Page 1

Votre Constructeur…

53,avenue Eisenhower

DOLE

03 84 72 34 34

GRATUIT d’informations - n°60 - Avril 2005

Pa pr rk iv ing é

Prix printemps pour vos événements 400 références de vins 6 rue Jacquard - DOLE Tél. 03 84 82 15 71 à côté du Campanile

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Un vrai journal

s e r u e l l i e “les m affaires”

Renault

J.P. Cône

VÉHICULES NEUFS

Cone Automobiles - 8 Bd Wilson - Dole - 03 84 82 67 67

La belle Olympia !

Dole

Café-crème, la bonne pause ! ■

Mont-sous-Vaudrey

Bienvenue à la médiathèque

Salon de l’agriculture On est vedette ou on ne l’est pas. La notre s’appelle Olympia. Quel nom prédestiné pour devenir la star incontestée du Meuh !…sique Hall et vivre après tant de succès la vie en “Roz” à Brevans. Page 3

P6

Rencontre

Georges Moustaki se livre ■

P3

Dole

Bien plus qu’une “Etapes” ■

P3

P10

Moulin Rouge

Que de projets !

P13

Les bonnes affaires du printemps Tondeuse Viking 5 CV, tractée 43 cm de coupe

499 €

Ouverture dimanche 17 avril, Sécateur Bahco 9 h 30 - 12 h 30 et 14 h 30 - 18 h 30 7,50 €

9,95 €

549 €

Géranium lierre simple

6,50 €

Godet ø8 - Barquette de 10

7,95 €

Rhododendrons 40/50

9,90 €

13,50 €

184, Avenue Maréchal Juin Dole - Tél. 03 84 70 81 00

33 rue des Arènes - Tél. 03 84 79 51 51


En avril, PAOH ! Studio graphique -Dole - 03 84 82 50 21

ne te découvre pas d’un fil ! Certes, mais vous pouvez tout de même découvrir nos nouvelles tendances… L’équipe 3D concept

Le Style !

14, avenue de la Paix - DOLE Tél. 03 84 70 94 98

DOLE : Emplacement premier - fonds de commerce avec possibilité de déspécialisation du bail, état neuf, grande vitrine, réserve et toilettes.

56 000 €

100iv% ités exclus

Secteur AUXONNE : Belle construction de 1984 sur terrain paysager de 3000m2, habitation sur sous-sol entier, 5 chambres, séjour salon avec poutres et cheminée, mezzanine, cuisine équipée de style rustique, terrasse abritée, balcon

236 000 €

Proche Dole : Grande bâtisse ancienne jumelée, séjour avec cheminée, cuisine, cellier, 3 chambres, importantes dépendances, chauffage central, toiture récente, terrain clos et arboré de 728 m2.

128 400 €

Proche DOLE : Dans village agréable, pavillon de 1987 réhabilité en 2001, vaste séjour avec cheminée et portesfenêtres sur jardin, cuisine équipée semiouverte, 3 chambres, salle de jeux, terrasse et beau terrain de 1500m2 clos et arboré. 150 000 €

DOLE : Quartier calme, Sur beau terrain de 2823m2 clos et arboré, agréable maison de construction cossue, sous-sol complet, cheminée dans séjour de 30m2, cuisine aménagée, 2 chambres de 14m250, salle de bains récente, véranda carrelée, balcon abrité, chauffage central gaz.

180 000 €

10mn de Dole : Belle bâtisse ancienne de village, habitation de 5 grandes pièces, des dépendances dont 5 pièces attenantes à aménager, 2 grands garages, terrain privatif de 550m2 clos, gros œuvre sain. 137 000 €

Périphérie Doloise : Dans village avec commodités, grand appartement F2 de 74 m2 à rafraîchir, des dépendances avec grenier, cave et terrain privatif. 59 900 €

Proche DOLE : Belle maison traditionnelle sur sous-sol aménagé, parfait état, cuisine aménagée, salle de bains et salle d’eau, 3 chambres, chauffage central 190 000 € fuel et terrain de 1136 m2.

DOLE - 7, avenue de la Paix - Tél. 03 84 82 76 00


A L’ H O N N E U R Restaurant ■ BREVANS

Olympia la magnifique La superbe vache de Brevans a reçu le premier prix de la race simmental française, à Paris, au salon de l’agriculture 2005.

8

ans d’âge, 942 kg de chair ferme, une jolie robe blonde et blanche, la démarche altière, la superbe Olympia est une habituée des concours. Finir “miss France” de sa catégorie demande, certes des qualités innées, mais aussi beaucoup de persévérance et de soins de la part du propriétaire de l’animal. Georges, Josiane et Stéphane Roz travaillent en GAEC sur une exploitation agricole située sur le bord du canal à Brevans. Ici les produits de la culture sont destinés à l’auto consommation, et

permettent de nourrir en grande partie le cheptel de 45 vaches laitières. Pour suivre la tradition familiale et surtout par plaisir, Stéphane

Roz présente régulièrement des animaux aux différents concours départementaux et régionaux, et au salon de l’agriculture de Paris, lorsque ses bêtes sont sélectionnées par les jurys. Cette année, il a obtenu la récompense suprême grâce aux qualités morphologiques et au rendement laitier de sa vache Olympia. Selon Stéphane Roz, la victoire apporte beaucoup de satisfactions personnelles et donne une valeur commerciale à l’animal. L’exploitation est par ailleurs classée premier élevage de France et meilleur élevage génétique. Gagner n’est pas le seul objectif de sa participation aux concours, non seu-

■ TAVAUX

lement elle permet de voir le niveau de l’élevage par rapport aux autres, mais elle est aussi l’occasion de passer des moments extraordinaires de partage et de convivialité avec les autres éleveurs. Une semaine au salon de l’agriculture représente une intendance et une organisation conséquente : il faut prendre soin de l’animal, le nourrir, le laver, le raser, en somme le rendre le plus beau

Commentaires de Francis Fevre

Innovation, sésame du progrès chez Solvay

Comment vient une idée ?

Ils étaient 8 lauréats réunis à la salle de spectacles du Centre Socio-Culturel pour la 2e remise des Trophées de l’Innovation, en présence des plus hauts responsables français du groupe chimique et de l’usine de Tavaux.

Il y a toujours une solution à un problème technique, il faut chercher la simplicité. Mon expérience de RPA (Responsable de Projets d’Amélioration) est très utile dans la méthodologie de recherches de solution. En quoi consiste votre idée ?

L’

an dernier, c’était la société Smoby qui était venue présenter sa démarche Innovation. Cette année, ce sont les dijonnais des laboratoires Urgo qui ont fait profiter aux chimistes leur opération Pépite et leurs chercheurs d’or. Car c’est bien une mine d’or, ces rois de la bricole, ces “Géo Trouve Tout”, à l’imagination inventive. Encouragés depuis quelques années à développer ce concept jusqu’à en faire un axe stratégique, les salariés s’impliquent de plus en plus. L’objectif affiché des dirigeants est d’arriver à une idée par personne et par an. “En 2003, nous avions 900 idées, en 2004 1260” explique JeanMichel Mesland, directeur du site tavellois. “A comparer également les gains générés par ces innovations : 0,433 million d’euros en 2003… 2,468 mil-

Spécialités italiennes

lions en 2004 !” La barre a été placée à 4 millions en 2005 et les neurones sont déjà en action. Répartis en 6 catégories avec un prix spécial du jur y, les lauréats ont reçu, pour prix de leur investissement, un bon pour un voyage pour 2 personnes pour une destination à choisir parmi une vingtaine de propositions. • HSE (Hygiène Sécurité Environnement) : Didier Billard • Méthodes et Organisation :

Didier Billard et Jean Banderier. • Performances Techniques : Francis Fevre, (déjà lauréat en 2003). • Performances économiques : Emmanuel Coudray • Réplication : Didier Picard • Plus grand nombre d’idées émises : Philippe Gendre • Tirage au sort : Michel Boué, gain de temps d’une méthode de classement. • Prix spécial du jury : Etienne Lair.

Le lavage des autoclaves à 900 bars impose la dépose des porte-disques de rupture. Opération coûteuse et aux multiples contrôles de sécurité. J’ai imaginé un système d’obturateur de disque qui se positionne devant le disque de rupture par une manœuvre de tige de vanne. Avantages, gains sur frais d’exploitation, simplification des procédures d’isolement et de la gestion documentaire. Qu’est-ce qui vous motive dans l’Innovation ? Tout passe par la créativité et cela permet de se valoriser et s’épanouir dans son travail. Le positif, c’est la satisfaction du client et surtout la reconnaissance des gens de terrain, alliée au dialogue et la communication…

possible afin qu’il soit à son avantage lors de l’examen du jury, il faut aussi entretenir le moral et la santé de l’éleveur, pour cela : spécialités apportées du Jura à la cantine, et sommeil réparateur dans le foin lorsque les visiteurs ont quitté les lieux. Stéphane Roz est un homme heureux, et la belle Olympia a retrouvé la tranquillité dans les verts pâturages jurassiens. C.C.

33 rue Pasteur - Dole Tél. 03 84 72 40 06

■ EDITION

Livre Solvay : à la recherche d’images En 2005, l’usine Solvay fêtera 75 années de présence dans le Jura. A cette occasion, un ouvrage historique sera édité par Yvon Amiot. Les recherches et la rédaction sont bien avancées mais les auteurs sont toujours à la recherche d’images. Entre autres sur la vie dans les cités (Tavaux et Damparis), sur les associations, les commerces, les marchés, les sports et des photos anciennes de l’Abergement. Si vous souhaitez nous aider et témoigner de votre propre expérience, nous serions heureux de pouvoir vous rencontrer. Contacts : Jacques Tétu Tél. 03 84 70 17 80 jacques.tetu@tele2.fr Marcel Robin - Tél. 03 84 72 22 38 - mrclrbn@aol.com P. Ducordeaux - Tél. 03 84 81 90 75 patrice.ducordeaux@club-internet.fr Y. Amiot - Tél. 03 84 82 50 21

Fermeture hebdomadaire : dimanche et lundi

Salon de COIFFURE MIXTE

Bijoux de cheveux Perruques et postiches - Extensions

Coiffures de mariage Vendredi et samedi non-stop

4, rue Barbière RochefortINenon

Tél. 03 84 70 54 38

LES IMBATTABLES RENE BRISACH

MOMBOBIER Didier

Le conseil, la compétence à votre service

La boutique du poêle Cheminées René BRISACH 10, AVENUE DE LA PAIX - DOLE - TÉL. 03 84 82 77 44 - FAX 03 84 72 70 94 Pays Dolois - Avril 2005 - 3


VIVRE ICI

Routgees des Villa La

Authume 17 avril fête du village A partir de 15 h à la salle des fêtes, concert du groupe “Alambic” musiciens dont les influences vont du rock au jazz en passant par des musiques traditionnelles colorées ou la musique irlandaise et celle des Balkans. L’entrée est gratuite et le spectacle promet d’être “sympa” !

Villette les Dole 8e salon des collectionneurs Le samedi 24 avril de 9 h à 18 h, le comité des fêtes de Villetteles-Dole organise son 8e salon des collectionneurs dans la salle polyvalente. Une quinzaine de passionnés exposeront des bateaux, des couteaux, des poupées, des objets militaires, des trains miniatures, des cartes postales ou encore des disques vinyls. L’entrée est gratuite et à l’extérieur il y aura les puces et le vide-grenier. Buvette et restauration rapide.

Dole Le collège Mont-Roland au théâtre de Dole Le 2 et le 3 mai 2005 à 20 h, la chorale du collège MontRoland donne deux représentations sur le thème de la chanson française. Les 150 élèves de la chorale de Sylvie Lignon, 15 danseurs et 4 musiciens, vous feront voyager en interprétant une vingtaine des plus beaux airs et des plus belles paroles du répertoire hexagonal. Une soirée sous le signe de l’émotion avec sur la scène du théâtre municipal la belle jeunesse du collège qui chante nos artistes préférés. Un rendez-vous à ne pas manquer. Entrée 3 euros.

Moulin Rouge (Lavans-les-Dole) Causerie sur la vie de Picasso Les Ateliers du Moulin Rouge vous invitent à partager un moment complice avec Lipiero. Une artiste qui aime et qui raconte l’œuvre et la vie de Picasso. Un moment à retenir le vendredi 13 mai 2005 de 18 h à 20 h. Pour en savoir un peu plus sur le déroulement de cette causerie, vous pouvez contacter Fatira Bechbeche Tél. 03 84 81 20 96

■ MONT-SOUS-VAUDREY

Horaires

Une médiathèque porteuse de culture… Si l’on considère que le livre est la porte ouverte sur la plus grande aventure de l’esprit : l’imaginaire, que “les musiques” sont plaisirs et évasion, que les nouvelles technologies apportent connaissances et communications, la médiathèque est le lieu rêvé où trouver ces outils et les utiliser.

