Page 1

àFondaudège journal d’information de proximité gratuit ÉTÉ 2012 - N°5

Un quartier branchu !  TRANSPORTS

 ÉVÉNEMENT

Le tram toujours d'actu Page 6

Championnat de France de BMX Page 15

vehrtsCOMPANY bleu

Le spécialiste des véhicules électriques

Vélos - Voitures - Scooters - Motos

Vente - Location - Réparation - Adaptation

vélo classique

FLASHEZ-MOI !

Be

e ach Cruiser électriqu

www.vehicules-electriques-aquitaine.com facebook.com/vehrtsbleu

e

voiturette électriqu

Solex

Judaïque) 000 Bordeaux (Barrière 265, rue Judaïque - 33 56 69 72 93

Tél. 06 64 88 91 87

05 ou vehrtsbleucompany@orange.fr *


àFondaudège

ASSURANCE AUTO

JOURNAL D’INFORMATION

DE PROXIMITÉ GRATUIT AVRIL

- MAI 2012 - N°4 N°4

àFondaudège

Les tentations du Printemps

JOURNAL D’INFORMATION

„ VIE DU QUARTIER

Independence Day ! Page 4

DE PROXIMITÉ GRATUIT ÉTÉ

2012 - N°5

Mon quartier arintier Un qu au fémin ch bran u ! „ NOUVEAU

Page 10

„ TRANSPORTS

Le tram toujours d'actu Page 6

bleuY vehrtsCOMPAN

CHEZ NOUS,

„ ÉVÉNEMENT

Championnat de France de BMX Page 5

les électriques Le spécialiste des véhicu rs - Motos Vélos - Voitures - Scoote ion - Adaptation Vente - Location - Réparat

Solex

PAS DE PLATEAU TÉLÉPHONIQUE

C’EST LE MOMENT DE COMPARER DEMANDEZ UN DEVIS ! ASSURANCES BRIAN VIOLLEAU

ue

vélo classiq

J’

FLASHEZ-MOI !

m

que

voiturette électri

ue)

que

re Judaïq r électri Bordeaux (Barriè que - 33000 69 72 93 265, rue Judaï 87 ou 05 56

Beach Cruise

www.vehicules-electriques-aquitaine.co facebook.com/vehrtsbleu

Tél. 06 64 88

91

* vehrtsbleucompany@orange.fr

mon quartier !

www.facebook.fr/afondaudege

78 COURS PORTAL (place Picard) 33000 BORDEAUX CHARTRONS

Retrouvez sur interne t toute l’actualité de votre quartier ain si que tous les bons pl ans de vos commerçants préférés !

TEL : 05 57 87 15 31 - FAX : 05 57 87 14 48

agence.brian.violleau@mutpoitiers.fr

Ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 17h30 Orias : 08041437

IMPRESSION RAPIDE & FACILE ! DEVIS & LIVRAISON GRATUITE !

05 56 52 94 99

*

250 ex.

500 ex.

1 000 ex.

5 000 ex.

Carte de visite

36€

39€

49€

149€

Carte postale

-

128€

155€

299€

Flyer A6

72€

78€

93€

153€

Flyer A5

88€

99€

115€

190€

Dépliant A4

145€

175€

210€

399€

Quantité : Quadri R/V - 8,5x5,4 cm - 350gr.

Quadri R/V - 10x15 cm - 350gr.

Quadri R/V - 10x15 cm - 170gr.

Quadri R/V - 15x21 cm - 170gr.

Quadri R/V - 21x29,7 cm - 170gr.

499€ les 5 000 exemplaires !

Set de table

Quadri R/V - 29,7x42 cm

Affiche A2

Quadri R - 40x60 cm - 135gr.

Bâche PVC

Quadri Recto - M1 ignifugé

245€

285€

399€

725€

2,5 x 3 mètres à partir de 285 € !

Prix H.T., valables jusqu’au 31/12/2012. *Prix d’un appel RCS Bordeaux 2119-7598 - Adresse : 56 rue de Tivoli, 33000

local ou gratuit selon opérateur.

Bordeaux. Mail : contact@pagepublique.com

Tampon, Bâche, Totem, Drapeau, Sac recyclable...


àFondaudège éditorial

Été 2012

Magique Un nouvel épisode d'Astérix le Gaulois est attendu comme l'événement de la rentrée cinématographique. Le héros de Goscinny et son célèbre village entouré d'ennemis restent une des valeurs -refuge- les plus utilisées de nos jours. Face aux effets dévastateurs de la mondialisation, à cette Europe qui perd le Nord en lâchant le sud, devant la poussée de la gauche aux dernières élections... les tentatives de repli derrière ses fortifications sont grandes. N'a-t-on pas entendu le maire de Bordeaux se réjouir que ses adversaires comparent sa ville au dernier village gaulois encore non occupé, sachant que les légions romaines s'y sont toujours cassé les dents. Pour la gauche la conquête de Bordeaux tourne à ... l'Idéfix. L'esprit gaulois souffle aussi dans notre quartier Fondaudège... à sa façon, la tribu des commerçants et des artisans a décidé que la meilleure défense était encore l'attaque. L'objet de leur tourment s'appelle tramway et le plan de bataille – pardon de communication- pour repousser les effets négatifs du chantier s'apparente à une potion magique... la marmite va bouillir dès la rentrée... Par Toutatis ! Julien Pitet

