Issuu on Google+

RUBIN NETTOYAGE

au service de l’hygiène professionnelle

des lacs et du Revermont

335 route de Besançon - 39000 LONS LE SAUNIER

Tél. 03 84 24 43 45 - Fax. 03 84 24 74 55

Un vrai journal GRATUIT d’informations - n°42 - septembre 2010 Nettoyage lédonien Cages d’escaliers Nettoyage bureau Vitrerie Remise en état

03 84 47 12 71

DUBOIS NETTOYAGE ET SERVICE À DOMICILE

La garantie d’un nettoyage de qualité 14 av. Maillot - 39570 Montmorot

rubin.nettoyage@wanadoo.fr / www.rubin-nettoyage.com

• Paiement CESU

Service à domicile Repassage Ménage Vitrerie

• 50% déductible d’impôt • TVA 5,5%

03 84 43 49 19

Les cantines bio lédoniennes Si Carlos préférait “manger à la cantine”, les écoliers lédoniens ne sont pas en reste, et même les derniers de la classe s’y précipitent ! Une dizaine d’années en arrière, la préfecture jurassienne, pionnière en la matière, franchissait le cap de la conversion au biologique pour la restauration collective. Alors que tout reste à faire pour de nombreuses communes, le retour sur investissement pour Lons-le-Saunier est aujourd’hui largement atteint.

P.6-7

La Bresse Jurassienne

La pisciculture d’étang menacée par les cormorans P.3

Lons-le-Saunier

Rénovation du lycée Mancy ■

P.4

Football

L’USCS à l’honneur ■

P.10

Journées du patrimoine

Programme détaillé

P.15


I Publirédactionnel

Le “Caliente”,

découvrez la gastronomie espagnole au sein d’un lieu tendance ! Si Lons-le-Saunier enregistrait un déficit en matière de soirées et repas “caliente”, Esther Alvarez a désormais comblé ce retard. Depuis le mois d’août, cette jeune femme d’origine espagnole a transporté un petit bout d’Andalousie dans le Jura. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce nouveau bar à tapas l’adresse incontournable de Lons-le-Saunier. Dans cet espace idéalement situé à proximité d’un grand parking, l’hommage à la péninsule ibérique se fait en rouge et noir, au gré d’une déco design. Pour boire un mojito ou déguster quelques tapas, l’ambiance est assurément espa-

gnole, sans pour autant sombrer dans les clichés ! Sur la carte, un méli-mélo de tapas – comprenez spécialités espagnoles servies en petite portion — met l’eau à la bouche : tortilla, moules à l’ail, gambas à la plancha, jambon serrano, ailes de poulet au piment doux… Les plats sont également en harmonie avec l’éventail des spécialités ibériques (certaines recettes ont même été héritées de la grand-mère d’Esther Alvarez !) : paella poulet et fruit de mer, assortiment de viandes ou poissons cuits à la plancha… Pour accompagner le repas, la carte des boissons fait la part belle à la variété :

Sur présentation de ce coupon, une sangria maison sera offerte !



restaurant-caliente@hotmail.fr 12 h – 14 h / 18 h – 23 h (horaires de service) tous les jours de la semaine sauf le dimanche et le lundi soir.

sangria maison, grand choix de vins espagnols, plusieurs bières pression espagnoles et de nombreux cocktails, avec ou sans alcool : margarita, mojito, pina colada,… ainsi que les granitas et cocktails sans alcool. Sur place ou à emporter, cette cuisine généreuse, pleine de goût et de saveurs et utilisant un mode de cuisson sain (la plancha) agitera toutes les papilles ! Une formule à 12 € est proposée le midi avec deux petits tapas, un plat du jour espagnol avec trois choix différents dont la paella, et un dessert. A noter que l’établissement reçoit les groupes pour des soirées à thème ou dégustation !

Le “Caliente” - 30 rue des Salines - 39000 Lons-le-Saunier - Tél. 03 84 25 07 47

ÉNERGIES RENOUVELABLES Un artisan à votre service !

Kit photovoltaïque 2,96 Kwc comprenant : • Modules monocristallin garantie performance 25 ans. • Kit d'intégration garanti 40 ans ! • Onduleur garanti 10 ans ! • Coffret de protection DC avec sectionneur et parafoudre. • Coffret de protection AC avec disjoncteur différentiel 32A 30mA, interrupteur C32 et parafoudre.

• • • •

CRÉDIT D’IMPÔT 50% Rachat EDF 58 cts/Kwh pendant 20 ans Revente annuelle environ 1800 € Retour sur investissement à partir de 6 ans

*Sous réserve dʼéligibilité à la TVA réduite à 5,5%, offre réservée aux particuliers dans la limite des stocks disponible.

ELECTRICITÉ FERMETURE Fenêtre PVC Alu Volets roulants Battants, Portails, Portes de garage

35 Chemin du poirier - 39570 Courbouzon 03 84 43 02 82 - 06 77 70 83 43 www.grigi-technique.com

llation Votre insta e ïqu photovolta

C 17 990 €isTsTe ! prix en ba * C 16 990 € TT

t sur Présen ra u J u d e la Foir e-Saunier -l ! à Lons ctobre

u 25 a 2 2 u d

o

Textes sous la responsabilité de l’annonceur - Reproduction interdite - © Pays de lons n°42

Depuis le mois d’août, Esther Alvarez célèbre le patrimoine culinaire et coloré de l’Espagne dans un bar à tapas et restaurant espagnol chaleureux, au décor design et accueillant.


A L’ H O N N E U R ■ BRESSE DU JURA

Des solutions contre le “péril noir” ?

SOS pisciculteurs !

Pour Hervé Gimaret, hydrobiologiste et maire de Champrougier, la disparition des derniers pisciculteurs pourraient avoir de lourds impacts environnementaux.

Depuis longtemps déjà, les pisciculteurs des étangs de la Bresse jurassienne ont tiré la sonnette d’alarme. Et pour cause, il ne reste que cinq représentants de la profession. Principal accusé : un prédateur à la concurrence rude, le cormoran, qui tire sa conséquente pitance dans les étangs. Gisèle Fevre nous accueille à Champrougier où elle élève avec passion depuis 23 ans toutes sortes de poissons destinés à la vente. Zoom sur une pratique en voie de disparition. De l’état d’œuf à la papillote dans votre assiette, c’est un travail de longue haleine auquel se livre le pisciculteur ! Pendant trois ans, Gisèle Fevre bichonne, dorlote ses poissons, car avant de les vendre, elle doit les élever. Carpes, brochets, black bass, sandres, perches, gardons, tanches sont au petit soin avant de devenir de grands gaillards. “On fait grossir les petits poissons dans un étang d’alevinage pendant leurs deux premières années. La troisième année, toutes les espèces sont mélangées dans un autre étang. La pêche débute en octobre-novembre pour la commercialisation,

puis en janvier-février, l’alevinage recommence.” Dès juin, la piscicultrice se livre à l’entretien des étangs, le nettoyage des digues, et en juillet, elle s’attelle au faucardage, le fauchage des plantes aquatiques. Une phase essentielle permettant à la lumière de se diffuser et au plancton de se développer.

Une évolution des mentalités Quand Gisèle Fevre a repris l’exploitation des étangs de famille il y a 23 ans dans cet univers très masculin, force fut de constater que l’égalité homme-femme dans ce milieu était un concept… assez flou. Première femme à

s’installer en Franche-Comté, elle s’est heurtée à une misogynie patente. “Aujourd’hui, les pisciculteurs sont beaucoup plus ouverts d’esprit. J’ai appris à les connaître au fil des années, et je travaille aujourd’hui beaucoup plus dans le Jura qu’avec d’autres départements.”

Un milieu précaire Gisèle Fevre reconnaît volontiers qu’il est difficile, voire impossible de vivre décemment de ce métier. “Je ne me plains pas, ajoute-t-elle, j’ai la chance d’avoir un conjoint qui travaille à côté. Le prix du poisson n’a pratiquement pas augmenté depuis vingt ans,

Dès juin, Gisèle Fevre doit s’atteler à l’entretien de ses étangs.

alors que les charges augmentent et qu’il faut continuellement investir dans du

Le cormoran en ligne de mire

nouveau matériel. De plus, nous sommes dévastés par les cormorans. Nous avons tiré plusieurs fois la sonnette d’alarme auprès de Monsieur Raquin, le président du Conseil général.

Lors d’un cycle annuel ou bisannuel, la vidange est une étape essentielle de l‘entretien, permettant à l’étang de se refaire une santé. En effet, sans vidange, le plan d’eau s’encrasse et s’envase, occasionnant un brusque apport de sédiments qui se répercute sur les rivières. “Les étangs sont une création de l’homme, on ne peut pas les laisser à l’abandon, alerte Hervé Gimaret. S’il n’y a plus de pisciculteurs, que va-t-on faire ?” Si le pisciculteur est une espèce en voie d’extinction, l’accusé numéro un est ce grand oiseau noir glouton, le cormoran. “Depuis quinze ans, il colonise le Jura et dévaste les étangs, déplore l’hydrobiologiste.” En effet, originaire des Pays scandinaves, l’oiseau a migré car la consommation de ses œufs y fut interdite, entraînant une surpopulation et une raréfaction de la nourriture. “On observe un dortoir sur la réserve naturelle du Jura et ils viennent régulièrement sur la Bresse. Il se pourrait qu’il commence à nidifier dans la région. Lors d’une “opération commando”, un groupe peut vider un étang en trois jours !” Concernant de potentielles solutions, Hervé Gimaret se veut pessimiste : “la seule alternative est d’agir sur les œufs, mais certains pays européens s’opposent à cette solution, nous sommes donc coincés”. Un système d’effraiement n’apparaît pas non plus comme la panacée, puisqu’il ne ferait que déplacer le problème chez les confrères. En quelque sorte, l’histoire du serpent qui se mord la queue… La pose de filet sur de si vastes superficies semble également compliquée. “La solution la plus rationnelle serait de réussir à chiffrer les pertes afin de les indemniser” conclut Hervé Gimaret. Dans son récent “contrat de développement durable pour l’agriculture jurassienne”, le Conseil général s’engage à soutenir les pisciculteurs de la Bresse.

Céline Garrigues

Copyright Daniel Bouvot, LPO FC

Depuis les années 80, on assiste à une croissance exponentielle des populations du cormoran. Un groupe de ces prédateurs à l’appétit particulièrement vorace pourrait vider un étang en quelques jours, représentant un véritable fléau pour le rendement des pisciculteurs. Celui qu’on appelle le “péril noir” fait partie des espèces protégées en Europe, et dès septembre, des colonies vont déferler sur le Jura. Sébastien Mereau, jeune pisciculteur qui assiste impuissant au pillage de ses étangs, milite pour la régulation de l’espèce, voire son éradication. “On veut juste travailler” tonne Sébastien Mereau, impuissant face aux assauts du cormoran. Pour les autres pisciculteurs professionnels des étangs de la Bresse jurassienne, Christine Roubez, Philippe Collin, Jean-Philippe Bardy et Gisèle Fevre, le constat est le même. L’arrivée massive de l’oiseau, qui a délaissé les embruns maritimes pour se rabattre sur une nourriture à portée de bec, leur laisse un goût de cendres tièdes dans la bouche. Depuis cinq ans, Sébastien Mereau exploite six étangs en production, et en parallèle propose des activités de pêche de loisirs sur quatre étangs en “no-kill”. Mais son activité d’élevage est aujourd’hui au point mort : “il est impossible d’en

vivre, je ne peux en retirer aucun salaire. Il y a eu une hécatombe cette année, les oiseaux ont tout vidé. On a la demande, mais aucune production, j’ai dû refuser des clients tout l’hiver. Depuis cinq ans on ne fait plus rien. Pourtant l’élevage pourrait être une alternative à l’épuisement des réserves de poissons”. Face aux différentes solutions apportées pour sortir les pisciculteurs de ce marasme, Sébastien Mereau opte, lui, pour une alternative bien plus radicale : “je ne veux pas d’indemnités, mais juste travailler. Il faut éradiquer cet oiseau qui n’a rien à faire sur notre territoire !” Une problématique qui met en exergue une nouvelle fois la délicate conciliation entre écologie et économie. C.G.