L

a médiathèque du Val d’Amour est le fruit d’un “plan lecture” qui a vu le jour grâce à l’impulsion de la bibliothèque de Montbarrey, ouverte en 1998, le Valkili. Première bibliothèque intercommunale du Jura entrant dans le schéma départemental et la nouvelle politique du Conseil général en matière de “lecture pour tous”. Cette politique consiste à favoriser le développement sur le Jura, de “médiathèques” à partir desquelles, une vie culturelle de qualité pourrait naître et s’épanouir. La même année, une étude menée sur le Val d’Amour aboutit à un constat d’insuffi-

sance culturelle sur le territoire. Face au succès grandissant de la bibliothèque de Montbarrey, la communauté de communes décide de s’engager dans la mise en place d’un “Plan Lecture” qui réponde au mieux aux attentes de la population. De là naît le projet de la médiathèque de Mont-sous-Vaudrey.

Un bâtiment chargé d’histoire La nouvelle médiathèque du Val d’Amour se situe dans un bâtiment situé au cœur du village de Mont-sous-Vaudrey, face à la mairie. Bâtisse construite au début du XIXe siècle, elle a accueilli de

1896 à 1933, le peintre paysagiste Auguste Pointelin, dont le buste, inauguré en 1937, figure devant la maison. Après voir été une maison de convalescence puis un centre d’accueil pour les handicapés, elle est finalement cédée à la communauté de communes, qui choisit de la transformer en médiathèque. Sa situation centrale en fait l’endroit idéal pour assurer le succès de fréquentation du lieu.

La Médiathèque Subventionné par l’Etat, le Conseil régional, le Conseil général et la communauté de communes du Val d’Amour, le projet représente un budget de 650 000 euros. La gestion du projet et du site il a été confiée à Sandrine Delplanque, Myriam Gualandi et Germaine Oudot. Ouverte depuis le 26 mars 2005, la médiathèque reçoit le public

Mont-sous-Vaudrey : Tél. 03 84 80 01 44 Mardi 14 h à 18 h, Mercredi 9 h à 12 h et 14 h à 18 h, Jeudi 14 h à 18 h, Samedi 9 h à 12 h, Vendredi accueil des classes Montbarrey : Tél. 03 84 71 79 39 Mercredi 14 h à 18 h, Samedi 14 h à 17 h Mouchard : Tél. 03 84 73 70 98 Lundi 14 h à 17 h 30, Samedi 14 h à 17 h, Vendredi accueil des classes

Tarifs dans des locaux spacieux, lumineux et structurés selon les domaines. L’accueil central permet d’accéder aux différents espaces cloisonnés de façon circulaire, secteur multimédia, musique, livres pour adultes, livres pour enfants, nouveautés et périodiques, coin détente et le superbe ‘mini’ amphithéâtre destiné à l’heure du conte. L’étage du bâtiment est destiné aux bureaux, aux archives et à l’espace animation qui représente une salle de 87 m2 destinée aux expositions, aux débats, aux conférences et autres activités. Le fond documentaire représente 6 000 ouvrages attachés à la

médiathèque et un total de 14 000 livres en tenant compte de la mise en réseau des trois sites du Val d’Amour : Montbarrey, Mouchard et Mont-sous -Vaudrey. Pour les élus du Vald’Amour, la médiathèque est une véritable réussite, de part sa réalisation technique et des outils mis à disposition des habitants, des écoles et autres curieux. Elle va permettre de coordonner tout ce qui existe déjà sur le territoire autour de la lecture. Ce sera aussi un lieu de découvertes de nouvelles technologies alliant le pédagogique au ludique. Ce sera une porte ouverte aux artistes et auteurs locaux, un

lieu d’exposition et de découvertes inépuisables. La réussite sera totale lorsque la population fréquentera assidûment ce domaine enchanteur et en fera un lieu de vie C.C.

■ DOLE

Café-crème : une pause réconfortante Avec l’arrivée du printemps, l’heure est au bilan pour les actions menées en faveur des sans abris durant les périodes de grand froid.

D

u 1er novembre au 31 mars, une équipe de 30 bénévoles s’est relayée afin d’offrir aux plus démunis, un accueil tous les jours de 17 h à 19 h, dans les locaux de la maison d’initiative solidaire, avenue Jacques Duhamel. La porte reste ouverte à toutes les personnes à la recherche d’un réconfort moral ou physique.

Pour certains, un café et une écoute suffisent. Pour d’autres, une soupe, une douche et des vêtements de rechange permettent de passer un cap difficile, les plus démunis sont conduits vers le Foyer SaintJean pour le repas du soir, et sont hébergés pour la nuit, dans les locaux de Cafécrème, qui dispose de 8 lits durant toute l’année.

Le plan grand froid Le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) “Parenthèse” est mandaté afin de prendre les mesures nécessaires au fonctionnement lors du plan grand froid. Dans le cadre de la législation et surtout dans un but humanitaire, les professionnels du CHRS, aidés de bénévoles ont effectué 250 heures de “maraudes” dans les rues de Dole, afin de venir en aide aux personnes en grande difficulté. Ces mis-

Quand on donne, on reçoit… Lesley Park est une américaine de 23 ans qui séjourne à Dole, depuis septembre 2004. Durant l’hiver elle a tenu des permanences à la maison d’initiative solidaire : “j’aime le bénévolat, grâce à “parenthèse”, j’ai pu rencontrer des personnes dans le

besoin et les aider le mieux possible. Le local est agréable et accueillant, tout le monde se sent bien. Ici, pas de hiérarchie sociale, simplement des individus qui ont besoin les uns des autres, et quand on donne, on reçoit…”

sions de “sauvetage”, se sont effectuées en partenariat avec les polices municipales et nationales, la DASS, les associations caritatives et un réseau de commerçants qui repèrent les SDF et les signalent aux patrouilleurs. Contrairement à l’année précédente qui a vu beaucoup d’étrangers en situation précaire, cette année, ce sont en majorité des jeunes français qui ont été secourus. Souvent en rupture de lien familial, ils n’arrivent plus à se prendre en charge et se retrouvent en “galère”. Lors d’alertes de niveau trois, soit moins dix degrés, il arrive que des personnes refusent l’hébergement, dans ce cas elles font l’objet d’un diagnostic médical assuré par le PAS (perma-

nence d’accès aux soins). Les personnes secourues sont hébergées temporairement dans les locaux du Cafécrème, où ils bénéficient d’un lit, de sanitaire et d’un coin cuisine. A la suite de cet hébergement temporaire, à peu près la moitié des accueils sont suivis par le CRHS “Parenthèse” qui met en œuvre les moyens dont il dispose afin de les réintégrer dans la vie sociale.

Arlette PB

boutique

aul rial Du 38 au 50 - Rayon fillette de 4 à 14 ans

9 rue d’Enfer - Dole - Tél. 03 84 72 20 50 Pays Dolois - Avril 2005 - 4

L’abonnement à l’année permet d’emprunter des ouvrages dans les trois sites de lecture du Val d’Amour. Moins de 18 ans : 2 € Adultes : 10 € Adultes hors Val d’Amour : 15 € Familles (2 adultes minimum) : 15 € Familles hors Val d’Amour : 20 € Etudiants, chômeurs, 18/26 ans : 5 € Vacanciers : 5 € plus caution 90 €

Le travail effectué par les travailleurs sociaux et les bénévoles, contribue à la prise en charge ponctuelle d’une partie de ces personnes vivant dans la rue. Il apparaît nécessaire, pour certains, qu’une structure d’accueil de jour soit installée afin de répondre à des demandes modestes et utiles : coiffeur, médecin, vétérinaire, bagagerie… C.C.


P U B L I R E P O R TA G E

Romano Christelle, Milloux Stéphane et Lehmann Jessie

Six années de téléphonie à Dole Fin des années 1990, on pouvait voir fleurir un nouveau type de commerce : la téléphonie mobile. Nouvelles technologies, nouveaux concepts commerciaux, nouvelle clientèle, le marché de la téléphonie mobile était ouvert et ne demandait qu’à se développer. Le groupe EASYCOM, créé par Monsieur Stéphane Milloux au 33 rue des Arènes à Dole, a vu le jour le 2 avril 1999.

Un produit prometteur Il visait surtout une clientèle jeune et professionnelle, et c’est pourquoi les magasins de téléphonie mobile ont vite fait partie de notre paysage commercial à Dole, pensant que le

marché était facile à conquérir. On est loin des “Be Bop”, “TamTam”, “tatoos”, et dès 1999 la téléphonie s’affirme comme le produit indispensable de ces prochaines décennies mais le commerce n’est

pas encore bien institué et de nombreuses boutiques vendent sans professionnalisme, comme l’explique M. Milloux : “A l’époque, vous achetiez un téléphone portable et vous repartiez avec une télé ! pour les clients, le mobile était un produit gratuit, comme la fameuse surprise que l’on pouvait trouver dans certaines lessives des années 70 ! Certains magasins vendaient des télé-

Une affaire de professionnels Dans ce contexte, il fut difficile de regagner la confiance des consommateurs et seuls les “vrais” professionnels se sont maintenus dans le marché, comme le Club Bouygues Télécom. “Les clients se sont vite sentis lésés et manipulés et ont

En 2002, la boutique change d’enseigne et rejoint Bouygues Télécom via son réseau de “Clubs Bouygues Télécom”. Le choix de passer en Club Bouygues Télécom a été une suite logique de la stratégie commerciale du groupe, “je veux offrir à mes clients les meilleurs services, des produits derniers cri et Bouygues Télécom apporte ces atouts commerciaux.” Le Club Bouygues Télécom est maintenant bien

PNEUS **

Zone Commerciale de Choisey - Dole

SANS RENDEZ-VOUS

CHRONO SERVICE VIDANGE

concurrent, “nous, c’est ORANGE que nous avons choisi. Nos clients sont restés fidèles, et reviennent régulièrement changer de mobile.” M. Milloux a étendu sa clientèle et diversifié ses produits. Vous pouvez maintenant le consulter pour des “flottes entreprise” Orange et Bouygues Télécom pour la téléphonie mobile, des solutions pour les communications en téléphonie fixe, et des produits pour la navigation routière grâce au GPS portable, TOM TOM GO et autres.

33 rue des Arènes - Tél. 03 84 79 51 51

Une nouvelle installation

phones sans conseil à la clientèle, sans assurer de SAV et sans facture.”

implanté à Dole, son magasin a su évoluer en fonction des besoins du marché, il a subi en six ans diverses modifications d’agencement et dernièrement a agrandi sa surface commerciale pour mieux accueillir sa clientèle. L’espace consacré à l’opérateur Orange n’est pas non plus à négliger puisqu’il représente 20% de la surface de vente. En effet, le concept Club Bouygues Télécom n’est pas figé et l’opérateur accepte de proposer un

FREINAGE Jusqu’à 80€ttc d’économie

**

sur l’achat de

4 pneus Michelin +15 contrôles sécurité

**

*Jusqu’à 80 euros TTC d’économie pour tout achat de 4 pneus MICHELIN, selon le modèle, hors pose (montage - équilibrage valve). Offre non cumulable, réservée aux particuliers, dans les points de vente Citroën participants, sur le prix tarif CAT 020 600 H en vigueur au moment de l’opération.** Constats visuels de l’état extérieur des pièces le jour du contrôle et ne préjugeant en rien de toutes défectuosités non apparentes ; détail disponible dans le Réseau Citroën participant

Chrono Service sans rendez-vous

Nouveaux horaires : Lundi au vendredi 7 h 30 - 12 h / 13 h 30 - 18 h Samedi : 8 h - 12 h

* **

-25% SUR LES

PLAQUETTES ET DISQUES DE FREINS

** offres valables jusqu’au 30/04/2005

24, Bd. des Frères Lumière 03 84 69 09 09 www.citroen.fr/dole

ISO 9OO1 VERSION 2000

Création Caféine AUTOMOBILES CITROËN - 642 050 199 RCS PARIS

Club Bouygues Telecom

cherché plus de sérieux dans leur fournisseur de mobiles”, nous dit M. Milloux “de plus, le démarchage à domicile a commencé à sévir, les abonnements “sauvages” se sont multipliés et beaucoup de personnes se sont réfugiées dans notre boutique en quête de conseils.” Les démarcheurs à domicile offrent des portables gratuits mais ils font signer un contrat d’abonnement sans vraiment l’expliquer, tout en promettant des réductions, et le “client” se retrouve engagé avec un abonnement non adapté à ses besoins, avec de multiples options payantes, et un portable dont souvent il ne sait pas se servir”


VIVRE ICI ■ PUBLIREPORTAGE

■ HANDICAP

Bien orienter mon enfant

Etapes, plus qu’un simple arrêt...

“J’ai négligé mon orientation. Malgré des capacités, mais ne sachant quoi faire je n’étais plus motivé pour des études. Le hasard à fait le reste. Aujourd’hui mon métier ne me correspond pas”.

Un pareil constat, si fréquent aujourd’hui, est il inéluctable ? Valérie Mathieux et Didier Gagneur pensent résolument le contraire. Fort d’une réelle expérience, pragmatique et psychologique, des problèmes d’orientation, ils ambitionnent d’accompagner élèves et parents, afin de transformer un casse-tête en un choix justifié et mieux maîtriser sa réussite professionnelle.

