Page 1

BovPresse Été 2015

Photo: Stéphanie A.

« Car là où deux ou trois s’assemblent en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Matthieu 18:20)


Edito Hissons les voiles ! Une des priorités dans les temps que nous vivons en église : les groupes de maison. J’en ai personnellement vécu aussi dans l’église que je fréquentais avant de venir aux Boveresses. Et j’avoue que je suis devenu un peu ‘désabusé’ des groupes de maison. J’en suis venu à me demander si ces groupes de maison avaient vraiment leur raison d’être. J’en ai connu certains qui devenaient plus des groupes ‘biscuits et petits gâteaux’ (j’aime les biscuits ! … mais j’attends plus d’un groupe de maison), et d’autres dans lesquels on s’épuisait à évangéliser dans la rue à tour de bras… C’est suite à la lecture d’un livre qu’une vision a commencé à germer, et surtout que j’ai (re) trouvé une passion pour ces groupes de maison. L’idée de base est simple : aider les groupes à rester équilibrés. Et comment cela ? Notamment en s’appuyant sur 5 fondements : - La communion fraternelle (se connaître et s’aimer les uns les autres) - La maturité chrétienne (être enseigné et mettre en pratique) Le ministère (découvrir et utiliser les dons que Dieu donne à chacun de 2

Ses enfants) - Le ministère (que chacun puisse découvrir ses dons, son appel… et qu’il le mette en pratique !) - L’évangélisation (aller à la rencontre des non-croyants, et partager la bonne nouvelle avec eux) - L’adoration (que notre cœur et nos pensées soient constamment remplis de Christ) A intervalles réguliers, nous allons prendre du temps avec les responsables de groupes de maison, et voir avec eux si ces fondements sont bien posés et développés dans leur groupe. Si un domaine est plus faible, ce sera l’occasion de prier et de chercher ensemble comment mieux le développer. La solution viendra peut-être de la prière, de l’aide d’un autre groupe, d’une idée créative, etc … Le but dans tout ceci : que chacun puisse trouver un groupe qui lui convienne (ou qu’il en démarre un), afin de pouvoir grandir dans son appel, entouré et soutenu par des frères et sœurs, et que l’église puisse rayonner toujours


plus dans ce monde qui en a tant besoin ! En priant, Dieu me rappelait une image reçue par un frère : celle d’un bateau à voiles, à plusieurs mâts, avec des voiles qui doivent être déployées depuis les mâts eux-mêmes. Il faut donc plusieurs marins, qui doivent

Deep Impact Une saison 20142015 remplie de surprises! C’est vrai, la main de Dieu a surpris à maintes reprises ces deux jeunes responsables (Mika et Hans ou H&M) dans ce merveilleux groupe de jeunes (GDJ) des Boveresses, et cela dès leur arrivée ! Un appel plus qu’évident ! Tout a commencé lorsqu’au départ Hans a reçu la proposition de reprendre le GDJ. Panique à bord ! Ses premières pensées étaient celles-ci : « Je ne suis pas assez compétent. Tous les vendredis ! Et mes amis alors ? Il faut que je trouve de bonnes excuses pour expliquer à Dieu mon refus de m’engager pour cette mission ! Je ne suis pas fait pour cela ! ».

monter dans la mâture et se répartir sur les voiles pour les détacher et ainsi donner au navire tout son potentiel. Je vois ainsi dans ces groupes de maison l’occasion pour de nombreux marins (hommes et femmes) de se lever et d’être de ceux qui aident à déployer les voiles, et avec le conseil d’église nous croyons que cela va emmener l’église dans une nouvelle étape de croissance et de maturité ! Patrick Malgré tout, il a prié pour savoir si cela entrait dans les plans de Dieu pour sa vie et il a reçu de toutes parts des réponses positives. La panique continue ! C’est là qu’il a eu la bonne idée de proposer à Mika d’entreprendre ensemble cette mission, en espérant un peu qu’elle refuse, étant donné son emploi du temps chargé. Surprise et avec une excitation extrême, sa réponse était : « Ouiiiiiiiiiiiiiii ! Je priais tous les jours Dieu pour que je puisse le servir à l’église et Il vient de me répondre maintenant par toi. ». La panique continue ! Pendant que Hans pensait à cette vérité biblique qui atténuait sa panique: « Va ! Et je serai avec toi. », Mika prenait les choses en main car elle ne se faisait aucun souci. Pour elle, c’était: « Dieu dirige donc tout va bien ! ». Elle fonçait et proposait 3


