__MAIN_TEXT__

Page 1

FRANรงAIS


Le Palazzetto Bru Zane bĂŠnĂŠficie du soutien de la Fondation Bru fondation-bru.org


Cette saison, une grande figure du XIXe siècle sera mise en lumière par le Palazzetto Bru Zane : Jacques Offenbach (1819-1880), avec des œuvres à (re)découvrir à l’occasion du bicentenaire de sa naissance, témoignant de l’effervescence créative du compositeur et de ses contemporains. Le cycle du printemps, plus grave, illustrera aussi la sensibilité des compositeurs mais cette fois durant la Grande Guerre. En parallèle, les productions imaginées par le Palazzetto Bru Zane poursuivent leur tournée et deux d’entre elles traverseront l’Atlantique jusqu’à Montréal. Belles découvertes à tous ! Nicole Bru, présidente


éditorial La nouvelle saison du Palazzetto Bru Zane sera l’occasion de célébrer le bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach, maître de l’opérette et des fastes du Second Empire. Né en 1819, ce compositeur laisse un catalogue d’œuvres bien plus varié qu’il n’y paraît. Fidèle à son rôle de défricheur, l’équipe du Palazzetto Bru Zane s’est employée à ressusciter des trésors enfouis, comme la délirante espagnolade Maître Péronilla, œuvre tardive dont les dix-sept solistes sont autant de caractères nuancés et drolatiques. Une Périchole aux couleurs ravivées par Marc Minkowski sur instruments historiques, une cabotine Madame Favart (en coproduction avec l’Opéra Comique) ou encore Les Deux Aveugles, scène burlesque de jeunesse déjà pleine d’inventivité, seront complétés par un cycle de concerts vénitiens autour des genres lyriques légers au temps d’Offenbach, par un enregistrement d’airs virtuoses inédits confiés au talent de Jodie Devos (en coproduction avec Alpha Classics) et par un colloque international. Quelques mois plus tard, au printemps 2019, et en écho au centenaire du traité de Versailles, hommage sera rendu aux compositeurs dans la Grande Guerre, génération pionnière en matière de modernité. Schmitt, Ropartz, Boulanger, Ravel, La Presle, Halphen, Debussy et bien d’autres seront à l’honneur. Parmi ces figures, pour beaucoup oubliées, celle de Jean Cras sera plus particulièrement valorisée pour la richesse de son répertoire et la force de sa personnalité. De plus en plus actif dans le domaine de la production de spectacles scéniques, le Palazzetto Bru Zane proposera de redécouvrir Cendrillon de Nicolas Isouard, sœur aînée de la

Cenerentola de Rossini qu’elle précède de sept ans. Dans le même temps, les espiègles Mam’zelle Nitouche d’Hervé et P’tites Michu de Messager, mais aussi la plus tragique Phèdre de Lemoyne continueront leur tournée à travers l’Europe. Plusieurs productions de concerts et de récitals feront de même : Votez pour moi !, Les Fleurs du mâle, Il était une fois ainsi que le spectacle 2 Bouffes en 1 acte qui inaugurera un cycle de week-ends consacrés à la découverte des opéras-bouffes au Théâtre Marigny à Paris dans la salle Popesco. Et tandis qu’un nouveau programme de musique sacrée associera Berlioz à Martini, celui qui fut créé en 2016 autour des Requiem de Plantade et Cherubini montera sur la scène du Barbican Centre à Londres. Le plaisir de la découverte est avant tout une expérience collective festive : Paris accueillera – comme toujours en juin – le 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris, pendant que Montréal inaugurera le premier festival du Palazzetto Bru Zane outreAtlantique, en étroite collaboration avec la Fondation Arte Musica, à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal. Le centre restera connecté avec ceux qui ne pourraient pas voyager et suivre (tous) les concerts : Bru Zane Classical Radio continue de diffuser le répertoire romantique français 24h/24 dans le monde entier, tandis que Bru Zane Mediabase accueille des centaines de nouveaux articles, notices ou documents iconographiques, en complément des livres publiés avec Actes Sud et des livres-disques (dont paraîtra déjà, en 2019, le… 30e volume). Bonnes écoutes, bonnes lectures et surtout… bonnes découvertes ! 3


sommaire 2018-2019 p. 6

Cycle Jacques Offenbach et le Paris de la musique légère Passé maître dans l’art du théâtre léger, Offenbach n’est pas le seul à déclencher l’hilarité sur les scènes parisiennes du Second Empire…

p. 20

Cycle Les musiciens dans la Grande Guerre Entre 1914 et 1918, la musique n'a jamais cessée de vivre en France : au contraire, elle s'est adaptée aux aléas de l'époque, en participant à l'élan de patriotisme.

p. 30

Saison à Venise : concerts « découverte », conférences et ateliers-concerts pour les familles


p. 40

Les opéras-bouffes de Bru Zane s’installent au Théâtre Marigny Quatre rendez-vous au cœur de Paris avec les opéras-bouffes en 1 acte d'Offenbach, Hervé, Lecocq… Un répertoire qui fait la part belle aux dialogues canailles et au chant gouailleur. p. 42

Festival Palazzetto Bru Zane Montréal Mélodies, airs d'opérettes, musique de chambre et chansons : un florilège d'œuvres du répertoire romantique français à (re)découvrir.

p. 46

7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris Opérettes, musique chorale et chansons légères : 24 rendez-vous à Paris et sa région lors d'un festival placé sous le signe du rire et de la gaieté.

p. 54

Productions en tournée Opéras-comiques, opérettes, concerts… Du sacré au répertoire léger, les productions imaginées par le Centre partent sur les routes à la rencontre d'un public de plus en plus nombreux.

p. 74

Actualités de la recherche p. 80

Livres et disques p. 88

Calendrier p. 102

Informations pratiques


cycle jacques Offenbach (1819-1880) et le Paris de la musique lEgEre Passé maître dans l’art du théâtre léger, Offenbach n’est pas le seul à déclencher l’hilarité sur les scènes parisiennes du Second Empire. Panorama des compositeurs drôles et féroces…


En 1791, au milieu des tumultes révolutionnaires, la loi dite « Le Chapelier » avait conféré aux théâtres parisiens une complète liberté de programmation, autorisant les genres comiques à se propager dans un faisceau de petites salles parisiennes très fréquentées. Les édits napoléoniens de 1807 ne purent stopper l’expansion de ces ouvrages – chansons, vaudevilles, saynètes, petits opéras ou parodies (éventuellement confiées à des marionnettes) – qui s’imposèrent comme la signature de l’esprit français, dont l’Europe entière se délecta. Bien que d’origines germaniques, Offenbach assimila génialement cet humour qu’il fit sien avec un ton très personnel. Autour de lui gravitèrent des compositeurs et des librettistes dont plusieurs lui servirent de modèles. Parmi eux, Hervé reconquiert peu à peu sa place dans ce panthéon, se hissant au rang de Charles Lecocq, tandis que beaucoup d’autres attendent encore d’être réévalués à leur juste mesure : Laurent de Rillé, Gaston Serpette, Robert Planquette, Edmond Audran, Louis Varney, Frédéric Toulmouche, Claude Terrasse, notamment, qui ouvrirent la voie royale menant aux ouvrages d’André Messager et de Reynaldo Hahn.

Sur toute la surface du globe, quand on veut rire après boire, on va voir une opérette française. Camille Saint-Saëns, 1876

7


Offenbach en quelques mots D’origine juive allemande, né en 1819 d’un père chantre à la synagogue de Cologne, Offenbach se destina dans un premier temps à la carrière de violoncelliste virtuose. Doué, il fut bien vite envoyé au Conservatoire de Paris où il étudia pendant un an sous la direction de Vaslin avant de démissionner. Pour subvenir à ses besoins, il intégra pendant deux ans l’orchestre de l’Opéra-Comique, tout en fréquentant divers salons avec assiduité. De cette époque difficile datent plusieurs pièces destinées à son instrument (dont un Concerto militaire) ainsi que quelques romances. Son intérêt grandissant pour la scène ne rencontre alors guère d’échos favorables, malgré des tentatives répétées. Il devra se consoler en composant plusieurs musiques de scène pour la Comédie-Française, dont il assure la direction de 1850 à 1855. À cette date, il décide de créer son propre théâtre – les Bouffes-Parisiens – situé non loin de l’Exposition universelle : le succès est immédiat. Jusqu’à sa disparition, Offenbach composa plus d’une centaine d’ouvrages d’ampleur et de fortune diverses, mais dont de nombreux titres comptèrent et comptent encore parmi les grands classiques de l’opéra-comique et de l’opéra-bouffe, genre auquel il donna ses lettres de noblesse. Citons notamment Orphée aux Enfers (1858), La Belle Hélène (1864), La Vie parisienne (1866), La Grande-Duchesse de Gérolstein (1867), La Périchole (1868), Les Brigands (1869), La Fille du tambour-major (1879) et surtout l’opéra fantastique Les Contes d’Hoffmann (1881), son chef-d’œuvre posthume. Il meurt couvert de gloire en 1880.

8


On me défendait plus de deux personnages, je voulais introduire un chœur dans Agamemnon, on s’y opposa. Je fus obligé de cacher les choristes dans la coulisse. Hervé, Notes

La naissance de l’opérette Si, étymologiquement, « opérette » renvoie à l’idée de petit opéra, c’est qu’effectivement le genre possède à l’origine un format très modeste. Apparu dans les années 1840, il s’apparente davantage à des saynètes ou à des duos comiques qu’à un ouvrage lyrique de longue haleine. Paralysé par la censure et les décrets napoléoniens, ce répertoire cherche par tous les moyens à braver les interdits. Hervé et Offenbach réussissent à en étendre les ambitions au point de se voir autorisés finalement à produire des œuvres accumulant solistes, chœur, danseurs et orchestre se déployant d’abord sur deux puis trois ou quatre actes. La décennie 1860-1870 voit triompher un comique quasi surréaliste qui moque à la fois l’opéra sérieux (Le Petit Faust d’Hervé ou Croquefer d’Offenbach) et l’Antiquité ou la légende médiévale (Orphée aux Enfers et La Belle Hélène d’Offenbach, Les Chevaliers de la Table ronde et Chilpéric d’Hervé). Les contemporains ne sont pas épargnés, que ce soit dans leurs mœurs mondaines (La Vie parisienne) ou dans leurs goûts artistiques, notamment leur passion immodérée pour le chant italien (Monsieur Choufleuri). La vogue de l’exotisme lancée par Félicien David et relayée par Camille Saint-Saëns est également raillée à travers des espagnolades comme La Périchole et Maître Péronilla, ou des regards qui se tournent vers l'Ailleurs (Les Turcs d’Hervé, La Créole d’Offenbach). Mais bientôt la guerre de 1870 assagit les esprits. Ne va-t-on pas jusqu’à accuser l’opérette d’être l’un des vecteurs de la décadence de l’esprit français ayant mené au chaos de ce conflit ? L’art plus réservé d’un Lecocq ramène l’humour de l’opérette dans les limites de la décence bourgeoise.

9


Quelques dates clés 1849 Interdiction des goguettes par Napoléon III 1864 Abolition des privilèges des théâtres 1867 Possibilité pour les cafés-concerts de monter des spectacles 1896 Début de la concurrence du cinéma 1906 Disparition complète de la censure

10

L’art du café-concert Si l’ancienne romance grivoise héritée du XVIIIe siècle survit jusque dans les années 1860, elle donne lieu au développement d’un genre bien plus populaire : la chanson. S’attaquant à tous les sujets sur un ton grinçant ou larmoyant, celle-ci s’exprime principalement dans les cafés-concerts qui fleurissent à Montmartre ou sur les Grands Boulevards. En 1867, Camille Doucet, directeur de l’administration des théâtres, autorise ces lieux à s’offrir des costumes, des travestissements, à jouer des pièces, à se payer des intermèdes de danse et d’acrobatie. Ces mesures favoriseront l’essor ultérieur des grandes salles de spectacle parisiennes telles que les Folies Bergère ou l’Olympia. C’est l’âge d’or de ce loisir qui se diffuse partout en France. Paris devient l’emblème de l’amusement européen. L’opérette-revue intègre le genre de la chanson dans le cadre de ces grands spectacles narratifs. Aux protagonistes sont confiés des numéros vocaux permettant de montrer toutes les facettes de leur « abattage » scénique. Cette gouaille est souvent justifiée par l’extraction populaire des personnages ou leur désir d’émancipation. Hervé connaîtra des succès variés avec sa Cosaque, sa Marquise des rues et surtout sa Mam’zelle Nitouche en 1883.


Vers la comédie musicale Tandis que décline l’art du café-concert, à l’heure de la naissance du cinéma, le music-hall, d’une part, et la comédie musicale, de l’autre, modernisent les spectacles d’antan en acclimatant des styles révolutionnaires et en agrégeant danse, acrobatie, magie, jeux de lumière et machineries complexes pour raviver des spectacles devenus parfois désuets. À la revue des grands cabarets répondent ainsi les rythmes du foxtrot et les harmonies « jazz » de la nouvelle opérette de l’entredeux-guerres. Les compositeurs français voyageant de plus en plus découvrent, tel Messager, l’art de l’opérette londonienne. Nombre de pièces françaises, traduites en anglais, se parent de nouveaux morceaux inédits répondant au goût des publics anglophones. Ainsi en va-t-il des P’tites Michu de ce même Messager, transportées en Angleterre puis à Broadway sous le titre The Little Michus, avec force chorus et chansons modernes. Reynaldo Hahn (Ô mon bel inconnu), mais aussi Christiné (Dédé, Phi-phi) remettent en question leurs techniques musicales pour privilégier à des orchestrations et des formes inusitées. Ils ouvrent la voie à une génération menée par Yvain, laquelle peut s’appuyer sur des livrets d’une qualité remarquable, conçus par Guitry ou Willemetz.

L’opérette est une fille de l’opéra-comique, une fille qui a mal tourné. Camille Saint-Saëns, écrits sur la musique, 1876 11


Maître Péronilla Œuvre de la maturité d’Offenbach, Maître Péronilla est créé le 13 mars 1878 dans un contexte particulièrement pénible pour l’auteur. Alors habitué à être joué sur plusieurs scènes parisiennes simultanément, il doit faire, cette année-là, contre mauvaise fortune bon cœur : Les Contes d’Hoffmann sont abandonnés par la direction du Théâtre-Lyrique, tandis que Madame Favart est reportée à plus tard aux Folies-Dramatiques. Il était aussi question d’une féerie à la Gaîté, mais elle en reste à l’état de discussion. Tous les espoirs de gloire du compositeur reposent donc sur Maître Péronilla, grande opérette hispanisante dont il a lui-même rédigé le livret. L’espagnolisme a toujours porté chance à Offenbach, depuis La Périchole jusqu’à Pépito et aux Brigands, ce que rappelle un journaliste enthousiaste : « Il y a plus d’Espagne dans le cerveau d’Offenbach que dans l’Espagne même. » Et, de fait, les pages rythmées aux orchestrations chatoyantes abondent, dont on note en particulier « La Malagueña » que chacun fredonne en sortant du théâtre. Mais, comme à son habitude, Offenbach mélange les styles pour faire s’entrechoquer avec esprit des musiques esthétiquement aux antipodes. Ainsi en va-t-il du grand finale de l’acte II en forme de valse dont le journaliste Moreno souligne qu’il « paraît taillé dans le plein drap des compositeurs viennois. C’est la même musique insinuante, à la fois pleine de vague poésie et pourtant de rythme rigide ». voir p. 48

12


La Périchole Si La Périchole est aujourd’hui parmi les plus célèbres opérasbouffes d’Offenbach, sa création ne fut pas si prometteuse. Après les succès de 1867, l’année 1868 commence de manière désastreuse par l’échec du Château à Toto. Mais l’automne voit s’apaiser l’inquiétude et vient alors le tour de La Périchole, donnée au théâtre des Variétés le 6 octobre 1868 avec Hortense Schneider dans le rôle-titre. Demi-succès… ou demi-échec. Le public ne prend pas tout le plaisir escompté face à cette galerie de personnages pauvres, affamés, méprisés par un tyran, tout ridicule qu’il soit. On s’offusque même de la scène de griserie – d’une femme ! – et du mariage qui clôt l’acte I, avec deux époux saouls… Les quelques morceaux à succès (les « Couplets espagnols » et la « Lettre ») ne suffirent pas à maintenir l’ouvrage au répertoire, dans un contexte politique particulièrement tendu. Il fallut attendre l’apaisement du conflit franco-prussien de 1870 pour que la partition retrouve le chemin de la scène, largement revisitée. Une page se tourne avec cette musique moins grinçante que celle de la décennie précédente, annonçant une nouvelle esthétique « opéra-comique ».

