Page 1

SOCIALISTES N ° 57 D É C E M B R E 2 0 1 2 M E N S U E L D U PA R T I S O C I A L I S T E VAU D O I S

E D I TO R I A L

SOMMAIRE POINT VD p. 2 Premier budget prometteur POINT VD p. 3 SÊcuriser l’espace public POINT D’ORGUE p. 4-5 Initiative JS : stop à la spÊculation POINT CH p. 6 Thun est pas très rose au PSS POINT COMMUN p. 7 L’actualitÊ des sections POINT D’EXCLAMATION p. 8 Oui au vrai toit! 



PENSER GLOBAL, AGIR LOCAL ! Julien Rilliet membre du comitĂŠ JSV, St-LĂŠgier

Une nouvelle crise alimentaire, semblable Ă  celle de 2008, menace le dĂŠbut de l’annĂŠe prochaine. Alors que ces graves perturbations ont plongĂŠ des millions de personnes dans la faim, certains croient encore qu’elles sont uniquement liĂŠes aux changements climatiques et            !"      #"$       

JAB 1000 Lausanne 1

La ConfĂŠrence des Nations Unies sur le commerce et le dĂŠveloppement a dĂŠmontrĂŠ que les prix des matières premières connaissent depuis les annĂŠes 1990 les mĂŞmes ĂŠvolutions                       et la demande. Et quand on se plaignait d’une augmentation de 10.6% sur l’alimentation suivant l’Indice des Prix Ă  la Consommation en Suisse l’annĂŠe dernière, il augmentait de !!$  &  '($  )*  '+$  /   +#$  34 5

  * 7 3      :  4 :        son revenu. Du coup, cette escalade des prix a des rĂŠpercussions encore plus terribles.  ;    /<              <    <           

   <4 caux accordés à certaines entreprises. Nous avons donc lancé cette initiative «Pas de spé        =  >  ?   @  B  4       :   @            4       3    >      4        >           @         merce des biens alimentaires à son utilité première: celui de nourrir les êtres humains.


POINT VD

2 â&#x20AC;&#x201C; POINTS FORTS SOCIALISTES N ° 57 â&#x20AC;&#x201C; D Ă&#x2030; C E M B R E 2 0 1 2

AC T UA L I T Ă&#x2030; S D U G R A N D CO N S E I L

Nicolas Rochat Fernandez prĂŠsident du groupe PS au Grand Conseil - dĂŠputĂŠ Le Sentier

PREMIER BUDGET PROMETTEUR Le budget 2013 est le premier budget nĂŠgociĂŠ sous la nouvelle majoritĂŠ de gauche au gouvernement et marque un premier pas dans la rĂŠalisation du programme de lĂŠgislature 2012-2017 du Conseil dâ&#x20AC;&#x2122;Etat.

Le PS est globalement satisfait de cette première mouture malgrĂŠ les basses attaques de la droite. Il sâ&#x20AC;&#x2122;inscrit dans une logique anti: > G   @ H  rĂŠpond Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;augmentation de la dĂŠmographie dans notre canton, particulièrement dans le domaine scolaire, comprend des progrès nets pour le pouvoir dâ&#x20AC;&#x2122;achat des familles, prend   @ < curitĂŠ et renforce les investissements dans les infrastructures. Il ne met pas pour autant les

   des comptes dans le noir pour la septième annĂŠe consĂŠcutive. Alors quâ&#x20AC;&#x2122;une marge de

J  <    > @      / H   4rer, pour mieux exister... Pouvoir dâ&#x20AC;&#x2122;achat et infrastructures

Deux progrès peuvent ĂŞtre relevĂŠs. Premièrement, avec ce budget, le Conseil dâ&#x20AC;&#x2122;Etat prĂŠ  +    '"+!  4  des allocations familiales de 50 francs pour les familles avec enfants en formation (1825 ans) ; un appui supplĂŠmentaire nĂŠcessaire alors que cette classe dâ&#x20AC;&#x2122;âge est la cible de la principale augmentation des primes dâ&#x20AC;&#x2122;assu     R      4   surance-maladie sur le budget des mĂŠnages, le Conseil dâ&#x20AC;&#x2122;Etat poursuit lâ&#x20AC;&#x2122;amĂŠlioration de la politique des subsides Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;assurance-maladie.

