Page 1

BovPresse Juin - Août 2011

« Dieu nous parle, tantôt d’une manière et puis tantôt d’une autre. Mais l’on n’y prend pas garde. » (Job 33:14)


Edito Vous souvenezvous des lignes principales de la vision pour l’église ? Les voici : Rejoindre > Former > Libérer Ces derniers mois, avec Inès et quelques uns de l’église, nous avons justement eu l’occasion de suivre deux formations : « Vivre libéré », et « Ecouter la voix de Dieu ». Ces deux formations viennent du même auteur, et les deux ont été traduites et sont supervisées par Campus pour Christ, à Lausanne. Vivre libéré : le premier cours nous aide à identifier ce qui, dans nos vies, nous empêche d’être pleinement celui ou celle que Dieu à prévu que nous soyons. Ces difficultés peuvent se manifester par de la colère, de la honte, un sentiment d’avoir moins de valeur que les autres, etc … Une fois ces choses identifiées, le cours propose une simple mise en pratique de vérités bibliques pour ‘démanteler’ ces lieux qui résistent à l’amour et à la paix de Dieu,

dans nos vies. Ce cours n’apporte pas de révélations nouvelles, mais il a le mérite de proposer des enseignements et des temps de prières simples, structurés, et avec d’excellents fondements bibliques. Ce cours m’a été utile pour mieux comprendre certains de mes dysfonctionnements, pour mieux en comprendre les racines, et pour avoir des pistes concrètes sur ‘comment déraciner’ ces mauvaises herbes dans ma vie. Ecouter la voix de Dieu : vu que le but de ce premier cours est « entrer dans sa destinée », le deuxième cours lui est très complémentaire. Il nous est démontré, Bible en main, qu’écouter et entendre la voix de Dieu n’est pas réservé à une élite, mais que cela est possible à tout un chacun. L’enseignement développe bien les questions de la gestion des paroles prophétiques (comment filtrer ce qui vient de Dieu et ce qui n’en vient pas, comment dire les choses, comment faire en sorte que tout se passe avec ordre et sagesse, comment bien interpréter, …), et le cours comporte des temps


d’atelier dans lesquels nous pouvons passer à la pratique, en petits groupes. Nous n’avons pas tous un don prophétique, mais nous pouvons tous grandir dans notre capacité à entendre et discerner la voix de Dieu. Imaginez donc un instant l’impact que avons quand nous pouvons donner des paroles qui viennent

directement de Dieu, à la bonne personne et au bon moment, quand nous faisons précisément ce que Dieu nous demande !

T o r r e n t s de Vie

sur une trentaine de soirées, à raison d’une par semaine. Le cours est résolument centré sur Christ, c’est-à-dire que nous croyons fermement que seul Christ peut nous rendre réellement libre, et que si la psychologie contient des choses intéressantes, seul un attachement résolu à JésusChrist peut nous délivrer de nos dépendances, et seul Jésus-Christ peut nous rétablir dans notre véritable identité d’hommes et de femmes. Les inscriptions sont limitées, nous vous recommandons donc de ne pas tarder. Vous trouverez des bul letins d’inscription à l’église.

Un cours Torrents de Vie va recommencer, en septembre 2011. Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Torrents de Vie (votre pasteur fait partie des responsables de ce ministères) est un cours pour des personnes en difficultés dans leur identité et/ou dans leur sexualité. Ce cours s’adresse aussi bien à ceux qui ne se sentent pas à l’aise dans leurs chaussures d’homme ou de femme, qu’à ceux qui ont des dépendances sexuelles (pornographie, fantasmes), à ceux qui ont des tensions homosexuelles, ou à ceux qui ont souffert d’abus, par exemple. Le cours se déroule

Restez-donc à l’écoute : ces cours vous seront proposés dès la rentrée 2011. Ca va chauffer aux Boveresses ! Patrick