“Un bouc émissaire idéal” “Depuis plusieurs années, le cormoran continental a petit à petit rejoint les terres à la faveur des grands cours d’eau. On l’observe presque uniquement en hiver” éclaire Chritophe Morin, biologiste à la Commission de protection des eaux (CPEPESC). “Il y a environ 3 000 individus pour la FrancheComté, mais ils ne nichent pas dans notre région”. Les effectifs sont stables et les ornithologues n’enregistrent pas d’augmentation significative de la population à ce jour. Cette espèce du nord de l’Europe aurait connu une expansion récente. Il se nourrit essentiellement d’espèces communes des grands cours d’eau, notamment le poissonchat, à raison de 500 g environ de poissons par jour . “Le cormoran peut faire des dégâts en ce qui concerne l’élevage” reconnaît le biologiste. Si l’impact économique est réel

Fabricant installateur sur mesure depuis 23 ans

pour lui, les tirs n’ont aucun intérêt et ne répondent pas au problème. En effet, les quotas autorisés en matière de tirs auraient un impact négligeable sur la population. Le spécialiste pointe du doigt d’autres problématiques liées à la gestion des étangs par les pisciculteurs. “La politique d’alevinage et de vidage des étangs qui intervient très tôt au printemps ne permet pas de respecter la biodiversité. Le cormoran n’est pas tout blanc, mais il n’est pas tout noir non plus. C’est un bouc émissaire idéal”. Concernant d’éventuelles solutions, Christophe Morin suggère le recrutement d’un garde qui effectuerait des patrouilles le long des étangs afin d’effrayer la bête. Mais il déplore le manque de moyens et d’aides financières alloués aux pisciculteurs qui leur permettraient une meilleure structuration.

ETUDES ET DEVIS GRATUITS SUR DEMANDE

Véranda Alu ou Bois Alu / Fenêtres PVC ou Alu Pergola - Stores / Volets roulants Alu Portails et portes de garages Nombreuses réalisations à visiter sur votre secteur

Nouveau Hall d’exposition - Prix direct d’usine OUNANS - 03 84 37 71 73 / AUXONNE - 06 75 62 85 84 Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 3


A L’ H O N N E U R ■ LONS-LE-SAUNIER

La Région rénove le lycée Mancy Le lycée agricole Mancy à Lons-le-Saunier fait peau neuve. 14 M€ ont été investis par la Région afin de réaménager les installations. Les travaux s’étaleront jusqu’à fin 2011. et 79 apprentis dans les domaines des services à la personne et des activités hippiques. C’est d’ailleurs ce dernier secteur qui a fait l’objet d’une attention particulière puisque le centre équestre est en cours de reconstruction, constituant la première tranche des travaux. Mancy est un des six établissements français spécialisés dans le domaine équestre et forme à tous les métiers du cheval : monitorat, maréchalerie, soins… “C’est un secteur d’activité en plein développement et qui connaît une croissance annuelle de 10 %” précise Laurent Petat-Lenoir.

Financement intégral de la Région A droite, Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional, ici avec le proviseur Jean-Yves Charvin à gauche et Laurent Petat-Lenoir au centre, responsable d’exploitation, a fait le déplacement à Lons-le-Saunier.

S

ur le périmètre du lycée agricole Mancy à Lonsle-Saunier, les entreprises s’affairent au milieu des câbles et pièces de bois jonchant le sol des différentes installations. “La structure

arrivait en fin de vie et n’était plus aux normes environnementales. On devait faire quelque chose” reconnaît sans détour Laurent PetatLenoir, responsable d’exploitation. Le 24 août dernier, la

présidente du Conseil régional Marie-Guite Dufay faisait le déplacement à Lons-le-Saunier. Le LEGTA (Lycée d’enseignement général et technologique agricole) Mancy accueille et forme 284 élèves

Comme tout bâti, les lycées ont un âge et les installations de Mancy, construites en 1961, commençaient à peiner. La Région finance intégralement les travaux de rénovation et a débloqué une enveloppe de 14 M€. “L’idée était de scinder les installations en trois parties, explique le pro-

viseur Jean-Yves Char vin. Une zone réservée au piéton, une pour les chevaux et la troisième pour la partie technique”. La durée totale des travaux est de 36 mois et la première tranche concernant la reconstruction du centre équestre est prévue pour la fin de l’automne. Les installations électriques de l’externat ont été rénovées cet été. La construction d’un bâtiment à ossature bois destiné à accueillir trois salles de cours est prévue pour la fin septembre. La réfection de la couverture d’un logement de fonction est en cours. Enfin, dans le cadre du plan “basse énergie”, des études permettant le traitement des façades sont également en cours. Des améliorations en matière environnementale ont été intégrées : séparation parfaite des eaux blanches et brunes, récupération des eaux de pluie, toiture végétalisée… Seul bémol : le bois ayant approvisionné les entrepreneurs pour l’ossature n’est pas franc-comtois, au grand dam de la présidente MarieGuite Duffay qui n’a pas manqué de le faire remarquer immédiatement : “la FrancheComté peut aussi être là pour la qualité du bois !” C.G.

■ LONS-LE-SAUNIER

La carte avantages jeunes fait sa rentrée !

P

fois au début de ce chéquier figurent des aides au permis de conduire, BSR et PSC1. Pour l’autre passeport, la recette reste inchangée : activités sportives, ludiques, en passant par la découverte patrimonial et culturel du département, des concerts de musique, des voyages… Du pain béni pour les jeunes et étudiants, qui, on le sait, sont loin de rouler sur l’or… Ce dispositif permet depuis 17 ans de favoriser l’accessibilité et la découverte du département et de la région. Un tra-

MJC : demandez le programme ! Pour la 4e année, la MJC de Lons-le-Saunier édite un catalogue recensant toutes les activités proposées pendant l’année. Une version 2010/2011 riche et qui propose une kyrielle d’activités pour tous, avec en exergues quelques nouveautés à découvrir. Musique, activités sportives et culturelles, théâtre, détente… il n’y a que l’embarras du choix. La MJC de Lons-le-Saunier s’est pliée en quatre pour rendre accessible au plus grand nombre ses animations. Les bals folk sont de plus en plus sollicités par le public et on pourra retrouver dès le 11 septembre le premier bal au Bœuf sur le toit. En parallèle des bals, des ateliers folk sont proposés, afin de découvrir cette pratique en cours collectif, via trois niveaux. On notera également des cours d’accordéon diatonique et toute une gamme d’activités sportives : physiqu’form pour le renforcement musculaire, cours de gym, fun gym, natation… Relaxation, détente et bien-être personnel trouveront également leurs adeptes avec des séances de sophrologie, relaxation, yoga, taïchindo et qi gong. Tous les mercredis et pendant les vacances scolaires, l’accueil de loisir multi-activités accueille les enfants de 6 à 17 ans. Une équipe d’animateurs encadre les enfants dans le cadre d’activités tournées vers la nature, l’environnement, la découverte sportive, artistique, et l’initiation aux techniques de film d’animation et de court-métrage. MJC Paul Emile Victor, rue des Mouillères, Lons-le-Saunier. Tél. 03 84 24 44 92 - www.mjclons.com

Apprenez l’art floral ! Au rang des nouveautés de la rentrée 2010, des cours de compositions florales sont proposés au Carrefour de la Communication tous les premiers mercredis du mois. Le premier se déroulera le 8 septembre. Les participants devront se présenter avec une paire de ciseaux, un cutter et une bonne dose d’esprit créatif ! Sous les conseils d’un professionnel, ils pourront réaliser leur décoration florale d’intérieur, et repartir avec ! Inscription obligatoire à l’OT de Lons-le-Saunier. Cours de 1 h à 1 h 30. Tarif : 9 € le cours. Inscriptions au 03 84 24 65 01.

Le 1er septembre, la carte avantages jeunes a fait sa rentrée avec son florilège de réductions et de gratuités. Culture, sports, loisirs, boutiques, services… aucun domaine n’a été laissé sur le carreau et les utilisateurs n’auront que l’embarras du choix pour profiter de ces bons plans. Un travail de titan pour Audrey Laxenaire, responsable du pack avantages jeunes pour le Jura, qui revêt une multitude de casquettes tout au long de l’année pour mener le projet à bien. our sept euros, la carte avantages jeunes est un véritable sésame pour les jeunes. Les réductions et gratuités proposées couvrent tous les domaines, sur tout le territoire du Jura et de Franche-Comté. Deux passeports aux designs modernes et aux couleurs dynamiques accompagnent la carte et recensent tous les avantages. Le chéquier “Terre de Jeux” propose une farandole d’offres à prix réduits, de sport et loisirs de plein air, uniquement pour le Jura. Pour la première

■ LONS-LE-SAUNIER

vail salué par le président d’Info Jeunesse Jura, Christian David : “à travers cette carte, c’est la démonstration de tout le travail remarquable réalisé par l’équipe d’Info Jeunesse !”

Les nouveautés “Dès la première page, on trouve une réduction de 6 € pour les librairies partenaires de Franche-Comté, offerte par le Conseil régional” indique Audrey Laxenaire. De nouveaux partenaires ont intégré le dispositif cette année : entre autres, le musée

Festivals de la rentrée Si festival rime avec estival, ce n’est que sur le papier ! Retrouvez un petit air d’été en septembre avec le festival Lons Angeles et le festival de jazz du Revermont. Pendant un an, Audrey Laxenaire prépare la sortie de la nouvelle édition jurassienne de la carte avantages jeunes.

Pasteur à Dole, la Maison de la Haute-Seille, la Maison de la Vache qui rit, l’Etable de Monsieur Plus, le restaurant le Grapiot à Pupillin… Une aubaine pour les partenaires qui profitent de cette publicité gratuite. “Les partenaires sont vraiment enthousiastes et jouent le jeu des réductions.”

Un travail titanesque Ce sont 20 000 exemplaires qui sont à disposition dans tous les

points de vente depuis le 1er septembre. Un travail gargantuesque tout au long de l’année pour Audrey Laxenaire qui doit tour à tour enfiler les casquettes de secrétaire, commercial, infographiste (mise en page des chéquiers)… et même livreur ! C.G.

Carte avantages jeunes : 7 €. Au CIJ à Lons-le-Saunier et tous les points de vente. Pour les - de 26 ans et étudiants de - de 30 ans. www.jeunes-fc.com

Les 24, 25 et 26 septembre, l’association Nesta organise le festival Lons Angeles à Lons-le-Saunier. Une exposition sur le cinéma sera présentée, ainsi qu’une programmation de concerts et de courts-métrages lors du week-end du 24, 25 et 26 septembre. Nouveauté de l’édition 2010 : une exposition de photos sur le thème “Lons, la vie rêvée des anges ?”, constituée de clichés envoyés par des photographes souhaitant s’exprimer sur le sujet. 9e festival de jazz du Sud Revermont Pendant trois jours, découvrez toute la diversité du jazz et de ses multiples facettes. Les 8, 9 et 10 octobre à Sainte-Agnès, Cousance et Grusse, la 9e édition du festival du jazz du Sud Revermont propose une programmation toujours plus diversifiée et hétéroclite. En ouverture à l’Eglise de Sainte-Agnès, venez découvrir Florence Tu Hong : une voix douce et cristalline, maintenant l’auditeur en haleine à chaque instant.

Dole à louer : local professionnel à usage de bureau ou commercial “Le Balcon des Epenottes”

Au cœur de la zone commerciale des Epenottes Rez-de-chaussée aménagé (6 bureaux, wc, cuisine, hall d’entrée…) de 160 m2 ouvrant sur un vaste parking privatif.

Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 4

Renseignements et visites : SCI du Laoul Tél. 06 88 16 99 55


Toutes les personnes sont de la région ou limitrophe, et souhaitent rencontrer des personnes de la région…

Elle vous attend

29 ANS, IL Y A EN ELLE harmonie, maturité, équilibre et la profonde envie de

longs, silhouette féminine.Voyages/détente, intérieur douillet, cocooning, sorties à deux… Vs : jusqu’ à 60 ans, CVD, prof. indif., niv. en rap., ouvert au dialogue, respect de l’autre, envie de profiter de la vie. LFC 37 05

construire à deux ! Conseillère fam et soc , cél., féminine, naturelle…juste un peu de Témoignage fard pour souligner ses jolis traits. Pas de mensonges, pas de moqueries : elle est de Françoise : bien trop sensible pour cela ! Ouverte à toutes sorties, sport/détente et "j'ai eu la chance d'être 55 ANS, YEUX VERTS parfaitement maquillés, toujours bien voyages…Vs : âge en rap. voire plus, CVD prof stable, look actuel valeurs présentée à OLIVIER qui morales. LFC 37 01 correspond tout à fait à ce que coiffée… elle ajoute à son physique, une grâce naturelle qui la rend encore je recherchais nous sommes plus femme. EMPLOYEE de commerce, div., sans enft., prop., sans 38 ANS, EPANOUIE dans son travail… cette célibataire ne veut pas très amoureux. Après mon problèmes. Juste réserve, pudeur des sentiments… sensible, affectueuse, passer à côté du bonheur d’avoir une famille. EMPLOYEE de banque, cél., fidèle. Attitude courtoise, diplomate, posée. Attend une complicité, un divorce, je ne pensais plus féminité plutôt classique, très jolie, regard expressif, sourire tendre. Esprit dialogue sincère… Vs : 44/55 ans, DV, prof. indif., caractère jeune, prés. pouvoir ressentir de tels ouvert, toujours partante, c’est aussi une femme de réflexion, solide bon sens. sentiments ! J'ai retrouvé soignée, valeurs humaines. LFC 37 06 Vs : âge en rap., cél. ou DV, prof. indif., une certaine maturité, des valeurs toute ma joie de 55 ANS, DOUCEUR, FEMINITE, tendresse… Grands yeux bleus, finesse traditionnelles. LFC 37 02 vivre !" des traits, silhouette élégante, veuve, prop., personnalité enthousiaste. A envie de faire 44 ANS, FONCTIONNE AU FEELING, c’est une affective pleine de sensibilité. Cheveux bouger sa vie et de profiter de bons moments. Qualités de femme d’intérieur, entretient sa maison, longs, blonde, très jolie femme, élégance moderne. Actu. sans prof., div., sans enft. Aspire à une vie stable pratique marche, vélo, natation, cuisine avec plaisir et reçoit chaleureusement. Vs : âge en rap., CVD, et heureuse, aime cocooning, musique, quelques sorties. Vs : âge en rap., CVD, prof. indif., allure et esprit prof. indif., motivé pour union harmonieuse et heureuse. LFC 37 07 jeunes, générosité du cœur. LFC 37 03 54 ANS, DES VALEURS FORTES comme l’engagement, le respect, la fidélité… recherche 44 ANS, UN COTE FEMME/ENFANT, longs cheveux blonds bouclés, regard bleu, traits purs : une relation sincère, complice, durable… Bouge avec beaucoup de féminité sa silhouette mince et c’est une jolie femme ! FONCTIONNAIRE, div., 2 enfts adultes. De la personnalité, parle avec gracieuse, ravissant sourire ! EMPLOYEE municipale, veuve, sans charges, prop., toujours franche, franchise et diplomatie. Besoin d’air pur, hygiène de vous aimerez cette femme spontanée, foncièrement honnête. Vs : âge en rap., CVD, prof. indif., niv. en vie, sorties variées, vacances au soleil, qualités de rap., prés. agréable, savoir vivre. LFC 37 08 femme d’intérieur, avec un sourire radieux vous 65 ANS, TOUT SIMPLEMENT SUPERBE tant elle est radieuse, souriante, exquise féminité, dira son désir d’être heureuse. Vs : 44/48 ans jolis traits soulignés par un maquillage discret, élégante. RETRAITEE secrétaire, veuve, prop., env., div., prof. indif., tempérament simple, envie autonome. Aime les relations claires, privilégie un certain raffinement dans sa façon d’être, de vivre. de partage, projets à deux, tendresse ++. Avec vous elle veut s’émerveiller, profiter, aimer : une vie calme et sereine. Vs : âge en rap., CVD, prof. LFC 37 04 indif., respect et savoir vivre. LFC 37 09

51 ANS,

illère Votre conse UREY Nathalie BE

CHALEUR HUMAINE,

gentillesse, bienveillance, c’est une femme très agréable qui sait se faire apprécier partout où elle passe ! EMPLOYEE de banque, div., prop., 1 gd enft, mèches blondes, cheveux mi-

www.fidelio39.fr

66 ANS, UN RAYON DE SOLEIL, coquette, s’habille et se maquille avec soin, mèches blondes, yeux bleus. RETRAITEE comptable, div., voiture, autonome, femme d’intérieur accomplie, entretient sa forme, vélo, marche, natation, s’ouvre au tourisme : une vie agréable ! Vs : âge en rap., CVD, prof. indif., affectueux,valeurs morales, actif. LFC 37 10

Envoyer la référence de l’annonce qui vous intéresse par SMS au 06 08 21

Inf ormez-vo

03 84 72 97 4 fideliojura@orange.fr

us

3

Il vous attend

26 ANS, ENVIE D’UN COUPLE complice, tonique et gai… une belle histoire d’amour qui s’inscrira dans la durée. EMPLOYE, cél. Grand, châtain, yeux clairs, bon look, toujours soigné. Les pieds sur terre, de la maturité, du cœur… c’est un « gentil » qui ne demande qu’à aimer et faire plaisir. Sorties citadines, spectacles, vacances au soleil, plein air. Vs : âge en rap., CD, prof. indif., valeurs traditionnelles, libre et motivée. LFC 37 11

49 ANS, PERSONNALITE PROFONDE, pleine de ressources, aime apprendre, découvrir, va au bout de ce qu’il entreprend. FONCTIONNAIRE (informatique), div., 1 enft (gd), brun, cheveux courts, du charme, sourire sympathique, allure sportswear. Se ressource dans la nature, ski, vélo, natation… Vs : âge en rap., CVD, prof. indif., féminine, ouverte au dialogue, envie de faire des projets, enfts bienvs. LFC 37 16

38 ANS, DERRIERE UNE APPARENCE calme, posée et réservée, vous

découvrirez un homme super intéressant, personnalité hors du commun. EX PILOTE DE LIGNE, actuellement employé, cél., veuf de sa compagne. Un bon look, sportif, du charme. Esprit ouvert, découvertes, architecture, voyages ++, convivialité… Vs : 28/36 ans, CVD, prof. indif., niv. en rap., envie d’aller de l’avant, d’entreprendre. LFC 37 12

51 ANS, UN BON RELATIONNEL, le dialogue est pour cet homme une valeur

essentielle. AGENT TECHNIQUE, cél., sans enft. Châtain grisonnant, regard bleu, sport/chic, sourire cordial, attitude posée et bienveillante. Prop., qualité de vie faite de lectures variées, sport/détente, soirées dansantes, voyages, arts, histoire… Vs : 45/55 ans, cél. ou DV, prof. indif., féminine avec naturel, de la perso., tempérament simple.

44 ANS, UN HOMME PASSIONNE et passionnant, douceur des cheveux LFC 37 17 poivre et sel, regard vert, allure sport/chic, un charme bien masculin. TRAVAILLEUR 58 ANS, BELLE PHILOSOPHIE de la vie, veut partager, dialoguer, INDEPENDANT, div. Sympathique, sociable, ouvert, soif de connaissances, de profiter d’une vie agréable. EMPLOYE, div., sans charges, sait prendre l’humour ! Sans prétention, il privilégie un dialogue sincère, belle philosophie les décisions, actif et ouvert mais… n’aime pas faire les choses de la vie. Cultivé, bricoleur, activités de plein air, des projets, des idées seul ! Activités de plein air, week-ends imprévus, Témoignage de bonheur qu’il veut partager avec vs : 33/45 ans, CVD, prof. spectacles, restaurants, cinéma. Vs : âge en rap., CVD, de Paul : indif., aimant le dialogue, la vie de famille, enfts bienvs. prof. indif., active, valeurs morales. LFC 37 18 LFC 37 13

"En passant par fidelio, ma démarche m'a permis 61 ANS, PERSONNALITE pleine de de rencontrer des personnes ayant ressources, j’aime voyager, bouger, découvrir. courts poivre et sel, allure sportswear, regard bleu… RETRAITE, div., prop., charme tendre, doux une inclinaison semblable EMPLOYE, cél., vrai généreux, sensible, à la mienne… La chance jouant, sourire, physique très agréable. Discours bienveillant, esprit positif, pointe d’humour font de lui j'ai rencontré la personne dont je clairs : droiture, franchise, honnêteté. Quelques un homme très agréable à vivre. Sports mécaniques, sorties, toutes sortes de lecture, plein air, rêvais depuis toujours. L'amour quelques sorties, bricoleur, sait cuisiner… vacances imprévus. Vs : âge en rap., CVD, prof. indif., nous a envahis jusqu'à ce que au soleil. Vs : 45/52 ans, CVD, prof. indif., enft bienv., féminine, de la perso., chacun chez soi dans un des goûts en commun, la confiance, le respect de l’autre, nous nous rendions premier temps. LFC 37 19 les sentiments. LFC 37 14 chez M. le Maire !" 72 ANS, BONNE MENTALITE, un caractère 47 ANS, UNE TRANQUILLE ASSURANCE, sociable ++,

46 ANS, GRAND, BEL HOMME, cheveux

contact sympathique, s’adapte facilement, bel homme, naturel, dégage beaucoup de douceur, juste décontraction qui lui va bien… EMPLOYE, veuf, 1 enft, prop. Loisirs de plein air, cinéma, sorties restos, balades, musique, joies du foyer… Vs : âge en rap., préf. plus jeune, CVD, prof. indif., libre de son passé, de la maturité, si vous avez des enfants ils seront bienvs. LFC 37 15

81 77

souple, des valeurs fortes : c’est un homme bien ! , veuf, prop. Un contact très agréable, soigne son apparence, s’adapte à tous milieux. Loisirs de plein air, cet épicurien apprécie les belles et bonnes choses de la vie ! Vs : âge en rap., CVD, prof. indif., plutôt classique, valeurs morales, sincère, NF.

LFC 37 20

Demande par courrier à : FIDELIO Jura - Nathalie BEUREY 17 rue Mont Roland - 39100 DOLE / 407 rue du Docteur Jean Michel - 39000 LONS Tèl. 03 84 72 97 43 - Port. 06 08 21 81 77

Cours tous niveaux, guitare, basse, batterie et chant.

www.emma-ecole.com Pratique en groupe et en condition de scène live !

Cursus P ro (renseign ements à lʼécole)

Studio Pro (à lʼécole) et MAO (Musique assisté par ordinateur)

Porte ouverte les 18 et 19 septembre 2010 Démonstration, visite du studio, concert, etc. Ouvert de 10 h à 20 h 72, rue des Salines - LONS-LE-SAUNIER Tél. 03 84 24 60 21 - 06 08 80 42 16 Courriel : emmaecole39@yahoo.fr

Doc Music

Tout pour la musique !

Doc Music, votre spécialiste de la guitare, basse, ampli..., vous propose une large palette d’instruments, mais également l’assurance d’un conseil personnalisé pour l’achat de votre instrument, tout en garantissant un service après-vente efficace ! Horaires d’ouverture : Du mardi au samedi De 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h

Doc Music 72, rue Salines 39000 LONS LE SAUNIER Tél. 03 84 47 00 78

Concession Fidélio, société indépendante. N° RCS : 494 360 548 - Discrétion et réponse rapide assurée / Témoignages certifiés par huissiers

DOLE LONS-LE-SAUNIER L’agence matrimoniale du Jura ! SAINT-CLAUDE

Retour auxs! vraies valeur


VIVRE ICI ■ LONS-LE-SAUNIER

Les cantines lédoniennes

au vert depuis bientôt 10 ans Si Carlos préférait “manger à la cantine”, les écoliers lédoniens ne sont pas en reste, et même les derniers de la classe s’y précipitent ! Une dizaine d’années en arrière, la préfecture jurassienne, pionnière en la matière, franchissait le cap de la conversion au biologique pour la restauration collective. Alors que tout reste à faire pour de nombreuses communes, le retour sur investissement pour Lons-le-Saunier est aujourd’hui largement atteint.

L

ons-le-Saunier n’a pas attendu les directives du Grenelle de l’environnement (à l’horizon 2012, 20 % des menus des cantines devront être bio) pour convertir les repas de ses cantines au vert. En effet, c’est une histoire de longue haleine, celle de l’ardeur et de la ténacité de deux hommes : Didier Thévenet, directeur de la cuisine centrale, et Jacques Lançon, adjoint à l’environnement. C’est en 1992 que l’aventure bio débutait, sur un bien triste constat : l’augmentation du taux de nitrates dans l’eau, causée par l’agriculture intensive. “Nous avons alors passé une convention avec les agriculteurs afin qu’ils s’engagent à diminuer les intrants” explique Didier Thévenet. “Mais la hausse a continué et la municipalité s’est

alors penchée sur l’agriculture biologique afin de sauver l’eau du robinet”.

