Page 1

TENDANCE Centre-Ville Avril/Juin 2018 / Trimestriel


MAPIC NOVEMBRE 2018 14 AU 16

ommercial à c r ie il b o m im l' e International d n lo a S u a z e ip Partic t sans effort ! moindre coût e

(AMC V ) le il -V e r t n e C e a na g e m e n t d M u d n io t ia p e de tou t : u c c ’o L’A ssoc s t e is a s fr a s s a n t pa r p n e d n mutualise le a t s du à la ges tion n io t ip tion de votre r c c u s r t in s e n r o t c o v la , de ! n, la location io t a ic n espace dédié u e m r t m o v e la co d n organisatio mobilier et l’

n belge ? lo il v a p le e r s t and ind Envie de rejo ser ver votre place sur notre ur r é

C o n t a c t ez - n o

us po

co mmun .

fo@amc v.b in ia v e r b m e qu'au 15 sept s ju n io t ip r c Ins

e


6

10

S OM M A I R E 14

24

32

NIGHT-SHOPS: Comment mieux encadrer leur développement ? Bail commercial de courte durée

10

DOSSIER SPÉCIAL: Les Stewards Urbains ont 20 ans !

14

Les places éphémères d'été en Wallonie

24

LE STREET ART: Mutation d'un acte de vandalisme en art contemporain

28

La force du réseau wallon reconnue à l'international

32

Agenda

34

Rédaction Jean-Luc Calonger, Claire Albaret, Estelle Nicolay, Aurélien Duquenne, Lindsay Lê-Quang, Adeline De Vleeschauwer, Ruslan Kireev, Sebastien Scandolo, Jean-Claude Cleeremans et Camille Boca Photographie Photo de couverture: La Plaza à Hannut ©Gestion de centre-ville d'Hannut - ©AMCV, Pixabay, unsplash, Google, Facebook,...

28

6

Éditeur responsable Jean-Luc Calonger Éditeur  l’Association du Management de Centre-Ville (AMCV) Rue Samson 27 - 7000 Mons (Belgique) Tél : +32 (0) 65 88 54 66 | Fax : +32 (0) 65 31 87 62 info@amcv.be | www.amcv.be


L’É D I TO

Non, le centre-ville n’est pas un centre commercial à ciel ouvert. Non, le centre-ville ne peut pas être géré comme un shopping center de périphérie ou un regroupement de commerces de proximité. A l’heure où tout le monde en appelle, de nouveau, à la mise en œuvre d’un programme " transversal" de soutien aux commerces de proximité conjointement avec des mesures de redynamisation des centres urbains, il est sans doute utile d’obser ver le plan "Action cœur de ville" du Gouvernement français et de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur sur notre dispositif de gestion de centre-ville en partenariat privé-public.

"Action Cœur de Ville", c’est en bref un programme disposant d’un budget de 5 milliards d’euros visant le redéploiement des centres-villes de villes moyennes accessibles à 222 villes entités. Ce qui nous fait un budget prévisionnel moyen de l’ordre de 20 millions par centre-ville concerné. Les axes de travail envisagés sont clairement Jean-Luc Calonger ceux d’une politique urbaine intégrant Président de l’Association du Management de Centre-Ville la multifonctionnalité du centre urbain: (AMCV) habitat, cadre de vie, développement économique, commerce, accessibilité, mobilité, connexions, espace public, patrimoine, équipements, ser vices publics, offre culturelle, loisirs, transition énergétique, smart city… Les outils de gouvernance de l’action territoriale restent, quant à eux, peu définis de façon formelle et ne répondent pas, pour l’instant, aux recommandations de l’UE en matière de bonne gouvernance urbaine: co-construction du projet, transdisciplinarité, intégration verticale, intégration horizontale… Le dispositif wallon de gestion de centre-ville a bien été développé sur base des modèles performants de gouvernance territoriale et d’une prise en compte de la multifonctionnalité du centre-ville. Le Conseil Economique et Social de la Région wallonne ayant remis un avis favorable (A.912) en 20 08 en considérant la gestion centre-ville comme un outil opportun pour le renouvellement des centres-villes à la condition de privilégier une approche globale et prendre en considération l’ensemble des fonctions du centre. Le CESRW considérait par ailleurs que la cellule de gestion de centre-ville et son gestionnaire devraient jouer un rôle majeur en faveur de la promotion des outils d’aménagement opérationnel existants, outils insuffisamment utilisés, et assurer un rôle d’interface entre tous les acteurs concernés par l’espace urbain.

4

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018


"Sans moyens, pas d’action… Sans action, pas de gestion centre-ville" Le manque de moyens accordés au dispositif de gestion de centre-ville en Wallonie a généré au fil des années un glissement vers des actions de court terme orientées principalement vers la fonction commerciale. Le cent re -vi l le est un système complexe. Le gé re r et le développe r demandent des outi l s spécif iques et des moyens i mpo r tants. Un i nvestissement su r l’aveni r. Dans cette édition estivale, les stewards urbains fêtent leurs 20 ans au ser vice du centre-ville. Pour leur anniversaire, l’AMCV vous propose de découvrir les équipes du réseau de gestion de centreville wallon ainsi que quelques-unes des nombreuses tâches qu’ils accomplissent au quotidien pour rendre votre cadre de vie plus agréable et sécurisé. Tour de Wallonie également pour les places éphémères qui fleurissent un peu partout jusqu’à l’automne pour vous faire profiter de l’espace public, et vous offrir des vacances à deux pas de chez vous. Nous vous porposons également un dossier spécial sur les night shops et les solutions pour intégrer au mieux ces commerces dans le centre-ville. Enfin, zoom sur le bail de courte durée, entré en vigueur le 1er mai dernier et qui offre un cadre légal pour ouvrir et/ou louer son magasin éphémère. Bonne lecture et bon été !

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

5


COEUR DE VILLE

NIGHT-SHOPS:

COMMENT MIEUX ENCADRER LEUR DÉVELOPPEMENT ?

L a p r o b l é m a t i q u e d e s n i g h t - s h o p s n’e s t p a s c h o s e n o u ve l l e e t s u s c i t e r é g u l i è r e m e n t d e v i ve s p o l é m i q u e s.

M

vie

a rq u e u r

de

ce r ta i n s

l’a p p a u v r i s s e m e nt

quar tiers

urbains

de

pour

l es u n s, l i e u i n co nto u r n a b l e d e l a

n o ct u r n e

et

co m m e rce

de

dépannage

i n d i s p e n s a b l e p o u r l es a ut res, l a q u es t i o n s u r l es n i g ht s h o p s d i v i s e. Ce qui est toutefois, certain c’est que l’ouverture de ce type de commerce fait rarement plaisir au voisinage qui subit de manière quotidienne les troubles liés à l’implantation et l’exploitation des magasins de nuit. Sont notamment pointés du doigt les problèmes liés à la tranquillité (attroupements d’individus,

stationnement

sauvage

avec

la

musique à fond,…), à la sécurité publique (vente de boissons alcoolisées qui se consomment de nuit sur la voie publique, bagarres, agressions verbales et physiques causées par l’abus d’alcool,…), ainsi que l’aspect non qualitatif aussi bien des points de vente (devanture commerciale et vitrine peu attractives, aménagement intérieur chaotique,…), que des produits proposés. En outre, le fait que ce type de commerce, par définition, est fermé en journée, souvent avec un rideau de fer très peu esthétique, donne une véritable impression de ville fantôme dans certains axes urbains. Ajoutez à cela les déchets abandonnés par les clients à proximité directe de ce type de commerce… Nous voici avec un bien triste tableau ! Pa r a i l l eu r s, un él ément q ui renfo rce fo r tement l a ma uva i se i mage des n ig ht- shops es t l e ta ux i m po r tant de f ra udes cons tatées, d’an née en © subbacultcha.be

an née, dans l e secteu r. E n ef fet, ent re septemb re et décemb re 2 016, l es enq uêtes de l’I nspection économ iq ue ont pu

6

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018


met t re en évidence q ue su r 3 4 4 poi nt s de vente

de

cont rô l és, 23 4 éta ient en i nf raction : 4 4% pou r

dans l e com me rce, l 'a r ti sanat et l es se r vices,

non - respect des jou r s de fe r metu re, 36% pou r

q ui déte r m i ne, pa r a i l l eu r s, l e pouvoi r des

non - respect des heu res de fe r metu re et 3 3 %

com m unes en matiè re de n ig ht- shops.

2 0 06

rel ative

a ux

heu res

d'ouve r tu re

pou r t ransg res sion des règ l es su r l es p r i x . E n ce q ui conce r ne l’an née 2 017, sel on l es résu ltat s

Cet te l ég i s l ation déf i n it l e magasi n de nuit

p rovi soi res des cont rô l es menés ent re av r i l et

com me étant : " toute un ité d'étab l i s sement dont

décemb re, nous pouvons à nouvea u cons tate r

l a su r face com me rcia l e net te ne dépas se pas

p l us de 4 0 % de cont revenant s.

15 0 m ², q ui n'exe rce a ucune a ut re activité q ue l a vente de p roduit s d'a l i mentation géné ra l e et

Les

magasi ns

de

nuit

véh icu l ent

donc

un

d'a r ticl es ménag e r s et q ui af f iche de man iè re

fo r t senti ment de déva l o r i sation du paysag e

pe r manente et appa rente l a mention ‘Magasi n

com me rcia l, b ien q ue l eu r néces sité ne soit

de nuit’".

p l us à démont re r a up rès de l a f idèl e cl ientèl e de ces étab l i s sement s.

