__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

Le Carnet  de  Bord   ou  la  pra/que  de  l’architecte  libéral   1/2  

LOISY Pauline   Etudiante  HMONP  à  l’ENSA  Nancy     Année  2015/2016   Agence  d’accueil   EURL  MIRCAM   Directrice  d’étude   Nadège  BAGARD   1


2


Habilita/on à  la  Maitrise  d’Oeuvre  en  son  Nom  Propre  

HMONP 2015/2016  

_____________________  

Pauline LOISY   Carnet  de  Bord   HMONP  année  2015/2016   Ecole  NaBonale  Supérieure  d’Architecture  de  Nancy  

Agence d’accueil   Agence  MIRCAM   81  bis,  Route  de  la  Troche   78490  GROSROUVRE   T.  06  65  24  71  17   vincent@mircam.com  

Directrice d’étude   Nadège  BAGARD   Maître-­‐assistante  TPCAU  

Tuteur Vincent  BENHAMOU   Architecte  DPLG  et  gérant  de  l’agence  MIRCAM  

3


4


Sommaire

Préambule  

page. 7  

Curriculum Vitae    

page. 9  

L’Agence &  l’Equipe  

 

page. 13  

   

Les Chan/ers                 Projet  LAURENS    

   

   

page. 15  

page. 16  

Projet MONTEL    

page. 20  

Projet PAUVERT    

page. 24  

Projet TOLLU      

page. 30  

Projet ERWAN      

page. 34  

Projet AMAR      

page. 38  

Projet CHAABOUNI    

page. 42  

Projet VIEILLEFON    

page. 46  

Tableau des  missions    

page. 50  

5


Agence d’architecture  et  unité  d’habita4on  -­‐  Photographe:  Vincent  BENHAMOU  

6


Préambule

Mon premier  travail  professionnel  en  agence  d’architecture  en  possession  du  diplôme  d’état  d’architecte  a   été   au   sein   de   l’agence   Mircam.   Vincent   BENHAMOU   a   été   mon   tuteur   durant   mes   premiers   mois   d’expériences.   C’est   à   la   suite   d’une   entrevue   qu’il   a   décidé   de   me   mecre   à   l’essaie   en   tant   qu’auto-­‐ entrepreneur.   La   masse   de   travail   encore   légère   pour   deux   personnes,   j’ai   ainsi   débuté   mon   acBvité   professionnelle  par  des  prestaBons  régulières  au  sein  de  son  agence,  sur  des  projets  tout  à  fait  divers.   Vincent  a  su  m’accompagner  tout  au  long  de  cet  apprenBssage  jusqu’à  devenir  relaBvement  autonome  sur   de  nombreux  projets  de  maisons  individuelles  principales  de  haut  standing.   Ce  travail  de  carnet  de  bord  me  permet  de  figer  à  un  instant  -­‐t  mon  expérience  durant  ces  seize  mois  passés   en   agence   dans   le   marché   privé   des   maisons   individuelles.   Ces   récits   sont   tous   Brés   de   ma   praBque   en   agence,  selon  un  ordre  chronologique  de  l’acte  de  bâBr,  je  relate  ce  que  j’ai  pu  vivre  durant  ces  phases  de   projet,  mes  observaBons,  collaboraBons,  découvertes,  frustraBons,  décepBons,  impasses  et  saBsfacBons…   Par   ce   biais,   je   souhaite   soulever   les   quesBons   et   problémaBques   majeures   de   la   maitrise   d’œuvre   professionnelle  sur  les  marchés  privés.     Ces  écrits  sont  une  sorte  de  préambule  au  mémoire  professionnel.  Ce  document  me  servira  par  la  suite  à   dégager  et  développer  une  problémaBque,  à  me  poser  une  quesBon  dont  je  souhaite  établir  une  première   réponse  avant  mon  HabilitaBon  à  la  Maitrise  d’Oeuvre  en  son  Nom  Propre.  Je  me  quesBonne  donc  sur  la   manière   de   praBquer   l’architecture,   de   praBquer   mon   architecture   en   tenant   compte   de   aspiraBons   et   préférences.  

7


Nouvelle-­‐Zélande, Christchurch,  un  jour  après  le  séisme,  photographie  -­‐  source:  ledauphine.com  

8


Curriculum Vitae  

InvesBe dans   de   nombreuses   causes   humanitaires   avec   l’AssociaBon   SOLI’RAID   créée   au   sein   de   l’Ecole   d’Architecture  de  Nancy,  j’ai  été  passionnée  par  le  voyage  et  la  découverte  d’autres  mondes,  d’autres  modes   d’habiter,   d’autres   civilisaBons.   Après   une   année   d’Erasmus   à   Budapest   en   Hongrie   pour   valider   ma   quatrième  année,  j’ai  réalisé  une  année  de  césure  passée  à  voyager  et  travailler  dans  plusieurs  pays.  C’est   après   deux   années   de   voyage   que   je   reprends   le   chemin   de   l’école   pour   ma   dernière   année   scolaire   d’architecture.   A   mon   arrivée   à   l’école,   j’ai   la   réelle   volonté   de   relater   ce   que   j’ai   pu   vivre   durant   deux   années   passées   à   l’étranger.   Budapest,   l’Afrique   du   Sud,   la   Nouvelle   Zélande   m’ont   permis   de   découvrir   d’autres  façons  de  penser,  de  concevoir  les  choses.  Sensible  à  leurs  cultures  et  méthodes  de  concepBon,  j’ai   appris  à  penser  d’avantage  aux  usagers,  à  leur  confort  et  leur  respect  des  tradiBons.
 Dans   le   but   de   travailler   sur   ces   noBons,   je   me   suis   lancée   dans   un   sujet   de   mémoire   de   fin   d’étude   qui   me   Bent  à  coeur:  «  N’était  le  monde,  vers  une  catastrophe  globalisée  ».  La  destrucBon  humaine  ou  naturelle,   celle  qui  provoque  un  traumaBsme  à  l’échelle  de  la  ville,  celle  de  sa  communauté.  Pour  ce  faire,  je  relate   trois  villes,  vicBmes  de  trois  catastrophes  singulières.  Budapest  et  sa  destrucBon  urbaine  lors  des  Grandes   Guerres.   La   Cap   en   Afrique   du   Sud,   vicBme   de   l’apartheid   et   de   l’urbanisme   de   la   ségrégaBon.   Enfin,   Christchurch,  en  Nouvelle  Zélande,  aux  trois  quart  détruite  lors  du  tremblement  de  terre  de  2011.
 Sur  ce  principe  d’interroger  la  catastrophe  et  le  traumaBsme  vécu,  je  me  suis  quesBonnée  sur  les  méthodes   et  principes  de  reconstrucBon  de  la  ville  détruite,  de  ces  destrucBons  matérielles  mais  aussi  idenBtaires.     Je   parle   alors   de   la   ville   résiliente.   A   la   méthode   de   Boris   CYRULNIK   je   me   suis   interrogée   sur   la   manière   concrète  de  réagir  à  une  catastrophe,  de  surmonter  un  traumaBsme,  je  parle  de  la  résilience  urbaine,  celle   entreprise  par  une  communauté,  un  collecBf.   Sur   ce   principe,   je   me   suis   intéressée   à   l’habitat   primiBf,   l’habitat   vernaculaire,   pensé   et   construit   par   les   hommes  habitants  nécessiteux  avec  les  moyens  et  les  ressources  locales  proches.  Mon  intérêt  pour  l’habitat   respectueuse   de   l’environnement   m’a   emmené   auprès   de   Vincent   BENHAMOU   et   de   l’agence   MIRCAM,   engagés  dans  l’habitat  passif  et  les  nouvelles  techniques  de  préservaBon  et  de  respect  de  l’environnement.  

