Issuu on Google+

Carnet du patrimoine BULLETIN D'INFORMATION ET DE LIAISON DES MEMBRES DE LA SCAP

No 83

Août 2008

NOUVEAUX MEMBRES Depuis l’envoi du dernier Carnet du patrimoine, en mai, sept nouveaux membres ont joint les rangs de notre Société:

Madame Anatomás Rousseau Monsieur Gilles Toupin Monsieur Dessaulles Beaudry Monsieur Martin Leclerc

Monsieur Gérard Dufresne Monsieur Louis Girard Monsieur Claude Paquette

Nous leur souhaitons une cordiale bienvenue.

RENOUVELLEMENT DE L'ADHÉSION Le mois de septembre marque le début des activités de la nouvelle année. C'est aussi le temps du renouveler votre adhésion à la Société de conservation et d'animation du patrimoine (SCAP) de Trois-Rivières. Nous vous invitons donc à retourner votre fiche personnelle ci-jointe avec votre chèque de cotisation avant le 12 octobre. S.v.p. aidez-nous à alléger le fardeau administratif: renouveler au plus tôt sera le mieux. La SCAP profite de l'occasion pour vous remercier tous et toutes, chacun et chacune, pour votre appui.

PROGRAMME DES ACTIVITÉS POUR L'ANNÉE 2008-2009 Cette année encore, le Comité des activités de la SCAP a préparé un intéressant programme d'activités (dépliant ci-joint). Vous trouverez, dans cet envoi, une invitation à la première de ces activités.


Carnet du patrimoine est le bulletin de liaison et d’information des membres de la

ACTIVITÉ DE LA SCAP

LES TROIS RIVIÈRES DE POINTE-DU-LAC (EN RAPPEL)

SOCIÉTÉ DE CONSERVATION ET D’ANIMATION DU PATRIMOINE DE TROIS-RIVIÈRES INC.

Les positions et opinions exprimées dans le Ca Carnet du patrimoine sont celles du Conseil d’administration de la Société de conservation et d’animation du patrimoine (SCAP) de Trois-Rivières. Elles représentent le point de vue officiel de la SCAP et de l’ensemble de ses membres. Le Ca Carnet du patrimoine est distribué gratuitement et occasionnellement, c’est-à-dire environ une fois par deux mois, à tous les membres de la SCAP.

____________________

SOCIÉTÉ DE CONSERVATION ET D’ANIMATION DU PATRIMOINE DE TROIS-RIVIÈRES INC.

Fondée le 28 septembre 1977 Organisme non gouvernemental (O.N.G.) et sans but lucratif (O.S.B.L.) voué à la protection et à la mise en valeur du patrimoine trifluvien

Le dimanche 1er juin dernier a été une journée plutôt maussade: ciel gris, averses dispersées. Malgré ce temps, une vingtaine de personnes, membres et non membres de la SCAP, n’ont pas voulu rater la visite de lieux historiques de Pointe-du-Lac avec Monsieur Robert Parenteau, notre guide et personne-ressource. C’est la deuxième fois que la SCAP offrait cette activité; la première fois, c’était le 21 mai 2005. M. Parenteau nous avait fait découvrir ces lieux pleins d’histoire. (Voir le compte rendu à la page suivante)

La vingtaine de personnes présentes à cette visite étaient de Mesdames et Messieurs Hélène BEAUCHAMP, Claude BEAUCHAMP, Huguette BENOÎT, Gisèle CHAMBERLAND, Ghyslaine CHARLAND, Louise CÔTÉ, Chantale DUVAL, Jacques GENIER, Mario GROLEAU, Hélène MURDOCK, Jeanne HÉLIE, Thérèse LANTEIGNE, Lise MAGNY, Jeannette FRANCOEUR, Henriette PANNETON, Michel PARENTEAU, Lisette ROCHETTE, Louise TOUPIN, Antonin ZARUBA et le soussigné. Daniel ROBERT, président

1425, place de l’Hôtel-de-Ville Case postale 1391 Trois-Rivières (Québec) G9A 5L2

