Page 1

Concerts / Musique / Agenda / Actus / Culture 1SP-PJʼn?LQCRJC*MGPCRk+CLQSCJ%023'2 Avril 2014 # 12

FACE A

Soirée anniversaire BC.?NGCP4GLWJC

© Mark Maggiori

PA PIER VI NYLE

Brigitte

40'*1#0'2±'*&'.&-. J’ai relu il y a peu le numéro Uno, Ze feurst, comme ils disent à Londres, le #1 de Papier Vinyle (vous pouvez aussi sur issuu.com, cherchez “ papier vinyle ” !) on avait choisi Némir en Une, de passage pour le Festival Hip hop. En préparant celui-ci, je me suis dit : « dis donc, ils ne seraient pas plutôt hip hop ces mois d’avril ? Le printemps aurait-il des effets de montée sur la sève de ces jeunes rappeurs ? ». J’eus la puce à l’oreille rien qu’en constatant que le festival hip hop d’Orléans remettait le couvert. Mais avec ses pollens, le vent sema quelques indices de plus : Brigitte qui s’entête à hanter les cuirs de Ma Benz, ou encore la rencontre avec Scoop & J.Keuz, les uniques sélectionnés de la région Centre aux Inouïs du Printemps et les premiers depuis longtemps, catégorie “ hip hop ” bien sûr. Aussi Stig qui les accompagne et viendra fêter notre anniversaire le 12 avril. La Birthday Retro de Victor Jorge, la bonne base hip hop de “ Up, Bustle & Out ” me mit sur la piste. Et enfin ce gigantesque concert de Dan Le Sac Vs Scroobius Pip qui résonne encore dans ma tête… Tout porte à croire que le printemps fait bourgeonner le hip hop sur toutes les branches ! Cependant le printemps annonce aussi (bah oui y’a pas que le hip hop dans la vie) la floraison d'un tas de belles

En concert à l'Astrolabe le 16 avril plantes dans un tas de beaux jardins, on peut nommer la venue façon évènement de Plaza Francia (Ringer/Müller/ Makaroff), la fraîcheur de deux Liz pour le prix d’une ! Une nouvelle visite de Giedré, des p’tits anus avec les doigts. Et j’en passe ! Il y a tout dedans ! Et ceux qui en douteraient sont ceux qui ont eu une info et l’ont gardée pour eux ! Une seule adresse à vous rappeler : papiervinyle@gmail.com. Je me permets un focus exceptionnel sur la soirée du 12 avril prochain, pour notre anniversaire (eh oui vous n’y échapperez pas !) : nous accueillerons Selenian, jeune groupe valenciennois repéré lors des Inrocks Lab, Emma Double Té Hache, artiste prometteur de Montpellier, les Vendômois de Ropoporose, que l’on connaît bien ici, et Stig, ce bon Dj hip hop. Alors à vos agendas, à vos stylo-4-couleurs, cliquez le bouton rouge, et marquez de plusieurs traits, en soulignant ou en entourant à votre convenance cette fameuse date qui promet un déluge de délicieux moments ! Oui, c’était notre anniversaire en mars, mais là on est en avril, donc c’est passé ! En tout cas après ce Pv’s Birthday Party : objectif deuxième anniversaire ! Comme les copines du Chouette Studio, (clin d’œil !) qui l’ont fêté il y a quelques jours. http://www.chouettestudio.fr. 2ème année nous voilà !


-2-


#12 Face A

1-++'0#

N 

â—?

PGEGRRC %?@@W7MSLE?LB-RFCPQLGK?JQ En concert à l’Astrolabe

N 

â—?

*GX4?L"CSO *GX!FCPF?J En concert Ă St Jean de la Ruelle Focus sorties CD Kelis, Food Paolo Nutini, Caustic Love

N 

â—?

.TQ GPRFB?W.?PRW #KK?"MS@JC2ʼn&?AFC 1CJCLG?L 0MNMNMPMQC 1RGE En concert à l'Astroclub

N 

â—?

*?QRTCLSC &?I?LM +?PKMSX%?PBCL ,M1GLE ,MRFGLE En concert au Foyer rural de Tigy +CB (MLU?WLC 7MEEWMLC  CFGLB2FC5?JJ En concert Ă l'Astroclub

N 

â—?

.J?X?$P?LAG? En concert à l’Astrolabe +GLLGCQ 7CJ$MV En concert au 108 %GCBPʼn En concert à l’Astrolabe

N  â—?

GPRFB?WPCRPM The Breeze Was Mellow, Up, Bustle & Out *?BʼnAMSTCPRCBSKMGQ Feu ! Chatterton

N  â—?

.?EC#VGQR?LRC En soutien aux intermittents

N  â—?

Agenda des concerts Adresses utiles

0ĝ"!2'-, Papier Vinyle est une publication des Éditions la Porte du 3ème (!EURL au capital de 4000!₏ - n° SIRET 792 211 559 00010 - RCS OrlÊans!!) / 2 rue Xaintrailles 45000 OrlÊans / Directeur de publication - rÊdaction : Fabien GrÊgoire (!aka Tifa!) / Conception graphique!! : Marine Delgove : marinedelgove@hotmail.fr / Remerciements à Marine Delgove, Guillaume Coquand, Camille Margan, ClÊmence Garcia, Victor Jorge, Isabelle Vallet, Anaïs Gennesson, Amandine Porcu, Benoit Fromentin, Gilles Rion / ImprimÊ en France par RotoCentre OrlÊanais / 8000 exemplaires / DÊpôt lÊgal à parution n°12 Avril 2014 / Éditions la Porte du 3ème n’est pas responsable d’erreurs ou d’omissions / ŠPapier Vinyle est une marque dÊposÊe, toute reproduction intÊgrale ou partielle, quelle qu’en soit la forme, est interdite. Pour nous contacter : papiervinyle@gmail.com / 06 47 28 04 36 -3-


0'%'22#Ă™%

77-3,%-2&#01,'+*1 ///////////////////////////////////////////////////

*CQHMWCSQCQDJ?K@MW?LRCQ

Et flamboyante soirĂŠe, l’Astrolabe accueille 3 personnalitĂŠs au caractère bien trempĂŠ. 3 nanas qui bousculent toutes les conventions qu’elles trouvent sans jamais tomber dans l’excès absurde, juste la bonne dose d’excentrisme et de provoc’. La première, celle qui ouvrira la soirĂŠe, se distingue assez directement par le look qu’elle nous jette Ă la tronche : une ĂŠpaisse chevelure rouge vif entremĂŞlĂŠe de papillons, rubans, perles ou plumes et plus gĂŠnĂŠralement d'objets colorĂŠs en tout genre. Et tout le reste de l’anglaise reste accordĂŠ Ă  cela, un poil burlesque, Ă  mi-chemin entre le carnaval de Rio et la mouvance kawaĂŻ de Tokyo. Mais passons, au-delĂ  de ça qui est Gabby Young ? Parce que sous les plumes il y a une voix, et pas moche en plus ! Si on visite la petite boĂŽte Ă  remonter le temps on apprend que la dĂŠcouverte de Je Buckley et des classiques du jazz vont lui faire “ oublier â€? le chant lyrique auquel elle se prĂŠdestinait et va prendre un autre chemin, ses bagages sous le bras. Le chemin s’est pourtant montrĂŠ particulièrement dur avec elle. Elle doit Ă  22 ans vaincre un cancer de la thyroĂŻde. Durant sa longue convalescence, elle ĂŠcrit ses premières mĂŠlodies. Son inspiration se nourrit de ses ĂŠmotions, cette sincĂŠritĂŠ rayonne dans son Ĺ“uvre, tour Ă  tour envoĂťtante, exaltĂŠe et joyeuse. Des chansons qu’elle nous livre tel un hymne Ă  la vie. ÂŤ Loin de m’aiger, j’ai vĂŠcu cette ĂŠpreuve comme une bĂŠnĂŠdiction Âť. Puis la rencontre avec ses Autres Animaux mène son inspiration dans une grande fĂŞte foraine oĂš d’intimes cabinets de curiositĂŠs en montagnes russes festives et vertigineuses, on croise folk, swing, jazz, pop, musique balkanique, soutenus par sa superbe voix, la presse anglaise surnomme cela très vite “ circus swing â€?. Un album voit le jour en 2010, We’re all in together, un deuxième fin 2012, The band called out for more, très bien accueillis par la critique et le public ! Ă€ noter que Gabby Young prĂŠsentera sa formule “ trio â€?, violon-clavierguitare et voix.

Les deuxième et troisième flamboyantes de cette soirĂŠe sont un duo, que l’on connait bien pour les titres, Oh la la, ou Coeur de chewing gum; mais aussi Battez vous et la reprise de Ma Benz qui les firent sortir du lot. Le duo Brigitte est nĂŠ d’une brune et d’une blonde, respectivement Sylvie Hoarau et AurĂŠlie Saada, sur les cendres de leurs projets solos. La lĂŠgende raconte qu’elles auraient partagĂŠ leurs premiers ĂŠmois Rue des Rosiers dans un resto de Falafel, le meilleur de Paris dit-on, lors d’une demande en mariage de l’une Ă l’autre, le restaurant taira la suite‌ Depuis, avec quatre mains, un ordinateur, une vieille guitare de 58 et une folk de 49, un tambourin, deux bouches et des enfants qui courent partout, des robes Ă  paillettes, du rĂŠtro, des colliers Ă  tĂŞtes et des lunettes, du Marilyn Monroe, du hip hop et l’esprit de Abba, elles font des chansons avec tout ça ! Tout d’abord timides, elles postent des chansons sur Myspace, collaborent Ă  des BO de courtsmĂŠtrages, puis de longs-mĂŠtrages, notamment Thelma, Louise et Chantal, et donc les connaissances s’Êtoent ! AnaĂŻs, Keren Ann etc. Une nouvelle page s’Êcrit lorsqu’à la demande du festival Eros Ă  Paris, elles dĂŠcident, les futĂŠes, de reprendre Ma Benz de NTM. C’est culottĂŠ et ça paye ! Joey Starr reconnait un talent dans ce covering et les clindĹ“ille (du verbe clindĹ“iller, 1er groupe, transitif) lors d’interviews. Donc buzz ! Le train est parti, la machine est lancĂŠe. Hop : Radio FIP balance le titre. Hop : MTV suit le mouvement en vidĂŠo et Nagui les invite Ă  Taratata, paf ! Puis album chez 3ème Bureau (c/o Wagram) Et vous, tu m’aimes?, tournĂŠes et tuttiquanti. Jusqu’à 2012 : Victoire RĂŠvĂŠlation Scène. Le single Battez-vous inonde les ondes (c’est nul comme formule mais je garde !), la presse s’empresse de relayer (oui, je persiste !), l’album se classe direct Ă  la tĂŞte du top Itunes, et plus tard couronnĂŠ “ de platine â€? ! Qui donc ne serait pas sĂŠduit par ce duo de jolies nanas et par leur pop dĂŠcalĂŠe nĂŠo-hippie-trasho-sensuelle, leur western-woodstock-hip-hop Ă 

-4-

paillettes, teintĂŠe par un disco hypnotique et langoureux. Brigitte, c’est toutes les “ Brigitte â€? de la terre, enfin presque, Lahaie, Bardot, Fontaine, ou Nielsen (une pote de Stallone) et toutes celles qui auraient du s’appeler Brigitte ! Leur dernière mouture en date Encore se compose d’exquises reprises, 10 en tout, sublimant la diversitĂŠ jusqu’à l’improblable : The Bay de Metronomy ou NoĂŤl Blanc, en passant par Johnny, Allumez le Feu, et un titre inĂŠdit La Poudrière. Je note aussi Ne me laisse pas l’aimer, de Bardot, qui ressemble beaucoup, en plus accoustique, Ă  celle de nos talentueux Perox. Ceux-lĂ  ont dĂť cueillir les mĂŞmes fruits de la chansons. Un chouette deuxième opus, et mĂŞme si je ne me lasse pas de leur talent d’adaptation et de remodelage, j’ai, perso, hâte de voir un deuxième album de crĂŠations “ pures â€?, et j’ajoute que c’est vraiment bon et que ça a du bon, les falafels !