diverses choses avec une joie par- Deep Impact pouvait démarrer avec faite. sûreté. Deep Impact comme orchestre et Dieu son chef ! En effet, Dieu a tout orchestré avec précision ! H&M ont été soutenus dès le départ par le pasteur de l’église, Patrick Rey. Il les a accompagnés dans la mise en place générale du GDJ en temps, ainsi qu’en prière, tout en répondant à leurs questions. De plus, la transition avec les anciens responsables, Eva Scheidegger, Claire et Daniel Corbaz, a été précieuse en qualité. H&M ont aussi pu profiter des bons conseils de Nadia et Olivier Bourgeois Goldschmidt. Il n’y avait donc plus qu’à affronter la jeunesse ! Les premières soirées consistaient à apprendre à se connaître. Et surtout pour Deep Impact d’avoir la tâche difficile de vivre leur vendredi soir avec H&M, des responsables qui aiment le changement et qui fuient la routine. D’ailleurs, Dieu savait ce qu’il faisait en les faisant travailler ensemble ! Par conséquent, H&M, pour que leur folie ne prenne pas le dessus, ont choisit avec Deep Impact, au travers d’une soirée prophétique, de se confier au chef d’orchestre, Dieu, afin de savoir ce qu’il avait de prévu pour son orchestre, le GDJ, cette année. Ayant obtenu d'Yves Schillsott l’interprétation des paroles ou des images reçues, l’aventure

Une année de découverte et de joie ! « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données pardessus. » Matthieu 6 : 33 « Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. » Matthieu 16 : 25 Les deux phrases de Jésus ci-dessus sont le cœur du GDJ. En effet, après avoir défini tous ensemble les attentes, les désirs et les objectifs de cette année 2014-2015, tout en respectant ce que nous avions reçu du chef d’orchestre, Deep Impact voulait vivre une transformation profonde autant individuellement qu’en groupe afin de pouvoir répondre à la mission d’aller faire de toutes les nations des disciples. Le GDJ ne porte pas pour rien le nom de « Deep Impact », étant donné qu’il n’y a pas de hasard avec Dieu ! C’est ainsi que sont nées les quatre soirées types mensuelles : - Accueil (message simple néanmoins spirituel mais adapté à des personnes qui ne connaissent pas forcément Dieu, Jésus, et le SaintEsprit) - SPI (message plus profond des responsables ou d’autres orateurs sur


la Parole de Dieu et de son message pour leur vie) - Détente (crêpes party, films bibliques, jeux) - Action (des soirées tournées vers l’extérieur comme des visites d’autres GDJ, des soirées de louange, des événements partagés avec d’autres GDJ). Au fil des soirées, la panique de Hans disparaissait et la confiance de Mika s’accentuait encore plus car Dieu, oui, était bien plus au contrôle qu’ils ne pouvaient l’imaginer! Ils ont tellement reçu d’amour de la part des jeunes qu’un sentiment de grands frère et sœur, voire de parents se créait pour Deep Impact. H&M se découvraient et ils découvraient aussi un autre univers parallèle, la Jeunesse ! Les moments les plus intenses que Mika ait vécus durant l’année sont les partages individuels avec le GDJ. Que ce soit durant nos soirées ou au Powercamp, ces circonstances divines ont permis à Mika de constater qu’elle possédait en elle un vrai cœur de maman. Quant à Hans, il prenait énormément de plaisir à transmettre la Parole de Dieu car il était le premier concerné par ses messages et, malgré sa nature discrète, les jeunes lui ont bien fait comprendre qu’il parlait trop lorsqu’il