Téléphone: 819 378-1088 Télécopieur: 819 694-0846 Courriel: scap@scap-tr.org Site Internet: www.scap-tr.org _______________________ Pour devenir membre de la SCAP, il suffit d’envoyer ses coordonnées et la cotisation annuelle de 20$ (étudiant: 10$, avec document de preuve) à l’adresse indiquée ci-dessus. _______________________

La publication de ce

Carnet du patrimoine Votre prochain

Ca Carnet du patrimoine sera posté en

OCTOBRE 2008

a été rendue possible grâce au soutien financier de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières


Carnet du patrimoine /

3

LES TROIS RIVIÈRES DE POINTE-DU-LAC SOCIÉTÉ DE CONSERVATION ET D’ANIMATION DU PATRIMOINE DE TROISRIVIÈRES INC.

Président

(EN RAPPEL)

Extrait du compte rendu publié dans le Carnet du patrimoine no 65, août 2005, et adapté à la visite de 2008

Monsieur Daniel ROBERT

Vice-présidente

Madame Diane COUSINEAU

Trésorière Madame Hélène BOURASSA

Secrétaire Madame Émilie ROY-ELEMENT

Administrateurs ƒ Monsieur Robert PARENTEAU ƒ Monsieur Jean-Marc FLIBOTTE ƒ Monsieur André MAURAIS ________________________

Comité des activités Coordonnatrice

Madame Émilie ROY-ELEMENT

Site Internet Webmestre

Monsieur Jean-Marc FLIBOTTE

Membres honoraires ƒ Les Ursulines de Trois-Rivières ƒ Les Archives du Séminaire

Vue du groupe de participants et participantes, au moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, 1er juin 2008

de Trois-Rivières

Photo: Daniel Robert, SCAP

Cap-de-la-Madeleine

Notre point de départ était le moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, construit en pierres des champs après 1765 par Louis-Joseph Godefroy, seigneur de Tonnancour. Ce moulin, classé monument historique, était un moulin à faire farine actionné par les eaux de la rivière Saint-Charles, l’une des trois rivières de Pointe-du-Lac. En effet, selon M. Parenteau, c’est Pointe-du-Lac qui devrait s’appeler Trois-Rivières, car on compte effectivement trois rivières sur son territoire: la rivière Saint-Charles, la rivière aux Glaises et la rivière aux Sables.

ƒ La Société d’histoire du ƒ Monsieur René HARDY

ƒ Monsieur Normand SÉGUIN

Membres émérites ƒ Monsieur Robert CHAMPAGNE ƒ Monsieur Alain GAMELIN ƒ Madame Louise HAMEL ƒ Monsieur Jean ROY

Après que M. Parenteau nous ait donné de l’information intéressante sur l’histoire du moulin seigneurial, nous sommes tous montés à bord d’un autobus pour entreprendre notre tournée. Notre premier arrêt a été la halte routière sur la route 138, anciennement la terre d’Antoine Gauthier, héros de la bataille de Trois-Rivières, le 8 juin 1776. C’est à cet endroit que se trouve le champ de gaz naturel de Pointe-du-Lac. Joseph Auger fut l’un des premiers à utiliser cette ressource naturelle tout à fait gratuite pour chauffer ses cabines sur la plage. Toutes les communautés religieuses établies à Pointe-du-Lac ont également utilisé cette ressource pour chauffer leurs immeubles jusque durant les


Carnet du patrimoine /

4

années 1960. Les premiers forages industriels ont été faits en 1961. Aujourd’hui, le site souterrain, qui n’était plus rentable, est utilisé comme réservoir de stockage de gaz naturel. Nous nous sommes ensuite dirigés vers le domaine des Garceau, qui ont exploité le second moulin à farine de Pointe-du-Lac, sur la rivière aux Glaises, jusqu’aux environs de 1970.

Vue générale du groupe de participants au moulin Garceau, 1er juin 2008 Photo: Daniel Robert, SCAP

Nous avons été chaleureusement accueillis par Mme Jeannine Garceau et son oncle, M. Claude Garceau. Tous deux nous ont raconté l’histoire de la famille Garceau et de leurs moulins. En plus d’un moulin à farine, les Garceau avaient aussi un moulin à carder la laine des moutons et un moulin à scie qui a fonctionné jusqu’en 1985. M. Claude Garceau, ancien travailleur au moulin, a expliqué comment celui-ci fonctionnait. Nous avons pu nous émerveiller de la débrouillardise de nos ancêtres qui étaient capables de tout faire à partir d’outils rudimentaires et sans avoir suivi de cours spécialisés. La SCAP remercie grandement les Garceau de nous avoir si bien accueillis.

