Page 1

Décembre 2013

.

GRATUIT

P A tA AS P A tR A MAG’

. .

Le canard « qu’il est à toi ! »

N

Mensuel ludo-culturel des 7-12 ans Loi n°49-956 du 16 juillet sur les publications destinées à la jeunesse modifiée par la loi n°2011-525 du 17 mai 2011 - Septembre 2013

Lyon

Saint-Etienne

Grenoble

On joue?

3


ESpace Annonceurs

Sommaire

Bon sang de bois !

ATTENTION CE MAGAZINE

CONTIENT DES IMAGES

PUBLICITAIRES

!

Et oui, on ne trouve pas l’argent pour fabriquer ton mag’ p ré f é ré a u p i e d du sapin. Alors Patatras ! fait appel à des annonceurs publicitaires. Et c’est grâce à leurs publicités que l’on peut réaliser ce journal. Mais il faut toujours bien réfléchir avant de se laisser t e nt e r p a r t o ut e s l e s belles choses qui te sont proposées et te demander si tu en as vraiment envie.

2

- Dossier pages 4 à 7 - Il était une fois . . . Lizzie Magie page 8 - Petit cours d'histoire page 10 - La Bell e Histoire de Tonton Grégoire IV Toto comme en 14 page 14 - Ateliers (ré)créatifs page 19 - Emma en cuisine : Le Gingerbread Man page 20 - Atelier photo : Mise en scène page 21 - La petite rédac' pages 23 à 30 - Cahier pratique : Découpage pages 31 à 35 - Les aventures de Dr CHIPS et RENO page 38 - Quoi de neuf Clémentine ? : Les vieux jouets page 40 - Coups de coeur page 44 - Culture page 45 - Jeux de fil es, jeux de garçons ? page 49 - Espèce de sale canard ! page 51 - Agenda page 52 - Pat & Compagnie page 59 - Jeux page 6O - Infos pratiques page 62

Ours

Directeur de publication : Nico Juret Rédac’ chef : Emmanuelle Berne Rédacteur-trice(s) : Grégoire Damon Nico Juret Annabel Coavoux Emmanuelle Berne Edwige Planchin Maquette : Nico Juret

Graphisme et illustrations : La Coulure, Duck, Nico Juret, Emma Lidbury, Faustine Brunet, Max Lewko Photographie : Romain Carmona Assistant commercial : Sacha Cagnon


ico y, ax

al :

Édito

[JEU] : Activité dont le seul but est de se divertir.

[JOUET] : Objet conçu pour amuser les enfants.

On entend souvent cette phrase : « On n'est pas là pour s'amuser ! » Eh bien dans ce numéro de Patatras ! Si !!! Car jouer, c'est du sérieux ! D'ailleurs, n'entend-t-on pas sortir de la bouche des adultes des expressions comme « jouer une pièce de théâtre », «jouer de la musique », « jouer au golf » ?! Et si, pour une fois, la vérité sortait de la bouche des grandes personnes, hein ?! Et si cela voulait dire qu'ils n'ont jamais vraiment renoncer à jouer ?! Et si finalement le jeu était l'activité la plus importante au monde ?...

P A tA tR A AS P

édité par

+

coquille d’ours

association loi 1901 26, rue Villeroy, 69003 Lyon

Mensuel - décembre 2013 - Imprimé par Rotimpres C/Pla de l’Estany s/n, 17181 Aiguaviva, Girona, Espagne. ISSN 0753-3454 Dépot Légal à parution. Distribution : Paperboys

3


DOSSIER LE

BLA BLABLA BLABLA BLA BLA

Tu joues, nous jouons, ils jouent ... Depuis tout petit, tu joues, nous jouons, ils jouent. Jouer est un acte à la fois instinctif et éducatif. Pour les petits d’homme comme pour les animaux, le jeu est en effet une manière de développer son habileté, de se divertir et de se sociabiliser en jouant avec les autres. Alors, viens jouer avec nous !

D'où vient le mot jouer ? Le mot jouer vient du mot latin « jocare », qui veut dire « s’amuser, se divertir, badiner, jouer ». Comme tu peux le voir, le fait de jouer est donc très ancien. ANTIQUITÉ

4


Jeux et jouets

Il existe toutes sortes de jeux et de jouets auxquels on peut jouer tout seul ou avec ses amis. On peut jouer à la poupée, mettre en scène des figurines (Playmobil, héros), faire des jeux de construction (cubes, Lego, Meccano). On peut jouer à des jeux de société, (Monopoly, Jeu de l’Oie), à des jeux de cartes (Jeu des 7 familles, Uno) ou encore à « chat perché », à « cache-cache », à « la marelle », à « un deux trois soleil », aux billes ou au ballon et même aux jeux vidéo ! C’est infini...

ciel

terre +

5


Règles du jeu Les règles du jeu expliquent la manière dont on joue. Avant de commencer le jeu, on en présente toujours les règles : le nombre de joueurs, le nombre de cartes ou de pions, s’il faut jeter un dé, combien de points il faut pour gagner la partie. Car le but du jeu, c’est toujours de gagner !

!

!

Tricher C’est quand un joueur ne respecte pas les règles du jeu et qu’il essaie de tromper son adversaire pour gagner la partie ! Généralement, le joueur qui a triché est exclu du jeu.

Bon joueur Un bon joueur est un joueur qui accepte les règles du jeu et également de perdre la partie. Mais s’il a gagné, il peut proposer à son adversaire d’en rejouer une autre pour qu’il prenne sa « revanche » et puisse peut-être la gagner à son tour. 6

Mauvais perdant

Un mauvais perdant est un joueur qui n’accepte pas d’avoir perdu la partie et qui va chercher à démontrer que ce n’est pas juste ou qu’il y a eu une erreur.


Jouer à faire semblant ?

Jouer à faire semblant, c’est un jeu très simple qui demande juste un peu d’imagination et quelques accessoires pour se « fabriquer » un semblant de costume. Avec ce jeu, on devient soudainement qui l’on veut : un roi, une princesse, une fée, un lion, un pirate, un magicien, etc.. On peut y jouer à plusieurs pendant des heures et se raconter plein d’histoires et d’aventures incroyables. Un peu comme au théâtre.

Divertissement Le jeu est une forme de divertissement au sens propre. En jouant, on oublie le monde autour de soi, on est concentré sur son jeu, on invente une autre réalité, on suspend le temps et on s’amuse beaucoup.

Sociabilité

+

Ro

nR

on

Par ses règles et le fait de jouer à plusieurs, le jeu est une manière de se sociabiliser. La sociabilité est le fait de savoir établir des relations avec les autres, de coopérer, d’échanger et de partager. Le jeu est une sorte d’apprentissage en miniature de la vie en société. 7


Portrait

A

K

d

A

K

8

IL ETAIT UNE FOIS,

Lizzie Magie

Cette histoire se passe au début du siècle d’avant notre siècle. C’est celle d’Elizabeth Magie, actrice américaine née en 1866 qui inventa l’ancêtre d’un des jeux les plus célèbres du monde : Le Monopoly ! Elisabeth, surnomée Lizzie, est née en 1866. Elle était a c t r i c e m a i s s u r t o ut , elle était révoltée par la pauvreté. Elle aimait beaucoup les idées d’un économiste (un spécialiste

u

g

Article et illustration de Nico Juret

>

2

de l’argent), Henry George, qui pensait que la terre ne devait pas appartenir à une seule personne qui pouvait la revendre pour gagner de l’argent, mais à la collectivité, c’est-à-dire à

K X


<

tous ceux qui la travaillent. Pour cela, il voulait que l’on crée une taxe sur la propriété.

