Issuu on Google+

RAPPORT D’ACTIVITÉS


2

ÉDITORIAL

INNOVONS ! Cette année encore nous avons eu l’audace d’innover. Une innovation mise au service de la biodiversité, des paysages, des nouveaux modes de transports, de la lutte contre les gaspillages des ressources, contre la précarité énergétique ou encore pour un urbanisme qui renforce le lien social et les continuités écologiques. Une innovation également présente dans nos nouveaux partenariats, techniques comme financiers, à l’exemple de l’action menée avec la Fondation MACIF sur la précarité énergétique. La concertation et la recherche du compromis qui incarnent la « méthode Parc », impliquent également d’innover dans de nouveaux modes de gouvernance. Cette recherche du compromis doit d’ailleurs être comprise, non pas comme une faiblesse, mais comme la noblesse d’une politique ayant pour objectif un territoire apaisé.

SOMMAIRE 4

LE TERRITOIRE DU PARC

6

LE SYNDICAT MIXTE

8

LE CONSEIL SCIENTIFIQUE

9

LE BUDGET

10 LES ANTENNES ET MAISONS DU PARC 11 L'ÉQUIPE 12 ORIENTATION 1 : Conserver la richesse biologique et la diversité des paysages sur l’ensemble du territoire 16 ORIENTATION 2 : Généraliser des démarches globales d’aménagement économes de l’espace & des ressources 20 ORIENTATION 3 : Asseoir la valorisation économique sur les ressources locales et la demande de proximité 24 ORIENTATION 4 : Renforcer le sentiment d’appartenance au territoire

S’enrichir des expériences des autres est une condition indispensable pour continuer à innover. Partager nos expériences aussi. En 2013, les Parcs naturels régionaux français, le Naturpark Südschwarzwald et bien sûr les collectivités adhérentes au Parc ont été des lieux de ressourcement et de découvertes qui nous ont permis d’enrichir notre réflexion, d’initier, d’encourager des expériences originales. Autant de laboratoires intéressants pour la société de demain. Il est important aussi de sensibiliser les habitants aux richesses de leur territoire. Et s’il y a un chantier sur lequel il nous faudra innover, c’est celui de Parcs autonomes énergétiquement d’ici à 15 ans. Un défi lancé par le Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux, Jean-Louis Joseph, lors du dernier congrès des Parcs. De telles transformations collectives vont nous demander de l’esprit d’initiative. Elles nécessiteront aussi des transformations personnelles. À chacun d’entre nous d’être porteur de ce changement. Le Parc sera là pour vous y aider ! PHILIPPE GIRARDIN Président du Parc naturel régional des Ballons des Vosges


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013 Écomusée du Pays de la Cerise à Fougerolles

UN TERRITOIRE, UN PROJET, UNE MARQUE

U

N PARC NATUREL RÉGIONAL SE CRÉE SUR DES TERRITOIRES RURAUX AUX PATRIMOINES NATURELS ET CULTURELS RICHES. PORTÉ

PAR LES RÉGIONS ET LES DÉPARTEMENTS, SON TERRITOIRE CORRESPOND À CELUI DES COMMUNES ET DES COMMUNAUTÉS DE COMMUNES QUI ADHÈRENT VOLONTAIREMENT À SON PROJET, SA « CHARTE ». ELLES S’ENGAGENT AINSI À EN RESPECTER L’ESPRIT SUR LEUR TERRITOIRE RESPECTIF. Un Parc naturel régional s’organise autour d’un projet qui vise à assurer durablement la protection, la valorisation et le développement harmonieux de son territoire. Ce projet est élaboré en concertation avec toutes le collectivités et partenaires concernés. L’État classe un territoire « Parc naturel régional » par décret pour une durée de douze ans. Une marque déposée qui a pour but de promouvoir une image de qualité liée aux efforts de préservation et de mise en valeur des patrimoines menés par l’ensemble des adhérents.

LA FÉDÉRATION DES PARCS NATURELS RÉGIONAUX COMPTE DÉSORMAIS 48 PARCS QUI COUVRENT PLUS DE 14 % DU TERRITOIRE FRANÇAIS.

LA CHARTE DU PARC NATUREL RÉGIONAL DES BALLONS DES VOSGES La charte 2012-2024 du Parc identifie trois grands secteurs géographiques. Elle réaffirme leurs inter-relations mais détermine aussi pour chacun des enjeux spécifiques et de grands objectifs à atteindre.   Les Hautes-Vosges, cœur de nature et lieu de quiétude très fréquenté où il faut concilier l’accueil des visiteurs et la préservation des patrimoines.   Le plateau des Mille étangs, où la question du développement durable se pose dans un environnement exceptionnel et fragile.   Les vallées et piémonts où la vitalité et l’identité du territoire sont en jeu, tant du point de vue économique que du cadre de vie. Dans le cadre de cette stratégie par secteur, l’action du Parc se construit autour de 4 orientations :   Conserver la richesse biologique et la diversité des paysages sur l’ensemble du territoire.   Généraliser des démarches globales d’aménagement économes de l’espace et des ressources.   Asseoir la valorisation économique sur les ressources locales et la demande de proximité.

Traction animale

  Renforcer le sentiment d’appartenance au territoire.

3


4

Le Grand Ballon

LE TERRITOIRE DU PARC EN 2013

C

RÉÉ À L’INITIATIVE DES RÉGIONS ALSACE, LORRAINE ET FRANCHE-COMTÉ, LE PARC NATUREL RÉGIONAL DES BALLONS DES VOSGES REGROUPE EN 2013, 187 COMMUNES RÉPARTIES

SUR QUATRE DÉPARTEMENTS : LES VOSGES, LE HAUT-RHIN, LE TERRITOIRE DE BELFORT ET LA HAUTE-SAÔNE. SA SUPERFICIE COUVRE 2700KM2 ET COMPTE 238 000 HABITANTS. IL EST À CE TITRE LE PLUS PEUPLÉ DES PARCS NATURELS RÉGIONAUX FRANÇAIS.

ALSACE HAUT-RHIN

Ammerschwihr Aubure Bennwihr Bergheim Bergholtz Bergholtz-Zell Bitschwiller-lès-Thann Bourbach-le-Bas Bourbach-le-Haut Breitenbach-Haut-Rhin Buhl Dolleren Eguisheim Eschbach-au-Val Fellering Fréland Geishouse Goldbach-Altenbach Gueberschwihr Guebwiller Hattstatt Hohrod Hunawihr Husseren-Wesserling Jungholtz Katzenthal Kaysersberg Kientzheim Kirchberg Kruth

Labaroche Lapoutroie Lautenbach Lautenbach-Zell Lauw Le Bonhomme Leimbach Lièpvre Linthal Luttenbach-près-Munster Malmerspach Masevaux Mittelwihr Mittlach Mitzach Mollau Moosch Munster Murbach Niederbruck Oberbruck Obermorschwihr Oderen Orbey Orschwihr Osenbach Pfaffenheim Rammersmatt Ranspach Ribeauvillé Rimbach-près-Guebwiller Rimbach-près-Masevaux Rimbach-Zell

Riquewihr Roderen Rodern Rombach-le-Franc Rorschwihr Saint-Amarin Saint-Hippolyte Sainte-Croix-aux-Mines Sainte-Marie-aux-Mines Sentheim Sewen Sickert Sigolsheim Soultz-Haut-Rhin Soultzmatt Steinbach Storckensohn Thann Thannenkirch Uffholtz Urbès Vœgtlinshoffen Walbach Wasserbourg Wattwiller Wegscheid Westhalten Wettolsheim Wildenstein Willer-sur-Thur Wintzenheim Wuenheim Zellenberg

PÉRIMÈTRE DU PARC

VILLES ET CTÉS D’AGGL

LORRAINE VOSGES

1

MAISON DU PARC – S

2

ESPACE NATURE CULT

3

BUREAU DES ESPACES

4

ANTENNE DE GÉRARD

Arrentès-de-Corcieux ANTENNE DE GIROMA 5 Ban-de-Laveline Ban-sur-Meurthe-Clefcy Barbey-Seroux Basse-sur-le-Rupt Bertrimoutier Bussang Coinches Colroy-la-Grande Combrimont Corcieux Cornimont Plombières-les-Bains Fraize Gemaingoutte Gérardmer Gerbamont Gerbépal Girmont-Val-d’Ajol Granges-sur-Vologne La Bresse Fau La Croix-aux-Mines La Grande-Fosse La Petite-Fosse LUXEUIL-LES-BAINS Le Ménil Le Val-d’Ajol Le Valtin Lesseux Liézey HAUTE-SAÔNE Lubine Lusse Mandray LURE Plainfaing Plombières-les-Bains Provenchères-sur-Fave Rochesson Saint-Léonard Sapois Saulxures-sur-Moselotte Thiéfosse Vagney Ventron Wisembach Xonrupt-Longemer

FRANCHECOMTÉ


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

PÉRIMÈTRE DU PARC

FRANCHE- COMTÉ

Provenchères-sur-Fave

HAUTE-SAÔNE

SAINT-DIÉ DES VOSGES

VILLES ET CTÉS D’AGGLO. PORTES (7)

Amage Amont-et-Effreney Belmont Ribeauvillé ESPACE NATURE CULTURE 2 Beulotte-Saint-Laurent Fraize LORRAINE BUREAU DES ESPACES NATURELS 3 Champagney VOSGES Corcieux Kaysersberg Clairegoutte Lapoutroie ANTENNE DE GÉRARDMER 4 Corravillers COLMAR ANTENNE DE GIROMAGNY 5 Ecromagny Wintzenheim Esmoulières 4 Provenchères-sur-Fave Faucogney-et-la-Mer 1 Gérardmer Munster Fougerolles SAINT-DIÉ ✶ Hohneck LO. PORTES (7) REMIREMONT Frahier-et-Chatebier DES VOSGES Haut-du-Them-Château-Lambert La Bruyère 3 SIÈGE Petit Ballon Ste-Marie-aux-Mines ✶ Wildenstein ALSACE La Lanterne-et-les-Armonts Ribeauvillé HAUT-RHIN La Longine Plombières-les-Bains TURE La Montagne Fraize Saulxures-sur-Moselotte Grand Ballon Guebwiller S NATURELS La Proiselière-et-Langle ✶ VOSGES Corcieux Soultz-Haut-Rhin La Rosière Kaysersberg Lapoutroie Saint-Amarin DMER La Voivre Magny-Danigon COLMAR 2 AGNY Ballon d’Alsace Mélisey Faucogney-et-la-mer Thann Haut-du-Them ✶ Château Lambert Miellin Wintzenheim 4 Montessaux LUXEUIL-LES-BAINS 1 Masevaux Gérardmer Plancher-Bas Munster 5 Mélisey Plancher-les-Mines Rougemont-le-Château FRANCHEGiromagny MULHOUSE ✶ Hohneck REMIREMONT Raddon-et-Chapendu ALSACE COMTÉ AGGLOMÉRATION Ronchamp HAUTE-SAÔNE Champagney Saint-Bresson FRANCHE-COMTÉ 3 Petit Ballon Saint-Germain ✶ TERRITOIRE DE BELFORT Wildenstein LURE Saint-Valbert 0 5 10 COMMUNAUTÉ HAUT-RHIN Sainte-Marie-en-Chanois D’AGGLOMÉRATION KILOMÈTRES 1

