Palminfos N°24

Page 1

L e

j o u r n a l

i n t e r n e

d e

p a l m a f r i q u e

# 0 24 . 2 017

édition spéciale 2nd semestre 2017 Sommaire • edito ..............................................1 • DOSSIER DU MOIS le defi de la préservation des forêts...... 2 • BONNE SANTE................................. 2 • reportageS .................................. 2 - Mariage collectif....................... 2 - Tournoi Inter-sites .................. 4 - Décoration des travailleurs...... 5 • FORMATIONS...................................7 • ACTIVITES DE MUSAPALM ............ 8

Edito

PALMINFOS

New Look Palminfos, l’aventure continue. Avec un nouveau design, plus étoffé (8 pages), une nouvelle périodicité (bimestriel), une contribution plus accrue de votre part, des contenus alléchants et certainement de nouvelles rubriques toujours agréables à la lecture et à conserver.

Rendez – vous en 2018 pour le premier numéro du genre. Par Mr Toure Adama Chargé de communication


2 Palminfos #24, 2017

DOSSIER DU MOIS

REPORTAGES

Huile de palme : Le défi de la préservation des forêts LE MARIAGE COLLECTIF : Un atelier régional axé sur la production de l’huile de palme s’est tenu du jeudi 12 au vendredi 13 octobre 2017 à Libreville. Les participants ont planché sur «l’initiative de développement durable du palmier à huile», en vue d’éviter la déforestation.

Y

ves Fernand Mamfoumbi le prédit, «le palmier à huile va occuper une place incontournable dans le paysage économique (des pays africains) et être une source de devises pour accompagner la diversification des sources de revenus». Seulement, il faut tenir compte des questions de développement durable liées à sa production. Or, le ministre gabonais de l’Agriculture assure que «ces questions nous interpellent tous et sont indispensables pour une croissance saine, durable et inclusive». C’est donc pour réfléchir ensemble sur le sujet qu’un «Atelier régional sur l’initiative de développement durable du palmier à huile» s’est ouvert, jeudi 12 octobre à Libreville, auquel ont pris part plusieurs experts venus de l’Afrique centrale appuyés par le WWF, l’Alliance des forêts tropicale 2020, Proforest et la CEEAC. Cet atelier est organisé un mois après un atelier national sur la même thématique. Jusqu’au vendredi 13 octobre, les participants ont réfléchi sur les moyens permettant de produire de l’huile de palme

C

tout en luttant contre la déforestation. Il s’est agi notamment de «définir, de manière consensuelle le critère de zéro déforestation qui constitue la pierre angulaire des échanges du débat international sur la question», a indiqué le Premier ministre gabonais à l’ouverture des travaux. Pour Emmanuel Issoze Ngondet qui a pris l’exemple du Gabon dont la richesse et la diversité biologique de la forêt constituent un patrimoine naturel, la préservation de celle-ci doit être une priorité pour tous les gouvernements. Aussi, a-t-il estimé que le choix porté sur le Gabon pour l’accueil de cet atelier est «gage de la reconnaissance de la communauté internationale de l’engagement et du leadership du pays en matière de préservation de l’environnement». Pendant deux jours, les participants se sont attelé à «rechercher un cadre de gouvernance solide dans ses aspects juridiques, administratifs mais également durable, susceptible de répondre à la multiplicité des enjeux qu’ils rencontrent», a annoncé Yves Fernand Mamfoumbi, estimant que les thèmes choisis pour nourrir les échanges «ne sont pas anodins». Il s’agit notamment des thèmes liés aux questions de zéro déforestation, de haute conservation et de stock de carbone élevé, d’équilibre entre conservation des forêts et le développement économique. Le ministre de l’Agriculture en est convaincu, «les discussions pourront apporter des réponses aux défis majeurs que rencontre le développement de la filière huile de palme».