Le pain puis les produits laitiers Jacques Lançon, adjoint à l’environnement, propose d’inciter les agriculteurs à la conversion, en utilisant le levier de la restauration collective. Un GAEC (groupement agricole d’exploitation en commun) franchit alors le virage : il fournira le blé à un meunier local, et en 2001, les petites têtes blondes dégusteront le premier pain bio. Puis la filière du bœuf, du lait et de ses produits dérivés ouvrent de nouvelles perspectives. La municipalité soutenant davantage les producteurs locaux, Didier Thévenet se rapproche d’agriculteurs poli-

gnois. En 2007, le forum national de la restauration à Lons-le-Saunier permettra une rencontre entre agriculteurs bio et l’ENIL (Ecoles nationales d’industrie laitière) de Mamirolle : le lait bio intègre ainsi les menus. La même année, un contrat est passé pour l’approvisionnement en bœuf bio, et aujourd’hui, il est généralisé dans toutes les assiettes.

Une nouvelle approche Si le bio entraîne un surcoût, il existe des parades pour alléger la facture et la collectivité a su trouver la recette. Elle peut se targuer aujourd’hui de n’avoir jamais augmenté ses tarifs. Au prix de quelques tâtonnements et expérimentations culinaires, mais aussi grâce à la bonne

volonté de toute une équipe : “nous avons modifié les temps de cuisson sur les gros volumes, raconte Didier Thévenet. Il a fallu essayer et goûter plusieurs fois. Toute l’équipe était très à l’écoute et avait l’envie, c’est grâce à eux que nous avons pu évoluer”. Ce sont aujourd’hui 5 000 repas qui sont servis quotidiennement, fabriqués à la cuisine centrale, puis acheminés vers l’hôpital (1 000 repas), vers les cantines (3 000), à domicile pour les personnes âgées ou placés en institution (500) ou servis sur place (500). 45 agriculteurs fournissent la filière, représentant 25 % de produits bio dans l’assiette. Les légumes sont le nouveau cheval de bataille de Didier Thévenet. “Nous travaillons

A droite, Didier Thévenet, directeur de la cuisine centrale, accompagné ici du cuisinier Dominique Ryon, s’active depuis dix ans pour proposer des repas bons, bio et locaux.

pour la création d’une légumerie, un local dédié à l’épluchage et à la découpe”. Si 17 000 euros ont été investis la première année, le retour sur investissement est large-

ment atteint aujourd’hui. Les surcoûts ont su être évités, et comte tenu du prix de la dénitrification, l’opération est plus que rentable. Même si l’agriculture traditionnelle

reste nécessaire pour assurer autant de couverts, les repas allégés en carbone ont déjà franchi une étape du combat !

au plus grand nombre une alimentation saine et de qualité. La municipalité de Lons-le-Saunier a une énergie dans ce domaine qu’on ne trouve nulle part ailleurs. J’ai participé à une réunion concernant le projet de légumerie. J’y crois vraiment, c’est une bonne solution pour préparer les légumes pour la restauration collective. Je souhaite participer à ce projet autant que possible !

sur une superficie de 2 ha. J’essaie également d’ouvrir le réseau en vente directe.

Céline Garrigues

■ MONT-SOUS-VAUDREY / PRODUCTEUR LOCAL BIOLOGIQUE

Le retour à la terre de Benoît Mouquod Maraîcher en agriculture biologique, Benoît Mouquod s’est reconverti il y a deux ans, après avoir travaillé pendant huit ans dans l’informatique. Défenseur opiniâtre de cette pratique, sa production à Mont-sous-Vaudrey approvisionne une partie de la filière bio de la restauration collective lédonienne. S’il croit fermement en la nécessité d’un lien étroit entre producteurs et consommateurs, il admet qu’il est difficile d’en vivre décemment. Mais le maraîcher se veut confiant pour l’avenir.

Comment avez-vous débuté dans ce métier ?

Benoît Mouquod : “Il y a trop d’aberrations alimentaires aujourd’hui, et je pense qu’à terme, il est possible de se nourrir exclusivement de produits bio.

Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 6

C’est une reconversion. Mes parents se sont lancés dans l’agriculture biologique il y a 30 ans. Je me suis toujours interrogé sur une éventuelle reprise de la ferme familiale. Après avoir travaillé huit ans dans l’informatique,

c’était un moment de remise en cause et de questionnement. J’ai toujours été sensibilisé au bio. J’ai alors entrepris la formation. Le levier de la restauration collective a été un déclencheur : il permettait de produire quelques légumes au début, puis de voir plus gros par la suite.

De quel œil, observez-vous l’histoire du bio à Lons-leSaunier ? Il y a trop d’aberrations alimentaires aujourd’hui et je pense qu’à terme, il est possible de se nourrir exclusivement de produits bio. La restauration collective est un bon tremplin dans ce sens et permet de rendre accessible

Quelle est votre production ? Pommes de terre, carottes, betteraves rouges, navets, radis, panais, choux rouges, choux blancs, tomates, courgettes, poivrons, aubergines

Peut-on vivre de l’agriculture biologique ? Jusqu’à présent, il est très difficile d’en vivre. Il y a beaucoup de doryphores. La première année a été mauvaise car trop de pluie. Il y a eu une meilleure production en 2009. Je reste confiant pour cette année. Le climat entre en jeu, mais également l’expérience du producteur : il faut savoir traiter les maladies et les mauvaises herbes. Ces deux paramètres auront une répercussion sur le calibre du légume. Propos recueillis par C.G.


■ RESTAURATION COLLECTIVE LÉDONIENNE

“Une question de volonté”

03 84 72 97 43 06 08 21 81 77

RENDEZ-VOUS POSSIBLE SUR

LE FILM DE VOTRE CONSEILLÈRE SUR

DOLE - LONS - SAINT-CLAUDE

www.fidelio39.fr

Discrétion et réponse rapide assurées

Concession Fidélio société indépendante N° RCS : 494 360 548

STOP AU CÉLIBAT !

Adjoint au maire chargé de l’environnement, Jacques Lançon a été à l’initiative avec Didier Thévenet des circuits courts et sans intermédiaire pour alimenter la restauration collective lédonienne. Afin de protéger la qualité de l’eau dangereusement mise à mal par des taux élevés de nitrates, il lorgna du côté des agriculteurs afin de les pousser à une production biologique. Une alternative efficace qui assurait plusieurs bénéfices : une eau de meilleure qualité tout en évitant des actions coûteuses de dénitrification, un tremplin économique pour les producteurs locaux et une alimentation saine pour les jeunes écoliers. En 2001, l’adjoint proposait ainsi d’inciter à l’agriculture biologique, en garantissant un volume d’achat et un prix stable.

Comment l’histoire du bio a-t-elle débuté à Lons-le-Saunier ? Jacques Pélissard et moi sommes arrivés à la mairie en 1989. J’étais chargé du service des eaux et d’étudier leur teneur en nitrates. Depuis les années 70, nous constations une croissance régulière du taux, avec des pics montant jusqu’à 35 mg/l (ndlr : L’OMS recommande de ne pas dépasser 25 mg/l). Il devenait urgent de s’occuper de ce problème préoccupant. Dans un premier temps, un accord a été passé avec les

agriculteurs et les modalités ont été confiées à la Chambre d’agriculture. De mon côté, mes études universitaires en biophysique et biochimie m’autorisaient à orienter certaines pistes de réflexion. Les mesures de la Chambre d’agriculture stipulaient entre autres une réduction des doses de nitrates et de produits phytosanitaires, la suppression des sols nus en hiver (ndlr : une couverture végétale permet de piéger les nitrates) et la suppression de la culture du maïs la plus pénalisante en terme d’engrais.

Ces mesures ont-elles été efficaces ? De 1999 à 2001, on a pu constater un arrêt de la croissance du taux de nitrates, ramené entre 19 et 22 mg/l. Nous avions franchi une étape, mais ce n’était pas suffisant, et nous voulions encourager à la suppression totale des nitrates solubles. Ce n’était qu’une question de compétences et de volonté ! Il fallait alors encourager les agriculteurs de cette zone à la conversion au bio, en leur assurant un débouché plus important, notamment pour la filière blé-farine-pain. Des

■ SELLIERES / MARAICHER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

La vie en bio à Sellières C’est au bord de la Brenne à Sellières que Christopher Richardson s’est installé il y a deux ans en AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). Salades, tomates, pommes de terre, haricots… fournissent en partie les cantines lédoniennes, et pour l’autre partent en vente directe.

P

our Christopher Richardson, le bio n’était pas un choix, mais une évidence. Après l’obtention d’un bac L, le maraîcher s’est orienté vers des études horticoles à Besançon, où il décroche une licence professionnelle. Il se tourne alors

vers les légumes. “J’ai testé pendant une année un petit potager chez mes parents. Au fil du temps, je me suis rendu compte que j’étais loin d’avoir les connaissances nécessaires concernant la partie administrative et comptabilité” reconnaît-il. Il

intègre alors une formation à Montmorot, et une fois le brevet professionnel REA (responsable d’exploitation agricole) en poche, il travaille pendant deux ans, et en profite ainsi pour se rapprocher du réseau et prospecter de potentielles terres disponibles. Sa chance, ce fut de trouver un terrain en location idéalement situé au bord de la Brenne. Après une première saison seule, sa compagne Armelle Briançon le rejoint. S’il était impossible de concevoir un autre type d’agriculture, ce type de production n’est pas non plus miraculeux, et il regrette que beaucoup se tournent vers le bio pour des considérations pécuniaires, surfant sur la vague de la mode : “le bio aussi est polluant, rappellet-il, notamment en terme de consommation énergétique. Beaucoup s’installent uniquement par intérêt économique.

aides financières étaient allouées en contrepartie d’une agriculture raisonnée.

Comment les surcoûts ont-ils pu être évités ? D’une part, le pain bio est plus nutritif, donc moins gaspillé. Nous avons observé dans les écoles une meilleure appétence, donc moins de pain dans les poubelles. De plus, la farine étant moins complète, les meuniers et boulangers n’ont jamais augmenté leur prix. Les quantités étant rentabilisés, ce n’est aujourd’hui plus un surcoût pour nous.

complet Accompagnement Facilitez vous la vie au quotidien Pour des transports de biens ou de personnes, occasionnels ou réguliers.

Taxis conventionnés 7 j / 7 - 24 h / 24

Propos recueillis par C.G.

Le bio ne doit pas devenir un opportunisme économique”.

“On devrait pouvoir mieux en vivre” Sur leurs 4 ha, les producteurs font pousser une large gamme de légumes : salades, épinards, tomates, aubergines, poivrons, carottes, pommes de terre, choux, céleris, haricots, courgettes… 1/3 de leur production fournit la restauration collective lédonienne et les 2/3 restants partent en direction des marchés, de quelques magasins, et sont vendus sous forme de paniers. Si l’exploitation tourne correctement, le jeune homme déplore la pénibilité

Toutes distances du travail, en contrepartie d’une faible récompense : “oui on peut en vivre, mais à quel prix ? On ne compte pas les heures, c’est épuisant physiquement et moralement. On devrait pouvoir mieux en vivre !”. Il porte un regard un rien dubitatif sur la filière bio à Lons-le-Saunier, dénonçant le manque de cohérence dans la politique municipale : “servir du bio dans les cantines est très positif, reconnaît-il volontiers, mais la municipalité propose du bio au niveau local alors qu’elle promeut au niveau national une loi en faveur des OGM. C’est incohérent !”

795, route de Macornay - Lons le Saunier

Tél. 06 08 61 80 31 ou 03 84 24 13 22 email : taxi.nathaliegrigi@orange.fr www.taxis-grigi-nathalie.com

La Fondation Nicolas Hulot soutient Lons-le-Saunier Reconnue d’utilité publique, la Fondation Nicolas Hulot œuvre depuis 20 ans pour sensibiliser la société sur le lien entre ses activités et l’environnement. Intéressée par la cohérence globale du projet lédonien, la Fondation a souhaité valoriser cet exemple. “C’est la cohérence globale du projet, basée sur une véritable construction entre les acteurs, qui nous a intéressés, explique Amandine Lebreton, coordinatrice agriculture. Il y a eu une réflexion menée au-delà de la recherche du bio coûte que coûte”. Le 2 juin dernier, la fondation organisait les journées découvertes “En route vers la restauration collective responsable”. Un événement destiné à rassembler l’ensemble des parties-prenantes (élus, gestionnaires, agriculteurs, convives…) qu’elles soient sceptiques ou en quête de réponses, et ceux qui ont réussi à s’engager vers une restauration collective responsable.