Mme Jeannine Garceau (à gauche) et son oncle, M. Claude Garceau (au centre), 1er juin 2008 Photo: Daniel Robert, SCAP


Carnet du patrimoine /

5

Par la suite, nous nous sommes baladés en autobus pour aller voir le passage à niveau Argall, d’où partait le minerai de fer de la baie des Mines, le site de l’ancien moulin Garceau et le site de l’ancien domaine du Beau-Vallon, créé par le curé Chamberland pour ses paroissiens dans les années 1950-1960. L’arrêt suivant a été au parc Antoine-Gauthier où M. Parenteau nous a raconté les histoires de l’invasion américaine et de la ruse des Gauthier ainsi que celles du rêve du seigneur de Tonnancour de sédentariser les Amérindiens et de Marie Tomoqua, la dernière Amérindienne à avoir habité les lieux.

Le caveau Montour-Mailhot dans le cimetière de Pointe-du-Lac), 1er juin 2008 Photo: Daniel Robert, SCAP

Notre visite s’est achevée au cimetière paroissial de l’église Notre-Dame-de-la-Visitation de Pointe-duLac où se trouve le caveau de la famille Montour-Mailhot maintenant cité monument historique. Nous tenons à remercier sincèrement M. Parenteau du temps qu’il a consacré à préparer la visite ainsi qu’un document d’accompagnement fort bien fait, comportant beaucoup de renseignements historiques, des photographies et des plans. Nous le remercions aussi d’avoir enrichi la visite de ses propos intéressants. Hélène Bourassa Comité des activités de la SCAP

Pour voir d’autres photos de cette activité, visitez le site Internet de la SCAP / Album-photos / Activités : www.scap-tr.org/albumsactivites.htm


Carnet du patrimoine /

6

LANCEMENT DU

Le lancement du 18e numéro du bulletin annuel de la SCAP, Patrimoine trifluvien, a eu lieu le jeudi 5 juin 2008 dans la Salle régionale de la Maison de la culture de Trois-Rivières.

Près d’une vingtaine de personnes ont assisté à ce lancement. On y a vu notamment: M. Jean-Claude Ayotte, représentant du député de Trois-Rivières à l’Assemblée nationale, M. Sébastien PROULX; Mme Lucie Girard, représentante du député de Maskinongé à l’Assemblée nationale, M. Jean DAMPHOUSSE, M. Denis Foucault, représentant de la députée fédérale de

Trois-Rivières, Mme Paule BRUNELLE, le lieutenant-colonel (retraité) Robert O. GAUTHIER et l’adjudant-chef Richard BOISCLAIR, représentants du Musée du 12e Régiment blindé du Canada; Sr Yvette ISABELLE, représentante des Ursulines de Trois-Rivières; M. Guy ARCAND, président de la Société d’histoire militaire mauricienne; Mme Sophie MOREL, du Centre d’archives de la Mauricie et du Centre-du-Québec de Bibliothèque et Archives nationales du Québec; M. Georges LEBLANC, secrétaire de la Société d’histoire du Cap-de-laMadeleine, ainsi que plusieurs membres de la SCAP, dont Mesdames et Messieurs Aline BOYES JANVIER, Pierre CÉCIL, Léo CÔTÉ, Raymonde COUTU, Denise DUVAL, Marcel FOURNIER, Pierre JACQUELIN, Michel PARENTEAU, PaulÉmile THIFFAULT. La SCAP les remercie tous et toutes, chacun et chacune, d’avoir répondu à son invitation. La SCAP remercie également ses fidèles commanditaires pour leur appui financier, sans lequel ce numéro de Patrimoine trifluvien n’aurait pu être imprimé et distribué gratuitement. Quant à la recherche historique et la rédaction des textes, elles ont été réalisées bénévolement par l’auteur, la SCAP n’ayant reçu aucune subvention publique, ni fédérale, ni provinciale, ni municipale, ni de la


Carnet du patrimoine /

Corporation de développement culturel, ni de l’Entente de développement culturel.