9


Photographe: Pauline  LOISY  

Locaux de  l’agence  d’architecture  MIRCAM  -­‐  Photographe:  Vincent  BENHAMOU  

10


L’Agence et  l’équipe  

L’agence d’architecture  MIRCAM  se  situe  au  81  bis  Route  de  la  Troche  à  Grosrouvre  dans  les  Yvelines  (78).   Vincent  BENHAMOU,  fondateur  et  gérant  de  l’agence,  architecte  DPLG  diplômé  de  Paris  La  Seine,  s’invesBt   enBèrement  depuis  1991  pour  faire  de  sa  passion  son  méBer  et  de  son  méBer  une  fierté.  Vincent  a  mis  en   place  l’agence  d’architecture  MIRCAM  en  2004.  Nous  sommes  à  ce  jour  deux  au  sein  de  la  EURL,  société  à   responsabilité   limitée   à   associé   unique.   Le   montant   du   capital   social   est   de   30   000   euros,   composé   essenBellement  d’apport  en  numéraire.     En  2009  l’agence  comptait  trois  salariés  ;  un  architecte,  un  dessinateur  projeteur  et  une  secrétaire.  C ’est  à  la   suite   de   difficultés   sur   une   affaire   importante   que   Vincent   a   dû   se   séparer   de   ses   salariés.   Malgré   les   recommandaBons   de   ses   conseillers,   comptables,   avocats,   Vincent   a   su   conserver   sa   société   acBve   en   évitant  le  dépôt  de  bilan.   En  avril  2014,  l’acBvité  lui  permet  de  financer  ses  pertes  judiciaires.  En  octobre  2014,  l’acBvité  reprend  et   j’intègre   son   agence.   La   forme   juridique   de   l’agence   est   au   plus   adaptée   à   la   demande   et   à   l’acBvité   que   nous   générons.   Mon   statut   d’auto-­‐entreprise   lui   a   permis   de   ne   pas   s’engager   pleinement   une   nouvelle   fois   avec  un  salarié.   L’agence   se   localise   dans   une   construcBon   labellisée   PassivHouse.   Faite   en   bois,   la   construcBon   a   été   montée  en  kit  par  l’entreprise  autrichienne  Berchtold.  Nous  sommes  à  deux  dans  des  bureaux  de  45  m2.  La   taille   est   relaBvement   bonne   pour   deux   personnes   mais   nous   manquons   d’une   salle   isolée   et   plus   inBme   pour  recevoir  indépendamment  les  clients,  commerciaux  et/ou  entreprises.    

11


Parc de  loca4on  d’engins  TP  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY  

12


Les Chan/ers  

L’agence Mircam   ne   répond   actuellement   presque   qu’à   des   commandes   de   maisons   individuelles.   La   localisaBon   de   l’agence   dans   les   Yvelines   lui   confère   une   place   privilégiée.   La   concurrence   n’est   pas   très   présente   et   la   demande   en   habitaBon,   notamment   secondaire   est   relaBvement   importante.   Nous   effectuons  des  travaux  de  réhabilitaBons  et  travaux  neufs  à  usage  privaBf  de  tailles  standards.  La  commande   privée   pour   de   l’habitaBon   est   un   marché   que   je   qualifierais   de   difficile.   La   relaBon   client   est   délicate   à   instaurer,   les   limites   difficiles   à   cerner.   En   effet,   la   masse   de   travail   est   idenBque   selon   moi   pour   des   projets   plus  importants.  Le  client  doit  être  réellement  entendu.  Les  décisions  doivent  être  prises  en  accord  avec  la   maitrise   d’ouvrage   et   la   maitrise   d’oeuvre.   La   communicaBon   doit   être   très   soignée.   Nous   accordons   une   place   privilégiée   à   la   bonne   compréhension   du   projet   par   le   client.   Nous   faisons   valider   l’intégralité   des   choix,  des  devis,  des  décisions,  des  couleurs…  Cela  rend  la  tâche  longue  et  périlleuse  car  des  stratégies  de   dialogue  sont  sans  cesse  à  établir  entre  le  client  et  les  entreprises.  

13


Maison existante  2013         Plan  Rez-­‐de-­‐Chaussée  Laurens  1/200°  

Maison projetée  2016                      Photographe:  Vincent  BENHAMOU  

14


Projet LAURENS  

Ce projet,   débuté   en   novembre   2013   est   une   des   plus   importante   réalisaBon   de   l’agence   Mircam.   Le   projet   concerne   une   réhabilitaBon   d’une   maison   modeste   familiale   construite   dans   les   année   1920   sur   les   hauteurs   des   Mesnuls   dans   les   Yvelines.   L’environnement   est   excepBonnel:   le   calme,   la   nature,   la   vue,   l’orientaBon;  tous  les  paramètres  environnants  naturels  étant  propices  pour  une  architecture  intégrée.   Les   travaux   ont   commencé   bien   avant   mon   arrivée.   Dans   son   intégralité   les   travaux   auront   duré   près   de   vingt-­‐trois   mois.   D’un   premier   souhait   de   réhabilitaBon   parBelle,   la   volonté   des   clients   en   a   été   toute   autre   tout   au   long   du   chanBer.   Le   projet   a   été   largement   agrandi.   Les   diagnosBcs   successifs   ont   révélés   des   déficiences  structurelles,  des  infiltraBons  difficiles  à  gérer,  des  impossibilités  construcBves…  Les  travaux  de   maçonneries   ont   été   lourds.   Deux   entreprises   de   gros-­‐oeuvre   se   sont   succédées;   la   première,   renvoyées   pour  malfaçons  et  mauvaise  foi.  

Maitrise d’Ouvrage:       Privée   Maitrise  d’Oeuvre:       Agence  MIRCAM     Vincent  BENHAMOU  et  Pauline  LOISY   Mission:       ConcepBon,  RéalisaBon,  Conseil   Programme:       RéhabilitaBon  et  extension  d’une  maison  individuelle  principale     Les  Mesnuls  -­‐  Yvelines  78   Surface:     530  m2  (SHON)   Calendrier:       Livraison  juin  2015   Coût:       1  450  000  euros  TTC   Lots:       Terrassement,   Gros-­‐Oeuvre   1,   Gros-­‐Oeuvre   2,   Charpente,   Couverture,   Zinguerie,   Menuiserie   extérieure,   Ferronnerie,   Plomberie,   Electricité,   Cuisiniste,   Menuiserie   intérieure,   Serrurerie,   Peinture,   Carrelage,  Etanchéité.  

15


Le projet  Laurens  est  un  des  projets  phares  de  l’agence.  De  nombreuses  entreprises  ont  grâce  à  ce  projet   appris  à  travailler  ensemble.  De  longues  périodes  d’intempéries  ont  retardé  les  travaux,  obligeant  à  réviser   régulièrement   les   plannings.   A   mon   arrivée   fin   2014,   ce   projet   était   au   stade   du   second   oeuvre.   Avec   la   cliente,   j’ai   eu   pour   mission   de   valider   l’ensemble   des   appareillages   sanitaires   et   électriques.   Des   choix   judicieux  et  esthéBques  pour  ses  intérieurs,  une  mission  de  conseils.  Le  chanBer  a  duré  jusqu’à  la  récepBon   des   espaces   de   travail   pour   arBste,   une   annexe   juxtaposée   à   la   maison   principale.   L’ensemble   des   pièces   administraBves  des  ORP  ont  été  entreprises;  Consuels,  acestaBon  de  bonne  mise  en  conformité,  ouvertures   des   comptages,   mise   en   route,   essais   des   appareillages   et   équipements   mobiles,   collecte   des   Dossier   des   Ouvrages  Exécutés  des  Entreprises.  

               Façade  Sud  projetée  -­‐  Photographe:  Vincent  BENHAMOU   16


Vue depuis  toitures  vers  terrasse  

Cece première  sensibilisaBon  aux  OPR  et  récepBon  m’a  permis  de  mieux  cerner  les  tâches  à  effectuer.  Je   peux   affirmer   que   le   chanBer   a   été   une   réussite.   Les   entreprises   ont   été   très   saBsfaites   du   travail   mis   en   oeuvre  et  le  client  recommande  les  entreprises  à  leurs  connaissances  proches.     Le   sérieux   des   entreprises   et   leur   disponibilité   ont   permis   au   client   d’être   bien   accompagné   jusqu’à   la   récepBon  des  travaux  et  remise  des  clés.     Le   dossier   des   Ouvrages   Exécutés   a   été   remis   aux   clients   consBtué   de   plans,   coupes,   noBce   descripBves,   liste  des  matériaux,  détails  techniques.  L’ensemble  de  ces  documents  ont  été  archivés  à  l’agence,  un  gros   travail  de  conservaBon  des  documents  papiers  et  informaBques.  

