Palazzetto Bru Zane | Saison 2020-2021

Page 1

FRANÇAIS


Le Palazzetto Bru Zane bĂŠnĂŠficie du soutien de la Fondation Bru fondation-bru.org


Camille Saint-Saëns et les pensionnaires de la Villa Médicis – lauréats du prix de Rome de musique – seront les deux thématiques des festivals du Palazzetto Bru Zane à Venise. En raison de la crise sanitaire, à l’automne, les concerts du festival Saint-Saëns seront retransmis en direct sur bru-zane.com puis mis en ligne sur Bru Zane Replay, nouvelle page du site internet qui vous permettra de découvrir d’une autre manière la musique romantique française. L’équipe du Palazzetto Bru Zane, ses partenaires et tous les artistes se sont montrés très créatifs pour élaborer la nouvelle saison 2020-2021. Nous souhaitons qu’elle permette aux activités liées au spectacle vivant de faire à nouveau vibrer le public et nous espérons vous retrouver fidèles aux rendez-vous de la musique romantique française pendant les prochains mois. Belle saison en musique et bon courage à tous ! Nicole Bru, Présidente



ÉDITORIAL Après onze années d’activité, le Palazzetto Bru Zane poursuit plus que jamais son action en faveur de la (re)découverte et de la diffusion du patrimoine musical français du grand XIXe siècle avec de nouvelles aventures et un enthousiasme sans cesse croissant. Consacrée à Camille Saint-Saëns, la première thématique de la saison permettra de reconsidérer plus finement un compositeur dont le catalogue est aussi varié qu’original, avec un festival qui lui sera dédié à Venise en automne. Plusieurs rendez-vous mettront en lumière toutes les facettes de son répertoire lyrique, à commencer par Déjanire en décembre à Munich, Les Barbares à partir de mars à Leipzig et enfin Frédégonde en mai à Dortmund. La musique de Saint-Saëns voyagera jusqu’au Canada au printemps dans le cadre du 2e Festival Palazzetto Bru Zane Montréal. Le 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris aura pour temps fort un concert associant la Messe composée par Paisiello pour le sacre de Napoléon à une version inédite du Requiem de Mozart. Le Théâtre des Champs-Élysées accueillera La Fille de madame Angot, opéra-comique à succès de Lecocq, avant qu’un programme symphonique dédié aux compositrices romantiques françaises, en partenariat avec l’Orchestre National de France, ne conclue le festival. Camille Saint-Saëns sera aussi fêté à Paris à travers The Promised Land, la recréation de Phryné ainsi que plusieurs programmes de musique de chambre à l’Auditorium du musée du Louvre, auxquels répondra l’intégrale de ses poèmes symphoniques lors d’un « Tour du monde Saint-Saëns » à la Philharmonie de Paris. Le second cycle de la saison s’intéressera au concours du prix de Rome de musique, sésame incontournable des aspirants

compositeurs entre 1803 et 1968. Des partitions rares, écrites à la Villa Médicis, seront interprétées lors du festival de printemps à Venise, tandis que Bru Zane Mediabase présentera de nombreux documents témoignant de l’activité des pensionnaires sur les hauteurs du Pincio. Parallèlement, deux concerts – à Milan puis à Venise – dévoileront les fruits du travail réalisé dans le cadre d’un nouveau partenariat noué avec l’Académie du Teatro alla Scala de Milan. Les mises en scène du Voyage dans la Lune d’Offenbach – dans le cadre d’une vaste coproduction pilotée par le Centre Français de Promotion Lyrique (CFPL) et fédérant dix-sept institutions – et de V’lan dans l’œil d’Hervé à Bordeaux permettront de plonger dans l’imaginaire sans limites de ces compositeurs et de leurs librettistes, tandis que plusieurs reprises de productions poursuivront leur tournée. Fondement de l’activité du Palazzetto Bru Zane, la recherche s’exprimera à travers des colloques et des livres et par l’édition de partitions qui rendent possibles les représentations de Frédégonde, de La Fille de madame Angot et du Voyage dans la Lune. Les redécouvertes seront diffusées à l’international par le biais des publications du label Bru Zane et des collaborations avec de fidèles partenaires telle que la maison d’édition Actes Sud, sans oublier les ressources de Bru Zane Classical Radio, en ligne « 24h/24 », et de Bru Zane Replay, nouvelle plateforme vidéo du site internet. De Paris à Rome, du grand opéra au quintette… cette saison, voyagez au siècle romantique ! 3


2020-2021 LES TEMPS FORTS P. 6

CYCLE CAMILLE SAINT-SAËNS, L’HOMME-ORCHESTRE Portrait d’un musicien polyvalent en trente rendez-vous ! P. 22

CYCLE « BONS BAISERS DE ROME » : LES COMPOSITEURS À LA VILLA MÉDICIS AU XIXe SIÈCLE Les différentes facettes du séjour initiatique des pensionnaires de l’Académie de France à Rome, entre archives surprenantes et œuvres inédites. P. 30

SAISON À VENISE

Concerts, conférences et ateliers-concerts pour les familles. P. 40

LES BOUFFES DE BRU ZANE

Quoi de plus intrigant qu’une rareté d’Offenbach pour s’initier aux opéras-bouffes en un acte ?


P. 48

FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE MONTRÉAL

Étude scientifique, découverte musicale et initiation ludique : rencontres multiples avec Camille Saint-Saëns au Canada lors de quatre concerts et une journée d’étude. P. 52

FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS

La Fille de madame Angot de Lecocq dans une version inédite, Phryné de Saint-Saëns complétée par André Messager ou encore la Symphonie « Grande Guerre » de Charlotte Sohy : voici quelques-unes des raretés de cette nouvelle édition. P. 66

PRODUCTIONS EN TOURNÉE Du Voyage dans la Lune d’Offenbach à l’univers rocambolesque de V’lan dans l’œil d’Hervé, laissez-vous transporter par les nouvelles productions en tournée ! P. 80

ACTUALITÉS DE LA RECHERCHE

Un aperçu des thèmes approfondis cette saison par l’équipe scientifique du Centre de musique romantique française, qui permettront les projets de demain.

P. 86

LIVRES ET DISQUES

P. 96

CALENDRIER

P. 110

INFORMATIONS PRATIQUES


© BnF

CYCLE CAMILLE SAINT-SAËNS (1835-1921), L’HOMMEORCHESTRE


Un siècle après sa disparition, Saint-Saëns demeure ce « célèbre inconnu » dont quelques partitions sillonnent le monde alors que bien d’autres sont tombées dans l’oubli. Focus sur un artiste caméléon et globe-trotter…

L’histoire de la musique donne une place particulière à certaines œuvres de Camille Saint-Saëns. La notoriété internationale du Carnaval des animaux, du Premier Concerto pour violoncelle, de la Danse macabre, du Deuxième Concerto pour piano, de la Symphonie « avec orgue » et de Samson et Dalila place même le compositeur avant Gounod et Massenet sur l’échelle de la postérité. Pourtant, au regard de son vaste catalogue d’œuvres, bien des trésors musicaux semblent aujourd’hui encore oubliés des salles de concert : qui connaît ses quatuors à cordes et son Quintette avec piano ? Son oratorio en anglais The Promised Land ? Ses opéras Phryné, Frédégonde ou Déjanire ? Après la publication d’une partie de sa correspondance et d’un livre sur ses voyages en Orient, le Palazzetto Bru Zane a enregistré ses cantates pour le prix de Rome et ses opéras Les Barbares, Proserpine et Le Timbre d’argent. Plusieurs disques de mélodies – dont l’un avec orchestre – ont aussi révélé une musique subtile et sans cesse réinventée. Il semblait naturel que le Centre de musique romantique française poursuive son travail sur cet artiste en lui consacrant un cycle à l’occasion du centenaire de sa disparition.

7


L’homme en quelques mots

Repères chronologiques 1835 naissance à Paris 1848 entrée au Conservatoire 1858 organiste à la Madeleine 1871 fondation de la Société nationale de musique 1881 élection à l’Académie des beaux-arts 1921 décès à Alger

8

Orphelin de père, Saint-Saëns fut élevé par sa mère et sa grand-tante. C’est cette dernière qui l’initia au piano. Extraordinairement précoce, il fit sa première apparition en concert à l’âge de onze ans. Deux ans plus tard, on le retrouve au Conservatoire dans les classes de Benoist (orgue) puis de Halévy (composition). S’il échoua à deux reprises au concours de Rome, l’ensemble de sa carrière fut néanmoins ponctué d’une foule de récompenses, ainsi que de nominations à divers postes institutionnels, dont une élection à l’Académie en 1881. Virtuose, titulaire des orgues de la Madeleine (1857-1877), il impressionna ses contemporains dans divers domaines. Compositeur fécond et cultivé, il œuvra à la réhabilitation des maîtres du passé, participant à l’édition complète des œuvres de Gluck et dirigeant celles de Rameau. Éclectique, il défendit aussi bien Wagner que Schumann. Pédagogue, il compta parmi ses élèves Fauré ou Messager. Critique, il signa de nombreux articles témoignant d’un esprit fort et lucide, quoique très attaché aux principes de l’académisme. C’est ce même esprit rassembleur ou frondeur qui le poussa à fonder, en 1871, la Société nationale de musique, puis à en démissionner en 1886.


Un art « vivant, national et humain ! », c’est ce que je demande à cor et à cris.

© BnF

Camille Saint-Saëns, Le Voltaire, juillet 1881

Un pianiste virtuose Formé à l’école française du piano classique, Saint-Saëns restera toute sa vie défenseur du « jeu perlé », obtenu par une utilisation modérée de la grande pédale et une articulation très détaillée des doigts de la main. On peut s’étonner qu’il n’ait laissé que trente-quatre œuvres pour son instrument, et qu’aucune n’ambitionne d’être son testament musical. Il faut néanmoins rappeler que ses cinq concertos pour piano n’ont jamais quitté le grand répertoire (le deuxième et le cinquième en particulier), malgré la concurrence dans ce domaine de Schumann, Chopin, Liszt ou Rachmaninov. Le piano est davantage un laboratoire personnel pour Saint-Saëns. Support des expériences techniques (l’artiste laisse trois cahiers de six études chacun), le clavier est aussi le confident des passions de l’artiste : le retour au passé (Six Fugues, Suite en fa majeur), le dépaysement exotique (Africa, Concerto « L’Égyptien », Souvenir d’Ismaïlia, Les Cloches de Las Palmas…), l’analyse scientifique liée à la transcription (Sonate de Liszt et Sonate en si mineur de Chopin arrangées pour deux pianos, Paraphrase sur La Mort de Thaïs de Massenet, adaptations diverses de Beethoven, Haydn, Mendelssohn, Reber, Gounod, Berlioz…). L’instrument est enfin un moyen de diffuser la connaissance : le pianiste Saint-Saëns n’est pas seulement le défenseur de ses propres œuvres (qu’il arrange lui-même à quatre mains ou deux pianos pour faciliter leur diffusion), mais il promeut activement Schumann, Beethoven, Mozart et la jeune génération de compositeurs français comme Alexis de Castillon.

9


Un catalogue éclectique

Repères chronologiques 1858 Concerto pour piano no 1 1871 Concerto pour violoncelle no 1 1874 Danse macabre 1877 Samson et Dalila 1886 Le Carnaval des animaux 1886 Symphonie no 3 « avec orgue » 1892 Trio avec piano no 2 1896 Concerto pour piano no 5 « L’Égyptien » 1918 Quatuor à cordes no 2 10

« Premier organiste du monde » selon Liszt, Saint-Saëns composa pourtant moins pour l’instrument d’église qu’il ne le fit pour le piano. Sa pensée était toute à la musique de chambre, à la musique symphonique et à l’opéra. Outre les concertos pour piano déjà cités (auxquels il faut en ajouter deux pour violoncelle et trois pour violon), on lui doit cinq symphonies et quatre poèmes symphoniques, ainsi que plusieurs ouvertures de concert. Son catalogue de musique de chambre, s’il est solidement charpenté par des sonates, trios, quatuors et quintettes de tous types, foisonne aussi de raretés précieuses : un Septuor pour trompette, cordes et piano, une Fantaisie pour violon et harpe, un Caprice sur des airs danois et russes pour flûte, clarinette, hautbois et piano. Cette variété montre combien Saint-Saëns a su diversifier son inspiration et sortir des voies traditionnelles pour toucher un public musicien toujours plus large. Son œuvre lyrique en témoigne plus encore : ce fournisseur généreux de mélodies avec orchestre (une trentaine, la plupart redécouvertes par le Palazzetto Bru Zane en 2017 à l’occasion d’un enregistrement en collaboration avec Alpha Classics) écrivit aussi des opéras ambitieux qui, à l’instar de ceux de Massenet, font preuve d’un renouvellement constant de la forme et du langage. Le badin (Phryné, La Princesse jaune) voisine avec le monumental (Henry VIII, Étienne Marcel), tandis que le style de la tragédie lyrique (Les Barbares, Déjanire) alterne avec un romantisme fiévreux (Ascanio, Le Timbre d’argent) et même des accents de naturalisme (L’Ancêtre).


Réactionnaire ou pionnier ? On regarde volontiers Saint-Saëns avec condescendance, sans véritablement connaître le compositeur ni le catalogue de ses œuvres : Déjanire, Frédégonde, Phryné… attendent encore leur résurrection. Pour juger de la modernité de Saint-Saëns, il faut l’approcher par bien d’autres biais que ses seules partitions (qui prouvent toutefois qu’il introduisit le premier l’orgue dans la symphonie et modela avec succès le prototype du poème symphonique, alors à ses balbutiements). Il pressentit la nécessité de créer une Société nationale de musique qui relancerait la production hexagonale de musique de chambre. Il participa aux premières rééditions des maîtres du passé, qu’il fallut comprendre, transcrire et adapter. Il s’essaya au nouveau style néo-palestrinien dans sa musique d’église (Messe op. 4) et réinventa l’oratorio anglais dans la tradition de Händel (The Promised Land). Le XXe siècle ne fut pas pour lui synonyme de décadence : il perçut avant Poulenc la modernité et la spécificité de l’école française d’instruments à vent (sonates pour clarinette, pour basson, pour hautbois, Cavatine pour trombone, Romance pour cor) et il peut être regardé comme le premier compositeur de musique de film (L’Assassinat du duc de Guise, 1908), sésame qui justifierait à lui seul son inscription dans l’Histoire des innovations. Saint-Saëns pionnier… N’est-ce pas le comble pour un artiste prétendument académique ?

Il faut à la France une école de musique robuste, capable de traiter de puissance à puissance avec les écoles étrangères. Camille Saint-Saëns, 1876

11


DÉJANIRE

DIMANCHE 13 DÉCEMBRE À 19H PRINZREGENTENTHEATER, MUNICH (ALLEMAGNE)

Déjanire de Camille SAINT-SAËNS Tragédie lyrique en quatre actes sur un livret du compositeur et de Louis Gallet (d’après une tragédie éponyme de Louis Gallet), créée le 14 mars 1911 au théâtre de Monte-Carlo.

ORCHESTRE DE LA RADIO DE MUNICH CHŒUR DE LA RADIO BAVAROISE Stefan Blunier direction Déjanire Véronique Gens Hercule Michele Angelini Iole Chantal Santon-Jeffery Philoctète Boris Pinkhasovich Phénice Marie Gautrot Déjanire fut conçu comme spectacle de plein air pour les arènes de Béziers en 1898. Complètement reformulée en grand opéra pour Monte-Carlo en 1911, la partition montre Saint-Saëns à l’apogée de son style : richesse harmonique et opulence orchestrale colorent la marche au supplice d’Hercule. Version concert Production Orchestre de la Radio de Munich en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane Premier enregistrement mondial pour la collection « Opéra français » – Label Bru Zane

12

Découvrez des documents d’époque autour de Déjanire de Camille Saint-Saëns sur bruzanemediabase.com, la base de données de la musique romantique française.


LES BARBARES

SAMEDI 27 MARS, SAMEDI 3 AVRIL À 19H VENDREDI 23, VENDREDI 30 AVRIL À 19H30 SAMEDI 12 JUIN À 19H OPÉRA DE LEIPZIG (ALLEMAGNE)

Les Barbares de Camille SAINT-SAËNS Tragédie lyrique en trois actes et un prologue sur un livret de Victorien Sardou et Pierre-Barthélémy Gheusi, créée le 23 octobre 1901 à l’Opéra de Paris.

Créés en 1901, Les Barbares rappellent l’invasion prussienne de 1870 en reportant l’épisode dans le passé lointain de la Gaule romaine. L’ouvrage y oppose l’Histoire collective et le drame intime du barbare Marcomir et de la vestale Floria qui n’auront guère le temps de profiter de leur union coupable. Version scénique Production Opéra de Leipzig en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane ≥ Enregistrement disponible en livre-disque avec l’Orchestre Symphonique et le Chœur Lyrique Saint-Étienne Loire (Label Bru Zane ; voir p. 20)

GEWANDHAUSORCHESTER CHŒUR DE L’OPÉRA DE LEIPZIG David Reiland direction Anthony Pilavachi mise en scène Markus Meyer scénographie, costumes Michael Röger lumières Floria Nora Sourouzian Livie Karin Lovelius Marcomir Dominick Chenes Scaurus / Récitant Randall Jakobsh Le Veilleur Matthias Stier Hildibrath Jonathan Michie

13


FRÉDÉGONDE

JEUDI 13 MAI À 18H VENDREDI 21, JEUDI 27 MAI À 19H30 THEATER DORTMUND (ALLEMAGNE)

Frédégonde de Camille SAINT-SAËNS et Ernest GUIRAUD avec la collaboration de Paul DUKAS Drame lyrique en cinq actes sur un livret de Louis Gallet (tiré des Récits des temps mérovingiens d’Augustin Thierry), créé le 18 décembre 1895 à l’Opéra de Paris.