7

SITE INTERNET DE LA SCAP:

nouveauté La SCAP a changé d’hébergeur pour son site Internet et elle dispose maintenant d’un espace beaucoup plus vaste qu’auparavant. Il nous fait donc plaisir de vous annoncer que, depuis le 22 juin dernier, tous les numéros 1 à 15 du bulletin annuel Patrimoine trifluvien sont en ligne et accessibles chez vous. La qualité des numéros 1 à 14 est plutôt médiocre car ceux-ci ont été numérisés en PDF (« Portable Document Format ») à partir des documents imprimés (en papier). Le numéro 15 sur « Le grand incendie de Trois-Rivières » est toutefois de qualité supérieure, ayant été numérisé à partir d’un logiciel informatique. Les numéros 16 et suivants, qui seront aussi de qualité supérieure, seront mis en ligne au rythme d’un numéro par année à compter de 2009. Merci à notre webmestre, M. Jean-Marc Flibotte, pour le travail de transition et de mise en ligne.

DOSSIER DE L’ÎLE SAINT-CHRISTOPHE Suite à la demande d’un avis de conformité concernant le Règlement 2008, chapitre 29 au schéma d’aménagement de la Ville de TroisRivières adressée à la Commission municipale

du Québec et suite à l’audience publique tenue par la dite Commission le 22 avril dernier, celle-ci a rendu sa décision dans une lettre datée du 13 mai 2008. Comme on s’y attendait,


Carnet du patrimoine / 8

la Commission a tranché en faveur de la Ville de Trois-Rivières. La Commission n’a pas pour mandat d’examiner l’opportunité ni la légalité d’un projet, mais seulement et uniquement sa conformité. Et la décision rendue va dans ce

sens : le Règlement 2008, chapitre 29 modifiant le Plan d’urbanisme 1169 de l’ancienne Ville de Trois-Rivières est conforme au schéma d’aménagement de la Ville de Trois-Rivières.

CAPSULES D'ICI PATRIMOINE RELIGIEUX Tel qu’annoncé dans notre Carnet du patrimoine de mai dernier, les églises Sainte-Cécile et Saint-François-d’Assise ont définitivement fermé leurs portes les 1er et 8 respectivement. La Fabrique de la paroisse de l’ImmaculéeConception-de-la-Sainte-Vierge, propriétaire des bâtiments, espère pouvoir vendre ces deux églises et celle de Saint-Philippe avant l’hiver prochain, ce qui lui éviterait des coûts de chauffage imprévus.

L’église Sainte-Cécile en 2004 Photo: Fondation du patrimoine religieux du Québec


Carnet du patrimoine / 9

MOIS DE L’ARCHÉOLOGIE

L’église Saint-François-d’Assise en 2004 Photo: Collection de la SCAP

Les biens de ces deux églises peuvent être aliénés et vendus de la même façon que ceux de l’église Saint-Philippe. La vente a débuté en juillet.

C’est le mois de l’archéologie au CEIPP. Exposition Trois-Rivières, sens dessus-dessous. Dans un concept original, Trois-Rivières sens dessus – dessous, rend visible ce qui habituellement ne l’est pas. Venez découvrir les témoins archéologiques de l’histoire de Trois-Rivières, tous les jours, de 10 h. 00 à 18 h. 00. Durée: 1 heure (incluant la visite guidée « Papier identité »). Tarif: Inclus dans le tarif d’entrée (adulte: 4 $; étudiant/aîné: 3 $; enfant de moins de 6 ans: gratuit).

PATRIMOINE RELIGIEUX Par ailleurs, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, a annoncé une nouvelle enveloppe budgétaire pour la restauration du patrimoine religieux québécois. Pour l’année financière 2008-2009, l’enveloppe budgétaire accordée au Conseil du patrimoine religieux du Québec s’élève à 15 millions de dollars, soit une aide financière supplémentaire de 2,5 millions de dollars par rapport à celle de l’année dernière (2007-2008) qui était de 12,5 millions de dollars. Ce nouveau budget permettra la réalisation de plus d’une centaine de projets de restauration d’édifices religieux patrimoniaux à l’échelle du Québec, ainsi que du mobilier et des œuvres d’art qu’ils renferment.