Offenbach est entré résolument dans une voie de l’opérette nouvelle plus souriante que folle, plus fine que bouffonne. Lavoix, Revue et Gazette musicale de Paris

voir p. 57

13


Madame Favart C’est le 28 décembre 1878 qu’est créé, aux Folies-Dramatiques, l’opéra-comique en trois actes Madame Favart d’Offenbach, sur un texte de Chivot et Duru. Librettistes de plusieurs succès de Lecocq et Hervé, les deux auteurs renouvellent ici leur inspiration au contact de personnages ayant réellement existé : la célèbre actrice Justine Favart et son mari Charles-Simon. À la même époque, on portait sur scène la danseuse La Camargo (Lecocq), comme plus tard Hahn s’intéressera à Mlle Guimard. L’intrigue – purement imaginaire – s’appuie assez peu sur un néoclassicisme attendu, mais bien davantage sur des rythmes et des danses populaires qui rappellent la condition du couple d’artistes. Offenbach cite à bon escient, dans l’ouverture et un chœur du premier acte, la chanson « Elle aime à rire, elle aime à boire » de Fanchon la vielleuse, personnage incarné en son temps avec succès par Mme Favart. De même, à l’acte III, une mise en abyme donne à voir un passage de l’opéra-comique La Chercheuse d’esprit, autre triomphe véridique du couple. Utilisant la réputation d’excellence dans le travestissement de Mme Favart, l’ouvrage multiplie les quiproquos en déguisant le personnage principal au gré de ses mésaventures. voir p. 52

Vive Favart, La Reine de son art ! À sa grâce, à ses charmes, Il faut rendre les armes. Madame Favart, acte III 14


Offenbach Colorature Avant de connaître les succès qui feront sa fortune, Jacques Offenbach fut un habitué des scènes secondaires modestes, sans argent ni personnel, où le minimum artistique est déjà considéré comme un luxe. C’est là qu’il développe sa connaissance de la voix afin de tirer le meilleur parti des chanteurs à sa disposition. Et, s’il faut en croire ses partitions, il a au moins la chance de rencontrer des « premières chanteuses » à la technique vocale pyrotechnique, dont la virtuosité suffit parfois à assurer le succès d’une pièce. Cet emploi lyrique – appelé tour à tour « chanteuse d’agilité », « chanteuse à roulade » ou « première chanteuse légère » – trace comme un fil conducteur entre la plupart des œuvres du compositeur, depuis les pièces anodines de jeunesse pour deux ou trois personnages aux grandes fresques de la maturité que forment La Vie parisienne, Robinson Crusoé et Orphée aux Enfers. La soprano colorature fait aussi l’ornement des opéras-comiques aux livrets moins bouffons (comme Fantasio) et de l’unique opéra sérieux d’Offenbach – Les Contes d’Hoffmann – dont le rôle de la poupée (réduit à un air, mais quel air !) est parmi les plus célèbres du répertoire français. voir pp. 51 et 65

15


2 Bouffes en 1 acte Croirait-on que les opéras et opérettes en un acte représentent presque les deux tiers du répertoire lyrique français de l'époque romantique, tant ils sont rarement joués aujourd'hui ? Prévus pour des petits théâtres qui manquaient bien souvent de moyens financiers, ces spectacles étaient asservis aux proscriptions d'un décret de 1807 : pas plus de deux ou trois personnages en scène, pas de chœur, pas de ballet. Mais Hervé et Offenbach – passés maîtres dans l'art de détourner les interdits – surent faire beaucoup avec peu en laissant imaginer ce qu'ils ne pouvaient montrer. Deux ténors sur scène, simplement accompagnés d'un piano, interprètent tour à tour Fignolet – le compositeur toqué en personne – et son domestique Séraphin puis les mendiants Patachon, « Haveugle de nessance », et Giraffier, « Aveugue par axidans » qui se disputent la meilleure place sur un pont. Dans un espace de jeu aussi minimaliste qu’efficace, Lola Kirchner offre une lecture drôlissime mais toujours respectueuse de ces ouvrages au comique surréaliste, comptant également sur le talent théâtral de deux ténors visiblement toqués… d’Offenbach et d’Hervé ! voir p. 69

Les Deux Aveugles (1855) Bouffonnerie musicale en un acte, musique de Jacques Offenbach sur un livret de Jules Moinaux Le Compositeur toqué (1854) Bouffonnerie musicale en un acte, paroles et musique d'Hervé

16


cycle Jacques Offenbach et le Paris de la musique légère

PUBLICATIONS

Festival à Venise

Jacques Offenbach et le Paris de la musique légère Du 29 septembre au 28 octobre 2018 voir p. 32

M. Offenbach nous écrit Lettres au Figaro et autres propos, présentés par Jean-Claude Yon De 1854 jusqu’à sa mort, Jacques Offenbach a transmis pour publication des dizaines de lettres au Figaro : arguments publicitaires, défenses aux attaques qui lui sont faites ou informations amusantes. En les rassemblant dans ce livre de poche, en les commentant et en les complétant de propos de l’artiste rapportés par les rédacteurs de ce journal, Jean-Claude Yon – spécialiste d’Offenbach et de la vie musicale parisienne sous le Second Empire – nous transporte au cœur de l’aura médiatique de l’auteur de La Belle Hélène.

Offenbach Colorature Airs tirés de Vert-Vert, Mesdames de la Halle, Fantasio, Boule-de-Neige, Un mari à la porte, Orphée aux Enfers… Orchestre de la Radio de Munich Laurent Campellone direction Jodie Devos soprano

Avec Henri Demarquette, Jodie Devos, l'Ensemble Contraste, Lidija et Sanja Bizjak, Lara Neumann, Flannan Obé, Pierre Cussac, Aurélien Pascal, Rodolphe Briand, Yu Shao, Éric Huchet, Maciej Pikulski, Marie Perbost, Ambroisine Bré, Camille Tresmontant…

ALPHA CLASSICS / palazzetto bru zane

Cet enregistrement fera l'objet d'un concert qui sera donné à l'Auditorium Pollini de Padoue avec l'Orchestra di Padova e del Veneto le 14 février 2019.

ACTES SUD / palazzetto bru zane

à paraître en janvier 2019

17


cycle Jacques Offenbach et le Paris de la musique légère

7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

Maître Péronilla 1er juin 2019 Théâtre des Champs-Élysées, Paris voir p. 48

CHŒUR DE RADIO FRANCE ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE Markus Poschner direction Manoëla Anaïs Constans Alvarès Chantal Santon-Jeffery Frimouskino Antoinette Dennefeld Léona Véronique Gens Maître Péronilla Éric Huchet Coproduction Théâtre des Champs-élysées / Radio France / Palazzetto Bru Zane

Offenbach Colorature 17 juin 2019 Théâtre des Bouffes du Nord, Paris voir pp. 51 et 65

Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano clarinette Johan Farjot piano, arrangements En coréalisation avec le C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord 18

Colloque Jacques Offenbach 19 et 20 juin 2019 Hochschule für Musik und Tanz, Cologne (Allemagne) 21 et 22 juin 2019 Opéra Comique, Paris En partenariat avec la Hochschule für Musik und Tanz (Cologne), la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst (Francfort-surle-Main), l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines / Université Paris-Saclay, l’École Pratique des Hautes Études (Paris), l’Opéra Comique et le Palazzetto Bru Zane. Comité d’organisation : Arnold Jacobshagen (Cologne), Ralf-Olivier Schwarz (Francfort), Jean-Claude Yon (Paris)

Madame Favart 20, 22, 24, 26, 28 et 30 juin 2019 Opéra Comique, Paris voir p. 52

CHŒUR DE L’OPÉRA DE LIMOGES ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS Laurent Campellone direction Anne Kessler mise en scène Mme Favart Marion Lebègue Charles-Simon Favart Christian Helmer Hector de Boispréaux François Rougier Le Major Cotignac Franck Leguérinel Suzanne Anne-Catherine Gillet Le Marquis de Pontsablé Éric Huchet Production Opéra Comique Coproduction Opéra de Limoges / Théâtre de Caen / Köln Opern / Bru Zane Partitions éditées et mises à disposition par le Palazzetto Bru Zane


Productions en tournée

Opéra

La Périchole 11 juillet 2018 Le Corum / Opéra Berlioz, Festival Radio France Occitanie Montpellier 13, 14 et 15 octobre 2018 Opéra National de Bordeaux

Offenbach Colorature 20 octobre 2018 Église de Libramont (Belgique) 27 octobre 2018 – Scuola Grande San Giovanni Evangelista, Venise 1er février 2019 Théâtre Impérial de Compiègne

voir p. 57

voir pp. 51 et 65

CHŒUR DE L’OPéRA NATIONAL DE BORDEAUX LES MUSICIENS DU LOUVRE Marc Minkowski direction Romain Gilbert dramatugie et mise en scène Mathieu Crescence scénographie Emilie Valantin marionnettes La Périchole Aude Extrémo Piquillo Philippe Talbot / Stanislas de Barbeyrac* Don Andrès de Rebeira Laurent Alvaro Don Miguel de Panatellas éric Huchet Don Pedro de Hinoyosa Romain Dayez / Marc Mauillon*

Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano clarinette Johan Farjot piano, arrangements

* pour les représentations à Bordeaux Production Bru Zane France Coproduction Opéra National de Bordeaux

Production Palazzetto Bru Zane Coproduction Bru Zane France

2 Bouffes en 1 acte 19 et 20 janvier 2019 – Théâtre Marigny, Paris voir p. 69

Flannan Obé, Raphaël Brémard ténors Christophe Manien piano Lola Kirchner mise en scène, décors et costumes Cyril Monteil lumières Production Bru Zane France En coréalisation avec le Théâtre Marigny Résidence de création à La Ferme du Buisson (Marne-la-Vallée) Avec le soutien d'Arcadi Île-de-France

Les Fées du Rhin 28 et 30 septembre 2018 2 octobre 2018 Grand Théâtre de Tours Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire / Tours Chœur de l’Opéra de Tours Benjamin Pionnier direction Pierre-Emmanuel Rousseau mise en scène, décors et costumes Gilles Gentner lumières   Laura Serenad Uyar Franz Sébastien Droy Hedwig Marie Gautrot Conrad von Wenckheim Jean-Luc Ballestra Gottfried Guilhem Worms

Nouvelle production de l’Opéra de Tours, en coproduction avec Theater und Orchester Biel Solothurn Avec le soutien du Palazzetto Bru Zane Création de la version française originale

19


Contrairement aux idées reçues, la vie musicale n’a pas cessé en France entre 1914 et 1918 : elle s’est adaptée avec une étonnante créativité aux aléas de l’époque et participa, à sa manière, aux élans de patriotisme.

cycle les musiciens dans la grande guerre


Je crois que le triomphe de certaines idées vaut bien la suppression de notre tranquillité et même de notre vie. Albéric Magnard, Lettres, 1914

Qu’elle se soit déroulée sur le territoire national ou au-delà des frontières, la guerre aura marqué toutes les générations de Français de la période révolutionnaire jusqu’au second conflit mondial. Ne programmant qu’exceptionnellement des musiques directement composées pour les combats, les espaces les plus distingués de la vie artistique se font néanmoins l’écho des préoccupations guerrières. Si l’activité musicale est fortement ralentie de fin 1914 à début 1915, elle reprend de plus belle en signe de soutien du monde des arts aux armées de la République. Le patriotisme qui gagne alors les Français vient s’inviter dans les querelles esthétiques : à l’issue de la défaite de Sedan (1870), la Société nationale de musique nouvellement créée avait revendiqué un art français (Ars gallica est sa devise) digne de rivaliser avec les productions germaniques. Le débat est relancé après 1914 tandis que se tourne la page du romantisme sous la plume de Ravel, Schmitt, Cras, Magnard, Caplet, Vierne et bien d’autres…

21


Distanciation Par frilosité politique ou nécessaire recul artistique, les œuvres du XIXe siècle destinées aux scènes lyriques ou aux salons ne traitent pas frontalement les conflits qui leur sont contemporains : elles prennent appui sur des textes anciens ou racontent des guerres achevées depuis longtemps. L’avantage est précieux pour pouvoir en tirer des enseignements. À l’aube du XXe siècle, la création d’un « anti-Bayreuth » aux arènes de Béziers, d’Orange ou d’Arles voit proliférer un répertoire patriotique qui cache beaucoup moins son engagement derrière la distanciation chronologique : tels sont, par exemple, Les Barbares de Camille Saint-Saëns. La Grande Guerre de 1914 marquera le véritable tournant de ce positionnement : la musique écrite à ce moment ne craint plus de dépeindre l’actualité (La Cathédrale blessée de Mel Bonis ou Évocation 1915 ! de Théodore Dubois, lié au bombardement de Reims) ou de rendre hommage à des personnes disparues (le Quintette avec piano de Louis Vierne, dédié à son fils mort pour la Patrie). Les « concerts patriotiques » programment à la fois des hymnes, chœurs et cantates composés pour l’occasion, mais aussi des monuments de l’art français que l’on réécoute avec fébrilité. La promotion de la musique ancienne n’est pas en reste avec des extraits de Rameau et Lully regardés comme les pères du répertoire national. Le débat fait rage sur l’interdiction de programmer Beethoven, Weber, Mendelssohn, Schumann et, bien entendu, Wagner.

Chronologie 3 août 1914 L’Allemagne déclare la guerre à la France 5 - 12 septembre 1914 Bataille de la Marne 1er juillet - 18 novembre 1916 Bataille de la Somme 6 avril 1917 entrée en guerre des États-Unis 11 novembre 1918 L’Allemagne signe l’armistice 28 juin 1919 Signature du traité de Versailles 22


Reprise de la vie musicale en 1914-1915 23 novembre 1914 Réouverture des lieux de divertissement 29 novembre 1914 Création des Matinées musicales à la Sorbonne 6 décembre 1914 Reprise des concerts de Colonne et Lamoureux fusionnés Décembre 1914 Reprises du Trianon-Lyrique, des Grands Concerts, des Matinées françaises Janvier 1915 Concerts-Rouge Février 1915 Matinées de l’Opéra au Trocadéro

Quelle place pour la musique pendant la guerre ? Les premiers mois du conflit voient cesser toute activité musicale : les orchestres sont décimés par l’appel des hommes sous les drapeaux et le public n’est plus d’humeur à se divertir. Pour les compositeurs, l’activité d’écriture perd tout son sens, comme en témoignent Théodore Dubois – « Composer ? Quoi ? Sur quel sujet ? On se demande à quoi bon ! » (Journal, 1914) – ou Paul Dukas – « La musique est la chose du monde à quoi j’ai le moins pensé depuis dix mois » (Le Cri de Paris, 1915). Pourtant, dès la fin de l’année 1914, les concerts reprennent à Paris et dans sa banlieue. Une ordonnance du 23 novembre y autorise la réouverture des lieux de divertissement sous certaines conditions (obtention d’une autorisation préalable, soumission du programme au visa de la préfecture de Police, versement d’une part des bénéfices au profit d’œuvres de bienfaisance). Aux rendez-vous musicaux traditionnels s’ajoute pléthore d’initiatives patriotiques comme les « Matinées musicales » inaugurées le 29 novembre au Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, avec l’orchestre de la Société des concerts du Conservatoire. Le 6 décembre suivant, ce sont les Orchestres Colonne et Lamoureux qui s’associent par manque de musiciens et reprennent leur activité salle Gaveau. L’Opéra-Comique inaugure à la même date une série de matinées. C’est toutefois le mois de janvier 1915 qui marque la véritable reprise du divertissement musical à Paris, en particulier pour le répertoire « savant ». La musique pendant la Grande Guerre n’a donc pas cessé de vivre !