MAISON DU PARC – SIÈGE

Ste-Marie-aux-Mines

LORRAINE

ALSACE

BELFOTAINE

Saulxures-sur-Moselotte

Grand Ballon

Guebwiller

Soultz-Haut-Rhin

Saint-Amarin

2

ucogney-et-la-mer

Haut-du-Them Château Lambert

Ballon d’Alsace

5

Mélisey

Giromagny

Champagney

Thann

✶ Masevaux

Rougemont-le-Château

MULHOUSE ALSACE AGGLOMÉRATION

FRANCHE-COMTÉ TERRITOIRE DE BELFORT COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION BELFOTAINE

0

5

5

10

TERRITOIRE DE BELFORT Anjoutey Auxelles-Bas Auxelles-Haut Bourg-sous-Châtelet Chaux Etueffont Evette-Salbert Giromagny Grosmagny Lachapelle-sous-Chaux Lamadeleine-Val-des-Anges Lepuix Petitmagny Rougegoutte Rougemont-le-Château Vescemont

KILOMÈTRES

COMMUNAUTÉS DE COMMUNES ADHÉRENTES : Communautés de Communes de la Haute Meurthe, du Val de Meurthe, des Vallons du Bouchot et du Rupt, du Val de Neuné, des Lacs et des Hauts Rupts, de la Fave, de la Haute Moselotte, du Pays de Ribeauvillé, de la Vallée de Munster et environs, de Thann-Cernay, de la Vallée de la Doller et de Soultzbach, de la Vallée de Saint-Amarin, du Val d’Argent, de la Haute - Savoureuse, de la Vallée de Kaysersberg, des Vosges Méridionales, du Pays Sous-Vosgien, du Val de Galilée, de la Région de Guebwiller, des 1 000 Étangs, Rahin et Chérimont, de la Haute Vallée de l’Ognon.


6

LE SYNDICAT MIXTE COMPOSITION DU COMITE SYNDICAL DU SYNDICAT MIXTE DÉCEMBRE 2013 : RÉGIONS

DÉPARTEMENTS

COMMUNES

COMMUNAUTÉS DE COMMUNES

VILLES-PORTES & COMMUNAUTÉS D’AGGLOMÉRATION

TOTAL

ALSACE

LORRAINE

FRANCHE-COMTÉ

Jacques CATTIN (Vice-Président) Jean-Paul OMEYER Gilbert SCHOLLY Victorine VALENTIN Antoine WÆCHTER

Christine LHEUREUX (Vice-Présidente) Jean-Marie LALANDRE Stessy SPEISSMANN

Michèle DURAND-MIGEON (Vice-Présidente) Alain LETAILLEUR Martine PEQUIGNOT

11

HAUT-RHIN

VOSGES

HAUTE-SAÔNE

T. DE BELFORT

9

Pierre GSELL, Munster (Vice-Président) Christian CHATON, Ste-Marie-aux-Mines Alain GRAPPE, Guebwiller Pierre GSELL, Munster Jean-Jacques WEBER, St-Amarin

Dominique PEDUZZI, Le Thillot (Vice-Président) Jean CLAUDE, Fraize Guy MARTINACHE, Corcieux

Laurent SEGUIN, Faucogney-et-La-Mer (Vice-Président)

Guy MICLO, Giromagny (Vice-Président)

Philippe GIRARDIN, Lapoutroie (Président) Pierre DISCHINGER, Munster Jacques BEHRA, Oberbruck Fernand BOHN, Soultz Delphine COLON, Kaysersberg Agnès HENRICHS, Sainte-Croix-aux-Mines Nicolas DUCHAINE, Fréland Freddy GILCK, Fellering René HIRTH, Sentheim Serge NICOLE, Wintzenheim Patrick PETER, Kientzheim Gilles RENAUD, Zellenberg Michel KNŒRR, Uffholtz

Françoise AMET, Gérardmer Christian BARADEL, Ban-sur-Meurthe Clefcy Bernard MÆTZ, La Grande Fosse Alain VINEL, Bussang Philippe LEHNERT, Plombières-les-Bains Michel BERTRAND, Xonrupt-Longemer

Gilles GROSJEAN, Clairegoutte Claude PETITJEAN, Fougerolles Jean-Louis GATSCHINE, Saint-Germain

Marie-Françoise BONY, Giromagny Patrice GUIGON, Lachapelle-sousChaux

SECTEUR HAUTES-VOSGES

SECTEUR VALLÉES ET PIÉMONT

SECTEUR PLATEAU MILLE ÉTANGS

Claude WALGENWITZ, cc de la Vallée de Saint-Amarin (Vice-Président) Patrice PERRIN, cc Vallée de Kaysersberg Roger GAUGLER, cc vallée de la Doller et du Soultzbach Gilbert POIROT, cc des Lacs et Hauts-Rupts Norbert SCHICKEL, cc de la Vallée de Munster Guy VAXELAIRE, cc de la Haute-Moselotte

Évelyne BERNARD, cc des Vallons du Bouchot et du Rupt (Vice-Présidente) Jean-Jacques DAILLOT, cc Val de Galilée Paul DROUILLON, cc Val d’Argent Claude HUMBRECHT, cc du Pays de Ribeauvillé Mireille LAB, cc Rahin et Chérimont Jacques COLIN, cc de la Haute-Savoureuse

Henri SAINTIGNY, cc de la Haute Vallée de l’Ognon (Vice-Président)

Jean-Marie BOCKEL,  Mulhouse Agglomération

Jacqueline FRESSE, Ville de Saint-Dié-des-Vosges

Raoul JUIF, Ville de Lure

13

Pascal MARTIN, Communauté d’ Agglomération Belfortaine TOTAL DES VOIX DÉLIBÉRATIVES

CHAMBRES CONSULAIRES

Catherine KELLER, CCI Colmar (68) Christophe RUE, Ch. Agri (68)

Guillaume REBIERE, CCI (88) Jerôme MATHIEU, Ch.Agri (88) Pascal KNEUSS, Ch. Métiers (88)

Jean-Luc JEUDY, Ch. Agri 70

24

Jean-Paul LENFANT, CCI (90) Denis ILTIS, Ch. Agri (90)

4

61 8

ONF

Patrick KUBLER

1

CRPF

Henri PFEFFER

1

MONDE DE LA CHASSE

Yvon BOVE

1

CONSEILS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX

Dominique STEIGER (Alsace)

Jérôme MATHIEU (Lorraine)

Poste vacant

3

Environnement : Alsace Nature, Michel BREUZARD + France Nature Environnement Franche-Comté, Gérard GROUBATCH ASSOCIATIONS réélection des collèges des associations prévue en 2012/2013

Culture : poste non pourvu Sports : Club Alpin Français, Laurent KAMMERER Loisirs & Éducation : ODCVL, Thierry HUSSON + un poste non pourvu Économie-Tourisme : Club Vosgien, Frédéric LUNG TOTAL DES VOIX CONSULTATIVES

22

TOTAL 83

Noms en couleur : Membres du bureau syndical


L

RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

A CHARTE DU PARC EST MISE EN ŒUVRE PAR UN SYNDICAT MIXTE QUI REGROUPE LES COLLECTIVITÉS ADHÉRENTES. CHAQUE COLLECTIVITÉ DÉSIGNE SES DÉLÉGUÉS ET DÉLÉGUÉS SUPPLÉANTS

QUI SIÈGENT À L’ASSEMBLÉE EXTRA SYNDICALE. LES COLLECTIVITÉS ET PARTENAIRES (TECHNIQUES ET ASSOCIATIFS) DÉSIGNENT DES REPRÉSENTANTS AU COMITÉ ET BUREAU DU PARC.

LES COMMISSIONS UN SYNDICAT MIXTE « STATUTAIRES » OUVERT ET ÉLARGI Les commissions « urbanisme » et « marque » rendent des avis sur les projets en cours : documents d’urbanisme pour la 1ère et produits ou hébergements marqués pour la seconde. Elles ont également un rôle stratégique et prospectif sur leurs thématiques respectives. COMMISSION "URBANISME": Laurent Seguin (Président) / Évelyne Bernard / Pierre Dischinger / Nicolas Duchaine  / Agnès Henrichs / Antoine Wæchter / Bernard Mætz / Philippe Girardin. Deux réunions en mars et juillet 2013. COMMISSION "MARQUE PARC" : Pierre Dischinger (Président) / Freddy Gilck / Philippe Girardin, Gilles Grosjean / André Sidre. Deux réunions en avril et mai 2013. COMMISSION "APPEL D’OFFRE " : Philippe Girardin (Président)   / Pierre Dischinger (titulaire) / Norbert Schickel (suppléant) / Jacques Cattin (titulaire) / Antoine Wæchter (suppléant) / Christine Lheureux (titulaire)  / Stessy Speissmann (suppléant) / Michèle Durand-Migeon (titulaire) / Alain Letailleur (suppléant) / Serge Nicole (titulaire) / Pierre Gsell (suppléant).

L’ASSEMBLÉE ANNUELLE Elle s’est réunie le 7 juin 2013 à Ribeauvillé. Elle regroupe l’ensemble des collectivités membre mais aussi les partenaires techniques et institutionnels du Parc. À l’issue d’une présentation des actions, le Président du Parc naturel régional des Ballons des Vosges, Philippe Girardin, et le Député-Maire de Ribeauvillé, Jean-Louis Christ ont invité les participants venus nombreux à un partage d’expériences autour de la mobilité, de ses atouts et de ses enjeux pour le territoire du Parc. Au programme  : transports collectifs, précarité énergétique, tourisme, ou encore mobilité douce. LE COMITÉ SYNDICAL Il s’est réuni 4 fois : dont 2 à Munster, à Ribeauvillé et à Vagney. Il décide du programme d’actions annuel. Il vote le budget de fonctionnement et d’investissement et il aborde les questions de fond. LE BUREAU SYNDICAL Il s’est réuni 3 fois : à Gerbamont, �� Munster et à Ronchamp. Il prépare les réunions du comité syndical et suit la mise en œuvre du programme d’actions.

LES ÉLUS RÉFÉRENTS Ils assistent le Président dans la mise en œuvre de la charte et en rendent compte au bureau et au comité syndical.