C’est pour faire comprendre aux gens que cette taxe était juste, qu’en 1903, Lizzie invente The Landlords’s game (Le jeu des propriétaires) . Même si ce jeu ressemble beaucoup au Monopoly, avec son plateau, ses terrains, ses gares et ses faux billets, le but n’est pas d’acheter des propriétés, mais de les louer pour « travailler la terre » et d’en tirer un revenu. Et, contrairement au Monopoly, les joueurs peuvent s’associer et payer leur loyer à un « pot commun ».

B

Elle voulait la partager pour que chacun apprenne des valeurs de solidarité.

C’est bien plus tard, en 1931 que Charles Darrow, qui était au chômage, découvrit le jeu de Lizzie chez des amis. Il le transforma un peu, lui donna un nouveau nom et réussit à le vendre à un éditeur, Parker Brothers, en 1935. Le jeu eut un énorme succès et Charles fit croire à tout le monde que c’était lui l’inventeur ! Et ce qu’il a changé dans les règles de ce jeu, c’est qu’au lieu de s’unir pour partager les bénéfices, le but est de ruiner ses adversaires... Tout l’inverse de ce que souhaitait Lizzie !

Voilà comment un jeu, dont le but était de dénoncer les Pour Lizzie, dans le jeu méfaits du « monopole » comme dans la vie, la (être le seul à avoir le droit bonne attitude n’était pas de vendre quelque chose), de s’enrichir en écrasant les s’est transformé en un jeu autres, mais bien de s’unir qui en vante les mérites ! n Jea pour produire une richesse que l’on peut partager Lizzie, qui était fâchée qu’on équitablement. lui vole son jeu, essaya de Et ce qui était bien avec se plaindre, mais elle finit ce jeu, c’est que tout le par laisser le droit à l’éditeur monde pouvait le fabriquer d’utiliser son invention et jouer avec. Car Lizzie contre seulement quelques ne souhaitait pas s’enrichir dollars. en vendant son invention.

I

>

E

9

5 Z

u

K X

J

>

K

z

W

A

G

9


Petit cours d’histoire

D’où viennent les jeux et les jouets ?

Les

jeux et les jouets ont une origine très ancienne. Depuis la nuit des temps, les hommes aiment jouer pour se divertir, jouer avec le hasard, rivaliser entre eux, démontrer leur adresse. Nous t’invitons à nous suivre pour un petit périple à la rencontre des civilisations et de leurs amusements favoris. Un vrai jeu de piste !

Chasse, poursuite et jeu de cache-cache

On ne sait pas exactement à quels jeux s’adonnaient les hommes préhistoriques. Vers 200 000 ans avant notre ère, les hommes sont avant tout des chasseurs-cueilleurs. On peut toutefois imaginer qu’ils jouaient à des jeux de poursuite et de cache-cache. Vers – 25 000 ans, ils commencent à domestiquer des animaux. Il est donc fort possible qu’ils jouaient avec eux. Vers – 10 000 ans, les hommes utilisent des arcs pour chasser. Ils devaient s’en servir pour jouer au tir.

Mancalas, osselets, dés

Vers – 4500, en Afrique, apparaît le jeu du mancala (ou awalé). C’est un jeu de stratégie qui se joue avec des cailloux, des graines ou des coquillages que l’on distribue dans des coupelles ou dans des trous faits dans le sol. En Europe centrale, on commence à jouer aux osselets. Ce jeu de hasard, qui est l’ancêtre du dé, se joue avec quatre à cinq petits os qui se lance en l’air et se rattrappe. Les premiers dés cubiques font quant à eux leur apparition en Inde vers – 2100.

10


Premiers jouets

Les premiers jouets datent de 3 000 ans avant notre ère. Ils ont été mis au jour lors de fouilles dans la région actuelle du Pakistan, puis un peu plus tard en Perse (actuel Iran), en Egypte, en Grèce ou à Rome. Ces jouets sont fabriqués à partir de pierre et de terre cuite, avec de la céramique, de la cire ou du bois. Il s’agit de poupées, de figurines, de petits chariots ou d’animaux, façonnés avec ces matériaux.

Des dieux et des jeux

D’après la mythologie greco-romaine et égyptienne, c’est le dieu Hermès-Thot qui a inventé le premier jeu sur table, appelé : « le jeu des tables ». On y jouait à deux sur un plateau, avec des pions et des dés. Ce jeu serait l’ancêtre du Jacquet, du trictrac et du backgammon. Hermès-Thot y joua avec la Lune pour rallonger l’année de cinq jours, car elle ne comptait alors que 360 jours. Les Grecs et les Romains appréciaient aussi beaucoup les osselets. Il existe de nombreuses représentations de joueurs(euses) d’osselets dans les statues de l’Art antique.

Jeux olympiques et jeux du cirque

En Grèce, les premiers jeux olympiques sont créés vers -776 avant notre ère. Ils comportent notamment des épreuves de courses à cheval, de saut en longueur, de lancer de javelot, de disque et de lutte. Un peu comme aujourd’hui. Vers 50 après J-C (Jésus-Christ), dans la Rome antique, sont inaugurés les jeux du cirque. Très aimés par la population, ils montrent des courses de chars et de chevaux, de l’athlétisme et de la boxe. Les combats de gladiateurs font parfois partie de ces jeux.

11


Loteries et jeu de go

Vers 200 après J-C, les Romains jouent à la loterie. C’est le début des jeux d’argent. Tandis qu’au Japon, vers l’an 500 de notre ère, on se concentre sur un jeu de stratégie nommé le jeu de go. Ce jeu ressemble un peu au jeu de dames et aux échecs. On le joue sur un plateau avec des pions. Le principe est d’entourer l’adversaire pour gagner la partie.

Echecs et cartes à jouer

C’est à partir de l’an 651 de notre ère que le monde arabe découvre les échecs. Ce jeu sera par la suite diffusé en Chine et au Japon, puis en Europe vers l’an 950. Au XIVe siècle (1300), les cartes à jouer font leur entrée dans l’univers des jeux de société à travers l’Europe. On les trouve également en Inde, dans le monde arabe, puis en Amérique.

Puzzles, domino et roulettes

C’est en Angleterre, vers la fin du XVIIIe siècle, que sont imaginés les premiers puzzles, jeu composé de petites pièces en bois ou en carton que l’on doit assembler pour former un tableau, une image. Le domino, inventé par les Chinois, arrive alors en Italie, puis en Europe, et a beaucoup de succès. Ses pièces bicolores sont en bois, en nacre ou en os. En Europe apparaissent également à cette époque les premières roulettes qui annoncent le début des jeux d’argent et de casino. Le casino de Monaco est quant à lui inauguré à la fin du XIXe siècle.

Poupées, poupons, peluches

La poupée est le jouet le plus répandu au monde, qu’elle soit en chiffon, feutrine, papier mâché, porcelaine, bois, celluloïd ou caoutchouc. A sa suite, vient le bébé ou baigneur, puis la poupée mannequin, créée

12


aux Etats-Unis dans les années 50, sous le nom de Barbie et ses versions françaises, les poupées Bella et Gégé. Et n’oublions pas les peluches, dont l’incontournable ours en peluche ou « Teddy Bear ».

