Issuu on Google+

1


SOMMAIRE

Thème

sommaire ... 2 Edito ... 3 Reflexion sur le thème ... 4 - 5 pistes d’animation ... 6 - 7

Liturgie

Textes Liturgiques ... 8 - 9 Méditation Spirituelle ... 10 - 11 découvrir un texte ... 12

partenaires

CCFD ... 13 coopération Missionnaire ... 14 -18

Fiches techniques

Programme de la journée ... 19 Infos pratiques ... 20 - 21 Inscriptions ... 22 - 23 Prière ... 24

2


EDITO Service Diocésain AEP 7 rue Notre Dame 77334 Meaux Cedex Tel : 01 64 36 41 22 Email : aep@meaux.cef.fr

Meaux, le 22 septembre 2009 Chers animatrices et animateurs,

Ce support pédagogique est un instrument de travail à remettre à chaque animateur dont le groupe où l’aumônerie participera au rassemblement et non seulement au responsable. Vous y trouverez des réflexions, des propositions, et des recommandations qui nous l’espérons, vous aideront à bien entrer dans le thème du rassemblement « Cultive le bonheur » et permettra ainsi aux jeunes de vivre une journée riche en rencontres, partages et découvertes. Cette année, nos propositions d’activités essaieront de faire découvrir comment être serviteurs du Seigneur aux jeunes et qu’être au service du Christ, peut les aider à grandir dans la foi. Chers animateurs, préparons-nous et préparons aussi nos jeunes à bien vivre leur journée de rassemblement, pour que chacun puisse, à son retour, être une graine de bonheur pour les autres.

Au nom de l’équipe Karine ALVA BERNAL Responsable diocésaine AEP

3


E M E H T E L R U S N IO X E L F RE

4


5


E U IQ G O G A D E P N IO T A IM N ’A D E T IS P En local Quand j’entends service, qu’est-ce que j’entends ? Serviteur, intérêt, gratuité ? Le service renvoie à des réalités ambivalentes dans l’expérience des jeunes. Il suffit d’entendre ce témoignage pour s’en rendre compte : « je me souviens que quand mes parents me demandaient de mettre la table, je n’aimais pas, je me sentais punie… » Cette réalité est souvent vécue par les jeunes : il faut rendre service, il faut penser aux autres ! Service rime avec impératif. C’est pourquoi il est important de faire le point sur les représentations de chacun. Matériel : Feuilles de canson de différentes couleurs. Pâte à fixe. Durée : ½ heure.

Brainstorming L’animateur propose aux jeunes un temps de discussion sur le service. L’objectif est d’enrichir ces opinions grâce à la confortation des points de vue. Pour cela on prêtera particulièrement attention à la parole de chaque jeune.

6

Dans un premier temps, faire émerger les représentations de chacun. L’animateur constitue des groupes de 4 ou 5 jeunes et distribue à chacun d’eux des feuilles de couleur. Les jeunes commencent par écouter les représentations de chacun : « Pour moi, le service c’est … » Puis, écrivent chaque proposition sur ½ feuille de papier couleur.

Dans un 2nd temps, les jeunes regroupent les idées exprimées. Colles les papiers de couleur au fur et à mesure qu’ils sont lus sur un grand tableau ou sur le mur avec de la pâte à fixe. Regroupez ensemble les idées exprimées. On peut décoller certains papiers couleurs et les replacer au fur et à mesure que des caractéristiques communes se dégagent. On forme ainsi des constellations. Quand on a placé tous les papiers et quand on s’est assuré que tout le monde est d’accord sur les constellations réalisées, on essaie de mettre un titre commun aux constellations.


Dans un 3ème temps, interrogez les similitudes et les oppositions. Prenez le temps de la confrontation : les expressions de chacun doivent être prises en compte. En effet, le service est une notion connotée positivement, mais certains jeunes vont exprimer le contre-pied de cette conception et mettre l’accent sur le caractère superficiel et négatif du service rendu. Ces propositions ne doivent pas paralyser le débat. Il s’agit en effet de s’appuyer sur des contradictions et de s’en servir comme support pour comprendre l’originalité du message chrétien.

