Page 1

BovPresse Automne 2012

« Dépêche-toi ! Va-t’en sur les places et dans les rues de la ville et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles, les paralysés…! » Luc 14:21


Edito Des ouvriers dans la moisson Voilà maintenant trois ans que nous sommes arrivés aux Boveresses, avec ma famille. Durant ces trois ans, avec les anciens, avec les responsables, avec vous tous, j’ai consacré mon énergie à rebâtir et mettre en place des structures dans l’église, des formations. Aujourd’hui, je le crois, le temps est venu d’investir plus de temps dans la moisson, c’est -à-dire de sortir, d’aller dans les places et dans les rues de la ville, du quartier. « Dépêche-toi ! Va-t’en sur les places et dans les rues de la ville et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles, les paralysés…! » (Luc 14:21) Va-t’en ! Il faut sortir ! Alors, je vais aller sur les places et dans les rues. Et ça tombe bien, ce prochain jeudi, un stagiaire va arriver à l’église, pour trois semaines. Et ce jeune homme a justement à cœur l’évangélisation. Va vers les pauvres La question suivante est : mais qui sont ces pauvres, ces estropiés, ces aveugles, ces paralysés que tu veux toucher, Seigneur ? Il y a des gens riches sur leur compte en banque, mais tellement pauvres dans leurs relations, pauvres spirituellement. Vers qui veux-tu nous conduire, Seigneur ? « Un jour, un homme avait organisé une grande réception. Il avait invité beaucoup de monde. » (Luc 14:16) Amène-les ici Le Seigneur veut les toucher. Il veut partager un festin avec eux (Luc 14.17). Dépêche-toi ! Le temps est compté. Il nous faut travailler pendant qu’il fait jour. Certainement que beaucoup d’excuses viennent nous retenir, et qu’il y a beaucoup à faire « dans l’église ». Mais la moisson est là, et il faut s’en occuper maintenant !

2


Nous aurons besoin des forces et des dons de chacun. Certains sont doués pour moissonner, d’autres pour engranger, d’autres pour préparer les repas, d’autres pour battre le blé. C’est aussi dans cette optique que nous allons rejoindre nos voisins dans des prochains pique-niques. Ainsi, au lieu d’aller dans des refuges, nous irons dans notre quartier, aux Boveresses. Un moyen de partager le festin du grand roi ! Patrick

Extrait de Livre Extraits du livre de Steve Fry, « True Freedom » Selon l’auteur, la racine de bien de nos maux n’est pas le déficit d’amour (bien qu’il reconnaisse qu’un manque d’amour est une blessure grave et profonde, et qu’elle ait besoin d’être guérie), mais un problème d’autorité et de rébellion. La question est d’importance car cela va influencer comment nous approchons nos propres blessures, et celles de ceux qui nous entourent. « Je me suis demandé pourquoi un grand nombre de croyants, continuent d’avoir des problèmes, et continuent d’avoir besoin de thérapies. Se pourraitil qu’ils – et nous – essayons de traiter le problème en agissant sur l’âme, et non sur l’esprit. En amenant les personnes à se focaliser sur leurs blessures plutôt que de se repentir de ses péchés. » Voici ce qu’il en dit : « Je ne minimise aucunement la priorité de marcher dans des relations honnêtes, vulnérables, et les bienfaits sur notre âme de l’amour fraternel. Seulement, traiter les maux de l’humanité uniquement de cette manière serait avoir la vue courte. Car la racine du mal est en fait une question d’autorité (Adam et Eve qui désobéissent à Dieu), et non une question de manque d’amour (Adam et Eve étaient parfaitement aimés par Dieu). Ainsi donc, la racine première est un esprit d’indépendance. J’irai même jusqu’à dire que l’esprit ou l’attitude d’indépendance est l’essence de l’orgueil, ainsi que de tout un système démoniaque. Et le seul moyen d’y porter un coup fatal est par un style de vie basé sur la repentance, car c’est la par la repentance que nous réaffirmons l’autorité de Dieu, et que nous exprimons notre engagement à respecter cette autorité. » Patrick : Je crois que nous devons nous occuper de notre âme, tout comme de notre corps et de notre esprit. Tout cela forme un tout. Mais je crois aussi, comme le relève cet article, que notre société qui ignore l’esprit nous pousse à négliger ce dernier, avec toute la dimension spirituelle. 3


Et je crois aussi que certains de nos maux ne pourront pas se régler sans considérer la dimension spirituelle, et notamment la question de notre indépendance et de notre rébellion envers Dieu. Et pour cela, nous avons un outil spirituel puissant : la repentance. Nous replacer sous l’autorité de Dieu et de Sa Parole. C’est d’ailleurs une des grandes lignes du cours « Vivre Libéré » : replacer l’autorité de Dieu et de Sa Parole dans nos vies, dans nos églises.

