Page 1

UN PROJET POUR SAINT-ISMIER avec

Henri BAILE

SAINT-ISMIER AU CŒUR DU GRÉSIVAUDAN WWW.HENRI-BAILE.COM

23 & 30 MARS 2014 - ÉLECTIONS MUNICIPALES À SAINT-ISMIER


23 & 30 MARS 2014 - ÉLECTIONS MUNICIPALES À SAINT-ISMIER

DIVERSITÉ, RÉALISME ET EXPÉRIENCE L’équipe que j'ai l'honneur de conduire est ouverte à la diversité des idées. elle rassemble de très jeunes gens dont l’enthousiasme et la passion se conjuguent à la sagesse et à l’expérience des ainés. L’écoute et le respect fondent sa démarche. Notre projet Saint-Ismier au cœur du Grésivaudan ose des engagements concrets afin qu’il fasse bon vivre et élever ses enfants à Saint-Ismier. Notre projet choisit une politique d’urbanisme raisonnable, soucieuse de ses conséquences en termes de paysages, de transport, d’équipements publics et d’environnement. Il est attentif aux personnes âgées et permet d’accueillir de jeunes ménages dans des logements accessibles à la propriété pour ne pas voir Saint-Ismier se transformer en village sans enfants et sans commerces.

Notre projet veut que Saint-Ismier devienne lui aussi acteur du développement économique dans le Grésivaudan et ne passe plus à côté des opportunités d’installations d’artisans ou d’entreprises, parce que notre commune a aussi le devoir de favoriser la création d’emplois, générer des ressources pour construire son avenir et réaliser ses ambitions. Notre projet considère les habitants comme la première richesse de notre village. Il ignore l’individualisme. Il revendique l’échange et le partage. Il saisit l’évolution de l’intercommunalité comme une chance pour Saint-Ismier et entend transformer ses contraintes en opportunités. Mon expérience et mon expertise du fonctionnement des institutions et de la gestion publique, en qualité de Directeur Général des Services de collectivités territoriales, constituent un atout face à la complexité de la gestion municipale au sein de la Communauté de communes, mais aussi un gage de sérieux, de réalisme et de rigueur dans les propositions présentées.

— Henri BAILE

Pour rester à votre écoute et répondre à l’ensemble de vos questions : JEUDI 27 FÉVRIER — 19 HeuReS, SALLe Du ROZAT VENDREDI 28 FÉVRIER — 19 HeuReS, SALLe Du ROZAT JEUDI 20 MARS — 19 HeuReS, SALLe Du ROZAT MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET Siret 315 385 302 00023


URBANISME “JE SERAI LE MAIRE QUI ÉCOUTE ET DÉCIDE, PAS CELUI QUI SUBIT” — Henri BAILE

NOUS VOULONS UN URBANISME CHOISI ET NON PAS DE CIRCONSTANCE — Le développement urbain ne doit pas se faire par juxtapositions successives, sans vision d’ensemble, sans structuration, notamment vis-à-vis des besoins en équipements publics. La préservation et la valorisation du cadre de vie passent par un développement contrôlé de l’urbanisation et un dialogue constructif avec les promoteurs, les propriétaires et les riverains.

NOUS SAURONS PENSER AVEC VOUS

LE DÉVELOPPEMENT URBAIN RÉVISER LE PLU

CHOISIR LA FORME URBAINE

PRÉSERVER NOTRE SINGULARITÉ

Nous initierons une nouvelle écriture du Projet d’Aménagement et de Développement Durable, après une analyse détaillée des besoins, afin qu’il induise les règles d’une urbanisation qui garantisse l’insertion harmonieuse du bâti dans l’environnement et favorise les connections et les relations entre le haut et le bas du village, particulièrement les quartiers des Semaises le Bas et de La Bâtie.

Nous utiliserons tous les outils juridiques à la disposition d’un maire afin que la construction de logements pour tous soit raisonnée et cohérente, accessible aux jeunes couples. Nous veillerons à faire intégrer dans les programmes des parkings en nombre suffisant et des équipements publics adaptés aux besoins et à leur évolution.

Nous ferons entendre notre autorité au sein du Grésivaudan pour toute décision intercommunale relative à l’aménagement, notamment lors de l’élaboration éventuelle d’un Plan Local d’urbanisme Intercommunal qui porterait atteinte à notre politique du logement, ou d’un schéma de secteur du Schéma de Cohérence Territoriale.

Nous engagerons une action foncière originale, par les mécanismes juridiques du dialogue compétitif et du bail à construction sur des terrains communaux afin de maîtriser l’aspect, la forme et la qualité du bâti. Nous privilégierons l’attribution des logements aux familles monoparentales, aux enfants et aux séniors de la commune.

