Page 1

Votre Constructeur…

53,avenue Eisenhower

DOLE

03 84 72 34 34

GRATUIT d’informations - n°58 - Fév. 2005

achetées = 1 offerte L’Alsace 612bouteilles bouteilles achetées = 3 offertes en fête *) 18 bouteilles achetées = 6 offertes *Gewurztraminer Charles Kayser

6 rue Jacquard - DOLE Tél. 03 84 82 15 71

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Pa pr rk iv ing é

Un vrai journal

s e r u e l l i e “les m affaires”

Renault

J.P. Cône

VÉHICULES NEUFS

Cone Automobiles - 8 Bd Wilson - Dole - 03 84 82 67 67

Jouhe, le grand jeu !

Lycée Nodier Dole

Ne pas ignorer le tourisme sexuel P3

Choisey

La bonne conduite du design

■ L’autoroute, une carrière et un centre pour enfants ont réveillé les Jouhannais de plus en plus nombreux à profiter du calme de ce bel écrin d’eau et de verdure, où la vie religieuse joua un rôle prépondérant avec le MontRoland et le Prieuré. Page 8

Restaurant Pizza - Pasta Salades Salle climatisée Ouvert tous les jours midi et soir RESTAURANT

Pizza sur place ou à emporter

5, rue de l’Orveau • DOLE (Près de la Place grévy) • Tél. 03 84 82 04 04 - www.pizzup.fr

P6

Champvans

60 mètres de voix ferrées miniatures P10 ■

MJC Dole

Stage de capoeira

P14

présente

Serge Lama Dole - Mercredi 11 mai 2005 20 h 30 salle des fêtes Prix 32 € + frais

Réservation : Dole office de tourisme par tél. au 03 84 72 11 22, Leclerc, Géant, Fnac, Carrefour et Auchan Réservation par tél. au 08 92 69 70 73 Renseignements groupes et CE par tél. au 03 81 44 29 78


L’hiver se termine, pas les petits prix* Pulls dès 19 € Pantalons dès 35 € Jupes dès 29 € Parkas dès 49 €

* collection hiver 2004

• • • •

6, rue Franche 39700 Sermange Port. 06 99 35 01 12 Tél. / Fax 03 84 81 08 67 E-mail : jurapiscines@aol.com

Le printemps arrive, la nouvelle collection aussi Etude personnalisée gratuite Vente de produits d’entretien

Habille du 36 au 48

50, RUE DES ARÈNES DOLE - 03 84 82 65 14


ACTUALITÉS

la St Valentin A fleurs de cœur

14 février,

■ DOLE

Ne pas ignorer le tourisme sexuel

Capucine Fleurs

Selon, Adeline, Elodie, Emilie et Pauline, la lutte contre ces pratiques scandaleuses, commence par la sensibilisation du grand public.

I

l n’est pas rare d’entendre dire : “aujourd’hui, les jeunes ne pensent qu’à fumer, ils passent leur temps devant la télé ou l’ordinateur, rien ne les intéressent !” Détrompez-vous ! Ces jeunes, si souvent décriés, sont très inquiets pour leur avenir et celui de notre planète. Ils ne sont pas si blasés, et grâce à leur enthousiasme et leur envie de changer le monde, ils sont capables de se mobiliser pour de grandes causes avec générosité et détermination. C’est le cas de quatre étudiantes du lycée Nodier, qui ont choisi de participer à un concours d’information contre le tourisme sexuel, réservé aux étudiants en tourisme, organisé par trois associations : l’ECPAT (association internationale créée après le congrès de Stockholm en 1996 dont le but est de mettre fin à la pornographie, à la prostitution et au trafic des enfants à des fins sexuelles), l’ACPE (association contre la prostitution des enfants) et l’FFTST (fédération française des techniciens et scientifiques du tourisme), qui, depuis 1992, sensibilisent les étudiants en tourisme sur la lutte contre le tourisme sexuel.

Afficher la réalité des faits Le but de ces quatre étudiantes en seconde année du BTS Animation et Gestion Touristique Locale, est de participer au salon touristique de Troyes, afin de sensibiliser le public sur le tourisme sexuel impliquant des enfants. A travers une exposition faite de textes et de photographies délibérément choquantes, elles tentent de montrer la réalité des faits et de prévenir les gens sur les risques de tentation et des représailles encourues par les contrevenants. Mais elles ciblent éga-

lement les professionnels du tourisme, à qui elles présentent un questionnaire afin de se rendre compte de l’impact de ce phénomène auprès des organismes touristiques. Le sujet reste tabou, les jeunes filles l’ont très vite réalisé lorsqu’il a fallu trouver les fonds nécessaires à la réalisation de leur projet. “Nous n’avons pas trouvé de partenaires financiers, heureusement l’association des Foires de Champagne nous a accordé une réduction de 50 % pour la location du stand, et l’association tourisme étudiant de Dole a organisé la vente de cartes de vœux, afin de boucler le budget.”

Le salon du tourisme de Troyes Lors du salon, les demoiselles, seules participantes à aborder le sujet, n’ont pas hésité à aller au-devant des gens, investies dans une mission humanitaire, elles ont osé braver les tabous, et ont amené près de quatre cents personnes sur leur stand. “La participation au salon représente une expérience extraordinaire. Les réactions des visiteurs étaient différentes, certains compatissaient, d’autres semblaient ignorer totalement le sujet, nous avons aussi reçu des témoignages de personnes ayant vu le phénomène. L’essentiel était de sensibiliser le public, de faire savoir que tout le monde est concerné. Ce comportement n’est pas seulement le fait de pédophiles qui partent dans ce but. Certaines personnes se laissent tenter sur place, pensant ainsi aider les enfants et leurs familles et croyant que ces pratiquent sont courantes dans les pays qu’ils visitent.” A la suite de cette expérience, elles espèrent exposer dans leur lycée et ainsi toucher un public jeune. Comme dans de

Toutes compositions florales Livraison 7j/7 De gauche à droite : Adeline Curreaux, Pauline Davot, Elodie Lorin, Emilie Briselance.

nombreux domaines, l’évolution des mœurs, commence par l’éducation et l’information des plus jeunes. Interrogée sur le ressenti de leur expérience, nos étudiantes tiennent à laisser ce message : il n’y a pas que des pédophiles, sur place la tentation est grande, il faut informer et sensibiliser. Le tourisme sexuel impliquant les enfants, existe depuis de nombreuses années. Selon

l’UNICEF, près de 3 millions d’enfants seraient touchés par ce fléau, principalement en Asie, mais aussi en Europe de l’Est, au Maghreb, en Amérique latine. Les “bourreaux” sont principalement des hommes de pays occidentaux, l’Europe, les Etats-Unis, le Japon et la Corée. La prise de conscience des gouvernements et le travail sur le terrain des différentes associations a permis de faire

évoluer la législation, notamment en matière de répression. Toutefois, il est malheureux de penser que les tragiques événements survenus en Asie vont accroître le nombre d’orphelins et ainsi favoriser le trafic d’enfants. Organisations à contacter : ACPE : www.acpe-asso.org ECPAT France : www.ecpat-France.org FFTST : www.fftst.org

C.C.

■ FRAISANS

Ne manquez pas le marché !

Centre commercial Super U Tavaux - Tél. 03 84 81 94 73

St Valentin

Pêle

mêle lingerie • corseterie

Ménagères et badauds, rendez-vous le 5 mars 2005 à Fraisans, pour assister à la renaissance du traditionnel marché.

D

epuis… fort longtemps, il fait bon flâner entre les étals, se faire interpeller par les camelots, regarder, toucher, essayer et parfois négocier. La foire ou le marché reste un moment convivial, rendez-vous périodique, il est l’activité et le lieu à ne pas manquer. Voilà une douzaine d’années, le marché de Fraisans avait disparu faute de camelots, la municipalité a émis le souhait de voir réinstaurer cette manifestation. Avec le soutien et l’approbation des commerçants du village, le premier marché se tiendra dans les rues du bourg, le samedi 5 mars durant la matinée, suivi de beaucoup d’autres, tous les premiers

samedis du mois. Une vingtaine d’exposants proposeront de la confection, de la brocante, des bijoux, des horloges et des articles divers. Luxe suprême, un parking sera assuré à proximité. Pour les gens de “l’extérieur”, ce sera l’occasion de découvrir Fraisans, village agréable situé en dehors des grands axes de circulation, offrant toutes les commodités à ses habitants, école, collège, commerces, centre sportif… sans oublier le cœur de village avec ses façades récemment restaurées suivant une palette de tons lumineux et variés. Ne manquez pas ce rendez-vous mensuel, c’est vous qui en ferez un succès ! C.C.

30, rue des Arênes Tél. 03 84 72 16 54

200 modèles de cheminées Devis gratuit 10 Avenue de Northwich - Dole Tél. 03 84 72 80 80 Pays Dolois - Février 2005 - 3


VIVRE ICI

Routgees des Villa La

Damparis En février, il y a de quoi se divertir et surtout de passer de bons moments en famille. Pour commencer, il y a les Thés Dansants à la salle des fêtes dès 14 h : l’un organisé par le Club de l’Abbaye, le 6 février et l’autre par l’association familiale, le 27 février. Puis il y a l’incontournable loto avec deux rendez-vous en soirée : loto des Majorettes le 12 février et loto du Football-Club de Damparis le 20 février. Côté sport, l’événement sera du côté du gymnase Delaune avec le concours de Tir à l’Arc de la compagnie de l’Abbaye qui réunit chaque année une bonne centaine d’archers de toute la Franche-Comté.

Tavaux Le Centre socio-culturel du CE Solvay propose de multiples rendez-vous culturels pour les trois prochains mois. Le vendredi 18 février à 21 h, une soirée “chansons à l’index” avec Nathaly B et William Grine. Les samedi 5 et dimanche 6 mars, journées franc-comtoises de vidéo APUS. Le vendredi 11 mars à 21 h, grande soirée blues avec Buddy and the holidays (groupe allemand en tournée internationale). Le vendredi 18 mars à 21 h, chanson et humour avec Bob Solo. Le vendredi 25 mars à 21 h, connaissance du monde – Les Rives du Sahara. Au mois d’avril, le 1er à 21 h, Théâtre avec l’Assemblée des femmes : Le Caméléon. Le mercredi 13 avril à 17 h, spectacle pour enfants présenté par la compagnie La Charabotte : La chasse au gravelot. Le vendredi 22 avril à 21 h, du rock agricole avec les Flyng Tractors et en mai, le 20 à 21 h, une superbe soirée de jazz avec le trio Prisme. Pour tous renseignements et modalités d’accès, tél. 03 84 81 10 33. Bourse de matériel de puériculture, vêtements enfants/ adultes, jouets Le samedi 5 mars de 8 h 30 à 13 h au groupe Joliot-Curie. Organisée par Animation jeune et le relais Parents Assistantes maternelles, cette vente est ouverte à tous, 2 € la table (réservation au 03 84 71 98 37). Les articles se règlent à chaque table. Entrée libre et gratuite aux visiteurs. Vide-grenier Dimanche 20 février de 6 h à 18 h, parking de la piscine. Entrée gratuite. 2 € le mètre (réservation au 03 84 81 99 13).

