuis%des%siècles.%Comme% le%dit% Tadao% ANDO% de% sa% ville% Kobé,% l’ampleur% des% catastrophes% des% villes% re[lète% celles%«% des%carences% urbanistiques% généralisées% »% de% ces%villes.% Il% est% vrai% que% la% mixité% séduisante% de% la% ville% de% Christchurch% s’avère% manifestement% vulnérable% lors% des% événements% catastrophiques.% Comment%les%sociétés%appréhendent]elles%les%risques%?%Qu’advient]il%des% habitants%en%cas%de%catastrophes%?%Se%raccroche]t]on%à%son%intégrité%dans% un% cas%de% traumatisme% aigu% ?% Telle% que% je% la% vois,% Christchurch% donne% l'impression% d'une%cité% inachevée.%Belle% ville,% drôle% d’anachronisme.% Ma% curiosité%m’emmène%dans%des%endroits%les%plus%improbables,%où%les%villas% abandonnées% bordant% la% rivière% servent% de% débarras% aux% peintres% surmenés% par%le% travail% de% reconstruction,% où%le% remord% que% les% choses% ne%se%soient%pas%tournées%autrement%immerge.% «% Bref,% les% espaces% se% sont% multipliés,% morcelés% et% diversiTiés.% Il% y% en% a% aujourd’hui% de% toutes% tailles% et% de% toutes% sortes,% pour% tous% les% usages% et% pour% toutes% les% fonctions.% Vivre,% c’est% passer% d’un% espace% à% un% autre,% en% essayant%le%plus%possible%de%ne%pas%se%cogner%» Georges)PEREC,%Espèces%d’espaces,%Edition)Galilée,)Avant)propos)p.14

La%journée,%le%rythme%de%vie%décélère,%on%évolue%au%rythme%du%passé,%tout% y%est%plus%calme,%plus%intense,%plus%profond.%Les%clous%s’enfoncent%les%uns% après%les%autres%faisant%retentir%les%bruits%de%marteau%en% échos%dans%les% rues%vides%des%quartiers%désertés.%Les%artistes%tentent%d’apporter%de%la

69


70


vie.% Des% œuvres% éphémères% [leurissent,% dans% des% endroits% épars% mais% tout%projet%visuel% est%dirigé% vers% un% potentiel% spectateur.% Il% ne% manque% que% lui.%Au% lieu%d’apporter%de%la% vie,% les%projets%apportent%du%désespoir.% Les% messages% sont% envoyés% mais% à% qui% ?% L’art% devient% inutile.% L’arbre% orange% se% dénude.% Symbole% de% la% résistance% face% au% tremblement% de% terre,% de% la% protection% des%biens%et%de% l’appel%à% la% mobilisation,% l’action% n’aura%servi%à%rien.%Par%contre%un%peu%plus%loin,%on%peut%visiter%la%ville.%Un% train%touristique% est% organisé,% faisant% des% rondes% autour%des%gravats%et% décrivant%à%ces%touristes%choqués%les%détails%d’une%ville%fantôme.%Le% train% passe%et%repasse,%transportant%toujours%plus%de%touristes%ébahis%par%tant% de% spectacle.% Certaines% rues% sont% bloquées.% La% végétation% pousse% et% la% nature% reprend% ses% droits% sur% les% constructions% humaines.% La% rue% est% animée,% tard% le% soir.% La% musique% s’évapore% de% la% ville% détruite.% Des% lumières% s’en% dégagent,% les%spots%en% suspens%au%dessus% des%gravats,% les% jeunes%s’amusent%dans%ce% décor%insolite.%Ici,%ils%ne% gênent%personne.% Cet% idéal% endroit%pour% les% rave% parties% en% fait% un% lieu% prisé% dans%le% monde% libertin% des% soirées% néo]zélandaises.% La% ville% sert% à% ça,% aux% fêtes% improvisées,%aux%touristes%émerveillés%par%toute%cette%destruction%et%aux% ouvriers%volontaires%de%travailler%jours%et%nuits. «% Je% n’oublis% nullement% le% libre% arbitre.% Je% suis% l’adversaire% du% pur% déterminisme% historique% qui% dit:% il% te% faut% d’abord% guetter% le% sens% de% l’évolution%du%monde,%et%puis%t’insérer%dans%le%courant%» Gratry)cité)par)Max)SCHELER,)L’idée%de%paix%et%le%paciTisme,)Ed.)Montaigne.)1953.))La%paix% perpétuelle,%Est?elle%maintenant%à%notre%portée?)p.76

Ici% les%sols%bougent%et%il% faut% faire% avec.% Abandonnant%mon% programme% initial% de% voyageur% dévorant% les% endroits%toujours% plus% merveilleux% les% uns%des%autres,%je%décide%de%m’installer%dans%cette% ville.%Je%me%fonds%dans%

71


l’environnement,%j’habite% avec%les%gens,% je%vis%avec%leurs%traditions,%leur% culture%pour%découvrir%leurs%plus%intimes%secrets%qui%me%permettront%de% comprendre% leurs% peurs,%leurs% craintes,% leur%vie% actuelle% dans%une% ville% dépeuplée%et%abandonnée%par%le%bon%sens.%C’est%ici%que%j’ai%rencontré%des% Kiwis.% Ici,% tout%est%vert%et% kiwi,% les%animaux,% les%fruits,% les%gens.% C’est%là% que% j’ai% vécu,% chez% ces%maoris% tendres% et% accueillants,% dans% une% petite% baraque% en% plein% milieu% de% la% zone% pavillonnaire% résidentielle% du% Canterbury,% excentrée% de% Christchurch.% Une% vie% à% l’américaine,% étroite% cuisine% à% moquette,% une% salle% à% manger% en% bois% massif% soit% disant,% aux% sanitaires% loquaces%avec% huit% colocataires% locaux.% Quel% beau% bordel% ou% peut%être% simplement% des% choses% ordinaires,% dans% un% monde% ordinaire% avec%des%gens%extraordinaires.%Depuis%que%l’on%n’ouvre%pas%que%les%volets% mais% aussi% la% télévision% et% l’écran% de% notre% ordinateur,% le% jour% s’est% modi[ié.%Nous%nous%rapprochons%du% monde,% nous%entrons%dans%un% tout,% dans% une% forme% de% commutations% d’informations% sans% aucun% rapport% avec% le% temps% réel.% Au% temps% qui% passe,% un% temps% d’histoire% et% de% chronologie% se% succède% au% temps% de% l’exposé% instantané,% qui% se% vit% derrière% un%écran.%On% prend%de%la% distance,%on%s’éloigne%et%on% adopte%un% esprit% de% spectateur% impuissant.% Le% temps% s’arrête,% l’espace% est% insaisissable.% Je% reste% devant% mon% écran% à% regarder% ce% qui% se% passe% ailleurs.% Tout%semble% plus%beau,%plus%calme.% Pourtant%autour%de% nous,% la% vie%doit%reprendre.%Que%faisons]nous%pour%elle%? Les%villes%existent%depuis%quelques%milliers%d’années%et%une%généralité%se% relève% de% celles]ci,% leur% évolution.% Les% villes% ont% toujours% été% l’espace% privilégié% des% grandes% transformations% sociales,% économiques,% techniques% et% industrielles.% Lieu% propice% aux% grandes% évolutions% de% l’humanité,% la%ville%est%le% point%essentiel%de% chaque% nation%pour%dévoiler% l’image% du% pays,% son% activité,% son% énergie,% son% dynamisme.% Ces% lieux%

72


avantagés%regroupent%les%grandes%institutions%politiques%et%concentrent% les%pouvoirs%de%la%nation.%C’est%alors%qu’une%question%se%pose%;%est]ce%que% l'espace% re[lète% l'identité% de% l'homme,% ou% bien% est]ce% que% l'espace% façonne%son%identité% ?%Jusqu’alors,% c’était%les%paysages%naturels%locaux%et% les% ressources% qui% formaient% l'identité% de% l’homme.% Mais,% comment% l’environnement% arti[iciel,% conçu% et% réalisé% par% l’homme,% peut]il% refaçonner%et%redéterminer%l’identité%et%les%manières%de%vivre%?%Il%va%sans% dire% que% la% diversité% et% la% richesse% culturelle,% ainsi% que% les% identités% locales,%contemporaines%et%historiques%doivent%trouver%leur%voie%dans%le% développement% des% paysages% urbains% modernes.% Car,% tout% simplement,% nous%ne%voulons%pas%habiter%dans%des%villes%uniformes,%sans%authenticité,% formées% d'acier,% de% béton% et% de% verre,% suivant% le% modèle% des% Disney% Lands.%Comme%le%pose%Rem%KOOLHAAS,%dans%son%livre%La%ville%générique% –% X,% M,% L,% XL,% le% problème% de% l'homogénéisation% des% villes% se% pose% à% travers% la% mondialisation% et%l'urbanisation.%Il% dénonce% la% ville% comme% «% moyen% actuel%»% pour%que%la% ville%puisse% évoluer%sans%contrainte.% La%ville% générique% ne% répond% alors%qu'à% une% offre% et% une% demande.% Elle% est% en% perpétuelle% mutation.% Elle% en% oublie% son% identité.% Une% catastrophe% naturelle% peut]elle% être% à% l’origine% d’une% réelle% mutation% ?% Permettant% ainsi% à% la% ville% de% se% redessiner% selon% les% nouvelles% tendances% du% moment,%être%à%l’asymptote%de%sa%contemporanéité%?% Multiples%et%diverses,% telles%sont%les%perceptions%principales%que%permet% la% ville,% nos% cinq% sens% sont% stimulés.% Je% marche.% Je% ne% parviens% plus% à% discerner%les%odeurs.% Les%sons%proviennent% de% partout.% Cette% multitude% de% sons%en%fait%un%bruit.%Parfois,%je%ne% distingue%plus%le% rire%des%mouettes% du%piaillement%des%enfants.1))Je%parviens%à%suivre%un%bout%de%conversation,% 1)))Camille)TOUVENY)sous)la)tutelle)de)Joseph)ABRAM,)Regards%sur%Tophane,)2010

73


74


des% fragments% de% vie% racontée,% des% morceaux% d’histoires% aléatoires% et% impromptues.%La% ville% propose%un% panel%de% perceptions%différentes.% Elle% est%un%tout,%fait%d’architecture,%de% culture,%de%cinéma,% de%littérature%et%de% ré[lexion% sur% les% modes% d'habiter.% La% ville% offre% une% multitude% de% fonctions,%d’activités.%Elle%permet%une%abondance%d’expériences,%tant%sur% le% plan% social,% humain,% culturel% qu’historique.% La% ville% permet% une% quantité%in[inie%de%lieux%différents,%d’espaces%à%habiter,%à%vivre,%à%peupler% ou% demeurer% ;% ruelles,% boulevards,% belvédères,% places% centrales,% esplanades,% parcs,% points% de% vue,% percées,% troquets,% musées,% centres% commerciaux...% Chacun% s’approprie% la% ville% comme% il% la% pense,% chacun% l’utilise%comme%il%la%souhaite.%Cette%appropriation%se% fait%au%travers%de%sa% vision% personnelle.% L’homme% fait% la% ville,% l’usager% crée% ses% besoins.% L’architecte% doit%travailler%dans% son% temps% et%diagnostiquer% le% présent,% faire% «% l’état% du% monde% »% comme% le% suggère% Günther% ANDERS.% J’aime% comparer% la% ville% à% une% théière.% La% théière% est% conçue% pour% une% même% utilité,% pourtant% elle% est% pensée% différemment,% selon% le% pays,% selon% l’époque,% selon%la% civilisation,% les%coutumes% locales…%Cela% peut%être% une% comparaison%avec%la%ville,%ne%croyez]vous%pas%? «%J’aime%ma%ville,%mais%je%ne%saurais%dire%exactement%ce%que%j’y%aime.%Je%ne% pense% pas% que% ça% soit%l’odeur.% Je% suis% trop% habitué% aux% monuments% pour% avoir% envie%de%les% regarder.% J’aime%certaines%lumières,%quelques% ponts,%des% terrasses%de%café.%J’aime%beaucoup%passer%dans%des%endroits%que%je%n’ai%pas% vus%depuis%longtemps%» Georges)PEREC,%Espèces%d’espaces,%Edition)Galilée,)Ma)ville)p.87

Georges% PEREC% évoque% la% poésie% de% la% ville.% Il% tente% de% déceler% la% profondeur,% l’identité% de% chaque% petit% espace.% Il% révèle% la% ville,% des% espaces%qui%deviennent%proches%et%sensibles%pour%en%faire%des%moments

75


76


de%promenades%et%d’évasions.%Mais%fait]on%vraiment%une% ville%?%Penser%la% ville% ne% peut% pas% se% faire% sans% penser% l’architecture.% Ces% deux% notions% sont%indissociables.%Peut]on%penser%une%ville,%à%son%échelle%urbaine,%dans% sa%globalité%?%N’est]ce%pas%l’essence%même%de%la%ville%que%de%se%constituer% par% les% usagers,% d’être% pratiquée% et% ainsi% organisée% par% les% habitants% comme%ils%la%voient%?%Le%sujet%nécessite%un%réel%engagement.%L’action%doit% être% pérenne% et% durable,% viable% pour% les% habitants% retrouvant% ainsi% ce% qu’ils%ont%perdu%mais%éviter%les%erreurs%du%passé%à%ne%pas%répéter.% Comment% l’état% de% Nouvelle]Zélande% doit]il% gérer% la% crise% post% catastrophe%?%La%ville%est%tourmentée%par%le%temps%qui%passe,%trop%vite.%Le% traumatisme%n’est%il%pas%qu’un%prétexte% à%la%misère%et%à%la%pauvreté%?%%La% vie%est%un%enchaînement%de%traumatismes%plus%ou%moins%bien%vécus,%plus% ou% moins% bien% surmontés.% On%en% tire% des%leçons%et% avec% le% temps,% tout% s’oublie,%voire% tout%se% répète.% Comment%faire% pour%qu’un% monde% puisse% exister% en% dehors% du% temps% et% de% l’emprise% sociétale% et% politique% ?% Christchurch% est% tombée% hors%temps,% hors%société% et% hors% politique.% Le% lieu% n’a% pas% de% cohérence,% pas% d’emprise% dans% le% monde.% Ici,% ce% qu’il% manque,%c’est%la%chose%qui%donne%sens%à%la%ville%;%la%vie.%Les%magasins%sont% à%l’abandon,%les%chiens%errants%peuplent%les%rues.%La%ville%n’est%pas%stable.% Des%énormes%exosquelettes%sont%construits%autour%des%bâtiments%a[in% de% les% maintenir% debout,% limitant% la% destruction.% Bien% plus% que% des% échafaudages,% d’énormes% structures% métalliques% portent% le% bâtiment% matériellement% existant.% La% ville% est% soutenue.% De% part% leur% structure% imposante,% ces% exosquelettes% bloquent% l’entrée% des% bâtiments.% C'est% la% matérialisation% de% cet%interdit,% un% outil% qui% détruit% la% ville% socialement% autant% qu’il% la% sauve,% la% destruction% du% temps% car% la% ville% serait% potentiellement% fonctionnelle.% Au% lieu% de% cela,% c’est% une% ville% zombie.% Christchurch%est%un%trou%noir,%dénué%de%sens.%Mais%la%ville%n’est%pas%morte

