Issuu on Google+

N°571 - LUNDI 21 MAI 2012

le bulletin du partiradicalde gauche

Le prochain Congrès du PRG aura lieu

les 28, 29 et 30 septembre 2012 au Parc Floral de Paris. Vous recevrez prochainement tous les documents nécessaires à votre inscription. Il n’y aura pas d’Université d’été cette année.

ÉDITO

TOUT COMMENCE MAINTENANT

C

’est une vague de joie, de joie collective, qui a déferlé sur le pays, ce dimanche 6 mai à 20h précises, quand le visage de François Hollande est apparu sur nos écrans. Un de ces moments où la politique et l’histoire se rencontrent et se confondent. La fête fut belle, à Tulle puis, à Paris, où la place de la Bastille eut un air de mai 1981 – même si à de nombreux égards les victoires de 1981 et de 2012 ne se ressemblent que peu. Devant une foule immense, j’ai pu voir la communion d’un président élu et d’un peuple. Cette recherche de la proximité – là où le pouvoir tend à éloigner – est le ferment de la relation que François Hollande noue avec les Français. Elle sera, je n’en doute pas, avec l’exigence de rassemblement, l’essence de la « Présidence normale ». Dès le 7 mai, la gauche s’est mise au travail et à la campagne a succédé la transition. L’héritage du président sortant est lourd. Lourd des échecs à remplir les objectifs qu’il s’était assigné (en termes de croissance, de pouvoir d’achat, de compétitivité ou de lutte contre le chômage). Lourd aussi des nombreuses divisions – sociales, générationnelles, territoriales – amplifiées par cinq années d’une politique de violence. L’analyse des résultats des deux tours de l’élection présidentielle nous en a apporté la confirmation, François Hollande hérite d’un pays divisé.

FIN DE CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE P.4 le bulletin du partiradicalde gauche

SÉNAT : RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION P.6

Avant même son investiture, le président élu s’est attelé au dossier de la crise européenne, qui connaît un énième rebondissement en Grèce. Lors de la campagne des primaires j’avais fait le constat suivant : « la réponse à la crise ne passera pas par un accord financier provisoire ni des plans d’austérité nationaux, mais par une solidarité institutionnelle, un encadrement communautaire des budgets nationaux et des politiques de relance cohérentes menées au niveau européen ». Aujourd’hui, je maintiens que c’est par l’Europe fédérale que notre continent sortira de la crise. L’élection de François Hollande a, dans les pays de l’Union Européenne, entraîné un frémissement en ce sens.

le bulletin du partiradicalde gauche

RÉACTIONS À L’ÉLECTION DE F. HOLLANDE P.8 SOMMAIRE

Instances P2 / Campagne présidentielle P4 / Sénat P6 / En Mouvement P7 / Communiqués P8

Le redressement de la France ne sera possible que si l’on donne à François Hollande les moyens de mener sa politique. La droite argue du fait que si les Français, comme ils semblent le souhaiter, donnent à François Hollande une majorité à l’Assemblée nationale, la gauche aurait « tous les pouvoirs ». Nous leur rétorquons que la droite, il n’y a pas si longtemps, s’était plutôt bien accommodée de détenir tous les leviers. De surcroît, François Hollande l’a répété tout au long de la campagne, il ne compte pas être « président de tout et responsable de rien ». Il promeut au contraire une présidence qui respecte la séparation des pouvoirs, les partenaires sociaux. Il fait sienne la devise de Montesquieu « Pour qu’on ne puisse pas abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir ». C’est là une autre rupture avec la présidence sortante. Jean-Michel Baylet Président

DERNIÈRE MINUTE ! Félicitations à Christiane Taubira et Sylvia Pinel, nommées respectivement Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et Ministre déléguée à l’Artisanat, au Commerce et au Tourisme dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. 1 le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche


INSTANCES

COMPTE-RENDU DU BUREAU NATIONAL DU 9 MAI 2012

IL FAUT DONNER AU NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE UNE MAJORITÉ À L’ASSEMBLÉE NATIONALE POUR ENGAGER LES RÉFORMES PRÉSENTS : E. Aït, G. Alayrac, A. Alessandrini, G. Augé, JM. Baylet, JP. Benoit, P. Blanc, Th. Braillard, JB. Bros, C. Brunet-Lechenault, M. Cattin, P. Cédan, G. Charasse, Y. Collin, F. Dalongeville, M. Dary, P. De Cazenove, P. Dhaille, J Dusseau, G. Esclopé, R. Flahaut, B. Ferrand, B. Fournier, N. Garnier, P. Giacobbi, M. Gitton, L. Goldgrab, Ch. Goubert, L. Graille, M. Guénoux, F. Guinion, J. Hollard, F. Huwart, Th. Jeantet, Y. Juin, J. Krabal, PE. Lalmy, O. Maillebuau, D. Martin, A. Mazzorana, J. Mézard, P. Molinoz, E. Montes, F. Moulin, J. Mutez, FX. Perrault, JP. Plancade, Ch. Pommeray, G. Porcheron, JC. Requier, SE. Reviriego, A. Sainjon, RG. Schwartzenberg, A. Sutra, R. Vall. EXCUSÉS : Y. Bertrand, B. Biteau, L. Calligé, JL. Clément, J. Dominici, J. Dubié, A. Friedenberg, J. Gonzalez, JF. Hory, Ch. Knopfer, F. Laborde, O. Mergaux, H. Mesnager, Ch. Migot, M. Montet, F. Naud, D. Orliac, M. Ory, D. Paris, JC. Picard, S. Pinel, H. Puil, JH. Quérol, Ch. Raiga-Clemenceau, S. Raynaud, F. Rény, S. Saint-André, J. Zuccarelli. (Erratum : Le sénateur du Lot JC Requier était présent et non excusé au Bureau National du 23 avril 2012).

L

Le Président Jean-Michel Baylet ouvre ce Bureau National en se réjouissant que la France ait enfin un Président de la République de gauche. Le PRG a beaucoup contribué au succès de cette élection, par la présence de ses représentants dans l’équipe de campagne notamment, dans tous les meetings également et par l’engagement sur le terrain de nombreux élus et militants. Il remercie Thierry Jeantet, Harold Huwart, Sylvia Pinel, Jacques Mézard et beaucoup d’autres. Il remercie tout particulièrement les

le bulletin du partiradicalde gauche

2

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

JRG qui tout au long de cette campagne ont marqué la présence des radicaux dans les meetings grâce à leurs drapeaux, toujours très visibles. Les radicaux ont été loyaux visà-vis de François Hollande, candidat PS/ PRG. JM Baylet remercie les radicaux de la clairvoyance de leurs choix et de leur sens politique depuis l’entrée dans les primaires citoyennes. Le dénouement de cette campagne est heureux, et les radicaux savourent la victoire. Le Président lui-même a fêté ce succès dimanche place de la Bastille, où monté sur scène, il a prononcé quelques mots devant une foule galvanisée. Environ 300 000 personnes s’étaient rassemblées pour célébrer le triomphe de la gauche. Le 15 mai aura lieu la passation de pouvoir entre le président sortant et le président élu. Ce dernier annoncera le nom de son premier ministre puis le lendemain la formation de son gouvernement. Mais après les scènes de liesse et d’espoir, il faut déjà repartir en campagne et donner au Président de la République une majorité à l’Assemblée Nationale pour engager ses réformes. Car sous l’apparente élégance de N. Sarkozy face à la défaite, la droite n’a renoncé à rien, et surtout pas à sa majorité à l’Assemblée Nationale. JM Baylet pressent que la campagne des législatives sera une campagne très dure, et les négociations âpres.

ANALYSE DU SCRUTIN JM Baylet souligne que F. Hollande a mené une campagne sans faute. Il est resté en permanence sur les 60 propositions de son programme présidentiel, ne variant pas au gré de l’actualité, même dans les moments les plus dramatiques, comme lors des tueries de Montauban et Toulouse. Cette victoire a été possible grâce à l’unité de la gauche et il faut désormais une majorité homogène fondée sur le pacte initial du 1er tour : PS/ PRG/MRC puis avec ceux qui se sont ralliés pour le 2ème tour : EELV et le Front de Gauche. Au plan européen, la rencontre de F. Hollande avec A. Merkel sera déterminante. Le président rappelle que de nombreuses propositions des radicaux ont été reprises dans le programme du candidat, notamment l’Europe fédérale et que cette proposition, décriée pendant les primaires citoyennes, apparaît aujourd’hui pour tous les dirigeants comme le sésame. Et cela se vérifie pour de nombreuses propositions sociétales et concernant la finance également. Cette élection a vu la victoire des idéaux et des propositions du PRG. Elles sont maintenant, grâce aux primaires notamment, clairement identifiées radicales de gauche. Interviennent dans la discussion : Joëlle Dusseau (33) partage l’analyse du Président sur la campagne présidentielle, Paul Gia-


