Page 1

AREA…

*

classe A

* Performance énérgétique

53,avenue Eisenhower

GRATUIT d’informations - n°101 - Janv. 2009

03 84 72 34 34

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Un vrai journal

DOLE

6 rue Jacquard - DOLE - Tél. 03 84 82 15 71 (à côté du Campanile) Parking privé

Voyage au pays des mots SALON DU LIVRE JEUNESSE - LA COMMANDERIE - 13 ET 14 FÉVRIER 2009 Moussaillons des mots, férus de littérature, écrivains en herbe, navigateurs, larguez les amarres. Pendant deux jours, La Commanderie va se trouver propulsée dans le monde de l’enfance et de la jeunesse à travers cette première édition du salon du livre de jeunesse organisée les 13 et 14 février dans le cadre du mois des enfants par la médiathèque de Dole en partenariat avec l’éducation nationale et le CDDP du Jura. Au menu, une invitation au voyage à travers des rencontres avec les auteurs,

P13

les éditeurs, des expositions, des spectacles…

Zone Innovia

Archéologie : sous l’avenir, le passé ■

Vaudrey

Un village où il y a du grain à moudre !

P6

P3

Dole

Un engagement pour la sécurité

P4

Dole Collégiale 2009

Spectacle Multivision : premières représentations P14 ■

Sports

Rétrospective 2008, des sportifs à l’honneur

MÉNAGER, TÉLÉ, HI-FI, VIDÉO ET SERVICE APRÈS VENTE SOLDESSOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES 699 €SOLDES SOLDES Réfrigérateur Brandt D3120SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES € 2 portes SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES€SOLDES SOLDES 399 SOLDESChaîne SOLDESPhilips SOLDES SOLDES SOLDES MZ1200SOLDES SOLDES € SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES SOLDES

SOLDES 524 199

) -25% ) -50 %

8 rue Hector Berlioz - DOLE - Tél. 03 84 82 28 51

P10

FRANCHE-COMTÉ PROTECTION

PRÉSENT AUX JOURNÉES DE L’HABITAT LES 6, 7, 8 ET 9 FÉVRIER 2009

Alain Garnier : la garantie du spécialiste SYSTEMES D’ALARME notre métier votre sécurité 22, bd des Frères Lumière - DOLE Tél. 03 84 82 42 22 Installateur de systèmes de détection intrusion homologué par les compagnies d’assur ances. N° 060/01/55.1


GRAND DOLE

Routees des Villag La

Parcey Concert des Chorales Tournesol et Clé des Champs à l’église

La Vieille Loye

■ CHOISEY / DAMPARIS / TAVAUX / INNOVIA / FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES

des travaux de construction du viaduc de l’autoroute A 39”. Un chantier qui n’a pas fini de livrer ses secrets avec un travail de décapage sur la zone de deux hectares située de l’autre côté de la route. Les

16 janvier à la Clairière. Animé par Stéphane Haslé sur le thème du héros

Ounans Sorties raquettes neige

Montbarrey Cinéma écran mobile Madagascar 2 à 17 h 30, le 28 janvier 2009, salle Gavand Burn After Reading à 20 h 30, salle Gavand

Dole Concert 13 janvier à 18 h 15 Musiques de l’Europe de l’Est. Auditorium K. J. Riepp. Réservations au C. R. D. 11, av. Briand. Dole Info Spectacles 1, Cours G. Clémenceau au 03.36.63.7 000. Concert gratuit nombre de places limité.

Cycle de cinema Mois de l’amitié franco-allemande. Jeudi 22 janvier, venue de Peter Schott, spécialiste du cinéma allemand au Goethe Institut. Cinéma Le Studio, 21 place Barberousse, 09 800 833 52, 03 84 82 00 35 www.mjcdole.com

Molay Loto Samedi 7 février : organisé par l’association de parents d’élèves à la salle des fêtes. Dimanche 8 février : organisé par le club de foot à la salle des fêtes. Pour faire paraître vos manifestations gratuitement dans la route des villages, envoyez vos annonces à chloe.paoh@orange.fr

Les GAGNANTS

Les fouilles archéologiques menées par l’INRAP ont révélé leurs trésors sur le site de la future zone Innovia (Choisey, Damparis, Tavaux), à savoir des occupations de l’âge du Bronze à l’époque romaine à travers la mise à jour d’une nécropole du Bronze final et de 11 enclos funéraires. Présentation de ces découvertes majeures en Franche-Comté.

Café philo

Organisées par Val Nature le dimanche 18 janvier au Pré Poncet et le dimanche 8 février à Bois d’Amont. Rendez-vous à la base de loisirs sportifs d’ounans à 8 h 30 pour le covoiturage. Pique nique tiré du sac. Inscriptions et renseignements au 03 84 37 72 04 ou 06 84 48 14 49

100 Livres à gagner

Trésors archéologiques : sous l’avenir, le passé

Annie Buguet, reçoit la collection de livres des éditions DMODMO

travaux se poursuivront au printemps à la conquête des mystères du passé. Des vestiges qui pourraient être visibles en février prochain au musée de Dole dans le cadre de l’exposition Julien Feuvrier. Chloé Chamouton

Découvertes archéologiques exceptionnelles Fouiller pour mieux comprendre le passé et sauvegarder un patrimoine, telle est l’ambition de l’INRAP. Sous Innovia… les secrets de l’âge du Bronze. C’est dans le cadre de l’aménagement du futur pôle Innovia que plusieurs opérations de fouilles archéologiques ont été planifiées entre 2008 et 2009 par l’INRAP (institut national de recherches archéologiques préventives).

Trésors archéologiques Des fouilles entreprises par une dizaine d’archéologues qui ont dévoilé lors de la première phase de recherches de juillet à septembre 2008 plusieurs phases d’occupation s’inscrivant entre la fin du néolithique vers 2 500 avant notre ère et le début du Bronze final vers 1 200 avant notre ère. Quant à la deuxième tranche d’opérations, elle a révélé des occupations couvrant le Bronze final à l’époque romaine. “Ces fouilles menées vont apporter un nouvel éclairage sur des périodes comme le Bronze ancien et moyen, pauvres en documentations sur le plan local” a affirmé Dominique Baudais, responsable scientifique de l’INRAP.

Une découverte majeure unique en Franche-Comté Parmi les découvertes majeures sur le plan régional figure celle d’une nécropole du bronze final “unique en Franche-Comté” a insisté Dominique Baudais. La nécropole située sur la commune de Damparis couvre

une superficie de 4 hectares et comporte 14 tombes à inhumation et trois tombes à incinération. Parmi ces tombes, deux sépultures sont richement dotées, témoignant des pouvoirs de ces deux femmes, certainement des “chamanes”. La première, surnommée la Princesse, inhumée il y a 3 200 ans avant notre ère porte sur la poitrine un collier en perles d’ambre, un bracelet de ces mêmes perles à chaque poignet et aux mollets des jambières à double spirale en bronze. Quant à la seconde tombe, elle révèle la présence d’amulettes ou de gri-gri notamment une canine de chien, deux dents de vache, un fossile marin. Loin de s’arrêter en si bon chemin, les archéologues ont lors d’une seconde phase, située sur le territoire de la commune de Choisey, au lieu-dit les Champins, révélé des vestiges attribuables pour la plupart à la fin de l’âge du Bronze et à l’époque galloromaine à savoir : un bâtiment sur poteaux, des traces d’une voie romaine secondaire perpendiculaire à la voie romaine reliant Besançon à Châlon, deux ensembles funéraires et rituels. “Le premier situé le long de la route de Damparis avec la mise à jour de 10 tombes à inhumation. Le secteur longeant la RN 73 a livré une série de 11 enclos funéraires de forme circulaire, de 14 mètres de diamètre complétant les 13 enclos découverts lors

financées par le Grand Dole et le Conseil général pour un montant de 350 000 euros.

Quand espérez-vous pouvoir débuter les travaux et commercialiser les parcelles ?

Entretien avec Jean-Michel Daubigney, maire de Tavaux et vice-président du Grand Dole en charge de l’économie.

Les fouilles archéologiques ont-elles retardé le projet sur du long terme ? L’Inrap a commencé ses fouilles préventives prévues par la législation en 2004. Suite à ces fouilles préventives, l’inrap a proposé au préfet de Région des fouilles complémentaires. Il est vrai que cela a retardé le projet d’Innovia d’une année mais les vestiges découverts sont une chance pour la compréhension de l’époque de l’âge du Bronze. Les fouilles sont

La troisième phase, elle se déroulera en 2010. Nous avons l’intention de débuter les travaux fin 2009. Dans un an, nous espérons que les travaux de voirie ainsi que la commercialisation seront lancés. Et fin 2010, on peut espérer la présence d’entreprises sur ce pôle.

La politique de communication, c’était une volonté du Grand Dole ? Oui c’était une volonté forte de tous les élus, du syndicat mixte d’Innovia quelle que soit leur sensibilité politique que l’Inrap communique sur ces fouilles et informe le public de l’évolution de celles-ci. Propos recueillis par Ch. C

■ CHENE-BERNARD

SOUS LE SIGNE DE LA LUNE Pour comprendre toutes les subtilités de la lune, il suffit de se plonger dans la 31e édition du calendrier lunaire édité à ChêneBernard par Michel Gros et Noël Vermot-Desroches. Au programme, un panel de conseils et d’informations pour comprendre les cycles lunaires, les influences sur les plantes et le comportement. 7,40 euros dans les jardineries et librairies ou en commande à Calendrier Lunaire Diffusion, 6 rue des Prés Verts, 39 120 ChêneBernard (8,90 euros port compris)

Nos trois premiers gagnants Buguet Annie, Villette-les-Dole a gagné 10 livres Demange Jacques, Crissey a gagné 5 livres Chauvin Anne, Mont-sous-Vaudrey a gagné 4 livres Coutenet Anne, La Loye Masson René, Tavaux Vallet Monique, Sampans Coutout Marcel, Fraisans

Ont gagné 2 livres Fournier Geneviève, Rahon Besançon Yvette, Dole Jeandot Maurice, Choisey

Ont gagné un livre Arnould Vivianne, Courtefontaine Bertrand Magda, Souvans Bigeon Martine, Rochefort-sur-Nenon Bosdure Daniel, Dole Boucon Christiane, Ranchot Bourdy Jocelyne, Aumur Bragard Corinne, Salans Breton Jeannine, Aumur Brindel Pierre, Dole Bulabois David, Dole Card Bernadette, Villette-les-Dole Chanot Bernadette, Dole Corbin Claude, Dole Curie Valérie, Mont-sous-Vaudrey Dagot Annie, Dole De Biasi Maurice, Dole Dei-tos Marcelle, Foucherans Dejeux Edith, Dole Dejeux Jeannine, Dole Dejeux Michele, Dole Devaud Philippe, Dole Drouhain François, Dole Ducourthiale William, Dole Durr Dominique, Tavaux Duvialard Valérie, Dole Eric Hôtel, Dole Faudot Adrien, Dole France Auto Pièces, Dole Gaillard Raphaël, la Bedugue Garnier Josiane, Dole Girod Colette, Dole Gridello Marie, Dole Guedet Michel, Dole

Guichard Yvette, Saint-Aubin Guy Jakline, Champvans Hrzina Dominique, Villette-les-Dole Husmann Yolande, Villette-les-Dole Jacquemin Anthony, Dole Jacques Perrin, Dole Jacquot Christiane, Dole Janvier Anne-Cécile, Foucherans Jonneret Edith, Monnières Knapp Denise, Dole Lambert Daniel, Dole Lambey Pierre, Souvans Laporte Colette, Chaussin Leclanche Pascal, Dole Liard Maryse, Salans Louvat Daniel, Dole Martin Aline, Dole Michaud Pierre, Dole Mignard Nicole, Dole Moreau Yvette, Rahon Mulot Danièle, La Chaînée des Coupis Narce Yannick, Thervay Olmo Jacqueline, Tavaux Outrey Simone, Dole Pernin Marie Louise, Dole Pernot Laurianne, Dole Perroux Annie, Dole Piotelat Monique, Dole Rigaud Yves, Damparis Royer Pierrette, Dole Schill Simone, Tavaux Segut Denise, Dole Tripier Michelle, Dole Varin Isabelle, Abergement-la-Ronce

LOTS À VENIR RETIRER À L’ADRESSE SUIVANTE Pays Dolois, 13 rue Alexandre Vialatte, Dole (Zone des Epenottes face au Calicoba. Parking à côté des Revêtements Comtois)

Le vendredi 16 janvier de 13 h à 17 h Le lundi 19 janvier de 9 h à 12 h Le mercredi 27 janvier de 9 h à 12 h

Pour tout achat € d’un montant de de produits de maquillage…

30

…du samedi 17 au samedi 24 janvier 2009

Cours d’automaquillage gratuits Prenez votre rendez-vous dès aujourd’hui et bénéficiez de conseils professionnels pour votre mise en beauté

6B rue Boyvin - DOLE - Tél. 03 84 82 04 67

Dépositaire agrée Pays Dolois - janvier 2009 - 3


VIVRE ICI

Routees des Villag La

Mont-sous-Vaudrey L’heure du conte Mercredis 27 janvier et 4 février de 10 h 30 à 11 h 30 à la médiathèque.