B  '(       atteindre au total 471 millions. Deuxièmement, dĂŠnoncĂŠ par son sous-investissement toutes ces dernières annĂŠes, le canton corrige     4   W!   tissements par rapport au prĂŠcĂŠdent budget. Il met ĂŠgalement le turbo par lâ&#x20AC;&#x2122;intermĂŠdiaire de la première ĂŠtape de rĂŠalisation du plan de 100 millions pour les ĂŠnergies renouvelables. Fracture politique sur la facture sociale

Dans les dĂŠbats, la droite sâ&#x20AC;&#x2122;est attaquĂŠe au pouvoir dâ&#x20AC;&#x2122;achat des familles en proposant  @XY  les subsides Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;assurance-maladie. Des motivations partisanes expliquent cette intervention pilotĂŠe par un club de municipaux radicaux, sans aucun ĂŠgard pour les personnes qui

LA DROITE Sâ&#x20AC;&#x2122;EST ATTAQUĂ&#x2030;E AU POUVOIR Dâ&#x20AC;&#x2122;ACHAT DES FAMILLES seront, de fait, la cible de ces attaques. Alors que les primes vaudoises sont ĂŠlevĂŠes en comparaison intercantonale, lâ&#x20AC;&#x2122;augmentation des subsides est nĂŠcessaire. Le PLR a ainsi voulu stigmatiser lâ&#x20AC;&#x2122;augmentation de la facture sociale causĂŠe pour une modeste part par 4   @     dâ&#x20AC;&#x2122;insertion, elle-mĂŞme due Ă  des rĂŠforme de   4[B  soutienâ&#x20AC;Ś du PLR ; lâ&#x20AC;&#x2122;autre part sâ&#x20AC;&#x2122;explique essentiellement par une affectation Ă  la facture sociale de charges Ă  la demande des faĂŽtières  

  >   5\   ailleurs. Pas Ă  une contradiction près, alors que des services aux mains de la droite sont redotĂŠs, la droite tente bassement de supprimer un maigre poste pour lâ&#x20AC;&#x2122;appui au nouveau

prĂŠsident du Conseil dâ&#x20AC;&#x2122;Etat ; le rĂŠsultat ne sera connu quâ&#x20AC;&#x2122;au troisième dĂŠbat. Des besoins Ă  faire reconnaĂŽtre

    @4   &   @    ?            /  H  5;)   donc pas contentĂŠ de valider le budget tel quel. Il a prĂŠsentĂŠ plusieurs amendements     >  @    samment reconnus par le Conseil dâ&#x20AC;&#x2122;Etat, par<    G5; nâ&#x20AC;&#x2122;est pas aux commandes. En tout premier lieu, le PS est revenu Ă  la charge pour renforcer la lutte contre le dumping salarial, sans succès. Alors que la ConfĂŠdĂŠration exige Ă  raison des commissions tripartites de lut     < faux-indĂŠpendants, la commission ne reçoit  4  :       PS voulait des ETP supplĂŠmentaires pour mener Ă  bien cette nouvelle mission. Pour accĂŠlĂŠrer la crĂŠation de logements, le service du dĂŠveloppement territorial aurait aussi eu @?    & 5;   

    @ @4    combattre les externalisations du travail de :4       <  5  crĂŠer 10 postes de gendarmes et de nouveaux postes dâ&#x20AC;&#x2122;agents pĂŠnitentiaires, le PS a mĂŞme pu compter sur des propositions de la    /  H  ?    qui avait refusĂŠ ces propositions une annĂŠe 5     son. Reste plus quâ&#x20AC;&#x2122;Ă  espĂŠrer pour le budget 2014â&#x20AC;Ś


POINT VD

POINTS FORTS SOCIALISTES â&#x20AC;&#x201C; 3 N ° 57 â&#x20AC;&#x201C; D Ă&#x2030; C E M B R E 2 0 1 2

SĂ&#x2030;CURITĂ&#x2030; PUBLIQUE

Rebecca Ruiz dĂŠputĂŠe Lausanne

SĂ&#x2030;CURISER Lâ&#x20AC;&#x2122;ESPACE PUBLIC Lausanne a ĂŠtĂŠ au centre de lâ&#x20AC;&#x2122;attention depuis un certain nombre de mois pour diffĂŠrents problèmes relevant de près ou de loin de la sĂŠcuritĂŠ et de lâ&#x20AC;&#x2122;espace public. Après des dĂŠclarations pĂŞchant probablement par excès dâ&#x20AC;&#x2122;optimisme de la part du Syndic BrĂŠlaz, après le retrait du Municipal Vuilleumier en charge du dossier policier, la dĂŠtĂŠrioration du climat politique ne laissait pas entrevoir de possibilitĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;actions rapides Ă  mĂŞme de rĂŠpondre aux besoins pressants de paciďŹ cation de lâ&#x20AC;&#x2122;espace public.

Dans ces circonstances, le PS sâ&#x20AC;&#x2122;est montrĂŠ prĂŞt Ă  assumer les risques liĂŠs Ă  une reprise      / 4  ^  de devoir Ă  la population une intervention     Sur le plan de la vie nocturne, le PSL nâ&#x20AC;&#x2122;avait pas attendu le changement de dicastère pour faire des propositions visant Ă  rĂŠguler et Ă  amĂŠliorer la qualitĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;activitĂŠ de nuit. Si elle constitue une richesse pour Lausanne, elle provoque ĂŠgalement nombre de nuisances pour les habitants ainsi que des problèmes sĂŠcuritaires, tels que les bagarres et    &  autoritĂŠs font face Ă  de nouveaux modes de consommation dâ&#x20AC;&#x2122;alcool, couplĂŠs souvent >  

