Page 1

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2012 N° 57

Le magazine des bibliothèques de la Ville de Paris 6

VILLEMOT QUAND L’AFFICHE PÉTILLE ! VOIR PAGE 8

35


tuite bre et gra Entrée li tations, es if an m s de orité

pour la maj des places disponibles e dans la limit

4 7

BD : le festival Monte le son ! vue par Lolmède LE QUESTIONNAIRE D’ANNABELLE : Rubin Steiner, musicien

6

Expositions L’Enfant & la Photographie à la Galerie des bibliothèques (4e)

10

Regards sur l’Algérie Le poète comme boxeur à la bibliothèque Buffon (5e)

18

Société Quel avenir pour la Grèce ? à la bibliothèque Vaugirard (15e)

29 Histoire Les Halles de Baltard : naissance et mort à la bibliothèque Charlotte Delbo (2e)

31

Littératures Dickens et le crime à la bibliothèque des littératures policières/BILIPO (5e)

I

Cah ier Jeunesse

Twam dans les bibliothèques l’Heure joyeuse (5e) et Colette Vivier (2e)

37

Festival Monte le son ! Concert d’ouverture : Live d’Etienne Jaumet à la bibliothèque Buffon (5e)

43

Musiques Night and Day à la bibliothèque Château d’eau (10e)

47

Artistes et images L’art sur la route de la soie à la bibliothèque Saint-Simon (7e)

54 Arts du spectacle Histoire de la comédie musicale : That’s entertainment ! à la bibliothèque Claude Lévi-Strauss (19e)

57 Les Bons Plans d’En Vue 59 Infos pratiques - Où ? Calendrier par arrondissement et bibliothèque

66 Infos pratiques - Quand ? Sélection chronologique

AFFICHE DE B ERNARD VILLEMOT RÉALISÉE EN 1977 POUR LA MARQUE P ERRIER.

3


Lefestival Monte le son! vuepar Lolmède

À voir les chroniques du quotidien de Lolmède sur : www.lolmede.mobi/blognotes/ Retrouvez le festival Monte le son !, page 37.

4


Le Questionnaire d’Annabelle

Rubin

Votre premier grand souvenir de lecture ? Dur dur... probablement Kerouac, dont j’ai tout lu au lycée, ainsi que sa bande de potes drogués (Burroughs et compagnie). J’ai eu une période intello « chiante » aussi, genre revues compliquées, la faute à la fac de lettres je pense. Aujourd’hui je ne lis que des américains contemporains, et Nabe aussi. Votre héros favori ? Depuis que j’ai appris que le père Noël n’existait pas, je n’ai plus de héros. Celui que vous auriez pu être ? Le père Noël donc. La musique que vous avez en tête ? Elle est pleine de congas et de batteries disco à 120 bpm, avec des sons de synthé étranges. Un spectacle inoubliable ? Quelques-uns, pas « un seul ». Des spectacles de danse et des pièces de théâtre m’ont marqué, mais Bästärd et Sebadoh m’ont procuré le plus de frissons sur scène. Les Flaming Lips aussi. Et Liars. Et Anika. Et Ela Orleans. Et Lcd Soundsystem. Un titre incontournable dans l’histoire de la musique électronique ? Un seul ?! Trop difficile. Ou alors Time To Go de Delia Derbyshire, 22 secondes de joie (longtemps ma sonnerie de téléphone).

Steiner

Quel a été le déclencheur qui vous a poussé à faire de la musique ? Au lycée, c’était pour s’amuser (j’étais chanteur de Salad Days). Ensuite, dans Merz, c’était ni plus ni moins que l’envie de révolutionner la musique. Ensuite j’ai découvert l’ordinateur, en 98… mais dès le départ, c’était juste pour s’amuser. Et aujourd’hui encore. Qu’est ce qui caractérise votre musique ? La liberté et le manque d’ambition (c’est un oxymore non ?). Et puis aussi la danse. C’est important la danse. Donner un concert dans une bibliothèque, qu’est-ce que cela vous inspire ? Faudra dire à la dame à l’accueil que ça va faire du bruit. Sinon, jouer dans une bibliothèque, ça me va ! Vous évoluez en solo depuis 2010, vous aviez besoin de vous retrouver seul face aux machines ? Pour faire l’album oui, mais c’est surtout une histoire d’emploi du temps. Je suis programmateur d’une salle de concert à Tours (Le Temps Machine), travail (métier même) qui me prend énormément de temps. J’ai dû trouver une formule simple pour faire cet album, essentiellement à la maison, avec le moins de matériel possible (donc des synthés). Sur scène par contre, on est cinq, avec batterie, congas/percus, des synthés, guitare, basse et Mme Douze, ma chérie, qui chante aussi. À part la composition et l’enregistrement des mes disques, j’ai toujours fait des concerts en groupe. Je suis un faux solitaire (mais solitaire quand même).

Votre dernier album s’intitule Discipline in anarchy. C’est la définition du secret pour composer ? Absolument ! Et c’est même exactement pour cette raison que l’album s’appelle comme cela. Il faut une grande discipline pour faire de la musique dans ces conditions, sans studio et à raison de dix minutes par semaine. Fragmenter son cerveau en permanence et hiérarchiser les urgences. C’est pour cela que j’ai mis trois ans à faire ce disque. Un endroit insolite où vous rêvez de faire un concert ? Heu… dans une salle de concert c’est bien non ? C’est moins l’endroit que le public qui est primordial pour faire un concert. Jouer devant des gens, c’est cela le plus important. Après, une bibliothèque, un bar, une grosse salle ou une grotte, ça ne change pas grand chose. Enfin je crois. Le mot de la fin ? Mingus disait de son album Tijuana Moods que c’était le meilleur album qu’il avait fait de toute sa vie. J’ai envie de le paraphraser pour mon album. Et la nouvelle formule sur scène ressemble exactement à ce dont je rêve depuis des années. Donc je suis content. Ce sera le mot de la fin : je suis CONTENT. www.rubinsteiner.com

ation Voir la programm ique br ru la à pages 42,

Monte le son !

5


Zoom sur

iothèques Galerie des bibl ris 4e Pa Ville de Paris – 14 novembre -

L’Enfant & la Photographie

17 février

19 h anche, de 13 h à Du mardi au dim is jusqu’à 21 h ud er janvier. Nocturne les je décembre et 1 Fermeture les 25 duit 4 €, demi-tarif 3 € ré Entrée 6 €, tarif re de loisirs : pe, école et cent 59 29 60 Visites de grou @paris.fr / 01 44 morgane.menad

Ouverture pendant le Mois de la photo à Paris

P HOTOGRAPHIE K ERTESZ

D ’A NDRÉ

L’Enfant & la Photographie est la première exposition d’envergure, au niveau international, sur ce thème. Elle met en évidence l’évolution au cours du temps de la représentation de l’enfant et de la place de la photographie d’auteur dans les livres qui lui sont destinés. La thématique de l’enfant et la photographie est abordée sous trois aspects : – l’enfant photographié – de l’intime album de famille aux mises en scène dans des studios, aux portraits d’enfants dans la guerre ou au service de la propagande ; – l’enfant et ses « photo-livres » du tout premier livre publié en 1846 jusqu’à l’explosion des collections de livres illustrés par des photographes créateurs dans les années 1990 dans tous les genres : fiction, albums et de documentaires ; – l’enfant photographe – photographies prises par les enfants au cours d’ateliers avec des photographes : en Palestine, à l’école de la Julienne à Paris, à Marrakech avec des pictogrammes des enfants de La Palmeraie. En filigrane, le parcours de l’exposition retrace l’histoire de la photographie et ses enjeux à travers ses

6

différents supports – daguerréotype primitif avant 1848, plaque de verre, cartes de visites… et de ses grandes époques – photo humaniste, vernaculaire, réaliste... Aux détours de ce parcours, on croise le regard d’artistes, « maîtres de la photographie » qui ont offert aux enfants de véritables chefs d’œuvres : Edward Steichen, André Kertész, Léon Gimpel, Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, Ergy Landau, Laure Albin Guillot, Dominique Darbois, Sarah Moon, Karel Capek, Emmanuel Sougez, Pierda, Ylla, Piet Maré, Tana Hoban, Kathy Couperie, Claire Dé, Bogdan Konopka, Bruno Boudjelal, et beaucoup d’autres. Ce sont près de 250 livres et une cinquantaine de tirages photographiques originaux du XIXe siècle à nos jours qui sont présentés avec une scénographie originale. Une cabane de lecture offre aux enfants la possibilité de feuilleter près de 200 livres de photos (rééditions, éditions contemporaines). Commissaires de l’exposition : Françoise Lévêque, responsable du fonds historique de la bibliothèque l’Heure Joyeuse, en collaboration avec Hélène Valloteau, conservateur à la bibliothèque l’Heure joyeuse.


Expositions Exposition conçue par la bibliothèque l’Heure joyeuse

P HOTOGRAPHIE DE LEWIS CARROLL

La grande majorité des documents présentés dans l’exposition appartient aux collections du fonds historique de la bibliothèque l’Heure joyeuse, bibliothèque spécialisée de la ville de Paris. Cette collection unique en France rassemble plus de 1 000 documents du monde entier – français, hollandais, tchèques, russes, polonais, suédois, italiens, anglais, américains, japonais … – et des photographies conservées dans les archives de l’Heure joyeuse, dont celles d’André Kertész. Viennent s’ajouter dans l’exposition des œuvres empruntées à la bibliothèque royale du Danemark, à laBnF-CDLJ-Joie par les livres, à la bibliothèque Forney, au Musée d’Orsay, Musée Niepce de Chalonsur-Saône, Musée français de la photographie, à la Société française de photographie, au Libraire Serge Plantureux et à des particuliers. L’exposition donnera lieu à une journée d’études et de débats le 25 janvier 2013.

Bibliothèque l’Heure joyeuse – Paris 5e

Livre photos et ateliers En parallèle, à la bibliothèque sont présentées les collections contemporaines et des œuvres d’avant-garde, figurant au catalogue des éditeurs pour la jeunesse, une exposition sur Claire Dé et un atelier avec cette artiste. Un atelier photo avec la revue DADA est également proposé à la bibliothèque (voir le cahier jeunesse p. IV).

Galerie des bibliothèques – Paris 4e

Ateliers destinés aux enfants L’image dans la boîte : capturer la réalité Atelier pour expérimenter le principe de la chambre noire, comprendre ses applications (dessins, perspectives) et évoquer quelques principes d’optique. L’enfant découvre des inventions comme la camera obscura, la camera lucida et fabrique un sténopé. Atelier mené par Lisa Rossi, historienne de l’art et photographe. Dimanche 25 novembre – 15 h

La photo argentique Un animateur de Lomography, partenaire de l’exposition, propose aux enfants d’utiliser l’appareil Fisheye 2 (de Lomography) pour découvrir la photographie argentique de manière ludique et toutes les possibilités créatives qu’offre la lomographie. Les enfants recevront leurs photos sur CD et les tirages en souvenir de cet atelier découverte. www.lomography.fr/about Samedi 8 décembre – 14 h (deux autres dates prévues en janvier et février)

Animer l’image Lors de l’atelier, l’enfant apprend le principe de persistance rétinienne, le fonctionnement de l’image animée et du procédé de la lanterne magique et du cinéma. Fabrication d’un thaumatrope (un jouet optique). Atelier mené par Lisa Rossi, historienne de l’art et photographe. Samedi 22 décembre – 15 h

7


rney – Paris Bibliothèque Fo ier Jusqu’au 5 janv

Villemot, peintre en affiches

Artiste de renommée internationale, Bernard Villemot (1911-1989) est au tout premier rang des affichistes français, de la fin des années 1930 aux années 1980. Stimulé par la nécessité d’affirmer un style, Villemot a révélé tôt les caractéristiques d’un talent très vite reconnaissable : vigueur du trait et simplification de la ligne graphique à l’instar de Matisse – son modèle et inspirateur –, composition décorative de grande échelle avec de grands aplats de couleurs vives.

19 h medi, de 13 h à Du mardi au saer e, br m ve no et 10 Fermetures : 1 er nvier ja 25 décembre, 1 -tarif 3 € réduit 4 €, demi Entrée 6 €, tarif

C’est ainsi que ce contemporain et ami de Savignac conçoit les grandes campagnes publicitaires de Perrier, Orangina ou Bally, poussant parfois l’audace jusqu’à faire oublier le motif. Plus d’une centaine d’affiches sont présentées à l’occasion de cette première grande rétrospective de l’œuvre de Villemot. Cette exposition est organisée avec le soutien de tous les enfants de Bernard Villemot qui ont fait un don de 154 affiches et maquettes à la bibliothèque Forney. Commissaire de l’exposition : Thierry Devynck, assisté de Marie-Catherine Grichois. Visites pour les groupes : Justine Perrichon, médiatrice culturelle, accueille les groupes du mardi au samedi de 9 h 30 à 18 h. Renseignements au 01 42 78 14 60 ou justine.perrichon@paris.fr Production : Paris bibliothèques Scénographie : Anne Gratadour Visite commentée chaque samedi à 15h (inclus dans le prix du billet)

8

4e


Expositions

Les parcours de l’exposition La carrière de Bernard Villemot est retracée dans l’exposition, y compris les débuts et la période de la guerre et l’après-guerre avec de nombreuses affiches réalisées pour les grandes causes sociales. Plus de 100 affiches, maquettes originales et dessins préparatoires sont ainsi présentés dans un parcours à la fois thématique et chronologique. SALLE 1: SALLE 2: SALLE 3: SALLE 4:

Avant-Guerre, Occupation, affiches sociales Publicités commerciales Tourisme et voyage Perrier et Orangina

3 questions à Guillaume Villemot, petit-fils de Bernard Villemot Pourquoi avoir fait un don de plus de 150 affiches à la bibliothèque Forney ? Il était pour nous évident que la bibliothèque Forney reçoive un tel don dans la mesure où c’est aujourd’hui la bibliothèque-musée qui sait le mieux mettre en valeur le patrimoine graphique et publicitaire en France. Enfin, Forney avait déjà un fonds Villemot très important et il était cohérent de pouvoir le compléter par cette donation. Ainsi dans un endroit comme Forney, les amateurs, chercheurs, collectionneurs pourront trouver un fonds très représentatif des œuvres de Villemot tant au travers des affiches que des maquettes. Quelle est l’affiche ou la série d’affiches qui a votre préférence et pourquoi ? Si pour beaucoup, Villemot est associé à Orangina, Perrier, Bally ou autre Air France, mon affiche préférée est celle qu’il a réalisée pour la SNCF et plus particulièrement pour « Une Nuit en wagon-lit ». On y trouve tout à la fois la peinture de Villemot, sa mise en scène de la femme qui est un de ses sujets favoris et son traité des couleurs et des formes qui font de Villemot plus un peintre qu’un affichiste. Avec cette image très simple on ne rêve que de passer une nuit dans un wagon-lit ! Que diriez-vous à nos lecteurs pour les inciter à venir voir l’exposition ? Se plonger dans le beau et dans l’élégant sont deux bonnes raisons de venir voir cette exposition mais aussi se replonger, sans nostalgie, dans un traité publicitaire qui est toujours excessivement moderne. Enfin, c’est la première fois depuis sa disparition en 1989 qu’une exposition présente une vision aussi complète du travail de Villemot.

C ATALOGUE DE L’ EXPOSITION

Villemot, peintre en affiches de Thierry Devynck, en collaboration avec Marie-Catherine Grichois Dans la collection « Affichistes », consacrée à l’histoire de l’art publicitaire, une invitation à la (re)découverte de l’œuvre d’un artiste de premier plan. Le fonds important collecté par la bibliothèque Forney grâce au don des enfants de Bernard Villemot donne aujourd’hui matière à la présentation d’un ensemble très complet d’affiches mais aussi d’œuvres préparatoires, de maquettes, dessins et photographies, soit quelque 180 pièces reproduites dans cet ouvrage. Paris bibliothèques Éditions, coll. « Affichistes », 160 pages, format 19 x 25 cm, 180 illustrations couleur. 30 €, diffusion Actes Sud.

9


Zoom sur

uffon – Paris Bibliothèque B gnie

5e

compa Spectacle par la El Ajouad.

vembre – 19 h Vendredi 16 no

Le Poète comme boxeur

Kateb le poète, Kateb l’homme de lettres, Kateb le communiste révolutionnaire. Kateb Yacine est un écrivain qui a les mots qui cognent. Exilé d’Algérie en 1952, il revient après la guerre d’Indépendance pour y reprendre son métier de journaliste et continuer son travail littéraire, à la fois poétique et théâtral. Disparu en 1989, il laisse une œuvre puissante qui traduit la quête d’identité d’un pays aux multiples cultures et reflète son engagement absolu et sa colère face au monde. Avec Le poète comme boxeur, Kheireddine Lardjam offre la parole intense de Kateb Yacine.

10

Le metteur en scène Kheireddine Lardjam convie également à un concert. Larbi Bestam, leader du groupe El Ferda de Bechar (Algérie), est sur scène aux côtés du comédien Azeddine Benamara pour interpréter l’âme révoltée de Kateb Yacine. À la manière des chanteurs traditionnels de l’Atlas, il évoque à la fois l’humour et le désespoir de l’écrivain et réinterprète les chants de résistance scandés jusque dans le désert. Spectacle mis en scène par Kheireddine Lardjam, interprété par Azeddine Benamara et mis en musique par Larbi Bestam.


Regards sur l’Algérie T EMPS FORT DES BIBLIOTHÈQUES DE LA V ILLE DE PARIS

Regards SUr l’Algérie Septembre - décembre Dans le cadre des 50 ans de l’Indépendance de l’Algérie, plus de quarante bibliothèques de la Ville de Paris abordent sous la forme de rencontres et débats l’histoire de l’Algérie, la transmission de la mémoire, mais aussi l’Algérie contemporaine, les relations franco-algériennes aujourd’hui, et l’écriture. Avec l’aide d’historiens, d’acteurs engagés dans la guerre d’Algérie, d’écrivains, il s’agit, cinquante ans plus tard, de tenter de comprendre et décoder cette histoire. Une large place sera faite à la création contemporaine algérienne avec l’accueil de spectacles, de contes et la projection de films documentaires pour les adultes et la jeunesse.

Médiathèque musicale de Paris – Paris 1er

Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e

Projection : musique algérienne

Des vacances malgré tout

À l’occasion du Mois du film documentaire, la médiathèque propose la projection d’un film documentaire issu de ses archives sonores. Pour s’associer au 50e anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie, la projection de Decibled, l’Algérie autrement (CB News TV, La Cinquième, 1998, 52 mn) de Malek Bensmaïl offre un regard particulier sur la musique algérienne.

Projection du film de Malek Bensmaïl (INA, 2000, 1h08).

Samedi 3 novembre – 17 h

> Documentaires

projetés dans le cadre du Mois du film documentaire • La moitié du ciel d’Allah de Djamila Sahraoui •Decibled, l’Algérie autrement de Malek Bensmaïl •La Traversée d’Elisabeth Leuvrey •El Gusto de Safinez Bousbia •Rester là-bas et Ici là-bas de Dominique Cabrera •Algérie, notre histoire de Jean-Michel Meurice et Benjamin Stora •Allons enfants ! d’Hélène Kuhnmunch •Des vacances malgré tout de Malek Bensmaïl •Les images oubliées de Germaine Tillion de François Gauducheau •Boudiaf, un espoir assassiné de Malek Bensmaïl et Noël Zuric

Immigré dans la région parisienne depuis 1964, Kader emmène pour la première fois sa famille passer les vacances dans la maison qu’il fait construire non loin d’Alger avec ses quelques économies. Joie et désillusion, incompréhension et tendresse ; chacun vit à sa manière ce drôle de retour aux sources. Au sein de cette famille, entre ceux qui sont restés au pays et ceux qui ont émigré vers la France. Quels espoirs les uns et les autres nourrissent-ils pour leur pays ? Samedi 24 novembre – 16 h

nesse pour les ts dans Voir le cahier jeu stinées aux enfan . de ns tio ta es manif rie lgé l’A r su Regards le cadre du cycle

11


Regards sur l’Algérie Bibliothèque Buffon – Paris 5e

Algérie, notre histoire L’histoire de la fin de l’Algérie française commence en janvier 1960, avec l’affaire des Barricades, suivie par le putsch des généraux, en avril 1961, contre ce qu’ils considéraient comme la trahison du général de Gaulle. Pendant quelques jours, la France vacille mais le putsch est un échec. C’est la fin de l’armée traditionnelle, le début d’une année de désespoir et de violence et la conclusion dramatique de l’exode de 400 000 français d’Algérie. Dans ce documentaire, Jean-Michel Meurice et Benjamin Stora retracent cette histoire dramatique. Le jeune militaire de 22 ans envoyé à l’État-major d’Alger au moment des événements, et l’enfant exilé de Constantine, devenu un historien spécialiste de la question algérienne, reviennent dans un film à la première personne sur leurs souvenirs de ces événements déchirants.

Projection suivie d’une rencontre avec Jean-Michel Meurice, le réalisateur. Mardi 20 novembre – 19 h En partenariat avec Arte.

Bibliothèque des littératures policières (B ILIPO) – Paris 5e

Meurtres pour mémoire : la guerre d’Algérie dans le roman noir Comment faire passer des choses du réel à l’état de fiction sans que cela se résume à un travail D. DAENINCKX, in Mouvements (mai-août 2001). sociologique, historique, journalistique ? Cette question essentielle en littérature est le fil conducteur de cette rencontre, dans le cadre particulier de l’évocation de la guerre, 50 ans après le cessez-le-feu. Alors, pourquoi écrit-on sur la guerre d’Algérie ? Comment un historien, un auteur répondent-ils à cette question ? Qu’est-ce qui, aujourd’hui, et cinquante ans après, intéresse tant historiens et auteurs de romans « noirs » ? Histoire et guerre s’accordent-ils au romanesque noir ? Rencontre animée par Emmanuel Laurentin, journaliste et producteur à France Culture, avec Benoît Falaize, historien ; Didier Daeninckx, Barouk Salamé, François Muratet et Francis Zamponi, auteurs de polars sur la guerre d’Algérie ; Dominique Manotti, historienne et auteure ; Anissa Belhadjin, enseignantchercheur à l’Université de Cergy-Pontoise-IUFM. Samedi 15 décembre – 15 h

12


Regards sur l’Algérie Bibliothèque Rainer Maria Rilke – Paris 5e

Alger, 1959-1960 : architecture et patrimoine de la Casbah Entre 1959 et 1960, deux appelés français Alain Gedovius et Yves Robertet, tous deux au Service Cinéma des Armées, ont entrepris l’inventaire photographique de la Casbah d’Alger, totalisant 900 clichés. 52 ans plus tard, ces photos en noir et blanc, d’un réel intérêt patrimonial, nous restituent le visage d’une Casbah disparue, tant par les coutumes vestimentaires que par le nombre de maisons aujourd’hui en ruines. Les photos de nuit prises dans la Casbah déserte sont saisissantes et permettent d’apprécier l’architecture de cette ville mythique, entre Pépé le Moko et La Bataille d’Alger. Jusqu’au 10 novembre À noter : L’Institut de Recherches et d’Études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient accueille l’exposition « Casbah d’Alger : les terrasses », d’Alain Gedovius et Yves Robertet, jusqu’au 10 novembre.

Médiathèque Hélène Berr – Paris 12e

Algérie /Nanterre 1961-1962 : terrains vagues de la mémoire Rencontre avec Monique Hervo, militante humaniste ayant vécu douze années aux côtés de la population algérienne du bidonville La Folie à Nanterre durant les années de guerre. Le 17 octobre 1961, elle fait partie des milliers de personnes sorties manifester contre le couvre-feu discriminatoire qui leur a été imposé. Avec également Laurent Maffre, professeur et auteur du roman graphique Demain, Demain : Nanterre, bidonville de La Folie 1962-1966 (éd. Actes Sud BD/Arte éditions, 2012). Rencontre modérée par Mehdi Lallaoui, réalisateur, auteur et président de l’association Au nom de la Mémoire. Jeudi 15 novembre – 19 h

Demain, demain : Nanterre, bidonville de La Folie 1962 : la guerre d’Algérie prend fin. Sorya et ses enfants sont venus rejoindre le « chef de famille », Kader. Les nouveaux arrivants découvrent avec stupeur leur habitation située dans le bidonville de La Folie à Nanterre... Dans son roman-graphique Demain, demain : Nanterre, bidonville de La Folie, 1962-1966 (Actes Sud BD - Arte Éditions, 2012), Laurent Maffre suit pendant quatre ans les tribulations et le destin de cette famille algérienne, ses conditions de vie, ses espoirs et désillusions, jusqu’à son relogement. Une fiction graphique au service de la mémoire, à la croisée du documentaire, basée sur les photos et documents inédits collectés à l’époque par Monique Hervo, militante et habitante du bidonville pendant douze ans. Cette exposition accompagne la parution de l’ouvrage et du webdocumentaire 127, rue de la Garenne : Le bidonville de La Folie à Nanterre, réalisé par Fabrice Osinski à partir des planches de la bande dessinée et des témoignages audio recueillis par Monique Hervo. Jusqu’au 17 novembre À voir et écouter sur arte.tv http ://bidonville-nanterre.arte.tv

13


Regards sur l’Algérie Médiathèque Marguerite Yourcenar – Paris 15e

P ROJECTIONS

La traversée Projection du film d’Élisabeth Leuvrey (Alice Films, 2006, 55 mn) en présence de la réalisatrice.