prêchait ! Lui qui pensait ne pas avoir grand-chose à transmettre… Un des meilleurs souvenirs avec Deep Impact de H&M est la préparation de ces fameux sketchs de Noël. Des rires se sont partagés et il y avait de quoi, voyant l’imagination des sketchs présentés. Le résultat de cette expérience est que Deep Impact s’est révélé bon dans ce domaine. De ce fait, un autre merveilleux souvenir que le GDJ partage ensemble est une soirée, encore sketchs, où chaque petit groupe de cinq personnes devait essayer de faire découvrir aux autres groupes, sans évoquer de contextes ou de noms, le passage biblique auquel se réfère l’histoire, ainsi que son verset. Heureusement, c’est aussi une année de défis pour grandir Cette année s’est aussi révélée très significative quant au problème de fond de Deep Impact. La jeunesse a besoin d’être boostée, boostée, boostée, et suivie, suivie, suivie. C’est le travail principal de H&M avec le GDJ car le potentiel de Deep Impact est gigantesque. Il est vrai que cela ne devait pas toujours être facile pour les plus jeunes de prendre confiance en eux


face à des plus vieux ayant une plus grande expérience de vie. Rien que prendre la parole lors de discussions durant nos soirées SPI pouvait parfois s’avérer compliqué pour nos plus jeunes et c’est entièrement compréhensible. Pourtant une autre réalité prévaut : « Dieu n'appelle pas les qualifiés, mais Il qualifie les appelés. ». H&M ont donc décidé de créer des petites missions hebdomadaires afin que chacun, H&M compris, puisse se rendre compte que chacun est sous la même enseigne lorsqu’on parle de pratique et d'obéissance à la Parole de Dieu.

apprendre à s’adapter au rythme de chacun. Ce n’était pas forcément facile pour une personne qui déborde d’énergie et d’enthousiasme afin que Deep Impact puisse faire la différence partout où il est ! Ils ont dû lutter contre ces deux aspects mais Jésus est encore et toujours reparti vainqueur. Gloire à son nom ! Deep Impact ! Une foi, une espérance et un amour pour VOUS H&M aimerait conclure cette petite histoire en partageant ces quelques phrases à l’église des Boveresses. : « La jeunesse existe ! On ne les entend pas forcément mais elle est là et son potentiel est immense. C’est un réel plaisir d’être membre de Deep Impact car nous les voyons évoluer, se lever, changer, grandir et devenir des disciples matures de Christ. Que demander de plus ? ».

Cette situation a permis de mettre en lumière deux autres défis plus personnels pour H&M ! En effet, le manque de confiance du départ de Hans provoquait en lui un sentiment d’incompréhension. De ce fait, il se répétait souvent, ou alors, il donnait Deep Impact aussi aimerait vous parun nombre incalcutager quelques lable d’exemples mots : « Dieu est lorsqu’il prêchait. Et vivant ! Il parle aux malheureusement, petits comme aux le temps se rallongrands. Agissons geait aussi et le donc communémessage devenait ment ! Levons-nous long, moins précis ensemble car tous et moins clair ! Pour ensemble, on chanMika, le travail gera ce quartier, qu’elle devait faire cette ville, et même en amont était ce pays ! ». d’une tout autre nature. Elle devait H&M espère que


vous avez passé un bon moment en lisant leur fabuleuse histoire avec Deep Impact et ils vous donnent rendez-vous pour une prochaine saison en couleur par foi, espérance et amour. Toutefois surtout par AMOUR car c’est la plus grande chose que chacun de nous devons posséder, comme le soulignait l’apôtre Paul (1 Corinthiens 13 : 13) ! Soyez Tous bénis

Mika et Hans (H&M)


Témoignage Il y a 2 mois, je rentrais du travail en passant par le Flon pour prendre le M2. Pendant que je marchais, je vis un mendiant sous la passerelle de l’Europe. Je reçus comme un choc. Je n’étais pas vraiment sûr si c’était moi qui me l’avais dit ou le Seigneur, mais j’ai vraiment entendu que je devais parler à cette personne. Cependant, j’ai continué mon chemin en direction du métro, et je l’ai pris pour retourner chez moi. Mais durant tout ce temps je repensais à cette personne. J’entendais comme une voix qui disait "Lucas, tu fais une bêtise, retourne voir cette personne". Mais pour moi, ce n’était pas facile car je me disais "Oui, mais il n’est pas forcément propre, il doit avoir des problèmes d’alcool, et comment va-t-il me recevoir, et qu’est-ce que je vais lui dire ? ". Bref, ça tournait beaucoup dans ma tête. Je me suis ensuite dit, deux arrêts avant le mien : "Je suis trop loin maintenant, et si j’y retourne, il ne sera peut-être pas là". Mais au dernier arrêt avant celui où je devais