      consĂŠquences sont lourdes pour la santĂŠ des                3        _3`;j     > pos que les cas dâ&#x20AC;&#x2122;ivresse ont quintuplĂŠ entre '""''""k*   les lĂŠsions contractĂŠes lors dâ&#x20AC;&#x2122;une agression

ont quant Ă  elles plus que triplĂŠ entre 2002 et 2008. Donnant suite aux demandes du PSL, la MunicipalitĂŠ a donc rĂŠcemment proposĂŠ de responsabiliser davantage les bars et les clubs en leur imposant des contraintes liĂŠes Ă  la sĂŠcuritĂŠ et au service dâ&#x20AC;&#x2122;ordre interne. Il sâ&#x20AC;&#x2122;agira dĂŠsormais notamment de disposer dâ&#x20AC;&#x2122;un              possession dâ&#x20AC;&#x2122;armes blanches, cas ĂŠchĂŠant de les saisir. Notre demande dâ&#x20AC;&#x2122;interdire la vente dâ&#x20AC;&#x2122;alcool dans les petits magasins et shops Ă  partir dâ&#x20AC;&#x2122;une certaine heure pour sâ&#x20AC;&#x2122;aligner sur la pratique genevoise a ĂŠgalement ĂŠtĂŠ sui [ /<      

PORTER UN DISCOURS QUI INTĂ&#x2C6;GRE LA COMPLEXITĂ&#x2030; DES CAUSES EN JEU. dâ&#x20AC;&#x2122;horaires de vente dâ&#x20AC;&#x2122;alcool a dĂŠmontrĂŠ son  y   4  !W$    pour cause dâ&#x20AC;&#x2122;intoxication alcoolique dans la tranche des 10 Ă  29 ans, ce qui contribue aussi Ă  dĂŠsengorger les urgences hospitalières. En outre, la MunicipalitĂŠ a aussi dĂŠcidĂŠ de

        @         > W    demandant une autorisation de prolonger dâ&#x20AC;&#x2122;une heure dès 4 heures. Elles pourront, Ă       >W  matin. Simplement elles devront demander une autorisation pour deux heures, Ă  partir  !   5     <  ne recevront plus cette autorisation de façon automatique, mais uniquement en respectant les conditions de sĂŠcuritĂŠ ĂŠvoquĂŠes prĂŠcĂŠ-



 &   @z         > (       dernière heure pendant laquelle elles ne serviraient plus dâ&#x20AC;&#x2122;alcool, sous rĂŠserve dâ&#x20AC;&#x2122;une

  &     4 lĂ  aussi, lâ&#x20AC;&#x2122;action a ĂŠtĂŠ concrète et rapide. La prĂŠsence policière accrue dans les quartiers touchĂŠs, la plupart populaires, que le PS rĂŠclamait depuis longtemps a pu ĂŞtre mise en place très rapidement. En parallèle, pour apprĂŠhender cette problĂŠmatique dans toute sa complexitĂŠ et pour venir en aide aux premières victimes de ce marchĂŠ, Lausanne a aussi prĂŠsentĂŠ son concept social de prise en charge des personnes toxicodĂŠpendantes. ;5; 4> curitaires avec dĂŠtermination, câ&#x20AC;&#x2122;est parce que nous sommes persuadĂŠs quâ&#x20AC;&#x2122;ils sont au cĹ&#x201C;ur de la vie quotidienne de tous les habitants, et que les problèmes dâ&#x20AC;&#x2122;insĂŠcuritĂŠ touchent principalement les personnes les plus dĂŠmunies, les quartiers les plus modestes. Mais câ&#x20AC;&#x2122;est aussi parce que nous nous devons, comme socialistes, de porter un discours qui intègre        >   des constats simplistes de lâ&#x20AC;&#x2122;UDC et du PLR. En rappelant que la collectivitĂŠ est lĂ  pour  4    :              possibilitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;action du politique.


4 â&#x20AC;&#x201C; POINTS FORTS SOCIALISTES N ° 57 â&#x20AC;&#x201C; D Ă&#x2030; C E M B R E 2 0 1 2

POINT Dâ&#x20AC;&#x2122;ORGUE

I N I T I AT I V E J S : S TO P Ă&#x20AC; L A S P Ă&#x2030; C U L AT I O N

Charlotte Gabriel

Adrien Ecuyer

membre du comitĂŠ JSV Gland

membre du comitĂŠ JSV Lausanne

DE Lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;THIQUE, Sâ&#x20AC;&#x2122;IL-VOUS-PLAĂ&#x17D;T!