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE DORTMUND CHŒUR DE L’OPÉRA DE DORTMUND Gabriel Feltz, Motonori Kobayashi direction musicale Marie-Ève Signeyrole mise en scène Fabien Teigné décors Yashi costumes NN lumières Laurent La Rosa vidéos Martin Grandperret chorégraphie Fabio Mancini chœur Dr. Merle Fahrholz dramaturgie Thomas Hannig direction des répétitions Fabian Schäfer direction de production Aymeric Catalano coaching linguistique David Martinek assistant à la mise en scène Ulas Nagler, Alexander Becker chefs de plateau Adriana Naldoni souffleuse Marlon Otte direction des figurants 14

Frédégonde Marie Karall, Hyona Kim Brunhilda Anna Sohn Mérowig Pene Pati, Amitai Pati Hilpéric Mandla Mndebele Fortunatus Sungho Kim Prétextat Denis Velev Landéric Philipp Kranjc Un serviteur Ian Sidden Lorsqu’Ernest Guiraud meurt en laissant inachevée sa Frédégonde, Saint-Saëns accepte de terminer l’ouvrage à condition d’être aidé dans sa tâche par le jeune Paul Dukas, chargé d’orchestrer la moitié de l’opéra. L’un et l’autre se passionnent pour la rivalité sanguinaire qui oppose Brunhilda et Frédégonde. Version scénique Production Theater Dortmund en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane Éditions musicales du Palazzetto Bru Zane


THE PROMISED LAND

SAMEDI 5 JUIN À 20H HALLE AUX GRAINS, TOULOUSE MARDI 8 JUIN À 20H30 GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ, PHILHARMONIE DE PARIS

Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris (voir p. 54)

Camille SAINT-SAËNS The Promised Land, op. 140 Symphonie no 3 « avec orgue » en ut mineur, op. 78

The Promised Land répond à une commande du Festival de Gloucester en 1913. Le compositeur assura la création de l’ouvrage avant d’en proposer une version française donnée au Théâtre des Champs-Élysées en 1916. L’imposante masse chorale utilisée permet un hommage grandiose au style de Händel. Coproduction Orchestre national du Capitole de Toulouse / Philharmonie de Paris avec le soutien du Palazzetto Bru Zane The Promised Land : premier enregistrement mondial pour le Label Bru Zane

© BnF

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE CHŒUR DU CAPITOLE DE TOULOUSE Tugan Sokhiev direction Alfonso Caiani chef de chœur Nicole Car soprano Kate Aldrich mezzo-soprano Cyrille Dubois ténor Mikhail Timoshenko baryton Michel Bouvard orgue

15


TOUR DU MONDE SAINT-SAËNS

PHRYNÉ

MARDI 15 JUIN À 20H30 GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ, PHILHARMONIE DE PARIS

JEUDI 24 JUIN À 20H AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE, PARIS

Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris (voir p. 55)

Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris (voir p. 60)

Camille SAINT-SAËNS La Jeunesse d’Hercule, op. 50 Introduction et Rondo capriccioso pour violon et orchestre, op. 28 Phaéton, op. 39 Havanaise pour violon et orchestre, op. 83 Africa, op. 89 Le Rouet d’Omphale, op. 31 Concerto pour piano et orchestre no 5 « L’Égyptien », op. 103 (final) Le Timbre d’argent (Ballet : Valse) Danse macabre, op. 40

SAMEDI 3 JUILLET À 18H OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE

LES SIÈCLES François-Xavier Roth direction Renaud Capuçon violon Bertrand Chamayou piano Ce « Tour du monde Saint-Saëns » confié à la baguette experte de François-Xavier Roth permettra de découvrir les poèmes symphoniques de l’auteur, agrémentés de pages concertantes hautes en couleurs. Aux sujets antiques (Phaéton, Hercule, Omphale) répond l’insolence de la Danse macabre, dont le succès ne fut jamais démenti. 16

Production Les Siècles avec le soutien du Palazzetto Bru Zane

Phryné de Camille SAINT-SAËNS

Opéra-comique en deux actes sur un livret de Lucien Augé de Lassus, créé le 24 mai 1893 à l’Opéra-Comique (Paris). Version de 1909 avec des récitatifs d’André Messager.

ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE CHŒUR DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction avec Patrick Bolleire, Anaïs Constans, Thomas Dolié, Cyrille Dubois, François Rougier, Florie Valiquette Saint-Saëns prétendit n’avoir jamais rien composé de plus abouti que le deuxième acte de Phryné. L’ouvrage fut longtemps l’un des plus joués de son auteur, qui en favorisa la diffusion par l’ajout de récitatifs. C’est à son ami Messager que fut confiée l’écriture de ses jonctions complexes. Version concert Coproduction Palazzetto Bru Zane / Musée du Louvre / Opéra de Rouen Normandie Premier enregistrement mondial pour la collection « Opéra français » – Label Bru Zane


HENRY VIII

Opéra en quatre actes et six tableaux sur un poème de Léonce Détroyat et Armand Silvestre (d’après Henry VIII de William Shakespeare et La Cisma de Inglaterra de Pedro Calderón de la Barca), créé le 5 mars 1883 à l’Académie nationale de Musique.

ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE LA MONNAIE CHŒURS DE LA MONNAIE ACADÉMIE DES CHŒURS DE LA MONNAIE Alain Altinoglu direction musicale Olivier Py mise en scène Pierre-André Weitz décors et costumes Bertrand Killy éclairages Emmanuel Trenque chef des chœurs Henry VIII Laurent Naouri Catherine d’Aragon Véronique Gens Don Gomez de Féria Ed Lyon Anne de Boleyn Nora Gubisch Le Duc de Norfolk Werner Van Mechelen Le Cardinal Campeggio Paul Gay Cranmer Jérôme Varnier Le Comte de Surrey Enguerrand de Hys Lady Clarence Ludivine Gombert

Les représentations planifiées au printemps au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles ont été annulées en raison de la crise sanitaire.

« Dernier opéra historique valable » selon Debussy, Henry VIII est aussi le laboratoire wagnérien de Saint-Saëns qui y densifie son discours « leitmotivique ». Apogée du grand opéra, la partition s’appuie sur des recherches historiques que Saint-Saëns mena en Angleterre et dont se nourrirent aussi les décors et les costumes. Version scénique Production De Munt / La Monnaie en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane Éditions musicales Durand

© BnF

Henry VIII de Camille SAINT-SAËNS

17


CYCLE CAMILLE SAINT-SAËNS, L’HOMME-ORCHESTRE

FESTIVAL À VENISE

FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE MONTRÉAL

Camille Saint-Saëns, l’homme-orchestre Du 26 septembre au 8 novembre 2020

voir p. 48

voir p. 32

18

Du 9 au 16 avril 2021

Le festival vénitien dédié à Camille Saint-Saëns donne l’occasion de découvrir des œuvres de musique de chambre du compositeur à travers des formations variées, du duo au quintette en passant par le récital avec voix.

Camille Saint-Saëns sera le fil rouge de cette nouvelle édition du Festival Palazzetto Bru Zane Montréal en partenariat avec la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal. Concerts et journée d’étude alterneront au début du printemps.

avec Cyrille Dubois, Luca Fiorentini, David Kadouch, Maria Milstein, Nathalia Milstein, Xavier Phillips, le Quatuor Arod, le Quatuor Tchalik, Tristan Raës, Jakub Tchorzewski et Cédric Tiberghien

avec Evelyne de la Chenelière, Philip Chiu, Nicolas Ellis, Ensemble Pentaèdre, Janelle Fung, David Jalbert, Les Violons du Roy, Lysandre Ménard et des musiciens de l’Orchestre symphonique de Montréal


ACTUALITÉS

Livre-disque Camille Saint-Saëns Le Timbre d’argent (1864) LES SIÈCLES ACCENTUS François-Xavier Roth direction avec Hélène Guilmette, Jodie Devos, Edgaras Montvidas, Yu Shao, Tassis Christoyannis, Jean-Yves Ravoux, Matthieu Chapuis Commencé en 1864, Le Timbre d’argent dut attendre 1877 pour être créé. Le compositeur tenait cette partition pour l’une de ses meilleures productions. C’est sa version intégrale (1914) qui est ici enregistrée. Collection « Opéra français » – vol. 25 LABEL BRU ZANE – 2020

Livre en français et en italien (couverture : Zecchini Editore) Camille Saint-Saëns: Visionario, artigiano, sperimentatore (Camille Saint-Saëns : l’Art pour l’Art. Cinq études.) par Giuseppe Clericetti Ce livre aborde la musique de Saint-Saëns sous différentes perspectives, toujours dans un esprit musicologique : des poèmes symphoniques aux mélodies, de la musique de film aux rapports avec Mozart et jusqu’à la pratique des auto-emprunts.

Livre de poche en français Croquer Saint-Saëns Une histoire de la représentation du musicien par la caricature par Stéphane Leteuré Une centaine de caricatures représentant Camille Saint-Saëns sont publiées et commentées dans cet ouvrage. Il offre un éclairage nouveau sur le compositeur du Carnaval des animaux qui n’hésita pas, lui-même, à croquer ses contemporains.

Édition en italien : ZECCHINI EDITORE avec le soutien du PALAZZETTO BRU ZANE

Sortie : janvier 2021

ACTES SUD / PALAZZETTO BRU ZANE

Sortie : novembre 2020 Édition en français : ISOTTA CONTI EDIZIONI avec le soutien du PALAZZETTO BRU ZANE

Sortie : printemps 2021

19


CYCLE CAMILLE SAINT-SAËNS, L’HOMME-ORCHESTRE

LIVRES-DISQUES

Camille Saint-Saëns et le prix de Rome BRUSSELS PHILHARMONIC CHŒUR DE LA RADIO FLAMANDE Hervé Niquet direction avec Julie Fuchs, Marina De Liso, Solenn’ Lavanant-Linke, Bernard Richter, Pierre-Yves Pruvot, Nicolas Courjal, Bart Cypers, François Saint-Yves Collection « Prix de Rome » – vol. 2 GLOSSA – 2010

Camille Saint-Saëns Les Barbares (1901) ORCHESTRE SYMPHONIQUE ET CHŒUR LYRIQUE SAINT-ÉTIENNE LOIRE Laurent Campellone direction avec Catherine Hunold, Julia Gertseva, Edgaras Montvidas, Jean Teitgen, Shawn Mathey, Philippe Rouillon, Tigran Guiragosyan, Laurent Pouliaude, Ghezlane Hanzazi Collection « Opéra français » – vol. 8 LABEL BRU ZANE – 2014

20

Camille Saint-Saëns Proserpine (1887) ORCHESTRE DE LA RADIO DE MUNICH CHŒUR DE LA RADIO FLAMANDE Ulf Schirmer direction avec Véronique Gens, Marie-Adeline Henry, Frédéric Antoun, Andrew Foster-Williams, Jean Teitgen, Mathias Vidal, Philippe-Nicolas Martin, Artavazd Sargsyan, Clémence Tilquin Collection « Opéra français » – vol. 15 LABEL BRU ZANE – 2017


DISQUES

LIVRES

Camille Saint-Saëns Mélodies T. Christoyannis baryton J. Cohen piano

Livre en français Lettres de compositeurs à Camille Saint-Saëns présentées et annotées par Eurydice Jousse et Yves Gérard Des simples billets de Berlioz, Bizet, Wagner aux correspondances fournies de Gounod, Liszt ou Widor, ce sont plusieurs générations de créateurs notoires qui sont représentées par près de six cents documents tirés des archives personnelles de Camille Saint-Saëns.

APARTÉ / PALAZZETTO BRU ZANE 2016

Camille Saint-Saëns Mélodies avec orchestre ORCHESTRA DELLA SVIZZERA ITALIANA M. Poschner direction Y. Beuron ténor T. Christoyannis baryton ALPHA CLASSICS / PALAZZETTO BRU ZANE 2017

Livre en français Camille Saint-Saëns Jacques Rouché Correspondance (1913-1921) présentée et commentée par Marie-Gabrielle Soret Ce livre présente les échanges entre le directeur de l’Opéra de Paris autour des années 1914-1920 et Saint-Saëns alors au crépuscule de sa vie. ACTES SUD / PALAZZETTO BRU ZANE 2016

Livre en français Camille Saint-Saëns, le compositeur globe-trotter (1857-1921) par Stéphane Leteuré Voyageur infatigable, Saint-Saëns passa de longues années dans des pays comme l’Algérie ou l’Égypte à l’heure où la colonisation et les transferts culturels battaient leur plein. ACTES SUD / PALAZZETTO BRU ZANE 2017

SYMÉTRIE / PALAZZETTO BRU ZANE 2009

21


LES COMPOSITEURS À LA VILLA MÉDICIS AU XIXe SIÈCLE

© Musica, juillet 1913

CYCLE « BONS BAISERS DE ROME » :


Créé en 1803, le prix de Rome de musique permit à l’élite des musiciens français de passer plusieurs années de formation en Italie. Le concours, puis le séjour, furent aussi controversés et jalousés qu’admirés et brigués…

Le concours du prix de Rome fut longtemps le sésame le plus convoité de l’enseignement artistique français. Non seulement parce qu’il distinguait l’élite de la Nation, mais aussi parce qu’il assurait des subsides à ses lauréats et – de manière officieuse – l’accompagnement d’une carrière lors du retour d’Italie, soit par l’obtention de postes de professeurs, soit par des commandes de l’État. Si l’épisode du concours a été richement documenté et abondamment commenté, notamment par les candidats eux-mêmes (en particulier Berlioz et Debussy), le moment du séjour à Rome revêt les allures d’une légende dorée dont on sait encore peu de choses. C’est une partie du mystère de ce pensionnat à la Villa Médicis que le Palazzetto Bru Zane entend dévoiler à l’occasion de son festival de printemps. La musique écrite là-bas – les « Envois de Rome » – couvre un spectre très large allant de l’opéra et de la symphonie à la mélodie et la musique de chambre. Comme l’origine italienne de la plupart des envois n’est souvent pas connue lorsque les œuvres sont entrées dans la postérité – les Ariettes oubliées de Debussy, Le Soir de Gounod, l’Ouverture Rob-Roy de Berlioz, etc. –, peu d’arguments militent en faveur d’un séjour où le farniente semble l’emporter sur le travail. C’est pourtant mal connaître les échanges artistiques passionnés, les productions démesurées et les polémiques sans fin qui en découlèrent…

23


De Paris à Rome Rejoindre la Villa Médicis n’est pas une mince affaire dans les premières décennies d’un siècle qui ne connaissent rien d’autre que l’attelage ou le bateau. Deux options se présentent : passer les Alpes et traverser l’Italie du Nord au Sud, ou s’embarquer dans le port de Marseille à destination d’une ville côtière proche de Rome. Quoique la Méditerranée soit rarement agitée, la traversée maritime n’en demeure pas moins chaotique et pénible. Elle prive surtout le voyageur de splendides paysages et de la possibilité de s’arrêter dans des villes mythiques. C’est pourquoi la plupart des prix de Rome opte pour un itinéraire terrestre qui leur fait traverser successivement Turin, Milan, Venise, Bologne et Florence. On gagne alors la première de ces villes par le Mont-Cenis dans un attelage de mulets, à travers les bourrasques de vent et les tempêtes de neige. En atteignant le col de montagne qui permet le passage en Italie, de nouveaux paysages se révèlent. Le peintre Flandrin écrit que jamais il n’a vu « quelque chose d’aussi riche : la plaine était inondée de lumière, mais d’une lumière si douce ». Pour le sculpteur Simart, « le voyage de Lyon à Rome vaut seul le grand prix ». Cette première étape restera gravée longtemps dans la mémoire de chacun.

Autant de merveilles qui enchantent, qui attirent, qui retiennent. Théodore Dubois, Souvenirs 24


© Musica, juin 1910

Jules Lafforgue, 1901

1911

Chaque époque du séjour à Rome porte en elle les rébellions de ses pensionnaires, dont certains revendiquent une complète liberté de création. Tandis que le souffle romantique agite les esprits, sous les directorats de Vernet et d’Ingres (1828-1841), une vague « gothique » fait son apparition. Ce retour au dépouillement harmonique de Palestrina fut porté à son paroxysme grâce à l’écoute des chants de la Chapelle Sixtine. Androt trouve cela « superbe » et Massenet se dit « impressionné ». Puis c’est le wagnérisme qui déferle sur la Villa : chacun s’empresse d’étudier cette modernité que l’Institut tente vainement d’éradiquer. « Et dire qu’il y a des gens amateurs qui admirent cette musique », écrira Pierné. À l’opposé, Charpentier connaîtra grâce à Wagner des « frissons inoubliables ; larmes, vibrations, écroulement de l’être, exaltation des âmes ». Dans les années 1870, le ministère des beaux-arts s’insurge contre l’immobilisme académique qu’il accuse de « contraindre et étouffer le tempérament original des étudiants ». Éclosent peu à peu sur le Pincio romain des ouvrages qui puisent leurs racines dans la fréquentation des nouveaux « -ismes » : symbolisme, naturalisme, expressionnisme… La voie semble enfin libre pour faire entendre la sienne. Deux mots s’imposent qui sont la contestation et la transgression. Cet antagonisme témoigne de la détermination de jeunes gens inventifs et épris de liberté. L’esquive du règlement – que ce soit dans la nature des envois ou dans leur facture – illustre parfaitement ce bras de fer entre deux générations, dont les vieux mentors ou les jeunes dissidents apportent chacun leurs arguments à un débat esthétique vivant.

© Musica, août

L’académisme à l’épreuve des modernités

Croyez-vous qu’il soit possible d’apprendre à faire de l’art ?

25


Chaque jour me fait tomber dans une médiocrité plus profonde. Claude Debussy, 1885

26

L’« usine à spleen » Par cette expression grinçante, Debussy rappelle que, pour une partie des pensionnaires de la Villa Médicis, le séjour à Rome marque le vertigineux naufrage de l’âme dans la dépression. Qui pourrait croire que travailler à sa passion pendant quatre ou cinq ans aux frais de l’État puisse tourner au cauchemar ? Pourtant, dès les années 1830 s’abat sur l’Académie le spleen romantique. Le mal-être terrible et redouté s’empare ainsi de Berlioz au bout de quelques semaines : « Je ne puis vous parler que de l’ennui inexprimable qui me tue, me mine, me ronge, m’étouffe, m’asphyxie… » Cette déprime est évoquée par des pensionnaires au tempérament moins volcanique. Gounod, par exemple, qu’une profonde mélancolie accable dès son installation : « Ce fut une déception complète. » Il verra plus tard dans l’immaturité de la plupart des pensionnaires l’explication du mal dont beaucoup souffrent. Lui-même – ditil – était « trop jeune alors, non seulement d’âge, mais encore et surtout de caractère ». C’est à Debussy que revient la palme du découragement : « Toute cette Villa m’écrase, m’anéantit. J’étouffe et suis parfaitement incapable d’un bon mouvement pour secouer toute cette torpeur mauvaise qui me fait voir les choses sous un jour détestable. […] Tout cela parce que je suis ici, en vertu d’un décret qui m’y a forcé, que je sens peser sur moi l’ombre de l’Académie. » Reste à partir, le plus tôt possible : « Oui, il faut fuir Rome, fuir cette vie trop égale, trop heureuse, trop tranquille, où l’on n’a nul souci. Il faut s’en aller, se remuer, se dégourdir, pour entreprendre un travail sérieux », conseillera Henri Rabaud à Max d’Ollone.


Né à Besançon dans une famille aristocratique, Max d’Ollone est un pur produit du Conservatoire et de l’Institut, et un pensionnaire exemplaire de la Villa Médicis. Élève de Lavignac, Gédalge et Massenet, il obtient le prix de Rome en 1897, avec la cantate Frédégonde. Quatre tentatives furent nécessaires à ce résultat car d’Ollone fut pris malgré lui dans des querelles qui opposèrent Théodore Dubois et Jules Massenet, en lice pour la direction du Conservatoire. Rome fut une période bénie pour d’Ollone, qui écrivit à ce sujet : « C’est pendant mes années de pensionnaire à la Villa Médicis que j’entendis pour la première fois la Vie de Bohême et la Manon Lescaut de Puccini, œuvres alors ignorées en France et qui m’émurent profondément. Tout cela contribua à renforcer mon aversion innée pour toute musique où la cérébralité remplace le cœur, où le puritanisme paralyse l’instinct, où la recherche d’artificielles complications nuit au naturel, à la facilité, à l’abondance. » Bien qu’il aborde tous les genres à son retour de Rome, le compositeur se consacre surtout à l’opéra, où l’influence de Wagner et de Massenet s’allie à un style personnel. Enraciné dans la tradition romantique, il rejette les innovations de l’École de Vienne. Il écrit lui-même le livret du Retour, créé à Angers en 1912. Se succèdent ensuite L’Arlequin (1924), Georges Dandin (1930) et La Samaritaine (1937). Mais certaines de ses œuvres lyriques restent inédites ou seulement partiellement créées. Max d’Ollone a déployé une intense activité pédagogique. Directeur des Concerts populaires d’Angers, il enseigne ensuite la composition à l’École normale de musique et au Conservatoire de Paris, dirige le Conservatoire américain de Fontainebleau et l’Opéra-Comique.