Vous pouvez aussi nous contacter via le site internet www.torrentsdevie.ch


Nouvelles de nos missionaires … Le mardi 12 avril 2011, le groupe Mission qui se retrouve aux Boveresses chaque deuxième mardi du mois, a organisé un pique-nique avec deux de nos couples missionnaire. Nos « experts » du Burkina et d’Espagne ont eu l’occasion d’échanger le vécu de situations extraordinaires. Nous avons reçu des nouvelles fraiches concernant les deux pays, avons aussi écouté leurs expériences et vicissitudes qui sont souvent très mouvementées et menées à bien de façon merveilleuse par notre Seigneur Tout-Puissant. Nous étions une quinzaine de personnes, et nous aurions souhaité avoir plus de membre de l’Eglise des Boveresses. Chacun est reparti avec une espérance et une conviction positive en plus, en sachant que les ouvriers ‘sur le terrain’ sont remplis et soutenus par l’amour de Jésus-Christ. Jacqueline et Aimée Rémi et Cathy M Après avoir vécu des moments pas facile au Burkina juste avant leur départ à cause des instabilités au pays, Rémi et Cathy sont arrivés sain et sauf en Suisse. Ils passent du temps avec la famille et spécialement avec leur petite fille née fin 2010. Avec un agenda bien rempli, ils partagent avec des églises et des fidèles qui les soutiennent. Ils profitent aussi pour fêter leur 35 ans de mariage avec 10 jours de vrais vacances. En retour au pays, Cathy reprendra sont travail dans les prisons où son travail est encore plus difficile à cause de la nouvelle configuration de l’une des prison. Prions pour sa sécurité et qu’elle puisse continuer à faire une différence pour ces prisonniers souvent très mal en point. Rémi va continuer ses nombreux travaux, notamment avec les cliniques et les recherches concernant le paludisme. Prions que le Seigneur continue de l’inspirer et de lui donner la force nécessaire. Ils sont là jusqu'à fin juin. Prions aussi pour que leur retour au pays se passe bien et que la situation au pays ne les affecte pas. Vital et Muriel D Itinérants en Andalousie, ils emmènent la Bonne Nouvelle du haut en bas de cette région. Ils ont dû revenir en Suisse récemment pour accompagner la maman de Muriel dans les derniers moments de sa vie, un temps difficile pour Muriel évidement. Ils ont profité de ce temps ici pour visiter la famille et des gens qui les soutiennent. Le Seigneur qui est tellement fidèle à pourvu pour les finances de nouvelles hydrauliques concernant les logements mobiles qui sont en cours de réparation. Vital à écrit un livre ‘Le Retour de Christ et les événement antérieurs, publié en février 2011. Prions que le Seigneur continue de pourvoir financièrement.


Ursula et Günther L-continuent leur travail de l’alphabétisation au Tchad. Ils ont pu ouvrir quelques écoles et continuent de partager la Bonne Nouvelles de Jésus autour d’eux. Prions que le Seigneur continue à soutenir et à pourvoir pour tous nos missionnaires !!

Moi, victime de passivité? Manuel , l’un de mes collègues, m’a interpelé lorsqu’il a dit que le thème de la passivité l’avait remis en question. J’avais envie d’en savoir plus et j’ai réalisé que ça me concernait plus que ce que je pensais... Avec Anne-Gabrielle, nous avons pu participer au séminaire « Vivre libéré », un nouveau cours de base sur la foi chrétienne qui est en train de démarrer en Suisse. Jésus a enseigné que ce sont les violents qui s’emparent du Royaume de Dieu (un passage que j’ai toujours eu de la peine à comprendre). Jésus ne parlait pas de violence physique, mais plutôt de détermination, d’être prêt à faire un effort. Il voulait donc dire que nous devions chercher Dieu avec détermination et nous empresser de faire sa volonté. Qu’est-ce qui nous empêche de vivre de manière déterminée notre vie, nos relations, nos activités et notre ministère? Voici quelques pistes: découragement, recherche de confort, procrastination (repousser à plus tard), paresse, … Sortir de la passivité nous demande de renoncer à notre égocentrisme, d’entrer dans le don de soi et nous abandonner à Dieu. Nous devons mettre de côté nos bonnes résolutions et notre recherche de confort pour chercher activement à obéir à Dieu. C’est dans ce dernier domaine que j’ai réalisé que j’avais encore le plus de travail à faire: être radical dans mon obéissance à Dieu, ne pas me laisser envahir par des pensées négatives (« je ne suis pas à la hauteur » p.ex.). Je veux prendre l’initiative dans les conversations et les activités avec d’autres. Je veux aller vers eux et non pas attendre qu’ils viennent vers moi. Je veux être réceptif aux impulsions du Saint-Esprit. Je ne veux pas m’y soustraire en disant « Ce n’était que mon imagination » ou « Je pourrai le faire plus tard... » Stéphane W


Mes amis, ceux de mon groupe de jeunes, ceux de mon église, ceux que j’ai connu il ya bien longtemps et que j’ai aimé comme mes frères, comme La famille mes sœurs. Ceux qui m’ont permis de grandir, de m’affermir, tant dans la Dans le calme foi que dans mon identité j’écoute, Il me parle de ma famille. personnelle. Ceux qui m’ont appris la vie, le calcul ou le français. Plein d’amour il m’explique à quoi sert une famille. D’une manière ou d’une autre je les

