Issuu on Google+

Objet : de l'identité du centre en politique

Lyon le 21 mai 2013

Cher Philippe Cochet, Président de 1TJMP du R h ô n e , En j u i n , vous organisez une primaire pour désigner le chef de file de l ' U M P sur L y o n . Par cette adresse, je vous invite à modifier les documents entourant cette initiative, par ailleurs pertinente pour votre famille politique. En effet, et je m'en explique ci-après, elle « prend en o t a g e » les électeurs et militants lyonnais du centre, à leur insu, celui de leur plein g r é diraient certains humoristes. Cette primaire, o r g a n i s é e par l ' U M P , fait e x p r e s s é m e n t référence aux deux identités politiques que sont la droite et le centre. Vous écrivez en effet "L'UMP du Rhône invite tous les Lyonnais et les Lyonnaises à élire le ou la candidat(e) qui représentera les valeurs de la droite et du centre face au maire socialiste sortant lors des élections municipales 2014. » Vous laissez entendre ici que les valeurs du centre et de la droite sont les m ê m e s . Vous installez alors une confusion importante qui mérite d'être levée, tant sur le plan des idées que sur celui du bon fonctionnement de la d é m o c r a t i e et de son processus électoral. A u X I X e siècle, le centre refusait tout autant le retour à l'ancien r é g i m e que le socialisme. A u X X I e , le centre peut dialoguer avec la droite ou la gauche, l ' U M P ou le P S , mais il ne saurait se confondre avec elles. Le s y s t è m e institutionnel de la Ve R é p u b l i q u e pousse a u n e organisation d é m o c r a t i q u e bipolaire et rend plus difficile l'existence du centrisme. Pourtant, c'est au centre que la résistance à un mode de p e n s é e simpliste - les uns contre les autres, la droite contre la gauche - s'est toujours organisée. Et, de Jean Lecanuet à F r a n ç o i s Bayrou, le centre offrit aux Français une orientation politique plus riche, singulière, non fongible dans les logiciels R P R - U M P ou PS. Par le passé, il conclut des alliances avec la droite au pouvoir, mais son absence auprès de celle-ci lors des douze dernières années marque son histoire récente. A u nom de cette histoire, et de cette tradition politique, l ' U M P ne peut se revendiquer aussi simplement comme le rassemblement de la droite et du centre Une alternative électorale m o d é r é e Le contexte institutionnel n'est pas favorable au centre. L e contexte politique paraît l'être encore moins. L a défiance de nos concitoyens face aux acteurs politiques pousse nombre d'entre eux à la radicalité. I l nous semble alors é m i n e m m e n t nécessaire qu'une force politique m o d é r é e , novatrice, constitue une alternative électorale. L'affaiblissement du PS et de l'UMP, m i n é s par le manque d'imagination face aux difficultés é c o n o m i q u e s et sociales, commande cette alternative. La mutation que doit connaître la société française face aux changements du monde, les réformes à engager pour faire évoluer le rôle des pouvoirs publics, les changements de notre organisation é c o n o m i q u e et sociale qui n'a plus de m o d è l e que le nom, la définition d'un nouvel idéal e u r o p é e n , enfin l'intégration sérieuse des enjeux environnementaux constituent son espace politique. A u nom de cet enjeu d é m o c r a t i q u e , l'UMP ne peut s'accaparer le centre. L ' U M P , par cette primaire, ne saurait créer une a m b i g u ï t é idéologique, intellectuelle et politique. Nos concitoyens ont besoin de trouver une parole publique restaurée, des propositions qui parlent à leur intelligence et une vision politique claire. L ' U M P est une formation politique de droite, attachée aux valeurs et aux idéaux traditionnels de cette famille politique. Vous ne sauriez, à L y o n , faire croire à autre chose. Aussi, dans cette noble perspective d'une vie d é m o c r a t i q u e locale plus lisible, et au nom des électeurs lyonnais centristes, nous vous demandons, cher Philippe, de supprimer les références "du centre" ou "les valeurs du centre" dans les documents afférents à l'organisation de cette primaire. Pour la liste L y o n , 2014 est une chance Pour les M o d é r é s à L y o n Avec mes sincères salutations républicaines Eric baibnd— Conseiller du 3 arrondissement de L y o n e


lettre ouverte