Voici quelques pistes de refléxion : - Servir, c’est une question de caractère : il y a des personnes « serviables » par nature… Oui, mais pas seulement, c’est une affaire de choix de vie ; - Servir, c’est occasionnel : c’est l’occasion qui provoque la Bonne Action ! Oui, mais pas seulement, c’est une qualité du regard qui ouvre la personne à la souffrance des autres ; - Servir, c’est donner et donner beaucoup ! Oui, mais pas seulement : servir c’est donner, et se donner : donner de sa personne - Servir, c’est de répondre à des besoins avec compétence, Oui, mais pas seulement c’est répondre avec des « attentions qui viennent du cœur » - Servir, c’est mourir un peu, Oui, mais pas seulement c’est aussi donner la vie ! - Servir, c’est se rabaisser, s’humilier, Oui, mais pas seulement, c’est aussi relever l’homme ; libérer le divin en l’homme - Servir, c’est se donner une bonne opinion de soi, Oui, mais pas seulement, c’est être inquiet des conséquences de son action sur les autres et sur le monde, - Servir, c’est créer des liens de dépendance et d’assistanat, Oui, mais pas seulement c’est aussi créer des relations dont chacun est responsable - Servir, c’est intéressé, Oui, mais pas seulement c’est aussi gratuit. L’intérêt n’est pas le motif de l’action, il est un fruit. - Servir, c’est donner, oui, mais pas seulement, c’est aussi recevoir.

Origine Piste pédagogique : Livret d’animation de la semaine Missionnaire 2006

7


TEXTES LITURGIQUES Marc 9, 30 - 37 Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache. Car il les instruisait en disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. » Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger. Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demandait : « De quoi discutiezvous en chemin ? » Ils se taisaient, car, sur la route, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit : « Celui qui accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille ne m’accueille pas moi, mais Celui qui m’a envoyé. » Jean 13, 3 - 20

8

Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu'il est venu de Dieu et qu'il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu'il se noue à la ceinture ; puis il verse de l'eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu'il avait à la ceinture. Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n'auras point de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n'a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mê mes, vous êtes purs, ... mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c'est pourquoi il disait : « Vous n'êtes pas tous purs. » Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? Vous m'appelez 'Maître' et 'Seigneur', et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C'est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j'ai fait pour vous. Amen, amen, je vous le dis : le serviteur n'est pas plus grand que son maître, le messager n'est pas plus grand que celui qui l'envoie. Si vous savez cela, heureux êtes-vous, pourvu que vous le mettiez en pratique. Je ne parle pas pour vous tous. Moi, je sais quels sont ceux que j'ai choisis, mais il faut que s'accomplisse la parole de l'Écriture :


Celui qui partageait mon pain a voulu me faire tomber. Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu'elles n'arrivent ; ainsi, lorsqu'elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS. Amen, amen, je vous le dis : recevoir celui que j'envoie, c'est me recevoir moi-même ; et me recevoir, c'est recevoir celui qui m'envoie. »

Jean 15, 9 -17 À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j'ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j'ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître. Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l'accordera. Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres.

Isaïe 42, 1- 4 Ainsi parle le Seigneur : Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui j’ai mis toute ma joie. J’ai fait reposer sur lui mon esprit; devant les nations, il fera paraître le jugement que j’ai prononcé. Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, on n'entendra pas sa voix sur la place publique. Il n'écrasera pas le roseau froissé, il n'éteindra pas la mèche qui faiblit, il fera paraître le jugement en toute fidélité. Lui ne faiblira pas, lui ne sera pas écrasé, jusqu'à ce qu'il impose mon jugement dans le pays, et que les îles lointaines aspirent à recevoir ses instructions.