ENSEMBLE POUR LUTTER CONTRE LA SPĂ&#x2030;CULATION ALIMENTAIRE

Cela fait maintenant 2 mois que lâ&#x20AC;&#x2122;initiative ÂŤ Stop Ă  la spĂŠculation sur les denrĂŠes alimentaires Âť a ĂŠtĂŠ lancĂŠe, et malgrĂŠ le froid qui arrive, nous continuerons Ă  ĂŠcumer les marchĂŠs de tout le canton pour rĂŠcolter des signatures, quitte Ă  y perdre un orteil, parce que nous sommes pleinement conscients des enjeux. Et plus nous rĂŠcoltons, plus nous sommes motivĂŠs, car avec chaque signature de plus, nous approchons de notre but. En effet, vu lâ&#x20AC;&#x2122;accueil très positif et enthousiaste des gens, je crois sincèrement que cette initiative pourrait ĂŞtre lâ&#x20AC;&#x2122;une des rares Ă  se retrouver dans la Constitution. Alors nâ&#x20AC;&#x2122;hĂŠsitez pas Ă  vous joindre Ă  nous dans cet effort ! Nous avons besoin du soutien des sections du PS, nous viendrons avec plaisir rĂŠcolter chez vous !

Lâ&#x20AC;&#x2122;initiative ÂŤStop Ă  la spĂŠculation!Âť lancĂŠe par la jeunesse socialiste suisse le premier octobre 2012 tombe bien.

H 44  4 y contre la faim dans le monde, mĂŞme si, ĂŠvidemment, nous ne pouvons agir quâ&#x20AC;&#x2122;au niveau suisse. Au moins, nous faisons tout ce que          4  <  @  @        ?   service de lâ&#x20AC;&#x2122;humanitĂŠ et non le contraire. La responsabilitĂŠ individuelle, si chère Ă  la droite, ne comporte visiblement pas dâ&#x20AC;&#x2122;aspect de conscience individuelle ou dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠthique. Pour moi, il est totalement incomprĂŠhensible que des gens puissent souhaiter sâ&#x20AC;&#x2122;enrichir au point     * liers de personnes. Alors puisque ces milieux semblent sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre dĂŠbarrassĂŠ de leur conscience, il est grand temps de leur poser des limites. Et     @@ {  {  4   :<      anime notre sociĂŠtĂŠ. Alors après avoir potassĂŠ des prĂŠavis sur la rĂŠfection dâ&#x20AC;&#x2122;une canalisation, la construction dâ&#x20AC;&#x2122;une piscine ou encore lâ&#x20AC;&#x2122;achat dâ&#x20AC;&#x2122;une ĂŠchelle pour un camion de pompier, un retour aux sources de mon engagement ne me     {         plus !

;>   <      grandes banques comme UBS ou Credit Suisse et encore par des 4   /   ~  _      sionner augmentant encore leur puissance) participent largement Ă  la spĂŠculation alimentaire. Selon certaines statistiques, notre marchĂŠ   @!"$ @mentaires. Cette spĂŠculation est nocive parce quâ&#x20AC;&#x2122;elle augmente arti                 entières. Alors que lâ&#x20AC;&#x2122;introduction des matières premières en bourse a    :      >`   en autorisant une telle spĂŠculation sur notre territoire, nous permet>     4>   voire de les tuer. Il est temps que cela cesse. Certes, en interdisant quâ&#x20AC;&#x2122;au niveau national nous ne rĂŠglerons pas le problème dans sa globalitĂŠ, mais au moins nous montrerons au monde entier quâ&#x20AC;&#x2122;il est possible dâ&#x20AC;&#x2122;interdire cette pratique. Il faut aussi rappeler que lâ&#x20AC;&#x2122;initiative demande en cas dâ&#x20AC;&#x2122;accepta H` 44  interdiction de cette pratique au niveau monH   <  bien nĂŠcessaire, pour arrĂŞter de commettre ces            [ < avoir changĂŠ de cap par rapport au secret bancaire, il est temps pour la Suisse de continuer sur une voie de modernisation ĂŠthique de sa  <   qui a des rĂŠpercussions dĂŠsastreuses pour des ĂŞtres humains. H  >  > @


POINT Dâ&#x20AC;&#x2122;ORGUE

POINTS FORTS SOCIALISTES â&#x20AC;&#x201C; 5 N ° 57 â&#x20AC;&#x201C; D Ă&#x2030; C E M B R E 2 0 1 2

I N I T I AT I V E J S : S TO P Ă&#x20AC; L A S P Ă&#x2030; C U L AT I O N

QUE PROPOSE Lâ&#x20AC;&#x2122;INITIATIVE?

Lara Martelli membre du comitĂŠ JSV Lausanne

LA FAIMâ&#x20AC;Ś DE Sâ&#x20AC;&#x2122;INVESTIR Pourquoi sâ&#x20AC;&#x2122;engage-t-on en politique ? Pour lutter contre les inĂŠgalitĂŠs. Nous sommes au XXIe siècle et mĂŞme si des amĂŠliorations on ĂŠtĂŠ constatĂŠes, la faim reste la plus grande des inĂŠgalitĂŠs.