■ GENDREY

Un parc à vocations multiples Après avoir connu de nombreuses utilisations, le parc de Gendrey est devenu un équipement collectif, fréquenté très assidûment par petits et grands.

S

itué au centre du village, entre la rue Richebourg et le chemin des vignes, le parc de plus de deux cents hectares, complètement fermé par un haut mur de pierres, a vu le destin de ses terres évoluer suivant les différents propriétaires. Selon les recherches historiques d’Odette Bigeon, l’histoire du parc ne semble pas liée à une bâtisse pouvant s’apparenter à un château. Durant la quasi-totalité du XIXe siècle, la propriété n’est encore qu’un ensemble de parcelles, où se côtoient, les vergers, les jardins et surtout la vigne qui est la principale ressource. Parmi les

bâtiments figure une cuverie ; la tradition orale parle encore des vendanges que l’on y faisait. Vers 1896, lorsque Théophile Cordier,

dit le “Russe”, devient propriétaire du domaine, le parc prend progressivement la forme qu’il a de nos jours. De terrain productif, il

■ MONTMIREY-LA-VILLE

Une maison commune au service de tous Nord-Ouest Jura a créé, sur le territoire de Montmirey-la-Ville, un bâtiment intercommunal polyvalent regroupant une école maternelle, une cantine scolaire, un centre de loisirs sans hébergement et les bureaux de la Communauté de Commune.

C

’est en 2000, que démarre la réflexion sur la construction d’un bâtiment intercommunal polyvalent. Après les délibérations du conseil communautaire, le cheminement du dossier administratif et le chantier commencé en septembre 2003, le projet abouti, représente un bâtiment de 700 m2 qui est inauguré en août 2004. Il est conçu pour recevoir différents types de structures. L’école maternelle intercommunautaire accueille trois classes dans des locaux modernes et adaptés. Les enfants peuvent se dépenser physiquement dans la superbe salle d’activi-

tés ou se reposer dans le calme de la douillette “dormette”. La cantine scolaire reçoit en moyenne 55 enfants pour une capacité de 68 et le centre de loisirs sans hébergement est indispensable aux activités créatives des enfants quand les parents travaillent. Le nouveau bâti-

ment abrite aussi les bureaux de la communauté de communes et une salle de réunion modulable suivant

devient espace d’agrément où sont plantés des arbres aux essences nouvelles. C’est sans doute vers cette époque, que se construit le

l’utilisation. En ce qui concerne l’environnement paysager, les enfants ont participé au choix des arbres, à leur plantation et suivent avec impatience leur développement, en attendant la cueillette des cerises, pommes et poires. L’implantation à Montmireyla-Ville, est un choix étudié et réfléchi, la structure se situe au centre géographique du territoire incluant les communes concernées et offre la possibilité d’extensions étant donné la superficie du terrain. Selon Michel Ecarnot, président de la communauté de communes, “le territoire se trouve doté maintenant d’une crèche halte-garderie la Nounourserie, d’une école maternelle, d’une cantine scolaire et d’un centre de loisirs sans hébergement, le tout permettant d’assumer de manière sereine la compétence sur laquelle nous avions mis la priorité dès le début de la mandature, à savoir les services à la population.” C.C

grand bâtiment couvert d’ardoises, qui abrite aujourd’hui la bibliothèque. Entre 1950 et 1965, le parc, racheté par la caisse des écoles de la mairie du 7e arrondissement de Paris, est transformé en colonie de vacances destinées aux enfants de Paris qui profitent ainsi, des bienfaits de la campagne jurassienne. Lorsque le temps des jolies colonies de vacances entame son déclin, le site est fermé et le parc redevient silencieux et stérile. Après de longues années de sommeil, le parc retourne à la vie lorsqu’il est racheté par le SIVOM, qui l’ouvre au public ; les bâtiments cédés à la mairie de Gendrey se transforment en salle des fêtes, bibliothèque et enfin mairie. En 1995, le parc revient de droit à la communauté de communes de JuraNord qui ne peut laisser à l’abandon un tel patrimoine.

La réflexion engagée entre six communes du canton pour la création d’un groupe scolaire offre l’occasion d’un premier aménagement, avec l’installation de l’école du Val d’Embrun en 1999. Pour compléter le complexe écolebibliothèque, il ne reste qu’à créer un aménagement sportif et de loisirs. Aujourd’hui, avec son sentier de promenade, ses zones de pique-nique ombragées de grands arbres, son jeu pour les tout-petits, son terrain ludique multisports, sa piste rollers, son pas de tir à l’arc, le parc de Gendrey est devenu, grâce aux équipements variés et à la sérénité du site, un lieu fréquenté très assidûment par petits et grands. Entre passé et modernité, l’endroit mérite d’être découvert. C.C

■ CLIC NORD JURA

Vérifier et rafraîchir vos connaissances du code de la route e groupe de travail “Bien Vieillir en Milieu Rural”, composé de nombreux partenaires (Elus des Communautés de Communes Jura Nord, Nord Ouest Jura et Jura entre Serre et Chaux, CCAS, ADMR, Association PRODESSA, Service Social CRAM, Service Social MSA, Association La Clé des Champs…) vous propose la possibilité de mettre à jour et de rafraîchir vos connaissances du code de la route. Cette action est proposée aux personnes âgées de plus de 55 ans, domiciliées sur les communes de Amange, Archelange, Authume, Brevans, Châtenois, Eclans-Nenon, Gredisans, Lavans-les-Dole et Menotey et des villages avoisinans. Le groupe sera composé au maximum de 20 personnes. Les 3 séances de 2 heures chacune auront lieu les 21 et 28 février et le 7 mars 2005 à la salle de la mairie d’Authume. Ces 3 séances seront animées par des bénévoles de l’association AGIR abcd, qui ont été formés pour animer ce genre d’action. Cette formation se déroule dans une ambiance conviviale, par les discussions, les échanges et les questions qu’elle suscite. Le coût de la participation demandée est de 6 euros par personne, pour l’ensemble de la formation.

L

Pour toutes inscriptions ou complément d’informations, vous pouvez contacter le CLIC Nord-Jura : Centre Local d’Information et de Coordination, Centre Hospitalier Louis Pasteur à DOLE, tél. 03 84 79 66 87, ou vous adresser directement à votre mairie. La clôture des inscriptions se fera le 16 février 2005.

*

-70 %

*sur modèles signalés en magasin

Dernières démarques

Centre commercial - DOLE CHOISEY (à côté de Literie de Demain) • Tél. 03 84 72 67 94 Pays Dolois - Février 2005 - 4


Tous nos véhicules sont équipés de pneumatiques Michelin. Modèle présenté : Citroën C4 2.0i 16V 138 ch Berline Exclusive avec options. Consommations (en l/100 km) urbaine/extra-urbaine/mixte (normes CEE 99-100) : 11,3/5,8/7,8. Emissions de CO2 (g/km) : 186. www.citroen.fr

24, Bd. des Frères Lumière 03 84 69 09 09 www.citroen.fr/dole

V O U S N ’ I M A G I N E Z PA S TOUT CE QUE CITROËN PEUT FAIRE POUR VOUS

Lors des dernières journées de l’habitat 2005, nous avons reçu le trophée de la meilleure décoration pour notre cuisine “Aqua station”. Nous sommes ravis, à bientôt… L’équipe 3D Concept

Le Style !

14, avenue de la Paix - DOLE Tél. 03 84 70 94 98

PAOH ! Studio graphique -Dole - 03 84 82 50 21

On a gagné !


A L’ H O N N E U R ■ DOLE

■ CHOISEY

Les pierres précieuses de Brigitte Meunier

La bonne conduite du “design”

Brigitte Meunier est une romantique. Après la métamorphose des galets caressés par les vagues, elle prend le relais en perpétuant l’âme du poète avec sa propre palette sentimentale.

Les BTS de la section “Design” du Lycée Duhamel exposent sur des “chapeaux de roues” jusqu’au 21 février dans les locaux du garage Cuynet installés sur la zone commerciale de Dole/Choisey.

L

’eau est une caresse, une langueur monotone qui va et vient avec discipline jour après nuit. Un spectacle offert aux amoureux de cet irremplaçable été du premier baiser volé. Brigitte Meunier se souvient sans aucun doute de ses bains de soleil, de son adolescence, de la nature et surtout des galets brûlants sur les rives de la Loue. Un spectacle gratuit de formes anarchiques offertes à l’infini, lisses et sculptées par le hasard des mains d’un artiste invisible. Oui, la nature est rebelle, sans ordre et libertine, pour se permettre une mise en scène inattendue aux quatre coins du monde. Alors, pour continuer le rêve et donner une suite aux histoires de chacun, Brigitte récolte les plus beaux galets qui dessinent la forme des vagues et des pluies, juste pour s’ouvrir à l’imaginaire et se mettre en osmose avec cet élément naturel. Elle prend ses pinceaux, ses gouaches et ses vernis, pour une nouvelle caresse en couleurs et en situations différentes. Une belle histoire sans fin qui ouvre le cœur des deux sexes. “Depuis l’âge de 20 ans, j’aime ramasser des galets, les toucher et sentir leurs différences. C’est beau, chaleureux et incroyablement fédérateur de rêves. Je les nettoie, les contemple et je passe ensuite presque trois heures à les effleurer, à les dessiner et à les peindre. Ils sont tellement beaux une fois personnalisés et mis en place dans nos intimités respectives !”. Brigitte Meunier aborde principalement des thèmes empruntés à l’univers de la bande dessinée pour cet

C

’est dans le grand hall de la concession Cuynet que la plus inattendue des expositions a lieu en ce moment. Entre les nouveaux modèles automobiles de la marque et la structure moderne de verre et de métal d’un espace protecteur, on peut découvrir une vingtaine de toiles qui évoquent librement les “quatre roues” : moteur, pièces détachées, tuyauteries, perspectives d’alignement, carrosserie, etc. C’est depuis l’automne 2003 que les étudiants de BTS Design du lycée Jacques Duhamel de Dole collaborent

avec Gérard Cuynet. Ils ont conçu la peinture du véhicule participant au Rallye Dakar 2004 et Manuel Fernandes, étudiant de la section, a par ailleurs, dessiné l’actuel logo de Cuynet Occasion. Aujourd’hui, l’exposition installée, résume la collaboration à travers deux exercices de peinture : l’un basé sur la mémorisation visuelle d’un moteur, l’autre sur une observation des différents modèles de la concession. Les lycéens encadrés par leurs professeurs Patrick Colin, Michel Amphion et Charly Odile, ont également eu un travail de

mémoire sur un moteur en expression plastique. Une section dynamique et reconnue, puisque plusieurs talents ont été primés au concours européen de l’argus sur véhicule utilitaire transformable en imaginant son évolution : Julie Fournier, Gaëlle Richard et Johann Paquelier. Avec cette jeunesse talentueuse et créatrice au volant, la section BTS Design n’a pas fini de faire parler d’elle et d’être encore à l’honneur.