9


MEDITATION SPIRITUELLE Evangile selon Saint Marc 9, 30 -37 Jésus est venu en ce monde pour mourir à cause de nos péchés et des péchés du monde. Voila le geste du plus grand amour : donner sa vie pour ceux qu’on aime. Jésus calmement accepte le dessin de son père et commence à préparer ses disciples à l épreuve qui doit venir. Ces bons moments passer avec Jésus leur plaisent et ils ne peuvent s’imaginer ce qui est à venir, comment il se propose de sauver le monde et le réconcilier avec son père. Ils ne saisissent pas que c’est ainsi que Dieu veut révéler son amour.

Evangile selon Saint Jean 13, 3-20 Jésus lave les pieds de ses disciples A l’époque du Christ, où on marchait pieds nus par tous les temps, ce service considéré comme dégradant était réservé aux esclaves étrangers et aux femmes. Les apôtres en sont stupéfaits. Mais la réponse de Jésus est sans ambiguïté : «Vous m’appelez ‘Maître’ et ‘Seigneur’, et vous avez raison, car je le suis. Si je vous ai lavé les pieds, c’est pour que vous fassiez de même.» Jésus, Maître et Seigneur, se présente comme le serviteur par excellence, et nous appelle sur le même chemin.

10

Pierre par, son refus, exprime une relation à Dieu traditionnelle : il refuse que par amour Dieu puisse « s’abaisser» à aimer les hommes et à être leur frère. Jésus aime jusqu’au bout les hommes, au point de ne pas se faire le supérieur mais d’être leur égal, jusqu’à l’abaissement dans la mort. L’important dans le geste de Jésus n’est pas la purification des pieds salis, mais c’est de recevoir dans la foi ce qu’exprime ce geste : Dieu à nos genoux se fait notre serviteur pour que nous entrions dans son amour et que nous le partagions avec nos frères. «Plus tard tu comprendras!» Pierre tente de saisir l’inépuisable amour de Dieu, Jésus l’invite à l’accueillir d’abord. Cet accueil permettra ensuite de comprendre. Le geste d’humanité parfaite de Jésus doit être partagé, vécu semblablement pour vivre la fraternité que Jésus propose. Jésus se fait notre serviteur pour qu’à notre tour nous puissions devenir serviteurs. Le dernier repas de Jésus avec ses disciples Pour nous parler de l’eucharistie, St Jean fixe nos regards sur le geste du lavement des pieds. Il veut nous dire ceci : le lavement des pieds est la clé de la messe. Impossible de célébrer la Céne du Seigneur sans éprouver le besoin d’entrer dans


la dynamique du partage, dans la dynamique du service, du don de soi. Etre chrétien, c’est être le serviteur de tous, avec humilité, simplicité, détachement et charité. Le Christ nous a donné un exemple parfait de cela quand il a quitté le ciel pour prendre notre humanité et mourir pour nous. Il nous a montré le chemin quand il a lavé les pieds de ses disciples, sachant qu’il allait le quitter et que Judas allait le trahir. Comme il est difficile de vivre constamment dans un esprit de service et de générosité. Nous avons besoin de retrouver cette attitude, de vivre avec cet amour désintéressé que le Christ nous demande. Le don de Dieu demeure donc premier. C’est son amour qui nous rend capables d’aimer nos frères à notre tour.