Meccano, Lego et jeux de construction

Le jeu de construction Meccano est conçu en 1901 en Angleterre. Il s’agit de pièces métalliques perforées que l’on visse entre elles. Quant au groupe danois Lego, il invente son premier jeu de construction en 1949. Il est constitué de briques de couleur en plastique que l’on peut emboiter entre elles pour former des personnages, des maisons, etc.

Monopoly, Scrabble, Mastermind, Trivial Poursuit

Ces quatre jeux font partie des jeux de société les plus populaires du XXe siècle. Composés d’un plateau, de dés, de pions ou de cartes, ces jeux font appel à la stratégie et à la réflexion (Monopoly et Mastermind), à la culture et aux connaissances (Scrabble, Trivial Poursuit).

Jeux vidéo, serious games

Les jeux vidéo voient le jour dans les années 70 aux Etats-Unis. Depuis, ils n’ont cessé d’évoluer, tout comme les consoles de jeu. On peut également y jouer sur les ordinateurs et les téléphones portables ou les téléviseurs. Face à ces jeux vidéo, commencent à émerger des jeux dits « sérieux » ou « serious games », qui allient l’aspect ludique du jeu vidéo à une dimension plus éducative et de sensibilisation à un sujet. Article d’Emmanuelle Berne Illustrations de Nico Juret

13


Texte de Grégoire Damon Illustrations de Nico Juret

14

La Belle Histoire de Tonton Gregoire

Toto comme en

L’histoire que je vais te raconter ce mois-ci est vraie.

Elle est liée à un épisode tragique de l’histoire de l’Europe, qui remonte à quatre-vingt-quinze ans maintenant : la Première Guerre Mondiale. Pour des raisons qu’il serait trop long d’expliquer ici, mais qui étaient bêtes comme toutes les raisons que les hommes se sont toujours trouvées pour faire la guerre, une quinzaine de pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique se sont combattus entre 1914 et 1918. En quatre ans, cette guerre a fait plus de neuf millions de morts. Mais en août 1914, quelques centaines de milliers de jeunes gens se dirigeaient vers le nord et l’est de la France pour prendre place dans leur régiment et ne s’en doutaient pas. Eux, ce qui les intéressait surtout, c’était de donner une bonne leçon à ces vilains Allemands dont on leur disait tant de méchancetés... C’est que depuis leur enfance, on leur avait dit que l’Allemagne était leur ennemie, que les Allemands étaient des barbares qui ne faisaient rien qu’à essayer d’envahir la France. À l’école, dans les journaux, dans les rues, partout, on le leur avait répété. Et bien sûr, on avait dit la même chose aux jeunes Allemands sur le compte des Français. 14


Toto comme en 14 Mais tous partaient confiants : en plus d’être viles et fourbes, chacune des deux armées croyait que ceux d’en face étaient des gros poltrons incompétents, et que la victoire n’était donc qu’une question de semaines. Pour un peu, ils se seraient crus sur un immense terrain de jeu, partis pour jouer à la guerre... Il y avait même une expression qui disait qu’ils partaient « la fleur au fusil ». Parmi ces hommes, il y en avait un qui s’appelait Louis Danton. Rien ne le distinguait des autres : il portait la moustache comme le voulait la mode de l’époque, et pour le reste, un uniforme de maréchal des logis1 d’artillerie, bleu foncé, avec un képi et une bande rouge de chaque côté du pantalon. Enfin... Rien ne le distinguait, sauf Toto. Ça a l’air d’une blague dit comme ça, mais le Toto en question existait pour de vrai. Il mesurait vingt centimètres et était fait de celluloïd, d’une armature métallique et de laine. C’était une poupée. C’était la fiancée du maréchal des logis Danton qui la lui avait offerte juste avant son départ. Pour l’égayer au front, et aussi pour qu’il pense à elle. Et Toto avait fière allure : elle lui avait fabriqué un petit uniforme d’artilleur — on voyait même, sur le képi, les chiffres « 44 », le numéro du régiment d’artillerie au sein duquel Danton avait été mobilisé. Mais, te demandes-tu... que faire d’une poupée à la guerre ? Quel rapport entre un jouet, qui représente le monde de l’enfance, et la guerre, qui est ce que le monde des adultes peut faire de pire ? À première vue, pas grand-chose, à part peut-être le fait que jouer et faire la guerre sont des activités aussi vieilles que l’humanité. Les archéologues, en fouillant d’anciennes villes de Grèce, d’Égypte ou d’Asie Mineure, ont découvert des poupées, des hochets et des jouets en forme d’animaux garnis de roues datant d’il y a des milliers d’années. 1. Un maréchal des logis, c’est une sorte de sergent.

15


La Belle Histoire de Tonton Gregoire IV

Il n’y a pas que l’homme qui ait besoin de s’amuser : presque tous les petits mammifères jouent. C’est comme ça qu’ils développent leurs réflexes et la précision de leurs gestes. Et bien sûr, ils adorent utiliser tous les objets qui leur tombent sous la patte pour apprendre à chasser. Mais très peu, à part l’homme, le chien et le chat domestiques, continuent à l’âge adulte. Au fond, y a-t-il tant de différences entre un homme et un chien bien dressé ? Pas toujours. Surtout quand l’homme porte un uniforme, et qu’on l’a dressé pour l’attaque. On peut lui dire « Garde à vous ! » comme on dit « Assis ! » au chien. Et on peut lui dire « À l’assaut ! » comme on dit « Attaque ! »... Ça ne doit pas être drôle d’être dressé à l’attaque. Surtout que la plupart des soldats sortaient à peine de l’enfance. Ils se rendirent vite compte qu’on ne jouait plus. D’abord, la guerre durait beaucoup plus longtemps qu’ils ne l’auraient pensé. Ensuite, sur le front allemand, personne ne prenait l’avantage. Les deux armées s’acharnaient à gagner, puis perdre, pour regagner et reperdre ensuite quelques centaines de mètres de terrain, et ils avaient fini par creuser des trous dans la terre et s’enterrer dedans pour se protéger des balles. On appelait ça les tranchées. Les soldats s’y construisaient des baraques en planches, où ils restaient parfois pendant des semaines, sans se laver et, parfois, sans nourriture ni eau potable. En plus, ils vivaient dans la peur de recevoir des obus sur la tête, ou bien de respirer des gaz de combat, qui brûlaient les poumons et qui laissaient aux survivants des séquelles irréversibles. 16


Toto comme en 14 Dans ces circonstances, difficile de garder espoir. Danton, comme beaucoup d’autres aurait pu perdre espoir. Mais il avait sa poupée. Et pas seulement : aussi un appareil photo. Il avait commencé à faire de la photo quelques années plus tôt, pendant son service militaire. Il s’est donc mis à créer de petites mises en scène avec Toto, qu’il photographiait dans toutes les attitudes quotidiennes du soldat. Toto dans sa tranchée, Toto essayant un masque à gaz, ou, avec plus d’humour, Toto à cheval sur un canon... Des petites scènes très drôles, une petite touche de légèreté qui, sans doute, l’a aidé à garder le moral. Car l’histoire s’est bien finie pour Danton. Il est revenu, a épousé sa fiancéé et ramené environ cinq cents portraits de Toto. Un jouet fabriqué en Allemagne...

Louis Danton (1889-1960) Maréchal des logis au 44ème régiment d’artillerie du Mans. Blessé en 1915, puis lieutenant au 261ème régime d’artillerie, blessé à nouveau en 1918, il a survécu à la guerre. De même que Toto, aujourd’hui exposé au musée de l’Armée, à Paris. Tu peux voir Toto à l’œuvre dans un livre intitulé Des Jouets et des hommes, catalogue d’exposition, publié par les éditions de la Rmn-GrandPalais, 2011.

