Page 1

Rapport d’activités 2012


2

Éditorial des graines d’espérance C’est un chemin balisé par les quatre grandes orientations de la charte, renouvelée en 2012, qui s’ouvre à nous pour douze ans. C’est dans ce cadre que sont inscrites les actions menées par le Parc en 2012 et dont une sélection vous est présentée ici. Notre objectif : préparer l’avenir de notre territoire. Car je suis convaincu, qu’un autre monde est possible et que le Parc peut être le lieu où, comme le dit le slogan de la Fédération des Parcs, « une autre vie s’invente ici ». Comment ?   En créant plus de liens avec des opérations telles que « Forêt en fête », « Parole aux habitants » avec le théâtre de Bussang, « Histoires de la filature » dans la vallée du Rahin. Philippe Girardin Président, Christine Lheureux et Laurent Seguin Vice-Présidents. Assemblée annuelle du 29 juin 2012

Les actions du Parc bénéficient du soutien de ses communes, de ses communautés de communes et de :

UNION EUROPÉENNE

  En valorisant notre patrimoine au lieu de l’archiver comme nous l’a permis la sensibilisation de 1 800 élèves à la richesse de nos forêts, les chantiers de jeunes pour la restauration de sentiers, ou encore le concours « Prairies fleuries » qui prouve que biodiversité et performances agronomiques sont possibles.   En s’engageant aux côtés de nos partenaires dans l’accompagnement des projets d’amélioration pastorale, la réalisation de documents d’urbanisme, la participation au Festival International de Géographie et au 40 ans des fermes auberges…   En animant la concertation autour des plans de gestion de Réserves naturelles, de l’animation des sites Natura 2000 ou dans la recherche au quotidien de solutions consensuelles,   En préparant l’avenir par l’anticipation et l’innovation, par la relance de la navette des crêtes, les projets d’urbanisme innovant, l’étude d’un réseau de coopération économique… La quatrième orientation de notre nouvelle charte comporte désormais un axe social apportant au développement durable le volet qui lui manquait. Économie sociale et solidaire, « mieux vivre ensemble », solidarité font partie, dorénavant, des objectifs du Parc. Car, lutter contre la banalisation des paysages, combattre les gaspillages, la précarité énergétique, créer du lien, c’est notre façon, pas à pas, de transformer notre territoire. Ces actions « sociales » sont, de fait, environnementales. Avec tous nos partenaires – élus, professionnels, institutionnels, associatifs – notre projet, notre ambition est de s’appuyer sur les graines d’espérance qui fleurissent partout pour montrer qu’ensemble une autre vie est possible. Philippe Girardin Président du Parc naturel régional des Ballons des Vosges


rapport d'activité 2012

3

Un territoire, un projet, une marque

U

n Parc naturel régional se crée sur des territoires ruraux aux patrimoines naturels et culturels riches. Son territoire correspond à celui des communes qui adhèrent

volontairement à la charte du Parc. Il est aussi porté par les régions et les départements. Un Parc naturel régional s’organise autour d’un projet qui vise à assurer durablement la protection, la valorisation et le développement harmonieux de son territoire. Il travaille aussi avec les autres territoires périphériques, notamment dans le cadre des liens noués avec les villes-portes. Un territoire est classé Parc naturel régional par décret. Il se voit attribuer la marque « Parc naturel régional » par l’État pour une durée de douze ans. Cette marque déposée a pour but de promouvoir une image de qualité liée aux efforts de préservation et de mise en valeur des patrimoines menés sur ce territoire par l’ensemble des adhérents. L’action d’un Parc naturel régional est possible grâce à ses nombreux partenaires : techniques et politiques. Un Parc naturel régional, c’est mettre les acteurs autour de la table, c’est animer la concertation dans l’intérêt de l’équilibre du territoire.

La Fédération des Parcs naturels régionaux compte désormais 48 Parcs qui couvrent plus de 14% du territoire français.

Nicolas Lemercier, éleveur de vaches laitières et producteur de kirsch à Fougerolles. Lauréat du concours « Prairies fleuries » 2012

De haut en bas : - Construction du prototype Zig zag lauréat du concours « Emboîtez, c’est joué ! ». Jérôme Piquand - Chantier de jeunes dans la Réserve naturelle du Massif du Grand Ventron.

sommaire 4

Le territoire du parc

6

Les antennes et maisons du parc

7 L’équipe 8

Le syndicat mixte

10 le budget 11 La charte 12 Orientation 1 : Conserver la richesse biologique et la diversité des paysages sur l’ensemble du territoire 16 Orientation 2 : Généraliser des démarches globales d’aménagement économes de l’espace & des ressources 20 Orientation 3 : Asseoir la valorisation économique sur les ressources locales et la demande de proximité 24 Orientation 4 : Renforcer le sentiment d’appartenance au territoire


4

Ballon d’Alsace

Le territoire du Parc en 2012

C

réé à l’initiative des régions Alsace, Lorraine et Franche-Comté, le Parc naturel régional des Ballons des Vosges (PNRBV) regroupe en 2012, 187 communes réparties sur quatre départements : les Vosges, le

Haut-Rhin, le Territoire de Belfort et la Haute-Saône. Sa superficie couvre 2700km2 et compte 238 000 habitants. Il est à ce titre le plus peuplé des Parcs naturels régionaux français.

alsace Haut-rhin

Ammerschwihr Aubure Bennwihr Bergheim Bergholtz Bergholtz-Zell Bitschwiller-lès-Thann Bourbach-le-Bas Bourbach-le-Haut Breitenbach-Haut-Rhin Buhl Dolleren Eguisheim Eschbach-au-Val Fellering Fréland Geishouse Goldbach-Altenbach Gueberschwihr Guebwiller Hattstatt Hohrod Hunawihr Husseren-Wesserling Jungholtz Katzenthal Kaysersberg Kientzheim Kirchberg Kruth

Labaroche Lapoutroie Lautenbach Lautenbach-Zell Lauw Le Bonhomme Leimbach Lièpvre Linthal Luttenbach-près-Munster Malmerspach Masevaux Mittelwihr Mittlach Mitzach Mollau Moosch Munster Murbach Niederbruck Oberbruck Obermorschwihr Oderen Orbey Orschwihr Osenbach Pfaffenheim Rammersmatt Ranspach Ribeauvillé Rimbach-près-Guebwiller Rimbach-près-Masevaux Rimbach-Zell

Riquewihr Roderen Rodern Rombach-le-Franc Rorschwihr Saint-Amarin Saint-Hippolyte Sainte-Croix-aux-Mines Sainte-Marie-aux-Mines Sentheim Sewen Sickert Sigolsheim Soultz-Haut-Rhin Soultzmatt Steinbach Storckensohn Thann Thannenkirch Uffholtz Urbès Vœgtlinshoffen Walbach Wasserbourg Wattwiller Wegscheid Westhalten Wettolsheim Wildenstein Willer-sur-Thur Wintzenheim Wuenheim Zellenberg

PÉRIMÈTRE DU PARC

VILLES ET CTÉS D’AGGL

lorraine Vosges

1

MAISON DU PARC – S

2

ESPACE NATURE CULT

3

BUREAU DES ESPACES

4

ANTENNE DE GÉRARD

Arrentès-de-Corcieux ANTENNE DE GIROMA 5 Ban-de-Laveline Ban-sur-Meurthe-Clefcy Barbey-Seroux Basse-sur-le-Rupt Bertrimoutier Bussang Coinches Colroy-la-Grande Combrimont Corcieux Cornimont Plombières-les-Bains Fraize Gemaingoutte Gérardmer Gerbamont Gerbépal Girmont-Val-d’Ajol Granges-sur-Vologne La Bresse Fau La Croix-aux-Mines La Grande-Fosse La Petite-Fosse LUXEUIL-LES-BAINS Le Ménil Le Val-d’Ajol Le Valtin Lesseux Liézey HAUTE-SAÔNE Lubine Lusse Mandray LURE Plainfaing Plombières-les-Bains Provenchères-sur-Fave Rochesson Saint-Léonard Sapois Saulxures-sur-Moselotte Thiéfosse Vagney Ventron Wisembach Xonrupt-Longemer

FRANCHECOMTÉ


rapport d'activité 2012

PÉRIMÈTRE DU PARC

franche- comté

Provenchères-sur-Fave

Haute-Saône

SAINT-DIÉ DES VOSGES

VILLES ET CTÉS D’AGGLO. PORTES (7)

Amage Amont-et-Effreney Belmont Ribeauvillé ESPACE NATURE CULTURE 2 Beulotte-Saint-Laurent Fraize LORRAINE BUREAU DES ESPACES NATURELS 3 Champagney VOSGES Corcieux Kaysersberg Clairegoutte Lapoutroie ANTENNE DE GÉRARDMER 4 Corravillers COLMAR ANTENNE DE GIROMAGNY 5 Ecromagny Wintzenheim Esmoulières 4 Provenchères-sur-Fave Faucogney-et-la-Mer 1 Gérardmer Munster Fougerolles SAINT-DIÉ ✶ Hohneck LO. PORTES (7) REMIREMONT Frahier-et-Chatebier DES VOSGES Haut-du-Them-Château-Lambert La Bruyère 3 SIÈGE Petit Ballon Ste-Marie-aux-Mines ✶ Wildenstein ALSACE La Lanterne-et-les-Armonts Ribeauvillé HAUT-RHIN La Longine Plombières-les-Bains TURE La Montagne Fraize Saulxures-sur-Moselotte Grand Ballon Guebwiller S NATURELS La Proiselière-et-Langle ✶ VOSGES Corcieux Soultz-Haut-Rhin La Rosière Kaysersberg Lapoutroie Saint-Amarin DMER La Voivre Magny-Danigon COLMAR 2 AGNY Ballon d’Alsace Mélisey Faucogney-et-la-mer Thann Haut-du-Them ✶ Château Lambert Miellin Wintzenheim 4 Montessaux LUXEUIL-LES-BAINS 1 Masevaux Gérardmer Plancher-Bas Munster 5 Mélisey Plancher-les-Mines Rougemont-le-Château FRANCHEGiromagny MULHOUSE ✶ Hohneck REMIREMONT Raddon-et-Chapendu ALSACE COMTÉ AGGLOMÉRATION Ronchamp HAUTE-SAÔNE Champagney Saint-Bresson FRANCHE-COMTÉ 3 Petit Ballon Saint-Germain ✶ TERRITOIRE DE BELFORT Wildenstein LURE Saint-Valbert 0 5 10 COMMUNAUTÉ HAUT-RHIN Sainte-Marie-en-Chanois D’AGGLOMÉRATION KILOMÈTRES 1

