Page 1

L’Observatoire Politique CSA – Les Echos Janvier 2012 - Baromètre CSA pour Les Echos n°1102012

Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252

Contacts CSA : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion Nicolas Fert, Chargé d’études au Département Opinion

2, rue de Choiseul • CS 70215 • 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 • Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 3 387 456 € • Siren 308 293 430 • RCS Paris : 308 293 430 • APE 7320 Z TVA intracommunautaire FR 46 308 293 430


Sommaire

Fiche technique du baromètre

3

I.

Principaux enseignements

4

II.

La confiance dans l’exécutif

8

III.

L’image des personnalités politiques

14

IV.

Les Français et l’avenir de l’euro

21

Annexe : La progression de François Bayrou

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

24

2


Fiche technique du baromètre

 Baromètre exclusif CSA / LES ECHOS réalisé par téléphone les 3 et 4 janvier 2012.

 Echantillon national représentatif de 1011 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la

méthode des quotas (sexe, âge et profession du chef de ménage) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Remarque pour la lecture des résultats par proximité politique : Les résultats d’ensemble ne sont pas forcément compris entre les résultats des sympathisants de gauche et des sympathisants de droite, 12% des répondants ne s’étant déclarés proches d’aucun parti politique.

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

3


I. Principaux enseignements

4


Principaux enseignements (1/3)

Un niveau de défiance préoccupant pour Nicolas Sarkozy Quelques jours après des vœux présidentiels dramatisés par Nicolas Sarkozy, et entièrement centrés sur la crise, seuls 37% des Français expriment leur confiance au Président de la République pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays (contre 60%). Si ce résultat est supérieur à la moyenne annuelle de 2011 (34%), il traduit cependant un léger fléchissement par rapport à décembre (-1

point de confiance, et 2 points de défiance supplémentaires). Stable à droite, Nicolas Sarkozy perd 4 points parmi les sympathisants de gauche. La proximité de la campagne électorale fige désormais les jugements. François Fillon conserve une cote de confiance pratiquement stable (+ 1 point), conséquence vraisemblable de sa grande discrétion ces dernières semaines. Ceci renforce l’image d’un exécutif enclavé dans l’impopularité, et souligne la difficulté du pari politique de Nicolas Sarkozy, celui de conserver aussi longtemps que possible le statut de Président plutôt que celui de candidat.

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

5


Principaux enseignements (2/3) La dynamique Bayrou se prolonge et s’accentue

Depuis septembre dernier, la part des Français déclarant avoir une image positive de François Bayrou ne cesse de s’accroître. De 38% alors, il avait fini l’année 2011 à 46% de bonnes opinions, au niveau de François Hollande. Ce mois-ci, il progresse de nouveau (+ 5 points), se plaçant en tête des personnalités testées. Si ce mouvement est particulièrement prononcé parmi les personnes les plus diplômées (62% chez les bac+2 et au-delà, soit une progression de 15 points), on constate aussi un rapprochement du jugement des CSP- (47%, + 9 points) avec celui des CSP+ (57%, + 4 points). Enfin, cette hausse très prononcée parmi les sympathisants de gauche (49%, + 6 points) est également sensible parmi les sympathisants de droite (50%, + 4 points).

Le sursaut des intentions de vote en faveur de François Bayrou constaté par ailleurs correspond donc à une amélioration très nette de son image, sans que l’on puisse présumer à ce stade de sa traduction électorale finale. Dans le même temps, si Jean-Louis Borloo progresse (44%, + 4 points), ce n’est pas le cas de Hervé Morin (19%, stable). Ce n’est donc pas une poussée centriste générale, mais bien une affirmation personnelle de François Bayrou. Plus précoce qu’elle ne le fut en 2007, cette poussée constitue l’indice que les Français renâclent devant la bipolarisation annoncée du premier tour, sans que l’on puisse établir qui, du candidat socialiste ou du Président de la République sortant, en sera le plus affecté. Il apparaît pour l’heure que François Hollande a stoppé le glissement de son image (- 10 entre octobre et décembre), regagnant même

deux points (48%), cependant que celle du directeur de la communication de sa campagne progresse de trois (35% pour Manuel Valls). L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

6


Principaux enseignements (3/3) La zone euro, une réalité désormais perçue comme modulable Sur l’avenir de la zone euro d’ici la fin 2012, les Français adoptent un pronostic nuancé. Si seulement 13% prédisent sa fin pure et simple, la part de ceux qui pensent à l’inverse que l’euro restera la monnaie unique de tous les pays composant l’actuelle zone euro n’est que de 32% - mais 45% des plus diplômés. Une majorité (53%) se dégage pour estimer que l’euro perdurera, mais dans un espace recomposé, un ou plusieurs pays ayant alors quitté sa zone actuelle.