INSTANCES

cobbi (2B) constate la volatilité de l’électorat dans cette élection et regrette qu’elle puisse pencher dans la mauvaise direction sur un simple mot prononcé. Concernant les législatives, le PRG peut gagner une circonscription, peut être même deux en Corse. Julie Hollard (75) souhaite que le parti prépare une motion, en vue du congrès, sur les questions d’immigration, d’intégration, de laïcité. Elle demande aux radicaux intéressés par cette question de la contacter. Gilles Alayrac (75) pense que la question européenne va être centrale dans les semaines à venir et que le PRG doit rappeler haut et fort son positionnement. Il souligne par ailleurs que le discours droitier de N Sarkozy à infusé dans l’opinion publique et que la vigilance républicaine s’impose plus que jamais. Lisbeth Graille, candidate FFE aux prochaines législatives, se dit optimiste quant à la politique que va mener le nouveau Président de la République et pense que deux défis majeurs sont à relever : l’Europe et l’écologie. Claudette Brunet-Lechenault, (71) n’a pas ressenti, à l’inverse, la force et l’espérance de la victoire de 1981 mais cela est sans doute du au fait que les sondages annonçaient une plus large victoire. Pour cette campagne des législatives, il faut prendre en compte la paupérisation des campagnes, dont l’électorat s’est massivement tourné vers l’extrême droite. Interviennent également : Jacques Krabal (02), Jacques Mutez (59) pense qu’en prévision de l’application de la loi sur le non cumul des mandats, le PRG doit commencer dès maintenant à impulser des candidatures au sein du parti. André Sainjon (95) pense que le pays ne connaîtra pas d’état de grâce avec la victoire de la gauche, comptetenu de la crise qui perdure. Il est inquiet de la montée du populisme en Europe. Et il est essentiel, selon lui, de lutter pour la relance et le retour de la croissance. Sandra-Elise Reviriego ajoute que les jeunes du Front National investissent de plus en plus les quartiers et qu’il faut être très attentif et très prudent. Beaucoup de jeunes ont voté FN. Elle ajoute qu’il y a eu 2 millions de votes blancs, c’est un chiffre, selon la présidente des JRG, à ne pas négliger. ELECTIONS LÉGISLATIVES Guillaume Lacroix et Jean-Bernard Bros ont rencontré une délégation du Parti Socialiste le mardi 8 mai pour travailler sur les élections législatives. Le PS est inquiet des triangulaires à venir avec le Front de Gauche notamment. Concernant les circonscriptions radicales : Dans la 8ème des Alpes Maritimes, les 1ère et 2ème des Pyrénées Orientales les candidats radicaux se retirent. Guy Esclopé, président de la fédération des Pyrénées Orientales, a accepté de retirer deux des candidats de la fédération mais demande en contrepartie au national d’interférer auprès du PS local pour que ce dernier accepte de rencontrer les radicaux locaux.

Dans la 9ème des Bouches du Rhône, les 6ème et 7ème de l’Hérault, les radicaux n’acceptent pas de retirer leurs candidatures. Pour la fédération des Bouches du Rhône, le président Michel Dary précise qu’il a reconstitué cette fédération depuis quelques mois. Le département compte 16 circonscriptions et dans 12 d’entre elles, la fédération soutient le candidat socialiste. Enfin, dans la 5ème de l’Aisne, la 1ère de l’Aube, la 6ème de Haute-Savoie et la 5ème de l’Oise, le PS présente un candidat unique de la gauche et le PRG a obtenu que ce soit un radical. Ce sera J. Krabal sur la 5ème de l’Aisne, René Gaudot sur la 1ère de l’Aube, Marie-France Marcos sur la 6ème de Haute-Savoie et Fabrice Dalongeville sur la 5ème de l’Oise. JB Bros conclut en rappelant qu’il reste encore quelques arbitrages à prendre mais que les négociations vont dans le bon sens pour le PRG. Interviennent dans la discussion : FrançoisXavier Perrault (91) relate un problème sur la 7ème circonscription de l’Essonne. Elle est réservée à un candidat EELV/PS mais la fédération PRG veut soutenir le candidat du Modem. Le Président du PRG et le Bureau National n’y sont pas favorables. Paul Dhaille (76), J. Mutez (59), G. Lemaire (02), M. Gitton (92). J. Dusseau (33) regrette que deux femmes figurent parmi les trois candidats qui se retirent. Elle dresse un constat amer de ce déficit de femmes aux