■ DOLE / SECURITE / SIGNATURE DU CLSPD

■ DOLE / MESNILS PASTEUR / PRESENTATION DELEGUEE DU PREFET

Un engagement pour la sécurité Un copilotage Etat-ville Mettre en place une instance pour améliorer la sécurité des citoyens et lutter contre la délinquance, telle est l’ambition du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la délinquance (CLSPD) signé le jeudi 18 décembre entre les différents partenaires œuvrant pour la sécurité, à savoir la ville de Dole et les services de l’Etat. Un contrat qui à travers la mise en pratique de 11 fiches actions thématiques témoigne de l’efficacité de la complémentarité de tous les acteurs dolois, pour une meilleure tranquillité.

Montbarrey Couscous Samedi 14 février : Couscous du Comité des fêtes.

Choisey Repas dansant Dimanche 25 janvier à 12 heures : à la salle communale organisé par l’association “Choisey et son patrimoine” avec Nadine Arrufat. Renseignements au 03 84 79 16 29.

Damparis Cabaret Samedi 24 janvier à 20 heures : Spectacle de cabaret avec bal organisés par le Comité des fêtes. Dimanche 25 janvier à 15 heures : Spectacle de cabaret organisé par le Comité des fêtes. Pour ces deux manifestations, réservation des places au 03 84 81 19 45.

La Loye Théâtre Samedi 24 janvier : Soirée théâtrale organisée par le Comité des fêtes à la salle des fêtes avec une pièce interprétée par les membres de l’atelier théâtre.

Saint-Aubin Assemblée générale Jeudi 15 janvier à 14 heures : Assemblée générale du club de l’amitié au foyer rural.

Loto Samedi 17 janvier : organisé par l’école publique au foyer rural.

Choucroute Dimanche 18 janvier à midi : Choucroute et galette des rois des Anciens Combattants au foyer rural.

Loto Vendredi 6 février : organisé par l’ASSA au foyer rural.

Saint-Loup Cabaret Samedi 31 janvier : Soirée à la salle polyvalente avec les Golden Sisters, transformistes. Spectacle sur réservations. Renseignements auprès de Lucie Pouhin, présidente du Foyer Rural

Pierre Azzopardi, sous-préfet, Jean-Claude Wambst, maire de Dole, Maître Liégon, procureur de la République et Patrick Viverge, représentant du Conseil général du Jura ont signé le jeudi 18 décembre le contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance.

“Cette signature du contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance pour trois années marque un moment important dans notre collaboration entre l’Etat et la Ville de Dole, permettant ainsi une refonte du contrat local de sécurité signé dans les années 2000 pour lutter contre les phénomènes d’insécurité à travers la mise en œuvre d’une action collective dans le champ de la prévention, de la sanction et de l’éducation civique. Un projet qui manquait jusque-là de cadre structurel” a affirmé le maire de Dole Jean-Claude Wambst, lors de la présentation de ce contrat le jeudi 18 décembre 2008.

Une politique locale de sécurité, fruit d’une complémentarité entre acteurs de la sécurité Assistance et prévention, tels sont les maîtres mots de ce projet. “La sécurité, la tranquillité de nos concitoyens restent primordiales, d’où la nécessité d’affirmer la primauté de la loi. Cette signature de l’acte liant les différents partenaires du contrat est une réalité opérationnelle et non pas un vain mot” a insisté le maire. “La notion de prévention est essentielle” a noté Patrick Viverge, conseiller général du canton de Dole Nord-Est, représentant le Conseil général du Jura. “Notre objectif à travers ce contrat consiste à améliorer

l’efficacité de la réponse des pouvoirs publics en terme de sécurité sur deux axes essentiels : la baisse de la délinquance et l’augmentation du sentiment de sécurité des administrés”.

Mise en place de fiches actions thématiques “Nous nous réjouissons de la relance du CLSPD, la sécurité étant la première des missions de l’Etat. Nous souhaitons renforcer les actions de proximité” a renchéri le souspréfet Pierre Azzopardi, d’où la mise en place d’actions pratiques présentées sous forme de 11 fiches. “Ce contrat se veut un engagement fait d’éléments de diagnostic local de sécurité pour pouvoir établir ces fiches action thématiques.” Parmi celles-ci figurent des axes forts de cette nouvelle politique de sécurité telle que l’organisation de campagnes de prévention, l’amélioration du cadre de vie et de la sécurisation des espaces publics, la multiplication des actions de prévention des conduites à risques. Un engagement qui implique également les habitants invités à donner l’alerte en cas de péril immédiat.

Baisse de la délinquance Un travail de fond mené par tous les acteurs qui a abouti à une baisse de la délinquance de 20 % l’année dernière, preuve de l’efficacité de la complémentarité de l’état, de

GAILLARD www.gaillard.pixelplus2.fr

la ville, des associations, des bailleurs sociaux, de la police nationale et municipale. “Cette délinquance contenue est le résultat du travail sur le terrain des policiers et des gendarmes. Nous réunissons tous les acteurs de la sécurité pour avoir des actions très ciblées” a souligné Arnaud Liégeon, procureur de la République. Le CLSPD a pour but de répondre au problème local de la sécurité. “Dole n’est pas une ville de grande criminalité, les deux zones où les délits se révèlent les plus importants sont le centre-ville et les Mesnils Pasteur” explique David Kleilsler, chef de la police municipale. “Nous réfléchissons à l’évolution d’une instance intercommunale pour mettre en commun ces actions à l’échelle du bassin dolois, l’insécurité ne s’arrêtant pas aux portes de la commune” a conclu JeanClaude Wambst. Chloé Chamouton

La composition du CLSPD, une complémentarité partenariale Ce conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance se compose de 5 représentants de la ville de Dole, d’un représentant de la communauté d’agglomération du Grand Dole, d’un représentant du Conseil général du Jura. Ces élus siégeront aux côtés des représentants des services de l’état désignés par la préfète du Jura et de représentants d’associations.

pour les Mesnils Pasteur Le Sous-Préfet Pierre Azzopardi et la municipalité se sont réunis le 15 décembre au centre Schweitzer afin de présenter leurs délégués respectifs : Annie Coulon et Jacqueline Mangin. Leur rôle ? coordonner et mettre en place la politique de la ville sur le quartier des Mesnils Pasteur avec comme mot d’ordre : la proximité avec les différents acteurs. “La nomination d’Annie Coulon s’inscrit dans le cadre de la circulaire du 30 juillet 2008 décrétée par le premier ministre à l’occasion de la mise en place d’un délégué du préfet dans chacun des quartiers prioritaires de la ville” a rappelé Pierre Azzopardi, sous-préfet de Dole lors d’une réunion de présentation et d’information du rôle et des missions d’Annie Coulon.

Une interlocutrice de proximité Sur 215 quartiers prioritaires en France, figure celui des Mesnils Pasteur, seul retenu dans le Jura avec cette volonté du gouvernement de renforcer la présence de l’Etat par le biais d’un interlocuteur de proximité, à savoir le délégué du préfet. Une décision qui témoigne de “cette détermination de l’Etat à réussir la politique de la ville et à réduire les inégalités entre les quartiers et la ville même” a poursuivi Pierre Azzopardi. “Même si l’état se trouve présent physiquement dans les quartiers à travers les services de l’ANPE, des Assedic, de La Poste et financièrement à travers l’opération de rénovation urbaine lancée par l’ANRU, finançant ce programme de réorganisation du quartier à hauteur de 13,5 millions d’euros sur les 60 millions totaux, le contrat urbain de cohésion sociale, (200 000 euros à parité avec la ville) le programme de réussite éducative (55 000 euros), l’opération de prévention de la délinquance, cette nomination participe à la volonté d’affirmer davantage la présence de l’Etat en coordonnant les actions des associations, en établissant un diagnostic sur les besoins à satisfaire.”

Une coordination de la politique de la ville Géographe de formation, forte d’une expérience dans les problématiques liées à la politique de la ville et de l’ha-

bitat social dans l’Aube, travaillant actuellement à la direction départementale de l’équipement sur le secteur du nord Jura, correspondante à ce titre du Grand Dole pour tous les projets d’aménagement du territoire sur ce secteur, Annie Coulon aura pour rôle de “permettre à l’état de se forger une opinion en donnant de la cohérence aux outils mis en place, avec des objectifs chiffrés et mesurables par la mise au point d’indicateurs pertinents pour quantifier les effets des actions menées”. Dans ce contexte, la déléguée rattachée à la sous-préfecture aura une annexe dans le quartier, au centre Schweitzer pour permettre à tous les acteurs du quartier de venir faire part de ses obser vations. Une sorte de guichet de proximité. Sur la feuille de route d’Annie Coulon figureront des rencontres, des contacts sur le terrain afin de rédiger les cahiers des charges en lien avec la ville. “L’emploi est

la priorité parmi les 5 volets du CUCS” a insisté le souspréfet.

Un copilotage Etat-ville Un travail qui se fera en partenariat et coordination étroite avec la ville, notamment par le biais de Jacqueline Mangin, chef de projet recrutée en septembre 2008, géographe de formation elle aussi, avec 18 ans d’expérience sur la politique de la ville (habitat et développement local.) “Il était urgent de voir arriver un copilotage Etat-Ville sur ces politiques essentielles, économiques et sociales des quartiers. Sur ce quartier, nous souhaitons mettre en place un réel pôle de services au public” a souligné Sylvie Laroche, adjointe au maire. “C’est un quartier qui doit être intégré à la ville, mais auquel la ville doit aussi s’intéresser” a conclu cette dernière. Chloé Chamouton

■ DOLE / CONFERENCE - DÉBAT

L’ÉCOLE COMME ESPACE DE RÉSILIENCE L’association ATD Quart Monde et le centre d’éducation postscolaire de Dole organisent une conférence-débat le mardi 27 janvier 2009 sur le thème “l’école comme espace de résilience pour l’enfant issu de la grande pauvreté” animée par Maryse Métra, psychologue de l’enfance et de l’adolescence, membre du C.A. de l’Association des groupes de soutien au soutien. Salle de conférence - Lycée Jacques Duhamel à 20 h 30.

Soldes sur le son ! Home cinéma

199 €

199 €

MS902 Enceinte MORDAUNTSHORT 100 W la paire

*

249 €

HTS 3164 PHILIPS

560 €

*

699 €

HTS 6100 PHILIPS

199 € Photo non-contractuelle * Ecotaxe comprise

Jacqueline Mangin, chef de projet recrutée par la municipalité, Sylvie Laroche, première adjointe au maire, Pierre Azzopardi sous préfet de Dole et Annie Coulon, déléguée de l’Etat sur le quartier œuvrent en étroite collaboration sur le front social des Mesnils Pasteur.

*

389 €

Casque HIFI numérique HD1500 DIGITAL

99

*

250 €

€ * 399 €

Chaîne stéréo PHILIPS MZ1200

199 €

*

275 €

139 €

*

199 €

Voie centrale TANNOY 100 W

469 €

550 €

CR401 MARANTZ 2 enceintes chaîne 2 x 30 W

Subwoofer MORDAUNTSHORT MS308*

18 avenue Jacques Duhamel - DOLE - Tél. 03 84 72 22 80 Pays Dolois - janvier 2009 - 4


Publirédactionnel

Pains & Saveurs Un concept moderne qui ne manquera pas de vous plaire ! Un nouveau concept est arrivé à Dole. Pains & Saveurs est un endroit où l’on passe chercher son pain frais mais aussi où l’on peut déjeuner, boire un café, bref où l’on a envie de rester un petit moment… Quelque soit l’heure de la journée, offrez-vous une pause chez Pains et Saveurs.

U

ne nouvelle aventure démarre à Dole pour Julien Petit et son équipe, Bastien, le boulanger, Nathalie, Elodie et Rachida, les vendeuses. Depuis le 17 décembre 2008, le magasin indépen-

dant Pains & Saveurs a ouvert ses portes à Dole. Comme chez les boulangeries traditionnelles, vous y trouverez du pain, de la viennoiserie, des pâtisseries, des tartes, des gâteaux, des sandwichs, quiches, pizzas

et salades pour le déjeuner mais aussi une rôtisserie et des plats cuisinés devant vous, à déguster sur place ou à emporter et un rayon épicerie avec des produits du sud de la France, tel que de l’huile d’olive.