17


11 décembre à 15 h

au Transbordeur de Villeurbanne LE PèRE NOËL ET SES ROCKEURS GOÛTER-CONCERT

Après-midi original dédié aux enfants de 6 à 12 ans ATELIER SERIGRAPHIE avec le Collectif Inkpress BAR A TATTOOS avec Yelp, Bernard Forever et l’illustratrice Ju De Bug ATELIERS CRÉATIFS avec les magazines Grains de sel & Georges PHOTO-CALL avec Vincent de White

ATELIER JOURNALISTES EN HERBE avec l’équipe de Patatras Mag’

18

TARIF : 4 euros par personne, un goûter offert pour les moins de 12 ans.


BE

ns.

(Histoire de s’occuper à la maison quand on s’ennuie ou que dehors il fait un froid de canard !) Ce mois-ci :

r

iers l e t A tifs a é r é) c

(r

JJeu de piste surprise ! Article et illustrations de Nico Juret

Voici une idée pour obliger tes parents à jouer avec toi. Il te faut : Du papier et des crayons, et beaucoup d’imagination ! Étape 1 : Cache un objet dans la maison. Choisis un objet indispensable comme les clés de la voiture ou la télécommande de la télé. Étape 2 : Rédige une série d’indices (regarde dans le placard, le frigo, sous le lit...) Étape 3 : Le premier indice doit être à l’emplacement où tu as pris l’objet. Étape 4 : Chaque indice renvoie au suivant, jusqu’à la cachette. Tu peux les rédiger sous forme d’énigme où de devinette.

19


EMMA en

CUISINE

par Emma Lidbury

Le gingerbread Man 390 g de farine, 110 g de beurre, 100 g de sucre, 1 oeuf, 160 ml de mélasse, 1/2 cuillère à café de sel, 3/4 de cuillère à café de levure chimique, 2 cuillères à café de gingembre, 1 cuillère à café de cannelle, 1/4 de cuillère à café de muscade, 1/4 de cuillère à café de clous de girofle moulus

1

2

Mélange la farine, le sel, la levure et les épices dans un grand bol.

3 ajoute l’oeuf, la mélasse (ou du miel) et mélange !

5

dans un autre bol, bien battre le sucre et le beurre partiellement fondu jusqu’à obtenir une mousse.

4 en continuant de battre, verse progressivement le mélange 1 dans le bol. Puis forme deux boules avec la pâte et enveloppe-les chacune dans un film alimentaire. Laisse-les reposer 30 minutes au réfrigérateur.

Étale la pâte sur un plan 6 de travail et Les cuire au four à 180.C, 10 à 11 min. utilise un Puis laisse-les reposer ! emporte-pièce avec l’aide d’un adulte, en forme de décore-les avec un glaçage décolle les gingerbread bonhomme. avec un couteau et place-les acheté dans le commerce ou tatrasmag.com fait maison la recette sur pa sur un papier sulfurisé. 20 PAT03-JEU.indd 1

13/11/13 13:58

Atelier Photo

Pour Peti apprendre t à avec cadrer, composer, Ecrire la contraster... lumiere Réalisé par Romain Carmona


Atelier Photo

Réalisé Petit par Romain Carmona Pour apprendre à cadrer, composer, contraster...

Mise en scene As-tu déjà pensé à prendre tes jouets en photo ? Pas quand ils sont rangés dans l’étagère, mais en action. Un peu comme s’ils prenaient vie et s’animaient dans une histoire. D’ailleurs, pourquoi ne pas réaliser soi-même l’histoire. Faire des photos, c’est aussi raconter des histoires. Et combien d’histoires peut-on créer avec des jouets ? Plein, plein, plein. Regardons ensemble quelques astuces pour faire des photos qui racontent des histoires de jouets.

Par exemple, dans une image, on parle de plan pour décrire les endroits où apparaissent les différents éléments de la scène. Les personnages ou objets qui sont proches de l’objectif apparaissent au premier plan et prennent de la place dans le cadre. Plus on s’en éloigne, plus les plans

Atelier Photo

Pour Peti apprendre t à avec cadrer, composer, Ecrire la contraster... lumiere Réalisé par Romain Carmona

Choisis des jouets et définis un cadre pour ta mise en scène. Ce peut être ta chambre ou un autre lieu, mais tu peux aussi créer un décor que tu éclaires avec une lampe. Prends des draps ou des cartons que tu peins pour le fond et choisis des éléments de décor. Tu es libre de faire ce que tu veux, c’est toi le metteur en scène. Définis ton cadre avec l’appareil photo placé sur un support stable. L’idéal est d’avoir un pied photo mais une chaise fait bien l’affaire. C’est dans ce cadre que se déroule ton histoire. Ensuite, il faut faire la mise en scène. Invente ton histoire et installe les personnages dans le cadre. Essaye différentes situations, place tes personnages à différents endroits. Regarde dans l’objectif ou l’écran de l’appareil photo à quoi ressemble la scène et réorganise-la en fonction.

se resserrent et les éléments se rétrécissent. Réalise différentes photos en changeant les positions des personnages ou les décors. Fais évoluer ton histoire. Tu peux assembler ces images comme une bande dessinée et faire un romanphoto ou décider de ne faire qu’une photo pour ton histoire. Maintenant à toi de jouer.

21


Reçu par mail

Les contributions des lecteurs qui jouent le jeu ! les ready-made

Atelier (ré)créatif du numéro 2

Solène

et Elie.

us envoie-no i s s u a i o T ons ! tes créaatitrasmag.com n@pat

redactio

22


K

La petite rédac'

K

P A tA AS de P RA A tR

K

La rubrique « que c'est toi qui la fais ! » Logo dessiné par Shaïma

Ce mois-ci, La petite rédac’ est allée à la rencontre de ses lecteurs

m

23


Atelier À la MJC Jean-Macé, ce sont des dessins de « Jouet idéal » qui ont été réalisés

Le robot qui résiste à l’eau de Mattéo

La console de Johan 24

Le ro


Le robot qui résiste à l’eau de Mattéo L’ avion « CLEM’S »

Le commissariat de police d’Ismaël

25


Atelier

Ensuite, au Salon du Livre de Saint-Priest, les enfants ont réalisé les illustrations du etit tour autour de L’ Petit Journal du lendemain.

10 Novembre 2013

.

Gratuit

P A tA P R AS A tR (petit)

MAG’

Le canard du salon !!! (illustré)

de la petite édition et de laSALON jeune DE illustration LA SAINT-PRIEST PETITE ÉDITION

ET DE LA JEUNE ILLUSTRATION SAINT-PRIEST

Pour cela, nous avons organisé un petit jeu bien amusant ! Tu peux retrouver le jeu du petit illustrateur ainsi que le « Petit Journal » sur le site patatrasmag.com

26

N�

spécial


règle du “jeu” Chaque illustrateur en herbe pioche au hasard des mots et morceaux de phrases (personnage, action, complément de lieu, adjectif...) Il ou elle doit ensuite illustrer l’étrange phrase ainsi obtenue !

27


Reportage

Nous avons également été voir ce qui se passait à la Maison des Jeux de Grenoble. Petite séance de fabrication de jeux traditionnels. Comme par exemple le jeu « Sortilège »

D’abord, on peint le plateau, 28


À l’aide d’une matrice (et de maman), on dessine les cases.