O n peut a i nsi y l i re à l’a r ticl e 6 q ue l’accès à un étab l i s sement de nuit es t i nte rd it avant

D e ce fa it, des rég l ementations ont été m i ses

18 heu res et ap rès 7 heu res, sa uf l o r sq u’un

en p l ace pou r l i m ite r l’i ns ta l l ation de ce t ype

règ l ement com m una l f i xe d'a ut res ho ra i res.

de com me rces ou, du moi ns, l i m ite r l’i m pact négatif q u' i l p roduit dans l e paysag e u r ba i n. Les

E n ef fet, ce cad re fédé ra l peut êt re com p l été

n ig ht shops, phone shops et a ut res magasi ns de

l oca l ement pa r un règ l ement com m una l p l us

tél écom m un ications, com me l es cybe r cafés,

s t r ict

sont soum i s à une rég l ementation fédé ra l e

basé

su r

des

cr itè res

de

l oca l i sation

La suite à la page suivante...

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

7


spatia l e et de ma i ntien de l’o rd re pub l ic, de l a sécu r ité et du ca l me. Cet te facu lté a été i nt roduite dans l a l oi af i n de pe r met t re a ux com m unes de rend re l e cad re l éga l p l us cont ra ig nant l o r sq ue des nui sances sont occasion nées pa r l a p résence de magasi ns de nuit. D a n s l es fa i t s, ce l a s e t ra d u i t p r i n ci p a l e m e nt p a r d es m es u res d e ré g u l at i o n d es h e u res d’o u ve r t u re

et

de

l o ca l i s at i o n

de

ces

a ct i v i tés s u r b a s e d e c r i tè res o b j e ct i f s te l s q u e l a d i s ta n ce e nt re d e u x éta b l i s s e m e nt s, l’i nte rd i ct i o n d e l’i m p l a ntat i o n d a n s ce r ta i n es r u es ou

à à

ca u s e

de

p rox i m i té

d’h ô p i ta u x ,...

l’i n s é cu r i té

e n g e n d ré e,

d’éta b l i s s e m e nt s

L’o u ve r t u re

doit

s co l a i res,

alors

fa i re

l’o b j et d’u n e d e m a n d e d’a uto r i s at i o n à l a co m m u n e. Ce r ta i nes com m unes font éga l ement l e choi x © Youtube

de l a ta xe à l’i m p l antation et l’ex p l oitation. Cel l e - ci vi se à êt re d i s suasive pa r rappo r t à l’ouve r tu re de ce t ype d’étab l i s sement. Toutefoi s, une p rob l ématiq ue pa r ticu l iè re a su rg i avec l a l oi de 2 0 06, q ui so r t ce r ta i nes catég o r ies de com me rces de nuit de son cham p d’app l ication. E n ef fet, l’a r ticl e 16 p réci se q ue l es i nte rd ictions contenues à l’a r ticl e 6

8

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018


ne s’app l iq uent pas a ux " un ités d'étab l i s sement s

de ce r ta i nes mesu res pa r ticu l iè res a u règ l ement

dont l 'activité p r i nci pa l e cons titue l a vente d'un

com m una l

des g roupes de p roduit s suivant s :

soumet t re dans un dél a i ra i son nab l e et déte r m i né,

et

p réci se r

q u’à

défa ut

de

s’y

l a fe r metu re se ra décidée. D ans ce r ta i nes vi l l es, •

jou r na ux , maga z i nes, p roduit s de tabac

pa r exem p l e, l e règ l ement com m una l rel atif a ux

et a r ticl es fumeu r s, ca r tes tél éphon iq ues et

n ig ht- shops i nte rd it l a vente d’a l coo l a ux m i neu r s

p roduit s de l a Lote r ie nationa l e ;

de moi ns de 18 ans et demande a ux ex p l oitant s

• _ suppo r t s d'œuv res a ud iovi suel l es et j eux

de magasi ns de nuit de vei l l e r à l a t ranq ui l l ité

vidéos, a i nsi q ue l eu r l ocation ;

pub l iq ue et à l a p rop reté a ux abo rds de l eu r s

•_ -'ca r bu rant

et

hui l e

pou r

véh icu l es

com me rces.

a utomob i l es ; •

'crème g l acée en po r tions i nd ividuel l es ;

Les com m unes d i sposent donc, actuel l ement,

den rées

d’un

a l i menta i res

p répa rées

dans

outi l

l éga l

q ui

pe r met

d’encad re r

le

l 'un ité d'étab l i s sement et q ui n' y sont pas

phénomène. Toutefoi s, l e cont rô l e du respect des

consom mées".

règ l es su r l e te r ra i n res te un p rob l ème ma j eu r, l es com m unes ne d i sposant pas de moyens huma i ns

Cet a r ticl e pe r met à de nomb reux magasi ns de

suf f i sant s, sans com pte r l a rapid ité d’i ns ta l l ation

nuit d’échappe r à l a rég l ementation. Un cont rô l e

des magasi ns de nuit et l e manq ue de t raçab i l ité

rég u l ie r dans l es déta i l s a i nsi q u’un d i spositif l oca l

de ce t ype de com me rce.

r igou reux doivent donc êt re m i s en p l ace pou r vei l l e r à l’app l ication de l a l oi et sanction ne r l es éventuel l es i nf ractions. La Com m une peut ag i r pa r voie d’a r rêté de po l ice et p rend re toutes l es mesu res q u’el l e j ug e néces sa i re pou r fa i re va l oi r l e p r i nci pe de t ranq ui l l ité et de p rop reté pub l iq ue su r son te r r itoi re. Ces mesu res peuvent a l l e r j usq u’à l a fe r metu re tem po ra i re ou déf i n itive de l’étab l i s sement si l a situation l’ex ig e. La Com m une peut éga l ement a joute r l e respect

© www.flanderstoday.eu

Bassenge, Bruxelles, Charleroi, Comblain au Pont, Herstal, La Louvière, Lessines, Namur, Nivelles, Oupeye, Saint-Nicolas, Sprimont,… pour ne citer que celles qui apparaissent en première page d’une recherche Google. Nombreuses sont les entités qui ont inscrit dans leur règlement communal une section spéciale dédiée aux "night shops". Ce cadre spécifique sur les magasins de nuit vise à apaiser le centre-ville. Des règles d’exploitation, des demandes d’autorisation préalable pour exercer l’activité, des horaires plus stricts, des pièces confirmant le pourcentage minimal de vente de certains produits pour justifier d’horaires élargis, l’obligation de respecter une certaine distance entre commerces similaires (variant de quelques centaines de mètres jusqu’à plusieurs kilomètres selon les communes) et établissements nécessitant un calme absolu… permettent ainsi de réduire l’insécurité, les nuisances sonores, le stationnement et les dépôts d’ordures sauvages, la mendicité agressive, le tapage nocturne et d’assurer le maintien de l’ordre et de la tranquillité publique. Un certain nombre de règles quant à l’affichage, mais aussi à l’aménagement de la vitrine et à la propreté devant le magasin contribuent également à l’amélioration de la qualité globale de l’environnement urbain. Cette réglementation apparaît donc comme un véritable outil au service d’une vision à long terme pour des villes plus attractives à l’écoute des usagers. AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

9


POP-UP PLACE

LE BAIL DE COURTE DURÉE: EN QUOI DIFFÈRE-T-IL DU BAIL COMMERCIAL TRADITIONNEL ?

Convention d'occupation précaire, bail commercial "classique",… quelles nouveautés et quels avantages le tout nouveau bail de courte durée apporte-t-il ? Décryptage express de ce nouveau texte qui va révolutionner la location commerciale.

P

o u r ra p p e l, j u s q u’à p rés e nt, l es p ro p r i éta i res et l o cata i res n e s o u h a i ta nt p a s s e l a n ce r d a n s u n b a i l co m m e rci a l c l a s s i q u e d e 9 a n s (rés i l i a b l e a p rès 3 et 6 a n s m oye n n a nt u n p ré a v i s d e 6 m o i s), o pta i e nt p o u r u n e "co nve nt i o n d’o ccu p at i o n p ré ca i re". Ce l l e – ci