Les souhaits exprimés sont eux moins nuancés que les pronostics. 21% des Français déclarent ainsi souhaiter que la France sorte de la zone euro, opinion largement répandue à l’extrême-droite (48%) comme à l’extrême gauche (45%), et présente de manière notable parmi les ouvriers (39%) et les 18-24 ans (30%). A l’opposé, les catégories ayant massivement voté « oui » en 2005 souhaitent logiquement que tous les pays de la zone conservent l’euro (42% des Français, mais 54% des cadres et professions libérales). Le choix intermédiaire, celle d’un maintien de la France dans une zone euro recomposée, est fait par 35% des Français. Au final, le renoncement à l’euro n’est préconisé que par une faible minorité, la plupart des Français étant disposés à s’accommoder soit du statu quo, soit d’un remodelage pragmatique de son espace.

Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

7


II. La confiance dans l’exécutif

8


QUESTION - Faites-vous confiance ou pas confiance au Président de la République, Nicolas SARKOZY, pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays ? En %

- 1 ( +/- Décembre 2011)

Indice de confiance : -23* *Indice calculé en soustrayant les « Pas confiance » au « Confiance »

+ 2 ( +/- Décembre 2011)

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

Rappel Janvier 2011 34% de « confiance » 61% de « pas confiance »

9


QUESTION - Faites-vous confiance ou pas confiance au Président de la République, Nicolas SARKOZY, pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays ? En %

-1

+2

Ensemble des Français

-4

+7

Parmi les sympathisants de gauche

=

-1

Parmi les sympathisants de droite

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

10


QUESTION - Faites-vous confiance ou pas confiance au Premier Ministre, François FILLON, pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays ? En %

+ 1 ( +/- Décembre 2011)

Indice de confiance : -13* *Indice calculé en soustrayant les « Pas confiance » au « Confiance »

- 1 ( +/- Décembre 2011)

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

Rappel Janvier 2011 43% de « confiance » 52% de « pas confiance »

11


QUESTION - Faites-vous confiance ou pas confiance au Premier Ministre, François FILLON, pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays ? En %

+1

-1

Ensemble des Français

-1

+3

Parmi les sympathisants de gauche

+2

-4

Parmi les sympathisants de droite

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

12


L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

13


III. L’image des personnalitÊs politiques

14


QUESTION - Pour chacune des personnalités suivantes, dites-moi si vous en avez plutôt une image positive ou plutôt une image négative ?

Rang

Plutôt une image positive

Plutôt une image négative

NSP

+/Image Positive

1

François BAYROU

51%

44%

5%

+5

2

François HOLLANDE

48%

49%

3%

+2

3

Alain JUPPÉ

45%

50%

5%

-2

4

Jean-Louis BORLOO

44%

49%

7%

+4

5

Martine AUBRY

41%

55%

4%

+1

6

Dominique DE VILLEPIN

36%

59%

5%

=

7

Manuel VALLS

35%

44%

21%

+3

8

Arnaud MONTEBOURG

31%

50%

19%

-1

9

Jean-François COPÉ

31%

58%

11%

+1

10

Jean-Luc MÉLENCHON

27%

57%

16%

=

11

Ségolène ROYAL

27%

72%

1%

=

12

Marine LE PEN

25%

72%

3%

=

13

Eva JOLY

24%

68%

8%

+1

14

Jean-Pierre CHEVÈNEMENT

23%

67%

10%

-3

15

Hervé MORIN

19%

57%

24%

=

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

15


QUESTION - Pour chacune des personnalités suivantes, dites-moi si vous en avez plutôt une image positive ou plutôt une image négative ?

Rang

Plutôt une image positive

Plutôt une image négative

NSP

+/Image Positive

1

François HOLLANDE

73%

25%

2%

-1

2

Martine AUBRY

66%

31%

3%

-3

3

François BAYROU

49%

47%

4%

+6

4

Manuel VALLS

46%

35%

19%

+5

5

Arnaud MONTEBOURG

42%

39%

19%

-6

6

Jean-Louis BORLOO

42%

54%

4%

+5

7

Ségolène ROYAL

42%

56%

2%

=

8

Jean-Luc MÉLENCHON

41%

43%

16%

+2

9

Eva JOLY

39%

55%

6%

+2

10

Alain JUPPÉ

35%

62%

3%

+1

11

Dominique DE VILLEPIN

35%

63%

2%

=

12

Jean-Pierre CHEVÈNEMENT

24%

68%

8%

-1

13

Jean-François COPÉ

19%

73%

8%

+7

14

Hervé MORIN

14%

62%

24%

+1

15

Marine LE PEN

11%

88%

1%

+2

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

16


QUESTION - Pour chacune des personnalités suivantes, dites-moi si vous en avez plutôt une image positive ou plutôt une image négative ?