La DRH de PALMAFRIQUE, toujours en quête de bien être des travailleurs, a initié la 1ère édition du mariage collectif pour ses travailleurs. Beaucoup parmi eux vivaient encore en concubinage, chose qui n’était pas faite pour arranger leurs dossiers aux impôts et à la CNPS. Ce fut message entendu : 20 couples à Eloka, 02 au siège, 19 couples à Dabou et 03 à Anguédédou.

P

lacée sous le haut patronage du PCA M. KOFFI KOFFI, sous le parrainage de M. Thierry DAVAILLE, DG, célébrée par le maire de Songon et organisée sur le site d’Anguédédou, cette cérémonie fut mémorable Reportage. Par TOURE Adama, Chargé de la Communication

Les autorités de PALMAFRIQUE (ci – dessous) ont été accueillies par la fanfare (ci – dessus).

Publié par Griffin Ondo Nzuey dans ENVIRONNEMENT Source : http://gabonreview.com/blog/huile-depalme-defi-de-preservation-forets/

BONNE SANTE

LOTUS.pdf 20/12/17 17:47pour un bon nombre en tout cas, les femmes fessues. ’est bien connu, les1africains adorent, Pour le bonheur de tous, voici des exercices physiques pour des fesses rebondies et fermes.

Squats

Fentes

Maintenir le dos droit

www.lotus-bouche-cousue.fr

Voici une séance complète de 20 mn à faire 3 fois par semaine

Maintenir le dos droit

4 series de 20 répétitions

2 series de 10 répétitions pour chaque jambes

DONKEY KICKS

PONTS

4 series de 10 répétitions pour chaque jambes

Bouche d’incendie

4 series de 10 répétitions

4 series de 10 répétitions pour chaque jambes

FENTES COTE

2 series de 10 répétitions pour chaque jambes

Le maire de Songon représenté par son 1er Adjoint. La cérémonie a commencé par les allocutions du DEAI de Dabou / Anguédédou, M. KOMOE Christian


Journal interne de palmafrique

3

Il y a également ceux qui ont considéré la chose à sa juste valeur, pas de mariage sans voiture de mariés : SANA Moumouni (Commis chauffeur à Alépé) et N’GUESSAN Marie Céline ont vu juste.

Du Président du Comité d’Organisation, M. KOUAKOU Marcel.

QUELQUES CAS A REMARQUER Le couple BEOU Sévérin (Ouvrier fabrication à l’huilerie d’Eloka) / DJIEOULOU Jasmine Olivia (ci – dessous) venait d’être gratifié d’un bébé quelques jours avant la cérémonie.

Félicitations pour le blanc, MONSEGUEA Landry (Récolteur à Eloka) et TAHOU Elodie.

Et du DG, M. Thierry DAVAILLE

La célébration à proprement parler a commencé par le site d’Eloka. Le maire a donné lecture des articles 51, 58 à 60 et 67 du code civil.

La plupart des couples avaient pour témoins de mariage des travailleurs de PALMAFRIQUE, à l’image du Couple Coulibaly D. Foussény (Chauffeur au siège)/ Coulibaly Mariame qui avaient choisi le chargé de la Communication, M. TOURE Adama ci - dessous.

Papa et Maman étaient présents pour soutenir leur fils KOUGBO Yobo Nicolas (Chef de Poste Carreau à l’huilerie de Yassap) ci - dessus.

Parmi les heureux mariés, nous avions en pôle position le couple formé par les plus anciens des travailleurs de PALMAFRIQUE à savoir, 42 ans de service pour KANGA Kouadio (Chef de Poste Chaufferie à l’huilerie d’Eloka) épousant KOUADIO Koumoin Béatrice, ci - dessous

L’On a pu remarquer également des futures mariées enceinte, à l’image de KOUAME AKISSI Rachelle, fiancée d’EKRA Kouassi (Encadreur PV à Eloka) ci – dessous.

Et 39 ans de service pour YAPO Atsé (Chef de Poste Extraction à l’huilerie d’Eloka) épousant ASSI Amon, ci-dessous.

Les deux seuls couples du siège (tous chauffeurs): KONAN Yannick Arnaud et COULIBALY D. Foussény ci - dessus.