À vos truelles ! Atelier d’initiation à l’archéologie. Le Centre d’exposition vous initie aux rudiments de l’archéologie. Découvrez en famille l’ABC des fouilles archéologiques à travers une expérimentation des plus amusantes. Tous les samedis et dimanches du mois d’août Durée: 1 h 30 (incluant la visite guidée Papier identité) Tarif: Inclus dans le tarif d’entrée (adulte: 4 $; étudiant/aîné: 3 $; enfant de moins de 6 ans: gratuit).


Carnet du patrimoine / 10

SALON D’HISTOIRE ET DE GÉNÉALOGIE La 2e édition du Salon d’histoire et de généalogie aura lieu au centre commercial Les Galeries du Cap les vendredi, samedi et dimanche 24, 25 et 26 octobre prochain. La SCAP y tiendra un kiosque. Ce salon est organisé par la Société de généalogie de la Mauricie et des Bois-Francs. Venez nous voir !

Ça y est ! La 7e série d’émissions télévisées de Passionnés d’histoire sera diffusée au cours de l’automne prochain sur les ondes de canal Vox (secteur de Cap-de-la-Madeleine) et de TVCogéco (secteur de Trois-Rivières). La grille-horaire des émissions vous sera envoyée en septembre.

PRIX DU PATRIMOINE BENJAMIN-SULTE 2008 La soirée des Grands Prix culturels de TroisRivières 2008 a eu lieu dans la Salle J.-AntonioThompson le 15 mai dernier. À cette occasion, le Prix du patrimoine Benjamin-Sulte à été décerné aux Barbares obliques pour leur « Tour de peur » (visite guidée nocturne) dans le Vieux Trois-Rivières.

Suite à la démission de Madame Marie-Andrée Deschênes comme directrice générale des fêtes du 375e anniversaire de Trois-Rivières le 23 avril dernier, Monsieur Steve Dubé est devenu le nouveau directeur général.

MANOIR DES JÉSUITES DE CAP-DE-LA-MADELEINE La Corporation du Manoir des Jésuites de Cap-de-la-Madeleine (CMJ) possède maintenant son site Internet. La création de ce site a pour but, non seulement de faire connaître la Corporation, mais précise également son objectif qui est la sauvegarde et la mise en valeur de cet équipement patrimonial érigé en 1742, puis transformé en 1903 par une importante surélévation. L'adresse internet pour l'accès au site est: http://cieq.ca/corporationdumanoir/index.html

Bonne navigation, La Corporation du Manoir des Jésuites 35, rue du Souvenir Trois-Rivières(Québec) G8T 8H7 Courriel : CMJ@videotron.ca


Carnet du patrimoine / 11

MONUMENT DU MAIRE LOUIS-PHILIPPE NORMAND Une plaque à la mémoire du docteur LouisPhilippe Normand (1863-1928), élu maire de Trois-Rivières quelques semaines après le grand incendie du 22 juin 1908 et surnommé « le maire de la reconstruction », a été inaugurée lors d’une cérémonie à l’hôtel de Ville de Trois-Rivières le vendredi 27 juin dernier. Fils de Télesphore Normand (maire de Cap-de-la-Madeleine et maire de TroisRivières), Louis-Philippe Normand fut maire de Trois-Rivières à deux reprises: de 1908 à 1913 et de 1921 à 1923, membre du Conseil privé du Canada (1921), président du Conseil général du Canada (1923) et associé au docteur Ernest Cross en 1920 dans la gestion de l'hôpital Normand & Cross (ancien hôpital Bourgeois, 1912-1919).