Médiathèque Jean-Pierre Melville Paris 13e

P ROJECTION

Chaque été, ils sont nombreux à transiter par la mer entre la France et l’Algérie. Dans l’entre-deux de la traversée entre Marseille et Alger, les discussions dans les cabines, les salons ou sur les ponts parlent toutes de départ et de pays. Le film propose, le temps du voyage, une autre manière de dire et de voir l’immigration. Vendredi 16 novembre – 19 h

El Gusto Projection du documentaire de Safinez Bousbia. La bonne humeur – el gusto – caractérise la musique populaire inventée au milieu des années 1920 au cœur de la Casbah d’Alger par le grand musicien de l’époque, El Anka. Elle rythme l’enfance de ses jeunes élèves du Conservatoire, arabes ou juifs. L’amitié et leur amour commun pour cette musique qui « fait oublier la misère, la faim, la soif » les rassemblent pendant des années au sein du même orchestre jusqu’à la guerre et ses bouleversements. Le documentaire El Gusto, Buena Vista Social Club algérien, raconte avec émotion comment la musique a réuni ceux que l’Histoire a séparés il y a cinquante ans. Samedi 17 novembre 15 h 30

Des vacances malgré tout Projection du film de Malek Bensmaïl (INA, 2000, 1h08) suivi d’une rencontre avec le réalisateur Gérald Collas, producteur à l’INA et producteur délégué du film. Immigré dans la région parisienne depuis 1957, Kader est électricien. Avec sa famille, il décide de passer les vacances d’été dans son village natal, non loin d’Alger dans la maison qu’il s’est fait construire. Toute la complexité du rapport au pays, et à la famille restée là-bas est abordée en passant tour à tour de l’humour à l’émotion. Vendredi 30 novembre – 19 h

Algérie, nouvelle génération : comment inventer les 50 prochaines années ? Qui sont les petits-enfants de l’Indépendance algérienne ? Quelle énergie anime cette jeunesse ? En quoi croit-elle ? Quels sont ses inquiétudes et ses plus grands espoirs ? Pourquoi le pays n’a t-il pas connu sa révolution au printemps 2011 ? Une mobilisation politique est-elle possible aujourd’hui, et quelle forme peut-elle prendre ? Quels rapports entretiennent les jeunes Algériens avec la tradition de leurs parents et grands-parents ? Quel est leur rapport à l’art, au cinéma, à la création ? Quelles représentations en littérature et en images imaginent-ils pour leur génération ? Et plus largement, comment vivent-ils, comment s’aiment-ils, à quoi rêvent-ils de l’autre côté de la Méditerranée ? Rencontre en compagnie des documentaristes radio Caroline Gillet et Aurélie Charon, pour découvrir leur travail auprès des jeunes d’Alger. Explorant toutes les formes, elles donnent à voir, à entendre et à lire le nouvel Alger. À lire : Algérie, nouvelle génération (in Revue XXI, n°15, été 2011). Jeudi 6 décembre – 19 h

14


Regards sur l’Algérie Bibliothèque Batignolles – Paris 17e

Médiathèque Edmond Rostand – Paris 17e

L’épopée anonyme et invisible des Chibanis

Présentation des photographies d’Ahmed Kahil : portraits de femmes kabyles, touchants de réalisme et pétris de tendresse, et photographies de villages, de maisons ou de paysages. Le photographe fait partager l’intimité de ces maisons qui sont aujourd’hui en voie de disparition, tout comme les gestes millénaires qu’accomplissaient ces « femmes de Kabylie ».

Conférence de Lucien Maillard, historien. Quel est l’héritage des Chibanis, ces travailleurs

6 - 17 novembre

Femmes de Kabylie d’Ahmed Kahil

Vernissage Ahmed Kahil explique ce quotidien qu’il a fixé sur image : les techniques artisanales, la décoration des maisons, les relations familiales et l’organisation d’un village traditionnel de Kabylie. Samedi 10 novembre – 17 h

Quelle place pour les femmes dans la société algérienne contemporaine ?

algériens âgés – appelés ainsi pour leurs cheveux blancs – , des Trente Glorieuses auxquelles ils ont largement contribué ? Des copeaux de notre prospérité et pas même la reconnaissance nationale. Ils ont surmonté les épreuves de la guerre, du déracinement, les cadences infernales dans la métallurgie, l’industrie automobile. Lucien Maillard évoque l’aspect culturel de cette relégation. Cinquante ans après l’Indépendance de l’Algérie, pourquoi ces artisans de notre bienêtre n’appartiennent-ils pas à notre mémoire collective ? Jeudi 8 novembre – 19 h (Salle des mariages de la Mairie du 17e)

Projection du film de Djamila Sahraoui, La moitié du ciel d’Allah (Équipage, 52 mn, 1995), suivie d’un débat animé par Dalila Morsly, professeur à l’Université d’Angers, présidente de l’association Kalima et ancienne présidente de l’association Aïcha. En présence de Wassyla Tamzali, avocate et auteure, vice-présidente du Forum international des Femmes pour la Méditerranée, à l’initiative de l’Appel des femmes arabes pour la liberté et l’égalité; Leïla Marouane, journaliste et auteur de La Jeune fille et la mère (éd. du Seuil, 2005) et Le papier, l’encre et la braise (éd. du Rocher, 2009). À l’occasion des 50 ans de l’Indépendance de l’Algérie, la question de la place et de l’indépendance des femmes algériennes prend tout son sens. La décennie noire de 1990 a placé les femmes et l’Islam au cœur du débat. Pour autant, le combat des femmes algériennes pour leur émancipation est de longue date, en témoigne le rôle joué par les moudjahidates dans la guerre d’Indépendance. Quelle est aujourd’hui la place des femmes dans la société algérienne ? Vente de livres et dédicace proposée par la librairie l’Astrée. Jeudi 15 novembre – 19 h

Là-bas Rencontre avec Dominique Cabrera et projection de ses films Rester là-bas (La Sept/INA/Méli-Mélo, 47mn, 1992) et Ici là-bas (L’Ergonaute prod, 13 mn, 1988). Née en 1957, cinéaste, Dominique Cabrera avait trentequatre ans lorsqu’elle est retournée en Algérie pour le tournage d’un documentaire sur les pieds-noirs qui ont choisis de rester en Algérie après l’indépendance : Rester là-bas. Son film nous transporte de l’autre côté de la Méditerranée, « là où la mer est plus salée », du port aux souks en passant par le jardin d’Essai. Dominique Cabrera, artiste militante, nous convie sur cette terre qui l’a vue naître et nous invite à rencontrer ceux qui ont fait le choix de ne pas partir. Nous découvrons également le court-métrage qu’elle réalisa quelques années plus tôt, Ici là-bas. Ici : la France 1987, là-bas : l’Algérie 1963. Et se pose la question : comment accepter cet héritage ? Samedi 17 novembre – 16 h

15


Regards sur l’Algérie Bibliothèque Benjamin Rabier Paris 19e

Bibliothèque Oscar Wilde – Paris 20e

Le Contraire de l’amour

patrimoine ancien qui a accompagné les kabyles dans leur vie quotidienne depuis des décennies.

Le metteur en scène Dominique Lurcel et le violoncelliste Marc Lauras proposent une lecture autour de leur spectacle Le Contraire de l’amour d’après le Journal de Mouloud Feraoun, présenté du 10 au 18 novembre à la Maison des métallos. Ils donnent à entendre des pages de Feraoun, Camus et Sartre en éclairage complémentaire au spectacle, autour de la question algérienne. Instituteur dans un petit village de la Kabylie algérienne, Mouloud Feraoun, nourri de culture française, était également romancier (Le Fils du pauvre, éd. Seuil, 1997), ami de Camus et d’Emmanuel Roblès. Il a tenu un journal depuis le début de l’insurrection algérienne jusqu’à la veille de sa mort, le 15 mars 1962 à Alger, assassiné par un commando de l’OAS. Son Journal dit, sans emphase, le quotidien de la guerre : les exactions, la peur, les petites lâchetés et les actes de courage, la torture aussi, les viols systématiques. Dominique Lurcel a réalisé une partition à deux voix, texte et violoncelle intimement mêlés, à partir de ce Journal qui est aussi un portrait bouleversant d’un homme déchiré entre ses racines kabyles et sa culture française, entre sa haine de toute violence et son adhésion progressive à la lutte.

Samedi 15 décembre – 15 h

Samedi 10 novembre – 15 h

La Voix des racines Concert du groupe Tighri Uzar. Ce trio de femmes algériennes interprète des chants kabyles traditionnels a cappella, parfois accompagnés de percussions ou de guitare sèche. Perpétuer ces chants permet de sauvegarder le

Bibliothèque Claude Lévi-Strauss – Paris 19e PROJECTIONS

Les images oubliées de Germaine Tillion Documentaire réalisé par François Gauducheau (Pois chiche films, TV10 Angers, 2001, 48 mn)

En 1954, Germaine Tillion est mandatée en Algérie par le gouvernement français « pour témoigner de l’état d’esprit de la population ». C’est ce qu’elle fera, mais à mille lieues de la réflexion de l’époque, en alertant les pouvoirs publics de l’urgence des mesures sociales à prendre pour lutter contre la pauvreté. Depuis sa maison bretonne, en présence d’une biographe attachée à ses pas et à sa vie, elle commente cette première approche du « fonctionnement des groupes humains » qui façonna son destin et ses combats. Mercredis 14 et 21 novembre – 17 h

16

Boudiaf, un espoir assassiné Documentaire de Malek Bensmaïl et Noël Zuric (Ina/La Sept-Arte, 1999, 56 mn). 1er juillet 1992, les Algériens assistent avec colère à l’enterrement de Boudiaf, assassiné à Annaba, et à celui de leur espoir d’alternative politique. Archives à l’appui, journalistes, sociologues et politiques font le portrait de celui qui avait misé sur le peuple pour redresser le pays. Samedis 17 et 24 novembre – 16 h 30


Regards sur l’Algérie Bibliothèque Couronnes – Paris 20e

1830-1962, histoire et mémoire de l’Algérie coloniale Projection du film Mémoires de la guerre d’Algérie (45 mn.), réalisé par des élèves de troisième de deux collèges de Bagneux, qui présente une rencontre avec des acteurs du conflit, Français et Algériens, et un échange avec l’historien Mouloud Haddad. Projection suivie de deux interventions : – comment l’Algérie est devenue française (18301930) par Mouloud Haddad, historien et sociologue, chercheur associé à l’EHESS; – des premiers mouvements nationalistes à la guerre d’Indépendance algérienne par Moula Bouaziz, historien et politologue. Samedi 17 novembre – 15 h 30

Musique algérienne Conférence de Naïma Yahi. Cette rencontre évoque la place de la chanson algérienne de l’exil durant la guerre d’Algérie. Naïma Yahi revient sur les origines d’une vie musicale algérienne en métropole, sur les chansons et le rôle des artistes durant le conflit, marquant ainsi la mémoire culturelle des deux rives. HISTORIENNE, DIRECTRICE DE L’ASSOCIATION PANGÉE NETWORK, NAÏMA YAHI EST AUTEUR D’UNE THÈSE SUR L’HISTOIRE CULTURELLE DES ARTISTES ALGÉRIENS EN F RANCE. E LLE FUT LA COMMISSAIRE DE L’EXPOSITION GÉNÉRATIONS, UN SIÈCLE D’HISTOIRE CULTURELLE DES MAGHRÉBINS EN F RANCE À LA C ITÉ NATIONALE DE L’H ISTOIRE DE L’IMMIGRATION EN 2010. Vendredi 7 décembre – 19 h

Bibliothèque Louise Michel – Paris 20e

L’apéro de Louise Rencontre avec Laurent Maffre, auteur du roman graphique Demain, demain : Nanterre, Bidonville de la Folie 1962-1966 (Actes Sud BD, Arte éditions, 2012). L’apéro de Louise est participatif ! Merci d’apporter un petit quelque chose à manger ou à boire. Vendredi 16 novembre – 19 h

Vivre la double identité culturelle : entre France et Algérie Projection du film documentaire Allons enfants ! (Arturo Mio/Téléssonne/CNC, 2008, 52 mn), en présence d’Hélène Kuhnmunch, réalisatrice, de Nourdine Mohamed, directeur du centre culturel des Fossés-Jean à Colombes et José Morel-Cinqmars, psychanalyste et psychologue. Rencontre modérée par Claudie Le Bissonnais, coordinatrice des Passeurs d’Images à Arcadi. Des adolescent(e)s d’origine algérienne s’interrogent sur leur statut de doubles immigrés : Algériens en France, Français en Algérie. Différentes questions sont soulevées : les vacances d’été en Algérie et les différences culturelles, la place des femmes dans la société algérienne, la guerre d’Algérie qui reste un tabou dans de nombreuses familles comme dans les manuels scolaires. Jeudi 22 novembre – 19 h

L’écriture issue de l’immigration algérienne : un genre littéraire ? Rencontre avec l’auteur Azouz Begag autour de l’écriture issue de l’immigration algérienne. Un genre qui prend ses racines dans la question de l’identité. Le dernier roman d’Azouz Begag, Salam Ouessant, met en scène cette transmission identitaire entre un père et ses filles, « exilés » en vacances à Ouessant, rêvant/redoutant l’Algérie. Alec Hargreaves, spécialiste de l’étude des auteurs issus de l’immigration maghrébine, évoque avec Azouz Begag le sentiment incertain de l’identité et des problèmes de l’exclusion dans la société d’accueil, thèmes centraux dans de nombreux ouvrages de l’auteur. AZOUZ BEGAG, NÉ À LYON EN 1957, IL EST AUTEUR ET CHERCHEUR EN ÉCONOMIE ET SOCIOLOGIE. I L A PUBLIÉ DE NOMBREUX OUVRAGES, DONT LE GÔNE DU CHAABA (ÉD. SEUIL, 1986, U N TRAIN POUR CHEZ NOUS (ÉD. MAGNIER, 2001), LE MARTEAU PIQUE-CŒUR ÉD. SEUIL, 2004) ET SALAM OUESSANT (ÉD. ALBIN M ICHEL, 2012). ALEC HARGREAVES, SOCIOLOGUE, LINGUISTE ET HISTORIEN, IL A ENSEIGNÉ LA LITTÉRATURE FRANCOPHONE ET PARTICULIÈREMENT CELLE DES AUTEURS ISSUS DE L’IMMIGRATION MAGHRÉBINE AU R OYAUME-U NI ET AUX ÉTATS-U NIS. I L EST L’AUTEUR DE VOICES FROM THE NORTH AFRICAN IMMIGRANT COMMUNITY IN F RANCE : IMMIGRATION AND IDENTITY IN BEUR F ICTION, PARU EN 1991. IL A TRADUIT ET PRÉFACÉ L’OUVRAGE D’AZOUZ BEGAG, ETHNICITÉ & EGALITÉ : LA F RANCE DANS LA BALANCE, EN 2007.

Rencontre suivie d’une dédicace avec la librairie Avicenne. Samedi 24 novembre – 15 h 30

17


Zoom sur

Société

Quel avenir pour la Grèce ?

La crise frappe l’ensemble de l’économie mondiale. Pourtant, l’Europe est particulièrement concernée, dans sa cohérence politique et économique. La Grèce est au bord du gouffre depuis 2009. Comment expliquer cette situation ? La gestion des finances catastrophiques, le manque de discipline du peuple grec ? Pour éviter toute caricature, il convient de regarder l’histoire grecque d’un œil neuf.

18

ugirard Bibliothèque Va e Paris 15 Débat. bre – 19 h Jeudi 15 novem

Débat en présence de Kostas Vergopoulos, économiste et expert auprès des Nations Unies et de l’Union Européenne et Nicolas Bloudanis, historien, auteur de Faillites grecques : une fatalité historique (éd. Xerolas, 2012). Animé par Effy Tselikas, journaliste, correspondante en Grèce.


Société Bibliothèque Marguerite Audoux Paris 3e LA MORT DE DANTON D’ALICE D IOP.

Bibliothèque du cinéma François Truffaut – Paris 1er

Projections La mort de Danton d’Alice Diop (2011, 1h04 mn) Ce documentaire retrace le parcours initiatique de Steve, jeune black de la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois, qui décide en 2008 de changer de vie et d’entamer une formation d’acteur au prestigieux cours Simon. Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice. Samedi 3 novembre – 15 h

The ballad of Genesis and Lady Jaye de Marie Losier (2011,1h12 mn) C’est l’histoire hors du commun de l’artiste Breyer P-Orridge Genesis et de sa femme et partenaire artistique, Lady Jaye Breyer P’Orridge, qui par amour ont décidé tous deux de se fondre en une seule entité.

L E S SAM E D I S D U LIVR E D U C OLLÈGE INTERNATIONAL DE PHILOSOPHIE

Les antiphilosophes Débat autour du livre de Ron Naiweld, Les antiphilosophes : pratiques de soi et rapport à soi dans la littérature rabbinique classique (éd. Armand Colin, 2011). Ron Naiweld propose une approche de la littérature rabbinique classique à partir du rapport qu’elle entretient avec les problématiques philosophiques de « la culture de soi » qui se forment et s’enseignent dans le monde gréco-romain. Avec Ron Naiweld, chercheur au CNRS; Gwenaëlle Aubry, écrivain et philosophe, chercheur au CNRS; Philippe Büttgen, philosophe, professeur à l’Université Paris I–Panthéon-Sorbonne, directeur de programme au CIPh ; et Joëlle Marelli, directrice de programme au CIPh (www.ciph.org). Samedi 17 novembre – 10 h Le Collège international de philosophie a été fondé en 1983 à l’initiative de François Chatelet, Jacques Derrida, Jean-Pierre Faye et Dominique Lacourt.

Mois du film documentaire : Écran libre

Samedi 10 novembre – 15 h

La cause et l’usage de Dorine Brun et Julien Meunier (2012, 1h02 mn) La campagne municipale de 2009 à Corbeil-Essonnes : Serge Dassault ayant été déclaré inéligible, il soutient « son » candidat, un homme de paille. Une captation brute, pour une situation d’exception : le film révèle le piteux état de la démocratie dans ce coin d’Île-de-France.

Des réalisateurs du quartier s’invitent à la bibliothèque : Les lessiveuses de Yamina Zoutat (45 mn), à l’écoute des familles de prisonniers ;

Projection suivie d’une rencontre avec les réalisateurs. Samedi 17 novembre – 15 h

Habiter/Construire de Clémence Ancelin (2011, 1h57 mn) Au milieu du désert tchadien, une entreprise française construit une route bitumée. Cadres tchadiens, ouvriers, expatriés français, nomades et villageois coexistent dans un espace bouleversé par les changements à venir.

Chevaux de terre, une énergie renouvelable de Marie-Claude Bénard (50 mn), retour à la traction animale en Côte d’or ; et d’autres films documentaires. Samedi 17 novembre – 14 h à 19 h

Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice. Samedi 24 novembre – 15 h

•Tous ces documentaires sont projetés dans le cadre d’un cycle consacré aux films primés par le jury des bibliothèques au Cinéma du réel, et dans le cadre du Mois du film documentaire.

Manhattan Charity de Florence Martin-Kessler (2001, 52 mn). Sont-ils philanthropes par altruisme, pour se distraire, pour payer moins d’impôts ou pour affirmer leur rang ? Un regard sur le mécénat à New-york. Une galerie de portraits étonnante. Samedi 29 décembre – 16 h

19


Société Bibliothèque Mouffetard – Paris 5e

Comment fonctionne la mémoire ?

Rencontre avec Francis Eustache, directeur d’études à l’École pratique des hautes études et Béatrice Desgranges, directeur de recherche à l’Inserm, autour de leur ouvrage Les chemins de la mémoire (éd. Le Pommier, 2012).

Bibliothèque Buffon – Paris 5e

21 décembre 2012,

une fin du monde annoncée ? Qui ne sait, que selon l’interprétation du décompte du temps maya, la fin du monde doit survenir le jour du solstice d’hiver : le 21 décembre 2012, à l’heure de l’Amérique centrale ? Pourquoi une telle exactitude ? Que va-t-il se passer ? Qui en réchappera ? On parle aussi de catastrophes climatiques ou scientifiques majeures. Cette peur de fin du monde, n’est-ce qu’un frisson ludique qui n’en finit pas de parcourir les sites Internet et les réseaux sociaux, la littérature, les médias, les conversations... ou bien est-ce le « thermomètre » le plus fiable de nos angoisses contemporaines ? Du film catastrophe à la réalité, d’où vient cette terreur de l’apocalypse ? Débat avec Élise Ferran, docteur en anthropologie sociale, spécialiste de la civilisation maya ; Didier Jamet, scientifique, directeur du site Internet Ciel des Hommes (www.cidehom.com) et auteur de 2012, scénarios pour une fin du monde (éd. Belin, 2009). Débat animé par Bernard Bourdeix, journaliste et réalisateur, auteur de 2012 et les fins du monde (éd. Fetjaine, 2011). Jeudi 13 décembre – 19 h

La mémoire est une synthèse vivante, en perpétuel changement, cruciale pour l’identité du sujet, dont nous devons essayer de comprendre les modes de fonctionnement. À la lumière de l’imagerie cérébrale, quels sont les rouages des mémoires à court, moyen et long termes ? Pouvons-nous expliquer et soigner les maladies neurogénératives, comme la maladie d’Alzheimer ? Francis Eustache et Béatrice Desgranges proposent une cartographie du fonctionnement de la mémoire basée sur la compréhension de son organisation d’ensemble, de sa mise en place progressive chez l’enfant, à ses modifications au cours du vieillissement normal et dans les maladies de la mémoire. Jeudi 15 novembre – 19 h

20


Société Bibliothèque André Malraux – Paris 6e

Projections de courts métrages

Dans le cadre du Mois du film documentaire

Séances présentées par Marcos Uzal. P ROGRAMME : À propos de Nice de Jean Vigo (1930, 25 mn) Nice is Nice de Jean-Pierre Mocky (1988, 14 mn) Les amours de la pieuvre de Jean Painlevé (1967, 13 mn) Le chant du Styrène d’Alain Resnais (1959, 19 mn)

Courts métrages de Luc Moullet P ROGRAMME : La valse des médias (1987, 26 mn) Essai d’ouverture (1988, 14 mn) La cabale des oursins (1991, 17 mn) Toujours plus (1994, 24 mn)

(1996, 61 mn)

Jean Vigo inventa la fameuse

expression de « point de vue documenté » pour évoquer la confrontation entre sa subjectivité et le réel dans À propos de Nice, film dont le point de vue sur la société de son époque est souvent ironique et insolent. Nice is Nice revisite joyeusement le passé architectural de la ville. Tandis que Les amours de la pieuvre ou Le chant du Styrène (avec un commentaire de Raymond Queneau) démontrent que la science n’est contradictoire ni avec la fantaisie ni avec la poésie. Samedi 17 novembre – 15 h

Film de Avi Mograbi Comment j’ai appris à surmonter ma peur et à aimer Ariel Sharon

Luc Moullet est probablement le cinéaste qui a poussé le plus loin l’utilisation de l’humour et de l’ironie dans le documentaire, parfois dans un esprit burlesque (Essai d’ouverture) ou, en montrant ce que la réalité a de plus absurde (Toujours plus), l’humour devenant alors une forme de lucidité: la distance nécessaire pour voir le monde avec des yeux neufs.

Dans la lignée de Nanni Moretti, Avi Mograbi se met lui-même en scène pour aborder de manière très personnelle et intime un sujet qui préoccupe le monde entier (le conflit israélo-palestinien). À l’inverse de la façon dont sont traités les sujets d’actualité dans les journaux télévisés, il s’agit ici de partir de soi pour mieux s’interroger sur la réalité extérieure, et l’humour est une façon d’en accueillir toute la complexité, toutes les contradictions. Samedi 8 décembre – 15 h

Samedi 24 novembre – 15 h

Bibliothèque Saint-Simon – Paris 7e

Les révolutions arabes à la croisée des chemins Loin d’avoir essaimé dans tout le Maghreb et le Moyen Orient, les mouvements de libération arabes marquent le pas. Dans les pays mêmes où les révolutions ont renversé les autorités en place, rien n’est achevé, et des partis islamistes ont été portés au pouvoir dans la plupart des cas. Faut-il craindre l’avenir, regretter l’état précédent ? La démocratie pourra-t-elle être instaurée ? Un modèle est-il à trouver ? Et pourquoi nous sentons-nous si concernés ? Conférence par Gilles Kepel, spécialiste de l’Islam et du monde arabe, auteur de nombreux ouvrages sur ces sujets, professeur à Sciences-Po Paris. Jeudi 20 décembre – 19 h

21


Société Bibliothèque Chaptal – Paris 9e

Les enjeux de la séparation : des étapes pour grandir La séparation est ce qui marque l’arrivée au monde d’un enfant : le bébé en quittant le ventre de sa mère fait sa première expérience de la séparation, tout comme sa mère. Le bébé, puis l’enfant et le futur adolescent connaîtront de nombreuses séparations. Nécessaires, elles vont permettre à l’enfant de se confronter au monde extérieur, de découvrir les échanges avec les autres, et de trouver sa place, seul, sans la présence des parents. Les séparations sont

Premières fêtes des adolescents : liberté et limites ?

Pour les adolescents, les premières fêtes qu’ils organisent ou auxquelles ils sont invités sont des moments de vie sociale et amicale importants. Ces expériences, souvent vécues loin du regard des parents, sont aussi l’occasion de « tester ses limites » ; elles s’accompagnent fréquemment de consommations de produits psychotropes, en particulier l’alcool, qui peuvent induire des conduites à risques. En tant que parents, que dire à son adolescent qui se rend à une fête, comment le prévenir de ces risques ? Que mettre en place lorsque c’est lui-même qui organise sa soirée ? Être présent ou pas ? Interdire l’alcool ou pas ? En somme, comment jouer son rôle de parents pour qu’une fête reste une fête ?

souvent empreintes d’angoisse, tant pour l’enfant que pour les parents. L’expérience de cette angoisse doit être passagère. Des parents sereins face à la situation de séparation permettront à l’enfant de vivre au mieux ces moments d’ouverture au monde. Échanges menés par Miguel-Ange Garzo, psychologue-thérapeute à Paris. Samedi 17 novembre – 16 h Rencontre en partenariat avec l’École des Parents. Présence d’interprètes LSF.

La langue des signes est-elle internationale ? D’où vient la langue des signes française ? Est-elle internationale ? Comment évolue-t-elle ? Rachid Mimoun, directeur de Visuel-LSF Paris et Philippe Bossavy, formateur à VisuelLSF Paris viennent parler de cette langue vivante, visuelle et méconnue d’une grande partie de la population. Jeudi 29 novembre – 19 h Présence d’interprètes LSF.

22

Avec Jean-Pierre Couteron, psychologue clinicien et président de la Fédération Addiction et Hélène David, directrice adjointe de l’association Charonne (soins et prévention en addictologie). Jeudi 6 décembre – 19 h Avec la mission de prévention des toxicomanies (DASES, Mairie de Paris). Présence d’interprètes LSF.