Puis les pions,

On décore avec des sorcières, des lunes et des soleils, en doré s’il vous plait !

Et on n’oublie pas le dé, adapté au jeu grâce aux gommettes ! Et maintenant, il ne reste plus qu’à jouer ! 29


+

Les Patins magiques !

La petite fille qui fait du patin à la patinoire et qui va très vite, plus vite que le vent. Il était une fois, une petite fille qui faisait du patin à la patinoire et elle était toujours triste parce que ses parents étaient morts et qu’elle était toujours toute seule et qu’elle n’avait aucune amie. Le meilleur rêve de sa vie était de faire de la patinoire.

Ornella

Pour finir, au Vil age de la solidarité internationale à Lyon, Orel nous apporte quelques planches de BD et Ornella nous écrit une chouette histoire ! 30


À toi de jouer Et maintenant...

Cahier pratique

r

avec ARLEQUIN et COLOMBINE

À partir de la double page suivante, muni de colle et de ciseaux, crée ton pantin. Découpe les éléments du pantin et colle-les sur du carton fin (que du redécoupe selon la forme). Perce l’emplacement des cinq trous, puis assemble les éléments (tête, bras, jambes) et enfile une attache parisienne pour les fixer au corps... Replie-la.

Les trous à percer sont indiqués comme ceci : 31


Bra

s ga uch e

Jambe droite

ARLEQUIN

Bras droit

TĂŞte

Corps

Jambe gauche 32


Bra

s ga uch e

COLOMBINE

TĂŞte

Jambe droite

Bras droit

Corps

Jambe gauche 33


Attache des ficelles entre les deux bras et entre les deux jambes. (Fais un petit noeud et collele sur le haut des bras et des jambes). Relie-les avec une troisième ficelle que tu noues au milieu des deux autres et que tu laisses dépasser du pantin.

Ensuite, lorsque tu tires la ficelle, les bras et les jambes de ton pantin se lèvent !

34


Tu peux aussi dÊcalquer ce modèle et inventer tes propres personnages !

35


Les contributions des lecteurs Le petit journal de Mona. D’après le numéro 0 de Patatras !

Ce journal va parler des pirates et des bateaux

36

Cette petite rubrique va t’apprendre pourquoi les bateaux ne tombent jamais d’un côté ou de l’autre

En dessous des bateaux une sorte de grosse barre : ça s’appelle la quille. C’est ce qui permet, lors des tempêtes que les bateaux ne coulent pas. Voilà !


Patatras ! Le canard que tu peux lire quand tes cadeaux y sont tout

pourri ! Pffff !

.

AS t A N tt At R PP A MAGes’ t à toi ! »

2013 bre

IT

TU GRA

. .

12 ’il s 7le « qu rel de enob rd ultu Gr cana do-cnn e Le el lu -Etie su

Men on Ly

s ationloi public r la les ée pare 2013 sur mb let modifi pte 16 juil sse Se du jeune 2011 56 9-9 à la mai n°4 17 Loi stinées5 du de 011-52 n°2

em

Déc

3

ans

Saint

n jOoue ? 37


38


39


C’

4 - Les vieux jouets

était le jour de Noël. Clémentine était en famille dans la grande maison de son Pépé et sa Mémé. Il y avait ses parents, ses oncles, ses tantes, sa cousine Mélodie, 13 ans et ses trois cousins : Jules, Jérôme et Johan, des triplés de 8 ans. Clémentine aimait beaucoup les vacances de Noël, car c’était l’occasion de bien s’amuser avec ses cousins qu’elle ne voyait pas souvent. 40


4 - Les vieux jouets

En se réveillant ce matin-là, Clémentine avait découvert de beaux cadeaux sous le sapin. Sa Mémé lui avait tricoté un gilet vert, sa couleur préférée, avec des boutons en forme de bonbons multicolores. Elle avait aussi reçu une énorme boîte de chocolats et, ce qu’elle adorait le plus au monde : des romans d’aventure ! Après le repas, Clémentine n’avait qu’une envie : se plonger dans ses romans. Mais en la voyant, son papa lui dit : « Profite de tes cousins, c’est bientôt fini les vacances… » Clémentine se rendit dans le salon, où les garçons s’amusaient avec leur toute nouvelle console de jeux vidéo. Comme il n’y avait que deux manettes, ils étaient en pleine dispute pour savoir qui jouerait en premier ! Clémentine n’avait pas envie de se mêler à la bagarre… Elle chercha alors sa cousine qui était dans une chambre au premier étage. Celle-ci était en train d’écouter le dernier album de son groupe favori tout en chantant à tue-tête… Clémentine n’osa pas la déranger et repensa à ses romans. « Puisque tout le monde est occupé, je vais lire ! Mais, il me faudrait un endroit plus calme, réfléchit-elle. J’ai trouvé, le grenier ! » Il restait un problème à résoudre : Pépé avait formellement interdit l’accès au grenier. « Il y a des souris et c’est tout poussiéreux. » Il avait fermé à clé le grenier et accroché la clé à un clou, dans le couloir du rez-de-chaussée. « Je dois récupérer cette clé ! », s’exclama la fillette sur un ton de défi. Clémentine descendit l’escalier sur la pointe des pieds et arriva dans le couloir. Elle se hissa sur une commode, attrapa la clé, la cacha dans la poche de son gilet et redescendit aussitôt… Mais dans sa précipitation, elle renversa un vase par terre. Un bruit épouvantable retentit, suivi de la grosse voix de Pépé : « Qu’est-ce que c’est que ce boucan ? ». 41


Clémentine resta quelques secondes figée, réfléchissant à une excuse… Heureusement, au moment où Pépé arrivait, son chat Grisou sortit en trombe de sous la commode, effrayé par le bruit. L’excuse fut toute trouvée et Clémentine remonta l’escalier en vitesse, tandis que Pépé grondait le pauvre Grisou. A r r i vé e a u p re m i e r é t a g e , Clémentine, haletante, traversa le couloir qui desservait les chambres et atteignit la porte menant au grenier. Elle glissa la clé dans la serrure... Devant elle, un escalier sombre débouchait sur une grande pièce mansardée. Clémentine monta prudemment, un peu effrayée. En haut, elle alluma une lampe de chevet. Une fois éclairé, le grenier n’était plus si terrifiant ! Clémentine se mit alors en quête d’un endroit confortable pour lire. Il y avait un tel bric-à-brac ! Une armoire cassée, des tas de cartons, un vieux vélo et, dans le fond, un gros coffre en bois. Oubliant soudainement ses livres, la fillette s’approcha du coffre, intriguée. Elle l’ouvrit et poussa un « oh ! » d’émerveillement. Le coffre débordait de vieux jouets : un ours en peluche, des patins à roulettes, une poupée en porcelaine, des petits soldats de plomb… Farfouillant dans le coffre, la fillette dénicha un bilboquet. Elle l’essaya, mais ce n’était pas facile de faire tenir la boule sur la quille. Après plusieurs tentatives, elle réussit et poussa un cri de joie. Clémentine entendit alors des bruits de pas précipités 42


4 - Les vieux jouets

montant les escaliers : c’était ses cousins ! Un peu surprise, elle bredouilla : « Qu’est-ce que vous faites là ? - Maman dit qu’on fait trop de bruit, répondit Johan. - Et c’est l’heure de la sieste de Mémé, précisa Jules. - Mais et toi, qu’est-ce que tu fais là, questionna Mélodie, c’est interdit d’aller dans le grenier ! - Euh, oui je sais, répondit Clémentine en rougissant, mais regardez tous ces jouets ! » Emerveillés ses cousins se précipitèrent sur le coffre. Tout au fond, ils découvrirent un magnifique jeu de l’oie, avec un plateau et des pions en bois peint. Aussitôt, Clémentine et ses cousins commencèrent une partie. Le silence régnait dans la maison… Les enfants étaient si concentrés sur leur jeu qu’ils n’entendirent pas les adultes monter. « Qu’est-ce que vous faites là ? » gronda Pépé. Clémentine devint toute pâle, mais sa Mémé intervint : « Allons, ce n’est pas grave, ils s’amusent bien tous ensemble ! Mais il fait froid ici, allons dans le salon ! » Petits et grands s’amusèrent jusqu’au soir avec les jeux trouvés dans le coffre... Pendant une partie de cartes, Clémentine et ses cousins rigolèrent bien en voyant Mémé accuser Pépé de triche ! « Ma parole, ils sont retombés en enfance ! », conclut Clémentine en riant.

