Page 1

Votre Constructeur…

53,avenue Eisenhower

DOLE Un vrai journal

03 84 72 34 34

GRATUIT d’informations - n°86 - Sept. 2007

Du 21 septembre au 9 octobre 2007

Xavier, cavistes, Caves Maurin, Dole “Profitez de ma sélection d’Automne, et de mes pris spéciaux Foires aux Vins.**” >> Parking privé >> 6 rue Jacquard - DOLE - Tél. 03 84 82 15 71 (à côté du Campanile)

Renault “les meilleures affaires” SAS Cône Automobiles VÉHICULES NEUFS

Groupe Deffeuille- 8 Bd Wilson - Dole - 03 84 82 67 67

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommer avec modération. ** Voir conditions en magasin. Dans la limite des stocks disponibles.

Un Dolois envahit La Saline ■

Orchamps

Une Super Mamie !

P3

Arc et Senans Une plongée dans le monde à travers la genèse des villes et des différents acteurs qui contribuent à la création et à l’élaboration de ce monde, par le biais d’une scénographie originale conçue comme un jeu de rôles mêlant esthétique et bruitages, tel a été le pari de l’architecte Dolois Damien Cabiron à l’origine de l’exposition “Dessous de cartes. Dessins de plans. Atlas secret de Franche-Comté” qui se déroule à la Saline royale d’Arc-etSenans jusqu’au 4 novembre. Page 10

PETIT SAVOYARD LE

R E S T A U R A N T

La véritable fondue savoyarde Fondues • Raclettes • Tartiflettes • Salades • Viandes Sandrine et Marco FIUMANA vous accueillent du Mardi au Samedi de 19 h jusqu’à 23 h Restaurant ouvert le vendredi midi

6 rue de la Bière - Dole - Tél. 03 84 79 05 16

Rahon

De l’eau et des chevaux ■

Journée du patrimoine

Le programme complet ■

P8

P12

Ordures ménagères

Fini les sacs, bonjour les bacs P14 ■

Sports

C’est la rentrée

P18

FRANCHE-COMTÉ PROTECTION Alain Garnier : la garantie du spécialiste SYSTEMES D’ALARME notre métier votre sécurité 22, bd des Frères Lumière - DOLE Tél. 03 84 82 42 22 Installateur de systèmes de détection intrusion homologué par les compagnies d’assur ances. N° 060/01/55.1


Publirédactionnel

MAIGRIR 2000

Pour que maigrir rime avec plaisir T

oute perte de poids doit se faire de façon naturelle, agréable, au profit et non au détriment de sa santé. Elle doit être vécue non pas comme une succession de frustrations, mais

comme un véritable privilège. Il existe de nombreux régimes ou méthodes pour perdre du poids, il n'existe qu'une façon de le perdre durablement, c'est l'alimentation équilibrée.

A qui le programme Maigrir 2000 s’applique-t-il en priorité ? Notre programme concerne tout le monde : les personnes qui accusent une surcharge pondérale importante, celles qui n’ont que cinq ou dix kilos à perdre, celles qui souhaitent apprendre à manger équilibré pour préser ver leur santé et garder leur poids de forme, les enfants, les hommes,

les femmes, les sportifs, les personnes âgées…

En quoi votre méthode estelle scientifique et se distingue-t-elle des autres ? La plupart des régimes ont pour objectif une perte de poids rapide à des fins esthétiques. Ils privent l’organisme de nutriments essentiels, la perte de poids n’est pas durable. La méthode Maigrir 2000 s’appuie sur les connaissances scientifiques récentes et considère le corps dans sa globalité. Elle est avant tout destinée à améliorer sa santé. Le retour au poids de forme se fait naturellement et donc durablement.

Perdre du poids, n’est-ce pas renoncer aux plaisirs de la table ? Le plaisir de manger est un élément essentiel, mais il est nécessaire d’apprendre à mieux le gérer. N’est-il pas plus agréable de déguster un bon carré de chocolat et de n’en retirer que du plaisir plutôt

Isabelle Brivet MAIGRIR 2000 Tél. 03 84 82 33 47 447, Avenue du Maréchal Juin Crissey (DOLE) Site Internet www.maigrir2000.com LES FONDAMENTAUX DE LA MÉTHODE que d’engloutir une tablette entière, de se sentir mal et de culpabiliser ? “Alimentation équilibrée” est tout à fait compatible avec “Plaisir de manger”. Retrouver son poids de forme et le conserver définitivement est à la portée de tous. L’aide d’un professionnel peut-être la clé de la réussite.

r c a s

• L’écoute du corps. • Une alimentation équilibrée. • Des programmes alimentaires sur mesure. • Un soutien technique et psychologique tout au long de la mise en place des nouvelles habitudes alimentaires. • Une rééducation alimentaire pour les femmes, les hommes, les personnes qui ont déjà tout essayé, les sportifs, les adolescents, les enfants… • Un programme de formation à la portée de tous. MAIGRIR 2000 est une Méthode scientifique et innovante pour retrouver son poids de forme sans compter ses calories. “L'animal sauvage ne compte pas ses calories, ne pèse pas ses aliments et pourtant, il est toujours à son poids de forme.”

s é i if

a r t t n a v a e r t î a r a p s i d t i o d t To u

x i r P

t r e nsf

Sur modèles d’exposition et accessoires

14, avenue de la Paix - DOLE Tél. 03 84 70 94 98

PAOH ! Studio graphique -Dole - 03 84 82 50 21

Rencontre avec Isabelle Brivet, Fondatrice du Réseau National de Consultants en Nutrition Maigrir 2000.


VIVRE ICI ■ BREVANS

■ PORTRAIT

Les véhicules de collection font leur show

Profession : Super mamie

L’association les “Bielles brevannaises” organise son deuxième rallye dimanche 16 septembre. L’occasion de découvrir les paysages jurassiens dans des voitures de collection. vec une association Informations pratiques

A

créée en mars 2006, les “Bielles Brevannaises” ont participé à toutes les sorties Jura, Doubs ou Côte d’Or. Après le succès rencontré en 2006, elle organise son 2e rallye touristique. Ce rallye touristique est ouvert à tous véhicules anciens ou possédant un caractère collection (auto, moto) dans la limite de 50 équipages inscrits dans l’ordre de réception des engagements. Le droit d’inscription (le même qu’en 2006) comprend la plaque de rallye, le carnet de route et la carte du parcours, un café croissant, les visites, le repas, un pot de l’amitié, les boissons. Les véhicules seront garés sur des emplacements réservés lors de chaque arrêt.

Un rallye touristique Au programme de cette année, découverte du paysage avec dégustation de produits régionaux Grands vins d’Arbois, repas régional dans un cadre sympa (boissons alcoolisées limitées volontairement), visite guidée de la cité médiévale de Nozeroy (journée du patrimoine)… Le rallye se terminera à 18 heures à Salinsles-Bains à l’occasion de la fête du livre… et du patrimoine autour d’un pot d’au revoir.

Rendez-vous à partir de 8 h 00 jusqu’à 8 h 30 au village de Brevans (2 km de Dole), briefing et départ à 8 h 45 sur le parking du Strike, bowling de Brevans chacun roulant à son rythme sur des routes sélectionnées avec soin pour 120 km environ pour la journée. Les inscriptions pourront être acceptées jusqu’au 8 septembre, à cette date, les chèques joints à l’inscription seront encaissés. Vous pouvez donc, sans risques, vous inscrire dès aujourd’hui. Aucun remboursement ne sera effectué passé la date de clôture des inscriptions. Un accusé de réception vous sera expédié confirmant votre participation et précisant le lieu du départ. Comment s’inscrire ? Il suffit de retourner le coupon ci joint accompagné du règlement par chèque à l’ordre de Bielles Brevannaises correspondant au nombre de personnes participantes à : Bielles Brevannaises Chez Patrice Verdenet, 12 parc de Brevans 39100 Brevans. Renseignements Patrice Verdenet (organisateur) 12 parc de Brevans 39100 Brevans – 06 78 17 22 49 ou 03 84 79 05 23 le soir jusqu’à 21 h 00 – Mail : bielles.brevannaises@laposte.net

Au départ du rallye, une cinquantaine de véhicules de collection feront leur show.

Une rentrée sans fausses notes !

Originaire d’Orchamps, Chantal Labat, 66 ans, défendra dimanche 16 septembre à la salle des fêtes d’Ornans les couleurs du Jura pour prétendre au titre de Super Mamie Franche-Comté. Un challenge à relever pour cette retraitée dynamique et dévouée à sa famille.

S

oixante-six ans, trois enfants (2 filles et un garçon), 10 petitsenfants âgés de 5 à 23 ans, Chantal Labat qui réside à Orchamps a un beau palmarès familial qui l’a conduite à concourir pour le titre de Super Mamie Franche-Comté le dimanche 16 septembre à la salle des fêtes d’Ornans.

Une mamie très dynamique Un titre de Super Mamie sans nul doute bien mérité. Dévouée à sa famille, “La Mémène” comme son petitfils de 23 ans l’a affectueusement surnommée est une retraitée très dynamique, possédant plusieurs casquettes à son arc ou plutôt à sa gaule, la pêche fugurant au hit parade de ses loisirs, à côté de la cuisine, du jardinage et du… foot. “J’entretiens mes 22 ares de terrain, je cultive mes 200 pieds de patates, je tonds avec mon tracteur, je pêche pour me détendre.” Depuis l’âge de 14 ans, Chantal a toujours travaillé. “Je suis restée active, même après le décès

de mon mari”. Pas de temps mort dans l’emploi du temps de cette passionnée de nature, présente sur tous les fronts du bénévolat. Trésorière du comité des fêtes de Lavans-les Dole, membre du conseil municipal de Lavans, adjointe trésorière à l’association Club de l’amitié d’Orchamps, Chantal cumule les titres et les mandats.

Une mamie au service des autres La richesse de Chantal ? sa famille avant tout. “Je ne suis jamais toute seule, le samedi, je me consacre à mes petitsenfants, je les emmène au foot, je leur cuisine des tartes, des biscuits, des confitures”. Convivialité, bonne humeur, chaleur, la maison de Chantal, c’est un peu le cocon du bonheur où toute la famille se retrouve à l’occasion des fêtes et des anniversaires. Une supermamie encouragée par l’un de ses petit-fils Thibault : “c’est une mamie géniale, très gentille, j’espère qu’elle va gagner”.

Super-Mamie, un challenge Dimanche, Chantal devra relever trois épreuves pour se distinguer des autres candidates: celui de la présentation de son parcours de vie, celui de l’émotion et le challenge sous forme d’un sketch comique. A quelques jours de l’échéance, Chantal avoue ne pas être stressée, tout en se préparant à ce concours. Coatchée par toute sa tribu familiale. Chloé Chamouton

Arlette boutique Du 38 au 50 Grand choix d’accessoires

9 rue d’Enfer

DOLE 03 84 72 20 50 Autodidacte de la pêche, soutenue par Thibault, l’un de ses petit-fils, Chantal Labat a gagné de nombreux trophées.

■ ARC-ET-SENANS

La tête dans les nuages 40 montgolfières venues de tous les pays se réuniront dimanche 16 septembre de 11 h à 19 h à Arc-et-Senans sur une piste de démonstration particulière : le ciel à l’occasion des rencontres internationales de montgolfières.

L

e temps d’une journée, la rencontre internationale des Montgolfières permettra à chacun des participants de vivre une aventure inoubliable, et de faire l’expérience de la liberté de l’oiseau dimanche 16 septembre à Arc et Senans. “Plus de 40 montgolfières parsèmeront les airs pour cette rencontre internationale qui existe depuis 20 ans”, explique Jacques Maurice, organisateur de la manifestation. Des montgolfières aux origines variées, luxembourgeoises, suisses, françaises…

Un ballet aéronautique “La manifestation aéronau-

tique aura pour but cette année de faire découvrir au public les sports pratiqués dans les 9 fédérations aéronautiques françaises qui composent le CNFAS (comité national des fédérations aéronautiques sportives)” précise l’organisateur. Au programme de cette rencontre, une double présentation dans les airs et sur terre. Une rencontre rythmée par de multiples activités, notamment un sculpteur sur bois qui fera gagner des sculptures créées le jour même, un manège et un château gonflable pour les enfants. C.C.

Possibilité de découvrir la montgolfière en réservant un vol libre dans l’une des 40 montgolfières au 03 81 57 48 02. Sur réservation, montgolfière équipée pour le transport des personnes à mobilité réduite. Entrée et parking gratuits.

9-11 Place Pointaire à Dole - Tél. 03 84 72 14 18 Après 6 années de formation professionnelle, Berangère vient de rejoindre Valérie, Nathalie et Sylvie sans oublier Anaïs, apprentie.

EsthétiqueTendanceDiagnosticConseil Pays Dolois - Septembre 2007 - 3


LA JEUNE CHAMBRE ÉCONOMIQUE RENAÎT DE SES CENDRES “Fédération de jeunes citoyens entreprenants, à l'origine de nombreux projets tels le concept des rues piétonnes en ville, la création du numéro d'appel 18, la Jeune Chambre économique a été fondée à Dole en 1969. Au menu des actions marquantes doloises, la création des journées médicales et sportives, le festival Vidéo scolaire, l'opération Kostroma, commission humanitaire à destination des hôpitaux russes de Kostroma, ville jumelée à Dole. L'objectif de cette réunion d'information sur la recréation de la chambre consiste à informer les jeunes (hommes et femmes) de 18 à 40 ans sur les projets qu'ils peuvent mener pour leur cité. Pas de critère socio-professionnel, juste des paramètres d'âges”, précise Jean-Luc David, chargé de relancer cette jeune chambre économique. “En tant qu'ancien président de la Jeune Chambre économique en 1992 et 1993, j'ai été contacté par le bureau national de la JCEF pour contribuer à la mise sur pied de cette chambre, donner une impulsion.” L'ambition de cette JCEF ? “offrir aux jeunes l'opportunité de libérer leurs talents, d'assumer des responsabilités et de créer des commissions sur des sujets de leurs choix (caritatifs, culturels) et favoriser ainsi les rencontres entre membres”, conclut Jean-Luc David. La réunion d'information aura lieu le 25 septembre à 19 h 30 au Grand Salon de la Commanderie. Pour tout contact et inscription : Christelle au 06 61 84 98 32 dole@jcef.asso.fr

3, le salon se

10 000 visiteurs

1re première édition

déroule sur trois journées pour sa troisième édition.

sont attendus pour Innovia 2007 contre 5 000 en 2005.

pour le concours "Trophées leurs astuces pour protéger Innovia", rencontre des l’environnement sur 1 700 m2 talents de l’innovation. d’exposition. ■ DOLE,

> > > >

L’innovation, c’est le mot d’ordre du salon Innovia, dédié à l’environnement qui se déroule cette année pour la première fois à La Commanderie sur trois journées. Un salon “éco-conçu, qui propose un florilège d’astuces pour préserver l’environnement selon JeanFrançois Louvrier, responsable de la commission environnementale du Jura Dolois.

Comment est née l’idée d’un salon consacré à l’environnement ? Nous en sommes à notre troisième édition. La genèse de ce salon en 2003 est venue d’un constat. Les gens éprouvaient des difficultés pour obtenir des renseignements sur les énergies renouvelables et installer des équipements utilisant ce type d’énergie. Jusqu’alors, rien n’était regroupé en un seul lieu. Nous avons donc décidé dans le cadre de l’éducation à l’éco-citoyenneté de réunir dans un même endroit les gens passionnés par cette thé-

matique environnementale, proposant des innovations d’où le nom donné au salon : Innovia où sont développées plusieurs thématiques : l’eau, le traitement des déchets, les transports, l’habitat.

Quelles sont les nouveautés d’Innovia 2007 ? La salle tout d’abord. Nous avons commencé en 2003 sous des tentes, puis nous avons poursuivi à la Halle des Templiers en 2005. Et cette année, La Commanderie. C’est une salle adaptée, confortable et sympathique, qui donne de l’ampleur au salon, éco-conçu cette année.

L’innovation récompensée, un tremplin pour la réalisation des projets Dénicher les inventeurs, faire valoir leurs créations, telles sont les ambitions de cette première édition des Trophées Innovia. Un concours européen des technologies en faveur de l’environnement destiné à promouvoir des idées originales, innovantes, ouvert à trois catégories (étudiants, porteurs de projets et entreprises). Un creuset d’idées innovantes Sur une trentaine de candidats, 6 lauréats seront retenus. Parmi les critères, innovation et utilité pour la vie quotidienne ont été les piliers de sélection. “Nous avons reçu des dossiers assez insolites, les candidats ont fourmillé d’imagination, comme les sacs cabas éthiques, le nettoyage automobile sans eau. Ce concours est un véritable creuset d’idées” souligne Marc Jorcin, organisateur du salon

319 €

Moteur 2 temps monocylindre refroidi par air 22,5 cm3 - 0,8 kW Allumage électronique transistorisé Mélange > Poids : 4 kg

Pays Dolois - Septembre 2007 - 4

19, 20 ET 21 OCTOBRE

plus qu’un salon, un projet de territoire

Innovia 2007. Sur le salon, un espace sera réservé à la présentation des projets, la remise des prix et du trophée Innovia créé par un artiste local en matériaux 100 % écologiques) se déroulant en prélude de l’inauguration du salon le vendredi soir à 19 h en présence de Gérard Magnin, parrain d’Innovia 2007 et délégué général de l’association Energies-Cités. Un pôle technologique et écologique Ces trophées demeurent l’occasion pour les candidats de construire leur projet et de le mener à terme en bénéficiant des compétences des experts du Jura dolois. Lorsqu’ils sont prêts, le Jura Dolois peut leur proposer des terrains et des bâtiments sur le nouveau pôle technologique Innovia, le critère étant de construire un pôle écologiquement propre.

Une innovation pour nous ainsi qu’un véritable challenge. Pour réaliser ce pari, nous avons travaillé en collaboration avec le lycée Jacques Duhamel. Une des élèves avait comme sujet de mémoire cette thématique. Par ailleurs le salon se déroulera sur trois journées au lieu de deux l’année dernière. La plupart des personnes se sont plaintes que le salon était trop court. Par ailleurs trois nouvelles thématiques enrichissent le salon : l’air, l’éco-conception et le bruit. Le salon se veut ludique également. Des conférences ainsi que des démonstrations viendront agrémenter ces trois journées avec notamment la construction d’une maison bioclimatique en paille, les vélos à assistance électrique, des forums interactifs.

Comment se traduit cette éco-conception ? Nous avons voulu montrer l’exemple en communiquant en vert, c’est-à-dire en imprimant sur du papier recyclé nos documents promotionnels. Stands et mobiliers seront réalisés en carton alvéolaire. La stratégie d’écoconception passe également par de la vaisselle à composter. Gobelets et assiettes fabriqués à partir de matières végétales seront biodégradables à 100 %. Le salon favorisera l’éclairage naturel, la Commanderie étant dotée de grandes baies vitrées. Surveillance et présentation de l’empreinte écologique du salon, gestion et traitement des déchets, éta-

Un mot trois em eur, plois !

230 PH

50 exposants présentent

blissement d’un bilan carbone pour comptabiliser l’ensemble des émissions à effet de serre générées par ces trois jours de salon, autant d’ingrédients de cette stratégie d’éco-conception visant la protection de l’environnement.

Quels sont les objectifs d’Innovia 2007 ? Nous souhaitons surtout attirer des personnes qui sont soit réticentes à ce type d’énergies, soit mal informées et pas seulement prêcher à des convaincus. Il faut que les visteurs rencontrent des conseillers pour avoir des avis neutres et non mercantiles. Sensibiliser le public mais aussi se faire rencontrer le monde économique et le monde de l’environnement. Innovia n’est toutefois pas qu’un salon. C’est un projet de territoire, une sorte de packaging complet qui associe un concours, un salon et une zone d’activités de 70 ha permettant d’accueillir ces porteurs de projet et de s’installer sur notre territoire.

Dispositif débroussailleuse

Parmi les innovations figurent le Solar Impulse, c’est-à-dire l’avion solaire, le lombricomposteur, le bac à fleurs récupérateur d’eau.

Quels sont les objets qui remportent le plus de succès auprès des visiteurs ? Il y a deux ans, les exposants qui vendaient des économiseurs d’eau ont été dévalisés. Ils n’avaient plus de stocks. Tous les objets liés à la vie quotidienne (récupérateurs d’eau, compostières) connaissent un véritable engouement. Un succès qui s’explique par le fait que le Jura possède une culture départementale ancienne et mar-

249 112 €

Jean-François Louvrier, responsable de la commission environnementale du Jura Dolois

quée avec des valeurs liées au terroir. Il s’agit d’un département vert et préservé. Les gens sont attentifs à cela et soucieux de préserver cet environnement. Nous ne sommes pas dans un département-poubelle, d’où l’intérêt pour un salon comme innovia. Cette année, l’avion solaire, la jardinière décora-

tive récupérateur d’eau de pluie ou encore la Ford Bioflex fonctionnant au bio-éthanol ne manqueront pas d’aiguiser la curiosité des visiteurs. Propos recueillis par Chloé Chamouton

Informations pratiques : à la Commanderie de 9 h à 18 h. Entrée gratuite Contacts Jura Dolois au 03 84 79 78 43

Dispositif taille-haies

Dispositif tronçonneuse sur perche

239 €


www.revetementscomtois.com

Faïence Carrelage Pierre Terre cuite

La déco à tous budgets ! Le choix, le conseil, la recherche permanente de nouvelles tendances

Samedi 15 septembre

16 caddies à gagner 2 gagnants par demie-heure

+ 300 m2 d’exposition Entre Lons et Bletterans RD 470 à 4 mn de Lons

03 84 44 47 00

Dole

ZA des Epenottes - 13, rue A. V ialatte

03 84 72 47 10

Ouvert du mardi au samedi 9 h-12 h / 13 h 30-18 h 30

LE MARCHÉ DE DOLE À VOTRE SERVICE LE MARDI, JEUDI, SAMEDI MATIN DE 7 H À 12 H 30 ET LE VENDREDI APRÈS-MIDI DE 14 H À 19 H


INVITÉ POLITIQUE

Jean-Marie Sermier :

“Le Député doit être un facilitateur de projets” Réélu député en juin 2007 pour cinq ans, maire de Cramans, conseiller général du canton de Villers Farlay, président de la communauté de communes du Val d'Amour, Jean-Marie Sermier cumule les titres, multiplie les actions et se prépare à une éventuelle présidence du Conseil général du Jura avec comme priorité de développer davantage de proximité auprès des élus et des électeurs.

Vous avez été réélu en juin dernier. Avec du recul, que retenez-vous de cette campagne et de cette élection ? Cela fait toujours plaisir d’être réélu. J’ai mené une bonne campagne de terrain avec beaucoup de monde à mes côtés. Je me suis rendu compte que les actions fortes et concrètes réalisées avec les élus locaux lors de mon mandat précédent avaient marqué les habitants. J’ai visité personnellement les 161 communes de la circonscription, de la plus grosse comme Dole jusqu’à la plus petite comme Grange de Vaivre. Au cours de ces visites, j’ai rencontré des personnes motivées aux qualités sous-estimées ou méconnues et qui ont la volonté d’entreprendre qu’il s’agisse de chefs d’entreprise ou de salariés. Sur cette circonscription, il y a beaucoup d’atouts qu’il faut encore promouvoir.