DÉVELOPPER LES TRANSPORTS

Nous engagerons à terme une révision du Plan Local d’Urbanisme, avec le concours d’architectes paysagistes et le Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement de l’Isère. Cette initiative visera à sanctuariser les espaces agricoles, à remodeler les espaces publics, à préparer la requalification du centre village et de la RD 1090 qui ne doit plus être perçue comme une route, mais comme une rue agrémentée de places végétalisées.

Nous soutiendrons une collaboration entre la Métro, la communauté de communes Le Grésivaudan et le Conseil général de l’Isère pour des transports collectifs en site propre avec parkings relais sur la rive droite du Grésivaudan. Ainsi que des aménagements cyclables continus et sécurisés le long de la RD 1 090.

VALENTIN BÉRIOT ARTISAN PAYSAGISTE

Le vert en culture Habite à Pont Rivet. 25 ans. Son ancrage familial et son diplôme d’aménagement paysagé obtenu au lycée horticole de Saint-Ismier seront autant d’atouts pour l’harmonie de notre environnement et sa préservation.

LAURENCE GAILLARD

CLAUDE RICHARD

AVOCATE

RETRAITÉ

Une professionnelle avertie

Une expertise au service de tous

Habite le Crêt de Chaume. 44 ans. Avocate depuis 15 ans au sein d’un cabinet grenoblois, elle souhaite voir se développer un urbanisme raisonné et réfléchi dans une vision à long terme.

Retraité, quartier du Coin. Il possède une solide expérience des hommes et des chantiers, acquise dans une grande entreprise publique. Il est très attaché aux économies d’énergie.

MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET


ÉCONOMIE – EMPLOI “JE SERAI LE MAIRE QUI REND POSSIBLE, PAS CELUI QUI EMPÊCHE” — Henri BAILE

NOUS VOULONS NOUS ENGAGER AUX CÔTÉS DE CEUX QUI CRÉENT, ENTREPRENNENT ET INNOVENT — Notre village bénéficie d’une position géographique privilégiée dans la vallée du Grésivaudan, ses atouts doivent être valorisés pour favoriser le développement économique et la création d’emplois, tout en protégeant nos paysages. Les charges qui pèsent sur les familles et les entreprises sont devenues trop lourdes. Il faut savoir réduire les dépenses, faire des économies pour ne pas augmenter les impôts et générer des ressources concomitamment.

NOUS SAURONS

CONTENIR LA FISCALITÉ ET ACCOMPAGNER L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE PROTÉGER LE CONTRIBUABLE Nous maîtriserons les taux des taxes communales et nous nous opposerons à toute augmentation des taxes d’habitation et foncière intercommunales. Nous plaiderons la mutualisation de certains services entre Le Grésivaudan et les communes pour éviter les doublons et faire des économies d’échelle. Nous le ferons en associant étroitement les agents territoriaux à la démarche afin de respecter et concilier leurs évolutions de carrières et l’optimisation des coûts. FAVORISER L’ACCESSIBILITÉ Nous militerons pour l’obtention d’un accord entre les acteurs publics et les grands opérateurs de télécommunication afin que Saint-Ismier accède très rapidement au Très Haut Débit par fibre optique, de manière à faciliter le développement de l’activité économique et les emplois résidentiels. Nous serons très actifs au sein du Grésivaudan pour suivre le calendrier de construction du demi-échangeur autoroutier de La Bâtie et voir enfin se réaliser la deuxième connexion de Saint-Ismier à la A 41.

ANCIEN DIRECTEUR GÉNÉRAL DE SOITEC FONDATEUR DE MCPHY ENERGIE

Une énergie renouvelable

MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET

Nous créerons des animations groupées en coordination avec les commerces du haut et les commerces du bas du village pour intensifier la dynamique. Nous porterons une attention particulière à l’écoute des besoins des artisans pour faciliter l’exercice et le développement de leur activité professionnelle. PROMOUVOIR LES INITIATIVES Nous soutiendrons les « Cadres Séniors Bénévoles » pour qu’ils puissent mettre leur expérience au service des jeunes : les accompagner dans des recherches de stages, les préparer à la vie professionnelle et aider les porteurs de projet d’entreprise. SAISIR LES OPPORTUNITÉS Nous réexaminerons le projet ISIPARC en termes environnementaux, économiques et sociaux. Nous engagerons un plan volontaire de redéfinition de cet espace dans son articulation urbaine entre l’échangeur autoroutier, le quartier de la Bâtie avec sa zone économique et d’habitat, la commune de Saint-Nazaireles-eymes et le projet Tram 5. Nous serons à l’écoute des besoins des PMI et PME existantes et nous renforcerons la relation avec la communauté de communes qui a la compétence du développement économique pour sortir Saint-Ismier de son isolement.