Fin

Texte d’Annabel Coavoux Illustrations de Faustine Brunet

43


Coups de cœur Les

de la rédaction

En flânant dans les librairies, l'équipe de Patatras ! est tombée sur des bouquins plutôt sympathiques ! Nous avons donc décidé de te les présenter. Ma maison à décorer de Laurence Broydé aux Éditions Le Vengeur Masqué Fermée, la maison se présente comme un livre. Mais par un ingénieux système de pliage/dépliage, elle se transforme en véritable maison de poupées. A décorer soi-même, au feutre, à la peinture… Edwige Planchin

C’est pas du jeu ! Kemil et ses amis et Bast, aux Éditions Tartamudo Kemil a 7 ans. Il est atteint d’une grave maladie génétique. Cet album raconte son histoire, celle de ses amis et de leurs parents. Il raconte avec humour leur quotidien. Sortie début 2014 http://www.kemiletsesamis.org 44


Un peu de

Culture

Livres, musique, art, cinéma...

L Alice, Sophie, Otto et autres joueurs Le thème des jeux et des jouets a inspiré de nombreuses histoires dans la littérature et a été souvent représenté à travers la peinture : d’Alice au Pays des Merveilles à Otto, du Tricheur à l’as de carreau au Joueur de cartes... Nous te proposons une petite balade imaginaire à la rencontre de ces histoires et de ces peintures. Commençons par la littérature et par Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll. Dans cette histoire, Alice visite un monde étrange : le Royaume de Coeur. Dans ce royaume, il y a une reine appelée la Reine de cœur qui a pour armée des Cartes à jouer. Elle est connue pour sa cruauté et sa tendance à couper la tête des gens quand elle est en colère. Quand Alice

Illustration d’origine (1865), par John Tenniel du roman de Lewis Carroll

45


Illustration d’origine par John Tenniel

46

Illustration d’origine, par Horace Castelli

arrive dans ce royaume, elle rencontre trois jardiniers aux costumes de cartes à jouer, en train de tenter de peindre en rouge des roses blanches pour camoufler leur erreur. Les malheureux se verront quand même couper la tête ! La Reine de cœur a une passion pour le jeu... de croquet (ça ressemble un peu au golf), auquel elle s’adonne très souvent, transformant les cartes à jouer en arches, les flamants roses en maillets et les hérissons en balle ! Quelle drôle de façon de jouer !

héroïne se voit offrir par son papa une magnifique poupée au visage de cire à laquelle il arrivera bien des malheurs ! Persuadée que la poupée a froid et ce malgré les mises en garde de sa maman, Sophie expose sa poupée sous le soleil brûlant. Le visage de la poupée commence à fondre et ses yeux disparaissent ! A la grand déception de Sophie. Mais sa maman répare la poupée et la fillette peut reprendre ses jeux. La pauvre poupée ne durera pas très longtemps après cette épisode, malmenée par Sophie qui expérimente avec elle le fer à friser, une toilette trop intensive et l’escalade dans les arbres qui lui sera fatale ! La poupée tombe et se casse en mille morceaux. Sophie Les décide donc, avec ses amis, Poursuivons par Malheurs de Sophie de d’enterrer sa poupée et la Comtesse de Ségur. de lui offrir une cérémonie Dans ce roman, la petite digne de ce nom.


Puis, il y a Otto de Tomi Ungerer. Le héros principal de cette histoire est un ours en peluche, nommé O t t o . I l va connaître bien des aventures d a ns sa v i e de jouet. Il est offert en cadeau à un petit garçon du nom de David, qui a un ami appelé Oskar avec lequel il s’amuse et fait des blagues. Mais c’est la guerre, et le petit David se voit imposer de porter une étoile jaune, comme beaucoup de gens à cette époque-là. Il est arrêté et emmené un matin avec ses parents. L’ours en peluche traversera la guerre, où il sauvera un soldat américain puis arrivera en Amérique... jusqu’à se retrouver dans la vitrine d’un antiquaire. Mais ne dévoilons pas la fin de cette histoire... A toi maintenant de lire ce très beau livre.

son tableau Le tricheur à l’as de carreau. Dans ce tableau, il y a quatre personnages : à droite, un jeune homme très bien habillé, qui se concentre sur son jeu de cartes ; au centre, une femme qui tend un verre de vin vers une servante ; la servante qui semble regarder l’homme qui est à sa droite ; à gauche l’homme qui cache dans son dos un as de carreau et un as de pique, tout en montrant son jeu de l’autre main. C’est lui le tricheur.

Les trois personnages jouent à un jeu d’argent, d’où les pièces devant eux sur la table. Il semble que la femme, la servante et le Allons maintenant faire tricheur soient complices un tour du côté de la et s’apprêtent à tromper peinture, où le thème du le jeune homme très bien jeu a été représenté dans habillé pour récolter toutes de nombreuses toiles, ses pièces d’or ! Ah les jeux notamment par le peintre d’argent ! Georges de La Tour dans 47


Pour finir cette petite balade artistique, arrêtonsnous un instant sur le tableau de Paul Cézanne : Les joueurs de cartes. Ce tableau met en scène deux hommes assis face à face à une table. L’un des deux hommes, situé à gauche, est plus âgé que l’autre. Il fume la pipe. Les deux personnages sont très concentrés sur leur jeu de cartes. Le décor est très simple et dépouillé. Il sont certainement assis à une table de café, d’où

la bouteille de vin. On dirait qu’ils se confrontent silencieusement, un peu comme un père et son fils. On ne sait des deux qui gagnera la partie... Si tu as envie de lire les trois ouvrages que nous avons évoqué précédemment ou voir à quoi ressemblent les deux tableaux dont nous venons de parler, voici leur référence ci-dessous. Article d’Emmanuelle Berne

Références Alice au pays des Merveilles de Lewis Caroll Les Malheurs de Sophie, de la Comtesse de Ségur 0tto de Tomi Ungerer Le Tricheur à l’as de carreau, de Georges de La Tour Voir le site du Louvre : www.louvre.fr/oeuvre-notices/le-tricheur-las-de-carreau Les joueurs de cartes de Paul Cézanne Voir le site du Musée d’Orsay, rubrique « œuvres commentées » : www.musee-orsay.fr

48


Jeux de filles, jeux de garçons Il y a des jeux pour les filles et des jeux pour les garçons ! C’est comme ça qu’on nous a appris ! Et si les filles jouaient aussi aux petites voitures et les garçons à la dînette de temps en temps ?

