Issuu on Google+

Comité de développement local de Chomedey

Coup d’oeil sur Chomedey, Portrait du quartier Septembre 2013


Avant propos Selon le Rapport national sur l’état de santé de la population québécoise du Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS), 20051, on estime que des 30 années gagnées en longévité au cours du dernier siècle en occident, huit (8) années seraient attribuables à l’action des services de santé. Tandis que, vingt-deux (22) années seraient attribuables à l’amélioration des conditions de vie, de l’environnement ou des habitudes de vie. Au plan stratégique du MSSS 2010-20152, un des enjeux incontournables pour faire face à la pression du système québécois de la santé et des services sociaux est l’action en amont des problèmes et la réduction des inégalités de santé et de bien-être. En réponse à cet enjeu partagé par le CSSSL3 et les partenaires du Réseau Local de Service de Laval (RLSL)4  Le Comité de développement local de Chomedey est un regroupement local de partenaires qui se mobilise et s’engage autour des enjeux du développement local du quartier par le biais de l’action communautaire concertée. En vue d’améliorer la qualité et les conditions de vie des citoyens en situation de vulnérabilité, il a amorcé en janvier 2012 une planification stratégique de quartier. Réaliser le portrait diagnistic de Chomedey en constituait la première étape. 1. Ministère de la santé et des services sociaux du Québec (MSSS), Rapport national sur l’état de santé de la population du Québec, 2005 à la page 60 2. Plan stratégique 2010-2015 du MSSS à la page 23 3. Sur le site internet du CSSSL, Le projet organisationnel du CSSS de Laval vise entre autres, « nous serons partenaires du développement local et régional, nous travaillerons de façon globale et nous nous adresserons aux causes pour avoir un impact durable et assurer la pérennité de nos actions et interventions, nous favoriserons la prise en charge de la santé et du bien-être par la communauté plutôt que de générer la dépendance, nous ne nous substituerons pas aux ressources existantes dans la communauté mais collaborerons avec elles ». ������������������������������������������������������������������������������������������������������������� . Projet clinique du Réseau local de service de Laval, en réponse aux enjeux auprès des personnes et des communautés, réduire les inégalités sociales.


Table des matières PARTIE 1: Points de repère

7

1.1.Situation Géographique

9

1.1.1. La géographie de l’auto 1.1.2. Une fonction résidentielle

9 9

1.2. Contexte historique

10

1.2.1. Aux origines de Chomedey : la paroisse Saint-Martin 10 1.2.2. La naissance de Chomedey 11 1.2.3. De ville à quartier, il n’y a qu’une île 12

PARTIE 2: Environnement physique

14

2.1 Usage du sol

15

2.1.1 Le logement.

16

2.2. Les équipements

18

2.2.1. Les espaces verts

18

2.3. Le transport

23

2.3.1. Le règne de l’auto

23

2.4. Sécurité alimentaire

24

C O

PARTIE 3: Environnement social

27

3.1. Profil démographique

28

3.1.1. Des jeunes peu nombreux 3.1.2. Le règne de l’âge d’or 3.1.3. Une population en forte hausse

28 28 28

3.2. Composition des familles 7

32

D

3.2.1 Beaucoup de familles monoparentales et de personnes

L I A V A R

3.3. Immigration et Communautés culturelles

3.3.1. Une proportion importante de la population issue de l’immigration 3.3.2 Profil linguistique 3.3.3. Des communautés culturelles qui s’agrandissent

T E

3.4. Sécurité urbaine

32 33

34 34 34 35

36

3.4.1. Infractions contre la personne 36 3.4.2. Infractions contre la propriété 36 3.4.3. Autres infractions au Code criminel et infractions liées à la drogue 38 3.4.4. Infractions liées à la conduite de véhicules 38

D T

N E

M U

seules 3.2.2. Plus de familles de 3 enfants et plus à Chomedey.

PARTIE 4: Environnement économique

41

4.1. Le revenu

43

4.1.1. Chomedey, le quartier au plus bas revenu de la région 43 4.1.2. Une population à faible revenus 43

4.2. Vie active 44 4.2.1. Chômage et emploi 44 4.2.2. Langue parlée au travail 44 4.2.3. Mode de transport 45

4.3. Scolarité

46

4.3.1. Niveau de diplôme 46 4.3.2. Des écoles fortement défavorisées 46 4.3.3. La réussite scolaire des jeunes du quartier 47


4.3.4. Transports vers l’école 47

L I

4.4. La défavorisation 48 4.4.1. La défavorisation sociale. 48 4.4.2. La défavorisation matérielle. 48 4.4.3. Une forte défavorisation régionale 49

PARTIE 5: La mobilisation locale

5.1. Les organismes 52 5.1.1. Les organismes communautaires de Chomedey par secteur. 5.1.2. Répartition sur le territoire. 53

5.2. Les concertations locales

54

5.2.1. Chomedey en forme. 5.2.2. Le Petit Chomedey 5.2.3 Revitalisation urbaine intégrée (RUI)

54 56 56

5.3. La parole citoyenne

60

5.3.1. Mise en contexte 5.3.2. L’atelier 5.3.2. La vision du quartier par les participants

60 60 62

D

C O

T E

D T

N E

M U

A V A R

51


D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R


L I A V A R

T E

Partie 1 Points T deDrepère

D

C O

M U

N E


D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R


1.1. Situation géographique 1.1.1. La géographie de l’auto Chomedey est situé au centresud de la région de Laval. Le quartier est délimité par les quartiers Fabreville à l’ouest, Sainte-Rose au nord, Lavaldes-Rapides et Pont-Viau à l’est et par la rivière des Prairies au sud. Ces limites sont facilement repérables puisqu’elles sont tracées par les autoroutes A13 à l’ouest, A14 à l’est et l’autoroute A440 au nord. Ce sont donc les

autos qui tracent les frontières de Chomedey, le quartier est organisé autour et pour l’usage automobile. Un constat qui fait échos à l’histoire du quartier puisque Chomedey s’est développé pendant l’ère industrielle et particulièrement grâce à l’industrie automobile. C’est également aux abords des autoroutes que se trouvent les activités industrielles à l’ouest, au nord-ouest et au sud-est. Le nord-est du quartier quant à lui accueille une partie du centreville le Laval.

D

C O

Mais l a forte présence d’immeuble, notamment pour les résidences dédiées aux personnes âgée, contribue à élever la densité résidentielle moyenne du quartier à 25,73 unités de logement par hectare. La moyenne québécoise est de 21,09 unités de logement par hectare.

L I

A V A R

1.1.2. Une fonction résidentielle

T E

Le quartier de Chomedey est un quartier principalement résidentiel. Des commerces se distinguent le long du boulevard Curée-Labelle et dans le nord-est du quartier.

D T

N E

M U

Carte 1.1 Les différents quartier de Laval

Les boulevards Saint-Martin, Chomedey, Curé-Labelle et Notre-Dame sont les principaux axes structurants et accueillent la grande majorité des commerces.

Le territoire lavallois est organisé en 6 Bureaux municipaux de Laval, BML. Le quartier Chomedey correspond au secteur 3.

-9-

Carte 1.2 Les bureaux municipaux de Laval (BML)

Vimont Auteuil

Duvernay, Saint-François, Saint-Vincent de Paul.

Fabreville Est Sainte-Rose

Sainte Dorothée Laval Ouest Les îles-Laval Fabreville Ouest

Pont Viau Renaud Coursol Laval-des-Rapides

Source: www.mtlurb.com Chomedey.

Source: P. Langevin


1.2. Contexte historique En 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique. En 1534 Jacques Cartier découvre le Canada. En 1609 Samuel de Champlain fonde la ville de Québec. En 1642, Paul Chomedey de Maisonneuve fonde Montréal. En 1702, Mgr Sain- Valier crée la paroisse Saint-François-de-Sales, mère de Laval. Mais que sait-on de l’histoire de Chomedey ?

1.2.1. Aux origines de Chomedey : la paroisse SaintMartin L’histoire de Laval, c’est bien souvent une histoire de paroisse. Chomedey, est issu de l’une des cinq premières paroisses de l’île Jésus, la paroisse Saint-Martin.

Située au carrefour d’échange entre Montréal et SaintEustache, elle ne tarde pas à se développer et trois villages se positionnent comme les noyaux d’une économie variée et prospère: Saint-Martin, Abord-à-Plouffe et Pont-Viau. Sa renommée ne tardera pas à attirer de nombreux voyageurs, forestiers, commerçants et artisans, qui sont parmi les premiers à venir s’installer.

L I A V A R

La paroisse Saint-Martin, année inconnue et 2006.

T E

D T

N E

M U

C O

D

Figure 1.1

des avantages, notamment sur le plan économique. En 1855, la paroisse devient une municipalité.

Source: http://www.flickr.com/photos/78219564@N06/7183716322/

Carte 1.4

Les premières paroisses de Laval

Née d’un détachement de Saint-Vincent-de-Paul, SaintMartin fut la quatrième paroisse de l’île en 1774. Sa position stratégique sur l’île de Laval lui donnait bien

Source: Ville de Laval, «Quelques pages d’histoire... Paroisses et Villages anciens de l’île Jésus»

- 10 -


Le projet « Cité Laval »

de l’Abord-à-Plouffe adopte une résolution en faveur du projet «  Cité Laval  ». Le projet initial devait aboutir à la fusion entre l’Abord-à-Plouffe, Laval-desRapides, la ville de Renaud et la cité Saint-Martin. Mais tout ne se passe pas comme prévu puisque le 18 août de la même année, la ville de Laval-des-Rapides décide subitement de se retirer du projet. Une décision qui inspire la municipalité de Renaud qui en octobre 1960 s’oppose à son tour à l’idée de fusion. Le premier ministre du Québec, Jean Lesage est obligé d’intervenir et impose la tenue d’un référendum qui se déroulera le 16 janvier 1961. La victoire du camp fusionniste clôt le débat, le projet Cité Laval aura bien lieu.