Société Bibliothèque François Villon – Paris 10e

Mais pourquoi sont-ils pauvres ? Voyage dans la France en crise Pourquoi le nombre officiel de pauvres – 8,2 millions en 2011 – dans un pays riche comme la France ne fait-il pas scandale ? Pour répondre à cette question, Catherine Herszberg a, pendant un an, de 2010 à 2011, interrogé des inconnus de toutes classes sociales, dans différentes régions de France, sur leur perception de la pauvreté, ses causes, le rôle du politique dans son éventuelle réduction..., afin de dresser un portrait de la France d’aujourd’hui racontée par ses habitants mêmes. Portrait qui souligne les effets, sur la perception de la pauvreté, de la disparition de termes comme : « classes sociales », « exploitation », « domination »..., et la force du ressentiment des classes populaires non à l’égard des riches mais des pauvres – ressentiment largement entretenu dans les discours dominants. Il pointe comment le phénomène de la pauvreté s’est détaché du politique et de notions comme la justice ou l’égalité, pour relever au mieux d’un discours compassionnel. Rencontre avec Catherine Herszberg, essayiste, autour de son ouvrage Mais pourquoi sont-ils pauvres ? Voyage dans la France en crise (éd. Seuil, 2012). Jeudi 29 novembre – 19 h

Bibliothèque Château d’eau – Paris 10e

Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e

Chut ! Vous êtes photographié : rencontre avec Bibliothèques Sans Frontières

Les nouveaux chiens de garde

À l’occasion de l’inauguration de la boîte de collecte de livres de l’association Bibliothèques sans frontières dans le hall de la mairie du 10e, la bibliothèque Château d’eau propose cette rencontre suivie d’une projection de photos sur le thème : photographier le lecteur, avec des travaux de Pierre Duyckaerts autour de lecteurs haïtiens, et deux séries de photos de Stéphanie Lacombe : « Chut ! Je lis » sur les français et la lecture et « Le bois des Tchakous » sur les étudiants congolais. Vendredi 16 novembre – 18 h

Projection du documentaire de Gilles Balbastre et de Yannick Kergoat. Sur le mode sardonique, Les nouveaux chiens de garde dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contrepouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du CAC 40 et pervertie en marchandise. Projection en présence de Yannick Kergoat. Samedi 10 novembre – 15 h > Dans le cadre du Mois du film documentaire.

DSK, Hollande, etc. Projection du documentaire de Julien Brygo, Pierre Carles, Nina Faure et Aurore Van Opstal. Une enquête sur les médias en campagne électorale, tournée lors de la dernière élection présidentielle. Projection en présence de Julien Brygo. Samedi 24 novembre – 15 h > Dans le cadre du Mois du film documentaire.

23


Société Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e

Un autre regard sur la personne sourde Philippe L’Huillier, formateur sourd, invite à une sensibilisation sur la surdité et le monde des sourds sous forme de débat interactif.

Médiathèque Hélène Berr – Paris 12e

Théâtre forum « Bibliothèque ouverte » Le théâtre forum est une séance de théâtre interactive. Les acteurs jouent une situation dont le déroulement n’est pas satisfaisant. Le spectateur prend de la distance par rapport à cette situation qui le concerne et envisage des alternatives pour l’améliorer. Il devient alors « acteur » de sa proposition et la met en œuvre concrètement. Le thème choisi permet d’aborder les questions suivantes : est-ce que les bibliothèques ouvertes à tous accueillent toutes nos différentes situations ? Qu’est-ce que je viens chercher à la bibliothèque ? Que s’y passe-t-il en dehors des heures d’ouverture ? Par la compagnie Les Toupies et l’Atelier Cigale, en collaboration artistique.

Plongez dans cet univers et découvrez les causes de la surdité, les modes de communication et la culture Sourde avec des ateliers-jeux. Samedi 17 novembre – 15 h 30 Présence d’interprètes LSF.

Durant la Quinzaine du handicap (17 - 30 novembre), dans les bibliothèques du 12e. Infos : http ://atelier.cigale.free.fr/index.htm http ://compagnielestoupies.org/ Samedi 17 novembre – 10 h Bibliothèque Saint-Éloi Samedi 24 novembre – 11 h Bibliothèque Diderot Samedi 24 novembre – 15 h Médiathèque Hélène Berr Sur inscription auprès des bibliothécaires.

NOUVEAU ! Vous souhaitez être informé des manifestations culturelles des bibliothèques ? Dès le 1er décembre, connectez-vous sur le nouveau site www.paris-bibliotheques.org pour vous inscrire à notre lettre d’infos mensuelle. Nouvelles expos, débats des « Jeudis de l’actualité », invitations à des soirées spéciales, animations jeunesse, boutique en ligne... Recevez une sélection du programme par e-mail ! Devenez fan et retrouvez nos activités sur notre page Facebook !

En Vue est téléchargeable et « feuilletable » sur : www.paris-bibliotheques.org

24


Société Médiathèque Jean-Pierre Melville – Paris 13e

Génération Y : les jeunes et les réseaux sociaux D’où vient le terme « génération Y » ? Comment la nouvelle donne technologique a-t-elle à ce point bouleversé nos habitudes, donné naissance à une génération inédite, adepte du lol et du loose ?

Journée numérique La médiathèque consacre une journée entière aux technologies de l’information : réseaux sociaux, blogs, jeux... Découvrez et pratiquez les multiples ressources d’Internet. Samedi 15 décembre

Monique Dagnaud, sociologue au CNRS et auteur du livre Génération Y, les jeunes et les réseaux sociaux, de la dérive à la subversion (éd. Les Presses de Sciences-Po, 2011), vient décrypter ce phénomène de société.

10 h 30 à 12 h : Internet, savoir rechercher et partager

Jeudi 6 décembre – 19 h

Sur inscriptions, à partir du 15 novembre (dès 14 ans).

l’information. Trucs et astuces pour mener une recherche efficace sur le Web, sauvegarder ses informations et les partager avec Scoop.it et Netvibes. Par les bibliothécaires. Sur inscriptions, à partir du 15 novembre. 14 h 30 à 16 h : ateliers Blog, mettre en scène ses

passions… Toutes les clés pour faire vos premiers pas dans la blogosphère, de l’ouverture d’un blog à sa personnalisation. Par les bibliothécaires.

Un an sans Internet Rencontre dédicace avec Ced, auteur de la BD Un an sans internet (éd. Makaka, 2011). Il l’a fait ! Un an coupé de toute connexion informatique, loin des blogs, réseaux sociaux. Ced nous raconte cette expérience terrifiante – mais virtuelle – dans une BD décapante, qui pointe avec humour et auto-dérision notre dépendance aux outils numériques. Ced est également l’auteur de la BD Le passeur d’âmes, sélectionnée au festival d’Angoulême 2012. Des planches et des croquis de l’ouvrage Un an sans internet sont exposées pendant tout le mois de décembre à la médiathèque. Samedi 8 décembre – 16 h

17 h : six ans après sa création, Twitter compte plus de 500 millions d’utilisateurs. Tony Faragasso, formateur indépendant, vient décrypter les ressorts de cet univers ultra réactif, fait de microblogging et de followers. La conférence est suivie d’un atelier pratique, pour ceux qui veulent se lancer tout de suite.

Bibliothèque Vandamme – Paris 14e

Quel avenir pour l’agriculture ? Rencontre avec Marc Dufumier, ingénieur agronome à Agro Paristech, expert auprès de la F.A.O. et de la Banque Mondiale, autour de son ouvrage Famine au sud, malbouffe au nord (éd. Nil, 2012). Famines, malbouffe, dégâts environnementaux, désertification des campagnes : tel est le bilan, désastreux, de nos systèmes agricoles exagérément spécialisés, mécanisés, « chimisés ». Dans l’inconscient collectif, cette agriculture « moderne » reste pourtant la seule capable de nourrir la planète et de rémunérer correctement les paysans. L’agriculture « productiviste » est pour les paysans comme pour

le consommateur un choix chaque jour plus risqué, tandis que la conversion à l’agroécologie devient chaque jour plus raisonnable. Qualité des aliments, respect de l’environnement et – contrairement aux idées reçues – garantie, voire amélioration des rendements : le bio n’est pas un caprice de bobo. C’est plus que jamais la voie de l’avenir. Jeudi 22 novembre – 19 h 30 Sur réservation auprès des bibliothécaires.

25


Société Bibliothèque Vaugirard – Paris 15e

Après quoi courons-nous ? La tyrannie du temps… «Ça passe trop vite ! » Qui n’a jamais usé et abusé de cette expression ? La sensation que les journées ne sont pas assez longues pour tout faire. Mais tout faire, qu’est-ce que cela signifie ? Entre temps de travail et temps libre, la frontière devient de plus en plus mince. Les dossiers s’invitent à la maison, le portable au bureau. Interconnectés, nous avons de plus en plus de mal à nous y retrouver. Est-ce le symbole d’une nouvelle génération, sensibilisée à l’information de masse ? Débat avec Patrick Cingolani, sociologue, auteur de Le temps fractionné. Multiactivité et création de soi (éd. Armand Colin, 2012); Rafik Smati, chef d’entreprise sur Internet, auteur de Éloge de la vitesse, la revanche de la génération texto (éd. Eyrolles, 2011). Modération : Catherine Petillon, journaliste.

Médiathèque Marguerite Yourcenar Paris 15e

Algérie : nouvelle génération Voir le détail de la rencontre dans la rubrique Regards sur l’Algérie, p. 14. Jeudi 6 décembre – 19 h

Jeudi 6 décembre – 19 h

Bibliothèque Germaine Tillion Paris 16e

Les mouvements « Slow », une alternative à l’urgence du quotidien ? Le mouvement Slow naît dans les années 1980 en Italie autour de l’interrogation de la culture, de l’agriculture et de la gastronomie. Slow Food est né en réaction au fast food. Le « fast » synonyme de stress, d’urgence au quotidien, est aujourd’hui largement remis en question. L’efficacité et la productivité au détriment de la qualité et du plaisir ? Les mouvements « slow » se sont multipliés : slow science, slow design, slow city, slow education… pour nous apprendre à privilégier un autre rapport au temps. Quels sont leurs effets, et tout le monde peut-il vraiment se le permettre ? Débat avec Nicole Aubert, sociologue, auteur de Le culte de l’urgence, la société malade du temps (éd. Flammarion, 2003); Bastien Beaufort, président du Convivium Slow Food Paris Bastille. Animé par Pascale d’Erm, journaliste et auteur de Vivre plus lentement : un nouvel art de vivre (éd. Eugen Ulmer, 2010). Jeudi 15 novembre – 19 h

26


Société Médiathèque Edmond Rostand – Paris 17e

Un cinéma du réel pour grandir P ROJECTION

L’heure de la piscine de Valérie Winckler (1995, 26 mn) Image de Valérie Winckler, Anne-Claire Molcard, Henri Alliet. Coproduction Trans Europe Film, Canal +. Le passage de l’enfance à l’adolescence. Discussions à la piscine, lieu d’observation privilégié. L’eau révèle les blocages, les appréhensions, les enthousiasmes, l’épanouissement. Des échanges sur le ton de la confidence. Un nouveau corps qui encombre, la voix qui mue, les seins qui se dessinent... Le passage de l’enfance à l’adolescence est fait d’hésitations, de retours en arrière, d’envols et de craintes... Valérie WINCKLER

Samedi 3 novembre 16 h 30 > Dans le cadre du Mois du film documentaire.

Abus d’écrans : intérêts et risques pour les enfants et les adolescents

Les parents s’inquiètent souvent du quotidien de leurs enfants, largement occupés par l’utilisation d’Internet, de SMS, de jeux vidéo. Quels sont les différents types de jeux ? Pourquoi certains sont-ils plus accrocheurs ? Quelle attitude éducative adopter ? Avec Mickaël Ayoun, responsable de secteur à l’École des parents et des éducateurs d’Île-de-France, les psychologues cliniciens Jean-Pierre Couteron, président de la fédération Addiction et Élizabeth Rossé, du centre médical Marmottan. Cette rencontre est l’occasion de présenter un DVD de 5 mini-films d’information et de conseils pour les parents édité par la Mairie de Paris et empruntable à la bibliothèque. Jeudi 22 novembre – 19 h En partenariat avec la mission de prévention des toxicomanies (DASES, Mairie de Paris).

Bibliothèque Claude Lévi-Strauss – Paris 19e

Conférence philosophique : le bonheur n’est-il qu’un antidépresseur ?

Conférence débat philosophique animée par Delphine Bouit, de l’association Vivre la philosophie concrètement. Quelle valeur a le bonheur ? Pendant des décennies, le bonheur a été décrié ou ignoré. Il était inconvenant de le nommer, ridicule de penser qu’il pouvait exister. Le tragique régnait. Depuis quelques années, le bonheur est à la mode. Il serait un remède pour prévenir bien des maux. Ni technique, ni recette, le bonheur a un contenu et une signification. Ne serait-il pas temps de parler d’accomplissement, avant d’envisager les moyens de l’atteindre ?

Bibliothèque Louise Michel Paris 20e

Vivre la double identité culturelle : entre France et Algérie Voir le détail de la rencontre dans la rubrique Regards sur l’Algérie, p. 17. Jeudi 22 novembre – 19 h

Jeudi 6 décembre – 19 h

27


Société Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e

Quartier des docs P ROJECTIONS

DE TROIS F ILMS RÉALISÉS SUR LE TERRITOIRE DU

20 E ARRONDISSEMENT

Oasis boulevard de Jérôme Sitruk et Jorge Arteaga (2009, 34 mn) Un banc de l’Est parisien « vit ses derniers jours » avec la construction du nouveau tramway. Des jeunes s’y retrouvent pour des « joutes nocturnes », à travers lesquelles ils nous délivrent, entre rêveries et désillusions, un riche témoignage sur leur manière de « vivre » leur quartier...

Faut qu’ça roule de Mourad Hallouche (1989, 21 mn) Dans la rue de Bagnolet, dans le 20e arrondissement de Paris, Alex, ferrailleur de son état, court, entasse, casse, démêle, emmêle, troque tout et rien. Dans la même rue, Robert et Monique ouvrent en grand les portes de leur café du Pont. Alex y trouve un havre de paix. Le lieu où vivait Alex, le personnage principal du film, se situait à l’emplacement exact de l’actuel Mama Shelter et de la médiathèque Marguerite Duras.

Airpost, épisodes 1, 2, 3 de Mark Etc et Éric Ménard (2012) Pourquoi une ville haute, une ville basse ? Pourquoi une France d’en haut, une France d’en bas ? Qu’estce qui donne des ailes ? Qui décide du sens du vent ? Airpost est un film fantastique qui questionne le devenir urbain et l’urbanisme de dalle. Le film dont les habitants et l’architecture sont les héros est réalisé en résidence de quartier sous forme de feuilleton à raison de deux épisodes par an, afin de témoigner des transformations de Saint-Blaise. Rencontre avec les réalisateurs et les responsables du projet à l’issue de la projection. Samedi 3 novembre – 15 h > Dans le cadre du Mois du film documentaire.

Dans votre quartier... Bibliothèque Buffon

Bibliothèque André Malraux

Bibliothèque Saint-Éloi

Paris 5e

Paris 6e

Paris 12e

Marmitons à Buffon : des livres et des recettes en partage...

Surdité et timbres-poste, Collection d’Yves Delaporte

Portraits signés

À partir du 24 novembre, venez choisir des livres de cuisine à la bibliothèque, réalisez une recette froide, salée, sucrée, traditionnelle ou exotique... Et venez la partager avec les marmitons de la bibliothèque.

À l’occasion du tricentenaire de l’Abbé de l’Épée, la bibliothèque André Malraux, pôle sourds, invite à visiter cette exposition prêtée par l’association CLSF Berthier : une centaine de timbres-poste venant de nombreux pays évoque les sourds et la surdité. Le public y devine l’évolution de la perception de la surdité: l’oralisation, l’interdiction de la langue des signes et le réveil des sourds par l’alphabet des sourds et la langue des signes.

Samedi 8 décembre – 11 h 30 Sur inscription auprès des bibliothécaires.

Jusqu’au 12 décembre

28

Photographies d’Anne Barthélémy sur le monde des sourds. Elle réalise des portraits d’adultes sourds en leur demandant de signer leur prénom, ainsi que les mots-signes qui leur semblaient importants à partager. À travers ces portraits individuels a émergé l’idée qu’un portrait de communauté était en train de se mettre en place. www.ivt.fr 20 - 27 novembre

Santé et bien-être : pour un monde meilleur Nouvelle séance du cercle des signes durant laquelle sourds et entendants peuvent débattre sur le thème de la santé et du bien-être. Samedi 15 décembre – 11 h


Zoom sur

Histoire

Les Halles de Baltard : naissance et mort Bibliothèque e – Paris 2 Charlotte Delbo e 2)

mairie du Rencontre (à la bre – 19 h Jeudi 8 novem

Au cours du XIXe siècle, on n’a bâti qu’un seul monument original, un monument qui ne soit copié nulle part, qui ait poussé naturellement dans le sol de l’époque ; ce sont les Halles centrales, une œuvre crâne, écrivait Zola. Ce sont pourtant ces bâtiments magnifiques, construits par Baltard en 1853, que les années 1970 ont osé détruire au nom du modernisme, au moment où l’on anéantissait le quartier Montparnasse en y plantant sa haute tour solitaire. Certes, il était urgent que les Halles quittent le cœur de Paris pour rejoindre Rungis. Mais pourquoi avoir détruit ces chefs-d’œuvre de l’architecture qui auraient pu être préservés en abritant des galeries

d’art, des boutiques de mode, et pourquoi pas un centre commercial ? C’est l’histoire emblématique de leur construction, de leur vie jusqu’à leur massacre qui est racontée, images à l’appui. Par Patrice De Moncan, docteur en Sciences économiques, historien. Il a publié de nombreux ouvrages sur Paris et la ville, tant historiques que socioéconomiques.

29


Histoire Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e

La shoah par balles : conférence

Rencontre avec Henri Borlant

La shoah par balles, ainsi appelle-t-on les exécutions de masse qui ont tué un million et demi de Juifs et de Gitans en Europe de l’Est entre 1941 et 1944. Alors que les atrocités commises dans les camps de concentration sont bien connues, ce n’est pas le cas du génocide perpétré dans l’ancienne Union Soviétique à l’encontre des Juifs, des Gitans et d’autres victimes des nazis et de leurs alliés. La conférence présente le contexte historique, le déroulé des événements mais aussi les méthodes de recherche employées aujourd’hui sur le terrain et les résultats obtenus grâce aux fouilles et aux collectes de témoignages. Par Philippe Preux, membre de l’association YahadIn Unum présidée par le père Patrick Desbois. Il a participé avec celui-ci à une dizaine de séjours de recherche sur le terrain, en Ukraine, Belarus et Pologne. Grâce à ses enquêtes, l’association Yahad-inUnum a découvert des centaines de charniers où sont enterrées les victimes assassinées en Europe de l’Est et a enregistré les dépositions de plus de 1 850 témoins.

Né dans une famille juive non croyante et nonpratiquante, Henri Borlant fuit Paris avec sa mère et ses frères et sœurs à la veille de la déclaration de guerre de septembre 1939. Réfugié avec sa famille en Maine-et-Loire, il est déporté à AuschwitzBirkenau, par le convoi n°8 le 20 juillet 1942 avec son père, son frère Bernard et sa sœur Denise. Aucun d’eux ne reviendra. Trois ans plus tard, il parvient à s’échapper du camp peu de temps avant la libération des camps d’Auschwitz. Il revient en France et après un parcours scolaire peu ordinaire, il parvient à suivre des études de médecine. Rescapé de la Shoah, il témoigne depuis plusieurs années de ce qu’il a vécu. Il a notamment participé en 2005 au documentaire Les Survivants de Patrick Rotman et a écrit le livre Merci d’avoir survécu (éd. Seuil, 2011). Jeudi 13 décembre – 18 h

Jeudi 22 novembre – 19 h

Bibliothèque historique de la Ville de Paris – Paris 4e

La numismatique gauloise de sites archéologiques laténiens et gallo-romains précoces Louis-Pol Delestrée explique comment quelques pièces de monnaies peuvent permettre de dater un site archéologique et de donner aux archéologues des informations précieuses sur la vie qui l’a animé, plusieurs siècles voire plusieurs millénaires auparavant... Vendredi 2 novembre – 18 h 30

La monnaie en contexte archéologique comme source Thibault Cardon, membre du Centre de recherches historiques de l’École des hautes études en sciences sociales, explore en quoi la monnaie est une source à part entière pour l’archéologue. Vendredi 7 décembre – 18 h 30

30

Bibliothèque Fessart – Paris 19e

Jeanne d’Arc et les femmes du XVe siècle Pour débuter un cycle Histoire des femmes célèbres, la section adultes de la bibliothèque invite à écouter une conférence sur Jeanne d’Arc et les femmes du XVe siècle, animée par une bibliothécaire historienne de formation. Samedi 15 décembre 17 h 30


Zoom sur

Littératures

Dickens

s Bibliothèque de ères ci li littératures poe

et le crime

En cette année 2012 qui marque le bicentenaire de la naissance de Charles Dickens, la bibliothèque des littératures policières (BILIPO) rend hommage au plus grand romancier anglais en proposant une conférence sur « Dickens et le crime ». Le crime est une réalité omniprésente chez Dickens, aussi bien dans son œuvre de journaliste que dans son œuvre de fiction – surtout si l’on prend le mot « crime » dans son acception anglaise qui englobe toute une gamme d’activités portant atteinte à la société, allant du simple délit à des gestes aussi graves que le meurtre. On s’interrogera sur l’origine possible

s5 (B ILIP O) – Pari Conférence er mbre – 16 h Samedi 1 déce

de cet intérêt pour le crime, les criminels et les prisons. L’expérience personnelle y a sans doute sa part, mais c’est aussi une réaction à un phénomène de société qui touche spécialement l’Angleterre victorienne. Enfin, on s’intéressera au traitement littéraire du thème, notamment dans trois romans représentatifs à cet égard : Oliver Twist, La Maison d’Âpre-Vent et Les Grandes espérances. Le conférencier, Alain Jumeau, professeur émérite à l’Université de Paris-Sorbonne, est spécialiste du roman britannique du XIX e siècle, auquel il a consacré de nombreuses études et traductions.

31


Littératures Bibliothèque Charlotte Delbo – Paris 2e

É CRITURE , ÉCRITURES La passion du dictionnaire

Quand on aime les mots, il n’est pas rare que l’on nourrisse une passion singulière pour les dictionnaires. En effet, par « définition », un dictionnaire est un recueil des mots d’une langue, des termes d’une science, d’un art, rangés par ordre alphabétique, avec leur signification. La question de la langue est donc au cœur du travail de ces collectionneurs d’un genre particulier qui s’attachent dans leurs ouvrages ou dans les collections qu’ils dirigent à rendre accessible au plus grand nombre le mystère, l’histoire et parfois le grain de folie qui accompagne la définition de tel mot, telle expression, toujours en usage ou décidément passés de mode. Animée par Christine Ferniot. Chacun à leur façon, Agnès Pierron, Annie Mollard et Jean Pruvost font partie de ces passionnés et à l’occasion de cette rencontre, s’efforcent de faire partager leur amour de la langue et des mots. Mardi 11 décembre – 19 h

Bibliothèque Historique de la Ville de Paris – Paris 4e

Martial Daru, maître et bienfaiteur de Stendhal Baron d’Empire, intendant de la couronne à Rome, responsable des palais impériaux, Martial Daru (1774-1827) était le cousin d’Henri Beyle, à qui il fit découvrir la ville éternelle. Sa présence et son influence furent déterminantes sur Stendhal. Mercredi 14 novembre – 18 h 30

Stendhal et Florence Daniela Gallo, professeur d’histoire de l’art à l’Université Grenoble II, s’intéresse au Stendhal historien d’art : quelle est son approche de l’Italie, et notamment de la capitale toscane ? Quel regard portet-il sur l’art italien ? C’est une facette méconnue de la vie de Stendhal que Daniela Gallo nous présente. Mercredi 5 décembre – 18 h 30

32

AGNÈS P IERRON, COMÉDIENNE, LINGUISTE ET HISTORIENNE DU THÉÂTRE, A PUBLIÉ DES ÉTUDES ET OUVRAGES SUR LA QUESTION (LE G RANDGUIGNOL. LE THÉÂTRE DES PEURS DE LA BELLEÉPOQUE, COLL. « BOUQUINS », ÉD. ROBERT LAFFONT, PARIS, 1995 ; LES NUITS BLANCHES DU G RAND-G UIGNOL, ÉD. S EUIL, 2002). E LLE EST ÉGALEMENT L’AUTEUR DU D ICTIONNAIRE DE LA LANGUE DU THÉÂTRE (ÉD. LE ROBERT, 2002) ET DES DICOS D’AGNÈS CHEZ BALLAND ET A CONNU UN SUCCÈS CONSIDÉRABLE AVEC LE D ICTIONNAIRE DU S EXE, PARU AUX ÉDITIONS BALLAND. J EAN P RUVOST ENSEIGNE LA LEXICOLOGIE ET LA LEXICOGRAPHIE À L’UNIVERSITÉ DE CERGY-PONTOISE (95) OÙ IL DIRIGE LE M ASTER S CIENCES DU LANGAGE ET LE LABORATOIRE CNRS LEXIQUES D ICTIONNAIRES I NFORMATIQUE. C HAQUE ANNÉE DEPUIS 1994, IL ORGANISE LA JOURNÉE DES DICTIONNAIRES, RENDEZ-VOUS INTERNATIONAL DE 400 LEXICOLOGUES ET LEXICOGRAPHES. AUTEUR DE PLUS DE 400 PUBLICATIONS, IL A ÉCRIT DEUX QUE SAIS-JE ? ET OBTENU LE PRIX INTERNATIONAL LOGOS EN 2000 POUR SON OUVRAGE D ICTIONNAIRES ET NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LE P RIX DE L’ACADÉMIE FRANÇAISE POUR LES DICTIONNAIRES FRANÇAIS, OUTILS D’UNE LANGUE ET D’UNE CULTURE. PASSIONNÉ PAR L’HISTOIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE, JEAN P RUVOST A ÉTÉ CHRONIQUEUR SUR F RANCE INTER. ANNIE MOLLARD EST LINGUISTE-LEXICOGRAPHE AU CNRS. DE 1975 À 1992, ELLE A PARTICIPÉ À LA RÉDACTION DU DICTIONNAIRE TRÉSOR DE LA LANGUE F RANÇAISE, DICTIONNAIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE DES XIXE ET XXE SIÈCLES, 16 VOLUMES, AUJOURD’HUI INFORMATISÉS. ELLE S’EST SPÉCIALISÉE DANS LE LEXIQUE DES COULEURS ET, DEPUIS 1998, PUBLIE LES DIFFÉRENTS VOLUMES DU DICTIONNAIRE DES MOTS ET EXPRESSIONS DE COULEUR, XXE ET XXIE SIÈCLES (ÉD. CNRS). SES DIVERSES PUBLICATIONS SUR LE LEXIQUE DES COULEURS ONT FAIT D’ELLE UNE SPÉCIALISTE RECONNUE DU LEXIQUE CHROMATIQUE FRANÇAIS. ELLE EST PRÉSIDENTE DU CENTRE F RANÇAIS DE LA COULEUR DEPUIS 2004.