Une traine de rêve pour Madame BAN BLEOU pour boucler les insolites.


4 Palminfos #24, 2017

Notre partenaire officiel de la cérémonie, la compagnie d’assurance SUNU était bien représentée par M. ZADI et son équipe.

Une mascotte s’est invitée dans l’ambiance, c’est la non – moins célèbre « Côte d’Ivoire » (ci – dessus), tante de GLEHOU Justine Mélanie devenue Mme LEBAHI (Récolteur à Eloka).

TOURNOI INTER-SITES

l’équipe de d’Anguédédou garage (ci – dessous)

Inspiré du tournoi organisé en 2016 entre les équipes de Dabou et Anguédédou par M. KOMOE, le tournoi intersites élargi à tous les sites a été accepté et parrainé par le DG, M. DAVAILLE. Mot de fin du PCA, M. KOFFI KOFFI qui a offert la somme de 10 000 F à chaque couple, soit 440 000F réceptionnés par les responsables des sites.

a battu celle Dabou huilerie (ci –dessous) Par un score de 2 buts à 1.

C’est donc la 1ère édition d’une activité viable qui se déroulera chaque année. Ce tournoi s’est déroulé du 29 juillet au 16 septembre, jour du match de classement et la finale. Huit équipes dont notre partenaire COPROIL, ont compétit en 2 poules. Après les rencontres des poules, les phases finales ont donné : - en match de classement, l’équipe du siège ci – dessous

Le trophée du meilleur buteur du tournoi a été raflé par Coulibaly Tenan Abdoulaye d’Anguédédou (Commis chauffeur à Anguédédou) (ci – dessous)

Après la photo de famille, rendez – vous sur le lieu du cocktail.

battue par celle d’Eloka (ci – dessous) d’un score sans appel de 5 à 2.

Le tournoi fut un vecteur de rapprochement et d’animation des sites pendant les 3 mois qu’il a duré. La 1ère édition fut belle ! Vive la 2ème. Le gâteau était alléchant. et en finale,

Par TOURE Adama, Chargé de la Communication.


Journal interne de palmafrique

LA DECORATION DES TRAVAILLEURS

5

Comité d’accueil

Le représentants des ministres invités et du maire de Bingerville

Une équipe médicale

Le droit du travail a prévu la reconnaissance du mérite des travailleurs après un certain nombre d’années passées à travailler. Ainsi, les travailleurs totalisant au moins quinze ans de travail déclarés à la CNPS ou à la CGRAE ont droit à une médaille, un pin’s, une attestation cartonnée et une enveloppe dont la consistance dépend de l’ancienneté et du budget alloué par l’entreprise.

Le top Management de PALMAFRIQUE a été accueilli ainsi que les autorités sur le terrain d’Eloka, aménagé pour la circonstance. et Un animateur Aboubacar

chevronné,

Touré

En 2015, une 1ère cérémonie de décoration a été organisée, honorant 108 travailleurs. Cette 2ème édition a permis de décorer 289 travailleurs sur la base des 4 médailles : 16 grands ors, 37 ors, 65 vermeils et 171 argents.

Les membres des Comités de direction et de pilotage étaient présents,

Les médailles ont été épinglées par M. BAGATE BOLLOU, Inspecteur Général de l’Emploi, représentant du Ministre de tutelle. La cérémonie a été rehaussée de la présence de l’actionnaire majoritaire de PALMAFRIQUE, M. Remi BAYSSET (à gauche ci – dessous), Tout a été prévu : Sécurité,

Haie d’honneur,

L’ambiance a été en partie assurée par l’orchestre de l’harmonie musicale du district d’Abidjan,

De plusieurs personnalités administratives, politiques et religieuses

Tous étaient présents et debout pour le salut aux couleurs.


6 Palminfos #24, 2017

Puis des médailles de vermeil

Les allocutions ont précédé la remise des médailles. Le DG M. DAVAILLE a ouvert ce chapitre,

Discours de M. BAGATE BOLLOU, représentant le Ministre de l’emploi. La décoration a commencé après ces allocutions, par les récipiendaires de la médaille Grand Or illustrée par la photo de famille ci – dessous.

