Page 56

d’ici ou d’ailleurs

Parlant 5 langues étrangères – « J’affectionne le français et l’espagnol et j’ai aussi étudié le portugais, l’anglais et le russe, qui était ma première langue à l’école » –, Angelina est une véritable ambassadrice. Idéal pour s’initier aux us et coutumes polonaises. « Chez nous, le petitdéjeuner est plutôt copieux parce que la plupart des gens travaillent tôt le matin souvent sans pause déjeuner. Le repas principal se déroule en milieu d’après-midi, sauf le week-end, où on déjeune vers 13 ou 14 h. Il comprend une soupe, un plat principal et éventuellement un dessert. Le dîner, moins copieux, est composé de sandwichs (Kanapki), d’œufs brouillés, de salades ou d’un petit plat réchauffé vite fait. » Côté soupes, en dehors du célèbre Barszcz, soupe aux betteraves, servie souvent avec des raviolis à la viande ou des pâtés de viande entourés de pâte feuilletée, existe une grande variété. L’Ogórkowa, soupe aux cornichons salés (dont le goût est très différent des cornichons français, beaucoup plus doux), le Krupnik, à l’orge perlé, le Żurek, soupe aigre à base de farine de seigle fermentée servie avec des morceaux de saucisses et des pommes de terre, la Grochówka, aux pois cassés et lardons et aussi des soupes froides à base de légumes, les Chłodnik, servies en été ainsi que les soupes aux fruits, servies chaudes

Piegusek (6 à 8 parts)

150 g de farine (1 verre), autant de sucre et de pavot → 2 œufs entiers → 3 jaunes d’œufs → 3 blancs d’œufs → 1 cuillère à soupe de levure chimique → 250 g de beurre → Sucre glace (pour saupoudrer le gâteau) → Une pincée de sel

Préchauffez le four à 180 °C. Battez les jaunes d’œufs et les 2 œufs entiers avec le sucre, jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux. Sans cesser de battre, incorporez la farine tamisée avec

56

la levure. Ajoutez les graines de pavot, puis le beurre fondu et refroidi, et mélangez bien le tout jusqu’à obtenir une pâte homogène. Montez les blancs d’œufs en neige ferme avec une pincée de sel, et incorporez-les délicatement à la préparation. Tapissez le moule à manqué de papier sulfurisé ou beurrez-le, versez la pâte et enfournez dans un four préchauffé à 180 °C et laissez cuire pendant environ 40-45 min (vérifier la cuisson à l’aide d’un cure-dent ou d’un couteau). Laissez reposer le gâteau quelques instants dans le four, et saupoudrez-le de sucre glace avant de servir.

ou froides. En hors-d’œuvre, on se régalera de Śledzie, harengs marinés, servis au choix dans de l’huile, avec de la crème fraîche, des oignons ou des tomates, de Tartar, steak tartare, servi avec des cornichons salés, un œuf cru et un oignon finement haché, de Surówki, toutes sortes de crudités à base de chou rouge, chou blanc, betterave ou carottes râpées. « Sans oublier la charcuterie que Guy apprécie particulièrement. » En plat de résistance le Kotlet schabowy est le plus répandu. « C’est une côte de porc panée, accompagnée des incontournables pommes de terre écrasées, très souvent servies avec la viande et des crudités. » Il y a aussi le Kaczka z jabłkami, canard rôti aux pommes, « souvent servi avec des Kluski, qui ressemblent un peu à de gros gnocchis ». La carpe, Karp, est le poisson national, préparé de mille façons, à la polonaise, à la juive, en gelée… « C’est un mets traditionnellement servi à Noël. Nous avons aussi les Placki ziemniaczane, des râpées, les Gołąbki, des choux farcis à la viande hachée et au riz, et le Bigos, une choucroute délicieuse, cuite à l’étouffée, composée de chou, de viandes et assortiment de charcuteries, champignons, tomates, pruneaux secs. Servi également à Noël, mais consommé tout au long de l’année. » Les pâtisseries les plus appréciées sont le Sernik, gâteau au fromage blanc tantôt aux raisins secs ou nappé de chocolat…, le Makowiec, gâteau roulé au pavot et aux fruits secs, le Jabłecznik aussi appelé Szarlotka, un délicieux gâteau aux pommes, servi avec de la chantilly ou de la glace vanille, le Karpatka, dont le nom vient de Carpates, une sorte de mille-feuille à base de pâte à choux et de crème pâtissière, les Pączki, des beignets bruns fourrés de confiture, de crème pâtissière ou de fromage blanc. Et pour faire passer le tout la boisson nationale est… ? Certes la vodka (qui se décline en près de 100 variétés) mais surtout le thé, nature ou citron. « C’est une institution, on vous le proposera → Corinne Pradier partout où vous irez. » Si vous voulez un Touring gourmand, rendez-vous sur le Blog d’Angelina www.saveursfranco-polonaises.blogspot.fr ou www.smakifrancji.blogspot.fr

Le Petit Gourmet n°57  

Magazine de la gastronomie en Auvergne et plus si affinités. Roadtrip dans le Cantal et balade avec Cyrille Zen au programme.

Le Petit Gourmet n°57  

Magazine de la gastronomie en Auvergne et plus si affinités. Roadtrip dans le Cantal et balade avec Cyrille Zen au programme.

Advertisement