■ PUBLIREPORTAGE

apport d’optimiste qui perpétue l’enfance et l’adolescence. Elle aime aussi le transfert d’images sur “ses pierres précieuses” afin d’illustrer des thèmes animaliers ou simplement collés, à l’actualité en illustrant par exemple, les fêtes d’Halloween avec ses sorcières. Depuis une vingtaine d’années, des centaines de galets de Brigitte ont voyagé au hasard des expositions artisanales ou des marchés de Noël. Des natures mortes qui ont trouvé pour l’occasion, une nouvelle vie et d’autres plages plus sentimentales afin d’éterniser l’amour. Aujourd’hui, après une parenthèse ouverte en 2004 pour participer au concours “Marianne se mobilise pour l’environnement, et vous ?” qui cherchait la nouvelle illustration du

timbre national (Brigitte fut classée 7e sur 127 créations jurassiennes), notre belle artiste romantique revient à ses premières amours et à ses pierres précieuses en souhaitant la “Saint-Valentin” à tous les cœurs en harmonie, avec une série illustrant les fameux amoureux de Péney. Aussi, pour se souhaiter de la meilleure façon un sentiment réciproque, les amoureux qui “s’bécotent” sur les fameux bancs publics chantés par Brassens, sont invités à découvrir les galets de Brigitte Meunier qui seront exposés en février dans les vitrines de la boutique Payotte à Dole. De bien jolies pierres précieuses qui brillent en secret dans nos aventures personnelles.

NOUVELLE LANCIA MUSA LE PETIT MONOSPACE TRÈS TRÈS CHIC. À partir de 15 900 €.

JJVD

La réflexologie plantaire : soulager par le toucher Apparue en Chine, il y a de cela plus de 5 000 ans, la réflexologie plantaire (médecine traditionnelle chinoise) a une action préventive et curative.

E

lle considère que notre corps et notre santé reposent sur une bonne circulation de l’énergie au sein de l’organisme, selon 12 méridiens qui sont directement reliés à un organe. Ces méridiens sont les vecteurs de notre vitalité profonde. Toute perturbation (blocage) au niveau de l’un d’entre deux, entraîne un état pathologique chronique ou aigu. Dans nos pieds se trouvent des zones réflexes qui correspondent à chacun de nos organes et à chacune des parties de notre corps. Par une stimulation convenable de ces zones, il est possible

18 700 € avec options

des tensions qui freinent la propagation bénéfique de l’énergie. Pour apprécier les bienfaits de cette thérapeutique naturelle, vous pouvez prendre contact avec :

Christelle Chevanne 16 rue des Halles 39120 Rahon. Tél. 03 84 81 87 73. Durée de la séance : 45 minutes.

Colin Frères EST

Modèle présenté : Lancia Musa 1.4 16v 95 ch Platino

d’aider à surmonter de façon naturelle, de nombreux problèmes physiologiques, qu’ils soient d’ordre digestif, respiratoire, urinaire, musculaire, hormonal ou nerveux. Après une formation au centre de recherche en réflexostéothérapie de Dannemarie (68), Christelle obtient son diplôme de réflexologue plantaire. Membre agréé de la Fédération française des réflexologues (75 rue de Lourmel à Paris), elle vient d’ouvrir chez elle, son cabinet libéral. Avec la réflexologie, Christelle agit positivement sur ces trajets, ce qui entraîne le déblocage

Automobiles

155, av. Eisenhower - DOLE Tél. 03 84 82 19 01 http//estauto.lereseaufiat.com

peinture Metallescente, jantes alliage 16” bicolores et projecteurs antibrouillard. - Tarif au 23/09/2004

Profitez d’une offre très très élégante. Crédit classique sans apport TEG fixe 2,60% sur 37 mois, valable jusqu’au 28 février 2005. Informations et essais au 0 810 013 013* ou sur www.lancia.fr *(numéro Azur - prix d'un appel local depuis un poste fixe)

Pays Dolois - Février 2005 - 6

* voir conditions à la concession


A L’ H O N N E U R

St Valentin Laissez parler les fleurs

■ TAVAUX

Forains de père en fils

JARDI-FLEURS Ouvert t la jour oute née

Depuis le dix-huitième siècle des marchands itinérants s’installent sur les places des villes et des villages pour apporter joie et magie à l’occasion d’événement de la vie courante. Ils montent leurs chapiteaux colorés protégeant leurs manèges pour le plus grand plaisir des petits et des grands adeptes de jeux et de sensation. A Tavaux M. Martin a exercé le métier de forain toute sa vie avec passion malgré les difficultés liées aux déplacements et à la concurrence.

D

e parents forains M. Martin né en 1923 ne se destine pourtant pas à ce métier qu’il connaît bien. Ayant vécu régulièrement dans l’ambiance populaire pleine d’activité des fêtes, il aspire à plus de sédentarité. Sa famille gère le manège de “cri cri”, chaises suspendues au bout de chaînes et entraînées dans un mouvement circulaire qui fait hurler les jeunes filles et une confiserie ambulante qui vend des friandises multicolores et très collantes dont les enfants des années 40 doivent se souvenir. Le fils quant à lui est embauché chez Jacob Delafon où il mène une vie très sereine jusqu’en 1946, année où la fibre familiale se réveille au départ en retraite de ses parents. Il faut dire que les années d’après-guerre sont des années de liesses et de joies retrouvées. Malgré le rationnement et le manque matériel et affectif, tous veulent profiter de l’instant présent et toutes les occasions sont bonnes. C’est une

période propice aux métiers de la “Fête” dont la vocation est d’apporter tous les plaisirs recherchés dans la joie et la bonne humeur. Les forains connaissent une période d’euphorie ce qui encourage M. Martin à sauter le pas. Il entreprend donc une nouvelle carrière et va promener son commerce sur les routes des départements français, Jura, Côte d’Or, Saône-et-Loire et Haute-Saône où ils sont toujours très attendus par les enfants. Afin de se moderniser et de suivre l’évolution, il investit successivement dans quatre manèges de plus en plus modernes avec des dispositifs hydrauliques sophistiqués mais plus onéreux. Les années passent, aidé par son neveu JeanMarie Marlin, il monte et démonte le manège sur les fêtes de la région. Il commence à remarquer une baisse de la fréquentation qui, si elle entame leur moral ne les empêchent pas de poursuivre leur métier. Depuis une vingtaine d’années maintenant, il a cédé

l’affaire à Jean-Marie qui, à son tour, mais seul perpétue une tradition familiale. Le manège a fait place à des jeux de loterie, black jack et divers jeux de casino. M. Martin profite d’une retraite paisible en bricolant sur les attractions du neveu, il a la tête remplie de souvenir, des bons mais des mauvais aussi. D’année en année sur les routes, le métier a changé et évolué mais pas toujours en bien. Il a suivi la modernisation du siècle qui voit maintenant la course aux attractions spectaculaires que les chalands avides de sensations recherchent. Les rapports humains se sont détériorés : impolitesse,

Fleurs coupées Toutes compositions - Livraisons

Villette-les-Dole Tél. 03 84 72 77 33 indélicatesse, raquette sont monnaie courante et n’encouragent pas le métier de forains qui voient se détériorer leur outil de travail. Pourtant et malgré cela, M. Martin se souvient surtout des

rires des enfants et il en a vu passer depuis toutes ces années sur son manège, un goût de nostalgie qui reste très présent et efface les mauvais souvenirs. P. Lamy

■ CLIC NORD JURA

L’équilibre, où en êtes-vous? a dépendance physique est un des risques importants du grand âge, elle restreint la liberté et les choix de vie. L’entrée dans cette dépendance est souvent la conséquence d’une ou plusieurs chutes, causées à cet âge par un moins bon contrôle de l’équilibre. Mais l’équilibre peut se rééduquer et surtout, il doit se travailler et se parfaire tout au long de la vie. Vous avez plus de 55 ans, vous souhaitez conserver et améliorer votre équilibre ? Des ateliers équilibre se mettent en place près de chez vous (Augerans, Bans, Belmont, Chamblay, Chatelay, Chissey-sur-Loue, Ecleux, Germigney, La Loye, La vieille Loye, Montbarrey, Mont-sous-Vaudrey, Ounans, Santans, Souvans, Vaudrey, Villeneuve d’Aval, Villers-Farlay). Ces ateliers sont animés par un professionnel du sport qualifié, dépendant du CODEP et formé à cette animation. Ces 12 séances ont pour objectif d’améliorer votre condition physique, de développer et entretenir votre équilibre, de reprendre confiance en vous.

L

Si vous êtes intéressé(e), une réunion gratuite de présentation de cet atelier aura lieu le vendredi 18 février à 14 h, salle Gavand à Montbarrey. Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à contacter le CLIC Nord-Jura (Centre Local d’Information et de Coordination) au 03 84 79 66 87.

Les chocolats français.

Pour la Saint Valentin, offrez un cadeau à la fois original, surprenant et à dévorer… Offrez le bouquet gourmand

De Neuville ! De Neuville - 11, rue des Arènes Dole - Tél. 03 84 72 67 62

MEUBLES - SALONS - LITERIE

OUVERTURE ZONE COMMERCIALE (derrière la FOIRE FOUILLE à côté d’INTERSPORT)

DOLE - CHOISEY SARL SODIPRO - Capital 16 000 € - RC 341 270 072

Pays Dolois - Février 2005 - 7


D E S V I L L A G E S E N PAY S D O L O I S - N ° 2 4 Pas facile de s’identifier quand le grand voisin dolois est à une portée d’hectomètres. L’autoroute, une carrière et un centre pour enfants ont réveillé les Jouhannais de plus en plus nombreux à profiter du calme de ce bel écrin d’eau et de verdure, où la vie religieuse joua un rôle prépondérant avec le Mont-Roland et le Prieuré.