%#,"

BRIGITTE / GABBY YOUNG & OTHERS ANIMALS +CPAPCBG?TPGJ F 120-* #  ÝĨ Gabby Young


*'84,"#3/ *'8!&#0&* ////////////////////////////////////////////////////////////////////// Ă€ Saint Jean de la Ruelle une soirĂŠe “ Lizienne â€? se prĂŠpare et risque fort de donner un grand coup de pied aux fesses Ă la chanson française trop sage.

car elle marie à merveille ses mÊlodies à des textes d’une grande justesse, et un peu de rock : voilà ce qui fait le caractère du son de Liz Van Deuq. Et que d’actualitÊs pour la chanteuse, des dates qui s’enchainent, un album tout frais et une sÊlection au Radio Crochet France Inter, parmi les 14 derniers sur‌ 5000 candidats. Un talent reconnu et une prÊsence scÊnique indÊniable, seule au piano comme en trio (ce qui sera le cas lors de cette date), formÊe par plus d’une centaine de concerts, d’envolÊes folles au clavier, d’Êchanges sincères avec le public, de douceur extravagante et de bons moments.

Liz Van Deuq vient de la Nièvre, qu’elle met à l’honneur dans sa chanson Never with an S. PassÊe par le conservatoire classique, le QuÊbec oÚ elle a tournÊ, elle donne de la fraÎcheur à la chanson française avec une Ênergie immense. (On vous en parlait le mois dernier, en Feedback) Beaucoup d’humour et une dose d’Êmotion dans le verbe,

Liz Cherhal suivra Liz Van Deuq. Une autre bête forgÊe par la scène depuis plus de 10 ans, d’abord à travers le groupe Uztagote, avec qui elle Êcume près de 200 scènes, puis en projet solo. Il y a d’abord eu le spectacle Une mÊlodie à deux balles c’est deux fois plus de chance de vous en coller une dans la tête, un maxi puis Il est arrivÊ quelque chose en 2010. C’est cette tournÊe qui a jouÊ durant une annÊe les titres de l’album du même nom sorti en 2011 et qui a façonnÊ ce disque. Liz Cherhal chante l’amour furieux ou la vie pas toujours rose, valsant entre cruautÊ et drôlerie avec fougue. Le texte est donc remarquable, tout comme la mÊlodie, prÊsente et entêtante. Liz Cherhal vous prend, vous secoue avec sa musique et ne vous lâche pas, Il est arrivÊ quelque chose est un moment riche en Êmotions extrêmes. On vous aura prÊvenu ! (Camille Margan)

%#," ŠRonan LanoÍ

LIZ CHERHAL / LIZ VAN DEUQ 4CLBPCBG?TPGJ F 1?JJC CPL?PB+GJJGML  1R(C?LBCJ?0SCJJC  ÝĨ

Liz Cherhal

$-!311-02'#1!" ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// )CJGQ Food

,GLH?2SLCQ 1MPRGCJC?TPGJ En ce joli moi d’avril, Kelis revient avec un 6ème et peut-ĂŞtre-dernier-mais-on-espère-que-non album. On se rappelle forcĂŠment de la tuerie qu’Êtait Tasty, r'n'b un peu dirty fait de tubes comme Milkshake et Millionnaire, et moins des flops Ă tendance ĂŠlectro qui ont suivi. Tant mieux. Kelis, Ă  travers Food, renoue avec les titres qui font rĂŠfĂŠrence Ă  la boue mais aussi avec ses racines r'n'b soul qui mettent en valeur son grain de voix complètement fou. Jerk Ribs le premier single pousse au dandinement et donne envie de courir se procurer l’album pour voir s’il est aussi prometteur. Vu le tournant qu’a pris la chanteuse, ses dernières performances “ live â€? ainsi que la prĂŠsence de Dave Sitek de TV on the Radio comme producteur, il devrait ! (Camille Margan)

.?MJM,SRGLG Caustic love

RJ?LRGA0CAMPBQ 1MPRGCJC?TPGJ Paolo Nutini a 27 ans, n’est pas italien mais ĂŠcossais, fait de la pop avec des accents de folk et de soul, et sort ce mois-ci son (dĂŠjĂ ) 3ème album. Caustic Love, tout un programme. Quelques semaines que l’on a aperçu la bĂŞte, entre lives issus de sessions acoustiques dont une Ă  Abbey Road (oui, c’est classe) et un premier clip du très chouette Scream. Compte-tenu de ce que l’on peut ĂŠcouter on en conclut que c’est peut-ĂŞtre un peu moins pop mais toujours d’une grande eďŹƒcacitĂŠ. Sa voix qui oscille entre rugissement et miaulement, certainement Ă  renfort d’un peu de scotch de chez lui, sur des mĂŠlodies entĂŞtantes nous fait vibrer, danser, frissonner : c’est l’essentiel. (Camille Margan)

-5-


présente :

GROUPE RÉDACTIONNEL ASSOCIATIF DE MUSIQUES ACTUELLES

PV’S BIRTHDAY PARTY SOIRÉE DE SOUTIEN À PAPIER VINYLE

EMMA DOUBLE TÉ HACHE + SELENIAN ROPOPOROSE + STIG AVEC LES EXPOS DE CAMILLE MAÄR ET DE LA FEMME À BARBE ASTROCLUB 20H30 LE 12 AVRIL 2014 PARTICIPATION LIBRE

PA PIER VI NYLE

-6-


Š Alex Woz

Selenian

#++"-3 *#2ĝ&!&#Ù1#*#,',Ù0-.-.-0-1#Ù12'%//////////////////////////////////// .TQ GPRFB?W.?PRW BCQAMLACPRQCRBCQNFMRMQ

VoilĂ donc un an tout pile que Papier Vinyle sort des rotatives chaque mois, et pour fĂŞter cela l’asso Grama’phone, Papier Vinyle et l’Astrolabe vous invitent Ă  cette belle soirĂŠe dĂŠdiĂŠe Ă  l’anniversaire de la gazette, au lancement de l’association Grama’phone, Ă  tous nos partenaires et avant tout aux nombreux lecteurs qui nous rejoignent chaque mois. Le 12 avril prochain, le Club de l’Astrolabe accueillera donc 3 groupes et un set Dj, une petite expo photo, et quelques surprises. L’entrĂŠe y sera totalement gratuite, en libre participation, visant Ă  soutenir la gazette. Les artistes invitĂŠs ce prochain 12 avril sont des groupes pour lesquels Papier Vinyle avait dĂŠjĂ  montrĂŠ de l’intĂŠrĂŞt dans ses pages DĂŠcouvertes : Ropoporose en avril 2013, Selenian en dĂŠcembre dernier et Emma Double TĂŠ Hache dans le numĂŠro de mars. Comme Papier Vinyle se doit de faire une belle fĂŞte, nous aurons l’occasion, Ă  cĂ´tĂŠ des concerts, de flâner devant la très jolie exposition photographie de Camille Maär, DĂŠtails, qui se tiendra aussi Ă  la Galerie Quai 56 lors de SacrĂŠ-Profane (on aura l’occasion d’en re-parler). Ce que l’on peut dire c’est que DĂŠtails, c’est une sĂŠrie de photos de ces choses qui attirent l’œil. Que ce soient des bouts de paysages, des morceaux de gens, des moments spontanĂŠs, la pellicule rĂŠvèle par son grain et ses imperfections, des dĂŠtails que la photographe aime souligner joliment. Un travail très spontanĂŠ et très intĂŠressant. Ă€ cĂ´tĂŠ de DĂŠtails, qui est une vraie expo, on a dĂŠcidĂŠ − enfin La Femme Ă  Barbe a insistĂŠ, voire imposĂŠ − d’accrocher les originaux des Sleeveface crĂŠĂŠs tout au long de l’annĂŠe. Elle a appelĂŠ ça Face B, et malgrĂŠ son caractère Ă  la noix, l’expo comme clin d’œil est plutĂ´t sympathique. Mais surtout il y aura des concerts ! Et ça c’est cool aussi ! Dans l’ordre de cette belle soirĂŠe d’anniversaire : Emma Double TĂŠ Hache que l’on pourrait croire ĂŞtre une

belle et douce Emma, est en rĂŠalitĂŠ un talentueux Matthieu ! MontpelliĂŠrain et Avignonnais, en vrai couteausuisse, il coud de ses doigts une naĂŻve-nĂŠo-folk, un patchwork de sa voix et ses boucles de guitare, seul sur scène. Il assure ces derniers temps les 1ère parties de Fleur, autre talentueuse sudiste, qu’on espère voir bientĂ´t vers chez nous. La suite sera rĂŞveuse avec les prometteurs “ fils de la lune â€?, Selenian. RĂŠvĂŠlĂŠs lors de la finale des Inrocks Lab, le 26 octobre dernier Ă Paris, les kalĂŠidoscopiques Valenciennois de vaporisent une cloudpop shoegaze prĂŠcise et bouillonnante. Ă€ coups de lignes de basse envoĂťtantes, voix planantes, synthĂŠs aĂŠriens et eets psychĂŠ, les Valenciennois se placent hors du temps et de l’espace, Ă  la frontière d’une majestuositĂŠ admirable et enivrante. Suivra, après un inter plateau de Stig et un mini set electro, le duo frangin-frangine de Ropoporose de VendĂ´me. Roro et Popo, lorsqu’on est plus intime, construisent savamment Ă  partir de boucles de guitare, de claviers, de voix brisĂŠes et de rythmes entĂŞtants, une musique brute, psychĂŠ pop et incisive tout en restant mĂŠlodique et rĂŞveuse. Enfin, pour clore, cette belle soirĂŠe “ dĂŠcouvertes â€?, le talentueux Stig reprĂŠsentera la scène locale et mixera sa Vinyl’Selecta “ Random ĂŠlectro hip hop â€?, (tour de chaue avant les InouĂŻs de Bourges) pour qui veut remuer encore un peu et fĂŞter dignement cette jolie soirĂŠe !

%#,"

EMMA DOUBLE TÉ HACHE / SELENIAN / ROPOPOROSE / STIG 1?KCBG?TPGJ F 120-!*3 .?PRGAGN?RGMLRPŊQJG@PC

-7-


Š Theo Jemison

M.E.D.

Jonwayne

+ # " (-,57,# 7-%%7-,#  #&',"2&#5** ///////// No Sing, Nothing

*124#,3# &),- +0+-38%0"#,  ,-1',% ,-2&',%/////////// 1MGPʼnC2PCKNJGLN?PJ?QQM2P?OSCL?PB

4 groupes Ă coller sur le devant de la scène, 4 groupes qui ont retenu l’attention de l’asso Traquenard. Au charbon, et dans le dĂŠsordre, ce 26 avril prochain : Hakano, groupe de rock de la rĂŠgion parisienne, un cheveu punk, un poil mĂŠtal, se construit sur le chaudron et les cendres de leur prĂŠcĂŠdente “ bouchĂŠe â€? Sand-Witch. Avec diÊrents line-up, le temps et la persĂŠvĂŠrance du noyau dur donnent aux zicos du 93, les cartes pour mettre la pĂŞche au public. Last Avenue rĂŠunit 4 ĂŠnervĂŠs autour d’un but commun : envoyer du pâtĂŠ ! Sorte de fusion metal-electro, mixant les influences de chacun, d’un refrain pop au trash d’une disto bien dĂŠgueu ! Marmouz Garden, changement d’univers, changement de dĂŠcor ! LĂ  on tombe, façon de parler, dans un rock-ska-reggae et chanson, lĂŠger et festif, puisant son inspiration plus Ă  la campagne, sous un chĂŞne‌ No Sign, Nothing, on en parlait justement le mois dernier avec leur EP et clip vidĂŠo tout frais sortis ! Rock metal mĂŠlodique intelligemment mordant et doux.