Communication/Pédagogie : Christine Lheureux Urbanisme : Laurent Seguin Climat-Énergie : Bernard Mætz Développement culturel : Raoul Juif Environnement : Antoine Wæchter

LES CONFÉRENCES TERRITORIALES CONFÉRENCE DES HAUTES-VOSGES Président : Philippe Girardin. En 2013, la Conférence des Hautes Vosges s’est réunie deux fois. Le 18 janvier, les débats ont porté sur le projet de valorisation de la route des crêtes, les perspectives d’évolution de la navette des crêtes ainsi que sur l’état d’avancement des projets inscrits au tableau de bord. La seconde, le 28 juin, avait pour but d’établir un état des lieux des patrimoines culturels et naturels de la Grande Crête des Vosges dans la perspective de leur protection et de leur mise en valeur au travers d’un plan d’interprétation à construire. CONFÉRENCE DES MILLE ÉTANGS  Président : Henri Saintigny. Afin de favoriser la mise en place d’un projet partagé, les 2 communautés de communes de la Haute Vallée de l’Ognon et des Mille étangs, associées à Saint-Germain, ont bénéficié de l’appui du Parc. Un bureau d’études a interrogé 80 personnes : élus, socioprofessionnels, responsables associatifs. Cinq ateliers ont permis de poursuivre la réflexion : développement économique (PME, TPE, diversification agricole…,) attractivité du territoire (mieux accueillir les nouvelles populations) ; transport et mobilité ; soutien aux projets locaux ; tourisme. Ouverts aux habitants, ils ont permis de dégager des propositions d’actions qui serviront de base à l’élaboration d’un programme pluriannuel.

Tourisme : Alain Grappe Marque Parc : Pierre Dischinger Personnel / Gestion équipe : Serge Nicole Agriculture : Pierre Gsell

7


8

LE CONSEIL SCIENTIFIQUE MIS EN PLACE DEPUIS LA DEUXIÈME CHARTE, LE CONSEIL SCIENTIFIQUE A VU SA COMPOSITION RENOUVELÉE EN 2013 EN COHÉRENCE AVEC LES NOUVEAUX ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX, ÉCONOMIQUES ET SOCIOLOGIQUES DE LA NOUVELLE CHARTE. SA PLURIDISCIPLINARITÉ A ÉTÉ RENFORCÉE. C’EST UNE INSTANCE CONSULTATIVE ET UNE FORCE DE PROPOSITIONS.

Le conseil scientifique est composé principalement de scientifiques désignés « intuitu personae ». Ils sont originaires de centres de recherche ou d’enseignement du Grand Est de la France. Leur participation se fait à titre bénévole pour un mandat de 5 ans avec un renouvellement calé sur le fonctionnement des instances du syndicat mixte.

QUELLES SONT LES MISSIONS DU CONSEIL SCIENTIFIQUE ?

La présidence du conseil scientifique est assurée par Sylvain Plantureux qui a remplacé Jean Luc Mercier (président de 1998 à 2012).

Être force de propositions en termes de recherche, d’expérimentation et d’observation ;

NATURE ET BIODIVERSITÉ

MÉNAGEMENT DE L’ESPACE

SAVOIR-FAIRE ET ÉCONOMIE LOCALE

VIVRE ENSEMBLE

CONNAISSANCE & PORTER À CONNAISSANCE ET ÉDUCATION

GOUVERNANCE

Éclairer le syndicat mixte dans la mise en œuvre de la charte et sur les questions relatives à la gestion du territoire ; Réaliser des expertises scientifiques collectives et émettre des avis motivés et consultatifs ( cahier des charges, études d’impacts, etc.) ;

Contribuer à la vulgarisation et à l’application des recherches (pédagogie, information, etc. ).

Jean-Luc Mercier, Géomorphologie - Université de Strasbourg Louis-Michel Nageleisen, Santé des Forêts-entomologie - INRA Nancy Dominique Schwartz, Pédologie – Université de Strasbourg François Klein, Biologie Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage –CNERA cervidés-sanglier Bar-Le-Duc Otto Schaefer, Botanique milieux aquatiques-chargé de théologie et d’éthique Bern (Suisse-Franche-Comté) Patricia Zander, Géographie urbaine-aménagement du territoire – Université de Strasbourg Marc Verdier, Paysage - École d’architecture de Nancy

Sylvain Plantureux, Agronomie – École Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires Nancy Éric Lacombe Sylviculture, AgroParisTech - École nationale du génie rural, des eaux et des forêts Josiane Ritz-Stoessel, Sociologie Économie solidaire - Université de Haute Alsace Mulhouse Emmanuel Garnier, Histoire du climat – Université de Caen - Cambridge Noël Barbe, Ethnologie –conseiller DRAC Franche-Comté Olivier Bour, Philosophe – Université de Lorraine Sylvie Dallet, Histoire contemporaine éthique et création - Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines – Université de Versailles Charles-Henri Stahl, Inspecteur honoraire Alsace de l’Education Nationale

François Rouillay, Communication et management-Strasbourg

PREMIERS TRAVAUX TRAITÉS EN 2013 Le conseil scientifique a précisé son mode de fonctionnement avec le comité syndical. Son objectif : mieux communiquer et valoriser les réflexions scientifiques. Un rendez-vous annuel avec le comité syndical a été retenu. Dans une volonté de prospective scientifique le conseil organisera des journées scientifiques. La première édition en septembre à Storkensohn a été consacrée au "fonctionnement énergétique du territoire" avec bilan des consommations et des productions d’énergie, usages actuels de l’énergie et des évolutions nécessaires sur la base d’initiatives locales. Quatre messages principaux ont été dégagés : 1-   La question de l’énergie sur le territoire du Parc ne peut s’envisager que de façon globale et transversale ( production - sobriété - aménagement du territoire fonctionnement social) ; 2-   La recherche d’un meilleur fonctionnement énergétique est une action de longue haleine ; 3-   La rupture dans les modes de fonctionnement est indispensable, mais difficile à accepter ; 4-   Un rapprochement énergie et patrimoine (naturel et humain) est indispensable. Plusieurs suggestions sont à l’étude par le syndicat mixte sous forme d’actions concrètes dans les politiques actuelles de la transition énergétique :   Accompagner le changement (plus sobriété à l’image du programme ETS en cours) ;   Produire de l’énergie avec les ressources renouvelables comme la biomasse forestière et agricole ;   Communiquer de manière durable sur les initiatives du changement.


RAPPORT D’ACTIVITÉ

LE BUDGET EN 2013, LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT ET DU PROGRAMME D’ACTIONS S’EST ÉLEVÉ

À 3 470 484 EUROS. LES MISSIONS DU PARC NATUREL RÉGIONAL DES BALLONS DES VOSGES CONSISTENT PRINCIPALEMENT À APPORTER CONSEILS, APPUIS MÉTHODOLOGIQUES, EXPÉRIMENTATIONS ET TRANSFERTS.

DÉPENSES 2013

RECETTES 2013

FONCTIONNEMENT DES RÉSERVES NATURELLES

RÉGIONS

362 000 €

1 406 000 €

AUTRES (EUROPE, VENTES…)

311 685 €

11%

ÉTAT

46

28% PROGRAMME D’ACTIONS

BUDGET DE FONCTIONNEMENT

40%

982 731 €

%

43%

10%

9% 13%

1 521 000€

1 458 000 €

DÉPARTEMENTS

COMMUNES VILLES PORTES

467 418 €

302 650 €

RÉPARTITION DU BUDGET GLOBAL PAR ORIENTATION (PROGRAMME D’ACTIONS 2013) RENFORCER LE SENTIMENT D’APPARTENANCE AU TERRITOIRE

CONSERVER LA RICHESSE BIOLOGIQUE ET LA DIVERSITÉ DES PAYSAGES

327 600 € ASSEOIR LA VALORISATION ÉCONOMIQUE SUR LES RESSOURCES LOCALES ET LA DEMANDE DE PROXIMITÉ

99 100 €

851 000 €

21

%

4% 

18% GÉNÉRALISER DES DÉMARCHES GLOBALES D’AMÉNAGEMENT ÉCONOMES DE L’ESPACE ET DES RESSOURCES

273 700 €

9% 3%

55% dont programme 2013 hors N2000 et RNS

144 000 € dont politique Réserves naturelles

45

%

47 000 € dont politique Natura 2000

650 000 € opérations :

331 000 € postes :

318 000 €

9


10

LES ANTENNES ET MAISONS DU PARC

L’ESPACE NATURE CULTURE AU HAUT-DU-THEM CHÂTEAU-LAMBERT

Siège du Parc à Munster : 03 89 77 90 20
 Antenne de Gérardmer : 03 29 60 81 24
 Antenne de Giromagny : 03 84 27 15 98
 Espace Nature Culture Château-Lambert : 03 84 20 49 84 Bureau des Espaces Naturels à Wildenstein : 03 89 82 22 10

Bâtiment «  haute qualité environnementale », l’Espace Nature Culture, avec son exposition permanente, fait la part belle aux Vosges Saônoises  : son histoire géologique et humaine, ses savoir-faire et ses ressources locales, ses paysages et ses villages, son agriculture et son industrie. Réalisé par le Conseil général de la Haute-Saône, il est géré par le Parc des Ballons des Vosges et accueille également la Maison de la Nature des Vosges Saônoises. Les enfants y trouvent leur bonheur grâce aux fresques, éléments tactiles, jeux et coin bibliothèque. 03 84 20 49 84 enc@parc-ballons-vosges.fr Fermeture annuelle en janvier et en décembre. Entrée libre.

L

E SIÈGE DU PARC SE SITUE À MUNSTER DEPUIS SA CRÉATION EN 1989. DIFFÉRENTES ANTENNES ONT ÉTÉ CRÉÉES À GÉRARDMER (ESPACE TILLEUL),

À GIROMAGNY (COMMUNAUTÉ DE COMMUNES) AINSI QU’À CHÂTEAU-LAMBERT, SUR LA COMMUNE DU HAUT-DU-THEM (ESPACE NATURE CULTURE). LE BUREAU DES ESPACES NATURELS À WILDENSTEIN ACCUEILLE UNE PARTIE DE L’ÉQUIPE EN CHARGE DES RÉSERVES NATURELLES ET DE NATURA 2000.

LA MAISON DU PARC À MUNSTER Propriété de la commune de Munster, elle accueille une exposition permanente de 600 m2 et des expositions temporaires qui permettent de découvrir les milieux naturels, le patrimoine culturel, les paysages, la géologie et les activités économiques du territoire. Une boutique permet aux plus petits comme aux plus grands d’acquérir souvenirs, livres et informations pratiques. L’espace documentation, ouvert à tous sur rendez-vous, compte 3 000 références. 03 89 77 90 34 info@parc-ballons-vosges.fr Fermeture annuelle en janvier Entrée libre.

LE POINT D’ACCUEIL DU GRAND BALLON (ROUTE DES CRÊTES) Relais estival sur les Crêtes, le point d’accueil, abrité dans un bâtiment du Club Vosgien de Strasbourg, offre informations et documentations sur le Parc, ses milieux et ses activités et plus particulièrement sur les Hautes-Vosges. Ouvert en juillet et en août du mardi au dimanche. Entrée libre.