 4@        +(! Ă  14.7 entre 2001 et 2012 selon lâ&#x20AC;&#x2122;Institut International de recherche sur les politiques alimentaires (citĂŠ dans Lâ&#x20AC;&#x2122;Espresso du 18 octobre 2012). Les progrès les plus spectaculaires ont ĂŠtĂŠ enregistrĂŠs en Asie mĂŠridionale et en Afrique sub-saharienne. Mais ces rĂŠsultats ne doivent pas conduire Ă  un optimiste bĂŠat. Dâ&#x20AC;&#x2122;ici 2050, la Terre comptera 9 milliards dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtres humains, qui selon les experts, consommeront comme 12 milliards dâ&#x20AC;&#x2122;individus, tous voulant se nourrir au mĂŞme niveau : B 4 de ne pas gaspiller la nourriture et donc dâ&#x20AC;&#x2122;en :  @  >      de spĂŠculation. Ces dernières annĂŠes, nous nous sommes fait connaitre par notre combat contre les salaires abusifs (1:12), un texte dont lâ&#x20AC;&#x2122;application toucherait la Suisse. Avec lâ&#x20AC;&#x2122;initiative contre la spĂŠculation sur les produits alimen   ^;   une action dâ&#x20AC;&#x2122;envergure internationale. Lâ&#x20AC;&#x2122;engagement des :  

dâ&#x20AC;&#x2122;autant plus important, que de nombreuses sociĂŠtĂŠs de nĂŠgoce de matières premières  @    :    culièrement dans lâ&#x20AC;&#x2122;arc lĂŠmanique. Il est donc urgent que le dĂŠbat public sur leurs pratiques et leurs consĂŠquences se tienne. Et quoi de mieux quâ&#x20AC;&#x2122;une initiative pour forcer le dĂŠbat :7 Pour nous prĂŠparer Ă  cette campagne, nous  Â&#x20AC; ^  4    4   4   4     H

     3Â&#x201A;Â&#x201E;    tions alimentaires, il a ĂŠtĂŠ au front. Il dĂŠclare : ÂŤ Les lois du marchĂŠ font que seule la demande solvable est comblĂŠe. Elles imposent lâ&#x20AC;&#x2122;ignorance dĂŠlibĂŠrĂŠe du fait que lâ&#x20AC;&#x2122;alimentation est un droit humain, un droit pour tous. Âť Avec notre initiative, nous concrĂŠtisons le slogan : penser globalement, agir localement.

Lâ&#x20AC;&#x2122;initiative stop Ă  la spĂŠculation met le verrou Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;enrichissement des spĂŠculateurs. Comme les sauterelles, les marchĂŠs ďŹ nanciers sont Ă  la constante recherche de nouveaux champs Ă  exploiter. Il est pour cela urgent de mettre un frein Ă  cette pratique. La spĂŠculation est superďŹ&#x201A;ue dans tous les domaines et ne sert quâ&#x20AC;&#x2122;Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;enrichissement des super-riches et des entreprises aux dĂŠpens des plus pauvres. Inversons cette tendance et, pour commencer, mettons ďŹ n Ă  la forme la plus rĂŠpugnante de cette usine Ă  proďŹ ts.

Avec cette initiative nous contribuons Ă  la lutte contre la faim dans le monde. Les matières premières agricoles tombent de plus 4     Seule une petite portion du commerce de biens alimentaires se rĂŠalise dans lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠchange de matières rĂŠelles, tandis que pour la plupart il sâ&#x20AC;&#x2122;agit de paris en bourse et entre des ins   H    @   >    :@  >        >   des millions dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtres humains dans la faim. Â&#x2026;  :     @  bas sont les prix. Nous combattons ĂŠgalement la spĂŠculation sur les produits alimentaires au bon endroit. Une très grande partie de la spĂŠculation sur les biens alimentaires a effectivement lieu en Suisse et les plus grandes entreprises du commerce des matières premières du monde    <4      :  lutte contre le commerce de la faim doit pour  

   ^ >     :    B est temps que la Suisse donne le bon exemple et quâ&#x20AC;&#x2122;elle sâ&#x20AC;&#x2122;engage ĂŠgalement pour une interdiction au niveau international. JSS

La JSV parodie les spĂŠculateurs lors dâ&#x20AC;&#x2122;un stand de rĂŠcolte de signatures !


POINT CH

6 â&#x20AC;&#x201C; POINTS FORTS SOCIALISTES N ° 57 â&#x20AC;&#x201C; D Ă&#x2030; C E M B R E 2 0 1 2

AD DU PSS

BRĂ&#x2C6;VES FĂ&#x2030;DĂ&#x2030;RALES

GaĂŠtan Nanchen secrĂŠtaire gĂŠnĂŠral adjoint Lausanne

A lâ&#x20AC;&#x2122;orĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;une session, les parlementaires socialistes sont tels des paysans devant leur champ. Entre inquiĂŠtude et espoir, nous observons les ordres du jour comme une terre noire et nue dâ&#x20AC;&#x2122;oĂš jailliraient les ďŹ&#x201A;oraisons. Est-ce que les graines plantĂŠes dans les commissions rĂŠussiront Ă  pousser ? Pourrons-nous rĂŠcolter les fruits de notre travail ?