Max d’Ollone par Nadar

Focus sur Max d’Ollone (1875-1959)

27


CYCLE « BONS BAISERS DE ROME » : LES COMPOSITEURS À LA VILLA MÉDICIS AU XIXe SIÈCLE FESTIVAL À VENISE

« Bons baisers de Rome » : les compositeurs à la Villa Médicis au XIXe siècle Du 27 mars au 20 avril 2021 voir p. 36

Fil rouge de ce festival, Max d’Ollone sera programmé dans les six concerts qui alterneront mélodies, œuvres pour piano seul ou encore quatuors à cordes, sans oublier les emblématiques cantates composées à l’occasion du concours du prix de Rome. avec Tassis Christoyannis, Jeff Cohen, Olivia Doray, François Dumont, Axelle Fanyo, Marie Gautrot, Eloïse Bella Kohn, François Lemoine, Mary Olivon, le Quatuor Hermès, Sahy Ratia, Marine Thoreau La Salle et le Trio Amatis

RESSOURCES EN LIGNE – BRU ZANE MEDIABASE

Le prix de Rome de composition musicale Bru Zane Mediabase se met cette année à l’heure du prix de Rome, depuis sa création jusqu’en 1914. Les livrets de cantate proposés aux candidats ont été édités et publiés en ligne. Chaque candidat au concours et chaque « envoi » effectué depuis la Villa Médicis durant le séjour des pensionnaires a fait l’objet de la création d’une fiche sur la base. Celles-ci permettent d’indexer des centaines d’articles de presse relatifs aux auditions de cantates ou d’envois ; ainsi que les rapports rédigés par l’Institut sur ces productions. 28


À PARAÎTRE

LIVRES

DISQUE

Livre en français Bons Baisers de Rome Les compositeurs à la Villa Médicis (1804-1914) par Alexandre Dratwicki Le séjour à la Villa Médicis est depuis toujours auréolé d’un prestige incomparable. Pourtant, tiraillés entre les obligations des règlements et leur désir d’innovation, les pensionnaires romains n’auront de cesse de remettre en cause l’autorité du directeur et de l’Institut, écrivant à leur manière une histoire de la modernité.

Livre en français Hérold en Italie ouvrage coordonné par Alexandre Dratwicki

French Romantic Cantatas Œuvres de Xavier Boisselot, Charles-Simon Catel, Luigi Cherubini, Ferdinand Hérold OPERA FUOCO David Stern direction Karine Deshayes mezzo-soprano

ACTES SUD / PALAZZETTO BRU ZANE

Sortie : mars 2021

SYMÉTRIE / PALAZZETTO BRU ZANE – 2009

ZIG-ZAG TERRITOIRES / PALAZZETTO BRU ZANE – 2014

Livre en français Le Concours du prix de Rome de musique (1803-1968) ouvrage coordonné par Julia Lu et Alexandre Dratwicki SYMÉTRIE / PALAZZETTO BRU ZANE – 2011

Retrouvez page 93 les livres-disques de la collection « Prix de Rome » du label Bru Zane.

29


SAISON À VENISE


L’écrin du Casino Zane, érigé au XVIIe siècle pour accueillir réceptions et musiciens, continuera cette saison de résonner au son des concerts organisés par le Centre de musique romantique française. À partir de fin septembre, un festival consacré à Camille Saint-Saëns présentera un choix d’œuvres de musique de chambre dont ses deux quatuors à cordes, une sélection de mélodies et la Sonate no 1 pour violoncelle et piano. Entre les fêtes de fin d’année et le carnaval de Venise, quatre rendez-vous permettront de plonger dans l’atmosphère chaleureuse d’un salon parisien de la Belle Époque, tandis qu’un concert sera dédié à la compositrice Pauline Viardot le 8 mars dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes. Tel un hommage au séjour des lauréats du prix de Rome de musique en Italie, le festival de printemps mettra à l’honneur les compositions – cantates, mais aussi duos, mélodies ou œuvres pour piano seul – des pensionnaires de la Villa Médicis parmi lesquels Max d’Ollone, dont le parcours sera approfondi tout au long du cycle. Le 21 mai, un concert témoignera du travail réalisé au cours de la saison dans le cadre du partenariat noué avec l’Académie du Teatro alla Scala de Milan. L’action pédagogique du Palazzetto Bru Zane en Vénétie se poursuivra avec un volet destiné aux élèves de maternelle, primaire et secondaire à travers le programme Romantici in erba, et par le biais d’ateliers-concerts organisés pour les enfants et leurs familles les dimanches après-midi.

Le Palazzetto Bru Zane remercie Colle Anese – producteur de prosecco – pour son soutien, ainsi que l’association Laguna nel Bicchiere pour sa collaboration lors des concerts à Venise. 31


FESTIVAL CAMILLE SAINT-SAËNS, L’HOMME-ORCHESTRE VENISE / 26 SEPTEMBRE – 8 NOVEMBRE 2020

JEUDI 17 SEPTEMBRE À 18H PALAZZETTO BRU ZANE PRÉSENTATION DU FESTIVAL

Extraits d’œuvres de DUBOIS, LEFEBVRE, MOUQUET, SAINT-SAËNS Luca Fiorentini violoncelle Jakub Tchorzewski piano

SAMEDI 26 SEPTEMBRE À 19H30 SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA QUINTETTES ROMANTIQUES

Camille SAINT-SAËNS Quintette avec piano en la mineur, op. 14 César FRANCK Quintette avec piano en fa mineur, FWV 7 QUATUOR AROD David Kadouch piano

32

DIMANCHE 27 SEPTEMBRE À 17H PALAZZETTO BRU ZANE

VENDREDI 9 OCTOBRE À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

VIOLONCELLE-PIANO, DIALOGUES

VIOLON-PIANO, AU CŒUR ET AU LOIN

Camille SAINT-SAËNS Suite pour violoncelle et piano, op. 16bis Sonate pour violoncelle et piano no 1 en do mineur, op. 32 Gabriel FAURÉ Sonate pour violoncelle et piano no 2, op. 117

Camille SAINT-SAËNS Élégie en fa majeur, op. 160 Sonate no 1 en ré mineur, op. 75 Élégie, op. 143 Havanaise en mi majeur, op. 83 Maurice RAVEL Pièce en forme de Habanera Sonate pour violon et piano no 2, M. 77

Xavier Phillips violoncelle Cédric Tiberghien piano

Maria Milstein violon Nathalia Milstein piano


FESTIVAL CAMILLE SAINT-SAËNS, L’HOMME-ORCHESTRE VENISE / 26 SEPTEMBRE – 8 NOVEMBRE 2020

JEUDI 15 OCTOBRE À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

JEUDI 22 OCTOBRE À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

L’ÉVASION MÉLODIQUE

LES QUATUORS DE SAINT-SAËNS

Mélodies de FAURÉ, HAHN, DUBOIS, SAINT-SAËNS Cyrille Dubois ténor Tristan Raës piano

Camille SAINT-SAËNS Quatuor à cordes no 1 en mi mineur, op. 112 Quatuor à cordes no 2 en sol majeur, op. 153 QUATUOR TCHALIK

UN SALON ROMANTIQUE CHEZ VOUS Les concerts du festival Camille Saint-Saëns, l’homme-orchestre seront retransmis en direct sur bru-zane.com puis mis en ligne sur Bru Zane Replay, la plateforme vidéo du site internet.

33


CONCERTS HORS FESTIVALS VENISE / 17 DÉCEMBRE 2020 – 8 MARS 2021

JEUDI 17 DÉCEMBRE À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

SAMEDI 13 FÉVRIER À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

LUNDI 8 MARS À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

À QUATRE MAINS

PIANISSIMO !

PAULINE VIARDOT

Extraits d’œuvres de SAINT-SAËNS, DEBUSSY, RAVEL

Extraits d’œuvres de SAINT-SAËNS, DUBOIS, LA TOMBELLE, RAVEL, etc.

Mélodies et airs d’opéra composés par et pour VIARDOT

Guillaume Bellom et Ismaël Margain piano à quatre mains

Philippe Hattat piano

Aude Extrémo mezzo-soprano Étienne Manchon piano

À l’occasion des fêtes de fin d’année JEUDI 11 FÉVRIER À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE TRIOS ROMANTIQUES

Camille SAINT-SAËNS Trio pour violon, violoncelle et piano no 2 en mi mineur, op. 92 Ernest CHAUSSON Trio pour violon, violoncelle et piano en sol mineur, op. 3 TRIO MESSIAEN Dans le cadre du Carnaval de Venise

34

Dans le cadre du Carnaval de Venise MARDI 16 FÉVRIER À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes

INFLUENCES GERMANIQUES

Camille SAINT-SAËNS Quatuor avec piano en mi majeur Charles TOURNEMIRE Quatuor avec piano en ré mineur, op. 15 MOZART PIANO QUARTET Dans le cadre du Carnaval de Venise

VISITES GUIDÉES Petit bijou de l’architecture vénitienne de la fin du XVIIe siècle, le Palazzetto Bru Zane ouvre ses portes au public tous les jeudis après-midi pour des visites guidées gratuites en trois langues. L’occasion de découvrir un casino vénitien orné de fresques de Sebastiano Ricci et de stucs de l’atelier d’Abbondio Stazio.


CONCERTS HORS FESTIVALS VENISE, MILAN / PARTENARIAT AVEC L’ ACADÉMIE DU TEATRO ALLA SCALA DE MILAN Le Centre de musique romantique française débute cette saison un partenariat avec l’Académie du Teatro alla Scala de Milan. Alexandre Dratwicki, directeur artistique du Palazzetto Bru Zane, guidera les chanteurs lyriques et pianistes accompagnateurs membres du programme dans l’interprétation de mélodies et d’airs d’opéra tirés du répertoire défendu par le Centre. Les fruits de ces sessions de travail seront restitués lors de deux concerts : à Milan au mois de mars dans le Ridotto dei Palchi « Arturo Toscanini » du Teatro alla Scala, puis à Venise en mai à la Scuola Grande San Giovanni Evangelista.

MERCREDI 17 MARS À 17H RIDOTTO DEI PALCHI « ARTURO TOSCANINI » TEATRO ALLA SCALA, MILAN VENDREDI 21 MAI À 19H30 SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA, VENISE À LA FRANÇAISE

Mélodies et extraits d’opéra Solistes et chefs de chant de l’Académie du Teatro alla Scala

35


FESTIVAL « BONS BAISERS DE ROME » : LES COMPOSITEURS À LA VILLA MÉDICIS AU XIXe SIÈCLE VENISE / 27 MARS – 20 AVRIL 2021 JEUDI 18 MARS À 18H PALAZZETTO BRU ZANE PRÉSENTATION DU FESTIVAL

Extraits d’œuvres de GOUNOD, DEBUSSY, BOUSQUET, RABAUD, PIERNÉ Olivia Doray soprano Marine Thoreau La Salle piano

SAMEDI 27 MARS À 19H30 SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA UN BILLET POUR ROME

Extraits de cantates d’HILLEMACHER, HÜE, LAPARRA, SERPETTE, DEBUSSY, GALLOIS, WORMSER, ROUSSEAU, D’OLLONE Axelle Fanyo soprano Marie Gautrot mezzo-soprano Sahy Ratia ténor Mary Olivon piano

DIMANCHE 28 MARS À 17H PALAZZETTO BRU ZANE

MARDI 6 AVRIL À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

QUATUORS DE PENSIONNAIRES

CLARINETTE DE CONCOURS

Ferdinand HÉROLD Quatuor à cordes no 3 en sol mineur Henri RABAUD Quatuor à cordes en sol mineur, op. 3 Max D’OLLONE Quatuor à cordes en ré majeur

Jules MOUQUET Solo de concours Georges MARTY Première Fantaisie pour clarinette et piano Paul VÉRONGE DE LA NUX Morceau de concours Paul PIERNÉ Andante-Scherzo Max D’OLONNE Fantaisie orientale Mel BONIS Berceuse pour piano seul, op. 23 no 1 Henri RABAUD Solo de concours, op. 10 Philippe GAUBERT Fantaisie Claude DEBUSSY Première Rhapsodie

QUATUOR HERMÈS

François Lemoine clarinette Eloïse Bella Kohn piano

36


FESTIVAL « BONS BAISERS DE ROME » : LES COMPOSITEURS À LA VILLA MÉDICIS AU XIXe SIÈCLE VENISE / 27 MARS – 20 AVRIL 2021 MARDI 13 AVRIL À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

VENDREDI 16 AVRIL À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

MARDI 20 AVRIL À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

TRIOS AVEC PIANO

SOUVENIRS D’ITALIE

À LA VILLA MÉDICIS

Max D’OLLONE Trio avec piano en la mineur Gabriel PIERNÉ Expansion, op. 21 pour violoncelle et piano Lili BOULANGER Nocturne pour violon et piano Claude DEBUSSY Trio avec piano en sol majeur

Œuvres de GOUNOD, PIERNÉ, MASSENET, DEBUSSY, D’OLLONE, RABUTEAU

Mélodies de THOMAS, GOUNOD, BIZET, MASSENET, PIERNÉ, DEBUSSY, D’OLLONE, LEVADÉ, CAPLET, BOULANGER, DUTILLEUX

François Dumont piano

Tassis Christoyannis baryton Jeff Cohen piano

TRIO AMATIS

SAMEDI 19 JUIN PALAZZETTO BRU ZANE ART NIGHT En partenariat avec l’Université Ca’ Foscari de Venise, le Palazzetto Bru Zane accueillera pour cette édition le trio Quai des Brumes et l’AMF String Quartet dans un programme de mélodies françaises revisitées façon jazz manouche. 37


ATELIERS-CONCERTS POUR LES FAMILLES

Le dimanche après-midi, parents et enfants sont réunis autour de musiciens et d’un médiateur pour découvrir de manière ludique et interactive des œuvres du répertoire romantique français. Un moment privilégié à partager en famille.

POUR LES ENFANTS JUSQU’À 3 ANS DIMANCHE 9 MAI 2021

Souffle de vent avec Sabina Italiano (BarchettaBlu) et les musiciens de l’ENSEMBLE MUSAGÈTE

DIMANCHE 11 AVRIL 2021

Un voyage au rythme des quatre éléments avec Isabella Moro et les musiciens de l’ENSEMBLE MUSAGÈTE POUR LES ENFANTS DE 7 À 11 ANS

POUR LES ENFANTS DE 4 À 7 ANS DIMANCHE 8 NOVEMBRE 2020

Le Carnaval des animaux avec Elisabetta Garilli, Roberto Paruzzo, Susanne Kristina Satz, Serena Abagnato et Giulia Carli dans le cadre du festival Camille Saint-Saëns, l’homme-orchestre DIMANCHE 10 JANVIER 2021

J’ai rêvé une pluie de notes avec Annalisa Metus et Cristina Santin

DIMANCHE 14 MARS 2021

Un piano, un chien, une puce et une petite fille avec Elisabetta Garilli, Enrica Compri et Daniela Iride Murgia

38

DIMANCHE 28 FÉVRIER 2021

Il était une fois une musique avec Remo Peronato et les musiciens de l’ENSEMBLE MUSAGÈTE DIMANCHE 16 MAI 2021

Les contes de grand-père Albéric avec Remo Peronato et les musiciens de l’ENSEMBLE MUSAGÈTE


CONFÉRENCES

Du contexte historique et artistique à la redécouverte d’un genre musical ou d’un compositeur, de l’histoire de l’art et de la mise en scène à la littérature, ces rencontres permettent au public de se familiariser avec le XIXe siècle français en compagnie de musicologues, d’historiens ou d’artistes.

JEUDI 1er OCTOBRE 2020 À 17H30

Conférences en italien

L’Art pour l’Art : Camille Saint-Saëns auteur de mélodies, entre expérimentation et néoclassicisme Giuseppe Clericetti

« Il est encore plus grand mort que vivant ». Camille Saint-Saëns et les origines de la musique de film Marco Bellano, accompagné au piano par Gabriele Dal Santo JEUDI 15 OCTOBRE 2020 À 17H30

JEUDI 17 DÉCEMBRE 2020 À 17H30

Un orchestre au piano Luca Mosca LUNDI 8 MARS 2021 À 17H30

Pauline Viardot, une diva à découvrir Amaya Fernández Pozuelo MARDI 6 AVRIL 2021 À 17H30

Un après-midi à la Villa Médicis Claudio Ambrosini, Alexandre Dratwicki

JEUDI 29 OCTOBRE 2020 À 17H30

Présentation de l’album en italien Un pianoforte, un cane, una pulce e una bambina (Un piano, un chien, une puce et une petite fille) avec Elisabetta Garilli, Daniela Iride Murgia et Patrizia Zerbi Cet ouvrage illustré inspiré de l’Album pour les tout-petits de Mel Bonis vient enrichir la collection « Musica disegnata e un po’ strampalata » (Musique dessinée et un peu farfelue) des éditions Carthusia. Textes d’Elisabetta Garilli et illustrations de Daniela Iride Murgia CARTHUSIA

Sortie : octobre 2020

39


© Loïc Le Gall

Les de


Merci aux « Bouffes de Bru Zane » de nous apporter ce brin de folie salutaire ! Première loge

Du rire et du rêve : l’élixir de bonheur du Docteur Miracle ! La Nouvelle République

Pour la troisième saison consécutive, le Palazzetto Bru Zane poursuit la redécouverte des œuvres comiques composées après 1850. Après Lecocq, Audran, Henrion, Planquette, Wachs ou Hervé, Offenbach vole à présent la vedette à tous ses contemporains avec Le 66 ! À raison, si l’on en croit la critique élogieuse du Figaro, parue quelques jours après la création de la pièce : « Ce qui a décidé sur-le-champ le succès de l’opérette, c’est un duo en tyrolienne, la seconde partie du trio précédent et des couplets fort spirituellement déclamés sur le mot cocasse. – Voilà le domaine d’Offenbach, voilà sa spécialité et, je dirai plus, sa supériorité sur ses confrères. » Les airs pétillants et les traits d’esprit de cette fable morale en font une œuvre adaptée au jeune public comme aux adultes. Le 66 ! entamera une longue tournée cette saison. Parallèlement, quatre spectacles des saisons précédentes continueront à colporter leurs facéties dans les salles de l’Hexagone.

En partenariat avec Atelier lyrique de Tourcoing, Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne - CAV&MA | Namur, Fugue à l’opéra - Chaumont, maisondelaculture de Bourges / Scène nationale, Opéra de Montpellier, Opéra National de Bordeaux, Opéra de Saint-Étienne, Opéra de Toulon, Opéra de Tours, Théâtre de Cornouaille - Scène nationale de Quimper, Les Théâtres – Aix-en-Provence, Théâtre de Dreux, Théâtre Montansier | Versailles, Théâtre Municipal de Nevers

41


© Loïc Le Gall


LE 66 ! D’OFFENBACH Opérette en un acte sur un livret d’Auguste Pittaud de Forges et de Laurencin, créée le 31 juillet 1856 aux Bouffes-Parisiens (Paris).