PASCAL MAUBERGER

56 ans, polytechnicien, fondateur d’une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables. Il veillera au développement économique de notre commune et à la création d’emplois, tout en mobilisant sa philosophie du développement durable. Il habite quartier de Ribotière.

SOUTENIR LE COMMERCE DE PROXIMITÉ ET L’ARTISANAT

AGNÈS MOLLET COMPTABLE

Notre vigie fiscale Habite Portabot. Cette comptable surveillera de près l’évolution de la fiscalité au sein de l’assemblée intercommunale.


INTERCOMMUNALITÉ “JE SERAI LE MAIRE QUI VEILLE, PAS CELUI QUI REGARDE EN INVOQUANT LA FATALITÉ” — Henri BAILE

NOUS VOULONS UNE INTERCOMMUNALITÉ DE PROJETS STRUCTURANTS ET NON PAS DE FONCTIONS REDONDANTES — Saint-Ismier a choisi en janvier 2009 un avenir partagé avec 46 autres communes au sein du Grésivaudan. Cette nouvelle intercommunalité a adopté spontanément des compétences multiples. Elle a rapidement pris de « l’embonpoint » avec de nombreux recrutements, la construction d’un nouveau siège… Si l’un des objectifs de sa création était d’aboutir à de meilleurs services et à une rationalisation des dépenses publiques, elle n’a pas pour autant généré des économies d’échelle pour notre commune.

NOUS SAURONS PENSER AVEC VOUS

DES RELATIONS INTERCOMMUNALES ASSUMÉES ÊTRE RESPONSABLES

PARTICIPER ACTIVEMENT

La communauté de communes Le Grésivaudan est porteuse d’avenir à condition de savoir définir l’échelle la plus pertinente d’action entre la commune et la communauté de communes, de faire la part des choses entre les compétences stratégiques de développement et la proximité. Nous soutiendrons ses efforts en matière de service à la population, mais nous serons vigilants et exigeants sur son mode de gestion. Les élus représentant Saint-Ismier en son sein solliciteront l’avis du conseil municipal avant le vote des décisions soumises aux délibérations communautaires.

La communauté de communes a adopté un « agenda 21 ». elle a décidé de placer son engagement en faveur du développement durable au cœur de ses politiques publiques, de ses compétences et de ses pratiques. Son programme d’actions décline 5 axes stratégiques :

SAVOIR DIALOGUER

- Des acteurs responsables au service du développement durable

Nous proposerons aux communes voisines une synergie des services sociaux afin que, par effet de levier, le Centre Communal d’Action Sociale puisse professionnaliser l’accompagnement de ceux qui, parmi nous, se trouvent en difficulté.

- un territoire d’initiatives et d’innovations

- L’énergie climat - une gestion économe et solidaire du territoire - une dynamique économique recentrée sur les ressources et les besoins du Grésivaudan

Nous partageons cet engagement pour donner plus de cohérence et de visibilité aux actions menées par la commune au sein du Grésivaudan.

Nous envisagerons comment optimiser nos ressources en terme culturel, associatif et sportif.

RESTER VIGILANTS

Nous engagerons une négociation avec les élus du Grésivaudan pour étudier les conditions du transfert de certains équipements municipaux à la communauté de communes afin de leur donner un rayonnement intercommunal et mutualiser leur coût.

Nous prenons acte de la future métropole grenobloise. Nous affirmons cependant qu’aujourd’hui, notre avenir est dans le Grésivaudan. Nous irons chercher toutes les alliances pour nous opposer à la fusion de Saint-Ismier et des communes du Grésivaudan dans la Métro.

JEAN-PIERRE RÉGIS

MARC PUGENS

CADRE DIRIGEANT DANS UNE MULTINATIONALE

EX-CADRE DIRIGEANT DANS DES SOCIÉTÉS INTERNATIONALES

Une gestion finement orchestrée Il mobilisera sa compétence en gestion au service de notre commune. Au sein de l’assemblée du Grésivaudan il participera aux réflexions sur les déplacements. Curieux et mélomane, il sera aussi l’ami des artistes et des créateurs. Il habite les Semaises le Haut.

Au cœur de l’innovation Très impliqué dans le monde des start-up et des pépinières d’entreprises, il s’attachera à soutenir notre développement économique dans l’Y grenoblois. Il habite à Buttit.

MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET


VIVRE ENSEMBLE “JE SERAI LE MAIRE QUI FAVORISE LE LIEN, PAS CELUI DES ÉGOÏSMES ET DE L’INDIFFÉRENCE” — Henri BAILE

NOUS VOULONS PRÉSERVER NOTRE CADRE ENVIRONNEMENTAL, FACILITER LA VIE QUOTIDIENNE ET PROTÉGER LES PLUS FRAGILES D’ENTRE NOUS — Il faut tout mettre en œuvre pour inscrire notre commune dans une perspective de développement durable respectueux de la nature qui nous entoure, de notre patrimoine historique et culturel, en harmonie avec les facteurs humains et les nécessités. Toutes les catégories de la population peuvent et doivent être associées à cet enjeu, se mobiliser pour agir. Ensemble, nous serons capables de construire l’avenir solidaire d’un village singulier au sein de l’intercommunalité du Grésivaudan. NOUS SAURONS

RENDRE LA VIE HARMONIEUSE DÉVELOPPER LA DÉMOCRATIE

PRIVILÉGIER LES RENCONTRES

Nous créerons et réunirons régulièrement des conseils de quartier pour associer directement les habitants aux décisions qui les concernent: travaux, aménagements, problèmes divers. Avant chaque préparation annuelle du budget, leurs réflexions et propositions feront l’objet d’un compte rendu et d’un débat en conseil municipal.

Nous soutiendrons les dirigeants des associations dans leur recherche de financement auprès des instances régionales et départementales. Nous proposerons à celles qui le désirent des « contrats triennaux d’objectifs partagés » afin de sécuriser leur financement, soutenir leur rôle dans l’animation du village, valoriser leur action et leur possible participation à la réforme des rythmes scolaires.

Nous donnerons une présidence de commission à l’opposition municipale pour conforter la qualité du dialogue et illustrer notre volonté de travailler ensemble dans l’intérêt de la commune. Nous établirons un planning des Conseils municipaux. Il sera largement diffusé afin que chacun de ceux qui le désirent puisse partager directement la vie démocratique de la commune. CULTIVER L’INTERNATIONAL Nous réactiverons la fête annuelle des nationalités composant la population de Saint-Ismier, source de rencontres culturelles génératrices d’échanges linguistiques familiaux.

MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET

Nous ouvrirons des jardins familiaux pour permettre aux familles intéressées de cultiver des légumes à leur guise, sur un espace communal mis à leur disposition. Nous veillerons aux lieux de rencontre pour les jeunes et organiserons à la veille de chacune des vacances scolaires une soirée festive, en présence d’animateurs, afin de leur permettre de se retrouver. Nous organiserons la fête de la musique à Saint-Ismier en harmonie avec les lieux patrimoniaux et les espaces publics. Elle doit prioritairement offrir aux talents musicaux du village, et à la vie associative, le plaisir de partager leurs passions avec le plus grand nombre.

JEAN-LUC DUBOUIS

SYLVIE TORREGROSSA

CHEF D’ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE

CADRE EN ENTREPRISE

L’écoute en marche Successivement professeur, formateur et chef d’établissement scolaire, il mettra son expérience au service des ressources humaines. Formé en biologie à l’École Normale Supérieure de Paris, sa sensibilité aux espaces naturels le conduit à parcourir les sentiers communaux au départ du Fangeat où il réside.

Une sensibilité attentive 45 ans.Elle habite Domaine de Pampre. Elle est préoccupée par les difficultés du troisième âge et les problèmes sociaux. Elle souhaite qu’ils soient réfléchis dans un cadre intercommunal.


ÊTRE SOLIDAIRES Nous serons attentifs aux familles monoparentales : la commune leur attribuera une demi-part supplémentaire dans le calcul du quotient familial pour prendre en compte leurs difficultés financières et permettre aux enfants de pouvoir pratiquer des activités artistiques ou sportives. Nous veillerons à l’intégration des personnes vieillissantes ou handicapées afin qu’elles puissent rester acteurs de leur vie. Nous développerons une politique de logements adaptés, d’immeubles intergénérationnels et de lutte contre l’isolement. Nous encouragerons l’implantation d’une résidence pour séniors à la recherche de confort et de toutes formes de services adaptés à leurs besoins actuels et à venir en termes de bien-être. Nous mettrons en place une cellule d’accompagnement et de conseils pour faciliter l’adaptation de l’habitat et du logement aux situations des personnes qui ont, ou auront à affronter un affaiblissement ou une perte de leur autonomie. Bien vieillir à domicile recouvre de multiples problématiques psychologiques, économiques et matérielles que nous devons savoir entendre.