Quelques années plus tard, des rêves de grandeur pour la municipalité de Saint-Martin commencent à émerger. Le 10 août 1960, le conseil municipal

Le 24 mars 1961, l’Abord-àPlouffe, Saint-Martin et Renaud fusionnent enfin sous le couvert de la «  Loi constituant en corporation la cité Chomedey  ».

Au 19ème siècle,

la Révolution

industrielle transforme l’Europe, et les sociétés jusqu’ici agraires

se tournent vers le secteur industriel. De l’autre côté de l’atlantique, Saint-Martin glisse elle aussi sur la vague industrielle et se développe autour de l’industrie automobile. Deux des quatre fabricants de l’île Jésus choisissent SaintMartin pour implanter leurs usines de montage. Une activité prospère qui place Saint-Martin comme un précurseur de l’ère industrielle en Amérique du Nord et fera la gloire du village jusqu’en 1914.  

1.2.2. La naissance de Chomedey

D

C O

L I

Coupure de presse

A V A R

T E

D T

N E

M U

Figure 1.2.

Source: Ville de Laval, Exposition de documents d’archives

- 11 -


Chomedey devient la première ville de l’île de Laval, Jean-Noël Lavoie en est le premier maire. Un monument est érigé pour marquer l’événement. Le tripédium est inauguré le 15 octobre 1961, au coin Curé-Labelle et Chomedey, il sera malheureusement retiré lors des travaux d’agrandissement du boulevard Chomedey.

«  Chomedey, ville à la fois historique et ultra moderne »

pas moins de 48 nouvelles Figure 1.3 industries entre 1962 et 1964. Dans Le tripedium le même temps, les citoyens de Chomedey sont témoins de vastes travaux de voirie, d’aménagement de parcs et de la construction d’un nouvel hôtel de ville. La ville est à son apogée et les journaux ne manquent pas d’éloge pour cette nouvelle cité  dont ils soulignent l’expansion, le dynamisme la prospérité et le bien-être.

1.2.3. De ville à quartier, il n’y a qu’une île

L I A V A R

Le règne de Chomedey en tant que ville ne durera finalement que quatre ans. La cité sera vite rattrapée par la volonté d’unification des autres municipalités de l’île Jésus. Le 6 août 1965, la charte de Laval, le Bill 63, est sanctionnée faisant de Laval une île, une ville et une région. Chomedey en devient le quartier le plus peuplé. Récompensé pour son travail au cœur de la ville de Chomedey, Jean-Noël Lavoie est élu premier maire de Laval, à Source: Ville de Laval, l’unanimité

T E

D T

D’un point de vue démographique, Sans perdre de temps, la nouvelle les secteurs résidentiels ville tente de s’imposer en s’organisent surtout autour de poursuivant l’essor industriel l’immigration européenne. La de Saint-Martin. En 1962, une ville se structure, on ne se mélange Exposition de documents d’archives commission industrielle chargée pas, les communautés italiennes, anglophones et francophones de veiller au développement grecques, s’installent chacune dans son d’usines à Chomedey est crée. coin. La petite Le maire ne doute pas du histoire de l’Abord-àpotentiel industriel de sa Plouffe: «Partis de la rivière ville et se rend jusqu’à des Outaouais dans des cages, Toronto pour en faire des hommes que l’on surnommait la promotion. Une les cageux traverser le lac des DeuxDe l’Abordaction qui porte ses Montagnes pour s’engager sur ma rivière à-Plouffe à Laval en fruits, Chomedey des Prairies. Arrivés à la hauteur de ce passant par Chomedey, agrandit son quartier qui est aujourd’hui la 83ème Avenue, les habitants de ce petit industriel et accueille ils abordaient pour se rendre dans

M U

C O

D

N E

un bar qui appartenait à un monsieur Plouffe.»

village auront changé de ville trois fois sans jamais déménager!

Dès lors, la ville de Laval se développe sur différents axes. Ville prospère est prometteuse au milieu dans les années 60, Chomedey est aujourd’hui un quartier aux multiples facettes. Mais le quartier continue de démontrer un réel dynamisme et reste un modèle dans le domaine du développement communautaire.

Source: R. Duchesne «En suivant ma roue», Les éditions Histoires Vivantes

- 12 -


Contexte historique

D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R - 13 -


D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R


L I A V A R

T E

D Partie 2 Environnement physique T D

C O

M U

N E


2.1. Usage du sol 2.1.1 Le logement.

région lavalloise affiche 48% de résidences individuelles sur son A Chomedey, l’environnement territoire, seulement 30% des physique est grandement occupé logements de Chomedey sont des par des bâtisses résidentielles. maisons individuelles.

Figure 2.1: Logement par type, à Chomedey, en 2006 (en %)

L I A V A R

Dès le premier regard sur le quartier, Le parc de logement de Chomedey c’est la hauteur des habitations qui a été construit à 60% entre les saute aux yeux. Avec une densité années 1946 et 1985. Durant ces de 25,73 unités d’habitation années, le quartier enregistrait plus par hectare, de construction Chomedey sur son est un des Un quartier à forte densité territoire que q u a r t i e r l e s résidentielle. Des logements l’ensemble de plus denses principalement habités par la région. Mais de Laval. Un des locataires. depuis 1986, constat qui la tendance s’explique Source: Directeur général des élections du Québec, 2006 s’inverse et par la construction en hauteur, Chomedey voit son pourcentage Figure 2.2: particulièrement visible dans Logement par date de construction à Chomedey, en 2006 (en %) de nouveaux logements construits le quartier. En effet, 38% des inférieur de celui enregistré pour logements du quartier se trouvent Laval. dans un immeuble de moins de cinq étages (contre 30% à Laval), Enfin, comparativement au reste et près de 17% dans un immeuble de Laval, Chomedey est un de cinq étages ou plus (6,5% à quartier de locataire puisque les logements loués représentent 41% Laval). des logements du quartier, contre A contrario, tandis que la 37% pour Laval.

D

C O

M U

N E

D T

T E

Source: Directeur général des élections du Québec, 2006

- 16 -


La figure 2.3 nous permet d’observer plus précisément la densité. C’est à l’extrémité ouest et à l’extrême sud-est du quartier ce trouvent les zone de densités les plus faible. Ces mêmes zones sont pourtant densémment peuplées.

La densité résidentielle représente le nombre d’unité résidentielle par hectare dans chaque aire de diffusion. Attention, l’échelle de référence pour déterminer les quatre classes est celle du Québec.

Les zones de densité résidentielles se trouvent essentiellement dans le sud du quartier, au bord de la rivière, dans l’ouest ainsi que dans l’extrémité est du quartier. Le centre lui, affiche une densité résidentielle modérée.

L I

T E

Carte 2.1: Densité résidentielle du quartier Chomedey à Laval, en 2007. (Unités résidentielles par hectare)

M U

C O

D

D T

N E

Sources: Rôle d’évaluation foncière du Québec (MARMOT 2007) / INSPQ

A V A R

- 17 -

Chantier #5 du plan d’action stratégique de quartier


2.2. Les équipements 2.2.1. Les espaces verts

l’eau, ce qui n’est pas surprenant compte tenu de la présence de la rivière. On y retrouve d’ailleurs le seul jeu d’eau du quartier dans le parc des coccinelles.

sportifs de venir crapahuter dans espace boisé qu’un véritable parc les bois, grâce aux infrastructures entretenu, les visiteurs pourront récemment installées sur le site. tout de même parcourir près d’un kilomètre de sentier, été comme Le bois de Chomedey, de taille hiver; à pied, à ski ou à raquettes. plus importante, s’étend au coin Quelques oiseaux s’y laissent du boulevard Daniel-Johnson également observés. et de la 59e Avenue, à quelques minutes de la cité biotech. Plus un

L I A V A R

Dame nature prend de plus en plus de place dans nos villes, pour le plus grand bonheur des citoyens qui prennent plaisir à se détendre dans les parcs ou au bord de l’eau. Chomedey offre à ses résidents Les berges divers espaces permettant une Grâce à sa position géographique, détente farniente ou sportive. Chomedey bénéficie d’un contact Figure 2.3 direct avec la Rivière-des-Prairies. Les espaces verts de Chomedey Quatre berges ont été aménagées Les parcs le long de la rivière afin de profiter Le quartier Chomedey abrite 21 au maximum de cette proximité. parcs aménagés, relativement bien L’une d’entre elle, la berge des répartis sur l’ensemble du secteur. Cageux permet également de se Le tableau ci-après nous montre mettre à l’eau. les opportunités que nous offres ces différents espaces. Même si les parcs sont spatialement bien Les boisés répartis, nous noterons quand Véritable oasis de fraîcheur en été, même des différences d’offre de les deux espaces boisés qu’offrent services selon les secteurs. Les Chomedey sont des lieux idéaux parcs au nord et à l’est offrent pour fuir le stress de la ville tout par exemple des infrastructures en restant dans son quartier. permettant de profiter des délices 29. La berge des cageux de l’hiver, tandis que le secteur Le premier, situé derrière le 30. La berge du havre sud est beaucoup plus tourné vers centre du Sablon permet aux plus 31. La berge Berthiaume-du-Tremblay

D

C O

M U

N E

D T

T E

- 18 -


Carte 2.4

2.2.2. Les équipements collectifs et culturels

Accessibilité aux parcs et espaces verts

L I

A V A R

PISCINES:

• 1 piscine intérieure au Centre du Sablon • 3 piscines extérieures.