Et enfin les médaillés d’argent

Ensuite, a suivi le groupe des médaillés

d’or.

La cérémonie a été égayée par les prestations humoristiques de Chucken Pat (à droite ci – dessous)


Journal interne de palmafrique

Et de l’artiste en herbe YAO Man (ci – dessous), qui a fait danser même les officiels.

7

• La formation des surveillants et contrôleurs phyto

• La formation du Service Contrôle de Gestion

Elle a porté sur le thème « Formation aux pratiques des contrôles et décisions de traitement phytosanitaires ». Elle a été exécutée par le Cabinet CI - GPFA en deux groupes de huit personnes chacun à l’Hôtel Résidence Leboutou à Dabou du 12 au 15 juin (dont photo ci – dessous)

Elle a eu également lieu à l’Hôtel Paris Village en un groupe du 31 au 02 août. La formation a été assurée par le Cabinet JN Consulting sur le thème « Mettre en œuvre le contrôle de gestion stratégique ». Elle a concerné les cinq travailleurs du Service. (Dont photo ci – dessous).

La cérémonie a pris fin par deux dernières allocutions : celle du porte-parole des récipiendaires, M. MONNET Gabriel, médaillé d’or, infirmier – chef à Eloka (ci – dessous), qui a fait l’historique de PALMAFRIQUE avant de procéder aux remerciements de toutes les parties – prenantes à cette fête mémorable.

• La formation des futurs retraités

et du 19 au 22 juin (dont photo ci – dessous).

La 2ème vague de cette formation repartie sur trois ans a été programmée en deux groupes de 14 personnes pour le 1er groupe du 21 au 25 août (dont photo ci – dessous)

Et le DEAI d’Eloka M. KOUASSI N. Gilbert (ci – dessous) qui par un mot de fin bref, a invité l’assistance à un buffet. • La formation du Service Génie Civil Elle a été exécutée par le cabinet JN Consulting en un groupe du 18 au 21 juillet à l’Hôtel Paris Village. Le thème « Gestion et techniques d’entretien des routes en terre » a concerné les quatre personnes du service dont photo ci - dessous.

Et de 18 personnes pour le 2ème groupe du 28 au 31 août. La formation a été assurée par M. NIAMIEN du Cabinet FOCE à l’Hôtel Leboutou. • La formation des représentants du personnel Contexte de la formation M. LAKP LOW BENJAMEN BEN est arrivé à PALMAFRIQUE en tant que conseiller du Directeur Général. Il avait pour mission de : - initier des missions de prévention dans la gestion des conflits

La fête fut belle, sans pluie véritable en pleine saison des pluies. Comme quoi, là où il y a le bonheur, le Seigneur y est. A la prochaine fois pour les futurs médaillés !

- renforcer le dialogue social (mécanisme de dialogue)

Par TOURE Adama, Chargé de la Communication.

FORMATIONS PALMAFRIQUE ne lésine pas sur les moyens pour assurer la formation de ses travailleurs. Chaque année, un plan de formation est adopté et exécuté. La plus grande partie de ces formations a lieu en général à la fin de la pointe, à partir de juin. Ainsi, ce sont succédées les formations des agents agricoles, des agents du service Génie Civil, du service Contrôle de Gestion, Ressources Humaines, des futurs retraités et des représentants du personnel, pour ne citer que les thèmes pour lesquels nous avons eu des images.

• La formation des agents RH Elle a porté sur le thème « Points clés du droit du travail et du droit social ». Elle a été animée en deux groupes par le Cabinet MK Conseil, du 24 au 26 juillet (dont photo ci – dessous) Et du 31 au 02 août 2017.