Si vous deviez tracer un portrait de votre circonscription pour nos lecteurs avec vos craintes, vos envies, quel serait-il ? C’est une circonscription où il y a du travail et des entreprises performantes, où il

fait bon vivre et où aucun secteur n’est laissé pour compte. Pour assurer notre avenir, il faut à tout prix maintenir un haut niveau d’infrastructures de communication notamment avec les nouvelles technologies. Il faut développer davantage, via internet, les autoroutes de la communication en milieu rural pour pouvoir par exemple maintenir les personnes âgées à leur domicile, permettre à des entreprises de travailler efficacement en zone rurale, de favoriser l’accès à toutes les administrations qui ont quitté les communes rurales. La priorité reste le maillage du territoire pour permettre à chaque Jurassien de cette circonscription de se déplacer facilement et plus rapidement. J’insiste aussi sur cette nécessité d’avoir une proximité plus rapide avec la Suisse en valorisant les communications ferroviaires et autoroutières. Concernant l’aéroport de Tavaux, il faut encore valoriser cet acquis pour lequel je me suis battu au côté de Gérard Bailly, afin d’en éviter le démantèlement. Une belle infrastructure que beaucoup de monde nous

envie mais qui reste encore à exploiter. De manière générale partout où il y a des moyens de communications, il y a du développement. De ce côté la, nous ne sommes pas les plus mal lotis.

Etes-vous soucieux pour l’économie du pays dolois ? Oui, bien sûr. La difficulté majeure pour nous étant que pour nos entreprises phares, les centres de décision ne se situent pas sur place mais à Bruxelles, Boston ou Paris. Néanmoins je suis optimiste pour notre économie car de grosses entreprises du secteur se portent bien et ont des projets d’avenir. Je pense par exemple à Clavière qui développe des technologies nouvelles, à Solvay qui investit fortement sur le site de Tavaux et à Ponsot Plastique à Petit-Noir qui vient d’être repris. Ce sont des entreprises qui bénéficient d’un savoir-faire et d’une maind’œuvre de qualité pour mener à bien leurs projets pour l’avenir. Je rencontre peu d’entreprises sur le Pays Dolois qui n’aient pas de projets.

En tant que député, quels dossiers locaux pouvezvous défendre à Paris ? Je peux intervenir sur beaucoup de dossiers. Pour prendre un exemple, Salins a le projet d’un deuxième établissement thermal. Il y a un groupe thermalisme à l’assemblée nationale qui me permet de me renseigner sur le sujet. Je peux faire bénéficier de mes échanges à Paris et transmettre les informations précieuses que je peux recueillir. Nous travaillons main dans la main avec les élus locaux. Dans sa circonscription le député n’est pas décisionnaire : il ne fait pas de route, il ne crée pas d’entreprise, ni de gymnase… mais il doit être présent partout avec les chefs d’entreprise, les élus, les associations, près de tous ceux qui ont des idées pour être un facilitateur de projets sur notre région.

Etes-vous sorti différent de cette nouvelle campagne, avec de nouvelles envies ? Quand on est réélu, on recommence un peu à zéro. Il y a un nouveau mandat qui s’ouvre pour cinq ans avec comme ambition de progresser et de faire tou-

Une équipe soudée pour une efficacité renforcée a permanence de Dole constitue le bureau central”, précise Jean-Marie Sermier. Une permanence renforcée par un secrétariat performant qui sera “désormais ouvert tous les jours de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, et auquel tous pourront s’adresser par téléphone”. Cette plus grande proximité avec les électeurs passera par la présence sur le terrain des collaborateurs notamment Patrick Revilloud, en charge des dossiers de Dole, du Val d’Amour et du Revermont ainsi que de

L

Nathalie Jeannet qui s’occupera du Nord Jura (Dampierre, Gendrey et Montmirey) et par la reprise en octobre des permanences 1 fois dans chaque canton. Une équipe qui travaille main dans la main, via les nouveaux moyens de communication. “Nous nous voyons et nous nous téléphonons régulièrement, nous avons également développé une mise en réseau informatique pour une efficacité optimale”, insiste Jean-Marie Sermier. Une efficacité qui permettra d’améliorer les temps de

réponse aux habitants. Proximité avec les électeurs, présence accrue sur

le territoire, tel est le crédo de l’équipe de Jean-Marie Sermier. C.C.

Entouré de ses collaborateurs parlementaires, Patrick Revilloud et Nathalie Jeannet, Jean-Marie Sermier se donne comme ambition de renforcer l’efficacité de sa permanence.

jours mieux. J’ai tiré les conclusions du mandat précédent avec comme souci majeur d’être encore davantage proche du terrain au service des Jurassiens.

Les intercommunalités Jura Dolois et Serre et Chaux vont fusionner pour créer une nouvelle agglomération sur une partie du pays dolois. Que pensez-vous de cette agglomération et quel peut être l’impact sur la circonscription ? Je suis soucieux de respecter les décisions des élus en place. Je me félicite de la décision de l’ensemble de pouvoir créer cette communauté d’agglomération, avec un certain nombre d’éléments facilitateurs. Jean-Pascal Fichère voulait cette communauté et a porté le dossier. De son côté Franck David a effectué un travail au quotidien sur le terrain, avec sa double casquette se trouvant à la fois au Jura Dolois par l’intermédiaire de son mandat de maire et sur le canton de Rochefort par l’intermédiaire de son mandat de conseiller général. Il connaît bien tous les problèmes des deux secteurs et en cela il a été une cheville ouvrière du rapprochement de Serre et Chaux et Jura Dolois. En terme d’impact il y a certes les ressources et les dotations qui vont augmenter mais il y a surtout une capacité plus forte à supporter de gros projets qui favorisent le développement. Je pense aux transports, élément vital pour un département comme le Jura. Il faut faciliter et développer les transports en commun pour rapprocher les villes, rendre ces transports plus souples, mieux appropriés à la demande. La communauté d’agglo aura un rôle moteur

Boutique Margot PierBé • Pause Café • Tilber Weinberg • Rhapsodie Opaline • Finette

Du 38 au 52 25 rue de Besançon - Dole -Tél. 03 84 72 52 59 Pays Dolois - Septembre 2007 - 6

en la matière. Un autre dossier majeur reste le développement de la zone Innovia. Aujourd’hui, les problèmes techniques sont levés et je suis confiant sur la commercialisation des parcelles. L’objectif est de créer de l’emploi de qualité à travers une technopole de haute technicité.

Que répondez-vous à ceux qui auraient souhaité une agglo plus large ? Mon souci est d’être pragmatique. Il faut une agglo efficace. Laissons l’agglomération se mettre en place, vivre sa vie et tout se passera bien.

Les prochaines élections cantonales et municipales se profilent. Nous avons l’impression que vous êtes toujours en campagne. Vous préparez-vous à la présidence du Conseil général pour prendre la tête du département à la suite de Gérard Bailly ? Le département est géré par une majorité départementale de droite. Ce qui m’importe, c’est avant tout que cette majorité gagne cette élection et nous avons de bons candidats pour y arriver. Concernant le Conseil général, de nombreuses rumeurs ont couru. Gérard Bailly restera jusqu’en mars 2008 à la tête du Conseil

général. Il a dit plusieurs fois qu’il ne serait peut-être pas candidat à sa succession. Dans cette hypothèse et dans le cadre de la majorité départementale, je poserai ma candidature à la présidence. Pour lors, mes collègues Conseillers m’ont désigné pour animer le groupe de travail qui prépare les élections. Si l’événtualité de prendre la tête du Conseil général se présente, je serais prêt !

Dans ce contexte, quelles grandes lignes se dessinent pour le Jura. Avez-vous déjà établi un programme? J’ai des idées pour le Jura. J’ai passé l’été à rencontrer beaucoup de monde et à y réfléchir. Nous devrons rester présents sur le développement économique. Il faut en effet continuer à accompagner nos entreprises, les soutenir, favoriser les reprises, accompagner les créateurs, ne rien laisser passer entre les mailles du filet. Le volet social reste aussi ma préoccupation majeure mais c’est avec l’ensemble des élus de la majorité que nous bâtirons un projet pour le Jura.

Député, maire de Cramans, vous cumulez les mandats. Si vous étiez élu président


E TAT C I V I L du Conseil général, quels postes laisseriez-vous ? La loi ne permet pas de cumuler deux exécutifs. Dans le cas où je suis responsable d’un autre exécutif, je ne serais donc plus maire de Cramans. En revanche, le mandat de député et celui de Président du Conseil général sont compatibles et n’empêchent en rien de faire du bon travail bien au contraire. Cela favorise, en autres, le travail d’équipe sur le terrain et permet d’être informé de nombreux dossiers. Je serai là où je pense être utile pour mes électeurs et les Jurassiens. Il est plus grave de n’avoir qu’un seul mandat à Paris sans lien avec la réalité sur le terrain, sans défendre de dossier sur son canton. Pour ce qui est de la Présidence de Communauté de Communes du Val d’Amour, c’est un travail passionnant, on verra cela en temps voulu. Une réflexion sera faite après les élections mais j’irai au bout de tous mes mandats.

Nicolas Sarkozy vient de passer le cap des 100 jours, qu’en pensez-vous ? La campagne a été très claire. Nicolas Sarkozy avait précisé qu’il mettrait en place un certain nombre de choses une fois élu. Il a fait ce qu’il a dit, que 54 % des français ont validé. Il n’y a pas de tromperie sur la mar-

chandise. Je connais Nicolas Sarkozy depuis 5 ans, je l’ai côtoyé, c’est quelqu’un hors norme qui possède une intelligence et une capacité de travail hors du commun. J’ai été surpris par sa capacité à débloquer un certain nombre de dossiers, celui de l’Europe par exemple, ce qui prouve qu’il a une capacité de persuasion extraordinaire.

Le comportement de Nicolas Sarkozy est très médiatique. Vous en inspirez-vous ? Que pensez-vous de l’ouverture ? Je pratique déjà l’ouverture dans mon conseil municipal où à la Communauté de Communes. Je pense qu’il est possible de l’appliquer au département et de travailler ensemble pour l’intérêt des Jurassiens. Les Français sont d’accord avec le changement dès l’instant où celui-ci est partagé et expliqué.

Un dernier message pour les lecteurs du Pays Dolois ? Je souhaite leur dire que j’appréhende ce nouveau mandat avec la volonté d’établir une plus grande proximité, davantage de présence, en collaboration avec mon équipe, et que nous répondrons encore mieux à toutes les sollicitations des électeurs et tenterons de solutionner au mieux leurs inquiétudes.

Tefal : des solutions, fruit d'un travail collectif “Après la fermeture du site Tefal à Dampierre, il y avait 171 personnes dont le contrat allait s'arrêter”, précise Jean-Marie Sermier. “Aujourd'hui, 160 d’entre elles, sont sur le point de trouver une issue positive. Cela ne veut pas dire 160 personnes qui travaillent, certaines travaillent, d'autres sont en formation et d’autres en pré-retraite”, précise le député maire. Une réussite, fruit d'une coopération “Si les salariés de Tefal ont pu sortir la tête de l'eau,

c'est grâce à la coopération de plusieurs acteurs”, insiste Jean-Marie Sermier : celle de l'entreprise tout d'abord qui a mis les moyens promis pour assurer un départ propre de Dampierre, une action des salariés qui se sont engagés avec le soutien des organisations syndicales, le soutien des élus et des collectivités locales. "Dans ce j'ai été “accessoirement” à leurs côtés pour les soutenir, les appuyer. Nous avons pu trouver des solutions, parce que tous les acteurs étaient cohérents.”

NAISSANCES

Thomas de Cédric GIBERT et de Karine PENNEÇOT, Dole Romane de Philippe MÉTRAILLE et de Elodie INVERNIZZI, Crissey Carla de Yannick CHAMBRELIN et de Elodie BERNOUX, Foucherans Adam de Jean-Sébastien FOURNIER et de Carole PEDRONETTO, Dole Alison de Alexandre DUMONT et de Sandrine GRIFFON, Orchamps Myriam de Zakaria LARHMANN et de Caroline GAUBY, Villette les Dole Jeanne de Cyrille FONDARD et de Anne LAGAROSSE, Mont sous Vaudrey Jason de Claude POIMBOEUF et de Annie CRIMMERS, Dole Louise de Philippe DA COSTA et de Aurélie SALERNO, Damparis Kiliane de Stéphane GUY et de Marilène FANTOLI, Santans Emilia de David OUDARD et de Christelle PETIT, Saint-Loup Dounia Hassan ASSALIH et de Loubna LARHMAM, Dole Maëlys de Noël HAUTOT et de Jennifer CHARLES, Petit-Noir Paul de Jérôme GRANGIER et de Christine AUBERT, Petit-Noir Erika de Laurent GALLIACHE et de Dominique MAITRE, Tavaux Enoma de Jérôme DAUBIGNEY et de Christelle LE DIRAT, Damparis Antonin de Stéphane DUBOIS et de Elodie JAQUET, Choisey Jenifer de Tamaz ASSANTALKI et de Diana OZMANOVA, Dole Louise de Sébastien RAFFOURT et de Julie GRIVEAUX, Dole Océane de Philippe CAREL et de Marie-Noëlle BARBIER, Gevry Thomas de Pascal SERRI et de Karine SIMARD, Chaussin Lora de Olivier CHOPARD et de Sandrine ROSSETTI, Chaussin Charline de Jérôme MAITRE et de Jennifer GERRIET, Gatey Clara de Stanis DE BIASI et de Sandra BERTRAND, Souvans Alisson de Didier PERNIN et de Magali GARNIER, Dole Kaïna de Frédéric ALVES et de Lydia SID, Sampans Thomas de Gérald GEOFFROY et de Clara GAUTHERON, Dole Fjolla de Fadil MIFTAR et de Mihrije SADIKU, Dole Mathias de Jean-Pierre WAXIN et de Nathalie LEUBA, Chaussin Tarik de Djillali RAS et de Françoise BRUNNER, Dole

Marius de Bernard DOLE et de Mélanie BOURDIER, Foucherans Lucien de Christophe BRUEY et de Karine HERMAN, Mont sous Vaudrey Alizée de Morgan PEYRE et de Marie-France PATOUILLET, Dole Gabriel de David LESOUHAITIER et de Aurore JOUFFROY, Champdivers Pierre-Louis de Eric BONGAIN et de Stéphanie RAMBOZ, La Chassagne Eliott de Nicolas PETER et de Anne BARTHOD, Damparis Mohamed-Amine de Saïd BENSASSI et de Kadija NAJI, Dole Louise de Alain GUIGNERET et de Catherine ROBERGET, Séligney Marius de Arnaud GALLOT et de Cécile DAUBIGNEY, Sampans Léandre de Nicolas BOUCHARD et de Karine BUCHAILLOT, Damparis Pedro de Abilio DA SILVA FERREIRA PINTO et de Eva FREITAS VALENTE, Villers Robert Néréa de Maurice NELLE et de Nathalie BUERGO, Dole Noah de David MARION et de Aurélie COLMANT, Dole Cassandra de Régis KAROLAK et de Christine FAIVRE, Sampans Zineb de Karim SEFRIOUI et de Btissem BOUHADOUCH, Dole Maxence de Romuald FIX et de Claudia COURTOIS, Tavaux Loucas de Patrick RIGAUD et de Marie SUZIE, Pleure Sacha de Thierry ROUGE et de Laurence BARTHÉLÉMY, Champdivers Celya de Anthony DESPRES et de Nicole MARIE, Petit-Noir Simon de Séverin PANIGOT et de Marie-Pierre BOUQUEROD, Pleure Angèle de Cyril PERRENOT et de Sonia ZADOINOFF, Abergement la Ronce DECES

PUGET Jeanne veuve HONORÉ, Dole - 93 ans KOZMIK Georges, Damparis - 62 ans BARBEAUX Gabrielle veuve FERRAZZI, Asnans - 93 ans CUINET Roland, Dole - 75 ans TOGNI Serge, Choisey - 70 ans BARTHELET Pierre, Dole - 76 ans BESSE Claude, Petit-Noir - 59 ans MAITRET Henriette veuve QUANTIN, Dole - 89ans GUYON Bernard, Dole - 93 ans LAFOSSE Madeleine veuve MOREAUX, Dole - 86ans

De BRAUER Jeanne veuve VALENTIN, Montmirey-la-Ville - 92 ans STYPA Maria veuve GENOT, Vriange - 90 ans DZIOBA Michelle veuve BONNARD, Dole - 63ans PANNAUX Suzanne veuve DZIOBA, Dole - 90ans TRAMUS Paul, Santans - 76 ans BRESSAND Andrée veuve LEFÈVRE, Dole - 99 ans HECHT Eugénie veuve THENLOT, Dole - 100 ans LHOTE Augustine veuve TÉPINIER, Dole -97 ans GENRE Marcelle veuve GLEIZE, Dole - 94 ans HÉNON Isabelle épouse FRESNOT, Dole - 90 ans GAUDARD Pierre-Jean, Mathenay - 82 ans LEPRINCE André, Foucherans - 84 ans BENNETON Jean, Damparis - 82 ans GRIFFOND Martine, Saint-Amour 53 ans BOTTA Elisabeth épouse CLERC, Goux - 82 ans CHOPARD Joseph, Damparis - 70 ans BREDIN Marie-Louise veuve LIPP, Fraisans - 89 ans MARCHAND Christiane, Dole - 51 ans BOUTEILLEZ Denise, Gevry - 93 ans SERRUROT Françoise épouse PERNET, Dole - 70 ans DÉJEUX Renée veuve JACQUIOT, Champvans - 91 ans LONG Michel, Jouhe - 67 ans PÉTREY Marcelle veuve VUILLEMENOT, Archelange - 90 ans PIEROLO Giselle veuve TACCHINI, Saint Aubin - 86 ans JEANNOT Georges, Abergement la Ronce 69 ans LAMY Gérard, Dole - 71 ans GUYARD Dominique, Dole - 61 ans BILLIEUX Simone veuve BOUVERET, Monnières - 93 ans BALTIÉ René, Dole - 93 ans GUÉNAIRE André, Chaussin - 88 ans SANDRIN Simone veuve GUYON, Dole - 84 ans MIGEON Alice veuve GARDOT, Dole - 96 ans GIROD Carmen, Dole - 81 ans CALINON Ginette épouse PALLAIT, Damparis - 82 ans MAILLARD Nicole épouse GENOT, Crissey - 70 ans RIOTTE Patrick, Tavaux - 55 ans THOMAS Marguerite veuve FEBVRE, Dole - 94 ans CHEVIGNY Noëlla veuve BABET, Chaussin - 89 ans

Une rentrée sans fausses notes !

11 rue Arney - DOLE Tél. 03 84 72 09 68

GRAND CHOIX DE MACHINES ÉLECTRO-PORTATIVES FESTOOL Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h

AIDE ET ASSISTANCE À DOMICILE

• aide à la toilette • aide au lever, au coucher • aide au repas • garde de jour ou de nuit • organisation des déplacements • promenade • petit entretien, ménage • courses

7 avenue Northwich - DOLE Tél. 03 84 82 49 80 contact39@a-a-d.eu - www.a-a-d.eu

Sophie Boutique Fuego - Alain Manoukian - Pause Café - Phare de la Baleine

56, rue de Besançon - Dole Tél. 03 84 82 54 88 Pays Dolois - Septembre 2007 - 7


D E S V I L L A G E S E N PAY S D O L O I S - N ° 4 8

PERSONNAGES

CÉLÈBRES • JOACHIM DE RYE (1500-1560) : Epouse Antoinette de Longwy en 1534. Fut le 1er Chambellan de Charles Quint. CARLE DUSILLET (1601-1638) : Fut pendu à une tour du château de Rahon en 1638 après l’avoir héroïquement défendu. ANATOILE-FRANÇOIS GIRARD (1756-1832) : Colonel des armées de la Révolution. FRANÇOIS-XAVIER BOURGES (1796-1879) : Né à Rahon. On lui doit de nombreuses toiles religieuses. LOUIS LALOY (1874-1944) : Né à Gray, mort à Dole. Normalien, agrégé des lettres, secrétaire général de l’Opéra de Paris de 1913 à 1940, maire de Rahon, où il est enterré, il dispose d’une notice dans le Grand Larousse. Ce musicologue et sinologue de renom est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, dont la première

A Rahon, les eaux coulent et les chevaux galopent Blotti entre la Loue, le Doubs et l’Orain, Rahon laisse filer le temps et vit tranquillement au rythme des saisons, dans un paysage enchanteur. Le visiteur ne peut rester insensible dans cet écrin de couleurs, où les rayons du soleil se reflètent dans les tuiles vernissées du vieux clocher pour éclairer d’anciennes demeures de briques rouges provenant du château disparu. A l’écart des grands axes, Rahon nous accueille dans l’intimité de son histoire. De grandes familles ont “fait” Rahon Dès la fin du Xe siècle, Trétade de Rahon semble être le seigneur de la terre de Rahon, ce qui laisse présager que le village existait déjà. Certes, son histoire commence bien avant, puisque Gaulois et Romains y vécurent, comme en témoignent les nombreux vestiges encore présents aujourd’hui. Ils y édifièrent un château digne des plus grands centres, qui, construit de briques, fit donner à cette agglomération, le nom de “Rubra”, signifiant “ville rouge”. Carrefour de voies romaines, Rahon que joignait Port-Aubert, connut une notoriété qui se prolongera au cours des siècles. Au e XIII siècle, Mathée de Chaussin était sire de Rahon et de Longwy, autant de familles qui, à cette époque, rayonnent dans toute la région. Certains historiens pensent

Maisons en briques classées ISMH

même que Jacques de Molay aurait vu le jour au château de Rahon en 1244. La vérité est que la puissante famille de Longwy eut la mainmise sur cette terre jusqu’au e XVI siècle, lorsque Joachim de Rye en devint le seigneur, à la suite de son mariage en 1533 avec Antoinette de Longwy. Général de cavalerie et chevalier de la Toison d’Or, Joachim devint le chambellan

de Charles-Quint. Sa petite fille Marguerite Chabot apporta cette terre en dot à Charles de Lorraine 1er. Leur fils, devenu également seigneur de Rahon, terminera sa vie accablé de dettes, entraînant une administration judiciaire des terres. En 1780, M. de Noailles devint propriétaire et fit ériger la seigneurie en comté, avant de s’en séparer en 1786, au profit de Jacques de Valdahon. Finalement, l’ensemble des biens fut vendu nationalement.

Un château impressionnant ! Au Moyen Age, un autre château très impressionnant a succédé à la construction d’époque romaine. Entouré de murailles de briques et d’un large fossé, il était composé d’une vaste habitation et de diverses dépendances, notamment des écuries. Au centre de la cour carrée, s’éle-

L’église du XVIe siècle restaurée

vait un donjon flanqué de quatre tours à chacun de ses angles, visible de très loin. On dit que ce château était le plus grand de la région. Comme l’ensemble du village, il fut saccagé par les troupes de Louis XI en 1479 et par celles d’Henri IV en 1595. A chacune de ces attaques, des pans de murailles furent détruites, rendant la forteresse plus vulnérable. En 1638, avec ses 51 soldats, le capitaine Carle Dusillet essaya de le défendre contre l’assaut du duc de Lon-

gueville, refusant de capituler. Il lui en coûta la vie et le château fut totalement détruit. Son emplacement finit par être vendu en 1803. Les villageois allèrent chercher des briques, certains réussissant même à construire de magnifiques maisons existant encore aujourd’hui. La plus ancienne au milieu remonte à 1733 et les deux autres à 1760. Véritables maisons de maîtres, elles bordent la rue de l’église et sont même classées à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1995.