4

sortir, je me suis précipité hors de la rame pour aller m’assoir (j’étais devant le CHUV). J’ai pas mal prié, et pour finir, j'ai repris le métro dans le sens inverse pour retourner au centre-ville. Durant ce voyage de retour, je continuais de prier dans ma tête pour que le Seigneur bénisse ce moment. Finalement, je suis arrivé au Flon et j'ai vu que le mendiant était toujours là. Je suis d’abord resté un peu à l’écart, en le regardant. Puis, finalement, j’ai été le voir et j’ai lâché un très naturel "Bonjour, est-ce que je peux m’assoir à côté de vous ? " Il m’a très bien accueilli, on a pu avoir des discussions très intéressantes et ce fut un très bon moment béni. Depuis, cela fait deux mois que je vais le voir tous les jours après les cours. On continue de parler ensemble et j’ai pu prier avec lui. J’ai aussi pu prier avec des amis pour cette personne. Et dernièrement, j’avais demandé à cette personne si David Misson pouvait venir prier avec moi pour lui, et il était d’accord. Cependant, le jour où on s’était donné rendezvous, il n’était pas là. Du coup, avec David on est parti un peu plus loin pour parler et prier pour cette personne, même si elle n’était pas là. Et en parlant, nous nous sommes


rendus compte que David, qui croyait ne jamais l’avoir vu, l’avait en fait déjà rencontré à une soirée qu’il avait organisée pour les personnes en difficulté. Là, il avait pu lui offrir un livre d’un pasteur qui avait eu des problèmes d’alcool et qui s’en était

sorti. Et je l’avais justement vu lire ce livre. Comme quoi, Dieu fait vraiment bien les choses.

Lucas T.

Week-end d’église 2015 COMMENT BOULEVERSER TON MONDE EN MARCHANT PAR LA FOI

Du 19 au 21 septembre 2015 au Beatenberg Pour plus d’informations consultez le dépliant qui ce trouve sur la table d’informations ou bien sur le site internet à l’adresse suivante: http://www.ebov.ch/week-end-2015 Les inscriptions se font sur le site, ou en nous retournant le coupon d’inscription. 5


Comment as-tu vécu ton baptême ?

Interview Comment as-tu connu l’église des Boveresses ? Gicelène: Par des amis qui venaient dans cette église. Il s’agit de Myriam, Hans et Mika. Depuis combien de temps y viens-tu ? G.: Je viens régulièrement depuis un an, il me semble. Comment as-tu rencontré Dieu ? G.: Par une sorte de révélation divine, dans ma cuisine. Suivi d’un long parcours de recherche à travers des discussions avec des amis, de diverses lectures et de prières en un Dieu auquel je ne croyais pas mais que j’ai choisi de mettre à l’épreuve. Une fois qu’Il a passé tous les tests, j’y ai cru. Lui a son tour m’a mis à l’épreuve. Et c’est là que je L’ai véritablement rencontré. Pour toi qui est Dieu ? G.: Dieu est celui dont j’aspire à connaitre et comprendre le plus. Il est celui par lequel je suis aspirée comme un aimant lorsque je m’égare. Il est celui après qui je cours parfois et bien souvent celui que me poursuis. Il est celui au si nombreuses facettes que j’ai bien du mal à saisir, Il est celui qui me dépasse. 6

G. : Le baptême a été pour moi comme un mariage avec Dieu. Il faut parfois se rappeler l’engagement pris avec son partenaire. C’est le choix le plus grand et le plus déterminant que j’aie eu à faire. Qu’as-tu appris avec Jésus ? G.: Avec Lui j’ai appris l’amour, la plus belle chose qui soit et la plus difficile à mettre en pratique. Que ce que nous enseigne Jésus va à l’encontre de la logique du monde dans lequel on vit aujourd’hui. Et si nous adhérons et nous obéissons à Ses préceptes il est alors possible de le changer. J’ai encore appris beaucoup de choses mais je pense avoir dit ce qui m’est essentiel. Quels encouragements voudrais-tu transmettre aux autres ? G.: Mon premier serait de tenir ferme dans la foi quoi qu' il advienne. Mon second serait de se rappeler le premier :-)