MAISON DU PARC – SIÈGE

Ste-Marie-aux-Mines

LORRAINE

ALSACE

BELFOTAINE

Saulxures-sur-Moselotte

Grand Ballon

Guebwiller

Soultz-Haut-Rhin

Saint-Amarin

2

ucogney-et-la-mer

Haut-du-Them Château Lambert

Ballon d’Alsace

5

Mélisey

Giromagny

Champagney

Thann

✶ Masevaux

Rougemont-le-Château

MULHOUSE ALSACE AGGLOMÉRATION

FRANCHE-COMTÉ TERRITOIRE DE BELFORT COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION BELFOTAINE

0

5

5

10

territoire de belfort Anjoutey Auxelles-Bas Auxelles-Haut Bourg-sous-Châtelet Chaux Etueffont Evette-Salbert Giromagny Grosmagny Lachapelle-sous-Chaux Lamadeleine-Val-des-Anges Lepuix Petitmagny Rougegoutte Rougemont-le-Château Vescemont

KILOMÈTRES

Communautés de Communes adhérentes : Communautés de Communes de la Haute Meurthe, du Val de Meurthe, des Vallons du Bouchot et du Rupt, du Val de Neuné, des Lacs et des Hauts Rupts, de la Fave, de la Haute Moselotte, du Pays de Ribeauvillé, de la Vallée de Munster et environs, de Thann-Cernay, de la Vallée de la Doller et de Soultzbach, de la Vallée de Saint-Amarin, du Val d’Argent, de la Haute - Savoureuse, de la Vallée de Kaysersberg, des Vosges Méridionales, du Pays Sous-Vosgien, du Val de Galilée, de la Région de Guebwiller, des 1 000 Étangs, Rahin et Chérimont, de la Haute Vallée de l’Ognon.


6

Les antennes et maisons du Parc

L’Espace Nature Culture au Haut-du-Them Château-Lambert

Siège du Parc à Munster : 03 89 77 90 20
 Antenne de Gérardmer : 03 29 60 81 24
 Antenne de Giromagny : 03 84 27 15 98
 Antenne du Haut-du-Them Château-Lambert : 03 84 20 49 84 Bureau des Espaces Naturels à Wildenstein : 03 89 82 22 10

Bâtiment « haute qualité environnementale », l’Espace Nature Culture, avec son exposition permanente, fait la part belle aux Vosges Saônoises  : son histoire géologique et humaine, ses savoir-faire et ses ressources locales, ses paysages et ses villages, son agriculture et son industrie. Réalisé par le Conseil général de la Haute-Saône, il est géré par le Parc des Ballons des Vosges et accueille également la Maison de la Nature des Vosges Saônoises. Les enfants y trouvent leur bonheur grâce aux fresques, éléments tactiles, jeux et coin bibliothèque. 03 84 20 49 84 enc@parc-ballons-vosges.fr Entrée libre.

L

e siège du Parc se situe à Munster depuis sa création en 1989. différentes antennes ont été créées à Gérardmer (espace tilleul), à Giromagny (communauté de communes) ainsi

qu’à Château-Lambert, sur la commune du Haut-du-Them. Le Bureau des espaces naturels à Wildenstein accueille une partie de l’équipe en charge des Réserves Naturelles et de Natura 2000.

La Maison du Parc à Munster Propriété de la commune de Munster, elle accueille une exposition permanente de 600 m2 et des expositions temporaires qui permettent de découvrir les milieux naturels, le patrimoine culturel, les paysages, la géologie et les activités économiques du territoire. Une boutique permet aux plus petits comme aux plus grands d’acquérir souvenirs, livres et informations pratiques. L’espace documentation, ouvert à tous sur rendez-vous, compte 3 000 références. 03 89 77 90 34 info@parc-ballons-vosges.fr Fermeture annuelle en janvier Entrée libre.

Le point d’accueil du Grand Ballon (route des Crêtes) Relais estival sur les Crêtes, le point d’accueil, abrité dans un bâtiment du Club Vosgien de Strasbourg, offre informations et documentations sur le Parc, ses milieux et ses activités et plus particulièrement sur les Hautes-Vosges. Ouvert en juillet et en août du mardi au dimanche. Entrée libre.


rapport d'activité 2012

L’équipe

L

7

parité

es interventions du Parc sont inscrites dans un programme annuel établi par le comité syndical et validé par les financeurs. Ce programme est mis en œuvre par une équipe composée de 44 personnes, soit

40 personnes équivalent temps plein (avril 2013). ● Hommes ● Femmes

Pôle développement

Secrétariat : économique Mireille Joly, Maryline Gioia1, Agriculture : Stéphanie Jacquat, Séverine Kuentz Jean-Marie Henry Intendant : Tourisme durable, marque Parc : Christian Resch Dominique Tissinier

Pôle nature et biodiversité Biodiversité, filière bois : Claude Michel

Activités de pleine nature, transport, Hautes-Vosges : Franck Bézannier

+ de 20 ans

âge de l’équipe

Pôle médiation et lien social Lien social, vivre ensemble : Brigitte Herbertz Création culturelle : Violaine Pautot-Jost, Priscilla Jacquot Patrimoine et Musée : Mathilde Doyen

Natura 2000 : Karine Jung, Fabien Dupont, Nadège Van Lierde, Jacky Véret, Antoine André, Julie Besançon, Fanny Ortlieb (mi-temps CAD Plateau des mille étangs) Réserves Naturelles : Yannick Despert, Laurent Domergue, Arnaud Foltzer, Sébastien Coulette, Lucile Demaret, Alix Badré

Documentation, expositions : Françoise Péché, Antoinette Straumann

+ de 50 ans

Programme Énergie Territoire Solidarité : Olivier Thil

15 - 20 ans

SIG2 et observation territoriale : Loris Giovannacci

Calendrier Découverte, Webmaster : Katia Tournoux Promotion touristique et accueil : Valérie Heinrich (Maison du Parc), Corinne Hollard 1, Dayana Simon (Espace Nature Culture)

5 - 10 ans

Aménagement et Paysage : Frédéric Schaller

10 - 15 ans

Urbanisme opérationnel : Jérémy Ronchi, Sabine Vautrin

ancienneté de l’équipe

40 - 49 ans

Secrétariat de direction : Marie Bourg

Communication, relations presse : Isabelle Colin

30 - 39 ans

Comptabilité : Silva Burgenath

Urbanisme réglementaire : Frédéric Monin-Guénot

25 - 29 ans

Responsable administratif et financier : Yves Kohler

Pôle communication et accueil au public

0 - 5 ans

Administration

Pôle urbanisme et aménagement

– de 25 ans

Directeur : Olivier Claude Directrice adjointe : Anne Kleindienst

Éducation au territoire : Alain Bougel

Coordinateurs de Secteur : Hautes-Vosges : Franck Bézannier Plateau des mille étangs : Dominique Tissinier Vallée et Piémont : Anne Kleindienst

Portage par le Syndicat Mixte du Parc pour le compte des partenaires de la convention de Massif, stratégie touristique : Christophe Lerouge Coopération économique, programme ÉcOOparc : Dominique Rivière3

• : Responsable de pôle 1 : Congé de maternité ou parental 2 : Système d’Information Géographique

Départs et Arrivées Ont rejoint l’équipe :

Ont quitté l’équipe :

Chargée d’accueil de l’Espace Nature Culture : Corinne Hollard 1 Chargée de mission culture : Priscilla Jacquot  Urbanisme opérationnel : Sabine Vautrin Natura 2000 : Julie Besançon, Fanny Ortlieb, Lucile Demaret Programme Énergie Territoire Solidarité : Olivier Thil Secrétariat : Stéphanie Jacquat Chargée de mission Réserve naturelle de la Tourbière de Machais : Alix Badré

Frédérique Jacquot Stéphanie Kieffer Mélanie Jacquet Alice Mélin

3 : Dans le cadre d’une convention avec la coopérative Cooproduction.


8

Le syndicat mixte COMPOSITION DU COMITE SYNDICAL DU SYNDICAT MIXTE septembre 2012 : RÉGIONS

DÉPARTEMENTS

COMMUNES

Communautés de communes

VILLES-PORTES & COMMUNAUTéS D’AGGLOMéRATION

TOTAL

ALSACE

LORRAINE

FRANCHE-COMTÉ

Jacques CATTIN (Vice-Président) Jean-Paul OMEYER Gilbert SCHOLLY Victorine VALENTIN Antoine WÆCHTER

Christine LHEUREUX (Vice-Présidente) Jean-Marie LALANDRE Stessy SPEISSMANN

Michèle DURAND-MIGEON (Vice-Présidente) Alain LETAILLEUR Martine PEQUIGNOT

11

Haut-Rhin

Vosges

Haute-Saône

T. de Belfort

9

Pierre GSELL, Munster (Vice-Président) Christian CHATON, Ste-Marie-aux-Mines Alain GRAPPE, Guebwiller Pierre GSELL, Munster Jean-Jacques WEBER, St-Amarin

Dominique PEDUZZI, Le Thillot (Vice-Président) Jean CLAUDE, Fraize Guy MARTINACHE, Corcieux

Laurent SEGUIN, Faucogney-et-La-Mer (Vice-Président)

Guy MICLO, Giromagny (Vice-Président)

Philippe GIRARDIN, Lapoutroie (Président) Pierre DISCHINGER, Munster Jacques BEHRA, Oberbruck Fernand BOHN, Soultz Delphine COLON, Kaysersberg Fernand CRAMPE, Sainte-Croix-aux-Mines Nicolas DUCHAINE, Fréland Freddy GILCK, Fellering René HIRTH, Sentheim Serge NICOLE, Wintzenheim Patrick PETER, Kientzheim Gilles RENAUD, Zellenberg Michel KNŒRR, Uffholtz

Françoise AMET, Gérardmer Christian BARADEL, Ban-sur-Meurthe Clefcy Bernard MÆTZ, La Grande Fosse Alain VINEL, Bussang Philippe LEHNERT, Plombières-les-Bains Michel BERTRAND, Xonrupt-Longemer