Une église cinq fois centenaire Au centre du village, on ne peut rater la vieille dame ! Certes, son clocher vernissé reconstruit en 1778, après avoir reçu la foudre, attire l’œil, d’autant plus qu’il a subi une restauration réussie au début des années 90. Il orne d’ailleurs les portes intérieures des rames du train express régional. Les cloches de Rahon ont inspiré à Claude Debussy son morceau pour piano “Cloches à travers les feuilles”, composé en 1907 ; dans une lettre de la même année, l’illustre compositeur évoque “le charme de Rahon”. Mais derrière, se cache la vieille église en briques roses qui, assurément, est la mer veille de Rahon. Sa construction remonte au tout début du e XVI siècle. Une importante campagne de restauration fut entreprise en 1975, sous le mandat du maire Bernard Ducloux. Inscrite IMH en 1974, elle est placée sous le vocable de l’Assomption. D’autres travaux devaient avoir lieu par la suite, durant le mandat d’Alain Picaud, et la municipalité actuelle poursuivait l’œuvre entreprise. JeanPaul Malaizier, maire, avait délégué l’opération à son premier adjoint. Ce dernier obtint d’inappréciables aides financières qui permirent de parachever l’ensemble en 2006. Cet intérieur est remarqué par le mausolée Renaissance en marbre figurant

SAINT ALGUE coiffe les candidates à l’élection de MISS JURA

SALONS SAINT ALGUE Galerie CORA - CHOISEY - Tél. 03 84 72 90 00 64 Rue de Besançon - DOLE - Tél. 03 84 79 22 74 Sarl MGC. RCS Dole. B349 577 130 (Entreprise indépendante)

Pays Dolois - Septembre 2007 - 8

Guillaume de Visemal et Marie de Chaussin. Henri Boisson fut le dernier curé du village. Aujourd’hui, il appartient à la paroisse SimonPierre des rivières.

Maurice des Goubots Autrefois, plusieurs villages bordaient la rive gauche de la Loue et du Doubs : PortAubert avec quelques chaumières, est encore mentionné sur la carte de Cassini relevée au milieu du XVIIIe siècle. Il fut plus important, mais disparut complètement. Gros-Saulçois était un village voisin au lieudit “les Goubots”. En 1825, il fusionnait avec Rahon. Mais au Moyen Age, le fief des Goubots appartenait à une grande famille : Gaspard, Balthazar, Pierre, Claude, Jean…, tous ont porté ce nom. Vers 1830, Léon Dusillet, le poète en était encore propriétaire. Mais plus près de nous, c’est Armand Maurice qui fit connaître ce lieu. Qui n’a pas entendu parler de Maurice des Goubots ? Ce talentueux homme de la nature serait assurément un adepte de “Pêche – Chasse – Nature”, tellement ces trois mots rythmèrent sa vie. Né en 1877 à Saint-Baraing, il fit des Goubots son royaume. En juin 1940, il devint l’un des grands passeurs de la région, sa petite maison devenant le rendez-vous incontournable de tous les clandestins souhaitant passer d’une zone à l’autre. Le manège dura jusqu’au 19 janvier 1941, lorsque les Allemands le prirent pour un canard sauvage, debout sur sa barque et arc-bouté sur sa longue perche de frêne. Le malheureux avait été dénoncé ! Il s’en tirera le Maurice, puis il reviendra…, et continuera sa lutte. Lorsqu’il s’est éteint en 1960, les Goubots perdaient son seigneur des illions et seule sa maison en ruine rappelle encore son souvenir.

Jean-Paul Malaizier : “J’espère pouvoir continuer le travail entrepris” D’abord 2e adjoint en 1989, puis maire depuis 1995, ce

Jean-Paul Malaizier

Rahonnais de souche ne cache pas qu’il se représentera aux prochaines municipales. Il est vrai que l’équipe municipale a beaucoup œuvré et, ne citant que les dernières réalisations, Jean-Paul Malaizier a de quoi alimenter : “Nous avons une station d’épuration communale qui a été entièrement reconstruite en dehors du village. 30 % du réseau d’eau, lui aussi communal a été restauré, avec en plus, la station de pompage et le château d’eau. La place a été aménagée, l’intérieur de l’église entièrement restauré. A l’école, nous avons dû créer deux classes…” Puis la liste des projets est longue : création d’une nouvelle mairie dans l’ancienne fromagerie, car depuis 1991, elle est temporairement installée dans le bâtiment de la salle polyvalente. Construction d’un nouvel atelier communal, poursuite rénovation du réseau d’eau, entretien des bâtiments et des voies, amélioration des forêts… “J’étais contre l’intercommunalité” avoue-t-il. “Ils vont finir par reprendre toutes les compétences et un jour, il n’y aura plus de conseils municipaux dans les communes !” Puis il ajoute : “Heureusement, nous avons une communauté rurale. Ils font des belles choses, mais c’est à Chaussin ! Enfin, nous obtenons des subventions que nous n’aurions pas”. L’école est encore très présente à Rahon. “Toutes les classes du RPI avec St-


général de Gaulle en 1944, qui le cite dans ses Mémoires de guerre et qu’Edgar Faure qualifie dans ses propres mémoires de “grand diplomate, dont le nom seul s’imposait à tous”. Son livre sur Yalta a été traduit dans plusieurs langues. ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE : 23 en 14/18 – Un au Liban en 1920 – Un en Indochine en 1947 – Un au Sénégal en 1949 – Un en Algérie.

Le Pays du Bonheur ? e village de Rahon est à l’écart des grands axes, ce qui en fait un lieu très convoité par tous ces gens qui maudissent les trépidations routières et les agressions citadines. Il aurait pu cependant s’appeler “Rahon l’étape” comme cette autre commune des Vosges, tellement il a accueilli dans ses murs de célèbres voyageurs. Nous avons déjà cité le grand Claude Debussy, mais aussi Jean Cocteau, Romain Rolland, et, plus récemment, Antoine Pinay en 1955, Pierre Mendès France, Jules Moch, Jean Monnet, Raymond Aron, Henry Kissinger, alors professeur à Harvard, sont autant de personnalités qui, se sont arrêtées dans ce village rouge et vert. Que François-Xavier Bourges y ait trouvé les plus belles couleurs et plus tard, Blanche Maynadier les meilleures rimes, n’est donc pas étonnant ! Finalement, c’est peutêtre le pays du bonheur… Ce n’est pas la doyenne Juliette Venne, née en 1912, qui nous contredira !

L

L’école en 1900.

Baraing et Balaiseaux, excepté le CP, sont à Rahon. Il y a 152 élèves et nous avons également la cantine. Nous venons d’ouvrir une 6e classe” explique le maire qui regrette cependant la disparition des commerces. “Notre restaurant de l’As de Pique a fermé en 2004. L’entreprise de travaux publics Creux a cessé ses activités pour cause de départ en retraite en 2005. La boucherie Duparet a aussi cessé en 2005. Il nous reste le dépôt de pain et un commerce de produits bio. En 2006, nous avons dû remplacer la poste par un bureau postal, tenu par Edwige Mazzier, secrétaire de mairie”. Il y a quelques entreprises, notamment la scierie Mutelet qui emploie 24 personnes. Elle a pris la suite de l’ancien moulin, devenant le centre emblématique du commerce de chêne de haute qualité. Les acheteurs y viennent de la plupart des pays européens. M. et Mme Moisson ont ouvert des chambres d’hôtes. Parmi les autres entreprises, citons Jean-Marie Patenat pour le transport et les travaux publics, Franck Thierry pour tous les travaux d’habitat, Mayeul Alba pour les espaces verts et Stéphane Valette qui fait le taxi. Côté agriculture, sept exploitations fonctionnent, spécialisées dans l’élevage et les cultures

BONIN

maison

biographie de Debussy ; GEORGES PONSOT (1876-1937) : Député de Dole de 1906 à 1919, avocat et auteur d’ouvrages inspirés de la région, qui ont eu un certain succès, comme “le Roman de la rivière” ou “l’Ecuyer d’enfer”. Il venait très souvent à Rahon pour rendre visite à sa mère, née Marie Aubert. JEAN LALOY (1912-1994) : Ambassadeur, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, commandeur de la Légion d’honneur, interprète du

NOUVELLE COLLECTION Rideaux - Linge de maison

traditionnelles : Jacob Stoller, GAEC des Joncherets, GAEC des Halles, GAEC de l’Hays, GAEC Vauchez, Christian Bongain et Jean-Marie Patenat. M. et Mme Lecomte sont spécialisés dans la culture Bio.

L’école en 1900 Au temps du Son et Lumière Il est déjà loin le temps M. et Mme André Ponsot et quelques amis, organisaient un magnifique son et lumières au bord de l’étang du Bief Madame. Après plusieurs années de succès, il est tombé au fond de l’eau en 1992 et n’est jamais réapparu. Les associations sont cependant nombreuses : foyer rural, ACCA, les amis du bois de la Manche, Danse Country, club de football, parents d’élèves, Espérance de Rahon. Toutes animent le village à leur manière. Le parcours de santé est apprécié dans ce village qui compte quatre étangs, une réserve naturelle et un magnifique petit canal creusé en son temps pour alimenter le moulin. L’autoroute A 39 traverse la forêt sans provoquer trop de nuisances. Son tracé initial aurait pu être tout autre, le long de l’Orain, sans l’intervention décisive, à Paris, de Jean Laloy.

du cheval. Un centre hippique agréé par la Fédération française d’équitation, créé dans les années 70 par Armand Lacroix et son épouse est, depuis 1982, géré par Hubert et Martine Laibe. Hubert, instructeur diplômé est assisté de trois moniteurs. Membre de l’école française d’équitation, ses activités sont nombreuses : d’abord tout ce qui est lié au centre lui-même avec les cours d’équitation, promenades, stages, concours et compétitions diverses. S’ajoutent également les volets élevage et commerce de chevaux. Ensuite, une association loi 1901 : “Rahon -

Le pays des chevaux Dans la région doloise, Rahon est certainement la capitale

Hubert Laibe instructeur du centre hippique

DÉCORATION : voilage, tissus d’ameublement, tringles, stores intérieurs, linge de maison, jetés de lits, plaids…

CONFECTION : pose et conseil à domicile Carte de fidélité

Z.A. - 2, chemin de Rougemont-Foucherans Tél. 03 84 72 44 00 - Face à Netto Sport – Equitation”, chargée de l’organisation des compétitions, une trentaine de journées à Rahon. Contact : 03 84 81 83 79 - ch.rahon@tiscali.fr Mais à Rahon, existe également la SARL Lacroix-Chamouton, où Michelle et Gérard Chamouton possèdent un important commerce de chevaux, avec achat, vente et échange. Créé en 1990, quelque 70 chevaux et poneys y sont présents. Depuis 1998, la société s’est dotée d’une activité de location de chevaux et de poneys destinés à la promenade, tant pour les adultes et adolescents, que pour les enfants. Une pension fonctionne également dans cette entreprise. Contact : 03 84 81 75 94 Ne nous étonnons donc pas si dans ce village, les chevaux font partie du paysage. Ils sont presque les invités d’honneur. JT

Rahon (39120) Altitude : 240 m Superficie : 1 960 ha dont 850 ha de forêts Population : 547 habitants (Les Rahonnais) Canton de Chaussin Communauté de communes : Plaine jurassienne Conseil municipal Jean-Paul Malaizier : maire Vincent Laloy : 1er adjoint Bruno Bongain : 2e adjoint Daniel Belin Michèle Bongain Jean-Marc Bourges Jean-Marie Mutelet Laurent Patenat Martine Patenat Marie-Odile Voland Jacques Guiomar (décédé) Les derniers maires Louis Laloy : 1935-1940 Joseph Belperron : 1941-1944 Léon Billard : 1944-1945 Joseph Belperron : 1945-1954 Henri Bourges : 1954-1956 Charles Bongain : 1956-1960 Bernard Ducloux : 1960-1989 Alain Picaud : 1989-1995 Jean-Paul Malaizier : 1995-

Restaurant Aux cinq sens A l’ombre des vieilles pierres… Ouvert tous les jours, y compris Menu à 13,50 € et menu à 16 € le dimanche. Fermeture Un choix entre deux entrées NOU VEAU hebdomadaire Un choix entre deux plats le lundi

34, rue des Vieilles Boucheries à Dole - Tél. 03 84 72 34 59 - www.auxcinqsens.com Pays Dolois - Septembre 2007 - 9


■ VISITES D’AUTOMNE

Jardin à la Faulx Le jardin à la Faulx situé à Dole au 103 Avenue de Landon ouvrira ses portes en octobre, les 6 et 7, les 13 et 14 et les 20 et 21 de 14 h à 17 h 30.

L

’occasion de découvrir les couleurs dont se parent les arbres et arbustes à cette saison ainsi que les baies et les écorces, en particulier l’érable à peau de serpent. 8 300 mètres carrés à parcourir pour se laisser subjuguer par des espèces originales. Le week-end du 20 et 21 octobre marquera un temps fort de la saison. Chris-

tian Bessard proposera aux visiteurs les arbres et arbustes de collection parés de leurs plus belles couleurs d’automne, le samedi à partir de 14 h et le dimanche toute la journée à partir de 10 h. Contact : Gisèle et Gérard Besama avenue de Landon - Dole au 03 84 72 27 84 ou au 06 31 20 20 67

■ EDITION

Balades et randonnées à VTT 64 circuits de distances variables, entre 4 et 40 km sur l’ensemble du Jura, autant de manières ludiques et sportives de pratiquer le tourisme et de découvrir à VTT les paysages jurassiens.

L

e guide des balades et randonnées à VTT édité par le Comité départemental du tourisme à Lons propose un panel d’itinéraires à travers le département, sous forme de 42 fiches pratiques, indiquant le lieu de départ, la longueur du circuit, les dénivelés et toutes les directions que le vététiste doit suivre. Un tracé représenté sur fond de carte IGN favorise la visualisation de chaque itinéraire. Des circuits à la carte jalonnés d’indications sur les lieux insolites à découvrir ou sur les monuments à visiter. Le Mont de Vassange où se découvrent au fil des villages du massif de la Serre les mystérieuses Croix Pattées, le panorama des trois monts, le circuit de la Biche qui dévoile la basse Vallée de la Loue, la boucle du Val d’Amour, la Joux sur les traces de l’or blanc, le circuit de Pupillin, les itinéraires se déclinent en de multiples facettes, à la fois touristiques, gastronomiques, pédagogiques accessibles à tout public. Un guide qui permet d’allier plaisir du vélo et

Pays Dolois - Septembre 2007 - 10

balades afin de profiter pleinement des quatre visages du Jura, du Pays dolois-Bresse jurassienne au Haut Jura en passant par le Vignoble Revermont ainsi que le pays des Lacs et de la Petite Montagne. Un livret pratique accompagne les fiches circuits, recensant les diverses manifestations VTT, les hébergements et les divers offices de tourisme sans oublier le code de bonne conduite du vététiste. C.C.

16 personnages

82 dalles de verre

expliquent au spectateur leur rôle dans la création du monde

dessinent un plancher lumineux, image d’une Franche Comté miniature.

14

toiles de 40 mètres carrés chacune représentent des perspectives aériennes des villes de Franche-Comté.

■ ARC-ET-SENANS

Damien Cabiron, ou l’art de dévoiler la genèse du monde Une plongée dans le monde à travers la genèse des villes et des différents acteurs qui contribuent à la création et à l’élaboration de ce monde, par le biais d’une scénographie originale conçue comme un jeu de rôles mêlant esthétique et bruitages, tel a été le pari de l’architecte Damien Cabiron à l’origine de l’exposition “Dessous de cartes. Dessins de plans. Atlas secret de Franche-Comté” qui se déroule dans la berne ouest de la Saline royale d’Arc-et-Senans jusqu’au 4 novembre. Une exposition mystérieuse et poétique qui incite à la réflexion en dévoilant quelques clés sur l’élaboration des routes, l’édification des villes, l’ordonnance du monde.

Comment a germé l’idée d’une telle exposition consacrée aux plans et aux cartes ? Il y a 10 ans, j’avais reçu une commande du Conseil régional de Franche-Comté pour dresser une quarantaine de plans cavaliers sur les petites cités comtoises de caractère ainsi que sur les cités du patrimoine de Franche-Comté (Dole, Vesoul, Besançon). Ces plans particuliers font partie d’une spécialité que j’ai développée. Il s’agit de plans tels qu’on les faisait au XVIIIe siècle. Les architectes dessinaient tout en volume. En 2006, la saline royale d’Arc et Senans a décidé de créer une exposition sur ce thème. Tout s’est alors enchaîné très rapidement au niveau de la conception et de la mise en scène.

Quelles sont les clés pour déchiffrer l’exposition ? Je souhaitais créer une exposition ambitieuse en adéquation avec un site tel que la Saline. J’avais envie à travers la scénographie de révéler la beauté du bâtiment et d’intégrer au maximum les plans cavaliers à cette salle. L’exposition se lit comme un parcours à travers une cathédrale avec au sol un plancher lumineux, sorte de nef. Celui-ci est constitué d’une série de cartes routières et urbaines dressées

par les Ingénieurs des Ponts et Chaussées du XVIIIe siècle et permet de voyager de Dole à Héricourt avec différents embranchements. Au ciel, j’ai voulu créer ces plans cavaliers comme des vitraux, imprimés sur du tissu et éclairés par derrière. Et le long des deux murs, des fresques divisées en 16 chapelles font cohabiter les différents acteurs qui ordonnent le monde, les diverses professions de ceux qui veulent le dessiner afin de montrer le processus de construction qui aboutit à telle type de configuration et au final de ville.

Qui sont ces personnages ? Lorsque le visiteur s’approche de chaque tableau, ces 16 personnages expliquent qui ils sont, leurs désirs, leurs rêves leurs professions et leur implication dans l’ordonnance du

monde, chacun entrant en conflit avec le précédent et se proclamant le meilleur dans son domaine. L’exposition suit un ordre où se côtoient l’ange, l’homme politique, qui bâtissent un programme. Viennent l’Arpenteur, le Géomètre, le satellite, l’archéologue, l’Historien, qui de leur côté procèdent à un état des lieux de ce qui existe déjà et font des dessins, chacun à son échelle. Les Concepteurs (Le paysagiste, l’urbaniste, l’architecte) établissent des projets. L’Ingénieur et l’Homme d’Argent donnent une réalité constructive ou matérielle au projet. Enfin le Critique, l’Archiviste, l’Enfant et Dieu donnent leur avis, ils peuvent critiquer ou encenser le projet. Ces 16 personnes interviennent en fonction de leurs compétences, de leurs savoirs, de

A travers une mise en scène élaborée, à la fois ludique et pédagogique, Damien Cabiron guide le spectateur sur les tracés des routes, des cartes et des villes de Franche-Comté.

leurs techniques. Néanmoins de ces conflits perpétuels entre personnes tels qu’on peut les observer sur des chantiers, naît un miracle, à savoir un objet architectural, (une place, une ville), fruit de toutes ces confrontations.

L’œil se révèle un motif récurrent dans chacune des 16 chapelles. Quel en est le symbolisme ? Chaque fresque est élaborée avec le fond de l’œil, sorte de pupille haut parleur. L’œil symbolise le regard de la profession sur le monde. C’est un hommage que je souhaitais rendre au maître Nicolas Ledoux. Celui-ci avait dessiné un œil dans lequel se reflétait la salle intérieure du théâtre de Besançon. J’ai repris ce thème de l’œil qui nous regarde en y insérant le projet de Ledoux du cimetière de la Chaux afin de traduire une sorte de création idéale, l’image de la perfection absolue.

A quel type de public s’adresse cette exposition ?

L’Arpenteur, l’Historien, l’enfant, autant d’acteurs qui se font écho dans cette cathédrale surréaliste.

J’ai voulu une mise en scène attrayante, je tenais à créer quelque chose de grand public. Les réactions sont

certes très variées. J’ai remarqué que les gens du crû restaient souvent devant un plan en particulier, environ une vingtaine de minutes. Ils essaient de repérer leur maison, celle de leurs voisins… Ce qui reste le plus critiqué, ce sont ces fameuses chapelles. Les visiteurs sont souvent déconcertés et n’en comprennent pas la signification. Mais il s’agit d’une exposition faite de questions plutôt que de réponses. J’aime bien le mystère. J’ai eu un avis qui m’a fait très plaisir, celui de François Barré directeur de Beaubourg à l’occasion des journées de l’architecture. Celui ci a estimé que cette exposition était très intelligente. Un beau compliment.

Quel regard portez-vous sur le fruit de votre travail ? Pendant le temps de la fabrication, j’étais excité. L’acte créateur m’obsédait complètement. J’étais comme possédé. Je venais toutes les nuits peindre mes fresques, en décembre et janvier 2006, seul avec les chouettes dans cette salle glaciale. C’est une exposition surréaliste. Propos recueillis par Chloé Chamouton


OUVERT

Tous les jours de 11h du matin à 1h du matin

Bowling

Laser Game

Billard

Bowling Strike • Brevans • Sortie Dole • Route de Besançon


J O U R N É E S D U PA T R I M O I N E ■ A DOLE

■ PAYS DOLOIS - 15 FET 16 SEPTEMBRE

■ Les métiers du patrimoine à l’Hôtel-Dieu

Du patrimoine et des métiers

Samedi et dimanche de 14 h à 17 h 30. Conférences et démonstrations de savoir-faire de relieurs et restaurateurs.

A l’occasion de la 24e édition des Journées du patrimoine les 15 et 16 septembre, les métiers gravitant autour du patrimoine seront mis à l’honneur. L’occasion de découvrir sur Dole des compétences, des savoirs faire et des techniques divers à différents lieux de la ville.

3e vente de livres déclassés de la médiathèque. Vendredi et samedi de 10 h 30 à 18 h.

Les métiers du patrimoine au musée des Beaux-Arts

Avec A. Gérard, restauratrice de sculptures et A. Dary, Conservateur en Chef des Musées du Jura.

restaurateur de reliures, spécialisé Moyen âge et XVIe siècle. Je travaille surtout pour les institutions (bibliothèques, musées, archives). Il s’agit surtout d’éviter les poursuites des dégradations. On est là pour stopper et non pas pour retourner à l’état antérieur, le terme “restauration” est en réalité mal approprié.

Basilique Notre-Dame

Quelle formation faut-il suivre ?

revoir ou à découvrir

Programme détaillé : Animation du patrimoine de Dole, Ville d’art et d’histoire Hôtel-Dieu, 2 rue Bauzonnet Dole. Tél. 03 84 69 01 54 animation-patrimoine@dole.org

Crédit photo : A. Szewczyk.

Couvent des Carmélites

Le Musée de la Maison natale de Pasteur ; L’église Saint-Jean l’Evangéliste ; Le clocher de la basilique NotreDame avec montée libre au clocher dimanche de 14 h à 18 h ; Le Bouillon (Avec Raymond Métra, Président de l’OPHLM, présentation commentée de l’histoire du bâtiment et de sa réhabilitation. Samedi à 15 h.)

A l’occasion des journées du patrimoine, le chantier de restauration de la Collégiale sera ouvert au public, qui pourra découvrir l’intérieur de la nef ainsi que les corps de métier qui œuvrent à la restauration du bâtiment.

Martin Labouré, conducteur de travaux sur le chantier de la Collégiale, de l’entreprise strasbourgeoise Eschlimann et Jean-Louis Alexandre, restaurateur de reliures, qui donnera une conférence sur l’histoire de la reliure à la médiathèque.