%#,"

LAST AVENUE / HAKANO / MARMOUZ GARDEN / NO SING, NOTHING 1?KCBG?TPGJ F 2'%7 $MWCP0SP?J ÝĨ

$CQRGT?JFGNFMN

Des euves de bombes de peintures, le bruit des platines qui “ scratchent â€? pendant que les rappeurs se clashent Ă coups de rimes bien placĂŠes, l'improvisation des danseurs hip hop glissant et enchaĂŽnant les pas avec une dextĂŠritĂŠ qui nous laisse sans voix.. Cette annĂŠe le Festival hip hop, qui a lieu du 12 au 19 avril, n'a pas fini de nous ĂŠtonner. Alors laissez-vous emporter par la musique et la promesse d'une soirĂŠe “ Chemise ouverte, chaĂŽne en or qui brille â€?. TantĂ´t lover, tantĂ´t rappeur, Med joue avec son image autant qu'il joue avec les mots. Sa musique sonne un peu comme un classic shit, parlant Ă  toutes les gĂŠnĂŠrations hip hop sans exception. Classic, c'est justement le nom de son dernier album sorti en 2011, aďŹƒchant des featuring avec Talib Kweli, Aloe Blacc, ou encore Hodgy Beats d'Odd Future. Qui a dit qu'il fallait avoir une dĂŠgaine appropriĂŠe pour rapper ? Ce n'est pas Jonwayne qui va dire le contraire derrière ses lunettes et son cĂ´tĂŠ nerd ... Quand il s'agit de dĂŠverser ses rimes, il est maĂŽtre en la matière avec une voix grave et puissante qui souligne de très bonnes instrus, un ĂŠquilibre parfait en quelque sorte. C'est ce que l'on ressent Ă  la première ĂŠcoute de son album Rap Album One signĂŠ sous le label Stones Throw, un opus surprenant et savoureux frĂ´lant la perfection. Électronisante et hypnotisante Ă  la fois c'est comme cela que l’on pourrait dĂŠcrire la musique de Yoggyone. Il roule sa bosse depuis 2008, ou devrais-je dire il dĂŠballe ses armes Ă  chaque live Ă  coup de rythmiques faites au clavier, de vocalises nous entraĂŽnant dans une autre dimension sans oublier la maĂŽtrise absolue du pad. Son dernier album CanopĂŠe, sorti en septembre 2012 sous le label Eklektik Records, nous ore une promenade dans un monde parallèle, une ĂŠlĂŠvation de l’âme vers un univers inconnu qui nous fait parfois penser aux artistes James Blake ou encore Flying Lotus. De la dubstep mĂŠlangĂŠ Ă  de la soulful en direct des nuages, what else ? A OrlĂŠans nous ne restons pas cachĂŠs “ derrière le mur â€?, nous nous mettons sur le devant de la scène. C'est ce que fait le label Wakos Music avec le nouveau projet Behind The Wall sorti en dĂŠcembre dernier, mettant en collaboration le duo de MCs Rob&Ypsos ainsi que le beatmaker Looping. Une touche de hip hop, un soupçon de jazz sans oublier une pointe soul storytelling. C'est la bonne recette pour un projet Ă  l’air frais qui donne Ă  la fois envie de flâner Ă  la terrasse d'un cafĂŠ en ĂŠcoutant True Man Show, ou encore de taper la chorĂŠ sur Histoire sans fin et mĂŞme de se rebeller contre la sociĂŠtĂŠ en ayant comme fond sonore Bouches Cousues. (AnaĂŻs Gennesson)

%#,"

MED / JONWAYNE / YOGGYONE / BEHIND THE WALL 4CLBPCBG?TPGJ F 120-!*3  ÝĨ

-8-


+',,'#1 7#*$-6 //////////

.*8$0,!' ////////////// LCUR?LEMQMLE@MMI

Ce 7 avril sort un opus tout Ă fait particulier, le projet nĂŠo tango de Plaza Francia. Une nouvelle formation ? Non, Ă  l’Êcoute du 1er extrait, on reconnaĂŽt immĂŠdiatement et sans se poser de question Catherine Ringer qui chante en espagnol et le duo MĂźller-Makaro aux instrus, plus connus sous le patronyme Gotan Project. Je crois qu’à partir de lĂ  on a tout dit. Quand les plus mauvaises langues pourront dire : ÂŤ Bof, encore “ ça â€?‌ - Quel manque de finesse mon ami Âť, rĂŠtorquerai-je. C’est vrai qu’ils n’ont rien inventĂŠ sur ce disque, mais inventer, ils l’ont dĂŠjĂ  fait, non ? LĂ , disons qu’ils rĂŠinventent Ă  nouveau le modèle et dĂŠpassent le prisme de Gotan Project. Ringer s’approprie, comme un hold up, l’univers entier des musiciens. Et ça colle ! Ça fonctionne, nous sommes sĂŠduits ! Il faut dire que la voix de l’ex-Rita passe mais alors extrĂŞmement bien dans la langue, un dĂŠlice. Le trio a une telle renommĂŠe, qu’ils ont dĂŠjĂ  un agenda de dates long comme le bras et l’album n’est mĂŞme pas sorti ! Courez acheter vos places, ce n’est pas dit qu’il y en ait pour tout le monde et sans première partie, soyez ponctuels !

%#,"

MINNIE’S / YEL FOX (ex Gravity Slaves) 1?KCBG?TPGJ F *# Ĩ

%#,"

PLAZA FRANCIA +?PBG?TPGJ F 120-* #  ÝĨ

-9-

Š Studio Tamago

Ce n’est pas tous les jours que Gropied Records fait des concerts au 108, et parce que Gropied Records c’est aussi les “ missionnaires â€? de Have The Moskovik, normal que l’on s’intĂŠresse Ă eux. Alors si on creuse dans Minnie’s on s’aperçoit bien vite qu’ils sont Italiens et, surprise, de Milan. Donc confiance aveugle Ă  Marcello (batteur des Moskovik, italien, et de Milan !) moi j’y connais rien en milanais, alors il me raconte. DĂŠcrits comme 4 “ super hĂŠros â€? de punk rock mĂŠlodique engagĂŠs et fanatiques de, entre autres, The Descendents − un excellent groupe amĂŠricain de punk-fastcore des annĂŠes 90’s − ils suivent les sillons tracĂŠs par les groupes qui ont creusĂŠ l’histoire du punk italien, Negazione ou Kina, sans jamais vraiment se dĂŠcider entre le punk amerloque et la scène indie anglaise. Deux ĂŠcoles s’arontent dans leurs tĂŞtes, avec les deux pieds ancrĂŠs dans “ la botte â€? (italienne). C’est sans doute lĂ  le secret de leur longĂŠvitĂŠ et de leur productivitĂŠ : 7 albums tous diÊrents, car jamais d’accord, toujours en opposition, en lutte et donc en crĂŠation, ça promet de bons moments lives au 108.

Š Angelo Di Dedda

Š Renault Corlouer

1MGPʼnC%PMNGCB0CAMPBQ

%'#"0ĝ /////////////////////// 'PPʼnTʼnPCLAGCSQCK?GQBʼnJGAGCSQC

La belle lituanienne nous avait dĂŠjĂ rendu visite lors du dernier festival le Grand Unisson de St Jean de la Ruelle, elle qui ne se semble pas souffrir ni de honte, ni d’aucune gĂŞne, Ă  nous faire rire sans qu’on ait envie d’en rire, ce petit pincement qui nous fait pouer ou ĂŠclater de rire ! Elle ĂŠvoque pourtant, seule avec sa gratte, des sujets pas toujours drĂ´les, voire carrĂŠment horribles, mais avec une candeur dĂŠstabilisante ÂŤ veut-elle vraiment ĂŞtre drĂ´le ? Âť et un recul Ă  des bornes de la naĂŻvetĂŠ d’une Candy sous antalgiques. Sont dĂŠpeints au fil du rasoir et des chansons : pĂŠdophilie, scatophilie, du sexe bizarre, suicide, infanticide, et autres “ petits plaisirs de la vie â€?. ÂŤ Nan, mais elle est sĂŠrieuse, lĂ  ? Âť avec son look de chanteuse pour enfants de 3 Ă  5 ans, c’est toujours les yeux ĂŠcarquillĂŠs et les oreilles tremblantes ou Ă  l’inverse, les yeux humides d’avoir trop ri et une banane qui relie nos deux oreilles que l’on ressort d’une salle oĂš GiedrĂŠ vient de se produire‌ Et avec le charme de l’accent, rien n’est gâchĂŠ. ÂŤ Toutes des putes ? ‌ Elle exagère quand mĂŞme, ce n’est pas toujours facile de rester habillĂŠe, mĂŞme quand on est nue‌ Âť

%#,"

GIEDRÉ / 1ĂˆRE PARTIE (CSBG?TPGJ F 120-* #  ÝĨ


'02&"70#20-////////////////////////////// 3N  SQRJC-SR/ The Breeze Was Mellow

*"ĝ!-34#02#"3+-'1 ///////////////////// $CS”!F?RRCPRML

The Breeze Was Mellow est sorti il y a très exactement vingt ans. Il s’agit du premier album d’Up, Bustle & Out, un collectif d’artistes de Bristol pilotÊ par DJ D. Ein Fell (aka Clandestine Ein) et Rupert Mould (aka SÊenor Roody). Le disque parait sur Ninja Tune, le prestigieux label anglais de musique Êlectronique (Cf. la Birthday Retro de mai 2013). Le son d’Up, Bustle & Out s’appuie d’emblÊe sur le mÊlange des genres. Il combine jazz, hip hop, funk et plusieurs influences world (surtout d’AmÊrique du sud et de Cuba). Cette première galette comporte douze titres relativement longs et entêtants. Elle ouvre sur Apple Strudel, un mix jazz salsa plutôt sympa et conclut sur Pasatiempo Mas Formidable, sorte de dialogue chelou entre un homme et une femme entrecoupÊ d’une guitare andalouse et d’une flute de pan langoureuse, laquelle est, malheureusement, pleine de cette monotonie flippante qui caractÊrise les airs jouÊs par les pÊruviens chamarrÊs du port de La Rochelle. Mais rassurez-vous ! Au milieu du scud, certains morceaux valent davantage le dÊtour : Y Ahora Tu par exemple, sans doute le tube de l’album, ou encore Lazy Daze et ses sept minutes de batterie groovy agrÊmentÊes de diverses percussions. Voilà ! Pas grand chose à ajouter‌ À part peut-être que l’album Light 'em Up, Blow 'em Out, sorti Êgalement sur Ninja Tune en mai 1997, est sans conteste plus abouti que ce premier opus. The Breeze Was Mellow ? Au final tout est dans le titre ! Comme une petite brise douce en terrasse. Le petit plus de vos soirÊes martini-lounge‌