Littératures Médiathèque Hélène Berr – Paris 12e

Bibliothèque Valeyre e

Paris 9

Borbotruc pour Borborygmes

Le Paris d’Aragon Paris a toujours été pour Aragon au centre de son œuvre et le lieu géométrique de ses passions, présent à chaque coin de son œuvre poétique ou romanesque. Son enfance à Neuilly, puis avenue Carnot. Le surréalisme dans les années vingt et les déambulations nocturnes à Pigalle, Montmartre ou Montparnasse. Ses habitations successives avec Elsa : rue Campagne Première, rue de la Soudière et rue de Varenne... et dans les dernières années, le vieillard magnifique qui flânait encore la nuit boulevard SaintGermain. C’est à ce voyage dans Paris que nous vous convions. Jean-Paul Schintu est comédien et a joué dans plus de soixante pièces.

Revue de création littéraire et plastique, Borborygmes publie des textes inédits (poésies, nouvelles, extraits de romans...). Le semestriel au format « le plus petit du monde » défend depuis 2006 une diversité de thèmes et de styles. Il organise régulièrement des lecturesspectacles avec comédiens et musiciens, les « Borbotrucs ». Le numéro (21e) de la rentrée réunit les textes de dix auteurs, accompagnés avec humour et un certain décalage par une série de photos de Muriel Chamak. Rencontre avec Ariane Blaise, Muriel Chamak, Michela Orio et un groupe musical sous la direction du pianiste Bertrand Ravalard. Samedi 1er décembre – 18 h http ://borborygmes.wordpress.com

ACT éditions Rencontre avec un jeune éditeur et ses auteurs : Catherine André, Bertrand Joliet, Robert Priser et Olivier Ragasol-Barbey. ACT éditions, éditeur généraliste et indépendant, c’est avant tout un outil de réflexion. Il s’agit de regrouper les éléments de cette machine à penser : auteurs, artistes, imprimeurs, libraires... Cette exposition présente leurs trois premiers titres, envisagés comme les premiers rouages de cet appareil à réfléchir et à regarder le monde. Présentation des ouvrages et exposition des œuvres des auteursartistes du 4 au 15 décembre. Vendredi 7 décembre – 19 h (Vernissage-dédicace)

www.act-editions.fr

Jeudi 13 décembre – 18 h

Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e

É C R ITU R E ,

ÉC R ITU R E S

Littérature et exil Qu’il soit choisi, subi, volontaire ou le fruit des circonstances, l’exil est au cœur de la littérature : sujet ou objet de l’écriture, il est tout autant source d’inspiration, matière pour l’écrivain qui y puise, par nécessité ou par goût, de quoi nourrir un imaginaire particulier dont les questions de langue, d’identité, d’appartenance, ne sont jamais éloignées. Existe-t-il une littérature de l’exil pouvant relever d’un genre en soi ? Comment le fait d’être « déplacé » ailleurs influe-t-il sur les processus de création à l’œuvre chez l’écrivain ? L’exil se limite-t-il pour l’écrivain au seul fait d’être hors de son pays d’origine ? Dès lors que l’on écrit, n’est-on pas par définition en exil ? Avec la participation de Sonia Ristic, Philippe Braz et Brigitte Athéa. Rencontre animée par Harold David. Samedi 1er décembre 15 h 30

SONIA RISTIC NÉE EN 1972 À BELGRADE, ELLE A GRANDI ENTRE L’EXYOUGOSLAVIE ET L’AFRIQUE ET VIT À PARIS DEPUIS 1991. APRÈS DES ÉTUDES DE LETTRES ET DE THÉÂTRE, ELLE EST COMÉDIENNE ET ASSISTANTE À LA MISE EN SCÈNE. PARALLÈLEMENT, ELLE TRAVAILLE AVEC DES ONG SUR LES ACTIONS AUTOUR DES GUERRES EN EX-YOUGOSLAVIE ET DES QUESTIONS DE DROITS DE L’HOMME. EN 2004, ELLE CRÉE SA COMPAGNIE, SEULEMENT POUR LES FOUS ET ENCADRE RÉGULIÈREMENT DES ATELIERS D’ÉCRITURE ET DE JEU. LA PLUPART DE SES PIÈCES ONT ÉTÉ PUBLIÉES/CRÉÉES OU MISES EN ONDES. À lire : LETTRES DE BEYROUTH – RECUEIL DE CHRONIQUES, LANSMAN/TARMAC, 2012 ; L’ENFANCE DANS UN SEAU PERCÉ – THÉÂTRE, LANSMAN, 2011 ; LE P HARE – THÉÂTRE, LANSMAN/TARMAC, 2009. P HILIPPE BRAZ : AUTEUR DE THÉÂTRE, NOUVELLISTE, TRADUCTEUR, VOYAGEUR… P HILIPPE B RAZ, NÉ EN 1959 À SAINT-MANDÉ, A ÉCRIT ONZE PIÈCES QUI ONT ÉTÉ REPRÉSENTÉES EN F RANCE, EN ALLEMAGNE ET EN SUISSE. IL EST PUBLIÉ AUX ÉDITIONS LE BRUIT DES AUTRES, AUX ÉDITIONS LE CASTOR ASTRAL, AUX ÉDITIONS LA F ONTAINE, AINSI QU’EN ALLEMAGNE ET PLUSIEURS DE SES PIÈCES ONT ÉTÉ DIFFUSÉES SUR F RANCE-C ULTURE. OFF-SHORE (VOIR À CE TITRE) A ÉTÉ SELECTIONNÉ POUR LE 2E TOUR DU GRAND PRIX DE LITTÉRATURE DRAMATIQUE 2006. À lire : OFF-SHORE, EDEN HÔTEL, BERLIN-LOIN-DE-LA-MER (TOUS AUX ÉDITIONS LE B RUIT DES AUTRES). BRIGITTE ATHÉA VIT EN F RANCE ET EN ALLEMAGNE OÙ SON THÉÂTRE EST TRADUIT ET PUBLIÉ. E LLE A COLLABORÉ À PLUSIEURS MAGAZINES (NOUVEL OBSERVATEUR, F RANCE 2…) ET A ÉCRIT DE NOMBREUSES FICTIONS POUR LA RADIO (F RANCE C ULTURE). S ES PIÈCES ONT ÉTÉ JOUÉES NOTAMMENT AU THÉÂTRE NATIONAL DE L’ODÉON, AU THÉÂTRE INTERNATIONAL DE LANGUE FRANÇAISE… E LLE A EFFECTUÉ DES RÉSIDENCES D’ÉCRITURE ET FAIT DE NOMBREUSES PRÉSENTATIONS DE SES TEXTES EN F RANCE ET EN ALLEMAGNE. À lire, entre autres : THÉÂTRE 1 (INSTANTS DE FEMMES, SOLILOQUE, LE VOYAGEUR), THÉÂTRE 2 (F RAGMENTS POUR UN DUO, NATURES MORTES) AUX ÉDITIONS LE BRUIT DES AUTRES ; LA VILLE MULTIPLE (ÉD. LA F ONTAINE « JEUNESSE »).

33


Littératures Bibliothèque Clignancourt – Paris 18e

Romancières anglaises en musique

Bibliothèque Georges Brassens – Paris 14e

Rousseau autrement Trois cents ans après sa naissance, Rousseau est considéré comme le père de l’autobiographie moderne, et d’une certaine prétention à la vérité. On n’a pas cessé de lui reprocher bien des choses, et ce sont constamment les mêmes : son égocentrisme, sa paranoïa et le fait d’avoir abandonné ses enfants. Auteur d’un roman, Fils unique (éd. Gallimard, 2006), imaginant la vie d’un frère de Jean-Jacques Rousseau, qui exista mais dont on sait peu de choses, Stéphane Audeguy a toujours pensé qu’on pouvait lire Rousseau autrement : être sensible à son talent comique, par exemple ; le considérer comme un des plus intéressants écrivains non du soi, mais de l’altérité; d’où le titre et le thème de cette conférence. Rencontre avec Stéphane Audeguy. Samedi 8 décembre – 18 h Sur inscription auprès des bibliothécaires.

Médiathèque Edmond Rostand – Paris 17e

À vos plumes : Amateurs de beaux mots, « scribouilleurs » à vos heures perdues, amoureux de la plume ou bloggeur : n’hésitez plus, inscrivez-vous aux deux ateliers d’écriture animés par Alain Bellet, écrivain, historien, nouvelliste et grand amoureux de Paris. Vous pouvez participer à un seul atelier, ou aux deux si le verbe vous habite ! Dans le cadre de l’exposition que nous présentons au mois de décembre, nous vous invitons à légender, écrire, commenter, annoter, en vers comme en prose, les photographies réalisées par les enfants du quartier lors d’un atelier photographique mené par la complice d’Alain Bellet, la photographe Patricia Baud. http ://alain.bellet.pagesperso-orange.fr Inscription sur mediatheque.edmond-rostand@paris.fr Samedi 10 novembre – 10 h à 12 h Mardi 13 novembre – 15 h à 17 h En collaboration avec la Mairie du 17e arrondissement.

34

Pendant plusieurs siècles, il fut difficile d’imaginer qu’une femme, de quelque milieu qu’elle soit, puisse se consacrer à l’écriture. En Angleterre, l’ère victorienne puritaine et répressive imposait aux femmes la seule vocation possible : une vie domestique et recluse. « La seule vie qui soit passionnante est la vie imaginaire... » : selon Virginia Woolf, qui au début du XXe siècle verra cette pression commencer à s’atténuer. Ce voyage musical et littéraire au cœur des récits féminins anglais, de l’époque victorienne à nos jours est accompagné à la harpe par Mathilde Aubat Andrieu. Des compositeurs anglais y seront à l’honneur, de Haendel à Britten, mais aussi les compositeurs français des XIXe et XXe siècles, ainsi que la musique contemporaine. Par Solange Boulanger, comédienne. Samedi 10 novembre – 17 h 30


Littératures Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e

Contes de l’Inde Voyage dans l’Inde d’hier et d’aujourd’hui à travers des contes colorés et variés. Partons à la rencontre de ce grand pays de légendes où se côtoient si aisément dieux, hommes et animaux ! Krishna le coquin, Ganesh le gourmand, la belle et fière Parvati et bien d’autres sont au rendez-vous... Lecture de contes sur l’Inde en partenariat avec l’association Les Comptoirs de l’Inde et à l’occasion de la 2e édition du salon « L’Inde des Livres ». Mercredi 14 novembre – 15 h

L’Inde des livres

Entrée libre

•Une librairie sur l’Inde avec plus de 3 000 ouvrages •Des dédicaces, des rencontres-débats •Des expositions, animations, chants et danses • Un espace jeunesse (contes et BD) et vidéos •Un salon de thé-restaurant indien… www.comptoirs-inde.org 17 et 18 novembre – 10 h à 20 h (Mairie du 20e)

Rencontre exceptionnelle avec Tomi Ungerer Le 19 décembre, deux films seront à l’affiche : Jean de la lune, film d’animation adapté du conte éponyme de Tomi Ungerer et pour lequel il prête sa voix, et Tomi Ungerer l’esprit frappeur, documentaire qui retrace l’histoire hors du commun d’un homme qui n’a eu de cesse de bousculer les conventions sociales à travers une œuvre subversive. À cette occasion, Tomi Ungerer a accepté de venir à Paris pour évoquer son œuvre « prolifique » et son itinéraire marqué par la passion du dessin : l’artiste qui vient de fêter ses 80 ans, a publié plus de cent quarante livres

Upperground # 3 Entre poèmes et textes rock, les mots d’Olivier Apert s’étirent, dansent et tranchent dans le vif. Les compositions musicales de David Tuil enveloppent cet univers profond et ironique, sensible et cynique. Olivier Apert est poète, essayiste, librettiste, dramaturge et traducteur. Avec Olivier Apert (voix), David Tuil (compositions, guitare et piano), Thierry Taneux (basse). OLIVIER APERT EST L’AUTEUR D’UNE VINGTAINE D’OUVRAGES ET DE TRÈS NOMBREUSES PUBLICATIONS EN REVUES. D ERNIERS OUVRAGES : UPPERGROUND (ÉD. LA RIVIÈRE ÉCHAPPÉE, 2010); GAUGUIN, LE DANDY SAUVAGE (ÉD. INFOLIO, 2012). Spectacle présenté dans le cadre de la résidence menée dans le 2e et 20e arrondissement par l’écrivain et poète Olivier Apert. Jeudi 22 novembre – 19 h En partenariat avec La scène du Balcon et l’Hippocampe associé.

É VÉ NE ME NT et compte plus de 30 000 dessins et affiches à son actif. Il revient plus particulièrement sur l’univers de ses livres pour enfants en tant qu’auteur et illustrateur. Cette rencontre, ponctuée en avantpremière d’extraits des deux films, est modérée par Marie Desplechin, auteur de livres pour enfants et adultes. En présence de Francesca Veneziano, docteur en histoire des arts visuels, Université de Pise. Jeudi 6 décembre – 19 h Réservation au 01 44 78 80 50.

À voir au cinéma dès le 19 décembre : Jean de la lune de Stephan Schesh (coprod. Jean Labadie, Paul Young, Ross Murray, distrib. Le Pacte, 2012) ;

Tomi Ungerer, l’esprit frappeur de Léonard Bernstein (1h37 mn, distribution Le Pacte, 2012).

À lire : Ogres, brigands et compagnie (éd. École des Loisirs, 2011); Un point c’est tout, autobiographie de Tomi Ungerer en collaboration avec Stephan Müller (éd. Bayard, 2011).

35


Littératures Bibliothèque Oscar Wilde – Paris 20e

Oscar Wilde (1854-1900) : un auteur, une bibliothèque Le 30 novembre 1900 à Paris, disparaissait dans le plus grand dénuement, l’auteur du Portrait de Dorian Gray. Il repose au cimetière du Père Lachaise. Pour l’anniversaire de sa mort (30 novembre 1900), Yves Sartiaux, responsable de la bibliothèque, évoque sa vie avec la complicité des bibliothécaires et des lecteurs qui lisent des extraits de ses œuvres. En cette rentrée 2012, le nom d’Oscar Wilde est toujours là, à l’affiche des théâtres, avec L’Importance d’être Wilde et aux catalogues des éditeurs avec une nouvelle présentation et traduction de L’Éventail de Lady Windermere (Coll. « GF », Flammarion). Pour mémoire, c’est le 25 novembre 2011, en présence de Merlin Holland, petit-fils du dramaturge qu’eut lieu le changement de nom de la bibliothèque Saint-Fargeau. La bibliothèque Oscar Wilde possède une centaine de titres de et sur Oscar Wilde. « Un livre moral ou immoral cela n’existe pas. Un livre est bien ou mal écrit, c’est tout ». O.W. Samedi 1er décembre – 15 h

Dans votre quartier... Bibliothèque Buffon

Bibliothèque Chaptal

Bibliothèque Château d’eau

Bibliothèque Saint-Éloi

Bibliothèque Place des Fêtes

Paris 5e

Paris 9e

Paris 10e

Paris 12e

Paris 19e

Lecture sur Léon Gontran Damas, poète de la négritude

Ma parole : lecture

LA VOIX DES LIVRES :

Atelier : créer des comptines en LSF

Les coups de cœur

Les bibliothécaires vous proposent une présentation de Léon Gontran Damas (19121978), à l’occasion du centième anniversaire de sa naissance, accompagnée de lectures à trois voix d’un choix de proses et de poèmes avec des illustrations sonores. Samedi 1er décembre 15 h

36

Jean-Yves Augros est sourd de naissance, il travaille depuis plusieurs années à d’International Visuel Theatre (IVT) en tant que chargé de l’action culturelle mais aussi comédien. Dans son livre Ma parole, paru chez IVT, Jean-Yves nous parle de son enfance, de son parcours. Lecture, rencontre et dédicace. Jeudi 15 novembre 19 h

Le petit prince de Saint-Exupéry Vous l’avez lu il y a si longtemps... Voilà l’occasion de redécouvrir la poésie délicate et profonde de ce merveilleux conte initiatique qui résonne toujours aussi vivement dans le cœur des enfants de 7 à 97 ans. Lecture à plusieurs voix. Avec, entre autres, Gabriel Ohayon. Vendredi 7 décembre 17 h 30

Cet atelier s’adresse à des personnes sourdes ou à des entendants sachant signer.

Préparez notes et carnets et venez partager avec nous vos derniers coups de cœur autour d’un café.

Samedi 1er décembre 10 h

Samedi 17 novembre 10 h

Sur inscription auprès des bibliothécaires.

Sur inscription auprès des bibliothécaires.


Zoom sur

Festival

Monte le son !

Concert d’ouverture

Live d’Étienne Jaumet Bibliothèque Buffon e Paris 5

Concert électro

ssous) (voir présention ci-de – Samedi 10 novembre

19 h

MUSIQUES ÉLECTROS Monte le son !, festival musical des bibliothèques et discothèques de la Ville de Paris revient cette année avec une programmation riche autour des musiques électroniques, de l’électro pop jusqu’à l’avant-garde électronique. Avec plus de vingt concerts live, des ateliers de « circuit bending » (activité qui consiste à courtcircuiter de façon volontaire des instruments de musiques électro), des projections et des conférences, ce festival réunira des artistes internationaux qui font la scène électro d’aujourd’hui. Des concerts à ne pas manquer pour découvrir un genre musical urbain, ludique et onirique en constante évolution mêlant sons, vidéos, installations et performances artistiques. Plus de 23 bibliothèques participent à cet événement.

10 novembre - 8 décembre

Étienne Jaumet a commencé sa carrière de musicien dans les années 90 avec Flop et toute l’équipe des Disques Bien et le groupe Married Monk. Mais c’est en devenant « l’homme aux synthés analogiques » de Zombie Zombie qu’il se révèle. Son premier album solo Night Music (Versatile, 2009), est mixé par Carl Craig et lui apporte la consécration. Depuis, il a enregistré, joué ou remixé en solo ou avec Zombie Zombie, Emmanuelle Parrenin, Richard Pinhas, Turzi, The Big Cruch Theory, Alan Howarth, Sonny Simmons...

37


Festival Acid-house : morceaux instrumentaux, dépouillés et austères (Chicago). Ambient : musique d’atmosphère ou d’ambiance. Breakbeat : courant de musique électronique caractérisé par la présence de rythmes binaires très syncopés. Beat : ou Beat Per Minute, BPM, désigne le nombre de battements (ou coups de batterie) par minute.

Cross-fader : accessoire d’une table de mixage permettant de passer rapidement d’un disque à un autre. Electro-pop (ou techno-pop): mariage de la pop et des instruments électroniques. French Touch : terme apparu début 97 avec la sortie de Homework de Daft Punk. Fusion : mélange de jazz et de musique électronique (Miles Davis, Herbie Hancock...).

Monte le son ! Gabber : variante de la techno, populaire aux PaysBas (le tempo dépassant 200 bpm). Goa Trance : musique électronique apparue en 1980 à Goa (Inde). IDM (Intelligent Dance Music) : musique n’ayant pas pour unique but de faire danser les foules. Indus : musique industrielle née à la fin des années 70. Jungle : genre musical né en Angleterre, basé sur le breakbeat (mais en version accélérée).

J Pop : Pop japonaise. Phaser (phasing) : effet qui donne l’impression d’un son tournant. Pitch shifting : opération qui consiste à modifier la hauteur d’un son. Remix : morceau retravaillé ou recomposé. Sample : échantillon sonore. Sampler : machineinstrument permettant d’échantillonner les sons. Set : session d’un DJ. Trance : variante techno née en Allemagne.

Médiathèque musicale de Paris – Paris 1er

DJ SAFIR

Conférence et mix : les musiques électroniques Une histoire et un mix, par Julien Bécourt, alias Eva Revox. DJ et plasticien, Julien Bécourt alias Eva Revox propose une rencontre autour de la genèse et de l’évolution des musiques électroniques. Liée aux cultures underground, évocatrice de la société industrielle, l’histoire des courants synthétiques est multiple. Pour illustrer son propos, il mixe un panel éclectique de musiques issues de l’electro-acoustique, du postpunk, du noise, ou divers avatars de la dance music (italodisco, house, techno). Samedi 17 novembre – 17 h

Bibliothèque Lancry – Paris 10e

CONCERT : Egyptology

C ONCERT : DJ Safir

Trentenaires parisiens influencés par les fondateurs de la musique synthétique (Vangelis, Joe Meek) comme par les sons générés par la culture télévisuelle des années 80, Egyptology invente une musique onirique, douce et envoûtante. Dans The Skies, leur dernier album, les synthétiseurs portent des mélodies gracieuses et étranges qui font écho à l’univers de la machine. Ambiance futuriste, influences eighties et son hypnotique sont au rendez-vous, à n’en pas douter. Vendredi 30 novembre – 19 h

38

Safir a toujours vécu dans un univers musical et artistique. Diplômé de l’École de Beaux Arts, il consacre sa vie entre l’animation musicale et la peinture. Après avoir longtemps joué en tant que guitariste et bassiste pour différents groupes, il s’immerge dans la musique électronique après son premier voyage à Ibiza en 2003. D’abord influencé par la Goa trance, il se tourne progressivement vers la techno à partir de 2010 sous l’influence notamment de son frère, Raphaël Murillo, et de son collectif Sweet Art Family. Vendredi 23 novembre – 19 h Sur inscription auprès des bibliothécaires.


Festival

Monte le son !

Bibliothèque François Villon – Paris 10e C ONCERT : The Third Eye Foundation Depuis Semtex et Ghost, ses premiers albums, The Third Eye Foundation semblait laisser transparaître, au fur et à mesure de ses albums, l’évidence de ses mélodies qui dans les œuvres précitées était noyée sous un tissu monstrueux de bruits. D’ailleurs, la comparaison étonnante bien souvent lue dans la presse musicale, avec My Bloody Valentine vient sans doute de cette capacité à dresser un mur de son pour cacher un cœur et des sentiments. Sa dernière œuvre The Dark est la somme de tous ses albums et d’un savoir qui à l’évidence n’a cessé de croître, une continuité dans la rupture et le point culminant d’une trajectoire artistique menée sans concession. Les cinq mouvements qui composent cet album entremêlent rythmes ambient-dub-step, drum et bass, chœurs et voix aux consonances slaves raisonnant à l’infini, cordes et cuivres torturés et romantiques. Jeudi 15 novembre – 19 h 30

Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e

Circuit Bending L’atelier consiste à court-circuiter des appareils électroniques de faible voltage fonctionnant sur piles (jouets sonores, claviers jouets, consoles de jeux vidéo etc.) de façon à créer de nouveaux générateurs de sons et d’images échappant à tout contrôle. Atelier mené par Bitcrusher, artiste issu de la scène électro alternative. N’hésitez pas à apporter vos vieux jouets des années 80-90 (dictée magique, V-Tech, Casio...) Samedi 8 décembre 10 h 30

Également à la bibliothèque Sorbier (20e) Samedi 24 novembre – 14 h Sur inscription auprès des bibliothécaires. Voir également dans le cahier jeunesse les ateliers de circuit bending proposés aux enfants.

The Cheatcode The Cheatcode est la rencontre live de deux fanatiques du 8bit et du Circuit Bending : Morusque et Bitcrusher. B ITCRUSHER EST UN ARTISTE ISSU DE LA SCÈNE ÉLECTRO ALTERNATIVE. FASCINÉ PAR LE COURT CIRCUIT ET L’UNIVERS 8 BIT, IL DISTILLE UNE MUSIQUE ATYPIQUE, COMPOSÉE DE SONS DE JOUETS COURT-CIRCUITÉS ET DE SONORITÉS DES PREMIERS JEUX VIDÉOS (NES, GAMEBOY, C64). F ERVENT DÉFENSEUR ET ACTIVISTE DU DIY, IL PROMEUT DEPUIS QUELQUES ANNÉES LE CIRCUIT BENDING EN F RANCE. MORUSQUE EST UN ARTISTE PLURIDISCIPLINAIRE DU MONDE DU JEU VIDÉO : PIXEL ART, PROGRAMMATION, SYNTHÈSE SONORE, CIRCUIT BENDING. IL RÉALISE POUR CEUX-CI DES BANDES SON DE GENRES VARIÉS. IL EXPLORE PLUS PARTICULIÈREMENT, AU SEIN DE THE CHEATCODE, LA CHIPMUSIC ET LES MÉLODIES TYPÉES DES JEUX ANCIENS. www.dataglitch.org/thecheatcode Samedi 8 décembre – 16 h

39


Festival DJ R AINER TRÜBLION

Monte le son ! Médiathèque Marguerite Yourcenar Paris 15e

CONCERT : Kumisolo

Médiathèque Hélène Berr – Paris 12e

Conférence mixée : la scène électro allemande

Kumisolo, c’est l’histoire de Kumi, japonaise musicienne francophile qui s’échappe de son groupe The Konki Duet le temps d’un tube sentimental et dansant, l’irrésistible Cheap pop song. Suivent alors les dix bombes J-pop de son premier album My love for you is a cheap pop song (Active suspension), composées et jouées avec des rois de l’electro-pop comme Momus, Domotic ou O.Lamm et remixées entre autres par le prolifique Yacht, sous les hautes influences de Akiko Yano ou Perfume.

Centre de la planète techno-house depuis quinze ans, l’Allemagne possède, outre ses labels et ses clubs de renom, un réservoir de DJs impressionnant. Le son actuel de ce pays – et notamment Berlin – se réfère à un demi-siècle d’expérimentations musicales pop et électroniques. Même si la techno et « l’easyjetset » font de l’ombre à cet esprit underground, on peut tout y entendre, du dub ou de l’ambient à l’électronica ou l’indie. Guillaume Robin, maître de conférences en Études Germaniques à l’Université Paris-Descartes, accompagné par le DJ Rainer Trüblion aux platines, dressent un panorama de cette scène. Jeudi 22 novembre – 19 h

Bibliothèque Vandamme – Paris 14e P ROJECTION :

Interstella 5555 de Daft Punk Interstella 5555 est un long métrage d’animation accompagné musicalement par les 14 chansons de Discovery, album du groupe Daft Punk, paru en 2001 : 4 musiciens d’une autre galaxie sont kidnappés par un manager maléfique qui veut en faire le plus grand groupe sur Terre. Quand la musique des Français de Daft Punk rencontre les dessins de Leiji Matsumuto...