77


78


comme% Pompéi% par% exemple.% Les% habitants% que% l’on% a% évacués% contre% leur% gré.% La% ville% n’a% plus% de% fonction% mais% la% ville% a% la% faculté% d’être% reconstruite. Version%n°1,% hypothèses% :%L’idée% première% a% été% de% reconstruire% un% pôle,% un%îlot%relativement%important%a[in%de% reloger%les%habitants%rapidement.% Pour%répondre% à%l’urgence,% la%somme% d’argent%dépensée% est%démesurée.% Les% logements,% pas% assez% pensés% voient% le% jour.% Ces% habitations% dites% provisoires,%sont%maintenant%devenues%permanentes.% Certaines%maisons% se%sont%reconstruites.%Toutes%les%maisons%se%ressemblent%et%s’enchaînent,% juxtaposées,% elles% n’ont% aucune% identité% singulière.% Ces% clones% ont% été% installés% par% l’état.% A% un% tel% point% que% le% mobilier,% la% télévision% et% la% bouteille% de% champagne% ont%été% offerts.%L’ancien% centre]ville% est%devenu% une% banlieue%dortoir.%Le% tremblement%de% terre%a% projeté% la%ville%dans%un% avenir% très% cauchemardesque,% loin% de% la% ville% d’antan% à% taille% humaine,% liée%et%attractive.%La%ville%a%été%reconstruite%en%pointillé,%sans%continuité.% Version%n°2,% réalité%:%La% reconstruction%doit%faire%preuve%d’intelligence.% Il% faut% reconstruire% avec% vigueur% et% enthousiasme,% avec% des% nouvelles% techniques%toujours% plus% performantes%en% matière% de% tremblement% de% terre.% Des% fondations% mouvantes,% des% bâtiments% [lexibles,% le% tout% bougeant% avec% les% sols.% Tout% est% pensé% a[in% d’éviter% une% nouvelle% catastrophe.% L’édi[ication% est% l’action% de% donner% corps% à% ses% idées,% la% traduction% de% la% pensée,% l'imaginaire% constructif% en% acte% de% bâtir% et% d’ériger%la% matière.% La% construction% est%bien%souvent%suivie% par%l’action% d’habiter% les% lieux.% La% construction% induit% donc% une% notion% d’habitat% digne,% respectant% son% usager.% J’entame% une% ré[lexion% sur% la% nature% de% l'intervention% de% l'architecte% dans% une% conjoncture% de% catastrophe% naturelle,%ici%le%tremblement%de%terre.%Un%carnet%de%voyage%me%permettra

79


80


de%relater%les%faits%et%confronter%l’imaginaire%en%phase%d’être% reconstruit% à%la%culture%néo]zélandaise%de%ce%pays%si%précieux.% «"Ne%pas%dire,%ne%pas%écrire%«%etc.%».%Se%forcer% à%épuiser% le%sujet%même%si%ça% à%l’air% grotesque,%ou%futile,%ou%stupide.%On%n’a% encore% rien%regardé,%on%n’a% fait%que%repérer%ce%que%l’on%avait%depuis%longtemps%repéré.%S’obliger% à%voir% plus%platement.%Lire%ce%qui%est%écrit%dans%la%rue.%Déchiffrer%un%morceau%de% ville,%en%déduire%des%évidences,%essayer%de%classer%les%gens,%continuer.%» Georges)PEREC,%Espèces%d’espaces,%Edition)Galilée,)Avant)propos)p.14

A% l’heure% de% la% reconstruction,% on% voit% peu% à% peu% des% habitations% se% reconstruire.% Les% besoins% en% logements% sont% manifestement% cruciaux.% Mais% la% reconstruction% de% la% ville% est% prévue% sur% plusieurs% longues% années,% prévoyant% ainsi% des% plans% de% relance,% un% urbanisme% pensé% et% ré[léchi%pour%ses%usagers.%Quelle%est%la%place%de%la%ville%lorsqu’on%parle%de% reconstruction% ?%L’analyse%doit% être% approfondie.% La% puissance%publique% doit% être% refondée,% l’apport% rapide% à% la% population% d’un% minimum% de% service%est%indispensable%constituant%des%chantiers%pilotes%incluant%dans% leur%mise%en%œuvre%une%pédagogie%des%risques%et%des%bonnes%pratiques.%% Shigeru% BAN,% l’architecte% de% son% temps% invente,% construit% la% nouvelle% cathédrale% avec% des% matériaux% rapides% à% mettre% en% œuvre,% le% carton.% Il% érige% le% nouvel% avenir% des% habitants,% reconstitue% des% lieux% intimes% nécessaires% à% l’homme% a[in% de% trouver% ses% repères% et% croire% en% sa% reconstruction.%Car,%l’homme%sans%ville%n’existe%pas,%la%ville%sans%l’homme% n’existe% pas.%Faire%corps%avec%la%ville.% Voici%le% travail%subtil%qui%permettra% de% donner% sens% à% la% reconstruction.% En% travaillant% avec% l’existant,% sans% faire%table%rase%du%passé,%l’enjeu%est%de%recréer%une%nouvelle%ville%avec%les% enjeux%sociaux%et%urbains%actuels.

81


82


II.!!Le!traumatisme,!entre!mort!et!résilience

Même% si%ma% démarche%se%veut%être%une%approche%sensible%de% l’espace,%je% tente% de% ponctuer% mon% propos% par% un% regard% analytique% sur% la% destruction,% l’étude% de% certaines% notions% en% lien% direct% avec% la% catastrophe.%C’est%à%l’aide%de%ces%récits%sensibles%vus%précédemment%et%ce% ton% personnel% que% j’ai% pu% prendre% connaissance% des% maux,% de% la% destruction%que%l’homme% a%provoquée% plus%ou%moins%volontairement%et% de%la%catastrophe%qui%s’en%est%suivie.%Dans%une%telle%situation,%on%parle%de% traumatisme,% de% ce% type% de% «% dommage% causé% par% un% événement% traumatisant%»,%ici%la%catastrophe.%Dans%cette%partie,%je%tente%de%cerner%les% principales%altérations%du% traumatisme% psychique% de% l’individu% et% de% la% communauté.% Ces% maux% peuvent% en% effet% contribuer% à% une% spirale% destructrice,% individuelle% ou% collective,% touchant% les% acteurs% et% les% structures% même% de% la% ville.% Dans% le% but% de% clari[ier% mes% recherches,% j’illustre% mes% propos% à% l’aide% d’expériences,% espérant% que% vous% y% trouverez,% tout% comme% moi,% une% certaine% reconnaissance% dans% ces% exemples.%Dans%un%tel%cas,%suis]je%amenée%à%parler%de%la%phénoménologie% comme% démarche% partant%de% «% l’expérience%en% tant% qu’intuition%sensible% des% phénomènes% »% ?% Il% est% vrai% que% je% relate% une% démarche% dont% le% principe%est%d’extraire%les%dispositions%essentielles%des%expériences%ainsi% que%l’essence%de%ce%dont%on%fait%l’expérience.%Le%point%important%de%cette% partie% est% d’essayer% d’aboutir% la% catastrophe,% d’en% imaginer% son% avenir,% des% situations% plausibles% futures% plus% ou% moins% positives% ainsi% que% la% notion%solennelle%du%comment%reconstruire.

83


J'aborderai% en% premier% lieu% la% question% de% la% mort,% de% la% destruction% partielle% d’une% ville% et% des% conséquences% produites%sur% l’individu% et% sa% communauté.% J’élaborerai% une% pensée% sur% la% ville% résiliente,% basée% sur% des%théories%de% grands%penseurs%du%XXème%siècle% au%travers%d’exemples% concrets%de%villes%en%voie%d’être%reconstruites.%Pour%[inir,%je%tirerai%de%ces% analyses% de% la% catastrophe,% des% méthodes% et% pensées% pouvant% être% considérées% à% juste% titre% dans% le% but% de% ré]agencer% et% redynamiser%des% villes%dévastées.

84


85


86


1.!Destruction!et!perte!d’identité

Face% à% toutes% ces%villes% dévastées,% je% m'interroge% sur% les% conséquences% directes%ou%indirectes%de%la%catastrophe,%du%traumatisme%qui%succède%à%la% destruction% et% irrémédiablement% de% la% perte% de% quelque% chose.% La% catastrophe% désigne% avant% tout% les% effets% «% dommageables% d’un% phénomène%brutal%»,%durable%ou%intense,% d’origine%naturelle%ou%humaine.% Limitons]nous% aux% trois% exemples% mentionnés% en% première% partie.% Qu’elles%soient%naturelles%ou%humaines,% les%catastrophes%entraînent%une% fracture% de% la% continuité% organisée% et% du% confort% acquis.% Cette% fracture% nécessite%obligatoirement%la%présence% de%l’être%humain,%d’un%individu%ou% d’une% communauté% occupant% ces% terres,% construisant% leur% identité,% la% ville.% L’homme,% de% par% ses% constructions,% précipite% la% catastrophe,% la% provoque% en% lui% offrant% des% situations% incluant% des% possibles% pertes% humaines%et%la%destruction%individuelle%ou%collective.% La%terre%se%pervertit%au%regard%de%Dieu%et%elle%se%remplit%de%violence.%Dieu% vit% la% terre% :% elle% était% pervertie,% car% toute% chair% avait% une% conduite% perverse%sur%la%terre.%Dieu%dit%à%Noé%:%«%La%Tin%de%toute%chair%est%arrivée,%je% l’ai%décidé,%car% la%terre%est%pleine%de%violence%à%cause%des%hommes%et%je%vais% les%faire%disparaître%de%la%terre.%»% La)Genèse,%La%Bible%de%Jérusalem,%Chapitre)6:11)

87


Pour%les%croyants,% ce%récit%raconte% les%origines%du% monde% créé% par%Dieu,% puis% de% l’Humanité% au% rythme% des% générations.% L’homme% désobéissant% ira% jusqu’à%provoquer%la% colère%de%Dieu.% Entre%corruptions%et%violences,% c’est% ainsi% que% l’homme% déclenche% le% long% processus% de% son% autodestruction,% le% déluge% sur% terre.% Doit]on% considérer% la% place% du% prophète,% celui% qui% [ixe% son%regard% sur%le% scénario% du% pire% et%l’annonce% comme% étant%inévitable%?%A%en%croire% l’histoire,% les%religions,% la%création% du%monde,%les%textes%qui%relatent%les%actes%destructeurs%de% l’homme% sur% sa% propre% communauté,% les% sentences% des% dieux% envers% les% hommes% désobéissants%et%ce% depuis%le%commencement...%il%me%paraît%probable%que% l’humain% soit% quelque% peu% suicidaire.% En% précipitant% sa% propre% mort,% l’homme% ne% précipite]t]il% pas% celle% de% sa% communauté% ?% A[in% de% bien% cerner% les% différents% acteurs% victimes% de% ce% phénomène% de% la% catastrophe,% il% me% faut% clari[ier% la% différence% entre% deux% termes% de% la% condition% humaine,% l’individu% et% la% communauté.% L’individu% doit% son% épanouissement% personnel% à% la% communauté,% mais% n’en% reste% toutefois% pas%prisonnier.%C’est%principalement%dans%l’expérience%du%dialogue% et%de% la%ville%que%l’individu%trouve% son%lien%communautaire%fondamental,%voire% indispensable% à% l’humain.% Toutefois,% le% sentiment%d’appartenance% à% une% communauté% se% double%inévitablement%d’un% sentiment%d’unicité% propre% à% l’individu% qui% le% conduit% à% vouloir% se% distinguer% des% autres.% Ce% long% chemin% qui% m’a% permis% de% tirer% ces% expériences% de% la% destruction,% cet% état% des% lieux% du% monde% instable% dans% lequel% nous% vivons,% me% laisse% largement% penser% que% l’individu% règne% sans% partage% dans% une% quasi] indifférence% vis]à]vis% de% la% vie% sociale% et% où% le% collectif% est% prié% de% se% mettre%à%son%service.%Vacillant%entre%son%intérêt%privé%bien%plus%que%pour% l’intérêt% général,%l’individu%est% avide% de% pouvoir%et%d’autorité.% Il%va% sans% dire% que% la% communauté% est% dépendante% des% actions% de% l’homme% lui] même.% L’exemple% le% plus% concret% de% ce% phénomène% est% principalement%