Nous encouragerons l’organisation de rencontres intergénérationnelles et l’entraide de voisinage pour favoriser la sécurité et le service. Nous mettrons en place une plateforme d’échanges avec des jeunes férus d’informatique pour initier et accompagner leurs aînés dans l’usage des technologies contemporaines de communication : téléphones mobiles, internet. Nous veillerons à ce que le Centre Communal d’Action Sociale puisse vraiment répondre à la détresse de certains de nos concitoyens. Nous militerons pour la création au sein du Grésivaudan d’une Maison pour l’Autonomie et l’Intégration des malades d’Alzheimer, car le territoire est très démuni par rapport à cette maladie. ACCOMPAGNER L’ÉDUCATION, LES PRATIQUES ARTISTIQUES ET SPORTIVES Nous travaillerons en concertation avec les professionnels, les familles et les associations volontaires à l’optimisation des rythmes scolaires et nous soutiendrons le développement des usages du numérique dans les écoles primaires.

en partenariat avec la communauté de communes. Les ressources intercommunales associatives ou institutionnelles peuvent, dans le temps scolaire, périscolaire ou extrascolaire, ouvrir à des activités culturelles, sportives ou artistiques aux enfants des diverses communes et garantir une continuité éducative. Nous veillerons à ce que l’Agora bénéficie du financement intercommunal au même titre que d’autres lieux culturels du Grésivaudan et puisse développer sa programmation, accompagner des projets pédagogiques, accueillir des artistes en résidence. Nous serons attentifs aux temps d’ouverture des espaces et des lieux de loisirs pour qu’ils correspondent véritablement aux attentes et besoins des usagers. Nous serons sensibles à la promotion du travail des artistes de la commune, aux initiatives des associations et des clubs sportifs en accompagnant les manifestations qu’ils voudraient mettre en place. Nous initierons une fête du sport.

Nous serons volontaires pour l’écriture et la mise en place d’un projet éducatif de territoire élargi aux enfants de tous âges, MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET


VALORISER LE PATRIMOINE

SIMPLIFIER LE QUOTIDIEN

Nous créerons un fond de dotations afin de permettre aux acteurs économiques et aux citoyens de défiscaliser leur apport financier et participer à la valorisation de notre patrimoine culturel et historique, lavoirs, fours à pains et fontaines qui sont des repères essentiels à protéger.

Nous engagerons une étude de circulation avec un cabinet spécialisé afin d’améliorer et sécuriser les déplacements automobiles, piétons et cyclistes, et mettre fin à l’improvisation de chicanes ou potelets au gré des humeurs.

Nous serons attentifs aux trouées vertes, à la création et à la valorisation des espaces publics végétalisés, ainsi qu’au balisage et maillage des sentiers, vecteurs de lien en termes social, écologique et patrimonial.

SANDRINE IDIER GÉRANTE D’UNE PME

Un regard avisé 46 ans. Diplômée de l’ESA, ses expériences de la gestion dans une multinationale, du commerce et de l’immobilier lui confèrent la polyvalence nécessaire à une mission transversale. L’intergénérationnel et le bien-vivre ensemble nourrissent ses préoccupations.

Nous établirons un plan quinquennal d’entretien et de rénovation des voiries et trottoirs.

Nous installerons de nouvelles aires de jeux pour les enfants, en concertation avec les familles et implanterons des bancs publics sur les itinéraires de promenade. Nous resterons attentifs au besoin de places en crèche liés à l’évolution de la population et l’arrivée de jeunes couples sur la commune. GARANTIR LA TRANQUILLITÉ

Nous proposerons des places de parking public aménagées dans les quartiers, en concertation étroite avec les riverains. Nous veillerons à ce que tout nouveau programme immobilier soit doté d’aires de stationnement suffisantes et arborées.

Les inquiétudes à Saint-Ismier relèvent essentiellement de l’atteinte aux biens. La commune s’inscrira dans un dispositif de bienveillance entre voisins et renforcera la sécurité à la sortie des écoles.

Nous développerons les fonctionnalités du site internet de la mairie comme source d’informations pour l’organisation de la vie quotidienne.

Nous mettrons en œuvre tous les moyens humains et matériels, au côté des services de gendarmerie, pour garantir la sécurité et la tranquillité des quartiers jour et nuit.

Il existe un minibus intercommunal et un service communal de transport intramuros pendant les périodes scolaires : TIMSI. Il permet aux personnes qui n’ont pas de véhicule de se déplacer dans la commune. - Nous intensifierons l’information sur leurs conditions et modes de circulation souvent mal connues. - Nous étudierons les conditions économiques et d’usage dans lesquelles ils pourraient ramener les élèves du collège et du lycée dans les quartiers à partir de l’arrêt du 6020, ou depuis Grenoble le samedi soir. ERWANN LANTELME ÉTUDIANT EN HISTOIRE

Le passé nourrit l’avenir Il réside à Ray Buisson. Il a porté le projet du skatepark au sein du conseil municipal des jeunes de Saint-Ismier. Il sera leur porte-parole et mettra son enthousiasme au service de la valorisation du patrimoine.

MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET


VIVRE ENSEMBLE

NOUS SAURONS

PRÉSERVER NOTRE ENVIRONNEMENT RESTER ATTENTIFS une élue majoritaire aura une « délégation spéciale » et la mission transversale de veiller à ce que les décisions publiques s’inscrivent dans les perspectives du développement durable et entretiennent la cohérence entre les enjeux environnementaux, économiques et humains. VALORISER NOS RICHESSES

CLAUDINE GELLENS CHARGÉE DE MISSION

Une vision transversale Chargée de mission dans l’innovation, la contractualisation des établissements publics locaux d’enseignement et le sport dans l’éducation. La citoyenneté est au cœur de son activité. Elle partagera les réflexions intercommunales et veillera à inscrire nos décisions dans les perspectives du développement durable pour entretenir la cohérence entre les enjeux environnementaux, économiques et humains.

Nous proposerons un projet de légumerie pour alimenter les cantines scolaires de la communauté de communes afin de promouvoir les circuits courts, le bio, améliorer la traçabilité et la sécurité alimentaire de nos enfants, soutenir l’agriculture en Grésivaudan. La commune bénéficie d’un environnement naturel de qualité avec le Parc régional de Chartreuse et le Bois français, sa forêt alluviale et ses corridors biologiques. Nous encouragerons les projets pédagogiques tournés vers la découverte de la nature et de ces sites. Nous avons la chance d’avoir à Saint-Ismier un lycée horticole renommé. Nous proposerons que la connaissance et la compétence de son équipe pédagogique, la créativité de ses étudiants en BTS soient associées à l’élaboration d’une charte communale en matière d’écologie et de développement durable.

ENCOURAGER LES ÉCONOMIES D’ÉNERGIE Nous soutiendrons l’installation de récupérateurs d’eau pluviale et de composteurs, ainsi que toutes les initiatives en faveur des économies d’eau et d’énergie. Nous veillerons à l’optimisation de l’éclairage public. PRIVILÉGIER LES TRANSPORTS PUBLICS ET LES MODES DOUX Nous développerons l’information et créerons des parkings relais de covoiturage implantés aux endroits stratégiques de la commune sous forme d’aires de prise en charge et de dépose identifiées. Nous étudierons la faisabilité d’un site internet dédié au covoiturage spécifique à la commune pour transporter les enfants vers les activités récréatives et les séniors vers les services. Nous relaierons l’information au sujet des nombreux transports publics et du service Allo bus mis en place par Le Grésivaudan, mais mal connus du grand public. Nous serons candidats pour développer sur la commune le service Autopartage mis en place par l’intercommunalité. Nous militerons pour que soit étudié rapidement le passage du TransIsère Express au plus près du centre village. Aujourd’hui, Il s’arrête au Pré de l’eau. Nous établirons un plan quinquennal d’aménagement et de développement des cheminements piétons et cyclables pour favoriser les déplacements sécurisés au sein de la commune et assurer la liaison entre les différents lieux de vie, de rencontre et de loisir.

MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET


Saint-Ismier au cœur du Grésivaudan

LE CHOIX D’UNE ÉQUIPE LE CHOIX DES VALEURS

01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

SAINT-ISMIER AU CŒUR DU GRÉSIVAUDAN est une équipe ouverte à la diversité des idées, avec des personnalités de différentes sensibilités, disposant chacune de fortes compétences. “Nos valeurs, ce sont des mots simples, des mots vrais, ceux du bon sens et du vivre ensemble. Ils nous rassemblent et nous unissent pour vous servir. Ils se nomment : écoute, respect, vigilance, harmonie.”

MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET


28 colistiers HENRI BAILE

avec aux compétences variées et complémentaires URBANISME 01 Laurence GAILLARD Habite le Crêt de Chaume. 44 ans. Avocate depuis 15 ans au sein d’un cabinet grenoblois, elle souhaite voir se développer un urbanisme raisonné et réfléchi dans une vision à long terme. 02 Maëva ROCHET 25 ans. Habite Les Semaises le Bas. Issue d’une famille d’agriculteurs de Saint-Ismier, les compétences en droit immobilier de cette élève avocate nous seront précieuses. 03 Claude RICHARD Retraité, quartier du Coin. Il possède une solide expérience des hommes et des chantiers, acquise dans une grande entreprise publique. Il est très attaché aux économies d’énergie. 04 Valentin BÉRIOT Habite à Pont Rivet. 25 ans. Son ancrage familial et son diplôme d’aménagement paysagé obtenu au lycée horticole de Saint-Ismier seront autant d’atouts pour l’harmonie de notre environnement et sa préservation. 05 Olivier VILLARD Cet ingénieur du quartier des Massons, cadre dans une start-up technologique après avoir travaillé plus de 20 ans dans des multinationales est attentif aux enjeux intercommunaux. “L’expérience d’Henri Baile en terme de gestion publique lui donne le bagage nécessaire pour conduire l’équipe avec compétence et humanité. J’ai adhéré à son projet.” FISCALITÉ / INTERCOMMUNALITÉ/ ÉCONOMIE 06 Pascal MAUBERGER 56 ans, polytechnicien, ancien Directeur Général de Soitec et fondateur de McPhy energie, entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables. Il suivra le développement économique de notre commune et la création d’emplois, tout en mobilisant sa philosophie du développement durable. Il habite quartier de Ribotière. 07 Marc PUGENS ex-cadre dirigeant dans des sociétés internationales. Très impliqué dans le monde des start-up et des pépinières d’entreprises, il s’attachera à soutenir notre développement économique dans l’Y grenoblois. Il habite à Buttit. 08 Agnès MOLLET 50 ans. Habite Portabot. Cette comptable, dont la famille d’Ismérusiens aligne 4 générations, surveillera de près l’évolution de la fiscalité au sein de l’assemblée intercommunale. 09 Emmanuelle BASSAC 51 ans. Sportive. Artisan gérante de magasin, elle souhaite faire partager ses 30 années d’expérience professionnelle aux plus jeunes. 10 Jean-Pierre RÉGIS Cadre dirigeant dans une multinationale, il mobilisera sa compétence en gestion au service de notre commune.