édition : PAGE PUBLIQUE - SARL au capital de 5 000 € 56 rue de Tivoli, 33000 Bordeaux. Tél. : 05 56 52 94 99 Fax : 09 72 19 76 34. Mail : contact@pagepublique.com Directeur de la publication : Julien Pitet rédacteur en chef : François Puyo photos : Page Publique, D.R. ONt PARTICIPé à ce numéro : Etienne Douet, Flore d’Anglade, Claudie P., Constance Clertan, Francis Sans. conception : Page Publique impression : Roto Garonne issn : 2119-7598 tirage : 12 000 exemplaires La rédaction n’est pas responsable des documents qui lui sont adressés et qui engagent la seule responsabilité de leurs auteurs. La reproduction même partielle, des textes ou illustrations publiés dans ce numéro est interdite sans l’autorisation écrite préalable de l’éditeur. Dépôt légal à parution. © Avril 2012

n°5

Vamos a la playa L'été sera beau, l'été sera chaud... Du 3 juillet au 30 août, les mardi, mercredi et jeudi, la mairie et le Conseil général proposent aux bordelais de moins de 20 ans, et leurs familles, de partir vers les plages ou les bases nautiques du littoral pour 2€ seulement. Le bus-plage, c'est un voyage non-accompagné, aller-retour dans la journée sur les lignes de bus régulières du réseau Trans-Gironde. Les cartes sont délivrées dans les points relais à partir du lundi 2 juillet 2012. Les départs se feront depuis la place des Quinconces ou de la gare Saint- Jean, vers les destinations suivantes: Lège Cap Ferret , Le Porge, Lacanau et Hostens.

Joël Dupuch sort de sa coquille Tout, tout, vous saurez tout sur Joël Dupuch, l'épisodique marchand d'huîtres de la rue Fondaudège, en lisant son ouvrage : "Sur la vague du bonheur". Au cours des 230 pages écrites de sa main, l'ostréiculteur du Bassin devenu comédien raconte sa vie, son métier, ses amis célèbres comme anonymes, ses rencontres, sa famille... ses réussites mais aussi ses galères comme la faillite de son entreprise en 2008. C'est souvent juste, toujours sincère comme le rôle confié à ce grand gaillard par Guillaume Canet, dans son film Les Petits Mouchoirs. Un livre à lire les pieds dans le sable. NB : Joël Dupuch sera bientôt à l'écran dans un film de Guillaume Canet "Jappeloup" consacré à la vie du cavalier Pierre Durand.

Ici, les petits commerçants font la grande distribution...

Marie Brizard dans le flou Le suspens continue quant à l'avenir de la maison Marie Brizard/Bellevédère et par incidence directe celui du site occupé rue Fondaudège. Le tribunal de Dijon essaie de démêler cet inextricable dossier de procédures en tout genre, dont une de redressement judiciaire. Les audiences se succèdent, comme les annonces les plus contradictoires sur la santé économique du groupe. Le succès de quelques unes de ses filiales ne doit pas faire oublier les pertes très importantes qui plombent depuis des années cette entreprise. On devrait en savoir plus le 3 juillet, date à laquelle le tribunal de commerce de Bourgogne donnera un avis sur l'avenir de ce groupe aux allures de poupées russes.

Welcome to...

Oralia Lapierre Des Deux Rives 8, rue Fondaudège 33000 Bordeaux 05 56 90 98 00 www.oralia.fr Administrateur de biens

bordeauxdanslapeau.fr un blog pour les bordelais, mais pas que, parce qu'à Bordeaux, il y a le vin, mais pas que !

100.1

vu d'ici Été 2012 3


Environnement

En Bref Canicule : la ville a un plan En cas de fortes chaleurs durant l'été, la ville prend des mesures particulières en faveur des personnes âgées. Les 460 bénéficiaires des repas à domicile auront en rappel les grandes consignes (boire, fermer les volets…) La visite des agents permettra une vigilance renforcée. 14 clubs climatisés situés dans les Résidences Personnes Agées resteront ouverts jusqu’à 21 h. Les 800 résidents des RPA de la ville seront alertés sur les risques de grosses chaleurs et les personnes fragiles seront visitées par un agent. Les 550 bordelais qui viennent prendre leur repas dans les clubs se verront rappeler les consignes de prévention nécessaires et recevront la plaquette nationale « canicule ». Par ailleurs, en cas de niveau 2 décrété par la Préfecture, les 900 bordelais qui se sont inscrits sur le fichier « canicule » seront appelés chaque jour ; ils sont actuellement contactés une fois par semaine par les agents du CLIC et les bénévoles de Voisins Relais, Saint Vincent de Paul, Petits Frères des Pauvres, Comment va ? et France Bénévolat.

Bordeaux, ville « branchue » Epargnés par les tempêtes successives, Bordeaux possède encore quelque 45 000 arbres : séquoia géant, arbre à sept fleurs, magnolia, zelkova du Japon … Il s’agit là d’un véritable patrimoine qui méritait bien qu'on lui dédie l'année 2012.

Depuis 2008, au nom du développement durable et de la biodiversité, près de 1 000 arbres sont plantés chaque année en fonction d’une stratégie bien définie. Une charte de l’arbre est en cours de rédaction. Elle définira la place de l’arbre dans la ville, les grands enjeux qui y sont liés ainsi que les outils à mettre en œuvre durant les vingt prochaines années. Le renforcement de la présence du végétal, l’intégration de la nature en ville, l’innovation et le perfectionnement des techniques pour pérenniser ce patrimoine devront ainsi guider demain les projets d’urbanisme et les aménagements.

A qui ai-je l'honneur ? A l’occasion de la 2ème semaine digitale, la mairie de Bordeaux a

désinvolte création, retouches, repassage

Françoise Castaing 180 bis rue Fondaudège 33000 - BORDEAUX 05 56 52 62 19 4 Été 2012 àFondaudège

A ne pas manquer Du 26 juin à la fin juillet : Cécile Labonne et Clément Apffel exposent leurs photos prises dans le cadre de l'opération« Les arbres remarquables » sur les grilles du Jardin public.