Vivre Libéré

Nous vous rappelons qu’une équipe de prière est disponible pour des entretiens « Vivre Libéré ». En quoi cela consiste-t-il ? 1- Vous êtes accueillis par une équipe de trois personnes. 2- Tout ce qui se dit est confidentiel. 3- Nous prions et nous nous mettons à l’écoute de Dieu pour vous sur deux sujets : a- Le dessein originel : « Seigneur, dans quel but as-tu créé notre frère/ sœur ? » b- Les forteresses : « Seigneur, qu’est-ce qui empêche notre frère/sœur d’entrer pleinement dans son appel ? » 4- Selon ce que Dieu a révélé (des mensonges dans notre vie comme « je ne suis pas assez spirituel, pas assez intelligent, Dieu ne m’aime pas comme je suis », des difficultés avec des craintes, de la colère, etc.…), nous vous conduisons dans un temps de prière afin de « déboulonner » ces forteresses. Approchez-vous du pasteur pour obtenir un rendezvous. Il faut compter entre 1h et 1h30 pour un temps de prière.

Cours Vivre Libéré - Spécial Jeunes Est-ce qu'il y a des 'boulets' dans ta vie ? Des choses qui te tirent en bas ? Des poids que tu n'arrive pas à larguer ? « Vivre Libéré » est un cours nous aide à identifier les blocages (« forteresses ») dans nos vies avec Dieu et nous équipe pour les surmonter par la puissance de Christ. Non seulement tu vas recevoir des clés spirituelles puissantes pour aller de l'avant, mais tu vas aussi apprendre comment conseiller et prier pour ceux qui ont des blocages dans leur vie. 4


Contenu Le cours contient six enseignements avec les thèmes suivants: Créé avec une destinée Un monde, deux sphères Comprendre l’autorité et la puissance de Christ Forteresses spirituelles Démanteler des forteresses spirituelles Péchés générationnels, malédictions et liens d’âmes Il propose aussi une démarche de prière pour aborder les 'forteresses', en particulier les suivantes: La colère La peur et l’incrédulité L’infériorité et l’insignifiance La passivité Le rejet La honte et le désespoir Ce cours aura lieu à l'église des Boveresses, dans les soirées du groupe de jeunes 'Deep Impact', à 20h. Les dates sont : Vendredis 14 et 28 septembre, 5 octobre, 9 et 30 novembre et 7 décembre. Il est conseillé de suivre les 6 enseignements, mais possible de nous rejoindre en route. L'excellent manuel du cours est vendu au prix spécial de 17.50 CHF (arrangement si difficultés financières)

Témoignage Je suis né dans une famille chrétienne où j’ai entendu parler de Dieu. Depuis que j’étais petit, nous allions à l’église. Je me rappelle que ma mère priait pour moi avant de dormir et de témoignages répandus dans ma famille tels que les nombreuses guérisons que ma grand-mère avait vécu dans sa santé. Malheureusement dans ma famille, nous avons vécu beaucoup de souffrances : ma mère maniaco-dépressive, mon père et moi avons vécu des tensions, on avait de la peine à s’entendre. On en est parfois presque arrivés au point de se battre. 5