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

L’ÉQUIPE

L

11

PARITÉ

ES INTERVENTIONS DU PARC SONT INSCRITES DANS UN PROGRAMME ANNUEL ÉTABLI PAR LE COMITÉ SYNDICAL ET VALIDÉ PAR LES FINANCEURS. CE PROGRAMME EST MIS EN

ŒUVRE PAR UNE ÉQUIPE COMPOSÉE DE 44 PERSONNES, SOIT 40 PERSONNES ÉQUIVALENT TEMPS PLEIN (AVRIL 2014). ● Hommes ● Femmes

Intendant : Christian Resch

PÔLE NATURE ET BIODIVERSITÉ Biodiversité, filière bois : Claude Michel

PÔLE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Documentation, expositions : Françoise Péché, Antoinette Straumann

Agriculture : Jean-Marie Henry

PÔLE MÉDIATION ET LIEN SOCIAL

Tourisme durable, marque Parc : Dominique Tissinier

Lien social, vivre ensemble : Brigitte Herbertz

Activités de pleine nature, transport, Hautes-Vosges : Franck Bézannier

Création culturelle : Violaine Pautot-Jost Patrimoine et Musée : Mathilde Doyen

+ DE 20 ANS

15 - 20 ANS

Programme Énergie Territoire Solidarité : Olivier Thil

5 - 10 ANS

SIG2 et observation territoriale : Loris Giovannacci

Calendrier Découverte, Webmaster : Katia Tournoux Promotion touristique et accueil : Valérie Heinrich (Maison du Parc), Corinne Hollard 1, Dayana Simon (Espace Nature Culture)

10 - 15 ANS

Aménagement et Paysage : Frédéric Schaller

ÂGE DE L’ÉQUIPE

Natura 2000 : Karine Jung, Fabien Dupont, Nadège Van Lierde, Jacky Véret, Antoine André, Fanny Ortlieb (mi-temps CAD Plateau des mille étangs)

COORDINATEURS DE SECTEUR :

Réserves Naturelles : Yannick Despert, Laurent Domergue, Arnaud Foltzer, Sébastien Coulette, Lucile Demaret, Alix Badré

PORTAGE PAR LE SYNDICAT MIXTE DU PARC POUR LE COMPTE DES PARTENAIRES DE LA CONVENTION DE MASSIF, STRATÉGIE TOURISTIQUE :

+ DE 50 ANS

Secrétariat : Maryline Gioia, Stéphanie Jacquat, Séverine Kuentz

Urbanisme opérationnel : Jérémy Ronchi, Sabine Vautrin

ANCIENNETÉ DE L’ÉQUIPE

40 - 49 ANS

Secrétariat de direction : Mireille Joly

Communication, relations presse : Isabelle Colin

30 - 39 ANS

Comptabilité : Silva Burgenath

Urbanisme réglementaire : Frédéric Monin-Guénot

25 - 29 ANS

Responsable administratif et financier : Yves Kohler

PÔLE COMMUNICATION ET ACCUEIL AU PUBLIC

0 - 5 ANS

ADMINISTRATION

PÔLE URBANISME ET AMÉNAGEMENT

– DE 25 ANS

DIRECTEUR : Olivier Claude DIRECTRICE ADJOINTE : Anne Kleindienst

Éducation au territoire : Alain Bougel

Hautes-Vosges : Franck Bézannier Plateau des Mille étangs : Dominique Tissinier Vallée et Piémont : Anne Kleindienst

Christophe Lerouge – Chef de projet tourisme

COOPÉRATION ÉCONOMIQUE, PROGRAMME ÉCOOPARC : Dominique Rivière3

ENSEIGNANTS DÉTACHÉS AU PARC PAR LES ACADÉMIES : Arnaud Eckel – Professeur d’histoire géographie (Strasbourg) Anne Renac – Professeur de lettres (Nancy-Metz)

DÉPARTS ONT QUITTÉ L’ÉQUIPE EN 2013 : Julie Besançon, animation du site Natura 2000 Collines sous vosgiennes Marie Bourg, secrétaire de direction Priscilla Jacquot, création culturelle

• : Responsable de pôle 1 : Congé de maternité ou parental 2 : Système d’Information Géographique 3 : Dans le cadre d’une convention avec la coopérative Cooproduction.


12

Tourbière de Machais

ORIENTATION 1

CONSERVER LA RICHESSE BIOLOGIQUE ET LA DIVERSITÉ DES PAYSAGES SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE

A

U SEIN DU PARC NATUREL RÉGIONAL DES BALLONS DES VOSGES, LES MILIEUX NATURELS JOUENT UN RÔLE IMPORTANT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA VIE SAUVAGE SOUS TOUTES SES FORMES ET COMPOSENT LE PAYSAGE : LES PRAIRIES NATURELLES, LA FORÊT, LES RIVIÈRES,

LES ZONES HUMIDES. TROIS TYPES D’ESPÈCES ONT ÉTÉ IDENTIFIÉES COMME INDICATEURS : LES GRANDS ONGULÉS, LE LYNX, LE GRAND TÉTRAS. PATRIMOINES NATURELS DE GRANDES VALEURS, LES PAYSAGES FORGENT L’IDENTITÉ DES BALLONS DES VOSGES. PLUSIEURS STRUCTURES PAYSAGÈRES SONT IDENTIFIÉES DANS LE PROJET DE TERRITOIRE : LES HAUTES-VOSGES, LE PLATEAU DES MILLE ÉTANGS, LES VALLÉES ET LE PIÉMONT VITICOLE ALSACIEN. QUELQUES CHIFFRES CLEFS L’amélioration de la qualité de la nature dite ordinaire joue un rôle essentiel pour le maintien de réservoirs de biodiversité qui accueillent des espèces fragiles ou menacées comme des espèces communes, mais non moins essentielles. La sauvegarde de la diversité, de la qualité des paysages naturels ou culturels de grande valeur ainsi que le développement mesuré des paysages ruraux traditionnellement exploités sont les grands enjeux que le Parc a choisi de renouveler pour sa troisième charte.

Les enjeux paysagers et la continuité écologique sont à prendre en compte à différentes échelles :   Supra-régionale (continuum forestier européen, Natura 2000, stratégie nationale pour la biodiversité, plan interrégional pour les forêts de haute valeur écologique et le Tétras, mise en œuvre de la convention européenne du paysage),   Régionales (trames verte et bleue, réserves naturelles régionales, plans de paysages),   D épartementales (Espaces Naturels Sensibles, plans de paysages, Gerplan)   Et une déclinaison locale (via les documents d’urbanisme , coupures vertes, mesures agri-environnementales, aménagement des forêts…)

 61 % de forêt dont la moitié de forêts anciennes  1,3 % de hautes chaumes  280 tourbières  200 ha de pelouses calcaires  1691 plantes indigènes (1/4 de la flore de France)  60 espèces animales menacées  35 % du territoire en Espaces naturels remarquables  22 % du territoire dans le réseau Natura 2000 (33 sites dont 20 gérés par le Parc)  4 Réserves naturelles nationales gérées ou cogérées par le Parc  45 sites classés ou inscrits au titre des paysages (6 % du Parc)


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

LA PAROLE À ANTOINE WÆCHTER, Conseiller régional d’Alsace, Élu référent environnement du Parc

ZOOMS

« Le Parc est pleinement dans son rôle lorsqu’il accompagne des associations, tel le Club Vosgien à redessiner ses sentiers sur le Tænnchel. Sur cet ilôt forestier sauvage où réside encore le Grand Tétra, réduire l’impact de la fréquentation humaine est une démarche en faveur de la biodiversité.

RÉORGANISATION DES SENTIERS PÉDESTRES SUR LE MASSIF DU TÆNNCHEL

Il en est de même lorsqu’il engage des études pour mieux connaître les potentialités des surfaces en herbe dans l’objectif de définir des modalités de gestion adaptées.

Le massif du Tænnchel fait partie d’un vaste site Natura 2000 mis en place pour la préservation du Grand Tétras. Ce massif très fréquenté offre un vaste réseau de sentiers balisés pouvant compromettre la tranquillité nécessaire à la survie de cette espèce. Les sections locales du Club Vosgien de Ribeauvillé et de Thannenkirch et le Parc ont travaillé en concertation avec l’ensemble des usagers sur l’allègement des sentiers pédestres. Les multiples réunions de travail et sorties de terrain ont abouti à la création de 3 zones de quiétude de 100 hectares chacune. La réalisation de ces travaux a été soutenue par le programme LIFE+ « Des forêts pour le Grand Tétras » piloté par la Région Lorraine avec la Région Alsace. Cette action d’allègement des sentiers balisés est la plus importante qui ait eu lieu à l’échelle du massif vosgien. À l’issue de cette opération, le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, avec le soutien des communes de Ribeauvillé, SainteCroix-aux-Mines et Thannenkirsch, a initié la création d’une zone de protection de biotope afin que ces zones de quiétude soient respectées par tous les usagers de ce massif. a.andre@parc-ballons-vosges.fr

Deux actions qui inaugurent concrètement le schéma des paysages et de la biodiversité, approuvé par le comité syndical en février 2014. »

Massif du Tænnchel

POURSUITE DE L'OUVERTURE ET DE L'ENTRETIEN DES PRAIRIES En 2013, le Parc a poursuivi son action en faveur du soutien à une activité agricole durable, en accompagnant les éleveurs dans leurs efforts d’entretien des espaces ouverts. Ainsi le vallon agricole situé sous le Katzenstein à Hohrod a bénéficié d’une aide qui parachève la réouverture de ce magnifique vallon de la vallée de Munster. Le Parc, au côté de la chambre d’agriculture du Haut-Rhin, a aidé au montage du dossier de subvention et à la prise en compte de la biodiversité et du patrimoine. Afin de renforcer sa mission d’expertise, le Parc a plus généralement engagé un partenariat avec les conservatoires botaniques de Lorraine, Alsace et Franche Comté. Grâce au soutien financier des régions et de l’État, un diagnostic de la richesse biologique des prairies est engagé. Cette

amélioration de la connaissance permettra de préserver et valoriser ce patrimoine par exemple grâce au dispositif des mesures agri-environnementales (MAE). 2014 constitue une année de transition pour ces MAE : une réforme importante est en cours. En 2013 le Parc a suivi l’évolution de la PAC pour défendre l’agriculture de montagne, et notamment préserver et étendre le modèle de MAE initié dans le Haut-Rhin. f.dupont@parc-ballons-vosges.fr

Prairies fleuries

13


14 Œillet superbe

D’AUTRES ACTIONS MENÉES EN 2013 FORMATION POUR LES CADRES DE RTE Le Parc a conçu en 2013 un module de formation sur la préservation de la biodiversité à destination des cadres de l’entreprise RTE (Réseau de Transport d’Électricité). Durant 4 jours à Ventron, les stagiaires ont planché sur la nature et sa prise en compte dans le cadre des projets d’aménagement ou de gestion des réseaux. À partir d’exemples concrets de gestion des milieux ou d’aménagement de ligne, les stagiaires ont eu une vision plus précise des enjeux et des contraintes liés à la préservation de la biodiversité. Ils ont pu mettre en pratique leurs acquis avec des acteurs locaux : maire, association de protection de la nature et d’éducation à l’environnement. L’opération est reconduite en 2014. c.michel@parc-ballons-vosges.fr

DES BÉNÉVOLES POUR LA RESTAURATION DES PELOUSES CALCAIRES Afin de conserver l’attrait touristique et mettre en valeur les pelouses, des mesures de gestion de la végétation s’imposent. Un plan de gestion a été élaboré entre les communes de Orschwihr, Westhalten, Soultzmatt et avec le conseil d’experts scientifiques et de naturalistes locaux. Il guidera les actions pour les années à venir. Deux chantiers bénévoles ont été organisés. Viticulteurs, associations de protection de la nature, habitants et élus se sont retrouvés bénévolement pour supprimer pins et prunelliers envahissants. Cette gestion collective confortée par un pâturage écologique contribue à la préservation durable de l’esthétisme des paysages du piémont viticole et à la conservation de la biodiversité. Elle conforte les contrats Natura 2000 engagés également pour restaurer les pelouses. c.michel@parc-ballons-vosges.fr

