Page 1

Cochenilles farineuses en vergers de pommiers en France : Le cas de Pseudococcus comstocki Kuwana (Hemiptera, Pseudococcidae)

INRA PACA centre de Sophia- Antipolis 400, routes des Chappes BP 167, 06903 Sophia-Antipolis


Plantes hôtes principales à surveiller Rosaceae : Pommier (Malus sp.), Pêcher (Prunus persica), Poirier (Pyrus communis) Moraceae : Mûrier (Morus sp.) Egalement signalée sur Vigne, Catalpa, Châtaigner, Erable, Figuier, Cognassier, Cannelier, Micocoulier ou Ginkgo biloba… Principaux dégâts observés Sécrétion importante de miellat, développement de fumagine sur feuilles et fruits, possibilité de nécrose au niveau des cuvettes pistillaire et pédonculaire et dans loge carpellaire des fruits Cycle biologique : 3 stades larvaires + 1 stade adulte (♀et ♂) Larves identiques à la femelle adulte (mais plus petites). 1ère émergence : Avril-Mai (selon conditions climatiques) Individus souvent regroupés dans les broussins Deux (à trois) générations par an (mi-mai à fin Septembre).

INRA

Broussin


Comment la reconnaître ? 0,5 à 1 cm INRA

Ovisac

4 mm

INRA

Femelle adulte

INRA

Larves et femelles

Confusion possible avec Pseudococcus viburni : a) Sous les sécrétions cireuses, Pseudococcus viburni a un corps rosâtre. Pseudococcus comstocki présente un corps grisâtre. b) Léger motif dorsale chez Pseudococcus comstocki : 2 zones foncées dans la longueur du corps de la cochenille.

4 mm

a

b INRA

Pseudococcus viburni

INRA

INRA

Pseudococcus comstocki

INRA


Projets d’étude en cours Au sein du centre INRA PACA de Sophia-Antipolis, deux projets de recherche en étroite collaboration s’articulent autour de Pseudococcus comstocki. Le but de ces projets est d’introduire à terme des auxiliaires des cultures exotiques pour lutter contre cette cochenille. D’autre part ces lâchers serviront à étudier les facteurs de succès ou d’échec de la lutte biologique par acclimatation. Ces projets ont le soutien financier de : - FranceAgrimer projet « LutBioComs » (responsable : Philippe Kreiter) - ANR projet « Bicoramics » (responsable : Thibaut Malausa) Personnes impliquées : Lisa Brancaccio, Alexandre Fleisch, Géraldine Groussier-Bout, Philippe Kreiter, Thibaut Malausa et Nicolas Ris.

Signalement Nous recherchons des informations sur la présence en France de cette cochenille. Si vous trouvez des foyers veuillez nous le signaler : cochenilles@sophia.inra.fr ou par téléphone : 04.92.38.64.55 ou 04.92.38.64.99, et si possible nous faire parvenir un échantillon pour identification.

Echantillonnage pour identification Récolter au moins 10 cochenilles (si possible) de 2 à 4 mm sur un même arbre. Préparer un tube d’échantillon par arbre infesté. - Conserver les échantillons en alcool ≥ 70° dans un contenant hermétique. (nous fournissons des tubes sur demande pour la récolte). - Les échantillons doivent être étiquetés avec les informations suivantes : Lieux (commune et lieu dit), Végétal hôte, Organe végétal, Date de récolte, Nom du récolteur (éventuellement espèce soupçonnée et appréciation de l’infestation, variété de l'espèce végétal) Envoyer les échantillons à Alexandre Fleisch, INRA de Sophia-Antipolis, 400 route des Chappes, BP 167, 06903 Sophia-Antipolis.


Plaquette Comstocki  

Plaquette Comstocki

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you