Evangile selon Saint Jean 15, 9-17 Le véritable Amour vient de Dieu, il est objet de révélation. Il ne procède pas de la spontanéité de notre nature mortellement blessé par le péché, mais il est un don du Père « qui nous a aimés et a envoyé son fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui » Seul le Christ peut nous initier a l’amour de charité ; car seul celui qui est libéré des conséquences funestes du péché peut entrer dans la liberté du don. «Vous êtes mes amis» A tous ceux qui ont choisi de suivre Jésus, il leur redonne le commandement qu’il avait donné après le dernier repas : «Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.» Il ne s’agit plus seulement de se faire serviteurs les uns des autres, à l’image du lavement des pieds. Il leur faut franchir un pas supplémentaire : il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis, à l’image de Jésus. « Que vous donniez du fruit.» Les disciples de Jésus seront signes pour le monde, par l’amour qu’ils portent au Père et au Fils et qui les fait vivre. Ils sont appelés à transmettre cet amour, à témoigner de leur foi en Jésus, Fils unique du Père. Là est la gloire du Père : qu’ils participent ainsi la révélation de son amour.

Isaïe 42, 1-4 Etre au service de quelqu’un peut être un honneur, Dieu nomme «serviteur» celui qu’il appelle à travailler avec lui; Jésus fait sienne la mission de «serviteur», il est au milieu de ses disciples «comme celui qui sert», lui, leur seigneur et leur maître, et il va jusqu’au bout des exigences de l’amour qui inspire ce service, en donnant sa vie.

Outils pédagogiques utilisés pour réaliser les méditations spirituelles : « En route avec St Jean» Editions Fleurus Catéchèse. « Evangile selon St Jean, texte intégral commenté et illustré.» Edition, le Senevé. www.homelies.fr

11


E U IQ G R U IT L E T X E T N U IR R V DECOU * Quels sont les personnages? * Que font-ils? Que disent-ils? * A qui parlent-ils ? * Où se déroule cette histoire? * Peux-tu situer ce texte dans la vie de Jésus? (chercher le texte dans le Bible) * Quelle est la situation au début du récit? * Et à la fin du récit? * Qu’est-ce qui a changé?

12

* Qu’est-ce qui a permis ou provoqué ce changement? * Qu’est-ce qui est important dans ce texte? * Si tu devais raconter cette histoire à des amis, que leur dirais-tu?


C .C .F .D Cultive le bonheur Et si servir était une des graines du bonheur Le CCFD terre solidaire (comité catholique contre la faim et pour le développement) est partenaire de ce rassemblement des 6emes -5emes centré sur le bonheur dans le service. Nous essaierons d’y apporter quelques façons originales et complémentaires de servir et de trouver le bonheur dans la rencontre de l’autre différent de soi.

Voici quelques éléments pour cette démarche * La joie de découvrir l’autre différent dans sa vie de tous les jours; découvrir des pays, des cultures, des façons d’être chrétien ou de vivre selon sa religion

Des jeux seront proposés : - pour découvrir ces différences que l’on peut vivre comme des richesses - pour découvrir ce qui fait le bonheur des jeunes de 10 à 13 ans dans les pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine … * Découvrir ce dont ont besoin nos sœurs et nos frères là bas ; saisir le bonheur que je vais trouver en prenant un peu de temps pour les soutenir dans leurs efforts pour mieux vivre et s’épanouir Ne puis je partager avec eux un peu de mon superflu ou même de mon soit disant nécessaire Des jeux illustreront ce thème du partage au service de ceux qui ont besoin du nécessaire * Donner et recevoir C’est important de servir en donnant ; ne dit on pas que l’on trouve plus de joie à donner qu’a recevoir ? D’une certaine façon c’est vrai mais nous ne devons pas oublier : - Que l’autre peut aussi souhaiter donner - Qu’accepter de recevoir de l’autre, c’est reconnaître sa dignité, sa condition d’égal à nous dans l’amour de Dieu - Que nous avons à découvrir ce qui nous manque d’important pour vivre un vrai bonheur ; - Et puis l’autre a sûrement des choses à nous offrir pour nous aider dans cette recherche et cette mise en pratique. - Que ce que nous pouvons, avec l’autre, donner et recevoir est peut être très différent et que cela ne se compare pas en terme de valeur d’argent mais de réponse en valeur d’épanouissement.