- renforcer les capacités des délégués du personnel et des délégués syndicaux sur la base de formations axées sur les principes fondamentaux du droit international - travailler à renforcer la communication, l’échange, l’écoute à l’intérieur comme à l’extérieur ; etc. C’est depuis cette époque, avril 2017, qu’il a muri l’idée de cette formation qui a été accueillie avec enthousiasme par tous. Le thème arrêté était « Communiquer pour négocier ». La biographie du formateur étant assez édifiante pour le thème traité, la formation a été organisée et exécutée en 2 groupes du 30 au 31 octobre pour le 1er groupe de 24 personnes (dont photo ci – dessous)


Toutes ces formations ce sont déroulées dans des cadres apaisant avec des formateurs à la hauteur. C’est enrichis de nouvelles connaissances que tous les travailleurs ont repris le service pour mieux contribuer chacun à la réalisation des objectifs à atteindre. Par TOURE Adama, Chargé de la Formation.

Et du 6 au 7 novembre 2017 pour le 2nd groupe 26 personnes (dont photo de vue d’ensemble dans la salle de formation cidessous).

Activités de Musapalm Pour ses dix ans, notre mutuelle MUSAPALM A engagé un certain nombre d’actions sur tous les sites pour le bien – être des travailleurs et leurs familles. Au programme : actions sociales, dépistage et sensibilisation nutrition • Action sociale Nous avons enregistré à ce titre le 29 juin 2017, la remise des clés de la maternelle d’Anguédédou après sa réhabilitation.

La formation a eu lieu à l’Hôtel Leboutou à Dabou. La cible était les délégués du personnel et les délégués syndicaux au nombre total de 48 participants dont 40 délégués du personnel, 8 délégués syndicaux (à raison de 4 par syndicat) et 1 partenaire. Le 2nd groupe a vu la participation de NANAN OKAIGNY Michel, Chef traditionnel influent dans le département d’Alépé, qui, ayant été informé du thème, a souhaité participer à cette formation. Cet acte de sagesse et d’humilité de ce grand homme a été accueilli avec plaisir par la Direction Générale qui l’a inscrit au nombre des apprenants.

Dépistage à Dabou

Coupure du ruban par Mme OUFFOUE la DRH. Vaccination au siège

Photo de fin de cérémonie avec les enfants.

Le Formateur, M. LAKP LOW posant avec Nanan Okaigny (ci – dessus), à qui il a remis, comme à tous les participants d’ailleurs, son diplôme de participation (ci – dessous).

• Dépistage et vaccination Les laboratoires Strides ont accordé un appui de taille au District sanitaire de Cocody – Bingerville en offrant des vaccins contre la méningite, des déparasitants et en accordant des séances de dépistage contre l’hypertension artérielle et les neuro – pathologies du 19 juin au 20 juillet sur tous les sites.

Mme KAKOU A. Philomène, Directrice départementale du district sanitaire de Bingerville.

• La tournée du Dr ANVOH Dans le cadre des activités marquant le 10ème anniversaire de la mutuelle, le Conseil d’Administration de MUSAPALM a eu le plaisir d’organiser une tournée de sensibilisation pour l’adoption d’une alimentation saine et équilibrée, animée par le Docteur Anvoh, enseignant chercheur à l’université, nutritionniste et chef de service diététique à l’institut de cardiologie d’Abidjan, sur les différents sites de PALMAFRIQUE. Ce dernier a instruit les travailleurs sur les aliments impliqués dans la survenance des maladies cardio-vasculaires et les attitudes à avoir pour prévenir les risques d’AVC et autres maladies du cœur. Par TOURE Adama, Chargé de la Communication. La tournée s’est déroulée selon le programme suivant : - Mardi 19 Septembre 2017 à 13h : EAI Anguédedou - Jeudi 21 Septembre 2017 à 13h: EAI Dabou - Mardi 26 Septembre 2017 à 13h : EAI Eloka - Jeudi 28 Septembre 2017 à 14h: SIEGE Les travailleurs ayant pu assister à ces rencontres ont été édifié et ont compris les dangers liés à l’alimentation incontrôlée. Numéro disponible sur : http://issuu.com/palmafrique Disponible sur le site de www.palmafrique.ci