88


lorsque% l’on% parle% d’écologie% et% de% préservation% de% notre% planète.% Malencontreusement,% il% me% semble% que% notre% société% contemporaine% a% fait% de% nous% des% hommes% plus% individualistes% que% communautaires,% la% vitesse% du%monde% dans%lequel%nous%vivons,% le% pouvoir%grandissant%de% la% technologie...ont%fait%de%l’homme%un%être% suicidaire,%pouvant%exterminer% sa%propre%communauté. C’est%dans%un%incontournable% enchaînement%que% je%suis%amenée%à%parler% de% la% [in.% Cette% notion% temporelle% qui% peut% être% perçue% comme% un% passage% vers%l’au]delà,% l’idée% de% la% mort.% Cette% notion% ne% s’oppose% pas% nécessairement%à%la%vie%mais%plutôt%à%la%naissance,%ce%don%qu’est%donné%à% chaque% être%de% s’épanouir%librement%dans%un%monde%qui%lui%a%été%donné.% Qu'entendons]nous% par% mort,% cette% limite% sans% épaisseur% ni% extension,% impondérable% et% imperceptible% ?% La% mort% n’est% pas% seulement% l’arrêt% brutal% du% cœur%d’un% homme.% Il% nous% est%plus%dif[icile% de% parler% d’âme,% individuelle% ou% collective,% de% notre% conscience% qui%nous% fait%homme% ou% société,% qui% nous% fait% concepteur% car% celle]ci% demeure% invisible% à% nos% yeux.% N’est]ce% pas%un% destin% que% de% mourir%?% La% catastrophe% précipite% néanmoins% les%choses,% de% la% vie% à% la% mort,% parfois%de% manière% tragique.% L’homme% est%hanté%par%le%problème% du%temps,%par%la%connaissance% de%sa% mort,% inévitablement,%on%se%dirige%vers%le%terme.%Ce%n’est%pas%la%mort%en% général%qui%est%son%souci% premier,%mais%sa%mort,%la% mort%propre,%la% mort% en%première%personne%:%ma%mort%! Cette% hantise% du% passage% vers% l’au?delà,% l’homme% tente% de% la% maitriser% grâce% à% l’architecture,% ces% ouvrages% d’art% faisant% la% valeur% même% de% la% construction% humaine.% A[in% de% comprendre% toute% la% subtilité% de% ces% édi[ices,% il% me% faudrait% dé[inir% en% premier% lieu% l’architecture.% L’architecture% a%pris%naissance% presque% en% même% temps%que% l’homme,%il%

89


en% fait%d’elle% sa% dépendance% et%réciproquement.% Frank%Lloyd%WRIGHT%a% cette%dé[inition,%«%c’est%l’homme,%et%c’est%plus.%C’est%l’homme%en%possession% de%sa%terre.%») 1%Je%me%plais%à%imaginer%l’architecture%comme% une%conquête% de% l’espace% par%l’homme,% comme% un% désir%d’immortalité% de% son%être% au% travers% de% ses% créations.% Depuis% tout% temps,% l’homme% érige% des% constructions,%des%tours%de%plus%en%plus%hautes,%se%rapprochant%toujours% plus% du% ciel,% dialoguant% avec% les% cieux.% A% en% croire% les% intransigeantes% destructions% que% l’homme% fait% subir% à% son% architecture,% elle% reste% toutefois%vulnérable%menant%la%construction%jusqu’à%l’état%de%ruine.%Dans% ce% sens,% ne% peut]on% pas%parler%d’architectures%éphémères% ?%Car%qui% dit% destruction% dit%ruine% et%qui% dit%ruine% dit% architecture% éphémère% ?% Dans% cette% situation,% il% est%dif[icile% de% célébrer% l’éphémère.% La% destruction% de% l’architecture% anéantit% directement% l’homme% même,% ses% valeurs,% son% identité%car%l’homme%et%les%lieux%sont%en%connivence.% L’analyse%de%son%étymologie%permet%de%dé[inir%la%destruction%comme%«%la% mise%à%bas%d’un%édiTice,%ce%processus%qui%se%développe%dans%le%temps%est%le% résultat%concret%d’une%action%sur% la%matière%»,%qu’il%s’agisse%de% la% nature,% ou% encore% de% la% main% de% l’homme% contre% ses%propres% constructions.% La% destruction% s’inscrit% dans% une% logique% de% la% terreur% dé[inie% comme% une% violence% matérielle% et% symbolique.% De% destructions% intransigeantes,% d’une%mort%atroce,%dans%ce%monde%contemporain,% l’homme% orchestre% sa% propre% perte% d’identité,% anéantissant% personnellement% son% système% sémantique.% On% en% revient%donc%à% parler%des%maux% qui% amputent% notre% terre,%opèrent%sur%notre%civilisation%et%agissent%sur%les%mentalités% %1)WRIGHT)Frank)Lloyd,%L’avenir%de%l’architecture,)1ère)Ed.)Gonthier,)Paris)1966,)p.)25

90


individuelles%ou%collectives.%La%ville%est%l’identité%de%l’homme,%car%c’est%au% travers% de% l’architecture% que% les%structures%sociales%et%institutionnelles% trouvent%leur%support.% Il%me% plaît%de% parler%de% vestiges%dans%une% telle% situation.% La%ruine% est%la% première%conséquence%directe%et%visible% d’une%catastrophe.%La% ruine%est% mémoire,% lieu% de% symbole% ou% de% souvenirs,% presque% rien% ou% lieu% du% possible,%elle%conserve% quelque% chose%de% ce% qui%a% existé,% elle% exprime% la% sacralité% de% l’être% humain% tout% en% connotant% sa% fragilité.% Entre% refus%et% acceptation,% la% ruine% meurt% lentement% comme% à% l’image% de% la% Tour% de% Pise,%penchée% par%rapport%à% la%verticale,%lourde%et%agonisante.%C’est%alors% qu’on%remarque%le% lien%intime%qu’entretient%l’homme%avec%l’architecture.%% Le% monument,% véritable% référent%identitaire,%constitue% au% cœur%de%cette% stratégie%de% la% stupéfaction%une%cible% privilégiée.%Car%un%pays,%privé% des% référents% matériels% qu’il% croyait% éternels% est% de% fait% un% pays% affaibli.% Lorsque% l’architecture% tombe% en% ruine,% elle% rappelle% un% peu% plus% à% l’homme%et%à%sa% communauté%qu’ils%demeurent%mortels.%Ces%paysages%de% désolation%sont%les%conséquences%inévitables%d’un% con[lit%avec%l’homme,% de% ses% bâtisses% édi[iées% sous% le% ciel,% d’une% mort% triomphante% elles% disparaissent,% marquant% le% passage% du% temps% indigne% et% ingrat% et% l’élaboration% de% l’Histoire% faite% de% destructions% intentionnelles.% Faut]il% accepter% cette% mort,% respecter% leur% volonté% d’être% à% jamais% cadavres% jonchant% le% sol% ?% A% la% suite% d’une% catastrophe,% la% perte% d’identité% est% probablement% le% plus% dur% syndrome% à% gérer% pour% les% communautés.% Cette%dimension%symbolique,%sémantique%de%la% ville,%l’image%de%la%nation% altérée% par%un%désastre,%une%sensation%d’avoir%été% violé% comme%en%1940% lorsque% les%troupes%de%la% Wehrmacht,% en%possession%de% Paris,% pénètrent% sur%les%Champs%Elysées%et%passent%sous%l’Arc%de% Triomphe.%Dans%ce%sens,% l’individu%ne% possède%aucun%contrôle% de%la%situation,%il%s’agit%d’une%perte%

91


de%sens%de%la%réalité.%Ne% peut]on%pas%parler%de%dépersonnalisation%liée% à% l’expérience% du% traumatisme% ?% Ne% cherchons% pas% à% quanti[ier% l’importance%du%con[lit.%Il%dépend%de%chaque%individu.% «%Chers%Contemporains%du%temps%de%la%Tin%!%» Günther%ANDERS

A% ce% qui% n’en% Tinit% pas% !% Cette% expression% me% plaît,% m’intrigue.% Je% trouve% que%cette%phrase%relate% la%situation%dans%laquelle%l’homme%doit%évoluer%à% la% suite% d’une% catastrophe.% Elle% me% laisse% perplexe% par% la% quantité% de% questions%qu’elle%soulève.%Lassitude%ou%espoir,%cette%expression%dénote%la% [in,%un%principe% d'achèvement,%se%terminer.%Elle%induit%une% certaine%idée% du% temps%et% de% l’espace% dans% lequel% il% œuvre.% Elle% soulève% la% question% existentielle%de%l’homme% autodestructeur.% Le% temps%rappelle% à% l’homme% sa%petitesse%dans%ce% monde,%en%martelant%son%âme,% son%corps,% ses%biens.% Le% temps% n’est% pas% palpable,% mais% le% temps% laisse% des% marques.% Les% vestiges%architecturaux%sont%chargés%de%sens,%pourtant,%ils%évoquent%une% époque% révolue.% La% page% se% tourne,% le% temps% court% et% oublie.% L’architecture% en% ce% sens% n’est]elle% pas%éphémère,% bien% trop% éphémère% pour%assumer%entièrement%sa%fonction%première? Un% traumatisme% collectif,% une% guerre,% un% coup% d'état,% une% catastrophe% naturelle,% une% attaque% terroriste%plongent%chaque% individu% dans%un%état% de% choc,% sorte% de% mort%sensorielle.% Cette% situation% bouleverse,% après% le% choc,%nous%redevenons%des%enfants,% désormais%plus% enclins% à% suivre% les% leaders%qui%prétendent%nous%protéger,%reconstruire%durablement%ce%qui%a% été% perdu% et% projeter% l’avenir% de% chacun.% Réagir% pour% nous,% dans% une% situation% inattendue.% Peut]on% néanmoins% faire% le% discernement% des% actions%«% bonnes%ou%moins%bonnes%»% à%respecter%après%une% catastrophe% ?%

92


Dans% cette% situation,% Naomie% KLEIN% appelle% ceci% le% «% capitalisme% du% désastre%») 1,% ce% type%d’opération%consistant%à%lancer%des%projets%contre%la% sphère% publique% au% lendemain% de% catastrophes,% pro[itant% de% l’anéantissement%des%esprits%et% consciences%pour%engranger%des%pro[its% principalement%personnels.%Il%est%dif[icile%d’imaginer%que%ceci%existe%dans% des%systèmes%civiques%et%loyaux% mais%le% «%redressement%d’une%situation%»% peut%être%un%excellent%moyen%de%propagande.%On%est%amené%à%parler%de%la% catastrophe% «% facilitatrice% »% devenant% ainsi% plus% persécutant% et% plus% horrible% encore.% Naomie% KLEIN% nous% parle% de% choc% psychologique% extrême% a[in% de%briser%toutes%formes%de%résistances%permettant%ainsi%de% mettre%en%place%toutes%formes%d’intrusions%et%«%d’actions%opportunistes%».%% Elle% dénonce% les% systèmes% capitalistes% et% ses% grandes% idéologies.% Comment%discerne]t]on% la% dupe% et%les%excès%des%hommes% de% pouvoir% ?%% Comment% imaginer% la% reconstruction% rapide% dans% des% situations% post] traumatiques%?%En%lisant%le%récit%de%Naomie%KLEIN,%je%me% questionne%sur% les%manières%de% gouverner%les%pays,% d’imposer%des%choix,% de%pro[iter%du% système.% Cette% lecture% me% bouleverse.% Je% m’interroge% aussitôt% sur% les% grandes%directives%décidées%lors%d’une%reconstruction%de% ville.% Comment% reconstruire%?% Comme%le%mentionne%avec%audace%Roland%BARTHES,%«%ce%qui%est%facile%est% toujours% nouveau% ».% Au% cours% des% siècles% derniers,% suite% à% l’évolution% architecturale,% il%me% semble% que% l’architecture%contemporaine% tend%vers% un% style% international% dont% les% inspirations% nouvelles% s’expriment% au% travers% d’une% architecture% radicale% et% puriste% souvent% quali[iée% de% minimaliste.%Ces%constructions%récentes%ne%sont]elles%pas%devenues% 1) )

Naomie)KLEIN,%La%stratégie% du%choc:% la%montée%d’un%capitalisme%du% désastre,)Ed.)Actes)

Sud,)2008,)Canada

93


atemporelles% ?% D’une% existence% hors% du% temps,% les% nouvelles% constructions% se% limitent% parfois% à% l’agencement% de% volumes% sans% les% mettre% en% scène.% A% quoi% la% question% de% l’atemporalité% est]elle% liée% ?% Il% n’est%probablement%pas%de%mon%ressort%de%donner%une%réponse%effective% à% cette% question%concrète% mais%je%pense% que%la% question%doit% être% posée% a[in% de% soulever% les% principaux% enjeux% du% monde% contemporain% dans% lequel% nous% vivons% car% face% à% la% mondialisation,% l’architecture% et% l’urbanisme% des% villes% se% transforment% et% sont% remis% sérieusement% en% cause.% Pour%bien% faire,% il% me% faudrait%illustrer%mes% propos% grâce% à% une% analyse% comparative% de% bâtiments% iconiques.% Mais% ce% travail% m’éloignerait% de% mon% sujet% premier% et% soulèverait% des% questions% intéressantes% sans% réelles% réponses% apportées% de% ma% part.% Le% retour% à% l’architecture% vernaculaire% peut]il% être% une% solution% aux% crises%sociales,% environnementales% et% culturelles% que% nous% connaissons% aujourd’hui% ?% Peut]on%créer%sans%se% référer%?%J’en%doute,%peut]être%parce%que%les%leçons% viennent%d’avant.% Regardons% autour%de% nous,% les%plus%belles% places,% les% plus%symboliques%bâtiments%de%nos%villes.%Les%regardez]vous%à% leur%juste% valeur%?%La%technicité%dans%les%moindres%détails,%du%savoir]faire%transmis% par% l’architecte,% l’ouvrier,% le% constructeur.% La% place% du% temps% dans% les% œuvres% architecturales% et% urbaines% est% déterminante.% Chaque% matière,% chaque% forme% exprime% une% temporalité% particulière,% s'inscrit% dans% une% histoire%et%provoque%ainsi%du%sens,%car%on%ne%saurait%penser%l’espace%sans% inclure% le%temps.%Est]ce%que%la%perception%de%l’architecture%est%restreinte% par% notre% monde% contemporain%?%Ce% monde% si% grand% qui% nous%entoure,% fait% par% l’architecte% qui% voudra% voir% son% bâtiment% s’ériger% pour% se% garantir%une% vie%éternelle,% conçu% pour%son% intérêt%personnel,%se% voulant% toujours%plus%novateur%et%dénué%de% toutes%signi[ications%à% la% portée% des% usagers.% «% L’architecture% est% morte% »% selon% Hannes% MEYER,% le% père% fondateur% du% mouvement% Neues% Bauen.% L’architecture% est]elle% encore%

94


une%culture%collective%?%Doit]on%dans%ce%cas,%réautomatiser%l’architecture% du%passé,%connoter%ses%formes%pour%redynamiser%l’architecture% locale%et% ainsi% toucher%ses%utilisateurs%?%La% question% semble% sans% réponse.%On% se% pose% la% question% de% la% reconstruction%après%traumatisme.% Les% réponses% sont% multiples.% La% large% vision% de% l’architecture% vue% au% niveau% de% la% critique% contemporaine%et%de%sa% théorie% nécessite%un% regard% orienté% sur% le% sujet.% Mais% cette% pratique% est% relative% et% relèverait% d’une% certaine% subjectivité%de%ma%part.%C’est%pour%cela%que%j’invite%aux%débats,%à%ouvrir%la% discussion%a[in%d’obtenir%différents%regards%créant%ainsi%toute%la%richesse% qui% fait%la% valeur%même% de% l’architecture.% Rien% n’interdit%de% se% poser%la% question.%Au%contraire.%A%travers%ce%court%écrit,%j’ébauche%une%pensée%qui% puisse%aboutir%un% jour.% Une% amorce% d’une%ré[lexion%qui% me% tient%à% cœur% et% qui,% je% pense,% trouvera% une% réponse% en% chacun% de% nous.% Toute% personne%qui%dit%s’intéresser%à%l’architecture%se%doit%de%s’interroger%et%de% creuser% toujours% plus% ces% questions.% Et% particulièrement% les% futurs% architectes,% dans%le%but% d’exceller%dans%cette% pratique%a[in% de%conserver% ce%qui%nous%a%été%légué%et%transmettre%durablement%les%nouvelles%notions% acquises.%A%nous%d’y%travailler.