Nous proposerons des jeux sur ce thème : Donner et recevoir, pour grandir ensemble

13


cOOPERATION MISS IO N N A IR E

En local

La Coopérati Coo oopé on Missionnaire vous invite a entrer dans le rassemblement, par un chemin de bonheur intérieur : un temps de prière avec les jeunes. Soutenir ou aider son prochain n’est pas une simple assistance mais une invitation à un échange entre les jeunes, car chacun d’eux, riche ou pauvre, a toujours quelque chose à partager et à témoigner de sa relation avec le Christ. Voici le schéma de prière que nous vous proposons à vivre dans la semaine du 11 au 18 octobre 2009 : Préparation matérielle : Affiche semaine Missionnaire Mondiale Carte d’Afrique sur laquelle nous pouvons inscrire des noms de missionnaires. Images Semaine Missionnaire Mondiale. Bougie, icône, fleurs, livre de la Parole, pagnes…

1. Le temps de l’accueil : Signe de la croix et mot d’accueil :

14

En ce mois d’octobre, nous nous unissons à la «prière continue» de toute l’Eglise pour la Mission universelle. D’autres diocèses prient avec nous aujourd’hui et d’autres demain prolongeront notre prière… (Il est possible de nommer les diocèses du jour précédent, ceux du même jour, penser aussi aux «points prière» du diocèse –cf. livret d’animation page 12). Nous voici invités à découvrir la présence de l’amour de Dieu répandu sur toute la terre : « Dieu aime le bon droit et la justice, la terre est remplie de son amour » (Psaume 32), tel est le thème de la Semaine Missionnaire Mondiale. Portant dans nos cœurs toutes les Eglises du monde, nous confions tout particulièrement les Eglises d’Afrique réunies en ce mois d’octobre à Rome pour le deuxième synode de l’Afrique. « La paix, la justice et la réconciliation » seront au cœur des débats et des prières de ce synode. Entrons dans notre prière avec le synode des Eglises d’Afrique :

Prière pour le synode africain de 2009 : « Sainte Marie, Mère de Dieu, Protectrice de l’Afrique, tu as donné au monde la vraie lumière, Jésus-Christ. Par ton obéissance au Père et par la grâce de l’Esprit Saint, tu nous as donné la source de notre réconciliation et de notre justice, Jésus-Christ, notre paix et notre joie. Mère de tendresse et de sagesse montre-nous Jésus, ton Fils et Fils de Dieu, soutiens notre chemin de conversion afin que Jésus fasse briller sur nous sa Gloire dans tous les lieux de notre vie personnelle, familiale et sociale. Mère, pleine de Miséricorde et de Justice, par ta docilité à l’Esprit Consolateur,


obtiens pour nous la grâce d’être les témoins du Seigneur Ressuscité, pour que nous devenions toujours plus le sel de la terre et la lumière du monde. Mère du Perpétuel Secours, à ton intercession maternelle nous confions la préparation et les fruits du Deuxième Synode pour l’Afrique. Reine de la Paix, prie pour nous ! Notre-Dame d’Afrique, prie pour nous ! »

Chant : La première en chemin 1.

La première en chemin, Marie, tu nous entraînes A risquer notre»oui» aux imprévus de Dieu. Et voici qu’est semé en argile incertaine de notre humanité Jésus-Christ, Fils de Dieu. Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de foi, Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

2.

La première en chemin, en hâte tu t’élances, Prophète de Celui qui a pris corps en toi. La parole a surgi, tu es sa résonance Et tu franchis des monts pour en porter la voix. Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de foi, Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

3.

La première en chemin pour suivre au Golgotha le Fils de ton amour que tous ont condamné. Tu te tiens là, debout, au plus près de la croix Pour recueillir la vie de son coeur transpercé. Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de foi, Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

4.