Depuis que j’Êcris au sein de Papier Vinyle, j’ai dĂŠcouvert chaque mois un artiste qui m’a interpellĂŠe. Mais ce moisci, c’est diÊrent. Un groupe m’a transcendĂŠe. Ils m’ont intimidĂŠe, mortifiĂŠe et troublĂŠe. Il s’agit de Feu ! Chatterton. Ce quintet (chant, deux guitares, basse, batterie et quelques claviers) parisien a ĂŠtĂŠ rĂŠvĂŠlĂŠ en tant que meilleur espoir des Bars en Trans l’annĂŠe passĂŠe ; mais ils sont sans doute le meilleur espoir que la langue française n’ait (jamais) eu depuis fort longtemps. Chatterton est une rĂŠfĂŠrence ĂŠvidente Ă une chanson de Gainsbourg mais aussi Ă  un album de Bashung. Inutile de juger ces influences aussi dĂŠlicieuses qu’honorables ; elles font du groupe cinq ovnis musicaux aux âmes surrĂŠalistes. Les mots sonnent et dĂŠtonnent, l’univers est feutrĂŠ, venimeux, romantique et parfaitement ka%aĂŻen grâce aux mĂŠlodies ĂŠlectriques, Ă  une batterie sombre, des lignes de guitares langoureuses, une basse suave et une voix ĂŠpicurienne, ĂŠrotique, voluptueuse et sybarite. Arthur (chanteur) fait des textes du groupe, des mots vertigineux, dĂŠsirables, attirants et ariolants. C’est de la poĂŠsie assurĂŠment inaltĂŠrĂŠe. Il suďŹƒt d’Êcouter La mort dans la pinède pour pĂŠnĂŠtrer ce macrocosme aussi empoignant que ravissant. Oscillant entre new wave et chansons Ă  textes, avec Feu ! Chatterton, il faudra savoir louvoyer entre absurditĂŠ, idĂŠalisme et asthĂŠnie. L’EP sort ce mois-ci et pour les futurs aficionados du groupe, ils seront aux InouĂŻs du Printemps de Bourges le 26 avril prochain. Passage obligatoire si vous ne voulez pas manquer une entrĂŠe dans cette galaxie embaumante, impĂŠtueuse aux phonèmes Ă  la fois colĂŠreux, atrabilaires mais aussi juvĂŠniles et fringants. Cinq garçons comparables Ă  des cadavres exquis dont on ne se lassera (on l’espère) jamais. (ClĂŠmence Garcia) .MSPJCQʼnAMSRCPFRRNQ QMSLBAJMSB AMK DCS AF?RRCPRML

Sortie le 1er?TPGJ ,GLH?2SLC .PMBSARCSP3N  SQRJC-SR "SPʼnC

*CQNPMBGÄŁCQNMĹŠRCQ

(Victor Jorge)

Le gâteau d'Isa

- 10 -


%#," /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

1?LQGLRCPKGRRCLRQBSQNCAR?AJC GJLW?SP?GRN?QBCAPʼn?RGMLCRQ?LQAPʼn?RGML GJLW?SP?GRLGASJRSPC LGKSQGOSC CRQ?LQASJRSPCLGKSQGOSC .?NGCP4GLWJCNMSPP?GRPCQQCK@JCPıACJ?p#RQ?LQBMSRCGJLCVGQRCP?GRN?QLMLNJSQp 1MSRCLMLQJCKMSTCKCLR

- 11 -


%#,"!-,!#021 //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// (CSBG?TPGJ

1?KCBG?TPGJ

k(-&,1-,.!&#Ă™ 0'%&21-3," Concert jeune talent “!Le Grand Bain!â€? Le Bouillon, OrlĂŠans-La Source // 20h30 // gratuit

k#++"-3 *#2ĝ&!&#Ù 1#*#,',Ù0-.-.-0-1#Ù12'% PV’S BIRTHDAY PARTY Naïve nÊo folk, cloudpop, pop psychÊ, random electro hip hop Astroclub // 20h30 // participation (très) libre

k207Chanson reggae Espace Madeleine Sologne, La FertÊ St Aubin // 20h30 // 22!₏ k+72-+-00-5 Folk rock L’Atelier203 // 20h30 // gratuit k,,1-+ Poprock Delirium cafÊ // 21h30 // gratuit

Vendredi 4 avril *'8!&#0&*Ă™*'84,"#3/ Chanson Salle Bernard Million, St Jean de la Ruelle // 20h30 // 14-16!â‚Ź

1?KCBGTPGJ -0*,"-% #0 '-"0#" Breakcore, techno, hardcore La Scène Bourgogne // 21h // gratuit k+')#5222&#+'11',%+#,Ă™ %3#115&2Ă™*Ĺˆ'**ŧ0# SoirĂŠe curieuse multi-style Astroclub // 20h30 // 5-12!â‚Ź

+?PBG?TPGJ k.*8'$0,!' New tango Astrolabe // 20h30 // 23-30!â‚Ź k+'+ ApĂŠro-concert L’Atelier203 // 19h // gratuit k Ĺˆ3$ Acoustique La Scène Bourgogne // 21h // gratuit

Jeudi 10 avril k)0'11"-**'+-0# Blues Delirium cafĂŠ // 21h30 // gratuit

Vendredi 11 avril k+22&'#30-18!&,2# 0 0 Chanson Le Hangar, Chalette sur Loing // 20h30 // 10-13!â‚Ź k '0+',%&+ Blues rock, nouvelles compos ! Club XV // 21h // gratuit

k#+('Ù*&0+-,'#"#+#3,% Festival Elles au Centre, chanson La Fabrique, Meung sur Loire // 20h30 // gratuit k"( 01)-Ù,#0-Ù$7!*Ù +'12-,#Ù,#+-Ù,-3+'8Ù!'##"# Be For DÊfi & festival hip hop, soirÊe d’ouverture, Dj set, Warm Up, Duet Collège Anatole Bailly // 18h30 // gratuit

k 0'%'22#Ă™ % 77-3,%-2&#01,'+*1 Pop chanson, pop swing Astrolabe // 20h30 // 19-26!â‚Ź

Jeudi 17 avril k 03'21"!-+.2-'0 Par David Bausseron, captation et restitution de sons de bistrot Meeting Potes CafÊ, St Jean de Braye // 20h30 // gratuit k%'#"0ĝÙŧ0#.02'# Chanson humour souvent noir Astrolabe // 20h30 // 11-18!₏ k2#0,ŀ" Pop, gospel, jazz Delirium cafÊ // 21h30 // gratuit

"GK?LAFC?TPGJ

4CLBPCBG?TPGJ

k*#1$-*'#1$0,Ç&#x;-'1#1 (#,Âą.&'*'..#0+#3 Musique baroque ThÊâtre d’OrlĂŠans // 17h // 18-24!â‚Ź

k+#"Ă™(-,57,#Ă™ 7-%%7-,#Ă™ #&',"2&#5** Festival Hip hop Astroclub // 20h30 // 10-18!â‚Ź

k$#+')32'Ă™+(,3, Afrobeat, afrojazz Astrolabe // 18h // 16-23!â‚Ź

k-*"#*$ Chanson humour La Passerelle, Fleury les Aubrais // 20h30 // 13-19!â‚Ź

k.&'!#* Chanson Maison de la Musique, la FertĂŠ st Aubin // 11h // gratuit

k1#11'-,'0*,"'1# BĹ“uf thĂŠmatique Le Saint-Patrick // 19h // gratuit

k-*'4#2(88 ," Jazz swing Esp. Madeleine Sologne, la FertĂŠ st Aubin // 16h // gratuit

k1&'#*"7-30#7#1Ă™ -,#*'!)*#11Ă™,'2)-51)' Blues rock progressif, post blues rock Le 108 // 19h // 5!â‚Ź

+?PBG?TPGJ

1?KCBG?TPGJ

k Ĺˆ3$ Acoustique La Scène Bourgogne // 21h // gratuit

k17,26#00-0Ù 0-"Ù,-4#+ #04#,3# Post rock punk, rock, stoner 5ème Avenue // 21h // 5!₏

k/323-0"'-2'+ Musique de chambre ThÊâtre d’OrlÊans // 20h30 // 18-24!₏ k(,!##.-0,'!)!1',Surf rockab’ L’Atelier203 // 20h30 // gratuit k1'+-,!&',15Ù0,!1Ù 5&-"3,'2 High rock’n’roll, speed rock, punk rock 5ème Avenue // 21h // 5!₏

+CPAPCBG?TPGJ k2&#$-027$'4#01Ă™ &#"7.-127Ă™+'!0-1'**-, Show bouillon spĂŠcial festival hip hop Le Bouillon, OrlĂŠans La Source et sur 88,3FM // de 12h Ă 16h // gratuit

- 12 -

k+30+30+ĝ2* Par David Bausseron, manipulation d’objets sonores ThÊâtre des Longues AllÊes, St Jean de Braye // 18h // 4₏40-6₏70 k+(,3,#2*# *#"02 (88 ,"Ù+- -..0-(#!2 World jazz, jazz fusion + expo de Jack Torrence Maison des Arts et de la Musique, OrlÊans-Sud // 20h // participation libre

Mardi 22 avril k Ĺˆ3$ Acoustique La Scène Bourgogne // 21h // gratuit


///////////////////////////////////////////////////////////////////

"0#11#132'*#1 ]Le 108 108 rue de Bourgogne, OrlÊans ]5e Avenue 11 avenue de Paris, OrlÊans ]Galerie AGART 35 rue Raymond Tellier, Amilly ]Astrolabe / Astroclub 1 rue Alexandre Avisse, OrlÊans ]L’Atelier 203 203 rue de Bourgogne, OrlÊans ]Salle Bernard Million 27 rue Bernard Million 45140 Saint Jean de la Ruelle ]Le Bouillon Rue de Tours, OrlÊans La Source ]CinÊma les Carmes Rue des Carmes, OrlÊans ]Château des Longues AllÊes 48 rue de MondÊsir, St Jean de Braye ]Centre ChorÊgraphique National d’OrlÊans Rue du Bourdon Blanc, OrlÊans ]Le Darlington 3, rue du Colombier, OrlÊans ]Delirium CafÊ Place de Loire, OrlÊans ]Espace Culturel Lionel Boutrouche Rue de la Folie, IngrÊ ]L'Ibiza CafÊ Rue de Bourgogne, OrlÊans ]Galerie du Lion 6 rue croix de Malte, OrlÊans ]Galerie Gil Bastide 225 rue de Bourgogne, OrlÊans ]Galerie Quai 56 56 quai du Châtelet, OrlÊans ]La Haute Croix 17 avenue Louis Joseph Soulas, St jean de Braye ]Le Vieux Comptoir 1 rue Pothier/rue de Bourgogne, OrlÊans ]Le Lion d'Or Route d'OrlÊans, St LyÊ la Forêt ]Meeting Potes cafÊ 185 Faubourg de Bourgogne ]MÊmoire d’encre 379 rue du faubourg Bannier, OrlÊans ]Moulin de la Vapeur 127 rue Marcel Belot, Olivet ]MusÊe des Beaux Arts Place Sainte Croix, OrlÊans ]Oulan Bator, le pays oÚ le ciel est toujours bleu Rue des CurÊs, OrlÊans ]La Passerelle 57, boulevard de Lamballe, Fleury-les-Aubrais ]Le Petit Bouchon de la Lionne 19 rue de la Lionne, OrlÊans ]Le Saint Patrick 1 rue de Bourgogne, OrlÊans ]La Scène Bourgogne 177 Rue de Bourgogne, OrlÊans ]ThÊâtre d’OrlÊans Boulevard Pierre SÊgelle, OrlÊans ]ThÊâtre Clin d’Œil Rue de la RÊpublique, St Jean de Braye ]ThÊâtre de la Tête Noire 144 Ancienne Route de Chartres, Saran ]Turbulences - FRAC centre Rue du Colombier/bld Rocheplatte, OrlÊans

Jeudi 24 avril k,'%&2!**1 Reprises pop acoustique Delirium cafĂŠ // 21h30 // gratuit

4CLBPCBG?TPGJ k1#11'-,15',%+,-3!&# Bœuf thÊmatique Le Saint-Patrick // 21h // gratuit k(-,'$²!#1'3+³ Electro techno minimale La Scène Bourgogne // 21h // gratuit

1?KCBG?TPGJ k03&*+,,¹*#3¹"#1+30120'Jazz Hall du ThÊâtre d'OrlÊans // 17h // gratuit k,-1'%, ,-2&',%Ù*124#,3#Ù +0+-38%0"#,Ù&),Tremplin Traquenard Foyer rural, Tigy // 20h30 // 5!₏ k+',,'#1Ù7#*$-6 Power punk indie rock Le 108 // 20h30 // 5!₏

*SLBG?TPGJ k '% #0,'#Ù1,".'.#01Ù 05"-%Ù1)58 Rock instru, stoner, grunge rock pop, ska rock reggae 5ème Avenue // 18h30 // 5!₏

+?PBG?TPGJ k5,"#0#01#.2#2 Acoustique La Scène Bourgogne // 21h // gratuit

- 13 -


... DANS LA VRAIE VIE VOUS DEVRIEZ RETOURNER LE MAGAZINE POUR ACCÉDER À LA FACE DE

B

PAPIER VINYLE.