Un premier entretien… Il aura pour but d’aider l’élève à mieux se connaître par la mise en évidence de ses désirs profonds, de ses aptitudes et de leur adéquation avec la réalité économique. Grâce à celui-ci, il sera proposé à l’élève une démarche personnalisée afin qu’il puisse prendre en main son avenir.

Pas d’assistanat… Mais une méthode concrète et une approche réaliste des potentiels éducatifs et écono-

E miques, en termes de débouchés et de possibilités d’emplois, par des recherches personnelles guidées et accompagnées. L’objectif avoué étant de trouver une ou plusieurs pistes, argumentées et détaillées, qui permettront à l’élève de matérialiser son orientation dans sa propre réalité et dans celle du marché.

nis. Valérie Mathieux et Didier Gagneur n’appliquent pas de formules type. Le partenariat retenu tient compte de l’investissement personnel de l’élève, de ses motivations propres et des avis parentaux.

Un service à la carte… Chaque cas étant différent, seule une écoute personnalisée permettra de quantifier le temps et les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs conjointement défi-

Pour tous renseignements et devis personnalisés contactez dès aujourd’hui Valérie ou Didier, au 06.87.43.91.11 ou 06.86.85.83.84.

■ DOLE

La preuve par n’œuf ! Laurent Maillot, chocolatier et pâtissier dolois est un artiste avant tout. Un peintre des goûts, un artisan des plaisirs de la table.

Laurent Maillot devant son œuvre gourmande

I

l est sans aucun doute tombé dans une marmite de chocolat étant petit. Une potion magique qui lui réussit bien car il a réalisé pour les Fêtes Pascales une œuvre digne du livre des Records : un œuf en chocolat qui pèse plus de 7 kg ! L’œuf est sans aucun doute le plus vieux symbole de vie et de renaissance. Aujourd’hui, la réalisation des œufs avec le fameux chocolat introduit en France en 1615, permet aux maîtres et artistes chocola-

Jusqu’en 1982 l’association des Papillons Blancs a géré et assisté le travail et la prise en charge des personnes dépendantes intellectuellement et physiquement. Suite à de nombreux problèmes, le fort militantisme des personnes impliquées n’a pas suffi à enrayer son déclin sur le nord Jura. La ville de Dole a donc repris le flambeau en 1983 avec ETAPES un établissement public au même titre que l’hôpital Louis Pasteur dolois.

tiers de faire étalage de tout leur savoir-faire. C’est à l’occasion d’une soirée RN’B organisée par Fréquence Plus avec la complicité du Space 39, que notre artisan dolois Laurent Maillot a présenté son “œuf de Pâques”. Une belle forme ovoïde que Chris-

tophe Colomb aurait pu prendre pour les Amériques. Une saveur gourmande qui a nécessité 7 couches de chocolat et plus de cinq heures de travail, de patience et d’imagination pour la finition. Un œuf qui était vedette parmi les vedettes. JJVD

tapes est un établissement médico-social à caractère administratif dont la collectivité de rattachement est la ville de Dole. Il a été créé par arrêté préfectoral le 18/11/1982 et est géré par un conseil d’administration dont le président pendant trois mandats était Gilbert Barbier et à qui succéda Raymond Metra le viceprésident du conseil. De ce fait c’est un établissement communal mais étant autonome, ETAPES est juridiquement indépendant de la commune. En effet, M le Préfet contrôle la légalité des délibérations du conseil d’administration et les décisions et arrêtés du directeur général M. Henri Soufflot (nommé par le ministère des affaires sociales de l’emploi et de la solidarité). Très hiérarchisé pour un partage des tâches efficaces, l’établissement public développe l’aide aux familles, le soutien aux intégrations les plus diverses plutôt que la seule prise en charge. Toute personne handicapée et dès son plus jeune âge peut bénéficier selon des programmes adaptés de ces compétences de terrain, les critères de gravité physique et intellectuelle les dirigent logiquement aux centres les mieux adaptés. Pour cela ETAPES est divisé en plusieurs départements : • La direction générale dirigé par Henri Soufflot qui regroupe les services communs centralisés : financier et comptable, personnel (environ 300 personnes dont 260 à temps plein), service des tutelles, bibliothèque documentation et services techniques. • Les départements éducation spécialisée dirigé par Claude Barraux qui comptent 90 places et qui comprend : - Un service d’éducation spécialisée et de soins à domicile

(SESSAD) de 30 places organisé en trois antennes à Arbois, Champagnole et Dole. - Un service de placement familial spécialisé (PFS) d’une capacité de 6 places intégrées l’IME. - Un institut médico-éducatif (l’IME les Hauts Mesnils) de 60 places. • Le département accueilhabitat-accompagnement dirigé par Paul Cretin qui comprend 160 places et se décompose ainsi : - La maison d’accueil spécialisé (MAS) le Val Fleury de 40 places - Le foyer de l’ancien hôtel de 15 places à Orchamps, - Le foyer le Val de Cuisance de 44 places à Mont-Sous-Vaudrey - Un foyer d’hébergement de 22 places à Orchamps (foyer du Gévot) avec un service d’adaptation à la vie sociale (SAVS) de 12 places et des appartements collectifs de 9 places à Dole • Et enfin le département travail protégé dont la direction est en passe d’être pourvue et dont la dénomination commerciale est ETP Synergie qui comprend 160 places : - Un centre d’aide par le travail (CAT) de 125 places réparties en deux sections sur cinq sites : - Ensemblier (montage, soudure, sertissage) - L’atelier du Gévot (montage,

conditionnement) à Orchamps - Mécatechnic (mécanique générale) à Orchamps - La SACAT section annexe du CAT (soutien psychosocial) à Orchamps - Le Cat agricole : La ferme du Creux Vincent (fleurs, légumes et aromatique) à Foucherans ; - Un atelier protégé (AP) de 35 ouvriers à Foucherans (fabrication de bas de porte, de vérins pneumatiques et de sondes à fourrage) Toutes ces activités et ces accueils ont pour but de faciliter et de privilégier le rôle social des personnes sans les lier de manière systématique à leur fonction économique mais favorisant l’expression de l’être humain en situation de handicap. Cela contribue à structurer son identité et sa citoyenneté tout en soula-

geant les parents pour qui la vie de tous les jours devient vite problématique en milieu non adapté. Si ETAPES et ses structures fonctionnent relativement bien grâce aux budgets sociaux alloués : Aide sociale de l’état (CAT-AS), la sécurité sociale (SESSAD, polyhandicapés, IME et MAS et l’aide sociale départementale (service d’accompagnement), ce qui inquiète le conseil d’administration et M. Metra c’est le département travail protégé en perte de vitesse ces dernières années. Une réflexion est ouverte sur une période de cinq ans afin de redéfinir les axes de fonctionnement. Il encourage vivement les décideurs et entreprises à utiliser ces sites de fabrications et montage aux prestations irréprochables et dont certains bénéficient de l’homologation Iso 9001 critère de qualité reconnu. Outre le geste civique ils pourront profiter de compétences déjà reconnues par d’autres tels American standart, Kohler, Jacob Delafon, SMT Rotarex, Parrot, Securama, Amphenol, ITT Industrie Etc. L’intégration des personnes handicapées ne peut se faire sans l’effort et la compréhension de tous et n’est pas forcément à la charge des personnes directement impliquées, chacun et chacune doit se sentir concerné et faire preuve d’humanité afin que demain les handicapés soient et restent partie intégrante de notre société. P Lamy

Quatre séries “Design”• Rustiques • Classiques • Contemporaines

+ de 200 modèles Des conditions d’exceptions

on Opératiippe St Phil ’au jusqu il 16 avr Pays Dolois Pays Dolois- Avril 2005 - 6

40 %

de crédit d’impôts pour l’installation d’un foyer fermé (voir conditions en magasins)

10, avenue de Northwich - Dole Tél. 03 84 72 80 80 54, rue des Salines - Lons Tél. 03 84 43 34 24


SPORTS E TAT C I V I L

■ PAYS DOLOIS

Un observatoire sportif… En 2002 le service des sports de Dole sous la responsabilité du directeur Alain Hamida entreprend une opération de grande envergure sur une réflexion en cours : réaliser l’état des lieux des forces et des faiblesses en matières sportives au sein des nombreuses associations de la ville. Cette opération locale trouvera des appuis auprès de la SPODJ (sport départemental du Jura) créée somme toute pour des raisons assez similaires et qui est un observatoire territorial.

L

e SPODJ expérience originale dans le Jura est issu d’un intérêt commun entre la direction départementale jeunesse et sport du jura, le comité départemental olympique et sportif du Jura (CDOS) et le conseil général du Jura qui ont souhaité approfondir leur connaissance du fait sportif dans leur département. L’analyse à réaliser pour cette observatoire sous forme de nombreux critères permettra de mettre en évidence les espaces sur ou sous équipés, de raisonner en termes d’accessibilité, d’orienter des subventions, de réaliser des diagnostics (SPODJ), des projections et des scénarios, afin de promouvoir des politiques sportives cohérentes de développement.

Sur Dole et le Pays Dolois Afin de satisfaire à la demande exprimée, le service des sports dolois a approfondi une action déjà bien engagée sur la ville avec le recensement des associations, des équipements, des lieus, des matériels…C’est tout naturellement qu’ils ont poursuivi l’inventaire sur le Jura Dolois et ses trente communes environnantes puis élargissant le cercle continueront sur le

pays dolois et ses 125 communes divisé en six communautés de communes. Chaque ville ou village a reçu un questionnaire complet permettant un recensement de tous les sports ainsi que leurs installations d’une façon qualitative et quantitative. Le moindre détail fut pris en compte l’emplacement géographique, le nombre d’habitants, l’année de création des installations, les surfaces, le sexe des pratiquants, le rapport des installations par rapport à la grosseur des communes. Les informations collectées sont rentrées dans un outil informatique qui permet d’analyser les besoins réels par rapport aux types de structures, le taux de pratique, le type de pratique, la façon de pratiquer…

Tout est analysé Toutes ces données sont réunies et centralisées dans un outil informatique interac-

tif permettant de répondre à tout type d’interrogation “vous habitez un quartier dolois et souhaitez des renseignements sur la pratique d’un sport aux environs de votre domicile, vous cliquez sur une carte qui vous situe géographiquement et vous indique le club le plus proche, le nombre d’adhérents, les horaires, l’âge du club…”. Si la démarche reste encore de la fiction actuellement pour les particuliers d’ici quelques années cela sera réalité et ouvert à certains initiés présidents de club ou élus qui disposeront ainsi de planning virtuel pour tout type de consultation. Le service des sports dolois qui voit le bout du tunnel et la concrétisation d’un projet pharaonique sait ce qu’il doit aux nombreuses associations, élus et communes qui ont répondu favorablement à cette démarche novatrice mais fastidieuse sans pouvoir toucher du doigt les résultats. M Hamida invite d’ailleurs les personnes intéressées à contacter le ser vice des sports de la ville de Dole et bien sûr à se connecter sur le site de la ville et son service sportif qui livre déjà quelques renseignements essentiels : www.dole.org. Patrick Lamy

Naissances Ethan de Jérôme Gruardet et de Valérie Magnin, Tavaux. Arthur de David Meunier et de Nathalie Dedenon, Saint Baraing. Hugo de Patrick Boulanger et de Virginie Forsans, Chaussin. Maxence de Aurélien Kozmick et de Victoria Pouthier, Champdivers. Margaux de Nicolas Sauvageot et de Myriam Kharchi, Mont sous Vaudrey. Robin de Bernard Menetrier et de Isabelle Tagliafferro, Orchamps. Fabien de Stéphane Vacelet et de Julie Chevalier, La Loye. Charlise de Gilles Magarademy et de Aurélie Rédouani, Vaudrey. Maxime de Alexandre Mothet et de Nathalie Debouche, La Vieille Loye. Jérémy de Damien Maizier et de MarieAnne Pulget, La Vieille Loye. Ryan de Alexandre Coelho et de Karen Clémence, Petit-Noir. Luke de Franck Murdoch et de Constance Poplin, Dole. Baptiste de Laurent Carpentier et de Clarisse Huet, Dole. Amaury de Thierry Fusier et de Lydie Jourdain, Monnières. Rayan de El Moustafa El-Rhadir et de Fatima Laraj Dole. Amélien de Yann Dorlet et de Katia Vincenot, Biarne. Abigaël de Pierre Satori et de Valérie Satory, Pleure. Corentin de Franck Meunier et de Muriel Gratias, Crissey. Ugo de Samuel Roy et de Céline Pacary, Dole. Leïla de Mohamed Zerari et de Saïda Saïdi, Dole. Mathéo de Arnaud Sautereau et de Annie Sauce, La Vieille Loye. Timothé de Steeve Crétiaux et de Mélanie Morat, Dole. Flovéna de Angélique Gay, Saint Baraing. Lukas de François Saunier et de Catherine Banet, Parcey. Loukas de Michaël Grenot et de Vanessa Vuichard, Dole. Nathanaël de Jérôme Melet et de Joëlle Loison, Dole. Noélie de Stéphane Alousque et de Frédérique Page, Baverans. Ambre de Antoine Tandin et de Géraldine Frelin, Dole. Tamara de Sylvain Bueno et de Caroline Pillot, Dampierre. Loly de Jérôme Morin et de Laurence Badoux, Dole. Sofiane de Nathalie Boissard, Saint-Aubin. Mattéo de Hervé Simonin et de Florence Vantillard, Choisey. Zoé de Gilles Sauge et de Sylviane Morel, Dole. Elvira de Marc Baudrand et de Victorine Wo, Dole. Camille de Dominique Perron et de Séverine Fortin, Petit-Noir. Paloma de Mickaël Dornier et de Suzette Mendes, Gredisans. Manon de David Rouhard et de Sueellen Jamet, Fraisans.