La première en chemin avec l’Eglise en marche Dès les commencements, tu appelles l’Esprit ! En ce monde aujourd’hui, assure notre marche, Que grandisse le corps de ton Fils Jésus-Christ ! Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de foi, Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

2. Le temps de la Parole Introduction à la Parole : « Le Seigneur aime le bon droit et la justice, la terre est remplie de son Amour «(Ps 32). Cette affirmation optimiste du psalmiste n’est-elle pas contredite par la vision du monde - et en particulier du continent africain - que nous renvoient chaque jour les médias ? Le monde va mal : crise financière, économique et sociale… L’Afrique n’est pas épargnée : blessures du passé, difficultés socio-économiques et politiques, vagues de migrations, guerres et intégrismes, pillage des ressources

15


naturelles, corruption, crise de l’eau, endémies du paludisme et du sida… La foi en Dieu nous invite cependant à changer de regard et nous permet de découvrir que «la terre est remplie de l’Amour de Dieu». Un regard d’espérance nous permet d’entrevoir une autre face des réalités. Dans son message pour les Eglises d’Afrique, Benoit XVI nous convoque à l’espérance : « Je souhaite vivement que l’Afrique ne soit plus oubliée dans ce monde en mutation profonde et qu’une authentique espérance se lève pour les peuples de ce continent… Il est du devoir de l’Église de défendre les faibles et de se faire la voix des sans voix. Je voudrais donc encourager les personnes qui travaillent à susciter l’espérance par un engagement résolu pour la défense de la dignité de la personne humaine et de ses droits inaliénables. » Avec toutes les Eglises du monde et en particulier celles d’Afrique, prions pour le règne de la justice et de l’amour déjà à l’œuvre sur notre terre :

Psaume 32, chanté en deux chœurs : Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ; il est fidèle en tout ce qu’il fait. Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour. Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour, pour les délivrer de la mort, les garder en vie aux jours de famine.

16

Nous attendons notre vie du Seigneur : il est pour nous un appui, un bouclier. Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi ! Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, Pour les siècles des siècles. Amen.

Invitatoire à l’Evangile : Pour porter cette espérance au cœur de ce monde, accueillons l’Evangile : Jésus nous engage à prendre le chemin du serviteur pour que grandisse ce règne de justice et de paix :

Alleluia (chanté) Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (Mc 10, 35-45) Jacques et Jean demandent à Jésus : « Accorde-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. »… Les dix autres qui avaient entendu, s’indignaient contre Jacques et Jean. Jésus les appelle et leur dit : « Vous le savez: ceux que l’on regarde comme chefs des nations païennes commandent en maîtres ; les grands leur font sen-


tir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur. Celui qui veut être le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Temps de silence : En silence, prenons le temps de faire mémoire de tous les signes d’espérance et d’amour vécus en terre Africaine et que nous pouvons connaître ; ainsi que ceux dont nous sommes témoins dans nos vies…

3. Le temps de l’action de grâces : Nous nous partageons ces signes d’espérance et d’amour… Refrain : Signes par milliers, traces de ta gloire Signes par milliers, Dieu dans notre histoire Expressions possibles… - Nous te rendons grâce pour ton Eglise qui cherche à se mettre à l’écoute de ton Esprit pour témoigner de ton amour par toute la terre. Nous pensons particulièrement aux évêques d’Afrique réunis en synode et qui cherche des chemins de paix, de justice et de réconciliation… - Nous te rendons grâce pour tous les missionnaires (nous pouvons citer les noms de ceux que nous connaissons) qui inlassablement portent l’Évangile à leurs frères aux quatre coins de la terre… - Nous te rendons grâce pour les parents, premiers messagers de la Parole de Dieu auprès de leurs enfants… - Nous te rendons grâce pour chacun de nous présents en ce jour : ce temps de prière creuse en nous l’ouverture à ta Mission Universelle…