Les poètes en herbe

ai comparés à un membre de ma Une famille sert à se sentir aimé, famille. Qui n’a jamais, par erreur, écouté, respecté. Vouloir être avec appelé un prof de classe maman ou ceux qu’on aime, quoi de plus papa ? D’après moi, il s’agit d’une naturel ? Dans l’adversité, vers qui sorte de lapsus révélateur. nous tournons nous ? Vers notre père, notre mère, nos frères et Combien de fois, au lieu d’aller vers sœurs. Qui comprend nos détresses, notre mère ou notre père, avons nous nos angoisses ou nos crises été vers un ami ou vers un prof ? d’hystéries ? Qui, par un simple mot, un simple geste, nous rassure ? Qui Après avoir fouillé un peu plus comprend nos délires ? Qui comprend profondément sa question, je lui nos joies et nos colères ? expose mon point de vue. Alors il reprend la parole et me dit : Naturellement je réponds ‘ma famille, mes frères, sœurs et parents’. Regarde, nous sommes réunis ici, comme un repas de famille, avec nos Alors un silence s’installe. J’ai peur de frères et sœurs, unis d’un même l’avoir attristé par ma réponse, je lui cœur, suivant des chemins différents demande donc pourquoi soudain il ne mais souhaitant tous atteindre le me parle plus. même but, passer un agréable moment avec nos amis, nos frères Il me répond tendrement que je dois nos sœurs. réfléchir, comprendre au-delà des apparences ou des liens du sang. Stéphanie A Alors je regarde plus loin et ce qui me saute aux yeux me donne des larmes de joie, je suis émue. Il m’a donné une famille tellement plus grande que ce que je pensais.


Assemblée générale Voici quelques points débattus lors de la dernière assemblée générale : • Nous accueillons 5 nouveaux membres (Sunhi S, Anne-Gabrielle et Stéphane W, Priscille et Nicolas M ). •

L’année 2010 s’est bien terminée financièrement. Un grand merci pour votre fidélité !

Nicolas M, qui termine actuellement un doctorat en mathématiques, va commencer un ‘apprentissage pastoral’, dès septembre 2011, jusqu’en juin 2012. Il sera présent à 40%. Sa femme Priscille est très active dans le ministère auprès des enfants du quartier (Quartier Libre, Tilt).

Les rencontres avec les anciens se passent bien (Freddy R, Matthias R, Luc Z… et Patrick). En accord avec la vision : Rejoindre (nos voisins, nos amis, les gens du quartier) Former (équiper chacun, grandir dans ses dons) Libérer (afin d’entrer dans son appel et trouver sa place) Nous avons fait un pas vers nos voisins (Fête au Château Fort, le 23 avril dernier). Et nous avons initié quelques formations : - Le groupe de Louange est coaché par Rolf S - Le groupe de l’école du dimanche est soutenu pour aller à la boîte à outils. De nouveaux supports sont recherchés.

Le week-end d’église aura lieu aux Sciernes, près de Bulle, du 2 au 4 septembre 2011. Réservez déjà les dates. Le week-end sera un peu plus court, et donc un peu moins cher aussi !


La citation du jour « La majeur partie de ce qui est enseigné sur la discipline personnelle invite les gens à surmonter leur dépendance en prouvant leur indépendance, ce qui est précisément vivre selon la chair. Lorsque je mesure pleinement qu’il existe en moi des choses que je ne peux absolument pas contrôler, quels que soient les efforts que je déploie, je prends conscience que je suis vaincu. C’est alors seulement que le Saint-Esprit aura pleine liberté de travailler dans mon cœur ». « Comment la discipline peut-elle contrecarrer l’œuvre du SaintEsprit dans une vie ? », Larry Crabb, éditions la Clairière

Anne-Christine C Etablissement la Tuilière Pour contacter Anne-Christine qui Ch. Des Peupliers 4 CP 80 à besoin de nos 1027 Lonay prières et notre soutien :

Annonces

Contact

Pasteur Internet Email Tél.

Eglise évangélique de Réveil des Boveresses Av. des Boveresses 58 1010 Lausanne Nos cultes ont lieu le dimanche, de 10h à 11h45. : Patrick Rey Une garderie d’enfants est : www.ebov.ch organisée pour les tout-petits, : contact@ebov.ch ainsi qu’un culte de l’enfance : 021/653.66.60 selon les groupes d’âges.

Bov'Presse Juin 2011  

Journal de l'église évangélique de Réveil des Boveresses - Lausanne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you