Issuu on Google+

AH LES CONS ! Chapitre 1 —Ah Les cons ! Nicolas, Nicolas ! —Et bien Henri*, mon copain, que t’arrive t’il ? —Il m’arrive qu’avec tes conneries j’ai plein de problèmes…. —Raconte ! —Depuis que tu es devenu un Président « vert », tu n’arrêtes pas de « leur » seriner qu’il faut économiser l’eau, que l’eau c’est l’or bleu, tu leur as mis dans la tête qu’il ne faut pas faire couler le robinet pendant qu’ils se lavent les dents etc —Oui et alors, c’est bien ça ! Pour une fois que je dis quelque chose d’intelligent. —Oui en théorie, mais le problème c’est qu’ils t’ont cru ! Ah les cons ! —Pour une fois qu’ils croient ce que je leur dis, c’est encore mieux, —Oui mais ils ont économisé, et même beaucoup —Mais c’est très bien ça, non ? —Oui mais du coup je leur en ai moins fourni ! —Mais c’est très bien ça, de faire des économies —Pas du tout, ça m’a niqué le bénéfice, et pas qu’un peu, et mes actionnaires ils râlent un max, et ils vont me faire une vérole. —Ah les cons ! J’ai la solution, tu augmente le prix du m3 juste pour qu’ « ils » ne payent pas plus qu’avant, ils ne pourront pas dire que leur facture a augmenté et toi tu rentres dans tes fonds, et tu calmes les actionnaires. —C’est ce que je vais faire tout de suite ! Ah les cons ! Foi de Proglio, je vais leur faire comprendre très vite qu’on ne joue pas impunément avec le moral des actionnaires de VEOLIA, et avec mon salaire par la même occasion ! Et c’est comme ça que le prix du m3 est passé brutalement dans mon secteur de 1€69 à 2€04, soit plus de 20% d’augmentation d’un seul coup !


*Henri Proglio, né le 29 juin 1949 à Antibes2, est un homme d'affaires français. Il cumule actuellement les fonctions de président-directeur général d'EDF et de président du conseil d'administration de Véolia. Il est considéré comme un proche des présidents Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Son frère jumeau René Proglio3 est managing director à la banque d'affaire américaine Morgan Stanley France depuis 2004 et président de Morgan Stanley France depuis 2009.


Chapitre 2 — Ah les cons ! Nicolas, Nicolas ! — Qu’est-ce qui t’arrive encore, mon bon Henri ? — Il m’arrive que depuis que tu m’as donné EDF, et que tu l’as donnée à VEOLIA par la même occasion, je découvre une situation dramatique ! — Diable ! Raconte ! — Avec ta manie de faire de l’ouverture dans toutes les directions et de ratisser sans état d’âme de la droite extrême jusqu’aux Verts, tu t’es fait embobiner par ces derniers, ah les cons ! — Explique-moi ! — Et bien tu as dit aux consommateurs qu’il fallait consommer moins et donc économiser l’énergie, que c’était bon pour la planète et autres conneries du même genre…. — Oui, bon, j’ai du le dire, tu sais, quand on est en campagne on dit n’importe quoi, et alors ? — Et alors « ils » l’ont fait ! Ah les cons ! — Ils ont fait quoi ? — Ben des économies, de chauffage, d’éclairage, figure-toi qu’ils utilisent maintenant des lampes à économies d’énergie ! — C’est bien ça, je ne suis pas contre, tiens tu m’y fais penser, il faudrait quand même qu’on équipe les 3500 ampoules des lustres de l’Elysée, tu sais Henri, il faut que je fasse tout dans cette boutique. — Malheureux, tu ne vas pas faire ça ! — Et pourquoi je ne le ferai pas ? — Parce que ça va me niquer le bénéfice encore plus, comme pour VEOLIA, et que les actionnaires vont me fusiller ! — Pour l’instant tu n’en as qu’un, d’actionnaire, et c’est moi ! — Quel hypocrite tu fais, tu sais comme moi que ça ne va pas durer et j’ai cru comprendre que tu m’avais nommé pour privatiser définitivement cette belle boutique, que je vais me vendre d’ailleurs à moi-même, c'est-à-dire à VEOLIA, c’est bien ça le plan ? — C’est bien ça, mais ne le chante pas trop haut, sinon ça va exciter les petits gars de La Poste qui râlent depuis que j’en ai changé le statut, et qui pourraient se


mettre à crier partout et encore plus fort que je brade les services publics. — Payés avec l’argent du contribuable, c’est ça le plus fort, décidément Nicolas, tu es le meilleur et tous ces cons ne te méritent pas, Ah les cons !


Chapitre 3 —Ah les cons !Nicolas, Nicolas ! —Allons bon, que se passe-t-il encore ? (Ils ne vont pas me lâcher, je n’arrive plus à prendre le temps d’aller visiter tous les dictateurs de la planète !) Ah c’est toi, Christophe-Gabriel-Jean-Marie Jacquin ? Que t’arrive t’il à toi, ya plus de roteux chez Taittinger*, t’as encore le juge Courroye aux fesses* ? —Rien de tout ça, mais cette fois c’est de votre faute ! En effet vous et vos porte-flingues avaient une politique énergétique vraiment bizarre ! —C'est-à-dire ? —Et bien vos prônez les économies d’énergie, les voitures qui consomment de moins en moins, et même qui consomment plus du tout de pétrole comme les voitures électriques, vous incitez les gens à conduire pépère, vous appuyez le développement des chauffages alternatifs, vl’a t’i pas que les gens se remettent à chauffer au bois, ou à la tourbe en remplacement des chaudières à fuel ! —C’est bien, non, tout ça, il faut économiser les énergies fossiles, d’après l’horloge mondiale, il ne resterait plus, à l’heure où je vous parle, que 15590 jours de pétrole, je vous laisse faire le calcul en années. —Oui, je sais, mais ne venez pas me tirer les oreilles comme à un sale gosse et devant tout le monde quand je décide de fermer une raffinerie, faudrait savoir ce que vous voulez. —Arrête Christophe-Gabriel-Jean-Marie jacquin, tu sais bien que c’est pour la galerie, et que je fais semblant, je sais bien que l’essence des raffineries que tu montes au Qatar te couteras moins cher que


celle fabriquée par ces feignants de raffineurs français, alors je te propose d’augmenter le prix à la pompe bien que le prix du baril reste stable et tu inventes une restructuration « structurelle », c’est le mot à la mode, c’est Christine qui l’a inventée, et ça ne veut rien dire mais ça marche. —C’est ce que je vais faire de ce pas, le prix du litre de carburant n’est pas près de diminuer, ça je vous le garantis !

* Christophe de Margerie est le fils de Pierre Rodocanachi et de Colette Taittinger, remariée à Pierre-Alain Jacquin de Margerie, qui l'adopta. Il est, par sa mère, le petit-fils de Pierre Taittinger (Source Wikipedia)

*Dans le volet français de l'affaire Pétrole contre nourriture, Margerie a été mis en examen le 19 octobre 2006 par le juge Philippe Courroye, pour complicité d'abus de biens sociaux et complicité de corruption d'agents publics étrangers ( Source Wikipedia)


Ah les cons !