Des QR codes permettent aux pocesseurs de smartphones de tout savoir sur le patrimoine naturel bordelais. mis en place une manière inédite de découvrir les plantes, arbres ou oiseaux de la ville, via étiquettes NFC et QR codes. Après une expérimentation limitée aux QR codes en 2011, ce sont désormais plus de 400 étiquettes intégrant une puce NFC, qui sont disséminées dans les parcs et jardins de la ville et sur les quais (Jardin des lumières à proximité du miroir d’eau). Les résidents du quartier Fondaudège peuvent ainsi bénéficier de ce dispositif dans le parc Rivière et au Jardin Public. Les possesseurs de smartphones amoureux de la nature dis-

posent ainsi directement sur leur mobile, d’informations botaniques liées aux plantes qui composent les massifs ! Ça marche aussi pour les oiseaux habitués du Parc bordelais et du Jardin public, dont les chants peuvent être écoutés grâce aux étiquettes.

Des arbres remarquables En début d’année, six arbres implantés sur la commune de Bordeaux ont été labellisés « arbre remarquable » par l’association ARBRES (Arbres Remarquables : Bilan, Recherche, Etudes et Sauvegarde). Il s’agit des arbres de Judée de l’hôpital Charles Perrens, du pacanier et du taxodium mucronatum (cyprès chauve) du Jardin public, du peuplier du jardin Chantecrit et de la glycine de l’hôtel des Archives municipales.


Ruches, jardins partagés,

un programme fleuve au Parc Rivière ! Vendredi 22 juin, le Parc Rivière a inauguré ses jardins partagés, ainsi que 2 ruches installées dans les ruines du château.

ment des Apiculteurs du Libournais... Les 2 ruches fraichement installées devraient nous offrir un miel A.O.C. "du quartier" de grande qualité, le site du Parc Rivière faisant l'objet d'une gestion écologique.

Il y avait du monde, en ce début de soirée ensoleillé, pour célébrer l'inauguration officielle des jardins partagés gérés par l'association de jardiniers Carré de Cultures. C'est plus d'un an de travail des habitants des structures du quartier qui était récompensé dans cette ambiance festive, avec dégustations de miel, siestes musicales (en partenariat avec le Rocher de Palmer), rencontres et échanges avec des spécialistes du Groupe-

Carrés de Cultures Rue Mandron, 33 300 Bordeaux 05 56 07 11 75 / 06 76 92 49 66 www.bordelaise-immobilier.fr ajardinsda@numericable.fr jardin.partage.parc.riviere@gmail.com

L’OPTICIEN SPÉCIALISTE BÉBÉ ENFANT ADO

NOU VEL LE SOL COLLEC AIRE TIO N

OPTIQUE - SOLAIRE - LENTILLE

GRANDIR À VUE D’OEIL - 8 cours de Verdun - 33000 Bordeaux Parking Tourny - Tél : 05 56 30 91 38 www.grandiravuedoeil.com Été 2012 5


Transports

Le tramway s'invite aux élections grâce au système D

Le début du chantier de la ligne D du tramway est programmé pour 2014... Ses irréductibles adversaires espèrent encore faire dérailler ce projet. Les élections législatives leur a donné l'occasion de se faire entendre.

La voie unique c'est... L'une des solutions alternatives proposées par Messieurs Fajardie, Korber et Errath, elle repose sur un constat : l'étroitesse des rues (Fondaudège, avenue de la Libération) dans lequel le tramway ne permet pas au tram circuler de façon satisfaisante en à double sens. Ils préconisent la mise en place d'une voie unique (aller-retour) dans les portions où les rames de tram seraient à l'étroit au point de réduire à la portion congrue le passage des véhicules. Leur démonstration, quant à la faisabilité de cette solutionde circulation alternée, s'appuie sur des exemples concrets en fonctionnement dans d'autres villes. Ils y voient une réponse aux difficultés d'insertion de la ligne D dans l'environnement existant, et la possibilité d'en réduire les coûts de construction. Un argument pertinent par les temps qui courent.

Il est passé par ici, il repassera par là... comme le furet, le débat sur la futur ligne D de tramway surgit toujours là où on ne l'attend pas ou tout du moins là où on ne souhaiterait pas le voir. C'est ainsi que les adversaires de ce projet (et en particulier l'association Tran's Cub) , se sont invités dans le débat électoral de la 1ère et de la 2ème circonscription. La tentation était trop grande de ne pas appuyer là où cela fait mal, sachant que les positions quant à l'opportunité de la ligne D du tram sont contradictoires dans chacun des deux camps. A gauche, dans la seconde circonscription, Vincent Feltesse, président de la CUB, était le suppléant de dernière minute de Michèle Delaunay. C'est lui le grand ordonnateur du projet d'une ligne à double sens depuis Eysines jusqu'à la place Tourny. La députée sortante avec laquelle il partageait l'affiche a, quant à elle, toujours émis de sérieuses réserves sur cette configuration. Dans la 1ère circonscription, Chantal Bourraguet, députée sortante UMP, a elle aussi exprimé dans un courrier à Alain Juppé, toute sa défiance 6 Été 2012 àFondaudège

à l'égard d'une nouvelle ligne de tram votée par la CUB et la ville de Bordeaux. Son colistier, le maire du Bouscat, Alain Bobet, n'a jamais émis les mêmes réserves ni soutenu avec autant de virulence l'étude d'une solution alternative. Ravi que les cartes politiques soient ainsi brouillées, le collectif favorable à un réexamen complet du dossier, a profité de cette campagne électorale pour distribuer un tract contenant un bulletin de vote à découper et à glisser dans l'urne. Le message envoyé aux candidats était clair, au verso figu-