Annexe, atelier  pour  ar4ste  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY   17


Plan Rez-­‐de-­‐Chaussée  et  Sous-­‐sol  Montel    1/100°  

Détail de  sous-­‐face  couverture  zinc  anthracite  

Détail de  sous-­‐face  couverture  zinc  anthracite   18


Projet MONTEL  

Le projet   Montel   est   une   construcBon   neuve   dans   un   terrain   fortement   en   pente.   Le   projet   est   situé   à   Maule  (78),  sur  les  hauteurs,  à  l’écart  du  centre  et  de  l’effervescence  urbaine.     Le   projet   s’est   implanté   à   la   place   d’un   bois.   Un   gros   travail   de   terrassement   et   d’élagage   ont   du   être   entrepris  avant  le  début  des  travaux.  

Maison zinc  et  terrassement  de  la  cave  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY  

Maitrise d’Ouvrage:       Privée   Maitrise  d’Oeuvre:       Agence  MIRCAM     Vincent  BENHAMOU  et  Pauline  LOISY   Mission:       ConcepBon,  RéalisaBon   Programme:       ConstrucBon  d’une  maison  individuelle  principale     Maule  -­‐  Yvelines  78   Surface:     225  m2  (SHON)   Calendrier:       Livraison  avril  2015   Coût:       620  000  euros  TTC   Lots:       Terrassement,  Gros-­‐Oeuvre,  Charpente,  Couverture,  Zinguerie,  Menuiserie  extérieure,  Ferronnerie,   Plomberie,  Electricité   19


Après une   très   longue   phase   de   négociaBon   en   mairie   pour   l’acceptaBon   du   projet,   les   travaux   de   construcBon  ont  duré  dix-­‐huit  mois.  Ma  mise  en  situaBon  professionnelle  a  débuté  peu  de  temps  avant  la   phase  de  récepBon  des  travaux  malgré  un  suivi  de  travaux  de  second  oeuvre  avant  cece  période.   A   la   suite   de   cece   récepBon,   les   clients   ont   souhaité   étendre   leur   habitaBon   en   recréant   une   cave   enterrée   à   proximité   de   celle-­‐ci.   En   autonomie,   j’ai   élaboré   une   proposiBon   de   cave   enterrée,   effectué   des   visites   avec   le   client,   élaborer   les   dossiers   de   consultaBon   des   entreprises,   réalisé   des   visites   d’entreprises   pour   chiffrage.   A   la   signature   des   marchés   fin   janvier   2016,   une   réunion   de   commencement   a   été   organisée   avec   l’ensemble   des   lots   présents   pour   cece   nouvelle   construcBon.   Au   programme   de   cece   réunion;   transmission  des  assurances  actualisées,  synthèse  et  calage  des  raccordements  réseaux,  implantaBon  de  la   construcBon,   délais   et   transmission   du   planning,   organisaBon   du   chanBer,   implantaBon,   cantonnement,   stockage,   propos   sur   les   situaBons,   paiements,   retenues   de   garanBes   et   modalités   des   travaux   supplémentaires,  visas  et  ordres  de  service.   Sur   ce   chanBer,   aucun   intervenant   extérieur   à   la   maitrise   d’oeuvre   n’a   été   contacté,   ni   bureau   d’étude   structure,  ni  fluides,  ni  bureau  de  contrôle  ou  coordinateur  SPS.   Après  la  réunion  n°0,  les  travaux  ont  commencé  rapidement.  Le  terrassement  a  été  réalisé  dans  un  premier   temps.   Les   entreprises   familières   au   chanBer   connaissaient   l’implantaBon   des   réseaux   ELEC,   TELECOM,   EAUX,  EU  etc…  ce  qui  a  grandement  facilité  l’intervenBon  du  terrassier.  

Mission:     ConcepBon,  RéalisaBon   Programme:       Cave  enterrée  pour  une  maison  d’habitaBon  principale     Maule  -­‐  Yvelines  78   Surface:     40  m2  (SHON)   Calendrier:       Livraison  avril  2016   Coût:       35  000  euros  TTC   Lots:       Terrassement,  Gros-­‐Oeuvre,  Electricité   20


Les réunions  de  chanBer  sont  organisées  toutes  les  deux  semaines.  La  présence  du  Maçon,  de  l’Electricien   et   du   Terrassier   sont   fortement   souhaitées   pour   chacune   d’elles.   Au   programme;   vérificaBon   de   la   conformité  réglementaire,  conformité  projet,  qualité,  sécurité.  Nous  avons  effectué  une  première  récepBon   des   supports   après   le   coulage   de   la   dalle   haute,   synthèse   technique   (VRD,   GO,   interfaces,   réservaBons,   seuils,  descentes  EP,  étanchéité,  protecBon  des  enduits…),  suivi  d’avancement  et  gesBon  financière.   Les  luminaires  pour  le  projet  ont  été  déterminés  avec  le  client  tout  comme  les  parements  extérieurs.  Nous   avons   travaillé   sur   l’organisaBon   des   plannings   dans   le   but   de   gérer   au   mieux   la   coordinaBon   entre   ces   trois   lots.   Chacune   des   intervenBons   devait   être   planifiée   pour   permecre   au   terrassier   de   venir   déplacer   les   terres  et  achever  le  chanBer  pour  le  22  avril  2016.   S’en  suivra  un  long  travail  de  plantaBons  en  collaboraBon  avec  un  élagueur/paysagiste.   Ce   chanBer   en   autonomie   m’a   été   plus   intuiBf   que   la   normale.   En   effet,   familière   avec   le   client,   j’ai   su   rapidement   comment   gérer   les   relaBons,   je   connaissais   leur   méthode   de   foncBonnement,   leur   goût   et   a}tude  face  aux  entreprises.  Il  a  été  plus  rassurant  pour  moi  d’entreprendre  en  autonomie  ces  travaux.  Les   entreprises   également,   familières   au   chanBer,   anBcipaient   d’avantage   les   problèmes.   Un   dialogue   permanent  entre  les  différents  intervenants  a  simplifié  l’exécuBon  des  travaux.   Lorsque   la   planificaBon   des   ouvrages   à   exécuter   a   correctement   été   effectuée,   l’opéraBon   OPC   (Ordonnancement,  Pilotage  et  CoordinaBon)  se  fait  de  manière  plus  harmonieuse.  Le  temps  de  réalisaBon   mais   aussi   le   temps   de   concepBon   est   indispensable   pour   une   bonne   gesBon   de   l’ensemble   des   travaux.   Le   temps   est   un   moyen   indispensable   pour   gérer,   organiser   et   projeter   l’ouvrage,   éviter   au   maximum   les   travaux   supplémentaires   et   assurer   de   manière   juste   et   précise   l’état   d’avancement   financier   et   bons   de   paiement.  

FondaBons, ferraillage  de  la  dalle  et  murs  banchés  de  la  cave  -­‐  Photographe  :  Pauline  LOISY   21


Plan Rez-­‐de-­‐Chaussée  PAUVERT    1/100°   22


Projet PAUVERT  

Cece mission   complète   pour   une   réhabilitaBon   d’une   maison   secondaire,   a   été   commencée   en   phase   esquisse  jusqu’à  la  concréBsaBon,  récepBon  de  chanBer  et  levée  des  réserves.  Je  peux  donc  assurer  mon   propos  en  disant  que  ce  chanBer  est  mon  premier  projet,  en  enBer.   Les   clients   très   sympathiques   tout   au   long   de   la   phase   esquisse,   avant-­‐projet,   appels   d’offre   et   DCE,   ont   montré  un  peu  plus  de  méfiance  à  l’égard  d’une  jeune  architecte  DE  par  la  suite  du  chanBer.   A  cause  des  délais  très  courts  et  relaBvement  compactés,  ce  chanBer  s’est  avéré  complexe.    