NE RETOURNEZ PAS VOTRE ECRAN, PV LE FAIT POUR VOUS! LA RÉDAC’


PA PIER VI NYLE

Culture / Actus / Musique / Concerts / Agenda 1SP-PJʼn?LQCRJC*MGPCRk+CLQSCJ%023'2 Avril 2014 # 12

FACE B

Actualité KSQGOSC et culture

3,0'#,,-31& '**# Je fais une petite introduction, en “ hommage ” à la “ grande à lunettes ”. Car souvenez-vous, j’ai passé quelques temps ligotée arbitrairement je tiens à le dire au fond d’une cave en plein hiver, et torturée par un rédacteur en chef tortionnaire et répressif, et j’ai chopé froid ! Bah oui, à poil dans une cave sans manger sans boire : eh bien on chope la crève ! J’ai dû tenir le lit presque 3 semaines (j’exagère, mais je fais ce que je veux), m’excluant ainsi du soufflage de la bougie d’anniversaire, de Ma bougie ! Et de ma présence sur le numéro dernier ! Salaud de “ patron ”. Donc : Merci à toi Ô grande brune à grandes lunettes, d’avoir pris la plume pendant que je me tenais le thermomètre dans mon derrière. (Police des vannes : interdiction formelle d’en rajouter !) grrl. Là, je vais mieux et (ah ah vengeance !) j’incruste tous mes Sleeveface à la Pv’s Birthday Party, et (ah ah reconnaissance !) les chouettes photos de ma pote à lunettes, ça c’est super cool ! Mais revenons-en au sujet principal : la face B. Ah, voilà un Sleeveface à la hauteur du printemps qui s’annonce. Beau, généreux, ensoleillé, nu et mouillé… Comme c’est intéressant ! Pour développer cela, il serait bien trop facile de tomber dans la facilité et de citer ce

proverbe qu'on ne peut s’empêcher de citer à chaque début d’avril dès qu’un rayon de soleil perce les nuages des dernières grisailles : « En avril, ne te découvre pas d’un fil ! » Merde, je l’ai dit ! Forcément nous faisons l’inverse, c’est incontrôlable… Un jour, j’appelle un copain chéri semi-moustachu, je lui dis : « Tu viens faire un sleeveface, avec nous ? » Il dit : « D’accord ! Mais seulement si je suis tout nu ! », C’était décembre… Et plus tard, voilà, promesse tenue ! « Un rien t’habille » lui disais-je, rêveuse. On a fait ça dans les premiers beaux jours du mois de mars, appuyés à un mur de parpaing très sexy, c’était hyper poétique. N’empêche que cela me donne envie et j’ai hâte : chaise longue orientée Sud-Sud-Ouest, Piña Colada ou une autre merde dans le genre, m’en fous j’aime pas ça, nue évidemment, perdue dans la verdure, tranquille… Ooh et puis allez ! Je descends ! Je n'ai ni gazon ni chaise longue, je n’ai que de la mauvaise bière, la cour est orientée plein nord et mes seins ne pointent pas aussi bien, mais je m’en fous, je sors ! C’est là-bas que ça se passe ! Jaques Dutronc fumait, et même si « C’est pas du bronze », c’est mal de fumer les enfants (oups j’ai oublié la virgule) c’est mal de fumer, les enfants. Voilà, c’est mieux. La femme habillée de sa Barbe


#12 Face B

1-++'0#

N 

â—?

'LRCPTGCU Scoop & J.Keuz

N 

â—?

!SJRSPC*?1ʼnJCARGML Les SoirÊes Performances, au ThÊâtre d’OrlÊans David Bausseron, expo bruitiste, à St Jean de Braye

N 

â—?

Actu locale Festival Les Casseroles, St Jean de Braye Festival hip hop d’OrlÊans Festival Les Cheminances, Fleury les Aubrais $CCB@?AI XUL VI

N 

â—?

!GLʼnK? Le MĂŠcano de la GĂŠnĂŠrale, de Buster Keaton, au CinĂŠ Les Carmes !FPMLGOSCBS,CR Le “!Sellotape!â€?

N 

â—?

3LţGJQSPJ?ASJRSPC L’agenda de la rÊdaction, cinÊma, planches et expos !

N  â—?

*C!MGLBCQ%?KGLQ Poupi, au CinÊ Les Carmes Peau d’Âne, au ThÊâtre GÊrard Philipe Il Êtait une fois‌ Je crois, au Parc Floral Agenda ��� 0CRPMSTCX LMSQQSP UUU N?NGCPTGLWJC AMK 1SGTCX LMSQQSPD?AC@MMI” FRRN UUU D?AC@MMI AMK N?NGCPTGLWJC et consultez la gazette en ligne ! FRRN GQQSS AMK N?NGCPTGLWJC ��� *CQJCCTCD?ACĹʼnRʼnPʼn?JGQʼn?TCAJCQMSRGCLBC

PLANETe CLAIRE Disques neufs et occasions 11 rue croix De M a lt e 45000 orlĂŠans tĂŠl. 02.38.62.94.44


',2#04'#5 ///////////////////////////////////// SAMMN( )euz

choses, mais bien souvent c’est moi qui écris d’abord sans instru, puis je choisis la prod’ qui se prête le plus à ce que j’ai envie de raconter. C’est assez naturel à mon sens. Après, lorsque j’ai travaillé le texte sur l’instru (ou pas, ça arrive aussi) on modèle, on se rejoint, on peut même faire ça à distance je lui envoie une maquette que j’ai enregistrée, il va faire des breaks de séquence pendant l’instru, en fonction de comment j’ai posé la voix etc. On se connaît bien, il sait les directions que j’aime prendre et vice versa.

Je rejoins J.Keuz et DJ Stig, dans leur studio d’enregistrement et de création, rue de bourgogne… Non ! Ce n’est pas un troquet, c’est un vrai studio avec des micros, des PC, des instruments, une table basse, des fauteuils et des boîtes d’œufs punaisées aux murs et des voisins tatillons sans doute… Donc un vrai homemade studio. À l’aise, un café à la main, on entame la conversation. Et forcément je lui demande de me raconter un peu sa vie. En tout cas, comment est né le projet Scoop & J.Keuz. J.Keuz : Le projet à proprement parler est né en 2011, mais on se connaît depuis 2000-2001. On a toujours fait du son ensemble dans divers groupes et collectifs. Plus tard, J’ai “ un peu ” arrêté de faire de la musique pendant plusieurs années ; lui a continué de son côté, il a pris pas mal d’expérience, soit en sonorisation soit en étant membre effectif de groupes d’esthétiques totalement différentes les unes des autres : dub, métal, folk… Vraiment plein de trucs… Et en 2011, lorsque j’ai voulu me mettre au rap et balancer mes textes, il a fallu que je demande des productions à des beat-makers. Le premier nom qui m’est venu c’est mon vieux pote, Scoop.

Aujourd’hui, on compte au moins 3 projets signés J.Keuz, avec ou sans Scoop, finalement le “ juste pour voir ” devient plutôt foisonnant, non ? J.Keuz : Oui, c’est vrai, finalement. Avec Scoop on a un album ensemble (Antoine, 2012) ; il y a un EP avec un autre beat maker Orléanais Looping (EP Une Pierre, Deux Coups, 2012), un ancien de Nautilus Records. Scoop lui, a fait un projet tout seul, qui retrace pas mal toutes ses années de musique : la RétroScooptive, en 2 volumes. Après si on compte tout, on peut compter un quatrième projet, la Dis J ! Tape, qu’on a mixé avec Stig. Ce ne sont que des morceaux à moi sur des instrus de Scoop ou même d’autres, avec des lives, des free-styles, des projets annexes. Et en plus, on compte les projets Wakos Music qui font aussi partie intégrante du cursus.

Parce que tu écrivais depuis longtemps ? J.Keuz : Je ne me suis jamais vraiment arrêté d’écrire en fait, et pendant toutes ces années où je ne faisais plus de musique concrètement, je continuais à écrire quand même. J’ai donc accumulé pas mal de couplets et refrains dans mon stock. Et lui pareil en fait, il n’a jamais arrêté de produire dans son coin des petites instrus par-ci par-là, il avait donc une banque de données assez importante. J’ai juste eu à piocher dedans. On était repartis sur l’idée de faire un projet. À la base, je ne voulais pas avoir une dynamique carrée, scénique etc. je voulais juste sortir un enregistrement, un album, parce que j’avais accumulé pas mal d’écriture, mais je ne voulais pas aller plus loin. Et en fin de compte, “ pour voir ” on s’est inscrit, au dispositif Propul’son de la Fraca-ma : bon résultat. On est passé en mode “ départemental ”. Et on s’est dit « Y’a peut être quelque chose à faire en fait… » La question chiante de l’étiquette, je sais que les musiciens détestent qu’on leur en colle une, je pose la question quand même. Au delà de la prod’ qui est plutôt oldchool, on le sent bien c’est à la fois jazz et funk, avec des beat assez cassants, mais dans la finalité, comment pourrais-tu définir le rap de Scoop & J.Keuz ? J.Keuz : c’est vrai que dans le rap il y a tellement de choses qui se font que moi cela ne me dérange pas d’être étiqueté, le meilleur adjectif qui pourrait nous correspondre, en ce moment, c’est “ rap corrosif ”, parce qu’il y a un esprit “ corrosif ” dans l’album qui va sortir. Cela résume assez bien, dans le texte, notre côté un peu dur, teigneux. […] Globalement, mon style d’écriture et de phrasé est assez ciselé et tranchant. On aurait pu dire “ rap tranchant ”, mais c’est moins lyrique. Comment fait-on naître un morceau de Scoop & J.Keuz ? J.Keuz : ça naît tout simplement. Des fois, c’est Scoop qui va m’envoyer une prod’ qui va m’influencer, qui va me diriger sur telle ou telle ambiance et faire ressortir des