Le tram multuplie les embûches. Dernière en date, le refus des garages automobiles du Bouscat de déménager.

rait : "non au tracé nord" et au recto : "oui au tramway à voie unique". Nul ne sait combien de ces bulletins parasites ont été utilisés sachant que ceux trouvés dans les urnes ont été comptabilisés comme "nuls". L'important était de mener ce coup de com et de créer la surprise en démontrant que le parti

des anti-tramways n'avait pas désarmé. L'un de ses porte-paroles, Michel Martial, était ravi de l'écho donné à cette initiative. Il avait par contre bien du mal à interpréter les résultats des législatives dans les deux circonscriptions concernés sachant que dans l'une le président de la CUB avait été élu haut la main dans le sillage de Michèle Delaunay, alors que dans l'autre Chantal Bourraguet avait déraillé face à une adversaire qui n'avait pas souhaité s'engager sur le dossier tram. La bataille n'a donc pas été gagnée mais elle en appelle d'autres si l'on en croit les irréductibles gaulois du Bouscat et de la rue Fondaudège.


Immobilier

Immeubles,

parkings, terrains... l'État lâche du lest Les temps sont durs et l'Etat est amené à réduire son train de vie... pour récolter les fonds qui lui manquent, il cherche à se séparer de quelques pièces de son patrimoine. Tout en haut de la rue Castéja, le percepteur pourrait accrocher sur l'imposante façade de l'ancien commissariat, un panneau à vendre. L'Etat s'est enfin décidé à lancer une procédure dite de "cession à l'amiable d'un immeuble domaniale". Les acheteurs potentiels ont jusqu'au 31 octobre pour transmettre leurs offres au service des Domaines et au Ministère des Finances. Cette mise en vente n'oblige pas l'Etat à fixer lui-même un prix pour son bien, on attend les offres pour choisir le mieux-disant. Il fût un temps où l'on annonçait pourtant un prix plancher de 12 millions d'euros pour ces bâtiments. Les quelques 12 500 m² disponibles en plein centre ville ne sont pas les seuls biens dont l'Etat cherche à se défaire. Dans le quartier Fondaudège, l'Etat a été amené à se séparer de quelques "bijoux de famille" comme ces 35 parkings situés à l'angle de la rue Turenne et de la rue du Palais Gallien. La

vente s'est effectuée avec succès au mois de février dernier. La cession au 62 rue Laseppe, de la parcelle occupée par l'Inventaire National Forestier est en bonne voie. Rappelons que ce service va rejoindre le site de l'IGN à Saint-Médard en Jalles. Ce déménagement permet au Ministère de l'agriculture de vendre ses bâtiments ainsi qu'une assise foncière non né-

gligeable. La ville de Bordeaux en accord avec le Conseil général de Gironde doit acquérir ce bien afin de permettre la construction d'un nouveau collège dans ce quartier. Au 54/56 rue Croix de Seguey, un ancien hôtel particulier de trois étages va être très prochainement mis en vente par le Ministère de la Défense.

Il s'agit d'un immeuble qui, une fois restauré, aura fière allure... Cette cession va être confiée à la Chambre des notaires et les investisseurs seront départagés à l'occasion d'une vente aux enchères. Toutes ces opérations seront les bienvenues pour alimenter les caisses de l'Etat qui sonnent le creux. Reste à savoir, si celles des acheteurs sont mieux garnies en ce moment !

Ideal Services Bordeaux 16, rue Emile GERY 33200 BORDEAUX

06 20 00 21 69

agence.bordeaux@idealservices.fr

www.idealservices.fr Été 2012 7


Vie du quartier

Fondaudège : le tram, oui, à condition de...

Pour se prémunir des inévitables contre coups liés à l'arrivée du tramway, les commerçants de la rue Fondaudège ont décidé d'agir. En collaboration avec l'agence « O tempora », leur association, les Amis de Fondaudège, présidée par Philippe Aoustin, veut créer le buzz à la rentrée avec une opération de communication dont voici les grands principes et le calendrier. Plus qu’une simple opération d’animation commerciale, le nouveau concept doit permettre à Fondaudège de rassembler commerçants, artisans et habitants autour d’une identité forte et d’une histoire qui s’écrira au cours des mois et des années avec la participation de tous. Un concept original et décalé a été retenu.

Fondaudège, pour traduire sa personnalité riche et surprenante : • se dote de tous les attributs d’un «territoire», • en invente ou réinvente au fil des saisons les us et coutumes, • invite chacun, client/habitant/visiteur à s’afficher Fondaudégien.

Le plan de communication s'est donné pour objectif • d'optimiser la clientèle actuelle, • d'aller à la rencontre d’une nouvelle clientèle, • d'initier de nouvelles pratiques.

2012, un an pour installer les «fondamentaux» de Fondaudège et écrire le premier chapitre du projet. Deux actions majeures :

Devenez Ambassadeurs !

Un événement grand public les 28 et 29 septembre avec la mise en scène d'animations décalées autour du thème de la découverte et du «voyage».

Volontaires et motivés, les ambassadeurs informeront des commerçants/artisans situés à proximité de chez eux. Ils auront à les convaincre de participer à la hauteur de leurs envies et de leurs moyens. Une première réunion des ambassadeurs est prévue début juillet !

La mise en service d'un passeport fidélité Fondaudège Il est destiné à encourager les clients à aller découvrir la diversité de l’offre commerciale de Fondaudège. Il donnera lieu à : • des avantages à acquérir en multipliant les achats sur l’ensemble de l’axe, • un lancement lors de l’événement grand public.