Tous les mercredis et samedis 14 h du 10 novembre au 8 décembre (sauf les 1er et 5 décembre)

Cette année, entre concerts de soutien aux victimes du Tsunami, recettes de gyozas et reprises de Bob Dylan, Kumi a trouvé le temps d’enregistrer un nouvel EP, cinq nouveaux titres à chanter et à danser dans votre salon. En trio avec Romain Dejoie, guitariste et Vincent Tordjaman aux claviers. Vendredi 23 novembre – 19 h

Médiathèque Edmond Rostand – Paris 17e C ONCERT : Hypo & EDH Depuis le début des années 2000, Hypo & EDH mènent chacun une carrière solo foisonnante tout en collaborant régulièrement sur scène et sur disque. En 2007, leur electropop inclassable a reçu le premier prix aux Qwartz Electronic Music Awards grâce à l’album The Correct Use Of Pets. Après être retournés un temps à leurs projets solos respectifs, ils terminent actuellement l’enregistrement de leur nouvel album en duo dont ils présentent quelques extraits en avant première pour le festival Monte le son. Samedi 24 novembre – 17 h 30 www.lentonia.com - www.hypomusic.net

40


Festival

Monte le son !

Bibliothèque Clignancourt – Paris 18e C ONCERT : Turzi Auteur de quatre albums, dont le remarqué Education sorti l’année dernière, Turzi compose une musique où les nappes de synthés à la Moroder se réinventent à la lueur de sa passion pour le Krautrock et les musiciens qu’il aime : My Bloody Valentine, Kraftwerk, Terry Riley, Ennio Morricone... Son truc « c’est le rock disciplinaire, la musique déviante, l’aliénation dans la répétition, l’élévation cérébrale par l’entraînement du corps... ou l’inverse ». Samedi 17 novembre – 17 h

Bibliothèque Place des Fêtes – Paris 19e

CONCERT : French Touch

Universal Techno

Film de Alexis Bernier et Philippe Lévy

(prod. : Les films à Lou/La Sept-Arte, 63 mn)

(Sombrero prod./Images plus France2, 50 mn)

Daft Punk, Laurent Garnier, Stardust ... Le son français est à la mode. Au point que les Anglais qui, depuis les Beatles, régnaient sans partage sur la planète pop, ont été obligés de lui trouver un nom : la « French Touch ». Depuis l’émergence, à l’aube des années 90, des musiques électroniques (house, techno, jungle...) désignées par commodité sous le terme générique de « techno », les producteurs français ont le vent en poupe. Dans les pages de magazines, de New York à Tokyo, on ne compte plus les articles sur cette « touche » si personnelle que les Français savent donner à la musique électronique. Vendredi 16 novembre – 18 h > Dans le cadre du Mois du film documentaire.

Voyage historique et géographique dans l’univers de la musique techno, le film de Dominique Deluze fait l’inventaire des aspects artistiques, sociaux et économiques qui en déterminent les formes actuelles. Née à Détroit, première ville « technologique » des États-Unis, la techno s’inspire aussi de la musique électronique des années 1970, celle du groupe allemand Kraftwerk en particulier. Rien d’étonnant donc à ce que l’Allemagne soit aujourd’hui au cœur du phénomène techno. Tout au long du film, compositeurs américains, allemands, anglais et japonais évoquent la révolution musicale qu’ils estiment avoir provoquée en utilisant-détournant le déferlement de l’industrie technologique. Vendredi 23 novembre – 18 h > Dans le cadre du Mois du film documentaire.

Mixess et Aurore 404 Des premiers balbutiements de la synthèse sonore aux expérimentations actuelles en passant par le krautrock ou les déviances pop des années 60, Mixess et Aurore 404 vous présentent une évolution de la musique électronique au travers d’un mix narratif et introspectif. Une projection vidéo et différents supports sont utilisés par le DJ. M IXESS EST UNE DJ ACTIVE SUR LA SCÈNE PARISIENNE DEPUIS 2005. E LLE ORGANISE ÉGALEMENT DES SOIRÉES AVEC LE COLLECTIF

WATCH THE GAP QUI PROMEUT LA MUSIQUE ÉLECTRONIQUE DANS DIVERS LIEUX PARISIENS. LE STYLE DE MUSIQUE EST PRINCIPALEMENT AXÉ TECHNO, HOUSE, EXPERIMENTAL ET IDM. NOURRIE AU KRAUTROCK, À LA MUSIQUE INDUSTRIELLE OU ENCORE À LA COLD-WAVE. AURORE 404 POSSÈDE UNE SOLIDE CULTURE ROCK MAIS AUSSI ÉLECTRONIQUE. G UITARISTE DANS LE GROUPE I N B ROKEN E NGLISH, ELLE MIXE ÉGALEMENT DEPUIS QUELQUES ANNÉES, DANS UN STYLE ESSENTIELLEMENT TECHNO, HOUSE ET ELECTRO.

Samedi 24 novembre – 16 h 30

41


Festival

Monte le son !

Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e Bibliothèque Hergé Paris 19e

Concert de clôture du festival

Concert : Dj Vicnet

Rubin Steiner

Le Dj Vicnet vous propose de rencontrer sa dance music-acide et joueuse. Armé de sa Roland TB303 et de tout un attirail électronique aux boutons complexes et intrigants, il propose une sélection de ses morceaux robotiques et funky. De la « musique vintage » pour toutes générations confondues ! Entre modernité et tradition, sa musique est une véritable terre de contrastes. Samedi 8 décembre – 16 h 30

Comme d’habitude, on ne sait jamais de quoi sera fait un nouvel album de Rubin Steiner. Depuis 98 en effet, le tourangeau s’est amusé à sampler du vieux jazz, à faire tourner des arpeggios de synthé analogique, à jouer avec des boîtes à rythmes pour danser, à faire hurler sa guitare, à composer des hymnes exotica et autant de tueries rock n’roll, disco punk ou hip-hop. Aujourd’hui il joue avec des synthés et des boîtes à rythmes et laisse tomber les samples, les guitares, et l’exotica pour plonger dans sa vision très particulière de la musique pour danser : des ambiances SF, des monstres, de l’amour et des synthétiseurs retrofuturistes. Certains

trouveront ça techno, d’autres rock n’roll, d’autre encore postpunk ou disco. Comme d’habitude, Rubin Steiner ne fait que du Rubin Steiner, et toujours en mode DIY, abyssal et spontané, sans chercher à caresser

P l ay li st

dans le sens du poil. Et encore une fois, c’est de la bombe bébé ! Nouvel album : Discipine In Anarchy (Platinum records) Vendredi 7 décembre 20 h

Par Damien PONCET (Médiathèque musicale de Paris, Paris 1er) et coordinateur du Festival Monte le son !

Afin de vous plonger dans la musique électro, voici une sélection de titres incontournables à écouter sans modération ! Tous ces CD sont disponibles dans le réseau des bibliothèques et l’ensemble des morceaux sont sur www.youtube.com. Kraftwerk : Radioactivity (album : Radio Activity) Aphex twin : Windowlicker (album : Windowlicker) Autechre : Rae (album : lp5 et disponible sous le nom Acroyear2)

Daft Punk : Around the World (album : Homework) I:Cube : Adore (album : Adore) LFO : Freak (album : Sheath)

Richie Hawtin (aka Plastikman) : Consumed (album : Consumed)

Carl Craig : No more words (single, présent sur la compilation The kings of techno [Enregistrement sonore] : The Detroit perspective)

Amon Tobin : Four Ton Mantis (album : Supermodified) Boards of canada : Music is Math (album : Geogaddi)

Retrouvez tous ces CD dans les bibliothèques de la Ville de Paris : www.bibliotheques.paris.fr

42


Zoom sur

Musiques

Night and Day Projection-rencontre autour des photographies de Jean-Pierre Leloir

Bibliothèque e – Paris 10 Château d’eau otographe Hommage au ph bre Jeudi 22 novem

– 19 h

E LLA F ITZGERALD PAR J EAN-P IERRE LELOIR

Infatigable arpenteur des nuits du jazz de l’aprèsguerre à Paris, Jean-Pierre Leloir a photographié avec ferveur, sur scène comme en coulisses, les jazzmen noirs américains, de Billie Holiday à Miles Davis. Pendant le Mois de la Photo à Paris, la Galerie du bar Floréal rend hommage à Jean-Pierre Leloir (1931-2010), en présentant une sélection de ses photographies. En écho à cette exposition, la bibliothèque propose une projection-rencontre animée

par Éric Facon, photographe du bar Floréal et ancien assistant de Jean-Pierre Leloir et Marion Leloir, directrice des Archives-Leloir. Cette rencontre est suivie d’une visite guidée de l’exposition le 25 novembre 2012 à 15 h au Bar Floréal. Galerie du bar Floréal 43, rue des Couronnes, Paris 20e

www.bar-floreal.com

43


Musiques Médiathèque musicale de Paris – Paris 1er

Projection : Sidney Bechet Projection de Sidney Bechet de Philippe Kœchlin (Program33, 1996) issus des archives sonores de la médiathèque. Ce documentaire sur Sidney Bechet évoque le célèbre clarinettiste, saxophoniste et compositeur américain. Samedi 10 novembre – 17 h > Dans le cadre du Mois du film documentaire.

La musique celtique Sélection de documents issus des collections de la médiathèque (vinyles, cd, livres, périodiques et partitions) pour découvrir trois territoires celtes : la Bretagne et son kan ha diskan, l’Irlande et ses danses, l’Écosse et ses chants de travail. Jusqu’au 5 décembre

À la découverte de la clarinette Présentation documentaire consacrée à la clarinette en si bémol, utilisée dans la musique occidentale. Instrument créé il y a seulement trois siècles, il fait partie d’une grande famille, allant de la petite en mi bémol à la contrebasse. D’autres clarinettes existent, souvent surprenantes, ailleurs qu’en Occident. Le répertoire est très divers : du classique au contemporain, en passant par le jazz et les musiques traditionnelles. 7 décembre 19 janvier

Hommage à Nino Rota, par le Quatuor Vertigo Nino Rota doit sa renommée aux musiques de films qu’il composa pour Federico Fellini. Éclectique, il créa aussi des partitions pour opéras ou ballets. Empreinte d’humanité et de tendresse, sa musique, inspirée par l’univers du cirque comme par les compositions de Satie ou de Rossini, mêle l’ironie à la douceur, la ritournelle à la fanfare. En hommage, l’Ensemble Vertigo joue des pièces tirées de son répertoire de musique de chambre, dont le quatuor à cordes (1948-1954). Samedi 15 décembre – 18 h 30

Bibliothèque Rainer Maria Rilke – Paris 5e

Petite histoire du quatuor à cordes Le quatuor à cordes a suscité une vaste littérature depuis que Joseph Haydn, véritable « législateur » du genre, en a posé les bases. Forme reine de la musique de chambre, le quatuor a parfois intimidé certains créateurs qui, tel Brahms, ont longtemps attendu avant de l’aborder. Mais, du XVIIIe siècle à nos jours, le magique dialogue de quatre archets n’a cessé de se faire l’écho de l’évolution du langage musical. Un rendez-vous pour apprendre à mieux connaître et à mieux goûter un répertoire d’une éblouissante diversité. Intervenant : Alain Cochard, critique musical et rédacteur en chef du site concertclassique.com Mardi 4 décembre – 19 h

44


Musiques Bibliothèque Lancry – Paris 10e

Médiathèque Hélène Berr – Paris 12e

La musique des caravanes : sur la route des Travellers en Irlande

Concert Quatuor Varèse L’Association pour la mémoire d’Hélène Berr partage une partie des droits d’auteurs du « Journal », publié en 2008 chez Tallandier – témoignage poignant d’Hélène Berr, morte en déportation en 1945 –, entre trois organismes poursuivant un but humanitaire ou à initiatives littéraires et musicales. Mariette Job, membre de l’association et nièce de l’auteur, a souhaité que le montant alloué soit consacré à une bourse HélèneBerr pour aider de jeunes musiciens.

Ce film réalisé par Nadia Fahy présente la communauté des Travellers (Gens du voyage irlandais) dont des musiciens et chanteurs, en leur donnant la parole au fil des rencontres en Irlande. Il nous montre comment face aux changements de leur mode de vie, ces derniers affirment toujours leur identité par leur façon particulière d’interpréter la musique traditionnelle irlandaise. À travers des témoignages sur la contribution des interprètes de cette communauté à la préservation de cette musique, ce documentaire nous fait découvrir un visage inconnu de ce pays. La projection de ce film sélectionné par des festivals sera suivie d’une discussion avec la réalisatrice, lauréate de la Bourse Paris Jeunes Aventures de la Mairie de Paris. Vendredi 16 novembre – 19 h > Dans le cadre du Mois du film documentaire.

Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e

Claude Debussy : carte blanche au conservatoire Charles Munch Conférence musicale par Gérard Sutton, historien de la musique et de la danse, professeur au CRR (conservatoire à rayonnement régional) de Saint-Maur-des-Fossés, au conservatoire du 11e arrondissement Charles Munch, à la Schola Cantorum de Paris et directeur de mémoire à la Columbia University Programs de Paris. Avec la participation de ses élèves de la classe du conservatoire : Andréa Brignon, Fanny Granotier, Sibylle Pouillaude, Emmanuelle Roncola et Wen-Ying Tseng.

Elle a été attribuée, avec le concours de l’association Jeunes Talents, pour la saison 20122013, au Quatuor Varèse. Ancien élève du CNSMD de Lyon puis du Quatuor Ysaÿe, le Quatuor Varèse étudie depuis octobre 2011 à la HEM de Genève. Récompensé par de nombreux prix depuis 2009 (Adami, FNAPEC, Académie Ravel, Hans Schaeuble...), il se produit régulièrement en France et à l’étranger et participe à plusieurs émissions sur les ondes publiques. Au programme : Quatuor n°11 en fa mineur, Beethoven Lost prayers – Tüür, Quatuor en sol mineur – Debussy. Interprètes : François Galichet et Jean-Louis Constant, violons ; Sylvain Séailles, alto ; Thomas Ravez, violoncelle. www.quatuorvarese.com Vendredi 16 novembre – 19 h 15 Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Samedi 8 décembre – 15 h

45


Musiques Bibliothèque Musset – Paris 16e

Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e

Viva la música mexicana !

Zizic maestro

Dans la prolongation (lointaine) du festival America de Vincennes, voici un clin d’œil au Mexique avec ce chanteur venu déjà nous expliquer la filiation entre les chansons traditionnelles mexicaines et françaises. Ce programme, basé sur le répertoire traditionnel mexicain, parcourt les différentes thématiques entre lesquelles on retrouve toujours l’amour, la nature, la vie quotidienne des villageois et bien sûr des chansons dédiées aux femmes. Nous entendrons : La Bamba, Cielito lindo, La Petenera entre autres afin de promener le public présent sous le soleil du Mexique. Par Gildardo Mejia. Samedi 17 novembre 15 h

L’orchestre Lamoureux ouvre gratuitement ses répétitions au public de la médiathèque. Au programme : percussions et récitant, Façade de William Walton. Les musiciens de l’Orchestre Lamoureux, formation symphonique de rayonnement international, donnent vie à des concerts pédagogiques originaux. Une formule interactive et innovante qui place le public au cœur du processus musical. Petits et grands s’approprient Mozart, Brahms ou Beethoven, guidés par des maîtres de cérémonie sans cérémonie, et par des musiciens qui décodent la musique sans complexe ni protocole. 5 ou 6 musiciens, 1 ou 2 comédiens, le tout dans une mise en scène de Corinne Frimas. Le public devient partie prenante de cet extraordinaire laboratoire musical, en se mêlant de ce qui d’habitude ne le regarde pas : l’interprétation ! Le concert aura lieu, quant à lui, le dimanche 9 décembre à 15 h30 à la Bellevilloise : 19/21, rue Boyer (20e). (Réservation : Orchestre Lamoureux 01 58 39 30 30). Programme disponible sur www.orchestrelamoureux.com Jeudi 6 décembre – 14 h

Dans votre quartier... Médiathèque musicale de Paris – Paris 1er Petit déjeuner musical : les musiques traditionnelles bretonnes Un samedi par mois, autour d’un café et de petites douceurs, les bibliothécaires vous font partager leurs coups de cœur. Cette fois-ci, une approche de la musique bretonne, de la tradition à la modernité: ses instruments, ses chants, ses danses. Samedi 24 novembre – 10 h 30

Bibliothèque Buffon – Paris 5e Scène ouverte Vous êtes musiciens amateurs et vous êtes inscrits dans les bibliothèques de la Ville de Paris ? La discothèque vous invite à vous produire, seuls ou avec votre groupe, sur la scène de l’auditorium (100 places), pour un créneau allant d’une demi-heure à une heure – installation et rangement de votre matériel compris. Vous êtes intéressés ? Faites-vous connaître auprès de la discothèque avant le 17 novembre. Samedi 15 décembre – 14 h

Petit déjeuner musical : la batterie, de la fin de l’esclavage à Martin Luther King La batterie apparaît aux États-Unis à la fin du XIXe siècle, peu de temps après la fin de l’esclavage. Les éléments qui la constituent viennent de différents continents et ont été rassemblés petit à petit jusqu’à l’invention de la pédale de grosse caisse en 1909 (début de la batterie moderne). Nous évoquons la vie de batteurs emblématiques ainsi que le jazz qu’ils jouaient, qui a relayé un courant politique exprimant un puissant désir de liberté et d’égalité. Samedi 8 décembre – 10 h 30

46

Médiathèque Marguerite Yourcenar – Paris 15e L’heure musicale Un samedi par mois à 11h, venez partager, écouter et parler de musique en compagnie des bibliothécaires ! Samedis 17 novembre et 22 décembre – 11 h


Zoom sur

Artistes etimages

L’art sur la route de la soie

ue Bibliothèq – Paris 7e n o im Saint-S Rencontre

– 19 h 8 novembre Mercredi 2

Véritable trésor de l’héritage culturel chinois, les grottes de Mogao à Dunhuang témoignent d’un important carrefour commercial et culturel entre l’Asie et l’Occident à travers le rayonnement du bouddhisme. Parfait syncrétisme des traditions mêlant des images bouddhiques, taoïstes voire chamanistes, ces peintures nous emmènent dans l’évolution des représentations picturales, de la couleur jusqu’à la mise en scène d’épisodes mythologiques. Par l’association Arkeotopia. Doctorant en archéologie à l’Université Paris Ouest, Thomas Delbey a également suivi une formation en Archéologie de l’Extrême-Orient ainsi qu’en langue et culture chinoise.

47


Artistes etimages Bibliothèque Rainer Maria Rilke – Paris 5e Bibliothèque du cinéma François Truffaut

Edward Hopper

Paris 1er

Les peintures d’Edward Hopper (1882-1967) ont la simplicité trompeuse des mythes, l’évidence des images d’Épinal. Chacune d’elles est un condensé des savoirs hypothétiques, des rêves que nous inspire le fabuleux nom d’Amérique. Expression des sentiments les plus poignants, ou pures constructions mentales, ces peintures ont historiquement donné lieu aux interprétations les plus contradictoires. Romantique, réaliste, symboliste, et même formaliste, Hopper aura été enrôlé tour à tour sous toutes les bannières. C’est cette complexité, signe de la richesse de cette œuvre que s’efforce d’éclairer l’exposition du Grand Palais (jusqu’au au 28 janvier). Par Françoise Gagliano, conférencière.

Histoire du cinéma des origines à nos jours Rencontre avec René Prédal. À l’occasion de la parution de son livre Histoire du cinéma : des origines aux années 2000 (éd. Charles Corlet, coll. « CinémAction », n° 142, 2012), qui est l’actualisation de son Histoire du cinéma (1994), René Prédal évoque près de 120 ans d’évolution du 7e art. Les meilleurs films de tous les continents, les cinéastes les plus prestigieux, les écoles esthétiques qui ont marqué la chronologie universelle sont exposés en préservant le mouvement général d’un moyen d’expression dont les formes sont en constante mutation. La rencontre est animée par Françoise Puaux, directrice de publication de la revue CinémAction. Jeudi 13 décembre – 19 h 15

Mardi 20 novembre – 19 h

Adaptation à l’écran de récits de science-fiction De Méliès (Le voyage dans la lune) convoquant Verne autant que Wells au Hobbit d’après Tolkien qui sort en décembre, les adaptations à l’écran de textes d’imaginaire ont été plus nombreuses qu’on ne le pense. Mais tant au cinéma avec des chefs-d’œuvre (Métropolis, 2001) qu’à la télévision qui accueillit des textes moins connus (La quatrième dimension), elles eurent des fortunes diverses : ratage décevant les fans, succès engendrant de nombreuses dérivées (La planète des singes, La mouche). Philip K. Dick, de Blade Runner à Total Recall cette année, résume toute la palette. C’est l’occasion de faire le point sur les diverses variations, trahisons ou déclinaisons de texte, le tout agrémenté de courts extraits avec Jeam Tag, illustrateur de science-fiction, qui a entrepris le pari fou de recenser toutes ces adaptations. Mardi 11 décembre – 19 h

Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e

La bibliothèque idéale d’Edmond Baudouin La bibliothèque et l’association de lecteurs Les Filles du loir, invitent Edmond Baudoin, auteur de bandes dessinées, à présenter sa bibliothèque idéale. Il dévoile l’espace intime des lectures qui ont marqué son imaginaire d’artiste à travers le choix de dix œuvres (fiction, poésie, essai...). Il est un guide sensible à la redécouverte de livres qu’il a choisis dans les rayons de la bibliothèque, sans restriction de genre, de format ni de langue. Samedi 1er décembre – 16 h

48


Artistes etimages Bibliothèque André Malraux – Paris 6e

Projection de

L’heure de la piscine de Valérie Winckler (26 min) Entre enfance et adolescence, des jeunes se confient au bord de la piscine. L’eau révèle les appréhensions, les blocages, les enthousiasmes, l’épanouissement. Images limpides, fluidité des mouvements, éclat de la couleur, c’est d’abord ce que le spectateur perçoit de ce film de Valérie Winckler, photographe venue au cinéma. Mais ce bain où joue la transparence des silhouettes est un bain révélateur. Ces corps graciles sont habités par de graves questions : l’attente de l’amour, le désir de réussite, la peur de l’avenir... L’artiste saisit ce délicat passage à l’adolescence. Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice.

Bibliothèque Drouot – Paris 9e

L’art au Moyen Âge Conférence et vidéo projection par Elsa Karsallah, historienne de l’art et conférencière à la Réunion des Musées nationaux. Après la Préhistoire, le Moyen Âge est la période la plus longue de notre histoire. Entre l’Antiquité et les Temps Modernes, ces dix siècles ont été le cadre d’évolutions. Quelles furent les motivations de cette floraison d’œuvres ? Dans quel contexte étaient-elles créées, par qui et pour qui ? C’est par l’examen de ces questions qu’il sera possible d’apprécier combien l’art est le fruit et le reflet de la société qui l’a fait naître. Cette 3e conférence clôture le cycle sur le Moyen Âge initié en décembre 2011 à la bibliothèque. Réservation indispensable auprès des bibliothécaires au 01 42 46 97 78. Jeudi 13 décembre – 10 h 30

Coproduction Canal +, Trans Europe Film Distributeur. Samedi 17 novembre – 16 h

> Dans le cadre du Mois du film documentaire.

Bibliothèque Château d’eau – Paris 10e

Enjoy California Photos argentiques noir et blanc « J’ai photographié l’Ouest Americain, comme un road movie, d’abord la route, puis les villes emprisonnées par le sable. Les ombres à travers les constructions, les reflets dans les vitres, les objets abandonnés laissent deviner un quotidien difficile et toujours d’actualité ». Daniela ROMAN

jusqu’au 28 décembre

Rencontre avec la photographe Sophie Bassouls Animée par Alin Avila, directeur de la galerie Area (Paris 10e) dans le cadre de l’exposition « le Couple à l’œuvre » organisée par la galerie Area dans la mairie du 10e du 6 novembre au 15 décembre. Jeudi 13 décembre 19 h

49


Artistes etimages Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e

Rêver la ville : Paris et ailleurs

Chantal Aubin

Lettres et images en poésie

Photographies de Thanh Quang Tran Peintre d’origine asiatique, Thanh Quang Tran a suivi, dès son arrivée à Paris, des études d’architecture à l’école de Belleville, tout en bénéficiant de l’enseignement de Jean-Baptiste Sécheret, peintre formé à l’École des Beaux Arts de Paris. Influencé par les impressionnistes et le mouvement nabi, il s’attache, à travers son travail, à construire une lecture de la ville : les scènes urbaines, l’architecture et la vie quotidienne y révèlent l’identité du lieu. Ces peintures invitent à une contemplation et à une méditation sur Paris et son patrimoine à divers moments de la journée et à différentes saisons. C’est le regard d’un architecte asiatique sur la culture européenne qui réussit à dévoiler la présence et la mémoire cachée de la ville.

Un quartier du faubourg SaintAntoine, entre le marché d’Aligre et la rue de Charonne, entre Ledru-Rollin et le boulevard Voltaire. Ce film suit les pas de quelques-uns des personnages qui en font la richesse : ils partagent le désir d’en transmettre la convivialité et un patrimoine commun, hérité à la fois de son passé artisanal et des lointains échos de la Commune. Projection en présence du réalisateur.

Chantal Aubin, aux multiples talents, déborde d’énergie créatrice. Peintre, graveur, sculpteur, auteur de nouvelles, de pièces de théâtre, de poèmes, d’albums, d’abécédaires, de livres-objet pour adultes et pour enfants, cette artiste maîtrise l’art d’assembler les images et les mots. Mêlant les techniques graphiques, elle offre à notre regard des œuvres subtiles et élégantes. Vivant en bords de Loire, elle puise son inspiration dans les paysages – littéraires et naturels – du Jardin de la France. Sur les rives de l’océan, aussi. Sa grande sensibilité à la nature rejoint, dans l’émotion, l’extrême attention portée aux choses et aux êtres du « Monde flottant » par les poètes d’Orient (Bashô, Busôn, Shiki...) dont elle illustre les haïkus. Un univers au doux éclat, empreint d’autant de gravité que de grâce légère.