n’éta i t p a s s a n s r i s q u e, l e l é g i s l ate u r n’a ya nt e n ef fet p a s p rév u d e d é ro g at i o n q u a nt à l a d u ré e d e l a co nve nt i o n d 'o ccu p at i o n p ré ca i re, s a uf p o u r ci rco n s ta n ce(s)exce pt i o n n e l l e(s) et p a r t i cu l i è re(s) à o b l i g ato i re m e nt i n s c r i re d a n s l a co nve nt i o n . A i n s i, s a n s fo n d e m e nt l é g a l d a n s 9 9 % d es ca s (n e re m p l i s s a nt p a s l e ca ra ctè re exce pt i o n n e l d es ci rco n s ta n ces), l a co nve nt i o n d’o ccu p at i o n p ré ca i re éta i t j u r i d i q u e m e nt " b a n ca l e" et n’of f ra i t a u x s i g n ata i res a u cu n e p rote ct i o n j u r i d i q u e e n ca s d e re co u r s d eva nt l es t r i b u n a u x . D e p l u s, l e j u g e co n s tata nt l’a b s e n ce d e ci rco n s ta n ces p a r t i cu l i è res ré e l l es, p o u va i t t ra n s fo r m e r l a co nve nt i o n e n b a i l co m m e rci a l ! Les co nve nt i o n s s i g n é es m et ta i e nt a i n s i p a r fo i s l o cata i res o u p ro p r i éta i res d a n s d es s i t u at i o n s d é l i cates, l’a b s e n ce d e ce r ta i n es c l a u s es i m p o r ta ntes p o u va nt m e n e r à d e s é r i e u x l i t i g es . Pa r exe m p l e, e n ta nt q u e l o cata i re vo u s n’ét i ez p a s p roté g é s i vot re b a i l l e u r d é ci d a i t d u j o u r a u l e n d e m a i n d e re p re n d re p o s s es s i o n d e s o n b i e n . D e p l u s, s i vo u s a v i ez o m i s d e p révo i r p a r é c r i t u n e d u ré e d e p ré a v i s d éf i n i e, vo u s n e p o u v i ez p a s q u i t te r l es l i e u x a va nt l a d ate d e f i n d e co nve nt i o n . Po u r l es p ro p r i éta i res, l e l oye r i ci n o m m é " i n d e m n i té" (l e te r m e l oye r éta i t à év i te r a b s o l u m e nt ca r i l t ra n s fo r m a i t d e fa i t l a co nve nt i o n e n b a i l co m m e rci a l) éta i t s o u ve nt b e a u co u p p l u s fa i b l e q u e l a va l e u r l o cat i ve ré e l l e d u b ât i m e nt. O u e n co re, e n ca s d e ve nte d e l’i m m e u b l e e n co u r s d’o ccu p at i o n, l a co nve nt i o n p ré ca i re n’éta i t p a s o p p o s a b l e a u n o u ve l a cq u é re u r. Ce q u i i n d u i s a i t q u’i l n’éta i t p a s d a n s l’o b l i g at i o n d e res p e cte r l es te r m es d e l a co nve nt i o n; a i n s i, i l p o u va i t s o i t m et t re f i n à l a co nve nt i o n, s o i t m o d i f i e r l’i n d e m n i té, s o i t t ra n s fo r m e r l a co nve nt i o n e n b a i l co m m e rci a l d e 9 a n s s a n s l’a cco rd d e l’o ccu p a nt… La co nve nt i o n d’o ccu p at i o n p ré ca i re n’es t ré g i e p a r a u cu n tex te p a r t i cu l i e r, m a i s e l l e es t to ut d e m ê m e s o u m i s e a u d ro i t co m m u n . Les p a r t i es d o i ve nt d o n c res p e cte r l e co nt rat éta b l i e nt re e l l es; l’a b s e n ce d e ca d re j u r i d i q u e p l o n g e a i t l es s i g n ata i res d a n s u n e i n ce r t i t u d e j u r i d i q u e te l l e q u’u n g ra n d n o m b re d’a cte u r s, ta nt p ro p r i éta i res q u’o ccu p a nt s, ref u s a i t d’y s o u s c r i re. M a i s l’e nt ré e e n v i g u e u r d u b a i l d e co u r te d u ré e l e 1 e r m a i d e r n i e r a p p o r te u n ca d re l é g a l

q u i p e r m et e nf i n a u x d i f fé re ntes p a r t i es d’évo l u e r et d e s e l a n ce r e n to ute co nf i a n ce d a n s l’o u ve r t u re d e p o p - u p s to res .


Qu’apporte le bail commercial de courte durée ? QUALIFICATION DE BAIL COMMERCIAL DE COURTE DUREE DANS UN CADRE LEGAL (PROTECTION JURIDIQUE DES ACTEURS ET CLAUSES A RESPECTER).

BAIL DE COURTE DURÉE Le bail de courte durée ne peut se conclure que par écrit. La durée du bail est inférieure ou égale à un an. Le législateur s’adapte aux besoins du secteur. Le bail de courte durée peut être reconduit (renouvelable) aux mêmes conditions pour autant que la période totale n’excède pas un an. Ainsi une location d'un mois peut être renouvelée onze fois pour autant que la durée totale de location n'excède pas un an. Cela permet aux commerçants ou artisans de tester leur concept ou produit sans trop investir et sur du long terme. Le nouveau bail de courte durée ne s’applique (comme pour le bail commercial) qu’aux immeubles ou parties d’immeubles affectés à une activité commerciale et ayant un contact direct avec le public.

BAIL CLASSIQUE Le bail sera considéré comme bail commercial classique (pour une durée de neuf ans à compter de son entrée en vigueur initiale) si: - le preneur souhaite rester dans les lieux après la date de fin du bail et que le bailleur ne s’oppose pas par écrit dans le mois suivant la date de fin de bail. - la durée du bail de courte durée et/ou de ses renouvellements inclus est supérieure à un an à compter de la conclusion du bail initial. La suite à la page suivante...

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

11


RÉSILIATION ANTICIPATIVE: BAIL DE COURTE DURÉE Le locataire peut résilier le bail moyennant un préavis d’un mois, tandis que le bailleur ne peut en aucun cas mettre fin au bail. Cependant, il est toujours possible de mettre fin au bail d’un commun accord entre les deux parties.

BAIL CLASSIQUE

CONVENTION D'OCCUPATION PRÉCAIRE

En ce qui concerne le bail

La convention d’occupation précaire peut prendre fin de diverses

commercial

manières: - expiration du terme convenu,

preneur préavis

classique,

peut 6

donner

mois

le son

- simple révocation du propriétaire,

de

- de commun accord,

- réalisation de la condition résolutoire,

- moyennant un bref préavis spécifique à chaque

avant

quitter les lieux.

convention.

LOYER: BAIL DE COURTE DURÉE Les impôts, taxes, redevances et charges de l’immeuble seront compris dans le loyer

BAIL CLASSIQUE

CONVENTION D'OCCUPATION PRÉCAIRE

Dans le bail classique ceci est laissé à

Ici, le loyer est considéré comme une indemnité et doit donc

l’appréciation des parties.

être inférieur au loyer "réel" en ce compris les diverses charges sus mentionnées.

TRANSFORMATIONS: BAIL DE COURTE DURÉE Le preneur peut faire des travaux utiles à son activité pour autant que : - Le coût ne dépasse pas un an de loyer ; - La sécurité, la salubrité et l’esthétique du bâtiment ne soient pas compromises ; - Le bailleur soit prévenu avant le début des travaux par exploit d’huissier de justice ou par courrier recommandé. Si le bailleur ne conteste par les travaux dans les 10 jours suivant la notification pour un motif valable, ceux-ci sont considérés comme acceptés

BAIL CLASSIQUE

12

CONVENTION D'OCCUPATION PRÉCAIRE

Le coût des travaux ne doit pas

Rien

dépasser 3 ans de loyer.

d’occupation précaire.

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

n’est

prévu

dans

ce

sens

pour

la

convention


SOUS-LOCATION/CESSION DE BAIL: BAIL DE COURTE DURÉE La sous-location et la cession de bail sont, sauf volonté contraire des parties expressément exprimée par écrit, interdites.

CONVENTION D'OCCUPATION PRÉCAIRE

BAIL CLASSIQUE Dans le cadre du bail classique, la cession et sous location

Sauf

convention

contraire,

la

peuvent être acceptées ou refusées - La loi impose au bailleur

cession ou sous location ne sont

que le refus soit fondé sur de justes motifs et qu’il soit notifié dans

pas prévues compte tenu de

les trente jours de la signification faite par le preneur. Au-delà

la précarité de la convention

de ce délai, il est réputé de donner son agrément à l’opération.

d’occupation.

VENTE DE L'IMMEUBLE: BAIL DE COURTE DURÉE Dans le cas d’une vente, le futur acquéreur doit respecter le bail de courte durée enregistré.

BAIL CLASSIQUE

CONVENTION D'OCCUPATION PRÉCAIRE

Dans le cas du bail classique, un préavis d’un

En ce qui concerne la convention d’occupation

an à dix-huit mois précédent la vente doit être

précaire, le nouvel acquéreur n’était pas tenu de

envoyé au locataire, selon la nature du bail

respecter le contrat signé entre l’ancien propriétaire

commercial (s’il a été tacitement reconduit

et le locataire !

pour une durée indéterminée notamment).

En bref un cadre clair, simple et sécurisant pour toutes les parties. Prêt à vous lancer en toute sécurité? La plateforme wallonne des magasins éphémères UrbanRetail.be est à votre disposition afin d’inscrire votre bien temporairement inoccupé ou pour trouver le local parfait pour lancer votre activité sans risque ! Retrouvez le texte intégral du décret sur www.walloniecommerce.be Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites spécialisés tels que www.ejustice.just.fgov.be, www.lemoniteur.be, www.actualitesdroitbelge.be, etc.

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

13


COEUR DE VILLE

LES STEWARDS URBAINS ONT 20 ANS !

ans

Stewards Urbains de Gau Namur

Les stewards urbains peuvent être fiers de souffler leur 20 ème bougie ! Depuis 1998, ils arpentent les cœurs de villes pour vous aider, vous guider, vous renseigner.

P

e r s o n n es re p è res, l e u r p rés e n ce ra s s u re, et re n d a u q u ot i d i e n l a v i s i te e n ce nt re ville

co nta ct

plus

co nt i n u

a g ré a b l e a ve c

l es

et

co nv i v i a l e.

En

co m m e rça nt s,

ils

co n n a i s s e nt l e u r te r r i to i re s u r l e b o ut d es d o i gt s et y ve i l l e nt co n s ta m m e nt p o u r e n fa i re u n 1ers stewards Urbains à Charleroi

es p a ce d e v i e at t ra ct i f et a ccu e i l l a nt. Le u r s m i s s i o n s s o nt a u s s i d i ve r s es q u e va r i é es, a l l i a nt t ra va i l te r ra i n et m a r ket i n g, re l evés et ét u d es s tat i s t i q u es,

i nfo r m at i o n

et

p ro m ot i o n,

etc.