Couleurs & Cre´ations FOURNITURES DE LOISIRS CRÉATIFS

Venez trouver linspiration pour vos cre´ations…

Loisirs cre´atifs Peinture a` lhuile Aquarelle Dessin Mosai¨que Scrapbooking

209, rue du Jura - 39570 MACORNAY - Tél. 03 84 86 27 90 - Courriel : couleurs-et-creations@orange.fr - http://couleurs-creations.blogspot.com/ Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 7


n Publirédactionnel

STUDIO - PRESSE - WEB

Dominique Revy, gérante de PAOh!

Presse Studio

Tous vos supports papier, de la création à l’impression

Web

HHH

3 supports pour votre communication !

Création de votre site internet

Nous réalisons plaquettes, brochures, dépliants, catalogues, fiches produits, guides touristiques...

Votre insertion publicitaire distribuée dans 70 000 boîtes aux lettres ! Création de vos publicités par notre studio graphique, rédaction de publireportage avec notre journaliste. Nos journaux rédactionnels sont distribués chaque mois gratuitement en toutes boîtes aux lettres.

Refonte de vos anciens sites. E-mailings, conseil internet...

Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 8


Coralie Specte, service commercial

Gérard Héchinger, service commercial

Céline Garrigues, journaliste

Patrick Perra, maquettiste

solutions en communication Riche de près de 12 années d’expérience, la société PAOh! accompagne ses clients dans la réalisation de leurs projets de communication. Animé par une passion farouche, le fondateur de la société Yvon Amiot a su conserver un même leitmotiv durant toutes ces années : la satisfaction du client, grâce à une écoute de tous les instants. Création graphique, identité visuelle, presse écrite : une équipe de professionnels dynamique surprend et innove via des idées uniques qui se démarquent de la concurrence. Présentation d’une petite entreprise qui ne connaît pas la crise.

Deux journaux de proximité “Pays Dolois” et “Pays de Lons” sont intégralement

conçus dans les locaux de PAOh! La structure regroupe en son sein une rédaction, une régie publicitaire et un studio d’infographie, permettant de réaliser in situ les principaux maillons de la chaîne graphique. Au studio, l’infographiste Patrick Perra s’affaire, entre autres, à la réalisation technique des encarts publicitaires des journaux : grâce à une bonne dose de créativité et un zeste d’originalité, il garantit aux annonceurs une réponse unique à leurs enjeux de communication externe. A la régie publicitaire, deux commerciaux, Coralie Specte et Gérard Héchinger sillonnent les routes du Jura afin d’assurer la commercialisation des espaces publicitaires du “Pays Dolois” et “Pays de Lons”. Véritables forces de vente de l’entreprise, les deux acolytes ne se positionnent pas uniquement en tant que vendeurs :

afin d’être au plus près des attentes et des besoins de communication de leurs interlocuteurs, ils assurent avant tout un rôle de conseillers. A la rédaction, la journaliste Céline Garrigues recueille, trie et analyse les informations afin de les diffuser dans “Pays Dolois” et “Pays de Lons”. Depuis la création des deux journaux, un fil d’ariane soustend la ligne éditoriale : “Pays Dolois” et “Pays de Lons” se veulent avant tout des journaux de proximité. C’est dans cet esprit que la journaliste se déplace au cœur des communes du bassin dolois et du bassin lédonien. Elle rencontre les acteurs de la vie locale et annonce leurs manifestations un mois en amont : culture, loisirs, vie associative, histoire et patrimoine local, sport…

Communiquer, c’est exister ! En marge des activités de presse écrite, PAOh! se positionne en tant que studio graphique. La société accompagne ses clients – entreprises privées, éditeurs mais également institutionnels – pour tous leurs projets de communication, de la conception graphique jusqu’à l’impression. Plaquettes, dépliants, publireportages, guides touristiques, livres… autant de supports entrant dans la stratégie globale de communication de ses partenaires. Par ailleurs, afin d’offrir une palette la plus complète possible en terme de solutions de communication, PAOh! développe actuellement une activité de création et refonte de sites internet.

Une nouvelle équipe Depuis avril, une nouvelle équipe est venue redynamiser la société. Yvon Amiot, fonda-

Accompagner nos clients pour mettre en valeur leurs produits, leurs savoir-faire Issue du milieu de l’édition et du journalisme, je me suis engagée en 2002 au sein de la société PAOh! pour prendre en charge une clientèle exclusivement parisienne. Nos clients avec qui nous travaillons toujours aujourd’hui, appartiennent aux grands groupes éditoriaux tels Gründ, DuRocher ou Prat. Cotoyant étroitement la clientèle plus locale du studio, j’ai appris ces dernières années à comprendre ses besoins et à répondre à ses attentes. Une entreprise qui doit aujourd’hui affronter la crise doit tous les jours un peu plus trouver le point fort qui lui permettra de se démarquer de la concurrence. Nous sommes là pour accompagner nos clients pour mettre en valeur leurs produits, leurs savoir-faire. Développer ses ventes, c’est se faire connaître avec des supports variés et ciblés. J’ai repris la gérance de PAOh! dans cet esprit de communication. Faire comprendre à nos clients que “Communiquer, c’est exister”. La communication, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, n’est pas une chose à négliger. Souvent quand on en prend conscience, il est trop tard, votre entreprise accuse un déficit d’image. La nouvelle équipe qui s’est mise en place depuis quelques mois est animée par ce même esprit : “mettre en valeur votre entreprise par une communication ciblée”. Dominique Revy

teur de PAOh!, a quitté l’entreprise afin de se diriger vers la communication territoriale, un domaine qui l’a toujours passionné : un nouveau challenge qu’il relève avec enthousiasme ! Il a ainsi transmis le flambeau de la gérance à Dominique Revy. Responsable d’un service d’édition parisienne à son arrivée dans la société en 2002, elle assurait la gestion et l’administratif au côté d’Yvon Amiot depuis plusieurs mois. Aujourd’hui gérante de PAOh!, elle chapeaute l’ensemble des services Presse, Studio et Web et assure la mise en page des journaux. Par ailleurs, le printemps fut une véritable période de transition pour PAOh! puisqu’un nouvel infographiste, Patrick Perra et une nouvelle journaliste, Céline Garrigues, sont venus compléter les rangs de l’équipe.

Contactez-nous au 03 84 82 50 21 Rédaction : redaction@paysdolois.fr redaction@paysdelons.fr

Commercial : 06 33 79 00 94 commercial@paysdolois.fr commercial@paysdelons.fr

Studio : studio@studio.fr

“D’autres envies, d’autres challenges, d’autres rencontres... A la création de Paoh! en 1998, je n'imaginais sûrement pas un tel développement. Je n'imaginais pas non plus une telle richesse dans les échanges et les rencontres qui ont jalonné ces belles années. Aujourd'hui, les activités et la qualité du travail fourni par Paoh! sont largement reconnues, tant localement que dans les grandes maisons d'édition parisienne. La diversité des activités de Paoh! a en effet permis de toucher une clientèle variée. L'équipe s'est progressivement étoffée au fil des années avec cette volonté permanente de proximité et de service. Après quelques années passées à développer l'activité graphisme, je n'oublie pas la belle aventure et l'originalité du Pays Dolois et du Pays de Lons ! L'arrivée de ces deux journaux aura ouvert les perspectives de Paoh!. En effet, la distribution de ces deux titres en toutes boîtes à 70 000 exemplaires reste un excellent vecteur relationnel. Ils ont su trouver une place idéale entre la presse commerciale gratuite et la presse éditoriale payante. Je pense que l'exigence rédactionnelle et sa qualité esthétique ont forgé un succès et une réputation non dissimulés. Tels étaient les ingrédients nécessaires pour durer. Pour ma part, d'autres envies, d'autres challenges, d'autres rencontres... m'éloignent aujourd'hui de Paoh! Une nouvelle situation personnelle qui ne me permet pas de conserver mes responsabilités de gérant d'entreprises. Il me reste la réelle satisfaction d'avoir confié tout naturellement la suite de l'aventure aux employés qui m'ont épaulé ces dernières années. Je les en remercie vivement et pense sincèrement qu'ils sauront relever ce nouveau challenge. Ainsi va la vie...”. Yvon Amiot

PAOh! - 13, rue Alexandre Vialatte - BP 212 - 39100 Dole - 03 84 82 50 21 - contact@paoh.fr Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 9

Textes sous la responsabilité de l’annonceur - Reproduction interdite - © Pays de Lons n°42

C’est en septembre 1998 que l’aventure débutait : passionné du verbe et de l’image, Yvon Amiot fondait le studio graphique, PAOh!. Un démarrage entièrement consacré à développer une activité de conception graphique et de mise en page auprès des entreprises et des collectivités locales. S’en est suivi un développement sur Paris auprès des éditeurs, avant de poursuivre et de s’investir dans la presse. Ainsi, en 1999, “Pays Dolois” voyait le jour. “Si “Pays Dolois” est le projet de quelques amoureux de leur pays, c’est d’abord et avant tout le journal des habitants du pays dolois” signait la rédaction dans l’édito de son premier numéro de novembre. Devant un tel succès, “Pays de Lons” était lancé quelques années plus tard…

H


A L’ H O N N E U R ■ DOMBLANS / FOOTBALL

■ LONS-LE-SAUNIER

L’Union Sportive des Coteaux de Seille toujours plus haut

SALON DU CHAMPIGNON

L’USCS a dignement fêté ses 65 saisons cette année. Le club a su développer une véritable identité, en misant sur la formation et en restant humble. Jouer et se faire plaisir, un leitmotiv auquel n‘ont jamais dérogé les nombreux dirigeants qui se sont succédé depuis la création en 1945. Rétrospective d’un petit club de village qui a su maintenir une régularité au fil des saisons. repris la gestion des installations, explique le président Jacques Baudry. Le club a alors changé son appellation pour se rapprocher de celle de l’intercommunalité”. En 2004, une équipe féminine est née.

La formation comme cheval de bataille

L

’US Voiteur Domblans, puis l’US Domblans Voiteur, précédents noms de l’USCS, voyait le jour en 1945, né de l’union entre les villages de Voiteur et Domblans. L’un des pères fondateurs, Simon Guyetant ne pouvait se douter qu’il allait

insuffler à son club une destinée si pérenne ; en effet, 65 ans après, l’USCS se porte à merveille et peut se targuer d’un palmarès tout à fait honorable. Jusqu’en 1999, les infrastructures ont suivi une progression régulière : en 1953, les terrains sont implantés sur

LA RONDE DU JURA À BLETTERANS Organisé par le Guidon bletteranois, le 21e prix cycliste de la ville de Bletterans se déroulera le 11 septembre. Une centaine de coureurs est attendue pour tenter d’engranger des points supplémentaires dans le cadre de la ronde du Jura. Vincent, Lombard et arrivée à Bletterans, avec un GPM à Lombard. On attend des clubs de Saône-et-Loire, de l’Ain, mais également les grosses formations franccomtoises comme l’AC Bisontine ou le CC Etupes. Les coureurs jurassiens ne seront pas en reste avec les clubs de Champagnole, Arbois, Dole, Saint-Claude… Le départ aura lieu à 14 h 30 dans la zone industrielle de Bletterans, et l’arrivée est programmée pour 17 h 15.

Un éventail qui s’ouvre L ’Eventail des Arts a été créé en septembre 2007 à l’instigation de Josette Chobriat avec pour objectif d’échanger et de partager, tel un “éventail qui s’ouvre”. Un objectif pleinement atteint car, si au premier exercice, l’association comptait 21 membres, elle accueille maintenant 25 ar tistes, avec un système de sorties et d’entrées continues.

■ COMMUNIQUÉ SYDOM

DES “LOMBRICOMPOSTEURS” À PRIX RÉDUIT

Pour bénéficier d’un lombricompostage à prix réduit, contactez le Sydom du Jura au 0 800 19 20 87 (appel gratuit depuis un poste fixe).