prochaines élections législatives, et rappelle que cela coutera cher au Parti. Y. Juin (17) annonce que sur la circonscription de Pascal Ferchaud, tous les cantons sauf un ont voté majoritairement pour N. Sarkozy. Ce ne sera pas une campagne facile pour le candidat radical de gauche. JM Baylet annonce que les candidats PS/ PRG de l’accord électoral peuvent se prévaloir de l’appellation « Majorité présidentielle » sur leur matériel da campagne. COMMISSION DE CONCILIATION Paul Dhaille, le président de la commission de conciliation, s’est rendu dans le Territoire de Belfort et devra y retourner. Le litige du cercle de Wattrelos est désormais réglé. Une réunion s’est tenue le jeudi 3 mai, en présence de P. Dhaille, et un nouveau bureau a été élu. Subsistent encore des problèmes dans les fédérations du Gard et de l’Essonne. Avant de conclure, le Président annonce que le parti n’organisera pas d’Université d’été cette année mais que le Congrès ordinaire du PRG aura lieu les 28, 29 et 30 septembre 2012 au Parc Floral de Paris.

RÉSULTATS DU 2ÈME TOUR DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

François HOLLANDE : 51,64% Nicolas SARKOZY : 48,36% le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

3


CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE

FIN DE CAMPAGNE

‣ ‣

‣ De g. a d. : Jacques Mézard, président du groupe RDSE, Stéphane Raynaud (Président du Limousin), Daniel Badou (porte-parole pour la Haute-Vienne), JM. Baylet et Raphaël Descamps (secrétaire général de la fédération et porte-parole pour la Corrèze).

Le Président du PRG et co-président du Conseil Politique de François Hollande, Jean-Michel Baylet, était en meeting pour François Hollande, le jeudi 19 avril, aux côtés de Sylvia Pinel, député PRG de la 2e circonscription du Tarn-et-Garonne, à la salle Descazeaux à Castelsarrasin. C’est dans le Limousin, sa terre d’élection, que François Hollande avait choisi de tenir son premier grand meeting d’entre-deux tours. Dans un Zénith de Limoges archi-comble, François Hollande a mis l’accent sur la décentralisation et a annoncé la création d’un ministère pour l’égalité territoriale, afin de lutter contre l’abandon de territoires entiers par le gouvernement sortant. Parmi les Radicaux présents aux côtés de Jean Michel Baylet, il y avait Jacques Mézard, Président du groupe RDSE au Sénat, Gérard Charasse, Président des députés Radicaux de gauche et apparentés à l’Assemblée nationale, ainsi que des élus et des militants des fédérations du Limousin et d’Auvergne. Jean-Michel Baylet était au Palais des Sports de Bercy ce dimanche 29 avril, ainsi que de nombreux responsables et militants du PRG, pour soutenir François Hollande, parmi lesquels Claudette Brunet-Lechenault, Thierry Jeantet, Harold Huwart, Jean-Christophe Mikhaïloff et Julie Hollard et les JRG, toujours très visibles et très motivés. Dans une salle bondée, porté par les ovations de 22 000 personnes, François Hollande a eu du mal à quitter la tribune. Comme un artiste, il s’est offert un rappel : « Je suis la gauche qui doit rencontrer la France toute entière. Je veux que les plus anciens se disent qu’ils n’auront pas vécu seulement 1981. Je veux qu’ils se disent que 2012 a été aussi une date historique pour la République… Je veux que les Français reprennent la longue marche du progrès ».