D T

N E

M U

Sources: Rôle d’évaluation foncière du Québec (MARMOT 2007) / INSPQ

C O

Accessibilité aux espaces verts

parcs

et que l’on retrouve les distances les plus courtes, tandis que les aires de

La carte 2.4 nous montre les aires

D

de diffusions les plus proches d’un parc

ou d’un espace vert.

Dans

l’ensemble, une majorité des résidents

vit à moins de 800 mètres d’un parc ou espace vert. C’est dans l’ouest

T E

PATINOIRES:

• 1 Arena (Boulevard Pie-X) • 12 patinoires extérieures

- 19 -

CENTRES COMMUNAUTAIRES:

• Jean-Paul Campeau (Boulevard Lévesque) • Saint-Joseph (Boulevard Pie X) • Saint-Norbert (Boulevard Cartier) • Maison Benjamin Papineau (Boul. St Martin) • Centre du Sablon (Chemin du Sablon)

diffusion situées au sud du quartier affichent une distance de 1 km et plus.

CULTURE: La distance calculée est celle entre le parc ou espace vert et le centre de l’aire de diffusion

• 1 Bibliothèque multiculturelle (Boul. Chomedey) • 1 centre de ressources documentaires ( Boulevard Samson)


Figure 2.3: Inventaires des parcs et équipements de Chomedey Chalet e = éclairé

Surveillé

non surveillé

Aire

Aménagement spotif

Jeux

Repos

Piscine Jeux d’eau Chalet Mise à l’eau surveillé

L I A V A R

Secteur Nord

Parc Légaré

Parc Saint-Martin

1

Hockey ball e. Basketball

1

1

1

Soccer Basketball e. Tennis Pétanque

1

1

Parc Frégault Parc Mayfield Par Laurier

Soccer

Secteur Sud

Parc des coccinelles Parc Berthiaume-Du-Tremblay Berge Des Cageux

N E

1

Basketball Pétanque

2

Soccer Baseball e. Tennis

M U

C O

Berge B. Du Tremblay

D

T E

D T 1

1

1

1

Activités hivernales

Jeux d’eau

Piscine

Patinoire Patinoire Patinoire Hockey libre promenade

1

1 e.

1

1 e.

1

1 1

- 20 -

1

1

1 e.

Mise à l’eau

Planche à roulettes Volleyball

Berge de la promenade Berge du Havre Parc St-Maxime

1

Soccer e. Baseball Volleyball Pétanque

1

1

Soccer

1

1

Mise à l’eau

Secteur Est

Parc Labelle

1

1


Parcs et loisirs Titre

Parc Pie-X

Parc Saint-Norbert

1

Soccer e. Basketball e. Volleyball

1

1

1

Baseball e. Basketball Tennis Pétanque

1

1

1 1

1 1

1

1

Parc Wilfrid-Lorrain Parc Dale

Piscine

Parc International

Parc Kennedy

1

Parc du Sablon

Parc Campeau Par Binet

1

Soccer Baseball e. Basketball Pétanque

1

1

Soccer e. Basketball e. Volleyball Tennis

1

1

1

Baseball e. Basketball e.

1

1

1

N E

M U

C O

D

D T

Hockey de balle e. Planche à roulettes e. Basketball

1

Parc Montcalm

Soccer Hockey de balle Basketball

1 e.

1

1 e.

T E

Secteur Ouest

Parc Montgolfier

L I A V A R

1

1

1

- 21 -

1

1

Piscine

1

1 e.

parc canin Source: Bureau municipal lavallois, secteur 3 (BML3)


D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R - 22 -


2.3. Transport 2.3.1. Le règne de l’auto

produits en transport en commun se font en bus de la STL, contre A Chomedey, on compte 68% pour l’ensemble de la région. 2,44 personnes par logements et Il est aussi important de noter que 1,39 voiture par logement. Il y ce chiffre grimpe à 93% lorsque a donc moins d’une voiture par l’on regarde les déplacements personne. attirés par le quartier. Chomedey Sans surprise, se sont les modes apparaît donc comme un quartier de transport motorisés qui sont accessible en transport en commun privilégiés à Laval, et Chomedey dont le réseau d’autobus semble ne fait pas exception. Ainsi, quel efficace. que soit le motif du déplacement, Les déplacements non motorisés, à 95% d’entre eux produits chaque pied ou à vélo, ne représentent que jour à Chomedey se fait en 5,1% des déplacements produits véhicules motorisés (94% pour par jour à Chomedey. Ce constat Laval). n’est que peu étonnant lorsque L’automobile occupe près de 80% l’on se penche sur la carte des des déplacements dans le quartier, pistes cyclables dans le quartier. un chiffre légèrement plus élevé Très présentes près de berges, que le constat régional (78%). Par elles ont inégalement réparties sur ailleurs, que l’on regarde Laval le territoire et le réseau cyclable ou Chomedey, environ 13% des manque cruellement de continuité.

D

C O

déplacements motorisés se font en transport en commun. Dans cette catégorie, l’autobus n’est pas en reste et Chomedey se démarque puisque 76% des déplacements

Déplacement par mode à Chomedey, en 2008.

L I

A V A R

T E

D T

N E

M U

Figure 2.5

- 23 -

Source: Enquête O-D, 2008.


2.4. Sécurité alimentaire

L I A V A R

Carte de la disponibilité alimentaire à Laval (2012) 29 "

de sL au ren tid es 30 " 3 "

"1 "2

"6

"4 a Arch

! (1 $ 1

e

-Ros

30

de la

Renai

ssan

ols sign Ros des

36 $

is na ge Da

¤ 15

'' 13 14

15 '

-d el ôt

35 $ 32 $

lle Vi e-

33 $

! ( 8

n io Un

Samson 19

"

$8 '8 $3 $$ '6 11 '9 ! (3 11 ' 16 $

15 $ '7

34 $

"" 24 22 " 14

31 $ 25 ' 26

la de

r rtie Ca 12

e ord

nc Co

"

ame

'2 Notr5e-D'4

s

! (7

18 '

P des

26 $

$

ie rair

Le sa ge 40

er

Légende

$ ¤ $ 39 41

Aucun facteur de risque

25

$

1 à 3 facteurs de risque

! ( 19 $ 12 ' 6

4 à 6 facteurs de risque

an c

Donnée non disponible

c

$

G 30 o

' ineau 29 17 23 ' '' 19 '

bin Ro 24

y

c Tra

18 Leb $ la n

n

Va ni

Lé ge r 28 27 ' 29 ' $ 24 '

Ta lbo t

$ +

Épiceries

! (

Fruiteries

"

Kiosques fermiers

'

Organismes en sécurité alimentaire

s

$

14 $

ue

l'H

rg ou lib Jo

21 " 25 "

"

Ja rry

oi

33 37 " ' 32 " 36 '

Lite

Lé ve sq

de

17 16 " "

! (

n ma Le

t on

$6

$

' $

! (2

rtin Ma intSa 20

18 "

D

$7

ux

! (

Fo rti

Bl

ue

-IX

Jo lic d'A oeu ut r eu il

Rob

Le bl

rm le

23 "

Cléro

'

am ar a

17 $ ssa 44 20 $ ¤0 oura ert-B

v vlo

C

"

uv é

M cN

3

s

de

l va La

C O 26 "

15

ar lzé

-X

27 $

13

h et ab

22 '

21 '

¤

'

r ssie Te de r l'A fou 4 ve rre D n nir arti Ca a le ni t-M el Ch ain S 25 Jo om ir n h e ns ed ouv on ey S du 13 5 13 10

is Él

ur -S a

"9

'

es 39

e Pi

28 $ 20 A ' rth

10 "

is ena Dag

La ur en tid

i na ge Da

"8

a 45 an-P $ Iv

l

$4

$9 10 $

tte ne Fre

tri e

ie r

$

5

-E int Sa

22 $

'

23 $

42 $

44 ! (9 $

In du s

Co rb us

M U

l brie Ga 16

21 $

le

e os ller Be 43 de s

N E

ce

aux des Oise

elle

e

-Lab

"

Curé

pré Long

n bon

is de L

a ttaw Ma

" 12

11

38 '

Pi e

l

19

tie en

René-Laennec

27 31 " ' 'ens Me-Souvi 37 Je- ord 32 $ u-N ' du Roi-d

ud Pr

¤

ult mba

$2

"7

sq ve Lé

35 31 ' " 38 33 $ '

Fa ye tte

D T

'1

34 '

La

Kilomètres

te Sain

T E

"5

3

25

0

¤

1,5

Sainte-Marie

3

µ

28 "

des Mille-Îles

Autoroutes Boulevards Chemins de fer Territoires de BML

Sources : Statistique Canada, Recensement 2006 Comité d'action en sécurité alimentaire de Laval, Répertoire de la disponibilité alimentaire, mise à jour juillet 2012 Ville de Laval, Limites des territoires de BML

- 24 -


A partir de l’enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), plusieurs facteurs de risque liés à l’insécurité alimentaire ont été identifiés: un faible revenu, un faible niveau de scolarité, la monoparentalité, le fait de vivre seul et le fait d’être immigrant. Un âge élevé est également reconnu comme un facteur de risque important.

D

• 15% et plus de la population vit seule • 10% et plus de la population est âgée de 75 ans et plus

L I

• 15 épiceries (en bleu) • 8 organismes en alimentaire (en noir)

sécurité

• 4 fruiteries (en vert) • 2 kiosques fermiers (en rouge) Nous pouvons constater que le nord-ouest du quartier est

A V A R

T E

D T

N E

M U

C O

• 20% et plus des familles est monoparentale

Disponibilité alimentaire à Chomedey, 2012

Nous avons isolé le quartier de Chomedey. La carte nous montre que Chomedey est un quartier particulièrement touché par les risques liés au désert alimentaire.

