Page 1

Actualités Revitalisation des centres bourgs chez nos voisin Les métropoles s’engagent http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/grand-paris-une-premiere-enveloppe-de-5-meur-pour-revitaliser-les-centres-villes-04-022018-7541229.php

Grand Paris : une première enveloppe de 5 M€ pour revitaliser les centres-villes


La concertation des habitants au cœur des projets de revitalisation https://www.lepopulaire.fr/bellac/2018/02/18/dans-le-cadre-dun-programme-de-revitalisation-de-la-ville-les-bellachons-ont-proposeleurs-idees_12743722.html

Dans le cadre d’un programme de revitalisation de la ville, les Bellachons ont proposé leurs idées


Saint-lĂŠonard https://www.lepopulaire.fr/saint-leonard-de-noblat/2018/02/12/reunion-publique-sur-de-la-revitalisation-du-centrebourg_12736550.html

RĂŠunion publique sur de la revitalisation du centre-bourg


Ils enrichissent le dossier revitalisation de la Creuse https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charentemaritime/rochefort-candidate-plan-revitalisation-centres-urbains-1423991.html


La revitalisation au cœur de la préoccupation des élus

Decazeville : la revitalisation du centre bourg au menu L’un des leitmotivs de la municipalité est l’attractivité du territoire, d’où l’importance vitale de ce dossier. http://www.centrepresseaveyron.fr/vie-locale/decazeville--la-revitalisation-du-centre-bourg-au-menu-EE600017


L’Habitat au cœur de la problématique d’un projet de revitalisation Rochefort candidate pour le plan de revitalisation des centres urbains https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/rochefort-candidate-plan-revitalisation-centres-urbains1423991.html

La ville de Rochefort sera t-elle retenue pour revitaliser son centre ville ? La municipalité est en tous cas candidate et les élus sont en train de constituer le dossier pour tenter de décrocher des fonds destinés à redynamiser la ville. Le gouvernement avait dévoilé ce plan baptisé "Action coeur de ville" en décembre dernier. A l'époque le premier ministre avait annoncé que cinq milliards d'euros seraient alloués à ce dispositif destinées aux villes moyennes.

700 logements vacants dans le centre ville de Rochefort Pour l'heure, les élus de Rochefort ignorent le montant de l'enveloppe qui pourrait leur être attribué, ils estiment en tous cas que la ville réunit les critères requis. Avec 700 logements vacants au centre ville et 14% des commerces inoccupés, le maire de Rochefort se dit confiant, Il y aura des fonds dédiés et il faut que la ville soit retenue, Hervé Blanché, maire de Rochefort."

Pour les élus, ce plan permettrait à la ville de se projeter dans les vingt prochaines années d'autant que la ville de Rochefort a perdu des habitants ces dernières années. Reste à savoir si le dispositif sera à la hauteur des annonces faites en décembre dernier. Le plan prévoyait l'ouverture de nouveaux commerces, la rénovation de logements sociaux et même la création d'écoquartiers ou d'espaces publics. https://www.youtube.com/watch?time_continue=16&v=QUv0dzA1hlU


https://actu.fr/pays-de-la-loire/ambrieres-les-vallees_53003/rencontre-hugo-verdier-realise-une-enquete-sur-revitalisation-bourgambrieres-vallees_15721835.html

Rencontre. Hugo Verdier réalise une enquête sur la revitalisation du bourg à Ambrières-les-Vallées Le parc Naturel Normandie-Maine a mandaté Hugo Verdier en tant que chargé de mission de la revitalisation du centre bourg d'Ambrières-lesVallées.


La politique locale du commerce https://actu.fr/normandie/havre_76351/revitalisation-centre-ville-outils-dynamiser-activite-commerce-havre_15634526.html

Revitalisation du centre-ville : quels outils pour dynamiser le commerce au Havre ? Fin janvier 2018, Procos, fédération pour l’urbanisme et le développement du commerce spécialisé (rassemblant les enseignes et grandes surfaces, Ndlr), publiait le palmarès des centres-villes commerçants les plus dynamiques. Surprise : Le Havre (Seine-Maritime) arrive en tête du palmarès des centres-villes commerçants les plus dynamiques, dans la catégorie « villes moyennes ». Pourtant, les emplacements vacants sont nombreux en ville : en atteste l’avenue René-Coty, où les commerces peinent à se stabiliser. Les panneaux « À louer » des agences immobilières remplacent les vitrines achalandées. Forte de ce constat, la Ville, guidée par Robert Martin, manager de centre-ville, met en place différents outils pour dynamiser le commerce et donner un nouveau visage à la ville. C’est en s’appuyant sur les dispositions prises par la municipalité en faveur du commerce que le classement Procos a été établi. Explications.

« Concentrer l’activité commerciale » Le palmarès présente les facteurs favorables à la vitalité des cœurs marchands et les actions mises en œuvre par les villes pour leur dynamisation. Le Havre arrive en tête de ce classement en raison des investissements réalisés en centre-ville (tramway, bibliothèque Niemeyer, réaménagement du quai Southampton…) et des mesures spécifiques prises pour tenter de créer une dynamique commerciale. C’est donc l’initiative qui est ici valorisée. Depuis plus d’un an, nous disposons d’un manager de centre-ville. Robert Martin est arrivé en renfort avec toute son expertise pour mettre en musique les différentes actions menées par divers services. La CCI, la Ville et les chambres des métiers et de l’artisanat travaillent de concert pour avancer sur des projets. Il s’agit de gagner en légitimité et de travailler tous les trois, précise Laurence Besancenot, adjointe en charge du commerce. Parmi les outils à la disposition des villes pour préserver l’activité commerciale des centres-villes : la protection des linéaires commerciaux, une mesure prise dans le cadre de la révision du PLU de la ville au printemps 2017, qui permet d’interdire la mutation d’un commerce en services sur un périmètre déterminé. Le périmètre concerné s’étend de la Banque De France à la rue de Paris. Dans ce secteur, tous les commerces qui changent d’enseigne doivent rester commerces de proximité. Cela permet d’empêcher la mutation d’un commerce en services. L’idée n’est pas d’empêcher les banques et assurances de s’implanter au Havre, mais de créer des emplacements premium, afin de proposer une promenade shopping, précise l’élue. Le commerce : un secteur en mutation

De nombreux centres-villes connaissent une désertion des commerces : certains sont partis s’implanter en périphérie, dans des centres commerciaux, d’autres ont disparu, faute de clientèle. En créant des pôles d’attractivité, la Ville compte redessiner son centre-ville et ses propositions commerciales. « La problématique du commerce ne concerne pas uniquement Le Havre. C’est une réflexion générale. Le secteur est en pleine mutation : les clients ne consomment plus de la même manière. » Sans compter qu’internet a modifié les modes de consommation. « Il faut trouver des solutions, comme ramener le client en boutique via internet. » Face à cette évolution, nous réfléchissons à d’autres possibilités pour revitaliser le centre-ville. Il est, en effet, possible que certaines friches ne redeviennent pas des commerces. Certains rez-de-chaussée pourraient accueillir des starts-ups ou muter en logements accessibles pour des personnes à mobilité réduite. Tous ces projets se travaillent sur du long terme, comme l’effacement des friches.

La revitalisation dans la presse 09 03 18 v2  

Compilation d'articles de presse sur la revitalisation

La revitalisation dans la presse 09 03 18 v2  

Compilation d'articles de presse sur la revitalisation

Advertisement