Les super-héros et les princesses Les super-héros, c’est le rêve des garçons. On leur offre toute la panoplie : le déguisement de super-héros (Spiderman, Superman, etc), la figurine qui va avec et la série de bandes-dessinées qui racontent les aventures de leur(s) superhéros préféré(s). Les garçons adorent les super-héros car ils sont invincibles ! Et en plus de ça, ils sauvent le monde. Les filles, on leur offre des costumes de princesse, des livres de contes de fées, des poupées... et le tout bien rose, s’il vous plait ! Les filles, elles n’ont pas de costumes de super-héroïnes et c’est pas leur petit frère qui va leur prêter sa cape de Superman pour voir comment ça fait, juste une fois ! C’est pas juste ! Petites voitures et autres camions Les garçons sont fans de toutes les formes de petites voitures et de camions : voitures de courses, camions de pompiers, etc. La petite voiture exerce sur les garçons une vraie fascination ! C’est sûrement à cause de la vitesse, des carambolages, des courses-poursuite et puis faire comme son papa... Alors comme les mamans conduisent aussi pour aller au travail, faire les courses ou emmener les enfants à l’école, on ne voit pas 49


pourquoi les filles ne pourraient pas jouer aux petites voitures elles aussi ! Le bébé-poupon Le bébé-poupon, c’est le jeu favori des filles ! Il est petit et donne envie qu’on le protège et de s’en occuper : lui donner son biberon, le laver et le promener dans sa poucette, lui faire des bisous, lui chanter des chansons et le coucher. C’est une manière d’imiter les gestes de sa maman avec le petit frère qui vient de naître. Sauf que ce soir, c’est papa qui s’en occupe du petit frère, lui donne son biberon, le lave, lui fait des bisous et va le coucher. Maman est sortie au cinéma avec ses amies ! Alors si papa s’occupe du bébé, le petit frère pourrait bien aussi jouer avec le poupon de sa sœur, non ? La dînette La dinette est certainement le jeu que l’on peut jouer ensemble, entre filles et garçons. Finalement, c’est convivial de faire la cuisine, puis de déguster ensemble ce délicieux gâteau concocté en quelques secondes comme par magie. Et puis, chez les adultes, il n’y a pas que les mamans qui font la cuisine, les papas s’y mettent aussi très souvent au fourneau ! En espérant que ces petites histoires te donneront envie de jouer à plein de jeux très différents, même si on t’a expliqué que c’était que pour les filles ou que pour les garçons.

50

w

assoiffés de connaissance. plein d’humour, pour les Une album encyclopédique travers 11 thèmes. pleines de fantaisie à créé de nouvelles planches

NPpour râler Diderot, 11 illustrateurs ont NP Le coin ou ou passer un message messages tout simplement ce que tu ressents... Pour rendre hommage à DIDEROT Alors toi aussi, envoie-nous tes coups de colère, tes

aux Éditions l’Édune revisitée l’Encyclopédie Lumières,


Crotte ! Zut ! Prout !

le coin pour râler ou passer un message

Si t’EN A MPON RAs LE PO er, VIENS râl ici

Grrrrr

!!!

Alors envoie-nous tes coups de colère, pour partager ce qui te révolte dans le monde à redaction@patatrasmag.com

w

assoiffés de connaissance. plein d’humour, pour les Une album encyclopédique travers 11 thèmes. pleines de fantaisie à créé de nouvelles planches

NPpour râler Diderot, 11 illustrateurs ont NP Le coin ou ou passer un message messages tout simplement ce que tu ressents... Pour rendre hommage à DIDEROT Alors toi aussi, envoie-nous tes coups de colère, tes

aux Éditions l’Édune revisitée l’Encyclopédie Lumières,

w Espèce de sale canard !

51


Chais pas quoi faire !

L' Agenda Bah regarde dans

Annonceur

LYON

14 et 15 décembre

© 2013 Jules Baudvin

360° SUR L’ART MARCHÉ DE CRÉATEURS

LES IROQUOIENS   DU SAINT-LAURENT,   PEUPLE DU MAÏS 

8 OCTOBRE 2013 - 15 AVRIL 2014 

EXPOSITION AU MUSÉE GALLO-ROMAIN   DE SAINT-ROMAIN-EN-GAL – VIENNE 

Cette exposition est réalisée avec l’amical concours de Pointe-à-Callière, Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal dans le cadre d’un jumelage avec le Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal-Vienne

52

NOËL

DES

Pour sa 8e édition, le marché de Noël des créateurs 360° sur l’art a invité une cinquantaine de créateurs de bijoux, vêtements, accessoires, design, etc. Au programme de la manifestation : une exposition des créateurs, ambiance et animation musicale, un atelier de sérigraphie sur sacs de toile et un stand de crêpes. Place Sathonay et rue Sergent Blandan, 69001 Lyon. De 11h à 18h. Plus d’infos : www.facebook.com/artspentes

D


a

Expos

Ciné

Danse

Cirque Théâtre

Musique

LYON

LYON

Du

15 au 22

décembre

EN ATTENDANT NOËL La Maîtrise, choeur d’enfants de l’Opéra de Lyon, interprête un répertoire de chants de Noël, de Britten à Vivaldi, de Puccini à Haendel... À l’Église Saint Bonaventure 26, rue de la République, 69002 Lyon. À 16h. Renseignements : www.opera-lyon.com

27 décembre 2013 5 janvier 2014

Du au

LA JEUNESSE DU PÈRE NOËL par la Cie Essentie Ephémère On pense rarement que le Père Noël a été jeune un jour et pourtant ! Cette pièce vous conte la vie du Père Noël bien avant qu’il n’ait une belle barbe blanche et ait pour mission d’offrir des cadeaux aux enfants. Au Théâtre Le Fou, 2, rue Fernand Rey, 69001 Lyon. À partir de 4 ans. Durée : 45 min. Séances à 11h, 14h30 et 15h30. Réservations au 09 54 09 23 93 Plus d’infos sur le site www.lefou.eu

LYON JE JOUE UNE HISTOIRE

Tous les mardis de 17h30 à 19h

Ateliers contes pour les 7-11 ans pour jouer des dialogues et des scénettes issues de livres de contes choisis par les enfants. Au Centre social Bonnefoi 5, rue Bonnefoi, 69003 Lyon Renseignements au 04 72 61 97 43 contact@csbonnefoi.fr

53


LYON

3

7

Du au décembre

LES CLOWNS de François Cervantes Les clowns Arletti, Zig et Boudu décident de jouer la pièce de Shakespeare Le Roi Lear. Un spectacle drôle et poétique comme le sont les clowns et qui invite à réfléchir sur la fonction du théâtre. Au Théâtre de la Croix-Rousse Place Joannès-Ambre, 69004 Lyon Tout public. A partir de 10 ans Renseignements au 04 72 07 49 49. www.croix-rousse.com

LYON

LYON

Jusqu’au

28 février

ANTINOÉ, À LA VIE À LA MODE Visions d’élégance dans les solitudes Une exposition qui dévoile les vêtements et les fragments retrouvés lors de fouilles archéologiques ménées au XIXe siècle dans la cité d’Antinoé en Egypte. Au Musée des tissus et des arts décoratifs 34, rue de la Charité, 69002 Lyon. Renseignements au 04 78 38 42 15