IntervenBon du  couvreur  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY  

Maitrise d’Ouvrage:       Privée   Maitrise  d’Oeuvre:       Agence  MIRCAM     Vincent  BENHAMOU  et  Pauline  LOISY   Mission:       ConcepBon,  RéalisaBon   Programme:       RéhabilitaBon  d’une  maison  individuelle  secondaire     Autouillet  -­‐  Yvelines  78   Surface:     140  m2  (SHON)   Calendrier:       Livraison  septembre  2015   Coût:       195  000  euros  TTC   Lots:       Terrassement,  Gros-­‐Oeuvre,  Charpente,  Couverture,  Menuiserie  extérieure,  Ferronnerie,  Plomberie,   Electricité,  Fumisterie   23


Ce chanBer   a   été   pour   moi,   une   première   confrontaBon   en   autonomie   à   la   maitrise   d’ouvrage   et   aux   entreprises.  A  cece  période  et  pour  des  raisons  d’organisaBon  interne,  il  a  fallu  que  j’assume  davantage  mes   responsabilités  d’agence  dont  cece  opéraBon  de  réhabilitaBon.   Un   long   temps   de   diagnosBcs   a   été   nécessaire   avant   le   démarrage   des   travaux.   Les   entreprises   se   sont   succédées  sur  le  chanBer  dans  le  but  de  sonder  la  maison  existante,  une  vieille  ferme  au  centre  d’un  village   paisible.  Durant  cece  mission  de  diagnosBc,  j’ai  beaucoup  appris  des  différentes  remarques  qu’ont  pu  faire   les   entreprises   (Electricité,   Plomberie,   Charpente,   Gros-­‐Oeuvre).   Nous   avons   ainsi   tenté   de   retracer   les   différentes  uBlisaBons  de  certains  espaces,  les  différents  sinistres  (infiltraBons,  fissures,  affaissement…)  de   l’habitaBon   ancienne   afin   de   prescrire   au   mieux   les   différents   travaux   à   réaliser   par   ordre   de   priorité   en   foncBon  du  budget.   Toute  la  difficulté  du  chanBer  a  été  de  rentrer  dans  le  budget  alloué  pour  ces  travaux.  EffecBvement,  pour   un  confort  de  vie  opBmum  et  une  intervenBon  la  plus  efficace,  le  budget  était  trop  peu  conséquent.  Nous   avons  donc  proposé  aux  clients  différents  chiffrages  avec  les  différentes  intervenBons  possibles/conseillées/ immanquables   que   nous   conseillions   (isolaBon   par   l’intérieur/par   l’extérieur,   reprise   de   la   charpente,   reprise   de   la   couverture,   reprise   des   descentes   des   eaux   pluviales,   réaménagement   intérieur,   remaniement   des   espaces,   changement   des   escaliers,   reprise   de   la   cuisine,   changement   des   menuiseries   extérieures   etc….).  

Dépose des  combles  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY   24


Ces cinq  versions  de  chiffrage  prévisionnel  et  esBmaBf  proposés  ont  été  un  grand  apprenBssage  pour  moi,   tant  techniquement  que  financièrement.  J’ai  ainsi  pu  prendre  connaissance  des  chiffres  dans  le  domaine  de   la  construcBon,  des  prix  au  mètre  carré  de  la  fourniture  et  pose  des  différentes  prestaBons  dans  le  domaine   de  la  construcBon  privée  dans  les  Yvelines.   Accompagné   de   mon   tuteur,   nous   avons   donc   proposé   aux   clients   plusieurs   budgets   prévisionnels   allant   de   175   000   euros   TTC   à   340   000   euros   TTC   pour   une   habitaBon   «   ultra   confort   ».   SaBsfaits   de   pouvoir   avoir   du   choix  dans  la  restauraBon  de  leur  habitaBon,  les  clients  ont  disposé  d’un  temps  nécessaire  et  suffisant  pour   le  bon  jugement  des  ces  prestaBons  budgetées.  

Coulage de  la  dalle  isolée  à  l’emplacement  de  l’ancienne  voûte  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY  

Le chanBer  a  débuté  fin  avril  par  la  dépose  de  la  couverture  et  la  reprise  de  l’intégralité  de  la  charpente.   Dans  un  premier  temps  les  travaux  devaient  être  achevés  et  récepBonnés  pour  le  1er  août  2015.  En  effet,  le   père   du   client,   peintre   de   profession   et   actuellement   retraité   s’était   proposé   de   réaliser   l’intégralité   des   finiBons  intérieures  et  reprises  des  enduits/crépis  extérieurs  durant  les  périodes  de  grandes  vacances  2015.   Le   chanBer   a   pris   un   peu   de   retard,   notamment   dû   aux   délais   de   livraison   des   menuiseries   extérieures.   Néanmoins,   le   1er   août   2015,   le   peintre   a   commencé   son   intervenBon   sur   les   façades,   les   menuisiers   achèvent  leurs  travaux  intérieurs;  escalier,  bibliothèques,  faux-­‐plafond,  bardage  intérieur  bois…   Très   vite,   nous   nous   sommes   aperçu   que   la   collaboraBon   entre   les   entreprises   et   le   peintre,   interne   à   la   famille  ne  faisait  pas  bon  ménage.  Le  peintre  refusait  une  grande  parBe  de  ses  supports,  les  prestaBons  non   25


arrêtés du   peintre,   les   criBques,   les   manques   de   considéraBons…   ont   fait   que   le   chanBer   devenait   invivable   pour  la  majeure  parBe  des  entreprises  extérieures.  L’ambiance  du  chanBer  s’est  grandement  dégradée.   Les  comptes-­‐rendus  réguliers,  les  rapports  hebdomadaires,  les  photographies  des  mal-­‐façons  etc…  nous  ont   permis   de   retrouver   un   peu   de   respect   au   sein   du   chanBer.   Nous   avons   dû,   durant   trois   mois   être   très   vigilant  à  la  coordinaBon  des  entreprises.  Le  peintre,  seul  à  la  tâche  pour  la  reprise  de  tous  les  supports  de   l’habitaBon   a   mis   davantage   de   temps   que   prévu.   Les   prestaBons   de   l’électricien   et   du   plombier   ont   été   retardées…   Ce  sont  les  délais  et  l’intervenBon  d’une  personne  extérieure  aux  marchés  contractuels  qui  ont  été  sur  ce   chanBer  notre  principale  «  bête  noire  ».  Les  relaBons  clients/architectes/entreprises  se  sont  dégradées,  au   point  de  suspecter  la  mise  en  place  d’un  dossier  de  contenBeux  sur  ce  projet  par  la  Maitrise  d’Ouvrage.    

Reprise  de  la  toitures  et  des  chèneaux  mitoyens  

Cloisons intérieures  en  ossature  bois  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY  

C’est grâce  à  nos  comptes-­‐rendu  hebdomadaires  que  nous  avons  pu  faire  un  point  général  avec  nos  clients   et  ainsi  rétablir  une  relaBon  pérenne  et  respectueuse.   La  récepBon  des  travaux  puis  levées  des  réserves  ont  été  effectuées  en  décembre  2015,  après  l’intervenBon   lente  et  maladroite  du  peintre,  membre  de  la  famille.   J’ai  eu  tout  au  long  de  la  phase  suivi  des  travaux  de  grandes  difficultés  à  me  posiBonner  face  aux  conflits  sur   le  chanBer.  Il  m’a  fallu  faire  appel  à  plusieurs  reprises  aux  conseils  averBs  de  Vincent,  à  sa  mise  en  garde  sur   certaine  évoluBon  des  comportements  face  aux  reproches  et  aux  acaques  des  entreprises  entre-­‐elles.   L’analyse  de  la  situaBon  et  le  recueille  des  témoignages,  arBculer  les  propos,  re-­‐instaurer  une  dynamique  et   une  complaisance,  l’a}tude  à  aborder  dans  une  telle  situaBon…  ce  chanBer  m’a  énormément  apporté  en   maBère  de  posiBonnement  criBque.     26


Bardage intérieur  bois  de  pin  non  raboté  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY  

Je pense  également  que  les  délais  des  travaux  ont  été  sous-­‐esBmés.  Nous  avons  essayé  de  faire  tout  notre   possible   pour   saBsfaire   le   client   en   rentrant   dans   les   délais   courts   et   infondés.   Nous,   Maitrise   d’Oeuvre,   Maitrise   d’Ouvrage   et   Entreprises,   nous   sommes   tous   confrontés   au   temps,   à   l’éBrement   du   temps   lors   des   période   de   réalisaBon   de   l’ouvrage,   aux   remises   en   cause   exposées   aux   contextes   économiques,   poliBques,   administraBfs,  sociaux…   L’art   de   l’architecture,   dans   sa   conduite   de   projet   ne   réside   t’il   pas   justement   à   concilier   le   temps,   trop   souvent   bousculé   par   l’impaBence   des   clients   ?   C ’est   suite   notamment   à   ce   projet   que   m’est   venu   l’idée   de   relater   le   temps,   les   temps   dans   la   concepBon   et   réalisaBon   d’un   ouvrage,   dans   sa   pérennisaBon   même.   L’architecte  tributaire  d’un  temps  bien  souvent  imposé…  