Seul l’extrémité est du quartier est épargnée, aucun risque majeur n’est recensé. Mis à part ce secteur, La carte ci-contre prend en compte l’ensemble du quartier dénombre ces différents facteurs de risques 1 à 3 facteurs de risque de vivre un et présente les secteurs de Laval insécurité alimentaire. qui cumulent le plus de facteurs de La situation empire dans le sudrisque d’insécurité alimentaires. est du quartier qui est composé Les secteurs retenus sont ceux de secteurs au sein desquels on dont la proportion de population dénombre 4 à 6 facteurs de vivre est la plus élevée pour chaque une insécurité alimentaire. facteur de risque: Intéressons-nous maintenant à • 25% et plus de la population est la répartition des services en lien sous le seuil de faible revenu avec l’alimentation. On dénombre • 20% et plus de la population à Chomedey: de 25-64 ans est sans diplôme d’études secondaires

Carte 2.6

30% et plus de la population est immigrante.

Sources: Statistiques Canada, recensement 2006 / Ville de Laval / Comité d’action en sécurité alimentaire de Laval, mis à jour juillet 2012

relativement mal desservi en CASAL: terme de points de services relatifs www.securitealimentairelaval.org/ publications/ à l’alimentation. Si nous comparons au reste de Laval, notons que Chomedey abrite 4 des 9 fruiteries lavalloises mais seulement 2 des 33 kiosques fermiers de la région. *Pour plus de détail consulter le Rapport 2010 sur l’état de situation de la sécurité alimentaire à Laval du

- 25 -


D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R


L I A V A R

T E

D Partie 3 Environnement social T D

C O

M U

N E


3.1. Profil démographie 3.1.1. Des jeunes peu nombreux

(6%) est légèrement plus élevée qu’à Laval (5%). D’autre part, même si 26% de la population est Chomedey compte un pourcentage âgé de 45 à 64 ans, Chomedey est moins élevé que la moyenne le secteur dans lequel ils sont les lavalloise pour ses populations moins nombreux. comprises entre 0 et 24 ans. Il y a par exemple une sous-représentation des 15-24 ans dont la proportion 3.1.2. Le règne de l’âge dans le quartier (12%), est la plus d’or basse de la région. Une fois le seuil des 65 ans passé, Chez les adultes aussi les plus la tendance s’inverse et Chomedey jeunes sont moins nombreux. se place largement au-dessus Exception faite des 25-29 ans des proportions lavalloises. Le dont la proportion dans Chomedey nombre de personnes âgées de 65

L I A V A R

Progression de la population à Laval par BML, en 2006 et 2011

T E

D T

N E

M U

Graphique 3.2

Sources: Statistiques Canada, recensements 2006 et 2011 / DRSP

à 85% est de 19% tandis qu’il ne Répartition de la population par tranches d’âge, à Chomedey et Laval, 2011 dépasse pas le 14% à Laval. De plus, la proportion des plus de 85 ans (2,6%) est 1,5 fois plus élevée à Chomedey que sur l’ensemble de la région (1,8%).

Graphique 3.1

D

C O

Sources: Statistiques Canada, recensement 2011 / DSP

-- 28 28 --

La carte 3.1. nous montre la répartition des 65 ans et plus sur le territoire de Chomedey. Les personnes âgées sont beaucoup plus présentes en bordure de la

Rivière-des-Prairies et dans le centre est du quartier. Le nordouest de son côté ne concentre même pas 10% de nos aînés.

3.1.3. Une population en forte hausse Grâce au graphique 3.1, nous pouvons apprécier la croissance démographique de Laval par secteur. Ainsi nous pouvons


Carte 3.1

constater qu’en plus d’être le localisation est sensiblement la

Répartition des 65 ans et plus à Chomedey

quartier le plus peuplé, Chomedey est aussi celui qui enregistre la plus forte croissance démographique entre 2006 et 2011. En effet, la population de Chomedey a augmenté de 11% (Laval 9%).

A V A R

T E

3.1.4. Zoom sur les plus jeunes

Sources: Statistiques Canada, Recensement 2006 / INSPQ

N E

Graphique 3.3

Répartition des naissances à Laval, par BML en 2011

M U

D

C O

D T

Sources: MSSS Fichier naissances 2011 / DRSP

L I

même que pour les 0-4 ans, même si les ados semblent mieux répartis sur le territoire. On constate cependant une forte concentration de jeune au nord-ouest du quartier et une forte sous-représentation autour du boulevard du souvenir, dans l’est.

Chomedey se place en tête des quartiers où le nombre de naissances en 2011 est le plus important. Mais comment se répartissent ces enfants dans le quartier? Les cartes 3.2 et 3.3 nous montrent la répartition des enfants âgés de 0 à 4 ans. Nous pouvons voir que les tout petits vivent principalement aux coins nord-est et nord-ouest du quartier et sont globalement plus nombreux dans le sud de Chomedey. La carte 3.2 nous montre cette le lieu de résidence des 0-17 ans. La

- 29 -


Carte 3.2

Répartition des 0 - 4 ans à Chomedey

D

Répartition des 0 - 17 ans à Chomedey

T E

D T

N E

M U

C O

L I A V A R

Carte 3.3

Sources: Statistiques Canada, Recensement 2006 / INSPQ

- 30 -


Profil dĂŠmographie

D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R -- 31 31 --


3.2. Composition des familles 3.2.1 Beaucoup de familles monoparentales et de personnes seules

et plus déclarent vivre seules (12% pour Laval). Ce chiffre monte à 28% lorsque l’on s’intéresse aux personnes âgées de 65 ans et plus Sur l’ensemble des familles (contre 25% à Laval). vivant à Chomedey, 27% d’entre elles sont monoparentales. Ce chiffre est légèrement au-dessus de la proportion régionale (26%) et place Chomedey comme le deuxième quartier comptant le plus fort pourcentage de familles monoparentales. Le BML2 (Laval-des-rapides, Pont-Viau, Renaud-Coursol) affiche en effet une part de 35% de familles monoparentales. La part des personnes vivant seules à Chomedey est par ailleurs supérieur au chiffre régional. En effet, 16% des personnes âgées de 15 ans

D

C O

Rappel: BML1: Duvernay, Saint-François, Saint-Vincent-de-Paul BML2: Laval-des-Rapides, Pont-Viau, Renaud-Coursol BML3: Chomedey BML4: Fabreville-Ouest, les Îles-Laval, Lavalsur-le-lac, Sainte-Dorothée BML5: Fabreville-Est; Sainte-Rose BML6: Auteuil, Vimont

L I A V A R

Proportion de familles monoparentales à Laval, par BML, en 2011

T E

D T

N E

M U

Graphique 3.4

Sources: Statistiques Canada, recensements 2011 / DRSP

Graphique 3.4

Proportion des personnes vivant seules, à Chomedey et Laval, en 2011

Sources: Statistiques Canada, recensements 2011 / DSP

- 32 -


3.2.2. Plus de familles de 3 enfants et plus à Chomedey.

à Chomedey qu’on retrouve le plus de couple avec 1 seul enfant (3666).

27% des enfants qui naissent à Chomedey, naissent dans des familles monoparentales. Cette proportion est la deuxième plus élevée de la région.

Les familles monoparentales avec 3 enfants et plus sont aussi plus nombreuses à Chomedey que dans les autres quartiers lavallois (384).

Avec 2134 couples ayant 3 enfants ou plus, Chomedey s’inscrit comme le quartier de Laval qui accueillent le plus de familles nombreuses. C’est également Couple avec enfants, par BML à Laval, en 2011

M U

D

C O

Proportion des couples avec ou sans enfant, à Laval, en 2011

L I

Sources: Statistiques Canada, recensements 2011 / DSP

A V A R

T E

D T

N E

Graphique 3.6

Graphique 3.5

Sources: Statistiques Canada, recensements 2011 / DSP

Graphique 3.7.

Familles monoparentales, par BML à Laval, en 2011

Sources: Statistiques Canada, recensements 2011 / DSP

33 --- 33


3.3. Immigration et Communautés culturelles 3.3.1. Une proportion importante de la population issue de l’immigration Chomedey est sans conteste le quartier qui accueille le plus d’immigrants à Laval. Avec 35% de sa population issue de l’immigration, le quartier affiche un taux près de deux fois supérieur aux autres quartiers. Les pays d’Europe sont en tête de la liste des provenances, 40% des immigrants étant d’origine du vieux continent. Les pays d’Asie et du Moyen-Orient sont également le pays d’origine de 38% des immigrants.

Graphique 3.8

Sources: Statistiques Canada, recensements 2006 / DSP

D

Ni le français, ni l’anglais n’est la langue maternelle la plus répandue à Chomedey. Les citoyens sont 48% à déclarer que leur langue maternelle est une langue autre que les deux langues officielles.

N E

Graphique 3.9

Provenance des immigrants, en 2006, à Chomedey et à Laval

M U

C O

3.3.2 Profil linguistique

T E

D T

Les personnes de langue maternelle française représentent 41% de la population du quartier, tandis que les personnes de langues maternelles anglaises comptent pour 11% de la population. Parmi le 6 BML qui composent Laval, Chomedey est le quartier avec le plus haut pourcentage de personnes dont la langue maternelle est autre que le français ou l’anglais. Chomedey est aussi le quartier où la proportion de personnes dont la langue maternelle est l’anglais est la plus élevée. Enfin, Chomedey est le quartier où la part des personnes dont la langue française est la langue maternelle est la plus basse.