Un espace détente vaste, simple et convivial.

Tout pour votre confort Avec le choix de cet emplacement, Julien Petit, gérant de Pains & Saveurs, a pensé avant tout à sa clientèle.

Pour une pause déjeuner ou l’achat de votre pain, un grand parking à votre disposition.

“Quand l’occasion de rachat de ce bâtiment s’est présentée, je n’ai pas hésité un instant. Les travaux ont débuté

en mai 2008, par la démolition de l’ancienne stationservice, dont il ne reste aujourd’hui plus rien, puis la construction d’un bâtiment entièrement neuf de 350 m2. Le magasin s’étend sur la moitié de cette surface, le reste est dédié à la fabrication de nos plats de traiteur, de nos pâtisseries et à la cuisson des pains et viennoiseries. De plus, la clientèle dispose d’un vaste parking” nous explique-t-il.

Un service traiteur pour une pause déjeuner conviviale

Des produits authentiques venus du Sud à deux pas de chez nous.

www.revetementscomtois.com

FAÏENCE - CARRELAGE - PIERRE - TERRE CUITE

Vous construisez, rénovez : venez découvrir les nouvelles tendances

Le choix, Le conseil pour tous les budgets

+ 300 m2 d’exposition Entre Lons et Bletterans RD 470 à 4 mn de Lons

03 84 44 47 00

Dole

ZA des Epenottes - 13, rue A. V ialatte

03 84 72 47 10

Ouvert du mardi au samedi 9 h-12 h / 13 h 30-18 h 30

Depuis le début de cette nouvelle année, Pains & Saveurs propose également chaque midi, un ser vice traiteur avec plat chaud à

consommer sur place ou à emporter. Que ce soit le plat du jour, bœuf bourguignon, blanquette de veau… ou le 2e plat chaud, composé de pâtes agrémentées des sauces les meilleures, vous aurez tous les midis, un large choix pour déjeuner. Grâce à un grand espace d’accueil pour le public, vous pourrez vous restaurer sur place ou prendre simplement une pause détente avec café, thé et viennoiserie. Une douzaine de tables offrent une quarantaine de

Pains & Saveurs

places pour un confort maximum…

Du pain frais toute la journée Chez Pains & Saveurs, le pain est cuit trois fois par jour. Ceux qui aiment le pain frais retiendront sans aucun doute, les heures de cuisson réparties dans la journée : à 7 h, à 11 h et à 16 h. De plus, Pains & Saveurs vous propose des promotions chaque jour. N’hésitez plus, arrêtezvous au 138, avenue Jacques Duhamel !

138, avenue Jacques Duhamel DOLE - Tél. 06 08 76 46 33 Ouvert du lundi au samedi de 7 h à 19 h, dimanche de 7 h à 13 h, jours fériés de 7 h 30 à 12 h

BAGUETTE BLANCHE OFFERTE pour tout achat sur remise de ce coupon


D E S V I L L A G E S E N PAY S D O L O I S - N ° 5 7 • MAXIMILIEN DE VAUDREY (? - 1545) : Coseigneur de Vaudrey (branche de Mutigney), il fut chambellan de l’empereur Charles Quint. • CLAUDE-FRANÇOIS TERRIER DE MONTCIEL (1709-1771) : Seigneur du Boichot et de Vaudrey, il fut maréchal des camps et armées du roi, puis ministre plénipotentiaire. Il mourut en son château de Vaudrey. • ANTOINE-MARIE-RENÉ TERRIER DE MONCIEL (1757-1831) : Dernier Seigneur de Vaudrey, il fut un homme politique français. Officier de l’Ancien régime, puis président du Directoire du département du Jura et maire de Dole en 1790 où il habita en son château de La Bedugue. Il fut nommé ministre de l’Intérieur en juin 1792. • ENFANTS DU PAYS MORTS POUR LA FRANCE : douze en 1914/1918 – sept en 1939/1945 – deux en Indochine.

A Vaudrey, il y a du grain à moudre Claude Petitguyot, Jean-Pierre Joussot, Michel Dausse, Marc Colette et Jérémie Mouquod. Si la polyculture et l’élevage se sont généralisés, les deux dernières produisent encore du lait. Jérémie Mouquod s’est même engagé sur la voie du bio.

Ancienne baronnie érigée en marquisat, la commune de Vaudrey se fait plutôt discrète à l’ombre de sa voisine et ancien hameau Mont-sousVaudrey. Et pourtant, sur les bords de la Cuisance, ce village est resté authentique avec ses fermes et son moulin, tout en côtoyant le monde industriel grâce aux constructions métalliques de la Société Ravoyard, activité que d’autres aimeraient bien posséder. Malgré divers vestiges, toponymes et autres preuves évidentes d’antiquité, l’existence officielle de Vaudrey en tant que village, ne remonterait qu’au XIe siècle. Cependant, une vie exista à l’époque romaine, des vestiges de riches édifices ayant été retrouvés. Mais de la supposée ville de Latran, il ne reste que le chemin sensé y conduire, puisqu’aujourd’hui, on emprunte toujours le “chemin de la ville de Latran”. Etonnant que cette agglomération antique n’ait pas laissé son nom ! Rousset pense que Vaudrey proviendrait de “Vaudreium”, alors que Dauzat suppose que son origine serait plutôt “de Vadreio”, nom d’une personnalité ayant vécu en 1145. La certitude est que

“vau” en langue celtique signifiait “val”, alors pourquoi ne pas se ranger derrière l’historien local Auguste Chey qui affirme que “vau” est le patois de val et que “dré” est celui de droit ? Allez savoir ! Cependant, qu’une illustre famille se soit emparée du nom de “Vaudrey” est une certitude.

Au temps des seigneurs Issus de la maison de Thoire en Bugey, les premiers seigneurs de Vaudrey étendaient leur domaine à Mont, Belmont et Augerans. Ils possédaient également l’abbaye cistercienne de Rosières et plusieurs domaines, notamment à Arbois. La plupart occupèrent des postes importants en Bourgogne et même dans le royaume de France. L’un L’église sur son piedestal

d’eux, Aymon de Vaudrey, se fit particulièrement remarquer au XIIe siècle par son tempérament anti religieux, s’opposant aux religieux de Rosières, moines et autres cardinaux cherchant à le réconcilier. Guillaume, Hugues, Guy, Jean et Simon sont autant de noms qui, de père en fils, furent seigneurs de Vaudrey. Un démembrement dut même être réalisé en 1326, entraînant l’apparition de nouvelles familles formant diverses branches, de Courlaoux, de Thoraise, de Mont et de Mutigney. Eternoz, Arlay, Monnet, Thoraise, Usie… entrèrent dans la seigneurie. Guy d’Usie, coseigneur, défendit vaillamment la cause de Marie de Bourgogne, sa souveraine contre le roi de France Louis XI, lequel confisqua ses biens en 1477. D’autres familles arrivèrent alors : Merceret de Salins, puis François de Vers. En 1733, la forêt de Vaudrey fut partagée entre les habitants, les religieux de Rosières et Quentin Terrier de Montciel. En 1740, ce dernier fit ériger en marquisat ses terres de Parcey, Vaudrey et Montciel.

Ravoyard : du bois au métal

était celle des seigneurs et nombreux sont ceux qui y reposent. Le mausolée de Maximilien de Vaudrey mort en 1545 ne passe pas inaperçu. Dans le chœur de l’église, plusieurs tombes rappellent le souvenir des derniers seigneurs qui, en se faisant inhumer ici, montrent leur attachement à la terre de Vaudrey. En 1837, des ouvriers occupés à réparer l’un des angles de la

voûte, découvrirent une vieille caisse de bois contenant plus de 40 000 pièces de monnaie datant du début du XIVe siècle. Ce trésor caché vraisemblablement par Simon de Vaudrey ou son fils Jean, seigneurs de l’époque, témoigne de l’incertitude qui régnait au moment où la Franche-Comté rejoignait le Duché de Bourgogne en 1318. En 1907, l’incendie déclaré dans le clocher nécessita son remplacement et la flèche fut légèrement modifiée. Intégrée à la paroisse du Val d’Amour animée par le père François Grandvaux, cette église est dédiée à Saint-

Les seigneurs de Vaudrey sont à l’église Comme les rois de France sont à la basilique de SaintDenis, les seigneurs de Vaudrey sont à l’église du village. Elevée sur une éminence artificielle, certaines de ses parties remontent au XIIe siècle. Elle accueille les fidèles par un magnifique porche. La chapelle située à droite de la nef

Est Pays Dolois - janvier 2009 - 6

Rémy. Mais dans ce Val d’Amour qui entretient ses légendes, l’agriculture est encore dominante. Certes, l’usine de fabrication de colle à partir d’os d’animaux de fermes créée en 1838 et employant jusqu’à 50 personnes a fermé en 1908. De même pour la coopérative fromagère qui, de 1928 à 1987 recevait le lait de nombreux producteurs (39 en 1950). Le remembrement des terres a été réalisé en 1961 et aujourd’hui, on recense encore huit exploitations : GAEC Schouwey (avec 3 frères), Jean Chey, Pascal Fraichard,

Avec Philippe Fèvre-Burdy (maçonnerie) et Laurent Galliache (terrassement et travaux publics), deux artisans travaillant seuls, on pourrait dire que l’artisanat est peu présent à Vaudrey. Cependant, sur la route conduisant à Arbois, de vastes bâtiments ne passent pas inaperçus. Lorsque vers 1937, Joseph Ravoyard s’installa menuisiercharpentier à Vaudrey, il ne pensait certainement pas que le bois qu’il travaillait avec affection et respect serait remplacé par des matériaux issus de la métallurgie. En effet, Michel Ravoyard, son fils, se spécialisa dans la charpente métallique en 1964 et transforma le petit atelier en véritable usine. En 1971, l’entreprise devint SA. Aujourd’hui, avec les entités constructions métalliques, profilage et levage, les établissements Ravoyard possèdent quelque 30 000 m2 d’ateliers et emploient une centaine de personnes. Travaillant sur l’ensemble du territoire national et même à l’étranger, Eric

Les établissements Ravoyard

Mausolée de Maximilien de Vaudrey

155, av. Eisenhower - DOLE

Automobiles Tél. 03 84 82 19 01 - estauto@lereseaufiat.com


DOLE La Commanderie les 13 et 14 fevrier

Le moulin du Val d’Amour et la farine bio Situé sur la rive gauche de la Cuisance, l’existence de ce moulin remonte au XIIIe siècle. En 1890, il fut loué à Joseph Magdelaine qui l’exploita seulement trois années. Hippolyte Bolard poursuivit jusqu’en 1899, lorsque Jules Magdelaine, fils de Joseph reprit l’affaire. Devenu propriétaire en 1911, le moulin de Vaudrey et la famille Magdelaine ne furent plus jamais séparés. Emile, fils de Jules, dut le reconstruire en 1925 à la suite d’un incendie. Ce fut une opportunité pour s’engager sur la voie de la modernisation. Les meules en silex remplacèrent les meules de pierre. Joseph Magdelaine reprit le flambeau en 1946. Victime de la foudre en 1955, le bâtiment fut reconstruit et les différentes machines remplacées par d’autres automatiques et pneumatiques. En 1974, Jean Magdelaine devint locataire. Il acheta l’ensemble en 1986 et s’engagea sur la voie de l’extension. En 2004, ses fils Christophe, Matthieu et Benjamin reprirent l’affaire qui devint SARL Moulin du Val d’Amour. Benjamin en est le directeur. Aujourd’hui, ce moulin transforme annuellement 8 000 quintaux de céréales (blé, seigle, épeautre et petit épeautre) en farine. La moitié de la production est consacrée au bio, si bien qu’actuellement, le moulin de Vaudrey est le seul producteur de farine bio en FrancheComté. “C’est l’avenir ! déclare Benjamin Magdelaine qui prévoit 90 % de bio dans cinq ans. Pour cette raison, il envisage l’ouverture d’un magasin de divers produits bio vers juin 2009 et un développement des visites de groupes. Les quatre paires de meules et les deux turbines dont l’une hydraulique datant de 1850 qui ont résisté aux incendies, offrent un spectacle surprenant. En attendant, si certains boulangers font partie de la clientèle, de nombreux particuliers viennent acheter au moulin la précieuse farine pour alimenter leur machine à pain. Deux fois plus chère que l’autre, cette farine bio semble avoir de plus en plus d’adeptes. Ravoyard, Président du Conseil d’Administration depuis 2003, poursuit le développement de l’entreprise avec bonheur.