Gilles GROSJEAN, Clairegoutte Claude PETITJEAN, Fougerolles Jean-Louis GATSCHINE, Saint-Germain

Marie-Françoise BONY, Giromagny Patrice GUIGON, Lachapelle-sousChaux

Secteur Hautes-Vosges

Secteur Vallées et Piémont

Secteur Plateau mille Étangs

Claude WALGENWITZ, cc de la Vallée de Saint-Amarin (Vice-Président) Patrice PERRIN, cc Vallée de Kaysersberg Roger GAUGLER, cc vallée de la Doller et du Soultzbach Gilbert POIROT, cc des Lacs et Hauts-Rupts Norbert SCHICKEL, cc de la Vallée de Munster Guy VAXELAIRE, cc de la Haute-Moselotte

Évelyne BERNARD, cc des Vallons du Bouchot et du Rupt (Vice-Présidente) Jean-Jacques DAILLOT, cc Val de Galilée Agnès HENRICHS, cc Val d’Argent Claude HUMBRECHT, cc du Pays de Ribeauvillé Mireille LAB, cc Rahin et Chérimont Jacques COLIN, cc de la Haute-Savoureuse

Henri SAINTIGNY, cc de la Haute Vallée de l’Ognon (Vice-Président)

Jean-Marie BOCKEL, Mulhouse Agglomération

Jacqueline FRESSE, Ville de Saint-Dié-des-Vosges

Raoul JUIF, Ville de Lure

13

Pascal MARTIN, Communauté d’ Agglomération Belfortaine Total des Voix délibératives

CHAMBRES CONSULAIRES

Catherine KELLER, CCI Colmar (68) Christophe RUE, Ch. Agri (68)

Guillaume REBIERE, CCI (88) Jerôme MATHIEU, Ch.Agri (88) Pascal KNEUSS, Ch. Métiers (88)

Jean-Luc JEUDY, Ch. Agri 70

24

Jean-Paul LENFANT, CCI (90) Denis ILTIS, Ch. Agri (90)

4

61 8

ONF

Patrick KUBLER

1

CRPF

Henri PFEFFER

1

Monde de la Chasse

Yvon BOVE

1

CONSEILS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX

Dominique STEIGER (Alsace)

Christian BISTON (Lorraine)

Evelyne PUJO (Franche-Comté)

3

Environnement : Alsace Nature, Michel BREUZARD + Haute Saône Nature Environnement, Pierre GRANDJEAN associations réélection des collèges des associations prévue en 2012/2013

Culture : poste non pourvu Sports : Club Alpin Français, Laurent KAMMERER Loisirs & Éducation : ODCVL, Thierry HUSSON + un poste non pourvu Économie-Tourisme : Club Vosgien, Frédéric LUNG Total des Voix consultatives

22

TOTAL 83

Noms en vert : Membres du bureau syndical


L

rapport d'activité 2012

a charte du Parc est mise en œuvre par un syndicat mixte qui regroupe les collectivités adhérentes. Chaque collectivité désigne ses délégués et délégués suppléants qui siègent à l’assemblée extra syndicale. Les

collectivités et partenaires (techniques et associatifs) désignent des représentants au comité et bureau du Parc.

Les Commissions Un syndicat Mixte « statutaires » ouvert et élargi Elles rendent des avis sur les projets en cours. Elles ont également un rôle stratégique et prospectif sur leurs thématiques respectives. Commission "Urbanisme": Laurent Seguin (Président) / Évelyne Bernard / Pierre Dischinger / Nicolas Duchaine  / Agnès Henrichs / Antoine Wæchter / Bernard Mætz / Philippe Girardin. Deux réunions en 2012. Commission "Marque Parc" : Pierre Dischinger (Président) / Freddy Gilck / Philippe Girardin, Gilles Grosjean / André Sidre. Une réunion en 2012 Commission "Appel d’Offre " : Philippe Girardin (Président)   / Pierre Dischinger (titulaire) / Norbert Schickel (suppléant) / Jacques Cattin (titulaire) / Antoine Wæchter (suppléant) / Christine Lheureux (titulaire)  / Stessy Speissmann (suppléant) / Michèle Durand-Migeon (titulaire) / Alain Letailleur (suppléant) / Serge Nicole (titulaire) / Pierre Gsell (suppléant).

L’assemblée extra-syndicale Elle s’est réunie le 29 juin 2012 au centre culturel Saint-Grégoire de Munster. Elle regroupe l’ensemble des collectivités membre mais aussi les partenaires techniques et institutionnels du Parc. À l’issue d’une présentation des actions, une table ronde a été organisée dans le cadre du renouvellement de son label. Ce temps fort a permis de partager les grandes priorités pour la prochaine charte. Le Comité syndical Il s’est réuni quatre fois : à Soultzmatt et Munster, à Lachapellesous-chaux et au Ménil. Il décide du programme d’actions annuel. Il vote le budget de fonctionnement et d’investissement et il aborde les questions de fond.

Communication/Pédagogie : Christine Lheureux Urbanisme : Laurent Seguin

Conférence des Hautes-Vosges Président : Philippe Girardin. La sixième conférence des Hautes-Vosges réunie le 5 juin 2012 a permis à l’ensemble des acteurs, privés comme publics, de prendre connaissance des projets d’aménagement et de développement dont les propositions issues de l’étude d’aménagement de la Route des Crêtes.

Deux autres conférences sont inscrites à la charte du Parc : les conférences des mille étangs, et vallées et piémonts. En 2012, la constitution du comité de pilotage, présidé par Henri Saintigny a préfiguré l’installation de la conférence des mille étangs.

Le Bureau syndical Il s’est réuni quatre fois : à Mandray et trois fois à Munster. Il prépare les réunions du comité syndical et suit la mise en œuvre du programme d’actions.

Les élus référents Ils accompagnent l’action du Parc sur des thématiques ciblées.

Les conférences territoriales

Climat-Énergie : Bernard Mætz Développement culturel, vivre ensemble : Raoul Juif Environnement : Antoine Wæchter Tourisme : Alain Grappe Marque Parc : Pierre Dischinger Personnel : Serge Nicole Villes portes : Raoul Juif Agriculture & forêt : Pierre Gsell

9


10

le budget En 2012, le budget de fonctionnement et du programme d’actions s’est élevé à 3 172 000 Euros. Les missions du Parc naturel régional des Ballons des Vosges consistent principalement à apporter conseils, appuis méthodologiques, expérimentations et transferts.

dépenses 2012

recettes 2012 Autres (Europe, ventes…)

Fonctionnement des Réserves Naturelles

362 000 €

11

Régions

%

15%

état

43

39%

%

46%

27% Programme d’actions

% 9% 10

1361 000€ Budget de fonctionnement

1 449 000 € Communes Villes portes

Répartition du budget global par orientation (programme d’action 2012) Renforcer le sentiment d’appartenance au territoire

Conserver la richesse biologique et la diversité des paysages

241 225 € Asseoir la valorisation économique sur les ressources locales et la demande de proximité

52 000 €

18%

157 500 €

8%

67%

5%

dont programme 2012 hors N2000 et RNS

104 750 €

4%

11 Généraliser des démarches globales d’aménagement économes de l’espace et des ressources

911 100 €

%

dont politique Réserves naturelles

54

%

67 940 € dont politique Natura 2000

738 410 € opérations :

439 910 € postes :

307 500 €

Départements


rapport d’activité

11

2012/2024 : une troisème charte pour le territoire du Parc

P

ortéE Par lEs réGions alsacE, lorrainE Et FranchE-coMté, la troisièME chartE du Parc naturEl réGional dEs ballons dEs vosGEs

a été adoPtéE par décret du Premier ministre le 2 mai 2012 renouvelant ainsi le label « Parc naturel régional » pour les douze ans à venir (2012/2024). dans le cadre de ses échanges avec l’État, Le comité syndical s’est par ailleurs engagé sur des actions prioritaires pour les trois premières années de la charte.

Adhésion des collectivités Les trois Régions qui portent le Parc ont proposé aux départements, aux communes et communautés de communes, aux villes portes et communautés d’agglomérations de se prononcer sur l’adoption de la charte et l’adhésion au syndicat mixte du Parc. Ont répondu favorablement à cette demande :  4 départements (Vosges, Haut-Rhin, Territoire de Belfort et Haute-Saône).   187 communes. 87 % des communes situées dans le périmètre de révision ont approuvé la charte et adhéré au syndicat mixte du Parc.   32 communautés de communes. 100% des intercommunalités ont approuvé la charte et 22 ont adhéré au syndicat mixte. Cinq villes et deux communautés d’agglomération aux portes du Parc ont adhéré au syndicat mixte : Lure, Saint-Dié-des-Vosges, Remiremont, Colmar, Luxeuil-les-Bains ainsi que les deux communautés d’agglomération de Mulhouse et de Belfort.

Philippe Richert, Président de la Région Alsace – Daniel Beguin, Vice-Président de la Région Lorraine – Philippe Girardin, Président du Parc – Denis Vuillermoz, Vice-Président de la Région Franche-Comté – Pierre-Étienne Bisch, Préfet de la Région Alsace – Michael Weber, Président du Parc naturel des Vosges du Nord. Renouvellement du label le 29 juin 2012.

enjeux de la troisième charte La nouvelle charte identifie trois grands secteurs géographiques. Elle réaffirme leurs inter-relations mais détermine aussi pour chacun des enjeux spécifiques.   Les Hautes-Vosges, cœur de nature et lieu de quiétude très fréquenté où il faut concilier l’accueil des visiteurs et la préservation des patrimoines.   Le Plateau des mille étangs, où la question du développement durable se pose dans un environnement exceptionnel et fragile.   Les vallées et piémonts où la vitalité et l’identité du territoire sont en jeu, tant du point de vue économique que du cadre de vie. Dans le cadre de cette stratégie par secteur, l’action du Parc se construit autour de quatre orientations :   Conserver la richesse biologique et la diversité des paysages sur l’ensemble du territoire.   Généraliser des démarches globales d’aménagement économes de l’espace et des ressources.   Asseoir la valorisation économique sur les ressources locales et la demande de proximité.   Renforcer le sentiment d’appartenance au territoire.