Raymond‐Lasnier  de la Maison de la  culture de Trois‐ Rivières (1990‐ 2003) avant d’être  engagée en 2003  comme  responsable des  expositions au  Musée québécois  de culture  populaire: «Au feu!  Profession :  pompier», «Accro  du vélo», «Une  Madame Louise Desaulniers, histoire de  février 2006 Photo: Daniel Robert, SCAP solidarité», «L’art  de s’évader», «Le  phénomène Passe‐Partout», etc. Présidente‐ fondatrice de la Biennale internationale  d’estampe contemporaine de Trois‐Rivières,  elle était aussi membre de la SCAP depuis  1991. Elle y a occupé les fonctions de vice‐ présidente (1994‐1997), de secrétaire (1997‐ 1998) et de conseillère (1998‐1999). Elle a été  l’instigatrice d’un programme annuel régulier  d’activités pour les membres de la SCAP. 

PÂTES ET PAPIERS

La plaque commémorative sera installée sur un monument qui sera érigé dans le parc Champlain, du côté de la rue Royale.

ESPACE LOUISE-DESAULNIERS Le Musée québécois de culture populaire compte maintenant un « Espace LouiseDesaulniers », en hommage à Madame Desaulniers décédée l’an dernier (le18 juillet  2007). Originaire de Shawinigan, diplômée en  arts visuels, Madame Desaulniers avait œuvré  au Centre des arts de Shawinigan (1986‐1990)  et avait été responsable du Centre d’exposition 

La Commission des lieux et monuments historiques du Canada a dévoilé une plaque commémorant l’importance historique nationale de l’industrie des pâtes et papiers au Québec. La cérémonie a eu lieu au Centre d’exposition sur l’industrie des pâtes et papiers, au parc portuaire de Trois-Rivières, le jeudi 22 mai dernier.


Carnet du patrimoine / 12

cette même université. L’œuvre a été réalisée par quatre jeunes du centre de jour Point de Rue, sous la direction de M. Jean Beaulieu, directeur général des ateliers ART-GO.

SITE INTERNET Le 8 mai dernier, le Centre d’exposition sur l’industrie des pâtes et papiers (CEIPP) a annoncé l’ouverture d’un nouveau site Internet. Vous pouvez y accéder par l’adresse suivante: www.ceipp.net

NOUVEAUX ESPACES À BANQ Le 16 juin dernier, le Centre d’archives de la Mauricie et du Centre-du-Québec de Bibliothèque et Archives nationales du Québec a inauguré ses nouveaux espaces, complètement réaménagés pour mieux servir les chercheurs et assurer une meilleure conservation des archives régionales.

NOUVEAU VITRAIL Le Centre d’exposition sur l’industrie des pâtes et papiers (CEIPP), au parc portuaire de Trois-Rivières, s’est enrichi d’un nouveau vitrail le 18 juillet dernier. Ce vitrail représente Gilles Boulet (1926-1997), l'un des fondateurs du Centre d'études universitaires de TroisRivières (1960-1969), fondateur et premier recteur de l'Université du Québec à TroisRivières (1969-1979), président de l'Université du Québec (1979-1989) et directeur général du Musée des arts et traditions populaires du Québec (1989-1997), ainsi qu’Alexis Klimov (1937-2006), philosophe de renommée internationale et professeur de philosophie à

M. NORMAND SÉGUIN, CHEVALIER DE L’ORDRE NATIONAL DU QUÉBEC Monsieur Normand Séguin, professeur d’histoire retraité de l’Université du Québec à Trois-Rivières et auteur ou co-auteur de nombreuses publications, a été fait chevalier de l’Ordre national du Québec lors d’une cérémonie au Parlement de Québec le 18 juin dernier. Monsieur Normand Séguin a derrière lui une longue carrière de professeur d'histoire et de chercheur à l'Université du Québec à TroisRivières et il se range parmi les plus grands historiens du Québec. Comptant de nombreuses publications à son actif, Monsieur Séguin et son collègue, Monsieur René Hardy, se sont mérité le prix Héritage 2005 de la SCAP ainsi que le Prix du patrimoine Benjamin-Sulte 2005 de la Ville de Trois-Rivières pour la publication de leur ouvrage: Histoire de la


Carnet du patrimoine / 13

Mauricie (Institut québécois de recherche sur la culture, coll. "Les régions du Québec", no 17, 2004, 1138 pages).

inestimable à la recherche historique, tant à Trois-Rivières qu'à la Mauricie et à tout le Québec.