Un élevage canin dans l’ancien château Plusieurs châteaux existèrent à Vaudrey. Deux d’entre eux furent construits sur des mottes en bordure de la Cuisance. Entourés de fossés, il s’agissait de constructions de défense qu’habitaient les copropriétaires de la seigneurie. Peu avant la conquête française, le capitaine Lacuzon fut chargé de leur garde, mais il semble bien qu’aucun ne résista à l’assaut

des troupes armées. Le château qui subsiste aujourd’hui fut reconstruit entre 1738 et 1740 par Quentin Terrier de Montciel, seigneur du Boichot, chevalier d’honneur honoraire à la Chambre et Cour des comptes, aides et Finances du comté de Bourgogne. Il fut longtemps habité par les descendants du marquis de Montciel, sa fille ayant épousé M. de Boissieux. Situé sur la rive gauche de la rivière, il a succédé à un autre plus ancien remontant au XIIe siècle qui était encadré par quatre tours de briques armées de mâchicoulis. L’une d’entre elles subsiste.

Cette belle construction domine un vaste parc couvrant presque dix hectares, dans lequel d’anciennes écuries datant du XVe siècle sont encore présentes. En janvier 2007, Serge et Virginie Barbier ont acquis cette propriété qui appartenait à la famille Dumont. Cette dernière qui possédait un élevage de Bergers allemands avait créé une pension canine. Les nouveaux propriétaires spécialisés dans l’élevage de chiens pure race, Bouvier bernois et Cavalier King Charles, dont ils possèdent une trentaine d’éléments, poursuivent la pension canine avec une capacité de 43 box. Une pension féline pour une dizaine de chats s’est ajoutée. Au cœur de ce Val d’Amour légendaire, Vaudrey conserve sa devise héritée de ses lointains seigneurs : “j’ai valus, vault et vaudray…”, même si certains sont convaincus que “ça ne vaut pas un fifrelin” ! Mais dans cette région bordée

Sexagénaire né à Vaudrey, ce véritable Vaudrion a connu un village plus animé au temps de sa jeunesse. “Il y a près de 25 ans que nous n’avons plus d’épicerie et seul le café d’Emile est encore ouvert”. Conseiller municipal de 1971 à 1978, il dut quitter pour raisons professionnelles avant de reprendre du service en 1995. Premier adjoint de 2001 à 2008, il devint maire en mars 2008, succédant à Rémi Gauthier. L’extension de la mairie en 2002 dans un ancien logement d’enseignant, la création du sentier des Essarts avec deux circuits cette même année et l’aménagement de la place mairie-école en 2006-2007 constituent les principales réalisations du mandat précédent. Parmi les projets, M. le maire annonce la réalisation d’un sentier piétonnier pour se rendre à Mont-sous-Vaudrey et la réfection du parking de la salle des fêtes. “C’est ce qui est d’ores et déjà prévu en plus des travaux d’entretien courants” précise-t-il. Le magnifique bâtiment de la mairie construit en 1 834 abrite également l’école dont la directrice est Ludivine Rolet. En RPI avec Ounans depuis 2001, deux classes sont au rez-de-chaussée : l’une est réservée aux deux premières sections de maternelle, et l’autre aux cours élémentaires. A la rentrée 2008, 91 élèves étaient recensés, dont 50 à Vaudrey. Dans ce village qui s’est doté d’une salle des fêtes au début des années 1980, la vie associative est active. “Avec le Foyer Rural, le Club des anciens, les Amis du Moulin, l’ACCA, les Pompiers nous avons des associations très dynamiques” souligne le maire qui précise : “Depuis 1994, le Foyer Rural est le moteur de l’animation du village avec des activités et des manifestations rassemblant beaucoup de monde, comme la fête patronale du 1er dimanche d’octobre et sa brocante qui s’étend de plus en plus chaque année”. par la forêt de Chaux et baignée par la Loue où serpente son affluent la Cuisance, on croit à tellement de choses que toutes les belles histoires sont agréables à raconter. Suzanne Ribaux (95 ans) et Charles Longchamp (90 ans), doyens de ce bourg sympathique, les ont certainement toutes entendues ! Le château ne se visite pas. Pour le voir, il faut emmener un chien ou un chat en pension et on le découvre aussitôt après avoir franchi la Cuisance, en entrant dans le parc. Le moulin quant à lui accueille les visiteurs avec le sourire. Vous apprendrez que chez les Magdelaine, “On n’est pas meunier, on naît meunier”. Enfin, par beau temps, emprunter le sentier des Essarts constitue une balade forestière agréable. Laissons le dernier mot au maire parlant de la communauté de communes du Val d’Amour : “il y a un effet de mutualisation qui a engendré plus de solidarité entre les communes et plus de dynamisme dans chacune d’elles”. A Vaudrey, la

BONIN

maison

Jean Marie Appointaire : “Vaudrey bénéficie de tous les commerces et services de Mont-sousVaudrey tout proche”

SOLDES

Rideaux - Linge de maison

CONFECTION : pose et conseil à domicile Carte de fidélité

DÉCORATION : voilage, tissus d’ameublement, tringles, stores intérieurs, stores bateaux, parois japonaises, linge de maison, jetés de lits, plaids…

Z.A. - 2, chemin de Rougemont - Foucherans Tél. 03 84 72 44 00 - Face à Netto

roue à aube du moulin tournera longtemps encore au rythme de la Cuisance… JT

Vaudrey (39 380) Altitude : 212 à 259 m. Superficie : 1 790 ha Population : 373 habitants (les Vaudrions ou les Val d’Oriens) Canton de Montbarrey Communauté de communes : Val d’Amour Conseil municipal Appointaire Jean-Marie : maire Fraichard Daniel : 1er adjoint Magdelaine Michèle : 2e adjoint Cuinet Alain : 3e adjoint Caillot Patrick Lambert François-Xavier Magdelaine Benjamin Magdelaine Martial Perret Nathalie Perrin Martial Schouwey Laurent Les derniers maires 1904-1912 : Barthelet Emile 1912-1919 : Fraichard Emile 1919-1933 : Vandel Emile 1933-1953 : Magdelaine Léon 1953 -1959 : Georgeon René 1959 -1965 : Chey Joseph 1965 -1971 : Schouwey Marcel 1971-1995 : Gauthier Rémi 2008 - : Appointaire Jean-Marie

m a t é r i e l p o u r CHAUFFAGE / SANITAIRE

65, rue Louis de la Verne - Dole -Tél. 03 84 72 65 37

Pays Dolois - janvier 2009 - 7


VIVRE ICI

LA BEDUGUE - DOLE CLASSE DE CM1/CM2

Quatre mains et un piano !

La classe de CM2 de l’école de la Bedugue en compagnie de leur instituteur Eric Tribut. Océane Girard, Benjamin Ledier, Dylan Cheikh Ben Kade, Kevin Gelade, Matteo Alberti, Adèle generet, Jordan Da Silva Ferreire, Martin Caretti, Emmanuel Dufay, Mathilde Cumy, Manon Neyrat, Lucine Perrot, Laetitia Roy, Nafiseh Saremi, Lucile Monteduro, Ambre Villain, Elisa Martelet, Zoé Dumont, Lucie Ollivier, Marylou Dupe, Mathhias Melin, Lorène Gouyet.

Mardi 16 décembre 2008, à 10 heures, nous avons assisté à un concert appelé “Quatre mains et un piano”, joué par les deux pianistes Pascal Roze et Emmanuelle Franconi. Il a eu lieu à l’auditorium Karl Riepp à Dole.

L

es classes de CM1 et de CE2 de l’école de la Bedugue étaient également présentes, ainsi qu’une classe de l’école Wilson de Dole. A la fin, nous avons

accompagné les pianistes en chantant une des œuvres apprise à l’école. Nous avons préparé le concert avec Myriam Lacroix, nous avons fait deux séances, dans la

salle de sport de l’école. On a écouté les morceaux que les pianistes ont joué en essayant d’imaginer les histoires que les musiques pouvaient raconter. Puis on a produit des sons avec des lames musicales, en tapant dessus. Au début, on devait reconnaître les plus graves et les aigues, et ensuite on les a

Les P’tites Plumes Atelier d’écriture, fruit d’un partenariat entre l’Education Nationale et le journal “Pays Dolois”, en collaboration avec quatre écoles du pays dolois, chacune des classes rédigeant deux articles au cours de l’année. Le mois prochain dans le cadre du partenariat entre l’éducation nationale et le Pays Dolois, retrouvez l’école de Chamblay en compagnie de l’institutrice Mme Brusa. ■ COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DU JURA / CARTES DE VŒUX

Le Jura en cartes postales interactives :

une invitation à l’évasion Le CDT du Jura mise en ce début d’année 2009 sur l’interactivité pour promouvoir le Jura. Quoi de plus sympathique qu’une jolie carte virtuelle et interactive déclinant les facettes du Jura pour sou-

haiter la bonne année. En développant un nouveau concept de carte électronique interactive, le Comité Départemental du Tourisme du Jura souhaite s’appuyer sur les ambassadeurs du Jura

(touristes, vacanciers, industriels, commerçants), pour faire connaître le département. “En imaginant ce concept de carte électronique interactive personnalisable, le CDT a souhaité proposer à tous ces ambassadeurs, un outil de communication simple et ludique” explique Bertrand Picault, chargé de communication au CDT. Développée sur le thème de l’exotisme, cette carte postale est porteuse d’un message simple : inutile de voyager loin pour s’émouvoir devant des paysages et des architectures exceptionnels ! Animée avec des sons naturels

classées dans l’ordre des sons. Enfin, on a inventé une petite chanson avec nos prénoms et on a chanté la Java des Squelettes. Les morceaux étaient jolis ! Nous avons passé un bon moment. Après le concert, nous avons posé des questions aux pianistes. Ils nous ont expliqué comment fonctionne un piano : ils nous ont dit que quand on appuie sur une touche, un marteau vient taper contre une corde qui vibre et produit un son. Ils nous ont montré le rôle des trois pédales de l’instrument : la pédale de droite prolonge le son, celle du milieu déplace le clavier la pédale gauche sert à isoler et maintenir le premier son émis pendant que le pianiste continue.

A propos de l’auditorium Karl Joseph Riepp (1710-1775) était un facteur d’orgue (il fabriquait ou réparait des orgues), né à Ottobeuren, en Bavière (région d’Allemagne). Il s’est marié avec une fille de Jouhe (vers Dole) en 1741. Il a travaillé sur les orgues de Dijon, de la collégiale de Dole (entre 1750 et 1754) et d’Ottobeuren. Cette salle était la chapelle du collège Saint Jérome. Au Moyen-Age, ce collège dépendait du monastère de Cluny, en Bourgogne. Cette chapelle a été restaurée pendant 14 mois pour devenir l’auditorium du Conservatoire de Musique et de Danse de Dole brillamment captés par Boris Jollivet et des images lumineuses du photographe Michel Loup, Stéphane Godin et Jean-Loup Mathieu, cette carte de vœux interactive explore le Jura et invite l’internaute à un grand voyage autour du monde. D’un simple clic, il suffit de se connecter au site www.juratourism.com/voeux et de personnaliser le message et la liste de diffusion. C’est cela l’esprit interactif du Jura ou la Jura attitude. Ch. C

■ DOLE

■ DOLE / UNIVERSITE OUVERTE / CONFERENCES

“Les symboles font sens” L’université ouverte propose dès le mois de janvier un cycle sur le symbolisme artistique à travers plusieurs figures que sont le dragon, la licorne, la vouivre. Des figures que l’on retrouve en littérature et en art, qui parlent à notre inconscient. Trois questions à Brigitte Rochelandet qui anime ces conférences, docteur en histoire. Pourquoi avoir choisi un m’attacher à mettre en évicycle sur le symbolisme dence. Ces figures parlent et artistique ? font sens à travers l’art. J’ai beaucoup travaillé sur le Comment le cycle symbolisme et je souhaitais va t-il se dérouler ? mettre en évidence quelques J’ai choisi de découper ce figures clés et récurrentes du cycle en quatre conférences. symbolisme artistique notam- La première séance plus ment le dragon, la licorne, la générale a servi d’introducvouivre. Ce sont des symboles tion, d’initiation théorique à prégnants des légendes franc- la symbolique et aux symboles comtoises, notamment la dans l’art. C’est une entrée en vouivre, symbole universel, matière et une mise en héroïne d’un roman de Mar- bouche, une façon de susciter cel Aymé, adapté au cinéma. l’intérêt du public. Après, je La plus connue est celle de rentre dans les trois proVaulgrenant. Derrière ces chaines séances dans le vif du figures, ces représentations, sujet en parlant de la licorne, figure un sens parfois alchi- du dragon et des symboles de mique. C’est ce que je veux l’ordre de la Toison d’Or.