4 décembre - 12 janvier

Samedi 15 décembre – 15 h

Jusqu’au 24 novembre

Un p’tit coin de faubourg de Jean-Luc Muller

Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e

Rencontre avec Mana Neyestani, auteur, illustrateur iranien autour d’Une métamorphose iranienne En 2006, suite à la publication d’un dessin dans un supplément pour enfants, Mana Neyestani est emprisonné à Téhéran. La communauté Azéri se sent insultée par ce dessin représentant un cafard prononçant un mot en azéri. Le dessinateur et son éditeur Mehrdad Qasemfar sont arrêtés. Au bout de deux mois de détention, Mana obtient enfin un droit de sortie temporaire. Il décide alors de s’enfuir avec sa femme. Après un long périple qui les fera passer par les Émirats Arabes Unis, La Turquie et la Chine, ils parviendront à atteindre la Malaisie pour s’y installer avant de rejoindre Paris en 2010. Mana Neyestani raconte

50

alors dans un roman graphique bouleversant, Une Métamorphose iranienne (éd. Ça et Là/ Arte Editions, 2011), son histoire, véritable plongée en apnée dans le système totalitaire kafkaïen mis en place par le régime iranien. La rencontre est modérée par Nader Takmil Homayoun, cinéaste iranien, réalisateur de films documentaires et de fiction dont Téhéran (2009). NÉ À TÉHÉRAN EN 1973, MANA N EYESTANI A UNE FORMATION D’ARCHITECTE, MAIS IL A COMMENCÉ SA CARRIÈRE EN 1990 EN TANT QUE DESSINATEUR ET ILLUSTRATEUR POUR DE NOMBREUX MAGAZINES CULTURELS, LITTÉRAIRES, ÉCONOMIQUES ET POLITIQUES. IL VIT AUJOURD’HUI À PARIS. La ville de Paris ayant rejoint le réseau ICORN des villes refuges pour les écrivains persécutés dans leur pays d’origine, Mana Neyestani a été en 2011 le premier écrivain à bénéficier d’une résidence dans ce cadre. Samedi 15 décembre – 15 h 30


Artistes etimages Médiathèque Hélène Berr – Paris 12e

L’Art modeste Loin des phénomènes de mode, Alain Sevestre, auteur de L’Art modeste (éd. Gallimard, 1995), voit les croûtes, ces tableaux souvent réalisés par des amateurs, comme « une faillite bouleversante de la peinture ». Très médiatisé lors de la sortie de son essai, il décrit un univers médiocre sans le magnifier ni exagérer sa laideur, avec originalité, drôlerie et même une subtile cruauté. D’où il ressort que, bien plus que d’une esthétique, cet « Art modeste » relève d’une sociologie.

En perspective, aura lieu du 18 décembre au 12 janvier une brève « anti-exposition », quelque peu iconoclaste, de tableaux similaires à ceux décrits dans l’essai, afin de nourrir le débat auquel participe l’auteur, le jeudi 20 décembre.

Jeudi 20 décembre – 19 h

Bibliothèque Aimé Césaire Paris 14e

Cambodge : passé, présent Les photographies de Catherine Mugurditch font le lien entre

impressions du Cambodge passé et images de la vie quotidienne des Cambodgiens d’aujourd’hui. À travers une sélection de portraits ou de paysages, du site archéologique d’Angkor à la campagne cambodgienne, se déroule une promenade où se mêlent beauté des sites, noblesse des regards. Exposition proposée dans le cadre du Mois de la photo organisé par la Mairie du 14e arrondissement.

Médiathèque Marguerite Yourcenar – Paris 15e

Le Beau est aveugle Projection d’un documentaire sur le projet photographique « Né Cécité » et rencontre autour de la déficience visuelle. Le projet photographique « Né Cécité » de Cédric Nicolas propose d’explorer « une autre beauté » : celle perçue par les autres sens que la vue. Il a invité une quinzaine de personnes malvoyantes ou non-voyantes à photographier ce que représente pour eux le Beau. Gwenaël Cohenner a suivi ce projet et a réalisé un documentaire intitulé Le Beau est aveugle. La rencontre commence par la projection de ce documentaire, suivie d’une discussion avec l’artiste et le réalisateur. Jeudi 22 novembre – 19 h Dans le cadre du Mois Extra-Ordinaire.

La médiathèque vous donne le Goût du doc ! Venez découvrir l’univers passionnant du documentaire au cours de projections qui ont lieu une fois par mois à la médiathèque. P ROCHAIN RENDEZ -VOUS :

Tango, le temps d’une danse de Philippe Costantini (2000, 58 mn) À Paris, les passionnés de tango se retrouvent dans des cours de danse ou dans les bals. Danseurs débutants ou expérimentés, éprouvent le besoin de se plonger dans l’univers du tango argentin. On imagine les sensations intenses qu’éprouvent ces danseurs et le film suggère les frontières fragiles entre l’art, le désir et le jeu qui font du tango un spectacle. Samedi 15 décembre – 16 h

Jusqu’au 13 novembre

51


Artistes etimages LE JOUR LE PLUS COURT

Bibliothèque Germaine Tillion e

Paris 16

Organisée par le CNC et l’Agence du court, la seconde édition de cette opération nationale vous invite à découvrir toujours plus de courts ! Diffusion de courts métrages en tous genres et pour tous.

États d’âmes à la Wolf Erlbruch Cette exposition de dessins du célèbre illustrateur allemand de livres d’enfants, Wolf Erlbruch a été élaborée à partir de ses calendriers 2004 et 2005. On y retrouve le monde sympathique et attachant de ses animaux – la grenouille, le rat, l’ours, l’oie, le lapin – dont il dépeint avec humour et sensibilité les différentes humeurs : joie, tristesse, curiosité, ennui, ... En 2003, Wolf Erlbruch a reçu pour l’ensemble de son œuvre, la distinction spéciale du prestigieux Prix allemand de littérature pour la jeunesse. Exposition réalisée par le service Information et la Bibliothèque du Goethe-Institut de Nancy dans le cadre de son travail spécialisé en littérature allemande pour la jeunesse. 13 novembre - 29 décembre

Bibliothèque du cinéma François Truffaut

Médiathèque Edmond Rostand

Paris 1er

Pour finir l’année en fanfare, fêtons Le jour le plus court, avec le Court métrage à la fête !

Projections en continu à la Lucarne, en partenariat aves Silence on court ! et Collectif Prod. Vendredi 21 décembre 12 h à 18 h 45

Paris 17e

Séances pour le public adulte

Vendredi 21 décembre 14 h - 15 h et 17h-18 h Séances pour le public jeunesse

Vendredi 21 décembre 15 h 30 à 16 h 30

Bibliothèque Place des Fêtes – Paris 19e

Rencontre avec les artistes du Ton-kê Studio Le Ton-kê Studio vous présente ses derniers travaux, réunis autour du thème « Derrière l’écorce », évocation de la face cachée des choses, d’un lien invisible pour les non-initiés entre l’homme, son quotidien et la nature : le chamanisme.

Médiathèque Marguerite Yourcenar Paris 15e

Bibliothèque Claude Lévi-Strauss – Paris 19e

La médiathèque participe à la manifestation Le jour le plus court en programmant des courts métrages pour enfants et adultes.

La bibliothèque et l’association Tribudom s’associent pour cet atelier en écho à cette fête du court métrage.

Vendredi 21 décembre 17 h à 19 h (Espace d’animation, 1er étage)

Vendredi 21 décembre De 10 h à 19 h m www.lejourlepluscourt.co

Vendredi 30 novembre – 18 h

Dans votre quartier... Bibliothèque Bibliothèque Claude Lévi-Strauss – Paris 19e Saint-Simon – Paris 7e Danielle Grekoff, Végétal Africaine : Au début était la couleur, l’onctuosité de la matière s’alliait à la rugosité de la toile, Danielle Grekoff peignait. Le temps photographies passant, il lui vint un désir de gris, de noir, de blanc. Depuis d’André Lejarre J’ai commencé à photographier voilà vingt cinq ans sa vie quotidienne, ses villageois et leur façon d’être ensemble, la vie paysanne et sa lenteur (j’y retrouvais la lenteur paysanne de mon enfance dans le Loiret). Ndioum est ainsi devenu mon village. André LEJARRE, Le Bar Floréal 21 novembre - 28 décembre

52

2006, elle photographie au fil du temps, les herbes au bord du chemin, les murs balafrés, les êtres rencontrés. 6 - 30 novembre

Dessins de Kareen Wilchen : Déracinées Déracinées, ce sont des dessins de natures mortes, faits à partir de vraies racines déterrées. Et par cet acte, elles sont devenues fragiles. C’est à travers le geste du dessin que l’artiste cherche à dégager la fragilité et la force de ces racines nues d’une obscène nudité. Ce sont des dessins de racines de taille presque réelle, grandeur nature, placés au centre d’une feuille. Une feuille lisse, sans texture, blanche, vide. 3 - 28 décembre

Bibliothèque Place des Fêtes Paris 19e

Atelier créatif Nos deux artistes du 19e vous invitent à un atelier participatif ! Vous pourrez, en famille, apporter votre touche créative à une œuvre collective. Samedi 8 décembre 13 h 30 à 18 h


Artistes etimages Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e

Table ronde et projection

Qu’est-ce qu’une pratique « pauvre en photographie »? Les images archaïsantes (photogrammes, sténopés, cyanotypes, polaroïd, lomographie, smartphones...), jouent sur l’accident, le flou, le cadrage hasardeux, le vignettage, la saturation des contrastes et des teintes et remettent en cause les notions de « bonne » ou « mauvaise photo », de « photo réussie » ou « ratée ». Avec Yannick Vigouroux, photographe et essayiste ; Jean-Marie Baldner, enseignant en photographie à l’IUFM de Créteil et au Centre Photographie d’Îlede-France, DAAC de Créteil ; Christian Gattinoni, enseignant à l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles ; Jean-Michel Verdan, animateur des blogs Le Laboratoire et l’Atelier Photographique ; Juliette Agnel, vidéaste et photographe et Rémy Weité, photographe. Samedi 10 novembre – 15 h 30

Les liens entre photos et littérature Le concept des éditions de « Photoroman » et du « Bec en l’air » sont simples. Un photographe confie une série d’images, vision intime d’un univers à un auteur qui construira une histoire autour de son univers. Ou un ou plusieurs photographes illustrent, en toute objectivité, un court roman qu’on leur a transmis. Au final, des livres originaux où narrations et par l’image et le texte s’alternent, se complètent. Avec Francis Jolly, directeur de la collection « Photoroman » ; Fabienne Pavia (éd. Le Bec en l’air), Yannick Vigouroux, photographe et des écrivains et photographes ayant collaboré à ces collections. À cette occasion, Marion Roux propose des lectures des textes de Bruno Dubreuil, dont le travail est présenté dans l’exposition A Minima. Samedi 1er décembre – 15 h

Atelier de sténopé Rémi Guerrin, photographe et grand utilisateur du sténopé (dispositif optique très simple permettant d’obtenir un appareil photographique dérivé de la camera obscura) propose un atelier de prise de vue et de tirage avec ce procédé photographique pendant une journée. Atelier pour adultes gratuit et sur inscription uniquement. Se reporter au blog de A Minima : http ://a-minima-duras.blogspot.fr. Samedi 17 novembre – 10 h Avec la participation généreuse de Sténoflex.

A Minima

Diplômé de l’École nationale Supérieure de la Photographie de Arles, journaliste, écrivain et photographe, Yannick Vigouroux a été commissaire de nombreuses expositions et présente dans sa carte blanche A Minima un ensemble de travaux dont le point commun est la Foto Povera, autrement dit réalisés avec des pratiques photographiques dites « pauvres ». L’exposition présente les travaux de : Juliette Agnel, Éric Bouttier, Bruno Dubreuil, Remi Guerrin, Éric Marais, Catherine Merdy, Yannick Vigouroux et Rémy Weité. Sont présents également dans cette carte blanche les sept lauréats du concours organisé par la médiathèque : Gaëlle Abravanel, Clara Chichin, Cath. An., Mathilde Darel, Sylvie Guillaume, Corinne Rohard et Alexe Montaudon. 8 novembre - 23 décembre

Films de photographes Quelques invités de Yannick Vigouroux ont aussi réalisé des films, l’occasion de les voir (et entendre) sur grand écran. Projection en continu de films courts de Juliette Agnel (Bus Afrique noire), Catherine Merdy (Fotopovera 6, 02-01-2012, etc) et aussi des films de Éric Bouttier (D’ici, 2008), Benoît Gehanne, Clara Chichin... Samedi 17 novembre – 14 h

53


Zoom sur

Arts du spectacle

Histoire de la comédie musicale

That’s entertainment ! ue Bibliothèq Strauss iv é Claude L e

Paris 19

n et projectio Rencontre

16 h écembre – Samedi 8 d

Unique genre cinématographique apparu à l’avènement du parlant, la comédie musicale a pris une grande part à l’âge d’or du cinéma hollywoodien : des années 30 avec Baby Berkeley et ses chorégraphies kaléidoscopiques de nageuses au célèbre couple de la RKO, Fred Astaire et Ginger Rogers, en passant par les grands classiques de la MGM des années 40 à la fin des années 50 (Minelli, Donen, Kelly), Daniel Chocron, historien du cinéma retrace grâce à l’aide d’extraits de films, la merveilleuse histoire de ce genre, véritable ruban de rêves du cinéma américain.

54


Arts du spectacle Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e

Bibliothèque Chaptal – Paris 9e

Rencontre avec Philippe Caubère

Ateliers chansignes

À l’occasion du spectacle Marsiho d’André Suarès. Rencontre avec Philippe Caubère et Claude Guerre, directeur de la Maison de la Poésie, autour de cet inconnu célèbre André Suarès, de son œuvre de voyageur et de Marseille, la ville qui est au cœur du spectacle Marsiho mis en scène par Philipe Caubère.

Venez vous amuser avec Philippe L’Huillier, formateur en LSF et animateur d’atelier de chansignes, autour de jeux rythmiques, de jeux de mains et découvrir comment l’on peut adapter une chanson traditionnelle en langue des signes. Ateliers pour sourds et entendants (connaissance en LSF requise). Samedis 1er et 15 décembre – 15 h Sur inscription auprès des bibliothécaires.

Médiathèque Hélène Berr – Paris 12e Marsiho est en effet un hymne à la ville de Marseille, à son histoire, à ses habitants. Philippe Caubère et Claude Guerre lisent également des extraits de l’œuvre d’André Suarès. Mardi 27 novembre – 18 h Spectacle présenté du 21 novembre au 13 janvier à la Maison de la Poésie.

Nietzsche, Zarathoustra et autres textes Rencontre avec Laurence Mayor, comédienne à l’occasion du spectacle Nietzsche, Zarathoustra et autres textes qui a remporté un grand succès la saison dernière, et repris cette année à la Maison de la Poésie. Lors de cette rencontre, la comédienne nous parle de son rapport à Nietzsche, de ses choix pour le spectacle et de son désir de faire se rencontrer ces textes avec le théâtre.

Rencontre théâtrale : mettre en scène le vaudeville Comment traiter la rapidité de l’intrigue, le rythme de l’écriture, et donner par la chorégraphie, le chant ou le jeu, de la rapidité au rire ? Rendez-vous avec Gilles Bouillon, directeur du Centre dramatique régional de Tours et metteur en scène de Un Chapeau de paille d’Italie d’Eugène Labiche. Samedi 10 novembre 10 h 30 Ce spectacle se joue du 14 novembre au 16 décembre au Théâtre de la Tempête.

Samedi 4 décembre – 18 h Spectacle présenté du 21 novembre au 16 décembre à la Maison de la Poésie.

Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e

Spectacle : Voyage au pays d’Aragon

Avec la compagnie Les Toupies. Une séance de théâtre interactif avec participation du public sur l’accessibilité pour tous des bibliothèques.

Au travers de poèmes dits ou chantés, Lucienne Deschamps évoque ce grand poète. Du surréalisme à la Résistance, d’une guerre à l’autre, Aragon témoigne de ce monde bouleversé et célèbre l’amour bouleversant. Passionnée et curieuse, Lucienne Deschamps se plait à visiter les différentes formes du spectacle vivant : théâtre, chant, danse. Après avoir été cofondatrice du Roy Hart Theatre à Londres, en France, elle joue Max Frisch, Lorca, Giraudoux... et chante Victor Hugo, Léo Ferré et Jacques Prévert. Samedi 8 décembre – 18 h

Théâtre-Forum sur le handicap

Samedi 17 novembre 10 h Dans le cadre du Mois Extra-Ordinaire.

55


Arts du spectacle Médiathèque Edmond Rostand – Paris 17e

Edmond Rostand se lit et s’écoute : spectacle littéraire Pour célébrer nos 20 ans, nous vous invitons à un spectacle littéraire : Edmond Rostand, en vers, en prose, en livres et à haute voix ! Les lectrices de la compagnie S’imagine donnent leur voix à la plume d’Edmond et telles Sarah Bernhardt dans l’Aiglon, font résonner, à nos oreilles les mots d’Edmond Rostand. Samedi 15 décembre – 16 h Et pour apprécier plus encore les textes d’Edmond Rostand, découvrez sa vie lors de la conférence animée par Georges Poisson, conservateur et historien, samedi 8 décembre à 15h30, auditorium de la médiathèque.

Bibliothèque Oscar Wilde – Paris 20e

Polar brique : polar, urbanisme, théâtre contemporain Atelier

Lecture

Les bibliothécaires et Nicolas Thibault (metteur en scène) vous proposent de vous initier au polar et au théâtre contemporain au cours d’un atelier de lecture (à haute voix). À l’issue de cet atelier, les participants désireux de prolonger cette expérience pourront participer à la préparation (le 7 décembre au matin) d’une lecture publique qui se déroulera le lendemain (le 8 décembre aprèsmidi). Nous choisirons des œuvres où la présence de la ville est forte, où la confrontation avec l’architecture intérieure et extérieure modifie le cours de la vie, le regard sur la ville...

Avec la complicité de la Compagnie du Huitième Jour, la bibliothèque se rapproche à nouveau de la bibliothèque de Vigneux-sur-Seine en poursuivant la collaboration qui a débuté la saison dernière. Les bibliothécaires de ces deux établissements se plongent dans la littérature policière et le théâtre contemporain pour offrir une découverte du polar dans le théâtre et du théâtre dans le polar !

Jeudi 22 novembre – 18 h 30 Sur inscription au 01 43 66 84 29.

La Compagnie du Huitième Jour reçoit le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France/Ministère de Culture et de la Communication, de l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France/Ministère de la Santé, du Centre Hospitalier Sud Francilien dans le cadre du programme « Culture à l’hôpital »; du Conseil Général de l’Essonne et de l’association Arimage. Action conduite en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Vigneux-sur-Seine et la bibliothèque Oscar Wilde à Paris (20e).

Samedi 8 décembre – 15 h

Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e

Danses indiennes : le Bharata Natyam Le Bharata Natyam est l’une des sept danses classiques de l’Inde. À l’origine, cette danse était pratiquée par des vestales attachées aux temples hindous du sud de l’Inde. Puis, cette danse s’est étendue dans les villes à l’occasion des fêtes et des événements familiaux. L’association Les Comptoirs de l’Inde présente le Bharata Natyam de l’école de Jyotika, professeur à l’association, à l’occasion de la 2e édition du salon « L’Inde des livres » qui se tiendra à la Mairie du 20e les 17 et 18 novembre. Démonstration de danse indienne en partenariat avec l’association Les Comptoirs de l’Inde. Mercredi 7 novembre – 15 h

56


Les Bons Plans d’ Auditorium du Louvre er

(1 ) OPÉR

A

F I LMÉ

Anna Nicole De M.-A. Turnage Opéra en deux actes, livret de Richard Thomas. Commande du Royal Opera House à Mark-Anthony Turnage, ce télescopage des mondes de l’opéra classique et d’un showbiz très contemporain reconstitue l’histoire tragique de la strip-teaseuse Anna Nicole Smith.

Samedi 10 novembre – 15 h BON PLAN : 20 invitations (10 x 2) Réservation indispensable avant mercredi 7 novembre 17h sur auditorium@louvre.fr www.louvre.fr

À la Folie Théâtre (11e)

CONCERT

La Petite Fille de Monsieur Linh

DÉCOUVERTE E N FA M I LLE

UNE SAISON AU ROYAL OPERA HOUSE DE C OVENT GARDEN…

Ouverture

Institut du monde arabe (5e)

Jazz Gnawa Avec la troupe Alwane

Centre culturel Suisse

(Maroc)

(3e)

Samedi 15 décembre – 15 h

P

BON PLAN : 1 place adulte achetée (8 €) 1 place - de 26 ans offerte

E R F O R M A N C E

Julia Perazzini Hey it’s cold here ! L’actrice et performeuse Julia Perazzini interroge le rôle joué par le regard des autres dans une quête identitaire.

14, 15 novembre – 20 h BON PLAN : 10 invitations pour 2 personnes le 14 novembre à 20 h Réservation : agarzuel@ccsparis.com www.ccsparis.com

(5 €) dans la limite des places disponibles Réservation au 01 40 51 38 14 avant le 12 décembre à 18h

Centre culturel Canadien (7e) C

O N C E R T

T

Par Philippe Caubère 21 novembre - 13 janvier BON PLAN : 1 place à 15 € (au lieu de 20 €) dans la limite des places disponibles du 21 novembre au 2 décembre Réservation au 01 44 54 53 00

Théâtre de la Ville (4e) D

A N S E

Jean-Claude Gallotta

Réservation au 0 892 70 12 28 (*0.34 ct/min)

www.lesdechargeurs.fr

Réservation : reservation@folietheatre.com www.folietheatre.com

T

H É Â T R E

Zéro s’est endormi ?

BON PLAN : 15 € (au lieu de 30 €) jusqu’au 18 novembre puis 20 € (au lieu de 30 €) sur présentation du magazine En Vue Réservation au 01 43 56 38 32

De André Suarès

www.maisondelapoesieparis.com

BON PLAN : 1 place achetée (20 €) = 1 place offerte

Bon plan : 10 € (au lieu de 20€)

Mise en scène de Christophe Lidon 5 novembre - 12 décembre

P E C T A C L E

Marsiho

Mise en scène de Jean-Louis Beydon et Yann Denis Avec Jean-Louis Beydon (piano), Yann Denis (chant) Jusqu’au 17 décembre

Mise en scène de Célia Nogues Avec Sylvie Dorliat Jusqu’au 24 novembre Vendredis et samedis – 21 h

Théâtre Artistic Athévains (11e)

Maison de la poésie S

Texte d’Allain Leprest

D’après Philippe Claudel

De Valérie Alane

Théâtre Les Déchargeurs (1er) H É Â T R E

H É Â T R E

www.imarabe.com

(3e)

C’est peut-être… Leprest

T

www.artistic-athevains.com

Kyrie Kristmanson Jeudi 29 novembre – 20 h

CINÉMA

JEUNESSE

BON PLAN : 4 invitations pour 2 personnes à gagner

Séances jeune public

En écrivant à : Jean-baptiste. lebescam@international.gc.ca avant le 23 novembre

Jusqu’au 31 décembre Mercredis et dimanches 14 h 30 et 15 h

www.canada-culture.org

31 octobre - 10 novembre 20 h 30

Théâtre Le Bout (9e)

BON PLAN : 18 € (au lieu de 30 €,

T

catégorie 1 et 25 €, catégorie 2), 15 € tarif jeune (au lieu de 17 €)

Tout va à vélo

Réservation au 01 42 74 22 77 avec le code « magazine En Vue»

La Cinémathèque française (12e)

H É Â T R E

De et avec Denis Barré Mise en scène de Philippe Ferran Jusqu’au 31 janvier BON PLAN : Une place achetée (16 €)= une place offerte Réservation au 01 42 85 11 88 ou réservation@lebout.fr www.lebout.fr

BON PLAN : 1 place adulte offerte pour 1 place enfant achetée (3 €) www.cinematheque.fr


RÉSERVÉS AUX I NSCRITS D ES B I B LIOTHÈQUES D E L A V I L L E D E PA R I S S U R P R É S E N TAT I O N D E L E U R C A R T E

Théâtre de l’Épée de Bois (12e)

Théâtre des Abbesses

S

S

P E C T A C L E

Dialogues d’Exilés De Bertolt Brecht, Cyrano de Bergerac et Edmond Rostand Mise en scène de Olivier Mellor Compagnie du Berger, Comédie de Picardie 6 novembre - 2 décembre BON PLAN : 2 invitations par jour pour chacun des 2 spectacles du 6 au 14 novembre (pour les plus rapides) Réservation : dialoguescyrano@hotmail.fr (avant le 6 novembre)

CINÉMA

(18e)

D ’ A N I M AT I O N

P E C T A C L E

Les jeunes Texte, mise en scène et musique de David Lescot (Tout public à partir de 14 ans)

Un groupe de garçons, trop idéalistes, un groupe de filles, complètement folles… Le rock comme moteur de la jeunesse, au bord de l’explosion.

8 - 24 novembre – 20 h 30 BON PLAN : 15 € (au lieu de 26 €, catégorie 1 et 20 €, catégorie 2) 13 € tarif jeune (au lieu de 15 €) Réservation au 01 42 74 22 77 avec le code « magazine En Vue » www.theatredelaville-paris.com

Le Vingtième Théâtre

Théâtre à Châtillon

(20e)

(92)

T

T

H É Â T R E

Vis ma vie

Les précieuses ridicules

De Emmanuel Darley

De Molière

www.epeedebois.com

L’Étoile du Nord (18 )

Par la compagnie La Boulangerie 7 - 12 décembre – 20 h 30

T

(sauf dimanche 9 décembre 14 h 30)

e

H É Â T R E

Théâtre de la Cité internationale (14e)

Une laborieuse entreprise

THÉÂTRE-DANSE

De Hanokh Levin

Je suis un metteur en scène japonais Conception de Fanny de Chaillé, texte de Thomas Bernhard

Mise en scène Serge Lipszyc 6 novembre - 1er décembre BON PLAN : 8 € (au lieu de 14 €) sur présentation du magazine En Vue Réservation au 01 42 26 47 47 ou contact@etoiledunord-theatre.com www.etoiledunord-theatre.com

3 - 21 décembre

BON PLAN : 12 € (au lieu de 22 €) dans la limite des places disponibles Réservation au 01 55 48 06 90 ou billetterie@theatreachatillon.com (avant le 30 novembre)

Mise en scène de Yves Chenevoy Jusqu’au 25 novembre

www.theatrechatillon.com

BON PLAN : 1 place achetée (plein tarif 26 €) = 1 place offerte

Nouveau théâtre de Montreuil (93)

Réservation au 01 48 65 97 90 avec le code « bibliothèque » www.vingtiemetheatre.com

T

De David Van Raybrouck

(19e)

Le Tarmac (20e)

S

OUVERTURE

www.theatredelacite.com

Mise en scène de Raven Ruëll

Wunderkammer

DE SAISON

Par Circa

L’affaire de l’esclave Furcy

En Flandre c’est debout que les spectateurs ont salué ce spectacle. Un homme se tient devant nous. Immense comédien, il interprète un missionnaire belge, Père Blanc. Il parle de l’Afrique, du Congo.

de Mohammed Aïssaoui

20 - 30 novembre

Mise en scène de Hassane Kassi Kouyaté 20 novembre - 15 décembre BON PLAN : 14 €

BON PLAN : 14 € (au lieu de 20 €)

P E C T A C L E

Dernière création de la troupe australienne Circa, Wunderkammer, la chambre des merveilles, est un spectacle d’acrobates étonnant et plein d’humour.