12

Orientation 1

CONSERVER LA RICHESSE BIOLOGIQUE ET LA DIVERSITé DES PAYSAGES SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE Réserve naturelle nationale du Frankenthal-Missheimle

A

u sein du Parc naturel régional des Ballons

quelques Chiffres clefs

des Vosges, les milieux naturels jouent un rôle

 61 % de forêt dont la moitié de forêts anciennes

important pour le développement de la vie sauvage

 1,3 % de hautes chaumes

sous toutes ses formes et composent le paysage :

 280 tourbières

les prairies naturelles, la forêt, les rivières, les zones humides. Trois types d’espèces ont été identifiées comme indicateurs : les grands ongulés, le Lynx, le Grand Tétras. Patrimoines naturels de grandes valeurs, les paysages forgent l’identité des Ballons des Vosges. Plusieurs structures paysagères sont identifiées

 200 ha de pelouses calcaires  1691 plantes indigènes (1/4 de la flore de France)  60 espèces animales menacées  35 % du territoire en Espaces naturels remarquables  22 % du territoire dans le réseau Natura 2000 (33 sites dont 20 gérés par le Parc)

dans le projet de territoire : les Hautes-Vosges, le Plateau

 4 Réserves naturelles nationales gérées ou cogérées par le Parc

des mille étangs, les vallées et le Piémont viticole alsacien.

 45 sites classés ou inscrits au titre des paysages (6 % du Parc)

L’amélioration de la qualité de la nature dite ordinaire joue un rôle essentiel pour le maintien de réservoirs de biodiversité qui accueillent des espèces fragiles ou menacées comme des espèces communes, mais non moins essentielles. La sauvegarde de la diversité, de la qualité des paysages naturels ou culturels de grande valeur ainsi que le développement mesuré des paysages ruraux traditionnellement exploités sont les grands enjeux que le Parc a choisi de renouveler pour sa troisième charte.

Les enjeux paysagers et la continuité écologique sont à prendre en compte à différentes échelles :   Supra-régionale (continuum forestier européen, Natura 2000, stratégie nationale pour la biodiversité, plan interrégional pour les forêts de haute valeur écologique et le Tétras, mise en œuvre de la convention européenne du paysage),   Régionales (trames verte et bleue, réserves naturelles régionales, plans de paysages),   D épartementales (Espaces Naturels Sensibles, plans de paysages, Gerplan)   Et une déclinaison locale (via les documents d’urbanisme , coupures vertes, mesures agri-environnementales, aménagement des forêts…)


rapport d'activité 2012

Zooms Communiquer sur la forêt au plus près des habitants Le Parc souhaite interpréter le patrimoine naturel avec les habitants à travers des événements où la convivialité et la création sont de mise. La manifestation « Forêt en fête » a été initiée dans le cadre du programme européen Life + « Des forêts pour le Grand Tétras » piloté par les Régions Lorraine et Alsace. Elle a été conçue afin de mettre en avant la forêt du massif du Tænnchel dominant le village de Thannenkirch. Elle a également permis de partager les actions menées pour la préservation de la forêt. Différents temps forts ont marqué l’événement :   D es expositions photographiques et pédagogiques.   Des débats citoyens.   Des ateliers pédagogiques, un parcours ludique, des conférences, la projection de films avec l’association Les amis du Tænnchel.   La création d’une résidence d’artistes « Le vol du Grand Tétras » avec l’association Contes à rebours.   Une bourse aux livres avec l’association Le jardin du livre. Inauguration des travaux par les maires de Cornimont et Ventron

Au-delà des chiffres de fréquentation (un peu plus de 1 200 personnes), le succès de « Forêt en Fête », repose sur la forte mobilisation des forces vives locales (commune, artisans et associations locales) et de nombreux partenaires (Centre Permanent d’Initiation à l’Environnement, Groupe Tétras Vosges, Office National des Forêts…). Tous se sont impliqués au côté de l’équipe du Parc et en hommage à leur forêt. c.michel@parc-ballons-vosges.fr Sortie nature dans le cadre de Forêt en fête

Chantier de jeunes dans la Réserve Naturelle Nationale du Massif du Grand Ventron Un chantier à destination des jeunes habitants a été organisé sur la Réserve naturelle du Massif du Grand Ventron. En juillet, seize collégiens de Cornimont et de Ventron, en lien avec l’Espace Culturel et Social de Cornimont, le Club Vosgien, l’auberge du Grand Ventron, l’Office National des Forêts et les communes concernées, ont restauré le sentier menant au sommet du Grand Ventron.

En conciliant travaux et activités de découverte, cette opération a permis de tisser des liens et d’aborder la Réserve naturelle comme une richesse dont les habitants peuvent être fiers. Cette même approche participative a été déclinée sur les autres Réserves : la sortie sur la Réserve naturelle de la Tourbière de Machais avec le Club Vosgien de La Bresse, ou encore la sortie sur la Réserve naturelle des Ballons Comtois destinée aux habitants d’Auxelles-Haut. La mission de Lucile Demaret, nouvelle recrue au sein de l’équipe est dédiée à l’appropriation des Réserves par les habitants. Elle permettra dès 2013, de développer les liens et des projets avec les habitants de ces territoires d’exception. l.demaret@parc-ballons-vosges.fr

13


14 Centre d’Initiation à la Nature et à l’Environnement du Rothenbach

d’AUTRES ACTIONS MENÉES EN 2012 znieff : Développer la connaissance

Programme d’animations Hautes-Vosges

L’inventaire ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique) a pour objectif d’identifier et de décrire des secteurs présentant une grande valeur écologique à une échelle régionale voire nationale.

Douze sorties ont été proposées par les animateurs des sites Natura 2000 à partir du point d’accueil du Grand Ballon mais également sur d’autres sites en forêt. En parallèle, un soutien a été apporté à l’organisation de dix événements intitulés « Les samedis du Rothenbach » et animés par le Centre Permanent d’Initiation à l’Environnement des Hautes-Vosges. Ces animations ont permis de partager des sujets variés avec les habitants comme « Histoire de vaches » avec l’exposition sur la vache vosgienne, « Équilibre Forêt-Gibier » ou « Tout feu tout flamme » sur l’histoire des défrichements des chaumes. Enfin, le Parc, en partenariat avec le Club Alpin Français, a proposé l’ascension scientifique du Petit et du Grand Ballon : l’occasion de comprendre et faire comprendre avec des experts géologues et géomorphologues comment la montagne vosgienne s’est formée.

En 2012, le Parc, dans le cadre d’une commande de l’État, a finalisé l’actualiOrchis mouche sation de l’inventaire du patrimoine naturel sur le versant Haut-Rhinois. Ce travail a été réalisé en grande partie grâce aux naturalistes qui ont fait part de leurs données. Ces éléments permettront de formuler une réflexion sur la stratégie à mener dans les années à venir. c.michel@parc-ballons-vosges.fr

Révision des plans de gestion des Réserves 2012 a été une année charnière pour la révision des plans de gestion de deux Réserves naturelles, le Frankenthal-Missheimle et la Tourbière de Machais. Concernant le Frankenthal, une expertise floristique et entomologique a conduit à une proposition en vue de la réouverture de certains milieux dans les couloirs d’avalanches. Cette proposition a été reprise dans le plan de gestion qui a été approuvé à l’unanimité par le comité consultatif de la Réserve en juin 2012. Quant à la Tourbière de Machais, le projet de plan a fait l’objet d’un atelier participatif avec la commune et les acteurs locaux afin de redéfinir ensemble les objectifs de gestion des cinq années à venir et proposer des actions concrètes. La synthèse des pratiques de gestion a également été réalisée, et le passage au Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN) Lorraine est prévu à l’automne 2013. a.badre@parc-ballons-vosges.fr y.despert@parc-ballons-vosges.fr

c.michel@parc-ballons-vosges.fr

Natura 2000 : grand prix national et un réseau qui s’étoffe Une large concertation avait abouti en 2011 à la validation des deux documents d’objectifs des sites « Oiseaux » lorrain et alsacien. En 2012, les comités de pilotage concernés se sont vus récompensés par le Grand Prix Natura 2000, pour avoir mis en place une stratégie de conservation du Grand Tétras sur plus de 50 000 Ha. Cette démarche sur plusieurs sites et interrégionale a impliqué divers partenaires, en particulier l’Office National des Forêts, le Groupe Tétras Vosges et le Conservatoire d’Espaces Naturels de Lorraine.

En 2012, le réseau Natura 2000 s’est étoffé avec la validation de sept documents d’objectifs, nécessitant plus d’une dizaine de réunions de comités de pilotage. Trois des sites concernés sont liés à la préservation des chauves-souris. k.gares@parc-ballons-vosges.fr

Préserver l’habitat de l’écrevisse à pieds blancs dans les mille étangs

Écrevisse à pattes blanches

Dans le cadre du programme européen Life+ « Continuité écologique », mené avec le Parc naturel régional du Morvan, un plan de gestion pour l’écrevisse à pieds blancs a été élaboré courant 2012. Autrefois très répandues dans les cours d’eau du Plateau des mille étangs, ces populations sont aujourd’hui isolées et fragmentées dans de petits ruisseaux en tête de bassin versant. Les causes de cette régression sont multiples et surtout liées à l’altération de leur habitat : évolution de la gestion d’étangs, absence de ripisylve (arrachage, remplacement par des épicéas), obstacles à la continuité… Ces menaces sont désormais identifiées, localisées et des actions vont être menées pour restaurer le milieu. Les populations d’écrevisse signal, espèce invasive et plus compétitive, fragilisent aussi celles de l’écrevisse à pieds blancs. n.vanlierde@parc-ballons-vosges.fr www.life-continuité-ecologique.eu


rapport d'activité 2012

une exposition Pour la Réserve naturelle des Ballons Comtois Trois panneaux d’information de la Réserve naturelle nationale des Ballons Comtois, à destination du grand public, ont été conçus sous la maîtrise d’œuvre de l’Atelier de Noémie, au Parc de Wesserling. Présentés au comité consultatif du 9 janvier 2013, ces trois panneaux serviront de support pédagogique lors de diverses manifestations auxquelles sont régulièrement conviés les gestionnaires de la Réserve naturelle. Ils ont, par exemple, déjà été installés aux cent ans de la Ligue de Protection des Oiseaux à Port-sur-Saône en automne 2012. Ces panneaux peuvent être mis à disposition sur demande auprès des gestionnaires. s.coulette@parc-ballons-vosges.fr

900 ha de vieilles forêts dans les sites Natura 2000. L’animation de Natura 2000, associée au programme européen Life « Des forêts pour le Grand Tétras », permet de compléter le réseau de vieilles forêts. Les communes propriétaires qui acceptent, suite aux propositions du Parc, de l’Office National des Forêts (ONF) ou du Groupe Tétras Vosges, de maintenir des îlots de forêts matures, sont rétribuées pour une durée de trente ans dans le cadre de contrats spécifiques. Ce réseau s’étend ainsi fin 2012 sur plus de 900 ha, répartis en 120 îlots de 0,3 ha à 53 ha, avec près de cinquante propriétaires engagés pour la sauvegarde de ce patrimoine. Ces démarches contribuent ainsi à la conservation de nombreuses espèces animales et végétales liées aux forêts matures (pics, Grand Tétras, chouettes, etc.). Ces forêts âgées sont aussi appréciées pour leur intérêt esthétique : arbres de gros diamètres, tortueux ou encore essences rares.