Deux phases de préparation : Œ  Une mobilisation commerçants/artisans • Des ambassadeurs pour relayer et convaincre, recueillir des propositions d’animations commerciales à intégrer à l’événement, • Des kits communication distribués.   Une mobilisation clients/habitants/visiteurs • Un habillage des vitrines et de l’ensemble de la rue, • Une distribution du programme dans les boîtes à lettre, • Des affichettes commerçants/ artisans, • Des articles de presse, • Des relais des commerçants/artisans auprès de leurs clients, • Des relais avec des partenaires.

8 Été 2012 àFondaudège

A vos agendas !

Evénement de rentrée : demandez le programme ! Pour le week-end d’inauguration, il est prévu : • un apéritif musical, • une visite touristico-commerciale du quartier à bord du petit train touristique de Bordeaux en présence d’un comédien, • une distribution du Passeport aux habitants, des transports alternatifs pour découvrir la rue autrement (vélos-taxis, etc.), • une chasse au trésor et animations pour les enfants, • des animations préparées par les commerçants/artisans…


Rappel du calendrier novembre 2011 - l’Association des « Amis de Fondaudège » veut mettre en place une stratégie de communication permettant de faire face dans les meilleures conditions au chantier du futur tramway. février 2012 - réunion de concertation et d’échange avec les commerçants autour de la stratégie d’image et de promotion du quartier élaborée par O tempora, agence expérimentée en matière de communication de chantier.

printemps 2012 - présentation d’un dossier, chiffré et argumenté aux partenaires institutionnels afin d’obtenir leur soutien pour un plan d’action 2012. Au terme de ces 4 mois, l’Association des « Amis de Fondaudège » est assurée d’un soutien unanime des institutionnels et d’un budget conséquent.

Marion Baudin, de l'agence O tempora, en charge de la coordination des ambassadeurs

Tout savoir sur le Kit communication

Un kit de communication sera distribué gratuitement à tous les commerçants et artisans souhaitant participer à l’événement de rentrée. Il comprendra des : • affiches 40x60, stickers (20x20cm), • rouleaux adhésifs décoratifs, • flyers programmes.

Plan représentant le découpage géographique des "ambassades"

Pour ceux qui souhaiteraient s’engager davantage, d’autres supports aux couleurs de Fondaudège pourront être fournis moyennant une participation financière (prix coûtant de fabrication) : • des sacs de course en nylon réutilisables - pochettes dépliables (45X36 cm), • des macarons stickables, • des badges…

Été 2012 9


Culture

La salle des fêtes du Grand Parc retrouve la mémoire 1990/2015... après un quart de siècle de cessation d'activité, la salle des fêtes du Grand Parc va retrouver de sa superbe. C'est en tout cas l'ambition d'un projet de réhabilitation en cours d'élaboration.

Lou Reed en vedette sur la grande scène des Quinconces... parmi les amateurs de son groupe mythique le "Velvet Underground", certains se sont peut-être souvenus d'un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître où une certaine Nico, égérie du chanteur new-yorkais, avait joué les divas à Bordeaux. Il s'agissait alors d'un de ces concerts anonymes joués devant une poignée de fidèles de la salle des fêtes du Grand Parc. La légende des lieux veut que ce soir-là, la blonde chanteuse ait eu pour chevalier servant un certain Alain Delon, son boy friend du moment. Des légendes, cette salle s'en est forgée durant toute ces années d'activités. Construite entre 1964 et 1967 par l'architecte Claude Ferret (le fils de Pierre et le père de Pierre), elle fût inaugurée en 1968 et son rideau se ferma définitivement en 1990. Entre temps, cette place forte de l'animation et de la culture a accueilli mille et une manifestations. On se souvient autant, des arbres de noël, des spectacles scolaires de fin d'année que des passages d'Iggy Pop, de Noir Désir ou de Trust. A la belle époque, son planning était hyperbooké, du fait de la fermeture en 1982 de l'Alhambra, rue d'Alzon. De10 Été 2012 àFondaudège

puis 1990 la ville, propriétaire des lieux, a exprimé à maintes reprises sa volonté de restaurer cette salle afin de répondre aux attentes des nombreux habitants de cet immense quartier. Manque d'envies, de moyens, concurrence avec d'autres priorités, projets trop ambitieux ou mal préparés... expliquent les nombreuses tentatives avortées. L'aiguillon qui a sans doute accéléré le processus de sa réhabilitation est venu du Conseil Général. L'élue de ce canton a souhaité fin 2009 reprendre le bébé avec l'eau du bain. Piquée au vif, la ville a décidé de faire elle-même ce que d'autres prétendaient pouvoir réaliser. Sous l'impulsion d'une association au curieux sigle "SDF" (pour Salle Des Fêtes), Anne-Marie Cazalet, adjointe du Grand Parc, a multiplié au cours de ces derniers mois les consulta-

L'œuvre de l'architecte Claude Ferret. Qui et quand réveillera-t-on la belle endormie, et surtout pour quoi en faire ?

tions avec les habitants et les hommes de l'Art pour envisager une seconde vie à cette salle. Michèle Larüe-Charlus, directrice générale de l'aménagement de la ville, manage la partie technique du dossier. Comme pour le devenir du stade Chaban Delmas, à une plus petite échelle, un concours d'idées informel a été lancé. Comme souvent, c'est un principe de polyvalence qui a été retenu. On veut bien sûr une

salle moderne, respectueuse de son passé, capable d'accueillir des grands évènements comme des plus modestes. Bon courage à l'architecte qui devra concilier ce qui peut apparaître comme inconciliable. Celui qui va devoir relever ce challenge sera nommé au cours de l'été. Il aura alors à traduire dans ses plans les attentes des futurs utilisateurs. Il devra aussi veiller à ne pas se faire recaler par l'architecte des Bâtiments de France, gardien du temple, ni par le grand argentier de la ville qui veille au grain. S'il parvient à franchir ces premiers obstacles, les travaux effectifs démarreront en 2013 et la nouvelle salle du Grand Parc ouvrira ses portes et sa scène en 2015. Pour son inauguration, l'âme de Nico, décédée en en 1998, planera au dessus des lieux, underground oblige.