GESTION ÉCOLOGIQUE DES MILIEUX OUVERTS ET SEMI-OUVERTS DU CIRQUE GLACIAIRE DU FRANKENTHAL Le plan de gestion 2012-2016 de la Réserve naturelle nationale du Frankenthal-Missheimle a été validé en septembre par le Préfet du Haut-Rhin. Dans ce cadre, une première tranche de travaux a été menée pour entretenir ou développer l’ouverture de pelouses ou de prairies à hautes herbes notamment dans les couloirs d’avalanches de Dagobert et du Falimont. Ces travaux ont été menés en partenariat avec l’association d’insertion l’Atre de la Vallée située à Orbey. L’objectif premier étant de favoriser des plantes remarquables comme l’œillet superbe ou le lys martagon. Un dispositif de suivi de la floraison de ces espèces sera mis en place dès 2014. y.despert@parc-ballons-vosges.fr

DES DOCUMENTS D’OBJECTIFS POUR TOUS LES SITES NATURA 2000 Avec la validation en décembre 2013, du document d’objectifs du site « Massif du Grand Ventron  », c’est une concertation de 15 ans consacrée à la construction du Réseau Natura 2000 qui s’achève. Engagé dans cette démarche dès 1996 avec le site pilote « Vosges du Sud », le Parc anime aujourd’hui 20 sites Natura 2000 sur plus de 77 700 ha. Ce travail de longue haleine a privilégié écoute et concertation, en réunissant, à de nombreuses reprises, les acteurs concernés par les sites, permettant ainsi une appropriation de la démarche au fil des années. Le travail n’est pas pour autant fini. Les actions mises en œuvre doivent être poursuivies avec comme maître mot : la concertation. k.gares@parc-ballons-vosges.fr

SUIVI SCIENTIFIQUE DE LA TOURBIÈRE DE MACHAIS La Réserve naturelle de la Tourbière de Machais se situe en tête d’un bassin versant de moyenne montagne. Les expertises synthétisées montrent que le très bon état de conservation des milieux tourbeux est directement lié au fonctionnement hydrologique de l’ensemble, dont certains mécanismes ont été mis en évidence. Un ensemble de suivis concernant les flux d’eau (quantité et qualité) ont été mis en place, tel un dispositif d’enregistrement des variations de niveau d’eau. Ces actions s’inscrivent dans une logique d’observatoire sentinel du fonctionnement hydrologique des tourbières qui se poursuivra en 2014, répondant à la vocation de « laboratoire à ciel ouvert » de cette Réserve. L’étude de ces variations permettra d’approfondir les connaissances sur les rôles d’une tourbière dans la circulation de l’eau. a.badre@parc-ballons-vosges.fr

Observation de la Tourbière de Machais


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

UN SCHÉMA POUR LES PAYSAGES ET DE LA BIODIVERSITÉ DU PARC En 2013, le Parc, avec l’appui de deux bureaux d’études DAT CONSEILS et ECOLOR , a animé la construction du schéma des paysages et de la biodiversité. Ce schéma a été construit autour du concept d’éco-paysage afin de comprendre les relations entre paysages et biodiversité. Cette approche a permis de faire prendre conscience que les Hommes ont contribué à différentes formes de vie et de milieux naturels spécifiques au Parc. Elle a permis aussi de mettre en lumière les notions de trames vertes et bleues. Cette compréhension du fonctionnement des paysages permettra de mieux les gérer et d’anticiper leurs changements. La collaboration avec les intercommunalités et le dialogue entre les usagers et les gestionnaires se poursuivra en 2014 à l’échelle des 18 éco-paysages afin d’identifier des priorités et choisir les actions concrètes pour la qualité des paysages et de la nature. c.michel@parc-ballons-vosges.fr a.kleindienst@parc-ballons-vosges.fr

ÉVALUATION DE L’ÉTAT DE CONSERVATION DES HABITATS ET DES ESPÈCES DE LA RÉSERVE NATURELLE DES BALLONS COMTOIS En 2013, l’Office National des Forêts (ONF) et le Parc des Ballons des Vosges, co-gestionnaires, ont procédé à une évaluation du patrimoine naturel de la Réserve. Les forêts y apparaissent en bon état. Peu fragmentées, elles sont épargnées par les plantations d’épicéas. Les points qui peuvent être améliorés sont la présence de très gros arbres et de gros arbres morts. Les chaumes, prairies et tourbières de la Réserve apportent une diversité paysagère et biologique. Toutefois, seules les plus vastes sont en mesure d’abriter un cortège diversifié de plantes et d’animaux spécifiques. La Réserve abrite une grande biodiversité forestière de champignons, de mousses, de fougères mais aussi un grand nombre d’insectes liés au bois mort. Par contre, si le Grand Tétras est présent dans la Réserve, sa population reste très fragile. Ce diagnostic sera exploité pour construire le nouveau plan de gestion de la Réserve. s.coulette@parc-ballons-vosges.fr

Espace Natura 2000

Bloc diagramme d'une vallée

bénéficiant d'un plan de gestion

Diversifier la forêt, enlever les microboisements et gérer les lisières Réouvrir les anciens pâturages conquis par la friche

Interdire l'urbanisation lâche de fond de vallée, au contraire inciter à la densification des quartiers existants et à la création de nouveaux quartiers denses (éco-quartiers)

Enlever les microboisements de fond de vallée

Mener des opérations éco-sylvopastorales

Bande dessinée sur l'eau

ÉDITION D’UNE BANDE DESSINÉE « L’EAU SE LA RACONTE » Sur le plateau des Mille étangs, l’eau est présente partout. Le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, associé à celui du Morvan, cherche à préserver cette précieuse ressource grâce à un programme Life+ « Continuité écologique  », financé à 50% par l’Europe. Parmi les actions de sensibilisation, une bande dessinée conçue par A.DAN, illustrateur de Ternuay, a été conçue. Moules perlières, mulettes épaisses, écrevisses à pieds blancs, truites fario, chabots et lamproies de Planer témoignent de l’état de nos rivières et nous alertent sur les conséquences des activités humaines. Deux « anciens », au gré de leurs balades, échangent sur les bonnes pratiques favorables à la faune aquatique. Cette bande dessinée est valorisée par la Maison de la Nature des Vosges Saônoises dans les écoles. Son premier chapitre a également rejoint l’exposition permanente de l’Espace Nature Culture au Haut-du-Them Château-Lambert. n.vanlierde@parc-ballons-vosges.fr

15


16

ORIENTATION 2

GÉNÉRALISER DES DÉMARCHES GLOBALES D’AMÉNAGEMENT ÉCONOMES DE L’ESPACE & DES RESSOURCES

Sur les hauteurs de Gérbamont

L

ES VALLÉES ET PIÉMONTS SONT SOUMIS À UNE FORTE PRESSION URBAINE ENTRAÎNANT LA BANALISATION DES PAYSAGES ET L’ARTIFICIALISATION DES ESPACES NATURELS. LA CONSOMMATION IMPORTANTE DE L’ESPACE MENACE LE MAINTIEN DES TERRES

AGRICOLES EN FOND DE VALLÉE ET DES CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES. QUELQUES CHIFFRES CLEFS Pour favoriser la vitalité et économiser l’espace par un urbanisme durable, le Parc propose aux communes et intercommunalités une démarche d’urbanisme durable pour l’ensemble du territoire, dans le respect des enjeux de la charte. Le Parc accompagne les collectivités sur trois thèmes clés de l’aménagement du territoire : l’urbanisme réglementaire, l’urbanisme opérationnel et l’animation foncière. Paysage et urbanisme sont également indissociables : tout acte d’aménagement ayant nécessairement un impact sur le cadre de vie. Fort de son expérience, le Parc œuvre pour une approche trans-

versale de ces deux disciplines permettant de concilier les enjeux urbains, paysagers, agricoles et environnementaux. Le Réseau de territoire Paysage et Aménagement assure un lien dynamique entre le Parc et le territoire par le relais des intercommunalités. Économies d’énergie et développement des énergies renouvelables font également partie des préoccupations du Parc qui accompagnera des interventions publiques et privées dans ces domaines. Concernant les transports et les déplacements, l’objectif est de préserver la quiétude tout en permettant le développement économique local.

 7 % du territoire urbanisé dont 5% occupés par l'habitat  depuis 1950, 83 % de surfaces bâties en plus pour une augmentation de 6 % de la population (3m2 de plus chaque minute);  30 villes de plus de 2000 habitants ;  56 communes couvertes par un PLU (Plan Local d'Urbanisme) dont une dizaine compatibles avec le Grenelle ;  60 Plans d'Occupations des Sols  9 PLU suivis en 2013  9 SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) à différents stades.  8 projets pilotes accompagnés


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

ZOOMS LE GUIDE URBANISME, PREMIÈRE ÉDITION ! Guide méthodologique, ouvrage de sensibilisation, d’interpellation, le « guide urbanisme », paru en 2013, a vocation à mettre en lumière la démarche urbanisme durable élaborée et proposée par le Parc. Complémentaire de la 3ème charte du Parc (2012-2024), ce guide rappelle les principaux constats et enjeux en matière d’aménagement du territoire, et précise les moyens qui s’offrent à tous (Parc, élus, partenaires, acteurs…) pour conduire un développement équilibré et durable de nos villes et villages.