‣ le bulletin du partiradicalde gauche

4

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

F. Hollande à Toulouse JM Baylet interviewé par O. Mazerolle de BFMTV

Dernier meeting de campagne pour le candidat PS/PRG jeudi 3 mai dans la ville rose. A Toulouse la place du Capitole rassemblait plus de 30 000 personnes, parmi lesquelles de nombreux radicaux. Jean-Michel Baylet, bien sur, et aussi Sylvia Pinel, députée de Tarn et Garonne, Dominique Orliac, députée du Lot, Françoise Laborde, sénatrice de HauteGaronne, Jacques Mézard, président du groupe RDSE au Sénat, JeanClaude Requier, député du Lot, Raymond Vall, sénateur du Gers, Bernard Raynaud et Dominique Salomon, vice-présidents du Conseil Régional de Midi-Pyrénées, Thierry Jeantet, vice-président du PRG et responsable du pôle économie sociale et solidaire dans l’équipe de campagne de F. Hollande, et aussi Christophe Delahaye, conseiller régional, président de


CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE

la fédération de Haute-Garonne et de nombreux militants de la fédération, ainsi que de nombreux militants de la fédération du Tarn-et-Garonne parmi lesquels José Gonzalez, trésorier adjoint du PRG.

JM Baylet au milieu des militants venus fêter la victoire au siège du Parti.

Dimanche 6 mai 2012, victoire de François HOLLANDE à l’élection présidentielle De nombreux militants et surtout des JRG se sont rassemblés au siège du PRG pour le début de soirée, en attendant les résultats de 20h. Puis les journalistes annoncent le nom du nouveau Président de la République et c’est une explosion de joie qui envahit les locaux ! Le candidat PS/PRG remporte cette élection. Vers 21h30 une grande majorité des militants présents quitte le siège pour rejoindre la Place de la Bastille où se trouve Jean-Michel Baylet. Le président du PRG monte sur scène, devant une foule immense, pour féliciter les électeurs et se réjouir avec eux de cette victoire historique.

Trois candidates FFE (de droite à gauche : Muriel Guenoux, Saliha Ayadi et Stéphanie Bowring)

‣ l’attente des résultats…plutôt sereine si l’on en croit la presse étrangère..

20h00 et l’annonce du résultat tant espéré !

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

5


SÉNAT

Le ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement a répondu le 10 mai 2012 à la question posée PAR LE SÉNATEUR DE TARN-ET-GARONNE, JEAN-MICHEL BAYLET SUR LES RETARDS PRIS PAR EDF-AOA DANS L’EXÉCUTION DE SES OBLIGATIONS (TEXTE DE LA QUESTION PARU DANS LE BULLETIN RADICAL N°568, PAGE 8)

S

Selon l’article L. 314-1 du code de l’énergie, EDF et les entreprises locales de distribution sont tenues de conclure, lorsque les producteurs intéressés en font la demande, un contrat pour l’achat de l’électricité produite sur le territoire national par les installations de production photovoltaïques. L’énergie photovoltaïque a connu un développement très important ces dernières années, suite notamment à une baisse rapide des coûts de production, conjuguée à un tarif d’achat avantageux. Le principal acheteur obligé, EDF, a ainsi dû faire face à une augmentation importante des demandes de contrat d’achat. Les évolutions rapides du mécanisme de soutien, ont alors entraîné des retards ou des dysfonctionnements dans le traitement de certains dossiers. Des retards dans l’établissement et l’envoi des contrats d’achats sont notamment apparus au cours du premier semestre 2011. L’acheteur obligé a alors mis en place une cellule de réclamation en vue de faire face à ce pic d’activité et les équipes de gestion ont été renforcées. Ces actions ont permis de traiter la plupart des retards incriminés. Les retards subsistants correspondent à des dossiers clairement identifiés qui sont traités avec la plus grande attention. Depuis le second semestre 2011, des dysfonctionnements ont été constatés dans le paiement de certaines factures d’achat. Il convient de noter que l’acheteur obligé gère de l’ordre de 160 000 factures d’achat en 2011, trois fois plus qu’en 2010 et six fois plus qu’en 2009. Pour faire face à cette évolution très importante des volumes, EDF-OA a renforcé ses équipes. Si on note une diminution de la proportion des factures réglées hors délai, les services d’EDF-OA ont mis au point plusieurs outils pour améliorer encore les délais de traitement. Des investissements importants ont ainsi été réalisés pour mettre en place de nouveaux systèmes d’information en vue d’améliorer l’interface entre les acteurs du processus de raccordement. Des outils permettant une gestion optimisée des dossiers ont également