A i n s i, i l s co n s tate nt l es d é g ra d at i o n s e n ce nt re -v i l l e, t ra n s m et te nt i n s ta nta n é m e nt l’i nfo r m at i o n a u x s e r v i ces co m p éte nt s p o u r q u e l es é q u i p es d’i nte r ve nt i o n ra p i d e p u i s s e nt p re n d re l e re l a i s et rés o u d re l e p ro b l è m e, d i s t r i b u e nt d es s u p p o r t s p ro m ot i o n n e l s (a f f i ch es, f l ye r s, etc.) a u x co m m e rces d o nt i l s s o nt é g a l e m e nt l’o re i l l e, g è re nt l es a i res d e l i v ra i s o n s, te nte nt d’e n d i g u e r l’a f f i ch a g e s a u va g e, p a r t i ci p e nt à l’O ut i l d e G es t i o n e n ef fe ct u a nt d es e n q u êtes a u p rès d es ch a l a n d s et d es co m m e rça nt s, ré p o n d e nt a u x n o m b re u s es q u es t i o n s d es v i s i te u r s, g u i d e nt, co n s e i l l e nt, a cco m p a g n e nt, etc... Vé r t i ta b l es a m b a s s a d e u r s d e l e u r te r r i to i re, i l s a p p o r te nt é g a l e m e nt l e u r s o ut i e n l o r s d’évé n e m e nt s et d e m a n i fes tat i o n s o rg a n i s é es e n cœ u r d e v i l l e, n ota m m e nt p o u r l’a ccu e i l d es v i s i te u r s, l e m o nta g e et l e d é m o nta g e d e p l a ces é p h é m è res, l’o rg a n i s at i o n d’a ct i v i tés l o g oté es ce nt re -v i l l e, l’i n s ta l l at i o n et l e ra n g e m e nt d u m o b i l i e r u r b a i n ut i l i s é l o r s d es s e m a i n es d e p o p - u p p l a ces, etc. B ref, l e u r s j o u r n é es s o nt s o u ve nt b i e n re m p l i es et l e u r s s e m e l l es, b i e n u s é es !

14

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018


LES STEWARDS URBAINS ET L’OUTIL DE GESTION

C

e s o nt é g a l e m e nt l es s tewa rd s q u i, e n f ro nt of f i ce, s o nt res p o n s a b l es d e l a co l l e cte et d e l’e n co d a g e d e to utes l es d o n n é es te r ra i n d e l’O ut i l d e G es t i o n . L’O ut i l d e

G es t i o n, ra p p e l o n s - l e, es t l’o ut i l co n s t r u i t, m i s e n p l a ce, d éve l o p p é et t ra i té p a r l’A M CV, q u i p e r m et à ch a q u e ce nt re -v i l l e d u rés e a u d’a vo i r u n e p h oto g ra p h i e s tat i s t i q u e s é q u e nt i e l l e d e s o n ce nt re u r b a i n e n i nte r ro g e a nt l es u s a g e r s d u ce nt re -v i l l e, e n co m pta nt l es p a s s a g es p i éto n s, e n ef fe ct u a nt u n re l evé d es p a r k i n g s et d e l e u r s at u rat i o n, p o u r a m é l i o re r l a v i s i te, l’a cces s i b i l i té et l e s tat i o n n e m e nt, o u e n co re, e n re l eva nt l es ce l l u l es d i s p o n i b l es p o u r at t i re r d e n o u ve a u x i nves t i s s e u r s e n cœ u r d e v i l l e. Ces d o n n é es (l a l i s te p ré cé d e nte n’es t p a s ex h a u s t i ve) ré co l té es v i a d es e n q u êtes m a r ket i n g ré a l i s é es a u p rès d es ch a l a n d s et d es co m m e rça nt s et i s s u es d e co m pta g es d e f l u x o nt p o u r o b j e ct i f d e m et t re e n év i d e n ce l es ato ut s d u ce nt re -v i l l e m a i s é g a l e m e nt l es p ro b l è m es ré cu r re nt s et a i n s i o r i e nte r a u m i e u x l es p r i o r i tés

Stewards Urbains de Mons

d’a ct i o n s éta b l i es p a r l e p a r te n a r i at p u b l i c - p r i vé d e ch a q u e ce l l u l e d e G es t i o n d e Ce nt re -V i l l e.

L’e n s e m b l e d e ces i n d i cate u r s m es u re a i n s i l a p e rce pt i o n d es a cte u r s et ut i l i s ate u r s d u ce nt re v i l l e e n q u es t i o n, éva l u e l a p e r fo r m a n ce d e l’e nv i ro n n e m e nt u r b a i n, l es p ote nt i a l i tés d u ce nt re v i l l e et s o n at t ra ct i v i té co m m e rci a l e. Ces rés u l tat s s tat i s t i q u es p e r m et te nt a i n s i p a r exe m p l e à u n ca n d i d at co m m e rça nt d’o bte n i r d es d o n n é es s u r l e ce nt re -v i l l e a va nt l’o u ve r t u re d e s o n co m m e rce, d e fa ci l i te r l a re ch e rch e d’i nves t i s s e u r s, d’éva l u e r l es a ct i o n s o u a n i m at i o n s m i s es e n p l a ce d a n s l e cœ u r d e v i l l e, etc. La suite à la page suivante...

Stewards Urbains d'Arlon

Stewards Urbains de Namur

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

15


PLACES ÉPHÉMÈRES

E

n ce m o m e nt, l es s tewa rd s u r b a i n s p a r t i ci p e nt a ct i ve m e nt à fa i re v i v re d es p o p - u p p l a ces o u p l a ces é p h é m è res d a n s p l u s i e u r s v i l l es wa l l o n n es . Ces es p a ces g rat u i t s p e r m et te nt à to u s d e p rof i te r d’u n es p a ce p u b l i c te m p o ra i re m e nt ré a m é n a g é e n fo n ct i o n d es b es o i n s et d és i r s d es

u s a g e r s . D u ra nt cet te p é r i o d e, p o u va nt co u r i r d’u n l o n g we e ke n d à p l u s i e u r s m o i s (6 p o u r l es p l u s i n s ta l l é es !), l es s tewa rd s u r b a i n s p a r t i ci p e nt a u m o nta g e d es d i f fé re nt s l i e u x , i n s ta l l e nt et ra n g e nt to u s l es j o u r s l e m até r i e l, et s u r to ut l es g è re nt a u q u ot i d i e n e n éta nt p rés e nt s s u r p l a ce et e n ve i l l a nt à ce q u e l’es p a ce s o i t p ro p re, a ccu e i l l a nt p o u r to u s, co nv i v i a l et s é cu r i s é. Ce r ta i n s fa b r i q u e nt e u x- m ê m es l’é q u i p e m e nt vo i re l es j e u x , s o u ve nt e n b o i s, m i s à d i s p o s i t i o n d es ut i l i s ate u r s .

Liège Centre

Les Jardins d'été, Mons

Quartier d'été, Charleroi

16

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

Jardin des Loups, La Louvière

Village Foot, Hannut


UN MÉTIER NÉ EN BELGIQUE, DÉSORMAIS INTERNATIONAL !

E

n ef fet, l e m ét i e r d e s tewa rd u r b a i n, i n s p i ré d es « G ro o m s d e N a n cy », a m b a s s a d e u r s d e l a v i l l e p e n d a nt l es fêtes d e f i n d’a n n é e d’a l o r s, a été rev i s i té p a r l’A M CV q u i e n a fa i t u n e p rofes s i o n co nt i n u e p l utôt q u e s a i s o n n i è re, a u s e r v i ce d u ce nt re -v i l l e. Le m ét i e r s’es t a i n s i e n r i ch i d e

n o m b re u s es m i s s i o n s, a ve c ce l l e p r i n ci p a l e, d’êt re l e réfé re nt d u co e u r d e v i l l e, l’i nte r fa ce n e ut re e nt re l es d i f fé re nt s a cte u r s d e te r ra i n, l es u s a g e r s, etc. d o nt i l s p e u ve nt re m o nte r l es re m a rq u es, et l a v i l l e. Le m o d è l e a ra p i d e m e nt été a d o pté p a r l es p a y s a n g l o - s a xo n s p u i s u n p e u p a r to ut d a n s l e m o n d e a u x co u l e u r s, s p é ci f i ci tés et c l i m at s d e ch a q u e te r r i to i re: ch a p e a u x m e l o n s et p a ra p l u i es p o u r l e Roya u m e - U n i, ch a p e a u x d e p a i l l e et s a c s e n b a n d o u l i è re p o u r l a Ré u n i o n, s h o r t s et p o l o s ro s es à N o u m é a, e n N o u ve l l e - Ca l é d o n i e, ca s q u et tes, te e - s h i r t s et f l e u r s d e t i a ré à Pa p e ete, e n Po l y n és i e F ra n ça i s e, te n u e m a n g a a u J a p o n, b o n n et s, p o l a i res et d o u d o u n es a u Ca n a d a et a u x Etat s - U n i s, ta l k i e - wa l k i es, s e g wa y s o u v t t s e l o n l es ré g i o n s ! La suite à la page suivante...

Santa Monica, États-Unis

Nouméa, Nouvelle Calédonie

Leeds, Royaume-Uni

La Réunion

Minneapolis, États-Unis AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

17


Wellington, Nouvelle Zélande

Sidney, Australie Vancouver, Canada

Papeete, Tahiti Croydon, Royaume-Uni

Phoenix, États-Unis

Limerick, Irlande

Atlanta, États-Unis

18

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

Tokyo, Japon


TÉMOIGNAGES DE STEWARDS URBAINS Stewards Urbains de Mons

" L e s s t ewa rd s a r p e n t e n t qu o t i d i e n n e m e n t l e ce n t re v i l l e p ou r l e d yn a m i se r a u m i eu x . A i n s i , i l s so n t p ré se n t s e n p e r m a n e n ce su r l e t e r ra i n p ou r s’a s su re r que t ou t se d é rou l e b i e n e t a p p o r t e r l eu r a i d e à qu i e n a b e so i n ."

La suite à la page suivante...