23


Régénération Au-delà d’un certain esprit de revanche sur l’ennemi, nombre de compositeurs vieillissants – reliques vivantes d’un romantisme chahuté par la nouvelle École – cultivent l’idée selon laquelle, comme l’explique la musicologue Charlotte Second-Genovesi, l’expérience de la guerre offrirait l’heureuse perspective d’un assainissement des mœurs à travers l'exaltation des valeurs patriotiques, de l'héroïsme et de la grandeur. Théodore Dubois écrit : « Je crois que la mentalité française sera modifiée sous l’influence des tragiques événements qui nous étreignent ! » Cette réflexion ne va pas sans évoquer la position de Mme de Saint-Marceaux, grande mécène des arts, qui notait quelques mois plus tôt : « Il faut croire que nous avons besoin de cette grande leçon pour régénérer notre pays […]. La guerre est monstrueuse et sublime, elle exalte les sentiments, d’êtres inférieurs elle fait des héros. » Et Dubois de poursuivre : « Je voudrais voir notre théâtre se faire moins tributaire de l’étranger […]. La période qui suivra la guerre peut nous délivrer de cette servitude, nous régénérer, nous relever. » Dans ces dernières phrases se profile la question, alors hautement sensible, du rapport aux répertoires et aux influences étrangères en France, et plus particulièrement des ferveurs wagnériennes. À l’automne 1915, l'Allemagne est le théâtre d'une distinction morale entre les partisans de la Zivilisation, attachée au progrès matériel provenant de l’extérieur, et les défenseurs de la Kultur, se concentrant sur les valeurs éthiques, esthétiques et spirituelles du pays. Beaucoup d’artistes prennent alors part au débat. « S’il ne peut être question de répudier, pour nous et les jeunes générations, le “classique” qui constitue l’un des monuments immortels de l’humanité, il importe de condamner au silence l’Allemagne moderne pangermaniste » (Charles Tenroc). 24


Focus sur Jean Cras Parmi les figures majeures du festival de printemps, Jean Cras (1879-1932) occupera une place particulière. Né et mort à Brest, le compositeur est indissociable de l’élément marin, plus encore que Rimski-Korsakov et Roussel. Bien qu’il ait assez tôt manifesté des aptitudes pour la musique, il perpétue la tradition familiale en entrant à l’École Navale en 1896. Lors d’un séjour à Paris en 1900, il rencontre Henri Duparc qui, frappé par ses dons, lui donne des cours presque quotidiens pendant trois mois (ce sera d’ailleurs sa seule formation en composition). Il continue toutefois sa carrière militaire avec une bravoure qui lui vaut d’être décoré pendant la Première Guerre mondiale. Il devient contre-amiral en 1931, puis major-général du port de Brest. La mer lui inspire de nombreuses partitions, comme Journal de bord et Soirs sur la mer (pièces orchestrales de 1927 et 1929), ou le « drame lyrique » Polyphème (1912-1918). Cet opéra – le seul de Cras – obtient le premier prix du Concours musical de la Ville de Paris en 1921, ce qui lui permet d’être représenté à l’OpéraComique l’année suivante. Il apporte ainsi au compositeur une reconnaissance qui lui faisait encore défaut. En dépit de sa carrière bicéphale, Cras suit les courants artistiques de son temps, tout en revendiquant son indépendance. Au départ pétrie de franckisme, sa musique prend peu à peu des teintes plus impressionnistes, où se mêlent des références à la culture celtique et à sa foi catholique. Elle se pare également d’exotisme en souvenir de ses voyages dans les contrées lointaines, comme l’illustrent L’Offrande lyrique sur des poèmes de Tagore, le Quintette pour cordes et piano, la Suite en duo pour flûte et harpe ou le Quintette pour flûte, harpe et trio à cordes.

Composer, c’est pour moi obéir à une volonté supérieure. Jean Cras 25


cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

Festival à Venise

Ressources en ligne – Bru Zane Mediabase

Les musiciens dans la Grande Guerre Du 6 au 28 avril 2019

Mise en ligne du Fonds Durosoir Lucien Durosoir a fait l’objet d’un colloque organisé à Venise en 2011 dont les actes ont été publiés sur bruzanemediabase.com. En cette année de célébration de l’Armistice, le site de ressources en ligne du Palazzetto Bru Zane fait une place toujours plus grande à ce violoniste virtuose qui devint soldat avant de se consacrer à la composition. Le Fonds Durosoir présentera les archives conservées par les descendants du musicien : photographies, lettres, affiches de concert et partitions manuscrites.

voir p. 36

Avec Emmanuel Ceysson, Philippe Bernold, le Trio Opus 71, Judith Fa, Damien Lehman, Edgar Moreau, Pierre-Yves Hodique, François Dumont, Yann Beuron, David Zobel, le Trio Van Baerle, le Trio Wanderer, Lorène de Ratuld, Diana Tishchenko et Joachim Carr

26


CD

Enregistrements soutenus par le Palazzetto Bru Zane

L. Boulanger, Migot, La Presle, Ropartz, Vellones Clairières dans le ciel DUO CONTRASTE Cyrille Dubois ténor Tristan Raës piano

Florent Schmitt Le Petit Elfe Ferme-l’Œil – Introït, Récit et Congé ORCHESTRE NATIONAL DE LORRAINE Jacques Mercier direction Henri Demarquette violoncelle

HORTUS (2015)

TIMPANI (2014)

Reynaldo Hahn Musique pour vents et orchestre ENSEMBLE INITIUM ORCHESTRE DES PAYS DE SAVOIE Nicolas Chalvin direction

Reynaldo Hahn Le Rossignol éperdu Billy Eidi piano

TIMPANI (2015)

TIMPANI (2014)

Ysaÿe, L. Boulanger, Caplet, La Tombelle, Fauré, Schmitt, Durosoir Dans la malle du poilu Célimène Daudet violon Amanda Favier piano ARION (2013)

Albéric Magnard Intégrale de la musique de chambre QUATUOR ÉLYSÉE ENSEMBLE INITIUM TIMPANI (2014)

27


cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

CD

Enregistrements soutenus par le Palazzetto Bru Zane

Jean Cras Musique de chambre Avec Marie-Christine Millière, Chantal Riou, Jean-François Benatar, Philippe Bary, Catherine Michel, Thomas Prévost FORGOTTEN RECORDS (2013)

Paul Le Flem Aucassin et Nicolette LES SOLISTES DE LYON-BERNARD TÉTU ORCHESTRE DES PAYS DE SAVOIE Nicolas Chalvin direction Avec Delphine Haidan, Stanislas de Barbeyrac, Mélanie Boisvert, Katia Velletaz, Armand Arapian TIMPANI (2011)

28

Jean Cras Trio – Sonate pour violoncelle – Largo pour violoncelle Philippe Koch violon Aleksandr Kramouchin violoncelle Alain Jacquon piano TIMPANI (2008)

Albéric Magnard Intégrale de l’œuvre pour piano Alain Meunier violoncelle Philippe Guilhon-Herbert piano HORTUS (2011)


Publications

Journal Théodore Dubois Coordonné par Alexandre Dratwicki et Charlotte Segond-Genovesi SYMÉTRIE / PALAZZETTO BRU ZANE (2011)

Lettres à Jean Cras, « le fils de mon âme » Henri Duparc Présentées et annotées par Stéphane Topakian SYMÉTRIE / PALAZZETTO BRU ZANE (2009)

Correspondance de Paul Dukas Vol. 1 : 1878-1914 Par Simon-Pierre Perret

Reynaldo Hahn, un éclectique en musique Sous la direction de Philippe Blay

ACTES SUD / PALAZZETTO BRU ZANE (2018)

ACTES SUD / PALAZZETTO BRU ZANE (2015)

29


La nouvelle saison du Centre de musique romantique française mettra en valeur deux visages opposés de la création musicale du XIXe siècle : le cycle « Jacques Offenbach et le Paris de la musique légère » à l’automne 2018 et le cycle de printemps, les « Musiciens dans la Grande Guerre ». L’œuvre de Jacques Offenbach sera mise en regard avec celles de ses contemporains – Serpette, Audran, Varney, Lecocq mais aussi Hervé – pour ainsi donner un aperçu de la vie musicale parisienne de l'époque. Le compositeur sera aussi célébré à travers la découverte de ses pièces de musique de chambre. Le cycle « Les Musiciens dans la Grande Guerre » proposera, grâce à un compositeur officier de marine, Jean Cras, de mieux comprendre le rôle de la musique dans certains moments difficiles de l’histoire de France. Une programmation variée de mélodies et de musique de chambre témoignera également de cette période tourmentée. Les concerts en famille, les ateliers pédagogiques et les conférences formeront un lien avec les cycles proposés tout au long de la saison. Le concert du Carnaval moquera gentiment les parisiens du XIXe siècle. La compositrice Louise Farrenc sera à l’honneur cette année dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes.

31


Festival Jacques Offenbach et le Paris de la musique légère venise / 29 septembre – 28 octobre 2018

jeudi 20 SEPTEMBRE À 18H PALAZZETTO BRU ZANE Présentation du festival

Extraits d’œuvres de Jacques OFFENBACH

samedi 29 septembre dimanche 30 septembre À 19H30 À 17H scuola grande PALAZZETTO BRU ZANE san giovanni evangelista

Gala musique légère SERPETTE, AUDRAN, VARNEY, LECOCQ, HERVÉ

Fiona McGown mezzo-soprano Marie Perbost soprano Ambroisine Bré Flore Merlin piano mezzo-soprano Camille Tresmontant ténor Jean-Christophe Lanièce baryton Charlotte Bonneu piano

Frédéric BARBIER Faust et Marguerite Charles LECOCQ Sauvons la caisse

Lara Neumann soprano Flannan Obé ténor Pierre Cussac accordéon

mercredi 3 OCTOBRE À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

Jacques OFFENBACH Duos pour violoncelles lettre F no 1, 2 et 3 Henri Demarquette, Aurélien Pascal violoncelles mardi 9 OCTOBRE À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

Chansons de café-concert Rodolphe Briand ténor Vincent Leterme piano

Offenbach fut un maître resté sans disciple. Pierre Lalo, Le Temps, 1906 32


Festival Jacques Offenbach et le Paris de la musique légère venise / 29 septembre – 28 octobre 2018

vendredi 12 OCTOBRE À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

mardi 16 OCTOBRE À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

vendredi 19 OCTOBRE À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

Claude DEBUSSY Valse romantique Gabriel PIERNÉ Viennoise Benjamin GODARD 5e Valse op. 88 Gabriel FAURÉ Valse-Caprice no 4 Frédéric CHOPIN Trois Valses op. 34 Théodore DUBOIS Valses intimes Marie-Joseph-Alexandre DÉODAT DE SÉVERAC Pippermint-Get Camille SAINT-SAËNS étude en forme de valse

Gabriel FAURÉ / André MESSAGER Souvenirs de Bayreuth Emmanuel CHABRIER Souvenirs de Munich Jeanne LELEU Fantaisie sur Véronique André MESSAGER 2e Valse Eugène-Marie-Joseph de THUISY Quadrille sur La Belle Hélène Hector OLLIVIER Fantaisie sur Orphée aux Enfers Renaud de VILBAC 2e Suite sur Les Contes d'Hoffmann Mel BONIS Les Gitanos – Valse espagnole Olivier MÉTRA Aragonaise Valse de Fanfreluche

Airs extraits d'œuvres d’Offenbach, Hervé, Audran, Serpette, Varney…

Philippe Hattat piano

Lidija et Sanja Bizjak piano à quatre mains

Éric Huchet ténor Maciej Pikulski piano mercredi 24 octobre À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

Airs, duos et trios pour ténors extraits d'œuvres d’Offenbach, Hervé, Audran, Serpette, Varney… Enguerrand de Hys, Yu Shao, Carl Ghazarossian ténors Marine Thoreau La Salle piano

samedi 27 octobre À 19H30 scuola grande SAN GIOVANNI EVANGELISTA offenbach colorature

Airs extraits d’œuvres d’OFFENBACH Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano clarinette Johan Farjot piano, arrangements dimanche 28 octobre À 17H PALAZZETTO BRU ZANE

Airs extraits d'œuvres d’Offenbach, Hervé, Audran, Serpette, Varney… Jeanne Crousaud soprano Tanguy de Williencourt piano

33


Concerts hors festivals venise / 23 et 24 février 2019

samedi 23 février À 19H30 dimanche 24 février À 17H PALAZZETTO BRU ZANE PARISIENS / PARISIENNES

Airs d’Offenbach, Hervé, Audran, Varney, Serpette, Lecocq, Yvain, Boileau, Toulmouche, Hahn Fiona McGown mezzo-soprano Loïc Félix ténor Flore Merlin piano Si le Paris du XIXe siècle adora moquer les travers des Provinciaux – entre coutumes locales et accents pittoresques –, il sut tout autant porter sur lui-même un regard plein d’autodérision, de la mondaine sur-occupée à ne rien faire au bellâtre trop certain d’une séduction qu’il monnaye… Dans le cadre du Carnaval de Venise

34


Concerts hors festivals venise / 8 mars 2019

vendredi 8 MARS À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

Louise FARRENC Sonates pour violon et piano nos 1 et 2 Stéphanie-Marie Degand violon Marie-Josèphe Jude piano Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes Issue par sa mère d’une dynastie de peintres du XVIIIe siècle (les Coypel), Louise Dumont débute ses études musicales à six ans et bénéficie rapidement des conseils de Moscheles, de Hummel et de Reicha pour l’harmonie. En 1821, elle épouse le flûtiste Aristide Farrenc, qui abandonne son métier de musicien pour se consacrer à l’édition. La renommée de Louise Farrenc se fonde, dans un premier temps, sur un talent d’interprétation qu’elle met dès les années 1820 au service des œuvres de Beethoven. Au cours de la décennie suivante, son positionnement de compositrice s’affirme : musique symphonique, d’abord, avec deux ouvertures et trois symphonies ; musique de chambre, ensuite, domaine dans lequel elle apparaît comme précurseur dans l’histoire de la musique française. Nommée professeur de piano au Conservatoire de w en 1842, Louise Farrenc joue également un rôle fondamental dans la définition de la pédagogie de l’instrument au cœur du XIXe siècle. 35


festival Les musiciens dans la Grande Guerre venise / 6 – 28 avril 2019

jeudi 28 MARS À 18H PALAZZETTO BRU ZANE Présentation du festival

Œuvres de SCHMITT, CHAMINADE, VIERNE, BONIS… Lorène de Ratuld piano

samedi 6 AVRIL À 19H30 SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA

Jean CRAS Suite en duo pour flûte et harpe Trio à cordes Quintette avec harpe Pièces pour harpe seule

dimanche 7 AVRIL À 17H palazzetto bru zane

jeudi 11 AVRIL À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

Mélodies de CRAS, HALPHEN, CAPLET, LA PRESLE, BOULANGER…

Jean CRAS Largo pour violoncelle et piano Albéric MAGNARD Sonate pour violoncelle Louis VIERNE Sonate pour violoncelle op. 27

Judith Fa soprano Damien Lehman piano

Edgar Moreau violoncelle Pierre-Yves Hodique piano

TRIO OPUS 71 Emmanuel Ceysson harpe Philippe Bernold flûte

Je peux dire que mon violon m’a sauvé la vie. Lucien Durosoir, Lettre, 1918 36


festival Les musiciens dans la Grande Guerre venise / 6 – 28 avril 2019

mardi 16 AVRIL À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

jeudi 18 AVRIL À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

samedi 27 avril À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

Gabriel FAURÉ Nocturne no 1 en mi bémol mineur op. 33 Jean CRAS 4 Danze (extraits) : Danza tenera Danza animata Jean CRAS Poèmes intimes (extraits) : 1 - En Islande 4 - Recueillement Mel BONIS Barcarolle Romance sans parole op. 56 Au crépuscule op. 122 La Cathédrale blessée Chanson du rouet Louis VIERNE Nocturne no 3 op. 34

Mélodies de BONIS, HALPHEN, CAPLET, LA PRESLE, BOULANGER…

Guy ROPARTZ Trio avec piano Claude DEBUSSY Trio avec piano

François Dumont piano

Yann Beuron ténor David Zobel piano mercredi 24 AVRIL À 19H30 PALAZZETTO BRU ZANE

Jean CRAS Trio avec piano no 2 Maurice RAVEL Trio avec piano TRIO VAN BAERLE

TRIO WANDERER

dimanche 28 avril À 17H PALAZZETTO BRU ZANE

œuvres de Magnard, Debussy, Vierne, Halphen, Boulanger Diana Tishchenko violon Joachim Carr piano

SAMEDI 22 juin PALAZZETTO BRU ZANE ART NIGHT En collaboration avec le Concours international de musique de chambre de Lyon, le Palazzetto Bru Zane accueille dans le cadre d’Art Night un des lauréats de l'année 2017, l’Ensemble Ouranos. Le quintette à vents présentera des œuvres de Taffanel, Onslow, Walter et Gounod. 37


ATELIERS-CONCERTS pour les familles

Le dimanche après-midi, parents et enfants sont réunis autour de musiciens et d'un médiateur pour découvrir de manière ludique et interactive des œuvres du répertoire romantique français. Un moment privilégié à partager en famille.

