Page 1

Chers donateurs de la Caisse de solidarité contre la loi Travail, Nous tenons à vous informer de la situation concernant la Caisse de solidarité à laquelle vous avez participé pour venir en aide aux salariés en grève reconductible contre la loi Travail. A ce jour, sur 561 718 euros collectés, 401 600 euros, soit plus de 70%, ont été versés. Ces sommes ont été confiées aux structures locales (syndicats, unions locales, comités de grève) qui, en accord avec la charte élaborée de façon participative au mois de mai, ont aidé les grévistes, sans préférence syndicale, et sans ingérence des syndicats à l’origine de cette initiative. Grâce à votre aide, ce sont des milliers de grévistes qui ont pu boucler leur fin de mois difficile alors qu’ils luttaient pour l’intérêt commun. Nombreux sont ceux qui vous en remercient. ET MAINTENANT ? Si la loi Travail, imposée à coups de 49.3, est aujourd’hui « légalement » applicable, il est possible de s’opposer à l’inversion de la hiérarchie des normes dans l’entreprise en refusant d’apposer sa signature au bas d’un accord d’entreprise. Nous considérons pour notre part que les mobilisations et les luttes à tous les niveaux, y compris au plan national, doivent continuer ! Pour atteindre cet objectif, nous avons publié un décryptage de la loi et édité un support pratique (https://goo.gl/EhbxXI) afin d’informer le plus grand nombre de salariés. Vous pouvez également retrouver d’autres éléments ici : https://goo.gl/otKOrz Par ailleurs, un certain nombre de luttes reconductibles, liées à la loi Travail, se poursuivent. Le succès de cette initiative et les nombreux retours positifs nous conduisent donc à réfléchir à sa pérennisation.

CONSULTATION Soucieux, dès le début, d’associer les donateurs, nous vous consultons aujourd’hui pour avoir votre avis sur ces deux propositions : - faire évoluer cette Caisse de grève en une caisse permanente au service des luttes ; - élargir ses critères afin d’apporter la solidarité à de nouvelles réalités. En fonction d’un grand nombre de retours et de sollicitations qui n’étaient pas prévus à l’origine dans les critères de la Caisse, nous vous proposons d’en ajouter d’autres, concernant trois catégories de personnes qui pourraient être éligibles : - les participants à une grève reconductible contre une loi touchant tous les salariés ou un accord national interprofessionnel permettant ainsi de nous préparer à combattre les prochaines régressions et favoriser les prochains mouvements sociaux en France ; - les participants à une grève reconductible dans une entreprise isolée luttant contre l’application de la loi Travail ; - les victimes de discrimination syndicale ou militants poursuivis pénalement pour une action syndicale, de plus en plus nombreux du fait de la répression patronale ou gouvernementale. Il s’agirait de leur apporter une contribution financière aux frais juridiques. À ce jour, plus de 400 militants sont traînés devant les tribunaux, sans compter les centaines de procédures disciplinaires internes aux entreprises. De plus, nous vous proposons : - de continuer d’assurer la transparence auprès des donateurs et de les informer régulièrement de la répartition des fonds ;


-

de permettre à toute structure syndicale qui le souhaite de pouvoir devenir co-organisatrice de la Caisse de solidarité, et ainsi participer à sa gestion dès lors qu’elle adhère à ses principes et à son fonctionnement.

Au-delà de ces propositions, nous sommes soucieux de recueillir votre avis et vos propositions pour que cette Caisse de solidarité garde ce qui a fait sa force : -

sa transparence,

-

son ouverture à tous les salariés, syndiqués ou non,

-

son caractère participatif et collaboratif en associant les donateurs.

Nous vous proposons de réagir d’ici le jeudi 8 décembre afin de prendre en compte votre avis et donner les suites nécessaires.

PLAQUETTE BILAN Afin de vous présenter un bilan sur l’utilisation des dons par les structures ayant reçu la solidarité (avec les critères de répartition entre grévistes, le nombre de collègues ayant pu être aidés, etc), nous allons éditer à nos frais une plaquette que nous souhaiterions vous envoyer par voie postale. Pour ceux qui souhaitent la recevoir, merci de nous envoyer votre adresse postale complète à cette adresse : solidarite-financiere@infocomcgt.fr Tous ensemble, unis dans notre diversité, continuons d’œuvrer pour faire de cette Caisse de solidarité un outil utile, transparent, efficace et universel pour défendre les droits des travailleurs face à la régression sociale. Fraternellement, Romain Altmann

Coordinateur de la Caisse de solidarité Secrétaire général d’Info’Com-CGT

PS : pour rappel, vous pouvez trouver tous les éléments sur la Caisse de solidarité ici : https://goo.gl/LHXgyn

Cgt chers donateurs de la caisse de solidarité contre la loi travail  

Message de Romain Altmann Coordinateur de la Caisse de solidarité Secrétaire général d’Info’Com-CGT Situation et avenir de la Caisse de soli...