Â&#x2020;> bonne cuvĂŠe. Au Conseil des Etats, lâ&#x20AC;&#x2122;obstina  >       @ : Conseil des Etats a votĂŠ Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;unanimitĂŠ un crĂŠdit de 6,4 milliards de francs, dont une bonne partie pour la Suisse romande, pour le dĂŠveloppement du rĂŠseau ferroviaire. Au cĹ&#x201C;ur du      4    qui permettra dâ&#x20AC;&#x2122;amĂŠliorer lâ&#x20AC;&#x2122;offre tant sur  /<;/       4; ^   part dĂŠsormais au Conseil national. Ensuite             

 [   H des Etats, Swissness, qui protège le savoir          :  pour lâ&#x20AC;&#x2122;instant aux lobbies de lâ&#x20AC;&#x2122;industrie alimentaire. La dĂŠfense de lâ&#x20AC;&#x2122;appellation suisse est indispensable pour sauver les emplois de la dĂŠsindustrialisation et lâ&#x20AC;&#x2122;agriculture des effets nĂŠfastes de la mondialisation. Au national, la notion de responsabilitĂŠ soli      Parlement, grâce au travail de nos camarades. Et pour ne pas gâcher notre plaisir, nous nous prĂŠparons Ă  une vraie bataille rĂŠfĂŠrendaire contre lâ&#x20AC;&#x2122;ouverture des shops 24 heures sur 24, crasse proposition du vice-prĂŠsident du PLR suisse, Christian LĂźscher. GĂŠraldine Savary

THUN EST PAS TRĂ&#x2C6;S ROSE AU PSS Lâ&#x20AC;&#x2122;AssemblĂŠe des dĂŠlĂŠguĂŠ-e-s du PSS Ă  Thoune a pris une dĂŠcision nocive pour la crĂŠdibilitĂŠ de notre parti : accepter, sous conditions, les dons de certaines entreprises. MĂŞme si les dĂŠlĂŠguĂŠ-e-s ont souhaitĂŠ mettre des critères pour limiter ces dons, notre indĂŠpendance est dĂŠsormais fortement mise Ă  mal. Toutefois, nous avons perdu une bataille, certes, mais nous nâ&#x20AC;&#x2122;avons pas perdu la guerre et nous allons continuer Ă  nous battre pour un PS Suisse indĂŠpendant et libre.

Les dĂŠlĂŠguĂŠ-e-s vaudois-es Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;AD du PS ;     >R+  @ 7Â&#x201E;        personnes morales. A la rĂŠsolution des sections romandes, qui demandaient que tout don dâ&#x20AC;&#x2122;en-

NOUS AVONS PERDU UNE BATAILLE, MAIS PAS LA GUERRE! treprise soit refusĂŠ, lâ&#x20AC;&#x2122;AD a dit non Ă  98 voix contre 94. 4 petites voix, dans une ambiance de vote un peu confuse. 4 petites voix qui rendent la dĂŠfaite amère. Mais 4 petites voix qui nous donnent ĂŠgalement un certain espoir. Car le combat va continuer. Une telle dĂŠcision

      5;; matière. Nous allons Êtudier la possibilitÊ de convoquer un congrès extraordinaire pour que la base puisse, en toute dÊmocratie et en toute         cette question Êpineuse. Les dÊlÊguÊ-e-s ont donc acceptÊ la version du    5;;    

quelques règles pour accepter les dons dâ&#x20AC;&#x2122;entreprises. Le PS nâ&#x20AC;&#x2122;acceptera, outre les dons de personnes privĂŠes, que lâ&#x20AC;&#x2122;argent de coopĂŠratives, de sociĂŠtĂŠs gĂŠrĂŠes par leur personnel ou dâ&#x20AC;&#x2122;associations, bref limiter les dons selon       Htion est toutefois très bancale : par exemple, \  3 ! grande banque de Suisse possède des parts de )@ @          @   ^        &:@ ment de nombreux autres exemples tout aussi scandaleux. Mais câ&#x20AC;&#x2122;est surtout la valeur dâ&#x20AC;&#x2122;indĂŠpendance du parti socialiste suisse qui est     y    :      Â&#x20AC;     prises pour des intĂŠrĂŞts privĂŠs et non dans lâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrĂŞt gĂŠnĂŠral que nous dĂŠfendons ardemment. H           cation de la loi sur lâ&#x20AC;&#x2122;asile, lâ&#x20AC;&#x2122;AssemblĂŠe des dĂŠlĂŠguĂŠ-e-s du PSS a suivi la position du 5;) ; >  @    de chacun-e, les dĂŠlĂŠguĂŠ-e-s ont choisi par 114 voix contre 92 de renoncer Ă  un soutien au rĂŠfĂŠrendum. Tou-te-s les camarades qui se sont exprimĂŠ-e-s estiment que cette rĂŠvision @   4  le rĂŠfĂŠrendum nâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait pas une solution pour aider les personnes concernĂŠes et a privilĂŠgiĂŠ, comme le demandaient les femmes socialistes suisses, lâ&#x20AC;&#x2122;option de lancer, avec une large coalition, une initiative sur la politique migratoire avec comme principe de base la notion de ÂŤun travail, un permisÂť.