Pour les enfants de 4 à 7 ans

Pour les enfants de 7 à 11 ans

Dimanche 18 novembre

DIMANCHE 7 OCTOBRE

Raconte-moi une musique ! avec Diana D’Alessio et les musiciens de l’ENSEMBLE MUSAGÈTE Dimanche 20 JANVIER

Le lézard et le caillou : variations musicales avec Susi Danesin, Isabella Moro et les musiciens de l’ENSEMBLE MUSAGÈTE DIMANCHE 5 mai

La boîte à joujoux avec Piero Maestri et Anna Brandolini

Quand la musique raconte avec Diana D’Alessio et les musiciens de l’ENSEMBLE MUSAGÈTE Dimanche 2 décembre

Gounod remix ! avec Eleonora Costanza et Davide Sibilla

Dimanche 10 février

Ma Mère l’Oye était une cuisinière avec Piero Maestri, Alessandra Santin et Cristina Sagelli piano à quatre mains Dimanche 17 mars

Musique : un jeu d’enfant ! avec les musiciens de l’ENSEMBLE MUSAGÈTE

visites guidées Petit bijou de l'architecture vénitienne de la fin du XVIIe siècle, le Palazzetto Bru Zane ouvre ses portes au public tous les jeudis après-midi pour des visites guidées gratuites en trois langues. L'occasion de découvrir un casino vénitien orné de fresques de Sebastiano Ricci et de stucs de l'atelier d'Abbondio Stazio. 38


Conférences

Du contexte historique et artistique à la redécouverte d’un genre musical ou d'un compositeur, de l’histoire de l’art et de la mise en scène à la littérature, ces rencontres permettent au public de se familiariser avec le XIXe siècle français en compagnie de musicologues, d’historiens ou d’artistes. Conférences en italien

Mardi 9 octobre à 18h

Une balade au café-concert Lieux, interprètes et répertoire à Paris dans la seconde moitié du XIXe siècle Michela Niccolai jeudi 29 novembre à 18h

Catarina, reine de Chypre, entre Donizetti et Halévy Giovanni Gavazzeni

JEUDI 24 janvier à 18h

Rêve et réel dans Le Timbre d’argent de Saint-Saëns Emilio Sala jeudi 21 février à 18h

« La musique de l’or ». L'opérette parisienne aux origines de la pop urbaine Elena Oliva vendredi 8 mars à 18h

À la découverte de Louise Farrenc Amaya Fernández Pozuelo

mardi 9 avril à 18h

Jean Cras Paul-André Bempéchat

39


Visuel © Loïc Le Gall


THÉÂTRE MARIGNY, PARIS JANVIER - JUIN 2019

Une saison d’opéras-bouffes au cœur de Paris ! Cette spécificité du répertoire lyrique français, qui fait la part belle aux dialogues canailles et au chant gouailleur, se verra consacrer une saison complète avec des œuvres aussi rares que réjouissantes confiées à de jeunes artistes pleins d’imagination, en collaboration avec le Théâtre Marigny. Avec Ingrid Perruche, Lara Neumann, Flannan Obé, Raphaël Brémard, Pierre Cussac, Lola Kirchner, Constance Larrieu…

SAMEDI 19 JANVIER À 15H ET À 20H30 DIMANCHE 20 JANVIER À 11H ET À 17H

Jacques OFFENBACH Les Deux Aveugles (1855) HERVÉ Le Compositeur toqué (1854) « 2 Bouffes en 1 acte » : Résidence de création à La Ferme du Buisson (Marne-la-Vallée) en octobre 2017 Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France

VENDREDI 15 MARS À 20H30 SAMEDI 16 MARS À 15H ET À 20H30 DIMANCHE 17 MARS À 11H ET À 17H

HERVÉ Le Retour d’Ulysse (1862) Résidence de création à La Ferme du Buisson (Marne-la-Vallée) en mars 2019

Production Bru Zane France En coréalisation avec le Théâtre Marigny

VENDREDI 17 MAI À 20H30 SAMEDI 18 MAI À 15H ET À 20H30 DIMANCHE 19 MAI À 11H ET À 17H

Robert PLANQUETTE On demande une femme de chambre (1876) Paul HENRION Chanteuse par amour (1877) VENDREDI 21 JUIN À 20H30 SAMEDI 22 JUIN À 15H ET À 20H30 DIMANCHE 23 JUIN À 11H ET À 17H

Frédéric BARBIER Faust et Marguerite (1859) Charles LECOCQ Sauvons la caisse (1871) Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

41


1e édition DU 8 AU 10 MARS 2019 En collaboration avec Fondation Arte Musica Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal

Le Centre de musique romantique française a établi des partenariats au Canada dès sa création. Du 8 au 10 mars 2019, la première édition du Festival Palazzetto Bru Zane Montréal aura lieu dans la magnifique salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, dans le cadre de la 8e saison de concerts de la Fondation Arte Musica, dédiée à la musique française. Jean-François Lapointe accompagné par Les Violons du Roy interprétera des mélodies de Saint-Saëns, Massenet, Hahn, Caplet, Fauré, Ravel et Debussy. Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel proposeront aussi un programme dédié à Fauré, Onslow, Duparc et Saint-Saëns. Deux spectacles thématiques seront présentés : Il était une fois… concert autour des contes de fées et Votez pour moi ! présentant airs d’opérette et chansons sur la politique ! Ce rendez-vous offrira une (re)découverte d’œuvres rares de compositeurs connus mais aussi celles de compositeurs méconnus, fils conducteurs des activités du Palazzetto Bru Zane depuis ses débuts. sallebourgie.ca

43


1er festival PALAZZETTO BRU ZANE montréal VENDREDI 8 MARS À 19H30 Salle Bourgie, Musée des Beaux-Arts de montréal

samedi 9 mars À 20H Salle Bourgie, Musée des Beaux-Arts de montréal

les violons du roy

Votez pour moi !

Mélodies avec orchestre de FAURÉ, SAINT-SAËNS, MASSENET, HAHN, CAPLET, DEBUSSY, RAVEL Jean-François Lapointe baryton Valérie Milot harpe LES VIOLONS DU ROY Mathieu Lussier direction

Airs d’opérettes et chansons politiques sur les élections et l’art de gouverner

La France Lara Neumann La Candidate féministe Ingrid Perruche Le Politicien prestidigitateur Arnaud Marzorati LA CLIQUE DES LUNAISIENS

samedi 9 mars À 14H Musée des Beaux-Arts de montréal conférence Voir la musique : la mise en scène d’opéra français à l’époque romantique Alexandre Dratwicki conférencier Si l’opéra semble avant tout un genre vocal centré sur la prouesse des chanteurs, il est – dans la France romantique – un objet d’art total dans lequel danses, décors, costumes et mise en scène occupent la même importance que la partie musicale. Certaines partitions médiocres ont d’ailleurs connu le succès grâce aux artifices visuels dont elles étaient accompagnées.

44


dimanche 10 mars À 11H Salle Bourgie, Musée des Beaux-Arts de montréal

dimanche 10 mars À 14H Salle Bourgie, Musée des Beaux-Arts de montréal

Il était une fois…

APRÈS UN REVE

Jeanne Crousaud soprano Caroline Meng mezzo-soprano I GIARDINI Guillaume Chilemme violon Léa Hennino alto Pauline Buet violoncelle David Violi piano

Gabriel FAURÉ Après un rêve George ONSLOW Sonate no 1 pour violoncelle et piano Henri DUPARC Sonate pour violoncelle et piano Camille SAINT-SAËNS Sonate no 1 op. 32 en ut mineur pour violoncelle et piano

Récital thématique autour des contes de fées

Emmanuelle Bertrand violoncelle Pascal Amoyel piano

45


7e édition du 1er AU 30 juin 2019

Le 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris sera placé – bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach oblige – sous le signe du rire et de la gaieté. Il débutera par une version de concert de Maître Péronilla, en coproduction avec le Théâtre des Champs-Élysées, l’Orchestre National de France et le Chœur de Radio France. Aux côtés de Véronique Gens et sous la baguette de Markus Poschner, dix-sept solistes feront redécouvrir une œuvre où castagnettes et tambourin ravivent les couleurs de l’Espagne aux rythmes de boléros et de malagueñas endiablés ! Avec un avocat bègue et un notaire sourd, la timide Manoëla réussira-t-elle à épouser le séduisant Alvarès ? C’est ensuite au Théâtre Marigny que le public pourra assister à sept représentations de la moins farouche Mam’zelle Nitouche, qui sera alors revenue d’une tournée de près de 30 dates. Sous la conduite de Pierre-André Weitz, une troupe de joyeux drilles – Olivier Py et Lara Neumann en tête – bousculera les conventions sociales, du couvent comme du régiment. L’expérience lyrique se poursuivra jusqu'au 30 juin avec Madame Favart d’Offenbach en coproduction avec l’Opéra Comique. Tout sera ici affaire de travestissements. Entre-temps, une série de concerts au Théâtre des Bouffes du Nord (du 14 au 17 juin) aura permis d’apprécier les talents variés de Jodie Devos, de l’Ensemble Contraste, des Giardini et d'Henri Demarquette et Aurélien Pascal. La musique chorale sera également à l’honneur avec le concert d’Accentus, oscillant entre le mysticisme et l’onirisme de Reynaldo Hahn, de Camille Saint-Saëns et de la trop oubliée Clémence de Grandval.

47


7e festival PALAZZETTO BRU ZANE paris

MaÎtre Péronilla Suite au gala de 2018 célébrant la naissance de Charles Gounod, l’Orchestre National de France – cette fois en compagnie du Chœur de Radio France – poursuit sa collaboration avec le Palazzetto Bru Zane pour honorer la mémoire de Jacques Offenbach. C’est parmi les raretés absolues de son répertoire que le choix a été fait : Maître Péronilla, grande espagnolade loufoque, est l’une de ses dernières partitions. L’ambitieuse distribution de dix-sept solistes promet un événement de première importance, sous la baguette de Markus Poschner ! Pour en savoir plus sur l’œuvre, rendez-vous page 12

48

Coproduction Théâtre des Champs-élysées / Radio France / Palazzetto Bru Zane

samedi 1er JUIN à 20h Théâtre des Champs-Élysées

Jacques OFFENBACH Maître Péronilla CHŒUR DE RADIO FRANCE ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE Markus Poschner direction Manoëla Anaïs Constans Alvarès Chantal Santon-Jeffery Frimouskino Antoinette Dennefeld Léona Véronique Gens Maître Péronilla Éric Huchet Ripardos Tassis Christoyannis Guardona François Piolino Vélasquez junior Patrick Kabongo Vélasquez major Loïc Félix Le Marquis Yoann Dubruque Don Fabrice Matthieu Lécroart Le Notaire / Pedrillo / Antonio / 1er Juge Raphaël Brémard Le Corrégidor / Bridoison Jérôme Boutillier 1er Valet / Le Majordome / L'Huissier Antoine Philippot Felipe / Juanito / 2e Juge Philippe-Nicolas Martin Paquita / Marietta / Rosita Diana Axentii Don Henrique / 1er Juge Loïc Mobihan


Mam’zelle Nitouche Après deux ans en tournée, Mam’zelle Nitouche posera ses valises à Paris pour sept dates au Théâtre Marigny. Lara Neumann y recroisera Miss Knife en Mère Supérieure – alias Olivier Py – dans une mise en scène de Pierre-André Weitz. L’ouvrage mélange le ton comique d’après 1870, l’esprit des revues de café-concert et le rythme du théâtre parlé. À sa création, l’œuvre est intitulée « comédie-vaudeville », mention soulignant l’importance de l’action. La musique est destinée à des « numéros » spirituels de solistes. Le rôle-titre valorise les talents d’Anna Judic, première Mam’zelle Nitouche d’une série de vedettes. Le succès est tel qu’il se prolongera au cinéma. Pour en savoir plus sur l’œuvre, rendez-vous pages 66-67

Production Bru Zane France Coproduction Angers Nantes Opéra / Opéra de Toulon / Opéra de Limoges / Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie / Opéra de Rouen Normandie / Opéra de Tours / Opéra Grand Avignon / Théâtre du Capitole de Toulouse Résidence au Conservatoire Lully - Ville de Puteaux Costumes réalisés par les ateliers d’Angers Nantes Opéra édition musicale Palazzetto Bru Zane

VENDREDI 7, DIMANCHE 9, LUNDI 10, MARDI 11, MERCREDI 12, VENDREDI 14 ET SAMEDI 15 JUIN à 20h Théâtre Marigny

HERVÉ Mam’zelle Nitouche Christophe Grapperon direction musicale Les Frivolités parisiennes Pierre-André Weitz mise en scène Mam’zelle Nitouche Lara Neumann Célestin / Floridor Damien Bigourdan La Supérieure / Corinne Miss Knife Fernand de Champlâtreux Samy Camps Le Major Eddie Chignara Loriot Olivier Py La Tourière / Sylvia Sandrine Sutter Le Directeur de théâtre Antoine Philippot Lydie Clémentine Bourgoin Gimblette Ivanka Moizan Gustave Pierre Lebon Robert David Ghilardi Le Régisseur Piero (alias Pierre-André Weitz) 49


7e festival PALAZZETTO BRU ZANE paris vendredi 14 juin À 20H30 THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD

samedi 15 juin À 20H30 THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD

AUTOUR DU VIOLONCELLE

les fleurs du mÂle

Jacques Offenbach Duos pour violoncelles lettre F no 1, 2 et 3 Henri Demarquette, Aurélien Pascal violoncelles

50

Airs d'opérettes et chansons coquines

Norma Nahoun soprano Marie Gautrot mezzo-soprano I GIARDINI Pauline Buet violoncelle David Violi piano Victoria Duhamel conception et mise en espace

En coréalisation avec le C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord


dimanche 16 JUIN à 17H THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD

lundi 17 JUIN à 20H30 THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD

SACRé & PROFANE

offenbach colorature

Camille SAINT-SAËNS Calme des nuits Des fleurs et des arbres Romance du soir op. 118 Saltarelle Reynaldo HAHN Trois Chansons anciennes Aubade athénienne L’Obscurité – À la lumière Clémence de GRANDVAL Heures – Messe

Jacques OFFENBACH Les Contes d’Hoffmann Robinson Crusoé Vert-Vert Le Roi Carotte Orphée aux Enfers Fantasio Mesdames de la Halle Un mari à la porte Les Bavards

CHŒUR ACCENTUS Christophe Grapperon direction Hélène Carpentier soprano Eva Zaïcik mezzo-soprano Eloïse Bella Kohn piano Olivier Houette orgue

Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano clarinette Johan Farjot piano, arrangements

Coproduction Opéra de Rouen Normandie / Accentus En coréalisation avec le C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord

En coréalisation avec le C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord

51


7e festival PALAZZETTO BRU ZANE paris jeudi 20, samedi 22, lundi 24, mercredi 26, vendredi 28 juin À 20h dimanche 30 juin À 15h opéra comique

VENDREDI 21 JUIN À 20H30 SAMEDI 22 JUIN À 15H ET À 20H30 DIMANCHE 23 JUIN À 11H ET À 17H THÉÂTRE MARIGNY

madame favart

barbier et lecocq

CHŒUR DE L’OPÉRA DE LIMOGES ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS Laurent Campellone direction Anne Kessler mise en scène Avec Marion Lebègue, Christian Helmer, François Rougier, Franck Leguérinel, Anne-Catherine Gillet, Éric Huchet, Lionel Peintre, Raphaël Brémard

52

Production Opéra Comique Coproduction Opéra de Limoges / Théâtre de Caen / Köln Opern / Bru Zane Partitions éditées et mises à disposition par le Palazzetto Bru Zane

Les opéras-bouffes de Bru Zane au Théâtre Marigny

Frédéric BARBIER Faust et Marguerite Charles LECOCQ Sauvons la caisse Lara Neumann soprano Flannan Obé ténor Pierre Cussac accordéon

Production Bru Zane France En coréalisation avec le Théâtre Marigny


samedi 29 juin à 19h CHAPELLE ROYALE DU CHÂTEAU DE VERSAILLES

BERLIOZ & MARTINI MESSES Hector BERLIOZ Messe solennelle Jean-Paul-Égide MARTINI Messe des morts CHœUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Adriana Gonzalez soprano Julien Behr ténor NN baryton

Production Bru Zane France Coproduction Festival Berlioz / Le Concert Spirituel

53


Les productions imaginées par le Palazzetto Bru Zane poursuivent leurs pérégrinations sur les routes de France et d'Europe. Mam’zelle Nitouche débute, pour sa deuxième année de vie, un véritable tour de France avec une étape à Lausanne en Suisse avant d'atteindre le cœur de la capitale en juin 2019. Phèdre, quant à elle, prendra après Limoges le chemin de l’Est… ses pas la porteront à Cracovie, en passant par Metz. Les pages qui suivent vous dévoileront une complète panoplie de spectacles : de l'art sacré à la musique légère (avec des œuvres de Jacques Offenbach, comme l’opérabouffe La Périchole sous la baguette de Marc Minkowski) en passant par l’opéra avec Cendrillon d’Isouard – source d'inspiration de Rossini pour La Cenerentola ! Maître-mot de la saison 2018-2019 ? La bonne humeur ! C’est dans cet esprit que le public pourra découvrir d’hilarants opéras-bouffes lors des week-ends au Théâtre Marigny !