CUIRS

LEVI’S KAPORAL MARLBORO CLASSICS RED WOOD WRANGLER

REDSKINS OAKWOOD

ONLY DIESEL LEE TEDDY SMITH LOLA ESPELETA LULU CASTAGNETTE

Ces symboles font rêver. Mais derrière le côté ludique, ils incarnent des messages de tolérance ou d’intolérance, ils révèlent des traits de caractère de personnages historiques. Propos recueillis par Chloé Chamouton

Les mercredis 14 janvier, 21 janvier et 28 janvier. Salle Edgar Faure à 18 heures.

Edition : “Tu te souviens…”

nouveau livre de Colette Foisy

A

Villers-Farlay, Colette Foisy a trouvé dans l’écriture un refuge douillet où elle aime exprimer ses sensations. Après “Itinéraire d’un cancer apprivoisé”, elle publie, toujours aux éditions du Vendredi, un nouveau livre intitulé “Tu te souviens…”. Ainsi, après avoir raconté ce qu’elle venait de vivre, elle a souhaité retrouver l’époque de sa jeunesse en décrivant, les unes après les autres, les scènes des années cinquante. Elle n’a rien oublié des moissons, fenaisons et

des promenades champêtres dans ce Val d’Amour qu’elle affectionne particulièrement. Pas plus que les petits travaux quotidiens au temps où les machines, appareils et autres ustensiles modernes n’étaient pas encore très répandus. Comme partout, “on” tuait le cochon dans cette région et “on” allait en champ les vaches dans les prairies baignées par la Loue et la Larine. “Tu te souviens…” avec des points de suspension, ce n’est certes pas une interrogation, mais une affirmation qu’elle

s’adresse à elle-même. L’auteur se souvient bien, assurément. Un livre de 110 pages avec quelques images que l’on peut se procurer chez l’auteur au prix de 12 euros auquel il faut ajouter 2 euros de frais d’envoi. Colette Foisy, 6 Rue des Couchants 39600 VillersFarlay. Egalement en vente dans quelques magasins du Val d’Amour. JT

JOURNÉE DE RETROUVAILLES À AUBERIVE

Anciens colons, anciennes colonettes, rendez-vous le dimanche 24 mai à Auberive pour une journée souvenir de retrouvailles au sein d’une abbaye cistercienne, ancien centre de vacances dirigé de 1960 à 2000 par l’usine Solvay de Tavaux, qui a vu défiler près de 30 000 enfants de 7 à 14 ans, des moniteurs. Une journée sous le signe de la joie et de l’émotion pour tous ceux qui ont fréquenté ce centre de vacances. ancienne abbaye cistercienne le dimanche 24 mai. Inscriptions et renseignements en précisant le nombre de personnes présentes. Mail : revoirauberive@orange.fr - 09 65 24 38 82 (Paul Gleyze) ou 06 98 18 65 45 (Martine Michaud). Voiture personnelle et pique-nique tiré du sac. N’hésitez pas à en parler autour de vous, de nombreuses personnes concernées par cette visite ayant quitté la région.

CHAUSSURES CONVERSE LEVI’S

Zone commerciale de Choisey - Dole Pays Dolois - Janvier 2009 - 8

Ces symboles ont-ils une portée morale ?

■ VILLERS- FARLAY

SOLDES PRÊT À PORTER

Brigitte Rochelandet est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la Franche-Comté Mystérieuse, Monstres et Merveilles de Franche-Comté

A partir du 7 janvier 2009

*COLLECTION

-40 %

HIVER

*

-20 % -20 %

CUIRS CHAUSSURES

*

JEANS

* Pendant la période légale des soldes

■ LES PETITES PLUMES


BONNE ANNÉE ■ DOLE / JOYEUSES FETES / TRADITIONS FESTIVES DU NOUVEL AN

Une coutume très ancienne : la galette des Rois Petite immersion au coeur des traditions de célébration de la nouvelle année. Une célébration gourmande et gastronomique pour bien commencer l’année : la galette des Rois dont tout le monde se délecte. Mais quand ce savoureux mets a t-il fait son apparition et quels sont ses secrets de fabrication ?

L

e 6 janvier de chaque année, nous fêtons l’arrivée des rois mages à l’étable où est né l’Enfant Jésus. Venus d’Orient et guidés par l’étoile du Berger, Melchior, Gaspar et Balthazar appor tèrent dif férents cadeaux : de l’or, symbole de la royauté pour le premier, la myrrhe, résine odorante et médicinale utilisée pour

embaumer les morts pour le second et l’encens, symbole de la divinité pour le troisième. Ce jour est l’Epiphanie, mot d’origine grecque signifiant “apparition”.

La fève, une tradition II est d’usage, depuis un temps immémorial, de servir, la veille des Rois, et le jour même un gâteau dans lequel

on dépose une fève qui désigne le roi du repas. Au Moyen Age, cette tradition donnait lieu à certaines fêtes réjouissantes au cours desquelles on se réunissait pour boire, manger, rire et danser. S’agissant d’amusement, la tradition devait traverser les siècles et sur vivre aux guerres sanglantes de l’histoire. Le jour de l’Epiphanie ne durant que 24 heures, on allongea la période, si bien que la galette à fève devint le gâteau choisi lorsqu’on voulait donner à un repas un air de gaîté particulier. On tirait le gâteau des Rois même à la table de Louis XIV.

Evolution du gâteau et de la fève au cours du temps Si le gâteau demeura dans certains pays et même dans diverses régions de France,

■ PAYS DOLOIS / EHPAD / FESTIVITES DE FIN D’ANNEE

Fête de Noël des personnes âgées Quatre centres pour personnes agées de l’EHPAD du CHS du Jura ont pu profité d’animation spécifiques pour les fêtes de Noël préparée par Sylvie Bossu cadre supérieure pour l’ensemble de l’EHPAD et Fanny Segond animatrice pour l’ensemble des 4 maisons.

L

e 11 décembre aux Muriers dans l’enceinte du CHS un spectacle de chants et vieilles romances a été donné par Françoise Caillet de Tavaux. Plus de quarante résidents ont participé à cette fête. Pour la plupart les chansons interprétées par “la Françoise” était une occasion de se rappeler du temps de leurs 20 ans, occasion aussi de faire appel à la mémoire. La soirée s’est terminée par le goûter

en partie réalisé par les résidents autre façon de se souvenir des vieilles recettes d’antan. Le 13 décembre aux Aberjoux également dans les murs du CHS c’est le groupe d’accordéonistes de Tavaux qui ont assuré l’animation avec un grand répertoire de variétés pour tout public. Plus de soixante résidents étaient rassemblés pour écouter cet ensemble de musiciens qui ont fait l’enchantement de la salle. Certains en ont profité

pour effectuer quelques pas de danse avec les animatrices, les infirmières ou les aides-soignants présents et les familles qui pour l’occasion étaient venues partager la fête avec les leurs. Le 18 décembre c’est au centre Brantus de Montmirey que s’est tenue la fête de Noël en présence de Marie-Françoise Padoy la directrice de l’établissement. Après le repas, l’animation a été assurée par le groupe de danse country “Cosmos” dirigé par André Houdeau et Paulette Lacroix qui ont fait la démonstration de cette danse qui nous vient des Amériques ; ont suivi des danses de Franche-Comté assurées par les Alwatis. Le 9 décembre c’est au Iris de Saint-Aubin qu’un spectacle de magie a été offert aux résidents avec Eric Fernsoux “Magic Pep’s”.

au fil du temps, il devint une brioche. Mais lorsque, vers 1580, Marie de Médicis rapporta d’Italie la recette d’une crème à la poudre d’amande élaborée par le cuisinier de son plus proche soupirant, le comte Cesare Frangipani, la Cour de France l’adopta. Cette galette succulente fourrée à la frangipane se répandit le plus et c’est celle que l’on déguste encore aujourd’hui. De même la fève, initialement simple graine d’une plante légumineuse, finit par être remplacée. Si à l’origine, elle symbolisait une pièce de monnaie, l’imagination des hommes finit par l’emporter. En effet, en 1875, apparaissaient les premières fèves en porcelaine. Différents modèles furent fabriqués, selon que l’on voulait évoquer la chance (trèfle,

fer à cheval), la richesse (voiture), l’amour (roi ou dame de cœur), le pouvoir (reine, couronne, château) ou, bien sûr, la vertu (Enfant Jésus). Finalement, il fallut attendre les années 1960 pour voir se développer divers motifs, souvent des figurines. En porcelaine, mais aussi en plastique et parfois en or, ces objets qu’il faut veiller à ne pas avaler font aujourd’hui la joie des collectionneurs qui, de la favophilie, ont fait leur violon d’Ingres. Cette année encore, tirons les rois et coiffons de la couronne dorée celle ou celui qui trouvera la fève. Etre roi ou reine au moins une fois dans sa vie fait toujours plaisir, même si, offrir la prochaine galette est de bon goût ! Voilà pourquoi les pâtissiers vendent des galettes des rois aussi longtemps… JT

■ DOLE

LES BONNES RÉSOLUTIONS DE 2009 A la question : quelles sont vos résolutions et vos souhaits pour l’année 2009 ? Enquête auprès de quelques Dolois et de leur vision de la nouvelle année, de leurs espoirs et attentes.

Alex Vitaly Patron au Café du Cours “Il faudrait plus d’animation dans la ville pour que le commerce se développe, que le centre-ville soit dynamique. On souhaite une meilleure année 2009 par rapport à 2008. Pour nous un chiffre d’affaire en hausse et moins de charges pour le commerce et les entreprises, afin de favoriser la consommation. Un peu plus de confort de vie.”

Thérèse Guelandi Retraité, bénévole au secours populaire “Il faudrait que les Dolois se mobilisent pour que les structures administratives ne partent pas à Lons ou vers les grandes capitales. On parle de fermeture à plus ou moins brève échéance de l’hôpital à Dole ; le tribunal déménage à Lons. Il faut soutenir la municipalité dans leurs projets pour que la ville reste une ville accueillante et favorable aux associations.”

LE MARCHÉ DE DOLE À VOTRE SERVICE LE MARDI, JEUDI, SAMEDI MATIN DE 7 H À 12 H 30 ET LE VENDREDI APRÈS-MIDI DE 14 H À 19 H

Garage Gérard Cuynet • Zone commerciale - Choisey - Tél. 03 84 82 21 11 Pays Dolois - janvier 2009 - 9


SPORTS

RETROSPECTIVE 2008

■ FOOTBALL : TROIS MONTS ■ RUGBY : US TAVAUX DAMPARIS

VAINQUEUR DE LA COUPE DU JURA EN 2008

ACCESSION EN FÉDÉRALE 3 Le basket spectacle, ça existe dans le Jura, il faut venir à Damparis au gymnase Belvoye pour s’en rendre compte.

Match de gala La coupe de France, une bonne préparation Jura Dolois Basket participait début janvier au 3e tour de coupe de France avec l’entrée en lice des équipes de Nationale 2. Après avoir éliminé deux formations de Nationale 3, le staff technique de JDB souhaitait rencontrer une formation de N2. Le vœu a été exhaussé puisque c’est Andrézieux champion de France N2 de la saison 2006-2007 qui était tiré pour se déplacer à Damparis. Cette formation avec sa colonie d’étrangers (américain, croate et russe) faisait figure d’épouvantail pour l’équipe de Sébastien Rollet. “Nous avons bien préparé cette rencontre, elle nous servira de test pour l’avenir” soulignait le coach dolois entre les fêtes de fin d’année. Le jour J approchait et samedi 3 janvier, les pensionnaires de N2 débarquaient au gymnase Belvoye. Dès les premiers échanges, on voyait que les visiteurs n’allaient pas s’en laisser compter puisque après six minutes de jeu ils

avaient déjà réduit pratiquement les 15 points qui les séparaient de Jura Dolois. Petit à petit les hommes de Jean-Louis Cuisant arrêtaient l’hémorragie et se mettaient à enquiller des paniers si bien qu’après vingt minutes Jura Dolois rentraient aux vestiaires avec un seul point de retard au tableau d’affichage. A ce moment là de la partie, tout était encore réalisable. Au retour des vestiaires les spectateurs encourageaient leurs protégés surtout lorsqu’ils repassaient devant les ex champions de France N2. Mais cela ne dura pas longtemps car les joueurs de la Loire refaisaient surface et remportaient la partie. “Ce que je peux dire c’est que certaines fois les défaites sont constructives, et bien celle-là elle y est et je suis fier de mon équipe” souligne Sébastien Rollet “c’est dommage qu’on ait mal démarré, c’est de ma faute car je voulais rester sur notre jeu mis en place depuis le début de la saison.”