             Dépose  de  la  couverture  et  reprise  de  enduits  extérieurs                          Dépose  de  l’ancienne  cuve  à  fioul  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY   27


Façade existante  Nord  du  Gîte,  coté  cour  intérieure  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY  

Plan Rez-­‐de-­‐Chaussée  Tollu  en  phase  APD  1/100°   28


Projet TOLLU  

Ce projet  concerne  une  réhabilitaBon  et  un  réaménagement  des  intérieurs  d’une  vieille  maison  de  maître   au  centre  des  Mesnuls  (78),  en  limite  de  la  Forêt  de  Rambouillet.   De   par   sa   grandeur,   ce   projet   a   été   pensé   par   phases   successives.   Dans   un   premier   temps,   la   reprise   des   réseaux  de  plomberie  et  d’électricité  pour  alimenter  une  parBe  de  la  maison  réaménagée  en  gîte.  Ce  peBt   appartement  T3  meublé  sera  à  terme  loué  de  manière  temporaire  ou  permanente.   Dans  un  second  temps,  l’aménagement  du  séjour/salle  à  manger  a  été  prévu  pour  Noël  2015,  avant  les  fêtes   de  famille.   Une  troisième  et  dernière  phase,  un  peu  plus  importante  que  les  deux  précédentes  prévoit  le  remaniement,   et  la  reprise  de  la  cuisine,  des  quatre  chambres  et  des  trois  salles  de  bain,  en  rez-­‐de-­‐chaussée  et  étage.   Au  total,  près  de  270  m2  d’habitaBon  seront  réhabilités  ;  mise  aux  normes,  dépose  d’amiante,  dépose  des   tentures,  reprise  des  peintures  et  enduits,  reprises  des  trois  cheminées,  reprise  des  menuiseries  extérieures   et   du   crépis,   isolaBon   des   sols,   murs   et   toitures,   reprise   d’une   parBe   des   couvertures,   prolongaBon   des   débords  de  toits  …  

Maitrise d’Ouvrage:       Privée   Maitrise  d’Oeuvre:       Agence  MIRCAM     Vincent  BENHAMOU  et  Pauline  LOISY   Mission:       ConcepBon,  RéalisaBon   Programme:       RehabilitaBon  d’une  maison  individuelle  principale     Les  Mesnuls  -­‐  Yvelines  78   Surface:     270  m2  (SHON)   Calendrier:       Livraison  mai  2016   Coût:       370  000  euros  TTC   Lots:       Terrassement,  Gros-­‐Oeuvre,  Menuiserie  extérieure,  Ferronnerie,  Plomberie,  Electricité,  Menuiserie   intérieure,  Cheministe,  Peinture,  Carrelage,  AnBquaire,  Couverture  

29


Toute la  difficulté  de  ce  chanBer  a  été  d’établir  l’arBculaBon  des  prestaBons  nécessaires  à  la  réalisaBon  des   phases   en   temps   et   en   heures   selon   les   contrats   établis.   Il   m’a   été   relaBvement   difficile   d’évaluer   pour   chaque  phase  de  chanBer  les  temps  et  moyens  nécessaires  et  ainsi  formaliser  les  plannings  de  coordinaBon.   L’habitaBon   date   du   XIX   ème.   La   présence   d’amiante,   de   peinture   au   plomb,   d’absence   de   fondaBons,   d’étanchéité,  de  remonter  de  l’humidité  par  capillarité,  des  cheminées  vétustes,  de  dalles  posées  sur  sable… tous   ces   paramètres   ont   rendu   le   chanBer   un   peu   plus   difficile   encore   tant   techniquement   que   financièrement.   En   effet,   le   budget   alloué,   insuffisant   pour   permecre   un   confort   maximal,   nous   a   contraint   à   réaliser   différentes  versions  de  projet,  six  au  total.  Des  choix  ont  du  être  fait  pour  tenir  le  budget.  La  cliente,  bien   décidée   à   réaliser   certaines   prestaBons   en   dépit   de   certaines   autres   ne   partageaient   pas   les   mêmes   intenBons  que  nous.     Les   relaBons   clients   n’ont   pas   toujours   été   évidentes.   En   effet,   sur   ce   chanBer,   de   trop   nombreux   changements   ont   été   opérés,   m’obligeant   à   réviser   les   plans   d’exécuBon   et   transmecre   les   informaBons   de   changements  aux  entreprises.    

Salle de  bain  et  cuisine  existantes  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY   30


Façade projetée  Nord  -­‐  Phase  Permis  de  construire  1/50°  

Sur cece   opéraBon,   j’ai   pu   me   rendre   compte   de   l’importance   des   conseils   des   entreprises   elle-­‐même.   Lors   des   recherches   d’opBmisaBon   budgétaire,   les   entreprises   ont   joué   le   jeu   en   nous   établissant   des   devis   avec   des  opBons  menBonnant  les  différents  prix  des  différentes  versions  proposées.     Lors   des   réunions,   nous   avons   cherché   ensemble   des   soluBons   possibles   et   cohérentes   avec   le   projet.   Ensemble,  nous  avons  pu  conclure  sur  les  meilleurs  soluBons  en  tenant  compte  et  du  prix  et  des  délais  de   mises  en  oeuvre,  des  performances  thermiques,  esthéBques  et  environnementales.   Nous   avons   donc   décidé   de   réaliser   une   isolaBon   souple   sur   ossature   par   l’extérieur.   Nous   avons   déposé   rapidement  un  permis  de  construire  en  mairie  avant  le  début  des  travaux.   Le   permis   a   toutefois   été   refusé   quelques   mois   après   par   l’Architecte   des   BâBments   de   France.   Nous   sommes   actuellement   entrain   de   chercher   des   soluBons   alternaBves   à   l’isolaBon   extérieure.   Le   chanBer   est   donc  ralenB  en  acendant  de  trouver  une  soluBon  opBmale.   Au   cours   des   travaux,   nous   nous   sommes   reposiBonnés   sur   l’enveloppe   budgétaire   allouée   et   ainsi   repris   une   étude   en   phase   de   concepBon.   Cece   expérience   souligne   une   fois   de   plus   l’importance   des   études   préliminaires  et  du  temps  accordé  à  la  concepBon.  La  nécessité  de  revenir  en  arrière  dans  l’enchainement   du  chanBer  n’est  plus  à  réitérer.  Nous  devons  nous  assurer  que  l’ensemble  des  points  criBques  et  difficiles   du  chanBer  ont  été  visés  et  qu’une  soluBon  durable  et  opBmale  pour  chacun  des  point  a  été  envisagée.    

Façade existante  Sud  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY   31


Plan Erwan  Etage  R+1  -­‐  Phase  APD  1/50°  

32


Projet ERWAN  

Ce projet   est   une   surélévaBon   d’une   unité   d’habitaBon.   Construite   en   plein   coeur   de   village,   cece   vieille   bâBsse   a   été   réhabilitée   pour   accueillir   un   restaurant   au   feu   de   bois.   Le   restaurant   se   situe   en   rez-­‐de-­‐ chaussée,   l’habitaBon   privée   du   restaurateur   à   l’étage.   Pour   des   raisons   de   nuisances   sonores,   de   tranquillité   et   de   manque   d’espace,   l’aile   Sud   du   restaurant   s’est   vu   rajouter   un   étage   sous   combles   pour   agrandir  l’espace  d’habitaBon.  