Parmi leurs autres publications communes, mentionnons: Trois-Rivières illustrée, à laquelle ils ont collaboré à l'occasion du 350e anniversaire de Trois-Rivières, en 1984, ainsi que Forêt et société en Mauricie: la formation de la région de Trois-Rivières, 1830-1930 (1984). Monsieur Normand Séguin est aussi l'auteur de plusieurs autres ouvrages, dont: La conquête du sol au XIXe siècle (1977) et Agriculture et colonisation au Québec: aspects historiques (1980).

Monsieur Normand Séguin est aussi membre honoraire de la SCAP depuis le 18 avril 2006.

Reconnu dans les milieux universitaires et scientifiques du Québec pour sa très grande rigueur méthodologique et intellectuelle, Monsieur Séguin a apporté une contribution

<

M. RENÉ BEAUDOIN, GRAND CHAMPLAINOIS Le conseil municipal de Champlain a décerné le titre de Grand Champlainois à Monsieur René Beaudoin en reconnaissance pour son implication exceptionnelle dans le développement et le rayonnement de Champlain.

In Memoriam

<

Monsieur Armand Leblanc À Trois-Rivières, le 18 mai dernier, est décédé à la suite d’une longue maladie, à l’âge de 71 ans, Monsieur Armand Leblanc.

du Cap-de-la-Madeleine; il occupait le poste de secrétaire.

Après une carrière de pilote d’hélicoptère dans les Forces canadiennes, notamment au sein du 430e Escadron tactique, le major Leblanc est revenu s’établir à Cap-de-la-Madeleine au début des années 1980. Puis, en 1987, il a joint le 12e Régiment blindé du Canada à TroisRivières à titre de réserviste, où il a occupé les fonctions de commandant en second du Régiment, puis de commandant de l’escadron Commandement et services, jusqu’à sa seconde retraite en 1992. Par la suite, il a occupé une bonne partie de son temps comme traducteur de langue seconde. Passionné d’histoire, M. Leblanc est devenu au cours des années 1990 et est demeuré, jusqu’à sa mort, l’un des piliers de la Société d’histoire

M. Armand Leblanc, 7 février 2006 Photo: Daniel Robert


Carnet du patrimoine / 14

Il a aussi fait plusieurs enregistrements pour l’émission télévisée « Passionnés d’histoire ». Il était membre de la SCAP et membre du Groupe de travail sur la toponymie de la Ville de Trois-Rivières. On compte plusieurs

publications à son actif, notamment: Monuments et plaques de Cap-de-la-Madeleine (2002) et La frégate Cap-de-la-Madeleine, 19431965 (2007).

CAPSULES D'AILLEURS CHANTIER ARCHÉOLOGIQUE CARTIER-ROBERVAL

Photo: Le Nouvelliste (Trois-Rivières)

SITE HISTORIQUE À YAMACHICHE La série de maisons de brique rouge, sur le chemin du Roy, au cœur du village de Yamachiche, a été reconnu site historique par le Gouvernement du Québec en juin dernier, en vertu de la Loi sur les biens culturels. Cette suite de maisons bâties dans la seconde moitié du XIXe siècle constitue un ensemble unique au Québec.

SITE HISTORIQUE À GRAND-MÈRE L’Auberge Grand-Mère a été citée monument historique par la Ville de Shawinigan au moyen d’une résolution du conseil municipal adoptée le 7 juillet dernier et en vertu de la Loi sur les biens culturels. La partie originale du bâtiment a été érigée en 1896 d’après des plans des architectes Maxwell et Spence. Cette citation ne touche pas la nouvelle partie de l’établissement.

Le Chantier archéologique Cartier-Roberval renferme les vestiges du premier établissement français en Amérique. Pour suivre les recherches et mesurer la signification de cette découverte, visitez le site Internet réalisé conjointement par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et la Commission de la capitale nationale du Québec: www.cartier-roberval.gouv.qc.ca

FÊTES DU 400e DE QUÉBEC Dans le cadre des fêtes du 400e anniversaire de Québec, « Le Moulin à images » de l’artiste Robert Lepage a présenté tout l’été une immense fresque animée de l’histoire de Québec avec, comme toile de fond, les silos à grains du port du Québec. Un spectacle grandiose qu’il fallait voir.