Avec Gilbert Barbier, Sénateur – Maire. Visite commentée du chantier de restauration intérieure. Samedi et dimanche de 14 h à 17 h 30.

■A

La Collégiale se dévoile

La passion comme fil d’Ariane

■ Chantiers de restauration

Avec les entreprises Puget (charpente et couverture), Penneçot (menuiserie) et Ortelli (maçonnerie). Visite du chantier de reconversion. En collaboration avec la société immobilière Patrimofi et avec le concours des Etablissements Solvay. Samedi et dimanche de 14 h à 17 h 30.

turel. Quelques cours et jardins privés seront exceptionnellement ouverts pendant ces journées. Parmi eux, la Cure Notre Dame, l’hôtel de Citeaux, l’Ancien bureau de Jacques Duhamel, la Villa Ferraris.

Un restaurateur de décors de l’Entreprise Eschlimann au travail

En quoi consiste votre travail ? Martin Labouré : Nous nous occupons de la restauration des décors. Un travail qui consiste à retrouver la couche la plus ancienne, datant du XVIe siècle dans le cadre de la Collégiale, en ôtant toutes les couches de plâtres postérieures à l’aide d’un scalpel. Si cette couche est en bon état, nous rebouchons les trous avec de l’enduit, à savoir un mortier à base de chaux aérienne grâce à une spatule. Si la

couche est dégradée, nous essayons de nous rapprocher au maximum de son état originel, de retrouver les couleurs à l’aide de pigments. Jean-Louis Alexandre : Je me suis installé comme relieur en 1975 jusqu’en 1985. Puis j’ai pratiqué à la fois la reliure et la restauration. A partir du milieu des années 90, je me suis associé à une entreprise du CNRS de catalogage de reliure médiévale, ce qui m’a permis d’approfondir les techniques anciennes. Je suis en effet

M. Labouré : Côté formation, il existe des diplômes de restaurateurs. Mais nous préférons former les gens en interne. Nous aimons bien prendre des jeunes en apprentissage pour les former à nos techniques particulières. Ils possèdent en général un CAP de peinture, c’est en quelque sorte la base théorique. J.-L. Alexandre : Il n’y a pas de formation réelle de restaurateur de reliures. Je reste convaincu qu’il faut commencer par être relieur, puis travailler sur le terrain, tout en faisant des recherches historiques, pour connaître les techniques anciennes. Tout restaurateur devrait être chercheur. C’est un peu la partie théorique. Il faut apprendre l’histoire du livre. Au niveau de la pratique manuelle, je travaille avec du petit matériel (bistouris,

Crédit photo : A. Szewczyk.

Avec C. Passaret, animatrice jeune public. Visite pour enfants de l’exposition la sculpture du XVe siècle en Franche-Comté. Samedi et dimanche à 14 h 30.

aux multiples talents des professionnels qui contribuent à la préservation et à la restauration du patrimoine. Conférences,démonstrations, autant de manières d’aborder les métiers du patrimoine à travers un itinéraire cul-

Un maçon tailleur de pierre de l’entreprise Pateu et Robert en train de consolider une ogive en pierre

pinceaux), mais surtout ma tête et mes mains.

Quelles sont les qualités requises ? M. Labouré : Ce métier nécessite de la patience, nous dégageons des surfaces au mètre carré et nous n’avons pas toujours la chance de tomber sur un décor remarquable. Il s’agit de surfaces plates à dégager le plus souvent, beaucoup de passion, de la motivation, car il faut travailler par tous les temps et s’adapter aux conditions climatiques.

J.-L. Alexandre : il faut de la précision, de la patience également, aimer le contact avec le livre, prendre le temps d’analyser la dégradation et ses causes pour pouvoir y remédier. Certaines restaurations peuvent demander jusqu’à 60 heures de travail, voire plus. Tout dépend s’il y a restauration sur le corps d’ouvrage ou seulement la reliure. Propos recueillis par Chloé Chamouton

n i d r é t e Ja h c a 1 t i u t a r g t e 1 r = c e S soutien-gorge

ou slip*

soutien-gorge

ou slip*

18, rue de Besançon - DOLE - Tél. 03 84 82 36 15 Pays Dolois - Septembre 2007 - 12

“C’est la nouveauté de cette année”, précise Aline Szewczyk en charge de l’animation du patrimoine. “Les visiteurs pourront pénétrer à l’intérieur de la collégiale par 3 groupes d’une douzaine de personnes, accompagnées d’un guide qui expliquera l’histoire du bâtiment, puis se rendront auprès des différents intervenants, à savoir un tailleur de pierre ainsi qu’un restaurateur d’enduits. Tous deux en une vingtaine de minutes chacun pourront apporter des clés de compréhension sur leurs métiers, leurs techniques de travail” poursuit Aline Szewczyk. Des trésors restaurés “L’objectif consiste vraiment à montrer au public l’avant et l’après, l’état originel et l’état après le travail de restauration, les mises au jour effectuées par les restaurateurs, notamment les clés de voûte sous la tribune de l’orgue, les croix de consécration sur les piliers datant du XVIe siècle avec la date de la consécration de l’église. Les clés étaient uniformes et grises. On ne voyait plus le détail de la pierre sculptée. Les restaurateurs ont mis au jour les éléments décoratifs des deux clés principales, à savoir les motifs floraux, les couleurs d’origine. Les gens sont curieux, ils auront envie de voir et de comprendre.” La Collégiale dévoilera donc une partie de ses trésors restaurés le temps de deux journées. Chloé Chamouton

Corsina t sur la série * Uniquemen cks disponibles sto s de ite lim Dans la

Avec L. Collombier, guide agréée, visite commentée de l’exposition la sculpture du XVe siècle en FrancheComté. Samedi et dimanche à 14 h 30.

“Les métiers du patrimoine : des hommes et des femmes au service des biens culturels”, telle est a thématique retenue cette année par le ministère de la Culture et coordonnée par la DRAC. L’occasion de rendre hommage


Rallye du patrimoine A l’occasion des Journées Européennes du patrimoine, amusez-vous à sillonner le centre-ville en répondant aux questions du Rallye concocté par l’Animation du patrimoine de Dole, Ville d’art et d’histoire. Le circuit balisé est composé de neuf stations présentant chacune un lien avec neuf figures locales ayant œuvré, d’une manière ou d’une autre, à la sauvegarde et la connaissance de notre patrimoine. Pour cocher la bonne case, aidez-vous des renseignements figurant sur les panneaux disposés le long du circuit. Les réponses seront publiées dans le Pays Dolois d’octobre.

1 En 1810 Casimir de Persan fut chargé d’ouvrir au public la Bibliothèque Municipale de Dole. Combien de jours par semaine celle-ci était-elle ouverte ? ■ 7 jours ■ 2 jours ■ 1/2 journée Pour vous mettre sur la voie : rendez-vous à l’hôtel-Dieu.

2 A leur origine, quelle était la destination des bâtiments transformés au début des années 1960 en lycée et dont Melle Abegg a favorisé la réhabilitation ? ■ Un couvent ■ Une école ■ Un hôpital

6 Quel intitulé porte le vaste plan de protection et d’aménagement du centreville de Dole, créé à l’instigation de Jacques Duhamel, maire de Dole à partir de 1968 ? ■ Le Programme de Mise en Valeur du Patrimoine ■ Le Secteur sauvegardé ■ La Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager Pour vous mettre sur la voie : rendez-vous au n°20 de la rue des Arènes.

7 Le musée de Dole porta le nom de Julien Feuvrier de 1929 à 1980. Où se trouvait-il à cette époque ? ■ Dans la chapelle de Jésuites, à côté du Collège de l’Arc ■ Dans l’ancien couvent des Cordeliers, rue des Arènes ■ Dans l’ancien Pavillon des Officiers, rue des Arènes Pour vous mettre sur la voie : rendez-vous au Collège de l’Arc.

8 L’hôtel particulier de la rue Mont-Roland où résida le

Dr Piton de 1962 à 1986 porte le nom d’une famille noble franc-comtoise ? Quel est ce nom ? ■ Bouhelier d’Audelange ■ Laborey de Salans ■ Froissard Pour vous mettre sur la voie : rendez-vous au n° 24 de la rue Mont-Roland.

9 Daniel Bienmiller s’intéressa beaucoup à l’histoire locale de Dole. La naissance des “Cahiers Dolois” est due à son initiative. Quel était le titre du premier numéro de ces Cahiers Dolois publié en 1977 ? ■ “Univers folklorique et sorcellerie à Dole aux XVIe et XVIIe siècles” ■ “L’espace Barberousse” ■ “L’art de la reliure au XVIIIe siècle” Pour vous mettre sur la voie : rendez-vous au square situé à droite du Musée des Beaux-Arts, rue des Arènes.

3 En quelle année Auguste Ventard a-t-il fondé la Société des Amis de la Maison natale de Pasteur ? ■ 1902 ■ 1927 ■ 1923

Flottage des bois La confrérie Saint Nicolas des radeliers de la Loue propose : Visites libres et/ou commentées dans les rues de Chamblay et Cramans des traces laissées par le flottage des bois. Exposition sur le flottage des bois à la salle des fêtes de Chamblay. Les 15 et 16 septembre 2007 - Visites libres samedi 15/09 de 14 h à 18 h et dimanche 16/09 de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h - Visites commentées de 9 h à 11 h et de 15 h à 17 h - Chamblay - Tarifs : Dons des visiteurs - Contact : 03 84 37 64 36 f.lariotte@tiscali.fr

Visite de l’un des derniers moulins d’eau Visite commentée. Découverte du savoir faire du meunier, du travail artisanal et du moulin encore en fonctionnement. Le 16 septembre 2007 Rendez-vous à 13 h (jusqu’a 18 h). - Moulin de Vaudrey - Vaudrey - gratuit - Contact : Mme Magdelaine - 03 84 81 50 33

4

Pour vous mettre sur la voie : rendez-vous au musée de la maison natale de Pasteur.

ARC ET SENANS 5 6 7 2 8

1

Pour vous mettre sur la voie : rendez-vous à l’hôtel Tricalet de Taxenne, 9 rue Arney.

imagine Acquaverde - Animale - Aventures des Toiles Et Dieu créa la femme - Jean-Claude Trigon - 0039ITALY La fée maraboutée - Lunatisme - Rosa Rosam - Solola

23, bis rue de Besançon Dole - Tél. 03 84 82 09 89 Jean Gallard

LE CHAUFFAGE

3

4 Quelle célèbre fontaine

5 Quel don prestigieux Jules Gaudard Pacha a t-il fait à la Bibliothèque de Dole ? ■ Son portrait en buste photographié par Nadar ■ Ses insignes de Pacha ■ Un Coran Mamelouk manuscrit et enluminé.

CHAMBLAY

VAUDREY

Pour vous mettre sur la voie : rendez-vous à l’Internat du Lycée Charles-Nodier, bâtiment de l’ancienne Charité.

de Dole le Docteur Billard a-til pris l’initiative de faire restaurer, suite aux dommages causés à la fin de la 2e Guerre Mondiale ? ■ La fontaine au lion du Cours Saint-Mauris ■ La Grande fontaine du Prélot ■ La fontaine à l’Enfant de la Place aux Fleurs

■ EN PAYS DOLOIS

Une rentrée sans fausses notes !

Visite de l’atelier de Bernard Jobin Arc et Senans. L’artiste sculpteur vous accueille dans son atelier – 3, rue des forges - Gratuit. Office de Tourisme d’Arc et Senans – 03 81 57 43 21 Visite de l’église Saint Bénigne Arc et Senans – 14 h 30 Gratuit. Office de Tourisme d’Arc et Senans – 03 81 57 43 21 Rencontre internationale de montgolfières Arc et senans – 12e trophée Vitogaz, nombreuses animations de 11 h à 19 h - Gratuit. dimanche 16 septembre. Office de Tourisme d’Arc et Senans– 03 81 57 43 21

9

Pour vous mettre sur la voie : rendez-vous au n°37 de la Grande rue.

Régulation Chaudière gaz Fuel Granulés bois Géothermie Aérothermie sanitaire

Crédit d’impot de 15 à 50 % sur les fournitures 417, avenue du Maréchal Juin Crissey - Tél. 03 84 82 76 66

>> Lumières >> Eclairages >> Chauffage >> Ventilation >> Climatisation >> Interphonie >> Alarme >> Automatisme électrique de l’habitat >> Vente de matériel électrique au détail

17, rue Alexandre Vialatte • Dole • Zone commerciale des Epenottes • Tél. 03 84 82 09 28 • E-mail : sarllamaison@orange.fr Pays Dolois - Septembre 2007 - 13


Publirédactionnel

Déjà présents sur la ville de Dole, les bacs gris seront désormais utilisés sur toute la Zone du Sictom de Dole pour ramasser les sacs d’ordures ménagères. Cette mesure qui prendra effet dès le mois de janvier pour certaines communes vise à améliorer les conditions de travail du personnel et régler les problèmes sanitaires et d’hygiène.

Sictom de Dole L’ A R R I V É E DES BACS GRIS EN CHIFFRES

25 000 bacs gris d’une contenance de 140 litres seront distribués par l'intermédiaire des communes

128 communes sont concernées par ce passage des sacs aux bacs gris.

8 c’est le tonnage moyen journalier collecté par camion, un tonnage qui peut aller jusqu’à 12 tonnes certains jours

600 000 euros hors taxe répartis sur deux ans, c’est le coût des investissements pour l'achat des bacs.

1

Après les bacs bleus, voilà les bacs gris !

Fini les sacs, bonjour les bacs ! Les sacs poubelles à la poubelle... “Fini les sacs, bonjour les bacs !” le Sictom de la zone de Dole affiche désormais un nouveau slogan. A partir de janvier, les sacs de déchets ménagers seront ramassés dans des bacs gris mis à la disposition des habitants. Une nouvelle méthode de collecte qui s’effectuera en deux étapes : une première en janvier 2008 pour les communes concernées par un ramassage le lundi et le mardi et une autre prévue en septembre 2008 pour les communes collectées les mercredi, jeudi et vendredi. “Les communes sont en ce moment interrogées sur le nombre de foyers à équiper. La livraison des bacs s’effectuera ensuite par l’intermédiaire des communes ce qui permettra à chaque habitant de recueillir des informations sur ce nouveau mode de fonctionnement. Cette opération est exclusivement réser vée aux particuliers ramassés en porte à porte et ne concerne pas les entreprises ou les collectivités qui sont déjà équipées” explique Jean-Marie Gaire, directeur du Sictom.

maires et des habitants las de retrouver des sacs éventrés dans les villages, mais aussi pour résoudre les problèmes sanitaires et d’hygiène liés à ces éventrations, et enfin pour améliorer le confort de travail de notre personnel” précise Christian Barbier Président du Sictom.

DANS LE BAC GRIS

Une modification de fonctionnement Un changement de méthode qui s’accompagne d’une réorganisation, notamment en matière d’équipement des camions, avec l’achat d’un camion benne supplémentaire et la modification de l’outillage sur quatre camions. Ce nouveau mode de ramassage impliquant davantage de temps, quatres postes d’agents seront créés. Ainsi, 25 personnes effectueront les collectes contre 21 auparavant.

Pas de hausse pour les habitants Ce changement n’engendrera aucune hausse de tarif pour le particulier et les bacs gris seront distribués gratuitement. “La bonne santé financière du Sictom permet aujourd’hui de lancer une

A Dole, Bacs bleus et bacs gris font déjà bon ménage !

telle opération sans répercussion sur la facture d’ordures ménagères. Je pense que les habitants n’auraient pas compris un nouveau surcoût lié à ces nouvelles dispositions.” insiste Christian Barbier. Au total, ce sont environ 25 000 bacs gris qui seront distribués avec un investissement total d’un million d’euros HT (bacs + camions).

Quelques gestes à adopter du côté des usagers Les tournées resteront inchangées (à quelques exceptions près) avec toute-

L’amélioration au cœur de la nouvelle méthode de collecte Un choix qui se justifie par trois raisons : “Nous souhaitions améliorer la collecte des sacs pour répondre à une demande très forte des

Pensez à présenter vos bacs avec la poignée côté route.

Témoignage de Laurent, Tewfik et Frédéric, chauffeurs-rippeurs :

million d’euros hors taxe, c'est la somme totale d'investissement regroupant le coût des bacs et des camions.

“UN SOULAGEMENT PHYSIQUE !”

0 le sur-coût lié à cette opération pour l’usager. Pays Dolois - Septembre 2007 - 14

fois quelques consignes de disposition des bacs : - sortir le bac en priorité sur le trottoir, - éviter que les bacs n’empiètent sur la voie publique afin de ne pas perturber la circulation et de ne pas gêner le passage du camion - tourner les poignées des bacs du côté de la route pour faciliter le ramassage, - rentrer les bacs après le ramassage. Cette opération vise également à améliorer le contenu des bacs bleus. “On retrouve encore des poubelles grises dans les bacs bleus ! Ces nouvelles dispositions devraient donc permettre de parfaire le tri.” conclut Jean-Marie Gaire. Désormais, avec l’arrivée des bacs gris, le tri permettra à chacun (agents et usagers) de se faciliter la vie.

Une équipe de trois chauffeurs-rippeurs procède à la collecte sur la commune de Plumont.

“Ce passage aux bacs gris va nous soulager physiquement. Jusqu'à présent, il fallait soit se baisser pour ramasser les sacs souvent surchargés, soit effectuer des contorsions en risquant de faire de faux mouvements. Notre tâche sera facilitée.” Un passage aux bacs gris qui va également garantir une sécurité maximale aux équipes chargées de la collecte. “Les accidents comme les coupures ou blessures diverses sont fréquents en raison du verre ou autres…” Lombalgies, mal de dos, autant de fléaux physiques qui devraient être

réduits grâce à cette nouvelle méthode de collecte. “Encore faudra-il que tout le monde fasse des efforts. Certains risquent encore de placer des sacs à côté des bacs gris si le contenu de ceux-ci est insuffisant.” ne manquent pas de faire remarquer les trois chauffeurs-rippeurs. Néanmoins, “ces bacs favoriseront l'hygiène en évitant de retrouver des sacs complètement déchiquetés et des déchets éparpillés partout que nous n’aurons plus à ramasser” conclut Frédéric.


N’OUBLIONS PAS LE COMPOST L’arrivée des bacs gris dans les communes aura aussi pour but de limiter les déchets ménagers dans les sacs gris déjà très chargés. Le compost est une solution idéale pour réduire le volume d’ordures transporté. Vous trouverez ci-dessous le détail des déchets biodégradables au fond de votre jardin.

TÉMOIGNAGES André Plumet, Maire d’Etrepigney

“LE BAC GRIS SERA UN PLUS !” “Nous sommes concernés par la première vague de distribution des bacs gris. Ce changement sera un plus, bien entendu. Les gens sortent souvent leurs poubelles la veille pour ne pas avoir à se lever, ce qui provoque des soucis d’hygiène. Le matin, les déchets sont souvent éparpillés, les sacs étant éventrés la nuit. Je pense que ce sera un confort pour les personnes qui ramassent et qui sont lassés de trouver des sacs déchirés. Par ailleurs, les habitants de ma commune sont demandeurs. Ils nous reprochaient souvent de ne pas avoir de bacs gris. Pour moi, l'arrivée du bac gris est une satisfaction.”

Patrick Petitjean, maire de Molay

“LES BACS GRIS NE SONT QU’UNE ÉTAPE” "Ce passage correspond à une logique dans le processus de ramassage des ordures ménagères. Cette méthode va permettre une collecte plus aisée pour le personnel en diminuant les manipulations et en supprimant les désagréments liés à la détérioration des sacs. Par ailleurs les citoyens attendent l'arrivée de ces bacs gris. Néanmoins ce passage doit être la première étape d'une réflexion menée afin de trouver un système équitable pour faire payer chaque habitant en fonction du poids du container. Ce procédé de paiement encouragerait un tri sélectif. L'idéal serait celui du "pollueur payeur". Même si ce système paraît compliqué à mettre en place, ce passage au bac gris ne peut être qu'un préalable à une réflexion plus poussée. Les bacs gris doivent devenir de véritables outils de travail".

Chantal et Gilles Bohl, habitants de Châtenois

“CELA VA FAIRE DES HEUREUX !” "Voilà une bonne nouvelle qui va faire des heureux ! Ce nouveau service sera profitable à tous et va nous faciliter la vie. Nous n’aurons plus besoin de porter les sacs ou nos petites poubelles. Voilà une tâche ingrate qui disparaît ! Et que dire de la fin des sacs éventrés dans les rues des villages ? On ne peut pas dire que cela était bien hygiénique et très esthétique. Et puis il faut penser au personnel dont la tâche va être, à n’en pas douter, nettement améliorée. Fini pour eux ce travail ingrat ! Nous pensons que tout le monde jouera le jeu. Et si cela n’a pas d’incidence directe sur la facture, c’est encore mieux."

COMMUNES ÉQUIPÉES EN BACS GRIS À PARTIR DU 15 NOVEMBRE 2007 (COLLECTE À PARTIR DU 14 JANVIER) Annoire, Abergement la Ronce, Amange, Archelange, Aumur, Authume, Baverans, Beauchemin, Brevans, Champdivers, Chateauneuf, Chatenois, Chemin, Courtefontaine, Damparis, Dampierre, Etrepigney et Les cinq sens, Evans, Fraisans, Gendrey, Gevry, Gredisans, La Barre, La Bretenière, Lavangeot, Le Petit Mercey, Les Minerais, Louvatange, Menotey, Molay, Monteplain, Moussières, Orchamps, Ougney, Our, Pagney, Peseux, Plumont, Ranchot, Rans, Romain-Vigearde, Romange, Rouffange, Saint Aubin, Saint Loup, Salans, Tavaux, Taxenne, Villangrette, Vitreux.

COMMUNES ÉQQUIPÉES EN BACS GRIS À PARTIR DE JUIN 2008 (COLLECTE À PARTIR DE DEBUT SEPTEMBRE) VUE DU SITE

LE RAMASSAGE DU POLYSTYRÈNE CONNAÎT UN GRAND SUCCÈS !

Asnans Beauvoisin, Audelange, Augerans, Auxange, Balaiseaux, Bans, Bathoulange, Belmont, Biarne et Saint Vivant, Biefmorin, Brans, Bretenières, Chamblay, Champagne/Loue, Champagney, Champvans, Chatelay, Chaussin, Chêne Bernard, Chevigny, Chissey/Loue, Choisey, Cramans, Crissey, Dammartin/Marpain, Eclans Nenon, Ecleux, Falletans, Foucherans, Frasne, Gatey, Germigney, Grange de Vaivre, Grobuisson, Hotelans, Jouhe, La Chaînée des Coupis, La Chapelle, La Loye, La Vieille Loye, Lavans les Dole, Le Challonge, Le Deschaux, Le Petit Crissey, Le Petit Villey, Les Essards, Les Hays, Les Jousserots, Longwy/Doubs, Malange, Moissey, Monnières, Montbarrey, Mont/Vaudrey, Montmirey la Ville, Montmirey le Château, Mutigney et Chassey, Neublans Abergement St Jean, Neuvilley, Nevy les Dole, Offlanges, Ounans, Oussières, Pagnoz, Parcey, Peintre, Petit Noir, Petit Seligney, Pleure, Pointre, Port Lesney, Rahon, Rainans, Rochefort/Nenon, Rougeatre, Rye, Saint Baraing, Saligney, Sampans, Santans, Seligney, Sergenon, Sermange, Serre les Moulières, Souvans, Tassenières, Thervay, Vaudrey, Villers Farlay, Villers Robert, Villette les Dole, Villers les bois, Vriange.