L I A V A R

Proportion de population immigrante en 2006, à Laval, par BML

Sources: Statistiques Canada, recensements 2006 / DSP

- 34 -


Graphique 3.11

3.3.3. Des communautés culturelles qui s’agrandissent

Proportion d’enfants nés de mères immigrantes en 2011, à Laval par BML

N E

Graphique 3.10

Langue maternelle en 2011, à Laval par BML

M U

D

C O

Sources: Statistiques Canada, recensements 2011 / DSP

A V A R

T E

D T

L I

Sources: MSSS, Fichier naissances 2011 / DSP

A Chomedey, 55% des enfants nés en 2011 ont une mère immigrante. C’est le taux le plus élevé des quartiers lavallois. L’intégration des communautés culturelles est un des défis d’aujourd’hui, mais pourrait avoir des conséquences pour plusieurs générations dans le quartier.

35 --- 35

an u pl de d 2 r# ue ntie ratégiq a h C st tion uartier c a ’ d q


3.4. Sécurité urbaine 3.4.1. Infractions contre la personne Durant les cinq dernières années, les infractions contre la personne ont augmenté entre 2008 et 2009, se sont stabilisés entre 2009 et 2010 avant d’augmenter une nouvelle fois en 2011. En 2012, 963 infractions contre la personne ont été recensées dans le quartier de Chomedey, soit une baisse de 6 % par rapport à 2011. Les voies de fait représentent 52 % des infractions contre la personne comptabilisées à Chomedey en 2012. Les autres infractions contre la personne les plus courantes dans le quartier sont reliées à la profération de menaces (20,1  %) et le vol qualifié et extorsion (13,8 %). Notons Ces données ont été que transmises par le poste de police de quartier de Chomedey. Des constats peuvent être faits à la lueur de ces statistiques, mais il est important de tenir compte du chiffre noir de la criminalité qui rassemble l’ensemble des infractions non connues des forces de police.

d’après le rapport annuel de la Graphique 3.12 police de Laval, «  la hausse Évolution des infractions contre la personne, entre 2008 et 2012, à Chomdey inégalée du nombre de crimes contre la personne est largement imputable à l’augmentation du nombre de vols qualifiés et des cas de menace ». En 2011, près de 30  % des infractions contre la personne recensée à Laval se sont produites à Chomedey. Parmi celles-ci, nous pouvons constater que 46  % des vols qualifiés et extorsions se sont produits dans notre quartier tout Sources: Poste de police de quartier comme le quart des voies de fait et des enlèvements. Enfin, nous voyons que les deux Graphique 3.13 seuls cas de négligence criminelle Répartition des infractions contre la personnes selon la catégorie et infraction causant la mort se sont passés à Chomedey.

M U

D

C O

T E

D T

N E

L I A V A R

3.4.2. Infractions contre la propriété

Depuis 2008, les infractions contre la propriété commises à Chomedey sont en baisse. En 2012, Chomedey compte 1733

Sources: Poste de police de quartier

- 36 -


infractions contre la propriété, soit une baisse de 16  % par rapport à 2011. Près de la moitié d’entre elles (49 %) concerne le vol de sommes d’argent et 26  % sont relatives à des méfaits. Les effractions et les vols de véhicules représentent 14  % du total des infractions comptabilisées à Chomedey. En 2011, 19  % des infractions contre la propriété répertoriées à Laval se sont produites sur le territoire de Chomedey. 36 % des vols d’argent et 35 % des

Graphique 3.14

Alors que les 137 cas de recel à Chomedey ne représentent que 7  % des infractions totales du quartier en 2011, ils correspondent à 49  % des infractions totales de Laval.

vols de véhicules à Laval se sont des infractions totales de Laval. produits à Chomedey. Finalement, les fraudes dans le quartier de Chomedey représentent 34  % des infractions contre la propriété lavalloises. C’est d’ailleurs la seule forme de criminalité contre la propriété Graphique 3.15 qui enregistre une forte hausse en Infractions contre la propriété par catégorie, à Chomedey, 2011 2011 dans la région.

L I

N E

Evolution des crimes contre la propriété, à Chomedey, entre 2008 et 2011

Sources: Poste de police de quartier

D

C O

M U

T E

D T

Il est intéressant de noter qu’alors que les 137 cas de recel à Chomedey ne représentent que 7 % des infractions totales du quartier en 2011, ils correspondent à 49 %

A V A R

37 --- 37

Sources: Poste de police de quartier 1- Négligence criminelle ou infraction causant la mort / 2- Agression sexuelle 3- Voies de fait / 4- Enlèvement / 5- Vol qualifié ou extorsion / 6- Proférer des menaces 7- Harcèlement criminel / 8- Autres / 9- Intimidation / 10- Total


3.4.3. Autres infractions au Code criminel et infractions liées à la drogue

Les infractions liées à l’administration de la justice, telles que les infractions aux règles de libertés sous caution ou celles concernant, le manquement aux conditions de probation ou les nuisances à un fonctionnaire de police, sont les plus nombreuses et représentent 94  % des infractions de cette catégorie dans le quartier.

Entre 2008 et 2010, les autres infractions au Code criminel ont nettement augmenté. Malgré une diminution des infractions en 2011, les chiffres repartent à la hausse pour cette année. Ainsi, en 2012, nous constatons 796 autres Dans cette catégorie, Chomedey infractions au Code criminel, soit représente une part 37  % par une hausse de 11 % par rapport à rapport à la région totale, en 2011. 2011. En 2012, on observe également Autres infractions au code criminel, à Chomedey, 2011

D

C O

M U

Sources: Poste de police de quartier

17 % des cas (même constat pour le BML5), tandis que le BML 2 en recense 37 % et le BML6 20 %.

L I A V A R

T E

D T

N E

Graphique 3.16

la disparition des crimes liés à la prostitution alors qu’ils représentaient 54  % des cas de prostitution recensés Laval en 2011. La prostitution est une catégorie à prendre avec prudence, car les statistiques ne représentent pas forcément l’étendue des activités, mais davantage les activités d’enquêtes initiées par les services de police contre ce phénomène. On peut donc y voir un succès de la patrouille urbaine de l’été  2011 ou une baisse des activités policières dans le secteur. Seule une étude plus approfondie pourrait nous en dire plus. Concernant les infractions liées à la drogue, on constate qu’en 2012, à Chomedey, 64 % des infractions de cette catégorie sont relatives à la détention de cannabis et 13  % à d’autres substances illicites. Comparativement au reste du territoire lavallois, en 2011, Chomedey est le troisième quartier dans lequel on constate le plus d’infractions liées à la drogue avec

3.4.4. Infractions liées à la conduite de véhicules 

Sur les cinq dernières années, on observe qu’à Chomedey les infractions reliées à la conduite de véhicules sont en augmentation. En 2012, Chomedey compte 154 infractions dans cette catégorie, soit une augmentation de 18,5  % par rapport en 2011. 81 % d’entre elles concernent la conduite avec des capacités affaiblies et 10  % sont des délits de fuite.

Graphique 3.17

Répartition des infractions liées à la drogue à Laval, par BML en 2011

Sources: Poste de police de quartier

-- 38 38 --


Sécurité urbaine En 2011, Chomedey représente pas nécessairement dire qu’elles 27,5  % des infractions totales impliquent des résidents du liées à la conduite d’un véhicule quartier. commises à Laval. 35 % des délits de fuite constatés à Laval se sont produits sur le territoire de Chomedey, tout comme 26  % des conduites avec capacités affaiblies et 25  % des conduites d’un véhicule pendant une interdiction. Il est à noter que nous parlons ici d’infractions qui se sont produites dans le quartier, ce qui ne veut

D T

N E

Graphique 3.18

T E

L I A V A R - 39 -

Infractions liées à la conduite d’un véhicule, par catégorie, à Chomedey, 2011

D

C O

M U

an u pl de d 4 r# ue ntie ratégiq a h C st tion uartier c a ’ d q Sources: Poste de police de quartier


D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R


T E

L I A V A R

D Partie 4 Environnement ĂŠconomique T N E M U C O D


D

C O

M U

L I A V A R

T E

D T

N E

- 42 -


4.1. Revenu 4.1.1. Chomedey, le quartier au plus bas revenu de la région

4.1.2. Une population à faible revenus

Graphique 4.2

En 2006, le pourcentage de Avec un revenu moyen estimé à personne vivant sous le seuil de 28  027$ par habitant, Chomedey pauvreté avoisine les 25% alors se distingue comme le quartier que la moyenne régionale se situe au plus faible revenu de Laval. autour de 16%. En effet, Chomedey est le seul Les populations les plus quartier dont le revenu moyen se vulnérables sont aussi plus place en dessous de la barre des touchées à Chomedey que sur 30000$ par habitant. le reste de l’île  : 30% des moins de 6 ans vivent sous le seuil de pauvreté (18% pour Laval) tout comme 27% des personnes âgées de 65 ans (22% à Laval).

A V A R

T E

D T

N E

M U

Graphique 4.1

L I

Proportion des personnes à faible revenu, selon l’âge, à Laval, par BML, en 2006

Sources: DSP, Recensement 2006 - 43 -

Revenu moyen par habitant, à Laval, par BML, estimation 2011

D

C O

Chantier #1 du plan d’action stratégique de quartier Sources: DSP, estimation recensement 2011


4.2. Vie active 4.2.1. Chômage et emploi

Comme pour l’ensemble de la région, se sont les jeunes de 15 à 24 ans qui sont le plus concernés, Le chômage à Chomedey touche près de 13% d’entre eux n’avaient 8% des résidents du quartier, un pas d’emploi en 2006. taux légèrement plus élevé que A Chomedey, 55% des personnes pour l’ensemble de Laval (7%).

Graphique 4.3a

Proportion de la population au chômage à Chomedey et à Laval, en 2006

N E

M U

L I A V A R

emploi. Chez les 25 ans et plus, on constate que les résidents du quartier sont moins nombreux à avoir un emploi (55%) comparativement à l’ensemble de Laval (61%).

français, 66% des travailleurs déclarent parler le français sur leur lieu de travail. Toutefois, près du tiers des travailleurs parlent l’anglais, un taux de fois plus élevé que la moyenne lavalloise.