Je me souviens de ma 9ème année de scolarité. Après les examens, j’avais l’habitude d’aller à la piscine et je rentrais avec les yeux rouges à cause du chlore. Ma mère était convaincue que j’avais consommé de la drogue, ce qui n’étais pas du tout vrai. Mais des blessures ont commencé à s’installer en moi. Ensuite, j’ai rencontré de amis avec qui j’étais sur la même longueur d’onde et qui écoutaient et jouaient la même musique que moi (métal, hard rock, punk, etc...). C’est à ce moment que j’ai commencé à sortir, à boire et fumer, et ça a été pour moi la descente aux enfers. Je me suis enfoncé dans des drogues de plus en plus dures telles que la cocaïne, le lsd, les extasy, etc... Je sortais de plus en plus pour fuir ma vie familiale. De plus en plus j’ai commencé à trainer avec des punks ou des personnes de la rue. Parfois je passais plusieurs jours à trainer et à dormir dans des squats ou des cages d’escaliers. Jusqu’au moment où j’ai gouté à l’héroïne… J’ai arrêté mes études et je suis allé vivre avec ma copine Joëlle dans un appartement sur Lausanne. Là nous consommions tout les jours de l’héroïne, du matin au soir. Un soir, ma vie allait tellement mal que j’ai consommé une grande quantité de drogue. Je me disais que je verrai bien si je me réveillerai... j'ai passé 2 semaines à l’hôpital ! Après quelques épisodes, je me retrouvais dans la même situation. J’avais l’intention de me shooter avec plus aucun espoir ni aucun intérêt pour ma vie, quand une pensée s’est imposée à mon esprit… c’était Dieu, il n’était pas si loin de moi et je sais qu’il est venu me parler plusieurs fois malgré mes problèmes. La pensée qui est venu m’a dit que j’avais 2 solutions : soit je continuais dans cette voie et j’allais très mal finir, soit je me tournais vers lui et ma vie serait changée, et nous serions libérés, moi et Joëlle, de la drogue. J’ai abandonné mes péchés et me suis tourné vers lui dans la foi, lui seul pouvait me sortir de ce néant. David M.

Nouvelles de nos amis missionnaires Alosno (province de Huelva), le 18 juillet 2012 Chers frères et sœurs des Boveresses, Nous sommes en pleine campagne dans les deux sens du terme. D’une part la campagne nature nous entoure à perte de vue, admirable avec ses chênes et ses eucalyptus, dont certains sont majestueux. Il y a plusieurs petits troupeaux de brebis. Nous avons même découvert un troupeau de taureaux. Comme un voisin nous disait, la terre est peu productive. Il y a quelques jardins potagers ici et là. Et l’on apporte l’eau aux chevaux dans des bidons. À part une carrière et quelques commerces en ville, nous nous demandions avec Vital de quoi vivent en fait les habitants d’Alosno… 6


Nous remercions le Maître pour la faveur que nous avons trouvée auprès des autorités. Mike a eu un très bon contact avec le maire, qui lui a un peu ouvert son cœur au sujet des difficultés financières que la commune traverse. Cela fait plus de quatre mois que la police municipale n’est pas payée, et le maire lui-même a renoncé à son humble salaire pour pouvoir aider sa ville. À son bureau c’est un défilé de problèmes financiers… C’est parmi cette population que se déroule notre compagne. Dès le début nous avons été en général bien reçus; les voisins aussi ont été agréables. Et puis les équipiers reviennent des rues souvent réjouis par un bon contact qu’ils ont eu. Ce qui entraine de la ferveur aux réunions de prière. Nous pouvons voir que Dieu a voulu notre venue ici. Oh! Il y a aussi de l’opposition et des mauvaises voix! Mais Dieu permet des circonstances pour mettre certaines choses à la lumière. Malheureusement la mentalité village domine et assister aux réunions sous la tente est un exploit majeur! Nous persévérons dans la prière à ce sujet. Quelques gitans sont venus, deux hommes à plusieurs reprises, un voisin une fois, et puis il y a cette jeune dame qui vient assidûment et écoute toujours attentivement. Mais le contact avec elle est minime, on dirait qu’elle fuit. Ses parents nous ont dit qu’elle ne parle pas, et qu’elle est dépressive. Elle à un enfant et a été délaissée par son dernier amant. Quelques temps lus tard son fils est venu plusieurs fois jouer avec nos enfants, ce qui lui a ouvert le chemin pour venir nous visiter. Elle est un peu dure d’ouïe (je pense que cela explique en partie la difficulté de contact) et a une jambe tout enflée à cause d’une entorse subit quand elle avait 17 ans… Lors d’une visite, on a essayé d soulager sa jambe avec des bains froids, un massage circulatoire, et pendant tout ce temps la conversation s’est faite naturellement. Puis on a soupé ensemble. Et on aurait dit que ça lui coûtait de s’en aller. Elle est revenue un autre jour, et cette fois pour déverser ses peines et son amertume. William et Mélodie ont parlé longtemps avec elle. Seigneur ! Révèle-toi à son cœur! Peut-elle prendre place dans votre cœur aussi? N’est-ce pas pour des personnes comme elle que Dieu nous envoie?