Stewards Urbains de Namur Stewards Urbains d'Arlon

Stewards Urbains d'Hannut

Stewards Urbains de Mons

Stewards Urbains de La Louvière

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

19


ARLON CENTRE-VILLE " Tou s l e s j ou r s , n ou s i n s t a l l o n s l e m o b i l i e r u r b a i n e n p é r i o d e e s t i va l e l o r s d e l a m i se e n p l a ce d e s p l a ce s é p h é m è re s , qu i p e r m e t t e n t à ch a cu n d e se ré a p p ro p r i e r l’e s p a ce pu b l i c t ou t ré ce m m e n t ré n ové, ré a l i so n s d e s e n quê t e s m a r ke t i ng , p a l l i o n s a u m a n qu e d’e f f e c t i f s l o r s d e s m a n i f e s t a t i o n s qu i se d é rou l e n t e n cœu r d e v i l l e, e t c. C’e s t u n j o b a ve c, d’u n e p a r t, d e s a c t i o n s quo t i d i e n n e s ré cu r re n t e s , e t d’a u t re p a r t, d e s m i s s i o n s p o n c t ue l l e s t rè s d i ve r s i f i é e s qu i re n d e n t l e m é t i e r d e s t ewa rd t rè s p re n a n t."

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à A r l o n

CHARLEROI CENTRE-VILLE " N o t re m i s s i o n e t ce que j e p ré f è re, c’e s t d’ê t re u t i l e à t ou s , re p é re r t ou s l e s p e t i t s p ro b l è m e s du ce n t re -v i l l e e t l e s ré sou d re a u p l u s v i t e p ou r qu e p e r so n n e n’a i t eu l e t e m p s d e s’e n a p e rcevo i r e t que ch a cu n pu i s se p ro f i t e r d’u n ce n t re -v i l l e a g ré a b l e e t ch a l eu reu x , e n t ou t e sé cu r i t é ! "

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à Ch a r l e ro i

CHÂTELET CENTRE-VILLE " Tou s l e s m a t i n s , n ou s ve i l l o n s à l a sé cu r i t é d e s e n f a n t s su r l e s p a s sa g e s p i é t o n s d eva n t l e s é co l e s . D e p l u s , n o t re ré a c t i v i t é n ou s p e r m e t sou ve n t d’ê t re l e s p re m i e r s , que l l e que so i t l a s i t u a t i o n à g é re r."

20

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à Ch âte l et


DOUR CENTRE-VILLE

" N ou s so m m e s l e s yeu x , l e s o re i l l e s e t l e s p i e d s du ce n t re v i l l e ! N ou s d evo n s g é re r l e s s i t u a t i o n s d i f f i ci l e s , i n t e r ve n i r e n ca l m a n t l e j eu, a p p e l e r l e s se cou r s qu a n d ce l a e s t n é ce s sa i re, ve n i r e n re n f o r t p ou r l a p réve n t i o n (rou t i è re, so ci a l e, ci rcu l a t i o n , se cou r i s m e, …), e t l o r s d e s évè n e m e n t s m a j eu r s e n ce n t re -v i l l e, f a i re re m o n t e r l e s d i f f i cu l t é s re n co n t ré e s p a r t ou s l e s u sa g e r s ( t ou r i s t e s , co m m e rça n t s , r i ve ra i n s , e t c.) à l a v i l l e e t a s su re r l e su i v i l o r squ e n ou s co n s t a t o n s d e s d é g ra d a t i o n s su r l’e s p a ce pu b l i c" - L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à D o u r

GESTION DE CENTRE-VILLE HANNUT " L e m é t i e r d e s t ewa rd u r b a i n e s t t rè s d i ve r s i f i é. E n p l u s d e s e n qu ê t e s m a r ke t i ng ré a l i sé e s p l u s i eu r s f o i s p a r a n d a n s l e ce n t re -v i l l e, n ou s so m m e s p ré se n t s a u quo t i d i e n p ou r p ro m ou vo i r l e ce n t re -v i l l e […] O n s’i m p l i qu e a u m a x i mu m p ou r re n d re n o t re ce n t re -v i l l e co nv i v i a l ." - L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à H a n n ut

LIÈGE CENTRE " N o t re p rox i m i t é a ve c l a p o pu l a t i o n e t l e s co m m e rça n t s p e r m e t u n e m e i l l eu re co l l a b o ra t i o n a ve c l a v i l l e."

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à L i è g e

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

21


LA LOUVIÈRE CENTRE-VILLE " I l n’y a p a s qu’u n seu l rô l e qu i e s t i m p o r t a n t ! C’e s t d a n s l a d i ve r s i t é d e se s f o n c t i o n s que l e s t ewa rd se révè l e i n d i s p e n sa b l e a u ce n t re -v i l l e: co n n a î t re sa v i l l e p a r co eu r e t t ou t ce qu i s’y p a s se (qu y’i l s’a g i s se d e s a n i m a t i o n s ou d e s t ra va u x , d e s n ou ve a u x a m é n a g e m e n t s co m m e du p a r k i ng g ra t u i t p e n d a n t se s cou r se s , e t c.), p ou vo i r i n f o r m e r a u m i eu x t ou s l e s i n t e r l o cu t eu r s , qu’i l s’a g i s se d e s ci t oye n s , d e s co m m e rça n t s , d e s v i s i t eu r s ou d e s g e n s qu i v i e n n e n t t ra va i l l e r t ou s l e s j ou r s a u ce n t re -v i l l e, re n se i g n e r, g u i d e r, a i d e r, ê t re v i s i b l e p ou r se r v i r d e ré f é re n t, a s su re r l a t ra n qu i l l i t é pu b l i que e n i n t e r ve n a n t qu a n d l e s e s p r i t s s’é ch a u f f e n t, ve n i r e n a i d e a u x p l u s vu l n é ra b l e s m a i s a u s s i se r v i r d e re l a i s e n t re t ou s l e s a c t eu r s , l a p o pu l a t i o n , l e s v i s i t eu r s , l e s g e n s qu i t ra va i l l e n t e n ce n t re v i l l e, l a v i l l e e t l e s co m m e rce s ! "

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à La Lo u v i è re

GESTION DE CENTRE-VILLE MONS " L a j ou r n é e d’u n s t ewa rd e s t v ra i m e n t t rè s p o l y va l e n t e. I l d o i t a u s s i bien

a ccue i l l i r,

g u i d e r,

co n s t a t e r

d’éve n t ue l l e s

d é g ra d a t i o n s ,

a d m i n i s t re r d e s e n quê t e s , re l eve r l e s ce l l u l e s v i d e s , que d e se r v i r d’i n t e r f a ce e n t re t ou s l e s a c t eu r s du ce n t re -v i l l e e t m a i n t e n i r u n b o n co n t a c t a ve c t ou s ."

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à M o n s

GESTION DE CENTRE-VILLE MOUSCRON " N ou s so m m e s sou ve n t l e s p re m i e r s su r p l a ce l o r s d e chu t e s ou d’a cci d e n t s . N o t re ré a c t i v i t é d a n s ce s m o m e n t s- l à e s t ca p i t a l e. I l n ou s a r r i ve p l u s i eu r s f o i s d e f a i re l a ci rcu l a t i o n p ou r ve i l l e r à l a sé cu r i t é d e s b l e s sé s ou d e s p a s sa n t s ."

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à M o u s c ro n


GAU NAMUR "Une bonne

j ou r n é e hu m eu r

cl a s s i qu e, et

une

c’e s t

a va n t- t ou t

au

par tage

d’i n f o r m a t i o n s ,

bonne

v i ng t a i n e

de

k i l o m è t re s

dans

les

de

la

jambes...

Ce qu e j e p ré f e re? C’e s t l e co n t a c t a ve c l e s co m m e rça n t s e t l e s ch a l a n d s ! U n d e n o t re é qu i p e a d é j à dû j oue r l e g a rd e du co r p s e n e m p ê ch a n t u n sa n s- a b r i d e se f a i re a g re s se r, o n se se n t v ra i m e n t u t i l e."

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à N a m u r

TOURNAI CENTRE-VILLE " N ou s a vo n s eu l’o cca s i o n d’i n t e r ve n i r l o r s d e d i f f é re n t e s a c t i v i t é s g ra t u i t e s d a n s l e ce n t re -v i l l e d e Tou r n a i a ve c d e s e n f a n t s qu i n’o n t p a s t ou j ou r s l a ch a n ce d e p ou vo i r p a r t i ci p e r à d e s m a n i f e s t a t i o n s . Vo i r u n g ra n d sou r i re é cl a i re r l eu r v i sa g e e s t t ou j ou r s u n t rè s b e a u m o m e n t "

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à To u r n a i

VERVIERS AMBITIONS " Pou r n ou s , l e rô l e l e p l u s i m p o r t a n t du s t ewa rd u r b a i n e s t d’a s su re r u n e p ré se n ce p e r m a n e n t e p ou r ve i l l e r à ce que t ou t se p a s se b i e n d a n s n o t re ce n t re -v i l l e. N o t re j o b e s t t rè s d yn a m i que, e t p eu t ê t re re m p l i d e su r p r i se s . I l e s t i m p o r t a n t d’a vo i r u n co n t a c t p e r m a n e n t a ve c l e s ci t oye n s e t l e s co m m e rça n t s ."

- L’é q u i p e d e s tewa rd s u r b a i n s à Ve r v i e r s

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

23


POP-UP PLACE

LES PLACES ÉPHÉMÈRES D'ÉTÉ EN WALLONIE

Les pop-up places estivales arrivent en grande force sur le territoire wallon. Cette initiative permet d’offrir pendant un laps de temps une nouvelle destination en centre-ville à tous ses usagers... L’AMCV est allée faire un tour sur quelques-uns de ces espaces temporaires qui transforment la ville et en donnent une © www.charleroi.be

nouvelle image. Un Jardin Le "Jardindes dans Loups ma ville" qui s'est qui tenu s'est déroulé du 17 aules 2711, 12 et mai 13 mai sur2018 la Place sur laMaugrétout Place de laàDigue La Louvière à Charleroi.