Jouhe, le calme d’un refuge P

our se rendre à Jouhe, il faut détourner son chemin, à quelques kilomètres de Dole en direction de Gray. Le village de Jouhe est caché là, à 200 m. Quelques encablures et vous trônez au milieu de la place centrale avec la mairie-école, l’église et le départ des principales rues du village. Tout est calme, comme endormi, impression accentuée par le léger manteau neigeux qui recouvre les lieux depuis quelques jours. Tout cela ne manque cependant pas de charme. Car avant de s’arrêter sur cette place, vous aurez traversé un petit pont et entendu le léger roulis de la Vèze, petite rivière domptée et canalisée qui serpente au milieu d’imposantes maisons de caractère. Domptée ? Pas toujours quand les anciens évoquent les grandes crues et l’eau qui envahissait le centre du village. L’eau fut très souvent le tourment des villageois et encore aujourd’hui, la morphologie de Jouhe se prête à toutes les fantaisies de la pluie. Tout converge et descend vers ce point le plus bas du village et l’eau a souvent constitué ici un inconvénient.

“La Jeanne” a fermé en 2002, le dernier commerce. Continuant notre découverte, l’œil s’accroche à de nombreux et longs murs de pierres, évoquant de grandes propriétés, témoins de la richesse passée. “En fait, la richesse de Jouhe, explique

Maurice Parreau, vient de la vigne”. Cet ancien maire, arrivé en 1951, tint les rênes de la mairie de 1959 à 1983, abandonnant son dernier mandat au Syndicat des Eaux en 1995. Il connut ainsi le village sans rues goudronnées, sans eau ni électricité. “Les vins rouges et blancs passaient pour les meilleurs de la région et constituaient la principale ressource des Jouhannais, jusqu’à la première guerre mondiale. De fait, on trouve de nombreuses maisons de maîtres en hauteur avec de magnifiques caves voûtées, dont le plus bel exemple est donné par l’imposante et majestueuse maison Chavelet, située dans l’enceinte de la Maison des Cèdres, qui vaut à elle seule, une visite dans le cadre de découverte du Patrimoine tant sa conservation est parfaite. Ensuite, il y eut la crise du phylloxera et le début de la désertification des villages pour les centres urbains. Beaucoup n’ont jamais connu la fromagerie, le moulin à farine, l’échoppe du sabotier, des 2 cordonniers, des 2 bouchers, les 3 auberges, maréchaux-taillandiers. Ils sont peu nombreux à se souvenir des rassemblements sur la place, des sorties de l’office du dimanche, où des discussions au café du Mont Chatain, aujourd’hui, bien isolé. Cet établissement n’est ouvert que très épisodiquement, pour au moins conserver sa licence. Mais c’est évident qu’un tel lieu social fait défaut” analyse

André Chollat, maire, devant l’ancien mécanisme du clocher.

avec nostalgie Maurice Parreau. C’est Jeanne Lhéritier qui fut la dernière représentante de cette activité commerciale. Elle a fermé sa boulangerie en 2002 et s’est retirée il y a peu de temps au foyer des Paters à Dole, ne trouvant pas de successeur à son commerce.

Un nouveau lotissement pour 2006 Dans les années 70, quand l’Etat décide d’un programme autoroutier passant par Dole, Jouhe se trouve au cœur des projet car ce grand ruban prévoit de traverser le territoire communal. Avant cette décision, une autre activité était née sur la commune avec la création d’une carrière. Ces 2 activités industrielles ont permis de “mettre du beurre dans les épinards” comme le rappellent Maurice Parreau

et André Chollat, le maire actuel. L’homme a les bacchantes toute gauloises et exerce l’activité d’éducateur au Bonlieu à Dole. Originaire de Grenoble, il est arrivé en 1978, fut adjoint avant d’être élu maire en 2001, succédant à M. Vuillemenot. “J’imagine le budget avant l’autoroute et après. Ça a dû faire bizarre aux élus, peu habitués à avoir des rentrées d’argent”. Ce que confirme M. Parreau : “Avant, Jouhe était considéré comme un des villages les plus pauvres du département”. Ce n’est pas l’opulence, gardonsnous en bien ! Le budget communal est là pour le rappeler. Un budget dont le gros poste d’investissement est pour l’heure consacré à un grand projet : celui de la construction d’un bâtiment regroupant une salle d’activités, garderie, médiathèque,

sur un terrain situé juste derrière l’école-mairie. “Pour la médiathèque, c’est un grand mot.” reprend le maire. “En fait, on aimerait déménager la bibliothèque, à l’étroit et améliorer l’ensemble avec l’apport d’autres supports. Les plans sont prêts avec une garderie de 60 m2, comme la salle d’activité. Au total, 540 000 euros d’investissement, voirie comprise, financés en partie par la subvention ATSR, la CAF et le Conseil général”. L’autre projet est la réalisation d’un lotissement d’une trentaine de parcelles prévue en 2 tranches dès le début 2006. “Les Picaudes” (c’est son nom) est situé à la sortie de Jouhe, direction Rainans. La politique d’urbanisme avait connu un bond en avant il y a 20 ans avec les lotissements des Tremblois, du Prieuré et des Mérandins, alors que chaque année, une ou deux

LA CHALEUR VA BIEN SE TENIR

Fabricant de menuiserie PVC à Dole

Panneaux ( ( ( de portes d’entrée

De nombreuses maisons de caractère dans le vieux village.

parcelles privées se lotissent, confirmant l’attrait toujours aussi fort du village. Pas pour déplaire au maire qui voit cette pérennité influer sur celle de l’école. En regroupement pédagogique avec son voisin Biarne (où se retrouvent les Maternelles et CP), Jouhe accueille les 2 classes de CE1/CE2 et CM1/CM2. La garderie est assurée tous les jours de 7 h 30 à 8 h 30 et de 16 h 30 à 18 h 15. Quant au restaurant scolaire, il s’organise en partenariat avec la Maison des Cèdres.

Un étang grâce… à l’autoroute On connaissait le petit ruisseau de la Muyre, dans ce pays de sources mais également les ruisseaux de l’Etang et la fontaine Barjon. Une cuvette naturelle fut mise à profit lors des travaux de l’autoroute, pour l’aménager en un espace de loisirs autour d’un étang, baptisé “Etang de la Muyre”. Une étendue de 7 hectares que se partagent Jouhe et Biarne. Ce lieu est très prisé des pêcheurs, regroupés autour d’une association de pêche dont le siège est actuellement à Biarne.

Comparez la qualité Comparez le prix

DEVIS T UI GRAT

Ets GRZELCZYK Dole - Z.I. rue Buffon - Tél. 03 84 79 11 98 - Fax. 03 84 72 87 16 Pays Dolois - Février 2005 - 8


Les autres activités de loisirs du village sont concentrées sur le sport. Un stade a été aménagé (toujours l’autoroute !) à la sortie en direction de Sampans et Biarne, avec un plateau sportif Hand/Basket, alors qu’un club de Tennis a vu le jour. On tente de rassembler les idées pour dynamiser la vie associative, rognée par les multiples attractions doloises. Le Foyer Rural, présidé par Eliane Gerdy, organise des cours de gymnastique pour adultes, comme le Club de la Source de Mme Hauger. Les conscrits perpétuent la tradition du 1er mai, on vient au Marché de Noël, çà la fête des Anciens. Mais c’est pourtant avec ses voisins que Jouhe a sans doute trouvé l’idée originale avec la journée gauloise intercommunale regroupant Rainans, Menotey, Chevigny et Jouhe. Une véritable révélation pour les habitants en septembre 2004 qui sera reconduite.

La Maison des Cèdres Jouhe est cité pour la première fois en 1078 dans une bulle de Grégoire VII, et Mont-Roland en 1089 dans une bulle d’Urbain II. Pendant plusieurs siècles, l’histoire de Mont-Roland reste donc liée à Jouhe et son Prieuré, leurs noms restant associés. L’église elle-même est bâtie sur le territoire de Jouhe. Le prieuré, situé sur la partie haute du village, est l’objet de controverses quant à sa date de création. Entre le VIe et VIIe siècle ? Détruit par les Normands au IXe ? Les bénédictins l’occupent au XVIIe jusqu’à la Révolution et ses ravages. Aujourd’hui, ne subsiste que la grande tour d’entrée, précédée d’un porche où l’on peut encore voir les ouvertures pour pratiquer l’aumône de pain et de viande. Plus de cloître, d’église ou de haute muraille. Tout a été vendu à cette époque moyennant 127 000 livres (Historique sur le Prieuré et Mont Roland par L Jeannez). Depuis, terrains et bâtiments furent propriétés particulières. On construisit de vastes demeures qui subsis-

tent en l’état aujourd’hui : la maison De Broissia, acquise en 1931 et la maison Chavelet, acquise en 1928. En 1929, la propriété devint propriété de l’Office Départemental des Pupilles de la Nation qui créa la Maison des Pupilles, et passa sous le contrôle de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en 1939. Les deux propriétés sont séparées par une petite route vicinale et l’ensemble s’étend sur 6 hectares. Les garçons chez Chavelet, les filles chez De Broissia ! Cette Maison fut créée pour recevoir les “Pupilles de la Nation, chétifs, souffreteux afin qu’ils fassent une cure d’air au besoin très prolongée”. En 1970, la vocation de l’établissement change (les orphelins et pupilles de la Nation se faisant heureusement rares) pour prendre une orientation sociale avec l’arrivée de la PEEP qui signe une convention avec l’Etat et se traduit en 2001 par l’achat de l’ancien Prieuré par le Conseil général qui délègue la gestion à la PEEP Jura. Aujourd’hui, c’est un établissement moderne, accueillant un peu plus de 50 enfants de 6 à 18 ans, placés ici sur décision de justice ou en accord avec les familles. Philippe Genestier en est le directeur depuis septembre 2003. “La Maison des Cèdres est une maison d’enfants à caractère social, accueillant des enfants ou adolescents ayant des problèmes familiaux, de maltraitance, de décalage social. Ils viennent à 80 % de la région proche de Dole. Cet établissement est suffisamment isolé avec une surface importante, environ 6 hectares. Tout cela lui procure une certaine indépendance vis-à-vis de l’extérieur mais pas un isolement. Preuve en est déjà dans l’accueil des enfants de la garderie (environ 25) qui viennent chaque jour partager les lieux sans problème. De bons rapports avec la mairie. Avec André Chollat, on fait le même métier, ça favorise les rapports ! Ouvert 365 jours de l’année et l’accès y est libre”. Philippe Genestier gère plus de 30 personnes dont 17 édu-

Maison Bonin

La maison des Cèdres accueille un peu plus de 50 enfants.

cateurs, 1 enseignant d’accompagnement scolaire, 1 psychologue, 9 personnes des services administratifs, cuisinière, agent technique et… luimême détaché de l’Education Nationale. Il est d’ailleurs directement touché par la carte scolaire puisque son poste est dans la liste des postes à supprimer. Alors, comment gérer un tel établissement sans direction ? “En fait, il y aura toujours un directeur mais il pourrait être rémunéré directement par le Conseil général. L’Education Nationale continuerait sans doute à détacher un directeur.”