Accompagnement de projets de rénovation pastorale Le Parc poursuit l’accompagnement des projets de réouverture paysagère et de rénovations pastorales dans les différentes vallées. Dans le HautRhin, les rénovations pastorales sont soutenues financièrement lorsque l’agriculteur est engagé dans des mesures agri-environnementales. À la demande d’une commune propriétaire ou d’un agriculteur, un projet détaillé est élaboré par la chambre d’agriculture en lien avec le Parc et l’animateur GERPLAN. Les projets sont subventionnés à 80 % sur terrain communal, 50 % en terrain privé. De 2007 à 2012, les améliorations pastorales ont bénéficié à 31 projets communaux et 16 projets privés, pour un coût global de plus de 1 200 000 € HT et 352 ha traités (source : DDT 68). Sur certaines parcelles à fort enjeu écologique dans les sites Natura 2000, les projets peuvent être intégralement pris en charge financièrement dans le cadre de contrats Natura 2000. C’est le cas de la chaume du Steinmauer à Linthal, versant sud du Petit Ballon : 20 ha de landes ont été rouvertes, avec le concours technique de l’Office National des Forêts Travaux, et seront restituées cette année à un jeune éleveur. f.dupont@parc-ballons-vosges.fr

Étude sur les gros bois : Peut-on produire et valoriser des gros bois résineux ?

Les gros bois et surtout les très gros bois (plus 70 cm de diamètre) sont difficiles à valoriser mais sont aussi un indicateur du bon état de conservation des forêts. Fort de ce constat, le Parc, dans le cadre du programme européen Life « Des Forêts pour le grand tétras », a piloté une étude en partenariat avec le CRITT bois d’Épinal. La valorisation des gros bois reste difficile. Des pistes d’amélioration existent : le tri des bois de qualité de l’amont à l’aval, les contrats d’approvisionnement avec les scieries spécialisées, la recherche-développement mercatique sur des niches économiques, la communication sur la qualité du bois issu des gros arbres, mais aussi la recherche et l’innovation pour l’amélioration de la productivité des scieries de taille modeste (séchage, tri mécanique…). c.michel@parc-ballons-vosges.fr

f.dupont@parc-ballons-vosges.fr

Le Grand Tétras. La photographie animalière doit être contenue car c’est une source de dérangement des espèces sensibles.

Gros bois

15


16

GéNéRALISER DES DéMARCHES GLOBALES D’AMéNAGEMENT éCONOMES DE L’ESPACE & DES RESSOURCES

Orientation 2 Animation sur le stand du Parc au Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges

L

es vallées et piémonts sont soumis à une forte

quelques Chiffres clefs

pression urbaine entraînant la banalisation

 15 procédures de PLU accompagnées à différents stades

des paysages et l’artificialisation des espaces

 4 procédures de SCoT en cours

naturels. La consommation importante de l’espace

 8 projets pilotes opérationnels suivis en parallèle

menace le maintien des terres agricoles en fond de vallée et des continuités écologiques.

Pour favoriser la vitalité et économiser l’espace par un urbanisme durable, le Parc propose aux communes et intercommunalités une démarche d’urbanisme durable pour l’ensemble du territoire, dans le respect des enjeux de la charte. Le Parc accompagne les collectivités sur trois thèmes clés de l’aménagement du territoire : l’urbanisme réglementaire, l’urbanisme opérationnel et l’animation foncière. Paysage et urbanisme sont également indissociables : tout acte d’aménagement ayant nécessairement un impact sur le cadre de vie. Fort de son expérience, le Parc œuvre pour une approche trans-

 130 membres du réseau Paysage & Aménagement Durable  Mais aussi, 5 m2 de surfaces agricoles consommées pour l’urbanisation chaque minute dans le Parc

versale de ces deux disciplines permettant de concilier les enjeux urbains, paysagers, agricoles et environnementaux. Le Réseau de territoire Paysage et Aménagement assure un lien dynamique entre le Parc et le territoire par le relais des intercommunalités. Économies d’énergie et développement des énergies renouvelables font également partie des préoccupations du Parc qui accompagnera des interventions publiques et privées dans ces domaines. Concernant les transports et les déplacements, l’objectif est de préserver la quiétude tout en permettant le développement économique local.


rapport d'activité 2012

Zooms Éco-construire dans le Parc et dans le monde Des événements sur le thème « Éco-habiter et éco-construire autour du monde et dans le Parc des Ballons des Vosges » ont été organisés à la Maison du Parc à Munster. Le point de départ : une exposition réalisée par l’association Des vies et des idées… d’ailleurs qui a été complétée par des projets que le Parc accompagne. Ces projets sont démonstratifs de la « démarche urbanisme durable » inscrite dans sa charte : Pôle de l’Éco-construction des Vosges à Fraize, quartier des Coccinelles à Sainte Croix-aux-Mines, Espace Nature Culture au Haut-du-Them Château-Lambert.

sur l’urbanisme, avec la projection du film « Un monde pour soi », et le témoignage des élus impliqués dans un nouvel urbanisme. Enfin, un atelier de sensibilisation aux matériaux naturels, animé par l’artisan Philippe Kirscher, a permis aux participants de « toucher la matière ».

Deux débats ont été organisés. Le premier sur l’Éco-construction entre Jérôme Bouquemont, auteur de l’exposition accueillie, Laurent Bonne, Jean-Luc Thomas et Thomas Weulersse, architectes reconnus dans ce domaine. Le second a porté

Le réseau « paysage et développement durable » reprend ses activités

Animation paysage à Provenchères-sur-Fave

Ces événements ont réuni 1230 personnes : habitants, élus, partenaires techniques et institutionnels, professionnels de la construction et de l’urbanisme. j.ronchi@parc-ballons-vosges.fr

Le réseau de territoires « Paysage et Aménagement Durable », a élargi son champ d’intervention dans le cadre de la nouvelle charte du Parc. Il vise à renforcer l’action de tous, en faveur de la qualité des paysages et d’un aménagement durable du territoire. Son rôle : informer, former, partager des ressources et transférer des expériences autour des ambitions communes en faveur des paysages, de l’agriculture, de la biodiversité et d’un urbanisme durable. Ce réseau a repris ses activités en mai 2012. Il fédère aujourd’hui près de 130 techniciens (communautés de communes, partenaires régionaux et départementaux du Parc). La rencontre de novembre « Qualité des paysages et développement

Logements de fonction du collège de Munster

d’un urbanisme durable : quel rôle du territoire communautaire ? » a permis d’échanger et de se former. Elle a mobilisé près de 40 personnes et également permis de recueillir les attentes des participants. Un programme d’animation s’appuyant sur les attentes exprimées par les techniciens a été établi pour 2013 : thème de l’urbanisme, rencontres sur le terrain et partage d’expériences concrètes menées sur le territoire du Parc. f.schaller@parc-ballons-vosges.fr

17


18

D’AUTRES ACTIONS MENÉES EN 2012 Une mission « urbanisme et foncier » sur le sud du Parc

Un centre de ressources dédié à l’urbanisme

Cette nouvelle mission couvre prioritairement les secteurs haut-saônois et terrifortains des Vosges méridionales ainsi que la vallée de la Doller. Afin d’être au plus près des collectivités, la nouvelle chargée de mission recrutée est basée à Giromagny dans les locaux de la communauté de communes de la Haute-Savoureuse.

Le pôle Urbanisme et Aménagement et le Service « système d’information géographique » ont posé les bases d’un centre de ressources statistiques et cartographiques dédié à l’urbanisme, à des fins pédagogiques (formation et sensibilisation autour de l’étalement urbain) et opérationnelles (suivi des PLU, projets pilotes, conseils techniques, observatoire territorial). Ce dispositif se fixe comme objectif d’améliorer le niveau de connaissances du territoire du Parc et le porter à connaissance.

La communauté de communes de la Haute Savoureuse à Giromagny accueille une antenne du Parc

Ses missions principales consistent à identifier et contribuer à la mobilisation des potentiels fonciers et bâtis au sein des enveloppes urbaines. Elle devra également assurer la représentation des missions « urbanisme » du Parc par des prises de contact avec les collectivités demandeuses, la promotion des projets pilotes opérationnels et des appuis ponctuels. Sabine Vautrin a pris ses fonctions en septembre 2012 et sera désormais également le relais et l’interlocuteur préalable sur l’ensemble des thématiques du Parc pour le sud du territoire. s.vautrin@parc-ballons-vosges.fr

Le Parc a ainsi fait l’acquisition de photographies aériennes orthorectifiées des années 1950 et 1980 qui permettront de cartographier et de mesurer précisément la croissance urbaine sur l’ensemble du territoire depuis 60 ans. Ces données seront fournies gratuitement aux structures intéressées, dans le cadre de leur mission de service public. l.giovannacci@parc-ballons-vosges.fr

Le Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges Le Parc a assuré une participation forte au Festival International de Géographie (FIG) dont la 23e édition était consacrée aux Paysages. Il a ainsi co-animé un stand avec l’association Etc.Terra de Fraize, tout au long du Festival, proposant une animation de sensibilisation à l’environnement et au paysage pour petits et grands. Le Parc a également participé à deux tables-rondes organisées et animées en lien avec le Commissariat de Massif et le FIG :  « Paysages du Massif des Vosges…

entre agriculture, forêt et urbanisme : bilan et perspectives » : bilan de la politique des plans paysages menés depuis vingt ans sur le massif.