Culte intergénérationnel Dans Exode 3.6, Dieu se présente comme le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. On voit par là qu’il est le même Dieu qui se révèle à trois générations différentes, alors qu’ils ont des âges différents et des parcours de vie différents. Le Seigneur sait rejoindre aussi bien l’un que l’autre. Il est le Dieu du passé, du présent et de l’avenir. Il nous invite à nous souvenir du passé, de ce que nous avons appris et de quelle manière nous l’avons vu agir. Il nous invite aussi à nous ouvrir à son œuvre présente, et à anticiper ses projets pour l’avenir tout comme le peuple d’Israël a anticipé la terre promise. Quand Moïse demande quel est son nom, Dieu dit : « Je suis celui qui suis », et Dieu demande à Moïse de dire à son peuple que « Je suis » l’a envoyé vers eux.

Il est le grand « Je suis » qui agit dans le présent. Le contexte d’aujourd’hui est différent du contexte d’hier. Pourtant, le Seigneur sait se révéler dans le présent d’une manière pertinente comme il a su le faire dans le passé. Même si la manière dont il se révèle aujourd’hui n’est pas totalement identique à celle d’hier. Le message que l’Eternel a donné à Abraham est complémentaire à celui qu’il a donné à Moïse pour Israël, mais n’est pas forcément identique. Cela ne veut pas dire que Dieu a changé ni que ses messages sont contradictoires, mais la situation que traverse le peuple d’Israël lorsqu’il est esclave en Egypte est différente de la situation d’Abraham, d’Isaac ou de Jacob, et le Seigneur sait de quelle manière il est bon et opportun de se révéler dans la vie de chacun. Dans l’A.T. Dieu utilise des noms différents pour se révéler. Il connaît les circonstances que les personnes traversent et décide de se révéler d’une manière particulière à l’intérieure de celles-ci. Le Dieu d’Abraham d’Isaac et de Ja-

7


cob veut se révéler autant aux enfants, aux adultes et aux aînés de l’église des Boveresses, c’est pourquoi nous organisons ces cultes intergénérationnels. Vous vous souvenez peut-être des trois cultes jeunesse que nous avions organisés l’année passée. Les jeunes étaient invités à venir dans la salle du groupe de jeunes pour vivre un culte en parallèle avec le culte traditionnel. Ces cultes avaient pour but de renforcer les liens entre jeunes et de permettre à ceux-ci d’inviter leurs amis dans un environnement chrétien plus adapté à leur âge. Après plusieurs temps de discussions, prières et réflexion la vision a évolué. Aujourd’hui nous voulons vivre des cultes intergénérationnels. Le but est toujours de pouvoir vivre un culte plus accessible pour les 20-30 ans, mais surtout de vivre un culte qui renforce les liens entre les différentes générations. Les personnes qui participent à ce projet sont actuellement Sabine, Michaël, Joyce, Myriam, Patrick et moi. Un premier

8

culte intergénérationnel a été vécu le 29 mars dernier : nous avons vécu un temps de louange avec une équipe mise sur pied par Joyce, des jeux (feuille cailloux ciseaux) par Sabine, un temps de discussion en petits groupes par David, la présidence par Patrick et le message par Michaël et Joyce. Ces cultes intergénérationnels sont un moyen d’édification pour l’église. En effet, nous sommes convaincus que chaque tranche d’âge a sa spécificité qui lui est propre et peut apporter énormément aux autres tranches. C’est une source d’enrichissement mutuel. Nous sommes enthousiasmés par le dynamisme des jeunes, nous avons aussi la possibilité de grandir en sagesse et discernement au travers des aînés, et les adultes d’âge moyen nous donnent un bon équilibre entre les deux.

David Misson


Découverte persévérance, et plus il apprendra à connaître Dieu à travers la Bible, plus il va se transformer. D’A.J. Jacobs Il ne veut pas juste appliquer des règles sans savoir pourquoi, mais au Monsieur Jacobs contraire, il cherche à savoir ce que est juif mais ne Dieu veut nous apprendre derrière croit pas vraiment ces lois. en Dieu. Ou plutôt il est agnosCe livre est non seulement drôle et tique. léger, mais il pose aussi des quesEt puis un jour, se tions sérieuses et aucune n’a de rédisant qu’il loupe ponses toutes faites : Toutes les peut-être règles doivent-elles être encore apquelque chose en ignorant Dieu, il pliquées de nos jours? Doit-on garder décide de suivre les règles et les enseulement le Nouveau Testament? seignements qu’on trouve dans la Doit-on les respecter de manière Bible. Dans toute la Bible! Et durant littérale ou symbolique? un an. Cette aventure qui a commencé avec Et pour ceux qui auraient peur de son de la curiosité va se révéler bien plus volume, ce livre a l’avantage de se compliquée, mais aussi bien plus lire rapidement et facilement. riche. Il va s’accrocher à son but avec