été développés, comme la mise en place d’un accueil téléphonique, d’un service de gestion des réclamations et d’un service de numérisation des courriers entrants. Le dispositif d’accompagnement des producteurs a de plus été renforcé, notamment par la mise en place d’une aide accrue à la rédaction des factures. En effet, la facture doit être établie par le producteur et envoyée sous forme papier à l’acheteur obligé. Si la quasi-totalité des factures réalisées par voie électronique sont validées et acceptées par l’acheteur obligé, seule une partie des factures élaborées par voie papier le sont, l’autre partie devant être retournée au producteur pour correction. Ces retards pouvant être source de désagrément pour les producteurs, les outils développés par EDF ont vocation à réduire la proportion de ces factures refusées. La mise en place d’instances d’échanges avec les représentants des producteurs renforcera la coopération entre les parties prenantes. À plus long terme, la mise en place d’un service de facturation dématérialisée pourra permettre un meilleur accompagnement des producteurs particuliers.

QUESTION ÉCRITE RELATIVE À L’APPLICATION DE LA LOI N°2010-737 PORTANT RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION déposée par Jean-Michel Baylet, sénateur de Tarn et Garonne, le 3 mai 2012

M

M. Jean-Michel Baylet attire l’attention de M. le ministre de l’économie, des finances et de l’industrie sur la loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation (loi Lagarde), dont la pleine application est effective depuis un an. En effet, l’UFC-Que choisir de Tarn-et-Garonne vient de rendre publics les résultats d’une enquête sur la distribution du crédit à la consommation et, particulièrement, sur les demandes de crédits dans les magasins du département pour des achats de plus de 1 000 euros,

le bulletin du partiradicalde gauche

6

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

seuil à partir duquel une offre alternative au crédit renouvelable doit être proposée et la solvabilité de l’emprunteur vérifiée. Les résultats apparaissent préoccupants. Ainsi, contrairement à ce qu’exige la loi, aucune demande de crédit renouvelable n’a fait l’objet d’une proposition alternative de crédit amortissable. Pire, lorsqu’un crédit « gratuit » ou amortissable est proposé, le souscripteur est contraint de prendre une carte de fidélité qui, dans un cas sur deux, comporte un crédit renouvelable. Si les éléments de coût de crédit sont désormais plus lisibles, la remise de la fiche récapitulative n’est effective que dans 75 % des cas alors qu’il s’agit pourtant d’une obligation légale. Ce manque de transparence constitue une entrave à la concurrence entre les enseignes. La vérification de la solvabilité reste le point le plus problématique puisque aucune question relative à leur solvabilité n’a été posée aux emprunteurs. Or l’examen de la solvabilité, imposé par la loi Lagarde, est indispensable pour s’assurer de la faculté de remboursement de l’emprunteur et éviter ainsi les situations de surendettement. Par conséquent, il lui demande de bien vouloir préciser les mesures que le Gouvernement compte mettre en œuvre afin de garantir l’application de la loi du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation et, ainsi, de lutter efficacement contre le surendettement


EN MOUVEMENT

Actualités

Fédérations

v LE VICE-PRÉSIDENT THIERRY JEANTET, ET PASCAL-ERIC LALMY, secrétaire national à la laïcité, ont participé aux meetings organisés au Mans et à Bourges pour soutenir le PS lors du 1er mai.

v LA PRÉSIDENTE DES JRG, SANDRA-ELISE REVIRIEGO, a participé, dans le cadre de la campagne présidentielle, à un meeting de soutien à François Hollande, à Agen, le 26 avril, avec Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine, et Jérôme Cahuzac, député maire de Villeneuve sur Lot, notamment, en présence de Jean-Louis Matéos, président de la fédération PRG de Lot-et-Garonne et des militants de la fédération.

v Bienvenue à Gérard Perrissin-Fabert, conseiller municipal du Grand-Bornand et conseiller régional, qui rejoint la fédération radicale de gauche de Haute-Savoie. v La Lettre n°13 des Radicaux de Dordogne est consacrée à la campagne en faveur de François Hollande.