 « Un monde pour soi : quel urba-

nisme demain ? » : projection-débat, autour du film d’interpellation coproduit par la Fédération nationale des Parcs naturels régionaux et le Parc du Morvan. a.kleindienst@parc-ballons-vosges.fr http://unmondepoursoi.blogspot.fr

Agir pour les paysages et la biodiversité avec l’université de Lorraine Depuis 2010, en partenariat avec la Licence « espaces naturels et développement local » de l’université de Lorraine, le Parc propose des projets tuteurés d’aménagement et de gestion de l’espace. Exercice formateur, ces travaux sont appréciés par les élus locaux et leurs partenaires techniques. Les sites étudiés découlent des plans de paysage et des documents d’objectifs Natura 2000. L’approche favorise une vision transversale intégrant l’ensemble des enjeux (paysagers, écologiques, mais aussi agricoles et forestiers) en dialogue avec les élus et acteurs locaux. Les études menées en 2012 : reconquête d’un paysage agricole selon une logique éco-sylvo-pastorale à Gerbamont et amorce d’un plan de gestion paysager sur le site Natura 2000 et site inscrit de Belbriette à Xonrupt-Longemer. f.schaller@parc-ballons-vosges.fr

La Parc fait de la formation En 2012, le Parc a contribué à différents programmes de formation, participant ainsi à la préparation des futurs acteurs territoriaux parmi lesquels INFOMA (Institut National de Formation des Personnels du ministère de l’Agriculture) ou Écoconseils à Strasbourg (organisme de formation continue pour adultes). D’initiative publique ou privée, ces cycles de formation permettent également au Parc de garder un contact dynamique avec les professions rencontrées sur le ter-


rapport d'activité 2012

Évolution de l’occupation de l’espace sur le territoire du Parc

rain et de valoriser les actions menées sur son territoire. Fondés sur des expériences concrètes, les supports de formation utilisés (fiches de formation, films, supports cartographiques, etc.) favorisent un échange direct et expert avec les publics présents. Un accent particulier est mis sur la dimension transversale de l’aménagement du territoire nécessitant connaissances et approches croisées des multiples disciplines en présence : économie, sociologie, géographie, écologie, architecture, urbanisme… f.monin@parc-ballons-vosges.fr

Pôle de l’éco-construction des Vosges (PECV) à Fraize : 1re phase des travaux Porté par la communauté de communes de la Haute-Meurthe (CCHM), ce projet de reconversion d’une ancienne filature vise à promouvoir et développer l’éco-construction et à devenir un espace de référence réunissant entreprises, associations, collectivités et particuliers. Le PECV, est un des projets pilotes d’urbanisme opérationnel du Parc. Il fait de la valorisation du patrimoine industriel un vecteur de développement local. À ce titre, le Parc apporte expertise et conseil à la CCHM.

En 2012, les travaux de la première phase ont été réalisés par l’Établissement Public Foncier de Lorraine. Il s’agissait de la déconstruction partielle et de la réhabilitation du clos couvert ainsi que des pré-aménagements. En parallèle, le Parc, avec l’aide d’une étudiante en architecture, a analysé les procédés mis en œuvre pour la réhabilitation du site dans le but de procéder au transfert d’expérience. L’association PECV, destinée à promouvoir et animer le Pôle, a également été accompagnée dans ses premières actions. Des conférences, formations et visites de sites ont été organisées. L’aménagement se poursuivra au second semestre 2013. j.ronchi@parc-ballons-vosges.fr

Programme Énergie-Territoire-Solidarité Le Parc, la Fondation MACIF et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) se sont associés pour traiter le sujet de la précarité énergétique en milieu rural. Grâce au soutien de ses partenaires, le Parc a recruté en 2012 un chargé de mission pour animer ce programme sur deux ans. Il coordonnera deux appels à projets lancés en 2013 sur l’habitat et sur la mobilité, afin de soutenir et faire connaître les actions innovantes. En partenariat avec les Pays Thur-Doller, Vosges Saônoises et Déodatie, engagés dans des plans climat, le Parc étudie également la création de nouveaux dispositifs de financement pour la réhabilitation énergétique des bâtiments.

Consulter le Plan du Parc sur Internet Le Plan du Parc, partie intégrante de la charte 2012-2024, a été décliné en version interactive, à l’occasion du renouvellement du label. Il succède ainsi à la carte interactive « Découverte du territoire », mise en ligne en 2011. L’objectif est de faciliter la consultation du plan « papier » réalisé au 1/100 000e et au format A0. La légende, a été structurée en cinq grandes thématiques : urbanisme et occupation du sol, nature et paysage, loisirs et sports d’hiver, accueil du public, transports et mobilité. Il s’enrichit progressivement en fonction de l’échelle, et permet de faire le lien avec les mesures de la charte. Ces deux applications (Plan Parc et Carte Découverte) s’appuient sur la technologie QGis-Lizmap. Elles ont été dotées de nouvelles fonctionnalités et leur consultation est également possible sur smartphone. l.giovannacci@parc-ballons-vosges.fr

o.thil@parc-ballons-vosges.fr Réhabilitation de l’ancienne filature de Fraize

Précarité énergétique

19


20

Orientation 3

ASSEOIR LA VALORISATION ÉCONOMIQUE SUR LES RESSOURCES LOCALES ET LA DEMANDE DE PROXIMITÉ Trail sur les crêtes

L

e territoire du Parc possède de réels atouts

quelques Chiffres clefs

touristiques comme en atteste la notoriété du

 3497 exploitations agricoles sur 57 924 ha

Ballon d’Alsace, du Hohneck, de la Route des crêtes.

 37 offices de tourisme

autant de « passages obligés » qui concentrent

 47 fermes auberges

la majorité des fréquentations et posent parfois la question de leur préservation. le massif des Vosges est propice aux sports et loisirs de nature dont le développement en toutes saisons justifie une meilleure organisation. Ces activités et l’attractivité du territoire reposent aussi sur la nécessité d’une vitalité économique plus large.

L’objectif est d’organiser la fréquentation pour éviter une pression accrue sur les milieux et les paysages sensibles et d’accompagner les projets d’aménagements. Le Parc est aussi le cadre de nombreuses activités industrielles artisanales, agricoles, sylvicoles et de services, qui assurent sa vitalité économique mais qui ont dû faire face à des mutations importantes au cours des dernières années. Ainsi, l’emploi tend à se délocaliser et se concentre dans et autour des villes aux portes du Parc, accentuant les disparités de développement entre les

versants selon leur position par rapport aux bassins d’activités. La stratégie mise en œuvre consiste, d’une part à valoriser les grandes filières plus spécifiques au territoire fondées sur des savoir faire locaux et, d’autre part à encourager le développement des circuits courts en soutenant les démarches collectives d’entreprises par filières ou inter-filières. La mise en réseau et la coordination des acteurs seront favorisées afin de veiller à la complémentarité des politiques publiques tout en renforçant l’utilisation de l’image Parc.

 14 000 entreprises  41 entreprises marquées dont 19 propriétaires de Gîtes Panda et 6 Hôtels au Naturel


rapport d'activité 2012

Zooms Des journées d’échanges et de formations sur l’écotourisme En 2012, pour la troisième année consécutive, le Parc a organisé plusieurs journées de rencontres autour de l’écotourisme sur les thèmes suivants :

Balade en vélo sur les hauteurs de Katzenthal

  Tourisme et patrimoine culturel : découverte de deux actions de valorisation du patrimoine à Champagney et à Ronchamp. Présentation de démarches entre acteurs du patrimoine et acteurs du tourisme.

La navette des crêtes redémarre Après une saison d’interruption en 2011 la navette des crêtes a repris du service en 2012.

La navette des crêtes a circulé du 1er juillet au 26 août 2012 les dimanches et jours fériés. Elle comprenait :

L’objectif de la nouvelle navette des crêtes était de consolider un partenariat entre les autorités organisatrices de transport afin de pérenniser le dispositif à long terme. Leur implication directe dans la maîtrise d’ouvrage constitue l’innovation principale de la saison 2012. L’équipement, par les transporteurs, des autocars avec des portes-vélos afin de développer les produits touristiques associés à la navette est une seconde nouveauté.

  D eux liaisons au départ de Colmar par les vallées de Kaysersberg / Lac Blanc 1 200 et de Munster / Col de la Schlucht.

Sortie en navette des crêtes

  Une liaison Gérardmer / Col de la Schlucht.   Une navette sur la route des crêtes. La ligne Livo, régulière entre Gérardmer et Munster a fonctionné du lundi au dimanche à partir du 6 juillet. Au total, 1226 titres de transport ont été vendus dont 70% dans les vallées. Ce résultat a été jugé intéressant par les partenaires compte-tenu de la météo peu favorable. Pour la première fois, 82 vélos ont été transportés depuis les vallées. Suite à ces résultats encourageants, les partenaires ont décidé de renouveler le dispositif en 2013 en sollicitant les collectivités du nord au sud du territoire du Parc. f.bezannier@parc-ballons-vosges.fr

  Favoriser la biodiversité dans son établissement : utilisation des aménagements et des jardins autour de l’Hôtel au Naturel à Buhl le Saint-Barnabé, interventions du CPIE des Hautes-Vosges et de la Ligue de Protection des Oiseaux.   Découvrir le patrimoine naturel des Hautes-Vosges : interventions de botanistes, naturalistes, gestionnaires d’espaces protégés au jardin du Haut Chîtelet.   É cogestion et écomobilité : Voyage d’études dans des stations en Autriche organisé en partenariat avec l’Agence de Développement Touristique (ADT) de Haute-Alsace. En complément de ces journées, le Parc, au côté du Parc des Vosges du Nord, s’est vu confié par le Commissariat de Massif l’animation de la filière écotourisme. Dans ce cadre, deux rencontres à Katzenthal et à Philippsbourg (dans le Parc des Vosges du Nord) ont permis de présenter et d’échanger sur les objectifs et critères de l’écotourisme adapté au Massif des Vosges. Par ailleurs, sur la base d’un travail fait par l’ARIENA, le Parc a accompagné le relais des Gîtes de France du Haut-Rhin, l’Agence de développement touristique de Haute-Alsace et l’association des propriétaires de Gîtes Panda dans la réalisation du « guide du touriste écoresponsable ». Ces formations ont accueilli 140 participants. d.tissinier@parc-ballons-vosges.fr

21


22

Sortie « Vosges en marche »

D’AUTRES ACTIONS MENÉES EN 2012 Marché franco-allemand de producteurs

Concours national des prairies fleuries

Dans le cadre du partenariat avec le Parc de la Forêt Noire du Sud, le Parc a participé au marché franco-allemand de producteurs le 4 août 2012 à Freiburg. Un stand à la disposition du Parc et de ses producteurs a permis de vendre, jus de fruits, miel et vins d’Alsace. L’occasion de souligner l’objectif commun des deux Parcs de développer les circuits courts, afin de retisser les liens entre producteurs et consommateurs.