POINT COMMUN

POINTS FORTS SOCIALISTES â&#x20AC;&#x201C; 7 N ° 57 â&#x20AC;&#x201C; D Ă&#x2030; C E M B R E 2 0 1 2

AC T UA L I T Ă&#x2030; S D E S S E C T I O N S

MOUDON LA DĂ&#x2030;SERTION COMME SOLUTION?

Grandson Moudon Rolle

La nouvelle est tombĂŠe abruptement ďŹ n novembre. Le service commercial de la gare de Moudon sera fermĂŠ au 31 dĂŠcembre 2012. Motifs invoquĂŠs par les CFF : la sĂŠcuritĂŠ nâ&#x20AC;&#x2122;est pas suffisante.

  :   4       quâ&#x20AC;&#x2122;ils ne veulent pas continuer ainsi, câ&#x20AC;&#x2122;est Ă   :   4       [      ?  mesure nâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait prise. Pourtant, il existe des solutions pour sĂŠcuriser 4 ^  H``^ Philippe Schmidt (24 heures du 27 novembre) Â&#x2C6;Â&#x201A;@ >  4  de Moudon, mais cela nous coĂťterait trop

GRANDSON UNE PĂ&#x2030;TITION POUR LES ENFANTS! cherÂť. Avec cette dĂŠclaration, les habitants de la rĂŠgion ont clairement lâ&#x20AC;&#x2122;impression dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre  :  !<   & @  y   Moudon, cela ne vaut pas la peine dâ&#x20AC;&#x2122;investir. Merci ! 5  H``    des raisons de sĂŠcuritĂŠ... quâ&#x20AC;&#x2122;en est-il de la      7  H``  pas, comme les autoritĂŠs cantonales et com   @ >   7  stratĂŠgie de Mme de Quattro est-elle de battre en retraite et laisser le champ libre aux agres 7 Ce nâ&#x20AC;&#x2122;est en tout cas pas la stratĂŠgie du PS Moudon. Nous avons lancĂŠ une pĂŠtition pour combattre cette fermeture et avons bien lâ&#x20AC;&#x2122;intention       : :     4 [ <X   < 1â&#x20AC;&#x2122;000 signatures, signe que la population est sensible Ă  notre pĂŠtition ! La dĂŠsertion nâ&#x20AC;&#x2122;est pas la solution. A la lâchetĂŠ,   <  4 @ H``

 donner et sĂŠcuriser la gare de suite. Olivier Barraud

La section du parti socialiste de Grandson, en collaboration avec les Verts, lance une pĂŠtition pour des locaux scolaires suffisants et adaptĂŠs!

Depuis plusieurs annĂŠes, les ĂŠlu-e-s socialistes locaux attirent lâ&#x20AC;&#x2122;attention des autoritĂŠs sur lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtat dĂŠplorable des ĂŠquipements scolaires de / [       une pĂŠnurie importante de locaux qui sâ&#x20AC;&#x2122;est manifestĂŠe Ă  la rentrĂŠe scolaire 2012, avec des cours donnĂŠs provisoirement dans les couloirs ! Il parait essentiel que la MunicipalitĂŠ de /        4   amĂŠliorer la situation de ses ĂŠlèves. Dans  ) H<4     ?  entièrement refaits, les locaux pour les ensei4    

    :        sont vÊtustes, voire carrÊment inexistant. En plus de pÊnaliser les Êlèves, les conditions ont >       4   peuvent tout simplement faire leur travail.  5;  /         ces prochaines semaine pour rÊcolter des signatures ! GaÊtan Nanchen

ROLLE DU CHANGEMENT POUR LE GREEN BUS ROLLE (GBR) Sous lâ&#x20AC;&#x2122;impulsion de la majoritĂŠ de gauche Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcutif, les bus rollois se transforment pour mieux rĂŠpondre aux attentes de la population.

Depuis le changement dâ&#x20AC;&#x2122;horaire des transports @  k  @  '"+'  /Â&#x160;\   pas que desservir la Perle du LĂŠman et tourner        &     de rĂŠpondre Ă  la demande de la population de    /  Â&#x160; \     -

>    Â&#x2020;  /Â&#x160;\   trois fois Ă  travers Rolle en raison dâ&#x20AC;&#x2122;une cadence semi-horaire des trains RegioExpress   &  courses par heure sont assurĂŠes dans Rolle la  Â&#x2020;      > /Â&#x160;\  cadence semi-horaire entre Luins & Tartegnin. Cela a permis dâ&#x20AC;&#x2122;offrir aux habitants des communes de lâ&#x20AC;&#x2122;ouest une excellente desserte sur

la gare de Rolle. Les ĂŠlèves habitant Bursinel, Â&#x2020;:4     pour se rendre au collège du Martinet. Dâ&#x20AC;&#x2122;ici

  '"+!     ?     4  Â&#x152;`>   /Â&#x160;\   4 en attendant une cadence semi-horaire sur toutes les lignes de CarPostal. CĂŠdric Echenard