95


96


2.!!La!résilience!pour!surmonter!les!traumatismes

La% catastrophe% n’épargne% rien% ni% personne.% Le% traumatisme% est% bien% souvent%imprévu,%imposé,%rapide% et%intransigeant.%Mais%l’homme% a%cette% incroyable% capacité% d’adaptation% lors% d’une% catastrophe.% Cette% rupture% d’un% discours% bouleverse% son% habitude,% change% ses% pratiques,% ses% institutions,%cet%espace%étatique%dans%lequel%l’homme%doit%réapprendre%à% évoluer.% Comme% le% suggère% les% stoïciens,% «% si% tu% ne% peux% pas% changer% l’ordre%du%monde,%change%au%moins%l’ordre%de%ton%cœur%».%Dans%un%tel%état,% l’homme% se% rattache% à% des% situations% connues,% des% éléments% apaisants% comblant%ainsi%sa%faiblesse%psychique. A%la%différence%de% la%mort,%je%me% pose% dans%cette%partie%la%question%de% la% résilience% d’un% peuple,% de% sa% capacité% à% encaisser% un% choc,% à% sortir% vainqueur% d’une% épreuve% traumatisante% en% dépit% des% risques,% avec% un% ressaisissement% de% soi.% De% nombreuses% dé[initions% ont% été% déclinées% autour% de% ce% concept.% Une% parmi% tant% d’autres,% issue% de% plusieurs% auteurs.% Michel% MANCIAUX,% Stefan% VANISTENDAEL,% Jacques% LECOMTE% et% Boris% CYRULNIK,% regroupent% non% seulement% l’individu% mais% aussi% le% groupe,%la%famille,%l’économie,%l’écologie,%le%territoire%et%même%la%ville.

«% La% résilience% est% la% capacité% d’une% personne% ou% d’un% groupe% à% se% développer% bien,% à% continuer% à% se% projeter% dans% l’avenir% en% dépit%

97


d’événements% déstabilisants,% de% conditions% de% vies% difTiciles,% de% traumatismes%parfois%sévères.%» Boris)CYRULNIK,)La%Résilience%ou%comment%renaître%de%sa%souffrance%?,)Ed.)FABERT,)) Série.)Penser)le)monde)de)l’enfant,)2004

La%résilience%est%un%terme%français,%issu%du%latin%resilientia%employé%dans% le%contexte%de%la%métallurgie%et%qui%manifeste%la%capacité% à%retrouver%son% état%initial%suite%à%un%choc%ou%une%pression%continue.%Il%a%donc%la%capacité% à%absorber%l’énergie%cinétique%sans%se%rompre.%A%la%suite%de%cet%emploi,%le% terme%de% résilience% a%longtemps%été%développé%en%médecine,% dans%le%cas% de% la%psychanalyse%et%l’étude% des%cas%traumatiques.% Dans%le%dictionnaire% historique% français% résilier% vient% de% l’ancien% français% re% ]% mouvement% arrière,%retrait%]%et%salire% ]%sauter,% bondir.%Dans%ces%termes,% la%résiliation% est% l’acte% par% lequel% on% met% [in% à% un% engagement,% une% promesse.% La% résilience% se% situe% dans% un% processus% de% rupture% d’un% contrat,% d’un% désengagement.% Un% individu% dit% résilient% n’est% pas% pour% autant% un% individu% invincible% ou% invulnérable.% Il% n’est% pas% intouchable% ou% inaccessible% aux% émotions,% aux% sentiments,% à% la% souffrance.% Le% sujet% résilient%peut%rencontrer%des%limites%à% sa% résilience.%Ainsi,%rien%n’indique% que%le%sujet%qui%se%montre%résilient%à%un%moment%donné% de%son%parcours% de% vie% le%sera%tout%le%temps%et%face% à%tout.%La% résilience%évoque%l’idée% de% souplesse% et%d’adaptabilité.% Devenu% un% concept% transdisciplinaire,% cette% notion%reste%toutefois%dif[icile%à%mesurer. Dans%cet%écrit,%je%m’attarderai%plutôt%à%parler%de%résilience%urbaine.%Notre% siècle% actuel%atteint%des%records%en%matière% de% catastrophes%et%de% coûts% liés% à% la% reconstruction.% Les% médias% passent% d’une% catastrophe% à% une% autre,%des%inondations%les%plus%meurtrières%à% la%catastrophe%mondialisée%

98


la% plus% dévastatrice% jamais% connue% jusqu’alors.% Les% images% chocs% s’enchaînent,% les% conséquences% à% long% terme,% la% reconstruction% et% les% conditions% de% retour% à% la% vie% normale% pour% les% populations% touchées,% toutes%ces%questions%en%suspens%dans%les%esprits%et%les%interrogations%des% médias% toujours% plus% avides% de% nouvelles.% Mais% si% ces% catastrophes% augmentent,% elles% sont% probablement% liées% aux% enjeux% ]% logements,% activités,% infrastructures,%équipements%]% qui% [leurissent%de% plus%en% plus% dans% des% zones% d’aléas.% L’urbanisation% extrême% est% en% cause,% le% réchauffement% climatique,% les% nouvelles% formes% de% productions% surabondantes,%les%technologies%de%pointe%non%maîtrisées...%Toujours%est] il% que% les% populations% vivent% mal% les% crises% de% destruction.% Les% assurances%sont%de%plus%en%plus%coûteuses%et%impactent%profondément%le% fonctionnement% des% villes.% On% se% pose% bien% souvent% la% question% de% la% politique% de% gestion% des% risques% dans% une% ville% parfois% en% totale% contradiction% avec% le% développement% urbain% ne% tenant% que% trop% peu% compte% des% potentielles% défaillances% en% cas% de% crise.% Quelles% sont% les% limites%au%fonctionnement%des%villes%?%Comment%une%ville%peut]elle%avoir% la%capacité%de% persister%et%de% s’adapter%à%la% suite% d’une%catastrophe% ?%Ce% que%l’on%devient%n’est%plus%ce%que%l’on%aurait%dû%être.% «%se%retrouver%»,%ce% verbe% transitif% illustre% bien% la% situation.% Reconnaître% son% chemin,% s’orienter,% se% repérer,% revenir% sur% son% chemin% d’origine% ou% encore% récupérer% ce% qu’on% avait% perdu,% oublié.% Tant% de% verbes% exprimant% le% phénomène% de% résilience.% Mais% tout% le% monde% n’est% pas% capable% de% devenir% spontanément% résilient.% L’enjeu% est% de% taille.% Quand% peut]on% parler%de%ville%résiliente%?%Comment%peut]on%vivre%le%changement? Cette%notion%a%été% introduite%dans%la% théorie% du%développement%durable.% Il%s’agit%alors%de%résilience% collective.% De%même% qu’un%individu% subit%un% traumatisme%à%la%suite%de%crises,%les%sociétés%humaines%peuvent%être

99


La)vie)Ă )Beyrouth)sous)les)bombes,)26)juillet)2006 source:)larevuedesressources.org

100


éprouvées% par% des% catastrophes% :% la% résilience% est% alors% la% capacité% ou% l’acte% de% retrouver% un% fonctionnement% normal,% à% absorber% une% perturbation% et% à% retrouver% ses% principes% générateurs% à% la% suite% d’un% désastre.% Le% concept% de% résilience% interroge% la% façon% de% repenser% le% système% urbain.% Dès% lors,% après% un% trouble% majeur,% il% est% essentiel% de% dé[inir% des% modalités% de% gestion% de% crise% en% intégrant% la% complexité% même%de%la% ville.% L’essence% même% du% concept%est%de% proposer%ainsi%des% outils% et% méthodes% contribuant% à% la% résilience% de% la% ville% dans% une% optique% de% durabilité,% avant%d’en% étudier%les%limites.% La% résilience% peut% donc%se% caractériser% par%la% capacité% à% s’adapter%à% un% danger,% à% en% gérer% ou% éviter% les% conséquences% négatives.% Elle% peut% se% retrouver% dans% la% construction% de% bâtiments%résistants% aux% risques% ou% celle% de% systèmes% sociaux%préparés%aux%crises. A%l’heure%des%Grands%Bouleversements,%un%nouvel%intérêt%pour%la%question% de% l'impact% territorial% des% risques% a% émergé.% Rester,% fuir,% résister% au% déplacement% ou% être% contraint% à% l'immobilité,% comment% réagissent% les% habitants% de% ces% territoires% traumatisés% ?% Après% une% catastrophe,% comment% trouvent]ils% les% ressources% pour% se% réagencer% autour% d'un% projet% commun% ou% qui% leur% a% été% bien% souvent% imposé% ?% Quelle% place% accorder%à% l'expérience% du%risque% et% à% sa% potentielle% résurgence% ?%Tous% ces% questionnements% apparaissent% à% la% question% de% la% résilience% post% catastrophe.% Ils% visent% à% soulever% des% compréhensions% globales% des% risques%et%de%leurs%conséquences%sur%les%territoires%et%sa%population,%des% efforts% de% plani[ication% et% la% place% de% la% démocratie% participative% ainsi% que% les% différents% ressorts% de% résilience% qui% peuvent% conduire% à% la% réhabilitation% de% la% ville.% La% résilience% se% développe% à% court,% moyen% ou% long% terme.%L’idée% est%de%repenser%successivement%les%infrastructures%et%

101


réseaux,% le% retour% des% habitants% à% la% redynamisation% économique% jusqu’au%développement%socioculturel. C’est%alors%que% je%me% pose% la%question% existentielle% de%la% reconstruction,% l’acte% de% commencer% à% ériger% de% nouveaux% bâtiments% permettant% une% cohésion%à%la% ville.%Le%travail%est%de% taille%car%les%efforts%pour%remédier%à% la% dislocation% d’une% ville,% de% son% tissu% matériel% et% humain% sont% titanesques.% En% plus,% bien% souvent% la% conciliation% entre% des% éléments% forts% divergents%tels% que% les%souhaits% des% habitants,% les% points% de% vues% des% urbanistes,% les% moyens% d’action% [inanciers% ou% administratifs,% morcelés%entre%des%autorités%et%des%structures%diverses%sont%complexes.% Mais% l’objectif% commun% ne% doit% pas% être% perdu% de% vue.% La% ville% doit% instaurer%les%conditions%d’un%redéveloppement%urbain%et%durable%du%site% et% de% son% cadre% de% vie.% L’habitant% sinistré% est% à% considérer% comme% partenaire%et%non%victime.% Tout%l’enjeu%est%là% a[in% de%penser%la% ville% dans% son% intégralité% avec% l’usager.% Il% me% plairait% de% reprendre% l’écrit% de% Gustave% KAHN% lorsqu’il% parle% des% rues% de% Rome,% si% vastes% et% monumentales,% envahies% de% calèches% et% de% piétons% et% d’imaginer% la% future% Christchurch,% réédi[iée% en% quartiers% neufs% dont% le% paysage,% la% courbe%de%la%rue,%les%détails%constructifs%et%façades%surgissent%du%sol%sans% avoir%été%gênés%par%de%trop%grandes%servitudes%et%dont%le% sens,%le%lien%et% le%symbolisme%retrouvent%une%logique. «%La%loi,%c’est%d’aller%vers%la%clarté,%l’ordonnance%d’un%luxe%sobre%accessible% à%tous,%vers%un%confort%pour%tous.%»% Gustave)KAHN,)Mon%livre,%L’Esthétique%de%la%rue,)Publié)chez)Iris,)mai)1899

Qu’ils% soient% géographiques,% topographiques,% économiques,% politiques,% sociaux,% culturels,% l’acte% architectural% et% le% principe% d’édi[ication% d’un%

102


bâtiment% sont% précédés% d’une% pensée,% d’un% désir% de% voir% ériger% une% œuvre% utile,% une% demande% constructive% positive.% Bâtir% est% un% acte% volontaire%de%modi[ier%son%environnement,%le% façonnant,% l’embellissant.% Certains% choix% dans% la% construction% appliquent% des% principes% de% bon% sens%:% réutiliser%ce% qui% peut%l’être,% et%préserver%ce% qui% sert%déjà.) Je% peux% donc% avancer% que% l’architecture% témoigne% d’une% pratique% constructive% utile,% bâtir%l’espace,% le% vide% créant% ainsi% des% verticales,% des% ombres,% des% masses% ou% des% percées,% des% mystères% invitant% à% la% découverte,% des% rythmes% et% ordonnances% inattendues,% bienvenues,% de% la% poésie,% de% la% surprise% et% de% la% liberté.% L’architecte% se% doit% d’être% en% phase% avec% le% monde% qui% l’entoure,% construire% durablement% prenant% en% compte% la% dimension% sociale,% humaine% et% également% politique.% De% ce% fait,% cette% ré[lexion% est% un% travail% conjoint% et% en% interface% avec% les% habitants,% les% usagers,%les%visiteurs,%observateurs,%étudiants,%citoyens… «%Nous%n’imaginons%pas%abandonner%la%ville%à%sa%seule%créativité%spontanée% comme% la% tradition% l’a% pourtant% bien% démontré% pendant% quelques% millénaires%(…).%Nous%croyons%que%ce%sont%encore%les%architectes%qui%font%le% mieux%l’architecture,%mais%nous%refusons%que%tout%ne%puisse%être%qu’artiTice% et% lorsque% cet%artiTice% dérape,% il% est% urgent% de% chercher% ailleurs% d’autres% comportements% plus% rationnels,% basiques% et% de% comprendre% comment% le% désordre%naturel,%plus%primaire,%peut%aider%un%nouvel%ordre%au%mouvement% à% se% créer% et% sans% doute% comment% il% peut% viser% un% nouvel% équilibre% provisoire%et%une%nouvelle%harmonie%» Lucien)KROLL)Ecologies%urbaines