Au sein de l’assemblée du Grésivaudan il participera aux réflexions sur les déplacements. Curieux et mélomane, il sera aussi l’ami des artistes et des créateurs. Il habite les Semaises le Haut. 11 Stéphane MARCHAND 50 ans. Porteur d’un projet de reprise d’entreprise. Il réside à la Poulatière depuis plus d’une décennie. Attaché à la préservation de la qualité de vie de notre commune, il préconise de mieux prendre en considération les questions de sécurité qui concernent pleinement SaintIsmier. 12 Pierre LEFRANÇOIS Après une école d’interprète, il a enseigné l’allemand. Il sera l’interlocuteur privilégié pour les échanges internationaux et la communauté étrangère résidant sur notre commune. 13 François LEVERD 55 ans. Il habite le Manival. Cet ingénieur dans le domaine de la microélectronique est aussi marathonien, il saura aussi écouter et comprendre les sportifs. VIVRE ENSEMBLE 14 Jean-Luc DUBOUIS Successivement professeur, formateur et chef d’établissement scolaire, il mettra son expérience au service des ressources humaines. Formé en biologie à l’École Normale Supérieure de Paris, sa sensibilité aux espaces naturels le conduit à parcourir les sentiers communaux au départ du Fangeat où il réside. 15 Erwann LANTELME 18 ans, étudiant en histoire, il réside à Ray Buisson. Il a porté le projet du skatepark au sein du conseil municipal des jeunes de SaintIsmier. Il sera leur porte-parole et mettra son enthousiasme au service de la valorisation du patrimoine. 16 Sandrine IDIER 46 ans. Diplômée de l’eSA, ses expériences de la gestion dans une multinationale, du commerce et de l’immobilier lui confèrent la polyvalence nécessaire à une mission transversale. L’intergénérationnel et le bien-vivre ensemble nourrissent ses préoccupations. 17 Christiane POINSIGNON Habite la fontaine Amélie. Cette chimiste, ex-directrice de recherche au CNRS, a travaillé sur le recyclage et la valorisation des déchets, source de matière première non négligeable. elle nous apportera son expérience dans ces domaines. 18 Claudine GELLENS Chargée de mission dans l’innovation, la contractualisation des ePLe et le sport dans l’éducation, la citoyenneté est au cœur de son activité. elle partagera les réflexions intercommunales et veillera à inscrire nos décisions dans les perspectives du développement durable pour entretenir la cohérence entre les enjeux environnementaux, économiques et humains.