Paul de Frédéric Loye et de Maria Fortuna dos Santos, Dole. Miguel de José Ferreira Lopes de Oliveira et de Julieta De Freitas Valente, Dole. Louna de Christophe Pusset et de Edwige Delesnerac-Demeniville, Rahon. Guénolé de Eric Grandmaison et de Isabelle Baudrey, Dole. Loanne de Yannick Chambrelin et de Elodie Bernoux, Dole. Alexia de Stéphane Barbaud et de Laetitia Calinon, Molay. Chloé de Frédéric Jeudy et de Karine Palanchon, Villette les Dole. Mathis de François Darcq et de Virginie Le Bourdon, Dole. Sofiane de Farouk Leulmi et de Nadia Thomas, Bans. Décès Bouvret Léon, Parcey, 88 ans. Lieby Robert, Dole, 78 ans. Armstrong Monique v. Luquet, Dole, 75 ans. Prost-Magnin Annie, Dole, 59 ans. Flamand Henri, Dole, 79 ans. Boisset Eugénie v. Guenon, Crissey, 92 ans. Boichut Maurice, Tavaux, 92 ans.. Bouhelier Marie v. Jacquet, Dole, 86 ans. Bourgeois René, Foucherans, 68 ans. Carisey Marthe v. Bougaud, Dole, 98 ans. Paris Pierre, Dole, 74 ans. Lepore Maria veuve Ferri, Dole, 96 ans. Laplante Charlotte, Montmirey le Ch., 99 ans. Basset Bernard, Dole, 62 ans. Décombe Robert, Foucherans, 82 ans. Besson Xavier, Pointre, 86 ans. Quenot Berthe v. Rameaux, Chaussin, 91 ans. Tupin Georges, Dole, 77 ans. Cusey Andrée ép. David, Foucherans, 71 ans. Guyot Camille v. Vincent, Dole, 94 ans. Poty Colette v. Lavrut, Souvans, 89 ans. Laroche Pierre, Dole, 76 ans. Vuillet Gabriel, Marigna sur Valouse, 72 ans. Bigueure Emile, Annoire, 96 ans. Bricourt Jacques, Dole, 78 ans. Nolot Gisèle v. Capiez, Dole, 65 ans/ Sordet Claude, Jouhe, 55 ans. Degueurse Emilie v. Lescalier, La Loye, 92 ans. Bailly Raymond, Dole, 94 ans. Rouaux Geneviève ép. Lelièvre, Parcey, 84 ans. Bourgeois Marie v. Beuzon, Souvans, 90 ans. Boulet Paulette v. Mathieu, Dole, 76 ans. Barbier Germaine, Dole, 68 ans. Rouget Léonie ép. Pannaux, Crissey, 92 ans. Grenot Louis, Dole, 84 ans. Mariotte Bernard, Dole, 77 ans. Lamarche Roger, Damparis, 85 ans. Schiavi Julien, Belmont, 74 ans. Alberti Vincenza ép. Masiello, Dole, 80 ans. Mariages sur Dole El Kheir Abderahim et Erradi Amal,Dole. Terrier David et Girard Déborah, Dole. Breniaux Henri et Lemaire Ghislaine, Dole. Diximus Frédéric et Paulo Sandra, Dole. Janvier Emmanuel, et Conan Gabrielle, Dole. Gaumiot Sébastien et Mairet Emilie, Dole. Flament Jacques et Chéray Laetitia, Dole.

Foire aux plantes de printemps Samedi 7 et dimanche 8 mai Au magasin Poulets • lapins, œufs • Agneaux Miel • jus de pomme…

Vente annuelle Géraniums, toutes plantes à massifs Plantes vertes et fleuries, suspensions Plants de légumes, plantes aromatiques

Exposition Arts et Artisanat Peintures sur soie • métal ou bois mosaïque • photos • poterie tournage sur bois • vannerie • bijoux …

Possibilité de restauration - Réservation obligatoire Partenariat avec l’UAC

39600 Cramans Tél. 03 84 37 64 92

DOLOPTIC 32, rue des Arènes - Dole Tél. 03 84 72 77 08

Révisez vos positions avec

Succombez à nos promotions !

Zone de Choisey -

(à côté de Tousalon)

Tél. 03 84 72 18 82 Pays Dolois - Avril 2005 - 7


D E S V I L L A G E S E N PAY S D O L O I S - N ° 2 5

Saint Baraing,

ça eut payé !

Petite immersion dans la plaine du Finage et la banlieue chaussinoise, pour mieux connaître tous ces villages qui font le paysage jurassien. Saint Baraing sur la route reliant Rahon à Chaussin, est installé sur son petit promontoire depuis des siècles et n’attend plus rien d’extraordinaire dans son évolution. C’est quand même à une révolution qu’ont eu droit les saint-barinois en 2003, avec l’incroyable note d’impôts locaux relevée de… 80 % ! Une affaire qui attise encore quelques rancœurs, dans un village où la communication doit encore faire des progrès, mais dont la situation géographique séduit de nouveaux habitants. Saint Baraing, en un exemplaire Pas commun comme patronyme et n’en cherchez pas ailleurs, il n’y en a pas ! Cherchez plutôt du côté de Sainte Bénigne, nommée dans les titres Mons Sancti Benigni, transformé en Saint Broving, Saint Broing. Une charte en fait mention en 1196, un acte par lequel Guillaume, archevêque de Besançon, lègue l’église au monastère de Vaux sur Poligny. Pas d’autre référence historique. Déjà, Saint Baraing cultive le mystère ! Avec ses quelque 200 habitants, c’est le chiffre qu’on relevait en 1790, la pointe allant jusqu’à 258 en 1851, représentant 73 ménages dans 53 maisons (28 à Saint Baraing, 25 à Servotte, un des hameaux satellites de Saint Baraing). Des paysans,

quelques hectares de vignes comme dans chaque village, la pêche en rivière, puis celles des étangs, fournissant l’occasion d’une animation particulière, la vie de Saint Baraing obéissait à une règle ancestrale de la campagne, le travail de la terre. Le village a même cessé d’exister durant une dizaine d’années, rapporte un document très ancien, en 1636, par un saccage en règle dû aux guerres de religion.

Une petite côte, des pâturages, une rivière, des étangs Elles sont rares les côtes dans la plaine jurassienne. Les cyclistes les connaissent et avec celle d’Asnans, celle de Saint Baraing n’en n’est pas encore à comparer à l’Alpe d’Huez. La petite montée de

la route de Chaussin suffit pour accoucher d’un panorama très dégagé et bucolique sur la plaine et ses boqueteaux. Rendez-vous dans le lotissement de la Côte, le bien nommé, une quinzaine de pavillons se sont élevés, en 2 vagues, à un peu plus de 10 ans d’intervalle. “Au début, de nombreuses parcelles se sont vendues rapidement, se souvient Jean Claude Pitou, résidant depuis 1987. Puis, plus rien, il a fallu attendre une 2e génération de propriétaires pour terminer ce lotissement” Thierry Grenard est de ceux-là. “Je travaille à Tavaux, mon épouse enseigne à Petit-Noir, où nous habitions avant de construire ici. C’est le calme et la vue qui nous a décidé, avec un prix attractif du terrain. Nos deux filles sont heureuses d’avoir trouvé des copines. Mais c’est vrai que c’est à Chaussin que tout se passe. Nous allons rarement sur Dole sauf pour des achats très spéciaux.” En se postant sur le balcon de la maison, l’horizon offre une longue ligne de bosquets fleuris par le printemps, c’est la ligne de chemin de fer Dole Chalon désaffectée. L’autre ligne, plus sinueuse, tortueuse et toute en rondeurs, s’appelle l’Orain, une petite rivière que les amateurs de truite connaissent bien, classée 2e catégorie. “Les soirs de 14 juillet, explique Thierr y Grenard,

au-delà de la rivière et l’ancienne ligne ferroviaire, nous sommes au spectacle permanent avec les feux d’artifice de Chaussin, Tavaux, Damparis, Saint Jean de Losne”. Un bon coup de jeune que ce lotissement de la Côte, car pour le reste, on trouvera un autre petit lotissement des Jurennes érigé en 1970. Pour l’urbanisme, on s’arrêtera là, toute possibilité d’expansion se trouvant bloquée par le manque de terrains à bâtir. Même les maisons anciennes, corps de fermes, ne peuvent être restaurées et habitées car, comme nous l’indique Gérard Crance, le maire, “les propriétaires ne sont pas vendeurs, à de très rares exceptions. Il ne se passe pas une semaine sans que j’ai une demande d’implantation ou d’installation sur le village”. Pourtant, le territoire est vaste est s’étend sur 625 ha. Le village s’étire jusqu’à l’entrée de Rahon, pratiquement en une seule rue, vers le pont sur l’Orain, non sans avoir traversé une partie du territoire de Balaiseaux ! Sur la droite, vous apercevrez les étangs, nichés dans un creux, tous deux appartenant à des particuliers, qui ont sans doute abandonné la référence au passé qui voulait qu’on laissât l’étang en pâture une année tous les 5 ans, avant de le remettre en eau et de l’empoisonner.

La salle de classe en 1933

Un maire “droit dans ses bottes” Augmenter les impôts locaux de 80 % la même année, n’est pas chose courante ! SaintBaraing la fait en 2003. Evidemment, la question est encore sur toutes les lèvres. Et Gérard Crance, l’actuel maire, l’a maintes et maintes fois entendue. Expliquez-vous sur cette augmentation extraordinaire ! “80 % de presque rien, c’est pas grand-chose”, réfute le premier magistrat, en place depuis 1995 et son 2e mandat, (mais au conseil municipal depuis 1977). Une situation qui fit les choux gras des échotiers nationaux puisque TF1 en fit un sujet de reportage, comme FR3. “Je sais qu’ils sont venus mais j’ai refusé de les recevoir”, assume Gérard Crance, droit dans ses bottes, comme l’avait été un (ex) important homme politique. L’homme est tenace et se retranche derrière sa gestion et son expérience d’élu, rappelant que dans de nombreux autres villages, ces impôts sont plus élevés qu’à Saint Baraing. Les feuilles d’impôts locaux ont fait bondir les habitants, qui ont voulu en savoir plus. Et quand on taxe le foncier, dans le monde paysan, on s’attend à des retours de bâton. Finalement, on a obtenu une réunion à laquelle ont participé des représentants non

Gérard Crance, le Maire.

élus. Trois heures de palabres sans obtenir de réponse ! Presque 2 ans après, la fièvre n’est pas encore tombée et les opposants ont sollicité les organismes de tutelle : préfecture, sous-préfecture, direction générale de la Comptabilité Publique, percepteur… Même au sein du conseil, c’est désormais tendu. En réponse à leurs interrogations décrites dans une lettre de janvier 2005 sur la bonne gestion de leur commune, la trésorerie de Chaussin précise : “En ce qui concerne votre commune, j’ai été sollicité sur le projet de rénovation de l’église et les recommandations que j’ai données n’ont pas pu être suivies selon le calendrier que j’avais préconisé. Dès lors, vous devez bien comprendre qu’un projet aussi

Habillez vos cérémonies Le chic et la décontraction

G A R E L L A - S A R A H P A C I N I - J O C A V I - A N N E F O N TA I N E

Boutique Justine - 30 Grande Rue - Dole - Tél. 03 84 72 75 05 Pays Dolois - Avril 2005 - 8

lourd devait avoir une incidence sur la fiscalité.” Voilà donc la coupable ! L’église et sa rénovation ! Et encore, dans cette même lettre “Pour ce qui est de la titularisation d’un agent communal, il faut savoir que c’est le conseil municipal et lui seul qui a la compétence pour créer l’emploi.”

Sauver le patrimoine, à tout prix Difficile de reprocher à un maire de sauver ce qu’il reste du patrimoine communal, constitué généralement de son église, sa mairie, parfois de sa fontaine, son lavoir. A condition de pouvoir l’intégrer dans les finances municipales. Elle est certes belle, cette église qui doit être la fierté des Saint Barinois.


Nouvelle collection Printemps / Eté 2005

méchoui en août. On fait le pain dans l’ancien four communal installé vers la salle des fêtes. On y déguste… et découvre les “fiameusses au goumô” Noël aussi est l’occasion de regrouper les anciens de plus de 66 ans avec les enfants”. Le fleurissement du village n’attise plus guère de vocations et là aussi on manque un peu de souffle.

