Issuu on Google+

1


2


Kératoses actiniques Carcinomes basocellulaires Véritable Problème de

Santé Publique

Carcinomes France épidermoïdes (spinocellulaires) en

3


Les Cancers de la Peau Non Mélanomes Sommaire Les types de cancers de la peau Mélanomes Non Mélanomes

Cancers de la peau non mélanomes Carcinomes basocellulaires Carcinomes épidermoïdes (spinocellulaires)

Les kératoses actiniques Qui est concerné? Comment les identifier? Quels traitements? Importance de la prévention solaire Loi HPST : le rôle du pharmacien 4


Les Cancers de la Peau cancers les plus fréquents chez l’Homme Les cancers de la peau représentent les cancers les plus répandus et dont la croissance est la plus élevée au monde. Les rayons UV, naturels ou artificiels, en sont la principale cause. Ils touchent surtout les personnes à peau claire, en réaction à une surexposition solaire durant l’enfance et tout au long de la vie.

5


Deux types de cancers de la peau Mélanomes ils sont les plus rares mais également les plus sévères car susceptibles de se propager à travers le corps (métastases). Ils peuvent survenir à tout âge et toucher des sujets jeunes.

Non MélanomesVéritable Problème de

ils sont les plus fréquents et Publique leur degré de gravité est variable. Ils Santé apparaissent généralementenaprès l’âge de 40 ans mais peuvent survenir plus tôt. France On en distingue 3 formes :

Carcinomes basocellulaires Carcinomes épidermoïdes (ou spinocellulaires) Kératoses actiniques (stade précoce ) 6


Mélanomes

Non Mélanomes

Fréquence

Rares

Très fréquents 95% des cancers de la peau

Gravité

Sévères Risque métastasique important

Degré de gravité variable Peuvent métastaser

Age d’apparition

À tout âge

Après 40 ans

Cellules impliquées

Mélanocytes (cellules pigmentaires)

Kératinocytes (cellules de l’épiderme)

Facteurs favorisant

Les UVs Publique Facteurs Santé génétiques en ou personnels Antécédents familiaux

Les UVs Certains types de traitements (immunosuppresseurs, antirhumatoïdes…) Peaux claires

Toutes les parties du corps sont concernées

Sur les zones exposées au soleil (visage, cuir chevelu, dos des mains, avant-bras)

Véritable Problème de

France

Localisation

7


Cancers Cutanés Non Mélanomes cancers les plus fréquents en France Avec près de 60 000 nouveaux cas de carcinomes et 6 millions de kératoses actiniques par an, les cancers cutanés non mélanomes sont les plus fréquents des cancers en France.

Cela s’explique principalement par le développement de pratiques menant à une surexposition solaire telles que les bains de soleil, les UV artificiels et les activités de plein air.

8


9


Cancers Cutanés Non Mélanomes -Les Carcinomes‘‘ 95% des cancers de la peau sont des carcinomes ’’

Les cancers de la peau non mélanomes (CCNM) sont dus à une exposition solaire cumulée: 90% des carcinomes sont causés par les rayons UV.

Zones corporelles à risque

Ils se produisent généralement sur les zones corporelles Véritable Problème découvertes, chroniquement exposées au soleil (visage, cuir de chevelu dégarni, dos des mains et avant-bras).

Santé Publique en

Bien que la plupart d’entre eux soient relativement anodins, Ils France présentent le risque de formation de tumeurs potentiellement dangereuses. On parle de cancers cutanés non mélanomes car leur développement ne résulte pas des mélanocytes (cellules pigmentaires de la peau). Ils résultent des cellules épidermiques kératinocytaires. Ils sont autrement appelés « carcinomes » 10


On distingue deux types de carcinomes cutanés: Carcinomes basocellulaires Carcinomes spinocellulaires (ou épidermoïdes)

Les CCNM épidermoïdes sont généralement précédés par l’apparition de ‘‘kératoses actiniques’’ .

11


Les Kératoses actiniques (KA) Les « kératose actinique » représentent le stade précoce d’un carcinome épidermoïde

Stade précoce

KA

CE

Véritable marqueur de risque de développer un cancer invasif jusqu'à 20 ans plus tard KA: Kératose actinique CE: Carcinome épidermoïde

12


Les Kératoses actiniques (KA)

Évolution aléatoire Peuvent rester stables, régresser, ou évoluer vers un carcinome épidermoïde

20% des KA évoluent vers un CE = RISQUE DE METASTASE +++

KA: Kératose actinique CE: Carcinome épidermoïde

13


Les Kératoses actiniques (KA) Forme : croûtes, plus ou moins épaisses, localisées à la surface de la peau. Elles sont rugueuses au toucher, leur couleur varie du gris au marron.