19 Patrick DIAZ Habitant de Pageonnière, il est professeur des écoles. Il entraine pendant son temps libre une équipe de basket. Il saura mettre sa passion des sports collectifs à l’écoute des Ismérusiens. Il animera la réflexion sur la dynamique associative et sportive. 20 Solenne MOIROUD 24 ans. Cette étudiante en pharmacie a été pendant 7 ans bénévole active et marraine dans une association de protection des chevaux. elle souhaite donner de son temps pour la préservation de l’environnement et le développement durable. 21 Bernadette BODIN Monitrice d’auto école. Réside à Corbonne. Passionnée de sport et de randonnée, elle souhaite s’impliquer auprès des personnes en difficulté. 22 Laurence SIGOREL Habite quartier Charvinière. Professeur de lettres classiques, elle souhaite un développement harmonieux qui concilie urbanisme et respect de l’environnement. 23 Gérard BLAYSAT Médecin pédiatre au CHu de Grenoble, il habite La Tour d’Arces. “Nous sommes conscients d’avoir beaucoup de chance et d’être privilégiés d’habiter une ville aussi exceptionnelle par son cadre et sa qualité de vie. Nous pensons mon épouse et moi-même que de bonnes choses ont été faites par les équipes précédentes. J’ai été sollicité par Henri Baile pour m’inscrire sur sa liste. J’ai répondu Oui parce que ce candidat a de vraies compétences, une longue expérience, une éthique, des projets pour notre ville dans un cadre intercommunal.” 24 Anna LAVÉDRINE Habite Saint-Ismier depuis 40 ans. Très active dans le milieu associatif en faveur des plus démunis 25 Annick BERTHOLD Après plusieurs activités, elle a choisi l’artisanat d’art et s’intéressera au monde associatif et à la culture. 26 Sylvie TORREGROSSA 45 ans. Cadre dans une grande entreprise. elle habite Domaine de Pampre. elle est préoccupée par les difficultés du troisième âge et les problèmes sociaux. elle souhaite qu’ils soient réfléchis dans un cadre intercommunal. 27 Mady CHALDJIAN 65 ans. Tournée vers l’altérité, attachée au théâtre et à l’art sacré, elle milite pour toute forme de développement culturel. Il lui importe que chacun vive en confiance et en sérénité à Saint-Ismier. 28 François HÉBERLÉ. Retraité. Habite La tour d’Arces. ex-dirigeant de sociétés de communication, il a longtemps été économe paroissial. Sa polyvalence et son éthique accompagneront l’action d’une équipe dont il partage les valeurs d’humanisme. MuNICIPALeS SAINT-ISMIeR 2014 HENRI BAILE – LE PROJET


23 & 30 MARS 2014 - ÉLECTIONS MUNICIPALES À SAINT-ISMIER

JE PRENDS 10 ENGAGEMENTS — Henri BAILE 1 JE VEUX UN URBANISME CHOISI ET NON PLUS SUBI, une vision à long terme qui prépare l’évolution maîtrisée de la commune et rassemble le haut et le bas du village —

4 JE VEUX RENFORCER LA SINGULARITÉ DE NOTRE VILLAGE et rechercher l’harmonie du cadre de vie, en valorisant notre patrimoine historique, culturel et environnemental. Notre action sera à l’écoute des habitants de nos hameaux pour favoriser cette cohérence. —

8 JE VEUX SORTIR SAINT-ISMIER DE SON ISOLEMENT du développement économique au sein du Grésivaudan. —

2 JE VEUX QUE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS SOIT RAISONNÉE ET COHÉRENTE, en rapport avec l’accueil de jeunes ménages, au logement de personnes âgées et au besoin d’équipements publics. Dans cet objectif, j’utiliserai tous les outils juridiques à la disposition d’un maire. —

5 JE VEUX QUE TOUTES LES GÉNÉRATIONS SOIENT PRÉSENTES AU CŒUR DE LA VIE DE NOTRE COMMUNE Nous veillerons à une vraie mixité sociale et générationnelle en favorisant les rencontres. —

9 Je veux MAÎTRISER LES TAUX DES TAXES COMMUNALES ET M’ASSURER DE LEUR MEILLEUR EMPLOI Nous nous opposerons à l’augmentation de la taxe d’habitation et de la taxe foncière intercommunales. —

SAINT-ISMIER AU CŒUR DU GRÉSIVAUDAN Henri Baile — BP 19 — 38331 SAINT-ISMIER CEDEX 0670495238 — info@henri-baile.com — facebook.com/henri.baile

3 JE VEUX FAIRE DE LA RD 1 090 UN ÉLÉMENT URBAIN STRUCTURANT et attractif, perçu comme une rue agrémentée de places végétalisées et non plus comme un simple axe de passage —

6 JE VEUX ACCOMPAGNER UNE NOUVELLE DYNAMIQUE CULTURELLE en partenariat avec la Communauté de communes « Le Grésivaudan », soutenir un projet éducatif de territoire réfléchi des petits aux grands enfants. —

7 JE VEUX PERMETTRE À TOUS LES HABITANTS DE REPRENDRE LEUR RÔLE en participant à la définition des priorités pour l’aménagement de leurvillage. Nous organiserons des conseils de quartier avant chaque préparation annuelle du budget, pour les entendre et étudier leurs suggestions. —

10 JE VEUX INSCRIRE NOS DÉCISIONS DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, partager les réflexions intercommunales pour la promotion des transports publics, mailler les possibilités de déplacements piétons ou cyclistes, implanter des relais de covoiturage aux endroits stratégiques de la commune, prendre et soutenir toutes les initiatives en faveur des économies d’eau et d’énergie. —

WWW.HENRI-BAILE. COM

Programme henri baile 2014  

L’équipe que j'ai l'honneur de conduire est ouverte à la diversité des idées. Elle rassemble de très jeunes gens dont l’enthousiasme et la...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you