Et l’intercommunalité ? Mme Oster et Franck Villet

Mais il y a les autres, ceux qui pensent qu’on aurait pu les informer de ces choix budgétaires, ceux qui reprochent une gestion souvent arbitraire et la politique des décisions prises sans concertation, sans communication. La cabale s’est organisée, amenant le maire à proposer sa démission auprès du préfet… qu’il n’envoya finalement pas. Tout cela a laissé des traces puisque deux conseillers ont démissionné. L’église Saint Bénigne, patron de la paroisse a belle allure avec son toit flambant neuf, ses murs où l’on a évité le crépis pour mieux faire apparaître les constructions de petites briques rouges. “Les travaux ont été terminés en 2004, rappelle le maire. Total des travaux, 250 000 euros dont une partie a été supportée par la commune de Balaiseaux, associée par la loi de 1905 et faisant partie de la même paroisse. Et puis, nous avons eu des subventions”… dont nous n’avons pu obtenir le montant. Gérard Crance rappelle le coût exorbitant de la construction de la salle des fêtes en 1991 : 1,2 millions de francs, pour laquelle les impôts n’avaient pas été augmentés. “Alors, on a laissé le trou se creuser, et à un moment, il faut le boucher.”

Plus d’école depuis 1991 Les opposants n’en démordent pas. Ils veulent d’avantage d’explications. Mettre tous les œufs dans le même panier n’est pas de leur goût, eux qui reprochent à la municipalité de ne pas même offrir

un abri de bus vers le lotissement de la Côte pour les élèves se rendant au collège ou à l’école rassemblée au sein d’un RPI Rahon - Balaiseaux - Saint Baraing. L’école communale a disparu en 1991, sous les fourches caudines de la restructuration. Elle comptait encore 27 élèves de CM1 et CM2. Une disparition pas défendue avec la pugnacité qu’il aurait fallu démontrer, reconnaît le maire. Aujourd’hui, le RPI se porte bien et une 5e classe vient d’ouvrir à Rahon. La salle de classe n’est pas restée vide. Elle est aujourd’hui le rendez-vous 2 fois par mois, du club Douceur de Vivre présidé par Madeleine Oster. On y rencontre des anciens ayant fréquenté cette école, pratiquement inchangée, avec son parquet, le coin du maître, la même porte. Il manque les pupitres, l’odeur de l’encre, les cris dans la cour de récréation. Elle aurait besoin d’un bon rafraîchissement cette petite salle. “Nous sommes 11 adhérents, explique Mme Oster, nous tendant une photo de la classe de 1933 sur laquelle figure son mari. On a débuté après la fermeture de l’école ici. On aimerait être plus nombreux mais les gens ne répondent pas. C’est dommage car c’est une occasion de rencontres. Quelques parties de scrabble, de cartes, des jeux de mémoires, du tricot, et une sortie au restaurant.” Le Comité des Fêtes tente de réveiller les habitants sous l’impulsion de Frank Villet depuis 1994. “On organise une soirée à thème en mars, un

Quant à l’intercommunalité, le mot fait naître une moue sur le visage du maire, qui en dit long sur son enthousiasme. “Le village intègre la Plaine Jurassienne, bien sûr. Je fais partie du bureau. On a même eu une réunion du bureau dans l’ancienne salle de classe très récemment. Je me souviens déjà des nombreuses réunions pour la créer cette Intercommunalité. Pour le moment, on ne voit rien. On nous dit qu’il faut être patient, moi je suis surtout sceptique quant à en recevoir les bénéfices à Saint Baraing.” Pourtant, dans le domaine de l’animation culturelle intercommunale, on avait proposé un spectacle qu’on n’a pas jugé utile de présenter au village. Rahon, lui, a joué le jeu et les habitants ont été ravis de la soirée. L’impression dégagée semble être un village replié sur lui même, un village où l’on a marqué son territoire aux 4 coins, à la manière du prédateur qui délimite son aire de chasse, “On est chez nous.” L’intercommunalité va faire du bien, mais les paliers de décompression seront nécessaires ! Quand même, quand on pose la question sur le souhait prioritaire si un miracle accordait une manne financière inattendue, la réponse n’a pas d’ambiguïté et fuse “Une mairie digne de ce nom !”

Saint Baraing 200 habitants (les saint- barinois) 625 hectares, 53 hectares de bois à Chêne Bernard Canton de Chaussin Communauté de Communes La plaine Jurassienne

Pierre Michelet Il est bien seul Pierre Michelet, dans sa ferme au milieu du village, dans le grand virage et ce qu’on pourrait assimiler à la place du village. Là ou jadis avait lieu la fête. Cet agriculteur en retraite, né ici, regrette que plus personne ne se parle. On était au moins 20 familles de paysans, aujourd’hui, ils sont 4 et on ne les voit guère. “On voit des tracteurs qui passent, personne n’a plus le temps de rien et je suis content de ne plus être dans l’agriculture. Moi, j’avais 22 vaches et les prés étaient à 1 km. Je faisais le chemin matin et soir. Plus dans la course avec toutes ses paperasses, autorisations, normalisations. Chez nous, c’est le soleil qui travaille. Le boulot commande et on s’adapte. Travailler sous le hangar, c’est pas un problème, mais la terre c’est autre chose. Maintenant, quand un veau arrive, c’est pire qu’une déclaration de maternité ! Et tout est comme ça” Au conseil municipal durant 24 ans, il regrette le manque d’information “On ne sait rien. Pour les impôts locaux, rien, pas d’explication. Et qu’on vienne pas nous dire que c’est la salle des fêtes, elle est pratiquement payée. L’employé communal ? Je crois qu’il devait être sous un contrat aidé par l’état. Alors, bien sûr, si on l’embauche, c’est la mairie qui paie !” Evocation de la fromagerie, qui n’existe plus, du canon qu’on buvait avec les copains, le temps passe, comme les tracteurs qui ne s’arrêtent plus.

Maison Bonin Décoration : voilage, tissus d’ameublement, tringles, stores intérieurs, linge de maison, jetés de lits, plaids… Confection : pose et conseil à domicile Carte de fidélité

Z.A. - 2, chemin de Rougemont-Foucherans Tél. 03 84 72 44 00 - Face à Netto

SLTP Terrassement Assainissement Location d’engins, ■ Canalisations, ■ Cours, ■ Fosses ■ Fondations… ■

La famille Pitou Jean Claude Pitou est agent d’accueil à Paris à l’Assemblée Nationale. Il ne profite de la campagne, avec ses enfants et son épouse, que le week end. “Là, je reviens du bois.” Il est l’un des farouches défenseurs d’une transparence financière dans la gestion communale. “La feuille d’impôts locaux, on l’a tous en travers la gorge. Je ne lâcherai pas et j’espère que nous serons nombreux à continuer jusqu’au dénouement de cette affaire. Ceci mis à part, Saint Baraing, on y est bien, sauf que l’animation est un peu en sommeil. Avant, il y avait quelques meneurs, qui ne sont plus là. Mais j’ai apprécié le geste spontané de la population en 1997, quand la foudre a atteint notre maison. Environ 10 personnes se sont proposées pour nous aider et ça, on ne l’oublie pas”

11 rue du Beau Séjour Saint Seine en Bache Tél. 06 23 66 57 69

Pays Dolois - Avril 2005 - 9


RENCONTRE

Le grand Moustaki C’est l’un des derniers grands de la chanson française. Certains diront un monstre sacré… Plus prosaïquement il n’est qu’un homme, dans toute la noblesse du terme. Une personnalité originale, témoin de son temps, exemplaire dans sa quête de vie. Goerges Moustaki sera dans Backstage sur RCF Jura, le samedi 30 avril à 17 h 00. Voilà en avant première dans Pays Dolois, un petit avant goût !

I

l joue depuis toujours la carte de l’envie, passionné de l’existence. Malgré son âge il a gardé ses yeux pétillants ou pleureurs devant les joies et les souffrances qui sillonnent les chemins de toute vie. Savoir être touché, encore, toujours. L’exprimer pour soit, pour les autres, mettre un mot sur l’émotion. C’est un bonheur de le lire, de le voir, de l’entendre… Imaginez alors, celui de le rencontrer… Georges Moustaki, toutes les scènes se ressemblent-elles ? Heureusement non, je n’aurai pas eu le courage de faire ce métier aussi longtemps. Je serai mort d’ennui. Chaque spectacle est une aventure. Vous êtes engagé dans vos textes et vos actes. Je ne voix pas ça comme un engagement. Les choses s’imposent à moi. Ce n’est pas une idéologie qui me tient lieu de pensée. Nous avons entre autre, la vocation d’être la caisse de résonance de l’écho du monde, de ce qui s’y passe. Le critiquer, dire que le roi est nu, que les puissants sont des imposteurs, que la supercherie est chose fréquente. Il faut alerter les consciences si on le peut, même modestement. C’est ma façon de réagir aux événements de ce monde. Vous semblez paisible, mais ce monde vous agite. Une part de moi est paisible… J’ai une belle vie, je fais de la musique, je suis reconnu, j’ai un entourage merveilleux, je fais un beau métier, tout cela est apaisant. L’autre partie réagit aux événements d’un monde qui ne va pas en s’arrangeant. Je ne sais pas s’il est pire que dans les années 30. On a Bush et les raisons d’être pessimiste sont permanentes. Ma philosophie est de savoir rester gaiement pessimiste.

La scène dernier média libre ? Oui, mais sans être dans l’illusion. La scène à des lois qui obéissent au marché. On y entend, les ténors du théâtre, du cinéma, de la chanson, ceux qui ont réussi à s’imposer. Ils ne sont pas toujours représentatifs. Il est difficile d’accéder à cet espace de liberté pour s’adresser au plus grand nombre.Il existe beaucoup de scènes confidentielles, indépendantes. Elles sont parfois confidentielles parce qu’indépendantes, ou indépendantes parce que confidentielles. Il existera toujours une brèche où s’engouffrer pour semer la zizanie et le désordre salutaire. Une vie de rencontres magiques qui furent parfois un formidable accélérateur. Ces rencontres m’ont dirigé, pour me mener là où je devais aller. Une phrase d’Henri Miller me convient : « quand on ne sait pas où aller, toutes les routes vous y mènent ». A 17 ans, j’ai rencontré Brassens. Il m’a conforté dans l’idée d’écrire des chansons et de les chanter. Henri Salvador fut mon premier interprète important, il cautionna mon travail d’auteur.Avec Edith Piaf j’ai travaillé, vécu, voyagé pendant un an, dans une vie d’aventures et de chansons. A un moment, je me suis éloigné de tout ça. J’avais les moyens financiers de le faire, vivre autre chose. Reggiani m’a ramené à l’écriture, ce travail déboucha sur l’enregistrement d’un disque. Je n’étais qu’auteur et compositeur je suis devenu interprète. Et voilà 36 ans que je cours les routes, un jour l’Olympia, un jour Saint-Claude, un jour le Petit Journal Montparnasse, un jour Barcelone, un jour le Canada… Ce côté voyageur vous l’avez cultivé ? Je l’ai souhaité. Maintenant je suis dans la spirale, je ne peux même plus dire que je décide. Il y a des gens dont la vie se déroule entre la maison et le

bureau, la mienne s’écoule entre la maison, l’aéroport et les théâtres de mes lieux de destination. Le voyage est une disposition à recevoir les rencontres ? Je le croyais à l’époque où je voyais partir les bateaux. J’étais alors enfant dans le port d’Alexandrie. Je crois aujourd’hui que les rencontres se font partout, que les voyages peuvent être immobiles, moins spectaculaires et tellement plus riches. Avant je voulais partir voir ce qui se passait très loin. Je l’ai fait, je sais à quoi ça correspond. Le voyage est un état d’esprit et je suis de la race des voyageurs. Vous avez écrit sur le viol. D’une manière ou d’une autre, quand on est dans le pouvoir et qu’on l’exerce, cette contrainte ressemble à un viol. Dans ma chanson je dénonçais le viol physique, commit contre les femmes. Elles subissent cette injustice depuis la nuit des temps. J’ai écrit ça le jour ou quelqu’un de très proche à été violée. J’ai pris alors la mesure de l’événement que c’était dans sa vie. J’ai eu besoin d’écrire cela. Pour moi, c’était ma réaction, pour elle, cela pouvait l’aider, l’apaiser, savoir qu’elle était entendue, comprise. Vous avez écrit beaucoup des plus belles pages de la chanson française. Vos textes se lisent comme de la poésie. Etes-vous poète ? Non, parce que je suis un poète qui a besoin de musique je ne suis donc pas tout à fait poète. Et comme je suis un musicien qui a besoin de paroles, je ne suis donc pas tout à fait musicien. C’est la définition de qui je suis et tout est bien ainsi. J’ai toujours eu le goût des chansons, heureux de cette complémentarité entre paroles et musique. Vous avez écrit sur la nature avant qu’elle ne soit à la mode, sur la liberté quand elle n’existait plus, vous avez touché aux thèmes du monde. Comment le texte naît-il ?