DES AGENTS COMMUNAUX EN FORMATION COMPOSTAGE

Josette Chobriat, de l’art figuratif à l’art pulsionnel Styliste et modéliste à la chambre syndicale de la Haute Couture Parisienne, Josette Chobriat se passionne pour l’expression créative. Bien que ses portraits, silhouettes élancées et élégantes en fibre de coco

Organisé par la Société Mycologique Jurassienne, le salon du champignon se tiendra au Carcom de Lons-le-saunier les 25 et 26 septembre. Le samedi seront présentées les espèces récoltées la vieille par les sociétaires. Elles seront déterminées pas les spécialistes locaux aidés par les mycologues des sociétés amies de la région Est (Dijon, Chalon, Oyonnax, Saint-Claude, Arbois…). Le député-maire Jacques Pélissard inaugurera l’exposition à 11 h. Le salon se déroulera jusqu’au dimanche en fin d’après-midi. Les principales espèces à découvrir sont les champignons du genre Basidiomycètes (amanites, tricholomes cortinaires russules…). Tarif : 2 €

Donner aux Jurassiens la possibilité de réduire leurs déchets est l’un des objectifs du Programme Local de Prévention des Déchets du Sydom. L’un des moyens pour réduire efficacement la quantité de déchets jetée dans les bacs gris est de pratiquer le compostage des déchets organiques (épluchures, restes de repas, marc de café…). En effet, ces déchets représentent en moyenne 30 % du poids de nos bacs gris et sont aujourd’hui transportés et incinérés à Lons-le-Saunier. En milieu urbain, la pratique du compostage est souvent moins facile. Pourtant, il existe une technique permettant de composter ses déchets organiques lorsque l’on habite dans un appartement ou une maison sans jardin, c’est le lombricompostage.

■ LONS-LE-SAUNIER / EVENTAIL DES ARTS

■ BLETTERANS / CYCLISME

Avant dernière étape de la ronde du Jura, le 21e prix cycliste de la ville de Bletterans prendra ses marques le samedi 11 septembre, dans le cadre des fêtes de la miseptembre de Bletterans. Une centaine de coureurs seniors de 2e et 3e catégorie ainsi que des juniors et pass open en découdront lors de ce circuit de 105 km. Le départ se tiendra à Bletterans et empruntera l’itinéraire suivant : Desnes, Vincent, Froideville, Recanoz,

le site actuel de Domblans, en 1964, les vestiaires sont édifiés, puis en 1980 l’éclairage, en 1984 la création d’un second terrain, et en 1997 la création d’une 3e équipe senior. “En 1999, la Communauté de communes des Coteaux de la Haute Seille a

C’est dans les années 98 qu’un vent de renouveau s’est abattu sur le club : grâce à l’effet “coupe du monde”, les effectifs se sont envolés ! Du pain béni pour les dirigeants qui ont vu le nombre de licences pratiquement doubler, passant de 120 à 200. La structure comptabilise aujourd’hui 240 licenciés, répartis en trois équipes seniors, une féminine, et sept équipes jeunes. L’équipe fanion a atteint son plus haut niveau en ligue régionale 3 (anciennement Promotion de ligue) et a été leader du championnat durant toute la saison 2009-2010. “Ces bons résultats s’expliquent par

l’ancienne excellente équipe U19 qui a atteint le plus haut niveau régional. Ils ont évolué et intégré l’équipe A”. Les U17 quant à eux sont montés en Promotion honneur régional, et les U15 sont champions du groupe élite. En attestent ces résultats prometteurs chez les jeunes, la pierre angulaire du club reste la formation : en 2009, la structure a obtenu le label de la FFF “école de football”. “L’école de foot est très importante pour nous, martèle Jacques Baudry. Nous misons sur la formation : nous leur apprenons les bases du football et transmettons l’esprit du club de campagne. Il n’y a pas de mercenaire chez nous !” Dans l’attente de résultats toujours meilleurs, le club verra bientôt ses installations prendre un coup de jeune : la Communauté de communes des Coteaux de la Haute-Seille a investi dans la réhabilitation des anciens vestiaires et dans la construction d’une salle de C. G. convivialité.

conquièrent le public, elle a pris la décision en 2010 de les abandonner provisoirement et s’exprimer dans un autre registre : “l’Art pulsionnel”.

Pour la découvrir, ainsi que les artistes de l’Eventail, rendez-vous les 25, 26 et 27 septembre aux Thermes de Lons-le-Saunier.

Lancé en début d’année pour 10 communes du Jura, le défi du programme “Commune 100 % compostage” consistant à composter massivement les déchets fermentescibles continue. Une journée de formation à l’intention des employés communaux a été organisée le jeudi 8 juillet. Treize intéressés ont profité des connaissances du maître composteur du Sydom. La formation a débuté avec une partie théorique sur le compostage et autres techniques de jardinage. Puis, pour mettre la théorie en pratique, ils se sont déplacés sur la placette de démonstration de compostage du Sydom composée de différents composteurs. La journée s’est finie par la présentation des actions déjà mises en place par la commune de Conliège : notamment avec la création d’une zone de compostage communale et l’achat d’un broyeur pour les déchets verts.

MCG FABRICANT MENUISERIE PVC

Une gamme complète de qualité pour plus de confort et plus de sécurité

Depuis 18 ans à votre service Fabricant installateur, standard ou sur-mesure Pose assurée par des techniciens qualifiés

Pensez économie… Changez vos fenêtres ! Double vitrage - faible emissivité

Garde-corps

Tous types de fenêtres & volets

Portails

Portes d’entrée

Portes basculantes

PVC au détail 9, rue Sommier - 39570 MONTMOROT - Tél. 03 84 24 69 54 - Fax. 03 84 24 73 88 - Email : mcg-pvc@club-internet.fr Vente directe aux particuliers - Vente de planches

Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 10


Pompes Funèbres Regard Marbrerie Bletteranoise

Pompes Funèbres Tous transports de corps (avant et après mise en bière) Organisation complète des obsèques Prévoyance obsèques Articles funéraires

Marbrerie

Caveaux sous 24h Monuments funéraires Décors personnalisés Tous travaux de marbrerie

POMPES FUNEBRES REGARD LONS LE SAUNIER (39000) - 160 rue Regard - Tél. 03 84 47 66 08 BLETTERANS (39140) - 22 rue Louis Le Grand - Tél. 03 84 85 04 38 CHAMPAGNOLE (39300) - 634 rue Bazinet - Tél. 03 84 51 99 85

www.pompes-funebres-regard.com

MARBRERIE BLETTERANOISE VILLEVIEUX (39140) - Route Nationale - Tél. 03 84 85 09 66 www.marbrerie-bletteranoise.com

Vous rendre

Etudes et Devis Gratuits

la vie plus simple au quotidien Services à domicile • Menage courant • Repassage • Lavage des vitres • Nettoyage de “printemps” • Aide aux courses • Préparation des repas • Accompagnement extérieur…

Tél. 03 84 24 67 56 40, rue du docteur Camuset 39000 LONS-LE-SAUNIER

Notre fonctionnement • Aucun frais d’adhésion à nos services • Nous acceptons le chèque emploi-service universel : CESU pré-financé • 50% des sommes facturées sont déductibles de vos impôts ou crédit d’impôt

L’entretien du linge • Service repassage • Service blanchisserie • Lavage et repassage de votre linge • Service laverie • Service couture • Service pressing • Sur demande, collecte et livraison de votre linge…

Contactez-nous au Magasin : Tél. 03 84 47 23 39 18, rue Emile Monot ZI : Tél. 03 84 24 95 35 40, rue du docteur Camuset 39000 LONS-LE-SAUNIER

5 Du 22 au 2 octobre…

06 08 24 11 93 39140 Bletterans - 03 84 85 09 15

Présent à la Foire du jura !


Présent sur le 8e salon de l’immobilier du Jura à Juraparc les 17, 18 et 19 septembre 2010

Baignoire à porte

cial Prix spé bilier ! e l’immo Salon d

Small +

* Voir conditions en magasin. Dans la limite des stocks disponibles.

crédit d’impôts 25 % sur matériel et main-d’œuvre T.T.C

Equipement et mobilier salle de bains, carrelage, faïence…

Chauffage ENR

(Énergies nouvelles renouvellables) Bois - Fioul - Gaz - Solaire thermique - Solaire photovoltaïque

JF MEUBLES 336 rue Louis Remy - Z.I. Messia-sur-Sorne Direction Bourg - Sortie Messia - Tél. 03 84 47 10 58

Horaires d’ouverture de la salle d’exposition : Le lundi après midi : 13 h 45 – 18 h Du mardi au vendredi : 9 h 30 – 12 h / 13 h 45 – 18 h - Le samedi : 10 h – 13 h / 14 h – 18 h

Burdin-Bossert AQUALYS – Z.I. 1140 rue la Lième - Perrigny Tél. 03 84 47 69 45 - fax. 03 84 47 10 83

Dès la rentrée ça chauffe à Mon espace confort !! Des promotions, des cadeaux… ! Poêles à bois et à granulés de bois - Décoration

Portes ouvertes les 17, 18, 19 et les 24, 25 et 26 septembre 2010

La chaleur du bois tout au long de l’année avec des POÊLES À BOIS ET GRANULÉS DE BOIS de grande marque…

Pour vous accompagner tout l’hiver Mon espace confort vous propose lors de ses deux week-end de portes ouvertes, des surprises à vous réchauffer le cœur tout l’hiver. ET AUSSI… LA DÉCORATION : vaisselle, luminaires, idées cadeaux… De Lons ou Louhans sur la D678 prendre Courlaoux, suivre la direction Condamine ; dans le hameau de Nilly, au château d’eau, tourner à gauche direction TRENAL, encore 300 m et c’est ICI !

Mon Espace Confort - Renov’Plus - 300, route de Trenal - NILLY - 39570 COURLAOUX - Tél. 03 84 24 91 59 - renov-plus39@orange.fr


A L’ H O N N E U R

Tous les mois dans 38 500 boîtes aux lettres

■ DOMBLANS FESTIVAL / 6/ AU FOOTBALL 12 SEPTEMBRE

■ LONS-LE-SAUNIER

L’Union Sportive des Coteaux de Seille Jura Tempo, semaine toujours classique plus hautet jazz musicale

SALON DU CHAMPIGNON des lacs et du Revermont

L’USCS dignement fêté sestuor 65 àsaisons club a su développer une véritable identité, en misant sur la formation et en resd’être le point d’ancordes,cette “Les année. Alizés”, Le accepté A l’orée ade sa vie profestant humble. Jouer et se faire plaisir, un leitmotiv auquel n‘ont jamais dérogé les sionnelle, la violoncelliste depuis septembre 2009. Nour- crage de ce lieu, qui sera lanombreux dirigeants qui se sont succédé depuis la création en 1945.Robilliard Rétrospective petitson clubparcours de village a su maintenir une régularité au fil des saisons. Amandine a d’un rie dans dequirésidence de travail et le initié un formidable évé- musicienne classique par lieu de vie des artistes invirepris la gestion des installa- l’ancienne excellente équipe nement musical, Jura l’écoute de jazz et de tés. Partant de là, les musitions, explique le président U19 qui a atteint le plus haut Tempo, dont la 1re édition musiques improvisées, Aman- ciens sillonneront la région Le violoncelliste Xavier Phillips a soutenu activement projet Ils le ont évolué Jacques Baudry. Le club a niveau régional. Jura Tempo. se déroulera dans le Jura dine Robilliard a ressenti le pour jouer et partager leur alors changé son appellation et intégré l’équipe A”. Les U17 du 6 au 12 septembre. à concerts eux sontdumontés en besoin de mettre en relations musique. 3pour soirées, 5 concerts, de celle quant se rapprocher aux cinq week-end honneur régional, de l’intercommunalité”. mandine Robilliard ces différentes musiques. des rencontres musicales En Promotion sur trois sites remarquables du Un projet soutenu par la les U15 jurassien sont champions du 2004,public une équipe féminine est et tout et 1 tarification entre en 2006 au Dans cette quête de partage, patrimoine : le château participation musicale de groupe élite. En attestent ces née. accessible de Verges, le chateau de FronteConservatoire Natio- elle s’est mise à la place des plusieurs artistes confirmés résultats prometteurs chez les nay et l’abbaye de Baume-lesnal Supérieur de musique de auditeurs, et à imaginé un Déclinaison de cordes sur la La formation comme Le projet est soutenu par plujeunes, la pierre angulaire du Messieurs. La volonté de Paris, dans la classe de concert idéal, dont le public sieurs artistes confirmés, cheval place de de bataille Château-Chalon, club reste la formation : en

A

ressortirait avec la sensation d’avoir vécu une expérience inédite.

Le Château de Verges, point d’ancrage de l’événement M. et Mme Fabry, propriétaires du château de Verges et mélomanes avertis, ont

notamment par Roland Pidoux et Xavier Phillips, tous deux violoncellistes à la renommée internationale, ainsi que le compositeur Olivier Calmel, pianiste de jazz, dont le travail est régulièrement salué par de nombreux prix internationaux.