DES LÈVE-CONTENEURS ÉLECTRIQUES Cette nouvelle collecte de bacs gris implique l’achat d’un camion et l’équipement de certains camions. Ceux-ci seront dorénavant équipés de lève-conteneurs électriques. Cette nouveauté offre de multiples avantages car ils ne sont plus actionnés par le moteur du camion : moins de bruit pour les habitants et les agents, moins de surchauffe du moteur et par conséquent une diminution de la consommation de carburant. Le lève-conteneur électrique favorise une certaine souplesse de travail des agents. HORAIRES D’OUVERTURE

LES DÉCHÈTERIES DU PAYS DOLOIS EN TEMPS ET EN HEURE ! L’accès en déchèterie est gratuit pour les particuliers, car le coût de fonctionnement de la déchèterie (charges de personnel, investissements et élimination des déchets non recyclables) est compris dans la taxe ou la redevance de chaque habitant, soit environ 10 euros par an et par habitant. Pour les entreprises, artisans et commerçants, cela est différent. Ils ne paient pas de taxe, ils paient leurs apports à la déchèterie au volume et au poids ! Dole Ouvert, exclusivement aux particuliers, du lundi au samedi, de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30. Brevans Ouvert aux particuliers, entreprises, artisans du lundi au samedi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 18 h. Tavaux Ouvert les mardi, jeudi, vendredi et samedi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30, le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Chaussin et Mont-sous-Vaudrey Mardi et le jeudi de 13 h 30 à 17 h, le mercredi de 9 h à 12 h, le vendredi et le samedi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h.

Dampierre Mardi et jeudi de 13 h 30 à 17 h, le mercredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h, le vendredi de 13 h 30 à 17 h, le samedi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Villers-Farlay Mardi, jeudi et vendredi de 13 h 30 à 17 h, le mercredi de 9 h à 12 h, le samedi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Montmirey et Saligney Ouverts le mercredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h, le samedi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Saint-Aubin Mardi de 13 h 30 à 17 h, le mercredi de 9 h à 12 h, le samedi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h.

• INFORMATION TRI, DÉCHETS VERTS SYDOM du Jura - numéro vert 0 800 19 20 87 ou sur le site Internet www.letri.com

Sictom de Dole

SICTOM de la zone de Dole Tél. 03 84 82 56 19 www.sictomdole.org

22, allée du Bois - 39100 Brevans Pays Dolois - Septembre 2007 - 15


VIVRE ICI

Routgees des Villa La

■ ECRITURE

■ GRÉVY 2007

Dole Concert Dimanche 16 septembre à 17 h au sanctuaire Notre Dame de Mont-Roland : Concert orgue et clavecin avec Michel Chapuis et Akiko Kan Dieu. Œuvres de musique européenne des XVIIe et XVIIIe siècles. Entrée libre.

Choisey Bibliothèque Mardi 11 septembre à 16 h 30 : reprise de bibliothèque à la salle du conseil municipal.

Théâtre Mercredi 19 septembre à 17 h : Réunion pour le théâtre enfants à la salle communale.

Rochefort-surNenon Pétanque Samedi 22 septembre : Concours de pétanque : challenge François Ménétrier à la maison des Associations.

Damparis Vide-greniers Dimanche 16 septembre : Vide-greniers toute la journée organisé par le Comité des fêtes.

Foucherans Club des amis de la Belaine Mardi 25 septembre : Reprise des activités du club des amis de la Belaine.

Gevry Pétanque Samedi 22 septembre : concours de pétanque organisé par l’A.S.P.G.

Champvans Pétanque Dimanche 16 septembre : Concours de pétanque en triplettes

Rahon Loto Dimanche 7 octobre : Loto organisé par le foyer rural.

Pays Dolois - Décembre 2006 - 16

A vos plumes, prêts ?... écrivez... Tout au long de l’année, et ce dès le mois d’octobre, le journal “Pays Dolois” va donner la parole à quatre classes d’écoles primaires et élémentaires représentatives du secteur dolois, Santans, l’école Wilson de Dole, Chaussin et Dampierre. 4 classes, 8 sujets, une aventure littéraire Une initiative originale qui se fonde sur un partenariat entre le journal et l’éducation nationale. Chacune des classes aura donc comme mission de rédiger deux articles sur l’année sur une thématique de leurs choix, en lien avec le journal “Pays Dolois”. Sous la houlette de leurs instituteurs (respectivement Sandra Gousset, Christian Durand, Rabah Bouaouli, Carole Jacquemin), les élèves de CM1-CM2 de l’école élémentaire de Santans, les CM2 de l’école élémentaire Wilson à Dole, la classe de CM2 de l’école primaire de Dampierre et la classe de CM1 de l’école primaire de Chaussin vont donc se mettre tour à tour dans la peau de petits journalistes en herbe, menant enquête, effectuant des reportages illustrés. Pour mener à bien ce projet, un journaliste professionnel inter viendra une fois par mois dans chacune des classes afin d’expliquer le métier de journaliste, la méthode journalistique et de conseiller les élèves sur la rédaction de leur article (angle du sujet, choix du titre, rédaction du sous-titre et des intertitres).

Un triple objectif : pédagogique, ludique et intergénérationnel Les échanges se trouvant au coeur de ce partenariat, chacune des classes aura au cours de l’année l’occasion de visiter les locaux du journal “Pays Dolois” pour comprendre toute la chaîne de fabrication d’un journal, de la rédaction jusqu’à l’impression en passant par la mise en page. Un projet qui trouve un écho enthousiaste auprès des insti-

tuteurs et des conseillers pédagogiques des secteurs de Dole 1 et Dole 2, à savoir Jean-Yves Millot et Martine Bordron. Une activité à la fois pédagogique, ludique, intergénérationnelle qui donnera la possibilité aux enfants de s’exprimer sur un sujet qui leur plaît, de s’investir dans la rédaction d’une partie du journal et d’être lu à la fois par les parents mais aussi par tout public avec à la clé un

sentiment de fierté à la lecture de l’article, fruit d’un travail collectif. Une collaboration qui suscitera peut-être des vocations journalistiques… Le premier article paraîtra dans notre prochain journal “Pays Dolois” d’octobre et sera rédigé par la classe élémentaire de CM1-CM2 de Santans avec leur institutrice Sandra Gousset.

Rencontre avec Jean-Yves Millot, conseiller pédagogique sur le secteur Dole 2 qui compte environ 70 classes (maternelles et primaires) “Ce partenariat entre la presse et l’éducation nationale est une excellente idée. Cela faisait déjà plusieurs années que nous travaillions autour de l’écriture. Tous les ans, nous élaborons des projets en accord avec l’inspection académique et les instituteurs autour de la maîtrise de la langue et de la production d’écrits. L’année dernière, une vingtaine de classes se sont penchées sur la création d’albums. Ce projet est intéressant car il lie une activité d’école, de maîtrise de la

langue à la rencontre avec un milieu professionnel, celui de la presse. Il va permettre aux élèves des quatre classes représentatives du pays dolois de se forger une opinion sur le métier, le rôle du journaliste, par le biais d’échanges, par l’apprentissage d’une méthode pour la rédaction d’un article, par la visite des locaux du journal. Ce partenariat favorisera une meilleure connaissance ainsi qu’une ouverture sur le monde de la presse et de l’édition.” Propos recueillis par Chloé Chamouton

Trois jours qui resteront dans la mémoire de tous Enthousiasme, bonheur, autant de sentiments laissés par les trois jours de festivités de Grévy 2007 à Mont-Sous-Vaudrey les 13, 14 et 15 juillet. Retombées économiques, succès artistique, une réussite à tous points de vue, estime Germaine Oudot, responsable du projet.

“U

n seul sentiment par rapport aux manifestations Jules Grévy, nous sommes comblés.Les festivités consacrées au centenaire qui se sont déroulées à MontSous-Vaudrey sur trois jours les 13, 14 et 15 juillet ont suscité l’unanimité aussi bien du côté des spectateurs que du côté des élus surpris de la qualité et de l’originalité des animations

proposées”, note Germaine Oudot, responsable du projet. Les efforts des organisateurs qui ont su allier le populaire au culturel ont donc été récompensés, avec une déferlante de visiteurs. 10 000 personnes présentes aux feux d’artifice, 5 000 entrées payantes comptabilisées, Grévy 2007 a “véritablement dopé les gens” .

Une impulsion artistique “D’ailleurs, certaines manifestations vont perdurer, le groupe de danse orchestré par un joueur de cornemuse, chambellan des festivités, selon Germaine Oudot, s’est formé en association. Au menu du Quadrille du Val D’Amour, figureront l’appren-

tissage des danses du XIXe siècle, quadrille, polka, scottish, pour poursuivre la valse des festivités. Outre des retombées économiques (restaurateurs, commerçants), Grévy 2007 aura contribué à donner une impulsion artistique. Un CD sera réalisé à l’automne avec les meilleurs moments de Grévy 2007. L’émission Fugues de 25 minutes réalisée par FR3 pendant ces trois jours sera diffusée à l’automne. “Une réunion avec tous les bénévoles est prévue le 29 septembre à 17 h pour dresser un bilan. Ces trois jours resteront gravés dans les mémoires de tous” conclut Germaine Oudot. C.C

■ VIRADES DE L’ESPOIR

Le souffle de l’espoir Randonnées pédestres, circuits à vélo, le tout ponctué de diverses manifestations, Les Virades de l'espoir qui se dérouleront le dimanche 30 septembre à l'aquaparc Isis allient à la fois sport et animations. Leur credo ? récolter toujours plus de fonds pour lutter contre cette maladie génétique.

“D

onner un peu de son temps et du souffle à ceux qui n’en ont pas, telle est la philosophie des Virades de l’Espoir, organisées à Dole depuis 1992, explique Vincent Delmasure, membre de l’association « Vaincre la Mucoviscidose »”. Une implication au quotidien pour Vincent Delmasure et sa femme. “Nous nous sommes investis pour des raisons familiales. Mais les Virades demeurent le fruit d’un travail collectif”. Récolter des fonds pour financer la recherche et améliorer la qualité de vie des patients, par le biais de diverses activités sportives, telles sont les ambitions des Virades. “Avec le décès de Grégory Lemarchal, la maladie a été médiatisée.”

Un public sensibilisé “Un public qui ne cesse de s’accroître au fil des éditions”,

constate Vincent Delmasure. Avec comme priorité à terme de “guérir cette maladie” qui s’attaque aux poumons et nécessite une panoplie de traitements lourds. Musique orchestrée par le groupe Arckness, danses country, démonstrations de chiens TerreNeuve, judo, arrivée des motards, viendront rythmer cette journée dédiée à l’espoir. Chloé Chamouton

http://www.virades.org http://virade.dole.free.fr Bulletins de parrainage disponibles chez les commerçants et

à l’Aquaparc Isis le jour de la Virade ou téléchargeables. Contact : Pierre Dall’Arche au 03 84 81 13 47 ou 06 63 15 24 32 Inscriptions à partir de 8 h. Vente de tableaux, Caveau de la Mairie, Dole, 15-22 septembre.

Le saviez-vous ? Les Virades de l’Espoir ont une origine auvergnate, les premières Virades s’étant déroulées en Auvergne en 1985. Par ailleurs, le terme “virade” signifie en patois auvergnat, promenade, virée.


L’avis du client

La passion des vins Foire aux vins à la salle des fêtes de Dole : encore un grand cru !

C’est un vrai rayon

En ce vendredi 31 août, le beau challenge que s’est

vins ! Tous les vins sont

fixé Colruyt de faire se rencontrer ses clients privi-

là et biens répertoriés.

légiés et ses producteurs de vins fut encore cette

En fonction des repas,

année un franc succès ! Nombreux sont les clients

je choisis mon vin. Quand j’hésite, on me renseigne. Je trouve même de grands crus pour les grandes occasions. Ce rayon est très agréable.

N

ous proposons au rayon vin près de 400 références de toutes les régions viticoles de France dont 30 grandes appellations en caisse bois. Mais nous veillons à proposer des vins accessibles

à tous. Ainsi, nous disposons par régions d’une sélection variée. Notre personnel reste à disposition pour conseiller le client dans ces choix pour une meilleure harmonie mets et vins. Le vin chez Col-

LE PRO

des magasins Colruyt de Dole, Chaussin, Fraisans Yves Nicolas Responsable achat vins

ruyt, c’est une Le vraie vin est pasnotre passion et c’est avec la sion ! plus grande exigence que nous sélectionnons et achetons une gamme alliant prix et qualité. Pour les grands amateurs, nous proposons une sélection de vins plus prestigieux en caisse-bois.

et Mouchard à avoir répondu à l’invitation et cette soirée dégustation s’accompagnait encore des meilleurs prix et de nombreux avantages.

Retrouvez la foire au vins en magasins jusqu’au 23 septembre


■ CYCLISME - LOUIS PASTEUR

721 CYCLOTOURISTES AU DÉPART Le 26 août 2007 s’est déroulée la 13e Louis Pasteur. Cette cyclo sportive parrainée par Bernard Hinault a connu un bon succès car ce sont 721 cyclos qui étaient massés sur la ligne de départ avenue Eisenhower. Trois circuits leur étaient proposés, 75, 99 et 170 km. C’est un sociétaire de l’AMCB Laurent Colombatto qui s’est imposé en 4h25’44, dans le moyen parcours. La victoire est revenue à Sébastien Nachon de VTT Conliège en 2 h 35’ 43 et sur le petit parcours c’est un jeune Dolois qui a remporté le bouquet Alexis Guillemaud en 1h52’18.

Revivre de belles

SPORTS

émotions !

Jean-Louis Cuisant, Président du Jura Dolois Basket n’oubliera jamais la saison 2006/2007. Ses joueurs héroïques ont en effet attendu la dernière journée pour assurer un maintien inespéré à mi-parcours. Mais aujourd’hui une autre histoire débute ! Rencontre…

Comment abordez-vous cette nouvelle saison après une fin de saison pleine d’émotions ? Jean-Louis Cuisant - Il faut ranger tous ces souvenirs dans un petit coin sans les oublier, ils sont trop beaux. Maintenant c’est une autre saison qui commence avec à la clé sûrement encore beaucoup d’émotions fortes ! Les joueurs et l’entraîneur ont tout à fait conscience que les compteurs sont remis à zéro et qu’il faudra cette saison être fort dès les premiers matchs. Il ne faut pas compter sur un miracle tous les ans ! Comment se présente l’équipe cette année ? Nous avons trouvé les deux recrues que nous souhaitions en la personne de Laurent Norbal et Willy Molongo. Ils viennent compléter un effectif qui n’a pratiquement pas bougé. On part avec une équipe expérimentée qui ne devrait pas connaître de problèmes de mise en route. Sébastien Rollet reste aux commandes et saura je le pense tirer tous les enseignements de la saison passée.

■ AVIRON

■ DAMPARIS

Le gymnase de Belvoye renaît ! Le samedi 22 septembre le nouveau gymnase Belvoye situé à Damparis, sera inauguré à l’occasion de la fête de sport Elan (1) et du premier match officiel de basket de la saison 2007-2008 du Jura Dolois Basket face à CSL Rixheim.

C

Comment se présentent votre groupe et vos adversaires ? Comme l’an passé, nous mettrons le cap sur l’Alsace mais avec de nouvelles équipes. J’évite cette année les pronostics… mais je pense que Jœuf Homécourt sera l’équipe à battre. Pour le reste, ce groupe me paraît homogène. Il faudra se battre tous les week-ends et se maintenir. Cette année, vous changez de salle. Avez-vous des craintes ? Non, c’est à nous de nous adapter rapidement et de nous approprier cette nouvelle salle. Je pense que l’ambiance y sera chaleureuse avec des gradins très proches du terrain ! Il ne sera pas facile de venir y gagner. Je compte sur de nouveaux supporters de Tavaux et Damparis qui devraient nous rejoindre les soirs de match.

’est en 2003 que les trois maires d’Abergement la Ronce, Damparis et Tavaux se réunissaient une première fois pour trouver une solution à une nouvelle salle de sport. Un gymnase était disponible sur la commune de Damparis dans le quartier de Belvoye et appartenait au CE Solvay. Très vite des contacts étaient noués avec le Comité d’Entreprise de l’usine chimique pour connaître quel avenir il souhaitait donner à ce local. “Nous voulons le démonter” indiquait l’un des responsables, “Cela nous intéresse” soulignaient les trois magistrats lors d’une réunion. Un SIVU (syndicat intercommunal pour la gestion d’équipements sportifs) était créé le 14 mai 2004 pour la réalisation d’équipements des sports dans les trois communes. “Nous avons acheté cet ancien gymnase pour l’Euro symbolique, le CE Solvay nous a même offert les 30 000 euros de la démolition pour la rénovation de cette salle de sport.” indique le maire de Damparis Michel Giniès. Et de rajouter : “Ce gymnase faisait un peu partie du patrimoine. On le voyait mal disparaître. C’est une grande satisfaction que nous nous soyons associés avec Tavaux et Abergement pour rénover cette salle de sport”

Un outil destiné au basket Petit à petit des réunions se sont mises en place pour procéder à la rénovation de cet espace sportif. Après de deux ans de travaux, c’est un outil exceptionnel qui sera mis à disposition des sportifs, et en

particulier des basketteurs du Jura Dolois dès le 22 septembre. Car ce gymnase, même s’il reste multisport, ce sont les basketteurs qui l’utiliseront pour leurs entraînements et les compétitions. D’autres associations, comme les clubs gymnastiques des trois communes pourront venir lorsqu’il y aura des créneaux de libre. “Pour moi c’est une grande satisfaction que l’on ait pu mener à bien un tel projet entre les trois communes” explique Daniel Buffet, maire d’Abergement la Ronce.

Un coût de 640 000 euros HT Pour que cette salle soit utilisée par le club de basket du Jura Dolois, de nombreuses modifications ont dû être apportées comme le renforcement de la structure métallique, un panneau de marquage aux normes FFB, le parquet… Cette salle a été équipée également pour la réception des handisports. En effet le Jura Dolois Basket qui est affilié à la Fédération Française Handisport va pouvoir accueillir des matchs de basket en fauteuil et une équipe participera au cham-

pionnat régional. Celui-ci débutera le 6 octobre 2007 en lever de rideau du match JDB-Belfort. Le coût total de cette réalisation sera de l’ordre de 640 000 euros HT. “Si nous avions construit un gymnase neuf, il aurait fallu multiplier ce chiffre par cinq !” indique Jean Michel Daubigney, maire de Tavaux “C’est l’illustration de la bonne entente entre les trois communes, personne n’aurait pu faire cela tout seul, et c’était indispensable car nos gymnases étaient saturés.” Le Gymnase occupe une surface de 850 m2 et 200 m2 supplémentaires ont été construits pour les vestiaires. Sur les 640 000 euros,

400 000 euros restent à la charge des trois communes au prorata de nombre des habitants. Une subvention de 40 000 euros a été versée par jeunesse et sport dans le cadre handisport basket.

SAMEDI 22 SEPTEMBRE À DAMPARIS : - SPORT ELAN - INAUGURATION - BASKET NAT. 3 Fête du sport avec l’OMS de Tavaux et les communes de Damparis et Abergement la Ronce. Patrice Bailly-Salins, médaillé olympique, champion du monde et vainqueur de la coupe du monde de biathlon sera l'invité d’honneur de cette manifestation. 11 h : inauguration du gymnase de Belvoye De 13 h à 16 h 30 au gymnase et au stade : animations sportives De 17 h à 19 h à la salle des fêtes de Damparis remises des trophées sportifs 20 h au gymnase de belvoye match de N3 de basket masculin (Jura Dolois Basket- Rixheim) Rens. au 03 84 81 91 12

Daniel Buffet, Jean-Michel Daubigney et Michel Giniès : trois maires heureux !

MAXIME GOISSET CHAMPION DU MONDE Une médaille d’or le 29 juillet dernier aux championnats du monde moins de 23 ans à Strathclyde en Ecosse, et une médaille d’argent le 2 sept. aux championnats du monde toutes catégories à Munich en Allemagne, c’est la récolte de cet été de Maxime Goisset le rameur de l’AC Dolois. ■ NATATION

LE CNDR : TOUCHÉ MAIS PAS COULÉ ! A l’intersaison le CNDR d’André Huot Marchand a connu une profonde vague de changement. En effet, l’entraîneur depuis six saisons Sébastien Tranel a décidé de mettre la clef sous la porte pour aller entraîner, l’AN Besançon et le pôle Espoir. Mais tout ne s’est pas passé en douceur car cinq nageurs classés de série nationale ont décidé de le suivre, Cédric Danigo, Jordan Allemandet, Célia et Bryan Perret et Alice Dianon. André Huot Marchand le président dolois a quelque peu grincé des dents puisque son entraîneur emmène les cinq meilleurs éléments de son club. “Notre club a une bonne relève, dans deux ou trois ans nous saurons concurrencer le pôle de Besançon s’il existe toujours. Je crois également que le départ de mes nageurs à Besançon a été ficelé avec l’accord du CTR de Franche Comté qui n’aurait pas hésité à démanteler un club au profit d’un autre.”

COMPAREZ LA QUALITÉ - COMPAREZ LES PRIX Fabricant ALU • Fabricant veranda “Grandeur Nature” >>>>>>> consultez sur www.veranda-grandeurnature.com <<<<<<<

Fabricant fenêtres pvc sur mesure

DEVIS GRATUIT

NOUVELLE GAMME PVC 70 mm

Pour la rénovation 5 chambres, 3 joints, vitrage haute isolation coef. U=1.1, couleur possible ou le neuf >>> consultez sur www.aluplast.de Profitez des avantages Portes d’entrée personnalisées à PRIX D’USINE

Ets GRZELCZYK Pays Dolois - Septembre 2007 - 18

Dole - Z.I. rue Buffon - Tél. 03 84 79 11 98 - sa.grzelczyk@wanadoo.fr


■ 4E FÊTE DU SPORT LE WOMBATS EST NÉ 35 associations sportives se sont retrouvées samedi 1er septembre sur l’esplanade de Crissey pour participer à la 4e fête du sport. Cette année, une nouvelle association a fait son apparition : le Wombast. Toute la journée les membres de ce club de monocycle ont réalisé des démonstrations sur leurs engins. “Cette 4e fête du sport a connu un gros succès” soulignait Josette Tournier, présidente de l’OMS, “mais les sportifs sont venus voir directement les clubs qui les intéressaient”.

Suivez vos équipes !

Une rentrée sans fausses notes !

Football CFA2 18/08 Jura dolois-Dijon 3-1 25/08 Pontarlier-Jura Dolois 2-0 01/09/07 Jura Dolois-Bourg Péronnas 2-0

Classement au 02/09/07

défaites consécutives et Bourg-Péronnas qui possède un budget cinq fois plus important que nous et qui vient de perdre chez nous. Il me semble que les promus se défendent bien ; Beaune et nous, sommes dans la première moitié du championnat. Ce groupe est plus technique, la méthode d’Hervé Saclier est plus favorable à ce jeu-là.

■ FOOTBALL - JURA DOLOIS FOOTBALL

Revoilà Jura Dolois Football en CFA2 ! Descendu en Honneur à l’issue de la saison 2005-2006, Jura Dolois Football (ex DTRC) est de retour en CFA2. Les hommes d’Hervé Saclier ont débuté leur saison en CFA2 par le bon bout puisqu’il occupait après trois rencontres la 3e place de ce championnat. Pour retrouver les exploits de Jura dolois cette nouvelle saison les dirigeants ont mis en place son site Internet www.juradoloisfoot.fr .