En rugby, c’est l’US Tavaux Damparis entraîné par Jacky Rol et Didier Dejean qui a réussi la meilleure saison en 2008 puisqu’après une dizaine d’années en Excellence la formation chimiste a retrouvé la Fédérale 3 en terminant premier de la poule Excellence Bourgogne Franche-Comté. Ce parcours est dû au travail sérieux entrepris par l’équipe de Denis Jeanneaux depuis quelques années. Depuis le mois de septembre, l’équipe tavelloise évolue donc en Fédérale 3. Elle a connu des hauts et des bas depuis le début de la saison. Pas épargné par les blessures, l’USTD devra se serrer les coudes au cours de la deuxième partie de ce championnat pour continuer à évoluer dans cette division lors de la prochaine saison.

■ AVIRON

MAXIME GOISSET SÉLECTIONNÉ OLYMPIQUE

■ ROCHEFORT / AMANGE

■ TENNIS DE TABLE : ASPTT FOUCHERANS

SERRE-VÈZE DEVIENT ROCHEFORT AMANGE

DEUX FORMATIONS EN RÉGIONALE 1

Serre-Vèze est devenue Rochefort/Amange au cours de la saison 2007-2008. Cette formation où l’on trouve de nombreux joueurs expérimentés, Arnaud Euvrard, Soran Spazewski, Sébastien Blondeau etc, qui ont évolué en CFA2 à Jura dolois football. Cette formation qui a terminé Première en 1 re division de District a franchit le cap puisqu’elle se retrouve en Promotion de Ligue pour la saison 2008/2009. Actuellement classée 4e de la poule l’équipe d’Arnaud Euvrard réussit une belle entrée dans ce championnat. Pas de chance pour cette formation en Futsal qui se faisait sortie début janvier par Jura Dolois Football et Jura Nord.

■ CYCLISME - VTT

SOPHIE RODOT VICE CHAMPIONNE DE

FRANCE DE VTT

Déjà remarqué en 2007 par le staff de l’équipe de France où elle était sélectionnée, Sophie Rodot est la vététiste du Pays Dolois qui monte dans la hiérarchie de la petite reine. Elle est devenue cette année vice championne de France junior de VTT et a remporté la coupe de France. Sophie Rodot, licenciée au Vélo Club Dolois a réussi une belle année 2008. Comme le montre tous ses résultats. Elle sera encore sur la scène en 2009 car la jeune doloise va passer junior deuxième année.

Coup de force de l’ASPTT Dole Foucherans lors de l’année 2008. En effet, les équipes de Laurent Kosmik ont réussi une belle première partie de saison puisque deux équipes vont évoluer début janvier en Régionale 1, à la porte de la Prénationale.

DAMIEN FAVRE FÉLIX LE SPORTIF ACCOMPLI Triathlète, cycliste à ses heures et organisateur d’un triathlon au lac de Chour, Damien Favre Félix est le sportif qui a marqué l’année 2008 dans le pays dolois. Licenciée au Vélo Club Dolois, et au GTV de Vesoul a réussi un début de saison 2008 exemplaire. En effet il a remporté d’un coup de pédale le tour du Jura Cycliste lors de la dernière étape entre Arbois et Chaussin. Cette victoire a été acquise dans le dernier tronçon de l’étape du pays dolois en s’échappant après la dernière ascension de la journée la côte de la Serre. Quelques semaines plus tard, il prenait le départ du tour de Haute Saône où il terminait second. Puis il participait en juillet au triathlon de Lake Placid. D’autres triathlons sont venus en fin de saison compléter l’année 2008 de Damien Favre Félix.

MARINE ARTAUD (DAC)

■ TIR A L’ARC

ANNE LAURE LESCOFIT CHAMPIONNE DE FRANCE JUNIOR DE TIR EN CAMPAGNE C’est à Cherbourg que la licenciée du club de Damparis, Anne Laure Lescofit a décroché son 4e titre de championne de France. Cette fois-ci c’était lors des championnats de France de tir en campagne. La jeune archère doloise a remporté en 2008 de nombreuses compétitions auxquelles elle a participé.

Repérée lors des épreuves UNSS d’athlétisme il y a quelques années par les professeurs d’EPS du collège de l’ARC Marine Artaud a signé sa première licence au DAC lors de la saison 2005-2006. Sous la houlette de Thierry Gauthron la jeune athlète du DAC a réussi une saison exceptionnelle 2008 en décrochant les records de Franche Comté du 100 m, de l’heptathlon, et du 50 m haies en salle. “Pour nous c’est le fer de lance du DAC” souligne le président entraîneur, “tout ce qu’elle entreprend elle le réussit.” analyse l’entraîneur dolois. “J’espère que cela va motiver les autres athlètes du club.” Les 14 et 15 février 2009, Marine Artaud devrait participer aux championnats de France en salle sur le 50 m haies. Elle sera accompagnée par quelques supporters du club.

Championnat de Prénationale : 19 décembre - Jura Dolois-Vesoul 103-50, 6 décembre - Poligny (2)-Jura Dolois 65-100 Coupe de France 3 janvier 2009 : Jura Dolois-Andrézieux 96-102

VALÉRIE DUVIALARD (DAC) - LA MARATHONIENNE QUI MONTE

Vainqueur des 10 km de CORA en avril dernier, du semi marathon de Dole et de la corrida de Chaussin en octobre, du cross départemental de Crissey en décembre et 3e senior au marathon des Alpes Maritimes Nice-Cannes en novembre en 2 h 48, Valérie Duvialard a réussi une saison de course à pied 2008 exceptionnelle. Ses excellents résultats ont amené notre journal en la distinguant meilleure athlète de l’année du Pays Dolois.

LES PROCHAINS MATCHS DU JDB EN 2009 ■ NATATION

MAÉVA GUILLAMIN (CNDR) - MÉDAILLE D’OR AU PORTUGAL

Après avoir effectué une brillante qualification à Chalain sur 5 km eau libre, Maéva Guillamin a été sélectionnée en équipe de France jeunes pour participer à la COMEN au Portugal. Pour disputer cette compétition, la nageuse du CNDR devait participer à des épreuves de qualification. Elle s’est déplacée à Roquebrune Cap Martin, Redon, Géradmer etc. où elle montait à chaque fois sur le podium. A la mi septembre bingo pour la jeune Doloise puisqu’elle décroche avec ses coéquipières de l’équipe de France la médaille d’or du 5 km en eau libre.

Pays Dolois - janvier 2009 - 10

Comme lors de la précédente année, Maxime Goisset est le numéro 1 du sport du pays Dolois pour l’année 2008. Contrarié par une blessure à la main lors de sa préparation pour les Jeux Olympiques, Maxime n’a pas pu donner tout ce qu’il pouvait pour accrocher un podium à Pékin. Mais ce n’est que partie remise car on retrouvera certainement le rameur dolois dans trois ans pour les Jeux de Londres. Cette année 2009 deux grands rendez-vous sont biffés sur son calendrier les championnats du monde à Poznam puis il participera également aux Jeux Méditerranéens cette année 2009.

■ CYCLISME

■ ATHLÉTISME

LES RÉSULTATS 2008-2009

10/01/09 Saint Claude-Jura Dolois 17/01/09 Jura Dolois-Besac 24/01 Lons (2)-Jura Dolois

L’équipe de football de Trois Monts à accéder à l’issue de la saison 2007-2008 à la 2e division de District en terminant second de sa poule derrière l’équipe de Molay. Mais cette formation s’est distinguée la saison dernière en remportant devant Luso Doloise la Coupe Pesanti en mai dernier en devançant les Portugais de Dole lors de la finale à Choisey. Dans le championnat 2008-2009 l’équipe de Trois Monts occupe la 5e place de la poule avec quatre victoires un résultat nul et trois défaites au compteur.

■ CANOË KAYAK

MATHIEU ET THOMAS FOUGÈRE MÉDAILLE DE BRONZE

Après avoir raté les qualifications pour les JO de Pékin en début d’année, les deux membres du CK Dole ont réussi une belle fin de saison 2008 en décrochant une médaille de bronze aux championnats du monde Universitaire à Bratislava. Les deux Dolois licenciés désormais à l’AS Métro mais toujours membres d’honneur du CK Dole sont montés sur la 3e marche du podium. Cette médaille est arrivée lors de la deuxième manche après un deuxième parcours exceptionnel.


Publirédactionnel

un havre de convivialité Auberge - Pizzeria Chambres et tables d’hôtes Soirée étape VRP originaires de Lorraine, franc-comtoises d’adoption et de cœur désormais. “Nous travaillions déjà ensemble dans le 54, et puis MarieLine est partie s’établir un jour dans le Jura pour suivre son mari. Je suis venue, avec toute ma petite famille, la rejoindre et nous avons décidé d’aménager cette ancienne ferme et de la transformer en auberge pizzeria accueillant une trentaine de couverts en hiver, le double en été grâce à la terrasse” explique Christine.

Des chambres d’hôte au parfum d’évasion Concept unique, le domaine couple deux activités complémentaires : la restauration et les chambres d’hôtes. Romantique, africaine, orientale, papillon, ou marine, les 5 chambres d’hôtes équipées télévision et munies d’un accès Wifi offrent un confort douillet, pour une invitation à l’évasion et au dépaysement, le tout dans un subtil raffinement.

Christine et Marie-Line, deux hôtesses à l’accueil chaleureux qui gèrent l’auberge et les chambres d’hôtes

La véranda, un lieu sympathique pour savourer ses plats

Au bonheur des gourmets : une carte variée Si le cadre incite au calme et à la tranquillité, ainsi qu’au cocooning avec un salon de lecture près d’un bon feu de cheminée, la

carte se révèle alléchante également, offrant une variété de pizzas et de salades pour tous les gourmets et titillant les papilles. De quoi vous mettre l’eau à la bouche avec cette farandole de 17 noms aux saveurs des régions : entre Napoli, Reine, Provençale, Borde, Norvégienne, Festy, Comtoise, difficile de ne pas trouver pizza à sa mesure et à son goût. Sans oublier les salades composées chaudes ou froides fortement appréciées de la clientèle, le menu du jour ou encore les pâtes fraîches. Des plats

qu’il est possible de savourer en véranda ou en terrasse l’été. Si vous manquez de temps ou si vous n’êtes pas un adepte de la cuisine, il reste toujours la possibilité d’emporter pizzas et salades sept jours sur sept de 18 h 30 à 21 h 30 et de s’éviter ainsi la corvée de cuisine.

La convivialité au cœur du domaine S’il est un atout de ce domaine, c’est bien la convivialité et l’accueil chaleureux des deux femmes qui souhaitent fédérer leur clientèle par le biais de journées thématiques dès le mois de janvier. “Après le succès d’une soirée couscous en décembre, nous avons décidé de mettre en place des thèmes une fois par mois.” expliquent Christine et Marie-Line. Prochain arrêt

gastronomique le 23 janvier avec une journée choucroute “toujours suivant le même concept de plat à emporter ou à savourer sur place”. Et en bon gardien du domaine, Sultan le poney veille à sa manière sur le bien-être des clients. “C’est la mascotte du domaine. Les enfants apprécient de pouvoir faire des balades avec lui” explique Marie-Line en souriant. Un petit plus qui

2

apéritifs maison offerts

S

i vous passez direction Tavaux Cité, il est un panneau qui ne manquera pas d’attirer votre attention et d’aiguiser votre curiosité : Le domaine de la Borde ne passe en effet pas inaperçu avec ses bâtisses imposantes et son charme de vieille ferme. Une ferme réhabilitée qui a ouvert ses portes le 18 avril 2007, abritant une auberge pizzeria et ser vant de cadre à cinq chambres d’hôtes. Un projet qui est le fruit d’une histoire d’amitié entre ces deux femmes toutes deux

Originaires de Nancy, Christine Henry et Marie-Line Chmidlin ont ouvert le domaine de la Borde depuis le 18 avril 2007 : une auberge pizzeria couplée à des chambres d’hôtes le tout dans une ambiance sereine et un cadre de verdure, avec comme seul mot d’ordre : la convivialité pour le bonheur des hôtes et le plaisir des papilles.

au domaine de la Borde sur présentation de ce bon

suscite l’attrait des familles. Alors pour profiter d’une pause gourmande, s’offrir une étape dans l’une des 5 chambres d’hôtes, avoir le privilège de caresser Sultan, frappez à la porte de ce havre de convivialité.

DOMAINE DE LA BORDE Auberge, pizzeria, chambre d’hôtes, soirée étape VRP Damparis - 03 84 72 77 82 - domaine-delaborde@orange.fr Auberge ouverte du lundi au vendredi de 11 h 30 à 14 h et de 18 h 30 à 21 h 30 Les samedis et dimanches de 18 h 30 à 21 h 30. Le dimanche midi sur réservation pour repas familiaux et groupes (minimum 10 personnes).