T E

Même constat pour la proportion 4.2.2. Langue parlée au de travailleurs parlant une langue non officielle au travail  : ils sont travail 2% à Chomedey, contre 1% pour Concernant la langue parlée au Laval. Une proportion certes travail, Chomedey dénote de minime mais qui traduit ici le défi la région lavalloise et appui ici linguistique du quartier. son caractère multiculturel. La

D T

Sources: Directeur général des éléctions du Québec, 2006

Graphique 4.3b

âgée de plus de 15 ans ont un langue la plus parlée este le

Graphique 4.4.

Langue parlée au travail, à Chomedey et à Laval, en 2006

Proportion de la population en emploi à Chomedey et à Laval, en 2006

D

C O

Sources: Directeur général des éléctions du Québec, 2006

Sources: Directeur général des éléctions du Québec, 2006

- 44 -


4.2.3. Mode de transport Chomedey a une fonction principalement résidentielle. Il n’est donc pas surprenant que le quartier ne soit pas un bassin d’emploi et que 55% des employés travaillent en dehors de leur subdivision de référence. Pour l’ensemble de Laval, les travailleurs sont 40% à ne pas résider dans la même subdivision que leur lieu de travail. Pour ce rendre au travail, à Chomedey comme à Laval, les citoyens choisissent leur voiture. Ils sont cependant plus nombreux à Chomedey qu’à Laval à opter pour ce mode de transport  : 81% des travailleurs de Chomedey contre 76% pour Laval.

transport pour se rendre au travail. Graphique 4.5. Peut-être parce qu’ils travaillent plus loin, les travailleurs de Chomedey sont deux fois moins nombreux à privilégier le transport actif : seulement 4% d’entre eux se rendent à pied ou à vélo au travail.

D

A V A R

T E

D T

N E

M U

C O

L’usage du transport en commun est toutefois légèrement plus courant à Chomedey et 14% des employés utilisent ce mode de

L I

Mode de transport pour se rendre au travail, à Chomedey et à Laval, en 2006

Sources: Directeur général des éléctions du Québec, 2006

- 45 -


4.3. Scolarité 4.3.1. Niveau de diplôme 

considéré comme le moins Graphique 4.6. défavorisée et le rang 10 comme Niveau de diplôme de la population, à Chomedey et à Laval, en 2006 le plus défavorié. Les données La population de Chomedey est relatives à la défavorisation en moins diplômée que le reste de milieu scolaire sont calculées à la région. 18% de la population l’aide de deux variables : de Chomedey ne possède aucun diplôme. Le quart de la population - L’indice du seuil de faible revenu détient un diplôme d’études qui correspond à la proportion supérieures et 17% des résidents des familles avec enfants dont le ont un diplôme du CEGEP ou revenu est situé près ou sous le seuil de faible revenu. équivalent. Un constat à nuancer toutefois, nous avons mentionné que Chomedey est un quartier qui accueille beaucoup d’immigrant, or les diplômes étrangers ne sont pas toujours reconnus.

T E

D T

- L’indice de milieu socio- 46 Sources: Directeur général des éléctions du Québec, 2006 économique qui est constitué de la proportion des familles avec Graphique 4.7. enfants dont la mère n’a pas de Indice de défavorisation par école, à Chomedey, en 2006 diplôme, certificat ou grade et la proportion de ménages dont les parents n’étaient pas à l’emploi durant la semaine de référence du recensement canadien.

N E

M U

C O

4.3.2. Des écoles fortement défavorisées

L I A V A R

A Chomedey, la moyenne de Les écoles sont classées sur une l’indice du seuil de faible revenu est échelle allant de 1 de 9/10 et de 7,4/10 pour l’indice Attention, à 10, le rang de milieu socio-économique. l’indice de milieu 1 étant

D

socio-économique ne prend pas en compte les diplômes non reconnus des mère immigrantes, qui sont alors parfois sous-évaluées

Sources: Commission scolaire Laval / MELS, DGPRPS, DRSI / Recensement 2006


4.3.3. La réussite scolaire des jeunes du quartier

Le quart des jeunes interrogés pensent ne pas très bien réussir cette année et 34% d’entre eux pensent avoir un échec dans au moins deux matières.

Dans le cadre de son portrait des jeunes de 0 à 17 ans, l’équipe Chomedey en forme a posé aux écolier des questions concernant leur réussite scolaire. Parmi une série de « Vrai ou Faux », l’objectif était de sonder leur confiance en leur apprentissage.

Parallèlement, 82% des élèves sont à peu près sûr de réussir ce qu’ils entreprennent et ils ont confiance en leurs aptitudes scolaires à 88%. Enfin, 53% des répondants pensent mieux réussir dans ce qu’ils font en dehors de l’école.

Perception des jeunes concernant leur réussite scolaire

M U

D

C O

bicyclette ou la planche à roulette et 20% se déplacent parfois activement parfois de manière L’enquête de Chomedey en forme inactive. a aussi cherché à connaître le mode de transport utilisé dans les déplacements domicile-école. L’enquête révèle que 52% des enfants viennent à l’école de façon inactive, c’est à dire en voiture, bus ou transport en commun. Près de 28% utilisent la marche, la

Sources: Enquête en forme de Chomedey en forme

L I

A V A R

T E

D T

N E

Tableau 4.1.

4.3.4. Transports vers l’école

Graphique 4.8

Mode de transport vers l’école

Sources: Enquête en forme de Chomedey en forme

47 --- 47


4.4. Défavorisation Lorsqu’on regarde la carte (4.2)

montrant que, dans tout le quartier,

régionale de défavorisation matérielle et sociale à Laval, nous constatons que Chomedey est un des territoires les plus touchés. Nous pouvons voir que Chomedey est d’ailleurs le seul quartier de Laval à ne voir aucune portion de son territoire se colorer en vert foncé (faible défavorisation),

la défavorisation est moyenne ou élevée.

4.4.1. La défavorisation sociale. La défavorisation sociale, en bleu sur la carte 4.2, est très présente surtout dans la portion sud du quartier, le long de la rive, ainsi

Défavorisation social locale, à Chomedey, en 2006.

D T

C O

M U

D

N E

Plus favorisées

Défavorisation matérielle locale, à Chomedey, en 2006.

- 44-

Légende:

Plus favorisées

Moyennement défavorisées

Moyennement défavorisées

Plus défavorisées

Plus défavorisées

Sources : Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS, 2006) / INSPQ

L I A V A R

T E

Carte 4.1.b.

Carte 4.1.a.

Légende:

Les trois critères sous la loupe de la défavorisation sociale: - Proportion de personnes vivant seules dans leur ménage que dans l’est. - Proportion de personnes séparées, divorcées ou veuves 4.4.2. La défavorisation En - Proportion de familles matérielle. monoparentales regardant En ce qui concerne la la carte défavorisarisation matérielle, 4.1.b, nous pouvons en rose sur la carte, elle est plus voir que les territoires du centre et concentrée dans le BML3 que du sud-ouest sont particulièrement dans les autres secteurs. touchés.

Sources : Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS, 2006) / INSPQ


4.4.3. Une forte défavorisation régionale

intégrée.

L I

Carte 4.2.

Mais ce qui fait la particularité du quartier, se sont les secteurs fortement touchés par une défavorisation matérielle ET sociale. Il s’agit des territoires en violet sur la carte. A Chomedey, ils sont situés au Sud-est et au centre du quartier. Comparativement au reste de Laval, nous pouvons voir que Chomedey et le BML 2, qui rassemble Pont-Viau, Laval des rapides et Renaud-Coursol, sont les quartiers ou la double défavorisation et la plus forte. A Chomedey, se sont d’ailleurs ces quartiers centraux particulièrement défavorisés qui font partis du territoire de Revitalisation urbaine

D

C O

M U

Les trois critères sous la loupe de la défavorisation matérielle: - Proportion de personnes sans diplôme d’études secondaires - Proportion de personnes occupant un emploi - Revenu moyen par personne

N E

D T

T E

A V A R

- 49 -

on ’acti d n a u pl ier #1 d e quart r e i t d Chan atégique str


D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R


L I A V A R

T E

D Partie 5 La mobilisation locale T D

C O

M U

N E


5.1. Les organismes 5.1.1. Les organismes communautaires de Chomedey par secteur.

L I A V A R AÎNÉS

• 1 Organisme communautaire • 1 Centre communautaire • 9 Clubs d’âge d’or • 15 associations

ENFANCE / FAMILLE • 2 Organismes communautaires • 3 Centres de la petite enfance (CPE) • 34 Garderies privées • 94 Familles de gardes

LOISIRS

D T

N E

M U

T E

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE • 3 Organismes communautaires

• 4 Organismes communautaires • 1 Bureau municipal lavallois (BML3)

D

C O

ACTIVITÉS SPORTIVES • 3 Organismes communautaires

ORGANISMES RÉGIONAUX • 11 Organismes communautaires

- 52 -


Cha

5.1.2. Répartition sur le territoire. La carte ci-contre nous montre l’organisation de l’ensemble des organismes de Chomedey, selon leur secteur d’activité.

REGROUPEMENT JEUNESSE • 1 Regroupement

ASSOCIATIONS FÉMININES • 2 associations anglophones • 1 association francophones

C O

D

N E

M U

LIEUX DE CULTE • 15 Lieux de culte

T E

5.1.1

L I

A V A R

Dès le premier regard, nous nous apercevons de l’inégale répartition des organismes communautaires. Alors que la grande majorité des organismes se concentrent dans le centre

D T

nti stra er #3 d tég up iqu l e de an d’a qua ction rtie r

sud du quartier, proche du boulevard Curé-Labelle, le nord de territoire semble en être dépourvu.