Carnet DÉCÈS Le président du PRG, JeanMichel Baylet a appris avec beaucoup de peine le décès de notre ami Dany Tétot, président de la fédération d’Indre et Loire. Cet humaniste passionné et raisonné, responsable national de l’Association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation où il exerçait un magistère rigoureux d’éducation auprès des jeunes générations, avait été président de notre fédération de Haute Marne où il était élu avant d’être jusqu’à aujourd’hui celui de la fédération d’Indre et Loire. Il présente à sa famille ses plus sincères condoléances et celles de tous les militants radicaux qui garderont un souvenir ému de Dany.

MESSAGE DE FÉLICITATIONS DE NOS AMIS RADICAUX ARGENTINS APRÈS L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

FELICITACIONES.....NOS HAN HECHO RECUPERAR ALGUNAS ESPERANZAS DE CAMBIO!!!

Félicitations ! Vous nous avez redonné des espoirs de changement !!!

Estimado Jean Michel y amigos del partido radical

Cher Jean-Michel, et amis du PRG,

Les envío un fuerte abrazo con mis felicitaciones por el trabajado que han llevado adelante y que planta a Francia como una gran esperanza de apertura hacia el resto del viejo mundo. Realmente nos entusiasma y nos conmina a no bajar los brazos....que desde luego no los bajamos jamás pero a veces....nos intenta ganar el desaliento ante el avance de voces reaccionarias a ultranza.

Recevez mes cordiales amitiés et mes félicitations pour le travail mené à bien. Qu’il advienne en France un grand esprit d’ouverture envers le reste de l’ancien monde. Nous sommes vraiment enthousiasmés et cela nous encourage à ne pas baisser les bras… bien évidemment nous ne les baissons jamais même si parfois… le découragement nous gagne face à la progression des voix réactionnaires.

Vamos todavía!!! Como decimos aquí. Reciban todo nuestro fervor y acompañamiento, Ricardo Ricardo Alfonsín dip n.UCR Buenos Aires

Continuons d’aller de l’avant ! comme on dit ici. Nos meilleures pensées vous accompagnent Ricardo Ricardo Alfosin Député National de l’Union Civique Radicale Buenos Aires le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

7


EN MOUVEMENT COMMUNIQUÉS

LE BUREAU NATIONAL SE FÉLICITE DE LA VICTOIRE DE FRANÇOIS HOLLANDE» LE 9

MAI

LA VICTOIRE DE FRANÇOIS HOLLANDE À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EST CELLE DES VALEURS DE NOTRE RÉPUBLIQUE

2012

« Le Bureau National du Parti Radical de Gauche, réuni ce mercredi à Paris, se félicite de la victoire de François Hollande à l’élection présidentielle. Les Français ont clairement affirmé dimanche, non seulement leur volonté de changement, mais aussi leur attachement aux valeurs de la République et de la Nation. Le quinquennat qui s’achève fut celui des conflits entre les hommes, entre les territoires, celui de la division. Ce fut le mandat de l’aggravation des inégalités, faisant naître dans le pays un sentiment d’injustice de plus en plus insupportable. Cette période nécessitait, au contraire, la

LE 7

MAI

sance. Le nouveau Président de la République va pouvoir poursuivre l’œuvre de rassemblement qu’il a su bâtir pendant la campagne électorale et ainsi donner une nouvelle force à la République.

2012

Les électeurs se sont mobilisés de manière extraordinaire pour le changement et l’alternance à l’occasion de cette élection présidentielle. Nos concitoyens ont placé leur confiance dans la gauche pour rassembler la France et réorienter profondément la politique de notre pays. Nous en serons dignes. François Hollande a su fédérer les Français autour d’une candidature et d’un projet qui se sont forgés dans les Primaires citoyennes avec le Parti Socialiste et le Parti Radical de Gauche. Il faut maintenant préparer les élections législatives en restant unis derrière le nouveau président de la République pour lui donner la majorité qui lui permettra de redresser la France et l’Europe. LE

BULLETIN DU

PARTI RADICAL

HEBDOMADAIRE.