L’habitat% doit% se% développer% avec% les% aléas% conceptuels.% Dans% cette% situation,% l’habitat% évolue,% trouve% des% opportunités.% L’ouvrier% doit% s’exprimer,%l’habitant%s’installer.!La%représentation%d’un%peuple%se%fait%au%

103


Budapest):)lĂ )oĂš)coule)le)Danube,)la)vie)reprend source:)gde?fon.com

104


travers% ses% grandes% institutions,% la% valeur% même% de% l’architecture% puissante% et% symbolique,% la% culture% de% l’esprit,% de% l’être.% C’est% dans% ce% sens% que% Budapest%est% re]née.% Je% l’ai%décrite% comme% une% ville% au% passé% unique% mais% une% ville% tournée% vers% l’avenir.% Budapest% est% l’exemple% parfait%d’une%ville% résiliente,%d’une% ville%qui% a% su% se%matérialiser%dans%le% présent,% s’incarner%dans%le%futur.% Budapest%a% su% redonner%du% sens%à%son% existence.%Grâce%à% sa%population,%ensemble% ils%ont%bâti%un%nouveau%lien,% faisant% des% choix% judicieux% a[in% d’aboutir% à% une% ville% dynamique,% attractive%et%mondiale.% Dimensionnée% à% l’échelle% du% corps% humain,% l’architecture% matérialise% dans%l’espace,%les%rapports%sociaux% fondamentaux%et%les%conservent,%elle% délimite% les%lieux%privés%des%lieux% collectifs.%L’espace%habité%devient%une% description%matérialisée%de% la%société.%L’architecture%africaine%se%veut%en% adéquation% avec% son% espace% environnant.% Ces% notions% de% cohésion% ne% s’appliquent% pourtant% que% trop% peu% au% cas% de% l’Afrique% du% Sud.% Le% système% politique%de%l’apartheid% n’a% pas%favorisé%la% vie% en% communauté% pour%les%habitants%de%couleurs%noires,%métissées%et%blanches%d’Afrique%du% Sud.% Marqués% par%plus% de% quarante% ans% d’apartheid,% les% townships% des% villes%sud%africaines%se%retrouvent%gangrenés%par%la%pauvreté,%la%violence,% la%drogue% et%les%gangs.% Loin% des%buildings%prestigieux% du%centre]ville,% de% l’économie% et% des% échanges,% les%maisons% de% bric% et% de% broc% s’entassent% dans%la%poussière%et%les%déchets.%Ces%endroits%improbables%font%l’objet%de% destructions%régulières.%En%guise% d’exemple,%j’aime% raconter%l’expérience% que% j’ai% pu%vivre% en% visitant% Le% Cap.% A[in%de% recréer%du% lien%social% dans% cette% Afrique% désolidarisée,% l’architecte% sud]africaine% Carin% SMUTS% imagine% des% bâtiments% publics% implantés% dans% les% townships% noirs,% permettant% aux% communautés% de% se% retrouver% et% d’échanger.% Ses% démarches%d’intégrer%les%enjeux%du%développement%durable%dans%la%

105


Carin)SMUTS):)l’architecture)participative)récompensée source:)magimmo.com

106


conception% et% l’acte% de% bâtir% permettent% de% valoriser% une% architecture% dépassant% les% pratiques% conventionnelles% ouvrant% ainsi% l’accès% aux% logements% et% équipements% publics% dignes,% à% des% populations% encore% mises% à% l’écart.% En% bâtissant% des% lieux% de% vie% à% fonction% sociale% et% multiculturelle,% Carin% SMUTS% contribue% à% préserver% la% paix% dans% les% bidonvilles.% Devenus%de% réels%lieux% dynamiques% en% connivence% avec%les% quartiers% voisins,% l’architecte% parvient% à% sensibiliser%la% population% à% la% sécurité,% la% vie% en% communauté% et% la% protection% de% l’environnement.% L’action% de% responsabiliser% chaque% habitant,% de% leur% apprendre% à% respecter,% à%faire% évoluer%puis%animer%leur%lieu%de%vie,%[idélisent%l’usager% à% sa% construction,% il% saura% alors% la% préserver.% Conçu% pour,% mais% surtout% avec% les% habitants,% chaque% projet% fait% l’objet% de% réunions% avec% la% population,% les% élus% et% les% associations.% De% la% conception% à% la% construction,% les% citoyens% participent% à% la% réalisation% des% nouveaux% équipements.% Les%jeunes%sont%employés%en% chantiers%de% réinsertion,% les% artistes%locaux% invités%à%exprimer%leurs%talents,%les%habitants%formés%aux% métiers% du% bâtiment.% Chacun% est% investi% dans% le% processus% de% construction,% renforçant% ainsi% les% relations% sociales% et% créant% une% dynamique% économique.% Il% y% a% aussi% des% choix% qui% rentrent% dans% certaines% pédagogies% du% faire,% par% exemple% de% rendre% la% superposition% des% différentes% étapes% de% l’histoire% du% lieu% apparente% ;% jusqu’alors% no% man’s% land,% devenu% cheminement% et% lieu% de% rencontre,% puis% espace% culturel,% et% en[in% centre% communautaire,% chaque% lieu% évolue% évoquant% subtilement%le%passé%mais%inéluctablement%tourné%vers%l’avenir.%Les%lieux% deviennent% un% espace% de% ralentissement% où% passants% et% acteurs% de% la% construction%se%rencontrent,%transmettent%et%échangent.%L’architecte%a%un% rôle% d’accompagnateur%:% il%informe,% il% sensibilise% et% transmet%même% du% savoir]faire.%En%outre,%la%participation%a%une%valeur%éducative,%puisqu’elle% donne% la% possibilité% à% chaque% individu%de% ré[léchir%sur%une% architecture%

107


pourvoyeuse%d’espace% à%habiter%d’une%part%et%sur%leur%propre%projection% d’un%mode%de% vivre% d’autre%part.%L’éducation%devient%responsabilisation,% elle% s’inscrit% dans% un% cadre% pédagogique% plus% vaste,% celui% de% la% responsabilité% et% de% la% gestion% de% l’environnement% concernant% les% risques%naturels.% Ces%grands%changements%sont%la% preuve% d’une% prise% de% conscience% des% habitants%et%peut]être% d’un% changement%de% mentalité.% Il% convient% dorénavant% d’instituer% cette% nouvelle% approche% par% une% politique%d’éducation%de% la%population%quant%à%la%fragilité% et%la%valeur%de% son% environnement.% Pour% Carin% SMUTS,% l’architecture% représente% un% miroir%de%la%société%et%manifeste% explicitement%des%intentions%politiques.% L’Afrique% du% Sud% s’inscrit% dans% un% cadre% de% préservation% de% son% environnement% dans% le% but% de% limiter% les% catastrophes% à% venir.% L’urbanisme% et%certains%choix% architecturaux%sont%directement%liés%à%des% volontés% sociales,% économiques% ou% institutionnelles.% C’est%dans%ce% sens,% en% tissant%la% ville,% en% retrouvant%un%tissu%urbain% cohérent% que% l’Afrique% du%Sud%renaîtra,%doucement.% A% Christchurch,% la% vie% doit%reprendre.% Son% rapport%différent% au% monde,% son% combat% sémantique% pour% la% signi[ication% en% fera% un% lieu% de% coopération,% de% compréhension,% de% signi[ication,% de% poésie% loin% du% sentiment% d’inhabitabilité% actuel.% Je% vous% en% livre% les% secrets.% C’est% en% effet,% bien%con[inée%au%sein% de%l’agence%Lucas% Associates%que% je% participe% activement% à% la% reconstruction% de% la% ville.% On% m’en% explique% les% principales% intentions,% me% présente% quelques% esquisses% schématiques% jusqu’à%me%montrer%le%plan%masse%de%la%nouvelle%ville%de%Christchurch.%%Je% cerne% immédiatement%la% complexité% des%enjeux% auxquels%les% urbanistes% doivent%faire%face,%entre% une%proposition%de%ville%réduite% mais%ne% tenant% pas%assez%compte% des%souhaits%des%citoyens%et%une% seconde%établie%avec% les% habitants% néanmoins% incohérente,% ne% tenant% compte% ni% des%

108


dynamiques%générales%à%l’échelle% de%la% ville% ni%des%interactions%entre%les% différents% plans% de% quartiers.% Les% habitant% locaux% gardent% un% regard% nostalgique% sur%le% passé,% sur% l’époque% antérieure% et% souhaitent% le% plus% souvent%retrouver%la%vie%habituelle%qu’ils%menaient%avant%le%tremblement% de% terre.% Pourtant,% la% catastrophe% a% révélé% à% la% ville% ses% faiblesses,% ses% errements% dans% la% gestion% de% l’eau,% l'inconscience% de% son% étalement% urbain,% la% ville% est% en% péril.% Les% habitants% doivent% donc% envisager% une% ville% rénovée,% préservant%ses%traits% caractéristiques% mais% ouverte% à% des% propositions% innovantes% aux% problèmes% posés.% Les% nouveaux% projets% structurant% la% ville% ont% été% pensés% en% partenariat% avec% certaines% organisations% et% intervenants,% le% gouvernement% central,% le% conseil% municipal% de% la% ville% de% Christchurch,% quelques% secteurs% privés% et% les% acteurs% locaux.% Les% projets% re[lètent% les% souhaits% de% la% communauté% :% remplacer% les% installations% détruites,% stimuler% le% développement% d’autres,%attirer%les%populations,%régénérer%et%améliorer%la%forme%urbaine% de%la%ville,%densi[ier%en%créant%une%ceinture%verte%autour%de%la%ville%dense.% Comme% l’indiquent% les% documents% présentant% le% nouveau% plan% d’urbanisme% de% la% ville,% «% les% tremblements% de% terre% ont% fourni% une% occasion% sans% précédent% de% repenser,% de% revitaliser% et% de% renouveler% le% centre% de% Christchurch.% Nous% pouvons% améliorer% le% centre?ville% en% augmentant%sa%valeur%sociale%et%culturelle%».%Le%concept%principal%du%plan% de% relance% est% de% développer% une% ville% plus%verte,% davantage% accessible% constituée% d’un% noyau% central,% cœur%économique% de% la% ville.% Le% souhait% premier%est%de%rendre%à% la%ville%son%identité,% forte%et%attractive%faisant%de% ce%lieu,%un%endroit%idéal%pour%vivre,%travailler,%jouer,%apprendre%et%visiter.% Les% habitants% ont% conscience% de% ces% changements% nécessaires,% chacun% s’investit% au% sein% de% son% quartier,% participant% ensemble% au% long% processus% de% reconstruction.% Christchurch% deviendra% une% «% ville% pour% tous%les%peuples,%toutes%les%cultures,%elle%deviendra%un%point%névralgique%de

109


1.%Ceinture%verte%%%%3.%Centre%culturel%%%%%4.%Aménagement%de%la%rivière%%%%5.%Place%centrale 6.%Commerces%%%%%7.%Palais%des%congrès%%%%8.%Hôpital%%%%%9.%Palais%de%justice%%%%10.%Théâtre 11.%Bibliothèque%%%%%12.%Cathédrale%en%carton%%%%%13.%Equipements%sportifs%%%%%14.%Stade 15.%Terrain%de%cricket%%16.%Arrêt%central%des%transports%en%commun%17.%Centre%de%recherches

Christchurch,)inaugure)une)cathédrale)en)carton source:)france24.com

110


la%civilisation%Ngāi%Tahu%de%l’île%du%Sud%de%la%Nouvelle%Zélande.%»%)1 Face% à% la% situation% de% crise,% face% à% certains% risques%naturels% qui% pèsent% sur%la%ville%particulièrement%exposée%ou,%devant%la%hausse%croissante%des% coûts%liés%au%logement%et%à%sa%mise% en%œuvre,% de%plus%en%plus%de%projets% faisant%appel% aux% matériaux% de% récupération% en% tant% que% matériaux% de% construction,%voient%le% jour.%Habitat%d’urgence,% modules%de% vie% pérennes% ou% éphémères,% lieux% de% rencontres,% infrastructures% publiques,% cathédrales…% et%si%le% carton% devenait% un%matériau%symptomatique% de% la% ville%résiliente%?%La% Cathédrale% construite% à%partir%de% tubes%de%carton%est% destinée% à% remplacer% l’église% néo]gothique% anglicane,% détruite% lors% du% tremblement% de% terre% de% 2011.% Symbole% de% la% guérison% de% la% ville,% la% cathédrale% représente% la% nouvelle% ville% de% Christchurch,% jeune% et% moderne.%Il%s’agit%de%la% construction%d’urgence,% permettant% de%répondre% facilement% et% rapidement% aux% besoins% des% habitants% sinistrés.% Ces% constructions% sont% censées% être% une% alternative% en% attendant% la% construction% d'habitations% plus% durables.% L’architecte% japonais% Shigeru% BAN,%récemment%primé%au%Prix%Pritzker,%semble%comprendre%tout%l’enjeu% qu’il% y%a% à% construire% durablement% et% rapidement.% Le% carton,% matériau% léger% issu% du% recyclage% permet% d’offrir% des% solutions% aux% villes% en% situation%de%fragilités%ou%d’urgence.%Grâce% à%la%mise%en%œuvre%aboutie%de% ce%matériau,%l’architecture%en%carton%devient%pérenne,%pouvant%atteindre% une% durée%de%vie%de%cinquante%ans.% L’architecture% des%pays%à%risques%ou% des%pays%en% développement%doit%faire%face%à% l’explosion%démographique% des% villes% et% à% la% précarisation% croissante% d’une% frange% urbaine% de% leur% population,%l’art%du%recyclage%et%de%l’usage%des%matériaux%légers%de 1)