Véritable Problème de

Santé Publique en

France

14


Carcinomes Épidermoïdes (CE) 20% des carcinomes.

Les CE se développent à niveau de la couche épineuse de l’épiderme

Se développent à partir de kératoses actiniques préexistantes. Ils sont curables si pris en charge à temps, mais présentent un risque important de propagation distance si non traités (métastase).

à

Forme: forme d'une kératose actinique hypertrophiée: ulcérée, bourgeonnante. s’accompagnent parfois de saignements spontanés.

Peuvent métastaser si non traités 15


Carcinomes BasoCellulaires (CBC) Les CBS se développent à partir de la couche basale de l’épiderme

80% des carcinomes. Évolution essentiellement locale, rarement métastasique. Forme : petit renflement, petite tache rose ou forme d’une cicatrice.

16


17


Qui est concerné par les cancers cutanés non mélanomes? Certaines personnes présentent un risque plus important

‘‘ Personnes à Risque ’’

18


Personnes à Risque Personnes dont le système immunitaire est affaibli Personnes dont le système immunitaire est affaibli par certains traitements (immunosuppresseurs, anti-inflammatoires …) Personnes souffrant de maladies immunodépressives (VIH, Hépatite…)

Personnes greffés

Greffés d’organes 250 fois plus de risque de carcinomes 19


Personnes à Risque Personnes ayant une exposition fréquente au soleil tout au long de leur vie en raison de leurs activités professionnelles ou de loisirs

UV = Cancérigène 20


Personnes à Risque Personnes de phototypes I et II Peau rousse Peau très claire et claire

21


Personnes à Risque Antécédents familiaux ou personnels de cancer de la peau

22


Apparition des kératoses actiniques Age ≥ 50 ans

23


Apparition des kĂŠratoses actiniques Hommes > Femmes (en raison des calvities, frĂŠquentes chez les hommes)

>

24


25


Comment identifier un cancer de la peau?

26


Chez une même personne, l’apparition d’une tache, d’une croûte ou d’une lésion à l’apparence inhabituelle par rapport aux autres (forme, couleur, épaisseur...) doit être considérée comme suspecte. On parle de façon imagée du « vilain petit canard ».

Il est recommandé de pratiquer l’ « auto-examen » de sa peau mais également être vigilant à observer celle des autres (clients, patients, proches…). L’auto-examen est recommandé environ trois fois par an afin de reconnaitre à temps les modifications cutanées anormales. De la tête au pied, toutes les parties du corps sont concernées, même les parties intimes! En cas d’anomalie, il faut consulter un dermatologue sans tarder.

Plus une lésion cancéreuse ou précancéreuse (kératoses actiniques) est dépistée tôt, plus il y a de chances d'intervenir à temps pour éviter des transformations malignes. 27


Quels traitements pour les CCNM?

28


Traitements Physiques

Traitements Médicamenteux

Metvix

+ Chirurgie

Aldara Solaraze

PDT

Efudix

Cryothérapie Photothérapie ThermoDynamique (PDT)

29


Importance de la prévention ‘‘Mieux vaut PRÉVENIR que guérir’’

30


La prévention solaire au quotidien Recommandations de l’Union Européenne

31


La prévention solaire au quotidien Chez les personnes à risque : Utilisation d’une photoprotection adaptée Indice de protection élevé (très haute protection) Filtres photostable contre les UVA et les UVB Eviter les produits solaires en vente libre et contenant du rétinol (vitamine A)

Association impérative d’une photoprotection adaptée aux prescriptions médicamenteuses des personnes à risque Traitements de cancers de la peau: Metvix, Aldara, Solaraze, Efudix Immunosuppresseurs: Méthotrexate, Azathioprine, Ciclosporine, Tacrolimus, Sirolimus, Rétroviraux: Ritonavir, Lopinavir, Atazanavir, … Anti-inflammatoires, Antinéoplasiques, …

32


Recommandations de l’European Dermatology Forum Association d’un traitement curatif avec un traitement préventif

Traitement Curatif

Traitement Préventif

Aldara Médicaments

Solaraze Efudix Metvix

Cryothérapie Traitements physiques

Chirurgie PDT 33


Loi HPST

‘‘Le rôle du pharmacien’’

34


Le pharmacien : acteur majeur dans le conseil au patient Le pharmacien est reconnu pour son rôle majeur dans la conduite de stratégies de prévention, de sensibilisation et de dépistage chez les personnes à risque.

Éduquer les personnes à risque

Prévenir du risque solaire

Informer les patients à risque de l’importance de se protéger du soleil

Sensibiliser du risque solaire

Convaincre le patient de l’importance d’une photoprotection adaptée

Identifier les personnes à risque de CCNM

35


‘‘Contre le cancer de la peau non mélanome…

…mieux vaut prévenir que guérir’’ 36


Module formation cancer non méalnome