■ LONS-LE-SAUNIER

L La sauvegarde du réseau

’US Voiteur Domblans, insuffler à son club une desti- le site actuel de Domblans, en puis l’US Domblans Voi- née si pérenne ; en effet, 65 1964, les vestiaires sont éditeur, précédents noms ans après, l’USCS se porte à fiés, puis en 1980 l’éclairage, de l’USCS, voyait le jour en merveille et peut se targuer en 1984 la création d’un 1945, né de l’union entre les d’un palmarès tout à fait hono- second terrain, et en 1997 la villages de Voiteur et Dom- rable. Jusqu’en 1999, les infra- création d’une 3e équipe blans. L’un des pères fonda- structures ont suivi une pro- senior. “En 1999, la Commuteurs, Simon Guyetant ne pou- gression régulière : en 1953, nauté de communes des L’association de promotion des voies ferrées jurassiennes (APVFJ) bataille vait se douter qu’il allait les terrains sont implantés sur Coteaux de la Haute Seille a

ferroviaire jurassien

rendre accessible cette manifes2009, la structure a obtenu le tationde se la concrétise par de la mise label FFF “école footen place d’un passeport les ball”. “L’école de foot pour est très 3 jours et la gratuité pour les importante pour nous, marmoinsJacques de 18 ans. tèle Baudry. Nous Passeport 3 jours 35 euros.: nous misons sur la formation Par concert 10 euros. leur apprenons les Gratuits bases du pour les moins de 18 ans. l’esfootball et transmettons Réservation 03 84 44 62 47 prit du club de campagne. Il comptabilise aujourd’hui n’y a pas de mercenaire chez ■ SAINT-MAUR 240 licenciés, répartis en trois nous !” Dans l’attente de résuléquipes seniors, une féminine, tats toujours meilleurs, le club et sept équipes jeunes. verra bientôt ses installations L’équipe fanion a atteint son prendre un coup de jeune : la plus haut niveau en ligue Communauté de communes régionale 3 (anciennement des Coteaux de la Haute-Seille Promotion de ligue) et a été a investi dans la réhabilitation Au Bio Lopin, à Saint-Maur, entre Lons-le-Saunier et leader du championnat durant des anciens vestiaires et dans Orgelet, le Théâtre de la Petite Montage programme toute la saison 2009-2010. “Ces la construction d’une salle de pour la rentrée d’automne une opérette-revue et de bons résultats s’expliquent par convivialité. C. G. musique l’oreille à la98cave C’est dansà les années qu’unà Jazz au de vent de Colombier renouveau des s’estArts abattu sur le clubmusique : grâce àà l’effet Plainoiseau, l’école “coupe du monde”, effecavec le sextuor Alizés,lesà Domtifs se sont envolés ! Du pain blans, le Fied et Passenans, béni pour les dirigeants qui seront les “mises en bouches ont vu le nombre de licences pour l’oreille” de l’événement. pratiquement doubler, passant Le public accueilli de 120 à sera 200.ensuite La structure

LA RENTRÉE DU THÉÂTRE DE LA PETITE MONTAGNE

depuis plus de 20 ans pour sauvegarder et promouvoir les lignes du départe- la musique du monde. ment. Elle s’attaque à un dossier d’envergure qui a déjà fait couler beaucoup Le vendredi 24 septembre, Christelle Tarry et Roselyne Sarazin d’ancre : la très probable suppression des lignes corail pour Lyon et Strasbourg. ■ LONS-LE-SAUNIER / EVENTAIL DES ARTS proposent “une Opérette à Ravensbrück”, une création du ■ BLETTERANS / CYCLISME

LA RONDE DU JURA À BLETTERANS Organisé par le Guidon bletteranois, le 21e prix cycliste de la ville de Bletterans se déroulera le 11 septembre. Une centaine de coureurs est attendue pour tenter d’engranger des points supplémentaires dans le cadre de la ronde du Jura. Avant dernière étape de la ronde du Jura, le 21e prix cycliste de la ville de Blettee réseau ferroviaire rans prendra ses marques le jurassien pourrait avoir samedi 11 septembre, dans triste mine dans le cadre des fêtes del’avenir, la miaux dires du président de septembre de Bletterans. l’APVFJ Jean-Claude VuilleUne centaine de coureurs min. En de effet, il se murmure seniors 2e et 3e catégorie que l’ouverture de la branche ainsi que des juniors et pass est deenladécoudront LGV, prévue open lors en de décembre ce circuit2011, de occasionnerait 105 km. Le départ se tiendra à Blettela suppression de plusieurs liairans empruntera l’itinésons et directes vers Lyon et raire suivant : Desnes, VinStrasbourg. Seule la ligne TGV cent, Recanoz, aller etFroideville, retour actuelle Mar-

L

Vincent, Lombard et arrivée à Bletterans, avec un GPM à Lombard. On attend des seille/Strasbourg via la ligne clubs de Saône-et-Loire, de du Revermont pourrait être l’Ain, mais également les conservée, avec des horaires grosses formations francdifférents. Ainsi, ces supprescomtoises comme l’AC sions auraient conséBisontine ou le pour CC Etupes. quences des changements, et Les coureurs jurassiens ne des gains de temps dérisoires. seront pas en reste avec les Pis, pourdese rendre à Strasclubs Champagnole, bourg, ilDole, faudrait deux changeArbois, Saint-Claude… ments à aura Besançon Le départ lieu à :14 gare h 30 Besançon et gare dans la zoneViotte industrielle de Bletterans, et l’arrivée est Franche-Comté. “Ces lignes programmée pour explique 17 h 15. le vont faire doublon,

président. Aujourd’hui, on peut se rendre à Lyon en direct, demain il faudra s’arrêter à Bourg-en-Bresse. Idem pour Strasbourg : aujourd’hui, ’Eventail des Arts a été on peut s’y en rendre directecréé septem bre ment, 2007 demain, avec un choix à l’instigation de d’horaire différent,avec il faudra Josette Chobriat pour s’arrêter à Besançonetetdechanobjectif d’échanger parger de tel gare.unL’APVFJ réagira tager, “éventail qui fortement et objectif mobilisera la s’ouvre”. Un pleinepopulation !” car, si au premier ment atteint exercice, l’association compRéhabilitation de la ligne tait 21 membres, elle accueilLons-le-Saunier / Bletterans le maintenant 25 ar tistes, Au des revendications avecrang un système de sorties et de l’APVFJ figure également d’entrées continues. le projet de réhabilitation de Josette Chobriat, de l’art l’ancienne voie ferrée figuratif à l’art pulsionnel Lons/Bletterans. Cette ligne avait fermé 2001. “La ComStyliste et enmodéliste à la munauté communes chambre de syndicale de du la bassin mis en Haute lédonien Couture ayant Parisienne, Josetteune Chobriat passionne place voie se verte, nous pour l’expression créative. préconisons un genre de Bien que ses siltram/train surportraits, cette ligne, houettes élancées et éléafin de faciliter la cohabitation gantes en fibre de coco avec les piétons”.

Un éventail qui s’ouvre L

Théâtre de la petite Montagne d’après “Verfügbar aux enfers” de Germaine Tillion (Editions La Martinière 2005.)

Faire rire, rire de soi et transmettre l’information, trois actes de résistance

Au moment de l’armistice de 1940, Germaine Tillion entre en résistance. Dénoncée, elle est arrêtée en 1942, emprisonnée à Fresnes, puis déportée en octobre 1943 à Ravensbrück. Sur un cahier soigneusement caché, elle écrit une opérette-revue. Elle y raconte les dures conditions de détention avec humour, sur des airs tirés du répertoire lyrique ou populaire. Faire rire, rire de soi et transmettre l’information, trois actes de résistance en situation extrême, telle est la performance de Germaine Tillion.

Dimanche 3 octobre, un concert de musique du Monde

Passe-Muraille présente un répertoire de musiques traditionnelles et chants aux origines variées : France, Italie, Europe de l’Est, Irlande, Angleterre, variées aussi dans le temps : médiéval, renaissance et traditions populaires. “Une Opérette à Ravensbrück” : vendredi 20 h. découvrir, ainsi que conquièrent le public, elle a Pour24laseptembre Tarif : 10 euros. les artistes de l’Eventail, renpris la décision en 2010 de les Concert Passe Muraille : dimanche 3 octobre à 17 h. dez-vous les 25, 26 et 27 sepabandonner provisoirement Entrée libre. Participation au chapeau. et s’exprimer dans Réservation : 03 84 48 57un 54 autre tembre aux Thermes de registre : “l’Art pulsionnel”. Lons-le-Saunier. www.tpm-biolopin.com

VISITE LgaIBleRriEe de notre

Organisé par la Société Mycologique Jurassienne, le salon du champignon se tiendra au Carcom de Lons-le-saunier les 25 et 26 septembre. Le samedi seront présentées les espèces récoltées la vieille par les sociétaires. Elles seront déterminées pas les spécialistes locaux aidés par les mycologues des sociétés amies de la région Est (Dijon, Chalon, Oyonnax, Saint-Claude, Arbois…). Le député-maire Jacques Pélissard inaugurera l’exposition à 11 h. Le salon se déroulera jusqu’au dimanche en fin d’après-midi. Les principales espèces à découvrir sont les champignons du genre Basidiomycètes (amanites, tricholomes cortinaires russules…). Tarif : 2 €

■ COMMUNIQUÉ SYDOM

Douleurs, tensions, sommeil perturbé,

DES “LOMBRICOMPOSTEURS ” Àanxiété, PRIX RÉDUIT digestion difficile, fatigue…

Donner aux Jurassiens la possibilité de réduire leurs déchets est l’un des objectifs du Programme Local de Prévention des Déchets du Sydom. L’un des moyens pour réduire efficacement la quantité de déchets jetée dans les bacs gris est de pratiquer le compostage des déchets organiques (épluchures, restes de repas, marc de café…). En effet, ces déchets représentent en moyenne 30 % du poids de nos bacs gris et sont aujourd’hui transportés et incinérés à Lons-le-Saunier. En milieu urbain, la pratique du compostage est souvent moins facile. Pourtant, il existe une technique permettant de composter ses peut déchetsvous organiques l’on habite un apparaiderlorsque à apaiser lesdans tensions tement ou une maison sans jardin, c’est le lombricompostage.

le SHIATSU

et restaurer votre vitalité.

Pour bénéficier d’un lombricompostage à prix réduit, contactez le Sydom du Jura au 0 800 19 20 87 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Une séance individuelle d’une heure

harmonise l’équilibreEN énergétique corps, DES AGENTS COMMUNAUX FORMATIONdu COMPOSTAGE

par des pressions avec les doigts Lancé en début d’année pour 10 communes du Jura, le défi du sur les méridiens programme “Commune 100d’acupuncture. % compostage” consistant à composter massivement les déchets fermentescibles continue. > Soins de SHIATSU Une journée de individuels formation à l’intention des employés commusur rendez-vous naux a été organisée le jeudi 8 juillet. Treize intéressés ont Cours collectifs hebdomadaires de du Sydom. profité >des connaissances du maître composteur DO-INaen petits groupes, La formation débuté avec une partie théorique sur le comtravailler sur soi, postagepour et autres techniques de jardinage. Puis, pour mettre les en lundis à 14ils h se et à 17 déplacés h. la théorie pratique, sont sur la placette de démonstration de compostage du Sydom composée de différents composteurs. La journée s’est finie par la présentation Catherine Palanchon - Montmorot des actions déjà mises en place par la commune de Conliège : notamment création zone de compostage comTél.avec 03la84 47 d’une 11 31 munalewww.shiatsu-jura.fr et l’achat d’un broyeur pour les déchets verts. N° Siret 50243019200018

Roland Pidoux. Passionnée par la musique de chambre, elle se produit plusieurs fois dans divers festivals. Elle crée plusieurs pièces contemporaines pour violoncelle seul, notamment à l’Ircam et à Radio France, et réuni un sex-

Fruitière des Coteaux de Seille

Comté - Morbier - Tomme du Jura - Raclette Fromages blancs - Crème - Produits gastronomiques OUVERT TOUS LES JOURS de 9 h à 12 h / 16 h 30 à 19 h Dimanches et jours fériés 9 h à 12 h Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 10

VENTE DIRECTE

DE LAVIGNY R COMMAN U S S D N A M R U PANIERS GO ANC-COMTOIS 03 84 25 31 89 FR FROMAGES coteauxdeseille@gmail.com Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 13


LE GRAND JEU DE LA RENTRÉE La Renault Wind à gagner ! Tous les jours de nombreux lots à remporter

Plus de 20 000 € de lots ! ÉTAPE 1 : Tous les jours Activez notre borne de jeu pour remporter de nombreux cadeaux et surtout, inscrivez-vous pour participer au grand tirage au sort du 27 septembre N

ÉTAPE 2 : Grand tirage au sort du 27 sept. à 20 h. 10 gagnants tirés au sort Chaque gagnant choisit une boite N Ouvrez votre boîte et découvrez votre cadeau N N

Cadeaux à remporter : > 1 Renault Wind Coupé cabriolet d’une valeur de 17 500 € > 3 téléviseurs LCD écran plat > 1 console Wii > 2 appareils photos numériques > 3 lecteurs DVD

Choisissez la bonne boite et repartez en Renault Wind ! Présence obligatoire lors du tirage au sort. Jeu gratuit sans obligation d’achat. Du lundi 13 septembre 10 h au lundi 27 septembre 20 h. Réglement disponible sur simple demande au casino. Réglement déposé en l’étude Couillerot-Vormus 6 av. Aristide Briand 39000 Lons-le-Saunier.