Et un 5ème projet qui sort le 21 avril. Des coups d’pelles. En référence aux scènes cultes du film Bernie, de Dupontel, ça colle bien à l’ambiance. Est-ce qu’on retrouvera tout l’univers corrosif de J.Keuz ou découvrira-t-on de nouveaux espaces ? J.Keuz : Ouais ! En fait c’est pour ça que c’est toujours délicat d’avoir une étiquette parce que l’album ne sera pas que corrosif, en fin de compte. Stig : Il y a de l’introspection aussi. J.Keuz : Oui. Il y a aussi des thèmes beaucoup plus lâchés mais globalement cela reste assez pêchu et… acide, “ qui attaque un peu ”. On retrouvera des ambiances assez différentes mais on garde de toute manière notre identité, c’est pour cela que c’est délicat de s’enfermer dans un truc, même si on a suivi la même démarche que sur le 1er album au fond des délires teigneux, même plus encore. Dans ce prochain album, vraiment là à mon sens on a tout dit, enfin moi je ne sais plus quoi écrire d’autre… Quoi ? Tu n’as plus de textes en stock ? J.Keuz : Tout ce que j’écris derrière ce n’est que des égotrips en fait… Ou alors, oui, j’écris sur des thèmes dirigés. Là par exemple, je viens d’enregistrer un couplet pour Ypsos et son projet, voilà le truc était vraiment dirigé comme ça, telle ambiance, tel univers, ok ! Sinon, de moi-même, j’ai tout dit ! Tu ne te sens pas vide pour autant quand même ? On trouve toujours de quoi écrire, non ? J.Keuz : Vide, non. Mais content en fait. Content d’avoir accompli tout ce que j’ai voulu dire depuis Antoine et Une Pierre, Deux Coups, même si dans celui-ci c’était moins travaillé au niveau du sens. J’ai choisi d’aborder sur mes albums, tous les thèmes que je voulais aborder, et là je n’en ai plus (aujourd’hui), donc je m’estime content et satisfait. C’est vrai que sur les derniers morceaux, cela devenait difficile d’aborder de nouveaux trucs… Parce que bon, rap-

-4-


© Jean Philippe Ehrmann

per c’est très bien, aujourd’hui tout le monde ou presque rappe… Moi j’aime bien traiter de choses concrètes. Je n’ai pas envie d’avoir l’impression de stagner. Du coup, là il faut revivre des choses !

résonne comme celle-là, même si c’est les Inouïs : trente minutes de set, en début d’après midi, on reste dans la prog officielle du festival, c’est classe ! Alors avec ça sous le bras, c’est quoi les objectifs des prochaines semaines ? J.Keuz : Eh bien, que l’album se vende un minimum et qu’on ne soit pas relayé en fond de bac au bout d’une semaine. (On en aura le 23 à bourges.) Et décrocher quelques dates en plus de celles qu’on a bookées, par exemple : on joue avec la troupe de Wakos Music le 17 avril au collège Bailly (rue Jeanne d’Arc), pour le festival hip hop. On joue le 19 à Clermont-Ferrand, après les Inouïs le 23 et le 24 à Paris, au Badaboum, avec Flynt…

Tu évolues donc avec Scoop depuis quelques années, mais pour la scène, Stig vous a rejoint, comment est née cette triangulaire ? J.Keuz : Pour la scène, il nous fallait un Dj ! Scoop ne l’est pas !... Vu que Stig était dans l’entourage de Wakos Music et Centrale Ressource depuis le début, c’est là qu’on s’est rencontré. On a essayé une première scène ensemble à l’Astrolabe et ça l’a fait, donc ! […] J’aime bien le délire de triangulaire sur scène en fait, c’est là qu’on s’éclate vraiment, les deux devant et Stig qui envoie le bouzin, je trouve ça cool ! Stig : Concrètement, cela fait un an et demi que l’on tourne comme ça, on s’est découvert avec cette scène à l’Astrolabe, c’est vrai. J.Keuz : ce n’était pas la meilleure de nos scènes ! Stig : Ben, c’était la première ! (Rires) Ensuite on a fait une résidence, genre quatre mois après, où on a bossé le set. On a pas mal joué par la suite, le Nadir à Bourges, etc. une douzaine de dates depuis… L’album sort le 21 avril et deux jours plus tard, le concert pour les Inouïs du Printemps de Bourges, un double événement ! J.Keuz : Oui c’est la Release Party ! En fait, c’était un peu plus ou moins préparé, faut le reconnaître, sans savoir si on était sélectionné, mais on s’est dit “ si jamais ”, ce sera double sentence ! Donc ça tombe pile-poil, c’est top ! Du coup, comment se sent-on quand on est sélectionné pour les Inouïs ? J.Keuz : Ça fait plaisir ! Ça fait putain de plaisir ! Stig : Déjà on a été assez surpris, parce que cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu de sélection régionale (région Centre), et puis quand on voit le niveau des autres groupes avec qui on est passé sur ce tremplin, on ne s’y attendait vraiment pas concrètement, même si on est épaulé par tout le réseau Fraca-Ma et Emmetrop. Donc cela fait très plaisir de pouvoir jouer sur une date qui

Bon, comme il me reste de la place et que j’ai une dernière question, “ rubrique curiosité inutile ”. Scoop et J.Keuz, d’où viennent vos surnoms ? (J’ai prévenu !) J.Keuz : (Rires) en fait c’est ultra simple : moi c’est Julien : “ J ”, et à la base mon premier blase que je me suis moimême donné c’était “ Zeks-tra ” pour un assemblage de lettre qui me plaisait, c’était pour rien en particulier. Mes potes par réduction m’appelaient “ Zek ”, puis “ Keuzé ” en verlan, et re-réduction “ Keuz ». À la base je voulais donner un coté naturel à mon blase “ Julien Keuz ” mais c’était un peu chiant… Voilà donc : J.Keuz. Et c’est resté comme ça. Et Scoop ? Ben… Pour rien ! (Rires) Ça s’est fait comme ça, on ne sait pas trop pourquoi… En fait, les surnoms n’ont jamais d’histoire extraordinaires. Et toi, Stig ? Stig : Ben moi c’est pareil. C’était d’ambiance avec les potes on rajoutait des particules ou des lettres dans nos prénoms, vu que mon diminutif est “ Sig’ ”, on est passé sur Stig et voilà !... Bon c’était nul comme question, mais j’ai quand même finalement appris qu’en Islande “ Stigur ” signifiait “ rue ”… Stig, un gars de la rue ? Retrouvez toutes les infos les dates, de l’écoute et un tas de trucs sur QAMMNCRHICSX @JMģQNMR DP Likez la page Facebook et tout !

-5-


!23*-!*# ////////////////////////////////// Festival Les Casseroles 1?LģLCSD

Du nouveau pour ouvrir la saison des festivals dans le Loiret, la première édition verra le jour le 10 mai prochain, sous le chapiteau Grüss à St Jean de Braye. Et ça démarre fort, après de nombreux concerts de soutien à cette future création, un bon moyen de créer des fonds et de commencer à en parler. Aujourd’hui les dés sont jetés, et l’association éponyme accueillera quelques pointures de la région, les tourangeaux Voleurs de Swing et Las Vargas, ainsi que des talents locaux : Phil Twangy, Taraf Istoleï, the Garenn’s et Blues Factory. L’occasion de renouer avec les chaleureuses ambiances de festivals à “ échelle humaine ”, totalement conviviaux, proches de nous. Avec une tartine de rock’n’swing, impossible de ne pas passer un bon moment. Samedi 10 mai / dès 18h / hall et chapiteau Grüss, à St Jean de Braye / 15 € sur place - 12 en prévente

UUU JCQA?QQCPMJCQ UGV AMK DCQRGT?J

$CQRGT?J&GN&MN 2CKNQDMPRQ

Cette 4ème édition accueillera nombre de temps forts musicaux et pluridisciplinaires, tournés vers la jeunesse et autour de l’expression de cet art urbain qu'est le hip hop. • JMAI.?PRWdanse, graffiti, sérigraphie, sports urbains, jeu vidéo. 12 avril / 13h – 18h / Place de la Loire - Quai Châtelet - Rue des Halles

• 1MGPCCBbMSTCPRSPCdanse, en partenariat avec Défi & Cie Aede 12 avril / 18h30 – 01h / Collège Anatole Bailly • $J?QF+M@performance, musique baroque et danses urbaines par Folies Françoises. 13 avril / 12h / Gare d'Orléans • *C+MLBC"C+MB?Lcréation, par la Cie Aede. Performances itinérantes (battle) dans les collections permanentes du musée, Danse et voix a cappella. 13 avril / 15h30 – 18h / Musée des Beaux Arts

• +CB?NFM?P (MLU?WLC  CFGLB2FC5?JJ 7MģģWMLC concert hip hop en partenariat avec L'Astrolabe et Central Ressource. 18 avril / 20h-30h / Astroclub

$CQRGT?J*CQ!FCKGL?LACQ

*CQKMLBCQBC"CK?GL QMKKCQLMSQQCSJQB?LQ JSLGTCPQ

Pour sa 11ème édition, le festival fleuryssois Cheminances, mets l’accent sur la thématique “ les Mondes de Demain ”, et nous propose un voyage dans le temps. Au menu : une exploration ludique et festive de l’avenir de l’humanité, des nouvelles formes d’habitats et de l’évolution des technologies. En sous-menus, seront abordés les voyages dans l’espace, la vie extra-terrestre, mais aussi la cuisine moléculaire, tout cela à travers conférences, films, rencontres, concerts, spectacles, expositions et animations diverses, pendant près d’une semaine. Le programme “ extra-terrestrement ” riche et complet est disponible sur UUU ŲCSPWJCQ?S@P?GQ DP

$##" !) ///////////////////////////////////// 63*4' Samedi 1er mars, 17h, c’est d’un pas déterminé, curieux et gourmand de découvertes que je franchis le porche du 108. Je suis déjà presque en retard, car depuis 14h et sous un soleil éclatant, se déroulent les Balances Nocturnes. Bienvenue au XUL VI ! Le mot d’ordre ? Interactivité ! De La boite à messages d’amours, à laquelle tout un chacun peut confier ses sentiments les plus publics, jusqu’au laboratoire de chillout samplique, classe-orchestre à géométrie, talent et taux d’alcoolémie variables, sous l’œil impartial du chef d’orchestre Neurone, en passant par Genre ait rien à foutre, roman-photo sur la domination masculine où le spectateur devient dialoguiste, sans oublier la performance secrète de Drole2Danses, installée dans la cave et qui vous transforme en gamer-marionnettiste qui repeint son plafond sans échelle, le foisonnement d’idées proposées à ma curiosité rend impossible toute exhaustivité. Presque chaque salle, recoin, couloir, propose son idée, invention, délire, travail, dans une pagaille aussi libre qu’organisée. Des expos, en veux-tu ? En voilà ! On passe sans transition des Dystopies Urbaines, travail de ré-architecture utopique de grandes métropoles, à la plongée dans l’intime de Métamorphoses, puis en retournant chercher un verre, on s’arrête devant Nippies pour tous, on bipe en marchant sur un code-barres géant posé au sol, on croise les vieux écrans de pc de l’Atelier de Création Expérimentale Nous détruirons tout et on se retrouve au garage, devant Paul Oberheim et Michel Spiel, Loc Clock et Fabien Krause, et Djé Seven pour des sets DJ vibrionnants. Bref, la moultitude règne et la foule titube d’aise. Comme il est inenvisageable, sauf à squatter une douzaine de pages du magazine que vous tenez entre les mains, de rendre compte de toute la profusion d’idées jaillies des cerveaux non alignés de Labomedia et des artistes invités, je vous conseille vivement de consulter le site web labomedia.org, vous y retrouverez tout ce que je viens de raconter, plus le reste. En bonus et si l’interactivité évoquée plus haut vous botte, vous y apprendrez que la prochaine Fête des 01 devient, par le truchement du “ jeu de mots le plus subtil de l’Histoire ”, la “ Faites des 01 ”, atelier de recherche créationniste intitulée L’usine à fleurs, autour de la question suivante : « La courge explosive à l’origine de(s) (l’) univers ? » C’est du 5 au 9 mai prochain, et ça va encore être génial. (Guillaume Aillegod)

Du 8 au 12 avril / divers lieux, Fleury les Aubrais / gratuit pour la plupart des temps forts, les autres n’excèdent pas 5 €.