Réservation au 01 43 13 50 50 avec le code «En Vue »

H É Â T R E

Mission

Parc de la Villette

BON PLAN : 16 € (au lieu de 22 €)

H É Â T R E

27 novembre - 30 décembre BON PLAN : 20 € (au lieu de 26 €) sur présentation du magazine En Vue (valable pendant toute la durée des représentations) Réservation indispensable au 01 40 03 75 75 en donnant le code 136403 (offre limitée à 2 billets par revue) www.villette.com

Réservation au 01 48 70 48 90 ou elodie.dondaine@nouveautheatre-montreuil.com

(au lieu de 20 € plein tarif) Réservation au 01 43 64 80 80 www.tarmac.fr

www.nouveau-theatremontreuil.com

s Vos suggestion : de Bons Pthlaeqnuess.org bl envue@paris-bi

io


où ? 1

er

Infos pratiques Expositions

arrondissement

MÉDIATHÈQUE MUSICALE DE PARIS

F ORUM DES HALLES : 8, Porte Saint-Eustache - Tél. 01 55 80 75 30 - Métro : Les Halles

Regards sur l’Algérie : Decibled, l’Algérie autrement, projection . . . . . . . . . . . . . . Projection : Sidney Bechet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Festival Monte le son ! Eva Revox, conférence et mix électro . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Petit déjeuner musical : les musiques traditionnelles bretonnes . . . . . . . . . . . . . Festival Monte le son ! Egyptology, concert . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Petit déjeuner musical : la batterie, ... de l’esclavage à Martin Luther King . . . Conférence-concert : hommage à Nino Rota par le Quatuor Vertigo . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE DU CINÉMA FRANÇOIS TRUFFAUT

sam. 3 nov. – 17h sam. 10 nov. – 17h sam. 17 nov. – 17h sam. 24 nov. – 10h30 ven. 30 nov. – 19h sam. 8 déc. – 10h30 sam. 15 déc. – 18h30

11 44 38 46 38 46 44

FORUM DES IMAGES : 4, rue du Cinéma - Tél. 01 40 26 29 33 - Métro : Les Halles

Projection-rencontre : La mort de Danton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection : The ballad of Genesis and Lady Jaye . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection : La cause et l’usage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection-rencontre : Habiter / Construire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence : histoire du cinéma des origines à nos jours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

sam. 3 nov. – 15h sam. 10 nov. – 15h sam. 17 nov. – 15h sam. 24 nov. – 15h jeu. 13 déc. – 19h15

19 19 19 19 48

2e arrondissement BIBLIOTHÈQUE CHARLOTTE DELBO

2, passage des Petits Pères - Tél. 01 53 29 74 30 - Métro : Bourse, Palais-Royal

Conférence : les Halles de Baltard, naissance et mort . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre autour de la passion du dictionnaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

jeu. 8 nov. – 19h mar. 11 déc. – 19h

29 32 II

3e arrondissement BIBLIOTHÈQUE MARGUERITE AUDOUX

10, rue Portefoin - Tél. 01 44 78 55 20 - Métro : Temple, Arts et Métiers

Débat : les antiphilosophes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projections de documentaires « Écran libre » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence : la Shoah par balles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : Des vacances malgré tout, projection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre avec Philippe Caubère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre-conférence : la bibliothèque idéale d’Edmond Baudouin . . . . . . . . . . Rencontre autour du spectacle Nietzsche, Zarathoustra et autres textes . . . . . . Spectacle : Voyage au pays d’Aragon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre avec Henri Borlant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection : Manhattan Charity . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

sam. 17 nov. – 10h sam. 17 nov. – 14h à 19h jeu. 22 nov. – 19h sam. 24 nov. – 16h mar. 27 nov. – 18h sam. 1er déc. – 16h mar. 4 déc. – 18h sam. 8 déc. – 18h jeu. 13 déc. – 18h sam. 29 déc. – 16h

19 19 30 11 55 48 55 55 30 19 III

4e arrondissement BIBLIOTHÈQUE BAUDOYER Mairie : 2, place Baudoyer - Tél. 01 44 54 76 70 - Métro : Hôtel-de-Ville Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . BIBLIOTHÈQUE FORNEY

III

HÔTEL DE SENS : 1, rue du Figuier - Tél. 01 42 78 14 60 - Métro : Pont-Marie, Saint-Paul

Exposition : Villemot peintre en affiches . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

jusqu’au 5 janv.

BIBLIOTHÈQUE ISLE SAINT-LOUIS 21, rue Saint-Louis-en-l’Isle - Tél. 01 56 81 28 10 - Métro : Pont-Marie Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . BIBLIOTHÈQUE HISTORIQUE DE LA VILLE DE PARIS

8

III

24, rue Pavée - Tél. 01 44 59 29 40 - Métro : Saint-Paul

Conférence : la numismatique gauloise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence : Martial Daru, maître et bienfaiteur de Stendhal . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence : Stendhal et Florence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence : la monnaie en contexte archéologique comme source . . . . . . . . . . . .

ven 2 nov. – 18h30 mer. 14 nov. – 18h30 mer. 5 déc. – 18h30 ven. 7 déc. – 18h30

30 32 32 30

59


où ?

Expositions Infos pratiques

GALERIE DES BIBLIOTHÈQUES

22, rue Malher - Tél. 01 44 59 29 60 - Métro : Saint-Paul

Exposition : L’Enfant & la Photographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier : l’imag e dans la boîte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier : lomog raphie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier : animé l’imag e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5

e

14 nov. - 17 fév. dim. 25 nov. – 15h sam. 8 déc. – 14h sam. 22 déc. – 15h

6 7 7 7

sam. 1er déc. – 16h sam. 15 déc. – 15h

31 12

sam. 10 nov. – 19h ven. 16 nov. – 19h mar. 20 nov. – 19h sam. 1er déc. – 15h sam. 8 déc. – 11h30 jeu. 13 déc. – 19h sam. 15 déc. – 14h

37 10 12 36 28 20 46 V

arrondissement

BILIPO

48/50, rue du Cardinal Lemoine - Tél. 01 42 34 93 00 - Métro : Cardinal Lemoine

Conférence : Dickens et le crime . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : la guerre d’Algérie dans le roman noir . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE BUFFON

15 bis, rue Buffon - Tél. 01 55 43 25 25 - Métro : Gare d’Austerlitz

Festival Monte le son ! Concert : Étienne Jaumet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : Le Poète comme boxeur, spectacle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : Algérie, notre histoire, projection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Lecture : Léon Gontran Damas, poète de la négritude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Marmitons à Buffon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ 21 décembre 2012, une fin du monde annoncée ? .............. Scène ouverte : musiciens amateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE RAINER MARIA RILKE (PORT-ROYAL)

88 ter, bd de Port-Royal - Tél. 01 56 81 10 70 - RER : Port-Royal

Regards sur l’Algérie : architecture et patrimoine de la Casbah . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence : Edward Hopper . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre : petite histoire du quatuor à cordes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence-lecture : adaptation à l’écran de récits de science-fiction . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

jusqu’au 10 nov. mar. 20 nov. – 19h mar. 4 déc. – 19h mar. 11 déc. – 19h

BIBLIOTHÈQUE L’HEURE JOYEUSE 6/12, rue des Prêtres Saint-Séverin - Tél. 01 56 81 15 60 - Métro : Saint-Michel, Cluny Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . BIBLIOTHÈQUE MOUFFETARD

e

sam. 17 nov. – 15h sam. 17 nov. – 16h sam. 24 nov. – 15h sam. 8 déc. – 15h jusqu’au 12 déc.

21 49 21 21 28 V

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE AMÉLIE 164, rue de Grenelle - Tél. 01 47 05 89 66 - Métro : La Tour Maubourg Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . BIBLIOTHÈQUE SAINT-SIMON

VI

MAIRIE : 116, rue de Grenelle - Tél. 01 53 58 76 40 - Métro : Solferino, Varenne

Exposition : « Africaine », photographies d’André Lejarre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence : l’art sur la route de la soie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Les révolutions arabes à la croisée des chemins ................. Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

60

20 IV

112, rue de Rennes - Tél. 01 45 44 53 85 - Métro : Rennes, Saint-Placide

Projection de courts-métrages de Jean Vigo, Alain Resnais... . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection : L’heure de la piscine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection de courts-métrages de Luc Moullet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection : Comment j’ai appris à surmonter ma peur... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Exposition : surdité et timbres-poste, collection d’Yves Delaporte . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir pag e… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

e

jeu. 15 nov. – 19h

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE ANDRÉ MALRAUX

7

IV

74-76, rue Mouffetard - Tél. 01 43 37 96 54 - Métro : Monge, Cardinal Lemoine

JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Comment fonctionne la mémoire ? ........................................ Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

6

13 48 44 48 I

21 nov. - 28 déc. mer. 28 nov. – 19h jeu. 20 déc. – 19h

52 47 21 VI


où ? 8

e

Expositions Infos pratiques

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE COURCELLES 17, ter avenue Beaucour - Tél. 01 47 63 22 81 - Métro : Ternes, Étoile Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

9

e

VI

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE CHAPTAL

26, rue Chaptal - Tél. 01 49 70 92 80 - Métro : Blanche, Liège, Saint-Georges

Lecture : Ma parole par Jean-Yves Augros . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Débat : les enjeux de la séparation, des étapes pour grandir . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ La langue des signes est-elle internationale ? .................... Ateliers « chansignes » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Premières fêtes des adolescents : liberté et limites ? ...... Ateliers « chansignes » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE DROUOT BIBLIOTHÈQUE VALEYRE

....................................

BIBLIOTHÈQUE LANCRY

BIBLIOTHÈQUE FRANÇOIS VILLON

ven. 16 nov. – 18h ven. 7 déc. – 17h30 jeu. 13 déc. – 19h jeu. 22 déc. – 19h

23 36 49 43

ven. 16 nov. – 19h ven. 23 nov. – 19h

45 38 VIII

81, boulevard de la Villette - Tél. 01 42 41 14 30 - Métro : Colonel Fabien

Festival Monte le son ! Concert : The Third Eye Foundation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Mais pourquoi sont-ils pauvres ? ........................................... Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

jeu. 15 nov. – 19h30 jeu. 29 nov. – 19h

39 23 VIII

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE FAIDHERBE

18/20, rue Faidherbe - Tél. 01 55 25 80 20 - Métro : Faidherbe-Chaligny

Projection-rencontre : Les nouveaux chiens de garde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection-rencontre : DSK, Hollande, etc. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Présentation de Chantal Aubin : lettres et images en poésie . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence musicale : Claude Debussy . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Photographies de Thanh Quang Tran, Rêver la ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection : Un p’tit coin de faubourg de Jean-Luc Muller . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

e

33 VIII

11, rue de Lancry - Tél. 01 42 03 25 98 - Métro : Château-d’Eau, République

La musique des caravanes : sur la route des Travellers en Irlande, projection Festival Monte le son ! Concert : DJ Safir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir pag e… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

12

jeu. 13 déc. – 18h

MAIRIE : 72, rue du faubourg Saint-Martin - Tél. 01 53 72 11 75 - Métro : Château d’eau

Rencontre : Bibliothèques Sans Frontières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La voix des livres : lectures de Saint-Exupéry . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre avec la photographe Sophie Bassouls . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Night and Day, projection-débat autour du photographe Jean-Pierre Leloir . .

e

49

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE CHÂTEAU D’EAU

11

jeu. 13 déc. – 10h30

24, rue de Rochechouart – Tél. 01 42 85 27 56 – Métro : Cadet

Lecture : Le Paris d’Aragon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir pag e… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

e

36 22 22 55 22 55 VII

11, rue Drouot - Tél. 01 42 46 97 78 - Métro : Richelieu-Drouot, Le Peletier

Conférence-projection : l’art au Moyen Âge

10

jeu. 15 nov. – 19h sam. 17 nov. – 16h jeu. 29 nov. – 19h sam. 1er déc. – 15h jeu. 6 déc. – 19h sam. 15 déc. – 15h

sam. 10 nov. – 15h sam. 24 nov. – 15h jusqu’au 24 nov. sam. 8 déc. – 15h 12 déc. - 12 janv. sam. 15 déc. – 15h

23 23 50 45 50 50 IX

arrondissement

MÉDIATHÈQUE HÉLÈNE BERR (PICPUS)

70, rue de Picpus - Tél. 01 43 45 87 12 - Métro : Daumesnil, Nation

Rencontre théâtrale : mettre en scène le vaudeville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : rencontre avec Monique Hervo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : Demain, demain : Nanterre, bidonville de La Folie . . . . .

sam. 10 nov. – 10h30 jeu. 15 nov. – 19h jusqu’au 17 nov.

55 13 13

61


où ?

Expositions Infos pratiques

Concert : « Quatuor Varèse-Bourse Hélène Berr » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Théâtre-forum sur le handicap . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Festival Monte le son ! La scène électro allemande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Théâtre forum « bibliothèque ouverte » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Lecture-spectacle : Borbotruc pour Borborygmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre : ACT éditions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence : L’art modeste, Notes sur la croûte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE DIDEROT

BIBLIOTHÈQUE SAINT-ÉLOI

sam. 24 nov. – 11h

sam. 17 nov. – 10h sam. 17 nov. – 15h30 20 - 27 nov. sam. 1er déc. – 10h sam. 1er déc. – 15h30 sam. 8 déc. – 10h30 sam. 8 déc. – 16h sam. 15 déc. – 11h sam. 15 déc. – 15h30

79, rue Nationale - Tél. 01 53 82 76 76 - Métro : Tolbiac, Nationale, Olympiades

Regards sur l’Algérie : El gusto, projection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Génération Y : les jeunes et les réseaux sociaux . . . . . . . . Rencontre-dédicace avec l’auteur de BD Ced, Un an sans Internet . . . . . . . . . . . Atelier découverte web . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier blog . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier-conférence : Twitter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

sam. 17 nov. – 15h30 sam. 6 déc. – 19h sam. 8 déc. – 16h sam. 15 déc. – 10h30 sam. 15. déc. – 14h30 sam. 15 déc. – 17h

BIBLIOTHÈQUE ITALIE 211-213, bd Vincent Auriol - Tél. 01 56 61 34 30 - Métro : Place d’Italie Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . BIBLIOTHÈQUE GLACIÈRE 132, rue de la Glacière - Tél. 01 45 89 55 47 - Métro : Glacière Prog rammation jeunesse, voir pag e… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

e

14 25 25 25 25 25 XI

XI

X

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE AIMÉ CÉSAIRE (PLAISANCE)

5, rue de Ridder - Tél. 01 45 41 24 74 - Métro : Plaisance

Exposition : Cambodge : passé, présent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir pag e… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE GEORGES BRASSENS

BIBLIOTHÈQUE VANDAMME

jusqu’au 13 nov.

51 XII

38, rue Gassendi - Tél. 01 53 90 30 30 - Métro : Denfert-Rochereau, Mouton-Duvernet

Conférence : Rousseau autrement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

sam. 8 déc. – 18h

34 XI

80, avenue du Maine - Tél. 01 43 22 42 18 - Métro : Gaîté

Festival Monte le son ! Projection d’Interstella 5555, Daft Punk . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Quel avenir pour l’agriculture ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

62

24 24 28 36 33 39 39 28 50 IX

arrondissement

MÉDIATHÈQUE JEAN-PIERRE MELVILLE

14

24 X

23, rue du Colonel Rozanoff - Tél. 01 53 44 70 30 - Métro : Reuilly-Diderot, Montgallet

Théâtre forum « bibliothèque ouverte » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Débat : un autre regard sur les personnes sourdes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Photographies d’Anne Barthélémy, Portraits signés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier : créer des comptines en LSF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre : littérature et exil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier de circuit bending . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Concert : The Cheat code . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Santé et bien-être : pour un monde meilleur, table-ronde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre avec Mana Neyestani . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

e

45 55 40 24 33 33 51 IX

42, avenue Daumesnil - Tél. 01 43 40 69 94 - Métro : Gare de Lyon

Théâtre forum « bibliothèque ouverte » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

13

ven. 16 nov. – 19h15 sam. 17 nov. – 10h jeu. 22 nov. – 19h sam. 24 nov – 15h sam. 1er déc. – 18h ven. 7 déc. – 19h jeu. 20 déc. – 19h

10nov.,8déc.,mer. & sam.–14h (sauf1er,5déc.) 40 jeu. 22 nov. – 19h30 25 XII


où ? 15

e

Infos pratiques

arrondissement

MÉDIATHÈQUE MARGUERITE YOURCENAR

41, rue d’Alleray - Tél. 01 45 30 71 41 - Métro : Vaugirard, Convention

Regards sur l’Algérie : La traversée, projection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’heure musicale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre-projection : Le Beau est aveugle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Festival Monte le son ! Concert : Kumisolo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : Des vacances malgré tout, projection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : Algérie, nouvelle génération . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projections : Tango, le temps d’une danse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’heure musicale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ven. 16 nov. – 19h sam. 17 nov. – 11h jeu. 22 nov. – 19h ven. 23 nov. – 19h ven. 30 nov. – 19h jeu. 6 déc. – 19h sam. 15 déc. – 16h sam. 22 déc. – 11h

BIBLIOTHÈQUE GUTENBERG 8, rue de la Montagne d’Aulas - Tél. 01 45 54 69 76 - Métro : Balard Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . BIBLIOTHÈQUE VAUGIRARD

e

18 26 XIII

6, rue du Cdt Schlœsing - Tél. 01 47 04 70 85 - Métro : Trocadéro

Exposition : États d’âmes à la Wolf Erlbruch . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Les mouvements « Slow » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE MUSSET

13 nov. - 29 déc. jeu. 15 nov. – 19h

52 26 XIV

sam. 17 nov. – 15h

46

20, rue de Musset - Tél. 01 45 25 69 83 - Métro : Exelmans

Chant : Viva la música mexicana !

e

jeu. 15 nov. – 19h jeu. 6 déc. – 19h

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE GERMAINE TILLION (TROCADÉRO)

17

XIII

154, rue Lecourbe - Tél. 01 48 28 77 42 - Métro : Vaugirard

JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Quel avenir pour la Grèce ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Après quoi courons-nous ? La tyrannie du temps... . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

16

14 46 51 40 14 14 51 46 XII

..............................................

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE BATIGNOLLES

MAIRIE : 18, rue des Batignolles - Tél. 01 44 69 18 30 - Métro : Rome

Regards sur l’Algérie : L’épopée anonyme et invisible des Chibanis . . . . . . . . . . . .

MÉDIATHÈQUE EDMOND ROSTAND

jeu. 8 nov. – 19h

15

11, rue Nicolas Chuquet - Tél : 01 48 88 07 17 - Métro : Péreire

Projection : L’heure de la piscine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : photographies d’Ahmed Kahil, Femmes de Kabylie . . . . Ateliers d’écriture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ateliers d’écriture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Quelle place pour les femmes... ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : Là-bas, de Dominique Cabrera, projection-rencontre . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Abus d’écrans : intérêts et risques pour les adolescents . Festival Monte le son ! Concert : Hypo & EDH . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Spectacle : Edmond Rostand se lit et s’écoute . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection de courts-métrages adulte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection de courts-métrages jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

sam. 3 nov. – 16h30 6 - 17 nov. sam. 10 nov. – 10h mar. 13 nov. – 15h jeu. 15 nov. – 19h sam. 17 nov. – 16h jeu. 22 nov. – 19h sam. 24 nov. – 17h30 sam. 15 déc. – 16h ven. 21 déc. – 14h, 17h ven. 21 déc. – 15h30

BIBLIOTHÈQUE COLETTE VIVIER (BROCHANT) 6, rue Fourneyron - Tél. 01 42 28 69 94 - Métro : Brochant Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

27 15 34 34 15 15 27 40 56 52 52 XIV

I

63


où ? 18

e

Expositions Infos pratiques

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE MAURICE GENEVOIX 19, rue Tristan Tzara – Tél. 01 46 07 35 05 - Métro : Marx-Dormoy, Porte de la Chapelle Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . BIBLIOTHÈQUE CLIGNANCOURT

29, rue Hermel - Tél. 01 53 41 35 60 - Métro : Jules Joffrin

Lecture-concert : romancières anglaises en musique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Festival Monte le son ! Concert : Turzi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

sam. 10 nov. – 17h30 sam. 17 nov. – 17h

BIBLIOTHÈQUE PORTE MONTMARTRE 30, avenue de la Pte Montmartre - Tél. 01 42 55 60 20 - Métro : Pte de Clignancourt Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

19

e

BIBLIOTHÈQUE FESSART

ven. 16 nov. – 18h sam. 17 nov. – 10h ven. 23 nov. – 18h sam. 24 nov. – 16h30 ven. 30 nov. – 18h sam. 8 déc. – 13h30 à 18h

sam. 15 déc. – 17h30

BIBLIOTHÈQUE CRIMÉE 42-44, rue Petit - Tél. 01 42 45 56 40 - Métro : Laumière Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . BIBLIOTHÈQUE HERGÉ

41 36 41 41 52 52 XVII

6, rue Fessart - Tél. 01 42 08 49 15 - Métro : Jourdain

Conférence : Jeanne d’Arc et les femmes du XVe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

30 XVI

XVI

2-4, rue du Département - Tél. 01 40 38 18 08 - Métro : Stalingrad

Festival Monte le son ! Concert : DJ Vicnet Prog rammation jeunesse, voir page…

......................................

42 XVII

41, avenue de Flandre - Tél. 01 40 35 96 46 - Métro : Stalingrad

Photographies : Végétal de Danielle Grekoff . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : Les images oubliées de Germaine Tillion, projection . . . . Regards sur l’Algérie : Boudiaf, un espoir assassiné, projection . . . . . . . . . . . . . . . Présentation de dessins de Kareen Wilchen : Déracinées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Le bonheur n’est-il qu’un antidépresseur ? ......................... Conférence : histoire de la comédie musicale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier Tribudom : le jour le plus court . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE BENJAMIN RABIER

sam. 8 déc. – 16h30

......................................

BIBLIOTHÈQUE CLAUDE LEVI-STRAUSS (FLANDRE)

6 - 30 nov. mer. 14, 21 nov. – 17h sam. 17, 24 nov. – 16h30 3 - 28 déc. jeu. 6 déc. – 19h sam. 8 déc. – 16h ven. 21 déc. – 10h à 19h

52 16 16 52 27 54 52

141, avenue de Flandre - Tél. 01 42 09 31 24 - Métro : Crimée

Regards sur l’Algérie : Tighri Uzar, concert

.....................................

sam. 15 déc. – 15h

16

arrondissement

MÉDIATHÈQUE MARGUERITE DURAS

115, rue de Bagnolet - Tél. 01 55 25 49 10 - Métro : Porte de Bagnolet

Projections : quartier des docs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Danse indienne, démonstration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Carte blanche au photographe Yannick Vigouroux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Table ronde : les pratiques archaïsantes dans la photographie... . . . . . . . . . . . . . . Lecture : contes de l’Inde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier de Sténopé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Projection : films de photographes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Spectacle : Upperground # 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Table ronde : les liens entre photos et littérature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

64

XV

18, rue Janssen - Tél. 01 42 49 55 90 - Métro : Place des fêtes, Pré Saint-Gervais

Festival Monte le son ! Projection : French Touch . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Table ronde : coups de cœur de la madeleine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Festival Monte le son ! Projection : Universal Techno . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Festival Monte le son ! Concert : Mixess et Aurore 404 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre avec les artistes du Ton-kê Studio . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier créatif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

e

34 41 XV

arrondissement

BIBLIOTHÈQUE PLACE DES FÊTES

20

XV

sam. 3 nov. – 15h mer. 7 nov. – 15h 8 nov - 23 déc. sam. 10 nov – 15h30 mer. 14 nov. – 15h sam. 17 nov. – 10h sam. 17 nov. – 14h jeu. 22 nov. – 19h sam. 1er déc. – 15h

28 56 53 53 35 53 53 35 53


où ?

Expositions Infos pratiques

Répétition du concert Zizic maestro . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rencontre avec l’artiste Tomi Ungerer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Festival Monte le son ! Concert de clôture : Rubin Steiner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE OSCAR WILDE (SAINT-FARGEAU)

sam. 10 nov. – 15h jeu. 22 nov. – 18h30 sam. 1er déc. – 15h sam. 8 déc. – 15h

16 56 36 56

66, rue des Couronnes - Tél. 01 40 33 26 01 - Métro : Couronnes

Regards sur l’Algérie : Mémoires de la guerre d’Algérie, projection . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : conférence sur la musique algérienne . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE LOUISE MICHEL

sam. 17 nov. – 15h30 ven. 7 déc. – 19h

17 17 XVIII

39, rue des Haies - Tél. 01 43 72 88 79 - Métro : Maraîchers, Buzenval

Regards sur l’Algérie : rencontre avec l’écrivain Laurent Maffre . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : Allons enfants ! projection-débat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Regards sur l’Algérie : rencontre avec l’écrivain Azouz Begag . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE SORBIER

46 35 42 XVII

12, rue du Télégraphe - Tél. 01 43 66 84 29 - Métro : Télégraphe

Regards sur l’Algérie : Le Contraire de l’amour, spectacle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Atelier de lecture : polar, urbanisme, théâtre contemporain . . . . . . . . . . . . . . . . . . Lecture et rencontre autour d’Oscar Wilde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Lecture : polar, urbanisme, théâtre contemporain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BIBLIOTHÈQUE COURONNES

jeu. 6 déc. – 14h jeu. 6 déc. – 19h ven. 7 déc. – 20h

ven. 16 nov. – 19h jeu. 22 nov. – 19h sam. 24 nov. – 15h30

17 17 17 XVIII

sam. 24 nov. – 14h

39 XVIII

17, rue Sorbier - Tél. 01 46 36 17 79 - Métro : Gambetta

Festival Monte le son ! Atelier de Circuit Bending . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prog rammation jeunesse, voir page… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Quand ?