Comment s’organise la vie quotidienne au milieu de cet immense parc ? Les éducateurs prennent en charge les enfants à leur retour de l’école vers 17 heures en leur donnant des repères éducatifs sécurisants. “Chacun des enfants est lié par un projet individuel avec des objectifs bien précis, soit dans le domaine de la santé, de l’organisation, de l’alimentation, du comportement envers les autres… Ils sont organisés en 5 groupes de 10 environ, plus une douzaine de chambres en ville à Dole. Des unités de vie autonomes avec leur propre salle à manger, salle de détente et des chambres de 2 à 3 lits. Vous dire que tout roule tout seul serait prendre un beau raccourci. Nous avons des problèmes comportementaux qui

Décoration : voilage, tringle, linge de maison literie, stores intérieurs, tissus d’ameublement,

Confection : pose et conseil à domicile Carte de fidélité

Z.A. - 2, Chemin de rougemont-Foucherans Tél. 03 84 72 44 00 - Face à Netto

St Valentin Philippe Genestier, Directeur des Cèdres.

se traduisent par des fugues et même des tentatives de suicide. Quant aux mercredis, ils sont consacrés aux multiples activités sportives ou culturelles. L’effectif se compose d’autant de filles que de garçons, le temps de séjour moyen est de 2 ans. Il n’y a pas de règle, tout dépend des décisions du juge ou de l’accord des organismes de tutelle. Nous avons un garçon qui est ici depuis l’âge de 6 ans, il en a 19 aujourd’hui.” L’équipe éducatrice est en train de mettre en place un projet d’échanges avec une maison de Guyane, dont 8 enfants accompagnés de 2 éducateurs, vont arriver très prochainement. On organise des soirées à thème, des lotos, ou autres manifestations pour financer cet échange qui doit se traduire par un voyage, en juillet 2005, de 8 Jouhannais et 2 éducateurs vers ce territoire loin-

tain, ce bout de France décalé. Les Cèdres ? Oui, bien sûr, si vous pénétrez dans le parc, vous trouverez 2 magnifiques exemplaires de cet arbre magnifique, surtout dans le parc du pavillon De Broissia. Espèces protégées et classées au patrimoine, que l’ONF surveille pour assurer encore longue vie. On leur attribue environ entre 270 et 300 ans. Pas aussi vieux que le Prieuré mais tout aussi vénérables. Jouhe et ses 500 habitants, répartis sur ses 583 hectares de prairies et forêts (100 ha) lorgne vers la colline du Mont Roland, elle est chez elle, tout là-haut. Historiquement liée à la religion, elle a gardé sa culture d’accueil dans cet environnement qui lui va bien. Elle avance, régulièrement, sans bruit. Normal, dans le religieux !

Pêle

mêle lingerie • corseterie

30, rue des Arênes Tél. 03 84 72 16 54

Votre deuxième agence en Franche-Comté 370 agences en France et Dom-Tom 1 400 professionnels à votre écoute Plus de 22 000 biens à vendre Achat • Vente • Estimation gratuite • Location SARL Blond & Gora Immobilier 60, rue des Arènes - Dole - Tél. 03 84 82 43 32 • 67, rue de Vesoul - Besançon - Tél. 03 81 48 40 07 Pays Dolois - Février 2005 - 9


A L’ H O N N E U R

■ CHAMPVANS Didier Constant a déjà consacré plus de 6 000 heures de travail à son œuvre : un train électrique qui voyage sous le toit de sa maison.

Le chemin de fer miniature… c’est l’affaire de Didier !

A

ujourd’hui, le modélisme fer roviaire intéresse un nombre de personnes de plus en plus restreint. Pourtant, il fut un temps où le train électrique était le jouet n°1 des petits garçons. Les premiers modèles étaient tirés par une ficelle et roulaient sur les planchers. Puis d’autres plus élaborés, possédèrent des rails et des locomotives à mouvement à ressort. Après arriva le train à vapeur. Celui-ci, chauffé par un brûleur à alcool poussait les pistons comme dans la réalité ! L’électricité arriva enfin après la première guerre mondiale. Le courant distribué était du courant continu de 110 volts. Oui, l’attrait du chemin de fer sur les enfants et les grandes personnes était énorme entre les deux guerres : c’était les grands voyages, le rêve de contrées lointaines et le seul moyen

de se déplacer. Les wagonslits, les pullmans, les beaux restaurants bleus étaient réservés à une riche clientèle et pratiquement inaccessible aux autres. Mais grâce à ces petits wagons en tôle, le rêve pouvait entrer dans tous les foyers.

Un homme sur les rails Aujourd’hui, il demeure quelques irréductibles “Gaulois” pour sacrifier du temps et de l’amour à ce mode de déplacement “lilliputien”. Didier Constant reste l’un d’eux. “Il y a deux personnes qui m’ont donné la passion. En premier, mon père qui m’a offert un premier train mécanique à l’âge de 12 ans, et puis mon oncle, employé SNCF et chroniqueur à ses heures d’anecdotes de la vie du rail. Mais il a fallu atteindre l’âge de la retraite et avoir plus de temps pour réaliser cette maquette qui dormait en

moi. J’ai alors chamboulé l’architecture de la maison et consacré beaucoup de temps et d’argent pour aménager une pièce de 35 m2 dédiée spécifiquement à mon réseau ferroviaire”. L’émerveillement pour les grands et les petits est à coup sûr sous les combles de la maison de Didier Constant. En effet, les chiffres évoqués plus loin, résument l’ampleur de ce

4, Bld Duparchy Lons-le-Saunier Tél. 03 84 47 15 71 Pays Dolois - Février 2005 - 10

défi réalisé et surtout du temps investi pour parfaire cette attraction féerique : 60 mètres de voies ferrées avec 3 réseaux séparés, 42 aiguillages, 1,5 km de fils électriques, des dizaines de maquettes construites pour représenter une bonne partie de l’usine Solvay (où Didier Constant a fait carrière), des scènes de la vie courante avec les populations (écoles, églises, camp militaire, etc.), la vallée de la Furieuse (vers Salins-lesBains), le Fort Saint-André, la gare de Dole, des montagnes, plus de 300 sapins… Les merveilleux trains de Didier ne sont jamais en retard, et vont et viennent dans tous les sens, en circulant sur plusieurs niveaux commandés par un système électromagnétique depuis un poste de commande. Et pour donner corps à plus de réalité et mettre de l’ambiance, un système de vidéo diffuse des films sur le passé et revisite la marche des anciens trains et de leurs locomotives à vapeur. Notre sympathique “M. Bricoletout” aime aussi le mécano et a réalisé pour les dernières fêtes de Noël un sapin original : une Tour Eiffel illuminée de 3 mètres de haut qui a rendu muet d’admiration ses petits-enfants ! JJVD

E TAT C I V I L Naissances Léna de Thierry Violand et de Laurence Pojer, Damparis. Mélody de François Nodinot et de Cindy Renaud, Dole. Tessa de Laurent Rousseaux et de Patricia Julien, Saint-Baraing. Sacha de Alexandre Coulon et de Maryline Salomon, Saint-Baraing. Anna de Frédéric Jacotey et de Sandrine Rossier, Tavaux. Lola de Marc Chavanon et de Marlène Jacques, Dole. Maëva de Stéphane Bouchard et de Magalie Bouchard, Dole. Evan de Michaël Guyon et de Elodie Reveillon, Foucherans. Romane de François Simard et de Sandrine Moreno-Lopez, Petit-Noir. Loïck de Sébastien Eveno et de Karen Boivin, Damparis. Amandine de Franck Tissier et de Martine Metz, Dole. Thylane de Jean-Michel Boizard et de Christèle Lombardi, St-Aubin. Sébastien de Cyrille Colmagne et de Anne-Gaëlle Rouget, Cramans. Sofia de David Molard et de Françoise Roussey, Tavaux. Noémy de David Jardel et de Fabienne Bonnot, Archelange. Nathan de Nicolas Guyet et de Myriam Vantillard, Tavaux. Luca de Yanick Dumont et de Céline Jeandot, Rainans. Pierre de Joël Duchêne et de Marie-Laure Brochet, Mathenay.Fanny de José Dos Santos Pinheiro et de Fabienne Chaumatte, Brevans. Alexis de Virgile Serra et de Christel Corne, Le Deschaux. Hanaé de Jérôme Marlin et de Isabelle Kumpf, Mont-sous-Vaudrey. Ella de Mehdi Belghorzi et de Anne-Claire Brugnot, Souvans. Thomas de Jérôme Lomberger et de Stéphanie Olivier, Tavaux. Mustaf de Fatlum Trnava et de Bahrije Cubi, Dole. Mathéo de Emmanuel Bolut et de Jocelyne Magnin, Parcey. Raphaël de Serge Défis et de Cécile Luzet, Moissey. Ugo de Emmanuel Toinard et de Frédérique Lance, Pleure. Martin de Cédric Leroy et de Sylvie Roy, Offlanges. Jérémie de Jean-Philippe Patenat et de Sandrine Quintaine, Dole. Léa de Bruno Pauly et de Nathalie Tournadre, Dole. Léonie de Patrice Cahé et de Sandrine Boillin, Dole. Pauline de Matthieu De Meyere et de Annabel Blanchard, Dole. Madeleine de Bruno Grosskopf et de Esthelle Jarry, Dole. Luca de Didier Sersoub et de Fabienne Vincent, Dole. Amandine de Christian Monamy et Emmanuelle Petetin, Bans. Elodie de Pascal Magnin et de Christine Neff, Auxange. Justine de Lionel Faivre et de Angélique Saillard, Gevry. Lilian de Martial Gabriel et de Sylvie Quoy, Damparis. Ryan de Thierry Poirson et de Carole Besancenot, La Loye. Tom de Landry Leclere et de Angélique Lefebvre, Annoire. Yanis de Hubert Mollette et de Frédérique Gaillard, Souvans. Thibault de Daniel Girard et de Annie Boissard, Authume. Robin de François Gauchet et de Emmanuelle Besia, Parcey. Léo de Jean-Marc Gros et de Ghislaine Frelin, Romange. Noémie de Philippe Maublan et de Valérie Baudet, Saint Aubin. Manon de Stéphane Burdin et de Mélina Hanser, Chaussin. Joseph de Dominique Humbert et de Alexandra Nioi, Dole. Caria de Franck Dumont et de Christine Dreux, Dole. Noémie de Stéphane Pétigny et de Céline Jouffroy, Arbois. Maéllysse de Hervé Biguenet et de Lisiane Thiébaut, Mt s Vaudrey Axel de Sébastien Duret et de Nathalie Bonnet, Tavaux Lola de Samuel Bourquin et de Evelyne Brochet, Damparis Anthonin de Bertrand Grandjean et de Tiphaine Noirot, Gevry Bernadette de Michel Reinhardt et de Nadia Winterstein, Chaussin Heidi de Loïc Audy et de Maud Curie, Dole Tiffany de Marcelin Jobard et de Christelle Gudelot, Montmirey-le-Ch. Décès Sauriat Maurice, Dole, 92 ans. Goux Henri, Dole, 86 ans. Meulnet Marcel, Asnans-Beauvoisin, 73 ans.