Les Tyroliens Frantz et Grittly, musiciens ambulants et cousins, errent sur les routes du Wurtemberg et imaginent ce qu’ils pourraient s’offrir si le billet de loterie qu’ils ont en poche s’avérait gagnant. Cette rêverie bascule dans le réel alors qu’apparaît le colporteur Berthold qui connaît le résultat du tirage. Le numéro 66 permet au vainqueur de remporter 100 000 florins : c’est justement celui que Frantz pense posséder. Plutôt que d’utiliser ce gain inespéré pour venir en aide à Grittly et à sa sœur récemment veuve, Frantz emprunte la somme et part en ville pour la dilapider. L’ivresse de la richesse fait place au désespoir quand il se rend compte qu’il avait lu son numéro à l’envers : son billet est le 99… La morale – l’argent ne fait pas le bonheur des pauvres – séduit énormément le public bourgeois des Champs-Élysées. Pour la presse, l’ouvrage semble surtout une démonstration de force d’un Offenbach exhibant ses talents de compositeur. Il s’y réclame ouvertement de la tradition de l’opéra-comique français et propose des morceaux qui font mouche dès la première. L’arrangement original de François Bernard pour piano, clarinette et trombone et la mise en scène participative de Victoria Duhamel mettront en lumière toute la finesse et la dimension parodique de cette opérette en un acte.

LE SPECTAC LIC, B U P T U O T ANS ! DE 9 À 9 9 43


LE 66 ! D’OFFENBACH

44

Production Bru Zane France Coproduction Théâtre de Cornouaille - Scène nationale de Quimper, maisondelaculture de Bourges / Scène nationale, Théâtre Montansier | Versailles, Opéra de Tours, Opéra de Toulon, Atelier lyrique de Tourcoing, Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne - CAV&MA | Namur Décors réalisés par les ateliers de l’Opéra de Tours Costumes réalisés par les ateliers de l’Opéra de Tours et Emily Cauwet-Lafont

© Emily Cauwet-Lafont

Victoria Duhamel mise en scène Guillemine Burin des Roziers décors Emily Cauwet-Lafont costumes François Bernard arrangements Félix Bataillou lumières et régie générale Berthold, bateleur Paul-Alexandre Dubois ou Gilles Bugeaud Frantz, jeune Tyrolien Flannan Obé ou David Ghilardi Grittly, jeune Tyrolienne Lara Neumann Rozenn Le Trionnaire clarinette Lucas Perruchon trombone Christophe Manien ou Martin Surot piano


JEUDI 17 DÉCEMBRE À 14H30 (séance scolaire) ET À 20H VENDREDI 18 DÉCEMBRE À 20H THÉÂTRE DE CORNOUAILLE, QUIMPER Représentations coorganisées par le Théâtre de Cornouaille et Très Tôt Théâtre dans le cadre du festival Théâtre À Tout Âge

© Emily Cauwet-Lafont

MERCREDI 25 NOVEMBRE À 20H JEUDI 26 NOVEMBRE À 10H (séance scolaire) ET À 20H VENDREDI 27 NOVEMBRE À 10H ET À 14H30 (séances scolaires) MAISON DE LA CULTURE DE BOURGES / SCÈNE NATIONALE VENDREDI 4, SAMEDI 5 DÉCEMBRE À 20H30 DIMANCHE 6 DÉCEMBRE À 15H THÉÂTRE MONTANSIER, VERSAILLES

45


REPRISES DE PRODUCTIONS

CAFÉ-CONCERT. J’AIME PAS LES CONCERTS… MAIS J’PRENDRAIS BIEN UN CAFÉ ! MARDI 9 MARS À 12H30 OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX

Chansons de café-concert d’après CHAUDOIR, AUDRAN, BIZET, FAURÉ…

LE DOCTEUR MIRACLE DE LECOCQ DIMANCHE 21 MARS À 16H THÉÂTRE DE DREUX VENDREDI 16 AVRIL À 20H30 FUGUE À L’OPÉRA, CHAUMONT

Rodolphe Briand ténor Vincent Leterme piano

SAMEDI 15 MAI À 20H THÉÂTRE MUNICIPAL DE NEVERS

Production Palazzetto Bru Zane Production déléguée Bru Zane France

Le Docteur Miracle de Charles LECOCQ Opéra-comique en un acte sur un livret de Léon Battu et Ludovic Halévy, créé le 8 avril 1857 aux Bouffes-Parisiens (Paris).

Pierre Lebon mise en scène, décors et costumes Bertrand Killy lumières Le Podestat Antoine Philippot Le Capitaine Silvio David Ghilardi Véronique, femme du Podestat Lara Neumann Laurette, fille du Podestat Makeda Monnet Assistant du Docteur Miracle Pierre Lebon Martin Surot piano

46

Production Bru Zane France Coproduction Opéra de Tours / Opéra de Saint-Étienne Décors et costumes réalisés par les ateliers de l’Opéra de Tours


LECOCQ & BARBIER

OFFENBACH & WACHS

SAMEDI 24 AVRIL À 19H DIMANCHE 25 AVRIL À 11H SALLE MOLIÈRE, OPÉRA DE MONTPELLIER

MARDI 8 JUIN À 14H30 (séance scolaire) ET À 19H MERCREDI 9 JUIN À 12H30 SALLE MOLIÈRE, OPÉRA DE MONTPELLIER

Sauvons la caisse de Charles LECOCQ

Lischen et Fritzchen de Jacques OFFENBACH

Opérette en un acte sur un livret de Jules de La Guette, créée le 22 décembre 1871 à la Tertulia-Parisienne (Paris).

Faust et Marguerite de Frédéric BARBIER

« Conversation alsacienne » en un acte sur un livret de Paul Boisselot, créée le 21 juillet 1863 au Kursaal de Bad Ems (Allemagne).

Saynète-bouffe sur un livret de Félix Baumaine et Charles Blondelet, créée le 23 juillet 1869 au Concert des Ambassadeurs (Paris).

Un mari dans la serrure de Frédéric WACHS

Opérette en un acte sur un livret de Louis Péricaud et Gaston Villemer, créée en 1876 à l’Eldorado (Paris).

Lola Kirchner mise en scène, décors et costumes Fille de l’air / Marguerite Lara Neumann Cruchinet / Faust Flannan Obé Pierre Cussac accordéon, arrangements

Romain Gilbert mise en scène Mathieu Crescence scénographie et costumes Lila Meynard lumières Lischen / Thérézina Adriana Bignagni Lesca Fritzchen / Bigorneau Damien Bigourdan Jean-Marc Fontana piano

Production Palazzetto Bru Zane Production déléguée Bru Zane France

Production Bru Zane France / Les Théâtres – Jeu de Paume (Aix-en-Provence)

47


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE MONTRÉAL


DU 9 AU 16 AVRIL 2021 2e ÉDITION

En collaboration avec la Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, Canada La salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal accueille cette saison une nouvelle édition du festival organisé par le Centre de musique romantique française outre-Atlantique. Inscrit dans le cycle dédié à Camille Saint-Saëns, il sera inauguré le 9 avril par un concert des musiciens de l’Orchestre symphonique de Montréal qui interpréteront notamment son Septuor op. 65, écrit pour une formation originale réunissant cordes, trompette et piano. Une journée d’étude approfondira les rôles de la science et des voyages dans le parcours du compositeur tandis que le rendez-vous suivant proposera le célèbre Carnaval des animaux. Compositeur proche de Debussy au parcours marqué par un engagement au front lors de la Grande Guerre, André Caplet fera une incursion dans le programme du 14 avril avec son Quintette pour flûte, hautbois, clarinette, basson et piano mis à l’honneur par l’Ensemble Pentaèdre et Lysandre Ménard au piano. Des œuvres de Saint-Saëns, Lekeu et Dubois interprétées par Les Violons du Roy sous la direction de Nicolas Ellis avec David Jalbert au piano concluront ce festival de musique romantique française. Informations et réservations : sallebourgie.ca

Des concerts originaux de cet acabit et de cette tenue, on en redemande. Christophe Huss (Le Devoir) À propos du concert de Valérie Milot, Jean-François Lapointe et des Violons du Roy dirigés par Mathieu Lussier dans le cadre du 1er Festival Palazzetto Bru Zane Montréal 49


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE MONTRÉAL

VENDREDI 9 AVRIL À 18H30 SALLE BOURGIE, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

DIMANCHE 11 AVRIL À 14H30 SALLE BOURGIE, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

SAINT-SAËNS, LE CHAMBRISTE

LE CARNAVAL DES ANIMAUX

Gabriel FAURÉ Élégie pour violoncelle et piano en do mineur, op. 24 Camille SAINT-SAËNS Septuor pour cordes, trompette et piano, op. 65 Trio pour cordes et piano no 2 en mi mineur, op. 92

Camille SAINT-SAËNS Le Carnaval des animaux

Musiciens de l’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL

Dans le cadre de l’exposition Les origines du monde : l’invention de la nature au siècle de Darwin

VENDREDI 9 AVRIL SALON DU PAVILLON JEAN-NOËL DESMARAIS, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

Organisée par l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM) en collaboration avec la salle Bourgie

JOURNÉE D’ÉTUDE CAMILLE SAINT-SAËNS : LA SCIENCE ET LE VOYAGE AU SERVICE DE LA MUSIQUE

Camille Saint-Saëns incarne parfaitement les grandes tendances de son temps. Cinq conférences mettront en lumière son rapport à l’évolutionnisme darwinien, à l’organologie, aux expositions universelles, à l’astronomie et à l’histoire.

(voir p. 83)

50

Janelle Fung, Philip Chiu piano Evelyne de la Chenelière narration


MERCREDI 14 AVRIL À 19H30 SALLE BOURGIE, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

VENDREDI 16 AVRIL À 19H30 SALLE BOURGIE, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

SOUFFLES ROMANTIQUES

SAINT-SAËNS ET LE ROMANTISME FRANÇAIS

Camille SAINT-SAËNS Sonate pour hautbois et piano, op. 166 Sonate pour clarinette et piano, op. 167 Sonate pour basson et piano, op. 168 Romance pour flûte et piano, op. 51 Tarentelle pour flûte, clarinette et piano en la mineur, op. 6 André CAPLET Quintette pour flûte, hautbois, clarinette, basson et piano

Camille SAINT-SAËNS Quintette pour piano et cordes en la mineur, op. 14 Guillaume LEKEU Adagio, op. 3 Théodore DUBOIS Suite pour piano et cordes

ENSEMBLE PENTAÈDRE Lysandre Ménard piano

LES VIOLONS DU ROY Nicolas Ellis direction David Jalbert piano Concert donné le jeudi 15 avril à 19h30 à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm – Maison de la Musique, Québec (Canada)

51


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS


DU 8 JUIN AU 1er JUILLET 2021 8e ÉDITION

Personnage phare de la saison, Camille Saint-Saëns occupera aussi une place centrale au sein du Festival Palazzetto Bru Zane Paris. La soirée inaugurale confrontera la Symphonie no 3 « avec orgue » et l’oratorio The Promised Land du compositeur avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse. Suivra un « Tour du monde Saint-Saëns » réunissant ses quatre poèmes symphoniques interprétés par Les Siècles sous la direction de François-Xavier Roth et des pièces concertantes confiées à Renaud Capuçon au violon et Bertrand Chamayou au piano. En lien avec l’exposition « Paris-Athènes. Naissance de la Grèce moderne 1675-1919 » que le musée du Louvre organisera au printemps prochain, son auditorium accueillera quatre rendez-vous de musique de chambre ainsi que Phryné en version concert – opéra-comique de Camille Saint-Saëns – ici augmenté de récitatifs d’André Messager. Cette édition mettra en valeur la musique sacrée avec un concert associant la Messe pour le sacre de Napoléon de Paisiello à une variante parisienne inédite du Requiem de Mozart, le 18 juin au Théâtre des Champs-Élysées. Titre incontournable du dernier XIXe siècle, l’irrésistible Fille de madame Angot de Charles Lecocq sera proposée en version concert le 30 juin au Théâtre des Champs-Élysées telle qu’elle avait été créée à Bruxelles en 1872. Le 1er juillet à l’Auditorium de Radio France, l’ultime rendez-vous du festival s’intéressera aux œuvres symphoniques de compositrices interprétées par l’Orchestre National de France sous la direction de Debora Waldman, rejoints par Raphaël Perraud au violoncelle pour le Concerto de Marie Jaëll.

53


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS

THE PROMISED LAND L’oratorio The Promised Land, créé le 11 septembre 1913 à la cathédrale de Gloucester, dans le cadre du Three Choirs Festival et sous la baguette du compositeur, se compose de trois parties dont chacune se décline en une succession de numéros pour solistes ou pour chœur. Dans la première, Moïse conduit les Israélites dans le désert et, par la grâce de Dieu, fait jaillir d’un rocher l’eau qui étanche la soif de son peuple : « Behold, he smote the rock » clame le chœur avant qu’un trio de solistes (soprano, contralto et ténor) le rejoigne pour louer la toute-puissance de Dieu. La deuxième partie évoque les doutes du peuple en exode et les prières de Moïse et Aaron ; elle se clôt sur un mélodieux et solennel « Song of Moses » pour baryton soliste et chœur. Dans la troisième partie, la mort de Moïse est annoncée par un solo de ténor auquel s’enchaîne une déploration du chœur et un quatuor final rendant un dernier hommage à Dieu. Saint-Saëns reconnaît quelque obscurité au livret en prose que Herman Klein a tiré entièrement de la Bible, mais confie, en 1916 : « Le langage biblique est souvent mystérieux, et ce mystère est un de ses charmes ». Une version en français de l’oratorio a été donnée au Théâtre des Champs-Élysées le 20 février 1916 et une version en allemand, sur un texte d’Otto Neitzel, a été publiée en 1914.

54

MARDI 8 JUIN À 20H30 GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ, PHILHARMONIE DE PARIS

Camille SAINT-SAËNS The Promised Land, op. 140 Symphonie no 3 « avec orgue » en ut mineur, op. 78 ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE CHŒUR DU CAPITOLE DE TOULOUSE Tugan Sokhiev direction Alfonso Caiani chef de chœur Nicole Car soprano Kate Aldrich mezzo-soprano Cyrille Dubois ténor Mikhail Timoshenko baryton Michel Bouvard orgue Coproduction Orchestre national du Capitole de Toulouse / Philharmonie de Paris avec le soutien du Palazzetto Bru Zane The Promised Land : premier enregistrement mondial pour le Label Bru Zane


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS

TOUR DU MONDE SAINT-SAËNS À l’occasion du centenaire de la disparition de Saint-Saëns, le Palazzetto Bru Zane s’associe avec Les Siècles et le chef François-Xavier Roth pour proposer un hommage exceptionnel. Parmi les genres dont le compositeur fut l’un des inventeurs, le poème symphonique représente une part non négligeable de son catalogue symphonique. Ce concert sera l’occasion d’en entendre l’intégralité (Le Rouet d’Omphale, La Jeunesse d’Hercule, Phaéton et la Danse macabre). « La musique à programme n’est pour l’artiste qu’un prétexte à tenter des voies nouvelles et des effets nouveaux […]. Ce que l’art y gagne, ce n’est pas une plus grande beauté, c’est un plus vaste champ pour exercer son empire, c’est une plus grande variété de formes et une plus grande liberté », écrivit Saint-Saëns, qui semblait ainsi justifier ses quatre poèmes symphoniques. De fait, le vrai programme de ces ouvrages était déjà la musique ; les titres adoucissant la rigueur du propos. Ainsi, la Notice du Rouet d’Omphale souligne que « le sujet est la séduction féminine, la lutte triomphante de la faiblesse avec la force ». Grâce à la participation de Bertrand Chamayou et de Renaud Capuçon, des pages concertantes de haute virtuosité ponctueront ce cycle symphonique.

MARDI 15 JUIN À 20H30 GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ, PHILHARMONIE DE PARIS

≥ Les Siècles, partenaires du Palazzetto Bru Zane depuis sa création, donneront ce concert (avec Kit Armstrong au piano les 1er, 2 et 4 juin) : • dimanche 4 avril au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence • mardi 1er juin à la Cité de la Musique de Soissons • mercredi 2 juin au Théâtre Impérial de Compiègne • vendredi 4 juin au Théâtre Raymond Devos de Tourcoing • lundi 14 juin au Théâtre de Lorient

Production Les Siècles avec le soutien du Palazzetto Bru Zane

Camille SAINT-SAËNS La Jeunesse d’Hercule, op. 50 Introduction et Rondo capriccioso pour violon et orchestre, op. 28 Phaéton, op. 39 Havanaise pour violon et orchestre, op. 83 Africa, op. 89 Le Rouet d’Omphale, op. 31 Concerto pour piano et orchestre no 5 « L’Égyptien », op. 103 (final) Le Timbre d’argent (Ballet : Valse) Danse macabre, op. 40 LES SIÈCLES François-Xavier Roth direction Renaud Capuçon violon Bertrand Chamayou piano

55


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS MERCREDI 9 JUIN À 20H AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE

JEUDI 10 JUIN À 12H30 AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE

NUITS

LES QUATUORS DE SAINT-SAËNS

Airs, mélodies et pièces instrumentales de SAINT-SAËNS, ROPARTZ, BERLIOZ, CHAUSSON, MASSENET, FAURÉ, etc. Véronique Gens soprano I GIARDINI Shuichi Okada, Guillaume Chilemme violons Léa Hennino alto Pauline Buet violoncelle David Violi piano Transcriptions d’Alexandre Dratwicki Production Bru Zane France Éditions musicales du Palazzetto Bru Zane

56

En coproduction avec le musée du Louvre

Camille SAINT-SAËNS Quatuor à cordes no 1 en mi mineur, op. 112 Quatuor à cordes no 2 en sol majeur, op. 153 QUATUOR TCHALIK Gabriel Tchalik, Louise Tchalik violons Sarah Tchalik alto Marc Tchalik violoncelle


MERCREDI 16 JUIN À 20H AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE

MERCREDI 23 JUIN À 20H AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE

HARPE ROMANTIQUE

À QUATRE MAINS

Œuvres de DEBUSSY, FAURÉ, CRAS, DUBOIS, etc.