Gilles Blanc

Roland Jeannin

135, avenue de la République 03 84 719 600 -Tavaux gilles.blanc@agents.agf.fr

16, avenue Georges Pompidou 03 84 82 00 73 - Dole agence.jeannin@axa.fr

Nadine Bonnin

Maurice Prince Isabelle Nicod

8, rue du 21 Janvier 03 84 72 16 16 - Dole nadine.bonnin@mma.fr

Bouriaud - Cantenot

190, avenue Jacques Duhamel 03 84 79 74 00 dole-pasteur@gan.fr

71, rue Pasteur 03 84 72 70 55 - Dole prince.nicod@wanadoo.fr

Colette et Christian Riandet 21, rue du Parlement 03 84 72 25 15 - Dole agence.riandet @axa.fr

Loïc de Dumast 5, avenue de Northwich Dole 03 84 72 04 67

Jean-Michel Depeyre 25, Grande Rue 03 84 72 00 87 - Dole info@depeyre-assurances.fr

Renée Rohaut 1A, avenue Eisenhower 03 84 82 10 42 - Dole renee.rohaut@agents.agf.fr

SARL Thiemonge Agence MMA

5A avenue 11, Place de Bernard Jeannin Georges Pompidou l’Hotel de ville 03 84 81 84 44 78, boulevard Wilson 03 84 79 13 32 Chaussin 03 84 72 64 67 - Dole Dole regis.thiemonge@mma.fr jeanninb@agents.agf.fr


M A N I F E S TAT I O N ■ DOLE / LA COMMANDERIE/ SALON DU LIVRE DE JEUNESSE / 13 ET 14 FEVRIER

“Un voyage au pays des mots” Comment cette idée de salon du livre de jeunesse est-elle née ?

Moussaillons des mots, férus de littérature, écrivains en herbe, navigateurs, larguez les amarres. Pendant deux jours, La Commanderie va se trouver propulsée dans le monde de l’enfance et de la jeunesse à travers cette première édition du salon du livre de jeunesse organisée les 13 et 14 février dans le cadre du mois des enfants par la médiathèque en partenariat avec l’éducation nationale et le CDDP du Jura. Au menu, une invitation au voyage à travers des rencontres avec les auteurs, les éditeurs, des expositions, des spectacles. Rencontre avec la porteuse et coordinatrice du projet Anne-Sollène Girod.

Cette première édition du salon du livre de jeunesse s’inscrit dans le cadre du mois des enfants que nous organisons tous les ans en février. Nous souhaitions organiser une manifestation conséquente pour les enfants de 3 à 15 ans, réunissant auteurs, illustrateurs, éditeurs et libraires sur deux jours. Ce salon se veut à la fois ludique et pédagogique avec une journée consacrée aux scolaires, aux écoles le vendredi et une autre ouverte à un public familial le samedi. C’est aussi une manière de mettre en place un évènement phare et pilier de ce mois consacré aux enfants. Les petits pourront ainsi aborder la lecture de manière festive. Quant aux plus grands, ils pourront se replonger dans les trésors d’une littérature souvent méconnue, de Perrault à Pef. Ce salon est un voyage au pays des mots.

Comment ce salon va t-il se dérouler ? Ce salon sera rythmé par des rencontres et échanges avec une trentaine d’éditeurs jeu-

nesse, des auteurs régionaux et de toute la France, des professionnels du livre avec Croq’livres, centre régional de ressources en littérature jeunesse de Besançon mais aussi des spectacles, des expositions, des concours, des ateliers de création comme les collages, la réalisation d’un imagier, un éveil musical en famille, un atelier reportage sur le salon, la diversité reste le fil conducteur de ce salon. Parmi les auteurs présents figureront des noms bien connus du monde du livre jeunesse à savoir la Doloise Camille Jourdy, qui a réalisé l’affiche du salon, mais aussi Nathalie Novi, Anne Ferrier Alain Goy (Un chêne d’ombre et de lumière, La légende du petit pommier) JeanLouis Thouard (Bestiaire fantastique, Isayama), Yves Pinguilly. Nous essayons de travailler en amont avec les enfants par le biais d’ateliers en leur montrant le cheminement de la création d’un livre, en faisant intervenir une illustratrice. C’est une bonne manière de les impliquer avant le salon. Le mois de février étant celui des enfants, la médiathèque organisera des spectacles tous les mercredis.

Quelle est la thématique du salon ? Nous avons choisi la thématique du voyage. Et plusieurs compagnies parmi lesquelles la Carotte, la compagnie du Colibri, la Tortue donneront diverses représentations poétiques et oniriques sur les deux jours à travers des thèmes du voyage comme l’Afrique, des contes polonais. Un espace de 200 places sera réservé aux spectacles.

Ce salon va t-il s’ancrer dans la durée ? Oui, nous pensons le pérenniser, en l’organisant sans doute tous les deux ans. Propos recueillis par Chloé Chamouton

A la proue de ce voyage au pays des mots, Maud et Anne-Sollène œuvrent à la bonne organisation du salon du livre de jeunesse.

Renseignements au 03 84 69 01 50. salon-livre@dole.org Entrée libre et gratuite Spectacles et animations sur réservations Plaquette disponible sur demande à la médiathèque de Dole

DANS LES COULISSES DU SALON. ÉCHOS

Salon du livre de jeunesse. Design à l’honneur Depuis 20 ans, la section du BTS design du lycée Jacques Duhamel participe à la formation de jeunes créateurs de formes. L’occasion de découvrir à l’occasion de ce salon du livre de jeunesse la manière de concevoir des objets fonctionnels à partir de plantes carnivores ou de nids. Innovation : les élèves de première année ont réalisé un mobilier carton spécialement réfléchi pour les besoins du salon.

Camille Jourdy, la plume et le pinceau Auteur-illustratrice de plusieurs ouvrages : Rosalie Blum (1 et 2), Sophie la pie, Leopold, chien de divan, Camille Jourdy a pris le pinceau pour réaliser l’affiche du salon. Une affiche qui incarne l’esprit du voyage avec une sorte d’arche de Noé composée de plusieurs personnages voguant sur le navire des mots dans un océan de littérature.

Pays Dolois - janvier 2009 - 13


A L’ H O N N E U R ■ DOLE / LA COLLEGIALE / 500e ANNIVERSAIRE

La Collégiale Acte III :

Notre-Dame dans la lumière, “un grand livre d’histoire à visionner”

tique avec une diffusion prévue dès le mois de mars dans les communes environnantes de Damparis, Tavaux, Abergement la Ronce et dès le mois de juillet, et ce pendant tout l’été à la Collégiale rénovée deux soirs par semaine. Cette multivision poursuivra son tour de Franche-Comté dans les villes de Lons-le-Sau-

Alain Marchal présente le dessin de la médaille qui a été réalisé par Frank Bonneau

UNE MÉDAILLE À L’EFFIGIE DE LA COLLÉGIALE

La Collégiale se donne en spectacle à l’occasion de ses 500 ans avec une multivision panoramique intitulée “Notre-Dame de Lumière” réalisée en partenariat avec l’université ouverte et l’Apus (amicale photos des Usines Solvay) avec son président Michel Grzelczyk sur un texte d’André Besson, les images d’Henri Bertand et les contributions théâtrales de Chantal Mairet et des Zurbains, la Maison du Patrimoine à Saint-Aubin, les membres des Jongleurs de Notre-Dame, le comité des fêtes de Dole, le comité des fêtes de Damparis, l’office du tourisme du pays de Dole. Une multivision construite sur un scénario élaboré.

grand livre d’histoire, mais surtout des beaux moments de partage, des souvenirs de tournage, des instants de convivialité” reconnaît Michel Grzelczyk.

inédites, véritables documents pédagogiques et historiques sur l’occupation et le bombardement de Dole. 200 costumes réalisés par les couturières, gérés par Nadine Fondard de Damparis, recherches historiques sous l’égide de Jacky Theurot et de JeanPierre Jacquemart, accessoires, matériel de tournage prêté par Dominique Debaralle, enregistrement de la voix et bande-son de la Collégiale incarnée par Anne-Marie Delsol, autant d’ingrédients qui donnent une ambiance à cette multivision. “Tout cela a nécessité une organisation très méthodique C’est un

“Une équipe d’une quinzaine de personnes (preneurs de sons, cadreurs) de l’APUS a œuvré à la réalisation technique de cette multivision. Le montage est désormais terminé pour une œuvre de 58 minutes.”. Une multivision qui a suscité l’engouement de différents partenaires parmi lesquels le Conseil régional, les communes de Tavaux, Damparis, le Rotar y Club, l’université ouverte de Franche-Comté, la ville de Dole, l’office de tourisme du Pays de Dole, la société Solvay et le comité d’établissement. Une multivision qui aura un rayonnement touris-

500 ans d’histoire racontés par la Collégiale “J’ai choisi de faire parler la Collégiale. Quarante séquences résument les évènements dont elle fut témoin, font revivre les personnages célèbres ou anonymes qui ont joué un rôle durant son existence” raconte André Besson, écrivain et scénariste. Au cœur de la multivision figurent des scènes de reconstitution parmi lesquelles la pose de la première pierre, les travaux des ouvriers maçons, les sièges de 1636, 1678, la famine, la peste, le baptême de Louis Pasteur… Une multivision qui a mobilisé les

forces vives doloises : plus de 200 bénévoles se sont investis dans cette monumentale fresque interactive qui rend hommage à un élément phare du patrimoine dolois. Une multivision qui allie une trentaine de scènes filmées avec des reconstitutions et des mises en scènes historiques des grandes étapes de la Collégiale sous l’égide de Chantal Mairet, des séquences vidéo tournées au château de Guédélon, plus de 1 000 photos réalisées par Henri Bertand avec des prises de vue architecturales et paysagères sur la Sainte Chapelle et la Collégiale, sans oublier des photos

Un rayonnement touristique régional

■ TÉMOIGNAGE CHANTAL MAIRET “JE SUIS FIÈRE D’AVOIR PARTICIPÉ À CETTE ÉPOPÉE” Mon travail s’est effectué en plusieurs parties. Tout d’abord, le découpage du texte en scènes susceptibles d’être tournées avec des comédiens, ou uniquement dit en voix off appuyé par des images d’archives. Ensuite, le repérage des lieux de tournage avec les caméraman avec la découverte des pans inconnus de notre ville, dotés d’une lumière naturelle exceptionnelle. Enfin, le tournage des scènes avec une centaine de comédiens amateurs dont, pour Dole, les Zurbains (pour les autres, le comité des Fêtes de St Aubin et de Damparis). Pour ma part, c’était la cerise sur le gâteau : concrétiser avec les comédiens les scènes imaginées depuis des mois. La difficile équation : ne pas redonder avec le texte, donner à voir et à comprendre la petite histoire de chaque être humain dans la grande histoire de cette collégiale. Je suis fière d’avoir participé à cette épopée mettant sublimement en valeur l’un des joyaux de notre patrimoine dolois.

nier, Saint-Claude, Besançon, Pontarlier pour un rayonnement et une aura de la Collégiale à l’échelle régionale. En projet pour les fêtes de Pentecôte, une mini-fête des Lumières avec des illuminations et des projections d’images numériques avec des courts textes sur le clocher de la Collégiale. Il ne reste désormais plus qu’à visionner… pour une immersion au cœur de 500 ans d’histoire de la Collégiale à travers des époques, des atmosphères. A l’occasion de cette multivision, Médiathèque et Patrimoine éditera un Cahier dolois intitulé “Notre Dame de Lumière” sous la direction de Jacky Theurot. Chloé Chamouton

Lundi 9 février Présentation officielle de la multivision en première aux auditeurs de l’Université Ouverte à 19 heures salle des fêtes, à l’occasion des 25 ans de l’Université Ouverte. Mardi 10 février : multivision gratuite pour tous publics. 20 h 30 salle des fêtes Mercredi 11 février : après-midi des Anciens à la salle des fêtes avec goûter et projection de la multivision en partenariat avec le Rotary Club de Dole. A 20 h 30, salle des fêtes : multivision gratuite pour tous publics.

