Issuu on Google+

L'annonce aux bergers


2 Luc 2, 8-13 Il y avait dans le pays des bergers qui vivaient aux champs. Ils veillaient la nuit, veille après veille, sur leur troupeau.

Un ange du Seigneur se tint au-dessus d’eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de lumière. Ils furent saisis d'une grande peur. L'ange leur dit : « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple. Il est né pour vous, aujourd’hui, un Sauveur, dans la ville de David : il est Christ Seigneur. Et voici le signe qui est pour vous : vous trouverez un bébé enveloppé de langes et couché dans une mangeoire. »

Et soudain, arriva avec l'ange une immense armée céleste qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et sur la terre paix parmi ses bien-aimés. »


3 ● Que voit-on ? Dans le ciel, il y a un personnage avec des grandes ailes déployées, qu’est-ce que c’est ? Qu’annonce t-il ? Est-ce important pour les bergers ? Pour le troupeau ? Pour lui ?


4 â—? Que manque t-il ? Dessinez.


5 ● Les phrases suivantes sont-elles adaptées à ce panneau ? (N’en choisir que quelques unes, afin d'aider les enfants à voir que bergers ou moutons peuvent se comprendre autrement qu’au premier degré : nous pouvons nous aussi, être berger ou faire partie du troupeau.) « Sois sans crainte, petit troupeau, car votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume. »Luc 12, 22 « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. » Isaïe 9, 1 « Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. » Psaume 23 « Sonnez pour votre Dieu, sonnez ! Sonnez pour votre roi, Sonnez ! Car Dieu est le roi de la terre, que vos musiques, l’annoncent. » Psaume 47 « Moi, je suis le bon berger, et je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent. » Jean 10 « Pierre, sois le berger de mes brebis. »Jean 21, 17 « Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube. » Psaume 63 « Comme un veilleur guette l’aurore, mon âme attend le Seigneur. » Psaume 129

● Retrouver les détails (noter que chaque berger a une attitude différente pour accueillir la parole de l’ange, et que cette parole crée de la vie, du mouvement chez les bergers.) Écrire la parole de l'ange sur la bannière, (le phylactère), avec des crayons multicolores.


6 ● Imaginer ce que disent ou pensent les bergers, le dire à tour de rôle au groupe, ou l’écrire. L’ange a-t-il besoin d’une « bulle » ? (Non, car ce qu’il porte en main (un phylactère) correspond, au XVIème siècle, à une bulle.)

www.images-pascale.eu pour l'Ars'B


Le retable de Goulven (29) : la visite des bergers.