Issuu on Google+

CASE STUDY HOUSE #16 CRAIG ELLWOOD

MARIE MADIC – ADELINE LELEU – CASSANDRE JONGLEZ – MALIKA JOUANNETAUD – PAUL LE DIGABEL


SOMMAIRE

1.

BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD

2.

CASE STUDY HOUSE #16 - TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

3. CONCLUSION


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION

CRAIG ELLWOOD (1922 – 1992) Ingénieur de formation Architecte Américain de Los Angeles CSH #16 : 1ère de ses trois Case Study Houses 1952-1953

CASE STUDY HOUSES Programme né aux Etats-Unis après la Seconde Guerre Mondiale Conception de logements fonctionnels et économiques


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION

Au t res réa l i sa t i o n s m a j eu res de C ra i g E L LWO O D

Maison ANDERSEN, Santa Monica, 1954

Maison STEINMAN, Malibu, 1956


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION

C A S E S T U DY H O U S E # 1 6 Trois facteurs qui ont déterminé le dessin du plan :

Implantation sur une colline Parcelle d’environ 500m² Vues : - SUD : mer et ville - OUEST : montagnes et vallée - NORD : lac


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION

CONTEXTE

VUE NORD

VUE SUD

VUE OUEST


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

3 4

UNITE : pied (30.48cm) TRAME : rectangle de 3 pieds par 4, soit 91.44 cm par 121.92

TRAME


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

STRUCTURE : acier - poteaux creux de section carrée de 2.5″ (soit 6.35cm) - poutres en I (ailes de 2.5 ″) ARTICULATIONS faciles et claires avec d’autres matériaux, plans et éléments de structure. Répartie sur la trame La structure est colorée à certains endroits pour accentuer la trame. TRAME + STRUCTURE


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

OPACITES : remplissage entre des éléments de la structure ou murs non porteur. MATERIAUX : bois vernis ou laqué, brique et pierre. ORIENTATION : cadrent des vues choisies.

Les murs font 8.5 pieds (2.59m) ou 10 pieds (3.05m) de hauteur.

TRAME + STRUCTURE + OPACITES


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

″TRANSLUCIDITES″ : remplissage entre des éléments de la structure porteuse ou non. MATERIAUX : verre transparent ou translucide. REPARTITION : les parois transparentes créent une enveloppe délimitant l’intérieur de l’extérieur. Les translucides contiennent l’intime.

TRAME + STRUCTURE + OPACITES + TRANSLUCIDITES


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

Ouvertures zénithales : garage et couloirs Mur de soutènement autour de la parcelle sauf côté rue. Végétation Dallage extérieure

TRAME + STRUCTURE + OPACITES + TRANSLUCIDITES + CONTEXTE


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

LECTURE : explicite - Opacités uniquement Nord/Sud ou Est/Ouest. - Opacités concentrées au centre de la maison. - Choix de vues : limitée ou illimitée.

PLAN


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

Espaces de circulations ou techniques

Espaces intimes

Espaces collectifs


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

« Le garage est une zone non négligeable. La voiture fait partie de la vie des habitants »

ACCES PRINCIPAL divisé en deux : piéton / voiture.

ACCES DE SERVICE pour la cuisine et le stockage par l’aire de jeux.

CIRCULATION INTERIEURE au centre de la maison de manière à laisser les espaces de vie tournés vers l’extérieur. ACCES / CIRCULATIONS


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

RANGEMENTS + BLOCS TECHNIQUES inclus dans la zone de service, au centre de la maison.

RANGEMENTS / TECHNIQUES


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

Trois percements zénithaux au dessus du mur commun entre l’accès piéton et l’accès véhicule. Traitement identique de ces deux accès.

Percements zénithaux identiques dans l’entrée et le couloir. Traitement semblable pour les espaces de circulation.

LUMIERES


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

L’espace au bout du garage apporte de la lumière et une vue sur de la végétation.

VUES

Contraste entre les espaces de vie (lumière latérale + vue) et les espaces de circulations (lumière zénithale uniquement).


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

CONTINUITE visuelle entre les espaces extérieurs et intérieurs.

CHAMBRE SECONDAIRE : vue { l’est sur une cour intime limitée par la paroi de verre translucide.

CHAMBRE PRINCIPALE : double orientation A l’est : cour intime avec une vue limitée par la paroi de verre translucide. Au sud : terrasse s’ouvrant pleinement sur l’extérieur avec une vue lointaine. VUES


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

LA PAROI TRANSLUCIDE : - protège les cours privatives - empêche de voir depuis la rue - permet une continuité vers l’extérieur - préserve l’intimité - limite floue et protectrice La structure en acier, identique à celle de la maison, est colorée en rouge pour accentuer la visibilité de la trame.