Gilles Sire Président : vous aviez dit que la montée n’était pas votre objectif, comment s’est elle déroulée ? Nous avions comme objectif lors de la précédente saison de jouer les premiers rôles dans le championnat Honneur. Tout au long de la saison nous avons été dans les cinq premiers de ce championnat. Avant la dernière journée nous étions en seconde position et nous avions un match difficile à Fesches à disputer, et Vesoul qui était leader se déplaçait à Morteau. Avec la défaite du leader et notre belle victoire nous sommes montés en CFA2. Comment avez-vous préparé la saison 2007-2008 ? Nous avons préparé ce retour en CFA2 tout simplement. Nous sommes allés

chercher des joueurs dans la grande région doloise, au PS Dole-Crissey, Choisey à Archelange à Saint-Vit. Puis nous avons recruté un joueur à Trélissac, son épouse étant de Tavaux et deux joueurs à Louhans Cuiseaux, un club tout près de nous. Nous voulions des joueurs qui aient envie de progresser et qui ne venaient pas pour de l’argent. C’est ce que nous avons réalisé. Quels seront vos objectifs pour cette saison ? Cette saison nous avons un double objectif, terminer dans le premier tiers du championnat et réaliser un grand coup en coupe de France. Je pense qu’avec l’équipe de battant que nous avons, nous pouvons terminer ce championnat dans les dix premiers. En coupe

GAILLARD

Qu’attendez-vous des autres équipes de votre club ? L’équipe B est nettement meilleure que la saison passée. Les joueurs s’entraînent avec le groupe d’Hervé Saclier. Il faudrait qu’elle joue les premiers rôles dans le championnat. Pour la C cela serait bien qu’elle se maintienne en Ligue. Quand aux équipes de jeunes, avec la classe foot de Mont Roland, j’aimerais bien que d’ici un ou deux ans nous ayons une équipe qui joue en nationale. Un dernier mot pour convier tous les amoureux de football à venir à Tavaux découvrir la nouvelle formation de CFA2 qui évolue dans le championnat national.

DE 4 ANS À 70 ANS

Après trois journées comment jugez-vous votre groupe ? Après le début de championnat, il n’y a pas beaucoup de surprises, la réserve de l’équipe pro marseillaise est en tête avec trois victoires, deux formations sont surprenantes, Dijon qui a concédé trois

Division Honneur Régionale 26/08 Choisey-Jura Dolois (B) 3-2 01/09 Champagnole-Choisey 5-2 02/09 Jura Dolois (B)-Plateau 25 5-0

Classement au 02/09/07 1.Besançon PS - 2.Belfort (B) - 3.Jura Dolois (B) - 4.Champagnole - 5.Saint Vit - 6. Baume les Dames - 7.Choisey - 8.Plateau 25 - 9.Valdoie - 10.Vesoul (C) - 11.4 Rivières - 12.Montbéliard.

Promotion d’Honneur 26/08 Jura Nord-Planoise 3-5 02/09 Arc les Gray-Jura Nord 2-1

Classement au 02/09/07 1.Jura lacs - 2.Noidans (B) - 3. Colombes/Vesoul - 4 Lons – 5.Morbier 6.Arc les Gray - 7.Planoise - 8.Rioz - 9. Aiglepierre - 10.Orchamps Vennes - 11. Chatillon Devecey - 12.Jura Nord Foot.

Promotion de Ligue 26/08 Frasne-PS Dole Crissey 2-2 Jura Dolois-Poligny 1-1 01/09 PSDC-PTT Besançon 0-3 Dannemarie-Jura Dolois 8-0

Classement au 02/09/07 1.Dannemarie - 2.Montfaucon - 3.PTT Besançon - 4.Coteaux de Seille - 5.Frasne 6.Poligny - 7.Velotte - 8.PS Dole Crissey - 9. Jura Dolois (C)- 10.Arbois (B) - 11.Sirod 12.Montmorot .

1ère division de District 02/09 Jura Lacs-Serre Vèze 2-2 Vaux St Claude-Mont/Vaudrey 0-1 Lons (C)-Foucherans 5-5 La Joux Saint Aubin 0-0

Classement au 2/09/07

2e division de District poule B

Ils étaient près de 1100 vététistes et marcheurs au départ de la 3e édition des 30 clochers. Cette randonnée a été un succès sans précédent pour les organisateurs de l’ACDTR. “Nous sommes très satisfait du nombre de participants. Toutes les infos qui nous sont revenues sont positives. Cette épreuve était ouverte à tous, le plus jeune avait quatre et la plus âgée 70 ans.” soulignait Alain Gourlot responsable de la commission des circuits.

02/09 Chapelle VolandDamparis 1-2 Archelange-Chaussin 0-4 Choisey (B)-PS Dole Crissey 3-1 Jura Nord (B)-Montbarrey 5-2 Petit Noir-Grimont-FC 4-3

Classement au 2/09/07 1.Chaussin - 2.Jura Nord (B) - 3.Choisey (B) - 4.Petit Noir - 5.Damparis - 6.Salins 7.Grimont - 8.Mouchard – 9 Chapelle Voland - 10. PS Dole Crissey (B) - 11.Montbarrey 12.Archelange

3e division de District poule C 01/09 Molay-Moissey 5-0 Serre Vèze (B)-Finoise 2-0 Aiglepierre (B)-Trois Monts 1-2 Souvans-Arbois (C) 3-2 Chaussin (B)-Abergement 1-3 Mont/Vaudrey (B)-Luso Doloise 1-2

Classement au 2/09/07 1.Molay - 2.Abergement - 3.Serre Vèze (B)- 4.Souvans - 5 .Luso Doloise - 6.3 Monts - 7.Arbois (C)- 8.Mont sous Vaudrey (B) - 9.Aiglepierre (B) - 10.Chaussin (B) 11.Finoise - 12.Moissey

65, rue Louis de la Verne - Dole -Tél. 03 84 72 65 37

Pas de coupe du Monde sans GAILLARD

w w w. g a i l l a r d . p i x e l p l u s 2 . f r

Adaptateur TNT DTR220

Flat TV LCD 16/9 81 cm

60 €

Eco-participation 0,10 €

32PFL5522D • LCD • Pixel Plus HD • TNT • HDMI

799 €

m a t é r i e l p o u r CHAUFFAGE / SANITAIRE

1.Saint Claude - 2.Sud Revermont - 3.Mont sous Vaudrey - 4.Foucherans - 5.Lons (C)6 Jura Lacs (B) - 7.Serre Vèze - 8.La Joux 9.Saint Aubin - 10.Champagnole (B) - 11. Vaux et Saint Claude - 12 Bois d’Amont.

■ VTT LES 30 CLOCHERS

de France je pense que nous avons une équipe pour atteindre le 7e tour voire plus.

1.Marseille (B) - 2.Villefranche - 3.Jura Dolois - 4.Echirolles - 5.Clermont (B) - 6. Corte - 7.Thiers - 8.Saint Georges - 9. Pontarlier - 10.Bourg Péronnas - 11.Beaune 12.Gueugnon (B) -13.Lyon Duchère 14.Vénissieux - 15.Chalon - 16.Dijon.

Eco-participation 4,50 €

Flat TV LCD 120 cm 47PFL9532D + HTS8100 • Ambilight •Ambisound • Full HD

4290€

Eco-participation 9 €

Flat TV LCD 51 cm 20PF5121

469,90 €

Eco-participation 1€

18 avenue Jacques Duhamel - Dole - Tél. 03 84 72 22 80 Pays Dolois - Septembre 2007 - 19


VIVRE ICI

Routgees des Villa

■ SEMAINE DE LA MOBILITÉ - 16 AU 22 SEPTEMBRE

La

Une semaine pour réinventer LA RUE

Chamblay

Pour la deuxième année, Dole se bouge dans le cadre de la semaine de la mobilité du 16 au 22 septembre. Au programme, randonnée cycliste, pédibus, autant de manières de “réinventer la rue” thématique de cette année.

Exposition

Longwy-sur-leDoubs Foire d’automne Samedi 29 et dimanche 30 septembre : grande foire d’automne.

Tavaux Foire au boudin Dimanche 7 octobre à partir de 8 h. : Foire au boudin place Saint-Gervais. Puces et vide-greniers.

Saint-Aubin Maison du patrimoine Dimanche 30 septembre : Entrée libre à la maison du patrimoine – Fabrication de jus de pomme.

Montbarrey Cinéma écran mobile Salle Gavand, tarifs préférenriels : adultes : 4,60 euros ; enfants à partir de 4 ans ; étudiants, scolaires, chômeurs, Rmistes : 3, 80 euros. • Shrek, le troisième, mercredi 19 septembre à 17 h 30, durée 1 h 33. • Harry Potter et l’ordre du Phénix, mercredi 19 septembre à 20 h 30, durée 2 h 18.

Lavans-les-Dole 11e marché des Anges Organisé par le regroupement pédagogique de Lavans, Lavangeot, Romange, Vriange, dimanche 1er octobre de 10 h à 18 h. Nombreuses animations. Vide-greniers à partir de 7 h. Inscriptions au 03 84 81 28 54 ou 06 15 24 73 75. Entrée libre.

Arc-et-Senans “Thématiques 2007, la représentation du paysage” jusqu'au 4 novembre, “Festival des jardins, les paysages pittoresques de FrancheComté” jusqu'à fin octobre, photographies de Raymond Depardon " Un regard sur la Franche-Comté" jusqu'au 30 septembre, Saline royale.

“R

Eric Villanneau à la guitare et Nancy Hourcq à la harpe

■ DAMPARIS

L’automne, unesaison aux couleurs musicales Une sixième édition placée sous le signe des paroles et de la musique, trois jours de fête musicale avec la présence de musiciens aux styles variés, telle est l’ambition de la manifestation “un automne musical” les 11, 12 et 13 octobre à Damparis.

A

u rythme de l’automne, cette manifestation revient tous les ans afin d’offrir à tous les publics un panel de styles musicaux. “L’objectif est de faire vivre Damparis en apportant de la bonne musique. Tout le monde ne peut pas se déplacer à Besançon, Dijon, ou même à la Commanderie pour voir des spectacles”, insiste André Albertini, adjoint en charge des affaires culturelles à Damparis.

L’amour au cœur de la première journée “La première journée est dédiée aux scolaires. Cette année, elle s’adresse aux collégiens et également au club du Temps libre”. Au menu musical de ce 11 octobre, l’amour égrenera ses notes à travers un duo pour deux représentations gratuites à 10 h 30 et 14 h 30 à la salle des fêtes. Sandrine Bouvet, chanteuse-comédienne et Emmanuel Tregonët parleront d’amour dans leur spectacle “Parlez-moi d’amour”, rythmé par des chansons qui ont marqué le XXe siècle, dans lequel s’allient humour et profondeur. Parmi le répertoire “amoureux”, se retrouveront Charles Trenet, Boby Lapointe, Edith Piaf, Eddy Mitchel, Jeanne Moreau, ou encore Boris Vian. Des places sont disponibles pour le public à 3 euros.

éinventons la Rue”, tel est le thème de la semaine de la mobilité qui se déroulera du 16 au 22 septembre. Une semaine organisée par le ministère de l’écologie, du développement de l’aménagement durable en partenariat avec le groupement d’intérêt économique objectif Transports Publics et l’Ademe, déclinée au niveau des villes. Une seconde édition pour Dole. “L’objectif de cette semaine consiste à faire prendre conscience aux gens que la voiture n’est pas le seul mode de déplacement pos-

L’alliance de la harpe et du pop-rock Vendredi 12 octobre, place à V3, un duo assez surprenant à l’église de l’abbaye, pour une subtile alliance entre la guitare avec Eric Villanneau et la harpe classique avec Nancy Hourcq. Voix, guitare pop-rock et harpe classique accorderont leurs sons à 20 h 30 pour interpréter chanson française, ballade anglosaxonne et chant lyrique. Ces deux musiciens distilleront leurs sonorités sur un répertoire varié, de Jean Ferrat à Florent Pagny en passant par Phil Collins, Led Zeppelin, et quelques détours par Debussy, Bellini. (Entrée 5 euros)

Un final sous le signe du rock “La soirée du samedi s’adresse aux jeunes” précise André Albertini, avec deux groupes locaux qui feront résonner guitares, batteries, basses à la salle des fêtes dès 20 h 30. Une première partie assurée par Kaloustikaige, au répertoire folk, countr y, rock, blues. Pour les amateurs du groupe Pink Floyd, Pulse fera redécouvrir l’ambiance musicale de ces musiciens mythiques en deuxième partie. (Entrée 5 euros). Chloé Chamouton

Mairie de Damparis. Tél. 03 84 79 74 74 www.ville-damparis.fr

Comment réinventer la rue ? Dimanche 16 septembre : randonnée cycliste empruntant la nouvelle véloroute DoleOrchamps en coordination avec les journées du patrimoine. Départ à 14 h Allée Jean Monnet à Dole. Arrivée à Orchamps : pot d’accueil pour les randonneurs. Renseignements au service de l’urbanisme Hôtel de Ville : 03 84 79 79 79

Si cette semaine se veut pédagogique et informative à travers l’installation de stands divers,(AJENA, Dolebus entre autres) elle demeure avant tout ludique. “Les démonstrations de rollers, de vélo à assistance électrique attirent un maximum de personnes. Ce sont des modes de déplacement urbains en plein essor. Cette année, la municipalité s’équipe d’un vélo électrique”, souligne Elen Ledet. Une manière attractive d’attirer l’attention sur ces modes de déplace-

ment qui se développent. Sans oublier le pédibus vers l’école primaire de la Bedugue qui se donne comme ambition de responsabiliser à la fois les parents et les enfants. “Les parents et les enseignants se sont montrés très intéressés par le projet mené l’année dernière à l’école Beauregard et ont souhaité se lancer dans cette caravane d’enfants”, se félicite Magali Perrin. Un éventail d’animations pour prendre possession de la rue et laisser la voiture au garage... Chloé Chamouton

Mercredi 19 septembre : Journée du Transport public avec gratuité sur le réseau Dolebus.

L’association les Wombats présidée par Serge Divers dévoilera les secrets de la pratique du monocycle à l’occasion de démonstrations dans le cadre de la semaine de la mobilité.

Samedi 22 septembre : après midi sans voiture. 14 h - 18 h, fermeture du centre ville à la circulation des véhicules motorisés en plusieurs points, à l’entrée de la rue de Besançon, à l’entrée de la rue des Arènes, à l’entrée de la rue de la Sous préfecture, Place Nationale et à l’entrée de la Grande Rue. concours de vélos fleuris à 14 h 30. Les enfants doivent arriver avec leurs vélos réalablement déguisés

50% *

MENOTEY/DOLE • 12 route de la pierre milliaire Tél./Fax : 03 84 82 52 56 • Mobile : 06 64 17 32 38 E-Mail : airclimatech@free.fr Pays Dolois - Décembre 2006 - 20

Côté programmation, “nous avons repris les mêmes animations que l’année dernière, en nous recentrant toutefois davantage sur les associations notamment les amis de la Nature, le Vélo Club Dolois) ainsi que les commerçants du centre ville, de la Grande Rue, de la rue de Besançon, de la rue des Arènes, tous très motivés et

Une semaine ludique et pédagogique

Magali Perrin, conseillère municipale en charge de l’urbanisme

Trois questions à Serge Divers, président des Wombats “le monocycle, un bon moyen de se déplacer en ville”

[ ] sur le matériel pour toute installation réalisée avant le 20 octobre 2007.

Un éventail d’animations

impliqués dans ce projet pour animer la rue” poursuit Elen Ledet. Une programmation étoffée qui conser ve ses points de repère et s’enrichit d’une pièce de théâtre le samedi, orchestrée par la compagnie les K Barrès originaire de Poligny. Celle-ci poursuivra sa "quête sur le dernier baril de pétrole" en 8 séances d’une vingtaine de minutes, s’interrogeant sur la vie après le pétrole, le tout sur un ton décalé et humoristique.

Lundi 17 septembre : pédibus vers l’école de la Bedugue.

CRÉDI T D’IMP OT

-15%

sible et qu’il existe d’autres moyens pour utiliser la rue” explique Elen Ledet, au service urbanisme de Dole.” “Il ne s’agit surtout pas de critiquer la voiture mais de faire prendre conscience que d’autres modes de déplacement alternatifs peuvent cohabiter avec la voiture pour aller chercher son pain, les enfants à l’école”, poursuit celle-ci. L’année dernière, le bilan s’est révélé encourageant, insiste Magali Perrin, conseillère municipale en charge de l’urbanisme. “Les esprits changent, les gens se sentent de plus en plus concernés par les questions d’environnement et essaient de multiplier les efforts.”

* sous conditions suivants applications fiscales en vigueur

Samedi 15 et dimanche 16 septembre : Exposition à la salle des fêtes sur le thème : “le flottage du bois, son histoire”. Organisée par l’association des Radeliers de la Loue, cette exposition retracera 17 années de recherches avec possibilité de visiter quelques vestiges à Chamblay et Cramans.

Quand l’association s’est-elle créée ? Notre association est récente, elle est née le 22 mai 2007. Nous l’avons créée dans le but de regrouper la quinzaine de pratiquants et de procéder à des demandes de terrains.

Que représente la semaine de la mobilité pour vous ? Nous nous sommes inscrits afin de faire connaître aux gens le monocycle, composé d’une roue, d’un cadre, d’une selle. Beaucoup de personnes

n’envisagent pas le monocycle comme un moyen de déplacement mais plutôt comme un gadget ludique. Or le monocycle est très mobile, il n’est pas encombrant et peut se tenir facilment. Certes il requiert un peu de pratique et d’agilité. Nous allons effectuer une démonstration samedi 22 septembre et prouver que le moncycle est un bon moyen de se déplacer en ville.

quer. Je m’y suis mis il y a trois mois, mon fils pratique depuis un an et demi. Il est vrai que la majorité des pratiquants se situe dans une moyenne d’âge relativement jeune entre 13 et 15 ans. Propos recueillis par Chloé Chamouton

A qui s’adresse le monocycle ? Tout le monde peut le prati-

L’association des Wombats

Fabricant installateur sur mesure depuis 18 ans Véranda Alu ou Bois Alu Fenêtres PVC ou Alu Pergola Stores Volets roulants Alu Nombreuses réalisations à visiter sur votre secteur Nouveau Hall d’exposition

Prix direct d’usine

Etudes et devis gratuits sur demande

OUNANS - 03 84 37 71 73 • AUXONNE 03 80 47 10 69


Une rentrée sans fausses notes ! jusqu’au 13 octobre 2007*

Batterie DEEP

Pack Ispana Pan 35

GC 545 WR

380 €

guitare + housse + accordeur *sans cymbales

99 €

176 €

Pack Storm Drive

guitare + ampli + housse + accordeur

Entretie ne dans no t réparations s atelie rs

Instruments à vent à partir de

370 €

Trompettes

à partir de

450 €

Saxophones alto

à partir de

790 €

Flûtes Clarinettes

à partir de

490 €

Location ! Pianos, pianos numériques, synthés, accordéons, saxophones, flûtes, clarinettes, hautbois, bassons, trompettes, trombones, Vente - Location violons, altos, violoncelles, contrebasses, batteries, xylophone…

Sonorisation

FINANCEMENT ADAPTÉ À VOTRE CAS PARTICULIER

Stagepass 300 Stagepass 500

595

991580€€ 1

Piano

Steiner 110

1890 €€

JUPITER

2490

Accords - Transports

Claviers arrangeurs

Piano numérique Korg SP250

535 €€

à partir de

690 €

149 €

823 €

Equipement scolaire

Flûtes à bec, cahiers de musique, métronomes, accordeurs...

Pianos occasion à partir de 1000 €

Librairie musicale

Classique, jazz, musiques actuelles…

Place Grévy (av. de Northwich) - Dole Tél. 03 84 72 54 04 - www.music-leader-international.com

Dans la limite des stocks disponibles - Photos non-contratuelles

livrés en étuis

Alhambra


Au r endez-vous des Notair es Devenez propriétaire en toute sécurité Office Notarial Coste et Maglioli

Notaires à Dole - 34, av. de Northwich - Tél. 03 84 79 10 22

Maisons DAMPARIS : Plusieurs Maisons type cité, hall, séjour, cuisine, wc, sdb, salon, à l’étage, 2 chambres. 1 cave en sous sol, garage en dépendance. Terrain attenant.

100 000 € - 122 000 € - 125 000 € Réf. 428 -479- 477

DOLE : Appartement CV, parfait état, beaucoup de charme, boiseries murales, cheminées, plafond à la française, SH 110 m2, séjour, salon, 2 chambres, cuisine avec balcon, sdb, wc, cave.

198 000 € Réf. 452

GEVRY : Pavillon sur sous-sol, au rez-dechaussée, cuisine, sdb, wc, séjour- salon, 4 chambres. Terrain de 21 ares.

195 000 € réf. 464

DOLE : Belle maison, secteur très agréable, belle vue, Sous-sol complet, au Rez-dechaussée, cuisine, séjour, salon avec grande terrasse, 2 chambres, à l'étage, 2 chambres, grenier. Terrain arboré de 24 ares environ.

380 000 € Réf. 432

DOLE : Pavillon en limite forêt de chaux, sur sous-sol complet, hall, dégagt, cuisine, séjour salon avec cheminée, 4 chambres, sdb, wc, combles. Terrain arboré de 2 200 m2

215 000 € Réf. 398

DOLE : Très belle propriété sur 18 ares arboré, belle vue, maison comprenant, grand hall d'entrée, séjour salon, cheminée, (55 m2), terrasse, cuisine équipée, sdb, wc, 5 chambres, cellier, buanderie, atelier, garage.

390 000 € Réf 469

DOLE : Appartement type 4, avec balcon, SH 65 m2, cave.

94 000 € Réf. 468

S.C.P. Barthen-Ruiz-V andel

SECTEUR FORÊT DE CHAUX : Pavillon récent, de plain-pied avec combles aménagées, cuisine incorporé ouverte sur séjour salon, 4 chambres, lingerie, garage. Terrain de 67 ares environ. piscine enterrée.

320 000 € Réf. 442

DOLE : Appart. dans copropriété, avec ascenseur, SH. 68,38 m 2, (surf. utile 95,60 m2), type F2 bis, hall, séjour- salon ouvert sur cuisine équipée, 1 chambre, sdb, wc et mezzanine. cave, parking.

170 000 € Réf.482

DOLE : Maison parfait état, sous-sol complet, rez de ch, étage, 5 chambres, séjour- salon, environ 200 m2, terrain de 1 250 m2.

322 000 € Réf. 474

DOLE : Centre-ville au 1 er étage grand studio de 40 m2 env.

40 000 € (loué) DOLE Maison traditionnelle proche cv comprenant : entrée, cuisine, séjour, 3 chambres, salle de bains wc. Chauffage gaz. Sous sol 140 000 € complet. Jardin 867 m2.

PROCHE AUTOROUTE : Maison de pierre comprenant : Entrée véranda, cuisine, séjour, une chambre, sdb wc. Etge : une grande pièce. Chauf bois. Cave. Garage. Jardin 630 m2.

120 000 €

DOLE : Résidence calme proche cv appartement 4e étage ascenceur : entrée, cuisine, séjour, 2 chambres, sdb, wc. Balcon. Cave. Garage.

105 000 € DOLE : Ds bel immeuble appartement au 1er étage cuisine, séjour avec plafond à la française, 2 chambres, sdd, wc. Sup 90 m2.