Conçu sous la forme d’un classeur, aisément actualisable, le « guide urbanisme » s’enrichira, d’années en années, d’expériences, d’outils, de références… destinés à faciliter l’émergence de projets de qualité, au service de l’aménagement du territoire, de ses paysages et de ses caractères (son identité). Quatre cent exemplaires ont été diffusés auprès des collectivités, des partenaires techniques et institutionnels ainsi que diverses structures partenaires du Parc. Une version en ligne est également disponible. j.ronchi@parc-ballons-vosges.fr

Guide urbanisme

CULTIVONS LA NATURE AU JARDIN LA PAROLE À LAURENT SEGUIN, Maire de Faucogney-et-La-Mer, Président de la communauté de communes des Mille étangs, Conseiller général de la HauteSaône, Vice-président du Parc « Le territoire du Parc est particulièrement attractif ! Son développement harmonieux passe nécessairement par des préceptes d’urbanisme durable. Le «  Guide Urbanisme  » est un authentique outil de vulgarisation et de partage d’expériences réussies, à la disposition des élus et professionnels. Il marque également la ferme volonté des instances du Parc, de se tourner vers l’avenir et de proposer des solutions concrètes à l’étalement urbain et autres conséquences d’un urbanisme aujourd’hui révolu ! »

Ce programme original vise à sensibiliser au jardinage au naturel, au respect et à l’amélioration de la biodiversité quotidienne, ainsi qu’à la qualité paysagère des aménagements. Mis en œuvre sur 2 territoires lorrains (communautés de communes des Vallons du Bouchot et du Rupt et de la Haute-Meurthe), il associe un concours « Jardins & Biodiversité » destiné aux jardiniers amateurs et un volet animation, conseil et sensibilisation des publics (ateliers, conférences, visites, expositions, projections, formations…). Initiée en mars, l’opération s’est clôturée en décembre avec la remise des prix : 7 lauréats pour 13 jardins candidats. Cette édition 2013 a bénéficié de l’appui précieux de nombreux partenaires (CAUE, FREDON, Conseil général des Vosges, associations locales…) mobilisés par

le Parc. Une approche similaire a été testée par les Parcs naturels régionaux de Lorraine et des Vosges du Nord. f.schaller@parc-ballons-vosges.fr

Jury du concours « Jardins et Biodiversité »

17


18 Projet de l'Atelier Cité Architecture pour la Filature de Ronchamp

D’AUTRES ACTIONS MENÉES EN 2013 RECONVERSION DE LA FILATURE DE RONCHAMP La communauté de communes de Rahin et Chérimont a retenu la proposition de l’Atelier Cité Architecture (Paris) pour conduire la reconversion de la Filature de Ronchamp, à l’issue d’un dialogue compétitif organisé sur proposition du Parc et avec son étroite collaboration. Le dialogue compétitif contribue à la programmation du projet et précise les conditions de sa bonne mise en œuvre, sans enfermer les candidats dans un cadre de consultation trop figé. Procédure peu commune en secteur rural, elle s’est appuyée sur les regards croisés de 3 équipes pluridisciplinaires et d’un comité de dialogue composé d’élus et de représentants institutionnels. Cette démarche a permis d’arrêter un programme d’investissements pluriannuel d’environ 4,5 millions d’euros. j.ronchi@parc-ballons-vosges.fr

DE NOUVELLES BASES DE DONNÉES AU PARC La base de données « étalement urbain » est venue compléter le centre de ressources dédié à l’urbanisme. Réalisée à partir d’orthophotographies de 1950 et 1980, elle a permis de quantifier la croissance urbaine sur le Parc depuis 60 ans, d’en apprécier la forte variabilité spatiale, et de mettre en exergue le poids de l’habitat dans la consommation totale d’espace. En se focalisant sur les bâtiments, la base de données « bâti diachronique » permet, quant à elle, d’appréhender l’évolution du tissu urbain au fil des décennies. Elle apporte ainsi un éclairage qualitatif sur le phénomène de l’étalement urbain. Enfin, la base de données « potentiels fonciers » identifie à l’échelle cadastrale les dents creuses à urbaniser. Cette base de données, en cours de constitution, pose les bases de l’observatoire du foncier et de l’animation foncière qui en découlera.

PROGRAMME ÉNERGIE - TERRITOIRE SOLIDARITÉ Le programme aborde la problématique du financement de la réhabilitation énergétique des bâtiments et de la mobilité. Il est porté par le Parc des Ballons des Vosges en partenariat avec la Fondation MACIF et l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), la Région Franche-Comté, le Conseil général des Vosges et le Commissariat à l’Aménagement du Massif des Vosges. Un premier appel à projets a été lancé en 2013. Parmi les premiers projets retenus : l’accompagnement de la Maison de l’Emploi de la Déodatie dans la création d’un guichet unique de la rénovation thermique des bâtiments sur le territoire avec la création d'un fonds de préfinancement. Autre projet : l'accompagnement de l'association "Vallée de Munster en Transition" dans la promotion de l'autostop participatif. o.thil@parc-ballons-vosges.fr

ÉCO-CONSEIL : 5 ANS DÉJÀ ! Depuis 2009, le Parc contribue à la formation de niveau « mastère spécialisé » organisée conjointement par l’association Éco-conseil et l’Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg. Il partage ainsi son expertise en matière d’urbanisme durable et de paysage avec de jeunes diplômés, ou professionnels en reconversion, qui se destinent à la conduite de projets en matière d’environnement et de développement durable. La promotion 26 (2013-2014) se clôturera par une mise en situation professionnelle accueillie notamment au sein de collectivités ou associations, dont certaines dans le Parc. En contribuant à cette formation, le Parc va ainsi à la rencontre de futurs interlocuteurs de terrain susceptibles de soutenir et de relayer ses missions. f.monin@parc-ballons-vosges.fr

l.giovannacci@parc-ballons-vosges.fr Évolution de l'emprise urbaine sur la commune de Cornimont


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

ACCOMPAGNER LA VALORISATION DES COEURS DE VILLAGE À Auxelles-haut et à Oberbruck, les projets de valorisation de cœur de village visent à redéfinir une centralité autour d’équipements publics locaux et à requalifier la place publique. Dans ce cadre, le Parc apporte expertises et conseils aux communes. À AuxellesHaut, les études  préliminaires et avant-projet ont débuté. Leurs objectifs : définir un projet d’aménagement global du centre village contribuant à l’amélioration du cadre de vie, de la sécurité et des services rendus aux habitants et en consolidant l’attractivité et la qualité de l’accueil touristique. À Oberbruck, la commune, avec l’appui du Parc, ont défini les objectifs et les priorités d’aménagements du centre bourg, notamment l’îlot mairie où le projet public devra intégrer des impératifs extérieurs à la collectivité. s.vautrin@parc-ballons-vosges.fr

LE PÔLE DE L’ÉCO-CONSTRUCTION DES VOSGES (PECV) EN ROUTE VERS LA LABELLISATION Porté par la communauté de communes de la Haute-Meurthe, ce projet de reconversion d’une filature vise à promouvoir l’éco-construction en devenant un lieu de référence réunissant des espaces de formation, des locaux d’activités, des logements, un restaurant. Projet pilote du Parc, le PECV a été retenu en 2013 par l’État pour être labellisé « ÉcoQuartier ® », label visant à valoriser des projets aboutis et qualitatifs. Sur 500 projets, 37 ont été retenus pour entrer dans le processus de labellisation et seuls 2 concernent le milieu rural. Une belle distinction, officialisée par Cécile Duflot, Ministre de la Ville, du logement et de l’égalité des territoires, qui récompense le travail accompli par les élus et l’ensemble des partenaires. Validation du label en 2015. j.ronchi@parc-ballons-vosges.fr

Vieille maison à Oberbruck

Suppression d'un microboisement gênant dans la vallée d'Esmoulières

ANIMATION DU CONTRAT POUR UN AMÉNAGEMENT DURABLE DE L’ESPACE (CADE) DES MILLE ÉTANGS Ce contrat, porté par la communauté de communes des Mille étangs (CCME), permet de soutenir la mise en œuvre d’un programme d’actions à 3 ans issu du plan de paysage intercommunal. Il a été signé en juin 2013 par l’État, la Région Franche-Comté, le Conseil général de la Haute-Saône, le Parc des Ballons des Vosges et la communauté de communes. Avec le soutien financier de la Région Franche-Comté, il a permis le recrutement d’un chargé de mission pour mettre en œuvre les actions prioritaires de gestion de l’espace et des paysages, sur un territoire particulièrement riche en patrimoines. Le CADE est aussi un outil transversal, favorisant une plus grande synergie autour de la politique paysagère et de développement local. f.schaller@parc-ballons-vosges.fr f.ortlieb@parc-ballons-vosges.fr

19


20

Navette des crêtes

ORIENTATION 3

ASSEOIR

L

E TERRITOIRE DU PARC POSSÈDE DE RÉELS ATOUTS TOURISTIQUES COMME EN ATTESTE LA NOTORIÉTÉ DU BALLON D’ALSACE, DU HOHNECK, DE LA ROUTE DES CRÊTES. AUTANT DE « PASSAGES OBLIGÉS » QUI CONCENTRENT LA MAJORITÉ DES FRÉQUENTATIONS

ET POSENT PARFOIS LA QUESTION DE LEUR PRÉSERVATION. LE MASSIF DES VOSGES EST PROPICE AUX SPORTS ET LOISIRS DE NATURE DONT LE DÉVELOPPEMENT EN TOUTES SAISONS JUSTIFIE UNE MEILLEURE ORGANISATION. CES ACTIVITÉS ET L’ATTRACTIVITÉ DU TERRITOIRE REPOSENT AUSSI SUR LA NÉCESSITÉ D’UNE VITALITÉ ÉCONOMIQUE PLUS LARGE. QUELQUES CHIFFRES CLEFS L’objectif est d’organiser la fréquentation pour éviter une pression accrue sur les milieux et les paysages sensibles et d’accompagner les projets d’aménagements. Le Parc est aussi le cadre de nombreuses activités industrielles artisanales, agricoles, sylvicoles et de services, qui assurent sa vitalité économique mais qui ont dû faire face à des mutations importantes au cours des dernières années. Ainsi, l’emploi tend à se délocaliser et se concentre dans et autour des villes aux portes du Parc, accentuant les disparités de développement entre les

versants selon leur position par rapport aux bassins d’activités. La stratégie mise en œuvre consiste, d’une part à valoriser les grandes filières plus spécifiques au territoire fondées sur des savoir faire locaux et, d’autre part à encourager le développement des circuits courts en soutenant les démarches collectives d’entreprises par filières ou inter-filières. La mise en réseau et la coordination des acteurs seront favorisées afin de veiller à la complémentarité des politiques publiques tout en renforçant l’utilisation de l’image Parc.

 3497 exploitations agricoles sur 57 924 ha  37 offices de tourisme  47 fermes auberges  14 000 entreprises  41 entreprises marquées dont 19 propriétaires de Gîtes Panda et 6 Hôtels au Naturel


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

ZOOMS LA MARQUE PARC POUR LES ACCOMPAGNATEURS EN MONTAGNE

Balade aux Hohneck

La marque Parc valorise les produits, services et savoir-faire situés sur les territoires des Parcs naturels régionaux français. En 2013, la marque «  Accueil du Parc naturel régional des Ballons des Vosges » a été attribuée à 9 nouveaux produits proposés par 5 structures professionnelles regroupant des accompagnateurs en montagne du massif des Vosges. Ces spécialistes de la montagne proposent des activités de loisirs et de découverte des Vosges par

CONCOURS DES PRAIRIES FLEURIES FRANCO-ALLEMAND Sont pris en compte : production agricole, diversité floristique, contribution à la qualité agronomique, valeur apicole et paysagère. Deux prix ont été décernés :   À Roger Trommenschlager, éleveur à Dolleren, Remise du prix à Heinrich Till par le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll

Une première. Le concours 2013 a été organisé en commun avec le Parc naturel allemand du Sud de la Forêt Noire. Un jury réunissant une douzaine d’experts en agronomie, écologie et apiculture était co-présidé par Rainer Oppermann directeur de l’Institut d’agro-écologie à Manheim, et Sylvain Plantureux, professeur d’agronomie à l’ENSAIA (École nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires) de Nancy. Le concours récompense les agriculteurs dont la parcelle présente le meilleur équilibre agri-écologique.