Rang

Plutôt une image positive

Plutôt une image négative

NSP

+/Image Positive

1

Alain JUPPÉ

73%

25%

2%

+1

2

Jean-Louis BORLOO

61%

35%

4%

+5

3

Jean-François COPÉ

58%

33%

9%

-3

4

François BAYROU

50%

47%

3%

+4

5

Dominique DE VILLEPIN

39%

56%

5%

-6

6

Manuel VALLS

30%

53%

17%

-3

7

Hervé MORIN

30%

53%

17%

+3

8

François HOLLANDE

25%

73%

2%

+3

9

Jean-Pierre CHEVÈNEMENT

24%

68%

8%

-1

10

Marine LE PEN

23%

75%

2%

-6

11

Arnaud MONTEBOURG

18%

71%

11%

-5

12

Martine AUBRY

17%

80%

3%

+1

13

Jean-Luc MÉLENCHON

14%

77%

9%

-3

14

Ségolène ROYAL

13%

87%

-

+4

15

Eva JOLY

9%

88%

3%

=

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

17


56 54

53

52 52

49

51

50

47

47

47 46

42

45

46 44

42

48

46

45 44

42

40

41

41 38

35

47

44

45

43

51

49

50 49

46

56

38

40

39

36

Mai

Juin

Juillet

François Hollande

Août

Alain Juppé

Septembre

François Bayrou

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

Octobre

Novembre

Martine Aubry

Décembre

Janvier

Jean-Louis Borloo 18


45

39

38 36

36 36

35

36 35

35 33

34 31

30

31 29

28

30 27 27

22

20

Arnaud Montebourg

28

31

24

21 Juin

30

27 23

32

30 28

25

Mai

32

32

Juillet

Manuel Valls

Août

Septembre

Dominique de Villepin

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

Octobre

Novembre

Jean-François Copé

Décembre

Janvier

Jean-Luc Mélenchon 19


35 33 32

32

31

31 30

31 29 29

29

28

28

27

28

28

28 27

28

27

26

27 26

26

25

26

26 25 24 23

25 24 23

22 21 19

Mai

Juin

Juillet

Ségolène Royal

Août

Eva Joly

Septembre

Jean-Pierre Chevènement

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

Octobre

Novembre

Marine Le Pen

Décembre

19

Janvier

Hervé Morin 20


IV. Les Français et l’avenir de l’euro

21


QUESTION - Concernant l’avenir de la zone euro d’ici la fin 2012, laquelle des propositions suivantes vous semble-t-elle la plus probable ?

Sympathisants FN : 34% Sympathisants LO-NPA : 29% Cadres et professions libérales : 48% Diplôme supérieur à bac+2 : 45% Sympathisants EELV : 43%

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

22


QUESTION - Et laquelle de ces propositions se rapproche le plus de ce que vous souhaitez pour la zone euro ?

Diplôme supérieur à bac+2 : 57% Cadres et professions libérales : 54% 65 ans et plus : 53%

Sympathisants FN : 48% Sympathisants LO-NPA : 45% Ouvriers : 39% 18-24 ans : 30%

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

23


Annexe : La progression de Franรงois Bayrou

24


7 décembre : Déclaration de candidature 66 61 58

57 52

55 51

48 44

44

42

44 44

38 36

35

32

34

28

29

54

51

49

41 34

43

40

39

55

39

50

42

38

38 34

33

38

37

36

33

26 mai-11

juin-11

juil.-11

18 à 24 ans

août-11

25 à 34 ans

sept.-11

35 à 49 ans

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

oct.-11

50 à 64 ans

nov.-11

déc.-11

janv.-12

65 ans et plus 25


7 décembre : Déclaration de candidature 57 53 52

50 48 46

40

37 35

46

43

42 39

48 47

46

46

38

44

40

39 38

34

44

40 38

36 37

38

35 30

33

33

33

28

mai-11

juin-11

juil.-11

août-11

Travaille à son compte L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

sept.-11

CSP +

oct.-11

CSP -

nov.-11

déc.-11

janv.-12

Retraité 26


7 décembre : Déclaration de candidature 61

44 40 42

37 33 32

36 29

26

28

mai-11

juin-11

46

47

47 39

43

38

35 36

30

30

30

29 25

juil.-11

35

32

46 43 35

50 49 46

36

33 29

25

août-11

Extrême Gauche

sept.-11

Gauche

L’OBSERVATOIRE POLITIQUE CSA / LES ECHOS – JANVIER 2012 – ETUDE N 1102012

oct.-11

Droite

nov.-11

déc.-11

janv.-12

Front National 27

sondages  

sondages de popularités par le CSA pour les échos

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you