55


Visuel © Loïc Le Gall


la périchole D'OFFENBACH Opéra-bouffe en 2 actes sur un livret de Ludovic Halévy et Henri Meilhac, inspiré d'une comédie de Prosper Mérimée (Le Carrosse du Saint-Sacrement), créé le 6 octobre 1868 au théâtre des Variétés. Version de concert.

MERCREDI 11 JUILLET à 20H LE CORUM / OPéRA BERLIOZ FESTIVAL RADIO FRANCE OCCITANIE Montpellier

Après une série de spectacles et d’enregistrements qui a marqué la redécouverte de l’œuvre d’Offenbach dans les années 1990, Marc Minkowski et ses Musiciens du Louvre, en compagnie du Palazzetto Bru Zane, de l’Opéra National de Bordeaux et du Festival Radio France Occitanie Montpellier reviennent à leurs premières amours en présentant le dernier chef-d’œuvre du maître qui n’avait pas encore été abordé sur instruments historiques : La Périchole. L’occasion de mettre en avant toute la jeune génération de chanteurs français.

SAMEDI 13, LUNDI 15 OCTOBRE à 20H DIMANCHE 14 OCTOBRE à 15H Opéra National de Bordeaux

Pour en savoir plus sur l’œuvre, rendez-vous page 13

Jacques Offenbach deviendrait-il un « classique » ? Ce serait inattendu. Mais à quoi ne faut-il pas s’attendre ?  Camille Saint-Saëns, 1911

CHŒUR DE L’OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX Salvatore Caputo direction LES MUSICIENS DU LOUVRE Marc Minkowski direction Romain Gilbert dramaturgie et mise en scène La Périchole Aude Extrémo Piquillo Philippe Talbot / Stanislas de Barbeyrac* Don Andrès de Rebeira Laurent Alvaro Don Miguel de Panatellas Éric Huchet Don Pedro de Hinoyosa Romain Dayez / Marc Mauillon* 1e Notaire Enguerrand de Hys 2e Notaire François Pardailhé Cousine Guadalena, Dame d’honneur Manuelita Olivia Doray Cousine Berginella, Dame d’honneur Frasquinella Julie Pasturaud Cousine Mastrilla, Dame d’honneur Ninetta Mélodie Ruvio Dame d’honneur Brambilla  Adriana Bignagni Lesca * pour les représentations à Bordeaux Production Bru Zane France Coproduction Opéra National de Bordeaux

57


Kasimir Malevich, The Wedding, 1903, Museum Ludwig, Cologne Š RheinischesBildarchiv, rba_c001312


cendrillon D'ISOUARD Opéra-comique en 3 actes sur un livret de Charles-Guillaume Étienne, créé le 22 février 1810 à l'Opéra-Comique

Créé le 22 février 1810 à l’Opéra-Comique, Cendrillon de Nicolas Isouard connut un succès de plusieurs décennies, s’étendant à l’Europe tout entière. Sait-on que La Cenerentola (1817) de Rossini n’est autre qu’une adaptation italienne de cet opéra-comique français, lequel fut traduit dans de nombreuses langues avant d’être plusieurs fois imité ? La partition d’Isouard confère au rôletitre des pages touchantes que sa créatrice – Mme Saint-Aubin – sut interpréter à la perfection, si l’on en croit les critiques du temps. La romance « Je suis fidèle et soumise » fut bientôt jouée sur tous les pianos et transcrite pour tous les instruments. Mais ce sont surtout les deux méchantes sœurs, Clorinde et Tisbé, qui se virent dotées de morceaux d’une virtuosité époustouflante. Mmes Duret et Regnault y faisaient assaut de bravoure. Deux rôles comiques – le baron de Montefiascone et l’écuyer Dandini – se partagent quant à eux une panoplie de répliques cocasses où transparaît l’énorme boursouflure de leur fatuité. Marc Paquien poursuit sa collaboration avec le Palazzetto Bru Zane et le chef Julien Chauvin, dans une démarche originale mettant en relief la spécificité de cette Cendrillon : ici, la féerie cède la place à une dimension comique démultipliée. Mais ne nous y trompons pas : cet humour de façade laisse poindre une ironie pleine d’actualité, dans un monde où le « paraître » tapageur vaut mieux que la discrète modestie.

JEUDI 2, LUNDI 6 MAI À 14H

(représentations pour les scolaires)

VENDREDI 3 MAI À 20H DIMANCHE 5 MAI À 15H Opéra de Saint-Étienne

ORCHESTRE SYMPHONIQUE SAINT-ÉTIENNE LOIRE Julien Chauvin direction Marc Paquien mise en scène Cendrillon Anaïs Constans Clorinde Jeanne Crousaud Tisbé Mercedes Arcuri Ramir, prince de Salerne Manuel Nuñez Camelino Alidor, son précepteur Jérôme Boutillier Dandini, écuyer du prince NN Le Baron de Montefiascone Jean-Paul Muel Production Bru Zane France Coproduction Opéra de Saint-Étienne / Théâtre de Caen Décors et costumes réalisés par les ateliers de l’Opéra de Saint-Étienne

La partition de Cendrillon est l’une des plus jolies du répertoire. Hector Berlioz, Journal des débats, 1845 59


Visuel © Loïc Le Gall


berlioz & martini messes Spécialiste de la musique sacrée pour chœur, Hervé Niquet a déjà redécouvert nombre d’œuvres du répertoire romantique français signées Gounod, Saint-Saëns, Plantade ou Cherubini. Accompagné du Palazzetto Bru Zane, il a tenu à honorer les « commémorations Berlioz 2019 » par un projet à la hauteur des ambitions du compositeur : il s’attaque cette fois à la Messe solennelle créée à Saint-Roch en 1825 et longtemps déclarée perdue. Elle ne fut redécouverte qu’en 1992 à Anvers. Cette page remarquable permet à la fois d’apprécier l’évolution du style de Berlioz – déjà révolutionnaire en ses jeunes années – et de comprendre ce que le compositeur doit à l’observation des ouvrages de ses contemporains. Si l’on sait qu’il entendit la musique sacrée de Cherubini et lut en bibliothèque celle de son professeur Le Sueur, on oublie qu’il fut aussi imprégné de la musique interprétée à la Chapelle des Tuileries ou à la Basilique Saint-Denis, comme les messes de Plantade, de Paisiello et de Martini. Ce dernier auteur, en particulier, laisse un Requiem joué pour l’anniversaire de la mort de Louis XVI en 1815, bien qu’achevé probablement dès 1811. Au-delà d’une écriture chorale similaire et d’un groupe de trois solistes identiques (soprano, ténor et basse), c’est surtout dans l’originalité des idées et la fusion des styles italien et français que se rapprochent les deux ouvrages.

On exécute ma messe une première fois dans l’église de Saint-Roch, une seconde fois  dans l’église de Saint-Eustache. Je la brûle. 

MARDI 28 août 2018 à 21h COUR DU CHÂTEAU LOUIS XI FESTIVAL BERLIOZ LA CÔTE-SAINT-ANDRé SAMEDI 29 juin 2019 à 19h Chapelle Royale du Château de Versailles

Hector BERLIOZ Messe solennelle Jean-Paul-Égide MARTINI Messe des morts CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Diana Axentii / Adriana Gonzalez* soprano Sébastien Droy / Julien Behr* ténor Mikhail Timoshenko / NN* baryton * pour le concert à la Chapelle Royale du Château de Versailles Production Bru Zane France Coproduction Festival Berlioz / Le Concert Spirituel

Hector Berlioz, Mémoires d’un musicien, 1858 61


Visuel © Loïc Le Gall / ph © Mulderphoto


maison à vendre DE DALAYRAC Comédie mêlée de chants en 1 acte, sur un livret d’Alexandre Duval, créée le 23 octobre 1800 à l’Opéra-Comique

Maison à vendre est créé à l’Opéra-Comique (salle Favart) le 23 octobre 1800. En un acte, de dimension modeste, l’ouvrage fait appel seulement à cinq personnages, sans chœur. Les parties vocales mettent en avant les vedettes de la troupe, en particulier le ténor Huet et le baryton Martin. Le premier brille par sa vocalisation pleine de panache tandis que le second ouvre la voie aux barytons aigus du courant romantique. Il est à son zénith vocal au moment de la création de l’opéra de Nicolas Dalayrac. L’effectif instrumental est sobre et, par bien des aspects, encore classique. Mais dès l’ouverture en ut majeur – brillante et acrobatique dans ses traits en triolets de croches –, on comprend que l’auteur utilisera tout le potentiel sonore et virtuose de son orchestre. Les airs cèdent volontiers la place aux ensembles, plus dramatiques, car prolongeant l’action engagée. Duos, trios et quatuors sont principalement écrits dans des tempi rapides, faisant avancer l’intrigue sans la brider. En effet, Dalayrac n’oublie jamais qu’un opéra-comique reste du théâtre avant toute chose. Joué à Paris et en province pendant de longues décennies, Maison à vendre est l’objet d’une reprise acclamée en 1874, au Théâtre de la Gaîté, et ne craint pas de concurrencer la jeune comédie musicale encore en 1922, dans une mise en scène remarquée au Trianon-Lyrique.

VENDREDI 9 NOVEMBRE à 10H ET 14H30 (représentations pour les scolaires)

SAMEDI 10 NOVEMBRE à 20H30 Opéra de Reims MARDI 27 NOVEMBRE à 20h30 salle des fêtes, Chaumont

COMPAGNIE LES MONTS DU REUIL Pauline Warnier et Hélène Clerc-Murgier direction musicale Constance Larrieu mise en scène Camille Vallat scénographie et costumes Pierre Daubigny création lumière Lise Pauline Sikirdji Madame Dorval Hélène Babu Dermont David Ghilardi Versac Jean-François Lombard Le Voisin Didier Girauldon Production Bru Zane France Production exécutive Compagnie Les Monts du Reuil  Coproduction Opéra de Reims / Festival de Saint-Céré Décors réalisés par Ateliers de l’Opéra de Reims  Costumes réalisés par Festival de Saint-Céré

Quelle légèreté, quelle élégance, dans Maison à vendre ! Biographie universelle, ancienne et moderne, 1813 63


Visuel © Loïc Le Gall


offenbach Colorature Airs et pièces instrumentales tirés d'opérettes d'Offenbach

Si l’on connaît par cœur les prouesses techniques de la Poupée Olympia des Contes d’Hoffmann ou celles d’Eurydice dans Orphée aux Enfers, on sait moins que les rôles virtuoses peuplent bien d’autres ouvrages d’Offenbach et offrent un panorama très riche des compétences vocales de la « soprano colorature » du XIXe siècle. Jodie Devos, accompagnée de l’Ensemble Contraste, affronte brillamment ces difficultés pour les transformer en de spectaculaires expressions de l’âme romantique. Pour en savoir plus sur l’œuvre, rendez-vous page 15

SAMEDI 20 OCTOBRE à 20h ÉGLISE DE LIBRAMONT (BELGIQUE) SAMEDI 27 OCTOBRE à 19h30 SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA, VENISE (ITALIE) vendredi 1er février à 20h30 Théâtre Impérial de Compiègne lundi 17 juin à 20h30 Théâtre des Bouffes du Nord paris

Jacques OFFENBACH Les Contes d’Hoffmann – Robinson Crusoé Vert-Vert – Le Roi Carotte Orphée aux Enfers – Fantasio Mesdames de la Halle Un mari à la porte – Les Bavards

Je ne dirai pas de Mme Ugalde : Elle chante comme l’oiseau chante ; cette comparaison m’a toujours paru peu juste et peu flatteuse pour une cantatrice, mais je dirai : Elle chante comme l’oiseau vole. 

Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano clarinette Johan Farjot piano, arrangements Production Palazzetto Bru Zane Coproduction exécutive Bru Zane France

Hector Berlioz, Journal des débats, 1850 65


reprises de productions

mam’zelle nitouche D’HERVÉ Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène assisté de Victoria Duhamel Pierre-André Weitz costumes, scénographie et maquillage assisté de Pierre Lebon et Mathieu Crescence Bertrand Killy lumières Iris Florentiny chorégraphie assistée de Yacnoy Abreu Alfonso Ingrid Chevalier régie plateau Nathalie Bègue habillage Denise de Flavigny / Mam’zelle Nitouche Lara Neumann Célestin / Floridor Damien Bigourdan / Matthieu Lécroart La Supérieure / Corinne Miss Knife Le Vicomte Fernand de Champlâtreux Samy Camps / Flannan Obé Le Major, comte de Château-Gibus Eddie Chignara / Philippe Girard Loriot Olivier Py La Tourière / Sylvia Sandrine Sutter Le Directeur de théâtre Antoine Philippot Lydie Clémentine Bourgoin Gimblette Ivanka Moizan Gustave, officier Pierre Lebon Robert, officier David Ghilardi Le Régisseur de scène Piero (alias Pierre-André Weitz) 66

Illustration Pierre-André Weitz et Mathieu Crescence

Vaudeville-opérette en 3 actes et 4 tableaux sur un livret d’Henri Meilhac et Albert Millaud, créé le 26 janvier 1883 au théâtre des Variétés

Production Bru Zane France Coproduction Angers Nantes Opéra / Opéra de Toulon / Opéra de Limoges / Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie / Opéra de Rouen Normandie / Opéra de Tours / Opéra Grand Avignon / Théâtre du Capitole de Toulouse Résidence au Conservatoire Lully – Ville de Puteaux Costumes réalisés par les ateliers d’Angers Nantes Opéra Création le 13 octobre 2017 à l’Opéra de Toulon édition musicale Palazzetto Bru Zane


dimanche 7 octobre à 15h mardi 9 octobre à 20h Opéra de Limoges

avec l’ORCHESTRE DE L'OPÉRA DE LIMOGES

vendredi 23, samedi 24 novembre à 20h dimanche 25 novembre à 15h Opéra Comédie, Montpellier

avec le Chœur et orchestre de l’Opéra national Montpellier Occitanie

vendredi 30 novembre à 20h samedi 1er décembre à 18h dimanche 2 décembre à 16h Opéra de Rouen Normandie

avec l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie

jeudi 27, vendredi 28 décembre à 20h dimanche 30 décembre à 15h lundi 31 décembre à 19h Grand Théâtre de Tours

avec le CHŒUR DE L’OPéRA DE TOURS ORCHESTRE SYMPHONIQUE RéGION CENTRE VAL DE LOIRE / TOURS

jeudi 10 janvier à 19h vendredi 11 janvier à 20h dimanche 13 janvier à 15h Opéra de Lausanne

avec le CHŒUR DE L’OPÉRA DE LAUSANNE et l’ORCHESTRE DE CHAMBRE DE LAUSANNE samedi 16 mars à 20h30 dimanche 17 mars à 14h30 Opéra Confluence, Avignon

avec le Chœur de l’Opéra Grand Avignon et l’Orchestre Régional Avignon-Provence

samedi 11, vendredi 17, samedi 18 mai à 20h dimanche 12, dimanche 19 mai à 15h Théâtre du Capitole Toulouse

avec le Chœur et orchestre national du Capitole

VENDREDI 7, DIMANCHE 9, LUNDI 10, MARDI 11, MERCREDI 12, VENDREDI 14, SAMEDI 15 JUIN à 20h THéâTRE MARIGNY, PARIS

avec les Frivolités parisiennes

67


reprises de productions

Les P’tites Michu De MESSAGER Compagnie LES BRIGANDS Pierre Dumoussaud direction Rémy Barché mise en scène assisté d’Alix Fournier-Pittaluga Salma Bordes scénographie Oria Steenkiste costumes Florent Jacob lumières Marianne Tricot illustrations Stéphane Bordonaro vidéo Antoine Reibre son Marie Bonnier régie générale Blanche-Marie Anne-Aurore Cochet Marie-Blanche Violette Polchi Gaston Jean-Christophe Lanièce Madame Michu Marie Lenormand Monsieur Michu Damien Bigourdan Le Général des Ifs NN Aristide Artavazd Sargsyan Bagnolet Romain Dayez Mademoiselle Herpin NN

68

Production Bru Zane France Production exécutive compagnie Les Brigands Coproduction Angers Nantes Opéra Décors et costumes réalisés par les ateliers d'Angers Nantes Opéra Création le dimanche 13 mai 2018 au Théâtre Graslin de Nantes

dimanche 30 décembre à 17h lundi 31 décembre à 19h Théâtre de Caen samedi 19 janvier à 20h30 dimanche 20 janvier à 14h30 Opéra de Reims

Illustration Marianne Tricot

Opérette en 3 actes sur un livret d’Albert Vanloo et Georges Duval, créée le 16 novembre 1897 aux Bouffes-Parisiens. Version pour 9 chanteurs et 12 instrumentistes. Transcription de Thibault Perrine.