Camille SAINT-SAËNS Le Rouet d’Omphale, op. 31 Phaéton, op. 39 La Jeunesse d’Hercule, op. 50 Claude DEBUSSY Six Épigraphes antiques Maurice RAVEL Daphnis et Chloé (extrait) Rapsodie espagnole, op. 54 Claude DEBUSSY / Maurice RAVEL Prélude à l’après-midi d’un faune

Frédéric Chatoux flûte Laurent Verney alto Emmanuel Ceysson harpe

Guillaume Bellom et Ismaël Margain piano à quatre mains

57


Visuel élaboré à partir du tableau de François Gérard, Napoléon Ier en costume de Sacre (1805) © DR


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS UN REQUIEM POUR NAPOLÉON : DU SACRE À LA DÉFAITE Cette nouvelle production du Palazzetto Bru Zane propose de revivre l’expérience de la création parisienne du Requiem de Mozart en 1804 dans une version demeurée inédite. En écho au bicentenaire de la mort de Napoléon (1821), l’ouvrage est associé à la Messe pour le sacre de Napoléon de Giovanni Paisiello donnée à la cathédrale Notre-Dame deux semaines avant la découverte du Requiem. La version de ce Requiem n’était pas exactement celle composée par Mozart. Et, pendant tout le Premier Empire et la Restauration, l’ouvrage allait connaître des retouches plus ou moins importantes afin de l’adapter aux attentes du public, aux contingences de production ou aux durées requises par les programmateurs. Le succès de l’événement prend également les allures d’un message politique : « Cette journée fut aussi celle du triomphe du Conservatoire de musique. Ce superbe établissement y a donné à toute l’Europe la preuve éclatante de la perfection à laquelle doivent parvenir tous les arts, sous le règne du grand homme qui gouverne la France. […] Bientôt les Français pourront se vanter, à juste titre, de posséder une musique nationale, qui ne le cédera à aucune autre école de l’Europe. » (Correspondance des Amateurs Musiciens, 1805) On faisait en effet résonner ce triomphe de Mozart avec l’apothéose du Consul Bonaparte qui venait de se faire sacrer empereur…

VENDREDI 18 JUIN À 20H THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Wolfgang Amadeus MOZART Requiem KV 626 (1791, version parisienne de 1804) Giovanni PAISIELLO Messe pour le sacre de Napoléon (1804) LE CONCERT DE LA LOGE CHŒUR DE CHAMBRE DE NAMUR Julien Chauvin violon et direction Florie Valiquette soprano Chantal Santon-Jeffery soprano Éléonore Pancrazi mezzo-soprano Sahy Ratia ténor Thomas Dolié baryton Coproduction Palazzetto Bru Zane / Théâtre des Champs-Élysées

59


© Loïc Le Gall / Phryné (Louis Ganne), illustration de Vuillaume © DR


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS

PHRYNÉ DE SAINT-SAËNS Opéra-comique en deux actes sur un livret de Lucien Augé de Lassus, créé le 24 mai 1893 à l’Opéra-Comique (Paris).

Phryné fut l’un des opéras les plus joués et appréciés de Saint-Saëns jusqu’à la Première Guerre mondiale. La partition, achevée en mars 1893 à Alger, était originellement destinée au Théâtre lyrique de la Renaissance. Mais la banqueroute du directeur engagea le compositeur à se tourner vers l’Opéra-Comique où l’ouvrage fut créé le 24 mai 1893. Deux compositeurs exprimeront leur admiration à l’auteur en découvrant ce petit bijou : André Messager (« Mon Dieu, que votre premier acte est délicieux ! ») et Charles Gounod (« Merci pour ta délicieuse Phryné. Je vais l’entendre par les yeux (ces deux secondes oreilles du musicien) après m’en être grisé par les oreilles, ces yeux de la musique »). Le succès immédiat de l’ouvrage se propage rapidement dans les provinces. L’éditeur Durand se met alors en frais de traductions pour démarcher les théâtres internationaux : des chant-piano français et italien paraissent en juin 1896, puis suivra une version en allemand. La spécificité du dialogue parlé risquant de rebuter certains directeurs, André Messager compose des récitatifs qui seront publiés en août 1909 et s’imbriquent avec talent et continuité dans la musique de Saint-Saëns. C’est cette version rarissime que le Palazzetto Bru Zane propose de redécouvrir.

JEUDI 24 JUIN À 20H AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE

Version de 1909 avec des récitatifs d’André Messager ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE CHŒUR DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Phryné Florie Valiquette Lampito Anaïs Constans Nicias Cyrille Dubois Dicéphile Thomas Dolié Agoragine / Le Hérault Patrick Bolleire Cinalopex François Rougier Version concert Coproduction Palazzetto Bru Zane / Musée du Louvre / Opéra de Rouen Normandie Premier enregistrement mondial pour la collection « Opéra français » – Label Bru Zane

61


Lettrage Library of Congress, Music Division / Illustration Clairette, A. GrÊvin, 1875 Š DR


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS

LA FILLE DE MADAME ANGOT DE LECOCQ Opéra-comique en trois actes sur un livret de Clairville, Paul Siraudin et Victor Koning, créé le 4 décembre 1872 aux Fantaisies-Parisiennes (Bruxelles).

MERCREDI 30 JUIN À 19H30 THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Après sa création bruxelloise, La Fille de madame Angot fut donnée à Paris le 21 février 1873, aux Folies-Dramatiques. Dans le Paris du Directoire, Clairette Angot, orpheline élevée par des dames des Halles, doit épouser le perruquier Pomponnet. Or elle est éprise d’Ange Pitou, personnage historique de journaliste et chansonnier contre-révolutionnaire qui fut déporté en Guyane à l’issue du Coup d’État du 18 fructidor an V. Après bien des péripéties amoureuses, colorées de maints détails destinés à accroître la vérité historique de l’œuvre, la jeune héroïne se résigne à épouser son perruquier et Pitou se résout à l’attendre, comptant, fort de l’exemple donné par Madame Angot, sur son peu de vertu. L’opéra connut un immense succès qui lui valut de rester à l’affiche des Folies-Dramatiques pour plus de quatre cents représentations. Il tourna ensuite dans plusieurs villes de France, avant de conquérir le monde entier. La partition fait toujours partie du répertoire des théâtres lyriques où elle jouit encore d’une relative popularité. Le Palazzetto Bru Zane propose la recréation et le premier enregistrement de la version initiale, avec son orchestration originale et plusieurs morceaux inconnus aujourd’hui.

Première version, Bruxelles, 1872 ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS CHŒUR DE LA RADIO FLAMANDE Sébastien Rouland direction Clairette Angot Anne-Catherine Gillet Mademoiselle Lange Véronique Gens Pomponnet Artavazd Sargsyan Ange Pitou Mathias Vidal Larivaudière Matthieu Lécroart Amarante / Babette / Javotte Ingrid Perruche Louchard Antoine Philippot Trenitz Flannan Obé Cadet / Un Incroyable / Un Officier David Witczak Version concert Coproduction Palazzetto Bru Zane / Théâtre des Champs-Élysées Éditions musicales du Palazzetto Bru Zane Enregistrement pour la collection « Opéra français » – Label Bru Zane

63


Maud Allan (Salomé), Londres, 1908 © Lebrecht Music & Arts / Alamy Stock Photo


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS

FEMMES DE LÉGENDE Plus encore que celle de leurs homologues masculins, la mémoire des compositrices françaises du XIXe siècle s’est complètement perdue et ce n’est qu’à la faveur de recherches et de projets discographiques récents que s’opère peu à peu leur redécouverte. Ces entreprises ont permis de mettre en lumière le fait qu’en dépit des pressions sociales exercées sur les femmes de cette époque (au premier rang desquelles le mariage et la maternité), il existe un corpus quantitativement et qualitativement important qui mérite sa réhabilitation avant tout pour des raisons artistiques. Largement tenues à l’écart des scènes lyriques – dont la conquête représente alors le couronnement d’une carrière –, les compositrices se sont davantage consacrées aux genres de la musique pour piano, de la musique de chambre mais aussi du monde symphonique. Quelques-unes tentent la voie du sacré, comme Clémence de Grandval. Et si les femmes furent bien représentées dans les classes d’harmonie, de contrepoint et de composition du Conservatoire de Paris tout au long du XIXe siècle, il fallut attendre 1913 pour voir Lili Boulanger devenir la première femme détentrice d’un premier prix de Rome – encore qu’il fût délivré ex aequo avec le compositeur Delvincourt…

JEUDI 1er JUILLET À 20H AUDITORIUM DE RADIO FRANCE

Augusta HOLMÈS La Nuit et l’Amour, interlude extrait de l’ode symphonique Ludus pro Patria Mel BONIS Femmes de légende Marie JAËLL Concerto pour violoncelle Charlotte SOHY Symphonie « Grande Guerre » ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE Debora Waldman direction Raphaël Perraud violoncelle Production Radio France en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane

65


PRODUCTIONS EN TOURNÉE


Les nouvelles productions de la saison 2020-2021 illustreront toutes à leur manière les influences entre les arts, les artistes et les nations au cours du grand XIXe siècle. Les deux visages de la musique sacrée au siècle romantique seront présentés par Le Concert Spirituel avec Ombre & Lumière, nouveau programme associant la Messe de Clovis de Gounod au Requiem de Fauré dans une interprétation sur instruments historiques. Projet coordonné par le Centre Français de Promotion Lyrique et fédérant dix-sept coproducteurs, Le Voyage dans la Lune d’Offenbach mis en scène par Olivier Fredj rappellera l’influence des romans de Jules Verne sur les fantaisies de moins en moins cartésiennes des auteurs des années 1865 à 1880. Contemporain de cette folie douce, Hervé en livra également plusieurs témoignages dont V’lan dans l’œil, un opéra-bouffe à l’intrigue surréaliste, à découvrir à partir de janvier à l’Opéra National de Bordeaux dans une mise en scène de Pierre-André Weitz.

67


Église de Metz


OMBRE & LUMIÈRE La musique sacrée, à l’époque romantique, visite les extrêmes du sentiment religieux : de la joie la plus spontanée à l’introspection la plus méditative. Aux graves Requiem répondent les messes solennelles exubérantes. L’écriture musicale elle-même parcourt un spectre large, allant du « style historique » se référant à la musique composée sous la Renaissance par le maître du genre, Palestrina, à la musique éminemment romantique s’appuyant sur les harmonies et les instrumentations les plus modernes. Deux compositeurs presque contemporains se partagent, dans le programme proposé par le Palazzetto Bru Zane en collaboration avec Le Concert Spirituel, l’exploration de ces approches antagonistes : Gounod, l’homme de mémoire, et Fauré, le passeur de siècle. D’autres compositeurs ont été convoqués pour colorer le concert par des motets caractéristiques de la fin du XIXe siècle, avec les instruments habituels des grandes tribunes parisiennes des années 1880 : violon, violoncelle, contrebasse, harpe et orgue. L’occasion de découvrir quelques fleurons de la musique sacrée signés Lili Boulanger, Théodore Dubois, Alexandre Guilmant ou Louis Aubert.

SAMEDI 5 DÉCEMBRE À 19H CHAPELLE ROYALE, VERSAILLES

Charles GOUNOD Messe de Clovis Gabriel FAURÉ Requiem, op. 48 LE CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Chouchane Siranossian violon solo Florie Valiquette soprano Jean-Sébastien Bou baryton Coproduction Bru Zane France / Le Concert Spirituel

69


Visuel élaboré à partir de l’iIllustration d’Émile-Antoine Bayard et Alphonse de Neuville tirée d’Autour de la Lune de Jules Verne : « Voilà donc comment »


LE VOYAGE DANS LA LUNE D’OFFENBACH Opéra-féerie en quatre actes et vingt-trois tableaux sur un livret d’Albert Vanloo, Eugène Leterrier et Arnold Mortier d’après Jules Verne, créé le 26 octobre 1875 au théâtre de la Gaîté puis repris le 31 mars 1877 au théâtre du Châtelet (Paris).

Le livret de cet opéra-féerie est inspiré de l’œuvre de Jules Verne, en particulier De la Terre à la Lune et Voyage au centre de la Terre. Ce dernier se plaignit du reste à son éditeur des nombreuses similitudes entre l’argument du Voyage dans la Lune et ses propres œuvres. Les librettistes Vanloo, Leterrier et Mortier entendaient tirer parti de la vogue des romans de l’écrivain qui faisaient alors l’objet d’adaptations très populaires, ainsi que de l’engouement des Parisiens pour le genre de la féerie. Celui-ci reposait notamment sur d’impressionnants effets scénographiques. Le clou du Voyage dans la Lune à cet égard est sans doute l’introduction d’un dromadaire méhari sur la scène, emprunté au Jardin d’Acclimatation. Mais les décors des peintres Cornil, Fromont et Chéret impressionnent aussi beaucoup les spectateurs, avec leurs répliques réalistes de l’Observatoire de Paris, d’un haut-fourneau ou d’un volcan en éruption, et leurs représentations de lieux imaginaires : paysage lunaire, palais de verre ou galeries de nacre. La présence de grandes masses chorales et de ballets achève de donner à cette œuvre tout le brillant possible d’une production lyrique française du Second Empire.

71


LE VOYAGE DANS LA LUNE D’OFFENBACH

72

Pierre Dumoussaud ou Chloé Dufresne direction musicale Mathieu Pordoy responsable des études musicales Olivier Fredj mise en scène Anouk Viale chorégraphie Jean Lecointre direction artistique Malika Chauveau décors et costumes Nathalie Perrier lumières Le prince Caprice Marie Perbost ou Violette Polchi Fantasia Sheva Tehoval ou Jeanne Crousaud V’lan Matthieu Lécroart ou Jérôme Boutillier ou Francis Dudziak Microscope Raphaël Brémard ou Éric Vignau Le roi Cosmos Thibaut Desplantes ou Erick Freulon Cactus Christophe Poncet de Solages ou Pierre-Antoine Chaumien Le prince Qui pass’ par-là Enguerrand de Hys ou Pierre Derhet ou Kaëlig Boché La reine Popotte Marie Lenormand ou Cécile Galois ou Aurélia Legay Flamma / Adja Jennifer Michel ou Ludivine Gombert

Nouvelle coproduction Centre Français de Promotion Lyrique / Opéra Grand Avignon / Clermont Auvergne Opéra / Théâtre Impérial de Compiègne / Opéra de Limoges / Opéra national de Lorraine / Opéra de Marseille / Opéra de Massy / Opéra de Metz Métropole / Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie / Opéra de Nice Côte d’Azur / Opéra de Reims / Opéra de Rouen Normandie / Opéra de Toulon Provence Méditerranée / Opéra de Tours / Opéra de Vichy / Avant-Scène Opéra, Neuchâtel / Palazzetto Bru Zane Avec le soutien du Ministère de la Culture, du mécénat de la Caisse des Dépôts et de la Fondation Orange En partenariat avec France Musique Éditions musicales du Palazzetto Bru Zane Premier enregistrement mondial pour la collection « Opéra français » – Label Bru Zane


Le maëstro Offenbach a brodé une musique originale, très fine, charmante. Le petit chœur des artilleurs a été bissé ; bissés aussi, les couplets de « la Pomme ». Quant à l’air du « Charlatan », enlevé d’une façon étourdissante par Mlle Zulma Bouffar, on l’a fait recommencer trois fois. Je m’arrête… ; car tout est à signaler dans cette longue partition, et nous n’en finirions pas… L.-Félix Savard, L’Orchestre, novembre 1875

DIMANCHE 20 DÉCEMBRE À 17H LUNDI 21, MARDI 22, MERCREDI 23 DÉCEMBRE À 20H OPÉRA DE MONTPELLIER

VENDREDI 12, SAMEDI 13 FÉVRIER À 20H30 THÉÂTRE IMPÉRIAL DE COMPIÈGNE

MERCREDI 20, VENDREDI 22 JANVIER À 20H DIMANCHE 24 JANVIER À 15H MARDI 26, JEUDI 28 JANVIER À 20H OPÉRA DE NANCY

VENDREDI 12 MARS À 20H DIMANCHE 14 MARS À 15H MARDI 16 MARS À 20H OPÉRA DE TOURS

ORCHESTRE NATIONAL MONTPELLIER OCCITANIE CHŒUR OPÉRA NATIONAL MONTPELLIER OCCITANIE

ORCHESTRE DE L’OPÉRA NATIONAL DE LORRAINE CHŒUR DE L’OPÉRA NATIONAL DE LORRAINE

LES FRIVOLITÉS PARISIENNES ORCHESTRE DU THÉÂTRE IMPÉRIAL DE COMPIÈGNE CHŒUR DE L’OPÉRA NATIONAL DE LORRAINE

ORCHESTRE SYMPHONIQUE RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE/TOURS CHŒUR DE L’OPÉRA DE TOURS VENDREDI 23 AVRIL À 20H DIMANCHE 25 AVRIL À 14H30 MARDI 27 AVRIL À 20H OPÉRA DE TOULON

ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE TOULON CHŒUR DE L’OPÉRA DE TOULON

73


© Mathieu Crescence / Pierre-André Weitz

‘ ‘

d ’ HERVE

Opérette effervescente


V’LAN DANS L’ŒIL D’HERVÉ Opéra-bouffe en trois actes sur un livret d’Hector Crémieux, créé le 12 octobre 1867 au théâtre des Folies-Dramatiques (Paris).

Cet opéra-bouffe fut créé sous le titre L’Œil crevé. Les multiples éditions du livret et de la réduction pour piano témoignent de son succès. En trois actes très développés, l’ouvrage présente une galerie de personnages contrastés et tous plus loufoques les uns que les autres. Le quatuor des deux sopranos (Dindonnette et Fleur-de-Noblesse) et des deux ténors (Alexandrivore et Ernest) se signale par une écriture vocale particulièrement exigeante. En ce sens, V’lan dans l’œil est sans doute la partition d’Hervé la plus proche de l’ancien opéra-comique de Hérold et Auber, et l’écriture musicale ne recule ni devant des cantabile italiens au souffle long, ni devant des harmonies expressives et théâtrales. On peut à raison considérer que livret et musique montrent le compositeur à son zénith, au goût comique surréaliste véritablement avantgardiste. N’est-il pas question d’une princesse à l’orbite perforée par une flèche lors d’un tournoi, qui ne déplore sa condition qu’en ce qu’elle est moins enviable désormais ? La même princesse qui – férue de menuiserie ! – s’exclame : « Peu importe le mari que l’on me destine, tant qu’il rabote bien ! » Production Bru Zane France Coproduction Opéra National de Bordeaux / Opéra de Limoges Décors et costumes réalisés par les ateliers de l’Opéra National de Bordeaux Éditions musicales du Palazzetto Bru Zane

MARDI 26, JEUDI 28, VENDREDI 29 JANVIER À 20H DIMANCHE 31 JANVIER À 15H LUNDI 1er FÉVRIER À 20H OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX

ORCHESTRE NATIONAL BORDEAUX AQUITAINE Christophe Grapperon direction musicale CHŒUR DE L’OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX Salvatore Caputo direction Pierre-André Weitz mise en scène, décors et costumes assisté de Victoria Duhamel, Pierre Lebon et Mathieu Crescence Ivanka Moizan chorégraphies Bertrand Killy lumières et régie générale Ingrid Chevalier régie plateau Nathalie Bègue habillage Dindonnette Lara Neumann Fleur-de-Noblesse Ingrid Perruche La Marquise Olivier Py Éclosine Sandrine Sutter Mariette Clémentine Bourgoin Françoise Sophie Calmel La Sentinelle Alma Villard Alexandrivore Damien Bigourdan Géromé Pierre Lebon Le Bailli Jean-Damien Barbin Le Marquis Flannan Obé Ernest David Ghilardi Chavassus Antoine Philippot Roussin Antoni Sykopoulos Le Duc d’en Face Pierre-André Weitz

75


REPRISES DE PRODUCTIONS

OFFENBACH COLORATURE

LES P’TITES MICHU DE MESSAGER

SAMEDI 19 SEPTEMBRE À 16H PARC FLORAL DE PARIS

VENDREDI 27 NOVEMBRE À 20H DIMANCHE 29 NOVEMBRE À 16H MARDI 1er DÉCEMBRE À 20H OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE

MERCREDI 5 MAI À 20H30 OPÉRA GRAND AVIGNON

Airs et pièces instrumentales tirés d’opérettes d’OFFENBACH Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano ou Gabriel Lellouch clarinette Johan Farjot piano, arrangements Production Palazzetto Bru Zane Production déléguée Bru Zane France

76

Opérette en trois actes sur un livret d’Albert Vanloo et Georges Duval, créée le 16 novembre 1897 aux Bouffes-Parisiens (Paris).

ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE Jordan Gudefin direction Rémy Barché mise en scène Alix Fournier-Pittaluga assistante à la mise en scène Salma Bordes scénographie Oria Steenkiste costumes Florent Jacob lumières Marianne Tricot illustrations Stéphane Bordonaro vidéo Antoine Reibre son

Marie-Blanche Violette Polchi Blanche-Marie Anne-Aurore Cochet Mlle Herpin Ingrid Perruche Gaston Timothée Varon Général des Ifs Jean-Baptiste Dumora Monsieur Michu Damien Bigourdan Madame Michu Marie Lenormand Aristide Artavazd Sargsyan Bagnolet Olivier Naveau Production Bru Zane France Coproduction Compagnie Les Brigands / Angers Nantes Opéra Décors et costumes réalisés par les ateliers d’Angers Nantes Opéra Éditions Choudens en collaboration avec le Palazzetto Bru Zane


YES ! D’YVAIN MERCREDI 2 DÉCEMBRE À 20H30 THÉÂTRE DE SAINT-MAUR, SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MERCREDI 3 MARS À 20H30 CENTRE DES BORDS DE MARNE (SCIN), LE PERREUX-SUR-MARNE VENDREDI 5 MARS À 20H LE DÔME THÉÂTRE, ALBERTVILLE MARDI 9 MARS À 20H30 THÉÂTRE DE MONTÉLIMAR MARDI 16 MARS À 20H30 L’AVANT SEINE / THÉÂTRE DE COLOMBES JEUDI 25, VENDREDI 26 MARS À 20H SAMEDI 27 MARS À 19H THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE, OULLINS VENDREDI 16 AVRIL À 20H30 SAMEDI 17 AVRIL À 19H LE GRAND R (SCÈNE NATIONALE), LA ROCHE-SUR-YON

Opérette en trois actes sur un livret de Pierre Soulaine et René Pujol, créée le 26 janvier 1928 au théâtre des Capucines (Paris). Lyrics d’Albert Willemetz.

Vladislav Galard et Bogdan Hatisi mise en scène François Gauthier-Lafaye scénographie Benjamin Moreau costumes Yvon Julou lumières COMPAGNIE LES BRIGANDS Totte Clarisse Dalles Loulou Caroline Binder Marquita Negri Emmanuelle Goizé Madame de Saint-Aiglefin Anne-Emmanuelle Davy Monsieur de Saint-Aiglefin Gilles Bugeaud René Gavard, le roi du vermicelle Éric Boucher Maxime Gavard, son fils Célian d’Auvigny César Mathieu Dubroca Roger Flannan Obé Paul-Marie Barbier direction musicale, piano et vibraphone Matthieu Bloch contrebasse Thibault Perriard percussions et piano Production déléguée Bru Zane France Production exécutive Compagnie Les Brigands Coproduction Théâtre Montansier – Versailles / Opéra de Reims / La Coursive - Scène nationale de La Rochelle Décors réalisés par les ateliers de l’Opéra de Reims Avec l’aide de la SPEDIDAM et de l’ADAMI Avec l’aimable autorisation des Éditions Salabert

77


REPRISES DE PRODUCTIONS

NUITS SAMEDI 16 JANVIER À 20H DE BIJLOKE, GAND (BELGIQUE) SAMEDI 29 MAI À 20H30 OPÉRA GRAND AVIGNON MERCREDI 9 JUIN À 20H AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE, PARIS

Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

(voir p. 56)

Airs, mélodies et pièces instrumentales de SAINT-SAËNS, ROPARTZ, BERLIOZ, CHAUSSON, MASSENET, FAURÉ, etc. Véronique Gens soprano I GIARDINI Guillaume Chilemme ou Pierre Fouchenneret, Shuichi Okada ou Hélène Maréchaux violons Léa Hennino alto Pauline Buet violoncelle David Violi piano Transcriptions d’Alexandre Dratwicki Production Bru Zane France Éditions musicales du Palazzetto Bru Zane 78

Nuits Véronique Gens soprano I GIARDINI ALPHA CLASSICS / PALAZZETTO BRU ZANE – 2020

Offenbach colorature ORCHESTRE DE LA RADIO DE MUNICH Laurent Campellone direction Jodie Devos soprano ALPHA CLASSICS / PALAZZETTO BRU ZANE – 2019

André Messager Les P’tites Michu (1897) ORCHESTRE NATIONAL DES PAYS DE LA LOIRE CHŒUR D’ANGERS NANTES OPÉRA Pierre Dumoussaud direction avec la Compagnie Les Brigands : Violette Polchi, Anne-Aurore Cochet, Philippe Estèphe, Marie Lenormand, Damien Bigourdan, Boris Grappe, Artavazd Sargsyan, Caroline Meng, Romain Dayez Collection « Opéra français » – vol. 19 LABEL BRU ZANE – 2019


CONCERT REPORTÉ DE LA SAISON 2019-2020

LA CARMÉLITE DE HAHN Comédie musicale en quatre actes et cinq tableaux sur un livret de Catulle Mendès, créée le 16 décembre 1902 à l’Opéra-Comique (Paris).

SAMEDI 13 FÉVRIER À 20H HALLE AUX GRAINS, TOULOUSE

En dépit d’un sous-titre évocateur d’une tradition musicale ultérieure, l’œuvre de Reynaldo Hahn n’est rien moins que légère. Elle met en scène les amours de Louis XIV et Louise, future duchesse de La Vallière, qui se rencontrèrent par hasard lors de la répétition d’un ballet. La jeune femme (interprétée par la magistrale Emma Calvé le soir de la première) nourrit pour le roi des sentiments désintéressés, qui lui valent d’être aimée en retour. Leur affection est prétexte à de beaux airs, d’une sobriété vocale qui semble fonctionner comme l’indice d’une distinction sociale. La relation des jeunes amants est toutefois troublée par la jalousie d’Athénaïs et l’intervention de L’Évêque, sous les traits duquel il convient de reconnaître Bossuet, qui brandit la menace de la damnation devant Louise. Celle-ci met fin à sa liaison avec le roi et décide d’entrer au carmel. Placée sous le signe d’un remarquable réalisme, la représentation de la prise de voile de Louise – au dernier acte – fit scandale et la scène fut raccourcie dès la deuxième représentation. Cette réception tumultueuse, pourtant dénuée de tout commentaire anticlérical, s’explique sans doute par la tension sociale qui règne au moment de la création de l’opéra, suite à la publication de deux décrets interdisant l’activité de certaines congrégations religieuses.

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE CHŒUR DU CAPITOLE Leo Hussain direction Alfonso Caiani direction du chœur Louise Hélène Guilmette Athénaïs Judith van Wanroij Le Roi Mathias Vidal L’Évêque / Le Poète Jérôme Boutillier Ardélise / 1re Femme Anaïs Constans Acté / L’Écolier / L’Abbesse Axelle Fanyo Églé Carine Séchaye Hélys Ludivine Gombert Olympe / 2e Femme Éléonore Pancrazi La Reine / La Sorcière Marie Gautrot Le Musicien / Le Loueur de chaises Pierre Derhet Le Maître à danser / 2e Bourgeois Sébastien Droy Le Comte / 2e Soldat / Le Sacrilège Philippe Estèphe Le Duc / 1er Bourgeois / 1er Soldat Carl Ghazarossian Le Marquis / Le Page / Le Maître des cérémonies Artavazd Sargsyan Version concert Production Orchestre national du Capitole de Toulouse en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane Enregistrement pour la collection « Opéra français » – Label Bru Zane 79



Une grande partie du répertoire défendu par le Palazzetto Bru Zane est conservée aujourd’hui à l’état de manuscrits dans des collections privées ou dans les fonds peu accessibles de grandes bibliothèques internationales. L’édition en partitions et matériels d’orchestre et, parfois, en réduction pour voix et piano demeure la condition nécessaire à toute exécution publique. Sont déjà au catalogue du Palazzetto Bru Zane des œuvres d’Offenbach, Lemoyne, Hervé, Isouard, Massenet, La Tombelle, Saint-Saëns… La saison 2020-2021 sera notamment l’occasion de réaliser la première édition moderne de Frédégonde de Saint-Saëns, Guiraud et Dukas, l’édition complète de La Fille de madame Angot de Lecocq (version de la création), ainsi que diverses pièces de Joncières, Clapisson, Chausson, Hüe, Leroux, Halévy, Adam, Dubois, Auber, Luce-Varlet… L’édition de la partition de La Nonne sanglante de Gounod réalisée en 2018 sera par ailleurs mise à l’honneur à l’occasion de la nouvelle production de l’ouvrage à l’Opéra de Saint-Étienne.

De gauche à droite : manuscrits de Frédégonde par Camille Saint-Saëns, Ernest Guiraud et Paul Dukas. © BnF

81


COLLOQUES

16-18 OCTOBRE 2020 EN LIGNE

27-30 NOVEMBRE 2020 EN LIGNE

6-8 MAI 2021 OVIEDO (ESPAGNE)

Le financement de la musique en Europe du XVIIIe siècle jusqu’au début du XXe siècle

« Les femmes ne sont pas nées pour composer » : les œuvres musicales de compositrices de 1750 à 1950

Depuis sa conception jusqu’à son exécution, la musique exige diverses formes de soutiens financiers : le mécénat, les subventions publiques, l’investissement marchand, par exemple. Ce colloque international s’intéresse au rôle que le financement occupe dans le monde musical, à l’évolution de ses formes sur le temps long (XVIIIe-XXe siècle) en Occident et aux relations qu’il entretient avec la création ou la pratique artistique.

L’intérêt grandissant des chercheurs pour le parcours et les œuvres des compositrices nécessite que l’on prenne le temps d’interroger la cohérence du corpus constitué par les productions féminines. Ce sont les contraintes qui pèsent sur elles qui occuperont en premier lieu les débats de ce colloque : depuis les interdictions de certaines pratiques jusqu’aux préjugés sur leurs capacités, comment les conventions sociales et les postulats misogynes façonnent des carrières ? Et quelles sont les stratégies trouvées pour les contourner ?

Des centres aux périphéries. La musique en Europe de la Révolution française jusqu’à la Première Guerre mondiale (1789-1914)

Organisé par le Centro Studi Opera Omnia Luigi Boccherini, Lucques (Italie)

Organisé par le Centro Studi Opera Omnia Luigi Boccherini, Lucques (Italie)

Alors que l’organisation administrative moderne privilégie la polarisation du pouvoir dans des capitales (nationales ou régionales), la musique suit-elle exactement le même chemin ? La création artistique semble bien répondre à cette idée de diffusion par rayonnement, mais la vie musicale des villes périphériques n’est pourtant pas toujours assujettie aux initiatives centrales. À l’échelle de l’Europe, il s’agira ici de dépasser l’idée reçue – souvent forgée dans les capitales culturelles – que le reste du territoire tente uniquement d’imiter ce qui se passe au sein des grands pôles urbains. En partenariat avec le Centro Studi Opera Omnia Luigi Boccherini et l’université d’Oviedo (groupe ERASMUS)

82


JOURNÉE D’ÉTUDE

28-29 MAI 2021 VILLA MONTEBELLO, TROUVILLE-SUR-MER

Faites vos jeux ! La vie musicale dans les casinos français (XIXe-XXIe siècle) Dès le milieu du XIXe siècle, la vogue des bains de mer et des soins thermaux a un impact très positif sur l’activité artistique de villes petites ou moyennes. Touristes et curistes, loin de leur réseau de connaissances, y cherchent une façon de divertir les nombreux temps libres de leur séjour. Rivalisant d’ingéniosité pour attirer vers elles le plus de monde possible, les stations bâtissent bien vite de nouveaux temples destinés aux loisirs saisonniers : les casinos. Si on y joue de l’argent, on s’y rend aussi pour les offres parallèles qu’ils proposent, notamment des concerts, des spectacles et même des opéras. Relativement négligée jusqu’à présent, l’importance de ces espaces musicaux doit désormais être pleinement considérée.

9 AVRIL 2021 SALON DU PAVILLON JEAN-NOËL DESMARAIS, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL (CANADA)

Camille Saint-Saëns : la science et le voyage au service de la musique À bien des aspects, Camille Saint-Saëns incarne parfaitement les grandes tendances de son temps : sur le plan esthétique, bien sûr, mais également par ses voyages incessants, son intérêt pour les avancées techniques, son érudition, sa pensée scientifique. Cinq conférences mettront en lumière différents exemples : son rapport à l’évolutionnisme darwinien, à l’organologie de son temps, aux expositions universelles, à l’astronomie et à l’histoire. Organisée par l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM) en collaboration avec la salle Bourgie, Montréal (Canada)

En partenariat avec l’université Paris-Sarclay – Évry-Val-d’Essone

83


RESSOURCES NUMÉRIQUES EN LIGNE – BRU ZANE MEDIABASE

Le site de ressources en ligne consacré à la musique romantique française, Bru Zane Mediabase, a bien grandi depuis sa création. Continuellement alimenté de nouveaux contenus liés à l’actualité artistique, il s’enrichit également de textes spécifiques chargés d’offrir aux lecteurs un panorama le plus large possible du XIXe siècle musical français. Le versement progressif des images de certains périodiques (Musica et Le Théâtre) permet d’illustrer avec précision la vie musicale française au tournant du XXe siècle. Par ailleurs, la campagne de traduction (en italien et en anglais) se prolonge afin de faciliter l’accès des nonfrancophones à ces sources documentaires. Aux côtés de fiches s’adressant au grand public, des documents destinés aux chercheurs sont proposés : archives numérisées, sources transcrites et articles scientifiques tirés de colloques ou journées d’étude peuvent désormais être consultés librement. bruzanemediabase.com

Bilan depuis sa création en 2012 1020 textes de présentation d’œuvres 250 textes biographiques 270 articles scientifiques 950 articles de presse du XIXe siècle transcrits 5700 images 7 fonds d’archives 84


RESSOURCES NUMÉRIQUES EN LIGNE – BRU ZANE MEDIABASE

Le prix de Rome de composition musicale Bru Zane Mediabase se met cette année à l’heure du prix de Rome, depuis sa création jusqu’en 1914. Les livrets de cantate proposés aux candidats ont été édités et publiés en ligne. Chaque candidat au concours et chaque « envoi » effectué depuis la Villa Médicis durant le séjour des pensionnaires a fait l’objet de la création d’une fiche sur la base. Celles-ci permettent d’indexer des centaines d’articles de presse relatifs aux auditions de cantates ou d’envois ; ainsi que les rapports rédigés par l’Institut sur ces productions.

À consulter aussi sur Bru Zane Mediabase • les actes du colloque « Camille Saint-Saëns à pleine voix » (Opéra-Comique, 2017) • le fonds d’archive des descendants de la compositrice Mel Bonis • les images publiées dans Musica (1902-1914) et Le Théâtre (1898-1914) • la réception de nombreux opéras dans la presse parisienne : Phryné et Déjanire de Saint-Saëns, Frédégonde de Guiraud et Saint-Saëns avec la collaboration de Dukas, Psyché de Thomas, Le Voyage dans la Lune d’Offenbach, etc. • la collection iconographique du Palazzetto Bru Zane 85



La publication de livres permet de partager la connaissance sans cesse améliorée du répertoire romantique et de transmettre les réflexions de chercheurs convoqués éventuellement dans des disciplines connexes à la musicologie comme la littérature et l’histoire de l’art. Pour ce faire, le Palazzetto Bru Zane a développé une collection de livres en coédition avec Actes Sud et soutient également des publications chez d’autres éditeurs. Parallèlement, une politique d’enregistrement discographique fixe l’aboutissement artistique des projets développés, que ce soit par le biais du label Bru Zane ou à travers la coproduction de disques en collaboration avec des labels comme Alpha Classics et Aparté. Le Palazzetto Bru Zane a reçu pour ses collections de livres-disques le Grand prix de l’Académie Charles Cros dans la catégorie « Opéra » en 2013, l’International Classical Music Award en 2016, le Prix de la critique discographique allemande en 2017 et l’Opera Award special 2019 de la revue Opera.

87


LIVRES Actes Sud / Palazzetto Bru Zane À paraître La collection de livres coéditée avec Actes Sud – ouvrages collectifs, essais musicologiques, actes de colloques ou écrits d’époque – donne la parole aux acteurs et aux témoins de l’histoire artistique du grand XIXe siècle ainsi qu’à leurs commentateurs d’aujourd’hui. Elle aborde le répertoire romantique français et la vie musicale de cette époque sous de multiples facettes, en s’intéressant aux parcours de compositeurs illustres ou méconnus, mais aussi à l’histoire du concert, des genres musicaux et des interprètes. Elle est à la fois un complément littéraire étroitement lié à la programmation des concerts du Palazzetto Bru Zane et le terrain d’investigation pour de futures redécouvertes musicales.

Déjà parus

88

Croquer Saint-Saëns Une histoire de la représentation du musicien par la caricature par Stéphane Leteuré Une centaine de caricatures représentant Camille Saint-Saëns sont publiées et commentées dans cet ouvrage. Il offre un éclairage nouveau sur le compositeur du Carnaval des animaux qui n’hésita pas, lui-même, à croquer ses contemporains. Sortie : janvier 2021


ACTUALITÉS

Correspondance de Paul Dukas vol. 2 : 1915-1920 par Simon-Pierre Perret Comme la plupart des musiciens de sa génération, la Grande Guerre marque pour Paul Dukas un tournant crucial. Il s’éloigne toujours plus de la composition et s’inquiète des nouvelles tendances esthétiques. Avec la mort de Debussy, c’est un monde qui s’éteint.

Bons Baisers de Rome Les compositeurs à la Villa Médicis (1804-1914) par Alexandre Dratwicki Le séjour à la Villa Médicis est depuis toujours auréolé d’un prestige incomparable. Pourtant les pensionnaires romains n’auront de cesse de remettre en cause l’autorité du directeur et de l’Institut, écrivant à leur manière une histoire de la modernité.

2020

Sortie : mars 2021

Mel Bonis (1858-1937) Parcours d’une compositrice de la Belle Époque sous la direction d’Étienne Jardin Ce livre collectif met en lumière l’itinéraire d’une musicienne à une époque où les portes s’entrouvrent pour les femmes dans le monde musical parisien. 2020 89


LIVRES-DISQUES Collection « Opéra français » LABEL BRU ZANE

90

Bru Zane : le label de la musique romantique française À travers ses livres-disques, ses coffrets thématiques et ses formats plus traditionnels, le label Bru Zane produit des enregistrements d’œuvres méconnues du grand XIXe siècle français. Ses livresdisques, notamment, associent iconographie rare et textes d’analyse et de contextualisation. Différentes collections (« Opéra français », « Prix de Rome », « Portraits »…) font revivre aussi bien le répertoire lyrique que la musique sacrée, symphonique ou concertante. De nombreux prix internationaux ont récompensé les fruits de ce travail de redécouverte, parmi lesquels les Gramophone Award, Opus Klassik, Diapason d’or ou ffff Télérama. Bru Zane est le label du Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française.

© Andrea Piovesan

La collection de livres-disques « Opéra français » est consacrée à la résurrection d’ouvrages lyriques rares et propose des enregistrements assortis d’un accompagnement documentaire (bilingue français/anglais) et iconographique.