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

8

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

le bulletin du partiradicalde gauche

2012

Laborde, sénatrice PRG de Haute-Ga- De nombreux défis attendent le Président de la recherche de la cohésion natio- Françoise ronne, se réjouit de l’élection de M. François République pour reconstruire ce qui a été banale. Hollande à la magistrature suprême. layé : école, services publics, retraites, emploi, Deux projets de société s’affrontaient, le camp droits des femmes, territoires ruraux et Le nouveau Président rassem- progressiste l’a emporté. Ce basculement tant santé, quartiers sensibles, pouvoir d’achat, etc. ble les Françaises et les Fran- attendu est historique. Il redonne espoir en L’élection de François Hollande ne constitue çais autour d’un projet juste. une France plus juste, plus généreuse, plus so- pas un achèvement, mais au contraire, un lidaire. Il annonce une République où l’égalité commencement. Il nous faudra œuvrer, tout Les Radicaux de gauche lui entre les citoyens et les territoires est la règle, d’abord pour donner au président de la Répufont confiance pour restaurer où les valeurs humanistes sont au cœur du pro- blique, nouvellement élu, une majorité forte à jet de société, où l’économie est au service de l’Assemblée Nationale. Il s’agira ensuite d’enl’image de l’Etat dans le pays l’humain et non le contraire. tamer le redressement du pays. et celle de la France à l’exté- Cet espoir, ce nouveau souffle, met fin à des Avec l’ensemble des radicaux de gauche, en d’une logique de division, au service Haute-Garonne comme au Sénat, je serai à rieur, et respecter, sans idée de années de quelques-uns : restriction systématique de ses côtés pour soutenir ce nouvel élan dans un revanche, toutes les sensibilités la puissance publique, politique sécuritaire contexte très difficile. fidèles aux principes de la Ré- nourrie par la peur et fiscalité inique. publique. C’est le combat qui LA BELLE VICTOIRE DE FRANÇOIS commence aujourd’hui. L’alternance était une néces- HOLLANDE sité, elle doit être une chance THIERRY JEANTET - VICE-PRÉSIDENT NATIONAL ET PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DE L’ORNE DU PRG. de redresser et de rassembler la LE 6 MAI 2012 France, les Radicaux de gauche sont prêts à y prendre toute leur La belle victoire de François Hollande souligne combien les Françaises et les part. » Français attendaient le changement pour le progrès social, l’emploi, la crois-

JEAN-MICHEL BAYLET : « CE SOIR LA FRANCE A CHOISI FRANÇOIS HOLLANDE POUR REPRENDRE SON DESTIN EN MAIN » LE 6

MAI

DE

GAUCHE

FRANÇOIS HOLLANDE A MONTRÉ CE SOIR QU’IL EST PRÊT À PRÉSIDER LA FRANCE JEAN-MICHEL BAYLET - LE 2

MAI

2012

Serein, précis et convainquant, le candidat de la gauche avait clairement, ce soir, la stature d’un Homme d’Etat. Il a rappelé les propositions claires et cohérentes de son programme pour redresser la France et redonner sens et contenu à l’Union Européenne. Nicolas Sarkozy dans l’esquive permanente et l’agressivité n’a pas pu échapper à son bilan et à ses contradictions, même s’il s’est en permanence défaussé de ses responsabilités sur la crise.

EST UNE PUBLICATION

DIRECTRICE DE LA PUBLICATION : MARIE-LOUISE PADOVANI RÉDACTION : PASCAL CÉDAN, MARC INQUIMBERT, CÉCILE REICHARD. SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : CÉCILE REICHARD 13 RUE DUROC -75007 PARIS TÉL : 01 45 66 67 68 FAX : 01 45 66 47 93

NUMÉRO DE COMMISSION PARITAIRE : 0515 P 11 286 IMPRESSION : IMPRIMERIE RDSL SAINT LUBIN DE LA HAYE (28) CRÉATION GRAPHIQUE : GREG LEDUC CRÉDIT PHOTOS : COUV, P 4 ET 5 : FLICKR FH. - D.R. ISSN : 12 55 - 63 27 SITE INTERNET : WWW.PLANETERADICALE.ORG EMAIL : PRG@PRG.COM.FR


Bulletin Radical n°571