Huguenin Marie-Thérèse épouse Barbe, Dole, 82 ans. Laporte Charlotte veuve Philippe Bouchot, La Vieille-Loye, 93 ans. Régazzoni Clémentine veuve Marion, Augerans, 85 ans. Bêche Madeleine veuve Girard, Arbois, 94 ans. Marchand Jacques, Tavaux, 68 ans. Robert Madeleine, Dole, 85 ans. Naltet Maurice, Dole, 84 ans. Jacquinot Jocelyne épouse Soyard, Tavaux, 52 ans. Maillard Robert, Damparis, 91 ans. Clavier Fernand, Petit-Noir, 78 ans. Reverchon Marie veuve Reverchon, Barretaine, 87 ans. Séron Dominique, Mont sous Vaudrey, 41 ans. Guyénot Daniel, Longwy sur le Doubs, 70 ans Schouvey Jean, Damparis, 69 ans Rabbe Robert, Dole, 95 ans Baudon Gabrielle veuve Boulet, Foucherans, 92 ans Poncet Marius, Dole, 86 ans Jacob Charles, Dole, 74 ans Castellon Jean, Villette les Dole, 62 ans Gatto Olivio, Peintre, 70 ans Bugada Colombe veuve Capelli, Dole, 94 ans Masson René, Villette les Dole, 80 ans Limoge Michel, Saint Aubin, 66 ans Jeandot Léon, Choisey, 91 ans Putelat René, Sampans, 78 ans Mouget Germaine veuve Comte, Tavaux, 81 ans Roz Jean, Chemin, 68 ans. Blanchon Désiré, Damparis, 69 ans. Catelin Gaston, Germigney, 74 ans. Pinel Henriette veuve Brouillard, Crissey, 89 ans. Seiler Gilberte veuve Caritey, Dole, 92 ans. Dugravot Elisabeth veuve Baron, Dole, 87 ans. Lombard Roger, Dole, 90 ans. Meunier Hubert, Neublans-Abergement, 78 ans. Bouchot Madeleine veuve Maitre, Dole, 82 ans. Lentisco Y Cuartero Jean, Dole, 86 ans. Roy Henriette veuve Faivre, Villers Farlay, 85 ans. Dumont Georges, Souvans, 63 ans. Pernot Andrée épouse Marrale, Dole, 82 ans. Besançon Léone veuve Humblot, Dole, 92 ans. Demontron Gilbert, Chissey sur Loue, 83 ans. Pactet Henriette veuve Fagaut, Montbarrey, 90 ans. Rincon Carmen veuve Bècle, Dole, 88 ans. Neyrat Georges, Dole, 78 ans. Lambey Roger, Dole, 82 ans. Hayraud Christian, Dole, 62 ans. Daveau Jacqueline épouse Briquez, Authume, 85 ans. Allard Anne épouse Berland, Peseux, 84 ans Piard Jean, Monnières, 65 ans Chaloyard Robert, Tavaux, 90 ans Petiot Robert, Dole, 81 ans Ocler Robert, Crissey, 73 ans Rossigneux Lucienne veuve Baudot, Choisey, 93 ans Mariages sur Dole Dumesnil Stéphane et Aubut Clarisse, Dole. Baptista Philippe et De Souza Dole. Kellil Aissam et Ouadaoui Soraya, Dole. Marmier Michaël et Tomé Christine, Dole. Frühling Roch et Blanc Marie-Bénédicte, Dole


Espace Loisirs - Librairie Jacques

Dans un cadre historique du XVe siècle, la librairie Jacques et l’Espace Loisirs sont désormais réunis. Vous y trouverez conseils et choix pour vos achats de livres, bandes dessinées, papeterie, beaux-arts et loisirs créatifs

5 rue de Besançon • Dole • Tél. 03 84 82 14 06 Nouveau

à

Dole

Roses de Porcelaine St Valentin, des Amours de fleurs

Charline lingerie r u œ c Au sentiments des

Compositions florales Fleurs coupées Fleurs exotiques Livraisons à domicile

20 rue de Besançon - Dole Tél. 03 84 82 10 33

L’été est déjà là Antinéa - Aubade - Antigel - Barbara - Lejaby - Lou Chantelle - Lise Charmel - Chantal Thomass - Régence Le Chat - Empreinte - Prima Dona

35, Grande Rue - DOLE - Tél./Fax : 03 84 82 36 62


LOISIRS ■ CULTURE

■ SPORT

Dégivre tes oreilles !

Suivez vos équipes !

La roue tourne dans le bon sens pour l’association Promodegel qui perpétue pour la scène du Moulin de Brainans, une programmation d’enfer. Juste l’histoire d’accueillir toute la musique que vous aimez.

U

ne nouvelle année, un nouveau trimestre et une nouvelle programmation : pas question de baisser la pression ! Les responsables peuvent exprimer un grand “OUF” de soulagement car ce programme fut long à voir le jour. Et oui, organiser des concerts à des prix abordables est un exercice périlleux. Et c’est avec acharnement que l’association Promodégel a réussi à s’en sortir. Alors il ne faut pas faire la sourde oreille à pareil opportunité. Une scène ouverte aux musiciens si belle, si proche est un vrai miracle de nos jours. Alors il faut croire aux miracles ! Oui, pas question de gamberger, il faut vouloir sortir pour des soirées découvertes (gratuites pour les abonnés)et des grands noms, des univers différents pour tous les goûts : punk, métal, reggae, électro, chanson, humour, etc… Et pour continuer dans la série des bonnes nouvelles et pour montrer sa différence l’asso-

Football

Rugby

CFA2 - Groupe C

Fédérale 2 - Poule 2

16/01/05 - Montluçon 0-0 DTRC

23/01/05 - Beaune - Dole (Remis)

1. Gueugnon B - 2. Montluçon - 3. Grenoble - 4.Mâcon- 5.Villefranche - 6. Montceau 7. AndrezieuxVx/ - 8. DTRC - 9. AC Ajaccio B - 10. Decize -11. Minguette 12. Clermont/F B - 13. Valence B14. Rumilly - 15. Chalon/s - 16. Le Puy

1. Vichy - 2. Genneviliers - 3. Villefranche - 4. Montluçon - 5. Mâcon - 6. Nevers 7. Epernay - 8. St Claude - 9. Dole 10. Beaune - 11. Soissons - 12. Genlis

Division Honneur 1. Lons - 2. Beaume/D - 3. Roche/Nov 4. DTRC B - 5.Pont/Roide - 6. Vesoul B 7. Audincourt - 8. St Vit - 9. Fesches 10. Jura Sud B - 11. Choisey - 12. Vadoie - 3. Giro Lepuix - 14. Ornans

Promotion Honneur - Poule B 1. Clémenceau - 2. Jura Lacs 3. Planoise - 4. Pontarlier B - 5.Lons 6.Dampierre - 7. Besançon - 8. Devecey 9. Thise B - 10. Jura Nord 11. Orchamp/V - 12. PS Dole

Do Or Die.

ciation baisse le prix de l’abonnement. (16 € plein tarif, 12 € tarif réduit, 8 € pour les détenteurs de la carte Avantages Jeunes). De quoi remplir vos oreilles de bonnes musiques et de concerts. Et pour soutenir les activités de Promodégel, n’hésitez pas à devenir acteur à part entière en prenant votre adhésion 2005 et en participant à la vie culturelle de votre région. JJVD

Contact : Association Promodegel BP 45 – 39801 Poligny Cedex Tél. 03 84 37 50 40 www.moulindebrainans.com

Programmation de février et mars 2005

Promotion de Ligue - Poule C

Samedi 12 février à 22 h : L’œuf Raide, Looo, DJ Twelve, DJ Yodi et DJ 20100 Une soirée live riche, variée et évolutive. Vendredi 18 février à 22 h : Les Zetlaskars et la Trompida, Los Très Puntos (ska rock). Ambiance festive qui vous mettra des fourmis dans les jambes. Samedi 26 février à 21 h 30 : Tremplin Shivar’t’core avec Do Or Die (métal- HXC). La curiosité devrait déplacer le plus grand nombre. Samedi 5 mars à 22 h : Wriggles et Carla Eisler (chansons et humour). Du théâtre musical humoristique ? De l’humour théâtral en chanson ? De la chanson théâtralisée à l’humour ?

1. Morbier- 2. Jura Sud - 3. Poligny 4. Coteaux/S - 5. Sirod - 6. Besançon 7. Frasne - 8. Aiglepierre - 9. Montmorot 10. Nancray - 11. Val d’amour 12. Crotenay

National 3 Féminine - Poule 5 09/01/05 Chaussin 27- 30 Montlucon 16/01/05 Pontarlier 26 - 26 Chaussin 23/01/05 Chevigny 24 - 26 Chaussin 1. Montlucon 2. Sanflot 3. AS Palente 4. Chaussin 5. Pontarlier 6. Meximieux 7. Eybens 8. Beaune 9. St Priest HB 10. Decines 11. Tassin 12. Chevigny

Préfédéral Masculin

1. DTRC C - 2. Viry - 3. La joux 4. Mouchard - 5. Crissey - 6. Bois D’am 7. Lons C 8. Bresse Jura - 9. Salins 10. Pont/Pyle - 11. Damparis 12. Champagnole 2

1. Mamirolle 2. Lure-Villers 3. HB Melisey 4. JA Maiche 5. Rougemont 6. Vesoul B 7. Baume les D 8. Pays Riolais 9. HBC Poligny 10. Champagnole 11. Bavans 12. Dole HB

2e Div. de District - Poule B

Excellence Mascculin

1. Sere Veze - 2. Arbois B - 3. St Aubin 4. Archelange - 5. Jura Nord B 6. Mont/sV (2) - 7. Petit Noir - 8. Grozon - 9. Andelot/V - 10. Gevry - 11. Sellières 12. PS Dole B -

08/01/05 ES Chaussin 31-22 HBC Gilley Fraisans 20-34 Palente (B) 15/01/05 Fraisans 30 - 30 ES Chaussin 22/01/05 ES Chaussin 27 - 25 Pontarlier (B) US Lons (B) 45 - 26 Fraisans

3e Div. de District - Poule D 1. Choisey B - 2. Foucherans- 3. Molay - 4. Trois Monts - 5. Abergement 6. Chaussin - 7. Crissey - 8. Jura Nord 9. Moissey- 10. Sere Veze B 11. Damparis B 12. Archelange 2

4e Div. de District - Poule D

Vendredi 18 mars à 22 h : JMPZ et Brain Damage (rock électro tribal – dub). Envoûtement total pour voyager dans une déco intimiste.