C’est mystérieux la création. Tout vient d’une émotion relayée par tous les sens. Elle est dans un regard, dans ce que l’on respire, ce que l’on pense, ce que l’on lit, ce que l’on rêve, ce qu’on entend… Chaque chanson est une situation précise qui ne se reproduit jamais. Je n’ai pas de recette. Je reste étonné d’écrire encore. Quand je termine un disque, chaque fois que se finit une chanson, je ne sais pas comment je ferai la suivante, ou le suivant. La société a tendance à subir la télévision et les sous cultures qui l’accompagne. La curiosité ne semble plus être une valeur émergeante. Comme tout, la télévision est à double tranchant. J’ai beaucoup appris avec elle, mes yeux se sont ouverts sur un monde si lointain auquel je n’aurai jamais pu accéder. C’est aussi une drogue nocive et comme toutes les drogues elle peut exalter ou détruire. Une musique métis ? Ce sont mes origines, mes voyages, mon goût de l’inconnu, voilà pourquoi je suis un célibataire endurci. J’aime découvrir le monde, j’aime découvrir les femmes, découvrir les pays, leur musique. Chaque coup de cœur s’intègre à ma création et mes compositions se métissent aux chemins qui me croisent. L’enthousiasme comme moteur. L’enthousiasme, l’affection, la passion, je suis pessimiste car le monde est ainsi depuis toujours et pour toujours. A nous de trouver l’espace où s’épanouir et se réaliser. C’est ce que je souhaite à mes contemporains, à mes enfants, à mes proches, aux inconnus et à moi-même. Propos recueilli par Bernard Navarro.

Toujours d’actualité ! ’actualité de Georges Moustaki est chargée, tant par ses présences remarquées sur la scène médiatique où il prenait fait et cause pour Florence Aubenas et son interprète, que par sa tournée mondiale “la même qui se poursuit depuis 35 ans”… Son dernier album date de quelques mois. C’est un “caillou” à 12 facettes, une perle qui se nomme simplement Moustaki. Plus récemment chez Fayard /Chorus est sorti un livre sur l’artiste : “la ballade du métèque”. Signé LouisJean Calvet, le “bouquin” est une sorte de bible qui met en évidence les 7 vies du chat Moustaki. Indispensable pour mieux connaître cet homme présent dans le chœur de tous les français…

L

■ SPORT

Suivez vos équipes ! Football

PS Dole B 2 - 1 Gevry

CFA2 - Groupe C

1. Serre Veze - 2. St Aubin - 3. Arbois B - 4. Archelange - 5. Mont/sV B 6. Petit Noir - 7. Jura Nord B - 8. Grozon - 9. Andelot/V - 10. Gevry - 11. Sellières 12. PS Dole B -

06/03/05 - Grenoble 1 - 1 DTRC 12/03/05 - DTRC 1 - 0 Villefranche 19/03/05 - Montceau 1 - 0 DTRC 26/03/05 - Clermont/F B 1 - 0 DTRC 1. Gueugnon B - 2. Grenoble 3. Montluçon- 4. AndrezieuxVx/ 5. Decize - 6. Montceau - 7. Villefranche 8. Mâcon - 9. DTRC - 10. Valence B 11. AC Ajaccio B -12. Minguette 13.Clermont/F B - 14. Rumilly- 15. Chalon/s - 16. Le Puy

Division Honneur 12/03/05 Beaume/D - DTRC B (Remis) 13/03/05 Vesoul B - Choisey (Remis) 20/03/05 Choisey 0 - 1 Lons Pont/Roide 0 - 0 DTRC B 26/03/05 Audincourt 1 - 0 Choisey Vesoul B 2 - 0 DTRC B 1. Lons - 2. Beaume/D - 3. Roche/Nov 4. Pont/Roide - 5. DTRC B - 6. Vesoul B 7. St Vit - 8. Audincourt - 9. Valdoie 10. Fesches - 11. Choisey 12. Jura Sud B - 13. Ornans 14. Giro Lepuix

Promotion Honneur - Poule B 12/03/05 Besançon - Jura Nord (Remis) PS Dole - Devecey (Remis) 20/03/05 Jura Nord 2 - 3 PS Dole 26/03/05 Orchamp/V 5 - 1 PS Dole Devecey 2 - 0 Jura Nord 1. Clémenceau - 2. Jura Lacs 3. Pontarlier B - 4.Planoise - 5. Lons B 6. Devecey - 7. Dampierre - 8. Besançon 9. Thise B - 10. Orchamp/V - 11. PS Dole - 12. Jura Nord

1 Division de District re

20/03/05 La Joux - Crissey (Remis) DTRC C 2 - 2 Mouchard 25/03/05 Mouchard 11 - 1 Damparis 26/03/05 Crissey 1 - 0 Pont/Pyle 1. DTRC C - 2. Mouchard - 3. Viry 4. Crissey - 5. La joux - 6. Bois D’am 7. Bresse Jura 8. Lons CBresse Jura 9. Pont/Pyle - 10. Salins 11. Champagnole B - 12. Damparis

2e Div. de District - Poule B 20/03/05 Sellière 1 - 3 Serre Veze Petit Noir 2 - 1 Grozon Jura Nord B 1 - 0 Mont/s V B Archeange 2 - 1 Andelot/V

LA CHALEUR VA BIEN SE TENIR

Fabricant de menuiserie PVC à Dole

Panneaux ( ( ( de portes d’entrée

3e Div. de District - Poule D 20/03/05 Choisey B 6 - 0 Moissey Trois Monts 2 - 4 Foucherans Molay 7 - 0 Abergement Serre Veze B 3 - 2 Chaussin Crissey 3 - 0 Jura Nord 26/03/05 Serre Veze B 1 - 5 Foucherans 1. Choisey B - 2. Foucherans- 3. Molay - 4. Trois Monts - 5. Abergement 6. Chaussin - 7. Crissey 8. Serre Veze B - 9. Moissey10. Jura Nord - 11. Damparis B 12. Archelange B

Basket Ball National 3 - Poule K 15/03/05 St Maurice 98 - 77 Jura Dolois 19/03/05 Jura Dolois 63- 73 Dijon Dadolle 1. Dijon Dadolle - 2. W/O/W Basket 3. St Maurice - 4. Kaysersberg 5. Schiltigheum - 6. Colmar 7. Strasbourg - 8. St Die - 9. Haguenau 10. Dessenheim - 11. Besançon 12. Jura Dolois

Rugby Fédérale 2 - Poule 2 20/03/05 - St Claude 31 - 13 Dole 27/03/05 - Dole 18 - 29 Montluçon 1. Vichy - 2. Villefranche - 3. Genneviliers - 4. Montluçon - 5. Mâcon - 6. Epernay 7. Nevers - 8. St Claude - 9. Dole 10. Beaune - 11. Genlis - 12. Soissons

Championnat B/FC Promotion 20/03/05 - Tavaux 31 - 7 Ordon 1. Chatenoy - 2. Tavaux - 3. Baume 4. Ordon - 5. Pougues - 6. Cluny 7. Avanon - 8. Chenove

Hand Ball National 3 Féminine - Poule 5 13/03/05 Sanflot 19- 19 Chaussin 20/03/05 Meximieux 22- 20 Chaussin 1. Sanflot 2. Montlucon 3. AS Palente 4. Chaussin 5. Pontarlier 6. Meximieux 7. Decines 8. Beaune 9. Eybens 10. Tassin 11. St Priest HB 12. Chevigny

Préfédéral Masculin 20/03/05 Lure-Villers 31 - 15 Dole HB 1. Mamirolle 2. Lure-Villers 3. HB Melisey

4. Vesoul B 5. Rougemont 6. JA Maiche 7. Baume les D 8. Pays Riolais 9. HBC Poligny 10. Champagnole 11. Bavans 12. Dole HB

Excellence Mascculin 06/03/05 ES Chaussin 22 - 25 Lons (B)

Dampierre 26 - 16 Fraisans 26/03/05 ES Chaussin 26 - 23 CA Morteau Fraisans 18 - 31 Dampierre

1. Palente (B) - 2. Montbéliard 3. Lons (B) 4. Dampierre5. HBC Gilley 6. Belfort (C)- 7. Pontarlier (B) 8. Sochaux - 9. Moirans (B) 10. ES Chaussin - 11. CA Morteau 12. Fraisans

Prénational masculin 13/03/05 Charitoise 25 - 39 Dole HB 20/03/05 Val de Gray 19 - 37 Dole HB 26/03/05 Belfort 26 - 27 Dole HB 1. Besançon B - 2. Dole HB - 3. US Lons 4. Varois/arc - 5. Moirans - 6. Migennes 7. Luxeuil B -8. Dijon - 9. Longvic B 10. Belfort -11. Chalon/s S B 12. Val de Gray - 13. AS Chevigny 14. Charitoise

Préfédéral Feminin 06/03/05 Dole HB 15 - 17 Mamirolle Dampierre 18 - 17 Chaussin 13/03/05 Lons 15 - 17 Dole HB Chaussin 18 - 17 Besançon 26/03/05 Dole HB 15 - 17 Sochaux Pontarlier 19 - 14 Chaussin 1. Mamirolle - 2. Lons - 3. Sochaux 4. Noidans - 5. Dampierre - 6. Chaussin 7. Dole HB -8. Besançon - 9. Vercel 10. Pontarlier

Excellence Feminin 13/03/05 Fougerolles 12 - 23 Fraisans 20/03/05 Sochaux 10 - 0 Fraisans 26/03/05 Fraisans 10 - 28 Morteau 1. Champagnole - 2. Maiche - 3. Morteau 4. Moirans - 5. Fraisans - 6. Fougerolles 7. Val de Loue -8. Arbois - 9. Mamirolle 10. Sochaux

Tous ces résultats nous ont été communiqués par les ligues ou les districts des sports concernés. Nous les en remercions.

Comparez la qualité Comparez le prix

DEVIS T UI GRAT

Ets GRZELCZYK Dole - Z.I. rue Buffon - Tél. 03 84 79 11 98 - Fax. 03 84 72 87 16 Pays Dolois - Avril 2005 - 10


Jusqu’au 16 avril 2005

Prêt à porter - Hommes - femmes

% 0 1 t sur tgoausin le ma

Jeux d’enfants Glaces : grand choix de coupes Terrasse - Salle climatisée

-10 % sur tou le magastin

Sur place ou à emporter Zone commerciale de Choisey - Tél. 03 84 82 77 25 Du mardi au dimanche de 10 h à 22 h non stop

ZONE COMMERCIALE DE CHOISEY

Champvans

Arbois

Vilette-les-Dole

Dole

Champvans

Crissey

Champvans

Nos maisons en construction Salans

Baverans

Le Deschaux

Crissey

Pierre de Bresse

Vilette-les-Dole

Moissey

Crissey

Crissey

Dole

Bans

Dampierre

Le Deschaux

Damparis

Votre Constructeur…

Dole

Le Deschaux

Dole

53, avenue Eisenhower DOLE - Tél. 03 84 72 34 34


L E S

OPPORTUNITÉS COLLECTION PRINTEMPS ÉTÉ 2005

de Habille du 36 au 48

-30 %

SUR UNE SÉLECTION D’ARTICLES

*OFFRE DISPONIBLE SUR UNE SÉLECTION D’ARTICLES EN MAGASIN.

DU 12 AU 23 AVRIL

50, RUE DES ARÈNES - DOLE - 03 84 82 65 14

DOUCES DOUCHES

Devis gratuit - Chauffage / Sanitaire / Carrelage / Faïence

FRANC COMTOISE DE CONFORT 12 Avenue Mal Juin Dole - Tél. 03 84 82 90 40


LOISIRS ■ MOULIN ROUGE

Projets ! Vous avez dit “Projets” ? Installée dans les anciennes usines de Moulin Rouge, la jeune association “Les Ateliers de Moulin Rouge” commence à inscrire sa patte dans le paysage culturel local. Témoins, les projets qui ne manquent pas !

A

line arrive à Moulin Rouge, son plan du circuit à la main. “J’arrive de Sermange, et je vais terminer l’après-midi à Menotey !” Comme de nombreuses personnes, elle a profité de ce week-end ensoleillé pour partir à la rencontre de vingt artistes du Nord Jura, qui, au travers de cette balade, ont ouvert leur atelier au public. “C’est aussi l’occasion de découvrir des villages ou des lieux comme celui-ci. Cette formule favorise de nouvelles occasions de rencontres.” Mise en place par les “Ateliers du Moulin Rouge” et “Terre des Arts”, cette première édition a connu une vraie réussite. “Le bilan avec tous les artistes nous permettra de voir si nous renouvellerons l’expérience, à quelle fréquence et sous quelle forme.” nous confie, ravie, Fatira Bechbeche, chef d’orchestre de cette balade. Une première estimation fait apparaître qu’environ 250 à 300 personnes ont répondu présents à cette invitation à l’itinérance,

d’une pièce en se familiarisant avec la matière première et l’harmonie et le mariage des couleurs. “Si chacun pouvait arriver avec son support (bois, poterie…) et une idée du dessin à construire, on gagnerait du temps !” précise Christelle Wolchies.