SEPTEMBRE

OCTOBRE

Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) - Programmation et photos non contractuelles.

795 boulevard de l’Europe - BP 30, 390001 Lons le Saunier - Tél. 03 84 87 06 06 - www.groupe-emeraude.com


LOISIRS ■ JOURNÉES DU PATRIMOINE / 18 ET 19 SEPTEMBRE

Le patrimoine à portée de tous Pour cette 27e édition, les journées européennes du patrimoine mettent à l’honneur les grands hommes qui ont marqué l’histoire et qui ont contribué à construire notre patrimoine. Autour du thème “Les grands hommes : quand femmes et hommes construisent l’histoire”, 33 sites dans le Jura présentent de nombreuses animations. Tour d’horizon des principales manifestations.

Baume-les-Messieurs Abbaye Bénédictine En parallèle de la conférence sur Jean de Watteville (voir cicontre), une autre conférence sur les “apports de la dendrochronologie” se tiendra le samedi après-midi. Cette science annexe à l’archéologie a pour objet la datation de pièces de bois. Une étude avait été menée en 2009 sur la charpente du logis de l’abbatial. Les résultats seront présentés lors de cette conférence par Chritophe Perrault. De 11 h à 18 h, visite libre et gratuite Découvrez ou redécouvrez les expositions de l’espace départemental (ancien logis abbatial, première cour) : “Baume-lesMessieurs, mère de Cluny”, “Josette Coras, Baume-lesMessieurs une rencontre”, “le lien/le lieu, portraits d’ici et d’eux”.

des façades du XVIIIe siècle surélevées au XIXe siècle. - Samedi et dimanche, visites libres des extérieurs. - Visites de l’intérieur commentées par la propriétaire : dimanche de 11 h à 13 h et de 15 h à 18 h. Tarif : 5 € par adulte et gratuit pour les jeunes de moins de 18 ans. Tél. 03 84 85 23 36 www.chateaudefrontenay.com

Lons-le-Saunier Conseil général 17 rue Rouget de Lisle Tél. 03 84 87 33 00. Dimanche visite libre de 14 h à 18 h. Hôtel de ville Samedi et dimanche, visite de 14 h à 18 h. Musée des Beaux-arts Samedi et dimanche, visite libre de 14 h à 18 h et visite commentée à 16 h

Préfecture du Jura, ancien couvent Tél. 03 84 24 65 01 Samedi ou dimanche.

Le Pin Château Samedi à 10 h et 11 h 15, visite guidée “La famille de Watteville et un château”. Une visite pour comprendre les premiers rôles du château fort, un prétexte pour conter l’histoire de grandes familles comtoises, les Vaudrey et les Watteville. Réservation nécessaire. Rendez-vous devant l’entrée du château. Payant 10 € par adulte et gratuité pour les enfants de moins de 12 ans. Tél. 06 77 06 95 18 contact@lesguidespassages.com

Ruffey-sur-Seille Eglise Saint-Aignan Présentation d’un livret sur l’église. Ouverture exceptionnelle. Prieuré Saint-Christophe Samedi et dimanche de 9 h à 19 h, exposition de broderies et dentelles anciennes, collections privées. Inauguration samedi à 11 h. Gratuit – Ouverture exceptionnelle. Tél. 03 84 85 03 35 mairie.ruffey@wanadoo.fr

Saint-Lamain

Château-Chalon Maison de la Haute-Seille - Visite libre samedi et dimanche de 10 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h. Tarif : 1 € - Atelier d’initiation à la dégustation de vin jaune. Samedi et dimanche de 10 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h Tarif : 1,50 € - Visite guidée du village de Château-Chalon. Samedi et dimanche à 15 h et 16 h. Tarif : 1 € Place de l’Eglise infos@hauteseille.com – www.hauteseille.com

Musée Rouget de Lisle 24 rue du Commerce Samedi et dimanche visite de 10 h à 17 h

Paysage autour du GEAC de Nomont à Montchauvier - Dimanche de 10 h à 18 h 30, atelier “Diorama”. Des sessions d’animations artistiques seront organisées tout au long de la journée. Enfants et adultes pourront créer un paysage d’élevage imaginaire, à

Frontenay Château Donjon du XIVe siècle sur des salles voûtées du XIIe siècle,

La Madrigal de Paris présentera un concert à l’église abbatiale.

Baume-les-Messieurs à l’heure de Jean de Watteville Jean de Watteville, qui a dirigé l’abbaye de Baume-lesMessieurs de 1663 à 1702, est un des plus étonnants personnages historiques jurassiens. Le 18 septembre, dans le cadre des journées du Patrimoine, trois événements sont proposés au public : une conférence, des démonstrations de combats et initiation enfants à l’escrime sportive et un concert.

Une conférence par Jean-Claude Soum Jean-Claude Soum, présentera lors d’une conférence à 10 h 30 la vie de Jean de Watteville. Le conférencier, ancien maire de Baume-lesMessieurs, a écrit avec Françoise Desbief, “Jean de Watteville, l’abbé aux milles visages” paru aux éditions Cabédita, en juin 2010. S’appuyant sur plus de 3 000 pages de documentation, ce livre relate la vie d’un des personnages les plus controversés de l’histoire jurassienne. partir d’origami ou autres arts plastiques. Suite à la journée, ils recevront la carte postale électronique du paysage qu’ils ont créé tous ensemble ! - Dimanche à 10 h 30, 11 h 30, 14 h 00, 15 h 15 et 16 h 30, visites commentées. Après un accueil par l’éleveur, un conférencier du paysage guidera les visiteurs pour une balade d’environ 2 km autour de la ferme. En donnant des clefs de lecture historiques, géographiques et culturelles, il expliquera le paysage d’élevage. Des anecdotes sur l’histoire locale et ses grands

Jean de Watteville, l’abbé aux milles visages En 1666, l’abbé, militaire, docteur en théologie et diplomate, fut missionné pour obtenir un soutien militaire de la Suisse afin de résister à l’invasion de la Franche-Comté, alors espagnole, par les troupes françaises de Louis XIV. Mais en 1668, l’histoire se retourne contre lui, et il se voit obligé de rallier la cause de Louis XIV.

L’escrime et la musique au temps de Jean de Watteville Des démonstrations de combat à la rapière et d’escrime de duel seront proposées par le maître d’armes Fabien Bouvier du Club lédonien d’escrime ancien et l’escrimeur Antoine Guillaumin. Les enfants pourront s’initier à l’escrime sportive toute la journée à partir de 10 h. A 20 h 30, Le Madrigal de Paris, dirigé par Pierre Calmelet, sera en concert à l’église abbatiale. Office du Tourisme des Coteaux de la Haute Seille. Voiteur. Tél. 03 84 44 62 47

hommes et femmes, particulièrement peintres et écrivains, viendront ponctuer la balade. La visite se termine sur l’exploitation d’élevage. Gratuit - Concours photos “à la manière des grands peintres”. Les visiteurs sont invités à prendre une photo du patrimoine paysager, derrière un cadre, à la façon d’une œuvre. Un concours au niveau national récompensera les plus belles photos, nommées et légendées sur le site internet dédié ! www.elevages-et-paysages.com

PAOh ! Editions Siège social : 13, rue Alexandre Vialatte 39100 Dole

Prochaine parution le 11 octobre 2010

Adresse Pays de Lons - Zone des Epenottes - BP 212 - 39102 Dole Tél. 03 84 82 50 21 - Fax : 03 84 72 37 81 - n°ISSN : 1 778-820X

Pour recevoir votre journal “Pays de Lons” sur votre boîte mail en avant-première, en supplément de l’édition toutes boîtes aux lettres, inscrivez-vous sur www.paysdelons.fr

Régie publicitaire : Tél. 03 84 82 50 21 / 06 33 79 00 94 commercial@paysdelons.fr

des lacs et du Revermont

Rédaction : redaction@paysdelons.fr Mise en page et photogravure PAOh ! Studio graphique - Dole / studio@paoh.fr Imprimé en France à 35 000 exemplaires Pays de Lons n°42 - Septembre 2010 - 15


La volonté propreté ! Fort d’une expérience de plus de 30 ans, NFP est la référence en matière de produits d’entretien de haute qualité et respectueux de l’environnement, à destination des professionnels mais aussi des particuliers. NFP, c’est également des services à domicile pour tout type de prestation de nettoyage.

Des produits de qualité professionnelle pour votre usage domestique Parce qu’il n’y a pas de tâche plus ingrate que le ménage, NFP conçoit des produits d’entretien qui seront vos alliés du quotidien. Choisir NFP, c’est opter pour des produits de qualité et respectueux de l’environnement. Cette entreprise 100 % jurassienne localisée à Lons-le-Saunier fabrique des détergents liquides destinés à tout usage (décapage, entretien…) et de qualité professionnelle, à destination des professionnels mais également des particuliers. Ainsi, pour votre usage domestique, NFP garantit une efficacité optimale et vous accompagnera dans chacune de vos tâches ménagères. NFP sait également par-

Produit s

faitement s’adapter aux besoins des professionnels, pour l’expor t ou pour la grande distribution. En effet, la société propose des gammes de produits personnalisés aux entreprises, tout en leur permettant de renommer le produit à leur nom. NFP a franchi une nouvelle étape avec la création de sa propre gamme de produits, Lynael. Plus de 40 produits sont proposés et garantissent un choix parfaitement adapté à vos besoins (sol, décapant, four…). Au fil des années, NFP a souhaité diversifier son activité, permettant d’offrir une gamme toujours plus large. Ainsi, une droguerie est à votre disposition, une des dernières de Lons-le-Saunier, avec des produits et matériels d’entretien et de nettoyage de diverses marques.

Une entreprise familiale à taille humaine Avec plus de 30 ans d’expérience, NFP a su rester une entreprise familiale à taille humaine. Menée par M. et Mme Bataillard, c’est toute la famille qui met la main à la pâte et mène la barque. Fondée en 1978 par le père de Mme Bataillard, la petite société s’est mue en SARL en 1998. Aujourd’hui, la structure gère 17 employés.

pour obtenir un résultat optimum, évitant les conséquences sur la santé mais également sur l’environnement. NFP est d’ailleurs en cours d’obtenir une auto-déclaration environnementale.

sées réalisées à domicile par un ar tisan qualifié : tâches ménagères, nettoyage de vitres, moquettes… Un service qui vous donnera droit à des réductions ou crédits d’impôts à hauteur de 50 %.

NFP se déplace à domicile NFP a intégré la coopérative “Artisan du Jura” : par un simple appel, vous pouvez bénéficier de prestations personnali-

La garantie de produits haute performance et éco-responsable ! NFP conçoit des produits hautement concentrés, évitant ainsi les surdoses : plus besoin de vider une demi-bouteille

Un catalogue de 400 produits à découvrir en magasin et sur le site

www.produitdenettoyage-nfp-39.com NFP - 6 rue Maurice Chevassu - 39000 Lons-le-Saunier Tél. 03 84 47 59 98 - Fax. 03 84 24 87 94 - nfpentretien@wanadoo.fr

Horairesd’ouverture du magasin Du lundi au vendredi : 8 h 30 – 12 h 14 h – 18 h 15 Le samedi : 9 h – 12 h


Pays de Lons 42