-7-


!3*230#*1Ļ*#!2'-,/////////////////////////////////////////////////////////////////////////// *CQQMGPʼnCQNCPDMPK?LACQ

David Bausseron

Devenues incontournables, ces quatrièmes Soirées Performances attirent de plus en plus de curieux, désirant se faire surprendre et s’en mettre plein les yeux, si on peut dire. Ces pièces, pluridisciplinaires pour la plupart, bousculent radicalement les codes et conventions avec un malin plaisir et proposent un parcours entre un Courteline au far west, du rock incarné, des sapins poussant en live, de la sueur partagée, des OVNI et des danseurs invisibles... La Scène Nationale réunit une fois de plus des artistes d’exception autours de spectacles inclassables qui relèvent parfois de l’irrévérence, croisant les arts et disciplines, soulignant les diverses virtuosités, et questionnant sans relâche le public. 6 spectacles, une exposition et des “ Écrans de Danse ”.

Difficile de faire rentrer David Bausseron dans des cases préfabriquées. Guitariste, performer, manipulateur d’objets (de préférence métalliques), il affiche un goût particulier pour le noise, le concert spectaculaire, la mise en scène de lui-même, non sans un certain décalage, parfois créateur d’humour. Du 1er au 25 avril, la Ville de Saint-Jean de Braye accueille au Château des Longues Allées l’exposition Murmur métal de l’artiste, personnage décalé bruyant, inventif et surtout passionnant, qui sollicite beaucoup ma curiosité. Durant un mois, il va investir le territoire abraysien au travers de différentes actions: • PSGRQBC0Sģ@W Performance d’une vingtaine de rugbymen menés par Bausseron, créeront une fantaisie sonore en manipulant et plongeant sur des sacs remplis de canettes.

Tarif unique 5 € le spectacle / Pass Soirées performances 25 € / l’entrée est libre pour l’exposition et les Écrans de danse

Papier Vinyle tourne ses projecteurs sur Micro, le concert rock de ces Soirées Performances, et le dernier spectacle en date de cette curieuse semaine. Orchestré par Pierre Rigal, ce formidable touche-à-tout a multiplié ses spécialités : d’une maîtrise d’économie à un DEA cinéma, de réalisateur de documentaires et clip vidéo à chorégraphe-interprète, il jongle d’un jour à l’autre avec ses talents. Mais c’est l’univers chorégraphique qu’il embrasse et mord à pleines dents, en créant la Cie Dernière Minute. Il propose dans Micro un concert rock chorégraphié, de quoi travailler l’accouplement des artistes et de leurs instruments, dans des rapports de connexions électrisées, où on ne sait plus si l’humain naît de l’objet, ou l’inverse. Musique live, danse et une pointe d’humour, pour 5 interprètes. De Pierre Rigal, par la Cie Dernière minute. Avec Mélanie Chartreux, Malik Djoudi, Gwenaël Drapeau, Julien Lepreux, et Pierre Rigal Vendredi 11 avril / 20h30 / Théâtre d’Orléans

#VNMQNCPDMPK?LACQ@PSGRGQRCQ

Mardi 15 avril / 19h30 / Terrain de rugby du Pont Bordeau / Entrée libre

• PSGRQBAMKNRMGP Concert-Performance de captation sonore. Les sons du bistrot se transforment en concert improvisé. Jeudi 17 avril / 20h30 / Meeting Potes Café / Entrée libre

• +SKSP+ʼnR?J Ce concert est un rituel bruitiste avec des objets métalliques récupérés. Ça pousse, ça tire, ça enfle, ça traîne, et voilà qu’apparaît l’invisible, le “ déjà là ” : le son. Accessible dès 6 ans. Samedi 19 avril / 18h / Théâtre des Longues Allées / 6,70-4,40 € / réservation au 02 38 61 92 60

• +?QQ?ģCQ1MLMPCQ Massages aériens, véritables miniconcerts individuels invisibles d’environ 7 minutes. Tirés de l’art sonore, ils réveillent en vous la sensation d’une vie nouvelle des sons. Tous les mercredis de 14h à 15h, et de 16h à 17h / Château des Longues Allées / Gratuit sur réservation, 02 38 61 92 60 Micro

-6-

© Pierre Grosbois

1AŊLC,?RGML?JCB-PJʼn?LQ


!',Ļ+////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// *C+ʼnA?LMBCJ?%ʼnLʼnP?JC RRCLRGMLAFCDBţSTPCBSAGLʼnK?KSCR

Sans doute mon préféré ! Buster Keaton réalise en 1926, avec Clyde Bruckman, le film burlesque, le film d’acrobate, le film drôle, le film tendre, le film fin, le film à grande vitesse, le film qui deviendra “ cultissime ” et référence encore aujourd’hui. 1h20 de poursuite délirante, et périlleuse ! Car les filets de sécurité − quand il y en avait − n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui ! Pourtant le film est à la pointe d’une technologie naissante, un budget colossal pour l’époque est débloqué et le jeu de Keaton “ masque de cire ” marquera à jamais les esprits, le mien en particulier. Il donnera lieu à des images cultes, celle par exemple où Keaton, songeur, s’assied sur l’essieu de sa locomotive qui démarre lentement le berçant gentiment, jusque dans son hangar. Paradoxalement le film est un désastre commercial à sa sortie. Cette histoire aurait vu le jour à partir d’un fait réel. En 1862, des espions nordistes s’étaient emparés d’un train du sud. On est en 1861, au début de la guerre de Sécession, Johnnie est conducteur de locomotives, amoureux de son métier et autant de sa machine “ la Générale ”. Il aime cependant une femme, Annabelle, jeune fille de bonne et respectable

famille. La guerre éclate. En bons patriotes sudistes, le frère et le père de cette dernière s’engagent. Johnnie lui hésite, mais pour séduire la belle, il se rend dans les files d’attente et bien que très volontaire, le voici refoulé et honteux face à la famille de sa prétendante. Il retourne à son engin. Une année plus tard, l’Union doit voler une locomotive pour mettre en échec l’armée sudiste. Évidemment, c’est la Générale qui est enlevée, Johnnie se lance alors à sa poursuite, à bord d’un autre train “ le Texas ”, lui donnant une chance de briller aux yeux de sa promise emmenée par erreur avec sa Générale. La quasi-totalité du film a été tournée en milieu naturel, avec deux répliques de la Générale, sur des lignes existantes. Imaginez la prouesse de filmer une poursuite de trains sans aucun effet spécial, on est en 1926 ! Fidèle à sa ligne de conduite, toutes les cascades sont sans trucage et par Keaton lui-même ! Le Mécano de la Générale est un grand film de Cinéma, un bijou bourré d’humour, d’action, d’incroyables cascades. Dimanche 20 avril /18h / 4,50-7,50 € Cinéma les Carmes, Orléans

!&0-,'/3#"3,#2 //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// *CQCJJMR?NC QCJŰC “ Selfie ” est le mot de l’année pour le dictionnaire Oxford et on n’en a jamais autant entendu parler qu’en 2014. Tout le monde se prend narcissiquement en photo avec son portable puis balance le résultat sur les réseaux sociaux. Dans le bureau ovale quand on est journaliste, en concert quand on est une pop star, partout et tout le temps, ce truc est sans limite. Une telle mode est vite dépassée, détournée, parodiée et c’est là qu’internet et sa capacité à engendrer des mouvements complètement “ what the fuck ” intervient. Le sellotape est né. « Sélokoi ? » me direz vous ! Le sellotape, comme le nom d’une marque d’adhésif, dont des gens s’entourent le crane dans tous les sens pour se déformer le visage puis en font donc une photo pour la poster en ligne. Oui c’est stupide, mais c’est quand même plus drôle que le selfie. Et peut être que ça servirait à décrédibiliser ces autoportraits débiles et sans intérêt ! Et peut-être même que ça pourrait être artistique ! Tentés ? (Camille Margan)

-8-


kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk3,Ĺˆ'*130*!3*230#kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

1-'0Äť#1.#0$-0+,!#1

k *2ņ2##,$0'!&# De Jean Becker (2010, France) Drame, comÊdie  k .#0$-0+,!#1 1?KCBG?TPGJ F ÝĨ Par RÊgis SÊnèque, HÊlène Singer, FrÊdÊric #QN?AC%CMPECQ1?LB !FʼnAW Vincent - Exposition, artistes plasticiens k *-!).027 (SQOS?S?TPGJ AAŊQJG@PCBCĹFCR De Michel Gondry (2005, Usa, VOSTFR) JCQQMGPQBCQNCAR?AJCQ *MEEG?BS2FʼnĪRPC Dans le cadre du Festival Hip hop k 3,##6!#**#,2#.'#!#"#",1# "GK?LAFC?TPGJ F    ÝĨ De et par Thomas Ferrand !GLʼnK?JCQ!?PKCQ -PJʼn?LQ *C?TPGJĹF JC?TPGJĹF k 1-'0ĝ#1*' 0#1!-3021 k .0ĝ*3"#ś*%-,'# Programmes de 5 courts mÊtrages, dont  La De Xavier Boussiron et Sophie Perez, Lampe au Beure de Yak, Grand Prix du Festival par la Cie du Zerep - Pour Public Averti de Clermont - En partenariat avec Ciclic 4CLBPCBG?TPGJ F (CSBG?TPGJ F    ÝĨ k ĝ!0,1"#",1# !GLʼnK?JCQ!?PKCQ -PJʼn?LQ De Edwige Phitoussi, avec Xavier Boussiron k *#+ĝ!,-"#*%ĝ,ĝ0*# et Sophie Perez, autour de PrÊlude à l’agonie De Buster Keaton et Clyde Bruckman (1926, 4CLBPCBG?TPGJ F Usa, VOSTFR) - Attention Chef d’Œuvre k %#0+',* "GK?LAFC?TPGJ F    ÝĨ De Antoine Defoort et Halory Goerger, !GLʼnK?JCQ!?PKCQ -PJʼn?LQ par l’Amicale de Production +CPAPCBG?TPGJ F .*,!&#1 /////////////////// k 2&#02'$'!'*,230#.0-(#!2 k !0+#, De Mette Ingvartsen De Georges Bizet, mise en scène de Erika +CPAPCBG?TPGJ F Bockem k 50+ OpÊra tragique dans une orchestration inÊdite De David Bobee, par la Cie Rictus & David ?TPGJ F  ÝĨ Bobee 2FʼnĪRPC%ʼnP?PB.FGJGNC -PJʼn?LQ *?1MSPAC (CSBG?TPGJĹF JC?TPGJĹF k .&1+# k +'!0De et par Anne Perbal De Pierre Rigal, par la Cie Dernière minute Solo de danse, Festival Elles au Centre 4CLBPCBG?TPGJ F 1?KCBG?TPGJ F  ÝĨ 2?PGDQNCAR?AJCĨ  *?$?@PGOSC +CSLEQSP*MGPC .?QQRMSQQNCAR?AJCQĨ k 2-32#+4'#(b'ĝ2ĝ3,#$#++# De Leslie Kaplan, par la Cie du Divan !',ĝ+ //////////////////// ThÊâtre contemporain 1?KCBG?TPGJ F  ÝĨ k *#1-'1#36 +?GQMLBCQPRQCRBCJ?+SQGOSC -PJʼn?LQ 1SB De Alfred Hitchcock (1963, Usa, VOSTFR) Thriller, angoisse k %0',#1"02'12#1 (CSBG?TPGJ F  ÝĨ SoirÊe pluridisciplinaire, danse, cirque et courts*?.?QQCPCJJC $JCSPWJCQS@P?GQ mÊtrages. Par les Êtudiants de DAPSE danse, de DAPSE cirque et de l’UEL k *4'##20'#,"320# À l’occasion du  Grand Bain , printemps de la De Bertrand Tavernier (1989, France) crÊation Êtudiante Suivi d’une rencontre avec le rÊalisateur, Ber+?PBG?TPGJ F EP?RSGR trand Tavernier. OrganisÊ par l’asso SpÊculos *C MSGJJML -PJʼn?LQ*?1MSPAC (spÊcialistes du patrimoine et de la culture à OrlÊans la Source). À l’occasion du  Grand k *#* Bain , printemps de la crÊation Êtudiante De et par Les Chiche Capon 4CLBPCBG?TPGJ F EP?RSGR Spectacle humoristique, à partir de 6 ans *C MSGJJML -PJʼn?LQ*?1MSPAC +?PBG?TPGJ F  ÝĨ *C&?LE?P !F?JCRRCQSP*MGLE k 4'-*#2 k *#14-'6"#*0!&'2#!230#!-,2#+¹ AndrÊs Wood (2011 Chili, Argentine, BrÊsil, VOSTFR) .-0',# 1?KCBG?TPGJ F    ÝĨ Autour du designer Ettore Sottsass, entre textes 2FʼnĪRPCB-PJʼn?LQ.! et architectures. Lectures. En partenariat avec le FRAC Centre k *#20',1'$$*#020-'1$-'1 +?PBG?TPGJ F ÝĨ De Fred Zinneman (1952, Usa, VOSTFR) en partenariat avec l’Association des CinÊmas RCJGCPBS!", du Centre k ĝ22"30%#,!# "S?S?TPGJ    ÝĨ De Falk Richter, par le ThÊâtre des AgitÊs !GLʼnK?JCQ!?PKCQ -PJʼn?LQ ThÊâtre, crÊation +CPAPCBG?TPGJ F  ÝĨ 2FʼnĪRPCBCJ?2ŋRC,MGPC 1?P?L Par la Scène Nationale, au ThÊâtre d’OrlÊans