CERA) Departement) Unit,% Christchurch% central% recovery% plan% ?% summary,) publier) en)

juillet)2012

111


Christchurch,)inaugure)une)cathĂŠdrale)en)carton source:)france24.com

112


construction% réinterrogent% nos% propres% façons% de% faire.% Car% c’est% bien% dans%ces% pays%sans%doute,% que% se% joue% une% partie% de% l’avenir%des% villes% résilientes,% des%villes% des% réorientations%en% matière% d’urbanisme.% Faire% avec%moins%d’argent,%dans%des%contextes%économiques%souvent%fragilisés% et%à%l’avenir%incertain,% tout%en%réduisant%l’impact%de%notre%empreinte%sur% l’environnement% et% nos% perturbations% sur%les% milieux.% Autant% d’enjeux% contemporains,% chargés% de% paradoxes,% qui% plaident% évidemment% pour% une% architecture% plus%légère,% plus% [lexible,% mais% aussi%plus% durable…,% et% de%fait%recyclable. La% mesure% de% la% résilience% reste% dif[icile% à% quanti[ier,% toutefois% pour% rendre% la% notion% opérationnelle,% cette% mesure% est% nécessaire.% Pour% assurer%la% survie% d’une% société% après%une% catastrophe,% il% est% nécessaire% d’incorporer% des% innovations% permettant% de% renforcer% la% résilience.% Paradoxalement,% la% stabilité% d’une% société,% sa% pérennité% passe% par% le% changement.% Toutefois,% je% me% pose% la% question% de% l’anticipation% des% risques.% Est]il% possible% d’anticiper% la% résilience% d’une% population% et% de% mettre% en% place% des% systèmes% de% protection% avant% l’occurrence% d’une% catastrophe% ?% Poser% la% question% peut% paraître% incongru,% voire% absurde% car% certaines% catastrophes% sont% inévitables% en% raison% de% risques% inhérents%à% l’environnement%ou% comme%nous%l’avons%vu% précédemment,% de% certains% comportements% sociétaux% aveugles% ?% Dans% le% but% de% reconstruire% de% manière% pérenne% et%ainsi%éviter%que% ne%se% reproduisent% les% erreurs%du% passé,% il%est% indispensable% de% comprendre% quels%sont%les% fondements% de% l’attachement% des%personnes% à% leur%territoire,% en% dépit% des% risques%qu’ils%courent,%quels%sacri[ices%ils%seraient%prêts%à% consentir% si% une% catastrophe% survenait.% Une% telle% démarche% permettrait% certainement% d’améliorer% les% politiques% préventives,% d’éduquer% les% populations% aux% risques% et% d’éviter% les% écueils% d’une% plani[ication%

113


imposée.%L'architecture%ne%peut%pas%se%penser%aujourd'hui%sans%la%ville,%ni% la% ville% sans% ses% habitants.% L'architecture% doit% donc% convoquer% à% son% chevet% non% seulement% la% technique% et% le% design,% mais% également% l'urbanisme,% la%sociologie,% la% psychologie,% l'histoire,% voire%la% mythologie,% la% culture,% la% démographie,% l'économie,% l'écologie.% Cette% démarche% me% semble%indispensable%et%devrait%être%menée%en%amont%d’une%catastrophe,% quelquefois%inévitable.%

114


115


116


3.!!La!catastrophe,!un!stimulateur!sensoriel!!

Je% voudrais% abdiquer% face% à% l’ampleur% des% dégâts% susceptibles% de% menacer% toujours% plus% notre% monde,% et% renoncer% à% la% bataille% contre% l’homme%lui]même% et%ses%techniques%dévastatrices%car%la% bataille% paraît% perdue%d’avance.%L’Humanité%n’a%jamais%été%aussi%proche%de%l’apocalypse.% Il% est% désormais% possible% que% l’Homme% anéantisse% l’Homme.% «% Le% pire% n’est% plus% à% venir,% mais% le% pire% est% déjà% advenu% et% ce% que% l’on% tient% habituellement% pour% impossible% est% dorénavant% certain% ».% Jean]Pierre% DUPUY% nous% le% fait% comprendre% à% travers% son% ouvrage,% Pour% un% catastrophisme%éclairé%–%Quand%l’impossible%est%certain.%L’auteur%a%recourt% au%futur%antérieur,%ce%temps%miraculeux%qui%transforme%l’avenir%en%passé.% «% Viendra% ce% temps% où% je% ne% serai% plus% mais% où%j’aurai% été% ».% C'est%cette% forme%de%prudence%à%laquelle%Jean]Pierre%DUPUY%fait%référence.%Selon%lui,% il% nous% faut% appréhender% la% catastrophe% non% plus% comme% un% avenir% probable% mais% comme% un% présent% certain.% C’est% en% admettant% la% dimension% inéluctable%de%la% catastrophe% que% nous%trouverons%peut]être% les%moyens%de%faire%que%l’inéluctable%ne%se%produise%pas.%L’auteur%montre% concrètement%en%quoi%l’obstacle%majeur%face%à% la%catastrophe%n‘est%pas%le% manque% de% connaissance% mais% bien% le% manque% de% crédibilité% qu’on% lui% accorde.%Que%dicte%la%prudence%dans%un%tel%cas%?%Comment%appréhende]t] on%les%catastrophes%?%

117


NouvellehZélande,)Christchurch,%un%jour%après%le%séisme,)photographie source:)ledauphine.com

118


Comme%le% mentionne%très%justement%Paul%VIRILIO,%«% la%notion%de%limite%a% subi%des%mutations% qui% concernent%les%habitants,% le%voisinage,% les%façades,% les%vis?à?vis,%les%frontières,%la%palissade,%l’enceinte%et%le%mur%de%remblais…»%1% On% peut% supposer% que% certaines% technologies% vont% à% l’encontre% de% la% sémiologie% urbaine.% Jusqu’où% l’homme% est]il% capable% d’aller%?% Ne% va% t]il% pas% précipiter% son% propre% monde% dans% sa% chute% infernale% de% destructions% ?% Paul% VIRILIO% dénonce% notre% monde% contemporain,% la% vitesse% à% laquelle% les% choses% vont,% notre% insouciance% face% à% cet% engouement%pour%l’instantanéité,% la%fatalité%d’une% guerre%nucléaire%et%la% dialectique% du% destin% et%de% l’accident.% Ici,% il% dénonce% la% vitesse% comme% anéantissement% du%temps,% comme%un% état% d’urgence.% Car% l’accident%nous% guette,%il%devient%à%la%fois%destin%et%destination,%cet%acte%irrémédiable%qui% entraînera%le% monde%dans%un%univers%de%désastre%et%chaos%globalisés.%La% surface%limite%n’a%cessé%d’enregistrer%des%modi[ications%depuis%un%certain% temps.%Tout%s'accélère,%devient%plus%intense,%perceptible%ou%non.%La%ville% est%plus%que%jamais%vulnérable.% Dans%notre%monde%contemporain,%la%catastrophe%semble%inévitable.% %Plus% on% progresse,% plus% on% se% rapproche% du% terme,% de% ce% moment% où% la% catastrophe% nous%saisira%à%l’improviste.% Comment%se%préparer%à%cet%effet% de%surprise%?%Ne%pourrait]on%pas%vivre%dans%un%univers%chaotique%?%Faut] il% accepter%la% destruction% a[in% de% nous%assurer%une% existence%certaine% ?% Quelles% peuvent]être% les% valeurs% accordées% au% chaos% ?% Les% questions% semblent%étranges%mais% si% tel% est%le% destin%de% notre% monde,% ne% doit]on% pas%nous%y%préparer%?%

1%%Paul)VIRILIO,)Vitesse%et%Politique,)Ed.)Galilée,)1977

119


Il% me% passionne% d’af[irmer% que% toute% forme% de% création% émane% bien% souvent% de% l’imprévisibilité.% La% recherche% aboutissant% à% quelque% chose% d’impromptu,% d’une% beauté% nouvelle% créant% un% système% de% représentation% autre.% Peut]on% parler% du% chaos% comme% œuvre% d’art% naturelle,% soulèvement%des%forces%singulières% pour%créer%et%bouleverser% l’homme%parasite?% «%Il%faut%du%chaos%en%soi%pour%accoucher%d’une%étoile%qui%danse%»% Friedrich)NIETZCHE,)Also%Sprach%Zarathustra

La%ruine%renvoie%au%destin%de%l’homme,%entre%débris%et%mort,%on%l’associe% bien% souvent% à% l’image% de% la% destruction% humaine,% de% la% mémoire% et% de% l’oubli% absolument% radical.% Mais% a]t]on% pensé% à% appréhender% la% philosophie% et% l’esthétique% de% la% ruine% comme% idée% féconde% vers% la% créativité% ?% La% catastrophe% peut% générer% potentiellement% une% autre% forme%de%destruction,% celle% qui% peut%composer%l’art.% Parce%que% sous%des% formes% multiples,% la% tendance% actuelle% est% de% représenter% l’état% du% monde% contemporain% sous% ses% aspects% les% plus% sombres% et% les% plus% violents,%mais%aussi%mettre%sous%les%projecteurs%les%risques%dont%on%parle% [inalement% que% trop% peu.% Pour% les% artistes,% cette% forme% d’art% tente% de% trouver%les%ressources%a[in%que%leurs%activités%aient%une%incidence% sur%ce% monde%qui%va%mal.%Plus%encore%dans%l’engagement%et%la%dénonciation,%les% artistes% manifestent% et% témoignent% de% leur% vécu% sur% ce% monde% catastrophé.% Ces% œuvres% mêlant% poétique% et% politique,% relatent% une% vision% plus% vaste% sur% des% valeurs% basées% sur% la% préservation% de% notre% Terre.% Car,% comme% le% suggère% le% poète% argentin% Jorge% Luis% BORGES,% «% l’avenir%est%inévitable%mais%il%peut%ne%pas%avoir%lieu.%»

120


Je% fais%donc%de% cette% partie% un%manifeste%de% la%destruction.%J’élabore% une% recherche% parmi% les%artistes%et%architectes%susceptibles%de% présenter%un% travail% autour% de% la% destruction% et% de% la% créativité.% Le% traumatisme% comme% stimulateur% de% la% pensée% créatrice% ou% moyen% opérant% pour% réinventer%les%villes,%leur%promettant%un%avenir%[leurissant. Des%décennies%de%destructions%réelles,%de%destructions%illustrées,%résumé% d’un%voyage,%dépaysement%ou%même%d’un%ravissement.%C’est%le%cas%d’une% esthétique% absolument% négative,% ni% visuelle,% ni% même% tactile,% faite% de% violence% et% de% destruction% formant% la% matière% même% de% l’expérimentation% artistique.% Un% tas%de% gravats,% de% débris%urbain,% corps% en% vrac,% détritus% décomposés,% répugnants% et% sales,% des% trous,% des% excavations,% des%fosses,%des%crevasses%et%tranchées,%ultimes%traces%d’une% résistance% à% l’esthétique.% Comme% le% soulève% Henri% BERGSON% dans%son% livre% L’esthétique% de% la% rue,% «% Le% monde% n’est?il% pas% une% œuvre% d’art,% incomparablement% plus% riche% que% celle% du% plus% grand% artiste% ?% »% Je% m'interroge%encore%plus%à%étendre%cette%ré[lexion%à%l’activité%destructrice.% Qui%n’a%pas%éprouvé% devant%les%images%du%11%septembre% 2001%une%sorte% d’exaltation% et%d’effroi% qui% ressemble% au%sentiment%du% sublime,% au%sens% que%donnent%à%ce%mot%Edmund%BURKE%et%Emmanuel%KANT%?%Dans%ce%cas,% des%terroristes%ont%permis%de% créer%du% possible% en% même% temps%que% du% réel,%touchant%au% cœur%même%notre% sensibilité% face%à%la%catastrophe.%Car% devant% une% destruction% inimaginable,% une% tempête% déchaînée% ou% une% symphonie% de% Beethoven,% c’est% le% sentiment% du% sublime,% plus% que% du% beau%qui% domine%selon% eux.%Né%de% la% volonté% d’exprimer%l’inexprimable,% le% goût% du% sublime% désigne% une% qualité% d’extrême% amplitude% ou% force,% exprime% un% sentiment% d’inaccessibilité,% vers% l’incommensurable.% En% introduisant%la% violence% au%cœur%de% l’esthétique,%les%formes%extrêmes%de% la%négativité%en%art%peuvent%être%imaginées.%L’art%devient%un%outil%de%

121


Gustave)COURBET,)Le%désespéré,)Huile)sur)toile,)1945,)Collection)privée source:)art.mygalerie.com

122


communication,% support% aux% signes% d’un% monde% déraciné% dont% la% surmodernité% se% construit% sur%un% sol% instable% et% sans% histoire,% car%l’art% élève%les%citadins,%éduque%en% image%les%passants.% Les%renversements,%les% éventrements,% les% explosions% et% les% effondrements% poussent% à% s’interroger% sur% le% sens% à% donner% à% la% mise% en% vrac% de% matières,% de% structures%et%de% concepts.% La%destruction%se%retrouve%dans%les%ré[lexions% de%beaucoup%d’artistes.%Je% pense%que%les%œuvres%de%Vito%ACCONCI,%Pablo% PICASSO,%Ben,%George%BRECHET,%Closky,%Gordon%MATTA]CLARK,% Michael% ELMGREEN,%Hans%HAACKE,%Gustav%METZGER,%Cornelia%PARKER%peuvent% être% directement% mises% en% relation% avec% le% concept% énuméré% précédemment.% Elles% illustrent% mon% propos,% cette% notion% de% chaos% qui% devient%convoitée,%une%œuvre%d’art%qui%éduque%en%présentant%une%vision% de% notre% futur.% La% catastrophe,% vécue% comme% apocalypse,% sacri[ice,% accomplissement,% expérience% sublime,% a% provoqué% de% nouvelles% perceptions% et% expériences% de% la% destruction.% Comment% l’art% a]t]il% pu% trouver%de%nouvelles%expériences%et%problématiques%de%représentation%à% l’issue%de%ces%traumatismes%?%Il%me%semble%évident%que% ce%type%d’art%n’a% pas% puisé% son% inspiration%dans%notre% époque% moderne% seulement.% Bien% avant,% Michel]Ange% lui]même.% Il% apparaît% probable% en% parcourant% les% articles%racontant%son%œuvre%du%Jugement%Dernier,%qu’il%imagine%et%pense% la%catastrophe% comme%passage%obligé%entre%le%temps%humain%et%le%temps% divin,% comme% condition% indispensable% à% la% résurrection.% Gustave% COURBET% par% exemple% joua% beaucoup% avec% son% image% d’% «% artiste% démolisseur%»,%de%sa%conception%de%l’art%comme%illustration%de%tourmente% et% de% destruction,% angoisse% d’un% futur% inconnu% laissant% place% à% une% béatitude.% Le%désespéré,% un% autoportrait% de% l’artiste% sous% les% traits%d’un% jeune% homme% qui% regarde% le% spectateur% avec% désespoir.% Je% m’extasie% devant% les% traits% si% [inement% représentés% de% son% visage% accablé,% son% expression%de%terreur%est%sublimée,%son%attitude%embellie.%De%cette%