Le concours des prairies fleuries récompense les agriculteurs dont les parcelles présentent le meilleur équilibre entre valeur agricole et valeur écologique. Organisé en 2012 avec les Chambres d’agriculture du Territoire de Belfort et de la Haute-Saône, il a eu lieu les 11 et 13 juin dans les vallées du Piémont belfortain, le Plateau des mille étangs et le secteur de Fougerolles. Le jury, présidé par Sylvain Plantureux, était composé d’experts des deux Chambres d’agriculture, du Conservatoire national botanique de Franche-Comté, des deux Conseils généraux du Territoire de Belfort et de Haute-Saône et d’un apiculteur. Il a désigné quatre lauréats parmi les douze agriculteurs candidats : Francis Briot, exploitant à Rougegoutte qui a remporté le prix d’excellence agro-écologique, Gérard Didier à Petitmagny, Béatrice Humbel à Esmoulières et Nicolas Lemercier à Fougerolles. La remise des prix a eu lieu le 14 septembre.

Ce partenariat s’est poursuivi en décembre par une visite des éleveurs de race vosgienne en Forêt Noire, chez un éleveur de race Hinterwälder, race locale du secteur. Une rencontre qui a permis d’échanger sur la biodynamie pratiquée par ce producteur de fromages, convaincu de l’utilité de maintenir les cornes, tout en adoptant une gestion adaptée du troupeau en stabulation libre. Les 35 participants ont ensuite été accueillis à la Maison du Parc au Feldberg pour une visite autour de l’agriculture et des richesses naturelles de la Forêt Noire.

et d’Emploi. Une expérimentation est programmée dès début 2013 dans le cadre d’une convention avec cooproduction et avec le soutien du Fonds social européen. d.riviere@parc-ballons-vosges.fr

jm.henry@parc-ballons-vosges.fr

jm.henry@parc-ballons-vosges.fr

Étude Parc et entreprises Participation du Parc aux quarante ans des fermes auberges L’association des fermes auberges du Haut-Rhin a organisé une grande manifestation au Parc des expositions à Colmar, les 10 et 11 mars 2012, pour le quarantième anniversaire de sa création. Un anniversaire auquel le Parc des Ballons des Vosges a été associé. Sa présence, outre son stand, a permis d’animer un espace de projection de films sur la montagne vosgienne et sur la fabrication du Munster fermier dans la tradition marcaire des Hautes Vosges. Cette fête, qui a mobilisé l’ensemble des fermes auberges de l’association, a connu un grand succès. jm.henry@parc-ballons-vosges.fr

Une étude menée en 2012 a interrogé le lien entre le Parc et ses entreprises. Elle a abouti à la proposition d’un projet de création d’un pôle de coopération économique solidaire : EcOOparc. Le projet concerne essentiellement les petites et moyennes entreprises du territoire, les structures de l’économie sociale et solidaire, et vise à créer des opportunités de croissance et de développement durable. Il invite les acteurs économiques à s’appuyer sur les ressources et les potentialités du territoire, à les valoriser, à favoriser la logique de coopération. EcOOparc propose de soutenir également la création de nouvelles activités en réseau coopératif, par le développement des Coopératives d’Activités

aménagement et valorisation de la route des crêtes La Route des crêtes est incontestablement l’un des sites les plus visités du massif des Vosges : support d’enjeux économique sur un site paysager et environnemental fragile. Elle nécessite un programme d’aménagement ciblé. Les premiers résultats de l’étude en cours avec les départements des Vosges et du Haut-Rhin ainsi que le commissariat de Massif sur les perspectives des son aménagement identifient les actions à mettre en œuvre pour faciliter la découverte et contribuer à une meilleure cohabitation des différents usagers. Elle pourrait voir ses premières réalisations dès 2014. f.bezannier@parc-ballons-vosges.fr


rapport d'activité 2012

Marque Parc pour les eaux

Fiches partage d’expérience sur le tourisme durable En partenariat avec l’association des propriétaires de Gîtes Panda, les Hôtels au Naturel, les Gîtes de France, la Chambre de commerce et d’industrie de Colmar, une soixantaine d’expériences ont été recueillies et synthétisées sur des fiches conseil. Destinées aux porteurs de projets, elles présentent des témoignages de gestionnaires d’établissements touristiques dans une vingtaine d e d o ma i n es , te ls que l’installation de panneaux photovoltaïques ou l’entretien Gîte Panda Vaillant à Orbey d’un potager naturel. Ces fiches sont téléchargeables sur le site internet du Parc.

filière Écotourisme pour le Massif des Vosges À l’échelle du Massif des Vosges, cinq filières touristiques font l’objet d’une animation spécifique coordonnée sous l’égide du commissariat du Massif des Vosges : stations-vallées, sites emblématiques, bien-être, itinérance et écotourisme. Le Parc des Ballons des Vosges et le Parc des Vosges du Nord se sont vu confier l’animation de la filière écotourisme. L’objectif consiste à faire du Massif des Vosges la destination de référence en France pour l’écotourisme. Une première phase d’animation a été menée en 2012 (voir journées écotourisme). Un programme d’actions est envisagé en 2013 : étude de marché sur les cibles et leurs attentes, appel à initiatives pour encourager la création de produits séjours, appui à la mise en marché auprès de tours opérateurs.

Dans le cadre d’un travail mené en partenariat avec des entreprises d’embouteillage, le Parc a élaboré un projet de charte pour les eaux de sources et eaux minérales issues du territoire. Cette charte s’appuie sur les trois valeurs de la marque : contribution au développement du territoire et à la construction de son identité, préservation de l’environnement et participation aux enjeux sociaux. Cette réflexion a été menée pour répondre à l’intérêt de plusieurs entreprises. Un accord de principe de la commission marque de la Fédération des Parcs naturels régionaux permet de poursuivre la démarche pour les eaux plates et gazeuses. Le projet a également été présenté et discuté au sein de la commission marque du Parc des Ballons des Vosges. jm.henry@parc-ballons-vosges.fr

d.tissinier@parc-ballons-vosges.fr,

d.tissinier@parc-ballons-vosges.fr

Famille Humbel agriculteurs à Esmoulières. Lauréats « Prairies fleuries » 2012

23


24

renforcer le sentiment d’appartenance au territoire Orientation 4

Exposition photographique de Mélodie Seiwert « Une autre vie s’invente ici » à Luxeuil-les-Bains

A

u cours des dernières années, le territoire du Parc a vécu des évolutions économiques, sociales et institutionnelles importantes. Par ailleurs, ce territoire a toujours bénéficié

d’une forte présence associative estimée à un millier

quelques Chiffres clefs  28 expositions itinérantes  230 articles de presse  15 000 visiteurs dans les maisons de Parc et points d’accueils  600 associations culturelles ; sociétés d’histoire et de pratique culturelle

d’associations ayant un objet en lien avec

 3 territoires labellisés Pays ou Ville d’art et d’histoire

les thématiques du Parc.

 350 sites protégés au titre des Monuments Historiques  68 musées et sites patrimoniaux  14 lauréats à l’appel à projet fédérateur 2012

Pour renforcer le sentiment d’appropriation de ce territoire labellisé, autour d’intérêts communs, le Parc souhaite dans le cadre de sa troisième charte :   Améliorer la connaissance de ses patrimoines, de ses richesses, mais aussi de ses enjeux par des stratégies adaptées aux différents publics : partenaires, élus, habitants et visiteurs.   Contribuer à modifier les comportements dans une démarche éco-responsable.   Favoriser les échanges et la créativité.   Imaginer de nouvelles formes d’intervention plus en phase avec les réalités sociales vécues par les habitants, dont les plus vulnérables.

 Développer la dimension collective tant par les acteurs institutionnels que par les habitants.   Accompagner des porteurs de projets du territoire et impliquer les jeunes en les mobilisant localement. Il s’agira donc d’approfondir et de diffuser la connaissance des patrimoines et des enjeux du territoire avec des outils permettant de faciliter et éclairer la prise de décision, de favoriser la diversité culturelle, de renforcer les liens et la solidarité entre les habitants.

 1800 enfants, 83 classes sensibilisées dans le cadre de l’appel à projets Tétras


rapport d'activité 2012

Zooms La parole d’habitants au cœur de l’aventure théâtrale Avec la complicité du Parc et des élus de Faucogney-et-la-Mer, Munster, Étueffont et Le Ménil, Vincent Gœthals, directeur du Théâtre du Peuple de Bussang, a interviewé en juin un habitant de chacune de ces quatre communes. De ces rencontres il a écrit des extraits, sans ponctuation ni accord ne permettant pas de reconnaître l’auteur. Ces quatre textes courts ont constitué la base du travail théâtral qui s’est poursuivi avec Baptiste Roussillon, comédien professionnel. Pendant sept séances, aux quatre coins du Parc, il a animé des ateliers de pratique théâtrale initiant à l’art de la parole et de la mise en scène. En octobre, les habitants ont été invités, dans chaque commune, à venir découvrir le travail de comédiens amateurs. Lors du spectacle chacun a pu découvrir le portrait vidéo et l’habitant mystère. Véritable évènement en Haute-Saône, la salle culturelle a accueilli 150 spectateurs. Sur l’ensemble des

quatre villages, ce sont près de 300 habitants qui ont bravé les bourrasques de neige pour des soirées magiques. Le Parc et le Théâtre ont invité ensuite tous les participants de cette aventure humaine et théâtrale à Bussang pour partager ensemble leurs interprétations. Au printemps, le Théâtre du Peuple a joué une courte pièce dans chaque village afin de sensibiliser au plaisir du théâtre et de mobiliser les acteurs. b.herbertz@parc-ballons-vosges.fr Atelier de clôture au Casino de Bussang