  À Heinrich Till, éleveur allemand près du Schluchsee. La remise des prix nationale s’est déroulée en février 2014 au Salon International de l’Agriculture. Heinrich Till y a reçu un des grands prix nationaux des mains du ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll. Une exposition photographique des portraits des lauréats 2010, 2011 et 2012 a été proposée avec le soutien de RTE (Réseau de Transport d’Electricité). Réalisée par le photographe Benoît Facchi, elle a été présentée à la Maison du Parc et a donné lieu à des balades, animations et conférence. (voir p. 25). jm.henry@parc-ballons-vosges.fr

une immersion dans le milieu naturel. Les activités sont proposées toute l’année pour tous les publics. Ces prestations favorisent les rencontres et la découverte des patrimoines du massif des Vosges. Elles s’attachent à rendre les loisirs de nature accessibles aux personnes handicapées. Enfin, les produits font la part belle à la mobilité douce, au covoiturage ou à l’utilisation des transports en commun. Certaines sorties se font même en VTT. f.bezannier@parc-ballons-vosges.fr

LA PAROLE À PIERRE GSELL, Maire de Breintenbach, Conseiller général du Haut-Rhin et Vice-Président du Parc « C’est un accueil chaleureux qui m’a été réservé lors de la signature de notre convention avec le Parc naturel allemand du sud de la Forêt Noire. Et une grande attente également quant à la poursuite de nos collaborations. Car nous pouvons nous apporter mutuellement beaucoup. En s’inspirant de nos productions, ils ont développé, au cours des 20 dernières années, une nouvelle production fromagère fermière de qualité et très diverse allant de la pâte molle au persillé. De notre côté, je crois que nous devrions étudier de près leur organisation. Une équipe à effectifs plus réduits qui initie, propose et donne son avis sur les projets ensuite mis en œuvre par les collectivités. »

21


22

D’AUTRES ACTIONS MENÉES EN 2013 L’ÉCOTOURISME DANS LE MASSIF DES VOSGES Une nouvelle journée consacrée à l’écotourisme a été organisée au Grand Ballon. Des informations sur les particularités de la flore, de l’influence du climat, des aspects pédologiques ont ponctué la randonnée. Ces échanges avec les professionnels de la montagne seront renouvelés, notamment dans le cadre de l’accompagnement du marquage Parc des accompagnateurs en montagne. De plus, le Parc des Ballons des Vosges, associé aux Vosges du Nord, anime dans le cadre du Comité interrégional du massif des Vosges, la filière écotourisme. Les 2 Parcs bénéficient d’un soutien technique et financier pour réaliser une synthèse d’études de marché sur l’écotourisme et mettre un œuvre un appel à initiatives afin de constituer une offre originale de produits de séjour écotouristiques.

Inauguration des vélos à assistance électrique de la Route des Chalots

d.tissinier@parc-ballons-vosges.fr

VÉLOS À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE POUR LA ROUTE DES CHALOTS

ITINÉRAIRE DE DÉCOUVERTE À WATTWILLER

Suite à un voyage d’études organisé par le Parc des Ballons des Vosges dans celui du Haut Jura, sur le thème de l’écomobilité touristique, l’association de la Route Touristique des Chalots a souhaité développer une nouvelle offre à vélo. Le projet, conçu en relation avec le Parc, a notamment été soutenu financièrement par les Régions Lorraine et Franche-Comté. Six vélos à assistance électrique « Moustache Bikes  », fabriqués dans les Vosges, ainsi que des vélos conventionnels et des équipements pour les enfants, sont loués depuis juillet 2013 à Plombières-les-Bains et au Val d’Ajol. Les topoguides remis aux cyclistes invitent à parcourir les routes vallonnées et à s’arrêter chez les producteurs, artisans, restaurateurs et à découvrir les richesses patrimoniales.

À la demande de la société des Grandes Sources de Wattwiller, et en partenariat avec le Club Vosgien et la Fédération Française de Sports Populaires (FFSP), le Parc a apporté son appui technique en vue de la réalisation d’un itinéraire de découverte. Un fil conducteur a été proposé et des textes ont été fournis sur la préservation de la biodiversité de la forêt située à proximité, classée Natura 2000. Des panneaux didactiques et ludiques mettent en valeur la gestion forestière, des espèces rares et menacées comme les salamandres et les chauves-souris ainsi que les caractéristiques de l’eau minérale. Parcours permanent de la FFSP, cet itinéraire de 6 et 10 km enrichi l’offre proposée aux marcheurs.

d.tissinier@parc-ballons-vosges.fr

d.tissinier@parc-ballons-vosges.fr

1 FERME / 1 RANDONNÉE Deux itinéraires de balades, à faire avant ou après le repas, sans difficulté et dont la durée n’excède pas une heure, ont été conçus par le Parc des Ballons des Vosges autour des fermes auberges du Lochberg et du Gresson dans la Vallée de la Doller. Ces balades mettent en valeur les points de vue, les curiosités naturelles et culturelles


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

du secteur et évoquent l’activité agricole. Les deux dépliants (également téléchargeables sur le site du Parc) proposent des informations sur la ferme, le troupeau, ses productions et ses spécialités culinaires. D’autres itinéraires verront le jour en 2014. Ces balades sont proposées en partenariat avec l’Association des fermes auberges du Haut-Rhin, l’Agence de développement touristique de Haute Alsace et le Club Vosgien.

Signature de la convention par Pierre Gsell et Hannelore Reinbold-Mensch du Naturpark Südschwarzwald

Jm.henry@parc-ballons-vosges.fr

DOSSIERS D’AMÉLIORATION PASTORALE Depuis 10 ans, un protocole a été établi pour le montage des dossiers d’amélioration pastorale en vallées vosgiennes haut-rhinoises. Ils permettent aux maîtres d’ouvrage de bénéficier des aides financières de l’État et des collectivités territoriales pour la rénovation d’anciens terrains agricoles enfrichés ou boisés. Soixantedouze dossiers ont été montés durant cette période. En 2013, une douzaine de nouveaux projets ont été étudiés sur près de 50 hectares. À partir des visites de terrain en commun avec le maître d’ouvrage et l’agriculteur, le Parc et la Chambre d’Agriculture élaborent le projet, tant sur le volet agronomique qu’environnemental. jm.henry@parc-ballons-vosges.fr

SIGNATURE D’UNE CONVENTION DE PARTENARIAT AVEC LE NATURPARK SÜDSCHWARZWALD Le Parc des Ballons des Vosges et celui de la Forêt Noire du Sud ont passé une convention autour d’un programme d’échanges et de coopération. Il portera sur l’agriculture (races locales, circuits courts, fermes-auberges, marchés franco-allemand), sur le tourisme (circuits de randonnée, circuits à vélo) sur l’environnement et la communication (informations réciproques dans leurs espaces publics). Cette convention a été signée en juin à Kirchzarten, par les deux vice-présidents, Pierre Gsell pour le Parc des Ballons des Vosges et Hannelore Reinbold-Mensch pour le Naturpark Südschwarzwald.

Des actions communes avaient déjà été organisées  : marchés de producteurs, visite des éleveurs de vosgiennes chez leurs collègues éleveurs de Hinterwälder et concours des prairies fleuries, organisé avec un jury commun (voir p.21). jm.henry@parc-ballons-vosges.fr

NAVETTE DES CRÊTES NOUVELLE FORMULE La navette des crêtes est une offre de découverte du massif des Vosges. Elle s’inscrit ainsi dans un objectif de mobilité durable, d’éco-mobilité et de réduction des nuisances de la circulation automobile sur la crête et dans les vallées. En 2013, la navette a circulé 10 jours (les dimanches et jours fériés du 7 juillet au 1er septembre) et a réalisé 6 638 voyages. Elle s’est enrichie de deux nouveautés :

ECOOPARC, ÉMERGENCE D’UN PÔLE DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE L’année 2013 a permis d’expérimenter le projet de « pôle de coopération économique ecOOparc » sur le versant haut-rhinois du Parc. Ce projet est porté avec la coopérative Cooproduction. Il vise à maintenir et créer de l’emploi en favorisant la coopération économique entre des entreprises « responsables » et des structures de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), dans une dynamique de développement local et soutenable.

  Les offices de tourisme ont associé à

EcOOparc se reconnait dans les « Pôles Territoriaux de Coopération Economique » et mobilise à ses côtés une trentaine d’organismes partenaires. Une vingtaine d’entreprises et structures de l’ESS sont d’ores et déjà désireuses de s’engager. EcOOparc pourrait se développer dès 2014 sur les versants lorrains et francs-comtois.

leurs liaisons des balades autour de la randonnée pédestre ou en vélo.

http://ecooparc.com d.riviere@parc-ballons-vosges.fr

  L’offre de transport s’est organisée autour d’une desserte le matin et en fin de journée depuis les vallées jusqu’à la crête (arrivée vers 9h30 et départ à 17h). Une autre desserte cadencée à la ½ heure sur la crête a permis aux usagers de se déplacer du col des Bagenelles au Viel-Armand. Les territoires desservis participent techniquement et financièrement à la mise en place de cette offre nouvelle. Une convention sur 3 ans (2013-2015) entre tous les partenaires encadre ce dispositif. f.bezannier@parc-ballons-vosges.fr

La Navette des crêtes équipée de porte-vélos

23


24 Animation autour de l'eau

ORIENTATION 4

RENFORCER LE SENTIMENT D’APPARTENANCE AU TERRITOIRE

A

U COURS DES DERNIÈRES ANNÉES, LE TERRITOIRE DU PARC A VÉCU DES ÉVOLUTIONS ÉCONOMIQUES, SOCIALES ET INSTITUTIONNELLES IMPORTANTES. PAR AILLEURS, CE TERRITOIRE A TOUJOURS BÉNÉFICIÉ D’UNE FORTE PRÉSENCE ASSOCIATIVE ESTIMÉE À UN MILLIER

D’ASSOCIATIONS AYANT UN OBJET EN LIEN AVEC LES THÉMATIQUES DU PARC. QUELQUES CHIFFRES CLEFS Pour renforcer le sentiment d’appropriation de ce territoire labellisé, autour d’intérêts communs, le Parc souhaite dans le cadre de sa troisième charte :   Améliorer la connaissance de ses patrimoines, de ses richesses, mais aussi de ses enjeux par des stratégies adaptées aux différents publics : partenaires, élus, habitants et visiteurs.   Contribuer à modifier les comportements dans une démarche éco-responsable.   Favoriser les échanges et la créativité.   Imaginer de nouvelles formes d’intervention plus en phase avec les réalités sociales vécues par les habitants, dont les plus vulnérables.

 Développer la dimension collective tant par les acteurs institutionnels que par les habitants.

 16 000 visiteurs dans les maisons de Par cet points d’accueil

  Accompagner des porteurs de projets du territoire et impliquer les jeunes en les mobilisant localement.

 28 expositions itinérantes

Il s’agira donc d’approfondir et de diffuser la connaissance des patrimoines et des enjeux du territoire avec des outils permettant de faciliter et éclairer la prise de décision, de favoriser la diversité culturelle, de renforcer les liens et la solidarité entre les habitants.