123


Vincent)J.)STOKER,)Heterotopia,)2011,)exposition)photographies source:)lesphotographes.com

124


représentation% du% réel,% Courbet% prend% le% spectateur% à% témoin% de% son% angoisse,%dans%une%confrontation%admirable.%C’est%ainsi% que%le% terme% du% chaos%est%trans[iguré.%Qu’en%est]il%de%l’architecture%?% Il%y%a%des%lieux%hors%de% tout%lieu,% des%lieux%que%l’on%ne% trouve%sur%aucune% carte% géographique.% Certains% les% considèrent% comme% des% endroits% héroïques%où%la%vie%ne%s’éteint%pas.%Ces%lieux%témoignent%d’une%résistance% à% la% destruction,%les%ruines.% Elles%semblent%lancer%un% dé[i%à% la% durée,% au% temps% et% à% la% furie% des%hommes.% On% en% tire% des%images,% aux% allures% un% peu% théâtrales,% mettant% en% scène% cette% lutte% courageuse% de% bâtiments% fragilisés% qui% résistent% pour% ne% pas% sombrer% dans% l’oubli.% Les% ruines% vivent%toujours%grâce%au%temps%et%à%ses%effets.%Le%sentiment%de%terreur%lié% au% traumatisme% s’adoucit% tout% comme% les% pierres.% Spectacle% saisissant% que% l’on% pensait% ancré% à% jamais% dans% le% temps,% les% ruines% s’effondrent% elles%aussi.%L’apparence%de%la%dévastation%semble%dif[icile%à%conserver.%La% végétation%reprend%ses%droits,%la%pluie% lave%les%murs%noircis,%la%silhouette% des% ruines% s’arrondit.% Le% temps% qui% passe,% la% prise% de% recul% favorise% l’émergence% de% l’analyse% et% de% la% remise% en% contexte.% Un% récit% prend% forme,% institue% une%logique%du% sens,%le% discours%du%témoin%devient%celui% de% l’historien.% Le%travail%d’oubli%se% fait%avec%le% temps,%le%deuil%donne% une% chance%à%la%reconstruction%de%soi,%chacun%reconquit,%en[in%son%humanité. Pourquoi% alors% ne% pas% accepter% que% la% ruine,% métaphore% de% la% catastrophe,%fasse% partie% de% notre% environnement%proche% ?%On% pourrait% imaginer%la% ruine% comme%support%au% musée]mémorial,%à% la% renaissance% symbolique% et% éternelle% de% l’Histoire% à% jamais% anéantie% ?% Expression% brute% de% la%catastrophe,%forme% vide,%libre%de% tout%commentaire,%la% ruine% propose%une%alternative%à% l’impossible%récit%du%drame.%On%parlerait%ainsi% plus%de%la%ruine%comme%symbole%de%destruction%que%de%la%ruine%comme%

125


Olivier)RATSI,)Vers%une%déséducation%des%sens,)image)de)synthèse source:)urbain?trop?urbain.fr

126


symbole% d’une% destruction.% Les% lieux% dévastés% appellent% à% une% contemplation% silencieuse% et% collective.% Ces% expériences% de% la% destruction% se% présentent% davantage% grâce% au% parcours% et% à% la% kinesthésie,% une%confrontation%physique% avec%celles]ci.% Le% souhait%est%de% créer%chez%le%visiteur%des%sensations,%des%émotions,%de% lui%faire%ressentir% l’évènement% plutôt% que% de% simplement% l’évoquer.% Le% visiteur% se% positionne%par%rapport%à%l’évènement,%développant%ainsi%l’expérience%du% souvenir.% Les% ruines,% en% imaginant% Pompéi,% restent% les% meilleures% illustrations%de% l’événement%traumatique.% Et%en% dehors%de% toutes%visées% pédagogiques% ou% même% moralisatrices,% la% ruine% possède% ses% propres% propriétés%sémantiques%en%venant%ébranler,% par%l’émotion,%une%mémoire% encore%vivante,%conservée%dans%le%temps. Je% pourrais% ainsi% étendre% ma% ré[lexion% de% la% catastrophe,% comme% stimulateur%à% la% créativité.% En% effet,% au% delà% des%artistes]peintres%et%des%% archéologues,% les% historiens,% historiens% de% l’art% et% de% la% musique,% philosophes,% sociologues,%historiens%de% la% psychanalyse,% politologues%et% théoriciens%du%politique,%ou% encore% les%photographes,% s’intéressent% à% la% notion% de% destruction% dans% leur% discipline.% En% philosophie,% Jacques% Derrida% l’avait% évoqué,% son% désir% de% chercher% toujours% plus% loin% et% de% dépasser%les%métaphysiques%traditionnelles%notamment%dans%le%domaine% de% la% déconstruction.% Et% en% architecture% justement,% pourquoi% déconstruire%?%Il%semble% plutôt%absurde,% voire% contradictoire,% de% vouloir% déconstruire% ce% qui% appartient% au% domaine% de% la% construction.% Des% bâtiments%inclinés,%formes%déchiquetées%ou% mal%proportionnées%comme% s’ils% avaient% subi% des% secousses% telluriques% à% la% manière% de% Franck% GEHRY,% Rem% KOOLHAAS,% Peter% EISENMAN,% Zaha% HADID,% Daniel% LIBESKIND,% Coop]HIMMELBLAU% ou% Bernard% TSCHUMI.% Pourquoi% cherche]t]on%la%destruction,%sachant%qu’elle%s’oppose%au%principe%même

127


Gordon)MATTAhCLARK,)Architecture%et%métamorphose,% photographie)d’œuvre)grandeur)nature source:)foxoo.com

128


de% l’homme% et% de% sa% recherche% de% stabilité% ?% Il% y% a% des% artistes% qui% recherchent% davantage% une% cassure% de% la% réalité% tangible.% L’artiste% Gordon% MATTA]CLARK% est% surtout% connu% pour% ses% spectaculaires% découpes% et% dissections% de% bâtiments% abandonnés% et% voués% à% la% démolition,% inspirant% ainsi% de% nombreux% architectes% et% urbanistes.% Au% travers% de% ses% percées% de% façades,% de% murs% et% de% plafonds% il% dénonce% l’enseignement%des%théories%classiques%de%l’architecture.%Plutôt%que%bâtir,% échafauder,% empiler,% l’artiste% soustrait% des% morceaux% de% murs% a[in% de% révéler,%depuis%la%rue,% la%structure%interne% du%bâtiment%et%d'en%briser%les% rapports% d'échelle% habituels.% Son% démantèlement% architectural% est% spectaculaire.% Toutefois% l’artiste% rejette% toute% considération% de% ses% travaux% comme% destructeurs.% Porteur% d’aucune% violence,% son% geste% marque% sa% volonté% de% transformer%un% espace% en% expérience% visuelle% et% spatiale.% Véritables% trous% dans% le% tissu% urbain,% les% actes% de% MATTA] CLARK%établissent,% comme%l’explique% Dan% GRAHAM,% «%un%dialogue%entre% l’art% et% l’architecture,% sur% le% terrain% de% l’architecture% ».% L’artiste% veut% mettre% en% question% la% rigidité% des% rapports% de% l'homme% à% son% milieu% urbain.% En% éprouvant%de%manière% presque% expressionniste% la%résistance% des% matériaux,% MATTA]CLARK% anticipe% non% seulement% la% destruction% future% d'une% ossature% et% d'une% enveloppe% architecturale,% mais% expérimente% le% principe% de% déconstruction% de% l'intégrité% même% du% bâtiment.% Il% a% cette% faculté% d'embellir% la% destruction,% la% rendant% œuvre% d’art% architecturale.% Les%perceptions% diffèrent,% faisant% de% la% destruction% une%œuvre%à%part%entière.% Je% me% pose% la% question% de% la% catastrophe% comme% acte% libérateur% et% heureux,% le% pire% engendrant% paradoxalement% le% meilleur.% Car% quelle% meilleure% utopie% pour% un% bâtisseur,% que% d’imaginer% la% cité% idéale,%

129


reconstruite% de% toutes% pièces,% sans% contrainte% historique% ni% bâtiment% existant% ?%Le% temps%apocalyptique% instaure% le% principe% de% résurrection,% de% la% renaissance,% de% la% régénérescence% comme% modèle% de% temporalité.% La% catastrophe% comme% rédemption% de% la% vie% idéale,% la% mise% en% ruine,% comme% inauguration%du% projet.% Dans% ce% sens,% les%«% non?lieux% »%de% Marc% AUGE% n’existeraient% pas% car% la% reconstruction% se% baserait% sur% nos% grandes% idéologies% actuelles% de% villes% durables% et% d’architectures% résilientes.% «% Les%lieux% nous% viennent%du%passé,% et,% pour% cette% raison,% ils%ont%tous%une% valeur% patrimoniale.% Les% espaces,% eux,% sont% issus% de% la% conjugaison% des% techniques% nouvelles,% des% organisations% rationalisées% et% de% la% recomposition% des% établissements% humains% imposée% par% les% mutations% économiques%»% Marc%AUGE,%Non?Lieux:%Introduction%à%une%anthropologie%de%la%surmodernité,)1992

A%l’heure%de%la%surmodernité,%les%crises%urbaines%sont%monnaie%courante.% Les% villes% s’encrassent% d’idées% reçues% et% se% couvrent% de% mauvaise% notoriété.% Pollution,% paupérisation% des% centres,% fuite% des% classes% moyennes,% perte% de% population,% étalement% urbain...% les% conséquences% sont%multiples.% Pourtant,% à% l’issue% d’une% destruction%intense,% le% rien% en% architecture% est% possible,% l’absence% de% construction,% le% terrain% maintenant% vide% d’usage.% Le% changement% est% provoqué,% voire% imposé.% Cela% donne% un% élan% considérable% à% la% ville% de% repenser% son% mode% de% fonctionnement%fondé% sur%les% notions%de%satisfactions%et%de% ressources.% C'est% l’occasion% d’améliorer%la% ville,% moins%consommatrice% d’énergie% et% d’espaces,%plus%conviviale,%plus%viable%et%moins%fragmentée.%La% ville%peut% alors%rompre% avec%un% destin%qui%ne% lui% convenait%pas% forcément%car% les% villes%ne% peuvent%s’inventer%qu’en%modi[iant%sensiblement%les%pratiques%

130


et% les% méthodes% de% l’urbanisme.% Modi[ier% une% ville% ne% se% limite% pas% à% redessiner%un% plan.%Les%multiples%acteurs%qui%fabriquent%la% cité% doivent% se% mobiliser.% Il% ne% suf[it% pas% de% modi[ier% les% infrastructures% ou% les% réseaux,%il% faut%agir%de% manière% durable% et%pérenne,%au%cœur%même%des% structures%d’inertie% de%la%ville,%agir%sur%l’éducation,%la%culture,%les%usages.% Des% solutions% sont% à% réinventer,% à% adapter% aux% besoins% actuels,% à% la% diversité%des%environnements,%des%paysages,%des%sociétés.% Des%stratégies% sont%à% établir%après%l’analyse%spéci[ique%des%complexités%des%villes%elles] mêmes.% Pour% ce% faire,% la% ville% doit% élaborer% une% approche% stratégique.% Suite% à%un%traumatisme,%la% ville%est%instable,%le% traumatisme%a% provoqué% une% rupture,% toutefois%indispensable% a[in% de%commencer%à% mobiliser%les% groupes% d’acteurs,% publics% ou% privés% et% à% reconstruire% la% ville% durablement.% A% croire% que% la% catastrophe% nous% facilite% le% travail% !% Elle% nous% incite% au% changement,% nous% stimule% et% nous% inspire.% Jean% HAËNTJENS% nous% raconte% l’histoire% des% Urbatopies,% de% ces% villes% qui% inventent%l’urbanisme% du% XXIème% siècle.% Au%travers%d’une% approche% très% pédagogique,% il% nous% raconte% le% développement% des%villes% dynamiques% actuelles,% à% l’image% de% Copenhague,% Barcelone,% Lyon% ou% encore% Hambourg,% des% villes% où% l’on% travaille,% où% l’on% vit% et% où% l’on% circule% autrement.% Leur%attractivité% crée% du% mouvement,% mobilise% les%énergies,% invente% d’autres%rapports%économiques,% politiques%et%sociaux.%Ces%villes% déploient%des%stratégies%permettant%à%l’urbanisme%de%prendre%en%compte% tous%les%champs%de%la%vie% en%société,%toutes%les%échelles,%tous%les%acteurs.% La% ville% actuelle% a% de% nouveaux% enjeux,% d’autres% ambitions,% d’autres% [inalités.%Elle%doit%être%un%modèle%de%développement%compatible%avec%les% ressources% de% la% planète.% La% catastrophe% entraîne% le% changement% qui% modi[iera%ainsi%durablement%le%destin%de%la%cité.