- 53 -


5.2. Les concertations locales Le Comité de développement local de Chomedey. Le Comité de développement local (CDLC) est un regroupement de partenaires intersectoriels er multiréseaux. Mais il n’est pas la seule grande instance de concertation dans le quartier. Chomedey est aussi le terrain où diverses initiatives de mobilisation connues à l’échelle du Québec sont venues s’implanter. Zoom sur le déploiement d’Avenir d’enfants, Québec en forme et la Revitalisation urbaine intégrée à Chomedey.

Figure 5.1. - 54 -

Schéma organisationnel du Comité de développement local de Chomedey (CDLC)

M U

5.2.1. Chomedey en forme.

C O

Québec en forme

D

T E

D T

N E

L I A V A R

Chomedey forme est le regroupement local issu de l’initiative régionale Québec en forme. Née en 2002 d’un partenariat entre le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon, Québec en

forme est une organisation qui vise l’adoption et le maintien d’une saine alimentation et d’un mode de vie physiquement actif chez les jeunes Québécois de 0 à 17 ans. Plutôt que d’agir directement sur le terrain, Québec en forme favorise une implication locale et se concentre sur l’accompagnement et le soutien des communautés mobilisés sur ces sujets.

Chomedey en forme A Chomedey, l’aventure commence lorsque quelques partenaires, quatre ou cinq personnes issus de différents milieux, sont mandatées au printemps 2008 par le grand CDLC pour se sont pencher sur la rédaction d’un plan d’action qui parlerait des saines habitudes de vie à Chomedey. Les besoins, les forces et les limites, les intentions, les possibilités ont


été inscrites dans une demande formelle pour Québec en forme. Les partenaires se sont donnés une mission: « Contribuer à favoriser l’adoption et le maintien d’un mode de vie actif et d’une saine alimentation chez les jeunes de 0 à 17 ans, et ce par la mise en place d’un projet mobilisant plusieurs partenaires locaux de la communauté ». Le financement accordé, c’est tout heureux que les partenaires firent le souhait d’être plus nombreux autour de la Table, car une telle mission, ça prend des bras pour la porter! C’est encore un succès car Chomedey en forme, c’est aujourd’hui vingtcinq partenaires mobilisés.

ans et 13-17 ans, ainsi qu’auprès de leurs familles. Des actions telles que de bonifier des activités parascolaires en milieux scolaire et dans les organismes, d’offrir des opportunités de cuisiner aux jeunes de 6 a`16 ans, de soutenir le déploiement du projet Mon école à pied à vélo dans Chomedey, ont été réalisées.

D

N E

M U

existante en saines habitudes de vie. Aujourd’hui • Soutenir une stratégie de Chomedey en forme s’offrait cette promotion et communication de année une année de sursis. Un sursis quartier. qui n’est pas de tout repos puisque • Investir les différents tous les partenaires se mobilisent environnements afin d’atteindre et rêvent à un deuxième plan des changements durables en saine d’action triennale déposé en avril habitudes de vie. 2013. Ce nouveau plan permettra, de bien arrimer les actions visant les saines habitudes de vie à la démarche de planification de quartier, tout comme à d’autres instances et projets. On parle donc d’un plan de communauté.

L I

A V A R

T E

D T

La deuxième année a été marquée par la mise en place du projet d’initiation au patinage, succès instantané, à la poursuite de la bonification de l’offre de service en activités physiques pour le secteur, et au recrutement de nouveaux partenaires tel que le bureau coordonnateur pour les milieux de garde et le centre du Sablon. C’est également lors de cette deuxième année que le souhait des partenaires de mieux arrimer les divers projets présents et à venir dans la communauté a été émis. Leur but, de continuer à mobiliser les partenaires tout en ayant le

C O

Après avoir réalisé un portrait des jeunes 0-17 ans, Chomedey en forme s’est mis à l’ouvrage avec comme premier objectif celui d’améliorer l’offre de service au niveau des activités physiques et des services en alimentation auprès des enfants 0-4 ans, 5-12

meilleur impact sur les citoyens.

Dans sa course vers les saines habitudes de vie (SHV), Chomedey a identifié quatre objectifs prioritaires: • Consolider une offre de service concertée en saines habitudes de vie, cohérente aux besoins des jeunes et leurs familles et ce, de façon durable. • Favoriser une participation élargie et mixte à l’offre de service

- 55 -


5.2.2. Le Petit Chomedey Avenir d’enfant Tout comme Québec en forme, Avenir d’enfant est un organisme qui vise à soutenir financièrement les communautés locales engagées. Son action est un peu différente car Avenir d’enfant s’est donné pour mission le développement global de nos tout-petits âgés de 0 à 5 ans et accorde une attention particulière aux enfants vivant en situation de pauvreté. L’objectif de l’organisme est que «  chaque enfant arrive à l’école prêt à entreprendre avec succès son cheminement scolaire ».

Le petit Chomedey

C O

réciproque  ». A partir de cette 5.2.3 Revitalisation réflexion, plusieurs priorités ont urbaine intégrée (RUI) été choisies pour occuper les trois prochaines années : Présentation et définition La Revitalisation urbaine intégrée Environnement « enfant » : (RUI) est une démarche qui nous • Accroître la capacité de l’enfant vient de la Ville de Montréal. En à interagir avec ses pairs et 2002, partie du constat qu’il y a les adultes significatifs de son sur l’île des poches de pauvreté entourage et accroître la capacité au sein de certains quartiers, la de l’enfant à acquérir une Ville lance un programme visant autonomie personnelle. l’amélioration des conditions socio-économiques et du cadre de Environnement « famille » vie d’un territoire particulièrement • Bonifier la qualité des interactions défavorisé. C’est ainsi que naît parents-enfants cette approche territorialisée dont les principales caractéristiques Environnement « Communauté » sont les suivantes: • Optimiser l’impact des • Elle se base sur une vision ressources pour faire face au cumul des difficultés des familles globale et concertée de la situation du territoire; • Adapter l’offre de services aux

Pour mener à bien leur mission visant «  le développement global des 0-5 ans pour une rentrée scolaire réussie  », les partenaires se sont dotés d’une approche écosystémique. « L’écosytémie consiste à prendre en compte l’enfant et ses différents environnements dans une relation dynamique où l’influence est

L I A V A R

T E

D T

N E

M U

Fruit lui aussi de la volonté du Comité de développement local, le Petit Chomedey est un regroupement de partenaires issus des milieux communautaire, institutionnel, privé et liés à la petite enfance dont le schéma de direction et de gestion est le même que pour Chomedey en forme.

D

Accompagné d’une firme en développement des communautés, Dynamo, tous les partenaires travaillent ensemble au montage d’un plan d’action triennale qui a été déposé le 15 avril 2013. Un calendrier qui se marie avec la démarche de Chomedey en forme et la planification stratégique du CDLC. Et pour y arriver, l’année 2012 aura été chargée. Après avoir fait l’analyse de la situation des 0-5 ans dans le quartier et planifier l’ensemble de la démarche, les membres ont identifié les changements qu’ils souhaitent constater et les moyens à mettre en action pour y arriver.

réalités et besoins des familles immigrantes.

• Elle agit de façon concertée et intégrée dans un grand nombre de domaines, en fonction des réalités rencontrées; • Elle veut concentrer, coordonner, et adapter l’action des pouvoirs publics, des acteurs

-- 56 56 --


Les concertations locales communautaires et privés, pour Par ce processus les citoyens régler les problèmes ou améliorer et les partenaires sont appelés à se mobiliser pour établir sensiblement la situation; conjointement un diagnostic de • Elle donne une large part à secteurs défavorisés ciblés et la population concernée et aux identifier des pistes d’actions instances qui la représentent, dans prioritaires et structurantes pour la planification, la mise en œuvre leur milieu, dans le but d’améliorer et le suivi des actions; les conditions de vie des résidents. • Elle cherche à agir sur les facteurs qui engendrent la pauvreté Ce projet pilote a permis de dans une optique de changement réaliser plusieurs projets dont un durable portrait de l’offre des services en sécurité alimentaire sur le À Chomedey territoire de la RUI, un parcours A Chomedey, l’histoire commence piétonnier sécuritaire pour les lorsque Laval se voit offrir, par le élèves fréquentant l’école Les ministère des Affaires municipales Quatre-vents, un sondage auprès des régions et de l’Occupation de la population en matière de du territoire (MAMROT, sport, de loisir et de plein air, la l’expérimentation d’une approche plantation d’hémérocalles, six RUI sur son territoire. Une première marches exploratoires, un café entente triennale (2008-2011) est citoyen, une recherche sur les alors conclue entre la conférence besoins des personnes issues de régionale des élus de Laval (CRÉ) l’immigration, «  PROP  », «  Ça et le MAMROT afin de mettre en CLIQ  » , un document sur la place le projet, et la CRÉ a ciblé un participation citoyenne, une étude secteur de Chomedey pour cette concernant la création potentielle expérimentation. d’un pôle communautaire pour

D

C O

L I A V A R

fois entre la Ville de Laval et le MAMROT permet d’amorcer deux autres démarches de RUI et de poursuivre les travaux de la RUI de Chomedey.