Infos pratiques

A G E N D A D E S P R I N C I P A L E S M A N I F E S TAT I O N S ( H O R S E X P O S E T A N I M AT I O N S J E U N E S S E )

ven 2 nov. sam. 3 nov. sam. 3 nov. sam. 3 nov. sam. 3 nov. mer. 7 nov. jeu. 8 nov. jeu. 8 nov. sam. 10 nov. sam. 10 nov. sam. 10 nov. sam. 10 nov. sam. 10 nov. sam. 10 nov. sam. 10 nov. sam. 10 nov. sam. 10 nov. mar. 13 nov. mer. 14 nov. mer. 14 nov. mer. 14 nov. jeu. 15 nov. jeu. 15 nov. jeu. 15 nov. jeu. 15 nov. jeu. 15 nov. jeu. 15 nov. jeu. 15 nov. ven. 16 nov. ven. 16 nov. ven. 16 nov. ven. 16. nov. ven. 16 nov. ven. 16 nov. ven. 16 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. sam. 17 nov. mar. 20 nov. mar. 20 nov. mer. 21 nov. jeu. 22 nov. jeu. 22 nov. jeu. 22 nov. jeu 22 nov. jeu. 22 nov. jeu. 22 nov. jeu. 22 nov.

66

18 h 30 15 h 15 h 16 h 30 17 h 15 h 19 h 19 h 10 h 10h30 15 h 15 h 15 h 15 h 30 17 h 17 h 30 19 h 15 h 15 h 17 h 18 h 30 19 h 19 h 19 h 19 h 19 h 19 h 19 h 30 18 h 18 h 19 h 19 h 19 h 19 h 19 h 15 10 h 10 h 10 h 10 h 11 h 14 h 14 h 15 h 15 h 15 h 15 h 30 15 h 30 15 h 30 16 h 16 h 16 h 16 h 30 17 h 17 h 19 h 19 h 19 h 18 h 18 h 30 19 h 19 h 19 h 19 h 19 h 19 h

Historique (4e) F. Truffaut (1er) M. Duras (20e) E. Rostand (17e) M. musicale (1er) M. Duras (20e) Batignolles (17e) C. Delbo (2e) E. Rostand (17e) Hélène Berr (12e) Faidherbe (11e) F. Truffaut (1er) Oscar Wilde (20e) M. Duras (20e) M. musicale (1er) Clignancourt (18e) Buffon (5e) E. Rostand (17e) M. Duras (20e) C. Lévi-Strauss (19e) Historique (4e) Chaptal (9e) E. Rostand (17e) G. Tillion (16e) Hélène Berr (12e) Mouffetard (5e) Vaugirard (15e) F. Villon (10e) Place des Fêtes (19e) Château d’eau (10e) Buffon (5e) Lancry (10e) Louise Michel (20e) M. Yourcenar (15e) Hélène Berr (12e) M. Audoux (3e) M. Duras (20e) Place des Fêtes (19e) Saint-Éloi (12e) M. Yourcenar (15e) M. Audoux (3e) M. Duras (20e) A. Malraux (6e) F. Truffaut (1er) Musset (16e) Couronnes (20e) J. P. Melville (13e) Saint-Éloi (12e) A. Malraux (6e) Chaptal (9e) E. Rostand (17e) C. Lévi-Strauss (19e) Clignancourt (18e) M. musicale (1er) M. Audoux (3e) Buffon (5e) R. M. Rilke (5e) C. Lévi-Strauss (19e) Oscar Wilde (20e) M. Audoux (3e) E. Rostand (17e) Hélène Berr (12e) Louise Michel (20e) M. Duras (20e) M. Yourcenar (15e)

Conférence : la numismatique gauloise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Projection-rencontre : La mort de Danton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Projections : quartier des docs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Projection : L’heure de la piscine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 Regards sur l’Algérie : Décibel, l’Algérie autrement, projection . . . . . . . . . . .11 Danse indienne, démonstration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 Regards sur l’Algérie : l’épopée anonyme et invisible des Chibanis . . . . . 15 Conférence : les Halles de Baltard : naissance et mort . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 Ateliers d’écriture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Rencontre théatrale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 Projection-rencontre : Les nouveaux chiens de garde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Projection : The ballad of Genesis and Lady Jaye . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Regards sur l’Algérie : Le Contraire de l’amour, spectacle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Table ronde : les pratiques archaïsantes dans la photographie . . . . . . . . . . . . 53 Projection : Sydney Bechet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 Lecture-concert : romancières anglaises en musique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Festival Monte le son ! Concert d’Étienne Jaumet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 Ateliers d’écriture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Lecture : contes de l’Inde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Regards sur l’Algérie : Les images oubliées de Germaine Tillion . . . . . . . . . . . . 16 Conférence : Martial Daru, maître et bienfaiteur de Stendhal . . . . . . . . . . . . . . 32 Ma parole, lecture par Jean-Yves Augros . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Quelle place pour les femmes... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Les mouvements « Slow » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Regards sur l’Algérie : rencontre avec Monique Hervo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Comment fonctionne la mémoire ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Quel avenir pour la Grèce ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Festival Monte le son ! Concert : The Third Eye Foundation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Festival Monte le son ! Projection : French Touch . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Rencontre avec Bibliothèques Sans Frontières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Regards sur l’Algérie : Le Poète comme boxeur, spectacle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Projection : la musique des caravanes... en Irlande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 Regards sur l’Algérie : rencontre avec Laurent Maffre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .17 Regards sur l’Algérie : La traversée, projection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Concert « Quatuor Varèse - Bourse Hélène Berr » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 Débat : les antiphilosophes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Atelier de sténopé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Table ronde : coups de cœur de la madeleine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Théâtre forum « bibliothèque ouverte » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 L’heure musicale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Projection : « Écran libre », documentaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Projection de films de photographes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Projections de courts-métrages de Jean Vigo, Alain Resnais, etc . . . . . . . . . 21 Projection : La cause et l’usage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Chant : Viva la música mexicana ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Regards sur l’Algérie : Mémoires de la guerre d’Algérie, projection . . . . . .17 Regards sur l’Algérie : El gusto, projection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Débat : un autre regard sur les personnes sourdes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Projection : L’heure de la piscine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Débat : les enjeux de la séparation, des étapes pour grandir . . . . . . . . . . . . . . . 22 Regards sur l’Algérie : Dominique Cabrera, Là-bas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Regards sur l’Algérie : Boudiaf, un espoir assassiné, projection . . . . . . . . . . . 16 Concert : Turzi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Festival Monte le son ! Conférence et mix électro : Eva Revox . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Projection : « Écran libre », documentaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Regards sur l’Algérie : Algérie, notre histoire, projection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Conférence : Edward Hopper . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Regards sur l’Algérie : Les images oubliées de Germaine Tillion . . . . . . . . . . . . 16 Atelier de lecture : polar, urbanisme, théâtre contemporain . . . . . . . . . . . . . . . 56 Conférence : la Shoah par balles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Abus d’écrans : risques pour les enfants... . . . . . . . . . . . . 27 Festival Monte le son ! Conférence : la scène électro allemande . . . . . . . . . . . . 40 Regards sur l’Algérie : Allons enfants !, projection-débat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .17 Spectacle : Upperground # 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Rencontre-projection : Le Beau est aveugle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51


Quand ? jeu. 22 nov. 19 h jeu. 22 nov. 19 h 30 ven. 23 nov. 18 h ven. 23 nov. 19 h ven. 23 nov. 19 h sam. 24 nov. 10 h 30 sam. 24 nov. 11 h sam. 24 nov. 15 h sam. 24 nov. 15 h sam. 24 nov. 15 h sam. 24 nov 15 h sam. 24 nov. 15 h 30 sam. 24 nov. 16 h sam. 24 nov. 16 h 30 sam. 24 nov. 16 h 30 sam. 24 nov. 17 h 30 mar. 27 nov. 18 h mer. 28 nov. 19 h jeu. 29 nov. 19 h jeu. 29 nov. 19 h ven. 30 nov. 18 h ven. 30 nov. 19 h ven. 30 nov. 19 h 10 h sam. 1er déc. 15 h sam. 1er déc. 15 h sam. 1er déc. 15 h sam. 1er déc. sam. 1er & 15 déc. 15 h sam. 1er déc. 15 h 30 16 h sam. 1er déc. 16 h sam. 1er déc. 18 h sam. 1er déc. mar. 4 déc. 18 h mar. 4 déc. 19 h mer. 5 déc. 18 h 30 jeu. 6 déc. 14 h jeu. 6 déc. 19 h jeu. 6 déc. 19 h jeu. 6 déc. 19 h jeu. 6 déc. 19 h jeu. 6 déc. 19 h jeu. 6 déc. 19 h ven. 7 déc. 17 h 30 ven. 7 déc. 18 h 30 ven. 7 déc. 19 h ven. 7 déc. 19 h ven. 7 déc. 20 h sam. 8 déc. 10 h 30 sam. 8 déc. 10 h 30 sam. 8 déc. 11 h 30 13h30/18h sam. 8 déc. sam. 8 déc. 15 h sam. 8 déc. 15 h sam. 8 déc. 15 h sam. 8 déc. 16 h sam. 8 déc. 16 h sam. 8 déc. 16 h sam. 8 déc. 16 h 30 sam. 8 déc. 18 h sam. 8 déc. 18 h mar. 11 déc. 19 h mar. 11 déc. 19 h jeu. 13 déc. 10 h 30 jeu. 13 déc. 18 h jeu. 13 déc. 18 h jeu. 13 déc. 19 h jeu. 13 déc. 19 h jeu. 13 déc. 19 h 15

Château d’eau (10e) Vandamne (14e) Place des Fêtes (19e) Lancry (10e) M. Yourcenar (15e) M. musicale (1er) Diderot (12e) A. Malraux (6e) Faidherbe (11e) F. Truffaut (1er) Hélène Berr (12e) Louise Michel (20e) M. Audoux (3e) C. Lévi-Strauss (19e) Place des Fêtes (19e) E. Rostand (17e) M. Adoux (3e) Saint-Simon (7e) Chaptal (9e) F. Villon (10e) Place des Fêtes (19e) M. musicale (1er) M. Yourcenar (15e) Saint-Éloi (12e) M. Duras (20e) Oscar Wilde (20e) Buffon (5e) Chaptal (9e) Saint-Éloi (12e) BILIPO (5e) M. Audoux (3e) Hélène Berr (12e) M. Audoux (3e) R. M. Rilke (5e) Historique (4e) M. Duras (20e) Chaptal (9e) C. Lévi-Strauss (19e) J. P. Melville (13e) M. Yourcenar (15e) Vaugirard (15e) M. Duras (20e) Château d’eau (10e) Historique (4e) Couronnes (20e) Hélène Berr (12e) M. Duras (20e) M. musicale (1er) Saint-Éloi (12e) Buffon (5e) Place des Fêtes (19e) A. Malraux (6e) Faidherbe (11e) Oscar Wilde (20e) C. Lévi-Strauss (19e) J. P. Melville (13e) Saint-Éloi (12e) Hergé (19e) M. Audoux (3e) G. Brassens (14e) C. Delbo (2e) R. M. Rilke (5e) Drouot ( 9e) M. Audoux (3e) Valeyre (9e) Buffon (5e) Château d’eau (10e) F. Truffaut (1er)

Infos pratiques Projection-rencontre : Night and Day . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Quel avenir pour l’agriculture ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Festival Monte le son ! Projection : Universal Techno . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Festival Monte le son ! Concert : DJ Safir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Festival Monte le son ! Concert : Kumisolo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Petit déjeuner musical : les musiques traditionnelles bretonnes . . . . . . . . 46 Théâtre forum « bibliothèque ouverte » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Projection de courts-métrages de Luc Moullet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Projection-rencontre : DSK, Hollande, etc. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Projection-rencontre : Habiter/Construire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Théâtre forum « bibliothèque ouverte » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Regards sur l’Algérie : rencontre avec l’écrivain Azouz Begag . . . . . . . . . . . . . .17 Regards sur l’Algérie : Des vacances malgré tout, projection . . . . . . . . . . . . . . . .11 Regards sur l’Algérie : Boudiaf, un espoir assassiné, projection . . . . . . . . . . . 16 Festival Monte le son ! Concert : Mixess et Aurore 404 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Festival Monte le son ! Concert : Hypo & EDH . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Rencontre avec Philippe Caubère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 Conférence : l’art sur la route de la soie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ La langue des signes est-elle internationale ? . . . . . . 22 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Mais pourquoi sont-ils pauvres ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Rencontre avec les artistes du Ton-kê Studio . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Festival Monte le son ! Concert : Egyptology . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Regards sur l’Algérie : Des vacances malgré tout, projection . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Atelier : créer des comptines en LSF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Table ronde : les liens entre photo et littérature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Lecture et rencontre autour d’Oscar Wilde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Lecture sur Léon Gontran Damas, poète de la négritude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Ateliers chansignes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 Rencontre : littérature et exil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Conférence : Dickens et le crime . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Rencontre-conférence : la bibliothèque idéale d’Edmond Baudouin . . . . . 48 Borbotruc pour Borborygmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Spectacle : Nietzsche, Zarathoustra et autres textes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 Rencontre avec Alain Cochard : petite histoire du quatuor à cordes . . . . . 44 Conférence : Stendhal et Florence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Répétition du concert Zizic maestro . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Premières fêtes des adolescents... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Le bonheur n’est-il qu’un antidépresseur ? . . . . . . . . . . . 27 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Génération Y : les jeunes et les réseaux sociaux . . . . . 25 Regards sur l’Algérie : Algérie, nouvelle génération . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Après quoi courons-nous ?... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 Rencontre avec l’artiste Tomi Ungerer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 La voix des livres : Saint-Exupéry . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Conférence : la monnaie en contexte archéologique comme source . . . . . 30 Regards sur l’Algérie : conférence sur la musique algérienne . . . . . . . . . . . . . . .17 Rencontre : ACT éditions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Festival Monte le son ! Concert : Rubin Steiner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Petit déjeuner musical : la batterie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Festival Monte le son ! Atelier de Circuit Bending . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Marmitons à Buffon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Atelier créatif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Projection : Comment j’ai appris à surmonter ma peur... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Conférence musicale : Claude Debussy . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 Lecture : polar, urbanisme, théâtre contemporain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 Conférence : histoire de la comédie musicale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 Rencontre-dédicace avec l’auteur de BD Ced, Un an sans Internet . . . . . . . 25 Festival Monte le son ! Concert : The Cheat code . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Festival Monte le son ! Concert : DJ Vicnet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Spectacle : Voyage au pays d’Aragon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 Conférence : Rousseau autrement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Rencontre autour de la passion du dictionnaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Adaptation à l’écran de récits de science-fiction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 L’art au Moyen Âge : conférence et vidéo-projection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Rencontre avec Henri Borlant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Lecture : Le Paris d’Aragon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ 21 décembre : fin du monde ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Rencontre avec la photographe Sophie Bassouls . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Conférence : histoire du cinéma des origines à nos jours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48

67


Quand ? sam. 15. déc. sam. 15 déc. sam. 15 déc. sam. 15. déc. sam. 15 déc. sam. 15 déc. sam. 15 déc. sam. 15 déc. sam. 15 déc. sam. 15 déc. sam. 15 déc. sam. 15 déc. sam. 15 déc. jeu. 20 déc. jeu. 20 déc. ven. 21 déc. ven. 21 déc. ven. 21 déc. sam. 22 déc. sam. 29 déc.

10 h 30 11 h 14 h 14 h 30 15 h 15 h 15 h 15 h 30 16 h 16 h 17 h 17 h 30 18 h 30 19 h 19 h 10 h/19 h 14 h/17h 17h 11 h 16 h

J. P. Melville (13e) Saint-Éloi (12e) Buffon (5e) J. P. Melville (13e) B. Rabier (19e) BILIPO (5e) Faidherbe (11e) Saint-Éloi (12e) E. Rostand (17e) M. Yourcenar (15e) J. P. Melville (13e) Fessart (19e) M. musicale (1er) A. Malraux (6e) Hélène Berr (12e) C. Lévi-Strauss (19e) E. Rostand (17e) M. Yourcenar (15e) M. Yourcenar (15e) M. Audoux (3e)

Infos pratiques Atelier découverte web . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Santé et bien-être : pour un monde meilleur, table-ronde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Scène ouverte : musiciens amateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Atelier blog . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Regards sur l’Algérie : concert de Tighri Uzar . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Regards sur l’Algérie : Rencontre-débat, la guerre d’Algérie . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Projection : Un p’tit coin de faubourg de Jean-Luc Muller . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Rencontre avec Mana Neyestani . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Spectacle : Edmond Rostand se lit et s’écoute . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 Projection : Tango, le temps d’une danse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Atelier-conférence : Twitter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Conférence : Jeanne d’Arc et les femmes du XVe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Concert : hommage à Nino Rota par le Quatuor Vertigo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 JEUDIS DE L’ACTUALITÉ Les révolutions arabes à la croisée des chemins . . . . 21 Conférence : L’art modeste, notes sur la croûte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Atelier Tribudom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Projection de courts-métrages adulte et jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Projection de courts-métrages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 L’heure musicale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Projection : Manhattan Charity . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

•Bibliothèque fermée : Goutte d’or (18e). Crédits Visuel de une: affiche réalisée en 1977 pour la marque Perrier/Bernard Villemot ©ADAGP Paris

est édité par Paris bibliothèques 3, impasse de la planchette – 75003 Paris Tél. 01 44 78 80 50 www.paris-bibliotheques.org envue@paris-bibliotheques.org Numéro 57 - novembre/décembre 2012 DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Jean-Marie Borzeix DIRECTRICE DE LA RÉDACTION : Carole Médrinal RÉDACTION : Service Communication de Paris bibliothèques : Annabelle Allain, Gérald Ciolkowski, avec la collaboration du service Action culturelle (Linda Fardon, Pamela Jammes, Marion Moutafis) et des bibliothécaires de la Ville de Paris Ont collaboré à ce numéro : Laurent Lolmède, Guillaume Villemot, Damien Poncet, Rubin Steiner Maquette : ZAOS (René Gonzalez) Imprimeur : Fabrègue Régie publicitaire : IMRégie, Valérie Devay 01 40 24 21 24 Diffusion : 33 000 exemplaires ISSN : 1957-6811 LICENCES D’ENTREPRENEUR DE SPECTACLES : 2-1057029 et 3-1057030

Paris bibliothèques, association à but non lucratif sous contrat avec la Mairie de Paris, produit les expositions et les animations des bibliothèques de la Ville de Paris, édite et diffuse leurs publications.

2012• p.5 Photo Rubin Steiner ©Fred Ferrand • p.6 Photo jambes ©Andre Kertesz/Ministère de la culture-mediathèque du Patrimoine/Dist. RMN-Grand Palais ; photo enfant ©Lewis Carroll/RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) /Hervé Lewandowski ; affiche Enfant et la photographie ©Galerie des bibliothèques/Ville de Paris/Patrice Normand; photo enfant ©Lomography• p.8 Affiche réalisée pour Gillette en 1952/Bernard Villemot/don Christian Villemot ©ADAGP Paris 2012 ; affiche publicitaire pour Orangina, 1974 (affiche d’Alain Vatar)/Bernard Villemot ©Schweppes International Limited• p.9 Affiche réalisée pour Orangina vers 1983/Bernard Villemot ©ADAGP Paris 2012 ; affiche Orangina de 1953 /Bernard Villemot ©Schweppes International Limited• p.10 Affiche Le poète comme boxeur ©Cie El Ajouad• p.11 Photo documentaire ©Malek Bensmaïl/INA 2000• p.12 Visuel Algérie notre histoire ©Arte éditions ; photo militaires ©A. Belhadjin• p.13 Photo Casbah ©Alain Gedovius ; visuel Demain Demain ©Arte éditions• p.14 Affiche El Gusto ©quidam production el gusto ; visuel La traversée ©DR ; visuel Des vacances... ©Malek Bensmaïl/INA 2000 ; couv. revue XXI ©DR• p.15 Couv. livre ©Bleu autour, visuel documentaire ©Djamila Sahraoui/Equipage, photo D. Cabrera ©DR• p.16 Photo concert ©DR ; photo Contraire de l’amour ©Guillaume Ledun ; portrait G. Tillion ©DR ; photo documentaire ©Malek Bensmaïl/Noël Zuric/INA La Sept/Arte,1999• p.17 Alger ©Fotolia• p.18 Visuel Grèce ©Fotolia ; visuel La mort de Danton ©Alice Diop ; visuel The Ballad ©Marie Losier ; visuel Habiter/Constuire ©Clémence Ancelin ; visuel Chevaux de terre ©M.C Bénard• p.20 Visuel 21/12 ©Fotolia ; visuel tête ©Fotolia, visuel Essai d’ouverture ©Luc Moullet ; visuel Comment j’ai appris…©Avi Mograbi ; photo foule ©Fotolia• p.22 Visuel bébé ©Fotolia ; visuel baskets ©Fotolia• p.23 Couv. livre ©Seuil ; photo Bibliothèques sans frontières ©Stéphanie Lacombe ; affiche Les nouveaux chiens de garde ©JEM Prod/G.Balbastre et Y. Kergoat• p.24 Atelier Cigale ©DR ; photo un autre regard ©DR• p.25 Visuel Génération Y ©Fotolia ; visuel Famine au Sud ©éd. Nil• p.28 Visuel banc ©Fotolia ; visuel Faut qu’ça roule ©Mourad Hallouche• p.29 Visuel Halles ©Roger-Viollet• p.30 Visuel La Shoah ©DR ; visuel Henri Borlant ©Seuil ; visuel pièce ©DR ; visuel Jeanne d’Arc ©Roger-Viollet• p.31 Visuel Londres ©Fotolia• p.32 Visuel dico ©Fotolia ; visuel auteurs ©DR ; visuel Stendhal ©Musée de Versailles• p.33 Photo JP Schintu ©DR ; couv. Borborygmes ©DR• p.34 Photo Stéphane Audeguy ©Gallimard; visuel harpiste ©DR ; visuel machine à écrire ©Fotolia• p.35 Visuel Inde ©Comptoirs de l’Inde ; visuel Upperground ©DR• p.36 Visuel O. Wilde ©DR• p.37 Photo Étienne Jaumet ©Julie Tippex ; photo Eva Revox ©DR ; photo DJ Safir ©DR• p.39 Visuel The Third Eye Foundation ©Uncle Vania ; visuel Circuit Bending ©DR ; visuel The Cheatcode ©DR• p.40 Visuel conférence ©Hannes Stohr ; photo Kumisolo ©Paul Schmidt ; photo Interstella ©DR • p.41 Photo Turzi ©DR• p.42 Photo Rubin Steiner ©Fred Ferrand• p.43 Photo E. Fitzgerald ©Jean-Pierre Leloir• p.44 Visuel clarinette ©DR ; visuel Quatuor Vertigo ©DR ; visuel violon ©DR• p.45 Photo musique des caravanes ©Nadia Fahy ; Quatuor Varèse ©DR ; visuel Debussy ©DR• p.46 Photo Gildardo Mejia ©DR ; affiche Zizic maestro ©Zizic maestro• p.47 Visuel Inde ©Fotolia• p.48 Couv. de livre ©éd. Charles Corlet ; bande dessinée ©Edmond Baudoin• p.49 Visuel L’heure de la piscine ©Canal + / Trans Europe Film ; photo ©Sophie Bassouls ; tableau Moyen Âge ©DR• p.50 Visuel Un p’tit coin de faubourg ©JL Muller ; couv. de livre / Arte et Ça et là• p.51 Photo Alain Sevestre ©C. Helie ; photo Cambodge ©Catherine Murguditch ; photo Le beau est aveugle ©Gwenael Cohenner ; visuel Tango ©DR• p.53 Photo Table ronde ©Rémy Weité; photo atelier sténopé ©Rémi Guerrin ; photo A minima ©Juliette Agnel• p.54 visuel Cabaret ©DR/Zaos• p.55 Photo Philippe Caubère ©Michèle Laurent ; photo Chansignes ©Philippe L ; visuel rencontre théâtral ©Nathalie Holt ; photo Théâtreforum ©cie Les Toupies• p.56 Visuel Edmond Rostand ©A Delannoy ; photo Danses indiennes ©Comptoirs de l’Inde• p.57 Visuel A. Leprest ©YD Chansons prod; photo K. Kristmanson ©No format ; affiche Cinémathèque : Le roi et l’oiseau ©Paul Grimault, 1948/Studiocanal• p.58 Photo Une laborieuse entreprise ©DR ; affiche Vis ma vie ©Didier Gauduchon, affiche Tarmac ©Pascal Colrat. Jeunesse p.I Visuel Twam ©Cie El Ajouad• p.II Photo ©DR• p.III Visuel Pirouette ©DR ; affiche Enfant et la photographie ©Galerie des bibliothèques-Ville de Paris/Patrice Normand• p. IV Visuel La Belle histoire du prince…©Jeunesse L’Harmattan ; couv. revue Dada ©Revue Dada ; photo Contes marocains ©DR• p.V Photo cirque ©DR ; couv. Revue Dada ©Revue Dada• p. VI Visuel archéologie ©Fotolia ; photo manteau rigolo ©DR ; photo conte du Maroc ©DR ; photo danse orientale ©John Frost• p. VII couv. Paris mômes ©Paris mômes• p. VIII Visuel La Belle histoire du prince… ©DR ; visuel Lettre ©DR ; photo Circuit Bending ©DR• p.IX Gravure Père Noël ©Thomas Nast ; couv. Revue Dada ©Revue Dada• p.X Photo Ralf Nataf ©DR ; photo circuit bending ©DR• p. XI Photo lune ©DR ; visuel Manga ©Fotolia• p. XII Photo enfant ©DR• p. XIII Affiche SOS Terre ©Paris bibliothèques/Camille Negron ; visuel nature ©Fotolia ; couv. Revue Dada ©Revue Dada ; photo peinture ©Fotolia• p.XIV Visuel Wolf Erlbruch ©éditions Être ; couv. Goûters philo ©Milan ; visuel Dans la gueule du loup ©DR• p.XV photo Nezha Chevé ©DR ; couv. Nasreddine ©DR ; couv. Méchante soupe ©DR, affiche M’sieur L’Ouïe ©Cie Histoire de sons• p.XVI Photo Michel Blazy ©Le Plateau/FRAC IDF/M. Blazy ; photo piano ©Fotolia ; visuel Chaperon rouge ©Ilya Green• p. XVII photo de Mahmoud Bagdadi ©DR ; visuel La Belle histoire du prince… ©Jeunesse L’Harmattan ; photo atelier sténopé ©Éric Marais ; sculpture africaine ©Fotolia• p. XVIII Visuel Yves Grevet ©Yves Grevet ; visuel Mordus du Polar ©Fotolia

•Vos réactions, vos remarques, vos suggestions, dans notre boîte aux lettres : envue@paris-bibliotheques.org

86


EnVue  

Le magazine des bibliothèques de la Ville de Paris. Novembre-décembre 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you