131


132


Conclusion Comme% l’introduction% avait% servi% à% l’annoncer,% ce% mémoire% ne% prétend% pas% faire% le% tour% de% la% question,% loin%s’en% faut.% Je% me% rends%compte% que% parler% de% la% catastrophe% dans% la% pratique% de% l’architecture% ouvre% des% champs%d’investigation%in[inis.% Il% n’y%a% pas% un%chapitre% que% j’ai% écrit%qui% ne% m’ait% invitée% à% envisager% la% destruction% sous%une% nouvelle% forme.% Je% pourrais% évoquer% une% vision% plus% large% du% champ% ré[lexif,% évoquer% le% traumatisme%dans%la%pratique%de%l’architecte%conduisant%naturellement%à% imaginer%l’acte% de% bâtir% :%quels%enjeux% politiques% et% sociaux% pour% notre% société% ?% Lorsque% j’ai% choisi% d’interroger% le% traumatisme% dans% le% processus% de% conception% et% de% fabrication,% je% l’ai% fait% également% pour% questionner% la% manière% de% pratiquer% l’architecture% et% la% mienne% en% particulier.% Toutes% les% belles% illusions% que% l’on% nourrit% à% l’école% ne% risquent]elles% pas% d’être% balayées% par%une% réalité% bien% plus% horrible% à% notre% sortie% ?% Quels% sont% les% outils% pour%défendre% une% architecture% en% laquelle%je%crois%? L’architecture% reste% une% notion% complexe% propre% à% chacun.% La% création% architecturale% a% ses% exigences% qui% limitent% les% possibilités% in[inies% de% l'imagination.%L’architecture% est%pensée%avant%tout%pour%et%par%l’homme,% elle%possède%une%portée%sociale%et,%est%inséparable%d'une%prise%en%compte% des% pratiques% et% des% usages%de% la% société% dans%laquelle% elle% s’implante.% Une% prise% en% compte% du% contexte% politique,% économique% et% social% est%

133


indispensable% a[in% de% contribuer% à% structurer% l’espace% urbain% et% à% en% faire% un% point% névralgique% du% territoire.% L'architecture% se% révèle% alors% porteuse% d'enjeux% qui% dépassent% le% cadre% des% formes% et% de% leurs% évolutions.% «%Les%architectes%ont%pour%leur%part%conservé%pour%mission,%de%transformer% le%monde%autant%que%le%représenter%et%l’interpréter%»% JeanhLouis)VIOLEAU,)MVRDV,%entre%Utopie%et%territoires%Tictionnels, cahier%thématiques)n°3,)p.)232

Dans%ce% sens,%l’architecte%a% un%rôle%complexe%au%sein%de%sa% société.% Il%est% d’autant%plus%tributaire%des%ressources%locales,%des%matériaux% nouveaux,% des% techniques% novatrices,% des% croyances% et% formes% de% pensées% de% la% société% et% de% sa% civilisation.% L'architecte% est% d'abord% l'homme% de% son% temps,%l'homme%d'une%situation%politique%et%d'un%moment%actuel. «% Quand%j’ai% écrit%ce% plaidoyer,% non% malheureusement,% pour% qu’advienne% un%monde%plus%humain,%mais%tout%simplement%pour%que%continue%d’exister% un% monde,% un% grand% nombre% de% mes% lecteurs% potentiels% n’avaient% pas% encore%vu%le%jour%de%notre%monde%ténébreux.%Ils%réaliseront%que%la%situation% révolutionnaire,% ou% plutôt%catastrophique,% dans%laquelle%ils%sont%nés% et%où% ils% ne% sont% malheureusement% que%trop% habitués% à%vivre% ?%c’est% à%dire%une% situation% dans% laquelle% l’humanité% est% capable% de% s’autodétruire% ?% ,% que% cette% possibilité% réelle,% dont%il% n’y% a%aucune% raison%de% s’enorgueillir,% avait% déjà% été% préparée% avant% leur% naissance,% et% que% les% devoirs% qui% sont% aujourd’hui%les%leurs%avaient%déjà%été%autrefois%ceux%de%leurs%parents%et%de% leurs%grands?parents.%» Günther)ANDERS,%L’obsolescence%de%l’Homme,%Ed.)IVREA,)Paris)2002,)Préface)p.)13

134


Mettant%de% coté% le%prophète%du%malheur,%le% destin%tragique% ou% la%théorie% du%libre%arbitre.% Grâce%à% ce%recueil%d’expériences,%j’élabore%une% ré[lexion% qui% me% touche,% une% pensée% sur% notre% futur% incertain% dont% l’architecte% prend% une% part% active% dans% son% élaboration.% N’était% le% monde.% Cette% hypothèse% concessive,% exprimée% par%la% négation%et%l’emploi% d’un% temps% passé,% donne% du% sens.% Subjective,% cette% expression% ne% dit% pas% tout.% Elle% suggère%et%insinue,%elle%ouvre%sur%une%idée%vaste%du%monde,%sur%la%notion% de%la%vie.% Le% titre%de%ce%mémoire%évoque%un%temps%révolu,%donne%un%élan% et%suscite%un%changement. Ce% mémoire% devait%en% outre% dresser%les%premiers% jalons% à% une% éthique% professionnelle.% C’est% à% l’aide% de% séquences%discursives%et%sémantiques% que% je%donne% du%sens%à% mon%récit%de%voyage,%ces%perceptions%qui%font%la% valeur% même% du% discours.% J’ai% été% fascinée% par%la% question% de% l’acte% de% bâtir% dans% un% processus%de% conception% et%de% réalisation% résilient,% cette% notion% indispensable% aux% yeux% de% l’architecte% tirant% sa% force% dans% la% justesse.% «%Il%existe%dans%toute%la%ville,%à%partir%du%moment%où%elle%est%véritablement% habitée%par%l’homme,%ce%rythme%fondamental%de%la%signiTication%» Roland)BARTHES,)Sémiologie%et%Urbanisme,)Architecture)d’Aujourd’hui,)avril%2010,)p.11

Cela% me% conduit% à% l’hypothétique% constat% qui% sera% ma% conclusion% :% si% l’architecture% est%ce% qu’elle% prétend,%«% être%pour% autrui%»,%et%la% résilience,% la% condition% de% sa% réalisation,% alors,% architecture% et% architecture% résiliente%se% confondent.%L’architecture%résiliente%devient%alors%la%norme.% On%ne%parle%alors%que%d’architecture,%la%résilience%n’existant%plus.

135


136


Bibliographie

Iconographies L’ensemble% des% illustrations%présentées%dans%la% première% partie% ont%été% prises%in?situ%à%travers%l’objectif%de%mon%appareil%photographique%durant% mes%voyages%d’études.%Ces%photographies%relatent%des%scènes%vécues,%des% moments%soulevant%des%interrogations.%Des%croquis%réalisés%sur%place%et% par%mes%soins%donnent%un%aperçu%sensible%de%ce%que%j’au%pu%voir.% Dans%la%seconde% partie,%je%tire%mes%images%de%sites%internet%intéressants% me%permettant%d’illustrer%ainsi%mes%propos%analytiques.%

Ouvrages ]

Günther% ANDERS,% L’obsolescence% de% l’homme,% Ed.% IVRA,% Paris% 2002

]

Roland% BARTHES,% Sémiologie% et% Urbanisme,% Architecture% d’Aujourd’hui,%Pensées,%Avril/Mai%2010,%p.11

h

Bogdan% BOGDANOVIC,% Sémiologie% de% la% destruction…% et% signes% d’espoir,%dans%Les%Carnets%du%paysage%n°5,%printemps/été%2000

137


h

Patrick% BOUCHAIN,% Construire% autrement.% Comment% faire% ?% L’impensé%Actes%Sud,%2006

h

Françoise%CHOAY,%L’allégorie%du%patrimoine,%Paris,%Ed.%Le%Seuil,%La% couleur%des%idées,%1992

h

Boris% CYRULNIK,% La% résilience% ou% comment% renaître% de% sa% souffrance?,%Ed.%FABERT,%2004

]

Mike%DAVIS,%Dead%Cities,%Ed.%Les%prairies%ordinaires,%2002

]

Mike% DAVIS,% Le% Pire% des%Mondes% possibles,%De%l’explosion%urbaine% au%bidonville%global,%Ed.%La%découverte,%Paris,%2006

h

Mike% DAVIS% &% Daniel% B.MONK,% Paradis% infernaux:% Les% villes% hallucinées%du%néo?capitalisme,%Ed.%Les%Prairies%ordinaires,% 2008,% Johannesburg% par% Patrick% Bond% p.167% et% Budapest% par% Judit% Bodnar%p.293

h

Jean]Pierre%DUPUY,%Où%va%le%monde%?% 2012?2022:%une%décennie%au% devant%des% catastrophes,% Ed.% Mille% et% une% nuits,% 2012,% Les%petits% libres%n°%81

h

Jean]Pierre% DUPUY,% Pour% un% catastrophisme% éclairé,% Quand% l’impossible%devient%certain,%Ed.%Seuil,%2002

h

Eric%FURNEMONT,% %Pourquoi%bâtir% encore%?% Atelier%d’architecture% Eric%Furnémont.%2011

h

Yves%GRAFMEYER,%Sociologie%urbaine,%Ed.%Nathan,%1994

138


h

Jean%HAËNTJENS,%Urbatopies,%Ces%villes%qui%inventent%l’urbanisme% du%XXIème%siècle,%Ed.%L’Aube,%2010

h

René% J.% HENRY,% BIOPOLIS,% un% urbanisme% pour% survivre,% Ed.% La% Pensée%Universelle,%1977

h

Gustave% KAHN,% L’esthétique% de% la%rue,% écrit%en% 1901,% Ed.% Infolio,% 2008

h

Naomie% KLEIN,% La%stratégie% du% choc:%la% montée%d’un% capitalisme% du%désastre,%Ed.%Actes%Sud,%2008,%Canada

h

Bernard% KOHN,% Regards% croisés% sur% un% territoire,% Ed.% La% manufacture%des%paysages,%2006.

h

Rem% KOOLHAAS,% S,% M,% L,% XL% ,% OMA% et% Bruce% MAU,% Ed.% The% Monacelli%Press,%1995

]

Bernard% LOCHE% et% Chantal% TALLAND,% Quand% les% quartiers% réinventent%la%ville,%Ed.%Autrement,%Paris%2010

]

Françoise% NOEL,% La% Ville% rapiécée:% les% stratégies% de% la% réhabilitation%à%Bruxelles,%Université%de%Bruxelles,%1998

]

Philipp% OSWALT,% Shrinking% Cities,% Volume% 1:% International% Research,%Ed.%Hatje%CANTZ,%2006

]

Jean]François% PIRSON,% Entre% le% monde% et% soi,% Pratique% exploratoires%de%l’espace,%Ed.%La%lettre%volée,%2008

h

Jean%PLANCHAIS,%Cités%géantes:%24%villes%:%leurs% habitudes%et%leurs% habitants,%Ed.%Fayars,%1978,%Budapest%p.202

139


]

Sonia% et% Alexandre% POUSSIN,% Africa% Trek% 1,% Du% Cap% au% Kilimandjaro,%Ed.%Robert%Laffont,%2004

h

Emmanuel% RUBIO,% Vers% une% architecture% cathartique% (1945% –% 2001),%Ed.%Donner%lieu,%2011

]

Paolo%RUMIZ,%Aux%frontières%de%l’Europe,%Ed.%Folio,%2011

]

Jean]Marc%STEBE% et%Hervé% MARCHAL,% La% sociologie% urbaine,% Ed.% Que%sais]je,%2007

h

Jak% VAUTHRIN,% Villes% africaines% :% Anarchie% et% raison% d’une% architecture,%Ed.%L’Harmattan,%1989

h

Yvette% VEYRET,% Géographie% des% risques% naturels% en% France.% De% l’aléa%à%la%gestion,%Ed.%Hatier,%Paris%2004,%251%p.

h

Jean]Louis% VIOLEAU,% MVRDV,% entre% Utopie% et% territoires% Tictionnels,%Revue:%Cahier%thématiques,%%n°3,%p.%232

h

Paul% VIRILIO,% L’espace% critique:% essai,% Ed.% Christian% Bourgeois,% 1984

]

Paul%VIRILIO,%Vitesse%et%Politique,%Ed.%Galilée,%1977

]

Christine% VON% GARNIER,% L’Afrique% pour% passion,% Ed.% Saint% Augustin,%2010

140


Films ]

Ari% FOLMAN,% Valse% avec% Bachir% (images% animées),% Production% Montparnasse,%Paris%2009

]

Stéphane%PAOLI,%Paul%VIRILIO:%penser%la%vitesse,%Paris,%Production% ARTE%FRANCE

]

Michael% WINTERBOTTOM,% La% stratégie% du% choc,% documentaire,% 2010

Conférences ]

Michel%FOUCAULT,%Des%espaces%autres,%Hétérotopies,%1967

]

Gilles%PERRAUDIN,%%L’âge%de%Pierre,%ENSA%Nancy,%22%janvier%2013

]

Philippe% REVAULT,% Haïti% reconstruction:% post% urgence% ou% développement,%ENSA%Nancy,%avril%2014

]

40% ans,% une% mosaïque,% La% Main%et% le% Chemin,% actions,% méthodes,% inventions%de%jeunes%architectes,%par%Emmanuel%CAILLE,%2011

Emissions ]

Ruth%STEGASSY,%L’Aquila,%histoire%d’une%gestion%de%la%catastrophe,% Terre%à%Terre,%France%Culture,%05.04.2014

]

Mazarine% PINGEOT,% Boris% CYRULNIK,% La% Part% d’enfance,% France% Culture,%09.08.2012

141


142


Remerciements

Je%tiens%à%remercier%Mme% CURIEN%Emeline,%qui%de%par%ses%expériences%et% conseils,%a%su%orienter%mes%choix%et%accompagner%mes%ré[lexions. Je%remercie%également%tous%ceux%qui%ont%pu%enrichir%ce%travail%d’écriture,% les% pays% et% villes% qui% m’ont% transmis% leurs% plus% intimes% secrets,% les% populations% qui% m’ont% dévoilé% une% part%de% réel% permettant% de% nourrir% mes%récits,%mes%ré[lexions%sur%ces%villes%catastrophées.%

143


144

Profile for Paulineloisy

LOISY Pauline - Mémoire de fin d'étude d'Architecte diplômée d'Etat  

Notre monde est victime de la destruction et du traumatisme créant d’irréparables traumatismes à l’échelle d’une vie humaine, à l’échelle pl...

LOISY Pauline - Mémoire de fin d'étude d'Architecte diplômée d'Etat  

Notre monde est victime de la destruction et du traumatisme créant d’irréparables traumatismes à l’échelle d’une vie humaine, à l’échelle pl...

Advertisement