“Causerie” sur Picasso

à la flânerie, à l’échange avec les artistes locaux.

Un stage de mosaïque Tout au long de l’année, les “Ateliers de Moulin Rouge” mettent en place des activités autour des arts et des pratiques artistiques : stages de peinture, d’arts culinaires, d’arts du cirque… c’est ainsi que cette jeune association propose le 30 avril prochain, de participer à une initiation à la mosaïque. Vieille comme le monde, cette technique n’a quasiment pas changé depuis, “si ce n’est dans les colles et

ciments utilisés ou les outils pour couper la pierre ou l’émail” précise Christelle Wolchies, mosaïste, et animatrice de cette journée. Après une solide formation dans le domaine, elle décide, à l’automne dernier, de sauter le pas et de s’installer comme artiste à Serre les Moulières. “Création, commandes, formation en groupe ou individuelle… tout est possible !” Durant cette journée d’initiation, chacun pourra aborder le maniement de la pince à couper (émaux ou carrelage), et se lancer dans la réalisation

Si la pratique est privilégiée au sein de l’association, elle n’est pas exclusive. La rencontre avec les artistes en est une preuve ; une “causerie” sur Picasso est une autre. “Tout le monde connaît Picasso, ou du moins certaines de ces œuvres, dit Lipiéro, artiste peintre et animatrice de la causerie. Mais, qu’y a-t-il derrière ? Comprendre le personnage, c’est sans doute mieux comprendre l’artiste !” Durant une première partie, elle s’attachera à reprendre la vie de Picasso, en n’oubliant pas de la situer dans les événements du monde et de l’Espagne. “Car Picasso a toujours été un homme présent dans la vie et

dans les évènements qui l’entourent.” Dans une seconde partie, elle proposera quelques zooms importants : bien sûr, les grandes phases de sa création, mais aussi des aspects plus personnels, comme ses amitiés fortes (Matisse, Apollinaire…) son adhésion au Parti Communiste, son anti-franquisme…

AMBULANCES

DOLE ASSISTANCE

Stage de mosaïque : samedi 30 avril Coût : 45 euros la journée Causerie sur Picasso : vendredi 13 mai – dans l’ancienne usine de Moulin Rouge – de 18 h à 20 h – Entrée libre Contact : Fatira Bechbeche 03 84 81 20 96 fatirabechbeche@wanadoo.fr

Ambulances - VSL - Liaison SAMU Véhicules climatisés Toutes distances - Transports de corps

130, Bd Wilson - Dole 6 Bd Kennedy - Tavaux Tél. 03 84 82 66 33

m a t é r i e l p o u r CHAUFFAGE / SANITAIRE

■ DOLE

Des chats dans l’objectif Nicole Dufour expose une quarantaine de photographies félines pour soutenir l’association “Resto-Chats” du 5 au 28 avril 2005 à la MJC de Dole.

N

icole Dufour a deux passions : les chats et la photographie. Deux envies qui se conjuguent à tous les temps. Pour faire court, le fil conducteur de son histoire commence en Egypte et se poursuit sur la commune d’Abergement-la-Ronce. La France a son héroïne nationale avec Brigitte Bardot, sa vie et ses combats pour l’espèce animale, la région doloise a Nicole Dufour pour protéger la communauté Féline, la défendre et la mettre en valeur par le biais

des photos. Oui, Nicole Dufour, coiffeuse de profession, est avant tout une femme d’honneur et de sentiments. Elle ne cherche pas la publicité, simplement elle se démène pour récolter de l’argent afin de subvenir à l’existence de cinquante chats stérilisés et vaccinés : pas un de plus, pas un de moins ! Et pour réussir à financer son association “Le Resto-Chats”, elle travaille, donne son temps et surtout le meilleur d’elle-même depuis des années pour la cause des ani-

maux et des chats en particulier. Son action est soutenue par la Fondation Brigitte Bardot, par la SPA et par l ‘école du chat d’Arbois. Aujourd’hui, pour aller plus loin dans son engagement, elle expose pour la première fois des clichés poétiques, remarquables et inattendus de ses chats dans des situations du quotidien. En venant découvrir cette exposition de nos amis les bêtes, vous comprendrez le combat et les besoins de Nicole Dufour, vous appren-

drez l’histoire des chats qu’elle préserve de l’inhumanité ambiante et vous aurez sans aucun doute l’envie de l’aider et d’accompagner sa démarche. Alors entre le 5 avril et le 28 avril 2005, vous ronronnerez de plaisir en

Quitte à être discret, autant que ça se voie.

découvrant les belles photos de Nicole Dufour et en comprenant son objectif. JJVD “Photographies Félines” Du 5 au 28 avril 2005 Galerie Barberousse - Dole. Heure d’ouverture du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 12 h à 19 h

65, rue Louis de la Verne - Dole -Tél. 03 84 72 65 37

Nouvelle Passat. L’Autre idée du luxe

(1) Option disponible courant second semestre 2005, uniquement sur transmissions Tiptronic ou DSG. (2) Technologie de transmission sans fil, disponible courant second semestre 2005. (3) Option disponible courant second semestre 2005. Consommations mixtes selon modèles (l/100 km) : de 5,6 à 8,2. Emissions CO2 (g/km) : de 151 à 197.

Jamais nous n’oserions tenir de tels propos si nous n’étions pas sûrs de ce que nous avançons. Malgré tout, si quelques doutes persistent, laissez-nous vous rassurer. N’ayez crainte, nous serons brefs : pour commencer, parlons du nouveau système de démarrage (plus besoin de clef), puis du frein de stationnement électronique de série. Puis continuons avec la possibilité d’ajouter en option un contrôle automatique des distances(1), une préparation téléphone avec interface ‘Bluetooth’(2), sans parler des phares directionnels adaptatifs au xénon bi-fonction(3). Pardon de faire court, mais l’étendue des révolutions technologiques de la Nouvelle Passat est inversement proportionnelle à l’espace publicitaire qui nous est imparti. Alors pour vraiment tout savoir, n’hésitez pas à vous rendre (au plus vite) chez votre Partenaire Volkswagen.

Garage Gérard Cuynet • Zone commerciale - Choisey - 03 84 82 21 11 Pays Dolois - Avril 2005 - 13


LOISIRS ■ DOLE

■ MONTMIREY-LA-VILLE

Génération Hit Les meilleurs représentants actuels du RN’B ont répondu présent à l’invitation de Fréquence Plus. En Show case privé au Space 39, Kayliah et Singuila ont fait chanter et bouger la jeunesse doloise.

D

epuis quelques mois l’actualité musicale sur Dole s’accélère grâce à la radio Fréquence Plus. Les vedettes de la TéléRéalité, des Hits et des Médias viennent à la rencontre des fans et du public jurassien. Eve Angeli, Carine de la Star AC, les Linkup de Popstar, Cérena, Blue Lagoon, les T. Rio et bien d’autres encore, sont déjà venus dédicacer, répondre aux interviews et même chanter dans les discothèques du Calicoba et du Space 39. Dernier événement en date, la venue de Kayliah et de Singuila, des habitués des chaînes musicales avec de la musique RN’B et des clips dans l’air du temps. Première à passer sur la scène, Kayliah qui après avoir participé à des BO et collaboré avec les plus grands artistes hip-hop, vole désormais de ses propres ailes avec son tube “on a tous besoin de croire”. Un mor-

Du RN’B freestyle !

ceau qui résume l’aboutissement de son itinéraire pour celle qui porte un regard de circonstance sur la scène française du RN’B “J’espère qu’on va commencer un peu à s’agrandir pour changer les mentalités. Pour moi le RN’B est large : c’est aussi des guitares ! L’évolution du mouvement en France est une bonne chose, mais je pense qu’il y a encore pas mal à faire pour que le public soit prêt à reconnaître cette musique.”

■ DOLE

Carine de la Star Ac Carine Haddadou de la Star AC 1 est venue présenter son actualité.

A

vec Jenifer, c’est l’autre grande révélation de la Star Académy 1. C’est la voix grave et groove par excellence, la blues woman héritière de Tina Turner et la grande sœur d’Anastasia. Celle qui a bouleversé Luc Plamandon le créateur de Starmania. Oui, Carine n’a pas perdu son temps avec l’émission de Télé-réalité de TF1. Elle est

apparue, a chanté et a convaincu les professionnels. Dès sa sortie du château, elle est partie rejoindre la troupe de la comédie musicale Cindy, composé de Laâm, Assia, Franck Sherbourne, Murray Head et d’autres vedettes. Une aventure humaine et artistique qu’elle n’oubliera jamais et qui lui laisse un peu de nostalgie. Mais pour avancer il faut tour-

Quant Singuila lui succède en chaloupant un premier titre, c’est une mer de bras enthousiastes qui lui fait des vagues. Le chanteur écume les compilations depuis 1998, balance quelques titres rap bien ficelés et estampillés “Secteur Ä”. Puis il sort son premier album, “On ne vit qu’une fois”,un savant mélange de rythmes RN’B et de textes moins “naïfs” que le genre produit parfois. Avec Singuila l’ambiance est assurée. Cette soirée-là n’est pas près d’être oubliée. Dommage qu’Assia manquait à ce rendez-vous des artistes, à cause d’une vilaine grippe. Mais c’est promis par la belle aux gens de Fréquence Plus, elle viendra dès que possible pour présenter son second album “Encore et encore”. On n’a pas fini de s’amuser et de vivre dans les strass avec le passage des vedettes par chez nous. JJVD

ner la page et commencer une véritable carrière solo. Un premier titre et un clip sont actuellement diffusés dans tous les médias. Une légèreté RN’B très rythmée au milieu d’un album qui vient de sortir et qui exprime la vraie personnalité de Carine ou elle donne la pleine mesure de son talent et de sa voix inimitable. Après une dédicace à Lons-le-Saunier chez le disquaire Buffard et avant celle de Dijon à Planète Saturne, Carine est venue s’exprimer sur les ondes de Fréquence Plus. Pendant près d’une heure, elle a répondu aux questions du présentateur maison Olivier

Viens voir les saltimbanques, les musiciens, les magiciens… Le p’tit cirque du Fer à Cheval est comme une petite maison qui voyage dans la prairie et qui s’installe par-ci, parlà. Un chapiteau escargot qui vient border vos rêves, entre le vert des champs et le bleu du ciel.

I

l est venu, il reviendra. Et par magie, il est finalement là ! Comme un champignon multicolore arrosé par les lutins du pays imaginaire. Oui, le p’tit Magic Circus, le cirque hippomobile du Fer à Cheval est de retour dans le Pays Dolois. Le chapiteau, ce parapluie de 10 mètres de diamètre, bleu et jaune, aux couleurs de la Franche-Comté, est dressé pour quelques semaines entre Montmirey-la-ville et Montmirey-le-château, histoire d’accueillir pour une initiation et pendant les vacances d’Avril tous les enfants du Centre aéré dirigé par Corrina Carrey. Le p’tit cirque d’Eric et Isabelle Grandmaison sont comme un arbre de Noël qui illumine

toute l’année, les vacances des enfants à travers l’hexagone. Né de l’envie de faire rêver le monde, il n’a pour règle d’Or que le plaisir partagé. Après avoir parcouru 8 000 km sur les magnifiques petites routes de France, traversée de nombreux villages et lieux-dits dans les régions Champagne-Ardenne, Alsace, Lorraine, Franche-Comté, Bourgogne, Centre, Pays de la Loire, Bretagne, Poitou-Charentes, Limousin et Auvergne, et après avoir présenté cent cinquante fois leur spectacle, le “Miroir de l’illusion” devant plus de 8 000 enfants, la famille Fortuna Major est de retour chez nous. Les artistes de ce convoi extraordinaire s’appellent Ariane, Cosmic, Moustic, Lison Bouchon et

Delhormmes en toute spontanéité et gentillesse. Elle est revenue principalement sur son aventure médiatique et cette vie en communauté pendant trois mois pour apprendre les disciplines de

la scène. Une période parfois délicate pour cette jeune femme, fille unique qui a dû se faire violence pour vivre en communauté. Un rêve malgré tout qu’elle ne regrette pas d’avoir vécu, car elle a pu rencontrer et chanter avec les plus grandes Stars de la planète. Côté jardin secret, cette artiste qui ne se prend pas la tête, espère simplement que le public restera fidèle et appréciera son travail à venir pour lui permettre de continuer à vivre ses deux passions : la chanson et les chevaux. Pour l’anecdote, Carine dédicace ses CD avec son nom et un dessin… d’équidé. JJVD