107 000 €

208 000 €

140 000 €

DAMPARIS : MAISON TRADITIONNELLE EN PARFAIT ETAT, comprenant sous-sol complet avec garage, une chambre, cave et buanderie. Au rez-de-chaussée : terrasse, entrée, séjour avec beau parquet, cuisine aménagée, trois chambres avec parquet, une salle de bains, WC. Chauffage fuel. Terrain clos et 177 000 € arboré de 818 m2.

Etude de Maîtr e Vieille

Nous consulter Réf. 450

Secteur CHATENOIS : Maison à rafraîchir , sous-sol complet, à l'étage, 3 chambres, séjour- salon, cuisine, sdb, wc, combles aménageables, terrain de 1 100 m2.

136 0000 € Réf.478

DOLE : Dans un immeuble proche tous commerces au 1 er étage appartement spacieux comprenant : entrée, wc buanderie, cuisine aménagée, salon séjour, 3 chambres, laboratoire, wc, sdb. Chauf gaz. Grenier. Cave.

120 000 € DOLE : Ds hôtel particulier appartement de style comprenant entrée bureau, salonséjour, 3 chambres, cuisine équipée, sdd, wc. Chauf gaz. Remise cave. Tb rénovation.

167 000 €

DOLE : ENSEMBLE IMMOBILIER Dans un secteur recherché proche centre-ville, comprenant un bâtiment composé de 2 appartements T3, un bâtiment composé en rdc 5 pièces à restaurer, étage : un appartement T3. Garages. Cour.

260 000 €

Locations Tél. 03 84 82 99 65 - 06 76 12 86 90

APPARTEMENTS DOLE : 11 rue des Arènes T1 de style ancien

250 €

DOLE : 15 rue du Collège T1 en RDC et 1 er étage

260 €

DOLE : 1 rue Bastion Bergère T1bis au 1 er étage

260 €

TAVAUX : 17 rue Nationale, T1 bis, chauffage gaz. Stationnement.

270 €

DOLE : 22 rue des Arènes Studio en mezzanine équipée kitchnette. Chauf gaz.

120 000 € ABERGEMENT LA RONCE : Maison d'habitation bien entretenue comprenant : RDC surélevé : cuisine ouverte sur la partie séjour/salon, trois chambres, salle de bains, wc. Sous-sol : une pièce, buanderie, garage, chaufferie, cave. CC au fuel. Electricité refaite. Terrain : 8a 58ca.

Nous consulter

DIRECTION CHALON : Maison ancienne en briques, charme et calme, grande surface habitable, terrain de 2 100 m 2 arboré, dépendance, cave voûtée.

321 000 € Réf. 481

DOLE : 15 rue du Collège DUPLEX T3 sup 50 m2

320 €

DOLE : 2 rue de Crissey T3 au 1 er étage sup 60 m2 Chauf gaz Stat

450 €

DOLE : 76 rue des Arènes T3 DUPLEX chauf gaz Stationnement privatif

450 €

DOLE : 114 Bvd Wilson Rési BEL AIR T4 au 4 e étage

500 €

DOLE : 1 Place Boyvin T4 de Style chauf gaz. Poss garage

550 €

MAISON DOLE : Maison Neuve proche ts commerces de plain-pied entrée, cusine équi séjour , 1ch, sdb, wc. Etge : mezz, 2 chambres, sdd, wc. chauf gaz. Jardin.

850 €

290 €

Notaire à Dole - 22, Place de la Sous-Préfecture - Tél. 03 84 82 18 02

Maisons à vendr e

GEVRY : Maison de village mitoyenne comprenant : Au RDC : Cuisine, séjour, une chambre, salle d'eau, chaufferie. A l'étage : quatre grandes pièces. Une cuisine. Combles aménageables. Hangar. CC au fuel pour le RDC. Terrain attenant d'une superficie de 6a68ca.

206 000 € Réf. 480

DOLE : Propriété bourgeoise à rénover , au rez-de-chaussée, hall, 4 pièces, wc, au 1er étage, 4 chambres, sdb, wc, grenier avec 2 chambres mansardées, cave en sous-sol, garage et maisonnette en dépendance, terrain de 3 700 m2 environ.

(derrière Crédit Mutuel, av. Léon-Jouhaux) - www.immonot.com

Appartements - Immeuble

PIERRE DE BRESSE (71) : sur terrain de 7 374 m2 CHARMANTE MAISON ANCIENNE comprenant de plain-pied trois pièces, cuisine, salle de bains, WC et dépendances. Chauffage gaz.

210 000 € Ref. 439

DOLE : Maison parfait état, sous sol, 2 garages, cellier, cave, chaufferie, rez de ch. Cuisine, sdb, wc, dressing, 2 chambres, à l'étage, 3 chambres, grenier.

Notaires à Dole - 8, rue Joseph Thoret - Tél. 03 84 72 90 39 - 06 08 58 22 83

Maisons

SECTEUR PARCEY : Maison traditionnelle 1983 en parfait état, comprenant au rez-dechaussée : entrée, cuisine équipée, salon séjour avec cheminée, agréable véranda donnant sur terrasse, une chambre, wc. Demi-étage : deux chambres, salle de bains. Chauffage gaz. Grenier aménageable. Garage. Cave. Abri voiture. Châlet de jardin. Terrain de 864 m2.

SECTEUR ROCHEFORT : Maison comprenant, hall, coin cuisine, séjour-salon, 4 chambres, sdb, wc, au sous-sol, garage, buanderie, cave Terrain de 10 ares.

Appartement DOLE : Maison de 2002 de plain-pied bien entretenue, comp. Cuisine équipée ouverte sur séjour/salon, salle de bains, wc, trois 2

chambres. Sup. Hab. 90 m . Garage. Terrain : 9a 42ca.

155 000 € DOLE : Maison bien entretenue comprenant : RDC : une pièce, sdb ; wc. Au niveau supérieur : deux chambres. Au niveau inférieur : une cuisine aménagée ouverte sur le séjour , cave sous partie chaufferie. Chauffage au gaz : Terrain 1a 56ca

140 000 €

DOLE : Maison (Secteur La Bedugue), comprenant : RDC : séjour, cuisine, sdb, petite buanderie. A l'étage : deux pièces. Cabanon. Combles aménageables. CC au gaz. Terrain attenant : 4a 74ca

140 000 € DOLE : Appt (Ancien cabinet dentaire) situé au rezde-chaussée comprenant : cuisine, trois pièces, réduit, wc, salle d'eau. Cave. Possibilité de transformer en habitation. 67 m2.

65 000 € libr e en octobr e 2007

CRISSEY : Maison bien entretenue édifiée en 1989 compr Au RDC : séjour/salon, cuisine, trois chambres, salle de bains, wc. A l'étage : trois chambres, salle de bains/wc. A Garage/Buanderie. CC au gaz. Terrain : 7a 64ca.

Nous consulter DAMPARIS : Maison datant de 2000. Au RDC : cuisine équipée, séjour/salon, wc, salle de bains, deux chambres. A l'étage : deux chambres, salle d'eau-wc. SSol : garage, buanderie, cave. Terrain : 8a 30ca. CC au gaz. Sup. hab. env. 130 m2

195 000 €

à vendr e

DOLE - CENTRE VILLE Sup. d'env. 43 m2 comp. Une pièce principale avec coin cuisine, une chambre, SDB, wc.

67 000 € (appt libr e)


Dole - centre ville commercial

Toujours en fête ! Samedi 22 septembre Animations de 9 h à 18 h dans les rues du centre ville ICHARD à R e rr ie P et E D A M L Pierre PA

s e c a l p 0 5 ! r e n g a àg

et Spectacles Jeudi 25 e br to vendredi 26 oc

COMMUNIQUÉS - L’Union des Commerçants remercie les services technique et voirie de la ville de Dole, la Police Municipale, la Police Nationale pour leurs aides à l’occasion de la bradrerie. - L’Union des Commerçants souhaite la bienvenue à un nouvel adhérent : La Dolce Vita - Vêtements - Place Nationale à Dole

Dole centre-ville,

100 commerçants à votre service

RUE DES ARÈNES : Armurerie Des Arènes- Boucherie Morizot Chaussures Rolin - Le Marigny - Club Bouygues Télécom - Delph Esthétique - Studio Des Arènes - Coiffure Maryline - Gruet Cadeaux L’amethyste - Le Central - Boutique Le Chat Noir - Le Comptoir Des Arômes - Madame 44 & + - Magasin Z - Maroquinerie Beix - Passion D’antan - Pâtisserie Bulabois - Paul Et Lola - Sym - D-store - Un Moment Avec L - Le Progrès - Point Chaud - Denim Blue - Autour D’elles - Chou Rose - Boucherie Paris - RUE DE BESANÇON : Arbois Tourisme - Chocolats De Neuville - Espace Loisirs - The Phone House - Banque CIAL - Boutique Payotte - Devred - Fagot - Imagine - La

Porteuse De Pain - Le Porcelet - Le panier Bio - Nuance Cuir Optissimo - Bijouterie Schwartzmann - Patisserie Benetot - Droguerie Chevrier - L’Orchidée - Toscane - Tout Compte Fait - Jennifer - Roses De Porcelaine - Singer - Angel’s - Bijouterie Guccini - Chaussures Dubourg - Caravelle - Jardin Secret - La Maison de la Presse - Café Du Cours - Esprit pour femmes - Petit Casino - Espace Mod - Cline Boutique 2 - Pharmacie Louis Pasteur - GRANDE RUE : Boutique Charline - Boutique Justine - Skaia - Territoire d’Homme - Droguerie Bertand - Feerik - Phildar - Chaussures Beryl - RUE D’ENFER : Fromagerie Comtoise - Charlotte céramique - La Banque Immobilière

- Arlette Boutique - AVENUE JACQUES DUHAMEL : Mondial Tissus Boulangerie Laurent Maillot - Avenue Maréchal Juin : Fréquence Plus - RUE BOYVIN : Goutte de lait - Capital Beauté - RUE DE LA SOUSPRÉFECTURE : Art Et Couleurs - Fiorina boutique - L’arbre aux fées - RUE MONT ROLAND : Faran’dole - Le Pablotin - RUE ANTOINE BRUN : Coutellerie Canot - PLACE NATIONALE : La Dolce Vita - Atelier l’Arlequin - AVENUE EISENHOWER : Salon Michelland - PLACE GRÉVY : Hôtel de la Cloche Banque Populaire - RUE ALEXANDRE VIALATTE : Le Pays Dolois - RUE DU PARLEMENT : Silhouette Studio Power Plate - Avenue de Northwich : La Diva - Boulevard Wilson : Axa Assurances - Place de l’Europe : BHV


A L’ H O N N E U R ■ SCENES DU JURA

■ LONS-LE-SAUNIER

Les voies artistiques de Scènes du Jura :

Le 1000e emploi une programmation exigeante et ludique à l’honneur de Jura Initiatives S Motivée par le succès de la saison 2006-2007, Scènes du Jura poursuit sur sa lancée, et se propose de faire découvrir un éventail de spectacles où danse, théâtre, musique, nouveau cirque s’entrecroisent en un ballet savamment chorégraphié par le directeur Frank Becker Une programmation axée sur une plus grande proximité avec ses publics.

Le tour des chiffres de Scènes du Jura

2 220 abonnés à Scènes du Jura dont près de 750 sur Dole pour 2006-2007 25 000 spectateurs ont été accueillis sur tous les projets de Scènes du Jura. 57 spectacles figurent au menu de la programmation de la nouvelle saison. 8 spectacles jeune public sont proposés aux enfants dans le cadre de cette programmation. 6 spectacles proposent de la danse, contre 3 il y a quelques années, enrichissant encore la programmation. 10 spectacles “nouveaux espaces, nouvelles formes” se proposent d’effectuer un travail de diffusion dans des villages et petites communautés rurales.

cènes du Jura avait semé des graines… d’univers artistiques variés. Elle en récolte désormais le fruit. “Réussite”, tel a en effet été le maître mot de la saison 20062007 pour Scènes du Jura n’a pas manqué de souligner Jean-Philippe Lefevre, maireadjoint en charge de l’animation culturelle et vice-président de Scènes du Jura.

Côté bilan : un anniversaire couronné de succès A la crainte de ne pas trouver son public a finalement succédé la satisfaction d’avoir su proposer des spectacles “originaux, exigeants, de qualité, et divers, conformes à la ligne directrice de Scènes du Jura, promouvant et valorisant les nouveaux espaces et les nouvelles formes” a rappelé Franck Becker, le directeur de Scènes du Jura

Côté philosophie : Une plus grande proximité artistique Forts de ce succès et de l’engouement du public dolois, Scènes du Jura continue sur sa lancée. Une nouvelle saison placée sous le signe du renouvellement de la convention pour 3 ans avec l’état. Avec cette volonté d’instaurer

une plus grande proximité artistique par le biais d’associations et notamment de compagnonnages” avec deux créateurs : Brigitte rose, fondatrice de l’Ensemble Contraste, implanté à Montbéliard et Pierre Guillois, auteur, metteur en scène à l’univers théâtral iconoclaste et directeur du théâtre du Peuple de Bussang dans les Vosges. Proposer des spectacles autant à vivre qu’à voir et entendre qui reposent sur une esthétique théâtrale où se mêlent originalité des formes et participation du spectateur, tel est le fil rouge philosophique de Scènes du Jura.

Côté programmation : la fine fleur artistique Des spectacles qui se traduisent par un panel de genres. Théâtre, (L’affaire de la rue de Lourcine le jeudi 29 novembre à la Commanderie, Glengarry le jeudi 17 janvier au théâtre de Dole) musique avec Sanseverino, le samedi 10 novembre à la Commanderie, Miossec au théâtre de Lons, r ythmes irlandais avec Slide et Altan au théâtre de Lons le samedi 15 mars, danse, avec l’Opéra national de Paris le dimanche 14 octobre à la Commanderie

Le jeune public a ses spectacles ■ Vendredi 28 septembre : l’Affaire Poucet avec l’école, à la Fabrique de Scènes du Jura à 10 h et 14 h 30. Enquête policière. ■ Ian Mc Camy et Angus Aird feront découvrir la culture des Ecossais aux jeunes spectateurs sur des airs de bodhran et de bandjo. Mardi 16 octobre avec l’école, au théâtre à 10 h et 14 h 30. ■ Théâtre d’objets avec Hans et greutel, d’après le conte des frères Grimm, Hansel et Gretel. Avec les parents au théâtre le vendredi 9 novembre à 20 h 30

ou avec l’école les jeudi 8 et vendredi 9 novembre à 14 h 30. ■ Après le théâtre d’objets, cap sur les animaux avec un hibou un peu particulier dénommé Hulul qui racontera ses aventures, ses peurs et ses amitiés. Avec l’école, au théâtre le mardi 18 mars à 10 h et 14 h 30. La réservation des places s’effectue auprès de Côté Cour au 03 84 35 12 08 pour les séances scolaires de l’Affaire Poucet, Hans et greutel, Hulul et auprès de la délégation JMF du Jura pour les séances scolaires de Ian Mc Camy et Angus Aird (03 84 72 41 71).

Favoriser la création ou la reprise d’entreprises dans le Jura, conseiller, apporter un soutien à la fois financier et moral à travers un suivi et un accompagnement des créateurs-repreneurs, et dans tous les secteurs (artisanat, nouveaux services, commerces alimentaires) telle est la philosophie de Jura Initiatives, qui “depuis 5 ans n’a cessé de monter en puissance” souligne avec enthousiasme le directeur Gilles Guyon.

F

Maître Puntila

ou encore Paradis le mardi 15 janvier à la Commanderie, “mariage ludique entre hip hop, danse africaine, danse classique, et travail vidéo, quintessence de ce que peut offrir le chorégraphe José Montalvo”, cirque avec deux grands rendez-vous, Plan B le jeudi 24 avril à la Commanderie, et l’Oratorio d’Aurélia au théâtre de Lons, le mardi 11 décembre, la palette de spectacles se veut éclectique et ouverte à tous les publics. “Cette programmation théâtrale renoue avec les textes classiques, accorde une place importante à la voix et réunit une belle brochette de metteurs en scène francophones, la fine fleur de la mise en scène artistique” souligne Frank Becker.

Côté création : favoriser le dynamisme Quant à la partie immergée de l’iceberg, elle se concrétise dans le travail “souterrain” mené par Scènes du Jura visant à favoriser “la vitalité de la création”. Un travail d’accompagnement des artistes par le biais de résidences.

“3 projets cette année, précise Franck Becker, avec Christophe Vincent, metteur en scène jurassien de Glengarry, une compagnie belge qui viendra répéter à Dole son spectacle Voyages et la compagnie Mastoc Production à Lons pour les Gens de pluie.”

Côté pratique : faciliter l’accès aux spectacles Un des points forts de Scènes Jura reste cette capacité à proposer des bus pour les soirs de spectacles aux départs de Dole, Lons, Champagnole et Poligny. “La circulation des publics en bus cimente en effet le projet”, insiste Frank Becker et permet une démocratisation de la culture notamment pour les personnes qui vivent en zone rurale.

Avec un tel palmarès, Scènes du Jura pourrait prétendre au titre glorieux de Scène Nationale. “Une question qui mérite d’être posée”, note Frank Becker, d’autant que ce nouveau label représenterait un atout financier non négligeable.

Etude personnalisée gratuite Vente de produits d’entretien Pays Dolois - Septembre 2007 - 24

Jura Initiatives, ainsi que des chefs d’entreprise et des personnalités du monde politique. Deux prix seront décernés au cours de cet évènement, à savoir le 1 000e emploi créé ou soutenu par le prêt départemental d’honneur ainsi que le créateur/ repreneur d’entreprise jurassienne bénéficiaire du prêt départemental d’honneur depuis sa création. C.C.

Jeudi 20 septembre à 17 h 30 au Conseil général du Jura 17 rue Rouget de Lisle 39100 Lons-le-Saunier Contact Jura Initiatives : 17 rue Jules Bury BP 408 39016 Lons-le-Saunier Tél. 03 84 35 87 18 Jura-initiatives@wanadoo.fr

Chloé Chamouton

Concert d’ouverture jeudi 13 septembre au théâtre de Dole à 20 h par Eric Toulis. Gratuit sur réservation au 03 84 82 99 19 Comment s’abonner : du 10 au 14 septembre, de 14 h à 18 h soit au guichet soit par téléphone. Les rendez-vous sont pris pour la quinzaine du 17 au 28 septembre.

Vers une scène nationale ? “Avec 57 spectacles, cette programmation est celle d’une scène nationale”constate JeanPhilippe Lefèvre. “le département du Jura s’apparente à un arrondissement de Paris qui concentrerait cette cinquantaine de spectacles”, poursuit l’adjoint.

orts de cette ascension depuis janvier 2002 qui se traduit par la création et la reprise de plus de 1 000 emplois avec l’appui de la chambre des métiers et de l’artisanat, de la chambre d’agriculture du Jura et de la chambre de commerce et d’industrie, Gérard Bailly, président du Conseil général ainsi que Robert Carnet, président de Jura Initiatives ont décidé de célébrer le cap du 1 000e emploi, franchi le 16 février 2007. Une manifestation qui se déroulera le 20 septembre au Conseil général de Lons à 17 h 30, en présence de bénéficiaires du prêt départemental d’honneur, de bénévoles de

De gauche à droite, Robert Carnet, président de Jura Initiatives, Alain Monneret, bénévole, Martine Devillard assistante du directeur Gilles Guyon à ses côtés ainsi que Jean-Louis Lemarchal œuvrent pour faire vivre et dynamiser le tissu économique et industriel jurassien.

COMEDIADOL’ARTE UNE NOUVELLE ANNÉE POUR LES AMATEURS DE THÉÂTRE La compagnie de théâtre amateur Comediadol’arte va reprendre ses activités à partir du lundi 10 septembre. L’objectif de notre association est de permettre à toutes les personnes intéressées par la pratique du théâtre amateur de pouvoir s’initier ou de poursuivre l’acquisition de techniques théâtrales diverses. Le lundi de 20 h à 22 h à la Visitation, 1,avenue A. Briand à Dole. (Nous serons également présent sur le forum des associations le samedi 22 septembre à Dole). Tél. 06 86 44 35 19 ou par mail : comediadol.arte@laposte.net


Publirédactionnel

2007 année du

BENEVOLAT

Bénévoles infos

Tremplin musical, cinq groupes retenus ans le cadre de l’année du bénévolat, le Conseil général du Jura a organisé, avec le Moulin de Brainans, un tremplin musical pour mettre en valeur les groupes jurassiens. 33 formations ont présenté leur candidature, ce qui atteste du dynamisme musical du Jura et qui est encourageant pour la suite. Un jury de professionnels et de journalistes, présidé par Clément Pernot, Conseiller général de Champagnole, s’est réuni le 3 juillet dernier. Cinq groupes ont finalement été retenus : The Washing Machine Cie, Arno et les Ciens, Yodi, Zam’s et Skeamp. Ils se produiront sur la scène du Bœuf sur le Toit, le vendredi 28 septembre. Par ailleurs, trois de leurs chansons vont être reprises sur un CD, tiré à 12 000 exemplaires, que le Conseil général diffusera aux médias et aux professionnels nationaux. Le Département

D AGENDA Vendredi 12 octobre > A 19 h, Conseil général Lons-le-Saunier

Dans le cadre de l’année du bénévolat, signature de la convention entre le Conseil général et les coordinations Jura Nord et Jura Sud pour le Téléthon 2007.

entend ainsi faire connaître au-delà de nos frontières nos excellents groupes “Made in Jura”. Le tremplin musical est un bon outil pour donner un aperçu de ce qui se fait en matière de création musicale dans le Jura et il est à souhaiter qu’il rencontre le succès escompté, afin, pourquoi pas, que ce concours perdure. De même, si cette proposition retient l’attention des candidats, le Conseil général imagine créer un site Internet autour des musiques actuelles, qui ferait office de référence en la matière. Le Conseil général entend ainsi promouvoir des Jurassiens qui font la richesse de notre département, remercier les bénévoles en leur offrant une prestation de qualité, organiser une manifestation susceptible d’intéresser les jeunes, et enfin participer, de manière plus générale, à l’attractivité du Jura.

Samedi 10 novembre > 10 h à 18 h, Juraparc Lons-le-Saunier

Durant toute une journée, près de 60 associations jurassiennes travaillant principalement dans le domaine social avec de nombreux bénévoles seront présentes à Juraparc pour un forum placé sous le signe de la rencontre. Entrée gratuite. Dimanche 18 novembre > En journée, La Commanderie - Dole

Un rassemblement des harmonies du Jura et de l’ensemble départemental junior donnera lieu à un concert dans la nouvelle salle de la commanderie à Dole. Ce concert est gratuit.

Arno et les Ciens

TheWashing MachineCie

Zam’s

Vendredi 28 septembre, un bus pour le tremplin au départ de Dole Bus gratuit et sur inscription Départ 18 h 25 - Gare SNCF Yodi

Skeamp

Pour tout renseignement, contacter le Conseil général au 03 84 87 33 10.

320 bénévoles des foyers ruraux à l’Aire du Jura

Mercredi 5 décembre > 20 h, Juraparc Lons-le-Saunier

Pour conclure cette année du bénévolat, le Conseil général offre aux bénévoles jurassiens un concert exceptionnel avec Tribute to Bonney M, Emile et Image et enfin Teuf and Ko. Trois heures de spectacle pour fêter et remercier les bénévoles. Entrée gratuite et uniquement sur réservation.