Pour porter de bonnes nouvelles au malheureux,...pour guérir ceux qui ont le cœur brisé?... (Esaïe 61: 1-3)

Sachant que plusieurs prient pour nos handicapés, nous voulons ajouter à la liste notre frère Rogelio qui a bien de la peine à se remettre d’une entorse de la cheville. Pour prêcher il s’assied sur une chaise en bas de la plateforme, avec la jambe surélevée. Merci pour vos offrandes des mois de juin et juillet. Souvent nous prions pour vous dans nos réunions de prière, vous les instruments de Ses provisions. Muriel et Vital D. Pour CHRIST EST LA REPONSE en Espagne 7


Week-end de l’église Le week-end de l’église (du 15 au 17 septembre) fut glorieux ! Nous avons notamment passé du temps à rêver ensemble devant Dieu sur le thème : « Comment pouvons-nous bénir le quartier des Boveresses, avec les dons que Dieu nous donné ? ». Les rêves et les propositions ont été nombreux ! Nous les avons précieusement notés, et nous avons extrait ceux qui pouvaient être réalisés dans un premier temps. Nous les avons regroupés comme ceci :       

Pic-nics festifs dans le quartier Concerts, concours de slam, rap, etc ... Marches de prière et d’intercession dans le quartier Carton du cœur Cinéma plein-air Tournois et concours sportifs Chants de Noël en EMS

Le but est de faire des projets simples, faciles à mettre en œuvre, et qui, nous l’espérons, vont pouvoir manifester l’amour que Dieu met en nous pour les habitants de ce quartier. Nous nous sommes rappelés l’histoire des cinq pains et des deux poissons (Mat 14.17ss) : Dieu se plait à utiliser nos petits apports pour en faire de grandes bénédictions ! Alors, rejoignez-nous dans ces belles aventures ! Il y a de la place pour chacun, et nous avons besoin des dons de chacun. Même si vous avez l’impression de n’avoir que quelques misérables pains et poissons ! Reportez-vous aux panneaux dans l’église pour savoir à qui vous adresser pour chaque projet. Et n’hésitez pas à rêver avec Dieu : vous avez peut-être un autre projet à proposer ! Patrick

Groupe d’intercession Un groupe d’intercession a été créé. Il se réunit toutes les deux semaines, dans les locaux de l’église. Le but du groupe d’intercession est double : - Présenter devant Dieu prières, supplications, requêtes, actions de grâce. Nous croyons que sans Dieu nous ne pouvons pas porter de bons fruits, et nous voulons ainsi demander Son aide et Son soutien dans les défis de 8


l’église et du voisinage.

1 Timothée 2:1 « J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes. » - Nous mettre à l’écoute de Dieu Nous voulons faire la volonté de Dieu, nous voulons entrer dans les œuvres bonnes qu’Il a préparées pour cette église. C’est pour cela qu’il est de la plus haute importance de nous mettre à Son écoute.

Matthieu 26:39 « Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. »

Les prochaines rencontres sont : 9 et 23 septembre, 14 et 28 octobre, 11 et 25 novembre, 9 et 23 décembre (les 2ème et 4ème dimanches de chaque mois), de 12h30 à 14h Les personnes intéressées sont invitées à contacter les responsables : Marie R. et Sunhi S.

Citation du mois Steve Fry, « True Freedom » Selon l’auteur, la racine de bien de nos maux n’est pas le déficit d’amour (bien qu’il reconnaisse qu’un manque d’amour est une blessure grave et profonde, et qu’elle ait besoin d’être guérie), mais un problème d’autorité et de rébellion. La question est d’importance car cela va influencer comment nous approchons nos propres blessures, et celles de ceux qui nous entourent.

« Je me suis demandé pourquoi un grand nombre de croyants continuent d’avoir des problèmes, et continuent d’avoir besoin de thérapies. Se pourrait -il qu’ils – et nous – essayons de traiter le problème en agissant sur l’âme, et non sur l’esprit, en amenant les personnes à se focaliser sur leurs blessures plutôt que de se repentir de ses péchés. » Voici ce qu’il en dit : « Je ne minimise aucunement la priorité de marcher dans des relations

honnêtes, vulnérables, et les bienfaits sur notre âme de l’amour fraternel. Seulement, traiter les maux de l’humanité uniquement de cette manière serait avoir la vue courte. Car la racine du mal est en fait une question d’autorité (Adam et Eve qui désobéissent à Dieu), et non une question de manque d’amour (Adam et Eve étaient parfaitement aimés par Dieu). Ainsi donc, la racine première est un esprit d’indépendance. 9


J’irai même jusqu’à dire que l’esprit ou l’attitude d’indépendance est l’essence de l’orgueil, et de tout un système démoniaque. Et le seul moyen d’y porter un coup fatal est par un style de vie basé sur la repentance, car c’est par la repentance que nous réaffirmons l’autorité de Dieu, et que nous exprimons notre engagement à respecter cette autorité. » Vous l’avez compris : l’auteur ne néglige pas les bienfaits de la relation d’aide, de l’écoute, de l’amour manifesté en gestes et en prières. Cependant, il nous interpelle sur la nécessité d’un traitement spirituel, et notamment de la repentance, parfois négligé dans nos approches chrétiennes.