L’année où j’ai vécu selon la Bible

9


Tu veux faire fructifier tes dons ? Il y a des possibilités de servir et de grandir dans les domaines suivants :                   

La garderie L’enfance (le dimanche à l’église, certains samedis dans le quartier, Quartier Libre, AntiZone) Les jeunes (catéchisme, 4 week-ends par année) Le groupe de jeunes (venir apporter un témoignage) Les visites aux personnes âgées, aux malades Les plumes (animations pour les aînés) La sonorisation (table de mixage, micros, …) Le beamer (projection des chants, powerpoints, …) Vivre libéré (écoute de Dieu) Intercession (prière et écoute pour l’église) Accueil (le dimanche matin) Agapes (le dimanche matin) Le Bov’Presse (coordination des articles, design, ...) Librairie La louange (Chant, Piano, synthé, guitare, batterie, ….) Groupe d’hommes Mission Vidéo : monter les messages et les mettre en ligne etc…

Tu peux aussi apporter ton propre projet, ce que Dieu t’a mis sur le cœur. Viens en parler avec le pasteur ! L’église est un lieu où nous pouvons apprendre, pas un lieu où tout doit être parfait. Servir reste un des meilleurs moyens de grandir ! Si vous êtes intéressé merci de vous annoncer auprès de Patrick, ou envoyez-nous un mail à: contact@ebov.ch

10


Internet et les nouvelles Nous avons un site internet : www.ebov.ch Sur ce site, vous trouverez entre autres :   

 

Les prêches du dimanche, au format vidéo (gratuit) Le Bov’Presse La possibilité de vous inscrire à notre lettre de nouvelle (section ‘Nouvelles de l’église’). Dans ces lettres de nouvelles, nous vous informons des activités particulières de l’église et des dernières infos, environ une fois par mois. Le calendrier des cultes et des événements de l’église. Le plan d’accès à l’église (pour vos connaissances, il suffit d’aller sur www.ebov.ch/plan)

Nous avons d’ailleurs aussi de petites cartes que vous pouvez donner à vos contacts, qui indiquent l’adresse, les horaires du culte, avec un plan d’accès au recto.

11


Liste des groupes de maison Faire partie d’un groupe de maison est excellent à plus d’un titre :  Pour s’intégrer, se faire des amis, se faire connaître  Pour grandir dans sa vie de disciple de Jésus-Christ  Pour découvrir et développer ses dons  Pour s’encourager les uns les autres  Pour y inviter une connaissance Contactez un des responsables, approchez Patrick, ou remplissez une feuille ‘Contact’ (disponible sur la table ‘Point info’ ou auprès de l’équipe d’accueil) Responsable

Lieu

Jour

Rythme

Horaire

Christopher W.

Praz-Séchaud, Lausanne

Jeudi

2 sem.

19h-21h

Josué D.

Beaulieu, Lausanne

Jeudi

2 sem.

19h3021h30

Béatrice K.

Montelly, Lausanne Praz-Séchaud, Lausanne Rovéréaz, Lausanne

Mardi

2 sem.

20h-22h

Lundi

2 sem

Mardi

2 sem.

19h3021h30 20h-22h

Epalinges, Montpréveyres

Mardi

2 sem.

20h15

Marie R. Corinne B. Eva R.

Contact Eglise évangélique de Réveil des Boveresses Av. des Boveresses 58 1010 Lausanne Nos cultes ont lieu le Pasteur : Patrick Rey dimanche, de 10h à 11h45. Internet : www.ebov.ch Une garderie d’enfants est Email : contact@ebov.ch organisée pour les tout-petits, Tél. : 021/653.66.60 ainsi qu’un culte de l’enfance Compte bancaire : selon les groupes d’âges. IBAN CH 68 0076 7000 R087 3290 1

12

Bovpresse été 2015  

Journal de l'église des Boveresses - Lausanne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you