Page 1

Paroisse de

Saint Nicolas (Pampelune) (FRANÇAIS)

La dévotion à Saint Nicolas Bari Né en Patara (Asie mineure) aux alentours de l'an 255. Il fut évêque de Myre, dans l’actuelle Turquie. Il mourut aux alentours de l'année 334. Depuis le transfert de son corps à Bari en 1087, son culte s'est propagé dans toute l'Europe. A Pampelune, la dévotion arriva par les étrangers qui pénétraient par le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Il est vénéré dans toute l'Eglise comme protecteur des enfants, des marins, et des persécutés, et comme signe oecuménique de réconciliation entre les Églises d'Orient et d'Occident. Sa fête est célébrée le 6 décembre.

HISTOIRE Dans sa configuration médiévale, Pampelune était formée par trois noyaux ou bourgs: Navarrería, San Cernin et Saint Nicolas, qui sont apparus aux alentours de l'an 1100. Tout au long du Moyen-âge, les affrontements entre eux furent fréquents. Au point qu'en 1222 ceux de San Cernin incendièrent l'église de Saint Nicolas, qui fut reconstruite et ré-inaugurée en 1231, sous le règne de Sancho VII dit le fort. De nouveau en 1276, durant la guerre nommée de la Navarreria, l'église subit de gros dégâts. Ainsi progressivement, le caractère de forteresse de l'édifice est accentué, se dotant de plusieurs tours défensives. Le consentement du Privilège de l'Union par le roi Charles III le Noble de Navarre en 1423, stipulant l'union des trois bourgs en une seule ville, mettra fin à ces disputes et marquera une nouvelle étape dans l'évolution architecturale de Saint Nicolas.

EXTERIEUR L'extérieur a souffert de nombreuses altérations, avec des apports postérieurs sur les murs médiévaux. La récente restauration (2007-2010), a permis de retrouver sa beauté originelle. 1. Tour médiévale (XIV s.) , partiellement détruite au XVIème siècle; clocher ( XVIII s.) et couronnement de mâchicoulis (1924).


2. Porte de Saint Michel (XIII s.), de style transition du roman au gothique. Elle fut l'entrée principale. Clous avec l'agneau mystique et le Chrisme. Rosace (XIV s.). 3. Porte de la place Saint Nicolas (XIII s.). 4. Porches (1882-1891), de style néogothique avec une décoration néo-medievale. 5. Maison paroissiale de la même époque et du même style, toutes deux oeuvres de l'architecte Ange Goicoechea. On remarquera au début de la rue Saint Michel, la représentation du sceau du document de séparation entre le bourg de San Cernin et le village de Saint Nicolas. 6. Porte de Sarasate (1889). Relief: Saint Nicolas. Intérieur: Saint Joseph. 7. Chevet gothique (XIV s.), remarquable depuis la rue Lindachiquía. Tour cylindrique, nommée de Sainte Anne, rénovée en 1925.

INTERIEUR 8. Son aspect, complètement restaurée en deux phases, correspond à une construction du début du XIIIème siècle, en style roman tardif, bien que le chevet et les voutes de la nef centrale et du transept, sont de style gothique, édifiées sous le règne de Charles III (13871425). Les nefs latérales sont celles qui conservent le mieux le style roman originale. La nef centrale et le transept présentent dans les clés de voute les blasons de Pampelune et de Navarre. Les embrasures de cette nef sont semi-circulaires, caractéristiques du style roman avancé des débuts du XIIIème siècle. 9. Sépultures numérotées en bois de chêne (XVII). Bien qu'elles ne contiennent plus de restes, on remarquera particulièrement celles qui se trouvent au pied de l'autel sur lesquelles sont représentées les blasons de plusieurs familles nobles de la paroisse (Apezteguía-Barberena, Saralegui, Vidarte-Mendinueta et en pierre (à coté de la porte de la sacristie) celle des Echalaz (1677). 10. Presbytère. Magnifique Crucifie gothique du XVème siècle. En dessous, neufs sièges des anciennes stalles du choeur (XVIII). On remarquera de chaque coté les tabernacles gothiques (XV) et deux portes gothiques en arc brisé. Vitraux (XIX), comme la majorité de ceux qui décorent les autres nefs. Les deux latéraux représentent les portraits des quatre évangélistes dans la partie inférieure et ceux des


quatre grands prophètes dans la partie supérieure. Le vitrail central est dédié à l'Annonciation et aux apôtres Saint Pierre et Saint Paul. 11. Portrait renaissance de Saint Nicolas (XVI) assis sur son siège épiscopal, avec les trois jeunes sauvés par son intercession, dans un bac à ses pieds (image de la façade). 12. Allons au fond de la nef principale. De là nous pouvons observer de chaque coté de la porte du fond, des petites sculptures de Sainte Lucie et de Saint Sébastien(XVII). 13. Choeur avec le monumental orgue baroque (1769), considéré comme le meilleur de Pampelune.