Façade existante  Ouest  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY  

Maitrise d’Ouvrage:       Privée   Maitrise  d’Oeuvre:       Agence  MIRCAM     Vincent  BENHAMOU  et  Pauline  LOISY   Mission:       ConcepBon,  RéalisaBon   Programme:       SurélévaBon  et  extension  d’une  unité  d’habitaBon  individuelle  principale     Bourdonné  -­‐  Yvelines  78   Surface:     170  m2  (SHON)   Calendrier:       Livraison  prévue  avril  2016   Coût:       350  000    euros  TTC   Lots:       Gros-­‐Oeuvre,   Charpente,   Couverture,   Zinguerie,   Menuiserie   extérieure,   Ferronnerie,   Plomberie,   Electricité,  Frigoriste,  Etanchéité   33


Les travaux   de   dépose   de   la   toiture   existante   ont   débuté   durant   les   vacances   esBvales   de   2015.   Cece   période  n’a  pas  été  la  plus  propice  pour  le  travail  effecBf  vite  et  bien  fait.  En  effet,  une  parBe  du  restaurant,   à   cece   période   fermée   a   dû   être   remaniée   pour   permecre   le   coulage   d’une   dalle   pour   l’étage   supplémentaire.   Les   travaux   ont   dû   être   anBcipés   malgré   cece   période   au   ralenB.   De   nombreuses   entreprises   prenaient   également   leurs   congés   à   cece   période.   Je   saurai   à   l’avenir   que   les   travaux   réalisés   courant  les  mois  de  juillet  et  août  sont  effectués  de  manière  lente  et  incertaine.   Passé   ces   mois   de   congés,   notre   charpenBer   a   eu   de   nombreux   arrêts   maladies.   Deux   accidents,   trois   départs   imprévus…   De   plus,   nous   avons   dû,   suite   à   un   changement   faire   appel   à   un   bureau   d’étude   structure   pour   le   calcul   et   le   dimensionnement   des   poutres   en   béton   afin   d’avoir   la   conformité   réglementaire  et  les  garanBes.  Le  travail  avec  le  BET  béton  a  nécessité  une  révision  des  phases  PRO,  EXE.  Le   chanBer   a   été   réellement   ralenB.   Les   retards   se   sont   accumulés   jusqu’à   l’arrivée   des   périodes   froides.   L’étanchéité  a  été  difficile  à  faire,  les  intempéries  nombreuses.   Tout  au  long  des  travaux,  la  demande  du  client  a  évoluée,  nous  obligeant  constamment  à  revoir  les  plans,   les   chiffrages,   le   planning   et   les   délais   d’intervenBon.   Nous   avons   dû   déposer   en   mairie   un   permis   modificaBf.   A   l’heure   actuelle,   le   chanBer   avance.   L’établissement   va   ouvrir   sa   terrasse   neuve   pour   mai   2016.  Les  travaux  pour  l’ensemble  des  finiBons  intérieures  sont  en  cours.  Le  client  reste  saBsfait.  

Reprise de  la  charpente/Couverture  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY  

34


La difficulté   principale   de   ce   chanBer   a   été   de   gérer   les   problèmes   d’effecBf   et   de   rendement   du   lot   Charpente/Couverture.   Durant   près   de   trois   mois,   le   chanBer   a   été   retardé   par   ces   imprévus   de   personnels   ouvriers.   Le   client,   entrepreneur   lui-­‐même,   arBsan/commerçant   a   compris   les   enjeux   de   chacune   des   entreprises.  Il  a  fait  preuve  d’une  grande  compréhension  pour  ces  retards  occasionnés.   L’ensemble   des   entreprises   ont   été   arrangeantes.   Pour   ce   faire,   le   retard   se   racrape,   les   entreprises   se   rendent   disponibles   et   mecent   toutes   les   chances   de   leur   coté   pour   rendre   le   projet   dans   les   meilleurs   temps  et  délais.   La  gesBon  des  choix  du  client  et  des  entreprises  intervenantes  me  rappellent  que  l’architecte  Bent  un  rôle   essenBel  au  coeur  d’un  projet  architectural.  Gérer,  établir,  proposer,  organiser,  soutenir,  rédiger,  vérifier….   mecre  en  place  des  condiBons  propices  à  des  échanges  entre  le  client,  l’architecte  et  les  entreprises  et  ainsi   évaluer   la   qualité   des   relaBons   professionnelles,   analyser   les   points   de   vue   exprimés,   comprendre   les   enjeux,   les   états   d’âme,   relater   les   décisions   pour   qu’elles   soient   compréhensibles   par   tous.   Ce   jeu   subBl   d’analyses   comportementales…   l’architecte   est   le   garant   des   bonnes   relaBons   tout   au   long   de   l’acte   architectural.    

Pose du  pare-­‐pluie  et  tasseautage  pour  bardage  extérieur                          Espace  de  stockage  en  ossature  bois  -­‐  Photographe:  Pauline  LOISY   35


Façade existante  Sud  -­‐  Photographe  :  Pauline  LOISY   Plan  Amar  Etage  R+1  -­‐  Phase  APD  1/50°  

36


Projet AMAR  

Ce projet  porte  sur  une  extension  d’une  habitaBon  secondaire  à  Bazoche-­‐Sur-­‐Guyonne,  au  coeur  d’une  zone   sauvegardée.   Les   travaux   sont   d’ampleur.   La   mission   de   base   a   été   négociée   sur   de   la   concepBon   jusqu’à   dépose   de   permis   de   construire.   Une   fois   le   permis   validé,   le   client   a   revu   sa   posiBon   et   a   proposé   une   mission  de  suivi  de  chanBer  uniquement.  C’est  sur  le  contrat  que  la  mission  est  difficile  à  cerner.  Nous  ne   sommes   pas   responsable   du   suivi   financier.   Pourtant,   je   trouve   que   l’un   ne   va   pas   sans   l’autre   et   la   coordinaBon   des   entreprises,   la   gesBon   des   plannings,   la   compaBbilité   du   projet   …   sont   difficiles   à   gérer   sans  l’esprit  financier  du  projet.    

Vue de  la  maison  existante  depuis  chemin  d’accès  privé  -­‐  Photographe  :  Pauline  LOISY  

Maitrise d’Ouvrage:       Privée   Maitrise  d’Oeuvre:       Agence  MIRCAM     Vincent  BENHAMOU  et  Pauline  LOISY   Mission:       ConcepBon  seule,  2013/2014  puis  réalisaBon  depuis  2015,  suivi  de  chanBer  sans  suivi  financier   Programme:       Extension  d’une  unité  d’habitaBon  individuelle  secondaire     Bazoches-­‐Sur-­‐Guyonne  -­‐  Yvelines  78   Surface:     240  m2  (SHON)   Calendrier:       Livraison  prévue  novembre  2016   Coût:       420  000  euros  TTC   Lots:       Gros-­‐Oeuvre,   Charpente,   Couverture,   Zinguerie,   Menuiserie   extérieure,   Ferronnerie,   Plomberie,   Electricité,  Frigoriste,  Etanchéité   37


Sur ce  projet  les  changements  sont  également  nombreux.  Le  client,  dans  un  but  toujours  d’économie  des   moyens,  lance  ses  propres  appels  d’offre,  consulte  lui-­‐même  les  entreprises  sans  de  dossiers  de  descripBfs   complets   des   travaux   à   réaliser.   Cece   phase   de   consultaBon,   très   importante   à   mes   yeux   est   négligée   selon   moi.  Je  pense  qu’une  bonne  consultaBon  doit  contenir  l’ensemble  des  informaBons  nécessaires  à  la  bonne   compréhension  du  projet.  Dans  ce  cas,  toutes  les  prestaBons  sont  chiffrées,  nous  évitant  alors  des  travaux   supplémentaires   potenBels,   des   oublis   ou   même   des   malfaçons.   Sur   ce   projet,   les   phases   s’enchainent   sans   réellement  de  logique.  Le  client  pour  des  soucis  de  rapidité  d’exécuBon  et  d’économie  de  moyens  abrége   certaines   phases   d’études   à   la   concepBon.   Le   travail   est   fait,   défait,   refait…   Nous   accompagnons   le   client   dans  le  visa  des  devis,  nous  nous  rapprochons  des  entreprises  pour  actualiser  les  chiffrages  (manquement,   surplus…).  Parfois  jusqu’à  trois  versions  de  chiffrage  différentes  nous  sont  proposées.  L’économie  de  temps   n’est  pas  un  facteur  très  persuasif  dans  ce  cas.   Novice   dans   le   domaine   de   la   construcBon,   le   maitre   d’ouvrage   est   toutefois   très   bon   négociateur.   Une   société,   créée   pour   les   travaux   par   le   client   lui-­‐même,   a   permis   d’embaucher   l’équipe   de   Gros-­‐oeuvre.   Je   pense  toutefois  que  les  tâches  ne  sont  pas  sur  ce  chanBer  réparBes  de  manières  opBmales.  Nous  effectuons   deux  réunions  hebdomadaires  avec  les  entreprises  et  en  plus  des  visites  improvisées  pour  voir  l’évoluBon   du   chanBer.   Les   équipes   sont   très   efficaces.   Soutenues   et   encouragées   constamment   par   le   client,   les   entreprises  sont  sBmulées  pour  aller  toujours  plus  vite.  Le  client  prend  une  part  très  acBve  sur  le  chanBer.     Directement   en   lien   avec   les   entreprises,   le   client   décide   de   faire   des   changements   parfois   conséquents   sans   nous   en   averBr.   Les   informaBons   ne   nous   sont   pas   transmises   systémaBquement.   Nous   découvrons   bien  souvent  malgré  nous  les  lundis  maBns,  les  changements  opérés  par  le  client  durant  un  weekend.   Les  plannings  sont  à  actualiser  très  régulièrement.  Le  chanBer  avance  plus  rapidement  que  prévu  mais  dans   un  ordre  totalement  décousu.      