WANTED On demande de l'aide ! Nous sommes à la recherche d'aide dans les domaines suivants :  Des visiteurs QL/AZ Nous cherchons des hommes et des femmes qui iront visiter les familles des enfants qui participent à Quartier Libre et AntiZone. Ce n’est pas compliqué ! Vous serez accompagné par un jeune moniteur qui connaît l’enfant et la famille. Nous leur apportons une invitation pour la prochaine réunion de Quartier Libre et AntiZone. Je crois que Dieu veut utiliser ces visites pour construire des ponts entre l’église et le quartier !

 Nettoyages dans l'église (1heure /semaine) Si plusieurs personnes s’engagent (4 personnes, cela donnera 1h par mois!)

 Bov'Presse (1x/trimestre) Si vous êtes intéressé merci de vous annoncer auprès de Patrick, ou envoyez-nous un mail à: contact@ebov.ch

10


Cours bibliques

Nous vous proposons des soirées de « cours bibliques ». L'étude biblique est pour tout le monde, jeunes et vieux. Elle se déroulera dans les locaux de l'église, le lundi de 20h à 21h30. Une première rencontre d'information aura lieu le lundi 01.10.12, et l’étude commencera le lundi 08.10.12 à 20h. Nous nous verrons ensuite tous les quinze jours. Comme dit dans le flyer, la persévérance est qualité première...! Nous commencerons par un cours de base comme « rafraîchissement ». Les personnes intéressées peuvent me joindre au tél. 021.311.36.47 le soir dès 18h ou au culte. Pascal G.

Internet et les nouvelles Nous avons un site internet :

www.ebov.ch

Sur ce site, vous trouverez entre autres : - Les prêches du dimanche, au format vidéo (gratuit) - Le Bov’Presse - La possibilité de vous inscrire à notre lettre de nouvelle (section ‘Nouvelles de l’église’). Dans ces lettres de nouvelles, nous vous informons des activités particulières de l’église et des dernières infos, environ une fois par mois. - Le calendrier des cultes et des événements de l’église. - Le plan d’accès à l’église (pour vos connaissances, il suffit de les envoyer sur www.ebov.ch/ plan) Nous avons d’ailleurs aussi de petites cartes que vous pouvez donner à vos contacts, qui indiquent l’adresse, les horaires du culte, avec un plan d’accès au recto :

11


Liste des Cellules Faire partie d’une cellule est excellent à plus d’un titre : - Pour s’intégrer, se faire des amis, se faire connaître - Pour approfondir des sujets de la Bible - Pour découvrir et développer ses dons - Pour s’encourager les uns les autres - Pour y inviter une connaissance Contactez un des responsables, approchez Patrick, ou remplissez une feuille ‘Contact’ (disponible sur la table ‘Point info’ ou auprès de l’équipe d’accueil) Cellule Partage

Resp Dominique S.

Jour Mardi

Rythme 2 sem.

Horaire 20h15

Etude Biblique

Corinne B.

Lundi

2 sem.

20h-22h

Lecture Bible 1 an

Béatrice K.

Mardi

1 sem.

20h

Partage

Marie R.

Lundi

1 sem

Repas, étude biblique

Stéphanie A. et Eva S.

Mercredi

1 sem.

19h3021h30 18h30-21h

Jeunes couples

Nadia et Olivier B. Joëlle S.

Vendredi

1 mois

Lundi

1 sem.

19h15

Jeudi

1 sem.

20h15-22h

Multi générationnelle Partager la foi et grandir (cellule en construction) Intercession église

Couple W. Monique R.

Contact Eglise évangélique de Réveil des Boveresses Av. des Boveresses 58 1010 Lausanne Nos cultes ont lieu le Pasteur : Patrick Rey dimanche, de 10h à 11h45. Internet : www.ebov.ch Une garderie d’enfants est Email : contact@ebov.ch organisée pour les tout-petits, Tél. : 021/653.66.60 ainsi qu’un culte de l’enfance Compte bancaire : selon les groupes d’âges. IBAN CH 68 0076 7000 R087 3290 1

12

Bov'Presse Automne 2012  

Journal de l'église des Boveresses, Lausanne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you