GAILLARD DVDR615

RASOIR POUR HOMME PHILIPS 3 TETES

Prise casque numérique

399 €

KEY015

DVP630

Mémoire intégrée de 512 Mo Lecture MP3 et WMA

Div X, Jpeg, MP3

99 €

DE 69 À 149 €

149 €

Guénolé. Ils sont venus partager leur quotidien et faire découvrir aux enfants les métiers du cirque, du cheval d’attelage et de la vie itinérante. Pour perpétuer les arts du spectacle et une manière de vivre autrement, ces saltimbanques du nouveau millénaire se déplacent de villages en écoles pour jouer en plein air, sous le préau d’une école ou dans une salle suivant les caprices du temps. Ils n’ont qu’une devise “énergie musculaire, énergie solaire et huile de coudes”. Le p’tit cirque hippomobile du Fer à Cheval de la famille Fortuna Major est une mélodie du bonheur et de la pédagogie, une belle école de la vie. Deux spectacles ouvert à tous sont programmés à Montmi-

rey-la-ville : les 22 et 23 avril avec la grande représentation du spectacle Fortuna-Major. Après, la vraie roulotte gitane, le chariot bâché style western, les 3 chevaux comtois, les 5 petits chiens, la chèvre, le bouc, les poules, le coq, les lapins et les colombes reprendront la route à travers le Pays Dolois et la Bourgogne. Comme toujours… un petit tour et puis s’en vont comme par magie les Fortuna Major ! JJVD

Centre Aéré de Montmirey-laVille. Tél. 03 84 70 24 26 (pour s’inscrire aux stages de cirque) Pour contacter le p’tit Cirque du fer à Cheval : Tél. 06 07 10 10 16. Email : fortuna.major@wanadoo.fr Web : http://perso.wanadoo.fr/fortuna.m ajor/

LAVE LINGE AWM8050 WHIRLPOOL 8 KG Classe A 1400 tr/min 12 programmes +tiroir de rangement

1099 € LAVE LINGE LADEN EV5059 5 KG

LECTEUR MP3

FLAT TV 66 CM

SA230 128 Mo extensible Radio en registrement vocal

26PF9956 Ecran LCD Pixel Plus Virtual Dolby® Surround

99 €

1799 €

Classe B 500 tr/min 12 programmes +tiroir de rangement 6 programmes prix promo

359 €

18 avenue Jacques Duhamel - Dole 03 84 72 22 80 Pays Dolois - Avril 2005 - 14


LOISIRS ■ OPERETTE

■ THÉÂTRE/CHANSONS

Qui s’y frotte s’y pique !

Au secours, Pithioud revient !

Le rosier de Mme Husson est une opérette inattendue et surtout l’adaptation amusante d’une nouvelle de Maupassant.

J

ongleurs et Opérette présente un moment de pur plaisir pour les yeux et les oreilles avec l’opérette de Louis Verneuil “Le Rosier de Mme Husson”.C’est en 1887 que Maupassant a écrit l’histoire d’un jeune homme un peu niais qui lors d’une élection de “Rosière”( fille qui a gardé sa vertu)… est choisi “Rosier” par les notables faute de jeune fille. Pour l’écrivain, c’était l’occasion de railler la pruderie, la petitesse et les travers habituels de la bonne petite bourgeoisie de l’époque. Dès 1947 le texte original est revu pour devenir un opéracomique et en 1950, Jean Boyer réalise une adaptation cinématographique réussie avec l’inoubliable Bour vil. Quant à l’opérette en 2 actes mise en musique par Oberfeld, elle a été joué notamment par Fernandel. Aujourd’hui et pour la franche rigolade, c’est l’excellent et inimitable Franck Sixdenier qui est le “Rosier de Mme Husson”. Il est entouré bien évidemment par une troupe d’artistes d’exception : Fabrice Lelièvre, Virginie Perrier, Pierre Sybil, Roby Faivre, Cathy Rebaudo, Nadine Drouelle, Jean-Luc Robin, et surtout Martine Gautier, une

O

star du petit et du grand écran, aperçue dans la série Louis la Brocante et dans le film Milou en Mai avec Michel Piccoli. Une grande artiste qui aime l’opérette et qui vient de Lyon avec plaisir, pour se joindre à la troupe doloise. Alors pour passer un moment de pur bonheur et savourer la mise en scène de Pierre Sybil, les dialogues, les

chansons, les décors et voir des comédiens, des danseurs et des chanteurs formidables, pas une minute à perdre pour réserver vos places ! JJVD

Théâtre municipal de Dole : 23, 28, 29 et 30 avril 2005 à 20 h 30 et 24 et 1er mai à 15 h. Locations au théâtre à partir du 4 avril du lundi au vendredi de 13 h à 18 h 30 ou au 03 84 82 99 19.

Tout, tout pour la musique ! C’est tout un trimestre pour fêter la musique, une programmation qui donne le “LA” à tous les styles.

E

Cadeau de bie nts étiquetés en magasin r vêteme • - 50 % su

On ne l’avait pas vu sur une scène doloise depuis 1993 ! Il revient pour 2 soirs dans "Ainsi Font, Font, Font", la dernière création de RLC Spectacles.

■ BRAINANS

n presque dix ans le Moulin a déjà reçu 800 groupes et plus de 110 000 spectateurs, organisé près de 300 soirées découvertes. Et ce n’est qu’un début car l’aventure est perpétuelle, toujours en mouvement. Aujourd’hui l’Association Promodegel et le Moulin de Brainans proposent un trimestre inoubliable avec du rock, de l’électro, du hardcore, du

ersaire ouveaux clients 7 e annivToilettage 1Elégance enue aux n Tavaux nvCanine

ragga, de la musique africaine… Enfin bref, le meilleur de la musique pour découvrir des petits noms qui deviendront grands et des grands noms qui le resteront. Une marche en avant, toujours dans un souci de qualité et d’accessibilité pour faire le bonheur de toute une jeunesse qui ne demande que ça… de la musique et rien que de la musique, de l’émotion sans modération.

La programmation d’avril Sam 16 avril à 22 h : Masaladosa( le coup de cœur de la saison) + plateau Citron Vert (électro indien) Sam 23 avril à 21 h : AS Dragon + sexy Pop Sam 30 avril à 21 h : S-Core + Superbutt+ Skrull (Dirty 8 – Métal) Contacts : Association Promodégel - Poligny Tél. 03 84 37 50 40 promodegel@hotmail.com www.moulindebrainans.com

n l’avait vu à l’Atelier Théâtre de Dole dans de nombreuses pièces comme La Rosenau, d’après des sketches de Karl Valentin, la Savetière Prodigieuse, la Cité des Oiseaux, et enfin dans les Fourberies de Scapin, en 1993. Ensuite, après le départ à la retraite de Max Alheily, il avait assuré différentes mises en scène dont la dernière, Le Grand Chariot, en 1997. Mais plus jamais en tant que comédien. Depuis quelques semaines, il répète un spectacle, autour et à partir des chansons de Patrick Font, chansonnier qui se produisait sur scène dans les années 1980 – 90 avec Philippe Val. De ce provocateur en diable, Jacques Pithioud n’a voulu retenir que les chansons poétiques, tendres, "celles que le public connaît sans doute le moins. Cela fait longtemps que j’avais envie de monter un spectacle autour de ces chansons. Mais je ne voulais pas les aligner les unes derrière les autres, comme dans un récital. Et puis un jour, j’ai trouvé le titre ; à partir de là le spectacle a commencé à se concrétiser." Il demande à Claude Monnoyeur de l’aider dans cette entreprise. Aujourd’hui la pièce existe ; elle doit se roder encore. C’est l’histoire d’un chanteur qui a eu son heure de gloire, il y a longtemps, et qui aujourd’hui chante dans le métro. Un jour, on lui propose de venir chanter dans une salle un peu minable ; il sait que c’est sa dernière chance. “Ce qui me plait dans ce personnage, c’est

Dominique VAN DYCK, lauréate du label qualité “caniche”. Tours Novembre 2004

Toilettage toutes races chiens, chats et lapins Ventes accessoires Sur rendez-vous les mardis, jeudis et samedis

sa fragilité, ses doutes, son angoisse de ne pas y arriver. Et puis parfois des moments magiques arrivent !” Jacques Pithioud est seul sur scène, avec sa guitare comme complice. “Ca fait longtemps que j’avais envie de rejouer. Mais plus je vieillis plus j’ai le tract. Alors il fallait y aller avant que cela devienne impossible. Mais je ne pensais pas que ce serait pour chanter. Et surtout pas en étant seul !” Une quinzaine de chansons, récitées ou chantées composent l’ossature du spectacle. Le titre “Ainsi Font, Font, Font” évoque les marionnettes. Ne comptez pas sur lui ou sur Claude Monnoyeur pour nous révéler si elles seront présentes dans ce spectacle ! “Ainsi Font, Font, Font” se jouera 2 soirs de suite; les 29 et 30 avril, dans l’ancienne chapelle du Foyer Accueil Dolois rue Charles Sauria, à 20 h 30. Réservations : 03 84 82 24 10

■ TAVAUX

“Le Crazy Jazz Band” organise un cabaret concert le samedi 30 avril 2005 à la salle Gérard Philippe à 20 h 30 : Entrée libre

Ctre Cial Kennedy - Tavaux Tél. 03 84 81 11 90

RideauDécor

• Voilages • Tissus • Linge de maison • Fauteuils • Réfections de sièges • Coussins • Travail artisanal

Michelle Le Lan - Artisan (succession Halina) 2 rue Arney - Dole - Tél. 03 84 82 78 03

PAOH ! Editions Siège social : 8, rue Mont-Roland - Dole Avril 2005

Adresse Pays Dolois - Zone des Epenottes - BP 212 - 39102 Dole Tél. 03 84 82 50 21 - Fax : 03 84 72 37 81 Régie publicitaire : Tél. 03 84 82 50 21 Mise en page et photogravure PAOH ! Studio graphique - Dole - Tél. 03 84 82 50 21 Imprimé en France à 31000 exemplaires

Fabricant installateur sur mesure depuis 15 ans

Nouveau Hall d’exposition Prix direct d’usine

◗ Véranda Alu ou Bois Alu ◗ Fenêtres PVC ou Alu ◗ Pergola ◗ Stores ◗ Volets roulants Alu ◗ Nombreuses réalisations à visiter sur votre secteur Etudes et devis gratuits sur demande

OUNANS - 03 84 37 71 73 • AUXONNE 03 80 47 10 69 Pays Dolois - Avril 2005 - 15


Ça continue…

Réparations toutes marques Accès Internet Haut Débit Pièces détachées Financement Création de site internet Formation informatique Assemblage sur mesure

Ordinateur de marque “ACER” Acer Aspire T310-396L-MTIntel® Celeron D 335 2,8 GHz

Location sono complète à partir de 159 € TTC Exemple : 2 enceintes (+ ampli 2x300w), 1 mixage, 1 PL double CD, 1 micro, 2 effets disco, 1 machine à fumée, 1 pied + T 3m, cablage de l’ensemble

L & S production 80, Boulevard Wilson - Dole Tél/fax : 03 84 79 00 96

Mémoire DDR 512 Mo, Carte graphique FX5200 128 Mo, Disque dur 120 Go 7200 trs, Graveur de DVD, Lecteur de DVD, Modem, Carte réseau, Microsoft® Windows® XP Edition Familiale, Moniteur 17 LCD ACER AL 1715 MS

+ Pour l’achat de cette configuration ACER Easycom vous offre un MSI MEGA STICK (MP3 128 Mo)

99 €*

TTC

PAR MO IS

* Offre de financement en 10 fois soit un montant total du crédit à 990 euros. Voir conditions en magasin et dans la limite des stock disponibles

Régler vos achats en 3,4,5 ou 10 fois

137 €

**

TTC

Imprimante multifonction Canon MP 130

Accès internet à partir de 3 €/h (possibilité de forfait avec tarifs dégressifs)

**Dans la limite des stocks disponibles

Location et vente matériel de sonorisation et d’éclairage pour particuliers, Location et : vente associations et professionnels.

Votre spécialiste informatique Commander sur www.infotronic.info 8 Avenue de Northwich • Dole • Tél. 03 84 822 819

Modèle présenté : fauteuil et pouf Stressless® Vegas en cuir Paloma Sand 2425 € Nos prix et conditions sont donnés à titre indicatif, se renseigner auprès du distributeur.

Liberté d’esprit

Fauteuil Stressless® en cuir

Canapé Stressless® 2 places en cuir

A partir de 2773 €

IMPALA - RCS 352 856 892

A partir de 978 €

®

N'achetez pas un fauteuil ou un canapé sans avoir essayé un Stressless . Grâce au procédé exclusif Découvrez Système PlusTM, les fauteuils et canapés Stressless® vous offrent une liberté de mouvement inégalée. tous nos modèles sur Le confort absolu existe, il vous attend chez Stressless®… nulle part ailleurs. Venez l'essayer www.stressless.fr chez votre concessionnaire et réalisez que jamais le confort n'a été plus accessible.

ORTELLI

Espace Commercial 39100 -

CHOISEY

Tél. 03 84 82 92 00

Médailles d’or au concours national de la qualité “NF” Meubles depuis 1979

SA MEUBLES ORTELLI AU CAPITAL DE 686 664 € RC DOLE B 037 350 154 - 73 B 15

Pays Dolois 60  
Pays Dolois 60  

Pays Dolois 60

Advertisement