-9-

k ! 0#2 #0*', De JĂŠrĂ´me Marin, par la Cie de l’Eau qui dort Mise en scène de JĂŠrĂ´me Marin - ThÊâtre (CSBG?TPGJ F  ÝĨ d"Ĺ?LCP QNCAR?AJCoÄąN?PRGPBCF ÝĨ #QN?AC%CMPECQ1?LB !FʼnAW k (',1 /3#12Âą!#/3'+22#," D’après des textes de François BĂŠgaudeau, Arnaud Cathrine, AurĂŠlie Filippetti, Maylis de Kerangal, Joy Sorman - Par la Cie Les PiĂŠtons de la Place des FĂŞtes - ThÊâtre "S?S?TPGJ F FQCJML   ÝĨ *C MSGJJML -PJʼn?LQ*?1MSPAC  ?TCAJC!", k .31&3. De R. Schimmelpfennig, par le collectif Clan D. - PrĂŠsentation de rĂŠsidence suivie d'un apĂŠro-rencontre avec les artistes 1?KCBG?TPGJ F #LRPʼnCJG@PC #* 'LEPʼn k *1223#',2Äť0'#30# De François Jacob, par le ThÊâtre des AgitĂŠs Lecture-rencontre +?PBGK?G F  Ĩ 2FʼnĪRPCBCJ?2Ĺ‹RC,MGPC 1?P?L

#6.-1 /////////////////////

k !-++#,2!#22##6.-1'2'-,$'2 13'2#36.0Äť!#"#,2#1 De JosuĂŠ Rauscher - Sculptures (SQOS?S?TPGJ CLRPʼnCJG@PC -SJ?L ?RMP k .11%#0 De CĂŠdrick Vannier - Peintures "S?S?TPGJ %?JCPGC%GJ ?QRGBC k &+"+-3** De Ahmad Moualla - Peintures (SQOS?S?TPGJ %?JCPGCJĹˆGJ4?E?@MLB +CSLEQSP*MGPC k *#(#3"#*#3#2"3+'#* De Osman Dinc et AndrĂŠ Guenoun Sculptures et peintures (SQOS?S?TPGJ %?JCPGCJ%02 KGJJW k +30+30+Äť2* De David Beausson Exposition-laboratoire d’objets et de musique Performances, concerts et spectacles tout au long de l’expo Du 1er?S?TPGJ !FÄŞRC?SBCQ*MLESCQ JJʼnCQ 1R(C?LBC P?WC k +-0%,##6.-1#Ĺ›*2#*'#0 De Morgane - Peintures (SQOS?S?TPGJ *RCJGCP -PJʼn?LQ k 0#%0"1130-0*Äť,1 ArchĂŠologie et histoire de la ville "SCP?TPGJ?SHSGJJCR CLRPʼnCJG@PC +SQʼnCBCQ C?SV PRQB-PJʼn?LQ k 0-3'**30#1#2!'**-36 Par Nicolas Crozier & Jacques Dauphin Aquarelles et sculptures "S?TPGJ?SK?G %?JCPGC/S?G k "0ĹŞ*#"# #12'-*#1*,230# ",12-321#1Äť221 Photographies animalières. "S?TPGJ?SK?G %?JCPGCBS*GML


*#!-',"#1%+',1 /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// .MSNG

.PMģP?KKCBCAMSPRQ KʼnRP?ģCQ BŊQ?LQ Poupi est un jeune chiot très curieux, et super mignon aussi, qui ne cesse de s’Êmerveiller et d’apprendre de par son jeune âge ! Le personnage de Zdenèk Miler, crÊateur de La Petite Taupe, notamment, fait vivre à Poupi trois Êpisodes d’une douzaine de minutes chacun, oÚ il sera confrontÊ à diverses situations extraordinaires qui lui permettront de voir le monde sous un nouveau jour. La naissance de poussins à la ferme le fera s’imaginer père à son tour. Sa rencontre avec une abeille lui fera dÊcouvrir l’univers d’une ruche. Et encore, sa quête d’eau, lors d’une chaude journÊe ensoleillÊe le mènera à rencontrer de nombreux animaux. 3 courts-mÊtrages ludiques, tendres et amusants, à faire visionner à vos enfants dès leur plus jeune âge. Le programme Êveillera en douceur la curiositÊ et l’envie de dÊcouvrir à vos bambins. Je suis fan. Du 23 au 29 avril / 6-8 ₏ goÝter compris CinÊma les Carmes, OrlÊans

.C?SBbĹ…LC

.?P!GCBCJ?(CSLCQQCGK?@JC BŊQ?LQ Fantaisie en vers libres pour apprendre à dÊsobÊir‌ Il Êtait une fois un Roi et une Reine. Ils avaient une fille, la plus belle et la plus sage qu’ait jamais vu fleurir la Terre. Ils Êtaient heureux ! Mais la Reine vint à mourir. Quelques temps après, le Roi conçut une folle passion pour la jeune Princesse. Avec l’aide de sa Marraine la FÊe, elle s’Êchappe du château de son enfance, couverte d’une Peau d’Âne. C’est alors qu’elle dÊcouvre la vÊritÊ du monde, solitude, misère, eroi, travail, cruautÊ - mais surtout, vÊritÊ parmi les vÊritÊs, l’Amour ! Mercredi 16 avril / 14h30 / 5-11 ₏ ThÊâtre GÊrard Philipe, OrlÊans-La Source

'JʼnR?GRSLCDMGQp(CAPMGQ

.?PJC$?@PGI?.SJQGML BŊQ?LQ On nous raconte une histoire de prince, de princesse, de dragons dans un château fait de ballons. Mais on se rend vite compte que le conteur est sujet à d’Ênormes trous de mÊmoire, jusqu’à en oublier son propre prÊnom. Il en oublie les personnages et les ÊlÊments très importants pour illustrer son rÊcit : le roi, la princesse, le dragon, le château... Nous sommes alors invitÊs à venir l’aider à redonner vie à son histoire et les parer d’accessoires et d’habits Êgalement faits de ballons, pour incarner au mieux tous les personnages. Ainsi, les petites filles pourront devenir princesses d’un soir, les garçons s’amuseront à jouer d’erayants dragons ou de valeureux chevaliers. Le tout sous l’œil bienveillant du roi et de la reine, pas de raison que les parents ne participent pas à raconter cette histoire. Un moment très ludique et participatif, par tous, pour tous, nous donne ce petit truc qui nous amuse toujours. Les 20 et 21 avril / 11h et 15h30 /prix entrÊe du parc Parc Floral, OrlÊans-La Source

kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk*#!-',"#1%+',1 kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk k %0++#1 Programme de courts-mĂŠtrages De et par la Cie BobaĂŻko Danse - Ă partir de 6 ans 1?KCBG?TPGJ F  ÝĨ *?.?QQCPCJJC $JCSPWJCQS@P?GQ k .-12Âą1!0'.23+ Libre adaptation du “!Petit Chaperon Rouge!â€? Par le ThÊâtre du Sursaut Marionnettes et burlesque - Ă  partir de 6 ans +CPAPCBG?TPGJ FCRF ÝĨ #QN?AC%CMPECQ1?LB !FʼnAW k *#.#2'2!&.#0-,0-3%# D’après Perrault, par La Petite Compagnie Spectacle, conte - Ă  partir de 5 ans "GK?LAFC?TPGJ F  ÝĨ 2FʼnĪRPC%ʼnP?PB.FGJGNC -PJʼn?LQ *?1MSPAC

k +-'#2+ -3!&# De Denis Lachaut par le Cie En Attendant ThÊâtre - à Partir de 9 ans "GK?LAFC?TPGJ F    ÝĨ 1?JJCBCQ$ŋRCQ 1R(C?LBC P?WC k .#3"Ņ,# D’après Perrault, par la Cie de la Jeunesse Aimable ThÊâtre - à partir de 6 ans +CPAPCBG?TPGJ F  ÝĨ 2FʼnĪRPC%ʼnP?PB.FGJGNC -PJʼn?LQ *?1MSPAC k '*ĝ2'23,#$-'1p(#!0-'1 De et par la Cie Fabrika Pulsion Conte, spectacle - à partir de 3 ans *CQCR?TPGJ FCRF  CLRPʼnCBSN?PA .?PA$JMP?J -PJʼn?LQ *?1MSPAC

- 10 -

k 2-!2-!ś*.-02#"#*.#2'2# +'1-,3 -32"3!&#+', "#00'ŧ0#*#0,%"#2-+2#1p Par Bobine Etc.‌ Spectacle jeune public, à partir de 18 mois *CQCRTPGJ FCRF 2FʼnĪRPCBS.?PA.?QRCSP -PJʼn?LQ k .-3.' De Zdenek Miler Programme de courts-mÊtrages (1960, RÊpublique Tchèque) Films d’animation, à partir de 2 ans "S?S?TPGJ  ÝĨEMřRCPAMKNPGQ !GLʼnK?JCQ!?PKCQ -PJʼn?LQ


0Ļ1#04#83,#+.*!#+#,2.-304-1.3 *'!'2Ļ1” Votre publicité ici ou là ? Un devis ? Contactez-nous ! papiervinyle.pub@gmail.com / 06 47 28 04 36

- 11 -

Papier vinyle #12 avril  

Itw Scoop & J.Keuz et Stig Brigitte / Gabby Young and Others Animals Liz Van Deuq / Liz Cheral Pv’s Birthday Party : Emma Double Té Hache /...

Advertisement