2 bouffes en 1 acte Les Deux Aveugles (1855) Bouffonnerie musicale en un acte, musique de Jacques Offenbach sur un livret de Jules Moinaux Le Compositeur toqué (1854) Bouffonnerie musicale en un acte, paroles et musique d’Hervé

SAMEDI 19 JANVIER À 15H ET À 20H30 DIMANCHE 20 JANVIER À 11H ET À 17H THÉÂTRE MARIGNY PARIS

Flannan Obé ténor Raphaël Brémard ténor Christophe Manien piano Lola Kirchner mise en scène, décors et costumes Cyril Monteil lumières

Production Bru Zane France En coréalisation avec le Théâtre Marigny Résidence de création à La Ferme du Buisson (Marne-la-Vallée) Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France

Un moment de grâce théâtrale. Thierry Hillériteau, Le Figaro 69


reprises de productions

Requiem pour Louis XVI & Marie-Antoinette

Il était une fois…

Charles-Henri PLANTADE Messe des morts en ré mineur Hector BERLIOZ Méditation religieuse (extrait de Tristia) Luigi CHERUBINI Requiem en ut mineur

Airs et duos de Massenet, offenbach, isouard, silver, serpette, lecocq, viardot…

CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction

VENDREDi 25 janvier à 19h30 BARBICAN CENTRE LONDRES (ROYAUME-UNI)

70

SAMEDI 26 janvier à 20h Chapelle Royale du Château de Versailles

Récital thématique autour des contes de fées

Jeanne Crousaud soprano Caroline Meng mezzo-soprano I GIARDINI Guillaume Chilemme violon Léa Hennino alto Pauline Buet violoncelle David Violi piano

DIMANCHE 10 MARS À 11H SALLE BOURGIE MUSÉE DES BEAUX-ARTS MONTRÉAL (CANADA)


votez pour moi !

Les Fleurs du mAle

Œuvres de serpette, offenbach, boileau, saint-saËns, vignix, lecocq, hypsa, hervé, rose, bruant, oudot, arnaud, reval, boissière…

Norma Nahoun soprano Marie Gautrot mezzo-soprano I GIARDINI Pauline Buet violoncelle David Violi piano Victoria Duhamel conception et mise en espace

Airs d’opérettes et chansons politiques sur les élections et l’art de gouverner

La France Lara Neumann La Candidate féministe Ingrid Perruche Le Politicien prestidigitateur Arnaud Marzorati LA CLIQUE DES LUNAISIENS Mélanie Flahaut flûte, flageolet et basson Pierre Cussac accordéon Daniel Isoir piano Arnaud Marzorarati direction artistique Flannan Obé collaboration artistique et mise en espace

SAMEDI 9 MARS À 20H SALLE BOURGIE DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS MONTRÉAL (CANADA)

Airs d'opérettes et chansons coquines

samedi 15 juin à 20H30 Théâtre des Bouffes du Nord, Paris

71


reprises de productions

Phèdre de lemoyne Tragédie lyrique en 3 actes sur un livret de François-Benoît Hoffmann, créée le 26 octobre 1786 au Château de Fontainebleau. Adaptation pour 4 chanteurs et 10 instrumentistes de Benoît Dratwicki.

LE CONCERT DE LA LOGE Julien Chauvin direction musicale et violon Marc Paquien mise en scène assisté de Victoria Duhamel Emmanuel Clolus scénographie Claire Risterucci costumes Dominique Bruguière lumières Nathy Polak création maquillages et coiffures Pierre Gaillardot direction technique Vincent Combette régie plateau Flore Merlin chef de chant Phèdre Judith van Wanroij Œnone Diana Axentii Hippolyte Enguerrand de Hys Thésée Thomas Dolié

72

Production Bru Zane France Coproduction Théâtre de Caen / Centre de musique baroque de Versailles / Opéra de Reims Avec le soutien de la SPEDIDAM Décors réalisés par les ateliers de l’Opéra de Reims Costumes réalisés dans les ateliers du Théâtre de Caen

dimanche 20, lundi 21 janvier Cracovie (POLOGNE) dimanche 24 mars à 16h Arsenal de Metz mardi 4 juin à 20h Opéra de Limoges


Gounod Gothique Musique chorale et transcriptions pour chœur d'œuvres de Bach, Palestrina, Mozart CHŒUR DE LA RADIO FLAMANDE Hervé Niquet direction François Saint-Yves orgue

vendredi 1er mars à 20h15 Jezuïetenkerk LIERRE (BELGIQUE) samedi 2 mars à 20h Abbaye Keizersberg LOUVAIN (BELGIQUE) dimanche 3 mars à 18h Collégiale Sainte-Gertrude Nivelles (BELGIQUE)

73


actualitĂŠs de la recherche


À la recherche du café-concert Le Fonds Bornemann, du nom de l’éditeur principal des partitions qu’il regroupe, recèle bien des trésors : plus d’un millier de chansons ou scènes comiques issues des principaux cafés-concerts parisiens sous le Second Empire et la Troisième République. Son catalogage et la mise en ligne des pages de titre sur Bru Zane Mediabase permettent désormais d’aborder ce genre encore méconnu : reconstituer, par exemple, le répertoire d’un Paulus ou d’une Thérésa ; se délecter des illustrations qui sont proposées sur ces partitions pour chant seul ou chant-piano ; découvrir les procédés comiques d’une époque révolue. C’est aussi la programmation des cabarets parisiens qui se trouve en partie dévoilée : ces partitions permettent de localiser les créations de chansons dans différents lieux comme l’Eldorado, le Bataclan, l’Alcazar etc.

Les partitions Une grande partie du répertoire défendu par le Palazzetto Bru Zane est conservé aujourd'hui à l'état de manuscrits dans des collections privées ou dans les fonds peu accessibles de grandes bibliothèques internationales. L'édition en partitions et matériels d'orchestre et, parfois, en réduction pour voix et piano demeure la condition nécessaire à toute exécution publique. Sont déjà au catalogue du Palazzetto Bru Zane des œuvres de Gounod, Dukas, David, Godard, Hérold, Plantade, Saint-Saëns, Halévy, Bruneau… La saison 2018-2019 sera notamment l'occasion de réaliser de nouvelles éditions modernes de Maître Péronilla et de Madame Favart d'Offenbach, l'édition complète de Phèdre de Lemoyne, ainsi que de diverses pièces de La Tombelle, Fourdrain, Carraud, De Lara, Hillemacher, Joncières, Leroux. 75


Le second XIXe siècle Autour des figures emblématiques d’Offenbach, Hervé, Gounod, Dukas, Messager, La Tombelle ou Durosoir, la recherche au Palazzetto Bru Zane s’intéressera particulièrement, cette saison, au Second Empire et à la Troisième République. Si cette large période d’étude est un dénominateur commun, les thèmes abordés seront néanmoins multiples. Les maîtres du théâtre léger nous permettront d’interroger les relations étroites que la création musicale entretient avec les contraintes de production aussi bien financières que politiques et réglementaires. Des parcours individuels de musiciens, entre modernité et conservatisme, nous informeront sur les différents réseaux musicaux qui irriguent la vie artistique parisienne, sur leurs affinités ou disputes et sur leur perception du rôle qu’un compositeur doit jouer au sein de la société. L’étude des productions de musique religieuse de Gounod et de ses contemporains, ainsi que celle de la programmation musicale des églises françaises, permettront de réévaluer un corpus d’œuvres injustement délaissé par le goût musical actuel.

76


COLLOQUES ET JOURNÉES D'éTUDE

5-7 octobre 2018 COMPLESSO MONUMENTALE DI SAN MICHELETTO LUCQUES (ITALIE)

Janvier 2019 Palazzetto Bru Zane Venise (italie)

19-20 JUIN 2019 HOSCHULE FÜR MUSIK UND TANZ COLOGNE (ALLEMAGNE) 21-22 JUIN 2019 OPÉRA COMIQUE, PARIS

« L’abbé Gounod » : French Sacred Music during the Romantic Era

Hervé révélé par les lieux de musique

Colloque international « Bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach »

Colloque international organisé par le Centro Studi Opera Omnia Luigi Boccherini à Lucques. En s’appuyant en premier lieu sur le catalogue de musique sacrée de Charles Gounod, ce colloque international compte réévaluer un pan du répertoire romantique généralement délaissé ou sous-évalué. Étant donné l’importance de la production éditoriale qui lui a été consacrée au cours du XIXe siècle, la musique d’église en France mérite d’être abordée avec un regard neuf.

Première étape d’un chantier d’étude au long cours consacré à Hervé, ces deux journées seront dédiées à l’histoire de multiples lieux de musique au sein desquels le compositeur et interprète (chef d’orchestre et chanteur) a fait carrière. Les scènes de théâtre léger (Folies-Concertantes, Bouffes-Parisiens, Folies-Dramatiques, Eldorado, Empire théâtre de Londres) y seront analysées aux côtés des églises où il a été formé (Saint-Roch) ou tenu l’orgue (SaintEustache) ainsi que son premier lieu de création lyrique : l’asile de Bicêtre.

En partenariat avec la Hochschule für Musik und Tanz (Cologne), la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst (Francfort-sur-le-Main), l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/ Université Paris-Saclay, l’École Pratique des Hautes Études (Paris), l’Opéra Comique et le Palazzetto Bru Zane. Comité d’organisation : Arnold Jacobshagen (Cologne), Ralf-Olivier Schwarz (Francfort), Jean-Claude Yon (Paris)

77


RESSOURCES NUMÉRIQUES EN LIGNE - Bru Zane Mediabase

Lancé début 2015, le site de ressources numériques Bru Zane Mediabase continue de s’enrichir de nombreux documents. Il met à la disposition des chercheurs, des professionnels et des publics de nombreuses informations sur le patrimoine musical français du XIXe siècle : notices de présentation (personnes, œuvres ou thèmes) rédigées par des musicologues et des historiens mais aussi articles scientifiques sur la musique et la vie artistique à l’époque romantique, dont une partie résulte de colloques organisés par le Centre de musique romantique française. Des documents iconographiques ou littéraires, issus notamment de fonds d’archives numérisés et catalogués, permettent de voyager virtuellement dans le siècle d’Hector Berlioz et de Victor Hugo. De nouveaux contenus sont mis en ligne chaque mois grâce aux travaux de recherche et de numérisation du Palazzetto Bru Zane dans le but de fournir, à terme, un aperçu le plus complet possible de la vie musicale française à cette période. Il suffit de se laisser guider par les liens proposés au fil des pages pour redécouvrir un monde musical en pleine renaissance…

78


RESSOURCES NUMÉRIQUES EN LIGNE - Bru Zane Mediabase

Mise en ligne des actes des journées d’étude sur Fernand de La Tombelle sous la direction de Jean-Christophe Branger et Emmanuel Filet

Publication du Fonds Durosoir : archives conservées par les descendants du compositeur

À consulter aussi sur Bru Zane Mediabase • les actes des colloques organisés avec l'Opéra Comique entre 2010 et 2017 • le fonds d'archive des descendants du violoniste et pédagogue Pierre Baillot et de la famille Marsick • la réception de nombreux opéras dans la presse parisienne : Adrien de Méhul, Herculanum de David, Cinq-Mars de Gounod, Mam'zelle Nitouche d'Hervé, Xavière de Dubois, etc. • la collection iconographique du Palazzetto Bru Zane bruzanemediabase.com 79


livres et disques


La publication de livres permet de matérialiser la connaissance sans cesse améliorée du répertoire romantique, de transmettre les réflexions et les synthèses actuelles de chercheurs, convoqués éventuellement dans des disciplines connexes à la musicologie comme la littérature et l’histoire de l’art. Pour ce faire, le Palazzetto Bru Zane a développé une collection de livres en coédition avec Actes Sud et soutient ponctuellement des publications chez d’autres éditeurs. Parallèlement, une politique d’enregistrement discographique fixe l’aboutissement artistique des projets développés, tant dans la série des livres-disques publiés que par la coproduction de disques en collaboration avec des labels comme Aparté, Alpha Classics ou Naïve. Le Palazzetto Bru Zane a reçu pour ses collections de livres-disques le Grand prix de l’Académie Charles Cros dans la catégorie « Opéra » en 2013, le Prix de la critique discographique allemande en 2017 et l’International Classical Music Award en 2018.

81


Collection Actes Sud / Palazzetto Bru Zane La collection de livres coéditée avec Actes Sud – ouvrages collectifs, essais musicologiques, actes de colloques ou écrits d’époque – donne la parole aux acteurs et aux témoins de l’histoire artistique du grand XIXe siècle ainsi qu’à leurs commentateurs d’aujourd’hui. Elle aborde le répertoire romantique français et la vie musicale de cette époque sous de multiples facettes, en s’intéressant aux parcours de compositeurs illustres ou méconnus, mais aussi à l’histoire du concert, des genres musicaux et des interprètes. Elle est à la fois un complément littéraire étroitement lié à la programmation des concerts du Palazzetto Bru Zane et le terrain d’investigation pour de futures redécouvertes musicales.

82

À paraître en janvier 2019

Déjà parus

M. Offenbach nous écrit Lettres au Figaro et autres propos, présentés par Jean-Claude Yon

Charles Gounod Mémoires d'un artiste Présentés par Gérard Condé

Pour en savoir plus sur l'ouvrage, rendez-vous page 17

André Messager Le passeur de siècle Par Christophe Mirambeau


À paraître

Correspondance de Paul Dukas Vol. 1 : 1878-1914 Par Simon-Pierre Perret De ses années de formation aux premiers mois de la Grande Guerre, ce premier volume de la correspondance nous fait découvrir Paul Dukas au cœur de sa période créatrice. À paraître en septembre 2018

Déjà parus

L’église comme lieu de concert Par Fanny Gribenski Depuis le Concordat jusqu’à la loi de 1905, au sein d’une vie musicale en pleine mutation, l’église française devient un lieu d’expression artistique insoupçonné. À paraître en mai 2019

83


collection Opéra français En collaboration avec Ediciones Singulares La collection de livres-disques « Opéra français » est consacrée à la résurrection d'ouvrages lyriques rares et propose des enregistrements assortis d'un accompagnement documentaire (bilingue français/anglais) et iconographique. À paraître en 2018-2019 : Le Tribut de Zamora de Charles Gounod, Le Timbre d’argent de Camille Saint-Saëns, Olimpie de Gaspare Spontini et La Périchole de Jacques Offenbach.