Événement

Fête du vin

In Vino Veritas Bordeaux a fait honneur à ce qui contribue à sa réputation mondiale. Une foule compacte a envahi les quais. La fête a battu son plein contrairement aux bouteilles qui ont fait le vide.

Publi-rédactionnel

La Bordelaise de l’Immobilier, l’agence « incontournable » Lorsqu’on aime son métier, on trouve les mots et les formules justes pour décrire la façon dont on tient à l’exercer. Nathalie Baugé, Pascal Boulonne et Maxime Gallice, trois passionnés se montrent, dans ce domaine, très prolixes. Pour définir ce qu’ils entendent faire, au sein de leur agence immobilière, ils parlent d’éthique, de sérieux, de sobriété, de proximité, d’empathie, de contacts humains et de relations durables… et pour évoquer ce qui les rebute, ils emploient les termes : « rentabilité à tous crins, travail bâclé et visite à la chaîne ». Qu’on se le dise, la Bordelaise de l’Immobilier n’est pas une agence comme les autres, c’est l’épicerie fine de l’Immobilier. Son originalité tient assurément à la personnalité des trois associésamis qui la dirigent, à leur complémentarité et à leur statut au sein de la société qu’ils ont créée.

La dynamique équipe de La Bordelaise de l'Immobilier. Nathalie, Pascal et Maxime sont co-gérants et, à ce titre, ils ne sont jamais en compétition (comme on peut le constater ailleurs), donc, pas de course aux clients, ni de conclusion à la hâte pour décrocher sa commission à tout prix. Au sein de la Bordelaise de l’Immobilier, comme chez les Trois Mousquetaires, la réussite de l’un fait celles des autres, le

travail et le fruit du travail sont partagés. Trois personnes pour mener à bien les dossiers, cela signifie une agence à taille humaine qui attache une importance primordiale au contact humain, au contact avec les clients, à leur écoute et à leur compréhension. En passant devant le bel hôtel particulier où siège la Bordelaise de l’Immobilier, on y découvre un porche et une belle vitrine présentant une gamme de produits

de qualité, essentiellement situés dans l’hypercentre. Très professionnels dans leurs démarches, ces responsables se refusent de multiplier des visites non qualifiées de curieux. Ils travaillent donc aux deux bouts de la chaîne (vendeurs-acquéreurs) pour làaussi cerner leur personnalité et comprendre leurs besoins. Lorsque Nathalie, Pascal et Maxime parlent entre eux des anciens clients : c’est le résultat d’un bel échange, c’est pour évoquer leurs passages  joviaux à l’agence, leur satisfaction se transformant en recommandation auprès de leurs proches, leur sympathie parfois transformée en une belle amitié. Le mot de la fin, laissons le à Maxime «  à la Bordelaise de l’Immobilier, nous apprécions avoir des clients qui nous ressemblent » La Bordelaise de l’Immobilier 3, rue Lafaurie de Monbadon 33000 Bordeaux - 05 56 38 03 03 www.bordelaise-immobilier.fr contact@bordelaisedelimmobilier.fr

Été 2012 11


Infos pratiques

Mon quartier au féminin

Les dépôts-ventes le temps des affaires

Christelle Barraud

A l’heure du grand nettoyage de printemps, on fait le tri dans nos fripes pour ranger la garde-robe d’été. S’il s’agit de se séparer d’habits de qualité, faire un tour dans les dépôts-ventes du quartier permet d’être gagnant de tous les côtés. Constance Clertan Pour faire place neuve aux affaires d’été, on se prend d’une véritable frénésie de rangement. En triant les placards, les cartons se remplissent de jouets délaissés, de salopettes d’enfants ou de jolies robes griffées que l’on n’ose plus porter. Mais où déposer ensuite cette accumulation d’objets et de vêtements qui encombrent à son tour l’entrée ou le couloir ? Les adeptes d’eBay ont le réflexe Internet. D’autres lèguent généreusement l’ensemble de leurs trouvailles à des associations. D’autres encore les dispersent auprès de leur entourage. Une autre option enfin, réservée uniquement aux affaires en très bon état (si ce n’est excellent) : les dépôts-ventes.

Des marques à petits prix Outre ceux qui ont pignon sur rue Fondaudège depuis des années, passés les boulevards, deux nouveaux dépôts-ventes ont ouvert leur porte il y a quelques mois. Christelle Barraud, qui a baptisé son dépôt « Etc… » « car il y a plein de petites choses à voir », a créé un espace convivial et charmant au fond d’une petite cour de la rue de la Libération. Son concept  : proposer des articles haut de gamme à des prix raisonnables tout au long de l’année. Au rezde chaussée, le rayon ado côtoie les portants de ravissants vêtements d’enfants dégriffés. Un joli coin pour faire des affaires et piocher des cadeaux de naissance. Ici, tout a été pensé pour accueillir au mieux les mamans 12 Été 2012 àFondaudège