Mise en  oeuvre  du  sous-­‐sol    

                     Maçonnerie  de  l’extension  -­‐  Photographe  :  Pauline  LOISY   38


Débords de  toiture  avec  spots,  forage  pour  ven4la4on  Comfospot,  enduit  des  intérieurs  -­‐  Photographie  :  Pauline  LOISY  

J’ai pu   grâce   à   ce   chanBer   me   rendre   compte   de   l’importance   de   la   négociaBon   du   contrat   entre   la   Maitrise   d’Ouvrage   et   l’Architecte.   Sur   ce   projet,   la   place   laissée   aux   chanBers   est   très   importante.   Le   suivi   des   travaux  est  très  lourd  en  temps.  Cece  mission  est  chronophage  car  les  problèmes  sont  bien  souvent  gérer   directement  sur  le  chanBer.  Les  responsabilités  et  la  rentabilité  sont  parfois  douteuses.  Sur  de  tels  chanBers,   nous  devons  rétablir  une  organisaBon  claire  et  structurée  pour  la  gesBon  de  l’exécuBon  des  travaux.  

Plan Rez-­‐de-­‐Chaussée  Indice  F  -­‐  Phase  EXE  1/50°   39


Coupes A  et  B  -­‐  Phase  APD  1/50°  

Plan Rez-­‐de-­‐Chaussée  Chaabouni  -­‐  Phase  APD  1/50   40


Projet CHAABOUNI  

Le projet  Chaabouni  est  actuellement  en  phase  d’élaboraBon  des  détails.  Ce  projet  d’extension  d’habitaBon   principale   a   commencé   en   octobre   2015   par   un   premier   rendez-­‐vous   avec   le   client   potenBel.   Après   plusieurs   rendez-­‐vous   à   annoncer   le   projet   et   sa   réalisaBon,   documenter   les   clients   sur   l’organisaBon   des   différentes   phases   de   projet,   sur   l’organisaBon   générale   d’un   chanBer,   sur   le   planning   prévisionnel   d’un   chanBer   référent,   nous   nous   entamons   à   l’élaboraBon   d’une   esquisse.   Deux   versions   d’esquisse   seront   finalement  proposées  au  client  jusqu’à  sa  validaBon  en  novembre  2015.  

Maitrise d’Ouvrage:       Privée   Maitrise  d’Oeuvre:       Agence  MIRCAM     Vincent  BENHAMOU  et  Pauline  LOISY   Mission:       ConcepBon,  réalisaBon     Programme:       Extension  d’une  unité  d’habitaBon  individuelle  principale     Grosrouvre  -­‐  Yvelines  78   Surface:     160  m2  (SHON)   Calendrier:       Livraison  prévue  novembre  2016   Coût:       405  000  euros  TTC   Lots:       encore  non  connus   41


Nous enchainons   par   la   phase   d’Avant   Projet   Sommaire,   en   détaillant   d’avantage   la   construcBon,   en   établissant  un  premier  quanBtaBf  et  chiffrage  esBmaBf.  Deux  versions  de  chiffrage  auront  été  nécessaires   pour   la   validaBon   de   la   phase;   c’est   la   version   en   maçonnerie,   bloc   à   bancher   et   charpente   bois   qui   aura   finalement   été   retenue,   à   défaut   de   la   construcBon   en   ossature   bois   Passiv’House   pour   une   quesBon   notamment  de  budget.   Peu   de   temps   avant   la   présentaBon   au   client   de   l’Avant   Projet   DéfiniBf,   nous   avons   effectué   un   rendez-­‐vous   avec   des   entreprises   du   bâBment   (charpente,   gros-­‐oeuvre,   électricien,   plombier)   pour   un   état   de   lieux   et   diagnosBcs  de  la  construcBon  existante.  Nous  avons  souhaité  éliminer  un  maximum  de  points  en  suspens  et   d’incerBtude.   En   complément   à   ces   diagnosBcs,   une   étude   des   sols   a   été   réalisée   par   une   entreprise   spécialisée.   Grâce   à   l’ensemble   des   informaBons   recueillies,   nous   avons   donc   élaboré   des   plans   précis   et   détaillés  au  1/50°.     Suite   à   la   validaBon   de   l’Avant   Projet   DéfiniBf,   nous   avons   réalisé   le   dossier   de   Permis   de   construire.   Plusieurs  rendez-­‐vous  avec  le  maire  et  des  conseillers  municipaux  nous  aurons  permis  de  bien  orienter  nos   propos   et   intenBons   de   projet.   Ce   projet   est   soutenu   par   les   élus   municipaux,   et   nous   permet   de   mecre   toutes  les  chances  de  notre  coté  pour  l’accord  du  permis.     Actuellement   encore   en   acente   de   la   délivrance   du   permis,   nous   avançons   sur   le   dossier   de   concepBon   générale  PRO  et  du  dossier  de  détails  aux  1/20°  et  1/10°.  Chaque  semaine,  un  rendez-­‐vous  avec  les  clients   est   organisé.   Nous   déterminons   dès   à   présent   ensemble   des   implantaBons   et   choix   des   appareillages   électriques,  sanitaires,  des  passages  des  réseaux,  de  l’organisaBon  intérieure  des  espaces  etc…  

Maison existante,  façade  Ouest  et  test  carocage  pour  la  réalisaBon  de  l’étude  des  sols  -­‐  Photographe  :  Pauline  LOISY   42


Cece organisaBon  a  clairement  été  annoncée  aux  clients  lors  de  la  première  réunion.  Nous  avons  donné  nos   condiBons  et  tout  de  suite  alerté  le  client  sur  les  impossibilités  liées  aux  temps  d’un  chanBer  trop  rapide.  De   ce  fait,  l’organisaBon  de  l’ensemble  des  phases  de  travail  se  font  de  manière  naturelle  et  en  accord  avec  le   client.  Les  rendus  et  validaBons  des  phases  permecent  de  marquer  une  étape  dans  l’élaboraBon  du  dossier.   Le   projet   est   en   évoluBon.   L’ensemble   des   choix   sont   validés.   L’appel   d’offre   se   fera   de   manière   simple,   il   découlera   d’une   suite   logique   de   validaBons   successives   et   d’évoluBon   lente.   Sur   ce   projet,   chacun   des   changements   en   phases   réalisaBon   et   exécuBon   des   travaux   sera   facturé.   En   effet,   nous   avons   souhaité   canaliser  les  choix  des  clients  pour  éviter  lors  de  la  phase  OPC  les  changements  déroutants.   Cece   nouvelle   organisaBon   des   méthodes   de   présentaBon   et   d’évoluBon   de   l’acte   architectural   nous   oblige   à   être   méthodique   et   organisé.   Mais   les   résultats   se   font   ressenBr   dès   cece   première   phase   de   concepBon.   Nous   prenons   effecBvement   le   temps   de   concevoir,   de   penser   à   tous   les   points   techniques   et   avançons   ensemble   avec   le   client   et   les   entreprises   déjà   engagées.   Ce   gros   travail   de   préparaBon   au   chanBer   nous   dégrossi  le  travail  à  venir.     Les   relaBons   avec   les   clients   sont   respectueuses   et   professionnelles.   Je   commence   à   cerner   les   choix   des   clients,   à   anBciper   certaines   volontés.   La   bonne   connaissance   des   personnalités   est   essenBelle   pour   un   client  privé,  dans  la  réalisaBon  d’une  habitaBon  principale.   Bien  souvent  le  projet  d’une  vie,  ces  projets  doivent  être  réalisés  en  total  accord  et  saBsfacBon  de  chacun.   Nous   devons   bien   souvent   faire   face   à   certaines   émoBons,   états   d’âme   ou   rancœurs   des   clients.   C ’est   grâce   à   notre   professionnalisme,   devoir   de   conseils   et   relaBons   étroites   avec   les   entreprises   que   nous   accompagnons  le  client  vers  un  projet  conçu  et  réalisé  pour  lui,  sur-­‐mesure.  