54

Du

14 au 22

décembre

LA CARRIOLE FANTASQUE DE MONSIEUR VIVALDI par la Cie des Gentils Sur scène, ce sont dix comédienschanteurs qui nous emportent dans leur cabaret loufoque, sur les airs de chansons populaires et rétro. Au Théâtre Nouvelle Génération 23, rue de Bourgogne, 69009 Lyon. www.tng-lyon.fr


Annonceurs

V É N IS S IE

Le

UX

13 décembre

BOUNCE par la Cie Arcosm Un quatuor composé de deux danseurs et de deux musiciens nous invite à un spectacle entre danse et musique et à une exploration des multiples rebondissements possibles après un échec. Au Théâtre de Venissieux 8 boulevard Laurent-Gérin, 69200 Vénissieux À 20h. Dès 6 ans. Durée : 55 min Renseignements au 04 72 90 86 68 www.theatre-venissieux.fr

55


S A IN T - É T

7

S A IN T - É T

IE N N E

8

Les et décembre

Le

17

IE N N E

décembre

WEEK-END DE LA SAINTE-BARBE

LA PUMELLE

Suivez le traditionnel défilé de la Saint-Barbe en musique jusqu’au parc Joseph Sanguedolce. Un feu d’artifice et un buffet viendont clore les festivités.

Projection en avant-première du courtmétrage, issu d’une collaboration entre la companie stéphanoise The Party, l’Espace Boris Vian et l’écrivain François Bégaudeau.

Au Puits Courriot-Parc, Musée de la mine 3 boulevard Franchet d’Esperey, 42000 Saint-Etienne Plus d’infos : www.saint-etienne.fr/culture/puitscouriot-parc-musee-mine

Au Théâtre Jean Dasté, Comédie de Saint-Etienne, 7, avenue Emile Loubet, 42000 Saint-Etienne. À 19h, en présence des comédiens, de l’équipe artistique et de l’auteur du scénario. http://espace.boris.vian.over-blog.com

S A IN T - É T

Les

11

IE N N E

et décembre

14

EN CORPS par la Cie Acta Un peintre, un toreador et une chanteuse andalouse mènent une danse endiablée, pleine de couleurs et de musiques autour d’une évocation de l’art. Au Théâtre Copeau, Opéra-Théâtre de Saint-Etienne Jardin des Plantes, 42000 Saint-Etienne. À 15h et à 17h. Tout public. À partir de 4 ans. www.operatheatredesaintetienne.fr

56

S A IN T - É T

Jusqu’au

IE N N E

28

février

PAQUEBOT FRANCE, DESIGN EMBARQUÉ L'exposition itinérante fait escale au Musée d'art et d'industrie de SaintEtienne. Venez découvrir ce fleuron de l'industrie des années 60, dévoilé à travers les matériaux utilisés pour son aménagement intérieur et sa décoration. Au Musée d'art et d'industrie de Saint-Etienne 2, place Louis Comte, 42000 Saint-Etienne Plus d'infos : www.mai.saint-etienne.fr


GRENO

Le

11

BLE

GR EN OB LE

décembre

D’ABORD JE SUIS TOUT PETIT par la Cie Les Alter-Nez Même les clowns ont été petits ! C’est ce que nous raconte ce duo de clowns que l’on découvre et que l’on suit de la la naissance à l’âge adulte. Poétique et plein de drôlerie. Au Prunier sauvage 63, rue Albert Reynier, 38100 Grenoble. À 15h. Durée : 50 min. À partir de 5 ans. Plus d’infos : http://lepruniersauvage.com

Jusqu’au

5

janvier

THINKROTON, LA CHAMBRE D’ECHO de Laurent Mulot Cette exposition présente le travail de réflexion de l’artiste sur la question du temps et de l’oubli par la création d’une machine à accélérateur de pensée (et non pas de particules). Au Muséum d’histoire naturelle 1 rue Dolomieu, 38000 Grenoble. Renseignements au 04 76 44 05 35 www.museum-grenoble.fr

G RE N O BL E

GRENO

Les

12

BLE

13

et décembre

L’ENFANT DE LA HAUTE MER par le Théâtre de nuit Une petite fille vit seule dans une ville perdue au milieu de l’océan. Une création d’après le texte du poète Jules Supervielle. À l’Espace 600, Le Patio, 97 galerie de l’Arlequin, 38100 Grenoble. Rensseignements au 04 76 29 42 82 http://www.espace600.fr

22

Le décembre LA VÉRITABLE HISTOIRE DES CHATS-GAROUS par la Cie Chats-Garous Une fée pas contente du tout que les chats lui aient volé la vedette auprès des enfants, décide de se venger pour regagner le cœur de ces chères têtes blonde ! Au Petit Théâtre, 8, rue Pierre Duclot, 38000 Grenoble. Pour les 5-10 ans. Renseignements et réservations au 06 76 80 23 64. www.crearc.fr

57


G RE N O BL E

Jusqu’au

29

décembre

EXPOSITION DE NOËL, LE RENDEZ-VOUS DE L’ART CONTEMPORAIN Le CNAC- le Magasin propose la 7e édition de son Exposition de Noël, consacrée à l’art contemporain et réunissant une trentaine d’artistes actuels. À l’Ancien Musée de peinture de Grenoble, place de Verdun, 38000 Grenoble. Du mercredi au dimanche, de 1’h à 19h. Entrée gratuite. http://expositiondenoel.com

Au profit du

58


Bande dessinĂŠe : Pat & Compagnie

Par Max Lewko

59


Jeux

Retrouve les solutions de ces jeuX sur www.patatrasmag.com

Connais-tu bien les jeux ? Retrouve le jeu qui correspond Ă chaque joueur !

1

2

4

60

b

CARTES

1,2,3 SOLEIL

c SHIFUMI

3

5

a

d

PUZZLE

e

TAPE-CUL


Les 13 diférences

Retrouve les 13 différences qui se sont glissées entre ces deux dessins.

61


Infos pratiques WWW. P A t A R A S MAG .com A tR

Theme du mois de janvier :

« Le temps ! »

Envoie tes articles et illustrations, tes coups de colères, tes suggestions... à redaction@patatrasmag.com

[mais mais avant, n’oublie pas de lire les consignes sur le site]]

Patatras ! Le canard que tu peux recevoir chez toi !

Pour t’abonner, (11 numéros par an), demande à tes parents de remplir le coupon ci-joint, accompagné d’un chèque de 20 € (abonnement classique) ou de 30 € (abonnement de soutien) à l’ordre de Coquille d’ours, 26, rue Villeroy, 69 003 Lyon.

NOM ______________________ Prénom ____________________ Adresse ____________________ ____________________ 62


Jeu-concours 10 places à gagner pour le spectacle « La jeunesse du Père Noël »

offertes par

Les questions : 1

- Quelle marque utilisa l’image du Père Noël ?

2

- Quel est le nom du Père Noël aux Etats-Unis ?

4

3

- Combien de rennes a le Père-Noël ? - Qui apporte aussi des cadeaux le 6 décembre ?

5

- Qui punit les enfants qui n’ont pas été sages ? Envoie-nous tes réponses avant le 20 décembre à l’adresse suivante :

redaction@patatrasmag.com 63


Tu peux toi aussi créer ton affiche ! Pour cela, rends-toi vite sur le site http://www.chez-mon-libraire.fr/jeu/p2.html

Profile for patatrasmag

Patatras ! mag n°3  

Un numéro de Noël qui nous en dit plus sur les jeux et les jouets.

Patatras ! mag n°3  

Un numéro de Noël qui nous en dit plus sur les jeux et les jouets.

Advertisement