84

À paraître

Charles Gounod Le Tribut de Zamora (1881) Gounod se mesure une dernière fois à l’opéra en 1881 avec son ouvrage sans doute le plus ambitieux : Le Tribut de Zamora. L’action se passe au IXe siècle en Espagne. L’occasion est donnée à Gounod de démontrer son talent d’orchestrateur et de coloriste dans un sujet exotique. On appréciera dans cet opéra ce que lui reprochaient certains détracteurs : le fait qu’on y retrouve le lyrisme irrésistible de Faust et de Roméo et Juliette. À paraître en septembre 2018

Camille Saint-Saëns Le Timbre d'argent (1865) Achevé en 1865, Le Timbre d’argent dut attendre 1877 pour être créé au Théâtre National Lyrique. La fermeture de la salle empêchera toute reprise du spectacle et le compositeur modifiera alors, au gré des promesses de directeurs, la physionomie d’une partition qu’il tenait pour l’une de ses meilleures productions. C’est sa version intégrale (La Monnaie, 1914) qui est ici enregistrée. À paraître en janvier 2019


Déjà parus Vol. 1 : J. C. Bach Amadis de Gaule Vol. 2 : Rodolphe Kreutzer La Mort d'Abel Vol. 3 : Jules Massenet Thérèse Diapason d’or ; Sélectionné pour les Victoires de la musique classique

Vol. 4 : Antonio Sacchini Renaud

Choc Classica ; Diapason découverte ; Grand Prix de l’Académie Charles Cros

Vol. 5 : Jules Massenet Le Mage

Diamant d’Opéra Magazine, Diapason découverte, Choc Classica

Vol. 6 : Victorin Joncières Dimitri

"Preis der Deutschen Schallplattenkritik"

Vol. 7 : Charles-Simon Catel Les Bayadères Vol. 8 : Camille Saint-Saëns Les Barbares Diapason découverte

Vol. 9 : Antonio Salieri Les Danaïdes

"Preis des Deutschen Schallplattenkritik", 4 étoiles de The Telegraph, Choc Classica, fff de Télérama, nommé à l’ICMA 2016

Vol. 10 : Félicien David Herculanum

Vol. 11 : Charles Gounod Cinq-Mars

Coup de cœur et Diamant d’Opéra Magazine, Diapason découverte, nommé à l’ICMA 2016

Vol. 12 : é. Lalo et A. Coquard La Jacquerie Choc Classica, 5 diapasons, ffff de Télérama, "Preis der Deutschen Schallplattenkritik"

Vol. 13 : L.-F. Hérold Le Pré aux clercs Best new classical album pour Gramophone

Vol. 14 : étienne-Nicolas Méhul Uthal

Choc Classica, "Preis der Deutschen Schallplattenkritik", Choc Classica de l’année, nommé à l’ICMA 2018

Vol. 15 : Camille Saint-Saëns Proserpine

Diapason découverte, ffff de Télérama, ICMA 2018 dans la catégorie “best opera”

Vol. 16 : Benjamin Godard Dante Nommé à l’ICMA 2018

Vol. 17 : Fromental Halévy La Reine de Chypre

Diamant d’Opéra Magazine, ffff de Télérama, 4 diapasons, "Preis der Deutschen Schallplattenkritik", Echo klassik-preisträger 2016

85


collection prix de rome En collaboration avec Ediciones Singulares À l'heure de la renaissance du répertoire romantique français, cette collection s'intéresse particulièrement aux ouvrages composés dans le cadre du concours du prix de Rome : chœurs et cantates jugés par l'Institut, mais aussi « envois de Rome » composés à la Villa Médicis. Hervé Niquet, le Brussels Philharmonic et le Chœur de la Radio flamande sont des partenaires de premier ordre dans cette aventure de redécouverte. Six volumes sont déjà parus dans la collection : Debussy (2009), Saint-Saëns (2010), Charpentier (2011), d'Ollone (2013), Dukas (2015) et Gounod (2018).

86


collection portraits En collaboration avec Ediciones Singulares Chaque livre-disque de la collection « Portraits » est consacré à un compositeur français aujourd'hui méconnu, et présente, en associant le talent de nombreux artistes, un panorama musical varié de son œuvre. Des textes bilingues (français/anglais) sont illustrés par une iconographie riche et en partie inédite. La collection comprend quatre volumes, dédiés à Théodore Gouvy (2014), Théodore Dubois (2015), Marie Jaëll (2016) et Félicien David (2017).

87


CALENDRIER


CALENDRIER 2018

CHŒUR DE L’OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX Salvatore Caputo direction LES MUSICIENS DU LOUVRE Marc Minkowski direction Romain Gilbert dramaturgie et mise en scène La Périchole Aude Extrémo Piquillo Philippe Talbot Don Andrès de Rebeira Laurent Alvaro Don Miguel de Panatellas  Éric Huchet Don Pedro de Hinoyosa Romain Dayez

MARDI 28 AOÛT JEUDI 20 SEPTEMBRE COUR DU CHÂTEAU LOUIS XI PALAZZETTO BRU ZANE FESTIVAL BERLIOZ VENISE (ITALIE) LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ

Charles GOUNOD La Nonne sanglante (extraits) Cinq-Mars (extraits) Jules MASSENET La Vierge (extraits) François-Adrien BOIELDIEU La Dame blanche, ouverture Alfred BRUNEAU Geneviève Benjamin GODARD Les Guelfes Hector BERLIOZ La Nonne sanglante intégralité des fragments conservés de l’opéra inachevé de Berlioz

Hector BERLIOZ Messe solennelle Jean-Paul-Égide MARTINI Messe des morts

ORCHESTRE OSE ! Daniel Kawka direction Véronique Gens soprano Mark Van Arsdale ténor Vincent Le Texier baryton-basse En partenariat avec le Festival Berlioz Avec le soutien du Palazzetto Bru Zane

CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Diana Axentii soprano Sébastien Droy ténor Mikhail Timoshenko baryton

Présentation du festival Extraits d’œuvres de Jacques OFFENBACH Fiona McGown mezzo-soprano Flore Merlin piano

Cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

Jacques OFFENBACH La Périchole

JEUDI 23 AOÛT COUR DU CHÂTEAU LOUIS XI FESTIVAL BERLIOZ LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ

Cycle Jacques Offenbach

MERCREDI 11 JUILLET LE CORUM / OPÉRA BERLIOZ FESTIVAL RADIO FRANCE OCCITANIE MONTPELLIER

89


CALENDRIER 2018

VENDREDI 28, DIMANCHE 30 SEPTEMBRE Grand Théâtre de Tours

Jacques OFFENBACH Les Fées du Rhin CHŒUR DE L’OPÉRA DE TOURS ORCHESTRE SYMPHONIQUE RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE / TOURS Benjamin Pionnier direction Pierre-Emmanuel Rousseau mise en scène, décors et costumes Gilles Gentner lumières Laura Serenad Uyar Franz Sébastien Droy Hedwig Marie Gautrot Conrad von Wenckheim Jean-Luc Ballestra Gottfried Guilhem Worms

90

SAMEDI 29 SEPTEMBRE SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA VENISE (ITALIE)

SERPETTE, AUDRAN, VARNEY, LECOCQ, HERVÉ Gala Musique Légère Marie Perbost soprano Ambroisine Bré mezzo-soprano Camille Tresmontant ténor Jean-Christophe Lanièce baryton Charlotte Bonneu piano

DIMANCHE 30 SEPTEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Frédéric BARBIER Faust et Marguerite Charles LECOCQ Sauvons la caisse Lara Neumann soprano Flannan Obé ténor Pierre Cussac accordéon

MARDI 2 OCTOBRE GRAND THÉÂTRE DE TOURS

Jacques OFFENBACH Les Fées du Rhin CHŒUR DE L’OPÉRA DE TOURS ORCHESTRE SYMPHONIQUE RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE / TOURS Benjamin Pionnier direction MERCREDI 3 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Jacques OFFENBACH Duos pour violoncelles lettre F no 1, 2 et 3   Henri Demarquette, Aurélien Pascal violoncelles


CALENDRIER 2018

HERVÉ Mam’zelle Nitouche

Claude DEBUSSY Valse romantique Gabriel PIERNÉ Viennoise Benjamin GODARD 5e Valse op. 88 Gabriel FAURÉ Valse-Caprice no 4 Frédéric CHOPIN Trois Valses op. 34 Théodore DUBOIS Valses intimes Marie-Joseph-Alexandre DÉODAT DE SÉVERAC Pippermint-Get Camille SAINT-SAËNS Étude en forme de valse

ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE LIMOGES Christophe Grapperon direction Pierre-André Weitz metteur en scène MARDI 9 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Chansons de café-concerts Rodolphe Briand ténor Vincent Leterme piano

Philippe Hattat piano

SAMEDI 13, DIMANCHE 14, LUNDI 15 OCTOBRE Opéra National de Bordeaux

MARDI 16 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Gabriel FAURÉ / André MESSAGER Souvenirs de Bayreuth Emmanuel CHABRIER CHŒUR DE L’OPÉRA Souvenirs de Munich NATIONAL DE BORDEAUX Jeanne LELEU Salvatore Caputo direction Fantaisie sur Véronique LES MUSICIENS DU LOUVRE André MESSAGER Marc Minkowski direction 2e Valse Romain Gilbert dramaturgie Eugène-Marie-Joseph et mise en scène de THUISY La Périchole Aude Extrémo Piquillo Stanislas de Barbeyrac Quadrille sur La Belle Hélène Hector OLLIVIER Don Andrès de Rebeira  Fantaisie sur Laurent Alvaro Orphée aux Enfers Don Miguel de Panatellas  Renaud de VILBAC Marc Mauillon 2e Suite sur Don Pedro de Hinoyosa Les Contes d'Hoffmann Romain Dayez Mel BONIS Les Gitanos – Valse Espagnole Olivier MÉTRA Aragonaise Valse de Fanfreluche Jacques OFFENBACH La Périchole

Lidija et Sanja Bizjak piano à quatre mains

Cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

VENDREDI 12 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Cycle Jacques Offenbach

DIMANCHE 7, MARDI 9 OCTOBRE OPÉRA DE LIMOGES

91


CALENDRIER 2018

VENDREDI 19 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

MERCREDI 24 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Airs extraits d'œuvres d’OFFENBACH, HERVÉ, AUDRAN, SERPETTE, VARNEY…

LES TROIS TÉNORS

Éric Huchet ténor Maciej Pikulski piano SAMEDI 20 OCTOBRE ÉGLISE DE LIBRAMONT (BELGIQUE) OFFENBACH COLORATURE

Jacques OFFENBACH Les Contes d’Hoffmann Robinson Crusoé – Vert-Vert Le Roi Carotte Orphée aux Enfers – Fantasio Mesdames de la Halle Un mari à la porte Les Bavards

92

Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano clarinette Johan Farjot piano, arrangements

Airs, duos et trios pour ténors extraits d’œuvres d’OFFENBACH, HERVÉ, AUDRAN, SERPETTE, VARNEY… Enguerrand de Hys, Yu Shao, Carl Ghazarossian ténors Marine Thoreau La Salle piano

SAMEDI 27 OCTOBRE SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA VENISE (ITALIE) OFFENBACH COLORATURE

Airs extraits d’œuvres d’OFFENBACH Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano clarinette Johan Farjot piano, arrangements

DIMANCHE 28 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Airs extraits d’œuvres d’OFFENBACH, HERVÉ, AUDRAN, SERPETTE, VARNEY… Jeanne Crousaud soprano Tanguy de Williencourt piano

VENDREDI 9, SAMEDI 10 NOVEMBRE OPÉRA DE REIMS

Nicolas DALAYRAC Maison à vendre COMPAGNIE LES MONTS DU REUIL Pauline Warnier et Hélène Clerc-Murgier direction musicale Constance Larrieu mise en scène Camille Vallat  scénographie et costumes Pierre Daubigny  création lumière Lise Pauline Sikirdji Madame Dorval Hélène Babu Dermont David Ghilardi Versac Jean-François Lombard Le Voisin Didier Girauldon


CALENDRIER 2018

ORCHESTRE NATIONAL MONTPELLIER OCCITANIE Christophe Grapperon direction Pierre-André Weitz metteur en scène

Nicolas DALAYRAC Maison à vendre COMPAGNIE LES MONTS DU REUIL Pauline Warnier et Hélène Clerc-Murgier direction musicale Constance Larrieu mise en scène Camille Vallat  scénographie et costumes Pierre Daubigny  création lumière Lise Pauline Sikirdji Madame Dorval Hélène Babu Dermont David Ghilardi Versac Jean-François Lombard Le Voisin Didier Girauldon

VENDREDI 30 NOVEMBRE SAMEDI 1er, DIMANCHE 2 DÉCEMBRE OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE

HERVÉ Mam’zelle Nitouche ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE Christophe Grapperon direction Pierre-André Weitz metteur en scène

JEUDI 27, VENDREDI 28, DIMANCHE 30, LUNDI 31 DÉCEMBRE GRAND THÉÂTRE DE TOURS

HERVÉ Mam’zelle Nitouche CHŒUR DE L’OPÉRA DE TOURS ORCHESTRE SYMPHONIQUE RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE / TOURS Christophe Grapperon direction Pierre-André Weitz metteur en scène

Cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

HERVÉ Mam’zelle Nitouche

MARDI 27 NOVEMBRE salle des fêtes Chaumont

Cycle Jacques Offenbach

VENDREDI 23, SAMEDI 24, DIMANCHE 25 NOVEMBRE OPÉRA COMÉDIE MONTPELLIER

93


CALENDRIER 2018 - 2019

DIMANCHE 30, LUNDI 31 DÉCEMBRE THÉÂTRE DE CAEN

JEUDI 10, VENDREDI 11, DIMANCHE 13 JANVIER OPÉRA DE LAUSANNE

ANDRÉ MESSAGER Les P’tites Michu

HERVÉ Mam’zelle Nitouche

Version pour 9 chanteurs et 12 instrumentistes. Transcription de Thibault Perrine.

COMPAGNIE LES BRIGANDS Pierre Dumoussaud direction Rémy Barché mise en scène

94

CHŒUR DE L’OPÉRA DE LAUSANNE et l’ORCHESTRE DE CHAMBRE DE LAUSANNE Christophe Grapperon direction Pierre-André Weitz metteur en scène

SAMEDI 19, DIMANCHE 20 JANVIER THÉÂTRE MARIGNY PARIS

SAMEDI 19, DIMANCHE 20 JANVIER OPÉRA DE REIMS

2 Bouffes en 1 acte

ANDRÉ MESSAGER Les P’tites Michu

Jacques OFFENBACH Les Deux Aveugles HERVÉ Le Compositeur toqué

Version pour 9 chanteurs et 12 instrumentistes. Transcription de Thibault Perrine.

Flannan Obé ténor Raphaël Brémard ténor Christophe Manien piano Lola Kirchner mise en scène, décors et costumes Cyril Monteil lumières

COMPAGNIE LES BRIGANDS Pierre Dumoussaud direction Rémy Barché mise en scène


VENDREDI 25 JANVIER BARBICAN CENTRE LONDRES (ROYAUME-UNI)

VENDREDI 1er FÉVRIER THÉÂTRE IMPÉRIAL DE COMPIÈGNE

JEUDI 14 FÉVRIER AUDITORIUM POLLINI PADOUE (ITALIE)

Jean-Baptiste LEMOYNE Phèdre

REQUIEM POUR LOUIS XVI & MARIE ANTOINETTE

OFFENBACH COLORATURE

LE CONCERT DE LA LOGE Julien Chauvin direction musicale et violon Marc Paquien mise en scène

Charles-Henri PLANTADE Messe des morts en ré mineur Hector BERLIOZ Méditation religieuse (extrait de Tristia) Luigi CHERUBINI Requiem en ut mineur

Jacques OFFENBACH Les Contes d’Hoffmann Robinson Crusoé – Vert-Vert Le Roi Carotte Orphée aux Enfers Fantasio Mesdames de la Halle Un mari à la porte Les Bavards

Phèdre Judith van Wanroij Œnone Diana Axentii Hippolyte Enguerrand de Hys Thésée Thomas Dolié

CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction SAMEDI 26 JANVIER CHAPELLE ROYALE CHÂTEAU DE VERSAILLES REQUIEM POUR LOUIS XVI & MARIE ANTOINETTE

Musique sacrée de PLANTADE, BERLIOZ, CHERUBINI CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction

Jacques OFFENBACH Les Contes d’Hoffmann Robinson Crusoé Vert-Vert Le Roi Carotte Orphée aux Enfers Fantasio Mesdames de la Halle Un mari à la porte Les Bavards Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano clarinette Johan Farjot piano, arrangements

ORCHESTRA DI PADOVA E DEL VENETO Jodie Devos soprano Laurent Campellone direction SAMEDI 23, DIMANCHE 24 FÉVRIER PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE) PARISIENS / PARISIENNES

Airs d’Offenbach, Hervé, Audran, Varney, Serpette, Lecocq… Fiona McGown mezzo-soprano Loïc Félix ténor Flore Merlin piano Dans le cadre du Carnaval de Venise

Cycle Jacques Offenbach

DIMANCHE 20, LUNDI 21 JANVIER CRACOVIE (POLOGNE)

Cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

CALENDRIER 2019

95


CALENDRIER 2019

VENDREDI 1er MARS JEZUÏETENKERK LIERRE (BELGIQUE)

SAMEDI 2 MARS ABBAYE KEIZERSBERG LOUVAIN (Belgique)

GOUNOD GOTHIQUE

GOUNOD GOTHIQUE

Charles GOUNOD Messe vocale Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix Transcriptions de Bach, Palestrina, Mozart

Charles GOUNOD Messe vocale Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix Transcriptions de Bach, Palestrina, Mozart

CHŒUR DE LA RADIO FLAMANDE Hervé Niquet direction François Saint-Yves orgue

CHŒUR DE LA RADIO FLAMANDE Hervé Niquet direction François Saint-Yves orgue

DIMANCHE 3 MARS COLLÉGIALE SAINTE-GERTRUDE NIVELLES (BELGIQUE)

VENDREDI 8 MARS SALLE BOURGIE MUSÉE DES BEAUX-ARTS MONTRÉAL (CANADA)

GOUNOD GOTHIQUE

Mélodies avec orchestre de FAURÉ, SAINT-SAËNS, MASSENET, HAHN, CAPLET, DEBUSSY, RAVEL

Charles GOUNOD Messe vocale Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix Transcriptions de Bach, Palestrina, Mozart CHŒUR DE LA RADIO FLAMANDE Hervé Niquet direction François Saint-Yves orgue VENDREDI 8 MARS PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Louise FARRENC Sonates pour violon et piano nos 1 et 2

96

Jean-François Lapointe baryton Valérie Milot harpe LES VIOLONS DU ROY Mathieu Lussier direction Dans le cadre du 1er Festival Palazzetto Bru Zane Montréal

VENDREDI 8, DIMANCHE 10, MARDI 12 MARS OPÉRA DE SAINT-ÉTIENNE

Benjamin GODARD Dante

Stéphanie-Marie Degand violon Marie-Josèphe Jude piano

CHŒUR LYRIQUE SAINT-ÉTIENNE LOIRE ORCHESTRE SYMPHONIQUE SAINT-ÉTIENNE LOIRE Mihhail Gerts direction

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes

Partitions éditées et mises à disposition par le Palazzetto Bru Zane


DIMANCHE 10 MARS SALLE BOURGIE MUSÉE DES BEAUX-ARTS MONTRÉAL (CANADA )

DIMANCHE 10 MARS SALLE BOURGIE MUSÉE DES BEAUX-ARTS MONTRÉAL (CANADA )

VENDREDI 15, SAMEDI 16, DIMANCHE 17 MARS THÉÂTRE MARIGNY PARIS

VOTEZ POUR MOI !