• Favoriser la participation citoyenne • Favoriser le déplacement actif et sécuritaire • Favoriser le développement d’environnements favorables à la Territoire et comités pratique d’activités physique. La RUI de Laval se situe dans • Arrimer et soutenir les actions la partie ouest de Chomedey locales et régionales est. Le territoire est délimité • Favoriser le sentiment de sécurité par le boulevard Curé-Labelle à et d’appartenance l’ouest et au sud, par le boulevard • Favoriser l’intégration des Chomedey à l’est, et par les rues immigrants Lépine, Brien, Henri-Bourassa et Cardinal au nord. Aménagement urbain

T E

D T

N E

M U

répondre aux besoins en matière l’intégration des immigrants, de locaux pour les organismes du l’implication des citoyens, le milieu et « CRAPAHUT ». sentiment de sécurité ainsi que le Une deuxième entente cette sentiment d’appartenance:

Favoriser l’accès à des logements La structure organisationnelle de abordables et favoriser le la RUI est désormais composée développement de logement social de trois comités et d’un comité et d’un pôle communautaire afin terrain: de bien répondre aux besoins du Animation de milieu milieu: Mettre en place des projets pour favoriser le développement • Favoriser le développement d’un de saines habitudes de vie, pôle communautaire

- 57 -


• Favoriser le développement de • Arrimer et soutenir les actions logements sociaux dans le secteur locales et régionales de la RUI • Favoriser l’accès à un logement adéquat et accessible

L I A V A R

Carte 5.1.

Territoire de la RUI de Chomedey

• Arrimer et soutenir les actions locales et régionales

Sécurité alimentaire Mettre en place des mesures alternatives afin de redonner aux gens le pouvoir de se nourrir sainement : • Favoriser l’accès à de la nourriture saine et accessible

D

C O

M U

N E

D T

T E

- 58 -

Sources: Conseil régional des élus


Les concertation locales

D

C O

M U

N E

D T

T E

L I A V A R - 59 -


5.3. Parole citoyenne L’essentiel

de

la

parole

citoyenne ici présentée est rapportée de l’atelier de quartier «  Mon Chomedey, notre quartier  », qui s’est déroulé le 17 Novembre 2012. Les informations qui suivent sont basées sur la perception des participants à cet atelier.

5.3.1. Mise en contexte Le 17 Novembre 2012, le collège Montmorency a accueilli le second Forum social de Laval. A cette occasion, un atelier de quartier à réuni citoyens et membres

d’organismes autour des forces et faiblesses de Chomedey. Cet atelier, préparé par les membres du comité de travail Participation citoyenne (sous-comité du Comité de développement local de Chomedey CDLC), s’est dérouler en deux temps. D’abord les participants ont été invités à remplir une fiche d’évaluation de potentiel du quartier Chomedey pour ensuite discuter en grand groupe des bons coups mais aussi des points faibles de leur quartier.

M U

La fiche de potentiel

C O

communautaire non négligeable

les participants donnent leurs impressions sur le potentiel individuel, communautaire, environnemental et collectif de leur quartier. Les membres du Comité de participation citoyenne ont pris la liberté de modifier, voire supprimer, quelques questions et de compléter son questionnaire par des énoncés ayant un rapport direct avec le sentiment d’appartenance à Chomedey.

puisque les cinq énoncés suivants sont ceux qui ont remporté le plus de points (réf. Graphique 5.1) :

L I A V A R

T E

D T

N E

5.3.2. L’atelier

travers une trentaine de questions,

• « Les gens ont l’habitude d’utiliser Internet » (potentiel communautaire) • « Il y a une certaine diversité d’organismes et d’associations qui sont actifs dans le quartier » (potentiel communautaire)

• « Les organismes et associations travaillent ensemble pour résoudre des problèmes communs »

Les résultats de la fiche de potentiel ont illustré une force (potentiel communautaire)

Graphique 5.1.

Les forces dans potentiel de développement de Chomedey

Dans un premier temps, les

Cet atelier a été participants ont été invités à baptisé « Mon Chomedey, remplir, de façon anonyme, la notre quartier », il a rassemblé fiche de potentiel de potentiel 16 participants pendant 75 minutes. du développement des Nous allons ici vous présenter les résultats du questionnaire proposé ainsi communautés. Cet outil a que le portrait des discussions. Même si été élaboré par le Comité les réalités décrites ci après sont à prendre régional en développement en considération, nous précisons que social du centre Québec. À cet échantillon n’est pas forcément représentatif de la population de Chomedey

D

Source: Atelier de quartier, «Mon Chomedey, notre quartier», Forum social de Laval, Novembre 2012.

- 60 -


• « Il y a des leaders qui encouragent • « Les gens se soucient de la les gens à s’impliquer dans les propreté de la communauté » projets pour la communauté » (potentiel environnemental) (potentiel collectif)

Graphique 5.3.

A V A R

• « Les immeubles et les espaces verts sont bien entretenus »

• « Il y a une diversité de services à proximité (ex. dépanneur, (potentiel environnemental) pharmacie, station-service…) » • « Les gens ont confiance entre (potentiel communautaire) eux » (potentiel individuel) Parmi les points faibles, le potentiel environnemental a été mis à mal par les participants puisque trois • « La communauté est fière de des cinq énoncés ayant récolté le son patrimoine et de son histoire » moins de points se rangent dans cette catégorie (cf. Graphique 5.2):

(potentiel collectif)

T E

D T

N E

- 61 -

• « Les gens s’entraident » (potentiel

Graphique 5.2.

M U

Les faiblesses dans potentiel de développement de Chomedey

C O

Source: Atelier de quartier, «Mon Chomedey, notre quartier», Forum social de Laval, Novembre 2012.

individuel)

Mon Chomedey en un mot

Les participants ont partagé, en un mot sur un post-it, leur vison de Chomedey (Cf Schéma 5.1). Quatre familles de mots se sont démarquées. Chez certains, Chomedey fait naître un sentiment Source: Atelier de quartier, «Mon Chomedey, notre quartier», Forum social de Laval, de dynamisme et de mouvement, Novembre 2012.

D

L I

Moyenne par potentiel de développement de Chomedey

comme en témoigne le terme «bouger », ils identifient un certain « potentiel », notamment pour le « développement » du quartier et font référence à la « construction » active dans le quartier. Il reste cependant un « gros travail » à faire (même si « un gros travail » a déjà été fait). D’autres y voient plus un point de repère


par sa position géographique, le quartier est « central », il a un caractère « unique ». D’autres encore associent Chomedey à une société et accordent beaucoup d’importance à l’aspect « social », le poids « communautaire » et la « mobilisation des partenaires » sont forts même si la « pauvreté » persiste. Enfin, les derniers participants sont sensibles à la diversité culturelle liée à « l’ethnicité » ou encore la « multiethnicité »visible à Chomedey, « c’est beau, mais c’est dur pour les nouveaux arrivants ».

• La diversité culturelle À partir de cet exercice, les discussions ont été lancées. Parmi les sujets abordés, nous retrouvons une nouvelle fois le thème de la diversité culturelle. Alors que tout le monde s’accorde pour dire que cette particularité de Chomedey

promotion.

L I A V A R

T E

• La diversité culturelle

D T

N E

M U

C O

D

5.3.3. La vision du quartier par les participants

est une véritable richesse, certains nuancent en ajoutant que cela reste « une richesse mal exploitée », « on parle beaucoup d’ethnicité, mais peu d’intégration ». Par exemple, dans un quartier où le caractère culturel n’est plus à prouver, les cours de géographie culturelle sont une option dans les écoles secondaires.

Un autre sujet est venu animer la conversation, celui de la sécurité. Parmi les participants, beaucoup constatent une baisse de la présence policière, notamment aux abords de Val Martin et voient la différence. Le sentiment d’insécurité, en particulier la nuit, était palpable dans l’assemblée et les problèmes liés à la prostitution semblent récurrents. Cette discussion rejoint les faiblesses mises en lumière par la fiche de potentiel et montre l’effort à faire sur l’environnement bâti.

• Communication et

Le

troisième

sujet

qui

aura

beaucoup fait parler de lui en ce 17 Novembre concerne directement les organismes communautaires du quartier. Alors que leur présence est fortement appréciée et qu’on reconnaît un réel dynamisme et une vraie volonté pour aider les plus démunis, certains participants déplorent un manque de communication et de promotion de la part de ces derniers. Le fait qu’il y ait un grand nombre d’organismes est une véritable force, cependant, les citoyens semblent ne pas avoir conscience de ces opportunités, ilest même reconnu qu’au sein des organismes d’un même quartier les intervenants ne se connaissent pas forcément. « C’est pas normal, que dans un quartier aussi pauvre, les gens ne sachent pas où aller chercher de l’aide », nous dit une citoyenne. Même si certains prônent aussi la responsabilité des personnes dans le besoin de s’informer, une proposition de

-- 62 62 --


Parole citoyenne créer un bottin des organismes et/ou de maximiser la promotion dans les écoles et les garderies a été faite.

stationnement. En ce qui concerne le transport collectif, il est perçu comme trop cher. Une proposition a été émise selon laquelle certains organismes et la STL pourraient • Commerces de proximité trouver un accord afin que les Autre sujet, autre faiblesse, le moins favorisés puissent avoir manque d’épicerie de proximité. accès au bus à un moindre coût. Une discussion intéressante • La volonté des citoyens puisque selon la fiche de potentiel, « il y a une diversité de services Sur note positive, notons que la à proximité » emporte une volonté des citoyens a été nommée moyenne de 3.8/5 en faisant une parmi les forces de Chomedey des cinq forces pour Chomedey. et que la grande majorité de Ce problème témoigne en réalité l’assemblé s’est dite prête à des contrastes visibles selon où poursuivre la mobilisation durant l’on se situe dans Chomedey. La le processus de planification fermeture de l’Adonis près de Val stratégique. Martin coupe les habitants de leur dernière épicerie de proximité.

• Le transport

C O

M U

Enfin, la question du transport est également venue faire une apparition dans cet atelier. L’attention a été portée sur le stationnement qui parfois est permis des deux côtés alors que les rues sont étroites, cela gêne le

D

N E

D T

T E

L I A V A R - 63 -


Cdlc portrait diagnostic psq juillet2013