C

oup d’envoi en mai de la saison estivale

dégustant leur lunch entre collègues tandis que

édition consécutive du

les enfants prof itent des activités disponibles sur

"Ja rdin dans la ville" sur la Place de la

le site, le tout, sous les palmiers,… un vér itable

avec la 5

èm e

Digue à Cha r leroi, devenu un vér itable rendez-

mini pa radis dans le cœur de la ville!

vous ca rolo, suivi de près pa r le "Ja rdin des

24

Loups" louviérois sur la Place Maug rétout du 17

Comme à Cha r leroi, c’est la gestion de centre -

au 27 mai 2018, l'end roit rêvé pour se détend re

ville qui a monté l’événement, l’orchestre, et

et penser déjà aux vacances avant l'heure.

gère au quotidien l’espace, sa sécur ité, sa

Enfants, adolescents et adultes s’y retrouvent,

propreté, af in que tout le monde s’y sente bien.

échangent,

se

des

Depuis 2012, l'ASBL La Louvière Centre -Ville,

emplois

temps

sor ties

initiatr ice du projet, renouvelle l'expér ience

d’école, de bureaux, etc. Sur le temps de midi,

chaque année, en l’améliorant et l’en r ichissant

les travailleurs côtoient les étudiants, viennent

de nouvelles activités, ser vices etc. Les stewa rds

se reposer et discuter de tout et de r ien tout en

et ouvr iers ur bains sont présents pour répond re

du

succèdent de

en

fonction

chacun,

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

des


Le Jardin des Loups qui s'est tenu du 17 au 27 mai sur la Place Maugrétout à La Louvière

aux questions des personnes présentes sur le site,

D'autres gestions de centre -ville un peu pa r tout en

monter le mobilier ur bain, fai re en sor te que tout le

Wallonie ont développé ces nouveaux espaces de

monde passe un moment ag réable.

vie éphémères pour la population.

Finalité

de

ces

places

éphémères

pour

les

C 'est le cas de l'asbl Ver viers Ambitions avec son

gestionnai res à l’or igine de l’action: mettre en

" E space Détente" disponible tous les mercredis,

avant le potentiel de leur ville, redynamiser le centre et montrer les alter natives d’aménagements

La suite à la page suivante...

possibles des espaces concer nés. En b ref, redécouvr i r le centre ur bain sous un nouvel angle et avec de nouvelles fonctions !

L'"Espace Détente" sur le ponton de la Cour Fisher à Verviers, présent jusqu'au 18 août.

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

25


vend redis et samedis d'été jusqu'au 18 août 2018. Si vous n'avez pas la possibilité de pa r ti r en vacances, cet espace vous of fre l’oppor tunité de vous évader en restant chez vous ! Le long du ponton de la Cour Fisher, bercé pa r le b r uissement de l’eau dans les her bes hautes, vous pour rez vous délasser sur un des transats mis à disposition et installé tous les jours pa r la gestion de centre -ville ou simplement prendre votre lunch au bord de la Vesd re. Des activités (livres,

color iage,

jouets,...)

complètent

le

dispositif pour le bonheur des plus petits, tout cela, sous l'oeil vigilant des stewa rds ur bains de Ver viers Ambitions... Les

commerces

sont

à

prox imité,

les

gens

achètent de quoi boi re, manger, ou li re pa r exemple, il est donc plus naturel pour eux de veni r sur place. C 'est un autre paysage à voi r dans le centre -ville de Ver viers... Les

stewa rds

ur bains

de

Ver viers

Ambitions

ont déjà vu une nette amélioration : plus de passages, plus de personnes qui s'a r rêtent pour se reposer sur place et lorsque le soleil est au rendezvous, l' E space Détente est pr is d'assaut.

PRÊT À BULLER TOUT L’ÉTÉ ? FAITES LE TOUR DE WALLONIE DES PLACES ÉPHÉMÈRES ! • Arlon: "L'été au parc Léopold" du 2 juillet au 31 août en après-midi sur les placettes de la Cour

'du Nord et de l'Espace Didier.

• Charleroi: "Quartier d'été" du 5 juillet au 14 août dans le Parc Astrid. • Hannut: "La Plaza" jusqu'au 15 juillet sur la Grand Place. • La Louvière: "La Louvière Plage" du 1er au 19 août sur la Place Maugrétout. • Liège: "Acteurs des Places" du 1er au 15 juillet sur la Place Xavier Neujean;

Espace éphémère de la mi-juillet à la mi-septembre sur la Place des Carmes. Pop-up places de la mi-avril à mi-octobre à les places Saint-Etienne, Saint-Denis et Saint-Paul.

•!Louvain-La-Neuve: "Louvain La Plage" du 5 juillet au 5 août sur la Grand Place. • Mons: "Les Jardins d'été" sur la Place du Marché-aux-Herbes du 27 juillet au 26 août. • Mouscron: Pop-up Place situé sur la Place Gérard Kasiers disponible jusqu'à la rentrée. • Tournai: "Petit Montmartre" tous les premiers dimanches de chaque mois entre mai et septembre au Vieux Marché aux Poteries. Tournai-les-bains du 27 juillet au 15 août sur le quai Casterman.


L'été au parc Léopold à Arlon

Louvain La Plage à Louvain-la-Neuve © www.arlon.be

© allevents.in

Quartier d'été à Charleroi

Acteurs des places à Liège © allevents.in © www.charleroi.be

La Plaza à Hannut

Les Jardins d'été à Mons

© Facebook @ Gestion centre-ville Mouscron

© Facebook @ GCVHannut

La Louvière Plage à La Louvière Pop-up Place à Mouscron

© dhnet.be

Le Petit Montmartre à Tournai © fr.eurometropolis.eu


COEUR DE VILLE

LE STREET ART Après

MUTATION D’UN ACTE DE VANDALISME EN ART CONTEMPORAIN

AU-DELÀ DES PRÉJUGÉS

D

e tout temps, les espaces u r bai ns ont été des suppo r ts d’ex p ression. Des i nscr iptions et des dessi ns y naissent puis dispa raissent au f i l du temps. I l s sont le reflet de la société et ce r tai ns sont d’ai l leu r s dotés d’une valeu r histo r ique i mpo r tante. Les i nscr iptions su r les mu r s de Pompéi

constituent des témoignages pol itiques, rel ig ieux et pe r sonnel s qui sont vé r itablement étudiés pa r les a rchéologues pou r comp rend re l’histoi re et les mœu r s de l’époque. D u rant la seconde gue r re mondiale, les résistants f rançais ont t racé la fameuse Croi x de Lo r rai ne su r les mu r s pou r af f iche r leu r al l iance à la France Lib re et leu r opposition à l’occupation naz ie. Q uant aux p remie r s g raf f itis réal isés à la bombe aé rosol, i l s sont appa r us dès la f i n des années 6 0 dans les g randes vi l les des Etats- Unis dans un contex te de te r tiai r isation de la société et de cr ise économique. Ces

changements

ont

eu

pou r

conséquences la création de f r iches Mur de Berlin, Allemagne

i ndust r iel les

et

la

paupé r isation

de

ce r tai ns qua r tie r s. Les mu r s et les métros des dist r icts mal famés ont alo r s été uti l isés comme un moyen d’appose r une ma rque su r le te r r itoi re et/ou de montre r une appa r tenance à un "crew "(g roupe). L’a c te

de

va n d a l i s m e

d ev i e nt

une

m o d e et l a co n c u r re n ce s u r l’e s p a ce p u b l i c s’i n s ta l l e. Po u r s e d i s t i n g u e r, l e s ta g s , q u i s’e n ra c i n e nt d a n s l a c u l t u re H i p - H o p, d’a u t re s

co m m e n ce nt fo r m e s

d’a r t

à te l l e s

s’i n s p i re r que

la

b a n d e d e s s i n é e o u l a p u b l i c i té. E n p a ra l l è l e,

cet te

fo r m e

d’ex p re s s i o n

t ra ve r s e l e s f ro nt i è re s j u s q u’e n E u ro p e, Nelson Street, Bristol, Angleterre

" l e m u r d e l a h o nte " q u i s é p a re e n d e u x l’A l l e m a g n e s e re co u v re p e u à p e u d e ta g s e n to u t g e n re a u x a cce nt s p a r fo i s

Charleroi, Belgique

reve n d i ca te u r s d e p a i x et d e l i b e r té. Le s d e r n i è re s d é ce n n i e s o nt v u l’a r t p i c t u ra l

des

rues

se

d éve l o p p e r,

g a g n e r e n te c h n i q u e, s e d i ve r s i f i e r et s e p o p u l a r i s e r. Le m ot " s t re et a r t " e s t n é.


Mur de Berlin, Allemagne

Par OakOak, France

par Smates, Bruxelles, Belgique

Nelson Street, Bristol, Angleterre

par EZK, La Rochelle, France © www.oakoak.fr

© thednalife.com

MESSAGES ET FORMES

O u b l i ez l es s i m p l es ta g s fa i t s a u ro u l e a u à p e i nt u re et l es g ra f f i t i s ré a l i s és à l a b o m b e a é ro s o l, l e

Le s e s p a ce s u r b a i n s d ev i e n n e nt d e vé r i ta b l e s musées

é p h é m è re s

à

ciel

o u ve r t.