IL ÉTAIT UNE FOIS…

aprés un rÊve

Airs d’opérettes et chansons politiques sur les élections et l’art de gouverner

Récital thématique autour des contes de fées

Gabriel FAURÉ Après un rêve George ONSLOW Sonate no 1 pour violoncelle et piano Henri DUPARC Sonate pour violoncelle et piano Camille SAINT-SAËNS Sonate no 1 op. 32 en ut mineur pour violoncelle et piano

HERVÉ Le Retour d’Ulysse

La France Lara Neumann La Candidate féministe Ingrid Perruche Le Politicien prestidigitateur Arnaud Marzorati LA CLIQUE DES LUNAISIENS

Jeanne Crousaud soprano Caroline Meng mezzo-soprano I GIARDINI Guillaume Chilemme violon Léa Hennino alto Pauline Buet violoncelle David Violi piano

Dans le cadre du 1 Festival Palazzetto Bru Zane Montréal

Dans le cadre du 1er Festival Palazzetto Bru Zane Montréal

er

Emmanuelle Bertrand violoncelle Pascal Amoyel piano Dans le cadre du 1er Festival Palazzetto Bru Zane Montréal

MERCREDI 13, JEUDI 14 MARS LA FERME DU BUISSON Marne-la-Vallée

SAMEDI 16, DIMANCHE 17 MARS OPÉRA GRAND AVIGNON

HERVÉ Mam’zelle Nitouche CHŒUR DE L’OPÉRA GRAND AVIGNON ORCHESTRE RÉGIONAL AVIGNON-PROVENCE Christophe Grapperon direction Pierre-André Weitz metteur en scène

Cycle Jacques Offenbach

SAMEDI 9 MARS SALLE BOURGIE MUSÉE DES BEAUX-ARTS MONTRÉAL (CANADA)

Cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

CALENDRIER 2019

HERVÉ Le Retour d’Ulysse 97


CALENDRIER 2019

DIMANCHE 24 MARS ARSENAL DE METZ

Jean-Baptiste LEMOYNE Phèdre LE CONCERT DE LA LOGE Julien Chauvin direction musicale et violon Marc Paquien mise en scène Phèdre Judith van Wanroij Œnone Diana Axentii Hippolyte Enguerrand de Hys Thésée Thomas Dolié

JEUDI 28 MARS PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

DIMANCHE 7 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

MARDI 16 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Présentation du festival

Mélodies de CRAS, HALPHEN, CAPLET, LA PRESLE, BOULANGER…

Gabriel FAURÉ Nocturne no 1 en mi bémol mineur op. 33 Jean CRAS 4 Danze (extraits) : Danza tenera Danza animata Jean CRAS Poèmes intimes (extraits) : 1 - En Islande 4 - Recueillement Mel BONIS Barcarolle Romance sans parole op. 56 Au crépuscule op. 122 La Cathédrale blessée Chanson du rouet Louis VIERNE Nocturne no 3 op. 34

Œuvres de SCHMITT, CHAMINADE, VIERNE, BORIS… Lorène de Ratuld piano SAMEDI 6 AVRIL SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA VENISE (ITALIE)

Jean CRAS Suite en duo pour flûte et harpe Trio à cordes Quintette avec harpe Pièces pour harpe seule TRIO OPUS 71 Emmanuel Ceysson harpe Philippe Bernold flûte

98

Judith Fa soprano Damien Lehman piano JEUDI 11 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Jean CRAS Largo pour violoncelle et piano Albéric MAGNARD Sonate pour violoncelle Louis VIERNE Sonate pour violoncelle op. 27 Edgar Moreau violoncelle Pierre-Yves Hodique piano

François Dumont piano


CALENDRIER 2019

Mélodies de BONIS, HALPHEN, CAPLET, LA PRESLE, BOULANGER…

œuvres de MAGNARD, DEBUSSY, VIERNE, HALPHEN, HERVÉ BOULANGER Mam’zelle Nitouche Diana Tishchenko violon CHŒUR DU CAPITOLE Joachim Carr piano ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE Christophe Grapperon JEUDI 2, VENDREDI 3, direction DIMANCHE 5, LUNDI 6 MAI Pierre-André Weitz OPÉRA DE SAINT-ÉTIENNE metteur en scène Nicolas ISOUARD Cendrillon

Yann Beuron ténor David Zobel piano MERCREDI 24 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Jean CRAS Trio avec piano no 2 Maurice RAVEL Trio avec piano TRIO VAN BAERLE SAMEDI 27 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Guy ROPARTZ Trio avec piano Claude DEBUSSY Trio avec piano

ORCHESTRE SYMPHONIQUE SAINT-ÉTIENNE LOIRE Julien Chauvin direction Marc Paquien mise en scène Cendrillon Anaïs Constans Clorinde Jeanne Crousaud Tisbé Mercedes Arcuri Ramir, le prince de Salerne Manuel Nuñez Camelino Alidor Jérôme Boutillier Dandini NN Montefiascone Jean-Paul Muel

SAMEDI 11, DIMANCHE 12 VENDREDI 17, SAMEDI 18, DIMANCHE 19 MAI THÉÂTRE DU CAPITOLE TOULOUSE

VENDREDI 17, SAMEDI 18, DIMANCHE 19 MAI THÉÂTRE MARIGNY PARIS

Robert PLANQUETTE On demande une femme de chambre Paul HENRION Chanteuse par amour

SAMEDI 1er JUIN THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES PARIS

Jacques OFFENBACH Maître Péronilla ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE CHŒUR DE RADIO FRANCE Markus Poschner direction Manoëla Anaïs Constans Alvarès Chantal Santon-Jeffery Frimouskino Antoinette Dennefeld Léona Véronique Gens Maître Péronilla Éric Huchet Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

Cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

DIMANCHE 28 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Cycle Jacques Offenbach

JEUDI 18 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

TRIO WANDERER 99


CALENDRIER 2019

MARDI 4 JUIN OPÉRA DE LIMOGES

Jean-Baptiste LEMOYNE Phèdre LE CONCERT DE LA LOGE Julien Chauvin direction musicale et violon Marc Paquien mise en scène Phèdre Judith van Wanroij Œnone Diana Axentii Hippolyte Enguerrand de Hys Thésée Thomas Dolié

VENDREDI 7, DIMANCHE 9, LUNDI 10, MARDI 11, MERCREDI 12, VENDREDI 14, SAMEDI 15 JUIN THÉÂTRE MARIGNY PARIS

HERVÉ Mam’zelle Nitouche LES FRIVOLITÉS PARISIENNES Christophe Grapperon direction Pierre-André Weitz metteur en scène Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

VENDREDI 14 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD, PARIS

DIMANCHE 16 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD, PARIS

AUTOUR DU VIOLONCELLE

SACRÉ & PROFANE

Jacques Offenbach Duos pour violoncelles lettre F no 1, 2 et 3  

Camille SAINT-SAËNS Calme des nuits Des fleurs et des arbres Romance du soir op. 118 Saltarelle Reynaldo HAHN Trois Chansons anciennes Aubade athénienne L’Obscurité À la lumière Clémence de GRANDVAL Heures Messe

Henri Demarquette, Aurélien Pascal violoncelles Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

SAMEDI 15 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD, PARIS LES FLEURS DU MÂLE

Airs d’opérettes et chansons coquines

Norma Nahoun soprano Marie Gautrot mezzo-soprano I GIARDINI Pauline Buet violoncelle David Violi piano Victoria Duhamel conception et mise en espace

100

Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

CHŒUR ACCENTUS Christophe Grapperon direction Hélène Carpentier soprano Eva Zaïcik mezzo-soprano Eloïse Bella Kohn piano Olivier Houette orgue Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris


OFFENBACH COLORATURE

Jacques OFFENBACH Les Contes d’Hoffmann Robinson Crusoé Vert-Vert Le Roi Carotte Orphée aux Enfers Fantasio Mesdames de la Halle Un mari à la porte Les Bavards Jodie Devos soprano ENSEMBLE CONTRASTE Arnaud Thorette violon, direction artistique Antoine Pierlot violoncelle Jean-Luc Votano clarinette Johan Farjot piano, arrangements Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

JEUDI 20, SAMEDI 22, LUNDI 24, MERCREDI 26, VENDREDI 28, DIMANCHE 30 JUIN OPÉRA COMIQUE, PARIS

VENDREDI 21, SAMEDI 22, DIMANCHE 23 JUIN THÉÂTRE MARIGNY, PARIS

SAMEDI 29 JUIN CHAPELLE ROYALE CHÂTEAU DE VERSAILLES

barbier et lecocq

Jacques OFFENBACH Madame Favart

Frédéric BARBIER Faust et Marguerite Charles LECOCQ Sauvons la caisse

BERLIOZ & MARTINI MESSES

CHŒUR DE L’OPÉRA DE LIMOGES ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS Laurent Campellone direction Anne Kessler mise en scène Madame Favart Marion Lebègue Charles-Simon Favart Christian Helmer Hector de Boispréaux François Rougier Le Major Cotignac Franck Leguérinel Suzanne Anne-Catherine Gillet Le Marquis de Pontsablé Éric Huchet Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris Partitions éditées et mises à disposition par le Palazzetto Bru Zane

Lara Neumann soprano Flannnan Obé ténor Pierre Cussac accordéon Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

SAMEDI 22 JUIN PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE) ART NIGHT

Paul TAFFANEL Quintette à vent en sol mineur George ONSLOW Quintette à vent en fa majeur op. 81 GOUNOD / WALTER Quintette en la mineur tiré du quatuor opus posthume no 3 ENSEMBLE OURANOS

Hector BERLIOZ Messe solennelle Jean-Paul-Égide MARTINI Messe des morts CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Adriana Gonzalez soprano Julien Behr ténor NN baryton Dans le cadre du 7e Festival Palazzetto Bru Zane Paris

Cycle Jacques Offenbach

LUNDI 17 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD, PARIS

Cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

CALENDRIER 2019

101


tarifs et réservations

7e Festival Palazzetto Bru Zane paris

à venise tarifs

réservations

Palazzetto Bru Zane 15 euros | 5 euros*

SUR internet

Scuola Grande San Giovanni Evangelista 20 euros | 5 euros* *tarif réduit pour les étudiants et les moins de 28 ans

ABONNEMENTS

Les abonnements (à partir de trois concerts) peuvent être souscrits à tout moment de la saison et permettent de bénéficier d'un pourcentage de réduction de 25%. Le choix des concerts est à effectuer au moment de la souscription de l'abonnement.

bru-zane.com tickets@bru-zane.com vivaticket.it Par téléphone

Palazzetto Bru Zane : +39 041 52 11 005 Call Center Vivaticket : du lundi au vendredi, de 9h à 19h et le samedi de 9h à 14h (fermé le dimanche). Depuis l'Italie : 892 234 Depuis l'étranger : +39 041 27 19 035 AU PALAZZETTO BRU ZANE

Du lundi au vendredi, 14h30 – 17h30 et dans chaque lieu de spectacle, une heure avant le début du concert. SUIVEZ-NOUS SUR :

Théâtre des Champs-Élysées 15, avenue Montaigne 75008 Paris Réservations theatrechampselysees.fr Opéra Comique 1, place Boieldieu – 75002 Paris Réservations opera-comique.com Théâtre des Bouffes du Nord 37 (bis), boulevard de la Chapelle 75010 Paris Réservations bouffesdunord.com Théâtre Marigny Carré Marigny 75008 Paris Réservations theatremarigny.fr Chapelle Royale du Château de Versailles 1, place Léon Gambetta 78000 Versailles Réservations chateauversailles-spectacles.fr

103


lieux des concerts à venise

SAn STAE

Palazzetto Bru Zane San Polo, 2368 vaporetto no 1 ou no 2 arrêt Ferrovia, San Tomà ou Riva de Biasio

rIVA DE bIASIO

ST r

AD An

gArE DE SAnTA LUCIA

p.TE p.T E SCALzI

E LL CA A ng LO

CAMpO S. gIACOMO DA L’OrIO

Ar

In

pIAzzALE rOMA

CAL L

CAMpO DE LA LAnA

E DE

pALAzzETTO brU zAnE

TE

SCUOLA grAnDE SAn gIOVAnnI EVAngELISTA LA L ACA

E CALL

E

zAn

C.LE

Onà CA’ D

CAMpO SAn pOLO

CAMpO SAn STIn CALLE

’ AMAI DE CA

pIAzzALE rOMA CAMpO DEI TOLEnTInI

CAL LE

Scuola Grande San Giovanni Evangelista San Polo, 2454 vaporetto no 1 ou no 2 arrêt Ferrovia ou San Tomà

O

M

nD

O

SE CO

rI

f.T A

rIO

fErrOVIA

OV A

DEL LE C

HIOV ErE

CAMpO DEI frArI

CAMpO SAn TOMà

SAn TOMà


CONSEIL D’ORIENTATION ET éQUIPE Nicole Bru présidente CONSEIL D'ORIENTATION

Luc Bourrousse Gérard Condé Thierry Fouquet

Michèle Roche Emilio Sala Didier Voydeville

éQUIPE

Hervé Combaz directeur général Alexandre Dratwicki directeur scientifique Étienne Jardin responsable scientifique des publications et colloques Sébastien Troester responsable scientifique des éditions musicales Baptiste Charroing directeur du développement Rosa Giglio coordinatrice artistique

CONTACTS PRESSE France Opus 64 : Valérie Samuel et Sophie Nicoly +33 1 40 26 77 94 | s.nicoly@opus64.com Italie Skill & Music

Paolo Cairoli - Irene Sala - Floriana Tessitore +39 331 836 1276 | info@skillandmusic.com

Allemagne Ophelias Culture PR : Ulrike Wilckens

+49 89 67 97 10 50 | letter@ophelias-pr.com

Elena Vignotto responsable de la production Rocco Grandese chargé de production et régisseur Joséphine Kirch chargée de production Laura Stagetti chargée de production Katia Amoroso responsable de la communication Camille Merlin coordinatrice éditoriale Mathilde Guesdon chargée de communication Davide Callegaro chargé des relations avec le public Andrea Simionato responsable administratif Viola Costantini chargée d’administration CONseil

Benoît Dratwicki conseiller artistique

© 2018 - Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française Toute reproduction, photocopie incluse, est interdite sans autorisation préalable. Le Palazzetto Bru Zane est à la disposition des ayant-droits pour les éventuelles sources iconographiques non identifiées.

ART DIRECTION AND GRAPHIC DESIGN Tapiro IMPRESSION Grafiche Veneziane


Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française San Polo 2368, 30125 Venise - Italie tél. +39 041 52 11 005 contact@bru-zane.com

bru-zane.com

Ressources numériques autour de la musique romantique française

La webradio de la musique romantique française

MEDIABASE

CLASSICAL RADIO

Profile for Palazzetto Bru Zane

Palazzetto Bru Zane | Saison 2018-2019  

Palazzetto Bru Zane | Saison 2018-2019  

Advertisement