LA PAROI TRANSLUCIDE


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

LES PAROIS EN BOIS Dans les chambres, elles glissent en dehors de la toiture et prolongent les limites de l’intimité des espaces de nuit jusqu’{ être retenues par le mur de verre.

LES BOISERIES

Il existe une continuité de matérialité entre l’espace intérieur et l’espace extérieur. Cette continuité donne l’impression d’être dans un seul espace.


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

LES SALLES DE BAIN sont traitées comme des noyaux opaques. L’une est centrée vers l’intérieur de la maison, l’autre vers l’extérieur (donne sur les cours des chambres).

La salle de bain principale crée un bloc fonctionnel entre les deux chambres.

LES SALLES DE BAIN


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

LES COURS PRIVATIVES rappellent le principe de la loggia. - une partie est couverte. Elle crée une zone ombragée - une partie est ouverte. Elle fait office de puits de lumière. Il y a une continuité de couleur au sol entre l’intérieur et l’extérieur. La volonté de prolonger l’intérieur vers l’extérieur est récurrente.

LES COURS


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

AIRE DE JEUX Conรงue par le paysagiste Eric ARMSTRONG. Fonctionne en lien avec la cuisine.

Vue aire de jeux depuis la cuisine

Barres de gymnastiques


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

CUISINE

Vue cuisine depuis salle à manger

Cadrée par deux « L » (stockage + mur). Vue vers l’aire de jeux bloquée. Double orientation mais direction principale vers la salle à manger (Ouest). Articulation aire de jeux – salle à manger.


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

Vue depuis living bar cuisine-salle à manger

Vue depuis terrasse salle à manger-living

SALLE A MANGER Ouverte sur cuisine et living. Angle dégagé : projection dans le paysage.

Vue ouest (coucher de soleil) mais direction très forte vers le living (vue traversante Nord-Sud).


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

LIVING Prolongement des murs et des plans horizontaux (dalle et toit) { l’extérieur : « capturent » l’extérieur au sein de la maison.

Continuité dans la couleur des sols intérieurs et extérieurs prolonge la maison au dehors.


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

MUR DE PIERRE accueille la cheminée et le barbecue. Tout le mobilier et les autres parois semblent flotter (décollés du sol par plinthe noire en retrait et plus bas que le plafond) autour de ce mur massif. Elément qui ancre la maison à la terre par sa matérialité , son poids. Perceptible même de l’extérieur car il dépasse largement du toit.


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

SALON TELE Peut être utilisé comme 3ème chambre. Conçu comme espace collectif (mobilier décollé du sol + mobilier plus bas que plafond).


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION TRAME - HIERARCHIE DES ESPACES - ESPACES CIRCULATIONS / TECHNIQUES - ESPACES INTIMES - ESPACES COLLECTIFS

Vue Nord – Sud salle à manger - terrasse

Axe de « symétrie »

Vue depuis ouest Terrasse pergola

TERRASSE Axe de symétrie des espaces de vie intérieurs et extérieurs par rapport à la façade. Continuité visuelle cuisine salle à manger (même extérieure). Mur de pierre reste le « foyer », lieu de rassemblement (barbecue).


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION

C O N C LU S I O N

Craig ELLWOOD conçoit cette maison à partir du principe de Zoning « Chaque zone n’est complète qu’avec son usage » « Chaque usage ne fonctionne qu’avec sa zone et sa vue »

Tous les espaces sont délimités par les mêmes sol et plafond. Trois opacités orientent chacun des espaces vers sa vue. L’enveloppe de verre brouille la limite entre intérieur et extérieur.


BIOGRAPHIE DE CRAIG ELLWOOD > CASE STUDY HOUSE #16 > CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE SITES WEB : - http://cshprogram.free.fr - http://www.wikiarquitectura.com

LIVRES : - Case Study Houses, TASCHEN, Gössel, Peter (Editeur), Smith, Elizabeth, 440p. - Case Study Houses, TASCHEN, Gössel, Peter (Editeur), Smith, Elizabeth, 96p. - Case study houses, 1945-1962, Los Angeles, Hennessey & Ingalls, 1977, 217p. MC COY, Esther - CRAIG ELLWOOD, London, L. King, 2002, 208p. JACKSON, Neil - Blueprints for modern living : history and legacy of the case study houses Cambridge MIT Press, 1989, 256p. SMITH, Elizabeth A.T. - Los Angeles architecture : the contemporary condition London, Phaidon, 1993, 231p. STEELE, James

VIDEO : - Conférence EAN : Machines à habiter les bois : l'expérience des Case Study Houses à Los Angeles, 2000, VHS (124 min), Baboulet, Luc


CASE STUDY HOUSE #16 - Craig Elwood