 70 000 calendriers diffusés (15 000 téléchargements)  14 lauréats à l’appel à projet pédagogique fédérateur 2013  960 participants à l’événement Ballons en balades  2 vidéos sur le patrimoine culturel immatériel  2 artistes en résidence


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013 Calendrier 2013

ZOOMS À LA RENCONTRE DES HABITANTS ET DES VISITEURS Pour mener à bien ses missions d’information et de sensibilisation des publics, le Parc des Ballons des Vosges s’appuie sur 2 maisons de Parc situées à Munster et dans le hameau de Château-Lambert sur la commune du Haut-du-Them. Ouvertes toute l’année en accès libre, elles ont accueilli en 2013 près de 12 000 visiteurs auxquels il faut ajouter les 4 000 visiteurs du point d ’accueil du Grand Ballon en juillet et en août. Deux grandes expositions temporaires « Prairies fleuries. Des hommes, de l’herbe et des fleurs » ainsi que « L’eau, une ressource vitale » ont permis

de propose différents événements pour le grand public sous forme d’ateliers, de balades, de rallyes ou encore de conférences. D’autres actions ont permis d’assurer une présence sur le territoire.   Vingt expositions itinérantes sur des thèmes variés ont été prêtées gratuitement à 59 reprises dans 44 lieux différents.   Une exposition permanente, a été inaugurée au Ballon d’Alsace.   Enfin, le Parc a diffusé son calendrier annuel édité à 70 000 exemplaires (plus 14 000 téléchargements sur internet) qui propose près de 500 sorties.

Le site internet a attiré quant à lui 47 500 visiteurs uniques dont 11% de connexion web mobile (tablettes, smartphones). i.colin@parc-ballons-vosges.fr

« MON VILLAGE ET L’ARTISTE »  Exposition « Codes Sources » de Brice Maire à Cornimont

LA PAROLE À CHRISTINE LHEUREUX, Conseillère régionale de Lorraine et Vice-présidente du Parc « Les maisons de Parc donnent des clés de compréhension aux visiteurs et aux habitants. Ils leur permettent d’ouvrir leurs regards aux richesses, aux fragilités du territoire. De s’y intéresser pour, peut-être, mieux les préserver ou les valoriser. Tous les patrimoines, tous les secteurs du territoire y sont présentés avec égalité. Grâce aux expositions temporaires et à leurs animations, ce sont des lieux vivants dont on peut pousser la porte plusieurs fois par an pour découvrir mais aussi débattre et s’exprimer. Ils doivent être au plus près des habitants. »

Ce nouveau dispositif, sous forme de résidence d’artiste, vise à favoriser l’échange entre les habitants avec un regard nouveau sur leurs lieux de vie. Deux communes ont été sélectionnées pour leurs motivations. Cornimont a accueilli Brice Maire, artiste multimédia, sur le thème « Sources ». À La Grande Fosse, c'est Alice Ferré, artiste plasticienne vidéaste, qui a travaillé sur une «  Radioscopie d’un village néo-rural de moyenne montagne à l’aube du XXI e siècle  ». Ces communes ont hébergé pour une période de 2 à 3 mois les artistes professionnels sélectionnés sur projet. Invités à habiter et travailler au milieu des habitants, chacun a présenté une création à l’issue de sa résidence.

Nourris de leurs rencontres avec les habitants, ils ont proposé un regard artistique dans la continuité de leur propre recherche personnelle. Les communes ont ainsi créé l’événement et favorisé la rencontre et l’échange. Le Parc a versé une bourse de 5000 € à chaque artiste et assuré la médiation pour que chacun comprenne le travail en cours et l’œuvre finale. Un élu référent a accompagné l’artiste dans la découverte du village, de ses richesses, de ses habitants. Un carnet témoin est consultable sur le site du Parc  : issuu.com/ parcdesballons/docs/carnet_de_ voyage_# v.jost@parc-ballons-vosges.fr

25


26

D’AUTRES ACTIONS MENÉES EN 2013 « BALLONS EN BALADES » Les 14, 15, 21 et 22 septembre, plus de 950 personnes étaient au rendez-vous des 16 balades et 35 départs concoctés par différents acteurs et coordonnés par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges. Cette manifestation est le fruit d’un appel à projets qui a mobilisé 14 organisateurs : collectivités, offices de tourisme, associations, artistes. Le fil conducteur du programme : la découverte, tout en douceur, des richesses et des patrimoines. Les balades ont été l’occasion de découvertes et de rencontres conviviales, guidées par un accompagnateur en montagne, une troupe de théâtre, un artiste ténor, ou encore ponctuées d’ateliers de visites. Elles ont permis également d’expérimenter des projets dont certains sont reconduits en 2014. Un carnet restituant les temps forts a été diffusé aux partenaires. Un diaporama souvenir est accessible sur le site du Parc : www.parc-ballons-vosges.fr/ archives_2013 v.jost@parc-ballons-vosges.fr Balade aux Trois-Épis

SALON INTERNATIONAL DU TOURISME ET DES VOYAGES DE COLMAR

Nouvelle exposition pour les sommets des Vosges

EXPOSITIONS « RENCONTRES AU SOMMET » C’est dans le nouveau bâtiment des démineurs du Ballon d’Alsace que la première version de l’exposition «  Rencontres au sommet  » a pris place en février 2013. Conçue en partenariat avec le syndicat mixte interdépartemental du Ballon d’Alsace, cette exposition s’est construite autour de six thèmes présentant le site du Ballon d’Alsace, la vie dans les vallées, la réserve naturelle des Ballons Comtois, les Hautes-Vosges, le Parc des Ballons des Vosges et les activités de pleines natures. Ces 3 derniers thèmes seront communs aux futures éditions qui prendront place sur les autres sommets. À commencer par la station du Lac Blanc dès 2014. À noter que chaque panneau est l’occasion de présenter une idée de balade.

Du 8 au 11 novembre, le Parc des Ballons des Vosges a participé au « Salon International du Tourisme et des Voyages » de Colmar qui a accueilli près de 31 000 visiteurs. Une action du comité de promotion du Massif des Vosges qui a permis de mettre en avant les acteurs regroupés dans un espace différencié. C’est sur un stand, partagé avec le Parc des Vosges du Nord, que le Parc des Ballons des Vosges a présenté les richesses patrimoniales de son territoire et ses activités en matière d’écotourisme. Au programme : randonnées, sports de pleine nature, navette des crêtes, hébergements labellisés ou encore vélos électriques. Un jeu-concours organisé par les 2 Parcs naturels régionaux ont fait gagner livres et séjours dans des Hôtels au Naturel. i.colin@parc-ballons-vosges.fr

f.bezannier@parc-ballons-vosges.fr i.colin@parc-ballons-vosges.fr

Jeux concours des PNR des Vosges du Nord et Ballons des Vosges


RAPPORT D'ACTIVITÉ 2013

LES JOURNÉES DES ÉLUS

Extrait du film sur la méthode délibérative menée pour le Patrimoine Culturel Immatériel

APPEL À PROJETS PÉDAGOGIQUE FÉDÉRATEUR « LE PARC UN ESPACE DE VIES HABITANTS, HABITATS, HABITER…». Ce dispositif est destiné à accompagner des projets impliquant des enfants entre 6 et 18 ans. Il a remporté un beau succès auprès des porteurs de projets. Ces derniers sont accompagnés par les associations partenaires EEDD (Éducation à l’environnement pour un Développement Durable). Quatorze lauréats ont été sélectionnés avec une aide allant jusqu’à 3 000 € par projets :

  D  es écoles primaires : Réseau Thur   D  es collèges : Champagney, SaintDié-des-Vosges, Ribeauvillé, La Bresse, Thann

  D  es lycées : Munster   D  es associations : Les jardins en Terrasse à Plombières-les-Bains, l’association un jardin passionnément à Sainte-Croix-aux-Mines, l’association CirkoMarkstein

  D  es communes : Fougerolles, Le Valtin et la communauté de communes des Mille étangs. a.bougel@parc-ballons-vosges.fr

LE PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN IMAGES Le Parc a proposé des actions de sensibilisation sur les usages modernes de la traction animale. Cette pratique a été retenue par le jury citoyen de la Déodatie comme participant au patrimoine culturel immatériel (PCI). Les actions ont été menées en partenariat avec les communes de Mandray et de Ribeauvillé, des professionnels de la traction animale, l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation, des centres de formation et des associations locales. Une brochure et des vidéos ont permis de poursuivre la journée de démonstration organisée à Mandray. Pour découvrir et transférer la méthode délibérative sur le PCI expérimentée dans les Pays des Vosges saônoises et de la Déodatie, le Parc et ses partenaires ont réalisé une vidéo mêlant dessins au trait et personnages animés.

Les journées des élus permettent d’explorer des sujets nouveaux, de transférer des expériences et de renforcer les liens avec les délégués des collectivités adhérentes. Au printemps 2013, la journée sur les « plantes invasives le long des cours d’eau » a rassemblé 70 élus et techniciens au Val d’Ajol et à Fougerolles. À l’automne, 70 personnes étaient également présentes sur le site de Tellure à SainteMarie-aux-Mines pour traiter de la «  place du petit éolien dans le mix énergétique local ». www.parc-ballons-vosges.fr/comprendre_parc/ a.kliendienst@parc-ballons-vosges.fr

LES RENCONTRES DES VILLES ET AGGLOMÉRATIONS AUX PORTES DU PARC

www.parc-ballons-vosges.fr/publications_parc/video_pci

Les 7 villes et communautés d’agglomérations-portes du Parc se sont rencontrées à Saint-Dié-des-Vosges en avril 2013. L’objectif était double : mieux se connaître pour travailler en réseau et découvrir la ville de SaintDié-des-Vosges sous l’angle touristique et du développement durable. Six axes de travail ont été proposés pour les années à venir dans l’objectif de renforcer concrètement les liens entre les habitants et les visiteurs des villes-portes et du Parc. La présence du Parc au salon international du tourisme de Colmar en novembre et à la foire de Lure en septembre ainsi que les balades de « Ballons en balade » à Luxeuil-les-Bains et Belfort en sont de bonnes illustrations.

m.doyen@parc-ballons-vosges.fr

a.kliendienst@parc-ballons-vosges.fr

www.parc-ballons-vosges.fr/publications_parc/traction_animale.

27


1, cour de l’Abbaye

68140 Munster

Tél. 03 89 77 90 20

Fax. 03 89 77 90 34

info@parc-ballons-vosges.fr

www.parc-ballons-vosges.fr

Coordination rédaction :

Pôle communication du Parc mai 2014

LES ACTIONS DU PARC BÉNÉFICIENT DU SOUTIEN DE SES COMMUNES, DE SES COMMUNAUTÉS DE COMMUNES ET DE :

UNION EUROPÉENNE

Design : jean-w.fr — Imprimé par l’Imprimerie Mack à Meyenheim, labellisé Imprim’vert, sur papier recyclé. — Crédit Photos : Denis Bringard - CINE du Rotenbach - Benoît Facchi – Pascal Ertlé – IGN – Kevan - Lampertheim - Les Itinéraires – Jacques Martin – Vincent Munier – PNRBV (Isabelle Colin, Yannick Despert, Laurent Domergue, Brigitte Herbertz, Claude Michel, Jérémy Ronchi, Frédéric Schaller, Sabine Vautrin) – Nicolas Waltefaugle – Franck Boston + Unclesam (Fotolia.com)

PARC NATUREL RÉGIONAL DES BALLONS DES VOSGES


Le rapport d'activités 2013