En

ef fet,

c h a q u e a r t i s te e s t co n s c i e nt q u e s o n t ra va i l n e s e ra p a s p roté g é et q u e s o n œ u v re e s t a m e n é e à évo l u e r o u à d i s p a ra i t re. C et a r t a cce s s i b l e à to u s i nte r p e l l e é g a l e m e nt l e s p a s s a nt s et n’a a u c u n e l i m i te q u a nt a u x fo r m e s q u’i l p e u t p re n d re. Les a ute u r s s o nt m ot i vés p a r l’e nv i e d’a p p o s e r l e u r s i g n at u re, m o nt re r l e u r a p p a r te n a n ce à u n g ro u p e, vé h i cu l e r u n m es s a g e e n g a g é, s u s ci te r l a ré a ct i o n d u p u b l i c, at t i re r l e re g a rd, fa i re r i re o u s i m p l e m e nt c ré e r u n e œ u v re es t h ét i q u e.

s t re et a r t s’ex p r i m e é g a l e m e nt v i a d es co l l a g es, d es

p o ch o i r s,

d es

s cu l pt u res,

d es

g ra v u res…

O n t ro u ve ces œ u v res p a r to ut : s u r l es m u r s, a u s o l, s u s p e n d u e d a n s l es a i r s… Ce r ta i n s a r t i s tes d éto u r n e nt m ê m e d es o b j et s et l e m o b i l i e r u r b a i n .

OUTIL DE STRATÉGIE URBAINE A l’o r i g i n e cet te fo r m e d’a r t e s t u n a c te d e va n d a l i s m e

passible

d’e m p r i s o n n e m e nt d é g ra d e

par

d’a m e n d e

dans

ex e m p l e

les un

ca s

et où

m o n u m e nt

même l’a u te u r ou

un

é l é m e nt d u p a t r i m o i n e. L’i ro n i e ve u t q u e l e s La suite à la page suivante...

Par Nevercrew, Grenoble, France

Charleroi, Belgique

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018 © streetartnews.net

29


© www.boredpanda.com

© www.boredpanda.com

Pachuca, Mexique

v i l l e s et l e s p a r t i c u l i e r s fa s s e nt a c t u e l l e m e nt

de l ui. Ce qua r tie r était jusqu’alo r s connu pou r

appel

une

sa dél i nquance et ses mo r ts pa r règ lements de

va l e u r e s t h ét i q u e a u x e s p a ce s u r b a i n s et a u x

comptes. Un p rojet pensé pa r le Ge r men Crew,

biens immobiliers.

f i nancé pa r les auto r ités mex icai nes et po r té pa r

à

des

s t re et - a r t i s t s

pour

donner

la population a changé la donne. Le qua r tie r a Les auto r ités publ iques o rganisent notamment des

été entiè rement repei nt pa r les a r tistes du col lectif

festival s de street a r t du rant lesquel s i l s i nvitent

mais également pa r les habitants eux- mêmes qui

et payent des a r tistes pou r qu’i l s réal isent des

se sont i mpl iqués dans le p rojet. La t ransfo r mation

œuvres dans des l ieux choisis avec l’acco rd des

s’est opé rée en deux phases: une phase de

p rop r iétai res conce r nés. On o rganise des visites,

net toyage et une phase d’embel l issement. Au

des ani mations, des rencont res avec les a r tistes,

total, ce sont 2 0 2 maisons, 4 52 fami l les et 18 0 8

des atel ie r s… Ceci dans le but de fai re veni r des

pe r sonnes qui ont été i mpl iquées. Le p rojet a bien

visiteu r s su r l’espace publ ic et que les œuvres

entendu eu un i mpact visuel t rès i mpo r tant mais i l

a r tistiques pa r ticipent à l’i mage de ma rque de la

a également pe r mis de crée r un senti ment d’unité

vi l le. Dans ce cad re ce r tai nes f resques p rennent

et de fai re baisse r la dél i nquance de 3 5% suite

des di mensions démesu rées. Le st reet a r t devient

au t ravai l col lectif des jeunes de bandes r ivales.

alo r s un enjeu économique ca r i l génè re un

Le qua r tie r p rop re et ses couleu r s vives au raient

potent iel tou r ist ique.

même un i mpact su r l’humeu r des habitants.

Le street a r t est également uti l isé pou r embel l i r

Le st reet a r t est également uti l isé pa r les p romoteu r s

ce r tai ns espaces et redo re r leu r i mage.

i mmobi l ie r s et pa r des p r ivés pou r rend re at tractif

Nelson Street, Bristol, Angleterre

Cet te fo r me d’a r t peut même avoi r un i mpact

leu r bien. Le qua r tie r de Wynwood, à M iami en est

social. En 2 015, le qua r tie r de Palmitas, dans

un exemple. Q ua r tie r i ndust r iel de la pa r tie no rd

la vi l le de Pachuca, à une petite centai ne de

de la vi l le, Wynwood subit la cr ise économique de

k i lomètres de Mex ico a éno r mément fait pa r le r

plei n fouet. Le qua r tie r se vide au fu r et à mesu re


Le qua r tie r de Wynwood, M iami, États- Unis de son activité, puis de sa population. La pauvreté et l’i nsal ub r ité ma rquent le qua r tie r jusqu’en 2 010. A cet te date, le p romoteu r Tony Goldman, amateu r d’a r t, commence à acqué r i r des i mmeubles. Son objectif ? Revital ise r le qua r tie r en favo r isant le développement

d’une

vie

communautai re

pa r

le développement de l’a r t. I l i nvite alo r s pl usieu r s g raf feu r s à veni r s’ex p r i me r su r les mu r s de sa trentai ne d’i mmeubles. En moi ns de sept ans, le qua r tie r s’est complètement t ransfo r mé. En s’embel l issant pa r l’a r t, le qua r tie r suscite de nouveau la cu r iosité et retrouve peu à peu une nouvel le vie. Aujou rd’hui, habitants et comme rces se réi nstal lent, recréant un vé r itable vi l lage et une plus-value économ ique…

FOLIE DES GRANDEURS ET ENGOUEMENT

Bilbao, Espagne

L’a r t n’a pas de l i mite et le st reet a r t ne fait pas © spy-urbanart.com

f igu re d’exception. En 2 015, l’a r tiste SpY a réal isé une œuvre dans la vi l le de Bi lbao qui po r te un message fo r t mais qui l ui a coûté tout de même la somme de 1.0 0 0 €. L’a r tiste a fo r mé le mot cr ise, " Cr isis" en ang lais, à l’aide de pièce de 2 cents. Les passants se sont alo r s amusés à décol le r les pièces du mu r. L’œuvre n’a pas tenu 24 h… mais el le a fait le tou r du monde et la popula r ité de l’auteu r. Cet te fol ie gagne également le publ ic. Une œuvre mu rale de Bank sy, célèb re a r tiste engagé, a été mise aux enchè res à M iami en 2 013. A l’époque, de l’opi nion publ ique. L’œuvre avait été réal isée en 2 012 pa r l’a r tiste su r un mu r de Lond res. E l le dénonce (p robablement) le t ravai l des enfants et ce dans le contex te de la vei l le de l’ouve r tu re des jeux olympiques de Lond res. L’œuvre a été

Par Banksy, Londres, Angleterre

l it té ralement a r rachée du mu r pou r êt re transpo r tée

© www.konbini.com

la vente a fait débat et a suscité l’i ndignation

à l’autre bout du monde. Pr i x de base 5 0 0.0 0 0 €. Le street a r t a pou r tant vocation d’appa r teni r à tout le monde à pa r ti r du moment où l’œuvre est réal isée dans un l ieu ouve r t à tous. I l n’est pas desti né à êt re ma rchandé. Q uel les que soient les œuvres qui se dessi nent à trave r s à le monde, ces de r niè res ne laissent pas i ndif fé rent. Seul l’aveni r nous di ra quel les fol ies a r tistiques nous rése r vent enco re ces a r tistes…

Le qua r tie r de Wynwood, M iami, États- Unis

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

31


LA FORCE DU RÉSEAU WALLON RECONNUE À L'INTERNATIONAL

COEUR DE VILLE

L’A M C V s o l l i c i t é e d e t o u t e s p a r t s p o u r s o n

e x p e r t i s e o p é r a t i o n n e l l e . L a m i s e e n a va n t des actions de toutes les celulles locales d e ge s t i o n s d e c e n t r e - v i l l e a s s e o i t l a fo r c e d u r é s e a u wa l l o n e n p l a c e d e p u i s p l u s d e 2 0 a n s.

BELGIQUE

L

e 7 j u i n d e r n i e r, à N a m u r, l’A M CV fa i s a i t p a r t d e s o n ex p é r i e n ce et d e ce l l e d u rés e a u d e g es t i o n s d e ce nt re -v i l l e l o r s

d e l a 2 è m e re n co nt re n at i o n a l e 2 018 d u F B P SU

(F o r u m B e l g e p o u r l a P réve nt i o n et l a Sé cu r i té U r b a i n e)

sur

la

t h é m at i q u e

du

" p a r ta g e

res p o n s a b l e d e l’es p a ce p u b l i c ".

- 13 è m e A s s i s es N at i o n a l es d u Ce nt re -V i l l e -

Au t ra ve r s d e l’ate l i e r d é d i é à l a p a r t i ci p at i o n ci toye n n e p o u r u n e g es t i o n d u ra b l e d e l’es p a ce p u b l i c p a r ta g é, l’A M CV a ex p o s é d i f fé re ntes te ch n i q u es

de

co n s u l tat i o n

publique

m i s es

e n p l a ce l o r s n ota m m e nt d es ex p é r i e n ces p i l otes d e p l a ce m a k i n g d a n s l e ca d re d u p ro j et

e u ro p é e n

I N T E RR E G

I VB

L i ve l y

Ci t i es

a i n s i q u e l o r s d’o p é rat i o n s d e re d y n a m i s at i o n d éve l o p p é es à t ra ve r s l a Wa l l o n i e. S’e n s o nt s u i v i s d es reto u r s d’ex p é r i e n ce et d es é ch a n g es p a r t i cu l i è re m e nt e n r i ch i s s a nt s a ve c l es a cte u r s d e te r ra i n i l l u s t ra nt l a p e r t i n e n ce d e l’a ct i o n o p é rat i o n n e l l e

et

son

i m p a ct

FRANCE

é co n o m i q u e

co m m e s o ci a l .

