Issuu on Google+

Via Lucis 3. Emma端s

1

Pascale Roze

http://www.images-pascale.eu/

pour Interparole http://interparole-catholique-yvelines.cef.fr/


J’ai longtemps médité en mon coeur, et un feu s’est allumé dans ma méditation : le désir de te connaître davantage. Quand tu romps pour moi le pain de la sainte Écriture, tu m’es connu dans cette fraction du pain. Et plus je te connais, plus je désire te connaître, non seulement dans l’écorce de la lettre mais dans la saveur de l’expérience. Guigues le Chartreux Les disciples mettent donc la table, offrent de quoi manger. Et le Christ Dieu, qu’ils n’avaient pas reconnu à l’explication de l’Ecriture Sainte, ils le reconnaissent à la fraction du pain. Ce n’est donc pas en entendant les commandements de Dieu qu’ils ont été éclairés, mais en les mettant en pratique. Grégoire le Grand Les disciples l’ont perdu de corps lorsqu’ils l’ont tenu avec la foi. Augustin 2

Pascale Roze

http://www.images-pascale.eu/

pour Interparole http://interparole-catholique-yvelines.cef.fr/


Les disciples d’Emmaüs

Ce même jour, le dimanche de la Résurrection, deux disciples font route vers Emmaüs, village à environ deux heures de marche de Jérusalem. Ils parlent entre eux de tout ce qui est arrivé. Pendant qu’ils parlent, Jésus lui-même s’approche et fait route avec eux, mais leurs yeux sont empêchés de le reconnaître. Jésus leur dit : « De quoi parliez-vous en marchant ? » Alors ils s’arrêtent tout tristes. L’un d’eux, nommé Cléophas lui répond : « Tu es bien le seul habitant de Jérusalem à ne pas savoir ce qui s’y est passé ces jours-ci ! » « Quoi donc ? ». Ils répondent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth! Cet homme était un prophète, puissant en oeuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple. Nos grands-prêtres et nos chefs l’ont livré pour être condamné à mort et ils l’ont crucifié. Nous espérions, nous, que c’était lui qui sauverait Israël ! Avec tout cela, c’est le troisième jour depuis que c’est arrivé ! À vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure ce matin, et elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont même venues nous dire que des anges leur étaient apparus pour leur dire qu’il était vivant. Quelques-uns des nôtres sont allés au tombeau et ont trouvé les choses comme les femmes avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. » Alors Jésus leur dit : « Vous n’avez donc pas compris ! Comme votre coeur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrit tout cela pour entrer dans sa gloire ? » Et, commençant par Moïse et tous les prophètes, il leur explique, dans toutes les Ecritures, ce qui le concernait. Ils approchent du village où ils se rendaient, et Jésus fait comme s’il allait plus loin. Mais ils s’efforcent de le retenir : « Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entre donc pour demeurer avec eux. Une fois à table avec eux, Jésus prend le pain, il dit la bénédiction, il le partage et le leur donne. Alors leurs yeux s’ouvrent, et ils le reconnaissent, mais il avait disparu à leurs regards. Ils se disent l’un à l’autre : « Notre coeur n’était-il pas tout brûlant en nous quand il nous parlait sur le chemin, et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? » À l’instant même, ils se lèvent et retournent à Jérusalem. Ils y trouvent réunis les onze apôtres et leurs compagnons, qui leur disent : « C’est bien vrai ! Le Seigneur est ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. » Et eux aussi, ils racontent ce qui s’est passé en chemin, et comment ils l’ont reconnu à la fraction du pain. d’après Luc 24,13-35 3

Pascale Roze

http://www.images-pascale.eu/

pour Interparole http://interparole-catholique-yvelines.cef.fr/


« Commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes, il leur interpréta dans les Ecritures tout ce qui le concernait. » Luc 24, 27 « Qui ignore l’Ancien Testament ignore Jésus-Christ » St Jérôme

« J’étais aveugle, et à présent j’y vois » Jn 9,25 « De tout mon coeur, c’est toi que je cherche. » Ps 119,10 « Je vous donnerai un coeur nouveau… j’ôterai de votre chair le coeur de pierre et je vous donnerai un coeur de chair. » Ez 36,26.

« Proclamons le mystère de la foi ! Gloire à Toi qui étais mort. Gloire à Toi qui es vivant, notre sauveur et notre Dieu. Viens Seigneur Jésus. »

Prendre le pain, rendre grâce, le rompre et le donner, ce sont les 4 verbes communs aux « partages » des pains, à la Cène, à Emmaüs, aux prières eucharistiques. Aux premiers siècles de l’Eglise, on appelait l’Eucharistie (la messe) : « La Fraction du Pain »

Prière à rédiger 4

Pascale Roze

http://www.images-pascale.eu/

pour Interparole http://interparole-catholique-yvelines.cef.fr/


• Découper tous les dessins. • Composer le montage en plaçant - au centre du décor, p. 4, le grand dessin, P. 2 - de chaque côté, en forme de croix, les 4 petits dessins, p. 3 Voir l’exemple sur la première page. On peut proposer aux enfants, un plus grand nombre de petits dessins, pris sur les autres P.D.F.. Les enfants choisissent ceux qui leur semblent les plus adaptés à l’image centrale. Ils peuvent également écrire une prière sur la case blanche, p. 3. Cette prière sera placée à la place d’un des 4 petits dessins. Les méditations proposées pour chaque dessin sont destinées aux adultes.

5

Pascale Roze

http://www.images-pascale.eu/

pour Interparole http://interparole-catholique-yvelines.cef.fr/


Emmaüs