Basket Ball

Sansrt appo

Hand Ball

1re Division de District

1. Souvans - 2. Finoise B 3. Gevry4. Foucherans - B - 5. Rahon 6. Pleure 7. Mont/s V C - 8. Montbarey - B 9. Trois Monts B - 10. Petit Noir B 11. Neublans - 12. St Aubin B

Le groupe des Wriggles.

1. Montceau - 2. Tavaux - 3. Seurre 4. Tournus - 5. Cluny - 6. Baume

08/01/05 - Dole HB 19-23 Baume les D 15/01/05 - Dole HB 21-30 HB Melisey 22/01/05 - Bavans 18 - 20 Dole HB

Samedi 12 mars à 21 h : Fazz (jazz électro). Une ambiance jazz club mélodique et moderne.

Vendredi 25 mars à 22 h : OAÏSTAR. Un vrai concentré d’énergie, d’humour et d’éclectisme qui va vous donner la banane !

Championnat B/FC - Gp1C

National 3 - Poule K 23/01/05 Jura Dolois 66-85 Colmar 30/01/05 Besançon 91-55 Jura Dolois 1. Dijon Dadolle - 2. W/O/W Basket 3. St Maurice - 4. Kaysersberg 5. Schiltigheum - 6. Colmar 7. Haguenau - 8. Strasbourg 9. Dessenheim - 10. St Die 11. Besançon - 12. Jura Dolois

Les chocolats français.

Pour la Saint Valentin, offrez un cadeau à la fois original, surprenant et à dévorer… Offrez le bouquet gourmand

De Neuville ! De Neuville - 11, rue des Arènes Dole - Tél. 03 84 72 67 62

CHOU ROSE

1. Palente (B)US - 2. Beex - 3. Lons (B) 4. Montbéliard 5. Dampierre 6. Pontarlier (B)- 7. HBC Gilley 8. Belfort (C) - 9. Moirans (B) 10. CA Morteau - 11. ES Chaussin 12. Fraisans

Prénational masculin 08/01/05 - Dole HB 23-19 Luxeuil B 15/01/05 - Dole HB 22-21 Besançon B 23/01/05 - AS Chevigny 23 - 27 Dole HB 1. Dole HB - 2. Besançon B - 3. US Lons 4. Migennes - 5. Varois/arc - 6. Moirans 7. Belfort -8. Longvic B - 9. Dijon 10. Luxeuil B -11. Chalon/s S B 12. Val de Gray - 13. Charitoise 14. AS Chevigny

Tous ces résultats nous ont été communiqués par les ligues ou les districts des sports concernés. Nous les en remercions.

48, rue des Arènes Dole Tél. 03 84 82 69 31

Avec Renault New Deal, votre Modus Neuf tous les 3 ans

pour 259,91 € par mois

Pour un crédit de 12 900 €, 36 mensualités de 259,91 € et une mensualité de 5 160 € au TEG fixe de 5,90 % du 1er février au 28 février 2005

* Exemple pour un Modus PACK AUTHENTIQUE 1,2 16V au prix de 12 900 €, sans apport. En fin de contrat, une mensualité de 5 160 €, ou reprise de votre véhicule par votre concessionnaire pour ce montant, diminué des éventuels frais de remise à l’état standard et des kilomètres supplémentaires selon conditions générales Argus. Le montant de la reprise servira à solder votre crédit. Coût du crédit : 14 516,76 €. Sous réserve d’acceptation du dossier par la Diac, SA au capital de 61 000 000 €. 14 avenue du Pavé Neuf 93168 Noisy-le-Grand Cedex - Siren 702 002 221 RCS Bobigny. Offre réservée aux particuliers applicable à l’ensemble de la gamme Renault Modus VP neuve du 1er février au 31 mars 2005 dans tous les points de vente Renault participants. Renault New Deal est une marque désignant des produits de Diacs SA.

J.P. Cône - Cone Automobiles - 8 Bd Wilson - Dole - 03 84 82 67 67 Pays Dolois - Février 2005 - 13


C U LT U R E ■ DOLE

■ EDUCATION / ENVIRONNEMENT

La capoeira est une danse, une lutte, un jeu. Leçon de sciences L L La MJC organise un stage de capoeira, le mercredi 16 février. L’un des aspects les plus fascinants de la culture brésilienne. e capoeiriste est à la fois un athlète, un danseur, un acrobate, un comédien et un musicien. D’un point de vue historique, cela s’explique par l’extraordinaire rencontre entre différentes cultures africaines sur le territoire du Brésil durant trois cents années d’esclavage. Venus d’Afrique avec leurs danses, leurs rituels, leurs fêtes et leurs chants, les esclaves ont fini par créer un rituel unique, lié à leur condition au Brésil : la capoeira. Sous sa forme dansée, chantée et inof fensive aux yeux des maîtres et des surveillants, ce rituel était en réalité une

véritable préparation au combat. Combat contre l’oppresseur pour leur liberté. Combat des plus faibles et des plus démunis contre les plus forts. Longtemps interdite et réprimée, même après l’abolition de l’esclavage, la capoeira ne sera autorisée par le gouvernement brésilien qu’en 1937. Elle sera enfin reconnue pour sa valeur culturelle, éducative, créative et artistique. Elle est à présent enseignée et pratiquée, non seulement dans les écoles et dans la rue, mais aussi dans les universités, les ateliers de théâtre et de danse contemporaine, les écoles de

cirque et les centres de sport au Brésil, aux EtatsUnis, et depuis quelques années en Europe. La capoeira dans sa forme, ne ressemble à aucune autre danse, ni à aucun autre art de combat. Elle est l’art de lutter dans la danse et de danser dans la lutte. Enfin elle est un jeu qui mais en mouvement la gestuelle des animaux au son des percussions. Cette discipline de toute beauté sera pour l’occasion de ce stage enseignée par le professeur Coxinha. Celui-ci compte 18 années de pratique et il a notamment enseigné au Brésil, en Italie et en France dans la ville de Lyon. Au cours de sa carrière, le professeur Coxinha a eu l’opportunité de travailler avec des publics

“La science, c’est avant tout de la curiosité et de l’ouverture d’esprit”

Un exercice de capoeira

très variés. Fort d’une bonne pédagogie, il transmet son savoir-faire avec enthousiasme et énergie. JJVD

Ce stage est à l’adresse des plus de 14 ans et se déroulera dans le gymnase Barberousse de la MJC le mercredi 16 février de 14 h 30 à 17 h, inscriptions avant le 11 février au 03 84 82 00 35

■ DOLE

La médiathèque accueille l’Afrique La médiathèque de Dole met dans la lumière l’Afrique noire tout au long du mois de février.

U

ne actualité mise en scène par l’association Baobab qui invite le plus grand nombre à partager son projet d’échanges interculturels d’amitié et de solidarité à travers une exposition de photos et des concerts de djembés principalement. Deux conteurs interviendront également les mercredis 16 et 23 février pour faire découvrir la culture et les légendes africaines au r ythme de musiques traditionnelles. Des sélections d’ouvrages et des

diffusions vidéo sur le thème de l’Afrique seront également proposées. Projections vidéos du mardi au vendredi à partir de 15 h dans la salle de l’heure du conte, projection vidéo pour les enfants. Du 2 au 4 : Kirikou et la sorcière de Michel Ocelo (dès 6 ans). Du 8 au 11 : L’œil du loup de Hoël Caouissin (à partir de 7 ans). Du 15 au 18 : Tippi en Afrique de Jeanne Mascolo de Filippis (dès 3 ans). Du 22 au 25 : Kimboo, les trafiquants d’ivoire de Gilles Gay (dès 6 ans). La séance du samedi pour les adultes à 15 h dans la salle de

l’heure de conte, visitera tour à tour le Burkina-Faso, le Tchad, le Congo et l’Afrique du Sud. Le 5 : Samba Traore de Idrissa Ouedraogo. Le 12 : Abouna de Mahamet-Saleh Haroun. Le 19 : Pièces d’identité de Dieudonné Ngangua. Le 26 : Les Dieux sont tombés sur la tête de Jamie Uys. Inter vention de conteurs. Mercredi 16 février à 15 h au Forum Marcel Aymé : l’Ane de Koly (facéties d’Afrique de Vaber Douhouré). Le 23 février : Sous les grands arbres de JeanMichel Galopin.

es auditeurs ont, à l’unanimité, adhéré aux propos du professeur Yves Quéré, de l’Académie des Sciences, lors de la conférence qu’il a donné à l’Hôtel de Ville de Dole sur le thème “l’éducation scientifique au service de l’environnement”. Professionnels et responsables régionaux de l’environnement, lycéens et enseignants, ont tous apprécié la simplicité et l’aspect concret de la conférence. La recette du professeur, de renommée internationale, réside, selon J-M. Maublanc, enseignant à Dole, dans “l’aspect concret, les exemples pour illustrer et les traits d’humour de l’orateur. L’enseignement scientifique est une matière à part entière. Les enfants font des sciences sans s’en rendre compte, c’est “naturel”, et finalement, c’est comme çà qu’ils apprennent le mieux, en expérimentant. Ça change des cours théoriques, trop abstraits”. Les explications de l’Académicien auraient pu se prolonger sans que l’attention ne faiblisse. Pour J-P. Girardier, président de l’associa-

tion Calao, “cette rencontre avec Yves Quéré reste un moment d’exception car sa présentation de la Science avec ses espoirs et ses limites est un exemple d’humilité et de grande compétence. Y. Quéré a visité Calao productions dont l’objectif est d’éveiller à quelques connaissances scientifiques de base ceux qui n’ont pas (ou peu) accès à l’école, que ce soit ici en France ou dans les pays du Tiers-Monde”. Les enseignants étaient nombreux également dans le public, soucieux d’environnement, d’éducation ou d’enseignement scientifique. L’écocitoyenneté est au centre de la démarche de l’Atelier Pasteur et de son module d’éducation à l’environnement. Le professeur Quéré a rappelé combien il était essentiel de placer l’enfant au centre de l’apprentissage, qu’il soit lui-même acteur et expérimentateur, pour l’initier à la démarche scientifique (cf. La Main à la Pâte), que la science n’est pas une chose abstraite, inaccessible, bien au contraire : la science est partout autour de nous. “L’environnement, c’est la science, et la science passe par l’éducation scientifique” explique-t-il.