Carnet du patrimoine / 15

EXPOSITIONS Musée Pierre-Boucher – Les plus belles pièces de nos collections À l’occasion du 90e anniversaire de leur existence (1918-2008), le Musée Pierre-Boucher et le Service des Archives du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières présentent l’exposition « Les plus belles pièces de nos collections » (œuvres d’art, documents, objets témoins). Un rendez-vous avec l’art, l’histoire et le patrimoine. Jusqu’au 31 août 2008. Hâtez-vous! 858, rue Laviolette, Trois-Rivières Téléphone: 819 376-4459 Pointe-à-Callière – France, Nouvelle-France La naissance d’une colonie française en Amérique du Nord. Jusqu’au 19 octobre 2008. Renseignements: 514 872-7858 ou www.pacmusee.qc.ca

PUBLICATIONS Christian BLAIS, Gilles GALLICHAN, Frédéric LEMIEUX et Jocelyn SAINT-PIERRE, Québec: quatre siècles d’une capitale, Québec, Les Publications du Québec, 2008, 700 pages, 69,95$. Michel DE WAELE et Martin PÂQUET (dir.), Québec, Champlain, le monde, Québec, Presses de l’Université Laval, 2008, 288 pages, 29,95$. Bertrand GUILLET et Louise POTHIER (dir.), France, Nouvelle-France. Naissance d’un peuple français en Amérique, Paris et Montréal, Somogy éditions d’art et Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, 2005, 127 pages, 38,95 (en vente à la Boutique du Musée). Christian ROY et Hélène CÔTÉ (dir.), Rêves d’Amérique: regard sur l’archéologie de la NouvelleFrance, coll. « Hors série 2 », Québec, Association des archéologues du Québec, 2008, 242 pages, 25$.


Carnet du patrimoine / 16

SOCIÉTÉ DE CONSERVATION ET D'ANIMATION DU PATRIMOINE DE TROIS-RIVIÈRES

INVITATION Le président, M. Daniel Robert, et le Conseil d'administration de la SOCIÉTÉ DE CONSERVATION ET D'ANIMATION DU PATRIMOINE DE TROIS-RIVIÈRES vous invitent cordialement à une

VISITE GUIDÉE DES ŒUVRES D’ART PUBLIC AU CENTRE-VILLE DE TROIS-RIVIÈRES avec

Madame Marie-Andrée Levasseur

responsable du Centre d’exposition Raymond-Lasnier et des arts visuels Tournée à pied de divers sites où l’on retrouve des œuvres d’art public au centre-ville de Trois-Rivières: place Alphonse-Piché, place de l’Hôtel-de-Ville, rue Royale, parc Champlain, rue Hart, rue Bonaventure, place PierreBoucher, rue des Casernes, place d’accueil du Parc portuaire, intersection rue Saint-François-Xavier et terrasse Turcotte, jardin des Ursulines, rue des Ursulines, rue Laviolette.

Cette tournée aura lieu le

samedi 20 septembre 2008 à 9h30 Rendez-vous dans le hall de la Maison de la culture de Trois-Rivières (1425, place de l’Hôtel-de-Ville) Durée: environ 2 heures et 30 minutes

Coût: aucun

En cas de mauvais temps, l'activité sera reportée au lendemain (dimanche 21 septembre 2008). Sinon, elle sera remise au samedi 11 octobre 2008. Seules les personnes qui nous auront informés de leur participation seront avisées du report de l'activité. Un document d'accompagnement sera remis aux personnes qui nous auront informés de leur participation.

NOTE: La visite proprement dite se terminera vers midi. Il y aura ensuite une visite de l’atelier du peintre Jean-Marc Gaudreau, rue Royale, angle de la Cathédrale. Prière de nous informer de votre participation à cette activité avant17h00 le vendredi 19 septembre 2008:

ou par téléphone: 819 378-1088

par courriel: scap@scap-tr.org

Bienvenue à tous !


Carnet du Patrimoine no 83