ACTUALITÉS

Camille Saint-Saëns Le Timbre d’argent (1864) LES SIÈCLES ACCENTUS François-Xavier Roth direction avec Hélène Guilmette, Jodie Devos, Edgaras Montvidas, Yu Shao, Tassis Christoyannis, Jean-Yves Ravoux, Matthieu Chapuis Commencé en 1864, Le Timbre d’argent dut attendre 1877 pour être créé. Le compositeur tenait cette partition pour l’une de ses meilleures productions. C’est sa version intégrale (1914) qui est ici enregistrée. 2020

Reynaldo Hahn L’Île du rêve (1898) ORCHESTRE DE LA RADIO DE MUNICH CHŒUR DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction avec Hélène Guilmette, Cyrille Dubois, Anaïk Morel, Artavazd Sargsyan, Ludivine Gombert, Thomas Dolié L’Île du rêve est le premier ouvrage lyrique de Reynaldo Hahn, dans lequel se retrouve toute son admiration pour son maître Massenet. L’histoire renouvelle les amours polynésiennes malheureuses de Pierre Loti que Puccini mettra aussi en musique.

Reynaldo Hahn Ô mon bel inconnu (1933) ORCHESTRE NATIONAL AVIGNON-PROVENCE Samuel Jean direction avec Véronique Gens, Olivia Doray, Éléonore Pancrazi, Thomas Dolié, Yoann Dubruque, Carl Ghazarossian, Jean-Christophe Lanièce Un homme découvre que sa femme, sa fille et sa bonne cherchent l’aventure à travers des échanges épistolaires avec un inconnu qui n’est autre… que lui-même. Toute la saveur de la comédie musicale des Années folles.

2020

Sortie : février 2021 91


LIVRES-DISQUES Collection « Opéra français » LABEL BRU ZANE

92

Catalogue 1. J. C. Bach Amadis de Gaule 2. Rodolphe Kreutzer La Mort d’Abel 3. Jules Massenet Thérèse 4. Antonio Sacchini Renaud 5. Jules Massenet Le Mage 6. Victorin Joncières Dimitri 7. Charles-Simon Catel Les Bayadères 8. Camille Saint-Saëns Les Barbares 9. Antonio Salieri Les Danaïdes 10. Félicien David Herculanum 11. Charles Gounod Cinq-Mars 12. É. Lalo et A. Coquard La Jacquerie 13. F. Hérold Le Pré aux clercs 14. Étienne-Nicolas Méhul Uthal 15. Camille Saint-Saëns Proserpine 16. Benjamin Godard Dante 17. Fromental Halévy La Reine de Chypre 18. Charles Gounod Le Tribut de Zamora 19. André Messager Les P’tites Michu 20. Gaspare Spontini Olimpie 21. Jacques Offenbach La Périchole 22. Charles Gounod Faust 23. Jacques Offenbach Maître Péronilla 24. Jean-Baptiste Lemoyne Phèdre 25. Camille Saint-Saëns Le Timbre d’argent 26. Reynaldo Hahn L’Île du rêve 27. Reynaldo Hahn Ô mon bel inconnu


LIVRES-DISQUES Collection « Prix de Rome » LABEL BRU ZANE Cette série s’intéresse particulièrement aux ouvrages composés dans le cadre du concours du prix de Rome : chœurs et cantates jugés par l’Institut, mais aussi « envois de Rome » composés à la Villa Médicis. Hervé Niquet, le Brussels Philharmonic et le Chœur de la Radio flamande sont les partenaires privilégiés de cette aventure patrimoniale. Six volumes sont déjà parus dans la collection : Debussy (2009, Glossa) Saint-Saëns (2010, Glossa) Charpentier (2011, Glossa) D’Ollone (2013) Dukas (2015) Gounod (2018)

93


LIVRES-DISQUES Collection « Portraits » LABEL BRU ZANE Chaque livre-disque de la collection « Portraits » est consacré à un compositeur français aujourd’hui méconnu ; il présente, en associant le talent de nombreux artistes, un panorama musical varié de son œuvre. Des textes bilingues (français/anglais) sont illustrés par une iconographie riche et souvent inédite. La collection comprend cinq volumes, dédiés à : Théodore Gouvy (2014) Théodore Dubois (2015) Marie Jaëll (2016) Félicien David (2017) Fernand de La Tombelle (2019)

94


DISQUES

LABEL BRU ZANE

Une quatrième série de disques a été inaugurée en 2019 avec la parution du coffret The French Romantic Experience, à l’occasion des dix ans du Palazzetto Bru Zane. Destinée à s’enrichir au fil des saisons, elle proposera un assortiment d’intégrales ou de florilèges d’œuvres de compositeurs français du grand XIXe siècle. The French Romantic Experience Dix années de redécouvertes musicales Coffret (10 CD) avec Marc Minkowski, Hervé Niquet, François-Xavier Roth, Christophe Rousset, Diana Damrau, Véronique Gens, Marie-Nicole Lemieux, Charles Castronovo, Bertrand Chamayou, Xavier Phillips…

Reynaldo Hahn Intégrale des mélodies Coffret (4 CD) Tassis Christoyannis baryton Jeff Cohen piano 2019

2019

95



CALENDRIER 2020

Airs et pièces instrumentales tirés d’opérettes d’OFFENBACH

Hwa-Won Rimmer violon Nicholas Rimmer piano

Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE

Dans le cadre du Festival Trame Sonore

Dans le cadre du Festival Classique au Vert

JEUDI 17 SEPTEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE)

MERCREDI 23 SEPTEMBRE CLOÎTRE DES JACOBINS, TOULOUSE

PRÉSENTATION DU FESTIVAL

Œuvres de CHABRIER, CHOPIN, FARRENC, SAINT-SAËNS, SCHUMANN

Extraits d’œuvres de DUBOIS, LEFEBVRE, MOUQUET, SAINT-SAËNS Luca Fiorentini violoncelle Jakub Tchorzewski piano

David Kadouch piano Dans le cadre du Festival Piano aux Jacobins

QUINTETTES ROMANTIQUES

Camille SAINT-SAËNS Quintette avec piano en la mineur, op. 14 César FRANCK Quintette avec piano en fa mineur, FWV 7 QUATUOR AROD David Kadouch piano

DIMANCHE 27 SEPTEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) VIOLONCELLE-PIANO, DIALOGUES

Camille SAINT-SAËNS Suite pour violoncelle et piano, op. 16bis Sonate pour violoncelle et piano no 1 en do mineur, op. 32 Gabriel FAURÉ Sonate pour violoncelle et piano no 2, op. 117 Xavier Phillips violoncelle Cédric Tiberghien piano

Cycle « Bons baisers de Rome »

Louise FARRENC Sonate no 1 en do majeur, op. 37

SAMEDI 26 SEPTEMBRE SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA, VENISE (ITALIE)

Cycle Camille Saint-Saëns

DIMANCHE 6 SEPTEMBRE SAMEDI 19 SEPTEMBRE PALAZZO DUCALE, PORTICO PARC FLORAL DE PARIS DEL CORTILE D’ONORE, OFFENBACH COLORATURE MANTOUE (ITALIE)

97


CALENDRIER 2020

VENDREDI 9 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE)

JEUDI 22 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE)

VIOLON-PIANO, AU CŒUR ET AU LOIN

LES QUATUORS DE SAINT-SAËNS

Camille SAINT-SAËNS Élégie en fa majeur, op. 160 Sonate no 1 en ré mineur, op. 75 Élégie, op. 143 Havanaise en mi majeur, op. 83 Maurice RAVEL Pièce en forme de Habanera Sonate pour violon et piano no 2, M. 77

Camille SAINT-SAËNS Quatuor à cordes no 1 en mi mineur, op. 112 Quatuor à cordes no 2 en sol majeur, op. 153

Maria Milstein violon Nathalia Milstein piano JEUDI 15 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) L’ÉVASION MÉLODIQUE

Mélodies de FAURÉ, HAHN, DUBOIS, SAINT-SAËNS Cyrille Dubois ténor Tristan Raës piano 98

QUATUOR TCHALIK

MERCREDI 25, JEUDI 26*, VENDREDI 27** NOVEMBRE MAISON DE LA CULTURE DE BOURGES / SCÈNE NATIONALE

Jacques OFFENBACH Le 66 ! Victoria Duhamel mise en scène Guillemine Burin des Roziers décors Emily Cauwet-Lafont costumes François Bernard arrangements Félix Bataillou lumières et régie générale avec Gilles Bugeaud, Lara Neumann, Flannan Obé Rozenn Le Trionnaire clarinette Lucas Perruchon trombone Christophe Manien piano * deux séances dont une scolaire ** deux séances scolaires

VENDREDI 27, DIMANCHE 29 NOVEMBRE MARDI 1er DÉCEMBRE OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE

André MESSAGER Les P’tites Michu ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE Jordan Gudefin direction Rémy Barché mise en scène avec Damien Bigourdan, Anne-Aurore Cochet, Jean-Baptiste Dumora, Marie Lenormand, Olivier Naveau, Ingrid Perruche, Violette Polchi, Artavazd Sargsyan, Timothée Varon


Maurice YVAIN Yes ! Vladislav Galard et Bogdan Hatisi mise en scène COMPAGNIE LES BRIGANDS Paul-Marie Barbier direction musicale, piano et vibraphone Matthieu Bloch contrebasse Thibault Perriard percussions et piano

VENDREDI 4, SAMEDI 5, DIMANCHE 6 DÉCEMBRE THÉÂTRE MONTANSIER, VERSAILLES

Jacques OFFENBACH Le 66 ! Victoria Duhamel mise en scène Guillemine Burin des Roziers décors Emily Cauwet-Lafont costumes François Bernard arrangements Félix Bataillou lumières et régie générale avec Gilles Bugeaud, Lara Neumann, Flannan Obé Rozenn Le Trionnaire clarinette Lucas Perruchon trombone Christophe Manien piano

SAMEDI 5 DÉCEMBRE CHAPELLE ROYALE, VERSAILLES

DIMANCHE 13 DÉCEMBRE PRINZREGENTENTHEATER, MUNICH (ALLEMAGNE)

OMBRE & LUMIÈRE

Camille SAINT-SAËNS Déjanire

Charles GOUNOD Messe de Clovis Gabriel FAURÉ Requiem, op. 48 LE CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Chouchane Siranossian violon solo Florie Valiquette soprano Jean-Sébastien Bou baryton

ORCHESTRE DE LA RADIO DE MUNICH CHŒUR DE LA RADIO BAVAROISE Stefan Blunier direction avec Michele Angelini, Marie Gautrot, Véronique Gens, Boris Pinkhasovich, Chantal Santon-Jeffery JEUDI 17 DÉCEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) À QUATRE MAINS

Extraits d’œuvres de SAINT-SAËNS, DEBUSSY, RAVEL Guillaume Bellom et Ismaël Margain piano à quatre mains

Cycle Camille Saint-Saëns

MERCREDI 2 DÉCEMBRE THÉÂTRE DE SAINT-MAUR, SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS

Cycle « Bons baisers de Rome »

CALENDRIER 2020

99


CALENDRIER 2020 – 2021

JEUDI 17*, VENDREDI 18 DÉCEMBRE THÉÂTRE DE CORNOUAILLE, QUIMPER

DIMANCHE 20, LUNDI 21, MARDI 22, MERCREDI 23 DÉCEMBRE OPÉRA DE MONTPELLIER

Jacques OFFENBACH Le 66 !

Jacques OFFENBACH Le Voyage dans la Lune

Victoria Duhamel mise en scène Guillemine Burin des Roziers décors Emily Cauwet-Lafont costumes François Bernard arrangements Félix Bataillou lumières et régie générale avec Gilles Bugeaud, David Ghilardi, Lara Neumann Rozenn Le Trionnaire clarinette Lucas Perruchon trombone Martin Surot piano * deux séances dont une scolaire

ORCHESTRE NATIONAL MONTPELLIER OCCITANIE CHŒUR OPÉRA NATIONAL MONTPELLIER OCCITANIE Pierre Dumoussaud direction musicale Mathieu Pordoy responsable des études musicales Olivier Fredj mise en scène SAMEDI 16 JANVIER DE BIJLOKE, GAND (BELGIQUE) NUITS

Airs, mélodies et pièces instrumentales de SAINT-SAËNS, ROPARTZ, BERLIOZ, CHAUSSON, MASSENET, FAURÉ, etc. Véronique Gens soprano I GIARDINI

100

MERCREDI 20, VENDREDI 22, DIMANCHE 24, MARDI 26, JEUDI 28 JANVIER OPÉRA DE NANCY

Jacques OFFENBACH Le Voyage dans la Lune ORCHESTRE DE L’OPÉRA NATIONAL DE LORRAINE CHŒUR DE L’OPÉRA NATIONAL DE LORRAINE Chloé Dufresne direction musicale Mathieu Pordoy responsable des études musicales Olivier Fredj mise en scène

MARDI 26, JEUDI 28, VENDREDI 29, DIMANCHE 31 JANVIER LUNDI 1er FÉVRIER OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX

HERVÉ V’lan dans l’œil ORCHESTRE NATIONAL BORDEAUX AQUITAINE Christophe Grapperon direction musicale CHŒUR DE L’OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX Salvatore Caputo direction Pierre-André Weitz mise en scène, décors et costumes JEUDI 11 FÉVRIER PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) TRIOS ROMANTIQUES

Camille SAINT-SAËNS Trio pour violon, violoncelle et piano no 2 en mi mineur, op. 92 Ernest CHAUSSON Trio pour violon, violoncelle et piano en sol mineur, op. 3 TRIO MESSIAEN


Jacques OFFENBACH Le Voyage dans la Lune LES FRIVOLITÉS PARISIENNES ORCHESTRE DU THÉÂTRE IMPÉRIAL DE COMPIÈGNE CHŒUR DE L’OPÉRA NATIONAL DE LORRAINE Chloé Dufresne direction musicale Mathieu Pordoy responsable des études musicales Olivier Fredj mise en scène SAMEDI 13 FÉVRIER PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) PIANISSIMO !

Extraits d’œuvres de SAINT-SAËNS, DUBOIS, LA TOMBELLE, RAVEL, etc. Philippe Hattat piano

SAMEDI 13 FÉVRIER HALLE AUX GRAINS, TOULOUSE

MARDI 16 FÉVRIER PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE)

VENDREDI 5 MARS LE DÔME THÉÂTRE, ALBERTVILLE

Reynaldo HAHN La Carmélite

INFLUENCES GERMANIQUES

Maurice YVAIN Yes !

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE CHŒUR DU CAPITOLE Leo Hussain direction Alfonso Caiani direction du chœur avec Jérôme Boutillier, Anaïs Constans, Pierre Derhet, Sébastien Droy, Philippe Estèphe, Axelle Fanyo, Marie Gautrot, Carl Ghazarossian, Ludivine Gombert, Hélène Guilmette, Éléonore Pancrazi, Artavazd Sargsyan, Carine Séchaye, Mathias Vidal, Judith van Wanroij

Camille SAINT-SAËNS Quatuor avec piano en mi majeur Charles TOURNEMIRE Quatuor avec piano en ré mineur, op. 15

Vladislav Galard et Bogdan Hatisi mise en scène COMPAGNIE LES BRIGANDS Paul-Marie Barbier direction musicale, piano et vibraphone Matthieu Bloch contrebasse Thibault Perriard percussions et piano

MOZART PIANO QUARTET MERCREDI 3 MARS CENTRE DES BORDS DE MARNE (SCIN), LE PERREUX-SUR-MARNE

Maurice YVAIN Yes ! Vladislav Galard et Bogdan Hatisi mise en scène COMPAGNIE LES BRIGANDS Paul-Marie Barbier direction musicale, piano et vibraphone Matthieu Bloch contrebasse Thibault Perriard percussions et piano

LUNDI 8 MARS PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) PAULINE VIARDOT

Mélodies et airs d’opéra composés par et pour VIARDOT Aude Extrémo mezzo-soprano Étienne Manchon piano

Cycle Camille Saint-Saëns

VENDREDI 12, SAMEDI 13 FÉVRIER THÉÂTRE IMPÉRIAL DE COMPIÈGNE

Cycle « Bons baisers de Rome »

CALENDRIER 2021

101


CALENDRIER 2021

MARDI 9 MARS OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX CAFÉ-CONCERT. J’AIME PAS LES CONCERTS… MAIS J’PRENDRAIS BIEN UN CAFÉ !

Chansons de café-concert d’après CHAUDOIR, AUDRAN, BIZET, FAURÉ… Rodolphe Briand ténor Vincent Leterme piano MARDI 9 MARS THÉÂTRE DE MONTÉLIMAR

Maurice YVAIN Yes ! Vladislav Galard et Bogdan Hatisi mise en scène COMPAGNIE LES BRIGANDS Paul-Marie Barbier direction musicale, piano et vibraphone Matthieu Bloch contrebasse Thibault Perriard percussions et piano

102

VENDREDI 12, DIMANCHE 14, MARDI 16 MARS OPÉRA DE TOURS

Jacques OFFENBACH Le Voyage dans la Lune ORCHESTRE SYMPHONIQUE RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE/TOURS CHŒUR DE L’OPÉRA DE TOURS Chloé Dufresne direction musicale Mathieu Pordoy responsable des études musicales Olivier Fredj mise en scène

MERCREDI 17 MARS RIDOTTO DEI PALCHI « ARTURO TOSCANINI » TEATRO ALLA SCALA, MILAN (ITALIE)

DIMANCHE 21 MARS THÉÂTRE DE DREUX

À LA FRANÇAISE

Pierre Lebon mise en scène, décors et costumes Bertrand Killy lumières avec David Ghilardi, Pierre Lebon, Makeda Monnet, Lara Neumann, Antoine Philippot Martin Surot piano

Mélodies et extraits d’opéra Solistes et chefs de chant de l’Académie du Teatro alla Scala JEUDI 18 MARS PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) PRÉSENTATION DU FESTIVAL

MARDI 16 MARS L’AVANT SEINE / THÉÂTRE DE COLOMBES

Extraits d’œuvres de GOUNOD, DEBUSSY, BOUSQUET, RABAUD, PIERNÉ

Maurice YVAIN Yes !