Détails construc4fs  -­‐  Phase  PRO  1/10°   43


Coupes A  et  B  -­‐  Phase  APS  1/50°  

Plan Rez-­‐de-­‐Chaussée  Vieillefon  -­‐  Phase  APS  1/50°   44


Projet VIEILLEFON  

Le projet  Vieillefon  est  un  beau  projet  d’extension  d’une  unité  d’habitaBon  principale  à  Jouars-­‐Ponchartrain   (78).  Ce  projet  consiste  dans  un  premier  temps  à  isoler  la  maison  existante  par  l’extérieur,  puis  de  réaliser   une  extension  en  ossature  bois  des  pièces  à  vivre  de  la  maison.  Un  gros  travail  de  remaniement  des  terres   devra  être  pensé.  Un  sous-­‐sol  sera  crée  sur  la  parBe  extension.  Les  clients  ont  fait  appel  à  trois  architectes   différents.  L’agence  MIRCAM  a  été  retenue  pour  réaliser  l’esquisse  proposé.    

Façade existante  Sud,  toiture  à  déposer,  extension  ossature  bois  -­‐  Photographe  :  Pauline  LOISY  

Maitrise d’Ouvrage:       Privée   Maitrise  d’Oeuvre:       Agence  MIRCAM     Vincent  BENHAMOU  et  Pauline  LOISY   Mission:       ConcepBon,  réalisaBon     Programme:       Extension  d’une  unité  d’habitaBon  individuelle  principale  -­‐  Passiv’House     Jouars-­‐Ponchartrain  -­‐  Yvelines  78   Surface:     140  m2  (SHON)   Calendrier:       Livraison  prévue  novembre  2016   Coût:       275  000  euros  TTC   Lots:       encore  non  connus   45


Sur le   même   principe   que   le   projet   Chaabouni,   nous   souhaitons   que   les   phases   concepBon   et   étude   se   fassent   dans   le   bon   Bming,   en   constant   accord   avec   le   client   par   validaBon   des   phases   successives   et   en   interrogeant  les  entreprises  dès  les  premières  phases  d’étude.   Actuellement,   ce   projet   m’a   énormément   apporté   sur   le   principe   construcBf   des   maisons   à   ossature   bois   labellisées   Passiv’House.   En   partenariat   avec   une   entreprise   spécialisée,   nous   nous   interrogeons   dès   la   phase  APS  au  principe  construcBf  de  l’ensemble  de  l’extension.  De  nombreuses  séances  de  travail  ont  déjà   été  organisées  au  sein  de  l’agence.  

PerspecBve ArtlanBs  du  projet  Vieillefon  

46


Au programme   :   proposiBon   de   la   composiBon   des   murs   ossature   bois,   proposiBon   de   bardage,   réflexion   sur   les   moyens   d’isolaBon   et   matériaux   à   uBliser   pour   une   meilleure   préservaBon   de   l’environnement   et   de   la   santé,   étude   sur   les   composiBons   des   couche   isolantes   dans   le   but   d’éviter   un   maximum   les   ponts   thermiques,   liaisons   et   interfaces   entre   les   éléments   ossature/charpente/couverture,   études   sur   la   perméabilité  et  l’étanchéité  à  l’air  des  toitures,  comparaison  en  termes  de  performances  énergéBques  des   toitures   dites   chaudes   et   froides,   contraintes   et   avantages   financiers   et   techniques,   études   sur   les   murs   perspirants,  comparaison  entre  les  menuiseries  bois/aluminium  double  ou  triple  vitrage  etc…  

Ce projet  a  été  organisé  de  manière  à  gérer  l’ensemble  des  problèmes  potenBels  en  amont.  Nous  avons  sur   ces   projets   la   réelle   volonté   de   passer   le   temps   nécessaire   à   l’étude   de   la   concepBon   générale.   Nous   réalisons   une   sorte   d’AMO,   assistance,   conseil   et   technique   auprès   de   la   Maitrise   d’Ouvrage   en   lui   présentant   et   proposant   différents   moyens   de   mise   en   oeuvre   argumentés   et   comparés.   Ce   temps   alloué   nous   permet   d’opBmiser   de   manière   considérable   les   temps   pour   la   réalisaBon   future,   le   planning   mais   aussi  les  budgets.  Ces  procédés  et  méthodes  sont  relaBvement  chronophages  dans  cece  phase,  néanmoins   ces  réflexions  nous  permecront  de  dégager  un  temps  important  durant  la  phase  OPC.    

PerspecBve Sud  ArtlanBs  en  phase  APS  

47


Agence d’accueil         Agence  MIRCAM       78490  GROSROUVRE      

   

Tuteur   Vincent  BENHAMOU     Architecte  DPLG  et  gérant  de  l’agence  MIRCAM  

 

Légende:

48


Tableaux des  missions  

Dans le  but  de  relater  synthéBquement  l’ensemble  des  tâches,  missions  et  travaux  réalisés  en  agence,  un   tableau  de  mission  a  été  renseigné  durant  toute  la  durée  de  la  Mise  en  SituaBon  Professionnelle,  c’est-­‐à-­‐ dire   du   21   septembre   2015   au   31   mars   2016,   d’une   durée   de   6   mois   au   sein   de   l’Agence   d’Architecture   MIRCAM.   Le   tableau   renseigne   sur   mes   acBvités   professionnelles   avant   la   MSP   et   après   cece   période,   organisées  par  phases  de  concepBon  et  de  réalisaBon  ainsi  que  mes  tâches  au  sein  de  l’agence.  Le  tableau   évoque   de   plus   mon   degré   d’implicaBon   dans   chacune   des   acBvités   de   l’acte   architectural.   De   simple   observatrice   à   autonome,   mon   invesBssement   et   mon   degré   de   liberté   sont   renseignés   par   une   couleur,   allant  du  jaune  au  rouge.   D’après  ce  tableau,  je  peux  me  rendre  compte  de  mon  évoluBon  professionnelle  durant  ces  seize  derniers   mois   au   sein   de   l’agence   MIRCAM.   Mon   autonomie   a   grandement   évolué   jusqu’à   aceindre,   sur   certain   projet   une   indépendance   professionnelle.   C ’est   en   majeure   parBe   grâce   à   la   confiance   de   Vincent,   si   je   suis   capable  d’assumer  certaines  responsabilités  seule.  Je  dois  dire  que  toutes  les  situaBons  ne  sont  pas  faciles  à   assumer  et  le  souBen  et  la  présence  en  «  renfort  »  de  Vincent  m’est  encore  indispensable.  

Grâce aux   nombreux   projets   que   nous   avons   actuellement,   j’ai   eu   jusqu’alors   l’expérience   complète   d’un   chanBer,  de  sa  concepBon  à  sa  réalisaBon  et  pérennisaBon.  Je  suis  donc,  à  ce  jour  capable  d’appréhender,   pour   les   marchés   privés   uniquement   en   majeure   parBe   à   usage   d’habitaBon,   et   cerner   les   enjeux   d’un   projet  architectural.  

49


50


Habilita/on à  la  Maitrise  d’Oeuvre  en  son  Nom  Propre  

HMONP 2015/2016  

Agence d’accueil   Agence  MIRCAM   81  bis,  Route  de  la  troche   78490  GROSROUVRE   T.  06  65  24  71  17   vincent@mircam.com  

Directrice d’étude   Nadège  BAGARD   Maître-­‐assistante  TPCAU  

Tuteur Vincent  BENHAMOU   Architecte  DPLG  et  gérant  de  l’agence  MIRCAM  

51


Habilita/on à  la  Maitrise  d’Oeuvre  en  son  Nom  Propre  

HMONP 2015/2016  

_____________________  

Pauline LOISY   Carnet  de  Bord   HMNOP  année  2015/2016   Ecole  NaBonale  Supérieure  d’Architecture  de  Nancy  

52

Profile for Paulineloisy

LOISY Pauline - Carnet de bord professionnel d'Habilitation à la Maitrise d'Oeuvre en mon Nom Propre  

Ce travail de carnet de bord me permet de figer mon expérience durant ces seize mois passés en agence dans le marché privé des maisons indiv...

LOISY Pauline - Carnet de bord professionnel d'Habilitation à la Maitrise d'Oeuvre en mon Nom Propre  

Ce travail de carnet de bord me permet de figer mon expérience durant ces seize mois passés en agence dans le marché privé des maisons indiv...

Advertisement