1812 élèves sensibilisés au grand tétras et à sa forêt… Dans le cadre du programme européen Life « Des forêts pour le Grand Tétras » coordonné par la Région Lorraine un programme a été engagé permettant de soutenir des initiatives sur le thème des forêts sauvages des Hautes-Vosges, et la préservation d’espèces emblématiques comme le Grand Tétras. Il s’adresse aux établissements scolaires de la maternelle au lycée sur la période 2010-2013. Chaque porteur de projet bénéficie de la mise à disposition d’un animateur via les structures d’éducation à l’environnement partenaires du Parc. Les projets doivent inciter les jeunes à comprendre et à réfléchir à leur forêt pour demain. Sur l’année scolaire 2011-2012, 47 projets pédagogiques ont émergé, 83 classes ont été soutenues, soit 1812 enfants sensibilisés pour 168

Livret ilustré par Kevan

journées d’animation financées. Des restitutions variées ont été élaborées (film, panneaux d’exposition, maquettes, livres ou encore diaporamas). Le collège de Munster par exemple a publié un livret sur le thème du Grand Tétras en lien avec un illustrateur local, l’école de Ban-Sur-Meurthe/Clefcy a réalisé un reportage vidéo. Cette opération a connu un très vif succès. Ainsi, pour poursuivre le soutien de nouvelles classes en 2012-2013, 25 000 € supplémentaires ont été réaffectés par l’Europe et les Régions Lorraine et Alsace. Cinquante journées d’animations seront proposées pour environ 20 projets et 500 nouveaux élèves sensibilisés. a.bougel@parc-ballons-vosges.fr

25


26

d’AUTRES ACTIONS MENÉES EN 2012 Les itinéraires des Parcs naturels régionaux

Guide : « Les itinéraires, Parcs naturels régionaux »

Piloté par la Fédération des Parcs naturels régionaux, un nouveau guide réunissant l’ensemble des 48 Parcs a été édité en 2012 et diffusé nationalement. Ces itinéraires invitent le lecteur à découvrir les richesses naturelles, paysagères et culturelles de chaque Parc. Ils s’arrêtent également sur les activités et sports de pleine nature ainsi que les produits et savoir faire sans oublier l’activité économique de chaque territoire. L’occasion pour le Parc des Ballons des Vosges de présenter la filière textile, la filière bois, l’agriculture de montagne, la place occupée par le tourisme et aussi par la culture dans l’attractivité de notre territoire. Outre les nombreux points de vente et librairies, ce guide est désormais en vente à la Maison du Parc à Munster ainsi qu’à l’Espace Nature Culture au Haut-du-Them Chateau-Lambert.

Quatre expositions temporaires ont été proposées par le Parc : à Munster « Emboîtez, c’est joué » autour du Patrimoine Culturel Immatériel, « Éco-habiter et éco-construire autour du monde et dans le Parc des Ballons des Vosges » et à Château-Lambert « Les fruits, les légumes et les hommes » prêtée par la bibliothèque départementale des Vosges et une exposition photographique de Marc Paygnard « Racines ». Chaque exposition a été enrichie d’une programmation composée, des thèmes, de conférences, démonstrations et autres animations.

Relations presse De la brève à la page entière, de L’Alsace aux Affiches de la Haute-Saône, 237 articles de presse constituent la revue de presse 2012 du Parc naturel régional : soit une légère augmentation (après l’année exceptionnelle 2011 et ses 400 articles dont une part conséquente pour la révision de la charte). Les expositions et animations proposées par le Parc représentent le quart des articles. L’économie et le tourisme sont au centre de près de 20 % des articles suivis par la vie institutionnelle du Parc qui représente 14 % de cette revue de presse. L’environnement et la culture font part égale avec pour chacun 11 % des articles. 40 actions de presse donnant lieu à des communiqués et dossiers de presse ont été initiées par le Parc. Ils sont désormais présents et archivés sur son site internet dans une nouvelle rubrique « Presse ». Cette revue de presse ne tient pas lieu des sujets audios et audiovisuels.

Les itinéraires « Parc Naturels régionaux » - collection Les itinéraires médias – 444 pages – 29,90 €

i.colin@parc-ballons-vosges.fr

i.colin@parc-ballons-vosges.fr

Envie de sortir ? Visitez les Maisons de Parc 15 000. C’est le nombre de visiteurs qui ont poussé en 2012 les portes de la Maison du Parc à Munster, de l’Espace Nature Culture au Haut-du-Them Château-Lambert et du point d’accueil du Grand Ballon. Un chiffre stable. Le Parc a, cette année encore, ouvert ses portes aux créations de plusieurs habitants. Deux d’entre eux ont exposé leurs œuvres à Munster pendant un mois (Christine Babilon et Stéphane Bobenrieth,) tandis que l’atelier de dessin et de peinture de Melisey a pris ses quartiers à Château-Lambert pendant deux mois.

Atelier torchis à la Maison du Parc

Nouveauté. Le Parc a également accompagné l’ouverture estivale du point d’accueil du Grand Ballon d’une programmation de sept balades sur dix dates différentes en partenariat avec le Centre Permanent d’Initiation à l’Environnement des Hautes-Vosges. Nouveauté encore. Une brochure spécifique a présenté la programmation 2012 de ces trois lieux. Insérée dans le calendrier annuel du Parc (en 50 000 exemplaires), elle a été imprimée en 20 000 exemplaires. info@parc-ballons-vosges.fr (Maison de Parc à Munster) enc@parc-ballons-vosges.fr (Espace Nature Culture au Hautdu-Them Château-Lambert)

Expositions itinérantes : à la rencontre des habitants Aller à la rencontre des habitants et des visiteurs. C’est ce que permettent les 28 expositions itinérantes du Parc. Cette liste s’est enrichie en 2012 de trois nouvelles expositions : « Forêt, une communauté vivante », « Urbanisme, architecture, éco-construction dans le Parc », et « Prairies fleuries, des Hommes, de l’herbe et des fleurs ». Ces expositions, dont la liste est disponible sur le site internet du Parc (dans la rubrique « expositions »), sont prêtées gracieusement. En 2012, elles ont été exposées à 70 reprises dans 47 lieux différents. Collèges, villes-portes, offices de tourisme ou encore communautés de communes ont contribué à relayer le message du Parc au plus près des habitants et des visiteurs. documentation@parc-ballons-vosges.fr


rapport d'activité 2012 Lecture de paysage à Cornimont

Filature de Ronchamp. Évènement « défense de nettoyer en marche »

Patrimoine culturel immatériel (PCI) : études et mise en valeur Une étude de marché a été confiée au Crittbois pour évaluer le potentiel économique des trois projets lauréats du concours d’idées « Emboîtez, c’est joué ! ». Du côté de la traction animale, deux études de faisabilité ont été réalisées par l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation pour les communes de Gérardmer et Mandray. Il s’agissait d’avoir des éléments techniques et financiers pour permettre de prendre des décisions : passer du prototype à la production ou lancer des projets de cheval cantonnier. Le programme participatif sur le PCI expérimenté par le Parc a vivement intéressé les collectivités et le Ministère de la culture et de la communication. Le Parc a ainsi sillonné la France, de Paris à Brest en passant par la Lorraine à Rosières-aux-Salines, pour la transférer. Par ailleurs, 3 900 visiteurs ont découvert l’exposition « Emboîtez, c’est joué ! » présenté à la Maison du Parc. m.doyen@parc-ballons-vosges.fr

14 projets pédagogiques : « Le Parc, un espace de vie habitants, habitats, habiter… » L’enjeu pédagogique devient l ’éducation au territoire. Tous les trois ans, un appel à projet pédagogique fédérateur est lancé en direction des jeunes de six à dix-huit ans (établissements scolaires, associations structures d’éducation populaire, périscolaire, centre de vacances, musées…). L’objectif est de créer une dynamique d’acteurs autour des projets. Les trois plateformes régionales d’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD) sont membres du comité de pilotage. Les associations partenaires EEDD accompagnent les projets lauréats. Le Parc coordonne, apporte un soutien technique et financier. L’aide ne peut excéder 60 % du budget global, essentiellement pour des dépenses d’animation. L’innovation a porté ses fruits. En décembre 2012, 19 projets ont été déposés, quatorze sélectionnés : six portés par des collectivités, cinq par des collèges -  lycées et trois par des associations. Un très bon début !

Rencontres intergénérationnelles autour de « l’histoire de la filature » Les adolescents, encadrés par les animatrices de la mission jeunes de la communauté de communes de Rahin et Chérimont, se sont penchés sur leur environnement et la notion de citoyenneté. Ils ont participé à une animation à la maison de la négritude et des droits de l’homme et sillonné sept villages lors d’un camp itinérant d’été. L’objectif : la construction d’un projet collectif et la découverte de leur cadre de vie et des richesses locales. Ils ont réalisé un film court proposé aux élus et aux aînés lors de la présentation du livret : « Histoire de la filature ». Ce fut l’occasion d’une lecture à deux voix des témoignages. Au cours de cette rencontre inter-générationnelle, chacun a découvert, ému, l’univers de l’autre. b.herbertz@parc-ballons-vosges.fr

a.bougel@parc-ballons-vosges.fr

Arrosage municipal par traction animale à Lampertheim

27


1, cour de l’Abbaye

68140 Munster

Tél. 03 89 77 90 20

Fax. 03 89 77 90 34

info@parc-ballons-vosges.fr

www.parc-ballons-vosges.fr

Coordination rédaction :

Pôle communication du Parc juin 2013

Design : jean-w.fr — Imprimé par l’Imprimerie Mack à Meyenheim, labellisé Imprim’vert, sur papier recyclé. — Crédit Photos : Denis Bringard - CINE du Rotenbach - Benoît Facchi – Pascal Ertlé – IGN – Kevan - Lampertheim - Les Itinéraires – Jacques Martin – Vincent Munier – PNRBV (Isabelle Colin, Yannick Despert, Laurent Domergue, Brigitte Herbertz, Claude Michel, Jérémy Ronchi, Frédéric Schaller, Sabine Vautrin) – Nicolas Waltefaugle – Franck Boston + Unclesam (Fotolia.com)

Parc naturel régional des Ballons des Vosges

Rapport d'activités 2012  

Comme chaque année, le Parc des Ballons des Vosges publie son rapport d’activités annuel. Retrouvez toutes les actions menées par l’équipe t...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you