63, avenue de la Libération 33110 Le Bouscat Ouvert le lundi de 14h à 18h, le mardi de 10h30 à 18h, le mercredi de 10h30 à 15h30, le jeudi de 10h30 à 18h, le vendredi de 11h30 à 18h, le samedi, les dates sont communiquées sur le blog. Tél. 06 99 60 38 20 barraud.christelle@gmail.com http://www.etcprive.com

Univers bébé

Vente et dépôt vente occasion de 0 à 10 ans 14 avenue de Tivoli 33110 Le Bouscat Du lundi au samedi de 10 h à 19 h. Tél. 06 67 93 91 13 www.universbebe.biz

Partance

en vadrouille. A droite, une petite table avec des crayons, un téléphone vintage et autres jouets, sont là pour distraire les petites têtes blondes pendant que l’on fouine dans les portants. A l’étage réservé aux femmes, même principe. Vêtements dégriffés ou vintage, accessoires, sacs ou chaussures… tous choisis avec goût, en fonction des saisons et des tendances du moment. Au départ, il suffit de proposer à Christelle ses vêtements à l’état irréprochable, et après sélection, elle mettra vos articles en rayon. Une fois la vente aboutie, elle vous reversera un pourcentage variable selon l’article, et toujours à votre avantage. A l’avenir, Christelle aimerait élargir la gamme de vêtements grande taille.

Univers bébé La seconde boutique ouverte depuis début février rue de Tivoli, est quant à elle exclusivement

réservée à l’enfance. Des jouets aux poussettes en passant par les vêtements et autres articles de puériculture, « tout ce qui touche à l’enfant est le bienvenu ! » assure jovialement Jessica Dupuis, la créatrice. La condition : « ne pas apporter plus de 20 articles, sinon certains arriveraient avec des centaines d’objets ». Plus dans l’esprit videgrenier, les prix des habits vont de 2 à une vingtaine d’euros. A la vente, 50% du prix pour elle, 50% pour la cliente. Là encore, un soin particulier a été apporté pour la maman qui débarque avec une poussette. Les portes s’ouvrent automatiquement, et l’espace est assez grand pour circuler entre les rayons. En projet : un coin dédié aux futures mamans avec un vaste choix de vêtements de grossesse. Alors, à vos rangements !

C. C. 

120, rue Fondaudège Du lundi au samedi de 14 h à 19 h Tél. 05 56 79 23 50 Chez Partance, les femmes du quartier s’y donnent rendez-vous depuis plus de vingt ans pour dénicher la pièce rare et originale qui manquait à leur garde-robe. Vous y trouverez ainsi l’article vintage et griffé qui ajoute un supplément de style à votre allure, grâce aux conseils avisés de Colette Hazera, la maîtresse des lieux. Autour d’une tasse de thé, les clientes alternent essayages et défilés de mode tout en y allant de leur petit commentaire. Au programme donc : convivialité, leçon de style et heureuses trouvailles.

B Initiale

Dépôt-vente hommes Vêtements et accessoires haut de gamme 191, rue Fondaudège Du mardi au samedi (sauf mercredi matin), de 10h30 à 12h et de 15h30 à 19h Tél. 05 56 48 57 56 Pas de jaloux, les hommes ne sont pas en reste ! Depuis 18 ans, B Initiale est le seul et unique dépôtvente 100% masculin à Bordeaux. B Initiale, comme un clin d’œil à Gainsbourg qui habitait dans la même rue que Danielle Belinga, la propriétaire, lorsqu’elle était enfant. Hugo Boss, Kenzo, Diesel, Façonnable, Levi’s… autant de marques tendances qui se disputent les rayons et qui séduisent une clientèle fidèle. Chemises, costumes ou accessoires… vous trouverez tout pour compléter la garde-robe de monsieur. Un conseil : profitez des soldes d’été.


RCS : 539 343 442 - Š JUIN 2012 - Photos : D.R.

www.suneo-piscines.fr 06 79 61 14 37 et 05 57 26 41 34 25 rue Gay Lussac - 33127 St-Jean-d’Illac

contact@suneo-piscines.fr

Demandez votre devis gratuit et sans engagement.


Il était une fois

Le 300ème

anniversaire de l'Académie Epoussetage des statues, changement de mobilier... tous les signes avant-coureurs d'un grand évènement sont visibles place Bardineau dans les augustes locaux de l'ancien Hôtel Calvet. Le 300ème anniversaire de l'Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux est en pleine préparation...

En accord avec les membres de son bureau, Séverine Pacteau de Luze, sa secrétaire perpétuelle, Jean-Pierre Pousson, son président et Michel Pétuaud-Létang son vice-président, il a été décidé de célébrer cette anniversaire du 3 au 5 octobre prochain. Accueil d'invités de renom, conférences, expositions, concerts, publications, petits fours et réceptions seront au programme de cet évènement. Nous y reviendrons plus en détail à la rentrée. Place à l'histoire de cette vénérable académie, l'une des plus anciennes de France. L'Académie des Sciences, BellesLettres et Arts de Bordeaux a été créée par lettres patentes du 5 septembre 1712 données par Louis XIV. Elles ont été enregistrées par le parlement de Bordeaux le 3 mai 1713. Le duc de la Force, son premier protecteur, avait obtenu du roi cette consécration. Parmi les membres fondateurs de l'Académie, on comptait quatre membres du Parlement de Bordeaux : Antoine de Gascq, son président, De Caupos, Leberthon, et de César, des conseillers. Montesquieu fut élu le 3 avril 1716 et en devint le directeur en 1718, puis en 1726, 1735 et 1748, l'année de l'"Esprit des Lois". Comme les autres académies,

14 Été 2012 àFondaudège

et ses quarante valeurs

Fossiles ?