NEF DE GAUCHE 14. Dans les escaliers qui montent au choeur, on remarquera la pile baptismale (XVI), et un tableau avec le portrait de Saint Jean et de la Vierge, oeuvre de Jean Claver (1662); à ses cotés deux anges avec les attributs de la passion du Seigneur. Vitrail avec le portrait de Saint Jacques pèlerin. 15. Crucifie et Mater Dolorosa (XVIII). En face, sculpture moderne de Saint Antoine de Padoue. Grilles en bois (XVIII). 16. Retable de la Vierge du Pilar (1940), réplique de celle de Saragosse. Reliefs latéraux: Pentecôte et Assomption. Sur la frise, les dates emblématiques de l'histoire du culte à la Vierge du Pilar à Pampelune: 1433 (fondation de l'Ordre Royal de Ste Marie du Pilar par la reine Blanche de Navarre), 1679 (fondation de la Confrérie pamplonaise de Notre Dame du Pilar), 1907 (création des Dames de la Cour d'Honneur) et 1940 (année de construction de l'autel). Vases de porcelaine chinoise et blasons de Navarre et de l'Ordre Royal. Vitrail: déplacement de Saint Nicolas en bateau; latéral: Vierge du Pilar. 17. Retable de Sainte Anne (1738), oeuvre de José Pérez de Eulate, de style rococo. Sainte Anne avec sa fille, la Vierge enfant, Saint Martin de Tours à cheval, partageant sa cape avec un pauvre, Saint Laurent avec le grill de son martyr et le cardinal Saint Jérome. Vitrail: la visitation de la Vierge. Pile baptismale (XX), de style néoroman. Mosaïques (1905): Baptême du Seigneur, Saint François- Xavier, Saint Joseph, Saint Jean-Baptiste, Saint Firmin et les vertus. NEF DE DROITE Au fond, vitrail qui représente Sainte Cécile, patronne des musiciens. Sculpture moderne de l'Immaculée Conception. 19. Retable de Saint Ramon Nonato (1678). Au centre le portrait du Coeur de Jésus (XIX); buste du pape Saint Grégoire (XV);et Saint Firmin (XVIII). Dans la partie supérieure:


toile de Saint Ramon Nonato, montrant le Saint ostensoir, accompagné par Saint Michel (à gauche) et Saint Joseph (à droite). 20. Retable de Saint Maure (1721), oeuvre baroque de Firmin de Larráinzar; il contient l'image de l’Immaculée Conception, Saint Maure et au sommet un tableau de la Mater Dolorosa. 21. Retable de Saint Eloi, jumeau du précédent. De bas en haut: Saint Antoine, Saint Eloi et Saint Francois-Xavier. Une inscription montre qu'elle fut réalisée en signe de dévotion par la corporation des cordonniers. 22. Vierge à l'enfant (XIV) de style gothique. Au fond: fragments de peinture murale de la même époque, provenant des piliers du transept. A gauche: Saint Joseph et l'enfant. Aux pieds: des anges en pierre et les anciennes cloches de la tour, du XVIème siècle. Au dessus: blasons des familles Motza y Ezpeleta (XVI). Vitrail: sceau du village de Saint Nicolas. 23. Retable de Saint Michel: jumeau de celui de Sainte Anne (1738). Au centre: ancien tabernacle avec le Coeur du Christ et Saint Michel. A gauche: Saint Ignace de Loyola; à droite: Saint Francois-Xavier. Au dessus: Saint Raphaël. Niche dans le mur: statue de Saint Blaise (XVIII). Vitrail: Saint Michel (à gauche) et couronnement de la Vierge immaculée par la Sainte Trinité (à droite).

SACRISTIE 24. Avant-sacristie : Saint Pierre et Saint Paul et mosaïques provenant des anciennes chaires (1914). 25. Sacristie du XVIII siècle (Calvaire du XVI, toiles, miroirs, vitraux,...). 26. Ancienne sacristie gothique (XVs. 27. Retable de Saint Nicolas et Vie des Saints de Navarre. 28. Columbarium (Christ de 1500).

PRIÈRE A SAINT NICOLAS Nous implorons, Seigneur ta miséricorde et nous te supplions que, par l'intercession de ton évêque, Saint Nicolas, tu nous concèdes cette grâce que nous te demandons (nous la disons) et que tu nous protèges de tous les dangers, pour que nous puissions cheminer sûrement sur le sentier du salut. Par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen. Notre Père..... et Gloire au Père....

OUVERTURE DE L'EGLISE: 9,30-12,30 et 18,30-20,30 h. MESSES: fériés: 10, 11, 12, 13 et 20 h. en semaine: 10, 12 et 20 h. Confessions ½ h. avant les messes. Description plus détaillée: www.parroquiasannicolas.es parroquiasannicolaspamplona@gmail.com Tfne. (+ 34) 948 22 12 81

Paroisse de Saint Nicolas  

Description de la paroisse de San Nicolas de Pampelune

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you