P O I N T D â&#x20AC;&#x2122; E XC L A M AT I O N

POINTS FORTS SOCIALISTES â&#x20AC;&#x201C; 8 N ° 57 â&#x20AC;&#x201C; D Ă&#x2030; C E M B R E 2 0 1 2

COUP DE POINT Laurent Guidetti conseiller communal Lausanne

ÂŤOUI AU VRAI TOIT!Âť

 +!  @      H &           parlement : on garde le nom Rosebud, mais on            :  : [      rement sa place entre des bâtiments aussi diffĂŠrents que le Château, lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne AcadĂŠmie et la cathĂŠdrale, on passe Ă  un pastiche de grange @ \< ::disĂŠ, complètement incongru dans ce contexte et nâ&#x20AC;&#x2122;arrivant pas plus Ă  se cacher. La mesure permet de diviser les forces rĂŠfĂŠrendaires et dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠviter le risque dâ&#x20AC;&#x2122;un vote populaire. Le processus est considĂŠrĂŠ comme habile. Alors certes, les campagnes politiques sur des       au mĂŞme risque : le regroupement des opposant-e-s au fond et Ă  la forme, de celles et ceux qui sont contre le bĂŠton (ou le mĂŠtal dâ&#x20AC;&#x2122;un toit) avec celles et ceux qui sont contre le principe de dĂŠpenser lâ&#x20AC;&#x2122;argent du contribuable pour un

_    > 4 *@4>\ j;   nement de situation vraiment surprenant, les ) >       4@  des questions pourtant fondamentales : peut-on

4           >  75  neux avec les centres historiques alors que la     @7 &  @4       7Â&#x201A;4  faire de la plus noble institution politique vau @  75 tention est-elle focalisĂŠe sur cet ĂŠpiphĂŠnomène alors que pullulent les centres commerciaux Ă    44  7 Avec le recul, force est de constater que Rosebud gagne en ÂŤ vaudoiserie Âť. Comme souvent dans ce canton, la recherche dâ&#x20AC;&#x2122;un consensus amène Ă  faire les choses Ă  moitiĂŠ quand bien

?         \@ originel. En lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtat, le consensus rĂŠsonne beaucoup plus Ă  la dictature de celui qui gueule le plus fort quâ&#x20AC;&#x2122;Ă  un vĂŠritable choix dĂŠmocratique, :   > <  @   Dans cette optique, faut-il laisser les tenants dâ&#x20AC;&#x2122;une vision passĂŠiste de lâ&#x20AC;&#x2122;architecture et de lâ&#x20AC;&#x2122;urbanisme monopoliser le dĂŠbat et dĂŠcider en     :  7 3  il lancer un nouveau rĂŠfĂŠrendum nommĂŠ cette fois ÂŤ oui au vrai toit ! Âťâ&#x20AC;Ś

JOYEUSES FĂ&#x160;TES Le comitĂŠ directeur, la prĂŠsidence et le secrĂŠtariat du parti socialiste vaudois vous :Â&#x201A;Â&#x2018; <@ ? 5         +k @ '"+'Y '"+!

IMPRESSUM

Dans le dĂŠbat budgĂŠtaire de Lausanne, le Conseil communal a refusĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;augmenter le prix des entrĂŠes de piscine et des crĂŠmations. La Municipale en charge des

 `  /     mesures dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠconomie prendre lâ&#x20AC;&#x2122;eau ou partir   7

Patrick Aebischer veut augmenter les taxes dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudes des ĂŠtudiant-e-s. Après avoir construit un learning center cher Ă  Rolex, il souhaite probablement  <&5` qui en portent une ! DĂŠsormais, pour rĂŠussir sa vie, il faut non seulement avoir une Rolex

    : 

    /  H  de refuser un poste Ă  Pierre-Yves Maillard pour la rĂŠdaction de ses discours prĂŠsidentiels. Se rend-elle compte @4  >  4  7

Pour montrer une explosion des Â?@4'"+!     5\       : 4      directs Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;agriculture dans la facture socialeâ&#x20AC;Ś Parce que le social, pour le PLR,     @7

Â&#x2026; @   /  H  refusĂŠ une nouvelle fois lâ&#x20AC;&#x2122;ouverture des magasins deux dimanches de lâ&#x20AC;&#x2122;Avent dans le canton. Si la gauche a plaidĂŠ la protection des salariĂŠs de la vente, la droite ĂŠtait divisĂŠe entre reprĂŠsentants des Eglises et des Temples de la consommation. La branche des grandes surfaces sâ&#x20AC;&#x2122;est rendue compte *  @    ^:Â&#x201A;Â&#x2018;

Responsable de parution: GaĂŠtan Nanchen Adresse de rĂŠdaction: Chauderon 5, 1003 Lausanne Contact: 021 312 97 57 gaetan.nanchen@ps-vd.ch Maquette : Atelier GĂŠtaz Abonnement : 25 francs


Points Forts n°57 décembre 2012  

Le n°57 du journal du parti socialiste vaudois

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you