celle de Bordeaux fut supprimée sur la motion de l'abbé Grégoire, et ses biens nationalisés le 22 avril 1793. Elle va renaître sous un titre modeste en 1796 , celui "société des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux" qui se réunira de 1796 à 1814. Elle deviendra Académie Royale sous Charles X par ordonnance du 13 aôut 1828. Mais ce n'est qu'en 1870 qu'elle prendra le titre qui est encore aujourd'hui le sien : Académie Nationale des Sciences Belles-Lettres et Arts de Bordeaux. Sa composition a été d'abord fixée par les statuts de sa fondation, elle fut modifiée assez profondément par de nouveaux statuts arrêtés en Conseil d'Etat le 20 juillet 1871. C'est en 1850 que l'Académie élabore la coutume qui la régit encore. Elle est inspirée par le règlement de l'Académie Française avec 40 membres résidents et des membres associés non résidents

appartenant habituellement à l'Institut de France. Elle comprend également des membres correspondants français et étrangers. Par tradition, le maire de Bordeaux est son protecteur.

Les sièges successifs de l'Académie Lorsque Jean-Jacques Bel lègue, en 1739, son somptueux hôtel et divers immeubles de l'esplanade du château Trompette (n°10 et 10 bis des actuelles allées de Tourny), les académiciens bénéficient d'une résidence privilégiée. Cependant, Montesquieu doit user de tout son crédit pour préserver ces immeubles des risques que l'intendant Tourny, pourtant académicien lui aussi, faisait peser sur eux, avec l'appui des jurats de Bordeaux. En 1890, à la suite du déménagement de la bibliothèque municipale dont elle partage les locaux, elle se retrouve à l'Athénée muni-

L'Hôtel Calvet porte sur son fronton, l'inscription sur une ligne "Hôtel des Société Savantes". La paternité de cette dénomination, décidée en octobre 1977, revient à la mairie de Bordeaux. Parmi les locataires des lieux (Anthropologie, Archéologie, Astronomie, Linnéenne, Spéléologie, Généalogie), certains ont contesté cette appellation estimant qu'elle renvoyait à des" fossiles vivants ". D'aucuns souhaitaient que l'hôtel soit baptisé " Centre scientifique bordelais ". Sans succès.

cipal, rue des Trois-Conils où elle tiendra séance jusqu'en 1939. A partir de cette date, l'Académie sera hébergée à l'Hôtel Ragueneau rue du Loup avec les Archives municipales. Ce n'est qu'en 1978 qu'elle rejoindra la place Bardineau dans l'Hôtel Calvet acheté à la ville dans le but de regrouper les nombreuses sociétés savantes de Bordeaux (voir encadré). Des locaux jugés aujourd'hui trop exigus par les résidents.


Par ici la Sortie... Agenda été 2012

Johnny Halliday

Rock and roll show mardi 3 juillet Stade Chaban Delmas

Les estivales du Médoc Festival de musique classique Du 4 au 12 juillet Chateaux du médoc

Dans les pas de Pepita

Championnat de France de BMX Du vendredi 13 juillet 2012 au dimanche 15 juillet se déroulera place des Quinconces la 25 ième édition des championnats de France de BMX. 1200 pilotes qualifiés, toute l'élite française du BMX, sont attendus à Bordeaux. Ce sera la dernière épreuve de cette discipline, pourvoyeuse de médailles tricolores, avant les JO de Londres. Pour la compète, une piste sera créée sur la place. Au programme : de nombreuses animations, des concerts et 100 exposants dédiés au sport et au vélo réunis dans un village évènementiel (vélo sportif au vélo de voyage, vélo écolo, vélo balade, arts et vélo...). Entrée gratuite tout au long de la manifestation.

Mon colocataire est un garce

café théatre Du 28 juin au 28 juillet Théatre Victoire

Festival des Hauts de Garonne

Opéra Du 6 au 12 juillet Grand Théatre de Bordeaux

Sum 41

Concert rock Jeudi 12 juillet Rock School Barbey

Je vis avec Freddie Mercury

Café théatre Jusqu'au 13 juillet Café théatre des Chartrons

CocoRosie

Concert Mardi 17 juillet Rocher de Palmer

Sting

Concert dimanche 22 juillet Arcachon stade Vélodrome

Jazz en liberté

Concerts gratuits Du 27 au 29 juillet Andernos les Bains

Shanghai ! La tentation de l'occident Exposition jusqu'au 22 juillet Institut Bernard Magrez

Reggae Sun Ska Festival Musique du 3 au 5 août Pauillac-Médoc

Le clan des divorcés

Du 2 aout au 1er septembre Théatre Victoire

Une chambre pour deux Du 7 aout au 15 septembre Café théatre des Beaux arts de Bordeaux.

Tobeen poète du cubisme exposition Jusuqu'au 16 septembre Galerie des Beaux- Arts

L'art victime de la guerre exposition Jusqu'au 16 septembre Musée des Beaux- arts de Bordeaux

Henry de Monfreid

exposition Jusqu'au 23 septembre Musée National des Douanes.

Rencontres, débats cultures du monde

Du 1er au 10 juillet Communes de la rive droite

Été 2012 15


Château soudars

the Lovely’s Haut-Médoc* CHâteau soudars propriété de LoveLy MiaiLHe-Conquéret

Exporté par votrE négociant habituEl à bordEaux ExportEd by your usual bordEaux’s winEmErchant

L’abus d’aLCooL est dangereux pour La santé. à ConsoMMer aveC Modération.

*Le Haut-Medoc de Lovely

- Photo : Furax - J. Péré

www.chateausoudars.com


A Fondaudège - Juin 2012 - n°05  

Journal d'information de proximité du quartier Fondaudège à Bordeaux.

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you