Notre Père récité Oraison finale avec la prière de la Semaine Missionnaire Mondiale : Que pouvons-nous t’offrir, Seigneur ? Seigneur, que t’offrirai-je pour te remercier de tous tes bienfaits ? Tu me réponds : Offre-moi tes mains vides : je les comblerai de biens surabondants. Seigneur, que t’offrirai-je pour te remercier de la force que tu m’as donnée ? Tu me réponds : Offre-moi tes ignorances : je les changerai en sagesse sans pareille. Seigneur, que t’offrirai-je pour te remercier de la sagesse que tu m’as léguée ? Tu me réponds : Offre-moi tes misères : je les changerai en salut pour autrui. Seigneur, que t’offrirai-je pour te remercier de ton précieux salut ? Tu me réponds : Offre-moi tes péchés : je les changerai en amour qui ne s’éteint pas.

17


Seigneur, en toute confiance, je te remercie… Comble-nous, Toi le Vivant, de ton amour et fais de nous les missionnaires dont tu as besoin pour le monde de ce temps. Par Jésus le Christ, notre Seigneur, qui vit et règne avec toi, Père et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Chant final : Peuple de frères

18

R/

Peuple de frères, peuple du partage, Porte l’Evangile et la paix de Dieu bis

1.

Dans la nuit se lèvera une lumière, L’Espérance habite la terre, La terre où germera le salut de Dieu. Dans la nuit se lèvera une lumière, Notre Dieu réveille son peuple.

2.

L’amitié désarmera toutes nos guerres, L’Espérance habite la terre, La terre où germera le salut de Dieu. L’amitié désarmera toutes nos guerres, Notre Dieu pardonne à son peuple.

3.

La tendresse fleurira sur nos frontières, L’Espérance habite la terre, La terre où germera le salut de Dieu. La tendresse fleurira sur nos frontières, Notre Dieu se donne à son peuple.

4.

Un soleil se lèvera sur nos calvaires, L’Espérance habite la terre, La terre où germera le salut de Dieu. Un soleil se lèvera sur nos calvaires, Notre Dieu fait vivre son peuple.

Signe de la croix


PROGRAMME DE LA J O U R N E E 6e et 5e

10 h

ACCUEIL EGLISE Notre Dame du Val (33 av. Thibaut de Champagne)

10 h 15 RALLYE Départ vers les différents lieux (lycée, salle des fêtes, gymnase, vieille église, ND du val)

11 h 00 Ateliers /Témoignages

12 h 00 Pique – nique (lycée, salle des fêtes, gymnase, églises)

13 h 00 Ateliers / Réalisation du tryptique

14 h 15 Départ vers Eglise Notre Dame du Val

15 h 00 Messe à l’Eglise ND du Val

16h 00 Départ

19


IN F O S P R A T IQ U E S Chaque aumônerie doit avoir 1 autorisation parentale : Le responsable de groupe doit avoir l’autorisation parentale de chaque jeune. 1 support pédagogique par animateur. 1 étiquette pour le car qui sera placée derrière le pare-brise du car avant votre arrivée à Bussy St Georges.(transmise par le Service Diocésain AEP)

20

EQUIPEMENT DU JEUNE 1 foulard par jeune : Pôle de MEAUX : bleu cyan ( bleu clair) Pôle de LIZY LA FERTE : bleu marine, Pôle de DAMMARTIN : vert clair, Pôle de COULOMMIERS : vert foncé, Pôle de MARNE LA VALLEE : Rouge, Pôle de NEMOURS : orange, Pôle de MONTEREAU : blanc, Pôle de CHELLES : violet, Pôle de PONTAULT COMBAULT : rose clair, Pôle de SENART : Marron, Pôle de MELUN : beige, Pôle de FONTAINEBLEAU : jaune, Pôle de PROVINS : rose fluo, Pôle de MORMANT : rouge bordeaux. 1 pique nique et un goûter Feutres, colle, scotch, stylos Des vêtements chauds en prévision du rallye .