Dans le cadre du 500e anniversaire de la Collégiale, à l’occasion de la commémoration de la pose de la première pierre le 9 février 1509, les Amis de la Collégiale avec l’appui de l’association numismatique de Dole et la banque populaire de Bourgogne Franche-Comté a entrepris la frappe de médailles commémoratives dessinées par Franck Bonneau, qui avait déjà réalisé le dessin de la précédente médaille Euro 2000 et produites par FIA, graveur dont le siège se situe à Dardilly. Le dessin de la médaille utilise le même angle de vue depuis EstSud-Est de l’ensemble de la collégiale Notre-Dame de Dole que le logo redessiné par Jacky Theurot à partir d’un ex-libris de Julien Feuvrier. 2 médailles de 35 mm vont ainsi être éditées : l’une en laiton finition argent frappée à 700 exemplaires, l’autre en argent massif frappée en 300 exemplaires à destination des collectionneurs. Une opération fédératrice qui mobilise les forces vives associatives doloises, associant l’histoire à la numismatique. “Nous avons souhaité accompagner cette opération par une participation financière, en procédant à une avance pour frapper la monnaie et en éditant 3 000 photocopies pour les bons de souscription, ayant déjà été partenaires d’autres opérations de ce type” a expliqué Laurent Viret, directeur de la banque. “Les médailles sont en cours de fabrication et seront prêtes pour le 9 février” a insisté Alain Marchal, président des Amis de Pasteur. La numismatique est un excellent support et vecteur pour rendre hommage à la Collégiale et célébrer ce patrimoine, a poursuivi celui-ci. “Nous envisageons d’ailleurs d’organiser une exposition sur la numismatique à l’époque de la Collégiale” a renchéri Philippe Gofette, président de l’association numismatique doloise. Ch. C

Possibilité de réserver ces médailles en remplissant un coupon réponse, bulletin de souscription que vous pourrez trouver à la banque populaire, dans les librairies, à l’office du tourisme. Les médailles réservées pourront être retirées à la banque populaireagence Dole-Grévy à partir du lundi 9 février 2009 ou être expédiées à l’adresse mentionnée par le souscripteur (prévoir 1 euro de frais d’envoi par pièce et 3,40 euros par pli recommandé). A partir du mardi 10 février 2009, les personnes intéressées pourront se procurer ces médailles soit à la banque populaire-agence Dole Grévy soit à l’office de tourisme du pays de Dole, 6 place Grévy.

Fabricant : FENETRES PVC sur mesure PORTES - VERANDAS GAMME PVC 60 mm / Coef U=1,3 GAMME PVC 70 mm / Coef U=1,1 à 0,6 Pour la rénovation ou le neuf profitez des avantages à PRIX D’USINE

>>> consultez sur www.aluplast.de Portes d’entrée personnalisées

enuiserie Pays Dolois - janvier 2009 - 14

Ets GRZELCZYK - DOLE - Z.I. rue Buffon - 03 84 79 11 98

DEVIS GRATUIT


C U LT U R E ■ DOLE / LA COMMANDERIE / GORAN BREGOVITCH / 24 JANVIER

■ DOLE / LA COMMANDERIE / 30 JANVIER

Goran Bregovic,

La séduction faite femme

chantre de la tolérance

DOLE La Commanderie les 13 et 14 fevrier

Avec son orchestre des mariages et des enterrements, Goran Bregovic invite le spectateur à une plongée au cœur d’une musique tzigane attractive et populaire aux racines balkaniques teintées de culture slave, de notes rock et de mouvements symphoniques pour une ambiance oscillant entre passion, gaieté, mélancolie.

Goran Bregovic, un nom qui s’est imposé par le biais d’une rencontre : celle avec le cinéaste Emir Kusturica dont il écrit la musique de deux de ses films (le Temps des Gitans, Underground). L’artiste né à Sarajevo poursuit sa route de compositeur avec la musique du film la Reine Margot de Patrice Chéreau.

Avec son orchestre des mariages et des enterrements, Bregovic entraîne le spectateur dans une ambiance particulière où se mélangent les sonorités d’une fanfare tzigane, les polyphonies traditionnelles de Bulgarie, d’une guitare, des percussions traditionnelles aux accents rock, le tout sur fond

d’un orchestre à cordes aux rythmes endiablés. Bregovic cumule plusieurs casquettes : idole rock’n roll avec son groupe Bijelo Dugme, puis compositeur de musiques de films et de musique de théâtre, ce dernier se lance en 1995 dans une aventure live dont la formation se compose depuis 2000 de 40 personnes sur scène pour un concert présentant ses morceaux les plus célèbres, revisitant les répertoires classiques comme dans sa Karmen. Un orchestre qui ouvre les frontières culturelles, se présentant comme un puzzle et un tissage d’influences. “Je mélange des choses, c’est la démarche naturelle de quelqu’un issu d’une tradition où tout est mélangé” Ch. C

Saveurs Tradition

&

Ouvert désormais

Croque-Monsieur ou comment épouser un milliardaire ? c’est le secret comique de la pièce de théâtre de boulevard loufoque, fantaisiste Croque-Monsieur, dans laquelle Isabelle Mergault interprète Coco Baisos, une bourgeoise croqueuse d’hommes fortunés. Une pièce à la puissance comique intemporelle. Isabelle Mergault s’offre un croque-monsieur en reprenant le rôle de Jacqueline Maillan qui dans les années 60 avait connu son premier succès avec cette pièce de boulevard loufoque, fantaisiste de Marcel Mithois.

Un rôle aux multiples facettes

Samedi 24 janvier à La Commanderie à 20 h 30

Un rôle qu’elle “interprète sans souci de mimétisme mais avec sa sensibilité”.

Lolie de Cyrille QUENILLET et de Karine GUÉDET, Baverans. Aaron de Stève BOUTHORS et de Annabelle STARK, Neublans Abergement. Mohammed de Hamid EL BATOULI et de Ouafae LAASRI, Dole. Raphaël de Emmanuel PANNAUX et de Sophie GUY, Goux. Antoine de Aurélien NOROY et de Virginie VANDROUX, Tavaux. Eva de fabrice MARTINET et de Anne-France THOMAS, Souvans Mélissa de Julien GRAS et de Angélique RICHARD, Foucherans Lola de Hervé FRAICHARD et de Stéphanie ALLAIN, Le Deschaux Alban de Nicolas GOEURY et de Mélanie GONTHIER, Villette les Dole. Milio de Mickaël PERDRIZET et de Maud CANARD, Tavaux. Emma de Tony ROUSSEAUX et de Nadia CAUTARD, Saint-Aubin. Yvane de Romaric DIÈTRE et de Géraldine VIENOT, Gatey Louane de Jonathan FENOLLAR et de Marlène JACQUIN, Menotey.

Marie de David OUTREY et de Nadège PONCET, Chainées des Coupis. Mohamed-Ali de Rida BOUZAIENE et de Nawel OUESLATI, Dole Marlon de Cédric KNAPP et de Natacha PALISSE, Tavaux. Océane de Sébastien CHÉTIF et de Edith CORNIER, Chaumergy. Adrien de Jean-François LAFOUGE et de Sophie VIRY, Tavaux.

“Coco est un être multiple, riche, complexe, avec de nombreuses facettes, passant de la mère éplorée à la gamine aguicheuse sans états d’âme. Moi aussi, je suis une séductrice ” reconnaît Isabelle Mergault. La mise en scène est énergique. Clin d’œil à Jacques Tati, le recours à des gadgets amusants. Ch. C

Vendredi 30 janvier à La Commanderie à 20 h 30

E TAT C I V I L NAISSANCES

Kévin de Dimitri TOUBIN et de Annie HOFFMANN, Ecleux. Jules de Nicolas GIBEY et de Sophie RAULT, Tassenières Shana de Serge VIDINHA et de Séverine BOUCHI, Dole. Clément de Sébastien GRAPPIN et de Séverine BRALET, Rans. Zélie de Bernard PERSONNE et de Aurore BORTOT, Molay. Horatio de Christophe BILLOTET et de Emilie VAN DER CLISSEN, Molay. Angèle de Christophe DIOT et de Sandrine EVARISTO, Vriange. Yassine de Mokhtar SELHAMI et de Khadija BOUMELALA, Dole. Manon de Laurent VIREY et de Marina BOFFA, Augerans. Ellyn de Sylvain CRETTÉ et de Lucile GRIVEL, La Barre Mayron de Julien SATORY et de Coralie PONCET, Aumur. Nolan de Jérémy GIRARD et de Jennifer GOUR, Tavaux. Sonia de David LORENZATI et de Anne AIGROT, Chamblay. Savana de Mario ADOLPHE et de Coralie COLIN, Longwy sur le Doubs.

Mathilde de Alphonse BLANCHET et de Magali DOGHMANE, Tavaux. Célia de Christophe ROUSSEY et de Magali LASSAGNE, Aumur. Ilies de Mehdi RAHMANI et de Emilie PERIARD, Dole. Mehdi de Jean-Baptiste FRANÇOIS et de Fatima LANAYA, Dole. Grégory de Thierry MUNIOZ et de Nadège BOUFFORT, Sermange. Clémentine de Christian BILLARD et de Maëlle JALLET, Santans. Bastien de David MASSON et de Sabrina COINTOT, La Loye. Calistée de Cyril GUAY et de Pascale JUSSIAUX, Dole. Mathis de Sébastien ROUX et de Jessica PELTOT, Rahon. Virgile de Nicolas SCHULER et de Céline ROYO, domiciliés à Dole (Jura). Tanguy de Nicolas SCHULER et de Céline ROYO, Dole. Charlotte de Antoine MAILLET et de Emmanuelle MICHEL, Dole. Enza de Stéphane MORY et de Sandra TORIS, Petit-Noir Inès de Coralie CATY, Chaussin

AUTOMOBILES 39 D I S T R I B U T E U R A G R É E S É AT

DÉCÈS

GEORGE veuve GOUTTE-TOQUET Marie Dole-91 ans GUÉRILLOT épouse FLUCHON OdetteAsnans-Beauvoisin -77 ans GIRARD Béatrice- Dole -53 ans BOUVERET Jean- Dole -87 ans PARDON Danièle - Damparis - 57 ans GIROD veuve HAUSER Juliette- Biarne -71 ans MIGNOT veuve GAUGEY MarcelleChampvans -86 ans THIRION Emeric - Dole-21 ans PICHEGRU Louis - Molain-73 ans SAÏDI veuve CHEKAIK-CHAILA Yamina Villette les Dole -88 ans

BARDON veuve ECARNOT Noémie- Mutigney -86 ans DEGOY veuve CHARTON Georgette - Dole, 87 ans BIENFAIT épouse LAMBERT Colette, Dole -65 ans LAURENT René, Dole -79 ans TÊTU René, Tassenières -75 ans PERNIN épouse BARON Andrée, Dole -82 ans BAYARD veuve BAUDARD Marcelle, Dole -80 ans BOUTTEMENT veuve LEROUX Anne, Dole- 91 ans BONIN épouse CHAUCHEFOIN Andrée, Dole- 81 ans DESPRES veuve MERCIER Jacqueline, Dole -76 ans JUGE Patrick, Baverans -57 ans GENDEY Armand, Pagney-95 ans GONY veuve QUILLARD Henriette, Champvans -82 ans PAUL Jean, Dole -68 ans RIOTTE Bernard, Dole -53 ans MARMET Roland- Dole-77 ans PENSIER Fernand-Damparis -73 ans AUBRY veuve ALAEF Anna- Dole-78 ans DETOUR veuve STOLL Marie- Abergement La Ronce-88 ans GENIN épouse BATAILLARD Lucienne -Dole-84 ans

tous les dimanches de 6 h 30 à 13 h

104 boulevard Wilson - DOLE Tél. 03 84 69 49 03

Toute l’équipe du

Pays Dolois vous présente ses

meilleurs voeux de bonne et heureuse

année 2009

PAOH ! Editions Siège social : 13, rue Alexandre Vialatte - Dole Janvier 2009 Adresse Pays Dolois - 13 rue Alexandre Vialatte - BP 212 - 39102 Dole Tél. 03 84 82 50 21 - Fax : 03 84 72 37 81 - n°ISSN : 1778-820X Régie publicitaire : Tél. 03 84 82 50 21 Mise en page et photogravure PAOH! Studio graphique - Dole - Tél. 03 84 82 50 21 Imprimé en France à 33 000 exemplaires

12, ROUTE NATIONALE - ZONE COMMERCIALE DOLE-CHOISEY - Tél. 03 84 72 26 53 - automobiles39@wanadoo.fr Pays Dolois - Janvier 2009 - 15


Ets LAURENT TETU S E D L O S S E D L O S S E D L SO

E N I S I U C E T S I L A VOTRE SPÉCI

ORTELLI

Zone Commerciale DOLE/CHOISEY Derrière la Foir’Fouille

Tél. 03 84 82 92 00

33, Boulevard Léon JOUHAUX • 39100 DOLE (Ancien Ets. Guerillot)

03 84 82 38 12

www.meubles-ortelli.com

Depuis

30 ans sur Dole

UNIQUES SOLDEES ET

ant t û o c x i r p à 5 Cuisines

rs de L’univement sur e l’agenc 2

Bureau d’études et exposition

LES EPENOTTES -

DOLE

Tél. 03 84 70 94 98

Paoh ! - Dole - 03 84 82 50 21

500 m

Pays Dolois 101  

Pays Dolois 101

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you