D

ans le cadre de l’année du bénévolat, le Conseil général a offert, sous un grand chapiteau à l’Aire du Jura, un buffet en faveur des bénévoles jurassiens des Foyers ruraux.. Ambiance et bonne humeur étaient au rendez-vous. « Si le Jura est bien vivant, s’il se passe beau-

coup de choses, c’est parce que de nombreux bénévoles comme vous se mobilisent» a déclaré le Président du Conseil général. Cette soirée était l’occasion pour les membres des foyers ruraux, qui travaillent sans relâche afin de dynamiser nos communes, de profiter à leur tour d’une soirée, de

l’autre côté des préparatifs. C’est pourquoi des membres du Conseil général ont donc mis tous les moyens en œuvre et nécessaires, pour que cette soirée en l’honneur de ces bénévoles, se déroule dans la sérénité et la convivialité.

Pour tout renseignement, 03 84 87 33 08 ou anneedubenevolat@cg39.fr - Retrouvez toutes les manifestations sur www.cg39.fr

PATRIMOINE

ET BÉNÉVOLES

Jacky Theurot, Professeur d'histoire médiévale à l'université de Besançon, président de l'association "médiathèque et patrimoine", président de l'université ouverte depuis 1990 et membre du conseil d'administration des "Amis de la Collégiale".

“Le bénévolat est un enrichissement” "Le bénévolat représente pour moi un prolongement de mon travail au service des autres. Il s'agit de mettre à disposition sous une forme plus commode les connaissances, le savoir que j'ai acquis afin d'en favoriser la transmission et d'intéresser un maximum de personnes. Le bénévolat gagne en efficacité lorsqu'on intervient dans son domaine de compétences. Ce qui m'intéresse, c'est avant tout le travail en équipe qui permet de rencontrer des personnes issues de formations diverses, de confronter ses idées avec d'autres personnes et surtout de se soumettre à la critique des autres. L'action bénévole possède une double face, elle est dirigée vers les autres

mais elle nous enrichit en retour. Le bénévolat est un enrichissement. Il favorise l'insertion dans sa ville et permet de mener des actions concrètes, à la fois visibles et lisibles par le biais de conférences, de publications (Les Cahiers Dolois, le bulletin des Amis de la Collégiale par exemple). Je ne mesure pas le temps, je sais qu'il y a des échéances et des dates clés. L'investissement est d'ailleurs compensé par la fréquentation des gens dans le cadre de l'UO et par la création d'amitiés."

Alain Goy, Président de l'association des villages de la Forêt de Chaux

“Notre bénévolat répond à un devoir de mémoire” "Au niveau personnel, le bénévolat représente un engagement de toute l'année. C'est presque un métier à plein-temps. Il n'y a pas de temps mort : nous préparons de nouveaux chantiers, de nouvelles manifestations, les soirées sont bien occupées. Au niveau collectif, tout repose sur l'enthousiasme des bénévoles et de la disponibilité des cinquante personnes qui se relaient chaque été pour accueillir les visiteurs aux Baraques du 14 et au musée Joseph Martin. Les heures de travail sont récompensées par la joie de voir affluer les visiteurs. Notre bénévolat a un objectif, celui de la transmission de la culture artisanale. Nous nous sommes donnés comme mission de ne pas faire tomber

dans l'oubli toutes ces sociétés sylvestres, de sauvegarder tous ces gestes, ce savoir-faire artisanal. Nous poursuivons dans ce contexte la construction de notre quatrième baraque commencée en novembre. Notre bénévolat répond à un devoir de mémoire. Une mémoire qui permet d'ailleurs une activité économique car les “Baraques du 14” sont devenues le moteur touristique de la forêt de Chaux". Pays Dolois - Septembre 2007 - 25


C U LT U R E

A LA DÉCOUVERTE DE L’ŒUVRE DE CHAGALL

■ DOLE

■ UNIVERSITÉ OUVERTE

La MJC de Dole organise un voyage à la fondation Gianada à Martigny en Suisse le samedi 29 septembre à l’occasion de l’exposition de Marc Chagall “Chagall entre ciel et terre”. Rétrospective de 200 œuvres à l’occasion du 120e anniversaire de l’artiste qui regroupe peintures, œuvres sur papier, aquarelles, dessins, gravures, collages et illustrations. La visite sera complétée par une conférence. Renseignements et inscriptions à la MJC dès le 1er septembre.

Un festival d’artistes pour La Commanderie

Découverte et voyage

AU TEMPS DES CONTES À LA MÉDIATHÈQUE Il était une fois… l’heure du conte à la médiathèque de Dole. Chaque mois, un artiste évoque le royaume mythique du conte dans un lieu douillet de l’Hôtel-Dieu. Dès le mercredi 19 septembre à 15 h, brigands et voleurs seront les héros d’une lecture. Marie-Pierre Caburet livrera le mercredi 17 octobre les dits du pain à 15 h. Tout public à partir de 6 ans. Durée : 60 minutes.

DANS LA PEAU DE SHERLOCK HOLMES… Pour ceux qui rêveraient de se prendre pour Sherlock Holmes, pour les amateurs d’intrigues et d’énigmes, pour les quêteurs d’indices, pour les férus de crimes, la médiathèque de Dole organise un concours de nouvelles policières. Plusieurs critères pour mener à bien l’écriture de cette enquête : la nouvelle devra se terminer par cette phrase : “Du moins ce qu’il en restait” et cinq mots sont imposés : rats, obèse, lustres, odeur, poisson rouge. La participation peut s’effectuer en groupe ou de manière individuelle en trois catégories à savoir les classes de collèges ou de lycées (écriture collective d’un texte de 5 pages minimum), les moins de 15 ans (texte de 5 pages minimum) et les adultes (texte de 8 pages minimum). Aucun droit de participation n’est demandé. La date limite du dépôt des textes est fixée au samedi 3 novembre 2007. Chaque participant doit rédiger une nouvelle originale (2500 signes par page). Le texte doit comporter un titre. Coordonnées : Pour les collèges et les lycées : le nom de l’établissement, de la classe et du professeur référent. Pour les catégories individuelles : les nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et e-mail. Et pour les moins de 15 ans, la date de naissance. Concernant l’envoi des textes, le texte sera envoyé par e-mail. Une première pièce jointe sous fichier Word contiendra le texte et une seconde pièce jointe les coordonnées du participant, à cette adresse : imprimes-adultes@dole.org Le jury sera présidé par l’écrivain Jean-Hugues Oppel. La remise des prix aura lieu mercredi 12 décembre à 16 h. Tous les participants recevront un courriel vendredi 7 décembre pour connaître les résultats. Cette manifestation sera suivie d’une séance de dédidaces et d’une rencontre avec Jean-Hugues Oppel à partir de 17 h. Toutes les nouvelles seront regroupées dans un livret à consulter sur place en salle Lettres.

Pleïade de stars qui défileront sur la scène de la Commanderie. Au menu des mets de choix, aux saveurs diverses pour régaler tous les sens des spectateurs, où s’entrecroiseront danse, théâtre, musique, rythmes endiablés. Place à la diversité Gods et Kerplunk le 1er, Méril apprendront aux specParmi ce florilège de spectacles, les deux Pierre (Pierre Palmade et Pierre Richard) feront une halte comique à la Commaderie pour deux représentations de “Pierre et fils” les jeudi 25 et vendredi 26 octobre. Novembre sera placé sous le signe de la douceur et des sonorités sucrées et acidulées avec Laurent Voulzy le samedi 24. Musiques amplifiées avec Mass Hystéria, the Young

humour avec Michel Leeb le 5, et opérette avec les Jongleurs de Notre Dame les vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16 viendront rompre la froideur de décembre. La deuxième édition du carnaval des rythmes se déroulera le vendredi 8 février 2008. La comédie musicale le Soldat Rose, et la pièce de théâtre “Délit de fuite” avec Roland Giraud se partageront la scène respectivement les samedi 22 et mardi 26 février 2008. Place à la musique celtique le 15 mars 2008 pour une grande nuit placée sous le signe de la Verte Eirin. Tri Yann et les Grenouilles de Salem distilleront leur grain de celtes pour cette soirée de la Saint Patrick. Lorant Deutsch, Frédéric Diefenthal, Macha

tateurs “l’art d’être constant” le mardi 29 avril 2008.

Le Conservatoire investit la Commanderie La Commanderie salle de spectacles, lieu de vie et d’expression. Avec 4 spectacles, le conservatoire impose son style à la Commanderie. Au programme, gala du conservatoire samedi 22 mars 2008, concert de la maîtrise de Dole le samedi 4 avril, rimes en zic le samedi 7 juin, et la rencontre régionale du saxophone les 28 et 29 juin. Billetterie à l’Hôtel de Ville, à l’office de tourisme de Dole et Lons-le-Saunier. Magasins Fnac, Carrefour, Géant, tél. 0892 683 622. Magasins Cora, Auchan, Leclerc, Virgin Megastore, tél. 0892 390 100 Conservatoire de musique et de danse : 03 84 82 00 45

Rentrée littéraire placée sous le signe des itinérances et du voyage pour l’université ouverte.

P

our découvrir toute la palette des conférences proposées par l’UO, une réunion de présentation se déroulera le 26 septembre à 17 h à la salle des fêtes place Barberousse. Jacky Theurot, professeur à l’université de FrancheComté donnera une conférence de rentrée jeudi 27 septembre à 18 h 30 à la salle Edgar Faure, intitulée “l’appel du voyage : itinérances médiévales”. Les Lundis de l’UO seront consacrés cette année à l’histoire des fortifications, du château féodal à Vauban, dès le 1er octobre avec l’exemple de Dole (XIIXVIIe siecle), suivie le 8 octobre de Vauban et les conquêtes de la FrancheComté à 18 h, à la salle Edgar Faure. Programme complet dans notre prochaine édition.

Renseignements pratiques Toute inscription à l’université ouverte donne droit à une inscription à la médiathèque, afin de profiter de toutes les ressources culturelles. Les droits d’inscription s’élèvent à 58 euros. Cette inscription pourra être prise entre le 12 et 28 septembre à la médiathèque de 14 h à 16 h. Mais elle peut aussi s’effectuer toute l’année auprès de Jean-Philippe Megnin, à la médiathèque au bureau de l’UO de 10 h à 12 h (Tél. 03 84 69 01 56. universite-ouverte@dole.org)

■ ATELIER D’ARTS PLASTIQUES

Les adhérents du Groupe d’Entraide Mutuelle

s’emparent de la lumière !

Depuis juillet dernier, une petite dizaine d’adhérents du GEM de Dole, structure d’accueil pour personnes souffrant de troubles psychiques parrainée par l’association Saint Michel Le Haut, participe chaque semaine à un atelier d’arts plastiques.

C

et atelier de création et d’expression, à l’initiative d’un adhérent, repose sur une pratique artistique libre et autonome. Cette démarche de sensibilisation à la peinture est basée sur l’appropriation d’un “modèle” pour en faire une interprétation personnelle. Les participants ont exploré, improvisé, donné libre cours à leur imagination dans un voyage fait de sens, de couleurs,

d’images, de gestes, de nouveautés, de difficultés, d’échecs et de plaisirs. Des visites de musées sont organisées afin d’accompagner les adhérents vers une réflexion sur les différents langages de l’art. Les adhérents accueillis au sein du GEM possèdent une force expressive, une capacité d’imagination et d’émotion à la hauteur de l’importance qu’ils ont et qu’on ne leurs accordent pas nécessai-

rement. C’est pourquoi, dans le but de valoriser le travail de personnes qui ne sont pas souvent sur le devant de la scène, une exposition, organisée en partenariat avec la Maison des Jeunes et de la Culture de Dole, aura lieu du 25 au 29 septembre 2007 à la MJC. Outre la valorisation des personnes, l’objectif de cette action “extras muros” est de permettre à chaque adhérent de s’investir de manière parti-

cipative dans un projet collectif, ce qui implique de se respecter les uns les autres, de s’écouter, d’imaginer, d’élaborer et de construire ensemble. Les 25 créations exposées, émanant des mains, du regard et de l’âme des participants de l’atelier, seront pour le public visiteur une invitation à découvrir et à partager d’autres manières de percevoir le monde et de le représenter… Cette exposition doit

être un moyen de déplacer le regard porté sur les personnes en situation de handicap psychique. Maison des jeunes et de la Culture – 21, place Barberousse Dole. Du mardi 25 au vendredi 29 septembre 2007. Vous pourrez rencontrer les artistes : mardi, jeudi et vendredi de 16 h à 18 h, mercredi de 14 h à 18 h et samedi de 14 h à 16 h. Séverine Chanite, animatrice socioculturelle, 03.84.79.56.03 gem.dole@wanadoo.fr

Retrouvez nos annonces sur www.orpi.com

Acheter pour louer dans l’ancien c’est simple et rentable

DOLE - 7 av. de la Paix

Tél. 03 84 82 76 00 Pays Dolois - Septembre 2007 - 26

PETIT-NOIR Belle construction de 2005 entièrement plain-pied parfaitement entretenue, 3 chambres parquetées, cheminée insert dans séjour double, cuisine intégrée, terrasse carrelée, 2 garages.

Proche GENDREY, sortie A36 Dans village paisible, pavillon traditionnel, importante Sh, 4 chambres, cuisine intégrée, séjour-salon et grande pièce détente avec bar à l’étage, soussol complet, terrain de 2000 m2.

DOLE Bien placée, accès gare et centre à pieds, maison d’habitation de 96 jumelée d’un côté, 4 chambres parquetées, mezzanine, insert dans séjour double, 2 garages, petit terrain.

MONT-SOUS-VAUDREY Bien placée, ancienne grange avec un volume important à aménager, surface de 150 m2 au sol, terrain privatif de 483 m2, toit et crépis récents.

209 500 € frais de notaire réduits

240 000 €

178 500 €

Secteur ST AUBIN Grande propriété de 1780, 3 niveaux, vaste séjour, nombreuses chambres, importants bâtiments à usage de dépendances, terrain de 2000 m2.

Secteur MOISSEY Belle réhabilitation de goût, matériaux de qualité, maison de village avec toit et équipements neufs, insert double face, cuisine intégrée, 3 chambres.

DOLE Agréable pavillon type 5, plain-pied de 2002, cuisine intégrée, portesfenêtres du séjour sur terrasse avec vue dégagée, terrain de 942 m2.

Proche TAVAUX Agréable pavillon parfaitement entretenu, type 5, huisseries neuves avec volets électriques, grande terrasse avec abri jardin, sous-sol. Terrain 1072 m2 paysagé.

279 500 €

131 400 €

155 000 €

160 000 €

65 000 €


C U LT U R E

Une rentrée sans fausses notes !

■ EXPO MEDIATHEQUE DE DOLE

“Le très grand relieur résiste au temps” Emmanuel Marine, commissaire de l’exposition “le livre dans la peau” à la médiathèque de Dole, convie le visiteur à un voyage passionnant dans les dessous livresques des trésors de relieurs, pour découvrir les techniques de la reliure, alliant art et artisanat du 15 septembre au 21 octobre. d’un relieur du Gard dont l’atelier porte le nom “le Livre dans la peau”.

Comment se parcourt l’exposition ?

Emmanuel Marine, commissaire de l’exposition “le livre dans la peau” à la médiathèque de Dole

Comment est née l’idée d’une exposition sur la reliure ? Ce projet de consacrer une exposition à Bauzonnet, de valoriser cette figure locale née à Dole et en contact avec sa ville jusqu’en 1841 avait germé dans notre esprit depuis longtemps. L’élément déclencheur de la mise en œuvre de cette exposition a été le partenariat avec la

L’expo en chiffres 25 : l’exposition regroupe 25 pièces illustrant la production des deux relieurs à l’honneur. 45 autres pièces permettent de situer Bauzonnet et Gaudard dans l’histoire de la reliure. 100 : l’exposition couvre 100 m2 en 3 salles, à savoir “une histoire de la reliure en 25 étapes”, “un cabinet d’amateurs” et “l’âge d’or” ou Bauzonnet en son temps.

bibliothèque nationale entre janvier et juin 2007. Une aubaine pour nous. Avec nos seules collections, nous n’étions pas en mesure de monter une exposition suffisamment complète. Ce partenariat a eu un effet boule de neige avec une succession de collaborations, celle de la bibliothèque du château de Chantilly, puis de la bibliothèque de Dijon et de Besançon et enfin celle des bibliophiles qui nous ont prêtés leurs ouvrages. Au total, 8 collections alimentent cette exposition, celle de Dole constituant l’ossature, la trame. C’est une manière de rendre une part de mémoire aux figures artistiques locales, d’autant plus que la médiathèque est située… rue Bauzonnet.

Nous avons tout de suite imaginé une structure en trois salles, deux salles d’avant-propos qui permettent de se plonger dans l’histoire du livre, les techniques de reliure, de découvrir les dif férentes peaux utilisées pour couvrir les livres (veau, truie), les décorations, les collections impériales, nobiliaires. Pour bien comprendre Bauzonnet, il fallait déjà dresser un inventaire sur les techniques et les décors qui l’ont précédé. La dernière salle est consacrée à Bauzonnet mais aussi à d’autres contemporains du relieur (1800-1850), notamment Etienne Gaudard né à Dole en 1792, relieur à Dijon entre 1815 et 1845, Nous avons également misé sur l’attractivité avec l’interactivité, en intégrant des séquences vidéo et une vitrine “virtuelle” de la bibliothèque de Chantilly.

Quelles sont les caractéristiques de chacun de ces deux relieurs ? Le métier de relieur consiste en trois points, renforcer le livre, les nerfs, la couture des cahiers, répondre à des com-

Et le nom, comment l’avez-vous choisi ? Au départ, nous souhaitions réaliser une exposition sur la reliure. Mais nous avons été obligés de circonscrire notre propos à la reliure de cuir sur des peaux dif férentes. Quant au reste, il s’agit d’un jeu de mots avec le livre. Nous avons choisi ce titre avec l’aimable autorisation

La médiathèque de Dole possède la première reliure signée de Bauzonnet, datée de 1828.

mandes de bibliophiles désireux d’avoir leur sceau sur les reliures, ou des décors particuliers, et enfin répondre à celles des bibliothèques. Gaudard peut être qualifié de relieur romantique, avec peu d’innovation. Ses reliures demeurent très fragiles. De son côté Bauzonnet fait figure d’artiste, de petit génie de la reliure. Il crée des décors. Ses cuirs résistent aux siècles, les dorures conservent leur éclat. C’est ce qui distingue un grand relieur d’un relieur de talent. Le très grand relieur résiste au temps.

Quels intérêts les visiteurs peuvent-ils trouver à cette exposition ? L’exposition est conçue pour être intrinsèquement très didactique. Trois intérêts peuvent se dessiner. Une certaine curiosité tout d’abord, avec l’envie de connaître l’histoire d’un art et d’un artisanat qui tendent à disparaître. Un intérêt pédagogique, l’occasion pour les visiteurs de se renseigner sur le patrimoine local, notamment deux grands maîtres de la reliure. Et enfin un intérêt esthétique. Cette exposition

est avant tout très belle. Ces trois intérêts répondent à la devise de la collection que nous éditons : publier, découvrir, admirer. Nous avons d’ailleurs préparé un livret pédagogique pour les classes afin de rendre l’exposition plus ludique.

Quels sont les projets ? Dans les années qui viennent, en guise de prolongement de l’exposition, nous allons mettre en place une base de données qui référencera toutes les œuvres de Bauzonnet et sera consultable depuis le site de la médiathèque. Notre partenariat avec la BNF va encore s’intensifier, puisque nous allons obtenir le label “pôle associé” sur des projets notamment la numérisation des fonds concernant la famille Pasteur, qui sera alors disponible sur internet. Propos recueillis par Chloé Chamouton

Catalogue disponible à la médiathèque et en librairie à 5 euros. Exposition gratuite du 15 septembre au 21 octobre, du mardi au samedi de 10 h 30 à 18 h, ouverte les 16 septembre et 21 octobre de 14 h à 18 h. Visites commentées les 22 et 29 septembre, 6 et 13 octobre à 15 h. Atelier de création avec l’atelier des Relieurs de Cuisery du 2 au 4 octobre, à la Médiathèque des Mesnils Pasteurs. Inscription préalable au 03 84 82 74 14. Contacts : 03 84 69 01 50 mediatheque@dole.org

Bauzonnet, génie dolois de la reliure (1795-1882) A la fois art et artisanat, le métier de relieur nécessite plusieurs compétences (tannage, orfèvrerie, bourrellerie). Un savoir-faire qui s’acquiert par une transmission auprès d’un maître et une filiation familiale. “Les ateliers sont souvent des ateliers familiaux” souligne Emmanuel Marine. “Ils sont tenus de père en fils ou de beaux-pères en gendres”. Concernant Bauzonnet, il grandit dans le quartier des Tanneurs et est placé à l’âge de 14 ans chez un imprimeur, puis un imprimeur libraire. Il revient à

Dole dans l’atelier de Florent Prudont, imprimeur, éditeur et relieur. “C’est sans doute auprès de Prudont que Bauzonnet apprend la reliure”. Très doué, il rejoint comme ouvrier doreur un atelier parisien, celui de Purgold où il sera deux ans en apprentissage. S’imposant très vite, il épouse la femme de son patron à la mort de celui-ci. L’atelier Bauzonnet devient alors célèbre. Sa renommée lui attire dès lors la faveur des amateurs et des collectionneurs, notamment Charles Nodier.

Salon de toilettage pour chiens, chats et lapins, toutes races et toutes tailles.

Coupe ciseaux • Epilation • Tonte • Bain Accessoires divers • Articles hygiène & beauté

8 Avenue de Northwich - Dole Tél. 03 84 82 05 58 PAOH ! Editions Siège social : 8, rue Mont-Roland - Dole Septembre 2007 Adresse Pays Dolois - Zone des Epenottes - BP 212 - 39102 Dole Tél. 03 84 82 50 21 - Fax : 03 84 72 37 81 - n°ISSN : 1778-820X Régie publicitaire : Tél. 03 84 82 50 21 Mise en page et photogravure PAOH ! Studio graphique - Dole - Tél. 03 84 82 50 21 Imprimé en France à 33 000 exemplaires

Ouverture de votre station de télésurveillance à Dole ! Jean Gallard L

E A U

U N E

I N V I TAT I O N

A U

S P E C TA C L E

ULYSSE SECURITE “Assure Votre Sérénité”

Création de Salle de Bains 417, avenue du Maréchal Juin - Crissey - Tél. 03 84 82 76 66

• Télésurveillance > 24h/24 • Intervention sur alarme > 24h/24

www.ulysse-securite.com

• Ronde de sécurité • Surveillance par agents

• Téléassistance

99. Av Georges Pompidou • Dole • Tél. 0 820 821 075 • Fax : 0384 822 995 Pays Dolois - Septembre 2007 - 27


notre hall d’exposition, un concentré d’innovation L’EXPO SALLE DE BAINS

outillage chauffage sanitaire electricité nouvelles énergies

RN5 - Zone de Foucherans 39100Foucherans - Tél. 03 84 70 80 15 Heures d’ouvertures du hall d’exposition : Lundi 14 h/18 h • mardi au vendredi 8 h 30 / 12 h et 14 h / 18 h • Samedi 9 h / 12 h

La location facile

L & S production

80, Boulevard Wilson - Dole - Tél/fax : 03 84 79 00 96 ls-production@wanadoo.fr - www.ls-production.fr


Pays Dolois 86  

Pays Dolois 86

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you