Pour les groupes réservations au 03 84 69 01 55.

Réseau

Route de Dijon • Sampans • Dole • Tél. 03 84 82 09 50 • www.masters-dole.com ouvert du mardi au samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h Pays Dolois - Février 2005 - 14

France


LOISIRS ■ DOLE

“La leçon du Caméléon” : une aventure, d’Avignon au Sénégal Des liens tissés entre la Compagnie du Tigre, RLC Spectacles et l’Alliance Française au Sénégal ont pu se créer et se développer grâce l’engagement et la ténacité de toute une équipe, à participer au Festival d’Avignon.

E

n juillet 2003, le spectacle “Histoire du Tigre” est présenté en Avignon. Plusieurs contrats sont signés ; plusieurs contacts sont pris, notamment avec Frédéric Fioletti, directeur de l’Alliance Française à Ziguinchor (Casamance, au Sud du Sénégal). Enchanté par le spectacle, il décide d’en organiser une tournée au Sénégal. C’est ainsi que Claude Monnoyeur, comédien et Bernard Guyollot, régisseur, parcourent deux mille kilomètres à travers le pays, au mois de mai dernier. De Ziguinchor à Dakar en passant par Kaolack et SaintLouis, ils partent à la rencontre du public. Le “Tigre” séduit et rencontre un accueil plus que chaleureux. L’année suivante, la compagnie du Tigre présente, toujours en Avignon, “L’Alphabet des Sables”. Ce spectacle

réagir vite. En effet, ce projet, qui se fera sur des fonds du Ministère des Affaires Etrangères, doit obligatoirement être réalisé avant le 31 décembre 2004, dernier délai.

Un pari fou

de contes du Maghreb avait été créé en partenariat avec RLC Spectacles, dans le cadre de l’Année de l’Algérie en France, en avril 2003. Frédéric Fioletti, une nouvelle fois présent à ce festival, assiste au spectacle. Un second lien se crée avec toute l’équipe et avec Claude Monnoyeur autour de cette nouvelle mise en scène.

Quelques mois plus tard, Frédéric Fioletti appelle la “Compagnie du Tigre” pour un défi : réaliser un spectacle de Contes avec deux comédiens sénégalais, N’Goné et Moctar, deux jeunes choisis par le Directeur de l’Alliance et faisant partie d’une troupe locale de théâtre. Le projet est ambitieux et intéressant, mais il faut

Claude Monnoyeur se voit confier une mission impossible : créer un spectacle en huit jours. Le choix des textes se fait par courriels et par fax interposés. La version définitive est peaufinée dans l’avion. Il est à peine arrivé le 14 décembre au soir à Dakar, que le lendemain, à Ziguinchor, lui et les deux comédiens sont sur le plateau du théâtre de l’Alliance Française. Alors commencent les répétitions d’un spectacle : “La Leçon du Caméléon” comprenant 15 contes ou textes sélectionnés dans un recueil de récits de l’Afrique Noire et des contes extraits

de “L’Alphabet des Sables” et adaptés pour l’occasion. Ce qui était un pari fou au fil des jours se transforme en un réel spectacle. En 4 jours les comédiens savent leur texte, en 5 jours, la scénographie est décidée et réalisée (décors, bande-son, lumières compris). Le 22 décembre une générale est organisée et le directeur, surpris et enthousiaste, décide, à la vue de la qualité du travail, de faire tourner le spectacle dans tout le Sénégal. Au-delà de l’aventure humaine vécue durant ces quelques jours, cette rencontre n’aurait pu voir le jour sans une présence régulière et de qualité de toute une équipe dans un festival dur et exigeant : celui d’Avignon. Déjà deux collaborations réussies ; à quand la troisième ?

Des amours de cadeaux

Morale On le sait depuis notre enfance, chaque conte se termine par une morale ! S’il en fallait trouver une à cette histoire de contes, elle ressemblerait à celle-ci : financeurs de tous bords, qui pensez souvent (mais à tort) : “A quoi bon dépenser de l’argent dans le spectacle vivant qui s’en va fait le beau en Avignon ?” Ecoutez plutôt la leçon du Caméléon !

17 rue des Arènes Dole - Tél. 03 84 72 58 73

Si Maupassant m’était conté ! En accueillant quatre contes de Maupassant, RLC Spectacles nous propose une heure et demi de pur bonheur de littérature et de théâtre.

A

la fin de sa vie, Guy de Maupassant regrettait d’avoir consacré trop de temps à ces “historiettes”. Qu’il se rassure ! Non seulement ces “historiettes” ont fait sa gloire, mais elles ont fait et font encore notre bonheur ! Qui n’a jamais lu “Les contes de la Bécasse”, “La Horla”, “La maison Tellier” ou encore “Boule de Suif” ? La lecture des œuvres de Maupassant nous plonge dans une Comé-

die Humaine, où l’on peut côtoyer paysans normands, employés de bureaux, aristocrates, assassins, filles séduites, enfants cruels, invalides martyrisés… Toute une kyrielle de portraits dont nous gardons malgré tout, une image encore nette. Nous dévorons ces nouvelles avec la “sensation nette et profonde de manger le monde avec son regard”. Aussi, quelle mer veilleuse idée de RLC Spectacles de

nous proposer 4 contes de Maupassant, à écouter, à déguster, à savourer, à ressentir. Quatre contes qui transpirent la sensualité, l’excitation de la chair, les odeurs de roses et d’oranger, des senteurs de vins et de foin. Quatre contes qui peignent aussi la réalité de la vie, celle d’hommes et de femmes, ces gens de peu, poussés par la misère et qui découvrent tendresse, compassion et entraide. Quatre contes qui

embarquent chacun, ses propres émotions, ses propres personnages et ses propres naufrages. “Une partie de campagne”, “Idylle”, “Miss Harriet” et “Le retour” seront mis en bouche par Daniel Soulier. Ce comédien sobre a travaillé régulièrement avec Antoine Vitez, Georgio Strehler, et bien d’autres. Son souci est de mettre en scène de la façon la plus simple ces quatre histoires de vie et de les faire pétiller l’une après l’autre. Samedi 26 février – 20 h 30 Salle des Fêtes de Champvans

Partez avec votre Modus pour 259,91 € par mois*

J.P. Cône Cone Automobiles 8 Bd Wilson Dole - Tél. 03 84 82 67 67

*voir financement à la concession

■ CHAMPVANS

PAOH ! Editions Siège social : 8, rue Mont-Roland - Dole Février 2005

Adresse Pays Dolois - Zone des Epenottes - BP 212 - 39102 Dole Tél. 03 84 82 50 21 - Fax : 03 84 72 37 81 Régie publicitaire : Tél. 03 84 82 50 21 Mise en page et photogravure PAOH ! Studio graphique - Dole - Tél. 03 84 82 50 21 Imprimé en France à 31000 exemplaires

CHOU ROSE Fabricant installateur sur mesure depuis 15 ans

Nouveau Hall d’exposition Prix direct d’usine

◗ Véranda Alu ou Bois Alu ◗ Fenêtres PVC ou Alu ◗ Pergola ◗ Stores ◗ Volets roulants Alu ◗ Nombreuses réalisations à visiter sur votre secteur Etudes et devis gratuits sur demande

OUNANS - 03 84 37 71 73 • AUXONNE 03 80 47 10 69

48, rue des Arènes - Dole Tél. 03 84 82 69 31 Pays Dolois - Février 2005 - 15


Exclusivité

Réparations toutes marques Accès Internet Haut Débit Pièces détachées Financement Création de site internet Formation informatique Assemblage sur mesure

699 € *

ORDINATEUR DE MARQUE ACER À PRIX CASSÉ

Location sono complète à partir de 159 € TTC Exemple : 2 enceintes (+ ampli 2x300w), 1 mixage, 1 PL double CD, 1 micro, 2 effets disco, 1 machine à fumée, 1 pied + T 3m, cablage de l’ensemble

L & S production 80, Boulevard Wilson - Dole Tél/fax : 03 84 79 00 96

*Dans la limite des stocks disponibles

Location et vente matériel de sonorisation et d’éclairage pour particuliers, Location et : vente associations et professionnels.

• Description du produit : Acer Aspire T310 Celeron D 335 2,8 GHz • Type : ordinateur personnel • Facteur de forme : Mini-tour • Dimension (L x P x H) : 18 cm x 42 cm x 36 cm • Poids : 10 kg • Processeur : 1 x Intel Celeron D 335 2,8 GHz • Mémoire cache : 256 Ko L2 • Cache par processeur : 256 Ko • RAM : 512 Mo (installé) 2 Go (maximum) - DDR SDRAM 333 MHz - PC2700 • Contrôleur de stockage : IDE (ATA-133) • Lecteur de disquette : 3,5 pouces 1,44 Mo

TTC

• Disque dur : 1 x 80 Go standard - ATA - 100 • Stockage optique : graveur de DVD • Moniteur : moniteur 17 TFT • Contrôleur graphique graphique : SIS 661FX • Sortie audio : carte son surround canal 5.1 • Communications : fax/modem Ethernet, Fast Ethernet • Système d’exploitation : Microsoft Windows XP Home Edition + Works

Votre spécialiste informatique • Nouvelle adresse 8 Avenue de Northwich • Dole • Tél. 03 84 822 819

Les journées volcaniques du 5 au 26 février 2005 Evita

Las Palmas

Pierres sêches et pierres du Gard. Poutre chêne massif 124,5 x 70 cm

Pierre de Dordogne Foyer “Sunflam 70”. 215 x 80 cm

1470 € TTC

1332 € TTC

1814 € TTC

1644 € TTC

foyer non compris

foyer non compris

Hermès Pierre de Dordogne 110 x 72 cm

514 € TTC

Indiana Pierre de Dordogne. 135 x prise aux murs : 116 cm

883 € TTC

1090 € TTC

foyer non compris

634 € TTC

foyer non compris

Randane Pierres du Gard Poutre chêne massif 131,5 x 70 cm

672 € TTC 830 € TTC

le confort maîtrisé

foyer non compris

4 route de Lons le Saunier TASSENIERES - Tél. 03 84 81 44 60

Pays Dolois 58  

Pays Dolois 58

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you