Votre mission durant cette journée sera la suivante : Veiller toujours sur votre équipe Veiller à la bonne participation de tous pendant les activités Veiller à la sécurité dans les déplacements en ville Veiller au rangement et à la propreté des lieux Attentif (ve) et préparé(e) pendant les temps de partage et artistiques Pendant la messe, vous serez vigilant(te) au comportement de l’équipe

Un grand merci à vous Pour cette journée que vous donner gratuitement Que vous puissiez repartir plein de joie et de souvenirs !!!

INSCRIPTIONS Nous souhaitons vous donner des précisions en ce qui concerne les inscriptions aux rassemblements diocésains. A savoir : pour chacun des rassemblements, nous ne prendrons plus aucune inscription passé la date limite. Cela pour faciliter la réservation des bus, la répartition des groupes ainsi que des témoins ou des ateliers. Nous espérons que vous comprendrez cette démarche et nous comptons sur vous. Retour des inscriptions pour le 25 Octobre 2009 Inscription définitives au 6 Novembre 2009. Si annulation après la date limite (6 novembre), Les frais d’inscriptions ne seront pas rembourser.

21


IN S C R IP T IO N S À retourner au plus tard le 25 octobre 2009 au Service Diocésain AEP – 7 rue Notre Dame 77334 MEAUX CEDEX

PÔLE : ........................................................................................... AUMÔNERIE ................................................................................. NOM du Responsable du groupe : .................................................. Coordinatrice de l’aumônerie : ...................................................... Adresse : ............................................................................................................. ............................................................................................................................ .................................................................................................................. Téléphone : .............................. Tel Portable : ............................ Email : ............................................................................................ Participation financière

22

Nombre de jeunes :

14 € (journée + car) 8 € (Journée)

Nombre d’animateurs avec le car ( Car organisé par le Service Diocésain)

14 € x ............ 8 € x ............

= ......... = .........

8€ x ............

= .........

Totaux = .........

Nouveauté Inscription en ligne à partir du 30 septembre 2009 http://eglisecatho-meaux.cef.fr/aep Chèque à l'ordre de L’A .D.M – A.E.P à joindre avec votre inscription définitive.


FICHE RECAPITULATIVE DES INSCRIPTIONS (A remplir obligatoirement pour service Préfecture et retourner au Service Diocésain AEP 7 rue Notre Dame 77334 Meaux Cedex ou aep@meaux.cef.fr) NOM

J E U N E S

PRENOM

1

J E U N E S

2 3 4 5 6 7 8

Animateurs

J E U N E S

2 3 4 5 6 7 8

NOM

2 3 4 5 6 7 8

Animateurs

PRENOM

2 3 4 5 6 7 8

1 2 3 4 5 6 7 8

23

Animateurs

Animateurs

1

NOM

1

PRENOM

1

J E U N E S

PRENOM

Animateurs

NOM

J E U N E S

NOM

PRENOM

NOM

J E U N E S

1 2 3 4 5 6 7 8

Animateurs

PRENOM


Que pouvons-nous t’offrir Seigneur ? Seigneur, que t’offrirai-je pour te remercier de tous tes bienfaits ? Tu me réponds : Offre-moi tes mains vides : je les comblerai de biens surabondants. Seigneur, que t’offrirai-je pour te remercier de la force que tu m’as donnée ? Tu me réponds Offre-moi tes ignorances : je les changerai en sagesse sans pareille. Seigneur, que t’offrirai-je pour te remercier de la sagesse que tu m’as léguée ? Tu me réponds Offre-moi tes misères : je les changerai en salut pour autrui. Seigneur, que t’offrirai-je pour te remercier de ton précieux salut ? Tu me réponds Offre-moi tes péchés : je les changerai en amour qui ne s’éteint pas. Oui, Seigneur, je t’offre tout cela, en toute confiance. Sois remercié, sois béni, sois loué ! Chant Malgache

24


support pédagogique Rassemblement Bussy 2009