M

E T Z, v i l l e a u p at r i m o i n e h i s to r i q u e re m a rq u a b l e,

d oté e

d’u n

ce nt re -

v i l l e d y n a m i q u e o ù l e co m m e rce

co nt i n u e d e j o u e r u n rô l e i m p o r ta nt, a a ccu e i l l i ces 7 et 8 j u i n l a 13 è m e é d i t i o n d es A s s i s es

N at i o n a l es

du

Ce nt re -v i l l e

en

p rés e n ce

du

M i n i s t re f ra n ça i s d u Lo g e m e nt et d e l a Co h és i o n d es te r r i to i res, M r. J a cq u es M éza rd. Ces d e u x j o u r s d e re n co nt res et d 'é ch a n g es v i s e nt à " réf l é ch i r à l a fa ço n d e fa i re évo l u e r l es v i l l es ", co m m e é n o n cé p a r l e m a i re d e M et z M r. D o m i n i q u e G ro s d a n s u n e nv i ro n n e m e nt e n p l e i n ch a n g e m e nt te ch n o l o g i q u e, s o ci o l o g i q u e et d é m o g ra p h i q u e. L’i nv i tat i o n d e n o m b re u x a cte u r s d e l a g es t i o n d e ce nt re -v i l l e p rove n a nt d’E u ro p e a p e r m i s l’é ch a n g e d e b o n n es p rat i q u es et l es reto u r s d’ex p é r i e n ce d i ve r s et t ra n s fé ra b l es à d’a ut res te r r i to i res .

32

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018


F o r te en

de

ces

Belgique

20 et

ans

d’ex p é r i e n ce

dans

le

m o n d e,

te r ra i n l’A M CV,

re p rés e nté e p a r s o n P rés i d e nt M r. J e a n - Lu c Ca l o n g e r, a u x côtés d e co l l è g u es a n g l a i s et s u é d o i s a p a r t i ci p é à l a ta b l e ro n d e s u r l es g o u ve r n a n ces d u ce nt re -v i l l e e n E u ro p e. M r. J e a n - Lu c Ro l a n d, b o u rg m es t re d e Lo u va i n - La N e u ve a q u a nt à l u i p u fa i re p rof i te r l’a u d i to i re d e s o n ex p é r i e n ce s u r l’at t ra ct i v i té d es ce nt res v i l l es . D e n o m b re u x re p rés e nta nt s d es g es t i o n s ce nt re -v i l l e d e Wa l l o n i e éta i e nt p rés e nt s d a n s l a s a l l e, s y m b o l e d e l a p r i s e d e co n s ci e n ce d e cet te p ro b l é m at i q u e d a n s n ot re ré g i o n et d u d y n a m i s m e d e s es re p rés e nta nt s . - Re n d ez-vo u s d u co m m e rce -

N

A N CY -

Su i te à l a v i s i te d es a uto r i tés

co m m u n a l es

n a n cé e n n es

à

Liège

e n a uto m n e d e r n i e r, d u ra nt l a q u e l l e

l’a ct i o n m e n é e p a r l a g es t i o n d e ce nt re -v i l l e L i è g e Ce nt re a été p rés e nté e, l’A M CV a été i nv i té e à i nte r ve n i r l o r s d u " Re n d ez-vo u s d u Co m m e rce d e N a n cy " o rg a n i s é l e 11 j u i n d e r n i e r p a r l a CC I G ra n d N a n cy M ét ro p o l e – M e u r t h e et M o s e l l e s u r l e va s te t h è m e d es ce nt res -v i l l es . L’o cca s i o n

de

p a r ta g e r

b o n n es

p rat i q u es,

LUXEMBOURG

A

Lu xe m b o u rg -V i l l e, c’es t p o u r t ra i te r d e l’é p i n e u s e q u es t i o n d es h o ra i res d’o u ve r t u re d es co m m e rces q u e l’A M CV a été s o l l i ci té e. L’o b -

d i f f i cu l tés re n co nt ré es et d’é ch a n g e r a ve c d e

j e ct i f es t d e c ré e r u n e d y n a m i q u e g l o b a l e a f i n d’a m é -

n o m b re u x p rota g o n i s tes et a cte u r s l o ca u x d u

l i o re r l a co h é re n ce d es h o ra i res d’o u ve r t u re a ve c l a

co m m e rce s u r d i f fé re ntes ex p é r i e n ces m e n é es

ré a l i té d e te r ra i n (to u r i s m e, p ô l es d’e m p l o i, n o u ve a u x

p a r l’A M CV et l e rés e a u d e g es t i o n s d e ce nt re -

co m p o r te m e nt s s o ci éta u x ,…). U n e n j e u d e ta i l l e a l o r s

v i l l e b e l g e.

q u e l es co m m e rça nt s d u ce nt re -v i l l e fo nt fa ce à l’a rr i vé e d e p l u s i e u r s n o u ve a u x p ô l es co m m e rci a u x ta nt d a n s l e ce nt re -v i l l e l u i - m ê m e q u e d a n s s a p é r i p h é r i e.

Ces

q u e l q u es

re co n n a i s s a n ce

exe m p l es

i l l u s t re n t

internationale

du

bien

la

rés e a u

de

g es t i o n s d e ce n t re -v i l l e wa l l o n . C ’es t l e t ra va i l quotidien

d es

ce l l u l es

l o ca l es

de

g es t i o n

de

ce n t re -v i l l e s u r l e ca d re d e v i e, d’a ch a t, l ’a c t i v i t é co m m e rci a l e, l ’h a b i t a t, q u i es t i ci m i s e n a va n t. L es b o n n es p ra t i q u es q u i e n res s o r t e n t, cu m u l é es d e p u i s p l u s d e v i n g t a n s, f o n t d e l a Wa l l o n i e u n a c t eu r m a j eu r e t u n ex p e r t m o n d i a l e n l a m a t i è re.

AMCV - Tendance Centre-Ville - Avril/Juin 2018

33


AGENDA JUILLET 2018

LES VACANCES COMMENCENT Hannut - Chaque mercredi de juillet, venez Lire dans les parcs du Centre-Ville, une bibliothèque en plein air au parc de la Halette. www.hannut.be Louvain-La-Neuve - du 5 juillet au 5 août, Louvain La Plage revient sur la Grand'Place, venez fouler le sable, posez-vous dans un transat, cocktail ou glace à la main, et profitez gratuitement des nombreuses animations www.louvainlaplage.be Hannut - jusqu'au 15 juillet du mercredi au dimanche, La Plaza vous fait voyager et propose plein d'activités sur la Grand Place. www.hannut.be Mons - du 27 juillet au 26 août, Les Jardins d’été reviennent pour une 4 e édition sur la Place du Marché aux Herbes à Mons. Transats, bac à sable géant, animations attendent petits et grands tous les jours (dimanche compris). www.monscentreville.be

AOÛT 2018 FARNIENTE

Arlon - durant tout le mois d'août, l'Été au parc Léopold vous vous accueille dans une ambiance détendue de 14h à 17h. Les enfants de 2 à 10 ans accompagnés pourront disposer d’une série de jeux et de divertissements. www.arloncentreville.be La Louvière - du 1er au 19 août, La Louvière Plage débarque sur la Place Maugrétout de 9h à 22h avec des nocturnes les vendredis et samedis jusqu'à minuit ! www.lalouviere.be

RE T S E M 2e TRI

8 1 0 2

Mouscron - le 11 et le 12 août, Mouscron en plein air, rendez-vous annuel mouscronnois où les enfants peuvent s'amuser dans une plaine de jeux immense sur la Grand'Place derrière l'Eglise. www.mouscron-centre.com Verviers - jusqu'au 18 août, l'Espace détente prend ses quartiers au bord de l'eau sur le ponton de la Cour Fisher. Transats et espace dédié pour les tout petits sont disponibles pour le bonheur de tous. Tous les mercredis, vendredis et samedis de 11h à 18h. www.verviers-ambitions.be Sambreville - le 19 août, Sambrestivale reliera à vélo Floreffe à Sambreville en passant par Jemeppe, et ce le long du Ravel. Un évènement à destination de tous qui mélange sport, divertissement et découverte locale. Escapade gourmande tout au long du trajet et possibilité de faire un tour en péniche. Toutes les infos sur "onbouge.be". www.adlsambreville.be Mons - du 20 au 24 août, retrouvez les installations et les animations de la Maison de quartier de la Gare au Square SaintGermain, à deux pas de la collégiale Sainte Waudru. www.monscentreville.be

SEPTEMBRE 2018 C'EST LA RENTRÉE...

Liège - 7, 8 et 9 septembre, les 20 ans de l'ASBL sur la Place Saint-Lambert. liegecentre.be Tournai - le 15 septembre, la Brocante de tournai se déroulera sur la Place Paul-Emile Janson et dans le piétonnier. www.tournaicentreville.com


SAVE THE DATE FORMATION

- JOUR 1 -

MERCREDI 21 NOVEMBRE 2018 GESTION URBAINE & DYNAMIQUE COMMERCIALE

- JOUR 2 -

JEUDI 22 NOVEMBRE 2018 PLACE MAKING

PRIX

1 JOUR : - NON MEMBRE = 200€ - MEMBRE = 175€ 2 JOURS : - NON MEMBRE 375€ - MEMBRE = 300€


AMCV 20 ANS D’EXPERTISE EN GESTION DE CENTRE-VILLE Soutient la dynamique des villes de toutes tailles Propose des outils adaptés à votre territoire

www.amcv.be

Newsletter AMCV Avril/juin 2018  

Newsletter AMCV Avril/juin 2018

Newsletter AMCV Avril/juin 2018  

Newsletter AMCV Avril/juin 2018

Advertisement