Olivia Doray soprano Marine Thoreau La Salle piano

Vladislav Galard et Bogdan Hatisi mise en scène COMPAGNIE LES BRIGANDS Paul-Marie Barbier direction musicale, piano et vibraphone Matthieu Bloch contrebasse Thibault Perriard percussions et piano

Charles LECOCQ Le Docteur Miracle

JEUDI 25, VENDREDI 26, SAMEDI 27 MARS THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE, OULLINS

Maurice YVAIN Yes ! Vladislav Galard et Bogdan Hatisi mise en scène COMPAGNIE LES BRIGANDS Paul-Marie Barbier direction musicale, piano et vibraphone Matthieu Bloch contrebasse Thibault Perriard percussions et piano


UN BILLET POUR ROME

Extraits de cantates d’HILLEMACHER, HÜE, LAPARRA, SERPETTE, DEBUSSY, GALLOIS, WORMSER, ROUSSEAU, D’OLLONE Axelle Fanyo soprano Marie Gautrot mezzo-soprano Sahy Ratia ténor Mary Olivon piano

SAMEDI 27 MARS SAMEDI 3, VENDREDI 23, VENDREDI 30 AVRIL SAMEDI 12 JUIN OPÉRA DE LEIPZIG (ALLEMAGNE)

DIMANCHE 28 MARS PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE)

MARDI 6 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE)

QUATUORS DE PENSIONNAIRES

CLARINETTE DE CONCOURS

Camille SAINT-SAËNS Les Barbares

Ferdinand HÉROLD Quatuor à cordes no 3 en sol mineur Henri RABAUD Quatuor à cordes en sol mineur, op. 3 Max D’OLLONE Quatuor à cordes en ré majeur

Jules MOUQUET Solo de concours Georges MARTY Première Fantaisie pour clarinette et piano Paul VÉRONGE DE LA NUX Morceau de concours Paul PIERNÉ Andante-Scherzo Max D’OLONNE Fantaisie orientale Mel BONIS Berceuse pour piano seul, op. 23 no 1 Henri RABAUD Solo de concours, op. 10 Philippe GAUBERT Fantaisie Claude DEBUSSY Première Rhapsodie

GEWANDHAUSORCHESTER CHŒUR DE L’OPÉRA DE LEIPZIG David Reiland direction Anthony Pilavachi mise en scène Markus Meyer scénographie, costumes Michael Röger lumières avec Dominick Chenes, Randall Jakobsh, Karin Lovelius, Jonathan Michie, Nora Sourouzian, Matthias Stier

QUATUOR HERMÈS

François Lemoine clarinette Eloïse Bella Kohn piano

Cycle Camille Saint-Saëns

SAMEDI 27 MARS SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA, VENISE (ITALIE)

Cycle « Bons baisers de Rome »

CALENDRIER 2021

103


CALENDRIER 2021

VENDREDI 9 AVRIL SALLE BOURGIE, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL (CANADA)

DIMANCHE 11 AVRIL SALLE BOURGIE, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL (CANADA)

SAINT-SAËNS, LE CHAMBRISTE

LE CARNAVAL DES ANIMAUX

Gabriel FAURÉ Élégie pour violoncelle et piano en do mineur, op. 24 Camille SAINT-SAËNS Septuor pour cordes, trompette et piano, op. 65 Trio pour cordes et piano no 2 en mi mineur, op. 92 Musiciens de l’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL Dans le cadre du 2e Festival Palazzetto Bru Zane Montréal

MARDI 13 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) TRIOS AVEC PIANO

Max D’OLLONE Trio avec piano en la mineur Camille SAINT-SAËNS Gabriel PIERNÉ Le Carnaval des animaux Expansion, op. 21 pour Janelle Fung, Philip Chiu piano violoncelle et piano Lili BOULANGER Evelyne de la Chenelière Nocturne pour violon et piano narration Claude DEBUSSY Dans le cadre de l’exposition Trio avec piano en sol majeur Les origines du monde : l’invention de la nature au siècle de Darwin Dans le cadre du 2e Festival Palazzetto Bru Zane Montréal

TRIO AMATIS

MERCREDI 14 AVRIL SALLE BOURGIE, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL (CANADA) SOUFFLES ROMANTIQUES

Camille SAINT-SAËNS Sonate pour hautbois et piano, op. 166 Sonate pour clarinette et piano, op. 167 Sonate pour basson et piano, op. 168 Romance pour flûte et piano, op. 51 Tarentelle pour flûte, clarinette et piano en la mineur, op. 6 André CAPLET Quintette pour flûte, hautbois, clarinette, basson et piano ENSEMBLE PENTAÈDRE Lysandre Ménard piano Dans le cadre du 2e Festival Palazzetto Bru Zane Montréal

104


CALENDRIER 2021

Œuvres de SAINT-SAËNS, LEKEU, DUBOIS LES VIOLONS DU ROY Nicolas Ellis direction David Jalbert piano VENDREDI 16 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) SOUVENIRS D’ITALIE

Œuvres de GOUNOD, PIERNÉ, MASSENET, DEBUSSY, D’OLLONE, RABUTEAU François Dumont piano

Charles LECOCQ Le Docteur Miracle Pierre Lebon mise en scène, décors et costumes Bertrand Killy lumières avec David Ghilardi, Pierre Lebon, Makeda Monnet, Lara Neumann, Antoine Philippot Martin Surot piano VENDREDI 16 AVRIL SALLE BOURGIE, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL (CANADA) SAINT-SAËNS ET LE ROMANTISME FRANÇAIS

Œuvres de SAINT-SAËNS, LEKEU, DUBOIS LES VIOLONS DU ROY Nicolas Ellis direction David Jalbert piano Dans le cadre du 2 Festival Palazzetto Bru Zane Montréal e

VENDREDI 16, SAMEDI 17 AVRIL LE GRAND R (SCÈNE NATIONALE), LA ROCHE-SUR-YON

Maurice YVAIN Yes ! Vladislav Galard et Bogdan Hatisi mise en scène COMPAGNIE LES BRIGANDS Paul-Marie Barbier direction musicale, piano et vibraphone Matthieu Bloch contrebasse Thibault Perriard percussions et piano MARDI 20 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE) À LA VILLA MÉDICIS

Mélodies de THOMAS, GOUNOD, BIZET, MASSENET, PIERNÉ, DEBUSSY, D’OLLONE, LEVADÉ, CAPLET… Tassis Christoyannis baryton Jeff Cohen piano

VENDREDI 23, DIMANCHE 25, MARDI 27 AVRIL OPÉRA DE TOULON

Jacques OFFENBACH Le Voyage dans la Lune ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE TOULON / CHŒUR DE L’OPÉRA DE TOULON Pierre Dumoussaud direction musicale Mathieu Pordoy responsable des études musicales Olivier Fredj mise en scène SAMEDI 24, DIMANCHE 25 AVRIL SALLE MOLIÈRE, OPÉRA DE MONTPELLIER LECOCQ & BARBIER

Charles LECOCQ Sauvons la caisse Frédéric BARBIER Faust et Marguerite Lola Kirchner mise en scène, décors et costumes avec Lara Neumann, Flannan Obé Pierre Cussac accordéon, arrangements

Cycle « Bons baisers de Rome »

SAINT-SAËNS ET LE ROMANTISME FRANÇAIS

VENDREDI 16 AVRIL FUGUE À L’OPÉRA, CHAUMONT

Cycle Camille Saint-Saëns

JEUDI 15 AVRIL PALAIS MONTCALM – MAISON DE LA MUSIQUE, QUÉBEC (CANADA)

105


CALENDRIER 2021

MERCREDI 5 MAI OPÉRA GRAND AVIGNON OFFENBACH COLORATURE

JEUDI 13, VENDREDI 21, JEUDI 27 MAI THEATER DORTMUND (ALLEMAGNE)

Airs et pièces instrumentales Camille SAINT-SAËNS tirés d’opérettes d’OFFENBACH et Ernest GUIRAUD avec la collaboration de Jodie Devos soprano Paul DUKAS ENSEMBLE CONTRASTE Frédégonde ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE DORTMUND CHŒUR DE L’OPÉRA DE DORTMUND Gabriel Feltz, Motonori Kobayashi direction musicale Marie-Ève Signeyrole mise en scène Fabien Teigné décors Yashi costumes avec Marie Karall, Hyona Kim, Sungho Kim, Philipp Kranjc, Mandla Mndebele, Amitai Pati, Pene Pati, Ian Sidden, Anna Sohn, Denis Velev

106

SAMEDI 15 MAI THÉÂTRE MUNICIPAL DE NEVERS

Charles LECOCQ Le Docteur Miracle Pierre Lebon mise en scène, décors et costumes Bertrand Killy lumières avec David Ghilardi, Pierre Lebon, Makeda Monnet, Lara Neumann, Antoine Philippot Martin Surot piano VENDREDI 21 MAI SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA, VENISE (ITALIE) À LA FRANÇAISE

Mélodies et extraits d’opéra Solistes et chefs de chant de l’Académie du Teatro alla Scala

SAMEDI 29 MAI OPÉRA GRAND AVIGNON NUITS

Airs, mélodies et pièces instrumentales de SAINT-SAËNS, ROPARTZ, BERLIOZ, CHAUSSON, MASSENET, FAURÉ, etc. Véronique Gens soprano I GIARDINI SAMEDI 5 JUIN HALLE AUX GRAINS, TOULOUSE THE PROMISED LAND

Camille SAINT-SAËNS The Promised Land, op. 140 Symphonie no 3 « avec orgue » en ut mineur, op. 78 ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE CHŒUR DU CAPITOLE DE TOULOUSE Tugan Sokhiev direction Alfonso Caiani chef de chœur avec Kate Aldrich, Nicole Car, Cyrille Dubois, Mikhail Timoshenko Michel Bouvard orgue


CALENDRIER 2021

THE PROMISED LAND

OFFENBACH & WACHS

Camille SAINT-SAËNS The Promised Land, op. 140 Symphonie no 3 « avec orgue » en ut mineur, op. 78

Jacques OFFENBACH Lischen et Fritzchen Frédéric WACHS Un mari dans la serrure

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE CHŒUR DU CAPITOLE DE TOULOUSE Tugan Sokhiev direction Alfonso Caiani chef de chœur avec Kate Aldrich, Nicole Car, Cyrille Dubois, Mikhail Timoshenko Michel Bouvard orgue

Romain Gilbert mise en scène Mathieu Crescence scénographie et costumes Lila Meynard lumières avec Adriana Bignagni Lesca, Damien Bigourdan Jean-Marc Fontana piano

Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

* deux séances dont une scolaire

MERCREDI 9 JUIN AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE, PARIS NUITS

Airs, mélodies et pièces instrumentales de SAINT-SAËNS, ROPARTZ, BERLIOZ, CHAUSSON, MASSENET, FAURÉ, etc. Véronique Gens soprano I GIARDINI Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

JEUDI 10 JUIN AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE, PARIS LES QUATUORS DE SAINT-SAËNS

Camille SAINT-SAËNS Quatuor à cordes no 1 en mi mineur, op. 112 Quatuor à cordes no 2 en sol majeur, op. 153 QUATUOR TCHALIK Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

Cycle « Bons baisers de Rome »

MARDI 8*, MERCREDI 9 JUIN SALLE MOLIÈRE, OPÉRA DE MONTPELLIER

Cycle Camille Saint-Saëns

MARDI 8 JUIN GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ, PHILHARMONIE DE PARIS

107


CALENDRIER 2021

MARDI 15 JUIN GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ, PHILHARMONIE DE PARIS TOUR DU MONDE SAINT-SAËNS

Camille SAINT-SAËNS La Jeunesse d’Hercule, op. 50 Introduction et Rondo capriccioso pour violon et orchestre, op. 28 Phaéton, op. 39 Havanaise pour violon et orchestre, op. 83 Africa, op. 89 Le Rouet d’Omphale, op. 31 Concerto pour piano et orchestre no 5 « L’Égyptien », op. 103 (final) Le Timbre d’argent (Ballet : Valse) Danse macabre, op. 40 LES SIÈCLES François-Xavier Roth direction Renaud Capuçon violon Bertrand Chamayou piano Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

108

MERCREDI 16 JUIN AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE, PARIS

VENDREDI 18 JUIN THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES, PARIS

SAMEDI 19 JUIN PALAZZETTO BRU ZANE, VENISE (ITALIE)

HARPE ROMANTIQUE

UN REQUIEM POUR NAPOLÉON : DU SACRE À LA DÉFAITE

ART NIGHT

Œuvres de DEBUSSY, FAURÉ, CRAS, DUBOIS, etc. Frédéric Chatoux flûte Laurent Verney alto Emmanuel Ceysson harpe Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

Wolfgang Amadeus MOZART Requiem KV 626 (1791, version parisienne de 1804) Giovanni PAISIELLO Messe pour le sacre de Napoléon (1804)

Mélodies françaises revisitées façon jazz manouche QUAI DES BRUMES AMF STRING QUARTET MERCREDI 23 JUIN AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE, PARIS

LE CONCERT DE LA LOGE CHŒUR DE CHAMBRE DE NAMUR Julien Chauvin violon et direction avec Thomas Dolié, Éléonore Pancrazi, Sahy Ratia, Chantal Santon-Jeffery, Florie Valiquette

Extraits d’œuvres de SAINT-SAËNS, DEBUSSY, RAVEL

Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

À QUATRE MAINS

Guillaume Bellom et Ismaël Margain piano à quatre mains


MERCREDI 30 JUIN THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES, PARIS

JEUDI 1er JUILLET AUDITORIUM DE RADIO FRANCE, PARIS

SAMEDI 3 JUILLET OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE

Camille SAINT-SAËNS Phryné (version de 1909 avec des récitatifs d’André Messager)

Charles LECOCQ La Fille de madame Angot (première version, Bruxelles, 1872)

FEMMES DE LÉGENDE

Camille SAINT-SAËNS Phryné (version de 1909 avec des récitatifs d’André Messager)

ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE CHŒUR DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction avec Patrick Bolleire, Anaïs Constans, Thomas Dolié, Cyrille Dubois, François Rougier, Florie Valiquette

ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS CHŒUR DE LA RADIO FLAMANDE Sébastien Rouland direction avec Véronique Gens, Anne-Catherine Gillet, Matthieu Lécroart, Flannan Obé, Ingrid Perruche, Antoine Philippot, Artavazd Sargsyan, Mathias Vidal, David Witczak

Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

Augusta HOLMÈS La Nuit et l’Amour, interlude extrait de l’ode symphonique Ludus pro Patria Mel BONIS Femmes de légende Marie JAËLL Concerto pour violoncelle Charlotte SOHY Symphonie « Grande Guerre » ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE Debora Waldman direction Raphaël Perraud violoncelle Dans le cadre du 8e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE CHŒUR DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction avec Patrick Bolleire, Anaïs Constans, Thomas Dolié, Cyrille Dubois, François Rougier, Florie Valiquette

Cycle Camille Saint-Saëns

JEUDI 24 JUIN AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE, PARIS

Cycle « Bons baisers de Rome »

CALENDRIER 2021

109



TARIFS ET RÉSERVATIONS

À VENISE Palazzetto Bru Zane

RÉSERVATIONS

Scuola Grande San Giovanni Evangelista

SUR INTERNET

TARIFS :

15 euros | 5 euros* *tarif réduit pour les étudiants et les moins de 28 ans

ABONNEMENTS

Les abonnements (à partir de trois concerts) peuvent être souscrits à tout moment de la saison et permettent de bénéficier d’un pourcentage de réduction de 25%. Le choix des concerts est à effectuer au moment de la souscription de l’abonnement.

bru-zane.com tickets@bru-zane.com vivaticket.it PAR TÉLÉPHONE

FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE PARIS Philharmonie de Paris 221, avenue Jean-Jaurès – 75019 Paris Réservations philharmoniedeparis.fr

Palazzetto Bru Zane : +39 041 30 37 615 Call Center Vivaticket : du lundi au samedi, de 9h à 18h (fermé le dimanche). Depuis l’Italie : 892 234 Depuis l’étranger : +39 041 27 19 035

Auditorium du musée du Louvre Musée du Louvre (sous la Pyramide) 75001 Paris Réservations sur place, au +33 1 40 20 55 00 ou sur fnac.com

AU PALAZZETTO BRU ZANE

Théâtre des Champs-Élysées 15, avenue Montaigne – 75008 Paris Réservations +33 1 49 52 50 50 theatrechampselysees.fr

Du lundi au vendredi, 14h30 – 17h30 et dans chaque lieu de spectacle, une heure avant le début du concert. SUIVEZ-NOUS SUR :

Auditorium de Radio France 116, avenue du Président Kennedy Paris 16e Réservations maisondelaradio.fr

111


LIEUX DES CONCERTS À VENISE

SAN STAE

Palazzetto Bru Zane San Polo, 2368 vaporetto no 1 ou no 2 arrêt Ferrovia, San Tomà ou Riva de Biasio

RIVA DE BIASIO

ST R

AD AN

GARE DE SANTA LUCIA

P.TE P.T E SCALZI

E LL CA A NG LO

CAMPO S. GIACOMO DA L’ORIO

AR

IN

PIAZZALE ROMA

CAL L

CAMPO DE LA LANA

E DE

PALAZZETTO BRU ZANE

TE

SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA LA L ACA

E CALL

E

ZAN

C.LE

ONÀ CA’ D

CAMPO SAN POLO

CAMPO SAN STIN CALLE

’ AMAI DE CA

PIAZZALE ROMA CAMPO DEI TOLENTINI

CAL LE

Scuola Grande San Giovanni Evangelista San Polo, 2454 vaporetto no 1 ou no 2 arrêt Ferrovia ou San Tomà

O

M

ND

O

SE CO

RI

F.T A

RIO

FERROVIA

OV A

DEL LE C

HIOV ERE

CAMPO DEI FRARI

CAMPO SAN TOMÀ

SAN TOMÀ


CONSEIL D’ORIENTATION ET ÉQUIPE FO

ND

Nicole Bru présidente CONSEIL D’ORIENTATION

AM

EN

TE

NU

OV

E

Didier Voydeville président du Conseil d’orientation Gérard Condé Jean-Paul Davois Michèle Roche Steve Roger Emilio Sala ÉQUIPE

SS. G IOVA E PA NNI OLO

S.

Andrea Simionato directeur administratif et financier Viola Costantini chargée d’administration Alexandre Dratwicki directeur artistique Étienne Jardin responsable scientifique des publications et colloques Sébastien Troester responsable scientifique des éditions musicales Marie Humbert chargée de mission des éditions musicales Rosa Giglio coordinatrice artistique Elena Vignotto responsable de la production Giulia Trevisanato chargée de production et régisseuse Joséphine Kirch chargée de production Laura Stagetti chargée de production Katia Amoroso coordinatrice presse Viviana Bianchi coordinatrice marketing et des relations avec le public Anna Da Rozze chargée des relations avec le public Mathilde Guesdon chargée de communication web et multimédia Marianne Jugan coordinatrice éditorialeRIVA DEGLI SAN MARCO I Valeria Frasson assistante éditoriale et administrative SCHIAVON Camille Merlin coordinatrice label Bru Zane et partenariats discographiques

AVEC LA COLLABORATION DE

A RI A M A OS RM

FO

Carlos Céster conseiller éditorial Benoît Dratwicki conseiller artistique Marie Grémont chargée de diffusion, Bru Zane France Valentín Iglesias design label Bru Zane Loïc Le Gall design graphique Louise-Marie Mollard missions éditoriales Remo Romano webmaster CONTACTS PRESSE Italie Katia Amoroso

+39 041 30 37 621 | ka@bru-zane.com

France Opus 64 : Valérie Samuel et Sophie Nicoly

+33 1 40 26 77 94 | s.nicoly@opus64.com Allemagne Ophelias Culture PR : Ulrike Wilckens +49 89 67 97 10 50 | letter@ophelias-pr.com © 2020 - Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française Toute reproduction, photocopie incluse, est interdite sans autorisation préalable. Le Palazzetto Bru Zane est à la disposition des ayant-droits pour les éventuelles sources iconographiques non identifiées. Programmes et informations donnés sous réserve de modifications ou d’erreurs typographiques.

ART DIRECTION AND GRAPHIC DESIGN Tapiro, Ludovica Taddeo IMPRESSION Grafiche Veneziane


La webradio de la musique romantique française

CLASSICAL RADIO Ressources numériques autour de la musique romantique française

MEDIABASE Mise en ligne de vidéos de concerts et spectacles

Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française San Polo 2368, 30125 Venise - Italie tél. +39 041 30 37 6 contact@bru-zane.com

BRU-ZANE.COM